Tous les forums > Equipements > Foudroiement à terre, équipements à vérifier ...
Missing
argos

Foudroiement à terre, équipements à vérifier ...

Bonjour,

Mon voilier, Biloup 36, a été touché par la foudre alors qu'il était hiverné à terre à Egine (chantier ASPRAKIS) lors d'un orage survenu dimanche 06 janvier.
J'ai été informé par le responsable du chantier qui m'indique que les dégâts visibles sont électriques (tableau, pompe de cale, divers éclairages intérieurs, vaigrages éclatés ... des interrupteurs ; réfrigérateur, feux de nav. feux de tête de mat, pompe de cale ont éclaté). La pompe de cale a explosé et soulevé le panneau de plancher.
L'assurance instruit le sinistre et me demande un devis estimatif des réparations (que je vais faire établir par le chantier) avant de missionner éventuellement un expert.
Je vais me rendre à Egine pour voir par moi-même les dégâts et vérifier le fonctionnement des divers équipements électriques et surtout électroniques (pilote, GPS-lecteur de carte, loch, sondeur, girouette-anémomètre ...).
Si vous avez (malheureusement) l'expérience d'un tel accident, des connaissances ou idées quant aux points à vérifier ...
Mille mercis
Yves

jeudi 10 janvier 2019 18:16

Liste des contributions

Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

TOUS les circuits électriques et TOUS les consommateurs peuvent potentiellement être endommagés.

C'est une loterie.

Il faut donc TOUT vérifier.

Pense aussi à regarder par où est sortie la foudre vers le sol (ou par où elle est rentrée...).

jeudi 10 janvier 2019 18:30
Missing
Valcoco

Aïe aïe aïe! Quelle tuile!
Je suppose que pourtant, il n'y avait aucune source d'énergie branchée et que les batteries étaient hors circuit.
Pour l'assurance, faire un maximum de photos dans l'état (dégâts et environnement du bateau) avant de démonter ou modifier quoi que ce soit.
Attention aussi de penser que sa propre assurance pourrait se défiler sur l'assurance RC du chantier en prétextant qu'il est dépositaire et gardien du boat.
Il faut donc demander à Asprakis de déclarer lui même le sinistre sans tarder.

jeudi 10 janvier 2019 18:50 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Une assurance ne se "défile" pas : elle exerce un recours.
De la même manière une assurance ne "prétexte" pas : elle justifie son recours.

Tu payes pour la responsabilité des autres sans discuter, toi?

jeudi 10 janvier 2019 18:53
Missing
Valcoco

Autrement dit pour les susceptibles...
L'assurance pourrait évoquer une clause fumeuse de non garantie (se défiler) et justifier (prétexter) un non recours.
C'est du conditionnel mais déjà vécu.
... Et donc, pour avoir toutes les billes en mains, garder des traces de l'événement sans se dire que, de toutes façons, l'assurance va payer
Exemple d'excuse fumeuse : c'est par le circuit du chantier que la foudre a pu dégrader le bateau car la prise de quai n'aurait pas dû restée branchée 24h/24 sans surveillance.

jeudi 10 janvier 2019 22:57 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
1
Nemo Dictateur consensuel

Il ne s'agit pas de susceptibilité mais de réalité.

Ton exemple de d'excuse fumeuse démontre que tes interlocuteurs n'ont pas su (ou pas eu la patience) de t'expliquer ce qu'est un contrat d'assurance, un recours et une responsabilité.

Sinon, effectivement, il faut conserver toutes les traces de tout et ne rien décider par soi-même.

vendredi 11 janvier 2019 08:14
Missing
1
Valcoco

Ils ont sans doute eu la patience mais comme je n'ai pas la même intelligence que toi, j'ai mal compris, c'est sûr.

vendredi 11 janvier 2019 08:55
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Il ne s'agit pas d'intelligence mais juste de bon sens.

vendredi 11 janvier 2019 09:52
Avatar
spi33

penser à vérifier les conducteurs électriques en continuité et leur isolement même ceux qui paraissent en bon état. Penser aussi que les batteries ont pu servir de conducteur donc la matière active sera dégradée.

jeudi 10 janvier 2019 18:57
Missing
CHADO alain

S'agissant d'atteinte par la foudre, faire confirmer l’événement par la Marina à joindre à la déclaration.
A mon avis TOUT le système électrique est susceptible d'être atteint.
Ne toucher à rien, demander le passage de l'expert désigné par l'assurance qui fera SES constatations.
Demander la prise en charge pour la réfection COMPLETE de tout le réseau ainsi que le remplacement des appareils électriques, électroniques, y compris ceux du moteur.
Des parties métalliques notamment en aluminium peuvent être atteintes.
Le principe du dédommagement: valeur à neuf - franchise.
Mauvais début de saison et bon courage.

jeudi 10 janvier 2019 20:11
Missing
argos

merci de vos informations et de vos recommandations.

L'orage semble avoir été extrêmement violent, le téléphone et la wifi du chantier ont été foudroyés mais je ne sais pas si d'autres bateaux ont été touchés.

Je pense que la foudre a frappé la tête de mât et est descendue le long. L'épontille étant en bois, il parait probable qu'elle ait trouvé son chemin par le gréement ... ? Cadènes et intégrité du pont sous ces cadènes à vérifier ... ?

Les coupe-circuits reliant les batteries aux consommateurs étaient ouverts mais le chargeur de quai était relié aux batteries (charge mensuelle d'entretien). Au moment de l'impact, je ne crois pas que le chargeur était branché sur la ligne 220 du chantier.

Entre autres (photo) l'interrupteur du réfrigérateur à brûler. Cela implique t'il que le frigo est h.s. ?

Aucun "bidouillage" ou raccordement sauvage sur le circuit électrique 12V, une ligne par consommateur. Est-ce un "mieux" ?

Sur la photo du tableau électrique seuls trois interrupteurs (ceux de couleur noire) semblent avoir brûlé. Est-ce vraisemblable ?

jeudi 10 janvier 2019 21:03 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Tandei

Ça a l'air d'avoir eu un gros impact quand même. Ça ressemble à un coup direct.
Il faudrait savoir comment la foudre a trouvé son chemin à la terre. S'il n'y avait pas un conducteur vers la terre, il faudrait vérifier que le polyester de la coque n'a pas été éclaté. C'est quand même pas bon signe de voir que les vaigrages ont éclaté ...

jeudi 10 janvier 2019 21:15
Avatar
simbad

le mât puis le gréement réuni en théorie au moteur et lest, c'est le chemin le plus probable, surtout que c'est un biquille donc posé directement sur la terre, rien de mieux pour que ça s'écoule direct...sur un quillard il peut y avoir des cales en bois un peu isolante mais ça passe qd même
ensuite ds le mât ce sont les conducteurs des feux, anémo/girouette et antenne VHF qui conduisent naturellement au tableau électrique et sauf si déconnectée (antenne) la vhf est hs
n coup direct est imparable sur un bato, il y a tj des dégats importants même avec un parafoudre, trop de chemins possible d'écoulement de l'énergie
à vérifier les câbles dans le mât et sans bp d'espoir : le chargeur, l'alternateur, le démarreur, les câbles électriques (feux de nav), coaxial vhf (même déconnecté), frigo, câblage tableau électrique, panneaux solaires et régulateur, éolienne, circuit guindeau (carte de commande) et tte électronique à bord (sondes loch, sondeur, l'AIS, GPS antenne déportée, hi fi...)
mettre aussi une clause suspensive en cas de fonctionnement d'un équipement car l'électronique peut être détériorée mais susceptible après un tps de fonctionnement indéterminé d'être en panne définitivement
scénario cata je l'avoue et j'espère moins grave, mais si cp direct c'est plausible et constaté sur des installations terrestre
bon courage et si l'expert se déplace, mieux vaut l'accompagner
JL.C

vendredi 11 janvier 2019 13:47
7591
Capucin

il me semble que le but du paratonnerre, n'est pas d'écouler l'éclair, sa ligne fondrait carrément, mais d’empêcher la montée de la différence de potentiel jusqu'à un point qui fini par claquer la résistance de l'air. En clair, l'énergie s'écoule au fur et à mesure qu'elle se forme, sans bruit, sans dommage, sans rien d'apparent, sauf peut-être l'anémomètre qui s'affole, sans vent.

le mat du bateau relié à la quille fait cela en douceur (dans l'eau). Mais posé sur terre, c'est beaucoup moins conducteur.

l'énergie s'est donc accumulée, a trouvé un point haut, mais trop de résistance pour s'écouler doucement.

vendredi 11 janvier 2019 15:00
Avatar
Phil ose off

Vraiment pas de chance...

Faudrait-il relier le mât de son bateau à un piquet planté en terre quand on est au sec ?

A part ça, vérifier aussi la sonde du sondeur et le capteur du speedo.

Le guindeau s'il est électrique...

La foudre a certainement pris plusieurs chemins dans le bateau, quand je lis :
"(tableau, pompe de cale, divers éclairages intérieurs, vaigrages éclatés ... des interrupteurs ; réfrigérateur, feux de nav. feux de tête de mat, pompe de cale ont éclaté). La pompe de cale a explosé et soulevé le panneau de plancher."
...
j'aurai envie de faire une demande de réfection totale de toute l'installation électrique, câblage et équipements, 12 V et 220 V, quand on voit comment la pompe de cale a explosé, on se demande dans quel état va être le câble électrique qui a amené cette "puissance".

Enfin bref, bon courage !

vendredi 11 janvier 2019 14:37
Avatar
Swanee

Il faut TOUT vérifier sur le bateau, et pas uniquement tout ce qui a à voir de près ou de loin à l'électricité.
Manifestement, c'est un foudroiement direct et il faut une attention particulière au chemin direct qu'a pu prendre la charge et détériorer de manière invisible des éléments structurels du bateau, notamment:

- fixation et sertissages des haubans
- pied de mât, semelle de mât, épontille, espace entre épontille et quilles.
- cadènes et bordé entre cadène et quille
- passe-coques

Ensuite, il y a les dégâts provoqués par le foudroiement indirect, c'est à dire le résultat de la décharge inductive provoquée par l'impulsion électromagnétique de l'éclair dans des conducteurs électriques et les dispositifs qui y sont reliés.
Quand je dis "conducteurs électriques", ce n'est pas uniquement les fils, mais aussi tout ce qui conduit l'électricité comme les chandeliers, les filières, la barre à roue etc...
Des poulies, des drisses, le feu à retournement, le compas peuvent être endommagés...

J'ajouterai aussi que, du fait du foudroiement indirect, il y a probablement aussi des dégâts sur l'électronique des bateaux voisins.

Bon courage en tous cas pour diagnostiquer correctement et faire valoir vos droits à l'assurance.

vendredi 11 janvier 2019 16:08 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
argos

Toutes vos indications se recoupent (en plus exhaustif) avec ce que je pensais ...
L'assurance me demande un devis estimatif avant de missionner un expert.
Je vais donc me rendre à Egine et assister le chantier pour faire réaliser ce devis en m'assurant que chaque équipement est testé.
Mais je ne vois pas bien comment vérifier chaque matériel si le circuit électrique est h.s. ?
En le reliant en direct sur une batterie ? Quid de l'électronique de navigation (pilote, GPS-lecteur, sondeur, loch, girouette-anémomètre) ?
La VHF et la radio hifi étaient reliées à l'antenne de mât donc probablement détruites ...
Merci de vos encouragements

samedi 12 janvier 2019 03:07
Image
berdem94

Sale coup , oui, et impossible à parer...c'est une de mes craintes des que ça menace.
Je peux conseiller un expert qui se déplace en grece et Turquie, j'ai dû avoir recours deux fois à ses services, avec la plus grande satisfaction.
rblottiere@yahoo.fr
00 90 533704 1885
Francophone, ça facilite les contacts , en particulier vis à vis de l'assurance.
Il est agréé CESAM.
bien sûr, je n'ai aucun intérêt dans cette suggestion.
Bernard.

samedi 12 janvier 2019 09:23
20180403_182142
1
dica

sale coup.
je ferai un devis qui remplace tout, y compris les câblages et puis voir avec l'expert de l'assurance.

Une cosse corrodée peut avoir été détériorée par le surcourant de la foudre mais cela ne sera pas détecté nécessairement directement.
Tiens nous au courant de la remise en état, cela nous informera du risque réel...

samedi 12 janvier 2019 17:26
Rekin
Kaj

faites gaffe à l'assurance ! Ils en disent beaucoup plus qu'ils en remboursent en général même avec des preuves et des devis. On a eu le même coup mais au port et l'assurance, malgré de grandes déclarations ne nous a pratiquement rien remboursé. Groupama transport , à l'époque.

dimanche 13 janvier 2019 11:47
Missing
CHADO alain

Les conclusions de l'expert assureur ainsi que son évaluation risquent de ne pas être à la hauteur du préjudice réel: matériel + dépréciation sur l'ensemble des "œuvres" supposées ne pas être atteintes+frais annexes d'expertise, de garde, de traduction, d'avocat, de bureau de contrôle.....
Il y a fort à parier que cela dépasse la valeur vénale du bateau.
Saches que tu n'est pas obligé d'accepter les conclusions de l'assureur, et que si tu estime ton préjudice mal évalué, tu peux recourir à la voie judiciaire.
Si le pavillon et l'assureur sont français, le tribunal de ton port de rattachement est compétent sinon voir les clauses particulières de ton contrat.
Tous les documents sont à produire en langue française ou traduits par un traducteur agrée.
Prépare toi dans ce sens.
Courage

dimanche 13 janvier 2019 13:00
Missing
Valcoco

Lancer une procédure judiciaire contre l'assurance avec un bateau immobilisé en Grèce?
Voilà un conseil qu'il est vachement bon !!

Quelle est la valeur vénale du bateau garantie par l'assurance?
C'est la question principale à se poser car si l'assurance intervenait, elle ne paiera pas un sou de plus.
de plus, c'est souvent beaucoup moins qu'on ne le pense, et encore moins si on n'a pas les factures des améliorations et de l'entretien.

S'il faut donc se préparer à quelque chose, c'est plutôt à accepter la proposition éventuelle de l'assurance avec le devis établi, quitte à y être de sa poche pour pouvoir tout remettre en état au plus vite.

Egalement, avant de refuser l'indemnité, la mettre en balance avec les réparations, les frais d'immobilisation du bateau et l'impossibilité d'en profiter pendant x mois.

dimanche 13 janvier 2019 17:42
Missing
argos

Bonsoir,
je tiendrai compte de vos avis et recommandations.
Je vais en Grèce vendredi au chantier Asprakis à Egine et resterai le temps de tester tous les équipements électriques et électroniques afin de faire établir un devis estimatif.
L'assurance demande cette estimation avant d'éventuellement missionner un expert en fonction du montant du devis ...
Merci à Berdem94 pour les coordonnées de l'expert CESAM intervenant en Grèce.

5 jours

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums