Tous les forums > Forums techniques > Mouillage Chaine&Cablot - matériel et protocole
Missing
Peuwi

Mouillage Chaine&Cablot - matériel et protocole

Hello !
J'envisage de changer complètement le mouillage de mon fier navire, pour soulager l'avant, et parce que je le juge en bout de course.
(et puis parce que le bateau va quitter la méditerranée, ses mouillages encombrés et souvent à pic)

Sauf que j'ai pu expérimenter qu'avec la mauvaise méthode, et le mauvais matériel, une opération aussi simple que lever l'ancre pouvait devenir ... scabreuse.

Coté matériel déjà :
- je souhaite une ancre d'une taille 1 cran au dessus de la norme, pour compenser le poids de la chaîne retirée. L'ancre devrait faire dans les 35kg.
Problème : avec de poids là, on ne peut plus trop se permettre de manipuler à la main, faut que les outils fonctionnent.
- je souhaite mettre plus de 10m de chaîne, mais le moins possible au delà. En pratique, je pense que je vais avoir besoin d'en mettre davantage pour que le barbotin morde la chaîne plutôt que le cablot pour soulever l'ancre.
Accessoirement, comme je souhaite mettre peu de chaîne, je mettrais de l'inox.
Les maillons devraient faire 12 ou 13mm. (il faut que je teste ce qui passe sur le barbotin, sachant que la chaîne actuelle semble ne pas être la bonne)
- au delà, je souhaite conserver plus de 70m de cablôt
- je pense qu'un orin serait une bonne idée.

Coté manoeuvre :
Important : il faut que je puisse faire la manœuvre en solo intégral.
Et il peut y avoir du vent et du clapot qui font que le navire tire sur l'ancre.
...
Et c'est là que ca devient compliqué.
Je ne pense pas que le guindeau soit sensé tirer le bateau, je dois utiliser le moteur pour aller à l’aplomb de l'ancre, avant de commencer à remonter.

Donc, ca donne :
1) je vais au cockpit, je mets en petite vitesse pour aller à l’aplomb de l'ancre et je coupe le moteur (avec un peu d'erre)
2) je vais à l'avant, je commence à remonter
3) le câblot, ca ne se range pas tout seul, donc il faut que je descende dans la baille à mouillage l'arranger un peu
4) depuis le temps le bateau se met franchement à reculer, et je vais soit avoir un gros rappel sur le guindeau (aille), soit l'ancre va se mettre à chasser (de préférence vers les rochers ou bien vers les autres bateaux).
Dans les 2 cas, c'est la merde. Bon, on suppose que le premier coup, j'ai pas remonté beaucoup, donc ca fait juste un gros rappel. On suppose aussi que j'ai prévu le coup, et j'ai tourné le bout au taquet entre 2) et 3)

1) je retourne au cockpit, je remet le moteur, je retourne à l'aplomb de l'ancre, je coupe le moteur avec un peu d'erre.
2) je retourne à l'avant, je remonte un peu de cablot (et je le passe au taquet)
3) je vais ranger le cablot
4) le bateau recule, et cette fois, c'est bon, l'ancre décroche et on chasse.
...
Ok, je fais quoi à présent ? :D
Je n'imagine pas pouvoir sérieusement me déplacer avec l'ancre qui n'est pas entièrement remontée, c'est un coup à tout arracher si elle croche.
Du coup, je dois continuer à répéter le étapes 1 à 4, sauf qu'à présent, plus rien n'empêche de bateau de reculer sur les rochers pendant que je suis occupé à ranger le câblot.
* ? super stressant ! ? *

--------------------------

Je passe sur l'étape du passage cablot à la chaine.
Idéalement, ca passe dans le barbotin,
et sinon, il faudra que je trouve le moyen d'aider le guindeau sur 30cm, avec un petit palan par exemple.

--------------------------

Bon, alors, pour optimiser un peu, on peut trouver un moyen de ne pas avoir à ranger le cablot au fur et à mesure.
...
Par exemple, en faisant en sorte qu'il n'aille pas au fond de la baille à mouillage, mais à coté, que je puisse le ranger après.
Sauf que la ligne de mouillage passe par l'écubier, juste sous le barbotin, et qu'elle ne permet que le passage de la ligne, donc impossible de bloquer le cablot avant l'écubier, sinon, je ne peux plus utiliser le guindeau.
Par contre, je peux faire ressortir le cablot par la trappe de la baille à mouillage et le ranger sur le pont. Avec un maillon rapide, je peux peut-être même le ranger séparément.

Bon, après, il y a peut-être d'autres idées (contrôler le moteur à distance, installer un enrouleur de cablot), mais ca devient bordelique...

Du coup, comment on est sensé faire, en standard ?
(et en solo, donc)

En fait, même avec un mouillage 100% chaîne, il faut déjà descendre et ranger un peu la chaîne en cours de route, et potentiellement, faire des allers-retours entre baille à mouillage et cockpit.
Bref, je suis preneur de tous vos retours éclairés :)

6 jours

Liste des contributions

Img_1433
1
Solent

Une télécommande de guindeau c’est pas mal en solo et ça me semble plus simple qu’une télécommande de moteur..

5 jours
Avatar
roberto

Je fais un peu comme toi, des aller retours pour donner le petit coup de moteur, par contre a l avant j ai une estrope courte avec un crochet de chaine: je remonte au guindeau jusqu ou cela vient, puis j accroche le crochet et donne un peu de mou dans la chaine de facon a soulager le guindeau; je vais a l arriere pour donner un peu de moteur et on recommence avec guindeau, puis crochet. Le guindeau n est jamais mis sous autre effort que celui de remonter la chaine; je crois que dans un certain nombre de situations s il avait tenu la chaine directement il aurait ete arrache.
Quand l ancre est libre, le bateau tourne pour se mettre en travers du vent, un peu de marche arriere pour faire du surplace, le temps de terminer de remonter l ancre et tout ranger a l avant, le bateau reste presque immobile.
J ai mis une commande de guindeau dans le cockpit mais la chaine s entasse trop frequemment dans la baille a mouillage, donc tant qu a faire je vais a l avant et fais tout par la.

5 jours
Missing
1
Cédric 1983

Franchement se ranger du cablot à chaque fois que l'on mouille y'a quand même mieux comme occupation! surtout que si mal rangé, au mouillage d'après, salade de nœud assurée!
Un guindeau qui mord le câblot... bien en dépannage, mais prévoit un budget câblot car il va pas aimer à la longue et pour une chaîne de 12 ou 13mm (ça existe 13??) on va être sur du cablot de 20mm/22mm et 70m de câblot de cette taille c'est un petit billet (plus de 500€)

Pour moi, c'est 30-35m de chaîne pour ne se servir que de la chaîne dans 80% voir 90% des cas
pour les rares cas ou l'on a besoin de plus, alors la oui, un peu de câblot, avec ses inconvénients, c'est OK.

-Pour alléger, passe sur de la chaîne de 10 grade 70 à la limite. Ca suffit pour une ancre de 35kg et un bateau de 16T
-Une ancre d'une taille supérieur ne compensera pas, elle assurera une marge de sécurité supérieure, c'est tout.
Ce qui compte c'est l'angle entre la ligne de mouillage et le fond.
si à 20° d'angle tu n'as que 30% du potentiel de l'ancre, cela ne changera rien d'avoir une ancre plus lourde, si ce n'est qu'il vaut mieux 30% de 1t de potentiel de résistance que 30% de 800kg de potentiel de résistance. (ne pas retenir les valeurs c'est pour le principe)

5 jours
Img_20180618_163612
juliusse

Je suis d'accord avec Cédric. D'autant que si tu quittes la Méditerranée et ses mouillages encombrés et à pic, c'est certainement que tu vas vers des zones à marnage, donc courant. Et là, la chaîne est quand même un plus (je ne dis pas non plus qu'il faut avoir 100m, mais pour un bateau qui a besoin d'une ancre de 35kg, 30m me semblent un minimum)
Mais celà n'est que mon opinion et en aucun cas une règle.

5 jours
Missing
Peuwi

Ah, non, mais je suis d'accord aussi hein !
Il faut de la longueur !!
Justement, là, j'ai que de la chaîne, c'est très lourd, et pas très long.

Mais, j'insiste, chaîne ou textile, le problème reste le même : je ne peux pas envoyer 100m de chaîne dans la baille à mouillage sans avoir besoin de la ranger.
(après, faut reconnaître que la chaîne se range mieux que le bout)

Du coup, je reste embêté.
Pour la télécommande de mouillage, je vois l'idée, mais ca n'empêche pas de devoir retourner à la baille à mouillage pour ranger.

Bon, pour ranger le bout rapidement, j'avais repéré ca :
https://croixdusudmarine.com/poseidon-guindeau-manuel-enrouleur-de-aussieres-passerelles-et-alt-o-rat/556-enrouleur-d-amarre-18-a-22-mm.html
(ok, ca coûte un bras)
Mais surtout, ca n'élimine pas le besoin de descendre dans la baille à mouillage.

Sinon, un truc que j'apprend :
le barbotin va vraiment bouffer le bout ? Même s'il n'y pas trop de tension ?
D'ailleurs, est-ce qu'il y a un tressage préférable pour rentrer dans le barbotin ? (squareline, 3torons ...)
Mais effectivement, cela représente une somme...
A voir, parce que la chaîne, ca coûte 4x plus cher, et elle aussi fini par s’abîmer.

5 jours *** Message modifié par son auteur ***
Img_1433
Solent

J’utilise la télécommande principalement pour mouiller en solo.
Ça permet de placer le bateau en restant à la barre pour viser une zone de sable par exemple.
Je finis ensuite la manœuvre avec la commande filaire plus précise à l’avant.
Pour remonter l’ancre je préfère aller à l’avant après avoir donné un peu d’ère au bateau, on voit mieux ce qui se passe et l’orientation de la chaîne.
En cas de vent fort je peux utiliser la télécommande depuis la barre pour soulager le guindeau au moteur mais c’est difficile d’apprécier la longueur de chaîne remontée et il faut finir à l’avant avec la télécommande filaire, mais J’ai la chance d’avoir une baille à mouillage bien fichue et je n’ai jamais à me soucier d’un bourrage éventuel.
Je comprends bien le souci d’alléger l’avant du bateau avec du bout, mais ça risque de compliquer la manœuvre la plupart du temps.
Un compromis serait de passer sur une chaîne haute résistance grade 7 en 8 donc plus légère.

5 jours
Mon_bureau...
Persil pas fané

@Peuwi : "Sinon, un truc que j'apprend :
le barbotin va vraiment bouffer le bout ?"

moi aussi je l'apprends : attendons que notre ami Cédric nous indique quelle est sa réelle expérience sur ce sujet...

4 jours
Missing
Cédric 1983

Oui car le barbotin mord le bout et à force a abîme...
Mon bateau avait ce type de mouillage:20+40 de câblot... les 15 premier mètre de câblot était bien abîmé... comme si cela avait ragué.
En cas de mouillage quotidien, c’est pas le bon choix pour moi.

4 jours
Mon_bureau...
Persil pas fané

Il faut bien sûr être cohérent : comme le dit IrisT, il faut un moteur de guindeau puissant, et en cas de mouillage avec câblot, il faut une poupée.

4 jours
Img_7040
freychou

Je serais très heureux que l'on m'explique comment procéder avec une ligne de mouillage chaîne-câblot qui traverse - comme dans le cas de Peuwi - un écubier !

4 jours
Mon_bureau...
Persil pas fané

L'épissure ne passe pas ? ?

et quel est le rapport avec l'affirmation répétée qu'une installation correcte abîmerait le câblot ?

4 jours *** Message modifié par son auteur ***
6.50_for_ever_2
lolapo

En général une ancre de 35 kg est avec de la chaîne de 12 mm .
C'était avant ...
Maintenant j'ai de la chaîne de 10 mm et la différence est flagrante en matière d'accroche de l'ancre .
La technique que j'ai rarement utilisée est de Maniller le bout environ 50 cm en avant de la fin de la chaîne et ainsi le guindeau peut mordre sur la chaîne et on garde le bout à l'extérieur de la baille .
Être sur mouillage mixte est galère car il ne faut pas avoir des voisins sur chaîne sinon on se telescope.
Raison pour laquelle je vais passer au tout chaîne et si se passe bien , au guindeau électrique.

5 jours
Copy_of_logo-iris-400x400
2
IrisT

Les aller-retours au cockpit pour lever le mouillage, je n'y crois pas DU TOUT, après plus de 30.000 milles en solo et au mouillage entre l'Islande et la Grèce.
.
1) Le bateau dépasse l'ancre, ou ne remonte pas assez.
2) le vent provoque des embardées, etc.
3) Plus il y a du vent, plus cela devient compliqué (et stressant, long, etc).
.
Le guindeau de Thoè est un MAX-POWER de 1200 W (Thoè = 13 m, 10 tonnes). Ancre Rocna de 33 kg, 50 m chaîne de 10 mm + 50 m de cablot qui ne sert pas au mouillage (pas assez résistant dans la brise).
.
Thoè a une double commande de guindeau, à l'étrave et à la barre. Pour relever le mouillage, je suis toujours à l'étrave même dans la brise.
1) attendre que la ligne soit dans l'axe.
2) actionner le guindeau jusqu'à ce que la ligne soit tendue et tirer un peu.
3) attendre que le poids de chaîne tire le bateau (la ligne mollit)
4) répéter 1 à 3 jusqu'à venir à pic de l'ancre.
Au bout d'un certain temps, la ligne tire le bateau et le guindeau emmagasine les maillons sans beaucoup d'effort.
5) à pic, laisser le bateau faire déraper l'ancre
6) relever l'ancre.
.
Cela marche aussi si on laisse une voile de mouillage maintenir le bateau face au vent...
.
Il faut donc un guindeau bien dimensionné. Il est alors capable de donner (au début) de l'erre au bateau. Il est fait pour cela. Sinon, il n'y aurait pas de raison de choisir une capacité de 400 kg pour une ligne de 100 kg !
.
Pierre, http://www.thoe.be

5 jours
Missing
Peuwi

Ok, je note, donc la stratégie, c'est de ne pas utiliser le moteur, mais de tirer progressivement avec le guindeau...
Mais pour ca, il faut que le guindeau fonctionne bien.
Et avec un bout dans le barbotin, ca veut donc dire tirer fortement sur ce bout, qui ne risque de ne pas trop aimer.

D'ailleurs, est-ce que quelqu'un a une préférence entre le bout 3 torons, ou le square ?
Est-ce qu'il y en a un qui vieilli mieux que l'autre ?

4 jours
Avatar
roberto

Tirer avec le guindeau et profiter de l'erre fonctionne tres souvent bien, mais jusqu a certaines conditions, si on parle de fort clapot ou vent fort, sans moteur il y a des conditions ou cela devient impossible, du moins avec mon bateau.
Par exemple imaginer de faire avancer ce bateau seulement avec le guindeau par exemple dans ces conditions (noter qu il n y a pas beaucoup de vent), et "profiter de l'erre qu'on va donner au bateau" pour remonter la chaine
https://www.youtube.com/watch?v=M6gMDlTTN6A&t=481s

4 jours
Avatar
ALLEWIND

d'autant plus que les posidonies n'aiment pas ça du tout!
venir à pic (si possible)

4 jours
Feeling_326_011
1
Jindi

voici ce que j'ai installé.
Sur E bay on trouve "Telecommande-Sans-Fil-Controle-a-Distance-Recepteur-Treuil-for-Jeep"
Depuis plusieurs années et ça marche impeccable. Il y a juste un petit temps de latence d'une seconde, mais il suffit d'anticiper si besoin. Vu le prix, j'en ai un 2e en réserve en cas de panne, je change.
Il faut 15 minutes pour l'installer.

4 jours
P1000510
delices2

Bonjour,
De quel bateau s'agit-il? Et de quel guindeau? Quels types de mouillage penses-tu trouver? Ou, sans être indiscret, tu vas où?. J'ai regardé ton profil mais je ne vois rien.

4 jours
Missing
Peuwi

Le bateau est actuellement en med, et s'apprête à partir en manche.
Dans un premier temps, il devrait rayonner dans l'Europe du nord.
Je ne sais pas si ca vaut vraiment le coup de destiner le mouillage à un seul cas particulier, et je ne pense pas savoir à priori quel mouillage je vais rencontrer.

Le bateau est un 14m 14T, et le guindeau est un lofran tigre 1500W avec une charge de travail de 195kg, et il a un barbotin + une poupée.

4 jours
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

10 m de chaine :70m de cablot

il serait bien alors d'avoir un guindeau avec une poupée pour remonter le cablot et avec une poulie de renvoie le faire aller jusqu'au cockpit ainsi plus besoin de faire des aller et venue entre l'avant et le moteur ..

puis finir avec la chaine sur poulie crantée

4 jours
Missing
Peuwi

Alors, j'ai essayé ca, et le résultat a été désastreux, j'ai fini par tout remonter à la main.

Sachant que la ligne fini dans un écubier dont la taille ne permet pas de faire un aller retour sans que ca coince, ca donnerait :

1) je soulage la tension de la ligne de mouillage. (typiquement, un noeud de bosse avec une seconde aussière frappée sur un taquet)
2) je tourne la ligne autour de la poupée, laquelle n'est pas exactement dans l'axe du davier. (bon après, je pourrais mettre un renvoi si ca marche), puis je met le bout sur un taquet derrière la poupée
3) je libère la ligne (je défais ce que j'ai fait en 1)
4) j'avance un peu au moteur puis je stoppe avec de l'ère
5) je libère le bout du taquet et je commence à avaler la ligne et je retourne à l'arrière avec la ligne (en tension) (ca veut dire que je traverse le bateau en faisant tourner le guindeau, et en tirant fortement sur le bout, sans me casser la gueule vu que je ne m'accroche nul part - par manque de 3ieme bras disponible)
6) au cockpit, je remet en avant, et j'avale le bout (mais pour que ca marche, il faut que je mette en forte tension, parce que sinon, il glisse sur la poupée. En gros, quand je commence à soulever la chaîne, je tire comme un boeuf)
7) on arrive à la chaîne, je suis donc trop proche de l'ancre pour que le mouillage tienne encore, mais trop loin pour la décoller du fond. Je coupe le moteur, je stoppe le guindeau, et je remet le bout sur un taquet, ca me libère 3 bras pour la suite.
8) je retourne à l'avant, et je croche la chaîne pour soulager la tension du bout, puis je sort le bout de la poupée, et j'installe la chaîne dans le barbotin.
9) A partir de maintenant, l'ancre commence à chasser, il faut donc aller vite.
Sauf que je ne peux pas remonter la chaine : l'écubier est bloqué par le bout, j'en ai 70m à faire passer pour libérer l'écubier.
Je dois donc descendre dans la baille et aller ranger 70m de bout pendant que le bateau est en train de chasser.

En fait, ca marche si je mets un maillon rapide pour décrocher le bout de la chaîne... Du coup, le bout n'est pas dans l'écubier, et ca me libère la baille à mouillage. Ca me semble même une bonne idée, mais ca fragilise toute la ligne.

------------

Edit :
bon, en fait, si je dis que je passe de la poupée au barbotin à chaque fois, je n'ai pas besoin d'un maillon qui passe dans l'écubier ni le barbotin, il a juste besoin de passer dans le davier (et dans un maillon de la chaîne), du coup, ca peut être solide.
là, je crois que je tiens une piste. J'ai juste le soucis de réussir à utiliser correctement la poupée sans que ca glisse. Mes précédentes tentatives ont été catastrophiques à ce niveau.

------------

Après, je note quand même que cette technique va mettre de la vase sur toute la longueur du pont :D

4 jours *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

ce que je ne comprends pas trop c'est qu'il faille continuellement s'aidé du moteur pour remonter le cablot ..le
guindeau devrait etre suffisamment puissant pour faire le boulot tout au moins par un temps "normal" ..

4 jours
Mon_bureau...
1
Persil pas fané

+ 1

Ce n'est que lorsque le bateau est à la verticale de l'ancre très ensablée (cas général d'une bonne ancre moderne) que le guindeau peut peiner. En vase collante, c'est systématique pour moi.
A ce moment, on bloque la chaîne (avec le bloque chaîne installé pour cet effet, c'est aisé...), une légère marche avant lente et dans la bonne direction, le pilote en marche, et on va tranquillement finir de relever le mouillage.

4 jours

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums