Tous les forums > Forums techniques > Construction submersible amateur
Missing
Submersible2

Construction submersible amateur

Bonjour,

Je suis nouveau sur le forum, je l’observe depuis quelques années mais je me suis inscrit specifiquement pour cette question, je ne sais pas si quelqu’un (peut etre un pro?) pourrait y repondre...Je pense me lancer dans la construction en amateur d’un sous marin et je dois d’abord verifier si c’est possible legalement en France.

Je vais contacter les affaires maritimes mais avant je voulais reunir le plus d’infos possible, pour avoir l’air serieux et avoir des arguments et passer le moins possible pour un illuminé ou un traffiquant.

Il me semble que, dans l’ancienne division 240, il y avait la case « submersible » dans l’attestation de conformité.Mais plus dans la nouvelle division 245.Par contre cette nouvelle division dit qu’elle s’applique a une liste de differents types de navires (vnm, hydropteres, a vapeur, amphibies...), cette liste n’etant pas exhaustive.Donc je me dis qu’un navire submersible peut y etre inclu, surtout qu’il s’agit bien d’un navire avant tout, donc capable a priori de respecter cette division, et pas d’un petit sous marin d’exploration non autonome comme ceux qu’il y a a bord de certains yacht par exemple.D’un autre coté il y a la division 233, dédiée aux « navires sous marins ».Mais en lisant cette division, c’est clair qu’elle est prevue pour justement ces petits sous marins d’exploration, construits par des entreprises.Ce n’est pas du tout adapté pour un navire autonome construit en amateur..

Merci d’avance pour toute reflexion sur ce sujet,..

jeudi 29 août 2019 14:58

Liste des contributions

Missing
1
outremer

Le site HeO est plutôt orienté Voiles mais effectivement le sous-marin NAUTILUS de Robert Fulton (1765-1815) disposait d'une propulsion auxiliaire à voile escamotable.

jeudi 29 août 2019 15:16
Avatar
Ebraball

Tout dépend de ce que l'on veut faire avec le submersible. Mais je pense que dans la catégorie engin de plage non immatriculé, on doit pouvoir faire à peu près ce qu'on veut.

jeudi 29 août 2019 15:21
Missing
Submersible2

Merci des reponses.Engin de plage non, vu la taille, et il faut qu’il soit immatriculé pour voyager a l’etranger.Le but est le voyage.

jeudi 29 août 2019 17:32
214399
Lebrizetout

c'est vrai que sous l'eau le voyage doit être moins chiant

jeudi 29 août 2019 17:45
Missing
Submersible2

Le but n’est pas de voyager en permanence sous l’eau, c’est impossible, le but est d’optimiser le bateau pour la surface mais avec une capacité de plongée (a environ 35 m).

jeudi 29 août 2019 17:56
Missing
Submersible2

Boatallo> en France normalement il est interdit de plonger dans les eaux territoriales, mais maintenant il commence a y avoir un assouplissement.Mais ces sous marins sont homologués, par des entreprises.Ce que je me demande en fait c’est comment homologuer le mien en amateur...

jeudi 29 août 2019 18:46
Missing
outremer

Vous revenez donc à la conception des submersibles d'autrefois jusqu'à ce qu'ils soient enfin détrônés par les vrais sous-marins à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

jeudi 29 août 2019 18:26
Missing
Submersible2

Oui c’est tres exactement ça.

jeudi 29 août 2019 18:40
20150629_161711
1
Rigil

Les cartels colombiens sont les champions, submesibles ou semi-submersibles.

jeudi 29 août 2019 19:31
Missing
Submersible2

Rigil>Bof il n’y a pas de vrais submersibles chez eux et je prefere ne rien avoir affaire avec eux.

jeudi 29 août 2019 20:19
20150629_161711
Rigil

Si si y'en a des vrais
https://en.m.wikipedia.org/wiki/Narco-submarine
Ils en ont même trouvé un en pleine montagne en construction avec des techniciens allemands qui bossaient dessus !

jeudi 29 août 2019 22:12
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Bravo pour cette idée, je ne pourrai vous aider dans vos recherches administrative mais il me semble qu'envisager descendre à -35 mètres avec un engin de fabrication artisanale ou amateur demandera certainement quelques approfondissements sans compter sur les finances.
La résistance à la pression de l'eau est très coûteuse en calculs, matière, optimisation des formes et qualité du travail et des matériaux.
Le lien fourni par cowboy montre que le petit sous-marin peut descendre à -3.5 mètres mais pèse déjà 1.8 tonne.

jeudi 29 août 2019 19:41
Missing
Submersible2

PhilGé>Merci de votre interet.Oui effectivement.C’est un projet sur 15 ans a partir de 2019 et je ne suis pas sur d’y arriver.Les recherches administatives ne sont qu’une chose parmi une myriade.J’y pense depuis 2016 et je m’astreint a avancer chaque jour un peu sur la conception.J’ai accumulé une masse enorme de documentation, tout en anglais car en français on trouve peu de choses.Effectivement, il sera beaucoup plus lourd qu’un bateau de surface de meme taille, plus de 100 tonnes pour 23 m de long, 4m30 de large.Dans la conception beaucoup de choses sont prevues pour faciliter le montage, la maintenance future, la fiabilité.Beaucoup de materiaux et equipements seront du tout venant grand public.L’objectif du budget est de 200 mille euros, avec un plafond de 350 mille.Les vitesses visées sont plutot modestes, 6 kt en surface, 2.5 en plongée.

jeudi 29 août 2019 20:15
Img_2173
loupeis

23m de long, 100 tonnes..., deux cent milles euros, pour marcher à 2.5 noeuds en plongée.
Est ce que un plus petit, moins cher moins lourd et plus rapide, ne serait pas plus cohérent ?
Du moins intéréssant. Propulser 100 tonnes doit demander une sacré énergie, même lancé.

samedi 31 août 2019 14:00 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Submersible2

loupeis>l’un des criteres les plus important est qu’il soit confortable.Il ne faut pas que ce soit claustro a l’interieur, donc il faut une taille consequente car il n’y a aucune fenetre ou hublot, juste 2 ecoutilles.Il faut qu’il y ait un pont principal et un pont inferieur a l’interieur pour que la propulsion entre autres soit située dans le pont inferieur, pas sur le pont principal.

La puissance necessaire depend beaucoup de la relation longueur/maitre bau et du coefficient prismatique.Mon but est de privilégier au maximum le rendement en surface, c’est le deuxième critère le plus important.Donc il doit etre fin et long, d’ou la necessité d’une coque externe de 23 m, c’est a dire 2 fois plus grande que la coque resistante (celle qui est habitable).Le rendement de l’helice joue aussi beaucoup, il faut qu’elle soit grande et loin de la coque, et que la coque en amont de l’helice soit fine aussi pour eviter les remous.La aussi, necessité d’une coque longue...Mon but est de croiser a une vitesse economique et d’arriver a une consommation d’un litre par nautique.Je ne pense pas que j’y arriverai mais c’est ce a quoi je vais tendre.Autre critere, une reserve de flottabilité consequente, environ 30%, d’ou la necessité de caser environ 35 mcube de ballasts entre les 2 coques...

Pour la puissance j’ai calculé que je devrais arriver a 6 kt avec deux moteurs de 110 cv, a 50% de la puissance.En plongée, c’est difficile d’augmenter la vitesse car la coque est optimisée pour la navigation de surface.Et puis une grande vitesse en plongée est plus dangereuse.2,5 kt, c’est d’ailleurs plus ou moins la vitesse de croisiere economique des sous marins de la 2eme GM.

samedi 31 août 2019 14:21
Wind-waker-hd
Goj

C'est marrant le rapport longueur/maitre bau me fait penser au modèle NACA, propre au avions et à leurs ailes, que j'ai approché l'année dernière en me concevant un aileron de moteur éléctrique d'annexe. Mon aileron était un NACA0025, 00 pour dire que c'est symétrique et 25 pour dire que c'est un rapport d'1/4 je crois. J'ai déjà oublié. Les sous marins sont aussi sujets à ce modèle?

dimanche 08 septembre 2019 21:14
Missing
Submersible2

Goj>Alors je n’ai pas vu ce post, désolé.Je ne sais pas, ça ne me dit rien concernant le rapport longueur/maitre bau, par contre le safran et les barres de plongée auront des profils NACA symétriques aussi.

6 jours
214399
1
Lebrizetout

ce sujet m'impressionne vraiment. je suis curieux de connaître la fin de la question.

jeudi 29 août 2019 19:52
Missing
Submersible2

Lebrizetout>Merci, je ferais un retour d’information des que possible.

jeudi 29 août 2019 20:18
Missing
navenregat

bonsoir
sujet interessant
100t et 200 000€ cela donne je crois 2€ du kilo ,c'est peu pour un produit finit .

salut

jeudi 29 août 2019 20:56
Missing
Submersible2

navenregat>Bonsoir, oui c’est peu.Les methodes de construction ne seront pas de pointe et demanderont peu de materiel specifique.La construction de la coque resistante sera par sections, assemblées par un exosquelette.De nombreuses petites pieces seront imprimées en 3D par ma propre imprimante (qui sera achetée pour d’autres raisons mais que j’utiliserai aussi dans le projet, imprimante qui vaut 15000 E quand meme, que je ne compte pas dans le cout).Les 2 diesels par exemple, seront 2 moteurs de voiture d’occasion.Les bouteilles d’air comprimé seront des bouteilles de plongée, la pression de l’air sera faible (a part dans les bouteilles elles memes), reduite a 10 bars au dessus de la pression ambiante par de simples detendeurs du commerce, donc des tuyauteries moins resistantes etc..

jeudi 29 août 2019 21:22
Missing
outremer

La France étant une des patries du submersible, les publications en français doivent encore exister, car on a publié très tôt et de façon intéressante sur le sujet.
Le but final étant de pouvoir vivre dans un espace réduit entièrement clos pour votre survie immédiate il va d'abord falloir résoudre le délicat problème du recyclage de l'air, surtout dans sa partie CO2, très gros problème dans tous les sous-marins.
On ne peut en aucun cas être dans l'analyse sommaire sur le sujet des gaz respiratoires, la marge entre vivant et mort étant particulièrement étroite.

vendredi 30 août 2019 11:28
Missing
Submersible2

outremer>j’ai trouvé tres peu de documentation technique en français, juste quelques informations sur certains sous marins mais rien sur la conception elle meme.Je pense que ca tient au fait qu’en France le sous marin reste du domaine uniquement militaire et tout est plus ou moins classifié.Aux USA non.Evidemment ce qui touche aux sous marins actuels est aussi plus ou moins secret (quoique on trouve des choses) mais ce n’est pas ce qui m’interesse le plus, meme si il y a des details a prendre.Par contre on trouve par exemple les essais et descriptions detaillés des sous marins allemands (types 7,9,21) effectués apres la guerre par les americains, ou les manuels d’utilisation la aussi tres detaillés des Balao americains, et des livres sur la conception appliquée au domaine particulier des sous marins: livres russes, allemands mais en anglais.

L’air sera purifié d’une maniere tres classique: des scrubbers pour le CO2 et des cartouches chimiques pour l’oxygene.J’ai des formules tres detaillées sur la degradation de l’air en fonction du volume, du nombre d’occupants etc.Le but ne sera pas non plus de rester longtemps sous l’eau.

vendredi 30 août 2019 14:34
Cnso
Maxybug

cartouche d'hydroxide de l'ithium pour pieger le Co2

mercredi 11 septembre 2019 10:20
Ange-avatar-1
Phil o zof

Oui, intéressant...

Mais se renseigner aussi, et surtout, sur la législation concernant le droit de naviguer en submersion dans les eaux des autres pays (étrangers...), car si c'est comme en France, avec de fortes chances de "réciprocité", seuls les sous-marins militaires français ont le droit de le faire dans les eaux territoriales françaises (dont le domaine est le deuxième mondial après les US), et quelques engins de recherches scientifiques.

D'après l'article donné par Boatallo, quelques dérogations seraient données dans le Var ... pour faire plaisir à quelques richissimes détenteurs de ce genre d'objet.

jeudi 29 août 2019 21:27
Missing
Submersible2

Phil o zof>oui, en France effectivement, dans les autres pays je ne sais pas.Il y a un sous marin amateur en Allemagne (Euronaut) qui plonge en mer Baltique ou du Nord.J’ai essayé de faire des recherches sur ces problemes legaux mais rien de concluant.Je pense que dans les eaux internationales on peut plonger sans restriction?Si c’est le cas ça me suffit.Mon but n’est pas du tout de voir sous l’eau.

jeudi 29 août 2019 21:41
Missing
FredericL

Projet très ambitieux. Prévois-tu des maquettes/modèles réduits pour valider des concepts ?
Sinon 23 m de long par 4.3 m de large ça fait déjà 100 m², s'il doit faire 100 tonnes il ne faut pas qu'il fasse plus d'1 m d'épaisseur.

jeudi 29 août 2019 22:52
Missing
Submersible2

FredericL>Oui je ferais une maquette pour determiner les volumes.Et peut etre une avec la forme exterieure, tractée par un bateau pour determiner la meilleure forme.Ca ne sera peut etre pas necessaire, la forme exterieure sera reprise sur ce qui existe deja: l'avant ressemblera au FPB 64 (c'est un yacht a moteur) et l'arriere sera une forme en biseau en bas et une forme plus pleine, arrondie en haut.La stabilité sera assurée puisque c'est un sous marin (la stabilté en surface decoulera de la stabilité en plongée et de la forme des ballasts)

Les dimensions 23m et 4,3 sont celles de la coque externe.La coque resistante sera un cylindre avec des bouts arrondis, de 3,8m de diametre et 11 m de long environ.Tous l'espace entre les 2 coques sera soit des ballasts (environ 35 m cube) soit du vide.Les volumes des ballasts et des espaces vides ne font pas partie du deplacement du bateau.

vendredi 30 août 2019 09:42
Missing
FredericL

Je ne connaissais pas le mode de calcul du déplacement d'un sous-marin. Ça fait quand même un gros morceau.

vendredi 30 août 2019 16:40
Missing
Submersible2

FredericL> oui c’est un gros morceau, comme je disais dans un autre post c’est le gros point noir.

Pour la conception il y a 2 methodes, soit l’eau des ballasts est considerée comme du poids supplementaire qui fait plonger le sous marin, soit elle est considérée comme faisant partie de l’océan (logique puisque les ballasts sont en permanence ouverts sur l’exterieur) et c’est le volume du sous marin qui diminue et le fait plonger.Dans les 2 cas le resultat est le meme, le poids et le volume sont equivalents pour avoir une flottabilité nulle.J’utilise la deuxieme methode car elle est plus facile, mais bref le deplacement dont je parle correspond au volume resistant du sous marin (les parties « dures », autres que de l’eau quoi)

vendredi 30 août 2019 16:52
Ange-avatar-1
Phil o zof

Dans la question initiale nous avons :

- "je dois d’abord verifier si c’est possible legalement en France."

il faudrait commencer par là, d'ailleurs tu y penses :

- "Je vais contacter les affaires maritimes"

ensuite :

- "dans l’ancienne division 240, il y avait la case « submersible »"

je pense que cette case devait plutôt être "insubmersible" car des bateaux l'étaient et se retrouvaient dispensés de radeaux de survie.

Voilà, pour moi la "réflexion" est close, ce projet est plus qu'utopique.

Bonne nuit, et faites de beaux rêves...

@ PS : 4,3 m de large sera le diamètre d'un tube de 23 mètres qui fera une surface de 310 m²

jeudi 29 août 2019 23:20 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Submersible2

Phil o zof>si, il y avait la case submersible.J'essaierai de le retrouver.

vendredi 30 août 2019 09:50
Avatar
1
simbad

peut être se renseigner directement chez les militaires, à mon avis les affmar en donneront l'adresse
c'est un domaine plus que sensible, des ss marins il y en a une flopée un eu partout osés au fond à écouter, surveiller, espionner les côtes, alors se promener tranquillement doit demander une immatriculation et des caractéristiques limitées, 35 m c'est déjà sensible
qd on voit des gens passer 15 ans à construire un bateau avec plans, un budget disons de moitié du tien, je reste perplexe, à moins que tu ne sois déjà ds le milieu des ss mariniers et libéré de toutes occupations nourricière, perplexe je reste
mais bon, beau sujet pour passionné, bon courage
JL.C

vendredi 30 août 2019 13:39
Missing
Submersible2

simbad>les militaires oui peut etre.L’interdiction de plonger dans les eaux territoriales est normalement une garantie pour eux, apres on peut toujours me dire que je risque de le faire mais c’est un proces d’intention, c’est difficile à justifier.Si legalement rien ne s’y oppose normalement on ne peut pas m’empecher de le construire.Mais je suis pret a donner des garanties, comme par exemple avoir toujours un transpondeur en fonctionnement dans les eaux territoriales, donner mes trajets a l’avance etc..

Par rapport a un bateau normal il y a des choses qui sont plus faciles pour moi: la construction modulaire de la coque par exemple, et sa forme simple (coque interne).La taille facilite aussi l’integration des choses par rapport a un plus petit bateau.Les parties de la coque externe qui ont une forme complexe seront en ferro-ciment.

vendredi 30 août 2019 14:48
Missing
outremer

A supposer que tous les plans et calculs détaillés, la nature des aciers disponibles utilisés les influençant, soient au final réalisés et approuvés dans le cadre Division 245 ou autre, il faudrait aussi sérieusement, ne serait-ce que pour l'intégrer dans le budget financier, se préoccuper d'un endroit possible et pratique pour un chantier et contrôles intermédiaires puis mise à l'eau, compte tenu des dimensions et du tonnage envisagés avec accès à une zône de navigation autorisée pour les essais, etc..

vendredi 30 août 2019 14:12
Missing
Submersible2

outremer>oui c’est le gros point noir, celui qui pourra le plus me stopper.La manutention des grosses pieces puis du bateau.La construction modulaire aidera (je pourrais faire meme les plus gros morceaux de coques dans mon garage, c’est prevu).La bateau quand il sera mis a l’eau ne sera pas complet, il manquera les batteries, les systemes de plongee (bouteilles etc), le pont superieur...Et je prevois de l’emmener sur le slipway en 3 morceaux prefabriqués.

vendredi 30 août 2019 14:58
Ange-avatar-1
Phil o zof

"Les parties de la coque externe qui ont une forme complexe seront en ferro-ciment."

L'hélice aussi ?

PS : 4 bars de pression à 30 mètres de fond... du béton armé sera mieux que du ferro-ciment...

vendredi 30 août 2019 15:19
Missing
Submersible2

Phil o zof> meme avec un mortier moyennement resistant, disons 35 Mpa, ça fait 350 bars de resistance a la compression...

vendredi 30 août 2019 16:22
Ange-avatar-1
Phil o zof

J'aime bien l'avis de Guy Ribadeau Dumas, architecte naval, sur le ferrociment...

"Résistance à l'impact tendant vers la poterie."

http://ribadeaudumas.com/Materiaux.html#Ferro

vendredi 30 août 2019 16:37
Missing
Submersible2

Phil o zof>c’est son avis et il n’engage que lui

vendredi 30 août 2019 16:40
5
1
James

Si c'est bien construit ça peut être très résistant ...un ami a touché un quai lors d'un cyclone ça a fissuré un peu mais rien de plus
Un autre a vu la coque contre un quai à marée basse tomber (cravatage mal fait ?)et se couper en long direct...
On fait encore des barges en Europe du Nord en Ferro ciment je doute qu'elles se cassent comme des poteries au moindre impact...
Il n'y a pas de mauvais matériaux, que des mauvaises mises en œuvre...qualité du ciment spécial et du feuillage...
Ribadeau ça date franchement...

lundi 02 septembre 2019 11:52
Wind-waker-hd
Goj

Merci James de rappeler "Il n'y a pas de mauvais matériaux, que des mauvaises mises en œuvre...", que j'affectionne tant. Nous lisons ou entendons trop souvent "c'est de la m****" parce que c'est mal fait ou pas adapté à la situation. J'ai aussi entendu des témoignages élogieux sur du ferro ciment bien fait.

dimanche 08 septembre 2019 21:26
Images
phil_972

Bonjour,

Si la construction amateur s'avère impossible, il reste à voir de ce côté : http://oceansubmarine.com/private/

Philippe

vendredi 30 août 2019 16:57
Missing
Submersible2

phil_972>bonjour, c’est trop luxueux...Moi ce n’est meme pas prevu qu’il y ait des hublots

vendredi 30 août 2019 17:22
Ange-avatar-1
Phil o zof

avec quand même un périscope pour voir où on émerge (après avoir immergé...) !

vendredi 30 août 2019 18:48 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Submersible2

Phil o zof>un petit mat avec une camera

vendredi 30 août 2019 18:53
Ange-avatar-1
Phil o zof

? rétractable ?

vendredi 30 août 2019 19:06
Missing
Submersible2

Non, il sera fixe

vendredi 30 août 2019 19:11
Img_20190519_172850
1
Opti

Sans vouloir être désobligeant. Pourquoi vouloir fabriquer ce genre de chose?

vendredi 30 août 2019 19:53
Missing
3
Submersible2

Opti>pour les memes raisons que d’autres construisent autre chose, pour les avantages que l’on y voit..

vendredi 30 août 2019 20:28
Img_20190519_172850
Opti

Je comprends le besoin de construire mais quels sont les avantages de ce type de construction ?

vendredi 30 août 2019 21:48
Missing
Submersible2

Opti>Le gros point negatif c’est le poids et l’encombrement.Un sous marin a double coque est 2 fois plus lourd et 1,5 fois plus grand qu’un bateau de surface d’habitabilité equivalente.A part ça il y a pas mal d’avantages: une solidité extreme.Le sous marin peut s’echouer comme tout bateau mais pas couler en pleine mer.Une securité en cas de chocs (double coque).Une possibilité de s’echapper temporairement du mauvais temps et des pirates (meme si je ne compte pas aller dans les zones de piraterie).

Pour la construction, contrairement a ce qu’on peut penser, il y a des avantages, du moins pour un sous marin a double coque.La coque resistante a une forme simple, et elle n’a pas besoin d’etre lisse et hydrodynamique, puisqu’une autre coque la recouvre.La mienne en plus sera fabriquée en morceaux.C’est plus simple que de faire une coque de bateau complexe et tout d’un bloc.La coque externe n’a pas besoin d’etre aussi solide et fiable qu’un bateau normal, evidemment le but est quand meme de bien la faire mais ce que je veux dire c’est que, meme si elle est percée ça ne fera pas couler le bateau.Aux endroits qui ne sont pas des ballasts elle n’a meme pas besoin d’etre etanche.La stabilité ne necessite pas de calcul complexe de forme de la coque, centre de gravité etc.

Le niveau d’expertise pour la construction depend a 90% de la profondeur visée.Un sous marin comme l’Euronaut, qui est donné pour 250 m, ne peut etre construit que par un pro, avec des methodes de pro.Je ne vise que 35 m de profondeur operationnelle (50 m testée).

A part ça il y a l’aspect technique.Le sous marin est comme un avion, quand il plonge c’est comme quand l’avion decolle, il y a des procedures, des check lists.La navigation immergée du sous marin ressemble beaucoup au vol de l’avion (je suis pilote d’avion a la base).Sauf que quand il fait surface le voyage continue, alors que quand l’avion atterri tout s’arrête.

Pour le point negatif, poids et maintenance, des solutions peuvent etre trouvées .En plus de ce qui concerne la construction, le nettoyage de la coque, par exemple, peut etre fait en inondant les ballasts de l’avant pour faire ressortir l’arriere de l’eau et vice versa.Le changement des joints d’arbre pourra etre fait sans sortir le bateau de l’eau non plus,...d’ailleurs tout est prevu pour ne jamais avoir besoin de mettre le bateau a sec.

samedi 31 août 2019 08:17
Img_20190519_172850
1
Opti

Merci pour la réponse, je suis interloqué et curieux de la suite. Perso c'est le côté "cave" qui me rebuterait.

samedi 31 août 2019 13:06
Missing
outremer

Avez vous déjà plongé avec un vrai submersible ?

samedi 31 août 2019 13:33
Missing
Submersible2

outremer>Non jamais.Pour les essais je verrai, peut etre que je pourrais faire appel aux militaires, je ne sais pas mais il faudra que je vois ça quand la construction sera avancée sinon on ne me prendra pas au sérieux.

dimanche 01 septembre 2019 18:44
Img_1903
1
virovent

Voir APAVE ou SOCOTEC il ont peut etre ;la competence pour donner une homologation toutau moins un avis

samedi 31 août 2019 14:28
Missing
Submersible2

virovent>ah oui, pas mal...Je n’y aurais pas pensé.Je viens de voir que l’OSAC, qui s’occupe de la navigabilité des avions et auquel j’ai deja eu a faire, est une filiale de APAVE..Je voir ça, merci du tuyau.

dimanche 01 septembre 2019 18:40
Missing
1
arsenlupin

c est loin d etre une pettite histoire!!!!!
deja construire un cata a voile c est tres long et de multiple amateurs
abandonne ou multiplis par 3 ou 4 le delai prevu
la c est encore une marche en plus
tout me parait faisable dans ce projet
sauf le budget qui n est a mon avis pas coherent !!!!
et je reste dubitatif sur la facon de naviguer de mouiller etc etc
au sujet de la consomation ca devrait le faire a 2,5 noeud
mais quel cauchemard d entreprendre tout ca et de depenser certainement 300 keuro ou plus pour vivre dans une citerne sans fenetre
j aimerais bien connaitre la motivation premeire
car etre dans un sous marin sans rien voir jamais
je ne comprends pas !!!!!vraiment pas dutout !!!
un petit sous marin de poche me parait interressant que je pourrais mettre sur les gros motoryachts
mais rien voir
ca me depasse completement !!!!!

samedi 31 août 2019 18:44
Missing
Submersible2

arsenelupin>qu’entend tu par facon de naviguer et mouiller?..Le tirant d’eau?C’est sur que c’est un peu limitatif mais bon, pas trop le choix...

dimanche 01 septembre 2019 19:57
Avatar
1
simbad

c'est vrai, mais il y a des motivations indéfinissables, pourquoi les spéléologues s'enfouissent sous terre, voire plongent sous terre ????
maintenant pour le budget, c'est tj pareil au début d'un proget, c'est à la fin qu'on se rend compte qu'on a été chiche...
j'ai visité les sous marins à St Nazaire et à la Vilette, ils étaient 40 là dedans, dur dur, 2 étages dont un réservé à la propulsion et surtout aux batteries
rien que le prix des batteries et des moteurs...
bon courage
JL.C

dimanche 01 septembre 2019 14:14
Missing
Submersible2

simbad>pour le budget tu as raison, d’ailleurs j’ai prevu que le budget puisse presque doubler.L’objectif est 200000 et j’ai prevu que ça puisse augmenter a 350000...Le constructeur de l’Euronaut par exemple ne veut pas dire exactement combien il a coûté, il dit juste « le prix d’une maison »...Mon bateau est beaucoup moins ambitieux et sophistiqué que l’Euronaut par contre il est plus lourd et je ne suis pas un pro, donc je pense que c’est raisonnable comme budget.

Tu as raison de souligner le prix des batteries, de ce point de vue ça va etre progressif, il y aura d’abord un petit banc puis ça va augmenter progressivement en fonction des finances et du cout final réel du bateau..Les moteurs par contre, ce sera deux moteurs de voiture d’occasion a 1000 euros chaque.Les transmissions se feront par embrayage centrifuge et courroies.Et deux moteurs electrique de 20 kw environ.C’est surtout tout ce qui est manutention qui risque de couter aussi.

dimanche 01 septembre 2019 19:06
Missing
muge

on espère que la motivation n'est pas d'embarquer une journaliste :)

bonne continuation dans votre projet en tout cas.

dimanche 01 septembre 2019 14:36
Missing
Submersible2

muge>merci.Non, pas de journaliste.Vraiment horrible cette histoire..

dimanche 01 septembre 2019 19:08
Ange-avatar-1
Phil o zof

Bonjour,

Aurais-tu un lien de cet "Euronaut" dont tu parles, je n'ai rien trouvé.

Merci.

dimanche 01 septembre 2019 19:34
Missing
Submersible2

Phil o zof>bonjour, il y a ça: http://www.euronaut.org , et leur page facebook: submarine « euronaut »...

dimanche 01 septembre 2019 19:48 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

http://www.euronaut.org/

Je ne comprends pas trop la démarche qui semble être d'avancer à tâtons. Tu écris commencer progressivement par un petit banc de batteries et augmenter progressivement. Donc recommencer les calculs de balastage, masse, équilibrage, type de moteur, etc. sans avoir ciblé la technologie de batterie ni le type de moteur.
Les moteurs (car tu en prévoies deux, seront des moteurs de voiture d'occasion avec un embrayage centrifuge et courroie.
C'est terminé de fabrication depuis longtemps, les Daf et autres engins sont d'une époque révolue, passer au diesel ou essence (!!) électrique via un pod serait LA solution.
Faire tourner un moteur atmosphérique dans un espace clôt demande tant d'oxygène que tu risque de manquer de place pour loger tes bouteilles d'air comprimé. Tu sais qu'un moteur absorbe en moyenne 18 fois le volume d'air d'un cylindre par tour et qu'il te faudra tout de même un (deux?) moteurs fiables et puissants, donc se tourner vers un turbocompressé serait le mieux, là, le rapport n'est plus le même.

J'ai l'impression qu'il n'y a pas de "plan de vol" établi, qu'il y a une sorte de progression par tests qui va coûter beaucoup plus cher que d'établir un projet et s'y tenir et s'il est bon le valider. Si certaines chose ne sont pas bonnes, ne garder que ce qui fonctionne et jeter le reste pour avancer.
Le budget semble aussi écrit sur un élastique. Prévisionnel de 200K€mais avec une possibilité d'aller jusqu'à 350K€. Bon, je comprends que certains aient plus d'argent que moi, mais tout de même.
Je ne dis pas ça pour critiquer mais pour faire avancer le raisonnement.
De la même façon, je ne comprends pas qu'il n'y ait aucune possibilité de voir à l'extérieur. Quid de l'usage s'il est aveugle, y compris de l'usage privé ou touristique personnel ou pas?
Quand à naviguer en surface, pour un sous-marin, c'est la pire des solution car il doit être optimisé pour vivre sous l'eau. Donc la moindre vague va glisser sur la coque et vouloir entrer dans le submersible sauf si celui-ci est une boite scellée dès la surface. As-tu déjà été dans un sous-marin en surface, avec une mer belle? On sent immédiatement dès qu'on sort de la rade...
Dommage qu'il n'y ait plus un seul U-boot de la dernière guerre, mais tu devrais t'en inspirer.

dimanche 01 septembre 2019 20:02
Missing
Submersible2

PhilGé>Merci de poser ces questions, je vais y repondre.

Les batteries: la technologie est connue, ce sera des batteries plomb ouvertes.J’y ait beaucoup reflechi et c’est la meilleure solution.Je ne vois pas le soucis de commencer par un petit banc.Il permettra de plonger peut etre une heure puis ça augmentera progressivement.C’est sur qu’il faudra modifier un peu les branchements a chaque fois.Pour le ballastage, aucun soucis, le bateau sera prevu au depart pour une certaine masse de batterie puis au debut, la masse de batterie manquante sera remplaçée par un ballast temporaire qui sera enlevé et remplacé par les batteries ensuite.Ca va etre tout simplement des galets ramassés sur le rivage, peu importe...

L’embrayage ne sera pas un embrayage de mobilette hein...Il y a des embrayages centrifuges bien plus serieux, pour toutes les puissances.Je mettrai un lien.

Les diesels ne tourneront qu’en surface, comme dans tous les sous marin.Les pods j’y ai pensé mais non, car il faudrait qu’ils soient etanches, ou compensés en pression, c’est trop compliqué et pas fiable sur le long terme.

Il n’y aura pas de hublots car c’est trop complexe a fabriquer, et pas tres utiles dans un sous marin a double coque et il n’y aurait pas grand chose a voir a 35 m en pleine mer.Ce n’est vraiment pas le but, absolument pas.C’est justement les U boot de la 2eme GM dont je m’inspire, ils ne passaient que peut etre 10% de leur temps sous l’eau, le reste du temps ils profitaient de la vue et du soleil en surface.

La coque sera optimisée pour la surface justement, avec un bon franc bord grace a la haute reserve de flottabilité, et donc des bonnes qualités marines.Ce sera comme etre sur n’importe quel voilier ou bateau a moteur...

dimanche 01 septembre 2019 20:39
Ange-avatar-1
Phil o zof

Merci pour le lien de "Euronaut".

Mais je pense que peu de personnes puissent t'aider ici dans ta démarche.

Mais comment faire "un bon franc bord grace a la haute reserve de flottabilité" sur un bateau de "plus de 100 tonnes pour 23 m de long, 4m30 de large."

Mais je n'y connais rien en sous-marin...

Bonne continuation

dimanche 01 septembre 2019 22:40
Missing
Submersible2

Phil o zof>La reserve de flottabilité c’est le volume de la partie émergée du sous marin.Ce volume est égal (c’est démontrable par calcul) au volume des ballasts.Donc si on augmente le volume des ballasts, toute chose égale par ailleurs, on augmente la réserve de flottabilité et le volume de la partie émergée, et donc mécaniquement, la hauteur du bateau au dessus de l’eau et donc le franc bord..

lundi 02 septembre 2019 09:03
Missing
2
arsenlupin

je ne veus pas etre rabat joie
mais a mon avis tu perds ton temps
trop complique trop long a fabriquer trop couteux a l echelle d un constructeur amateur
tu vas y passer tout ton temps tes economies et tu as toute les chances d abandonner le projet en cours de route
et si par perseverance et abnegation tu y arrives
tu auras un engin qui aurat tres peu d interet
et tu y auras englouties beaucoup d argent irecuperable
c est le projet d une vie dedie a un idee comme le facteur cheval
tu peus facilement stuptituer tout ca a l achat d une maison avec une cave amenager en forme de sous marin et quelque grand ecran de television pour voir ce qui peut se passer a l exteireur
ou tu achete une grosse cuve type citerne a gasoil en alu que l on trouve sur les semiremorque et tu vit dedans
autre solution a mon gout bien plus realisable un gros bateau moteur comme moi j ai de 30 ou 40 m avec une grues
tu l amenages et tu fais un petit subnersible pour des sorties a 1 ou 2 personnes pour explorer les fonds marin
on peut acheter des grosses vedettes des douanes pour quelques dizainede milliers d euro navigeable
moi c a ma couter 30 keuro pour 30 m x 6 m avec grue et navigeable presque tout de suite
la au ralenti tu serras a 2,5 l au milles mais a 7 noeud pour un bateau de 75 tonnes
et il te reste 100 ou 150 keuro pour faire un petit submesible ou tu vois a l exterieur et qui fait ce que tu imagins avec le gros projet qui a mon gout est irealiste et qui n a que tre peu d interet !!!!!!!!!!

lundi 02 septembre 2019 07:59
Missing
1
Fregoli

Je ne voudrais pas non plus jouer les rabat-joies, mais le savoir-faire et les techniques pour concevoir et construire un sous-marin sont très différents d'un navire de surface et ne se trouvent pas dans les livres..

Pourquoi croyez vous qu'un pays comme l'Australie, qui a montré savoir développer et construire des bateaux innovants comme les catamarans perce-vagues achète une licence de sous-marins français ?

Un simple exemple : sur un sous-marin, les caisses à combustible sont à l'extérieur de la coque épaisse et la "mise à l'air libre" se fait par le bas, dans l'eau ! La séparation eau-carburant est un peu plus complexe qu'un filtre coaslesceur...

lundi 02 septembre 2019 08:47
Missing
Submersible2

Fregoli>effectivement peu de pays sont capables de construire des sous marins océaniques.Mais comparer mon projet et les futurs sous marins australiens, c’est un peu comme dire qu’un constructeur amateur qui construit un ulm ne peut pas le faire car il ne peut pas construire un Rafale..

Les reservoirs oui...C’etait l’une des choses qui m’avait le plus enthousiasmé.J’etais vraiment enthousiaste sur ce systeme de reservoir externe, automatiquement compensé...Mais j’ai réalisé que ce n’etait pas faisable sur un sous marin civil, car pour faire le plein il faut rejeter l’eau qui avait compensé le carburant d’avant et qui peut donc être contaminée, ça ne peut se faire que dans des bassins miltaires dédiés, controlés...pas dans une marina lambda.Donc le carburant sera dans les quilles, et sera compensé par d’autres réservoirs dédiés.C’est contraignant pour le déplacement mais pas le choix.Tu as l’air de t’y connaitre en sous marins?

lundi 02 septembre 2019 09:17
Missing
1
arsenlupin

mettre un sous marin de 24 m et 100 tonnes dans une marina lambda
c est encore du reve !!!
sur ce type de dimmention tu es dans les bassins de commerce
et la tu as de multiple contrainte
EN DEHORS DE LA CERTIFICATION qui elle aussi vat te couter tres tres cher
rien que de prendre un yacht de 30 ou 40 m et de le certifier avec une societe de classification c est plus que ton budget de 350 keuro
pour un info dans le bassin de commerce a st nazaire on m interdisait de gratter rien que le safran de mon gros bateau !!!
pour des raisons de polution
toute les contraintes techniques mise bout a bout te rende la realisation impossible a ton echelle
tes explications pour les barre de plongee hydraulique avec possibilite de mettre au neutre etc etc
c est du reve !!
dans ce type de machine il faut double equipement partout !!!pour une redondance certaine
tu risque de finire comme le minerve qui a implose au large de toulon
c est a mon avis nettement plus difficile que de faire un avion
revient sur terre
rien que de venir sur hisse et ho montre que tu es loin de maitriser tout et que tu n as pas les capacitees de tes ambitions
donc c est de l utopie pur et simple !!!
reve et continue mais ca resterat reve ou plutot un cauchemard si tu commences
et je te donne pas 2 % de chance de reussite
et en plus pour aucun interet !!!!!!!!!!!
moi je fais des choses speciale et c est pas sur hisse et ho que je trouve les vrais solutions a mes experiences d architecture naval
donc penser trouver ici des gens pouvant t aider est plus que du reve
meme des choses simple sont souvent debatues de facon importante !!!

lundi 02 septembre 2019 11:07
Missing
Submersible2

arsenlupin>tu trouves que 23 m c’est trop mais tu as un bateau de 30 m...Ça m’interesserait fortement de savoir où tu le met, est ce que tu le sors de l’eau parfois et comment, combien ca coute dans un port etc...

lundi 02 septembre 2019 11:30
Missing
arsenlupin

j ai plusieurs grand bateau avec le plus grand de 53 m
donc les problemes de grands bateaux je connais !!
mes bateaux sont stationner devant chez moi ou je fais ce que je veus
j ai un debarcadere en ukraine de 60 m de long sur le danube
j ai une ilses en roumanie sur le danube
et un terrain avec 100 m de rive au portugual sur le guadiana
ce qui me permet de ne pas avoir de cout de parking
car avec de grandes longueur tu es tres tres rapidement a plusieurs milliers d euro par mois !
c est la seul solution car autrement tu meurs des prix demande !!!
apres je ne les sorts jamais de l eau car trop cher
tout mes bateaux en metal sont avec des pentanodes exterieurs
et les autres sont strater epoxy
etant dans de l eau douce tres charge d aluvions
je n ais qu a netoyer de temps en temps la lignes de flottaisons
de plus je n ai que des antifouling de cargo et petrolier charge en tout ce qu il ne faut pas sur tout mes bateaux
c est completement interdit en france mais moi je vis pas en france ce qui me permet de faire ce qui m arrange
de toute facon en ukraine je ne sais pas trouver d autre antifouling que du top charge en pcb etc car on le trouve a la sortie des gros chantiers de reparations
et ca ne gene personne et personne n a meme l dee de faire autrement !!!!
avec des grosses machine il faut s organiser pour que ca ne coute rien
c est la seul solution !!!!

lundi 02 septembre 2019 12:34
Missing
Submersible2

arsenelupin>avec les grosses machines il faut s’organiser, oui je suis d’accord avec ça..

D’ici 15 a 20 ans je serais en retraite, ça m’interesserait d’aller en Roumanie ou au Portugal par exemple, est ce que tu crois que je pourrais parquer mon bateau chez toi, selon des modalités a discuter?

lundi 02 septembre 2019 12:51
Missing
arsenlupin

dans 15 ou 20 ans je ne sais pas ce que nous serrons devenu
moi j ai 54 ans donc tu vois plus 20 ca fait 75 ans
pour le moment chez moi ou a cote de chez moi il y a des places pour mettre des bateaux sans que ca coute
mais le temps passe et les solutions se restreignent
a voir ce qu il serat possible a ce moment la
deja chez moi j arrives a tout remplir tout seul avec plus de 300 m de place de parking
donc dans dix ans ou 20 ans
j aurais certainement augmenter ma surface d acceuil et 24 m de plus ou moins ne vont pa tou changer
actuellement un terrain dans les isles au bord du danube de 30 a 40 m de rive coute 20 keuro
ca risque d augmenter !!!
a voir

lundi 02 septembre 2019 13:53
Missing
Submersible2

arsenlupin>oui c’est vrai que c’est dans un petit moment.J’aimerais bien garder ton contact au cas où, si c’est ok.Et je peux peut etre acheter un terrain pourquoi pas, si ce n’est pas trop risqué.

lundi 02 septembre 2019 16:12
Missing
arsenlupin

tu trouves un pays qui te plait a vivre et tu n as plus qu a chercher un terrain au bord d un fleuve principale ou tu as le droit d y amarer ton engin flottant
et pas trop loin de ta construction car tu risque de trouver le temps long si tu dois venir en mer noire a partir de la bretagne a 2 noeud de moyene !!!!

lundi 02 septembre 2019 16:39
Missing
1
FredericL

Je ne pense pas que ce soit plus difficile que de faire un avion (qui vole), mais assurément moins courant.

lundi 02 septembre 2019 12:02
Villapt
1
marinero76

Salut,
Je pense aussi que c'est irréaliste mais d'autre part, renoncer et regretter, c'est pas mieux!
Ce n'est pas pour ça que j'interviens, ça n'aurait aucun intérêt mais au sujet des réservoirs, à mon avis tu peux reprendre l'idée à condition de mettre un réservoir souple dans le rigide, tu conserves la compensation automatique et tu sépares le gazole de l'eau!

mardi 03 septembre 2019 17:15
Missing
Submersible2

marinero76>salut, merci.J’y ai pensé mais ça m’a paru un peu trop compliqué, de se procurer ces reservoirs souples, l’installation, et au niveau de l’entretien...Il faudrait aussi pomper le carburant avec des pompes, là avec le systeme auquel j’ai abouti il n’y a pas de pompes.Pour l’installation il faudrait les installer entre les 2 coques, mais comme ce sera plein d’air quand le bateau sera a la surface je ne vois pas bien comment les « soutenir »..

mardi 03 septembre 2019 17:43
Villapt
marinero76

C'est exactement comme tu voulais faire en mettant le réservoir rigide à l'eau libre comme les militaires sauf que dans le réservoir rigide il y a il y a le souple qui isole le carburant de l'eau.

mardi 03 septembre 2019 19:32
Villapt
marinero76

Je n'ai pas étudié la question bien sûr mais ne peut-on pas faire souder 2 feuilles de plastique résistantes au gazole, de toutes façons, il n'y a pas de balourd puisque au fur et à mesure de la consommation, il sera plaqué par l'eau sur la paroi haute du réservoir rigide

mardi 03 septembre 2019 19:52
Missing
Submersible2

marinero76>tu viens de me donner une tres bonne idée...Le carburant est dans les quilles et il y en a aussi a l’interieur de la coque epaisse.Dans cette coque sont aussi prévus des reservoirs d’eau pour compenser le carburant consommé et les autres variations de poids.Ces reservoirs seront au pont inférieur et pour optimiser l’espace perdu ils serviront aussi de cloison etanche et de plancher pour le pont principal.Mais ils doivent quand meme etre tres gros, environ un metre de large.Il y a surement moyen de mettre dans ces reservoirs d’eau, une partie du carburant dans des reservoirs souples.L’entretien des ces reservoirs souples serait facile par les trappes d’acces du reservoir d’eau qui les contient.Il y aurait, comme sur les sous marins militaires, une colonne d’eau qui pressuriserait legerement le reservoir d’eau et, appuyant sur le reservoir souple, deplacerait le carburant automatiquement, selon le meme principe que les militaires.

Il n’y aurait pas de baisse directe du deplacement comme sur les sous marins militaires mais par contre tous les autres avantages: gain net de place et de poids, entretien facile et pas de pompes.

mardi 03 septembre 2019 21:19
Missing
1
FredericL

Le projet est manifestement bien pensé et réfléchi.
Outre l'oxygène pour l'équipage, je suppose que le danger pour un sous-marin est qu'il descende trop profondément et implose sous la pression. Quels sont les dispositifs de sécurité pour éviter ça en cas d'avarie ?

lundi 02 septembre 2019 10:08
Missing
Submersible2

FredericL>C’est un peu long a expliquer mais voila quelques exemples: les barres de plongée seront manoeuvrées hydrauliquement, et en cas de perte de pression (panne de pompe), elles reviendront au neutre et ne seront pas bloquées a leur position au moment de la panne.

Les vannes de purge (au sommet des ballasts) seront ouvertes par de l’air comprimé et fermées automatiquement par un ressort, de sorte que en cas de manque d’air comprimé, rupture d’une ligne ou autre, elles se ferment automatiquement et les ballasts sont toujours disponibles pour remonter.

La plupart des bouteilles d’air comprimées seront a l’exterieur de la coque epaisse, en 4 endroits differents (proue, poupe, babord, tribord) pour qu’elles ne soient pas toutes endommagées en cas de choc.En plus il y aura un banc de bouteilles a l’interieur, qui enverront directement de l’air dans les ballasts, sans intermédiaire.L’ouverture de l’air se fera electriquement depuis differents endroits dans le sous marin, ou manuellement depuis le poste de « controle ».

Il y aura en tout 6 ballasts, 2 a l’avant, 2 a l’arriere, 1 a babord et un a tribord.Tout a la proue il y aura en plus un « crash-box »: un compartiment qui ressemble a un ballast mais sans arrivée d’air, qui servira de « reservoir de flottabilité » (il y en aura un aussi a l’arrière, ils servent a amortir le tangage) mais surtout il sera deformable en cas de choc.Il contiendra aussi l’ancre et la chaine.

lundi 02 septembre 2019 10:31
588efb78e4b0ec6bb7215c46
1
PhilGé

Pourquoi ne pas te rapprocher - justement - d'Euronaut, qui a les compétences, l'expérience et l'expertise et qui en plus ont des submersibles à vendre.

Ça pourrait valider certains concepts ou idées et en renforcer ou éliminer d'autres à moindre frais plus efficacement qu'ici, forum généraliste où nous sommes plus comme une poule devant un œuf qu'autre chose sans compter le fait de "discuter" sans trop savoir que dire ou que faire et surtout sans cohésion.
J'y pensais et j'ai oublié hier, si batteries à électrolyte liquide, obligation d'avoir un système de compensation des pressions et des gaz, une batterie DOIT toujours travailler en équipression constamment. Si batterie plomb, il faut impérativement gérer les dégagements d'hydrogène. La moindre odeur d'œuf pourri dans le bateau doit alerter et TOUT interrupteur ou système électrique à proximité et sur la zone des batteries doit être para-étincelles et anti-déflagration. Là, il n'y a pas d'échappatoire possible

lundi 02 septembre 2019 10:34
Missing
arsenlupin

j ai pas releve mais la vrai solution c est le lithium mais a quelle prix et pas compris dans le budget
a voir sur youtube nazi megastructure
les sous marin d hitler et l evolution pendant la guerre des uboat
il y en a meme qui sont encore visible dont un en pologne ou allemagne sur une plage de la mer baltique !!!!!!!!!!

lundi 02 septembre 2019 11:11
Missing
Submersible2

PhilGé>C’est toujours bien d’en discuter, j’ai eu quelques reponses dans ce topic sur la question initiale, ça ne coute rien.Il n’y a rien de secret je reponds aux questions.Hisse et Oh est le seul forum de bateau français que je connais, et comme la question portait sur la reglementation française...

Les batteries oui tu as raison, le pont inférieur sera séparé en 3, par 2 reservoirs qui serviront aussi de cloisons etanches.Les batteries seront dans les compartiments de l’avant et du milieu.Il n’y aura rien d’electrique a l’interieur de ces compartiments (a part les batteries elles memes bien sur), les interrupteurs des batteries seront protégés, la ventilation sera assurée par les moteurs qui aspireront l’air extérieur via ces compartiments et par des ventilateurs.Le dagagement d’hydrogene devrait quand meme être limité, c’est en chargement trop fortement les batteries qu’il s’en degage beaucoup.Sur ce sujet les details sont encore a affiner.

lundi 02 septembre 2019 11:27
Missing
arsenlupin

rien que ce que tu viens d expliquer c est loin d etre simple
car tu vas avoir a faire des passage de cables electrique dans des cloisons etanches
des cloisons antiroulis dans les reservoirs
ca vat pas etre facile de faire ce type de chse en impression numerique !!!
une etancheite entre pont inferieur et superieur!!
porte et ecoutille etanche
tout ca c est simple a dire mais pas facile a realiser
oui tu vas m expliquer que point par point c est faisable
mais tout ajouter bout a bout c est l enfer et pas a la porte d un amteur meme eclairer
rien qu une vedette des douanes de 30 m neuve c est de l ordre de 10 millions d euro neuf car porte etanches etc etc et fabrication professionnel pour un bateau de 100 tonnes environ
c est tres tres loin d etre un sous marin
avec tes 200 ou 350 keuro
tu es tres tres loin du compte !!!!

lundi 02 septembre 2019 12:52
Missing
Submersible2

arsenlupin>tu compares avec un bateau neuf, certifié.Le but de la division 245 est justement qu’il ne soit pas certifié.Il doit quand meme respecter certains criteres et il y a des contreparties comme ne pas vendre le bateau avant un certain temps etc...mais voila, le but est de rendre la construction amateur accessible en otant la bureaucratie qui concerne les bateaux de travail..

lundi 02 septembre 2019 13:36
Missing
arsenlupin

je connais bien la legislation car je suis constructeur de catas pro
en france en restant en construction amateur tu dois reste 5 ans en cat D pour pouvoir pretendre a une categorie superieur
c est pas automatique
et je ne vois pas qui vat prendre la responsabilite de te donner une categorie superieur que la D
je connais presque tout les intervenants actuel qui officie en france
avec un pavillon autre
il faudrat une personne pour te faire une feuille comme quoi tu as respecter les regels minimale
tu pourras peut etre t imatricule au delaware ou en hollande
mais tu n auras pas d assurance
meme pas de rc qui a mon avis est necessaire pour au minimun un renflouement
car 100 tonne coule dans l entre d un chenal et la ca vat te couter bonbon sans assurance
si il t arrive un probleme
sans parler des personnes transporter
car tu es capitaine proprietaire et si tu tus quelqu un tu en ai responsable
et la on pourrat t apporter des oranges
sauf si toi tu y passes aussi
je ne vois pas les regles s assouplir avec le temps
je ne te dis pas les pieds et les mains que j ai du faire pour assurer mon gros charles babin de 53 m et 700 tonnes
heureusement je suis pro et j ai pu insister aupres d un assureur que je connaissais
mais c est deja la croix et la banieire pour un gros bateau a moteur
alors un sousmarin amateur
c est a mon avis impossible

lundi 02 septembre 2019 15:11
Missing
Submersible2

arsenlupin>si c’est impossible en France c’est dommage car ailleurs c’est possible.Bon je verrais, je contacterai les affaires maritimes et APAVE/SOCOTEC, je verrais ce qu’ils me diront..

J’ai pensé au pavillon etranger aussi, pour les avions par exemple c’est possible d’avoir un avion en France, immatriculé aux USA.Sa navigabilité est alors sous le regime americain, meme si il est basé en France et que son propriétaire est francais.Peut etre que les bateaux aussi..

lundi 02 septembre 2019 16:20
Missing
arsenlupin

non
tu es sous l eligibilite de la loi bleu
sauf si tu es comme moi expatrier et plus residnt francais !!!

lundi 02 septembre 2019 16:36
Cimg0658
2
SAROYAN

Je ne peux pas dormir les fenêtres fermées, même en plein hiver. Désolé, mais je suis obligé de me désintéresser de ce projet... ! ! ! MM

lundi 02 septembre 2019 10:44
Missing
Fregoli

Plus haut :
"Les reservoirs oui...C’etait l’une des choses qui m’avait le plus enthousiasmé. J’etais vraiment enthousiaste sur ce systeme de reservoir externe, automatiquement compensé...Mais j’ai réalisé que ce n’etait pas faisable sur un sous marin civil, car pour faire le plein il faut rejeter l’eau qui avait compensé le carburant d’avant et qui peut donc être contaminée, ça ne peut se faire que dans des bassins miltaires dédiés, controlés...pas dans une marina lambda.Donc le carburant sera dans les quilles, et sera compensé par d’autres réservoirs dédiés.C’est contraignant pour le déplacement mais pas le choix."

Sauf que ces réservoirs devraient résister à la pression et avoir une mise à l'air libre... Où ? dans le volume confiné du sous-marin ?
Pas très sérieux tout ça.

Un gros détail : un sous-marin immergé est en équilibre instable (s'il descend, la pression augmente et donc la coque se contracte et le volume d'air des ballasts diminue : le sous-marin perd de la flottabilité et s'enfonce encore plus). Un sous-marin ne peut rester immobile et doit être constamment contrôlé par les barres de plongée, ce qui suppose un dimensionnement par des gens compétents et une étude hydrodynamique poussée et des essais en bassin...

Le budget est déjà consommé...

lundi 02 septembre 2019 11:49
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

@Fregoli, tout à fait d'accord, oui, et dans un sous-marin il y a toujours une personne préposée et responsable de l'assiette du sous-marin, même si on a toute l'électronique du monde à bord.
Quelques notions :
http://www.sous-mama.org/les-cours-de-connaissances-generales-du-sous-marin-apres-la-seconde-guerrre-mondiale-conference-viii-blog-348.html

lundi 02 septembre 2019 11:58
Missing
Submersible2

PhilGé>je connais ce site mais c’est a des années lumières de ce qu’on peut trouver en langue anglaise.

lundi 02 septembre 2019 12:31
Missing
Submersible2

Fregoli>les quilles seront hors de la coque epaisse donc oui, elles seront resistantes a la pression..Si tu veux savoir elles seront constituées de demi tubes d’acier.En fait elles seront pressurisées a 20 m avant de plonger, et le differentiel de pression maximum qu’elles subiront sera de 2 bars environ.

Quelle mise a l’air libre?La mise a l’air libre se fera comme dans tout bateau, a l’exterieur.J’ai deja dit dans ce topic que les moteurs diesel et donc evidemment les reservoirs, ne sont pas utilisés en plongée.

Je le sais oui, que le sous marin est en equilibre instable.Le dimensionnement des barres peut etre fait par calcul, je pense que tu te trompe la dessus...

lundi 02 septembre 2019 12:30
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Hum, concernant ta réponse : "Il n’y aura rien d’electrique a l’interieur de ces compartiments (a part les batteries elles memes bien sur), les interrupteurs des batteries seront protégés.../..."
Je crois que tu n'es pas au fait qu'une batterie plomb-acide liquide dégaze tant de l'hydrogène que de l'oxygène. En fait deux fois plus d'hydrogène que d'oxygène, mais que si l'hydrogène est explosif à très faible concentration, l'oxygène est corrosif aussi à faible concentration et par l'action du temps.
Donc les matières utilisées pour les joints et presse-étoupes doivent résister à l'oxydation, sans compter que l'hydrogène, très volatil et léger, aura la fâcheuse tendance à aller dans tous les points haut sans retenue.
Si les moteur aspirent l'air extérieur via ses compartiments, immanquablement l'hydrogène va se retrouver dans ces aspirateurs et le risque de flash doit être évité avec dans la certification (puisqu'il y aura certification obligatoire puisque présence humaine), la preuve de non explosabilité et de tenue dans le temps à l'oxygène. Bon courage avec notre chère administration de certification...
Les batteries dégazent tant à la charge qu'à la décharge puisqu'il y a transformation chimique pour obtenir ou recevoir de l'énergie électrique et la stocker.
J'ai acquis "quelques" connaissances sur le sujet des batteries plomb en environnement confiné accueillant des êtres humains, c'est lointain mais c'était en école et pas celle de la vie, je peux sans trop me tromper t'affirmer qu'il faudrait reprendre ton projet par le bon bout et te servir de l’expérience réelle de ceux qui ont construit et expérimenté plutôt que de ceux qui parlent autour d'un verre parce que le temps, dehors, n'est pas au beau pour aller "sécher le linge" quelques heures...

Bon courage, sur ce, je vais faire un tour dans le jardin. Tu devrais relire les réponses au dessus, beaucoup me paraissent censées. J'aime rêver, mais perdre mon temps parce que j'ai du temps à perdre, ça non.

lundi 02 septembre 2019 11:51
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Histoire de, voici la Division 233 qui ne parle que des navires sous-marins.
Il y a peut-être eu des mises à jours, demander aux Aff-Mar.

lundi 02 septembre 2019 12:00
Missing
arsenlupin

la c est le bouquet !!!!!!!!!!
car si tu veus des prises de tete c est sur tu as la voie a prendre
j ai survole pour info entre les essai et notice de calculs lie a ton submersible
c est pas du bricolage
l enfer
et la pas d improvisation
rien que ca me decouragerait !!!
je ne parle meme pas de la construction

lundi 02 septembre 2019 15:24
Missing
Fregoli

Petit paragraphe dans la Div 233 :
. "Le sous-marin doit naviguer accompagné par un navire de surface sauf décision contraire de l’administration, après avis de la commission centrale de sécurité",.

lundi 02 septembre 2019 15:38
Missing
Submersible2

Fregoli>dans mon post initial, je parle de cette division qui, a mon avis, s’applique a des sous marins non autonomes, en raison, justement de ce que tu cites.

lundi 02 septembre 2019 16:21
Missing
arsenlupin

donc si le sousmarin est autonome les regles vont etre encore plus difficile
ou tout simplement il n est pas possible d a voir un sous marin autonome
ce qui est evident sur un petit sous marin
il est tpoujours accompagne du bateau mere
en tout etat de cause
les choses ne sont pas simple et a marche est haute et a on avis quasi infranchissable tellement tu vas te heurter a tout
je connais un peu c est deja tres difficile pour les bateau de plusde 24 m prive en plaisance
partout tu as des problemes !!!
la ca vatr etre bien pire !!!!!

lundi 02 septembre 2019 16:34
Missing
Submersible2

justement, la il fait moins de 24 m, ce qui est la limite de la division 245.

lundi 02 septembre 2019 16:49
Cimg0658
1
SAROYAN

Si votre "projet" vous laisse un peu de temps n'oubliez pas de renseigner votre profil. Je ferai un copié/collé que je posterai à mon psy. Il aime... MM

lundi 02 septembre 2019 17:57
Avatar_
1
jfrançois

bonjour
t'as un psy Saroyan ?
ça fait longtemps que tu es en analyse ?

mardi 03 septembre 2019 19:29 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Fregoli

La dision 245 couvre (texte) :
? les navires et VNM de construction amateur tels que définis dans la présente division,
? les navires et les VNM sujets à des modifications substantielles quand ils ne sont pas marqués CE,
? les embarcations propulsées par l’énergie humaine telles que définies dans la présente division,
? les navires à sustentation,
? les hydroptères,
? les navires à vapeur à combustion externe, fonctionnant au charbon, au coke, au bois, au pétrole ou
au gaz,
? les véhicules amphibies ;

Pas les sous-marins...

lundi 02 septembre 2019 18:00
Missing
Submersible2

Fregoli>« Sauf pre?cision expresse contraire, les dispositions de la pre?sente division en matie?re de conception, de construction, de se?curite? et de pre?vention de la pollution s’appliquent aux ve?hicules nautiques a? moteur et navires suivants, dont la liste n’est pas exhaustive, de longueur de coque infe?rieure ou e?gale a? 24 me?tres, a? partir de leur mise en service, qui sont exclus du marquage CE et ne rele?vent pas de ce fait du champ d’application du de?cret N°96-611 du 04 juillet 1996 modifie? relatif a? la mise sur le marche? des bateaux de plaisance et des pie?ces et e?le?ments d’e?quipements »

et,

« Cette liste n’est pas exhaustive et comprend tous les navires, ve?hicules ou embarcations de longueur de coque infe?rieure ou e?gale a? 24 me?tres exclus du marquage CE. »

Il est bien precisé (deux fois) que la liste en question n’est pas exhaustive.Elle comprend « tous les navires, vehicules ou embarcations... ».Jusqu’a preuve du contraire, un navire submersible est bien un navire ou un vehicule ou une embarcation.

lundi 02 septembre 2019 19:00
214399
Lebrizetout

Je pense qu'il faut continuer à enrichir le sujet.

lundi 02 septembre 2019 18:15
Missing
arsenlupin

on peut vouloir etre original et s accrocher a une idee
mais il faut bien en penser toute les consequences
et dans le cadre ou l on met une somme quand meme plus que rondellette
il est bien d etre conscient et de pas se tromper
avec 300 keuro
tu peus faire enormement de chose en bateau d occas tu as des gros bateaux a moteur de 30 metre et plus ultraequipe des gros voiliers mono de 25 a 30 metres
300 keuro c est ce qu arrive certain de nous a economiser en toute une vie
donc a mon avis il faut reflechir a deux fois l interet de depenser une tel fortune dans un projet tres aleatoire et qui a peu de chance d aller au bout
en ukraine un amateur a fait un submersible tres tres simple pour 10 keuro mais 7 ou 8 m de long et deux place a la base d une citerne renforce
c est deja un super chalenge
meme si je fais souvent des chalenges pas simple !!!
la c est a mon gout trop
la raison est de modifier le projet
meme si tu maitrise une partie techniquement
tu t engages dans une histoire qui risque de te rendre la vie tres compliquer !!!!!!!!!!!!!!
regarde meme des gars comme alain thebault finisse meme par abandoner leur proijet
l hydroptere a ete vendu aux encheres apres un abandon a honolulu !!!
la vie est faite pour etre sublimer
et a en vouloir trop tu vas te griller sans en prendre les plaisir !!!!!!
crois en mon experience !!!

lundi 02 septembre 2019 18:30
Missing
Submersible2

arsenlupin>le probleme des gros navires est qu’ils coutent un bras en entretien.Comment tu nettoies les reservoirs, si une transmission casse ça coute combien?Je ne me sens vraiment pas d’acheter un gros bateau (alors que j’aime bien les gros bateaux), rien que pour la difficulté de deja comprendre comment il est fait pour pouvoir commencer a l’entretenir, sans parler de le reparer.Toi c’est facile, c’est ton domaine, tu en as plusieurs, tu as des gens, une expertise...Moi je prefere d’abord le construire, ce qui est deja un voyage en soi, et que ce soit plus facile après.Surtout que je l’aurais conçu expres pour qu’il soit facile a entretenir...

lundi 02 septembre 2019 19:12
Missing
arsenlupin

tu sais c est nettement plus facile d entretenir que de construire pour les gros bateaux de services
je reponds point par point
les reservoir sur un gros bateau tu rentre dedans au karcher
il y a des trappes qui se demonte et tu vide a la pompe vide cale 220 v
un karcher k 2 a 70 euro et une pompe vide cale de chez brico depot a 30 euro
je trnafert meme le gasoil avec une pompe comme ca dans le reservoir
j ai sortie et transvaser 10 tonnes de gasoil
en 2 ou 3 jours j ai tout netoye a une personne pour mes deux bateaux venant des encheres des domaines
meme si tu es ingenieux tu ne serras pas plus fort que les bureaux d etudes qui realisent les bateaux de servitudes
dans ce que tu veux faire tout vat couter cher les pompes hydraulique les verins
et ne crois pas que tu serras meilleurs que ces bureaux d etudes
il faut trouver un bon gros bateau pas trop deteriore
les bateaux des domaines c est de bonne affaires car entretenu par l etat
ca ne vat pas te couter cher et tu iras a ton rythme
crois moi le chemin serrat beaucoup beaucoup plus simple !!!!
et une satisfaction certaine
si tu as besoin je pourrais te conseiller mais ne t engage pas dans une construction complete de ton projet
tu ne te rend pas compte de la somme de travail qu il vat falloir degager avec argent que tu vas y passer sans aucun espoir d ans revoir un billet !!!!!!!!!!!!!!

lundi 02 septembre 2019 20:20
Missing
Submersible2

arsenlupin>Je te remercie beaucoup pour les conseils tres avisés.Malgré tout je t’assure que mon bateau est beaucoup moins ambitieux qu’il n’y parait.Il ne faut vraiment pas le voir comme un bateau de professionnel, avec le meme cahier des charges.C’est le terme sous-marin qui fait peur, et c’est vrai que ça crée certains challenges mais il ne faut vraiment pas en avoir peur, surtout que la profondeur est faible.Comme je l’ai dit, c’est plus facile, ou moins difficile, a construire qu’un bateau de surface pour plusieurs raisons mentionnées plus haut.Je vise quelque chose de rustique, pas du tout luxueux dans les amenagements.Mais une construction tres soignée et solide, d’où un long delai c’est vrai.J’ai dit aussi que je pourrais arreter en raison de problemes de manutention, pour moi c’est le vrai probleme, j’en suis bien conscient.

L’argent, oui je sais que c’est toujours plus cher que d’acheter directement, j’en suis conscient.C’est prevu, je l’ai prevu dans le budget avec un depassement possible consequent pour ne pas etre surpris et devoir arrêter a cause de ça comme certains, et une durée conséquente aussi de 15 ans.Le constructeur de l’Euronaut y a « sacrifié » le prix d’une maison et 15 ans aussi, bon, c’est une perte mais est ce qu’il n’y a pas trouvé son compte au final...Lui seul le sait.J’ai la chance d’avoir deja une maison, des appartements, un tres bon revenu...Je sais qu’on a toujours besoin d’argent mais je ne vais pas me ruiner non plus.

lundi 02 septembre 2019 21:34
214399
Lebrizetout

Donc le navire est question n'est pas encore conçu

lundi 02 septembre 2019 19:25
Img_20190519_172850
Opti

Deuxième phrase du post.

lundi 02 septembre 2019 19:30
214399
Lebrizetout

dans la deuxième phrase on parle de législation, pas de conception

lundi 02 septembre 2019 19:49
Img_20190519_172850
Opti

."Je pense me lancer dans la construction en amateur d’un sous marin et je"

mercredi 04 septembre 2019 21:48
Cimg0658
SAROYAN

Moi j'ai un vieux stock de chambres à air et je vais construire un ballon dirigeable mais qui fait sous-marin. Question: le lest du ballon est-il suffisant pour le mettre en immersion ? Des propositions ? MM

lundi 02 septembre 2019 19:40
Missing
5
Jatim

Seul, c'est mission impossible pour les dimensions que t'annonces.

Ton projet est bien évidemment réalisable, malgré les rictus a peine dissimulé de certains camarades voileux. Mais pas seul.

Pour aborder un projet de cette ampleur, il faut procéder par étape. Et j'ai le sentiment que tu en a brulée plusieurs. D’où mon intervention. j'ai du mal a comprendre, comment quelqu'un pourra tout seul construire un sous marin de 7m de plus que celui des Allemands, pour le seul plaisir d'avoir un sous-marin dans le port, et de vraiment y arriver. Car le point le plus important, n'est pas celui de la motivation, mais celui de savoir si tu a l'objectif de mettre toute les chances de ton coté pour voir ton projet en vrai un jour.

D'abord l'objectif, je ne l'ai pas saisi. Que veux tu dire par "optimisé pour la surface", mais qui peux plonger a 35m ? Tu veux un bateau a moteur qui peux, quand ça lui chante, aller faire un petit tour a 40m ?

Un sous marin. mais encore ? A quoi va servir ton sous-marin ? Si c'est juste pour le fun, ton projet est perdu d'avance, personne ne va t'aider, te donner des conseils et t'ouvrir des portes. Personne n'a la motivation pour construire un sous marin de 23x4m de 100T en acier pour faire des aller retour entre Lorient et Groix. Pas même toi, tu verra. Car 23x4m sera le plus gros sous-marin amateur jamais construit, or l'autre plus gros sous-marin, le tristement célèbre UC3 de 17x2m et de 53 tonnes (plus petit et moins gros) a été construit par une armée de bénévole et quelqu'un devenu expert dans la réalisation de sous-marin et fusées, et largement soutenu par les entreprises locales. Loin de ton profil de pilote bientôt a la retraite.

Il te faut une cause à défendre. Car depuis le début de ton intervention, fort intéressante techniquement en soit, tu défend l'idée que t'aimerai construire un sous marin comme projet de toute une vie. Mais encore ?

c'est franchement léger en terme de détermination: "le plaisir de construire". Car quand le plaisir ce transforme en contrainte on lâche le projet illico presto. Et un sous-marin de 23m, forcément a un moment ou un autre il faudra faire des taches soit tu ne sait pas faire ou que tu n'aime et tu lâchera l'affaire comme tout le monde.

Par contre, si tu dis que ton sous-marin va permette la dépose de capteurs près des dépôts de munitions. Ou permettre l'étude des algues vertes, ou encore aider au renflouement d'épave, on étudier l'impact des pesticides dans le baie de Quiberon. Vu l'urgence écologique sur bon nombre de sujet, tu devrais être capable facilement de trouver une utilité a ton sous-marin. Rester sous l'eau a beaucoup d'avantage.

Une fois que tu aura clairement définit pourquoi tu va passer le restant de tes weekends a bosser comme une charrue. Il va falloir t'entourer. L'entourage c'est à la fois ton moteur, et ta roue de secours.

Construire seul ton sous marin dans ton petit hangar c'est juste impossible sans le soutient d'un ou plusieurs sponsors, de tes proches et de personnes qui t'aident.

Si l'on prends euronaut, le projet a surtout aboutit car l'équipe était très nombreuse, très motivé, diverse et avec de très nombreux sponsors. Et tu veux faire plus grand ? plus fort ? Tu ne pourra pas programmer l'ordinateur de bord, faire la soudure de ta double coque, étudier la navigation sous-marine, faire l'installation électronique avec de la redondance partout, faire l'installation et le bricolage de tout les renvois de barres, faire toute la mécanique du moteur avec tout ce que ça implique. Et faire une installation électrique et électronique digne de Ariane 5. Car il te faudrait une vie pour entière pour avoir suffisamment de compétences dans chacun précédents domaines. Il faudra aussi demander une formation pour toi et l'équipage pour apprendre comment on fait fonctionner un sous-marin.

Ne pas sous-estimer l'impact de la motivation de tiers sur toi même, car c'est sur, il va te falloir du monde, et t'engager auprès d'eux.

Créer d'abord une association 1901 et entoure toi de personnes qui ont des compétences que tu n'as pas. Il te faut dans le désordre, quelqu'un qui sait faire de la conception mécanique navale, un putain de bon ingénieur informatique avec une expertise embarqué et temps réel, un ingénieur en ouvrage électrique, un plongeur (pas un niveau 4 hein, un vrai plongeur qui connais la mer, la pression, le trimix), un chaudronnier du tonnerre. Un ingénieur mécanique pour le moteur. Et surtout faire conseiller tout ce petit monde par un ancien sous-marinier de la marine. Et il te faut un homme a tout faire, celui qui, tu sait pas comment, sait exactement quelle graisse il faut utilisé sur les pétons du moteur pour éviter que ça grippe en hiver. Ensuite un peu de budget pour un avocat, un adolescent motivé pour le site internet, un comptable pour éviter la panique budgétaire. Le soutient de la région, de la ville, et quelques entreprises locales pour certaine tache.

Des personnes comme ça, ça ce trouve facilement avec internet si ton projet a un objectif précis et clair.

Ensuite le délai. C'est beaucoup trop long 15 ans de prévision. Dans ce genre de projet, la construction de l'engin c'est a peine 33% du temps total du projet. Tout le reste c'est recherche de sioux, paperasses, recherche de fournisseurs, devis sur devis sur devis, et la conception initiale. Entre le premier jour d'assemblage et le premier test en mer, ça devrait aller très vite, car tout doit avoir été définit dès le début. Et certainement pas de "on commencera avec 4 batteries, puis on verra ensuite", c'est pas comme ça qu'on avance sur un projet aussi complexe. Une fois le bateau a l'eau, commence la période de perfectionnement et de test qui s'étalera sur un peu plus d'une dizaine d'année.

Pose des jalons précis, avec un planning prévisionnel sur 10 ans, avec une mise a l'eau en 2030 éventuellement. 3 ans pour la conception initiale, 3 ans pour le maquettage 3D, maquettage général, et prototype RC v1, v2 vX. et 4-5 ans pour la réalisation du bousin. Et 10-15 ans de tests avec un projet de plongée a plus de 10m sur la 5 ou 6eme année de tests.

Il te faudra un blog et un vlog aussi, pour que toi même tu soit capable de suivre l'évolution de ton projet, te servir de vitrine pour les fournisseurs qui te soutiendront en tant que sponsors et pour éviter d'être pris pour un spécialise de l'onirisme comme aujourd'hui.

Finalement, pourquoi ce long message, et pas une réponse sur la division 240 comme demandé ? Car la réponse n'est pas sur ce forum, ni sur internet d'ailleurs. Avec un peu plus de gestion de projet, tu aurai déjà prévu qu'il te faudrait payer un avocat quelque centaines d'euros pour qu'il te prépare quelque chose.

Ou sinon, il te faudra déjà un "googleur" professionnel, car j'ai trouvé ça en quelques secondes:

L’article 20 de la CNUDM "Dans la mer territoriale, les sous-marins et autres véhicules submersibles sont tenus de naviguer en surface et d’arborer leur pavillon."

L'Article L5211-2 du code des transports:
"Dans les eaux territoriales, les sous-marins et autres engins submersibles sont tenus de naviguer en surface et d'arborer leur pavillon." mais ouvre la porte a une dérogation sur recommandation d'un préfet, ou d'un capitaine de la marine.

Pour le reste, le sous marin reste un bateau a moteur classique.

Réponse courte: non t'as pas le droit de plonger, c'est même pas un vide juridique. T'as juste pas le droit. Et t'as pas le droit dans toutes les nations signataire de la CNU. Fin de l'histoire.

Désolé si ma plume te fâche, j'adore les sous-marins, et je regarde das-boot tout les ans avec des rêves plein la tête. Et je visite kéroman avec le même plaisir depuis des années. Mais en tant qu'ingénieur, qui a l'habitude de gros projet (réalisable, et bien définit..), je suis dubitatif devant tant d'onirisme chez un pilote (de ligne ? j'espère pas. Faut atterrir a un moment).

lundi 02 septembre 2019 21:10
Missing
Submersible2

Jatim>salut, et merci de ton post.Non, ca ne me fache pas du tout.Je n’aurais pas le temps de faire un aussi long post que toi ce soir, on en rediscutera mais juste vite fait.

En fait je ne voulais pas poster sur un forum si tot, je ne veux pas comme tu le dis etre pris pour un specialiste de l’onirisme.Je l’ai fait parce que ca ne coute rien et que je pouvais, peut etre, avoir quelques reponses sur ce sujet specifique, et je ne me suis pas etalé en longue prose j’ai juste repondu aux questions qu’on me posait.Les motivations, c’est difficile a expliquer.Pour ce que tu dis sur le fait d’avoir un but tres precis pour le sous marin je n’y crois pas trop en fait, car du coup faire un sous marin juste pour ce but precis, je ne suis pas sur que la motivation puisse rester suffisament longtemps et etre assez forte.Ma motivation est multiple, evidemment je suis passionné par les sous marin en tant que machine, comme les avions (dont j’ai déjà souligné la ressemblance avec le sous marin).Je n’ai pas parlé du fait que je veux compenser par la technique mon manque d’experience de la mer.Je ne me sens pas de parcourir la mer sur un voilier, ni sur un bateau a moteur, d’un point de vue sécurité d’abord.Tu me diras, un sous marin n’est pas totalement a l’abri, d’un echouement par exemple, mais au moins il ne chavirera jamais ni ne sera jamais endommagé par aucune vague.Le confort: le voilier tape, gite, il peut difficilement remonter le vent, il passe beaucoup de son temps au moteur finalement, un moteur souvent difficile d’acces, négligé et peu fiable.Je caricature peut etre un peu.Ma motivation n’est pas le plaisir de construire, c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je part sur un gros sous marin des le debut: je ne veux pas en faire un petit, puis un plus gros, puis un encore plus gros.Les concepteurs des Nautilus et Euronaut ont chacun fait des plus petits avant puis ils ont fini par faire un tres gros.

Les recherches google, je les ai faites, je sais deja depuis longtemps qu’on ne peut pas plonger dans les eaux françaises, ca ne me derange pas ce n’est pas mon but.Ce que je n’ai pas trouvé, c’est concernant l’homologation, l’immatriculation quoi.

S’entourer, oui tu as raison.Le blog oui.Le delai, justement j’ai prevu un bon delai car je sais que je rencontrerai des problèmes, des imprévus.J’ai deja commençé les recherches, les fournisseurs, les composants...La conception a beaucoup évolué depuis le debut, beaucoup de choses sont maintenant figées dans leur configuration: les coques, la propulsion, les barres de plongée, le safran, le pont superieur, les differents reservoirs..

Juste pour finir sur le sous marin lui meme: il ne sera pas si complexe que tu le dis.Il n’y aura pas d’ordinateur, ni d’installation electrique de pointe.Mis a part l’arbre d’helice il n’y a aura aucun arbre de commande ou autre qui traverseront la coque.Il n’y aura que des tuyaux et des cables electriques.La coque resistante, je ne l’ai pas dit pour ne pas alimenter de sarcasmes, sera en beton.Elle sera coulée dans des moules, en morceaux d’environ 1 m cube chacun et assemblés sur des cadres en acier.Les deux quilles seront deux demi tubes d’acier de 80 cm de diametre environ et de 10 m de long, qui seront plaquées sur la coque en dessous (vissées sur les cadres en aciers de la coque).En haut il y aura deux longerons, qui seront deux tubes d’acier d’environ 15 cm de diametre, eux aussi vissés sur les cadres.La coque externe sera fixée sur ces longerons, cadres, et quilles.Apres les recherches, la determination de la configuration generale decrite plus haut, qui continueront quand meme, la prochaine etape sera la création d’un beton haute performance (je vise 100 Mpa, mais ça pourra etre un peu moins).J’ai beaucoup de documentation aussi pour ça.Et, ce qui est assez fastidieux, le calcul des volumes et poids de tous les composants exterieurs a la coque epaisse, et des poids des elements a l’interieur de la cette coque.

Une fois a l’eau, effectivement le bateau sera loin d’etre pret a plonger.Il y aura encore pas mal de choses a faire, puis des essais en surface, puis enfin des essais en plongée dont je parlerai dans un autre post car il se fait tard.

lundi 02 septembre 2019 22:41
Missing
outremer

On ne peut qu'encourager à meubler son esprit et développer sa curiosité. Mais il est difficile de comprendre certaines parties de votre texte: Votre objectif est de fabriquer un submersible, style 1° ou 2° GM, et non un vrai sous-marin (ou bathyscaphe) style EURONAUT, pour échapper aux dangers ou inconforts de la navigation de surface en plongeant, choix que vous justifiez votre inexpérience de la mer ou votre refus d'apprendre la mer. Aller sur ou sous la mer pour ne pas affronter la mer ???. Or par définition un submersible c'était un bateau d'abord apte à naviguer en surface (cf les longues patrouilles en surface et pour recharger les batteries) et ensuite plonger pour effectuer ou faciliter une mission).
Quant aux rapports étroits entre un avion, de sustentation et d'équilibre purement dynamique, et un sous-marin? plutôt une torpille. Avec un dirigeable certainement qui utilise les sustentation et équilibres statique et dynamique.

mardi 03 septembre 2019 17:56
Missing
FredericL

As-tu fait des calculs de structure pour le montage que tu envisages ? J'ai de gros doutes sur la rigidité, surtout au regard des masses et volumes importants.
Autre point, la résistance à la corrosion de l'ensemble.

mardi 03 septembre 2019 22:14
Missing
Submersible2

FredericL>oui et non, on trouve peu de choses pour les calculs de resistance d’un tube ou d’une sphere a une pression extérieure.Je me suis basé sur des etudes americaines commencées en 1966, sur plusieurs decennies, qui ont consisté a immerger des spheres et des cylindres de beton, avec differentes tailles, types de betons, renforcement etc...pour voir comment et quand ils implosaient.Le document qui resume ces etudes permet de calculer la profondeur d’implosion prevue d’un cylindre d’un certain rapport diametre/epaisseur, d’un certain rapport longueur diametre, d’une certaine resistance de beton etc.et donne les resultats experimentaux.

Je ferais un autre post sur la corrosion tout a l’heure,

mercredi 04 septembre 2019 13:20
Missing
FredericL

Je ne pensais à la résistance à la pression extérieure mais à la résistance structurelle de l'ensemble, en torsion et flexion, et aussi la résistance des assemblages,.

mercredi 04 septembre 2019 13:28
Missing
Submersible2

Ah oui j’avais mal compris.Non je n’ai pas fait de calculs pour ça, il faudra « surconstruire »..Ce ne sera pas optimisé mais c’est acceptable pour une construction unique, surtout un sous marin qui necessite une certaine lourdeur.Le seul poids de la coque epaisse representera plus de la moitié de l’ensemble, ce qui est plus que le rapport normal pour un sous marin miltaire.Je compte faire une coque tres resistante, d’autant plus si on considere la faible profondeur visée.Ce « surpoids » de la coque sera compensé par la relative légèreté des systemes: la où, par exemple, un moteur de Type VII pese 35 tonnes (de memoire, je n’ai plus le chiffre en tete), pour moi un moteur pesera 200 kg.Le Type VII ayant un deplacement normal d’environ 700 tonnes, tu peux voir tout de suite la difference de ratio.La où un Type VII possede 5 tubes lance torpilles et les systemes associés, avec une dizaine de torpilles de 1,5 tonne chacune, le mien n’en aura pas.Donc je peux me permettre de surconstruire.

Pour la rigidité: la coque epaisse sera rigide, les cadres qui encadreront les panneaux en beton (tous les metre et quelque), seront serrés pour que tout soit bien rigide.C’est un peu difficile a expliquer: les cadres seront entre les panneaux en beton, dans l’epaisseur.A l’exterieur il y aura, au dessus de chaque cadre, une feuille d’acier qui entourera la coque au niveau donc de ces cadres.Cette feuille et les cadres seront, apres montage, « serrés » sur la coque.

Les appendices par contre, quilles, longerons, coque externe, seront fixée d’une façon pas completement rigide, cela augmentera en fait leur resistance.J’ai parlé de vissés dans un autre post, mais c’est une erreur ils ne seront pas vissés mais fixés a l’aide de fixations qui restent a definir precisement mais qui pourront etre sous forme d’axes et goupilles.Les quilles auront aussi des ressorts pour amortir les chocs et permettre l’echouage.

La corrosion, ce sera un peu comme un bateau normal.Les parties en acier de la coque resistantes seront les moins exposées possible, avec surement un systeme d’anodes, le pont superieur sera une structure legere en aluminium, fixée sur les parties en acier par des separateurs, surement imprimés en 3D (impression 3D de nylon renforcé de fibre, ayant une reistance comparable a l’aluminium).Les safrans, barres de plongée seront en toles d’acier ou aluminium.Tout ce qui est en acier sera recouvert autant que possible, l’aluminium sera nu.Le but est qu’il y ait le plus possible d’aluminium exposé et le moins possible d’acier, et ainsi pas, ou le moins possible, de corrosion galvanique.

mercredi 04 septembre 2019 19:04
Missing
cezembres

Et la manutention :
faudra bien que la structure puisse supporter des sangles par exemple pour un gros lift, ou une grosse grue ?

PAs simple avec : "Les appendices par contre, quilles, longerons, coque externe, seront fixée d’une façon pas completement rigide, cela augmentera en fait leur resistance.J’ai parlé de vissés dans un autre post, mais c’est une erreur ils ne seront pas vissés mais fixés a l’aide de fixations qui restent a definir precisement mais qui pourront etre sous forme d’axes et goupilles.Les quilles auront aussi des ressorts pour amortir les chocs et permettre l’echouage."

mercredi 04 septembre 2019 19:14
Missing
Submersible2

la manutention est le gros point noir.Chaque morceau de coque fera 2 tonnes.Il en faut trois pour faire une portion complete de coque de 1 metre et quelque de long.Il faudrait un portique avec des treuils pour les soulever, les positionner puis les assembler, sur les quilles deja pre-positionnées.En théorie ça ne parait pas infaisable, en pratique... a voir..

mercredi 04 septembre 2019 19:50
Missing
cezembres

Je pensais plus à la manutention de l'ensemble fini.

Il va être difficile a titre personnel de bénéficier d'une forme de radoub.

d'ou la nécessité de manipuler l'ensemble fini - assemblé - ne serait ce que pour la mise à l'eau.

mercredi 04 septembre 2019 20:13 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Submersible2

Comme je disais dans un autre post, il ne sera pas fini lors de la mise a l’eau.Il manquera la majorité des batteries, le pont superieur, pas mal de systemes de plongée (bouteilles etc) et amenagement interieurs.Mais bon, meme avec ça c’est lourd oui.Si c’est trop lourd, j’espere (mais je ne suis pas encore sur que ce soit possible, peut etre a titre exceptionnel) l’emmener sur le slipway en 3 (ou 2) morceaux prefabriqués.

mercredi 04 septembre 2019 20:21 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
cezembres

vaste sujet ...

mercredi 04 septembre 2019 20:30
Img_2173
loupeis

L'idéal serait qu'il soit télescopique façon canne à pêche.
Une partie centrale et deux autres tiers repliable. Humour.

mercredi 04 septembre 2019 20:46
Missing
FredericL

Ça me parait une usine à gaz côté structure et matériaux, avec des concepts surprenants. Il faudrait des plans et des schémas pour en parler plus en détail.
Le polyamide renforcé de fibre de verre peut remplacer l'aluminium dans certaines situations, mais on ne peut pas parler de résistance comparable, et à condition d'être injecté, mais sûrement pas en impression 3D.

mercredi 04 septembre 2019 21:12
Missing
Submersible2

Un objet un peu complexe est toujours un peu une usine a gaz, decrit avec des mots.

Nylon melangé de fibre de carbone, puis renforcé lors de l’impression en fibre continue de verre, kevlar ou carbone.D’apres les retours c’est très solide.

jeudi 05 septembre 2019 06:45
214399
Lebrizetout

Il ne reste plus qu'à acheter un lac privé et le tour de sous marin est joué.
Il n'empêche que ce fil m'a bien fait sourire par instant, mais chacun a le droit d'avoir un rêve sans projet et de là à passer du mode projet au mode chantier... On n'est pas prêt de la voir naviguer la barkkivassouslo.

lundi 02 septembre 2019 21:21
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

"Tu me diras, un sous marin n’est pas totalement a l’abri, d’un echouement par exemple, mais au moins il ne chavirera jamais ni ne sera jamais endommagé par aucune vague".
La dernière partie de la phrase m'oblige à te demander de bien surveiller la météo lors des sorties. Un sous-marin peut comme tout navire être endommagé par houle, vague.
Pour le reste de ta réponse, pas de problème pour le béton, pourquoi pas, c'est une matière qui peut aller mais le devis de poids doit être révisé à la hausse pour des raisons de sécurité.
Bon courage !

mardi 03 septembre 2019 19:06
Missing
arsenlupin

la reponse sous marin pour eviter les problemes d inconfort et de navigation est errone
c est partir sur un projet gigantesque difficile qui ne repond pas a laproblematique de depart
comme notre homme est inexperimente
il serrait bien qu il apprenne un peu et explore des voies nettement plus facile et plaisante
vouloir ne pas etre a la merci des elements est louable
donc au lieu de vouloir plonge sous la mer et attendre ou se deplace a 1 ou 2 noeud
il est tout a fait possible de faire autrement
un bateau rapide qui fuit le beau temps comme moi j ai realise mon thm18 x
un trimaran legers rapide a moteur
ca repond a tout les probleme souleve
1) c est stable car multicoque pas de gite
2) ca vat tres vite sans grosse motorisation ( dans mon cas 30 ch )donc on peut fuir le mauvais temps vitesse maxi 15 noeud avec 30 ch
3)c est tres bon marche en utilisation je suis a 0,18 l gasoil au miles parcouru a 10 noeud
moins de 2 litres a l heure a 10 noeud
4 ) il y a plus d habitabilite que dans un sous marin meme si le ltri pese que 2,5 t et mesur 18 m de long
5)on vat vite d un point a un autre ce qui permet de facilement avoir un grand rayon d action que par beau temps pour etre tres tres confortable
6 ) techniquement tout est simple et a la porte de tous !!!
7) possibilite de mettre une aile de kite pour aider dans les grandes traverse avec alize
8)ca reste original et facile a sortir de l eau
9)pas de grosses enigme dans la realisation
rien de lourd
enfin une reponse autre a ta problematique mais nettement plus utilisable et avec moins de 100 keuro tu te fais un super boat
et si tu bricole tout ca te couterat meme 50 keuro
a mon avis il n y a pas photo
il est meme envisageable un prao a moteur
je vais debuter la construction d un nouveau triou prao a moteur d environ 25 m et de moins de 5 tonnes
j ai maintenant beaucoup d experience avec mon petit tri de 18 m et je peus t aider si l idee t interresse
la assez rapidement tu auras un super bateau pour te promener sans probleme et aller tres loin en evitant tout mauvais temps a moindre frais
tu peus facilement envisager des 18 a 20 noeud de moyenne en acceptant de consommer un peu plus !!!!!
le but d en la vie c est d arriver a un resultat probant
car ton histoire de sous marin est une galere et comme tu dis au dessus que ton trip c est pas la construction
ne t engages pas la dedans tu le regreteras rapidement !!!!

mercredi 04 septembre 2019 08:00
Cimg0658
SAROYAN

Si, si, persiste, insiste, va au bout de ton projet. Et surtout poste nous des photos sur l'avancement des travaux, les occasions de se marrer ne sont pas si nombreuses... ! ! ! MM

mercredi 04 septembre 2019 09:07
Missing
3
cezembres

Je vous trouve bien dur et moqueur.
Ok : la raison d'être du projet m'est également incompréhensible.
Cependant, on ne peut que constater que Submersible2 semble passionné, et avoir déjà longuement étudié son projet.

Je ne comprend pas la motivation, mais j'admire la passion.
Les sujets techniques soulevés, m'amène a m'interroger sur les contraintes et le fonctionnement des sous marins - c'est intéressant.
Il n'y a pas de mal a se faire du bien
Bon courage pour votre projet Submersible2, et tenez nous informé.

mercredi 04 septembre 2019 09:28
Missing
Submersible2

cezembres>merci, je n’y manquerais pas.

mercredi 04 septembre 2019 12:47
Missing
Pommedor

J'adore !!!
Effectivement les motivations que tu exposes me paraissent incohérente avec le projet, j'imagine que la vrai motivation c'est "je veux un submersible" ? (et pour ça, clairement, la réponse d'en construire un correspond très bien au programme ^^)

Question budget, à la louche j'aurais parié sur vraiment beaucoup plus que ça par contre. Le budget de base ne te permettra peut être même pas de financer les calculs de structure, études de stabilité etc (qui en plus risquent d'être exigées par un assureur ?). Par contre avec un projet aussi dingue, tu arriveras surement à trouver des sponsors ?

mercredi 04 septembre 2019 09:47
Missing
Submersible2

Pommedor>tu surestime beaucoup les calculs et etudes necessaires pour une construction amateur.Pour ce qui est de la stabilité tu confonds avec un bateau de surface.

mercredi 04 septembre 2019 12:54
Missing
outremer

A priori, en surface un submersible (ou un sous-marin) redevient un bateau de surface avec, en statique, stabilités de forme (un peu ou pas du tout) et de lest (beaucoup ou en totalité).

mercredi 04 septembre 2019 13:25
Missing
Submersible2

outremer>c’est le meme principe oui, mais la difference est que le centre de gravité est toujours sous le centre de carene, sous l’eau et aussi en surface sous reserve de la position des ballasts (moi ce sera le cas).Le seul probleme qu’il pourrait y avoir serait que le centre de gravité soit trop bas, si ça arrive ça pourra être solutionné en deplacant une partie du ballast solide qui sera dans les quille, vers la partie haute.

mercredi 04 septembre 2019 18:16
Cimg0658
SAROYAN

Question budget, on peut faire des économies en remplaçant le contreplaqué par de l'agglo... ! ! ! MM

mercredi 04 septembre 2019 10:33
Img_0850
2
gferragut

Bonjour a tous
je suis ce post avec intérêt sur la possibilité de faire un petit sous marin
ayant plus de 22500 h heures de plongées sur sous marin classique et nucléaire
mais déjà je voudrais dire qu un sous marin n a pas de quille donc avec une mer un peut formée ça ballote dans tous les sens un sous marin en surface c est un bouchon dans l'eau
nous les sous marinier en attend avec impatience de prendre la tenus de veille afin de pouvoir plongée de plus rapidement possible et être au calme
d autres part on ne parle pas de barres de plongée avant ni arrière pour réguler son immersion
ni de caisse de reglage ni d assiette
ni d ouverture de coque type échappement moteur et autres
un sous marin reste une machine complexe
comment allez vous vous diriger car à -35 m il va falloir savoir ou vous aller a moins de trainer une bouée avec GPS integré
bref à mon sens il faut y réfléchir à 2 fois
on oubliera pas une chose le volume d'une fuite d eau le augmente avec avec l immersion et une petit problème
peut se transformer en une tragédie dans un sous marin
c est pour cela que sur les sous marins type Narval et d autre en cas de voie possibilités de larguer les plombs ce qui faisait immédiatement perdre 10% du poids du bateau
ou sur le plus moderne des bouteilles d' ait HP dans le ballasts avant est arrière pour chasser rapidement afin de remonter rapidement en surface
donc avant la construction et les autorisations et faut plancher sur tous les détails pour la sécurité de ton submersible
je ne veux surtout pas de décourager mais si tu viens de l aviation fait toi bien conseillé
cordialement

mercredi 04 septembre 2019 11:09
Missing
Submersible2

gferragut>un sous-marin moderne n’a pas de quille effectivement, et il est rond c’est pourquoi il est ballotté comme un bouchon a la surface.Ce ne sera pas du tout mon cas, il aura une forme de bateau donc aura des qualités marines de bateau, et des quilles.

Pour la direction j’avais pensé a un gyrocompas mais ça semble dur a trouver pour les particuliers, alors peut etre un simple compas.Il y a bien des compas de plongée.Si il est perturbé par la structure, il pourrait etre a l’exterieur.c’est juste une idée pour l’instant.

J’ai deja pensé a beaucoup de choses pour la securité.Entre autres, les plombs j’y ai pensé mais j’ai rejeté l’idée, les reservoirs de securité, comme sur les Balao, aussi.Finalement, la conclusion est que le mieux etait de faire comme tu le dis, sur les sous marins modernes: plusieurs ballasts separés et un systeme de chasse independant et direct.

Pour les fuites, justement puisque tu as beaucoup d’heures de plongée tu reconnaitras que la profondeur maxi operationnelle visée (35 m) est modeste.Comme je l’ai dit il y aura beaucoup, beaucoup moins de passe coques que dans les sous marin militaires que tu as connu.

mercredi 04 septembre 2019 13:10
Missing
FredericL

35 m ça fait 3.5 bars, c'est modeste sur le plan mécanique mais ça assure un certain débit aux éventuelles fuites. .

mercredi 04 septembre 2019 13:32
Missing
Submersible2

Oui mais bon, un debit relativement modeste par rapport a un sous marin qui descend a 300 m.Je ne me souviens plus de l’ordre de grandeur la tout de suite mais il y a une grosse difference.

mercredi 04 septembre 2019 13:43
Missing
outremer

Actuellement les plateformes inertielles sont vendues à très faible prix dans le cadre de la robotique. On peut beaucoup s'amuser avec elles, sur base Arduino ou Rasberry par exemple, avant de les intégrer dans un projet de Pilotage automatique à usage personnel
(les mêmes sont chips sont intégrés et vendus très cher, dans les EFIS de nos avions et marchent très bien en pilotage IMC et PA) .
Note amusante: Un ami, brillant ingénieur, qui participait à l'époque au projet du propulseur du 1° sous marin atomique français, avait du naturellement, comme officier naval, plonger à bord d'un submersible II° GM. Il me disait avoir l'impression de vivre chaque fois sa dernière heure ! Et il était vraiment au milieu du système.

mercredi 04 septembre 2019 13:44
Missing
Submersible2

outremer>un systeme inertiel?Oui bonne idée.J’ai regardé aussi (pas encore trop en details) les Arduino et autres pour faire, a terme, un systeme de maintien automatique de la profondeur.

A bord d’un bateau de la 2eme GM, c’est sur que ca devait etre quelque chose,surtout a cette époque où ils devaient devenir un peu vétustes.Surtout qu’il pouvait comparer avec son sous marin moderne.

samedi 07 septembre 2019 22:50
Cimg0658
SAROYAN

mais si tu viens de l aviation fait toi bien conseillé

Pourquoi ? Il plane ?

mercredi 04 septembre 2019 11:48
Missing
arsenlupin

eh bien moi je jette l eponge et quitte ce fil qui ne serrat qu un juxtaposition d idee tres complique a mettre ensemble pour faire un navire
contrairement a ce que dit notre initiateur
tout ca c est tres specifique et l ensemble est totalement irealisable a l echelle d un amateur meme eclaire
en y passant une vie ultramotive c est pas possible
et pour faire a la fin une a deux sortie catastrophique qui reveleront de multiple probleme si notre homme vat au bout
1 % de possibilite d arriver pour ne pas dire 100 % de risque d echecs
on perd notre temps
tout ca manque cruellement de realisme !!!!!!!!!!!!!!!!
bonne continuation

mercredi 04 septembre 2019 14:08
Missing
Submersible2

arsenlupin>ne le prends pas comme ça...Ce n’est pas si irréalisable que ça...

mercredi 04 septembre 2019 18:01
5772
1
Tomate

Je travaille dans un chantier naval, on est en train de finir un bateau technique mais de de coque simple 18m, on est a plus de 2 millions d'euro sur 1 an avec toute l'aide technique derrière, expérience de soudeurs, conception 3D, architecte, pont 32T etc etc...
Je ne vois vraiment pas comment vous pourriez faire un sous marin seul avec votre b et votre poste à baguette et 300 Keuro.
Mais bon, c'est toujours beau de rêver.
a mon avis vous pouvez ajouter un zéro à votre estimation...
Déjà, dessinez le en 3D, vous verrez beaucoup de questions à se poser, sans compter qu'il en restera autant en cours de route à résoudre.
Sans parler du hangar à louer et du moyen de levage (pont) à avoir.
Et de la sortie d'un tel engin de l'atelier et son assemblage 3x30T.

mercredi 04 septembre 2019 22:24 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Submersible2

Merci mais tu compare les tomates et les celeris.

Ton bateau est evidemment principalement soudé, il est optimisé.Je suppose que les concepteurs ont calculé la quantité la plus exacte possible de matière en chaque endroit de la coque pour chaque effort a cet endroit etc..Tu respectes des normes drastiques, je suppose qu’il doit y avoir aussi une somme consequente de salaires dans ce cout.Ce bateau de 18 m fait combien de cv?Je serais curieux de savoir le prix du ou des moteurs...

Les moyens de levage sont le gros point noir oui.

jeudi 05 septembre 2019 06:58
5772
Tomate

De l'argent pour les salaires, évidement, d'un autre coté, des prix réduits sur l'acier, les consommables, locaux, électricité....
Pourquoi pas faire faire la coque par un chantier sur quelques mois et vous vous gardez l'aménagement et les moteurs.

jeudi 05 septembre 2019 21:02
Missing
arsenlupin

alors la tu vas faire exploser le budget
car comme c est prevu avec la double coque ballast etc
2 a 3 million

vendredi 06 septembre 2019 11:32
Missing
Submersible2

Tomate>Selon ce que je comprend, pour que le navire soit exclu du marquage CE il faut qu’il soit en construction amateur (même si ce n’est pas explicitement dit, il me semble) et la division 245 dit que le navire n’est pas considéré comme amateur s’il est terminé a partir d’une coque deja faite.

Au delà de ça, je pense effectivement qu’au niveau prix ça coincerait, vu la taille (3,6 m de diamètre intérieur environ, même si ça peut être un peu moins).Dans des discussions concernant l’Euronaut il etait dit qu’une coque similaire (2,5 m de diamètre pour Euronaut) couterait deja 60000 euros.Il faut dire aussi que j’habite dans les DomTom pour ne rien arranger.

Pour la coque épaisse il y aurait besoin de 28 m cube de béton a peu près, avec un cout du béton, en comptant large, de disons 500 euros le m cube, donc 14000 euros.Plus les parties métalliques, composées principalement de barres d’acier standard, plus bien sur la fabrication (moules, bétonnières etc) ça reste quand même loin d’une coque en acier fabriquée par un pro.

A part ça il y a des avantages pratiques au béton: tout ce qui est isolation évidemment, une meilleure durabilité et résistance a la corrosion, le béton haute performances étant imperméable a l’eau et aux agents chimiques (ne pas oublier que la coque épaisse se situe derrière une autre coque donc difficilement accessible).La nécessité de couler et sécher le béton morceau par morceau n’est pas forcément une perte de temps, car quand une portion, ou 2 sont assemblées il y a possibilité de travailler sur les aménagements pendant que d’autres morceaux sont fabriqués.

samedi 07 septembre 2019 22:41
Missing
outremer

Tomate replace votre projet dans sa réalité vraie, incontournable. Ce qui ne vous interdit pas de rêver. Cela ne coute alors encore presque rien. Vos problèmes vont venir quand il va falloir passer du rêve aux plans théoriques puis d'exécutions avec tous les calculs à valider, techniques, horaires, financiers, planification, etc... Et il est très rare qu'un projet d'envergure soit une réussite du premier coup.
Avez vous déjà construit une coque, même petite?.

jeudi 05 septembre 2019 11:52
Cimg0658
SAROYAN

Au début j'ai cru qu'on était le 1er avril... ! ! ! ! ! ! ! ! ! MM

jeudi 05 septembre 2019 18:17
Missing
FredericL

Quel est l'intérêt technique d'utiliser du béton pour un sous-marin ?
28 m3 de béton, avec une densité moyenne de 2.5, ça fait une masse de 70 t, et un poids relatif (déduction faite de la poussée d'Archimède) de 42 t.
On aurait le même poids relatif avec 48 tonnes d'acier, soit 22 tonnes de déplacement en moins.

dimanche 08 septembre 2019 08:46
Missing
Submersible2

FredericL>oui c’est sur mais il y a beaucoup d’avantages.En plus de ceux cités, il y a le fait que le beton est tres resistant en compression ce qui est parfait pour resister a une pression uniforme comme celle de l’eau.Comme je ne peux pas faire de calculs très poussés en resistance des materiaux il faut un gros facteur de sécurité.Avec l’etude citée dans un autre post plus haut, j’ai calculé que la coque en beton telle que prévue devrait avoir une profondeur d’implosion de 800 m.Attention ca c’est sans les joints en acier etc...donc ce ne serait pas ca en réalité mais ça montre surtout que la resistance en compression du beton, avec l’epaisseur relative et le type de beton prevus, est suffisante.

dimanche 08 septembre 2019 12:02
Missing
FredericL

Appliquer un gros coefficient de sécurité ne peut en aucune manière compenser une lacune en termes de calcul de structure et de RDM.

dimanche 08 septembre 2019 21:39
5772
Tomate

J'aimerais bien voir un dessin de l'ensemble, j'y comprends plus rien avec ce béton.

dimanche 08 septembre 2019 18:27
Missing
Submersible2

Tomate>ok, je vais essayer d’envoyer ça des que possible

dimanche 08 septembre 2019 19:26
Missing
arsenlupin

c est moins cher en beton !!
et le process est reproductible dans un moule
notre ami coulait troncon par troncon d un metre
c est a mon avis pas une bonne solution car ca multiplis les joints et n arange pas la rigidite car pas homogene dutout a la dilatation avec les differents materiaux
pour rester dans un jardin c est suffisant et ca ferrat un vestige !!!

dimanche 08 septembre 2019 09:51
Missing
Submersible2

arsenlupin>les joints oui, c’est sur que si c’etait pour descendre a 300 m ce serait impossible.Les morceaux de chaque section seront serrés sur des joints en néoprene, pour l’instant c’est ce que je prevois.La surface devra etre bien plane, lisse.Ca devrait etre bien etanche.Entre les sections ce sera plus delicat, il faudra que ce soit assez serré mais en prevoyant un peu de jeu.J’ai pensé a utiliser des feuilles de bitumes (pour l’étanchéité des toits) mais ca demande des essais..

dimanche 08 septembre 2019 12:12
Missing
Submersible2

Pour la dilatation des materiaux, les coefficients de dilatation sont les meme pour le beton et l’acier, pas de soucis.

dimanche 08 septembre 2019 12:16
Missing
Submersible2

Dessin d’une section en coupe:

dimanche 08 septembre 2019 20:47 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Submersible2

Les 3 morceaux qui composent cette section sont identiques, ce sont des arcs de cercle de 120 degrés et de 20 cm d’epaisseur environ.Les traits rouges qui les separent sont des feuilles de neoprene, du moins c’est ce qui est prevu pour l’instant, a confirmer pas des essais.

Les petits rectangles sont des tubes en acier placés entre les sections, qui servent de cales entre les sections et de passe coque quand il y en a besoin (si il n’y en a pas besoin ils sont juste bouchés).Le diametre de ces tubes est a determiner (environ 5 cm).

Les traits verts et roses sont des barres en acier, attachées sur les tubes par des petites pièces soudées sur le tube et reliées a la barre par un axe de chape.Et les barres sont liées entre elles par des axes de chape aussi.

Autour du bout des tubes depassant a l'extérieur il y aurait une tole d’acier, epousant la forme de la coque qui ferait l’étanchéité entre deux sections.Et c’est sur ces bouts de tubes et la tole d’acier que seraient fixés les quilles, les longerons, etc.A noter que les quilles et les longerons seraient reliés non seulement pas ces cadres mais aussi vers la proue et la poupe, a l’exterieur de la coque epaisse.

dimanche 08 septembre 2019 21:11
Missing
Submersible2

Les 3 morceaux qui composent cette section sont identiques, ce sont des arcs de cercle de 120 degrés et de 20 cm d’epaisseur environ.Les traits rouges qui les separent sont des feuilles de neoprene, du moins c’est ce qui est prevu pour l’instant, a confirmer pas des essais.

Les petits rectangles sont des tubes en acier placés entre les sections, qui servent de cales entre les sections et de passe coque quand il y en a besoin (si il n’y en a pas besoin ils sont juste bouchés).Le diametre de ces tubes est a determiner (environ 5 cm).

Les traits verts et roses sont des barres en acier, attachées sur les tubes par des petites pièces soudées sur le tube et reliées a la barre par un axe de chape.Et les barres sont liées entre elles par des axes de chape aussi.

Autour du bout des tubes depassant a l'extérieur il y aurait une tole d’acier, epousant la forme de la coque qui ferait l’étanchéité entre deux sections.Et c’est sur ces bouts de tubes et la tole d’acier que seraient fixés les quilles, les longerons, etc.A noter que les quilles et les longerons seraient reliés non seulement pas ces cadres mais aussi vers la proue et la poupe, a l’exterieur de la coque epaisse.

dimanche 08 septembre 2019 21:12
Missing
FredericL

Essaye de trouver quelqu'un de compétent en structures et résistance des matériaux pour t'aider, parce que c'est indispensable, et ne choisis pas de solutions sous le seul prétexte que tu peux les mettre en oeuvre.
Ton projet semble bien réfléchi, mais ce que tu proposes pour la construction me fait plutôt penser à une fusée Shadok.

dimanche 08 septembre 2019 21:40 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Submersible2

FredericL>je vais y reflechir, mais en attendant je veux juste souligner que ce n’est pas une fusée, justement.Heureusement sinon je n’oserais jamais monter dedans.

dimanche 08 septembre 2019 22:08
Wind-waker-hd
1
Goj

A Navy Service à Port Saint Louis j'ai rencontré quelqu'un qui dit posséder un des 5 seuls navires hauturiers de tout le parc. Oui monsieur. Avec filière à 1m de haut, coque acier, arbre d'hélice avec jonction de coque spécial, haubans de 12, etc etc etc.
Son bateau hauturier mieux que tout les nôtres, ça fait 10 ans qu'il vit dessus à sec, dans les graviers, le vent et les moustiques.

Il ne verra jamais l'eau, ce bateau hauturier.

Voila.

Fais attention, ton projet parait encore plus hallucinant que tout ce que beaucoup d'entre nous ont pu voir.

TU n'auras pas toujours cette motivation. C'est le genre de rêve qui peut te détruite ta vie.

Si un jour tu ne le sens plus réalisable, essaye de te trouver un rêve un petit peu plus petit.

(et pourquoi 23m au fait? pourquoi pas 11,5m ?)

dimanche 08 septembre 2019 21:42
Missing
Submersible2

Goj>Je sais, plein de projets n’aboutissent pas.J’ai d’ailleurs dit que je n’etais pas certain d’aboutir.Par contre je ne pretend pas que mon bateau est mieux, il est juste different.C’est peut etre la difference avec celui dont tu parles.Ce monsieur semble etre une grande gueule c’est ça?

Relis bien le topic, tu verras qu’il y a des bonnes raisons pour les 23 m et que, techniquement, c’est moins complexe qu’il n’y parait, la taille et le poids etant les vraies grosses difficultés.

dimanche 08 septembre 2019 22:00
Wind-waker-hd
Goj

Salut Submersible. Si tu pars dans un projet, il faut être sûr d'aboutir. SI tu commences sans être sûr d'aboutir, quel que soit le projet, alors là, je serai plus péremptoire, c'est mort, tu n'arriveras jamais au bout. Il y a des causes psychophysiologiques à cela qui nous dépassent encore aujourd'hui.

Tu dois être absolument CONVAINCU à l'entame de ton projet que tu vas y arriver, sinon c'est MORT.

Aujourd'hui un médicament est autorisé à la vente quand il dépasse en résultat un placébo, les placébo ayant comme moyenne de résultat depuis Pavlov dans les années 1900 dans les 30% d'effets positifs.

Tu réalises?

Il faut que tu sois absolument convaincu que tu arriveras au bout.
Et si c'est pas le cas ne te lances pas. Refais tes devoirs, revois tes chiffres jusqu'à ce qu'ils te convainquent!

(j'ai pas envie de relire pour les 23m, désolé, j'ai déjà passé beaucoup de temps à lire plus de la moitié des posts de ce sujet qui me fait halluciné. Tant pis pas de chance, je suis pas tombé sur celui qui les expliquait).

Je te souhaite le meilleur en tout cas.

lundi 09 septembre 2019 00:17
Missing
Submersible2

Goj>Oh, mais moi je suis totalement convaincu ne t’inquiete pas.

Pour la longueur, voila en résumé rapide: il y a deux critères importants dans le projet, un bon confort et des performances les meilleures possibles en surface (consommation de carburant la plus faible, grosse distance franchissable).Comme la coque est circulaire et sans aucun hublot il y a forcement un effet « claustro », que je veux minimiser.Et de la machinerie en plus pour l’aspect sous marin.Donc il faut entre autre une taille minimum, environ 3,60 de diametre interieur et 11 m de long.Le beton de la coque doit avoir une certaine epaisseur, 20 cm.Ca fait 4 m de diametre total.Plus la coque externe, qui est absolument necessaire pour avoir des bonnes performances en surface.Donc 15 cm en plus de chaque côté entre la coque epaisse et la coque externe.Finalement le maitre bau final sera environ 4,30 m.

Pour minimiser la consommation, il faut un bon rapport longueur/maitre bau et un faible coefficient prismatique, c’est a dire une proue et une poupe fine.La coque externe doit donc envelopper la coque epaisse avec une largeur de 4,30 m sur environ 11 m, puis s’affiner vers l’avant et l’arriere, ce qui abouti a une longueur totale de 23 m.Il faut aussi de la place pour environ 35 m cube de ballast entre les deux coques (necessaire pour avoir une grosse reserve de flottabilité, autre critère indispensable pour des bonnes qualités marines)

lundi 09 septembre 2019 20:07
Missing
FredericL

Je ne suis pas sûr du tout qu'il faille un faible coefficient prismatique, rallonger le bateau augmente la surface mouillée qui est le critère de traînée principal aux faibles vitesses. A l'exception du Nautilus du capitaine Nemo, les autres sous marins ont des étraves plutôt pleines et l'arrière modérément fuselée.
Pour minimiser la consommation, il faut commencer par minimiser le déplacement et la surface mouillée.

lundi 09 septembre 2019 20:56
Missing
navenregat

bonjour
pourquoi pas faire une maquette au 1/10eme ,et l'immergee pour voir .
pour tester la rigiditee du concept et donc etancheitee .
car sur le dessin c'est multiplication des joints et jonctions qui auront obligatoirement un peu de jeu chacun .
.
salut

lundi 09 septembre 2019 08:57
Missing
Submersible2

navenregat>Bonjour, le soucis c’est que je ne suis pas sur que ce soit representatif, avec les effets d’echelle...Ce qui peut fonctionner sur une maquette, ne le pourra peut etre pas sur la taille réelle en terme de rigidité.C’est comme si tu fais tomber une petite voiture pour enfant (Majorette) de dix fois sa hauteur, ça ne la cassera pas mais si tu le fais sur une vraie voiture, elle sera completement aplatie.

Il me semble, au vu de ce qu’il y aura autour du beton (quilles, longerons et cadres) et de la façon dont ce sera agencé, que l’ensemble devrait etre assez rigide.Je posterais des dessins pour bien expliciter.

lundi 09 septembre 2019 20:18
Missing
2
FredericL

La construction que tu envisages ne sera pas rigide ni étanche, et la structure subira des efforts très élevés en raison de la masse des éléments qui y sont accrochés. Un choc même léger va entraîner un déplacement des blocs de béton en raison de leur inertie et de la compressibilité des joints néoprène, et entraîner des fuites. Même chose avec les mouvements liés à la mer.
Si tu veux vraiment utiliser du béton, ce qui à mon avis ne présente aucun intérêt, il faut que la coque soit en une seule pièce et il faut aussi qu'elle soit précontrainte, ce qui ne me parait pas réalisable dans ton budget.

lundi 09 septembre 2019 21:11
Missing
Peuwi

Félicitations pour ce beau projet !
Perso, j'aime bien, c'est clairement à fonds perdus, n'a pas d'autres motivations que le "pourquoi pas", et part sur un cahier des charges qui veut rester simple.

Deux conseils, si ca peut être utile : limiter autant que possible les trous dans la coque pressurisée, et donc lister tout ce qui doit traverser (le moindre fil)
Ca va vite déterminer la complexité.
Pas penser uniquement "propulsion", mais aussi tout ce permet de vivre... La cuisine, les toilettes, les éviers... On peut tout éliminer, mais il fait le faire.

Deuxième conseil : penser au vieillissement et à l'entretien, et notamment penser qu'une huître ira pousser partout où c'est possible
Penser du coup à la durée de vie et aux moyens de réparer...

Bon courage !!

lundi 09 septembre 2019 09:19 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Submersible2

Peuwi>Merci.

Oui c’est prévu de limiter les trous dans la coque.Il n’y aura en fait aucun trou dans le beton (sauf l’arbre d´helice).Tout passera par les tubes entre les morceaux.En plus de ça, il n’y aura aucun arbre ou commande rigide qui passera la coque, que des tuyaux (air ou eau) et des fils électriques.Les tuyaux, c’est simple, puisqu’ils passeront par des tubes ils seront tout simplement reliés au tube a l’exterieur et a l’interieur, on ne peut pas faire plus simple.Les fils electriques passeront par des connecteurs, qui seront dans les tubes avec des connections vers l’interieur et l’exterieur sur lesquelles seront branchés les fils de part et d’autre.En terme de complexité, ce sera a mille lieues de ce qui existe sur un sous marin militaire.

Beaucoup de choses sont prévues pour l’entretien, c’est un des critères important, peut etre meme le plus important.Il faudrait peut etre que je fasse un post la dessus avec tous les details car il y en a pas mal.Exemple: les reservoirs de carburant seront « auto-nettoyants ».Je pense que ça existe deja sur d’autres bateaux: le tuyau d’aspiration sera situé tout au fond du reservoir, où il aspirera toutes les saletés et l’eau qu’il pourrait y avoir là, puis le carburant passera dans un reservoir de decantation, facilement accessible lui, au fond duquel les saletés et l’eau seront récupérés.Il n’y aura aucune pompe a gasoil (autre que celles des moteurs evidemment), ni aucune jauge mecanique (juste des jauges visuelles dans les reservoirs de decantation).

lundi 09 septembre 2019 20:46
Cimg0658
SAROYAN

Autre gros problème: Où jeter la poubelle en plongée... ? ? ? ? ? ! ! ! ! ! ! ! ! ! MM

lundi 09 septembre 2019 09:25
Missing
arsenlupin

penser que tout ces joints vont bien se comporter et pas fuir au debut ou avec du temps
me parait completement irealiste !!!!
l ensemble lourd dingue vat donner des pression superficille importante des que les pieces ne seront pas dimentionellement parfaite
le projet me parait par realiste et un engin des shadoks comme dit plus haut
et la metode de realisation me parait encore plus irealiste
faire de multiple joint dans tout les sens avec de multiple joints est irealisable
faire une coque en deux morceaux et en composite quelconque dessous dessus est nettement plus facile et permetterais le racordement plus facile a realiser que des joints et une juxtapositions de materiaux ensemble
moi je pense que le projet est lui mal pense des le deapart en plus d e etre irealisable !!!

lundi 09 septembre 2019 11:41
Missing
LTEF

une question pour rachète tu pas un sous marin militaire désarmé

sa te coutera peux êtres moins cher et au moins tu sais qu'il sera fiable

lundi 09 septembre 2019 17:29
Missing
arsenlupin

tu as raison
mais c est pas possible
car ca ne se vends pas !!!
et 80 m de long c est pas simple

lundi 09 septembre 2019 18:53
Missing
navenregat

bonsoir
22 joints de diametres 3m8 = 12x22 = 264 metres de joints pour joindres les troncons de 1m
et 22 anneaux de 1 metres en trois tiers = 22x3 = 66 metres .
que environ 330 metres de joints etanche a 35m .

bon courage

salut

lundi 09 septembre 2019 19:43
Missing
Submersible2

naveregat>Non!...Il n’y aura que 8 anneaux de 1 m, pas 22.

23 m c’est la longueur de la coque externe, pas la coque epaisse.

lundi 09 septembre 2019 20:23
214399
Lebrizetout

Pour passer du mode projet au mode chantier, ce n'est pas de l'intérêt ou de la passion qu'il faut , mais de la détermination. De la détermination pour imaginer, concevoir, tester, recommencer... et bâtir, et ça ne se fait pas seul. A moins d'être expert en tout. Entoure toi de spécialistes de chaque sujet. Il me semble qu'il y a trop de questions qui se posent à toi sans réponse, mais avec encore plus d'incertitudes.

lundi 09 septembre 2019 20:44
Missing
Submersible2

Lebrizetout>oui, tu as raison et ça ne va pas se faire en un jour.Il y aura effectivement beaucoup de questions a resoudre, toute une foule de details.A l’heure où on parle, il y a chaque jour des details qui trouvent des solutions.Pas plus tard que tout a l’heure j’ai relu le chapitre sur les « hull penetrators » du livre Manned Submersibles de Frank Busby et y ait trouvé des idées sur les connections electriques traversant la coque...Beaucoup de choses seront testées sur des bancs d’essais, avant d’etre réellement installées.J’en suis bien conscient, d’où le delai prevu.

lundi 09 septembre 2019 20:56
13613160_10209358226289822_1131338119137720713_o
1
FLOFLOLAPATATE

Piètres corbeaux
J’ai honnêtement beaucoup de mal avec toutes ces personnes qui dépeignent ta motivation, alors oui, il va falloir être courageux, gagner au loto, savoir s’entourer (attention on ne parle pas d’aspect technique ici, j’y viendrais après), se documenter, et probablement apprendre. Mais quel beau rêve, fou peut être aux yeux de certains, peut être même kamikaze aux yeux d’autres, mais pourquoi chercher à vouloir l’en dissuader ?
Pour l’instant ce n’est qu’un projet, la construction est LOIN d’etre entamée, il n’a risqué ni sa vie ni celle d’autres et pour le moment n’as pourris la vie de personne en n’utilisant pas la fonction recherche sur le forum pour une question technique déjà élucidée mille fois. Alors C-A-L-M-O-S, sans deconner, on est tous sur ( ou sous pour le coup ) la mer pour des raisons diverses, elle nous fait probablement tous rêver depuis qu’on est mômes, elle nous en as fait baver mais on l’aime. A chaque fois on y retourne. Et pourquoi pas un sous marins ? Ça vous ramène pas à votre âme d’enfant ? Rien qu’en lisant le poste je trouve ça fou oui, mais j’adore. Peut être qu’il se rendra compte très rapidement que c’est impossible, en y allant petit à petit problèmes après problèmes peut être qu’un jour il y arriveras. Ce ne sera pas le navire avec les meilleures qualités marines ou le plus beau, mais il l’aura fait pour lui et, j’espere, pourras un jour en être fier. Rêvez un peu plus, c’est si bon.
Bref, c’est désolant de voir sa motivation critiquée alors que l’on ne connais pas tous les paramètres. Fonce.

Par contre on aimerais bien un peu de technique quand même
- À part la question de législation de début de topic, ou en est tu de ton projet, concrètement ?
- tu as de schémas ou une idée globale de la forme du bouzin?
- pour le béton ça me parait être une plutôt mauvaise idée, plus il y a d’interstices, de joints, plus ça va se compliquer. Et oui 3,5 bars sa pousse. Comment être sûr de tous tes joints ? Pourquoi avoir choisi cette solution et pas plutôt une espèce de cuve ou de réservoir, comme il en existe un peu sur les sous marins scientifiques ? Peut être devrait tu te renseigner sur les méthodes et matériels de plongée en saturation, on arrive à faire vivre des mecs à presque 200m de profondeur dans des caissons (métalliques soudés) qui se trouvent en surface. Les leaders sur ce marché se sont les anglais. J’ai quelques références si tu veut.
- tu as un planning previsionel ?
- pour la forme de la coque, je suis, et de loin, un amateur sur le sujet mais si j’ai bien compris la coque extérieure ne sera pas étanche, cela ne change t’il pas quelque chose que l’eau passe entre les deux coques en navigation? Ça doit bien ralentir non ?
- À part le système de ballast tu as un autre système de secours en cas d’avarie ?
- As tu déjà plongé ? Peut être que se rendre à 50m de profondeur ( oui j’ai lu tu ne va qu’a 35m ), bien évidement encadré comme il se doit lors de par exemple un passage de niveau de plongée, te feras comprendre l’altérité que représente ce milieu.

J’espere Sincèrement que tu arriveras à tes fins, même si, de mon point de vue cela me parait être quand même une sacrée entreprise, surtout pour un amateur seul.
Mais bon, ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’on fait.

mardi 10 septembre 2019 05:22
Missing
Submersible2

Merci, effectivement tout ça se fait petit a petit.Oui, pour l’instant la construction n’est pas entamée.

La forme et la structure de la chose ont beaucoup évolué depuis le debut, il y a trois ans, maintenant j’en suis a un point où je ne trouve plus de defaut a l’agencement general.Donc oui, j’ai une idée très precise de la forme.J’en suis au point où j’ai fait une partie du travail théorique, et où il faut commencer a faire des essais sur des echantillons pour verifier, et parallelement, commencer l’inventaire des poids et volumes, condition necessaire pour figer les dimensions definitives au centimètre près (pour l’instant elles ne sont precises qu’a quelques cm près).Je vais mettre des schemas.

Pour les joints: les joints en neoprene serront serrés par les morceaux, qui ne bougeront plus, ils ne fuiront pas, je ne vois pas comment ils pourraient fuir mecaniquement.Les joints entre les sections seront des toles d’acier, qui supporteront la pression sur une largeur d’environ 5 cm, et seront elles memes supportées par les cadres.La où ça pourrait fuir, c’est au niveau des interstices entre la tole et la coque, il faudra trouver une matiere qui ne sera pas cassante et resistera en meme temps a la pression (meme si, la tole étant plaquée sur la coque, il n’y aura pas une réelle « pression », du moins pas comme celle du milieur extérieur).Je ferais des schemas car la ce n’est pas forcement clair.

Le beton a plusieurs très gros avantages, c’est vraiment le seul materiau possible dans mon cas.

La coque extérieure sera etanche au niveau des ballasts, mais oui elle ne le serra pas forcement où il n’y a pas de ballasts.Quand je dis pas etanche, attention il n’y aura pas de trous dedans, c’est juste qu’il n’y aura pas besoin de trop se focaliser sur une étanchéité a tout prix a ce niveau là.Ca concerne en fait le bas de la coque, au milieu.Il n’y aura pas d’eau qui entrera vers l’avant par exemple, puis ira vers l’arrière entre les coques.La aussi un schema expliquera mieux.En plongée par contre, comme tout sous marin a double coque il y aura des l’eau partout entre les coques, qui ajoutera du poids et qui pourra bouger, surtout au niveau du pont superieur...Il y aura peut etre des cloisons dont l’agencement reste a voir, comme sur les sous marins militaires.

Non, a part les ballasts il n’y aura pas de systeme de sécurité, c’est a dire pas de plombs largables ni de reservoir de sécurité (bien que le reservoir de compensation exterieur puisse etre considéré comme un reservoir de sécurité du pauvre).J’ai renoncé aux plombs pour deux raisons: premierement c’est du poids mort, qui est la a demeure et ne peut pas non plus être considéré comme du ballast.Le tirant d’eau etant deja grand, si on plus on rajoute du poids mort...Et surtout, 2eme raison,il faut un systeme fiable de largage, c’est a dire une tige qui passe la coque, qu’il faut entretenir et dont il faut etre absolument sur du bon fonctionnement.C’est faisable sur un sous marin militaire qui est en maintenance a sec entre les patrouilles, ou sur un petit sous marin d’exploration qui est remonté sur son bateau apres chaque mission, mais pour moi ça me semble trop complexe et hasardeux.

Bon j’arrete le post la car il commence a etre long et je dois y aller, la suite dans un autre post...

mardi 10 septembre 2019 07:33
Missing
Submersible2

Suite>Les reservoirs de sécurité c’est ce que je pensais faire au debut, mais ça prenait beaucoup de place et amenait quelques complications aussi, tout en etant pas indispensables.

Finalement le systeme que je pense etre le meilleur est le meme systeme que sur les sous marins militaires recents, c’est a dire une grosse redondance des ballasts et des moyens de vidage de ces ballasts, avec en plus le facteur de sécurité du a la grosse reserve de flottabilité, que n’ont pas ces sous marins.Il y aura 6 reservoirs distincts.Il y aura aussi ce que j’appelle un « tube de tempete ».C’est un pseudo-snorkel, qui permet, une fois a la surface mais en cas de flottabilité reduite (du a un ou des ballasts hors service ou un manque d’air comprimé), quelques soient les conditions meteo, d’allumer les moteurs et les compresseurs (qui seront deux), pour naviguer si besoin (moteurs) et restaurer un maximum de flottabilité (compresseurs).

Pour vider les ballasts en plongée il y aura 2 systemes distincts, totalement independants.J’en ai déjà parlé dans ce topic:

-un systeme normal composé de 4 bancs de bouteilles situées en differents endroits a l’exterieur de la coque epaisse, qui alimenteront les ballasts selon une organisation precise que je detaillerais peut etre plus tard si on me le demande.Cette quantité d’air, qui sera affinée, sera en gros capable de vider totalement les ballasts a 10 m.

-un systeme d’urgence, composé d’un banc de bouteilles situé a l’interieur de la coque epaisse et soufflant directement les ballasts a la pression des bouteilles.

Ces deux systemes auront chacun leurs propres lignes (moyenne pression pour le systeme normal et haute pression pour le systeme d’urgence), qui passeront en des endroits distincts de la coque.

Juste pour bien eclaircir le principe: le sous marin ne fait pas normalement surface en soufflant la totalité des ballasts.Il souffle juste ce qu’il faut pour faire surface mais avec une flottabilité reduite, puis ouvre une ecoutille (ou, si besoin pour moi, le « tube de tempete ») et chasse le reste avec des compresseurs ou des gaz d’echappement (pour moi les compresseurs).Ca veut dire qu’on peut tres bien faire surface sans avoir de quoi souffler totalement les ballasts.Moi j’en aurais suffisament a 10 m par sécurité mais ce n’est pas strictement necessaire, d’ailleurs le systeme d’urgence n’aura evidemment pas cette capacité.C’est pourquoi il y aura 2 compresseurs: en cas de flottabilité reduite, cad en urgence et meme en temps normal, si par exemple en plonge sans avoir toute la capacité du systeme normal (pas recommandé mais possible), ou si le systeme normal a un dommage qui reduit sa capacité, seul le compresseur pourra, en surface, souffler totalement les ballasts.Si, arrivé en surface, il ne demarre pas, le sous marin ne peut restaurer sa flottabilité et est a la merci de perdre encore de l’air au fil du temps (rien que l’effet des vagues peut remplir les ballasts car ils sont ouverts en bas sur l’océan) et donc de couler a la longue.D’ou la nécessité de 2 compresseurs.

mardi 10 septembre 2019 19:03
Missing
outremer

Avez vous cogité la façon d'évacuer seul votre submersible envahi par l'eau à 35m de fond, on supposant que vous ayez l'entrainement assez poussé pour maitriser vraiment ce genre de situation y compris sans aucun éclairage .

mardi 10 septembre 2019 14:16
Missing
Submersible2

outremer>Oui.Il y aura une vanne vers le fond qui permettra d’inonder l’interieur.L’air sera ainsi progressivement comprimé a la pression exterieure, en haut de la coque, puis une vanne en haut évacuera l’air.Une ecoutille pourra alors etre ouverte pour sortir.Si il n’y a pas de lumière, il faut utiliser une lampe.

mardi 10 septembre 2019 20:19
Missing
outremer

Normalement en plongée subaquatique mais il doit en être de même pour les sous mariniers en perdition (cf les reportages sur les procédures d'évacuation) , l'entrainement mené est tel qu'on connait parfaitement tous les détails et emplacements de son matériel et qu'on doit être capable de gérer tout son équipement dans le noir absolu (plongez dans la vase et vous comprendrez tout de suite qu'un éclairage ne sert à rien. En plus c'est assez drôle (?) et hyper instructif sur vous même).

mardi 10 septembre 2019 22:22
Missing
arsenlupin

evacuation dans un cerceuil concu en beton comme ca pas de probleme
tout coulerat en une seul fois !!!!!

mardi 10 septembre 2019 15:12
Cimg0658
SAROYAN

Par 35m de fond il fait noir et la blouse blanche des infirmiers se repère bien dans l'obscurité. Après il y a le passage de la camisole... mais ceci est une autre histoire. MM

mardi 10 septembre 2019 16:35
Missing
8
bimak

Saroyan, au lieu d'être désobligeant avec tes réflexions à la noix peut tu t'en tenir à ton premier post ou, je te cite "Désolé, mais je suis obligé de me désintéresser de ce projet... ! ! ! MM" Ce serait sympa pour tout le monde! J'apprécie tes postes sur d'autres sujets mais là c'est vraiment trop, laisse le tranquille je ne doit pas être le seul à trouver cela intéressant. Merci!

mardi 10 septembre 2019 21:21
13613160_10209358226289822_1131338119137720713_o
FLOFLOLAPATATE

Des ballasts ouverts en bas sur l’ocean Cela veut dire qu’en cas de retournement, pour X raisons, tu coule ? Ça me parait un peu juste en terme de sécurité pour le coup

mardi 10 septembre 2019 22:45
Missing
Submersible2

Floflolapatate>tous les sous marins sont comme ça, leurs ballasts sont tous ouverts en bas...Un sous marin ne peut pas se retourner, je sais que dit comme ça, ça fait prétentieux mais c’est vrai, c’est physiquement impossible.

mercredi 11 septembre 2019 13:40
Cimg0658
SAROYAN

à bimak
Désolé mais je ne pense qu'à préserver une vie humaine. Encourager ce projet est criminel et si un malheur arrive (ce qui est plus que possible si notre ami persiste dans ce délire) votre responsabilité morale à tous sera engagée. MM

mercredi 11 septembre 2019 09:38
Missing
macadok

@saroyan
je suis tout à fait d'accord avec vous!
Le risque de ce projet est certain!
Je vous rappelle aussi que l'on dit souvent que de se rendre sous les mers est aussi difficile et complexe que d'aller dans l'espace.
Certe vous me direz que des entreprises privées autres que la naza y travaillent mais elles ont de très gros moyens.
C'est du suicide!!
Et à la longue même si le projet voit le jour un malheur est sur d'arriver un jour ou l'autre.
Ou alors il ne faut pas navigué par plus de 4 ou 5 m de profondeur et encore!!
Le mieux est de rester en surface!
Déjà quant le navire sera à l'eau, qu'il flottera et naviguera se sera un énorme projet qui sera accompli!
Mais DE GRACE QUE CE BÂTIMENT RESTE A LA SURFACE !!

mercredi 11 septembre 2019 12:12
Missing
arsenlupin

de toute facon avant qu il soit deja a l eau il vat se passer plus d un dizaine ou quinzaine d annee si la construction commence un jour
et on peut esperer que ca servirat de gros pot de fleur
ou considerer l oeuvre d un passionner un peu iluminer dans un champ
je n y crois pas dutout
l enormite de travail a realiser a la hauteur d un amateur est si considerable que c est impossible en l etat
avec une grosse equipe de passionner qui se relairait pour entrainer ce serrait plus de potentiel d arriver a son terme
de part mon activite de fabricant de multicoque et vendeur de kit prefabriquer
j ai de multiple amateur qui se lance
et bien je peus vous dire que deja aucun n arrive a faire dans les temps prevu par eux au depart
et pour les autres une seul partie arrive a mettre a l eau
l autre partie de ces constructeurs avance sur le projet pendant 7 8 10 et meme 15 ans et certain jette l eponge pour de multiple raison divorce perte de budget etc etc
certain me dise que c est passionnant la fabrication et que rien que ca c est suffisant pour s evader
ce qui n a pas l air d etre le cas de notre sousmarinier
et construire avec des pieces composite un cata de 3 ,4 ou 8 tonnes c est loin d etre aussi complique que ce sous marin en beton de plus de 100 t

jeudi 12 septembre 2019 09:16
Missing
cezembres

A tous les rabat-bonheur - si lui était venu sur Heo vous lui auriez dit quoi ?
Enlevez vos oeillères !

http://www.lefigaro.fr/culture/2008/06/27/03004-20080627ARTFIG00417-un-paquebot-dans-le-jardin.php
https://www.youtube.com/watch?v=1bamyej69vQ

jeudi 12 septembre 2019 09:25 *** Message modifié par son auteur ***
Wind-waker-hd
Goj

Si Captain François était venu sur Heo et bien ce Monsieur saurait à la lecture d'un autre fil qu'il est très dangereux de 'e pas s'attacher avec un harnais sur ligne vie avec l'AIS dans une main et l'Epirb dans l'autre! Parce que lui il tombe pas dans l'eau, mais dans l'herbe 9m plus bas lol

jeudi 12 septembre 2019 11:18
Cimg0658
SAROYAN

Et ?
Rien à voir entre un paquebot réduit et un sous-marin dans lequel veut embarquer notre ami. Les risques pour la vie sont un peu différents quand même. MM

jeudi 12 septembre 2019 09:54
Missing
1
cezembres

"Les risques pour la vie"
j'oubliais qu'on est en 2019 et que la population abêtie, devrait ne plus avoir la conscience individuelle du risque.
@submersible2 Le sous marin étant interdit par les censeurs heossien, change de domaine va faire du wingsuit ...

jeudi 12 septembre 2019 10:02
Missing
Submersible2

cezembres>merci de ton soutien.

Pour ceux qui font la comparaison avec l’espace: cette comparaison s’applique a l’exploration des tres grandes profondeurs.Cela dit, vous seriez surpris des solutions techniques parfois artisanales trouvées pour ces petits sous marins d’exploration.

Sinon, oui les circonstances de la vie peuvent faire que, voila...Mais a ce moment là on ne fait rien.Et je vois une difference par rapport a celui qui construit un cata de 8 tonnes et qui abandonne: des catas de 8 tonnes il y en a plein qui existent deja, un sous marin a double coque civil c’est unique il n’y en a aucun au monde.Tout comme l’homme qui a construit un paquebot privé.

jeudi 12 septembre 2019 11:27
Wind-waker-hd
Goj

Submersible2 ton rapprochement sur le caractère "unique au monde" de ton sous-marin et de ce monsieur au paquebot privé n'est pas valable.

Son oeuvre est une réplique d'un bateau existant, et il n'a pas vocation à flotter. Il aurait pu decider de faire une mini tour eiffel, ça serait revenu exactement au même.

Ton sous-marin est une conception inexistante dont la vocation est de plonger à 30m.

Aucun rapport entre les deux. On ne raisonnablement pas se rassurer en se disant "s'il a réussi, alors pourquoi pas moi". Ca ne tient pas debout.

jeudi 12 septembre 2019 11:44
Missing
Submersible2

Goj>le rapprochement ne concernait pas la difficulté mais le fait qu’un cata on en trouve a acheter, donc le fait de le construire se discute, par contre un sous marin hauturier (donc a double coque) ou une replique de paquebot non.

jeudi 12 septembre 2019 18:14
Missing
macadok

Tout à fait!
J'ai vue ce reportage qui remonte à quelques années et le Monsieur qui l'a construit à mis plusieurs années!
D'autres on aussi construit des choses incroyables et c'est magnifique.
Comme dit au dessus s'est un bateau et non un sous marin.
C'est comme si vous compariez la construction amateur d'un avion de tourisme et ma construction d'une fusée. On ne joue pas dans la même cour!
Il va falloir D'ENORMES moyens

jeudi 12 septembre 2019 10:07
Missing
cezembres

Il est certains que le sous marin est d'un technicité comparable à aller dans l'espace !!

premier sous marins 1888 / 1885
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gymnote_(1888)

pour mémoire la première traversé de la manche en avion c'est 1909 (Bleriot)

pour l'espace il faudra attendre encore un peu

stop la polémique, pour ceux que ça n'intéresse pas il y a plein d'autres fils sympathiques qui leurs tendent les bras sur ce forum.

jeudi 12 septembre 2019 10:23 *** Message modifié par son auteur ***
Wind-waker-hd
Goj

Moi ce qui me fait marrer ce n'est meme plus le délire de Submersible2 mais les réactions hallucinées des autres haha
J'en profite pour dire que 23m c'est n'importe quoi, en commencant par une mini bulle de 2 à 4 m:
- on a largement de quoi s'amuser pour 5 ans. A la limite ca m'interesserait meme de venir un aprem regarder.
- on apprends de ses conneries à faible echelle de coût et de temps.
- on est indépendant, il y a moyen de le transporter sur remorque pour aller le tester.

jeudi 12 septembre 2019 11:23
Missing
Pommedor

https://fr.wikipedia.org/wiki/Narco_sous-marin

Tu pourrais te rapprocher des FARC, ils ont quelques connaissances en terme de construction amateur. (Par contre pas sur que tu ais beaucoup d'infos auprès d'eux concernant ce qui doit être déclaré aux affaires maritimes) ^^
Question budget par contre je pense que vous ne jouez pas du tout dans la même cour...

jeudi 12 septembre 2019 12:15
Missing
arsenlupin

sans vouloir tourner le couteau dans la plaie
mais accident bete mais possible
le sousmarin est le double de poids de celuici mais c est l ordre d idee
https://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_du_Farfadet

jeudi 12 septembre 2019 16:51
Missing
1
Submersible2

arsenlupin>Euh...oui enfin, ce sous marin est justement le parfait contre exemple de celui que je projette, c’est a dire un sous marin simple coque avec une reserve de flottabilité ridicule.A cette epoque les anglais ont aussi perdu pas mal de sous marins de ce type, qui etait si bas sur l’eau que la moindre vague pouvait l’inonder.Avant que l’on comprenne que l’avenir etait aux sous marins a double coque et avec une reserve de flottabilité digne de ce nom, grace au Narval français dont descendent tous les sous marins militaires de la première moitié du 20 eme siecle.

jeudi 12 septembre 2019 18:27 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
2
phil973

Il faudrait songer à arrêter de nourrir le troll, il va exploser !!!
Si le premier post avait été :
Je ne connais rien à la mer, je n'aime pas les vagues, donc je vais construire un sous marin en béton de 100 tonnes et 24m de long tout seul dans mon jardin pour me balader sous l'eau sans rien voir
Auriez vous posté ?

jeudi 12 septembre 2019 19:56
Missing
cezembres

il est sacrément calé sur le sujet pour un troll !
C'est malheureusement un des rares fil d'heh ou j'apprend des choses !
merci Submersible2

6 jours
Missing
1
Submersible2

Je ne sais pas comment mettre une image dans une reponse a un post...

Pour repondre a Phil o zof, post du 29 aout:

« - "dans l’ancienne division 240, il y avait la case « submersible »"

je pense que cette case devait plutôt être "insubmersible" car des bateaux l'étaient et se retrouvaient dispensés de radeaux de survie. »

Voici l’ancienne attestation de conformité.Il y a bien la case « submersible »

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
Missing
cezembres

@SUbmersible,
c'est un des "bugs" du site.

tu fais répondre, tu poste ta réponse - à ce stade tu ne peux mettre ta pièce jointe.
Ensuite tu vas modifier ta réponse, et là miracle, tu pourras mettre ta pièce jointe.

6 jours
Missing
2
macadok

https://chine.in/actualite/construit-son-propre-sous-marin-avec-des_14309.html
Et les gaz d'un autre coté y'en à qui y arrivent
Regardez moi ca!

6 jours
Wind-waker-hd
1
Goj

3000 de budget j'adooooore.
Par contre coté maitre bau, c'est chaud pour la belote à 4 dans le carré.

6 jours
Missing
arsenlupin

c est une super demarche
et sur une pettite unite c est jouable et il ne plonge pas profond
et ca permet de faire des pettite expedition autour d un bateau mere
tout a fait l idee que j avais preconise dans le debut du fil
comme on dit petit navire
et gros ,,,,

6 jours
Missing
cezembres

quelques infos sur la réglementation et des noms de contact dans cet article
http://www.leparisien.fr/archives/de-droles-de-sous-marins-presque-autorises-03-08-2017-7172625.php

6 jours
Missing
Submersible2

cezembres>merci.Je pense qu’il va falloir pas mal de coup de telephones et de demarches pour en avoir le coeur net sur cette question de légalité...

5 jours
Missing
arsenlupin

oui c est un petit sousmarin et on peut voir a l exterieur
pas un grand rayon d action et un bateau de surface
une grues etc
c est un autre monde que celui prevu par non sousmarinier

6 jours
Missing
Submersible2

En attendant voici comme promis, pour ceux que ça interesse, un schema d’ensemble.L’echelle est un carré pour un metre.Les differentes dimensions ne sont pas totalement precises car elles dependront du bilan final des poids et volumes.Et les formes de l’avant et de l’arriere peuvent differer un peu.

En orange la coque epaisse, en vert les 2 ballasts de la proue et les 2 de la poupe.En gris les « buoyancy tanks » (reservoirs de flottabilité?).En rouge les « regleurs » et « caisses d’assiette ».En rose les reservoirs de carburant.Ceux de la quille ne seront pas forcement a la place precise ou ils sont dessinés, et il y aura aussi des reservoirs d’eau de compensation.En plus, il y aura des reservoirs d’eau et de carburant a l’interieur de la coque epaisse qui n’apparaissent pas ici.

Les reservoirs qui sont dans les ballasts ne sont pas tres bien dessinés, ils font en fait partie de la structure a la place des traits noirs.Ces traits noirs sont donc les longerons et structure diverse en acier.Les parties de cette structure qui contiennent le carburant seront des tubes.

Sur le dessin n’apparaissent pas: les ballasts babord et tribord (sur les cotés en haut de la coque epaisse), le pont superieur qui courra sur toute la longueur, les barres de plongée.

Le « regleur » dans la quille, ou plutot dans les quilles, sera composé de 2 reservoirs, un dans chaque quille, identiques et utilisés comme un seul reservoir, d’une contenance d’environ 1000 litres.Les « caisses d’assiette », qui servent a compenser les mouvements du centre de gravité, contiendront non pas de l’eau mais du carburant.Ce seront des portions de tube, identique aux tubes des quilles, d’une contenance d’environ 800 litres chacun.

5 jours
5772
Tomate

Beaucoup de tuyaux en perspectives.... Beaucoup de différence de pression entre les réservoirs, quid des mise à l’air libre du gas oil...
Et la flottabilité qui change en fonction de la quantité de carburant, comment vous gérez?

4 jours
Missing
Submersible2

Tomate>beaucoup de tuyaux oui, c’est inevitable, si on veut un minimum de performance il faut un minimum de complexité.Je ferais un schema.

La mise a l’air libre se fera comme sur tout bateau, aucune difference.

Difference de pression pourquoi?Avec l’exterieur?oui bien sur mais les reservoirs qui sont dans les ballasts seront des tuyaux, donc une forme assez resistante a la pression.C’est ça qui est pratique, comme ils ne sont pas dans une coque où la place est precieuse comme sur un bateau normal, on s’en fiche de leur forme.Ils sont a l’interieur d’un grand reservoir vide, on pourrait aussi bien leur donner la forme de mickey mouse si on veut.De plus j’ai prevu comme dit plus haut de les pressuriser a environ 20 m avant de plonger, pour que le differentiel de pression ne depasse pas 2 bars (dans un sens ou dans l’autre) mais franchement je me demande si ce n’est pas superflu...

La flottabilité sera toujours la meme, le carburant consommé sera compensé par de l’eau dans des reservoirs internes a la coque epaisse.La aussi c’est inevitable pour un sous marin civil, on en parlait plus haut dans le topic.Seul le carburant qui est dans les caisses d’assiette ne sera pas compensé, il est considéré comme la reserve et ne devrait pas être consommé en temps normal.Si il est consommé, le bateau ne pourra plus plonger.

4 jours
Missing
Submersible2

Schema du systeme carburant:

4 jours
5772
Tomate

à voir les schémas, je pense de plus en plus que vous vous ne rendez pas compte des problèmes à gérer.
Par exemple certaines vannes ou tuyauteries, pompes à doubler pour la sécurité.
Quel dimensionnement des tuyaux?
Comment connaître les niveaux de tous ces réservoirs.
Autant de soudures et de raccords à prévoir...
Comment dimensionner toute la structure...
Quel revêtement de tout l'acier, vu que tout va être entre eau et air en permanence?
...
Les choses à penser, vous pourrez en écrire un livre.
C'est un beau concept à imaginer, de là à le réaliser...

4 jours *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Submersible2

Tomate>Effectivement il y aurait de quoi ecrire un livre.Peut etre que je le ferais.

Ce n’est pas parce que je poste un schema (simplifié) vite fait pour eclaircir l’explication que j’invente ça au fur et a mesure.Tout ce dont tu me parles là est deja reflechi, meme si tout n’est pas gravé dans le marbre, la technologie pouvant evoluer d’ici là, et d’autres idées pouvant apparaitre.Quand je disais plus haut avoir amassé beaucoup de documentation, ce n’est pas juste sur les sous marins mais aussi sur les tuyaux et leur dimensionnement, les peintures, les pompes etc.

Par exemple au sujet du niveau dans les réservoirs.Effectivement il n’y aura aucune jauge, sauf une jauge visuelle dans le reservoir central (le gros carré sur le dessin ci dessus).Tout transitera par lui et c’est comme ça que seront connues les quantités consommées et donc ce qui reste dans chaque reservoir externe.

4 jours *** Message modifié par son auteur ***
Missing
FredericL

Je pense qu'il y a un problème fondamental de conception mécanique et de structure.
Tu prévois de construire la coque épaisse en assemblant des morceaux de béton sur une structure métallique, ce qui donne un assemblage peu rigide et peu résistant, par rapport aux masses en jeu, sauf à pré-contraindre le béton.
Si les ballasts sont situés à l'avant et à l'arrière de la coque épaisse, celle-ci va travailler en flexion, avec le haut qui travaille en compression , et le bas de la coque qui travaille en traction. Le béton n'est pas fait pour être sollicité de cette façon, il est beaucoup plus résistant en compression qu'en traction. Autre problème, les joints dans le bas de la coque vont être moins comprimés quand les ballasts vont être vides.
Dernier problème potentiel : la structure est relativement légère et l'ensemble massif, les liaisons entre la coque et les ballasts sont très sollicitées, 25 t de chaque côté en cisaillement et beaucoup plus en traction/compression en raison du bras de levier.
Je pense que ce serait beaucoup plus pertinent d'avoir des ballasts répartis sur les côtés de la coque épaisse.

4 jours
Missing
Submersible2

FredericL>La coque epaisse a une flottabilité aussi, il n’y a pas que les ballasts.Et comme je disais il y aura effectivement des ballasts sur les côtés de la coque epaisse.Ils n’apparaissent pas la car ça aurait fait une superposition sur le dessin et aurait été pas tres clair.Ils seront plus visibles sur une coupe de face.

Le beton ne supportera aucun effort de traction.Les quilles seront des demi tubes en acier de 80 cm de diametre, très rigides.Les longerons au dessus supporteront aussi les efforts de traction en plongée.Les liaisons entre les quilles et les longerons formeront un « cadre » rigide.Les ballasts seront accrochés en haut sur les longerons et en bas sur les tubes entre les quilles et les caisses d’assiette.

4 jours
Missing
FredericL

Des demi tubes de 80 cm très rigides, sur une longueur de 23 m avec 100 t au milieu, c'est un doux rêve. Des tubes fermés ne le seraient déjà pas assez, un tube ouvert (ou fendu) est 10 fois moins rigide qu'un tube fermé, alors un demi-tube...
La rigidité absolue, ça n'existe pas, tous les matériaux se déforment en fonction de leur module d'élasticité et de la contrainte qu'ils subissent.
Ton projet a l'air bien réfléchi sur de nombreux points (mais je n'y connais rien en sous-marins), mais sur le plan de la structure et des techniques de construction c'est n'importe quoi.
Je ne dis pas ça pour te casser mais pour que tu t'entoures de gens compétents et que vous repensiez la conception en repartant du cahier des charges.

4 jours
Missing
Submersible2

FredericL>je crois que tu simplifie trop les choses...Ce n’est pas « 23 m avec 100 t au milieu »...Les poids et flottabilités sont bien repartis sur toute la longueur.Une demi tube fermé est une structure rigide oui.Et il y aura des renforts a l’intérieur.Je sais bien qu’il y a une limite elastique.

4 jours
Missing
FredericL

Je me base sur les dessins et les explications que tu as postés.
Rigide ça ne veut rien dire, toute structure se déforme sous les efforts, et pour un projet comme le tien il est indispensable de connaitre l'amplitude des déformations ainsi que les contraintes qu'elles génèrent dans les matériaux.
Je n'ai pas parlé de limite élastique mais de module d'élasticité (module de Young). Tu ne peux pas envisager un projet comme le tien si tu ne fais pas la distinction entre les deux.

4 jours
Missing
Submersible2

FredericL>voila la structure schématisée.Selon toi ce n’est pas viable?

PS: sur le schema n’apparaissent pas les 9 cadres de la coque epaisse.

4 jours *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
FredericL

Une structure de ce type n'a aucune rigidité propre, ce sont des trapèzes ou des parallélogrammes qui se déforment facilement. Pour la rigidifier, il faudrait une triangulation (comme sur les grues ou les pylônes) mais c'est incompatible avec la fabrication de la coque épaisse avec des morceaux de béton.
La seule bonne solution, c'est que les efforts soient répartis, donc que la (ou les) coques participent à la structure. C'est beaucoup plus efficace et élégant.
Juste pour faire quelques calculs de base, peux du m'indiquer les éléments suivants :
longueur, hauteur, volume brut, masse mini et masse maxi de chaque section (avant, centre et arrière).
Epaisseur des différents tubes de construction
Structure et échantillonnage des demi-tubes.

3 jours
Missing
Submersible2

FredericL>Les tubes/demi tubes peuvent avoir des épaisseurs et tailles variables, ça dépendra du bilan final des poids et volumes.Il faut que le volume total des parties dures (tout ce qui n’est pas de l’eau de mer) soit égal au poids total.Par exemple l'épaisseur des tubes de 15 cm peut être 8 mm, les demi tube de 80 cm peuvent avoir une épaisseur de 1,5 cm ou 2 cm.Dans ces demi tubes il y a aura des cloisons, pour les réservoirs, et des plaques percées anti mouvements.Ces cloisons et plaques serviront aussi de renforts internes.Ainsi que des « puits », c’est a dire des tubes creux traversant le rayon de la quille, pour les fixations.Ces « puits » contribueront aussi au renforcement.

Pour les autres valeurs je ne sais pas si j’ai bien tout compris, mais la longueur 23m, la hauteur entre quille et longerons 3,5m, les poids de l’avant et l’arrière un grand maximum de 15 t mais c’est très grossier comme estimation, ce sera surement moins.Comme je disais la structure peut être sur-construite.

Il y a quelquechose qui m’échappe, tu parles d’une coque autoportante, d’accord mais pour ce qui est de la coque épaisse, elle est deja autoportante.Elle a une forme de tube, donc une forme en elle même autoportante.Elle est en morceaux mais ils sont maintenus en position par une armature « interne » a cette coque, la coque étant posée sur des quilles.Si les quilles résistent au poids de l’ensemble il n’y a pas de raison qu’elles se déforment et donc que la coque elle même se déforme non?C’est comme un train sur des rails, si les rails peuvent résister au poids du train ils ne se déforment pas?Je précise que les tubes qui sont juste devant et juste derrière la coque épaisse servent aussi a maintenir les extrémités de la coque en position.Peut etre leur rajouter une triangulation effectivement, vers l’exterieur, et ca ne devrait pas bouger?

1 jour
Missing
FredericL

Les rails supportent le poids d'un train parce qu'ils sont fixés sur des traverses posées sur du ballast. C'est le ballast qui encaisse le poids du train, le rail ne fait que le transmettre et ne travaille pas en flexion. A l'échelle près, la rigidité des rails seuls est celle d'un spaghetti. A moins que tu ne prévoies de poser ton bateau sur des traverses posées sur du ballast et de l'y laisser, une coque de bateau n'est pas du tout dans le même cas de figure, elle subit des contraintes de flexion et de torsion avec les vagues, et doit être assez rigide et solide pour y résister.
La coque épaisse que tu envisages est aussi autoportante qu'un mur de parpaings assemblé sans mortier. Une coque autoportante, ce serait un gros tube en une seule pièce, dans un matériau isotrope ayant les mêmes caractéristiques en traction et en compression, qui assurerait à la fois les fonction de structure et d'étanchéité. Exit le béton et la coque en plusieurs parties.

1 jour
Missing
Submersible2

FredericL>est ce que tu avais vu le dessin que j’ai posté le 8 septembre a 20 h47, je le remet ci dessous.Le cadre vert et rose est bien une triangulation comme tu l’as dit, ce cadre il est rigide non?Imagine qu’il fasse tout le tour, avec un anneau soudé a l’exterieur sur les tubes (rectangles noirs), ces 3 morceaux ils sont bien fixés solidement ensemble comme un tube d’une seule piece?

Edit:sur le dessin ca n’apparait pas mais evidemment a l’interieur il y aura des barres en travers, au niveau des tubes, qui serreront l’anneau exterieur depuis l’interieur.

1 jour *** Message modifié par son auteur ***
Missing
FredericL

J'avais vu, c'est à cette occasion que j'ai parlé de fusée Shadok.
La section circulaire en béton est naturellement rigide (ce serait mieux de faire des anneaux armés en une seule pièce), il n'y a pas besoin de renfort dans ce sens ms dans le sens longitudinal.
Indépendamment de la structure fantaisiste, est-ce que tu as conscience que chaque pièce (trait rose, vert ou noir) devra être calculée, puis dessinée avec des cotes et des tolérances, fabriquée dans le matériau spécifié en respectant les cotes, que les différentes pièces devront être assemblées (boulonnage ou soudage ?) en respectant précisément la géométrie (donc des marbres d'assemblage et des moyens de mesure en 3D) et protégées contre la corrosion de manière durable.
Si je prends ton dessin, si chaque secteur fait 30°, ça veut dire qu'il y a 12 secteurs par couple, composé chacun de
- 1 barre noire
- 2 barres vertes
- 2 barres roses
- 7 assemblages
Soit pour chaque couple :
- 12 barres noires
- 24 barres vertes
- 24 barres roses
- 84 assemblages
Et pour une dizaine de couples :
- 120 barres noires
- 240 barres vertes
- 240 barres roses
- 840 assemblages
Rien que pour les assemblages de couples. On n'a pas un seul élément de structure longitudinal.

Pour calculer les pièces et les assemblages, il faut bien évidemment connaitre les charges appliquées, donc avoir une idée de la structure d'ensemble, des masses (inertie) et des volumes, et aussi des conditions externes. Tous ces éléments sont interdépendants, il faut procéder par itérations.
C'est un vrai travail d'ingénierie et d'architecture, et je ne pense pas que ton budget total suffise pour ce seul poste.

1 jour
Missing
Submersible2

Oui, la ce n’est pas dans le sens longitudinal et il n’y a pas besoin de renfort dans ce sens normalement.Ces cadres ont juste pour but de maintenir en place les morceaux et de soutenir la partie haute, disons.

Pour la geometrie, oui il faut une tres grande precision, deja des morceaux de betons puis des barres, etc...Donc beaucoup de soin et donc beaucoup de temps oui.Des moules precis, des marbres precis, des tolerances precises, oui..

L’avantage est que cette structure est composée de petits elements tous identiques donc qui peuvent etre reproduits a la chaine, si on peut dire.Une fois que la technique est au point pour en faire un, ce qui prend du temps, les choses peuvent aller plus vite.

Le calcul des pièces est plus simple si on surconstruit.Si on ne cherche pas l’efficacité et l’allegement maximum...

Dans le sens longitudinal, ces cadres seront fixés sur les quilles et les longerons, dans le sens de la longueur ces pieces sont plus que suffisament resistantes pour ne pas bouger.Il faut juste qu’elles ne glissent pas entre elles mais les forces qui pourraient les faire glisser sont controlables je pense, quite a faire une triangulation comme tu disais.Je ferais un schema pour voir ça.

Edit:pour la methode d’assemblage que tu demandes (soudé, boulonné) je ferais un schema aussi.En resumé, une piece soudée sur le tube et les barres fixées sur cette piece et entre elles pas des axes.J’ai deja vu des constructions avec ces axes ça marche tres bien.

1 jour *** Message modifié par son auteur ***
Missing
FredericL

"Oui, la ce n’est pas dans le sens longitudinal et il n’y a pas besoin de renfort dans ce sens normalement.Ces cadres ont juste pour but de maintenir en place les morceaux et de soutenir la partie haute, disons."

Pour faire un bateau qui descend à 30 m et qui remonte, il va f

"Pour la geometrie, oui il faut une tres grande precision, deja des morceaux de betons puis des barres, etc...Donc beaucoup de soin et donc beaucoup de temps oui.Des moules precis, des marbres precis, des tolerances precises, oui..

L’avantage est que cette structure est composée de petits elements tous identiques donc qui peuvent etre reproduits a la chaine, si on peut dire."

Sauf que les erreurs s'additionnent et qu'avec des milliers de pièces et d'assemblages rien ne sera précis.
Quand tu ajoutes un morceau de béton de 2.5 t à la structure, celle-ci va fléchir.

"Une fois que la technique est au point pour en faire un, ce qui prend du temps, les choses peuvent aller plus vite."
Non. L'outillage s'use, il faut reprendre des réglages, un lot de matière livrée n'est pas conforme, etc... La fabrication en série, c'est aussi un métier.

"Le calcul des pièces est plus simple si on surconstruit.Si on ne cherche pas l’efficacité et l’allegement maximum..."
Non plus. En surconstruisant tu fais des pièces plus lourdes qui sollicitent les davantage les assemblages et rendent l'ensemble plus fragile aux vibrations et aux chocs.

"Dans le sens longitudinal, ces cadres seront fixés sur les quilles et les longerons, dans le sens de la longueur ces pieces sont plus que suffisament resistantes pour ne pas bouger."
Ça n'existe pas, TOUTES les pièces dans TOUS les matériaux se déforment sous la charge.
Et tu n'as toujours pas compris que la structure que tu as imaginée n'est pas du tout rigide en flexion dans le sens longitudinal, et qu'une flexion même minime entraîne une voie d'eau.

"Il faut juste qu’elles ne glissent pas entre elles mais les forces qui pourraient les faire glisser sont controlables je pense, quite a faire une triangulation comme tu disais.Je ferais un schema por voir ça."

Je te suggère plutôt de suivre ça ou un cours du même genre.
https://mooc-francophone.com/cours/mooc-pratiques-du-dimensionnement-en-mecanique-partie-2/

1 jour
Missing
Submersible2

Pour ce qui est des rails oui je suis bien d’accord, je m’etais placé dans la situation ou le bateau serait posé sur le sol, qui me semblait etre le plus critique au niveau de la structure pour les quilles (qui doivent supporter tout le poids dans ce cas).Pour ce qui est des vagues, la colonne vertebrale du bateau c’est a dire les quilles et les prolongements vers l’avant et l’arriere, qui forment comme une quille normale de bateau, assurerait cette solidité, d’autant plus que les 2 coques ne sont pas forcement rigides entre elles non?La coque externe peut tres bien être fixée sur la colonne vertebrale de façon un peu « amortie », pas totalement rigide quoi, enfin il me semble.

1 jour *** Message modifié par son auteur ***
Missing
FredericL

Tu as utilisé le mot juste, colonne vertébrale. Celle que tu as prévu pour ton bateau est relativement souple, le bateau va se déformer dans les vagues avec la poussée d'Archimède. Outre le problème de résistance globale de la structure, cette déformation va entraîner des fuites au niveau des joints entre les blocs de béton.

1 jour
Missing
crevet

Non seulement c est pas mecanique
Et ca ne structure pas la coque
Mais en plus c est quasiirealisable
Car il y aurat De nonbreux joints avec De multiple assemblages impossible gerer De facon corecte
La structure est imaginer comme une cologne vertebrale comme un serpent
Et c est pas des denis tubed en acier qui font rigidifier l ensemble assez
La vrai vie c est pas du lego
Comme j ai Deja indique plus haut il faut une coque complete ou deux demi moitie
Assembler sur la moitie
Mais Notre hommevest tetu

3 jours
5772
Tomate

Et pour le lever de temps en temps l'ensemble 100T, vous la trouverez ou la grue de 200-300T ou le lève bateau de 150T? Pour quel coût aussi.

2 jours *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Submersible2

Tomate>ca a déjà été mentionné plus haut.Il y a un slipway de 600 tonnes vers chez moi.

1 jour
Jpk38fc
Patxaran

je suis récent sur ce forum.
Il y a un certain nombre de fils, dont celui-ci, où l'on a l'impression que la personne qui pose une question a surtout envie de démontrer qu'il (ou elle ) a raison.
A mon avis tout a été dit.
Je vais tout de même tenter d'apporter ma modeste contribution d'ingénieur aéro, entre autres, par une vue globale.
Si le but du projet est de rester en construction pour un temps indéfini, surtout ne rien changer.
Si le but est de plonger rapidement, lire ce qui suit. Je parlerai de l'aspect technique, pas de l'aspect légal je n'en ai pas les compétences.
Une loi universelle est que plus c'est lourd, plus c'est long et plus c'est cher (prix au kg). Il faut donc réduire drastiquement le poids.
Ensuite il faut rester sur des solutions connues et fiables. (exit le béton avec des joints qui VONT fuir. CF la loi de Murphy)
Et être conscient que les spécifications (profondeur, autonomie par exemple) sont fondamentales pour le prix/délai.
Quand on voit le sous-marin chinois, c'est ce qu'ils ont fait : petit, réutilisation de bidons, etc..., plongée à 10m, durée du projet 2 ans.
idem les sous-marins de transport de drogue.
Mon conseil (gratuit) : je rejoins totalement une contribution précédente :
petit sous-marin d'exploration à une profondeur raisonnable, utilisant des modules existants (propulsion...), s'inspirant d'un modèle existant avec des solutions connues, et avec un bateau d'accompagnement.
voilà, c'est dit, j'ai fait ma BA.
Bonne réflexion.

1 jour
Missing
Submersible2

Patxaran>Je ne dis pas que j’ai raison, le post portait sur une question légale, ensuite on m’a posé des questions techniques auxquelles j’ai repondu parce que je ne vois pas de raisons de ne pas le faire, mais je ne demande rien moi.Je ne demande pas qu’on approuve ou qu’on desapprouve.Je ne dis pas non plus que tout est parfait, sinon je ne me serais pas donné 15 ans et d’ailleurs j’ai adopté des idées qui ont été émises dans ce topic et je reste ouvert aux suggestions.

Un bateau, sous marin ou pas, n’est pas un avion.Un avion doit être le plus léger possible, un bateau aussi, dans une moindre mesure.Un sous marin par contre doit avoir un poids équivalent a son volume d’eau de mer tout simplement.Poids égal coque plus systèmes.Si les systèmes sont relativement plus légers, la coque doit (peut) être plus lourde.

Pour ce qui est des solutions connues et fiables, justement quand on voit le sous marin chinois, euh...des bidons d’huile ce n’est pas vraiment ce que j’appelle une solution connue et fiable.Pourtant ça marche.Autre exemple le sous marin d’exploration Nekton, dans les années 60, qui pouvait descendre a 500 m, avait un moteur de voiturette de golf.

Pour les fuites, les sous marins de la première moitié du 20 eme siecle fuyaient plus ou moins.Parce que certains étaient rivetés, parce que les tôles n’étaient pas forcement bien ajustées, parce que les techniques de construction étaient ce qu’elles étaient...S’il s’avère qu’il y a des fuites, eh bien il faudra y remédier oui, mais ce n’est pas catastrophique d’un point de vue sécurité surtout a ces profondeurs et surtout avec une forte réserve de flottabilité.35 tonnes de réserve de flottabilité ça veut dire qu’il faut une entrée d’eau non contrôlée de 35 tonnes avant que le bateau coule.Ne pas confondre fuite au niveau d’un joint et voie d’eau.
Mais je compte bien qu’il n’y ait pas fuite des le départ, c’est pour résoudre ce genre de problème en amont que j’ai prévu 15 ans.

environ 12 heures
Uria1
SEGALEN

Les golf de première génération fumaient beaucoup, je me posais la question des gaz d’échappement. Le sub serait suivi de pets de couleur gris et noir ou il est prévu de stocker ?

environ 12 heures
Villapt
marinero76

A la réflexion, ça a la couleur d'un canular, ça a le goût d'un canular, ça serait bien un canular.

environ 20 heures

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums