Tous les forums > Equipements > Le BMS, qu'est-ce que c'est ? Batterie LFP
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

Le BMS, qu'est-ce que c'est ? Batterie LFP

Le <B>BMS</B> (Battery Management System) ou Système de gestion de batterie sur un parc de batteries est l'équivalent du disjoncteur dans une installation domestique. A la maison, <B>le disjoncteur est le matériel de protection de dernière instance </B>pour éviter les problèmes en cas de situation irrégulière sur le réseau 220V. Le BMS protège de la même façon chaque cellule d'une batterie LFP.

<B>Le disjoncteur</B> n'est pas conçu pour être utilisé comme interrupteur principal ou pour être utilisé comme un dispositif de protection régulier. En fonctionnement normal, le disjoncteur n'est "pas utilisé du tout". Il ne déclenche qu'en cas d'anomalie qui ne peuvent être réglées par les protections internes du matériel.
Le BMS fonctionne de la même façon. <B>La fonction de protection du BMS n'est à utiliser qu'en dernier recours</B>, c'est la dernière étape de protection pour éviter les situations dangereuses qui pourraient entraîner des dommages à la batterie.

Sur un parc batterie - constitué de plusieurs cellules - on considère qu'il y a trois niveaux de protection :
<U>Protection primaire :</U>
Elle doit être conçue ou calculée dans les limites de fonctionnement habituels prévus par le constructeur. On doit, par exemple rester dans les 20 % à 80 % de l'état de charge (SOC). Cette limite peut être faite par surveillance de tension, compteurs d'énergie de charge et de décharge comme les gestionnaires de batterie, etc.
On voit que le BMS ne fonctionnera jamais car le cycle de charge-décharge restera toujours dans les limites de sécurité données par le constructeur du matériel.
<U>Protection secondaire : </U>
Le niveau de protection secondaire doit être assuré par l'équipement de charge et de décharge. Les paramètres de cet équipement doivent le couper lorsqu'il y a un problème ou que la tension maximale de charge est atteinte et dépassée. En décharge, l'onduleur 12/220V (par exemple) devra s'arrêter à un niveau de basse tension batterie qui évite de décharger profondément la batterie. Là aussi le BMS ne fonctionnera pas.
<U>Protection tertiaire :</U>
Chaque parc doit être protégé par un fusible courant continu prévu pour l'installation qui déconnectera la batterie en cas de court-circuit ou surconsommation d'un ou des consommateurs.
<U>Protection finale :</U>
Le BMS protège la batterie cellule par cellule dans le cas d'un fonctionnement anormal qui n'a pas été résolu par les protections en amont ou si une de ces protections aval n'a pas fonctionné.
<B>Le BMS est un système de surveillance de bas niveau qui surveille l'état de chaque cellule.</B> Il ne doit être utilisé que comme une mesure de protection de dernier recours, en particulier dans le cas où il y a un fonctionnement irrégulier (par exemple déséquilibrage d'une cellule) au niveau le plus bas. Il agit au niveau individuel sur chaque cellule en mode tension.

On peut très bien ne pas avoir de BMS installé sur la batterie si on respecte tous les paramètres donnés par le constructeur pour la charge et décharge (tension haute, basse, température et intensité). C'est une sécurité supplémentaire qui ne coûte pas cher et – en cas d'utilisation de cellules de forte capacité – peut éviter une destruction de cellule.

Le fonctionnement optimal de la batterie est lié à la charge initiale et individuelle des cellules qui doivent – avant assemblage pour former la batterie ou le parc batterie - avoir la <B>même</B> tension. Ça veut dire que le pack fonctionnera de façon cohérente au regard de chaque cellules et qu'elles resteront au même niveau de tension. Cela n’empêche pas, de façon régulière, de vérifier que la tension de chaque cellule est similaire par rapport aux autres.

Pour garder un parc batterie de façon optimale et atteindre voire dépasser le nombre de cycles donné par le constructeur il faut rester dans les niveaux de tension de sécurité prévu par celui-ci. Il ne sert à rien de décharger trop profondément ou de charger trop haut un parc de cellules LFP.

dimanche 14 janvier 2018 20:14

Liste des contributions

  • :pouce: PhilippeG mercredi 31 janvier 2018 13:46
Avatar
Récif

Merci pour tes explications, mais sur quoi le BMS agit t il pour préserver la cellule vue que les 4 sont en séries ?

dimanche 14 janvier 2018 22:01
Missing
riga

Chaque batterie (ou batteries en parallèle) est géré indépendamment via un petit fil qui va sur le BMS.

dimanche 14 janvier 2018 22:15
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

Une autre façon de comprendre comment un BMS (SBM en anglais) fonctionne.
On voit que le BMS protège la cellule si elle descend en dessous de 2.00 volts (décharge) ou monte au dessus de 3.90 volts (charge) en cas de défaillance de l'un des composants de la chaine de surveillance charge / décharge (gestionnaire de batterie, chargeur (-s))...

En général, le constructeur donne plusieurs caractéristiques à respecter pour une cellule. Ce sont la tension minimale, tension nominale et tension maxi.

L'ensemble de la chaîne de charge et décharge doit respecter les valeurs nominales et éviter d'aller trop haut ou trop bas en tension sous peine de destruction de la cellule.

Si par exemple les caractéristiques d'une cellule sont :
V charge 3.65V et V décharge 2.8V (2.5V en cas de fort courant de décharge), il vaudra mieux, pour la longévité optimale du parc rester entre les valeurs min/max de 3.0V et 3.55V.

mardi 16 janvier 2018 11:48
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

J'ai oublié de préciser que le BMS pour les batteries LFP est l'équivalent du "Battery Protect" commercialisé par Victron.
Ceci pour éviter toute polémique entre les "pro" et "contre" BMS sur un parc LFP.

mardi 16 janvier 2018 12:22
Missing
6
jacques9

C'est chiant ces abréviations anglaises en pagaille sur ce blog !
Pour moi BMS, comme pour beaucoup de navigateurs, c'est "Bulletin Météorologique Spécial", avec lequel on plaisante moins qu'avec les batteries...
On ne va quand-même pas appeler notre BMS "Special Marine Warning" (SMW) pour pouvoir parler d’électricité en anglais !

mardi 16 janvier 2018 13:08
Avatar
simbad

oui c'est vrai, mais faut vivre avec...
l'utilisation de ces batteries fout vraiment la trouille, et requiert une technique de surveillance pour laquelle j'espère que les utilisateurs sont conscients
JL.C

mardi 16 janvier 2018 13:38
Avatar
kerponant

Merci à PhilippeG d'avoir lancé ce fil.

Si j'ai bien compris, dans le cas d'une batterie 12V constituée de 4 éléments distincts, le BMS gèrera au mieux la charge de chaque élément pour que l'ensemble reste équilibré.
Mais certaines batteries 12V monolithiques sont dites "avec BMS intégré" et je n'ai pas vu de BMS gérant des éléments de 12V.

Question: comment assurer l'équilibrage d'un parc de batteries LFP en parallèle?

mardi 16 janvier 2018 14:42
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
3
babouch

Je ne suis pas expert mais je transmets ce que j'ai - cru avoir - compris.
Un BMS a un rôle, à l'origine : protéger les cellules d'une surtension fatale ou d'une soustension fatale.
Concrètement, il est branché sur chaque cellule de 3V, et s'il en détecte une qui passe l'une des limites, il se met en alarme.
Les BMS aujourd'hui, je crois dans leur grande majorité si ce n'est tous, assurent aussi une fonction d'équilibrage des cellules : comme il suit la tension de chaque cellule montée en série, il peut observer en temps réel les défauts d'équilibre de tension en haut pendant la charge ou en bas à la décharge.
Si le décalage passe un certain seuil, il a un système dont je ne connais pas les détails qui transfère du courant des cellules plus chargées vers les cellules moins chargées.
Cette fonction permet de limiter (de supprimer ?) le travail d'équilibrage manuel des cellules.
Pour les cellules en parallèle, il n'y a pas besoin de les équilibrer : le courant peut passer librement entre elles, elles restent donc au même niveau.
C'est pourquoi si on fait un montage parallèle / série, il est plus commode de faire d'abord les les connections en parallèle (2, 3, 4 cellules de 3V), et ensuite de relier ces blocs en série pour atteindre 12V.
Ainsi, il n'y a toujours que 4 cellules à équilibrer.
Si tu faisais série d'abord puis parallèle, il faudrait équilibrer chaque cellule individuellement.

mardi 16 janvier 2018 22:34
Avatar
kerponant

OK.
Monter des batteries 12V LFP en // comme on le fait pour le Pb est donc un peu la loterie sur leur dérive dans le temps.

mercredi 17 janvier 2018 10:31
Missing
1
Sailabout

Les systèmes de redistribution de l’énergie entre les cellules ne sont pas appliqués dans les BMS commerciaux usuels (trop compliqués et trop chères). Ce que l’on utilise est une dissipation d’une petite partie de l’énergie (p.e. 5 W) d’une cellule dès qu’elle atteint une certaine tension (p.e. 3,50 V) légèrement inférieure à la tension maximale (p.e. 3,55 V) choisie. Ceci signifie que l’équilibrage ne se fait que petit à petit et uniquement quand la batterie est chargée à son maximum.

jeudi 01 février 2018 07:10
Missing
Sailabout

Les systèmes de redistribution de l’énergie entre les cellules ne sont pas appliqués dans les BMS commerciaux usuels (trop compliqués et trop chères). Ce que l’on utilise est une dissipation d’une petite partie de l’énergie (p.e. 5 W) d’une cellule dès qu’elle atteint une certaine tension (p.e. 3,50 V) légèrement inférieure à la tension maximale (p.e. 3,55 V) choisie. Ceci signifie que l’équilibrage ne se fait que petit à petit et uniquement quand la batterie est chargée à son maximum.

jeudi 01 février 2018 07:10
Lauben_bmr_83x110
1
BMayer

Philippe, tu as eu la (sage) précaution de ne rien citer, ni marque ni modèle.
Toutefois, pourrait-on faire un cas d'école, histoire de faire de belles images / schéma d'exemple de montage, stp ?

mardi 16 janvier 2018 15:06
Avatar
1
Récif

Ok donc le BMS surveille la tension mini et maxi de chaque cellule, et a le pouvoir de coupure du circuit de charge / décharge, en cas d'atteinte des limites.

mardi 16 janvier 2018 15:21
Avatar
simbad

à voir :
http://cyclurba.fr/forum/308843/fonctionnement-d-un-bms-e-un-bms.html?discussionID=14345
et un doc intéressant pour électronicien averti
JL.C

mardi 16 janvier 2018 23:25
Missing
Francois 260

On parle là de batterie de puissance modeste à côté de ce que l'on trouve sous les fesses etc.. des utilisateurs de voiture électrique. Pas très rassurant, vos trucs...Je mettrai une protection anti feu de plombier quand je m'asseoirai dedans.

mardi 16 janvier 2018 23:44
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
1
babouch

les lifepo4 utilisées en général dans les bateaux sont très sûres. il ne faut jamais les surcharger ou les décharger trop sinon elles s'abîment ce qui est dommage au prix qu'elles coutent, mais elles n'explosent pas.
nous sommes entourés de batteries lithium dans tous nos ordinateurs portables, smartphones, appareils photos et compagnie.. et ce sont des technologies beaucoup plus instables que les lifepo

mercredi 17 janvier 2018 01:48
Nik_2793
4
TaoCata

Bonjour,
Tout d'abord merci à Philippe pour ses explications simples et les analogies qui illustrent bien.
Je me permets d'apporter mon grain de lithium à la discussion... Je fais des recherches sur le sujet depuis 2 ans et il y a un an j'ai installé un parc de 600Ah sur mon catamaran (six cellules de 300Ah).

Ces batteries sont le plus souvent utilisées dans des applications à forts courants (véhicules électriques) et les spécifications constructeurs correspondent à cette utilisation. On quantifie généralement le courant en fonction de la capacité de la batterie - un courant de charge de 2C (deux fois la capacité) pour une batterie de 600Ah, est un courant de 1200A... qui rechargera la batterie en 1/2 heure! Dans nos applications les courants maximum sont de l'ordre de 1/5C à 1/3C... Donc peut être que ces spécifications constructeur ne sont pas tout à fait applicables si on souhaite garder un parc batteries pendant une quinzaine d'années ou plus. Il est donc important de bien comprendre l'environnement et les objectifs recherchés par ceux qui publient des spécifications.
Il y a assez peu de documentation sur notre type d'utilisation... mais il y en a quand même (en anglais) de professionnels et amateurs avertis qui installent et utilisent cette technologie depuis de nombreuses années. Il est intéressant de voir les tensions nominales et extrêmes qu'ils conseillent dans leurs articles au fil des années. Ils ont commencé avec les spécifications fournisseur et petit à petit ils conseillent des tensions de charge de plus en plus basses. Il est aussi intéressant de constater que ces tensions sont identiques à 0,1Volt près quelque soit le fabricant.

La compréhension de ces tensions optimales, maximales et extrêmes me semble importante afin de régler au mieux les quatre niveaux de protection dont parle PhilippeG.... et maximiser la durée de vie de nos batteries lithium. A chaque fois que votre batterie sort des valeurs optimales, quelque chose d'infime se détériore de façon irrécupérable à l'intérieur de la batterie... et vous n'en verrez les effets que dans quelques années lorsque la capacité de votre batterie diminue. Charger une batterie lithium à 14,5V marchera très bien... mais pendant combien de temps?

J'ai commencé à écrire quelques articles sur ce que j'ai lu, appris et crois comprendre des batteries au lithium (LiFePo4) et au cas où cela pourrait intéresser certains, je joins l'article qui se rapporte au sujet de ce fil: le BMS et à la protection.

Je suis actuellement aux Gambiers et je ne vais au village que toutes les deux semaines en moyenne pour avoir une connexion Internet. Donc si vous avez des questions et commentaires, il faudra être patient...
Bien cordialement
Philippe J

lundi 22 janvier 2018 04:53
Nik_2793
7
TaoCata

Fichier joint... peut être!

lundi 22 janvier 2018 05:12
Mojito_070
bzh74

Bonjour Philippe,
Dans ta dc, tu dis etre à la recherche d'un nouveau BMS. As tu avançé sur le sujet ?
Merci Xavier

dimanche 13 janvier 2019 12:24
Avatar
1
kerponant

Super synthèse que tu aurais pu appeler: les batteries LFP pour les nuls.

lundi 22 janvier 2018 10:39
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

@Kerponan, non, je ne peux pour le moment pas le faire, je suis en cours de rédaction de ce genre de projet, mais il est tellement vaste que le simplifier entraînera automatiquement des coupures de compréhension et des grincements de dents des grincheux de service, ce n'est pas facile de synthétiser pour faire court, concis et compréhensible.
En plus, vu l'hiver, je fais des essais assez dur pour les batteries, mais en même temps je procrastine et mets sur le compte de l'hiver et des fêtes pour trainer un peu...

Je préfère mettre un mot sur tel ou tel appareil ou module que l'ensemble des résultats.

dimanche 13 janvier 2019 12:49
588efb78e4b0ec6bb7215c46
1
PhilippeG

Super article reprenant l'essentiel des articles ou rapports de bidouilleurs ou bêta-testeurs qui n'avaient pas peur de jouer avec le feu. Bravo ! Je n'ai plus qu'à croiser les bras !
.
En parlant de feu, il semble que le cas d'une cellule LFP qui a pris feu est rarissime et je crois même n'existe pas à contrario des cellules LFP(LiFePO4) ayant pris feu.
.
Dans le classement des technologies de batteries (ou cellules puisqu'on parle plus souvent de cellules assemblées pour faire une "batterie") on a, du plus instable et dangereux au plus sûr :
# Lithium-cobalt (LiCoO2) : Elle a la plus forte densité énergétique, est intégrée dans les ordinateurs portables, téléphones et le fameux Boeing 787. Gros inconvénient, elle n'est pas stable, nécessite de grandes précautions pour sa charge, l'équilibrage, la température et les chocs. Risque d'incendie maximal.
# Lithium-cobalt-aluminium (LiCoAl) : Équipe les véhicules Tesla, plus sure que la précédente, utilisée dans tous les cas de demande de décharge très importante et de recharge ultra rapide. Des cas d’incendie de ces véhicules ont été rapportés, mais il semble qu’il s’agisse, dans les trois cas connus, d’un court-circuit accidentel des bornes de la batterie qui fondent et font prendre feu la cellule.
# Lithium-manganèse-cobalt (LiMnCo) : Utilisée dans les véhicules électriques et dans certains outils portatifs. Plus stable et grande durée de vie mais ne supporte pas les températures supérieures à 50°C, a un volume important à capacité égale. Utilisée maintenant majoritairement en stockage statique. Risque moindre mais toujours important d'incendie ou d'explosion.
# Lithium-métal-polymère (LMP) : Équipe la BlueCar de Bolloré. Pas de risque d'explosion mais rapport capacité/poids relativement modeste (110Wh/kg ce qui est près de trois fois supérieur à la batterie plomb). Gros inconvénient, c'est une batterie "chaude" qui nécessite une température de 80°C pour fonctionner.
# Lithium-fer-phosphate (LiFePO4) : Adoptée largement par l'industrie, rapport capacité/poids de 120Wh/kg, très stable, pas de risque d'explosion ou d'incendie même avec un BMS élémentaire. Nombre de cycles admissible variant suivant l'usage de 3000 à plus de 7000 et encore actuellement non déterminé si on reste à l'intérieur ou en dessous de ses caractéristiques V, I, °C. Possède une caractéristique particulière récemment prouvée qui est d'avoir une sorte d'effet mémoire inversé : moins la décharge est importante, plus le nombre de cycles est important, ce qui la rend particulièrement insensible au microcyclage. Supporte bien des températures de travail entre 0° et 60°C maxi. Avec un bon BMS, elle dépasse les espérances de vie et d'usage des autres batteries mais demande, comme toutes les batteries lithium une organisation des périphériques de gestion et de sécurité sans faille.
.
Il est curieux de noter que TOUTES les batteries comportant du lithium sont classées comme dangereuses et sont interdites de transport en aviation suite aux incidents des batteries de première technologie, dépassées maintenant.
.
Découverte, invention :
Il est intéressant de noter que l'invention de la batterie lithium fer polymère est d'origine française, Michel Armand, du CNRS ayant travaillé et découvert les propriétés de ces matériaux mais personne n'y croit à l'époque (1980). Un transfert de technologie (bradé) vers le Canada conduit au développement de la batterie chaude (type Bolloré) et vers la Chine.
Parallèlement et la même année, un chercheur franco-marocain, Rachid Yazami de l'université de Grenoble réussit à intercaler du lithium dans du graphite de façon réversible en utilisant des matériaux solides et non liquides.
Dans le même temps, une cathode était mise au point par John Goodenough, ce qui a permis a Akira Yoshino, cinq ans plus tard, de réaliser le premier prototype de la batterie à ions lithium puis à Yoshio Nishi de l’introduire sur le marché en 1991.
Le système de dépôt de brevet américain étant différent de ceux pratiqué par la France et l'Europe, Goodenough est considéré comme l'inventeur de la batterie rechargeable lithium-ion.

lundi 22 janvier 2018 12:25
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

"En parlant de feu, il semble que le cas d'une cellule LFP qui a pris feu est rarissime et je crois même n'existe pas à contrario des cellules LFP(LiFePO4) ayant pris feu. "

Tu pourrais reformuler?

lundi 22 janvier 2018 12:54
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

Vivi, je confuse, là... j'ai ma boite de lettres qui est tombée par terre, faut que je passe l'aspirateur !
Je n'ai aucun retour d'expériences extrêmes - comprendre torture caractérisée entraînant la mort - appliquées à des cellules LiFePO4 qui ont conduit à une mise à feu soit de la cellule, soit de son emballage, soit du gaz ou des matières produites par ces expériences et ce par des recherches sur le Net en anglais, français et russe tant par des constructeurs que des "testeurs de l’extrême". Ce ne sont pas forcément des expériences bien cadrées, scientifiques, mesurées, mais elles démontrent que mis à part la destruction de la ou des cellules, aucun départ de feu n'a été causé par la cellule elle-même.

lundi 22 janvier 2018 13:58
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Nous sommes d'accord. Ce sont des batteries "tranquilles".

Ceci dit, sans aller jusqu'à des "mises à feu", j'ai déjà rencontré des destructions de la cellule concernée et de son emballage. Les échauffements locaux sur lesquels j'ai eu à travailler se sont tous arrêtés spontanément.

Plus intéressant encore, j'ai pu observer que les LifePo4 réagissaient très bien lorsqu'elles sont plongées dans un incendie d'autre chose et qu''elles n'aggravent pas les choses.

lundi 22 janvier 2018 14:51 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Sailabout

Il y a des vols réguliers pour marchandises dangereuses. Mes batteries LiFePO4 de GBS ont été livrées à Kuala Lumpur par avion depuis la Chine.

jeudi 01 février 2018 07:18
Lauben_bmr_83x110
BMayer

What else ?
Reste à faire la veille technologique des circuits périphériques ?
L'inventaire des périphériques existants ?
Des promos ?

lundi 22 janvier 2018 12:56
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

Promo = contraire à la sécurité, non?
Il n'y a pas beaucoup d'importateur sérieux pour l'Europe, en plus.

lundi 22 janvier 2018 14:00
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

Une LiFePo4, de mémoire d'homme, ça n'a jamais pris feu.
ouala :d
merci pour tout ça c'est très intéressant ! je lirai l'article ce soir

lundi 22 janvier 2018 13:04
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

J'ai déjà eu quelques (rares) cas d'emballement thermique sur une LiFePo4 mais, à chaque fois, les dégâts ont été limités à la seule cellule concernée sans communication aux voisines et sans dégagement de chaleur important.

A chaque fois, il s'agissait d'un déséquilibre de charge non géré ou mal géré par un BMS inadapté.

lundi 22 janvier 2018 13:21 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(ELISA Lorient)

Bonjour, il a été rappelé à plusieurs reprises de l'importance avant la premiere utilisation des batteries LIFEPO de proceder à la charge et à l'équilibrage des cellules individuellement,
cela étant dit avec quel chargeur car j'ai beau chercher je ne vois rien qui convienne car les tensions sont souvent trop élevées dans mon cas c'est maximum 3.6 volt

mardi 30 janvier 2018 14:34
Nam_that
matelot@19001

Bonjour, tu peux trouver des chargeurs pour une cellule LFP chez ev-power :
https://www.ev-power.eu/Chargers-6V-to-36V/?force_sid=8tln95s7q4tfil4q392trsnrg5
Sinon peut-être que Scorseau voudrait revendre le sien. .. faut lui demander.

mardi 30 janvier 2018 14:51
Missing
fredo

Bonjour, ...Et puis comment faire si l'on achete des batteries du commerce deja "packes" 12 Volts? Pas moyen d'equilibrer individuellement?

mardi 30 janvier 2018 15:04
Nam_that
matelot@19001

@fredo : non bien sûr, dans ce cas on considère qu'elles sont équilibrées d'usine.

mardi 30 janvier 2018 15:29
Missing
fredo

Merci, c'est bien ce que je pensais, donc faire confiance au fabricant, mais je pense que cela doit etre fait serieusement.

mardi 30 janvier 2018 20:07
Missing
(ELISA Lorient)

Sion j avais trouvé cela :
https://www.rc-diffusion.com/chargeur-polyvalent-pour-modelisme-rc-absima-4000013-apc-1-80w-10a/
mais la tension est de 3.7 volt
Pour les equilibrer il faut les separer de toutes façons

mardi 30 janvier 2018 15:07
Missing
(ELISA Lorient)

Pour ceux qui ont déjà équilibré des cellules Lifepo merci de leurs conseils

mardi 30 janvier 2018 18:00
Missing
Paddy

Une ailmentation de labo est la meilleure solution , avec une vérification de la tension avec un BON multimètre .
très facile à faire , il faut bien surveiller la tension en fin de charge ,pour ne pas dépasser la valeur adaptée aux modules choisis , car elle monte rapidement ( voir courbe )
C'est ce qui est developé sur le site
http://www.pbase.com/mainecruising/lifepo4_on_boats&page=1
une vraie bible !
Bon courage

mardi 30 janvier 2018 18:09
Missing
Paddy

Bien sur :
il faut qu'ils aient des tensions voisines , avant de les connecter en parallèle ,
c était le cas sur les winston qu'on m' a livré
sinon les charger indépendamment , avant de les connecter en parallèle , pour les équilibrer finement

mardi 30 janvier 2018 18:12
Missing
(ELISA Lorient)

Merci pour ces infos, les miennes des GBS ont aussi des tensions voisines aussi je me demande si j'ai vraiment interet à les charger separements
au risque de me compliquer la tache pour pas grand chose

mardi 30 janvier 2018 18:29
Missing
1
Paddy

si les tensions son voisines , quelques 10/20mv sur les miennes ,
tu les connectes en parallèle et tu fini de les charger au max .

Attention , ne pas dépasser !!!!
relie le doc de TAOCata , c'est une bible , le garçon a bien travaillé
Bonne manip

mardi 30 janvier 2018 19:02
Nam_that
matelot@19001

ELISA, tu seras quand même tenu de charger à 3,6 V tes éléments branchés tous ensemble en parallèle, donc il te faut un chargeur ou une alimentation stabilisée. Un
Une solution économique peut être un chargeur comme celui ci :
https://hobbyking.com/fr_fr/imax-b6-50w-5a-charger-discharger-1-6-cells-genuine.html
Il n'est pas violent (5 A) mais il se paramètre pour les LFP entre 1 et 6 cellules. J'en ai un pour un autre usage, ça fonctionne très bien.
Ou alors tu comptes implicitement sur ton bms pour équilibrer les cellules en série, mais je te le déconseille car cette fonction d'équilibrage n'est active qu'avec une tension élevée - de l'ordre de 14,6 V, à voir sur la doc - et comme c'est très lent cela sous-entend de laisser ta batterie très longtemps avec une tension élevée ce qui est préjudiciable pour elle.

mardi 30 janvier 2018 20:31
588efb78e4b0ec6bb7215c46
1
PhilippeG

@Elisa, je te donnais les caractéristiques et tensions à respecter (min et max) ici :
https://www.hisse-et-oh.com/forums/equipements/messages/2267099-batterie-li-nmc-vs-lithium-ion#reply_2267407
Tu parles de "tension voisine", ça veut dire quoi pour toi? Un chiffre ou deux (voire trois) après la virgule sur ton voltmètre?
Par exemple, si tu as quatre cellules avec les tensions suivantes :
3.557 V
3.543 V
3.574 V
3.911 V
Les trois premières sont équilibrées, la dernière non.
Fais la relation avec ton parc de cellules.
Autre chose : Tu as équilibré tes cellules avant montage ou non ?
Il est difficile de trouver un chargeur individuel pour la tension de ce type de cellules, le mieux serait - si tu veux être tranquille pour la première charge (charge initiale) - d'utiliser une alimentation de labo réglable en V et I et d'avoir un bon voltmètre précis. Tu charges chaque cellule à faible C en surveillant la tension, dès qu'elle approche la tension maxi préconisée par le constructeur (3.55v) tu limites le courant et dès que la tension arrive à 3.55, tu COUPES la charge. Tu recommences pour chaque cellules et après tu assembles en parallèle.
Ensuite, tu es tranquille pour au moins un an !

mardi 30 janvier 2018 19:32
Missing
Prospero

Philippe,
à partir de quel écart de tension considères tu qu'une cellule est deséquilibrée ou équilibrée ?
merci

dimanche 04 février 2018 18:06
Missing
pv13

https://www.leboncoin.fr/equipement_nautisme/1165668269.htm?ca=12_s
Salut vous en pensé quoi ,c'est pas très cher et pas trop de bêtise dans l'annonce?

mardi 30 janvier 2018 20:11
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

pour le prix je connais pas
mais j'ai lu qu'il ne faut pas laisser les batteries lithium en float au risque de les endommager sévèrement (surcharge)
et qu'il ne faut pas les stocker à 100% de charge, plutôt entre 40 et 60%, au risque qu'elles perdent rapidement un %age de leur capacité.
A mon avis acheter des batteries d'occasions est toujours risqué car tu ne sais pas comment elles ont été utilisées et il est difficile de savoir où elles en sont dans leur vie.
Si je me lançais quand même, je pense que je voudrais faire avant de signer moi-même une mesure de la capacité totale : décharge de 100% à 0% à courant constant et mesuré avec mesure de la puissance / heure totale disponible.

edit : pour le prix, j'allais dire que si on compare à du plomb acide standard, c'est à peu près 5 à 6 fois plus cher.
Sauf qu'avec des batteries au lithium tu peux utiliser 80% voire 90% de la capacité, avec une batterie au plomb c'est la moitié, donc il faudrait le double de cpacité en batterie au plomb : 2,5 à 3 fois plus cher donc.
D'un point de vue strictement financier, si tu remplaces ta batterie plomb acide tous les 5 ans, tu mettras 12 à 15 ans à rentabiliser ton investissement, au-delà tu économises.
Si tu la remplaces tous les 2 ans, tu es gagnant au bout de 5 à 6 ans.
Par contre tu as le risque de perdre des sous si tu les protèges mal ou si tu as beaucoup de malchance avec des défaillances matérielles, ou si tu perds le bateau, si on te les vole..
Tous ces risques peuvent être faibles en fonction de ta situation.
En ce qui me concerne, quand j'y pense, je suis tenté, et c'est surtout une question de priorité d'investissement qui me retient.
Je me demande aussi dans quelle mesure tu peux augmenter la taille de ton parc a posteriori si tu as vu juste : par exemple, je me verrais bien commencer avec un petit parc au lithium pour me convaincre que ça me convient en limitant les frais, et si le test est concluant, augmenter la capacité quand mon budget me le permet.

Je me demande aussi comment on fait un parc en 48V au lithium ? 16 cellules en série, ou on rest sur une batterie 12V 4cellules et on utilise un convertisseur 12-48 de grande puissance ?

mardi 30 janvier 2018 22:25 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
pv13

Salut
En fait elle sont neuves juste stockées ,elles valent 500 $ aux us .A mon avis achat d'un stock.

mercredi 31 janvier 2018 09:03
588efb78e4b0ec6bb7215c46
1
PhilippeG

https://www.youtube.com/watch?v=p4kHF__U1vk
https://endless-sphere.com/forums/viewtopic.php?f=14&t=52186
C'est un assemblage série / parallèle de cellules 18650. On comprend vite que si une cellule est défectueuse, il y aura vite souci. Ce n'est pas fait pour l'usage nautique mais pour un usage à fort courant de décharge et recharge rapide.
Mais chacun fait comme bon lui semble.
En plus le vendeur écrit : "La tension de 'floating' du chargeur doit être réglée à 13,8 V" alors qu'il faut éviter le floating sur ces technologies.
P.S: Ce n'est pas la première fois que l'annonce parait, les quelques membres HéO qui ont acheté ce type de batterie ont eu des soucis pour trouver des solutions d'adaptation à leur bord et sont venus sur le forum pour avoir de l'aide.

mercredi 31 janvier 2018 10:40 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
babath

Bonjour,

j'ai les mêmes batteries que celles en annonce sur LBC. Les miennes sont vertes, celles de tes sites sont noires et ne leur ressemblent pas, sans doute une ancienne génération (les forums dates de plus de 5 ans) !
J'avoue ne pas avoir envie de démonter les miennes pour voir...
Ça marche terriblement bien depuis bientôt 2 ans (vie à bord), pourvu que ça dure.

mercredi 31 janvier 2018 16:15
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

oula oui d'accord... pas équilibrable manuellement..

mercredi 31 janvier 2018 11:24
Missing
Paddy

c'est pour cela que j'ai préféré des modules séparés !

mercredi 31 janvier 2018 12:31
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

En fait, on peut faire une analogie entre les batteries plomb et les batteries LFP (enfin, lithium).
Si les batteries sont faites avec des cellules (éléments) unitaires assemblées pour avoir une "batterie" 12 volts, dans les deux cas il faut équilibrer les cellules au départ et avant assemblage.
On a oublié ce détail de l'équilibrage parce qu'on utilise majoritairement des batteries qui sont un assemblage fait en usine de cellules unitaires dans un même boîtier. On part du principe que toutes les cellules sont identiques <b>MAIS</b> on prône qu'en cas de mise en parallèle de batteries 12v il faut si possible avoir des batteries de même âge, chaîne de fabrication, lot, etc. pour minimiser les déséquilibres.
.
Mais - et en particulier pour les cellules LFP - si elles sont équilibrées avant assemblage, vu la technologie, la possibilité de tirer beaucoup plus d'énergie que sur des "plomb" (résistance interne plus faible et électrolyte semi-solide) et le fait que sur un bateau, contrairement à l'usage auquel on destine les cellules LFP (traction, véhicules électriques, parc statique de secours) on ne tire pas beaucoup d'énergie sur le parc (en moyenne 0.3 à 0.5C pour un parc bien calculé) et que l'on a une amplitude de décharge plus importante, le risque de déséquilibrage à long terme est minime si, et seulement si, les cellules ont été équilibrées correctement au départ.
A la rigueur, et pour garder au parc toute sa capacité d'avoir à minima 2000-3000 cycles, il est conseillé de vérifier l'équilibrage tous les ans, sachant que par expérience pratique ce sera un intervalle plus grand que tous les ans.
Les derniers tests donnent plus de 5000 cycles à condition de ne pas dépasser 0.5C et d'éviter d'aller trop bas en décharge et trop haut en charge, les LFP n'aimant pas (paradoxalement) être constamment chargées à bloc et ne supportant pas la décharge profonde (20% de DOD = mort).

mercredi 31 janvier 2018 12:40
Missing
Paddy

100% d'accord ,
c'est pour ça que j'ai opté , pour mon modeste besoin , pour une solution sans BMS
avec une surveillance manuelle des cellules , qui sur une saison ne se sont pas déséquiliblées,
si le probleme survient , je rééquilibrerai et ajouterai un BMS .

sachant qu'un mauvais BMS peut être la source du déséquilibre .
.... Kiss !!!

pour l'instant pas besoin de BMS

mercredi 31 janvier 2018 12:55 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Récif

..donc 4 winston 3,2v en serie pour ceux qui veulent passer en LifeYPO4 ?

mercredi 31 janvier 2018 12:58
588efb78e4b0ec6bb7215c46
mercredi 31 janvier 2018 13:46
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

j'ai pourtant lu à plusieurs reprises que des batteries LiFePo supportent bien les décharges à 100% à condition de ne pas dépasser le seuil de tension basse et de les recharger dans la foulée. cf l'article bien connu de Rod Collins par exemple
pour vérifier l'équilibrage de temps à autres en effet ça semble rassurant, mais avec la batterie citée plus haut sur leboncoin, qui est composée de 400 cellules par groupe de 100 en série, ça ne me paraît pas vraiment faisable ?? d'ailleurs je ne pense pas que le BMS le fasse non plus, donc quand certaines cellules font sortir de l'équilibre elles vont mourir et la tension globable va chuter jusqu'à ce que la batterie ne soit plus utilisable ?

@Paddy tu n'as pas de BMS, pourtant c'est une sécurité qui donne l'alerte en cas de tension haute ou basse et qui déconnecte les chargeurs ou les consommateurs en cas de danger : qu'est-ce que tu as comme système de protection automatique pour tes batteries ?

mercredi 31 janvier 2018 13:09
Missing
Paddy

J'ai un régulateur solaire avec des seuil haut et bas ( coupure des consommateurs )
ces seuil sont programmables , je les ai adaptés pour rester dans la zone centrale de la batterie ,
et j'ai un voltmètre tableau qui affiche constamment la tension batterie .
Quand je suis absent , je débranche la batterie .
C'est parfait pour mon installation peu gourmande .

mercredi 31 janvier 2018 18:04
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

@paddy, le BMS ne sert pas à l'équilibrage mais à éviter, en coupant la cellule en cas de surcharge ou décharge profonde via deux seuils à ne PAS dépasser, d'endommager une ou plusieurs cellules. Il les coupe et le système de surveillance qui se trouve en aval, le moniteur de batterie par exemple, dira : "Oups, là, problème, j'alerte le camarade délégué chef pour arrêter de donner de l'énergie".
Si les cellules ne sont pas équilibrées au départ, il n’empêchera pas un déséquilibrage.
Pour illustrer cette notion, il faut se dire que chaque cellule est un réservoir d'eau qui devrait avoir la même contenance plein ou vide et qui ne doit jamais déborder et jamais descendre trop bas car là, on va récupérer les boues et on aura pas de l'eau claire.
Si un réservoir est plein à 70% et les autres à 100%, lors du vidage - qui va être identique en quantité d'énergie si on néglige les petites pertes de raccordement des tuyaux - on voit que celui qui était plein à 70% va donner de la boue alors que les autres donnent encore de l'eau claire.
Pour une "décharge à 100%", effectivement, babouch, il ne faut JAMAIS aller dans les deux coudes haut et bas qui sont interdites, donc quand on dit ou pense "décharge à 100%", il faut intégrer ces deux limites et on se retrouve avec une capacité réelle d'environ 80% de la "batterie", ce qui est tout de même beaucoup plus que les fatidiques 50% d'une batterie plomb car elle aussi, dans ces 50% doit intégrer quelques pourcents de sécurité afin de ne pas arriver en limite basse. Avec l'avantage qu'on peut arriver (sans aucune garantie) à récupérer la quasi totalité de la capacité de la batterie si on recharge à temps, donc en surveillant celle-ci.

Dans le graphe joint, on remarque la zone interdite formée par le coude de décharge. La tension chute très vite, c'est cette zone que le BMS va éviter en coupant la cellule.

mercredi 31 janvier 2018 14:09
Lauben_bmr_83x110
BMayer

Philippe, tu as des références d'un ensemble de périphériques à monter autour de 4 éléments winston, stp ?
J'avoue être comme une poule avec des bretelles ET un couteau quand je regarde chez evpower...

mercredi 31 janvier 2018 14:56
Missing
Paddy

j'ai acheté chez EV power ,
c'était parfait et rapide !

mercredi 31 janvier 2018 18:06
Avatar
Récif

Est ce qu' il y a un risque à utiliser ce type de batterie avec un bateau possédant un ou des winchs électriques ?
Je pense à l'appel de puissance et la chute de tension générée si la batterie est déjà proche de sa limite basse..

mercredi 31 janvier 2018 14:51
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

@bmayer, tu connais ma prudence sur ce sujet, mais j'essaie de préparer ça sans trop faire de pub qui de toute façon ne me rapporterait rien. Et tu sais qu'il y a peu d'importateurs pour l'Europe, et d'acheter direct en Chine comporte plusieurs risques soit financiers, soit de défauts ou maquillages. En plus, en les contactant directement, les plus gros fabricants chinois m'ont carrément refusé une livraison en France ou Europe, "allez voir l'importateur !".
@Recif, comme lorsque tu utilises une batterie plomb qui commence à être basse sauf qu'avec une batterie LFP, tu n'auras pas tout le long de son usage de perte de tension significative, d’écroulement de tension comme sur une plomb.
C'est d'ailleurs assez perturbant ce plateau de tension hyper stable pour voir ou en est une batterie. Le seul moyen de savoir ou elle en est est d'avoir un gestionnaire qui, bien initialisé, renseigné sur la capacité de la batterie donnera son état réel en fonction des Coulomb dépensés.
Tiens, regarde les courbes suivantes, comparatif réel de la tension entre deux batteries "12V" de capacité identique à 1C (40Ah), tu observes bien les courbes de tension, tu vois le plateau pour la LFP, la pente pour la Pb.
Mode Humour [ON] :
A la limite, connaissant la capacité de la batterie (ou l'assemblage d'éléments formant une batterie de "x" volts pour le bord) et la consommation totale des appareils multiplié par le temps d'utilisation, tu as à peu de chose près le temps d'utilisation.
Il ne te reste plus qu'à mettre des minuteries sur tes winches et à avoir une calculatrice à bord !
[OFF]

mercredi 31 janvier 2018 16:39
Avatar
Récif

Merci pour tes explications et ton comparatif assez ...impressionnant !
Possédant 2 batteries pb de 180 ah chacune, je pensais réaliser un pack de 260 ah en LifeYPO4 au lieu des 360 ah existant, mais vu le gain réel de ces batteries, 200 ah serait peut être suffisant...
Qu'en penses tu ?

mercredi 31 janvier 2018 17:16
Missing
(ELISA Lorient)

Bonjour,
Ci joint les caracteristiques des batteries que j'installe, je pense que cela va intéressé certains

mercredi 31 janvier 2018 19:22
Nam_that
matelot@19001

@ELISA : intéressant, je ne connaissais pas ce fabricant. Leur format m'aurait intéressé quand j'ai acheté mes Winston et m'aurait évité de monter des 90 Ah en //. Elles sont un peu plus légères que les Winston de 200 Ah, bien que ce critère ne soit pas discriminant Le reste est à peu près semblable.
Tu les as commandées où ? A quel prix ttc livré ?

mercredi 31 janvier 2018 20:27
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

je suis en train de lire le doc d'Elisa, merci pour le partage !
@philippeG
ce que je veux dire, c'est que pour une batterie commercialisée comme 200Ah sous 12V (4 cellules de 200Ah en série)
en partant du voltage maxi de charge pour le BMS et en déchargeant jusqu'au voltage de fin de décharge toujours au BMS, on peut obtenir environ 200Ah, soit une décharge de 100% par rapport à la capacité annoncée. En fait on pourrait continuer à tirer un peu dessus, mais la tesnion s'effondrerait rapidement et on endommagerait la batterie.
C'est ce que je j'ai compris de lectures récentes en tout cas, et cela vaut pour un parc en bon état qui n'a pas perdu de capacité suite à son âge ou une utilisation inadaptée.
@paddy : à ta place je flipperais d'abimer des batteries aussi chères avec aussi peu de surveillance automatique : errare humanum est !
un BMS qui ne fait pas l'équilibrage automatique mais seulement la surveillance de chaque cellule avec alarme et coupure haute et basse tension, ça n'existe pas ? à mon avis ça serait pas du luxe, mais bon chacun fait comme y veut ^^

jeudi 01 février 2018 00:28
Nam_that
2
matelot@19001

@babouch : il y a d'autres manières que le BMS de protéger la batterie LFP contre les tensions basses et les tensions hautes. Par exemple dans le cas de mon installation :
- Protection tension haute : Cyrix Li-ct commandé par un contrôleur Victron BMV 602 (et oui mon installation a déjà 2,5 ans, avec un BMV 702 j'aurais pu aussi contrôler un éventuel déséquilibre entre les deux moitiés de la batterie)
- Protection tension basse : un Victron Battery Protect réglé à 12 V.

La différence c'est que je ne contrôle pas les cellules individuelles, mais depuis tout ce temps pas de déséquilibre constaté.

jeudi 01 février 2018 00:51
Missing
Sailabout

Certains, comme moi, utilisent un Cyrix Li Ct pour séparer (protéger) une batterie moteur au plomb et la batterie de service au lithium avec, bien sûre, un BMS, chargeur solaire MPPT (également de Victron), régulateur d’alternateur séparé, etc. . . . Je constate cependant qu’avec ces divers composants, le Cyrix Li ct n’est pas idéal à cause de ses différents seuils de tension et leurs temporisateurs que ne permettent pas d’utiliser l’énergie disponible au maximum.

jeudi 01 février 2018 07:36
588efb78e4b0ec6bb7215c46
1
PhilippeG

OK, je comprends ce que tu veux dire mais je préfère dire et écrire que la capacité réelle utilisable d'une LFP - pour des raisons de sécurité (les coudes) et pour éviter que l'utilisateur lambda pense qu'une batterie de 200Ah c'est 200Ah d'utilisable - est de 80%. Ca laisse une marge de sécurité et donne une bien meilleure durée de vie, chose que l'on veut de ce genre de batterie.
Je ne peux pas mettre d'image, dommage.

jeudi 01 février 2018 19:16
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

bien reçu oui si de fait si les cellules ne se déséquilibrent pas la surveillance est plus facile ;)
pour revenir sur les batteries Valence sur leboncoin il y en a à 650€
on voit qu'une batterie 12V est un gros assemblage de petite cellules rondes
entre temps j'ai vu d'autres batteries comme ça en vente, et si j'ai bien compris, les cellules rondes font 3.2V et quelques Ah, elles sont montées en parallèle à un certain nombre pour donner une cellule sous 3.2V capacité 138Ah dans le cas présent
donc pas d'équilibrage à faire entre les cellules en parallèle
ensuite ces blocs de 3.2V sont montés en série pour donner 12V, on peut en mettr 4 bout à bout pour avoir 48V
ma question : est-ce que ce n'est pas en réalité la structure de toutes les batteries LiFePo, simplement sur beaucoup on ne voit pas les petites cellules rondes mises en parallèle car chaque élément de 3.2V est caréné dans une caisse en plastique qu'on n'est pas censé ouvrir ?
quelqu'un sait ?

jeudi 01 février 2018 01:24
Nam_that
matelot@19001

Non ce n'est pas le cas des Winston, Sinopoly etc.
Il y a une seule cellule, pas un assemblage.
Voici à quoi ça ressemble une fois éventré :

jeudi 01 février 2018 03:26
Avatar
kerponant

Il y a 2 modèles de batteries:
- un, généralement en 12V dans un bac avec 2 bornes, constitué d'un assemblage de "petites cellules rondes finement appairées" de type 18650 montées en // pour la capacité puis en série pour la tension sans BMS ni réglage possible;
- un autre cellulaire de 3V (ex Winston) comme celle que montre matelot@19001 sur les quelles on peut monter des BMS et faire tous les réglages nécessaires.
C'est bien expliqué sur le site de nos amis chinois.

jeudi 01 février 2018 11:20 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
(ELISA Lorient)

pour avoir une idée voici l'installation en cours de montage

jeudi 01 février 2018 14:31
Lauben_bmr_83x110
BMayer

Merci ELISA
Après nous avoir mis l'eau à la bouche avec cette belle photo, il serait possible d'avoir un schéma de montage et la liste de ces ppetits éléments périphériques, stp ?

jeudi 01 février 2018 14:50
Missing
1
(ELISA Lorient)

@matelot@19001 j'ai acheté ces batteries chez Green store, tres bon contact avec eux, tres reactifs à la moindre de mes demandes, livraison en 3 semaines, le prix 1470 euros avec le pack prés assemblé de 200 AH, le BMS, les petits modules electroniques pour equilibrer les cellules, le contrôleur avec les fonctions d'alarmes à interfacer sur des relais pour ceux qui le souhaitent.Le prix du transport est compris dans les 1470 euros il est de l'ordre de 350 euros environ par UPS.
A cela il faut ajouter les 2 relais Tyco environ 200 euros plus les bricoles pour tout assembler et le temps passé à essayer de faire pour le mieux pour que cela fonctionne merci d'ailleurs à certains d'entre vous qui contribuent à me venir en aide

jeudi 01 février 2018 17:53
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

@Récif; Tu as deux batteries de 180Ah chacune, ça fait donc 180A disponible à 50% de DOD pour des AGM.
Si tu choisis des LFP, avec 200Ah, tu auras (200x0.80=160) 160Ah disponibles. Mais avec des cellules de 260Ah, tu auras 260x0.80=208Ah disponibles.
Vu que le prix HT de l'Ah est à peu près de 1€, pour des raisons de sécurité expliquée au dessus (le fameux coude) et le fait que tu soulignes "<b> si la batterie est déjà proche de sa limite basse.. </b>, EVITES absolument de jouer avec le feu avec des LFP et joues la sécurité, tu pourras tirer tranquillement sur tes winches et recharger les batteries en arrivant à quai...
En plus la différence en poids ne sera que de 3,2 kilos... Les BMS sont les mêmes, les sectionneurs et ce qui va derrière idem.
.
Une autre solution à ton souci, mais d'une installation plus simple, est d'utiliser soit un (mais limite car il n'y a que 200Ah, il faut voir ta consommation), soit deux en parallèle et là tu as 400Ah, mais le prix est un peu plus que 1€/Ah HT, par contre tu as tout les accessoires, 4 BMS, connecteurs, capteurs, etc. voir ici :
https://www.ev-power.eu/Winston-40Ah-200Ah/12V-2-4kW-LiFePO4-yacht-set-with-200Ah-cells-BMS-mobile-monitoring.html?cur=1
.
Pour moi, c'est LA solution, plus chère mais tranquille, pas la peine de chercher partout ce qu'l faut acheter, poser, calculer. C'est ultra simple, il reste à mettre les sectionneurs et être sûr que tous les systèmes de charge (alternateur, panneau solaire, régulateur, chargeur de quai...) ne dépassera <b>JAMAIS</b> 3.65 volts x 4 soit 14.6 volts.
.
Il faut bien se mettre en tête que les LFP ne supportent pas la décharge profonde, et ce n'est pas parce qu'on lit partout qu'elles acceptent 80% de DOD qu'il faut aller systématiquement dans cette limite, là, on joue avec le feu, plutôt le porte-monnaie.
C'est pareil que pour un parc plomb (même de marque réputée) qui va vite lâcher si on tire dessus comme un malade.
@babouch, comme le montre matelot 19001, les cellules LFP de marque Winston, CALB et Sinopoly sont des mille-feuilles qui forment UNE cellule à la différence des autres marques. Ces "sacs" sont ensuite mis dans un container plastique supportant les bornes de connexion et une soupape.

jeudi 01 février 2018 19:00 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
caipirinha

J'ai lu les 397 pages, 5963 posts du fil
http://www.cruisersforum.com/forums/f14/lifepo4-batteries-discussion-thread-for-those-using-them-as-house-banks-65069-398.html
Il y a bien sûr des avis contradictoires mais ma conclusion est, quand je ferai mon installation, de NE PAS mettre de BMS (le risque de dysfonctionnement de ce dernier étant significatif en environnement marin) et de me limiter a un système de monitoring (voltmètre sur chaque cellule) commandant au moins une alarme, éventuellement une deconnection automatique).
Un point important est la disponibilité de systèmes de régulation adaptes pour alternateurs, panneaux solaires et autres, car la plupart des régulateurs est prévue pour batteries plomb, l' "adaptation" se limite a ajuster les voltages alors qu'il faudrait changer la logique (arrêt de la charge et non pas "floating")

lundi 05 février 2018 15:33
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

6000 interventions sur le sujet
:Lavache:
Héo battu à plates coutures !
Merci pour le lien

lundi 05 février 2018 17:34
Missing
(Aristide)

Bonsoir,
PhilippeG, quand vous notez que les LFP valent 1 € HT l' AH, ce n' est pas en 12 mais en 3,2v... C'est bien ça ?
Parce que moi j' ai acheté dernièrement une batterie 12.8v 60Ah à 290 € et je ne crois pas m' être fait avoir !
Merci de me corriger si nécessaire.

jeudi 01 février 2018 19:36
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

oki merci pour les précisions ! je suppose que pour la durabilité le millefeuille dans sa boite en plastique type winston est préférable à la pièce montée de petites cellules rondes (retsons dans la pâtisserie )
de même dans le lien de philippeg 1000€ pour 200Ah sous 12V avec la connectique et le BMS bluetooth ça me paraît pas excessivement cher
mais j'ai peut-être pas les bons prix en tête est-ce qu'on trouve bcp moins cher que ça ? pour des cellules nues de 3V à assembler et équiper soi-même par exemple ?

jeudi 01 février 2018 20:57
Nam_that
matelot@19001

Tu as raison, le millefeuille c'est mieux que les nems.
Attention les prix de ev-power.eu sont hors TVA (21%).
J'aime bien ev-power et je leur fais confiance, j'avais regardé leur pack mentionné par PhilippeG, mais ces circuits nus à poser sur les bornes des cellules me paraissent inadaptés à un usage marin. L'installation d'Elisa me semble plus robuste, à en juger par la photo.

jeudi 01 février 2018 21:11
Avatar
Récif

Bien d'accord avec toi PhilippeG, ne jouons pas avec le feu et gardons de la marge

vendredi 02 février 2018 09:53
Logo_kawane_cafe_bon_jpeg
tchaofab

Salut à tous,

Je souhaite installer 2 batteries Relion de 100ah en parallèle relié à un BMS 12/200 Victron. L'alternateur sera relié à la borne AB du BMS Victron et à la borne LB sera relié le MPPT solaire, le chargeur de quai, le DC/AC, et toute l'eletricité du bord. La batterie plomb de démarrage sera quand à elle brancher également à l'alternateur ainsi qu'à la borne AB.

Que pensez de la compatibilité entre les batterie Relion Lifepo4 100ah et le BMS Victron 12/200 ?

Cf donnée technique

Merci

dimanche 12 août 2018 13:33
Dscf2168
Peio

Pour ma part, j'ai acheté il y a deux ans un pack 240 Ah (4X60 Ah) prêt à monter chez le revendeur Allemand de "Elite Power Solution" et jusque là j'en suis très satisfait. Les photos jointes m'ont été envoyées par ce revendeur AVANT expédition. Elles concernent le test qu'ils ont effectué après montage dans la configuration que j'ai ensuite installée sur le bateau. On notera que le BMS (de fabrication américaine, comme tous les composants électroniques) est interfacé sur un petit écran très lisible qui donne toutes les informations essentielles. Un bouton permet de switcher sur d'autres écrans donnant les infos (température et voltage instantané) cellule par cellule.

dimanche 12 août 2018 16:49
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

@tchaofab, apparemment, le BMS Victron est compatible en tension de coupure basse (protection en sous-tension) sur les batteries Relion.
Mais reste à voir le prix de ces dernières par rapport à des cellules 100 ou 200Ah à assembler soi-même en DIY.

samedi 25 août 2018 17:39
Image
jipol

Bonjour,

Je suis entrain d'étudier la mise en place du système Victron
basé sur une seule batterie 12,8V/100AH avec la batterie moteur comme batterie tampon avec pour chargeurs uniquement un alternateur et un chargeur de quai; j'ai bien compris grâce a vos différentes interventions le schéma global et les différents niveau de sécurité concernant les charges et décharges mais je bute sur :

1 - quelle est la différence entre le BMS 12/200 et le VE bus BMS : est ce que le BMS 12/200 vient remplacer l'ensemble Ve bus BMS + cyrix Li-CT +Cyrix Li Load ou pour ce dernier un battery protect comme le BP220

mercredi 26 septembre 2018 19:45
Logo_kawane_cafe_bon_jpeg
tchaofab

Oui le 12-200 remplace le pack Ve bus BMS.

Cependant attention, il travail sur le négatif et nécessite donc un convertisseur cc-cc isolé galvaniquement si les masses des consommateurs sont relié au même point. En fait, la borne AB et LB du 12-200 doivent utiliser une masse différente, d’où l’intérêt de cette isolation galvanique si tu utilise la même masse pour les 2 bornes. Dans le cas contraire tu auras des boucles de masses.

Par contre si ton tableau électrique est bipolaire ( fortement conseillé sur les coques acier ou alu) alors tu n'es peut être pas obligé d'utiliser ce type de convertisseur ( mon cas).

Le 12-200 protège aussi ton alternateur par un fusible sur la borne AB en limitant le courant.

En complément, l'afficheur Victron BMV-702 est je trouve vraiment intéressant. En plus de connaitre précisément l’état de ta batterie il dispose d'un relais qui une fois paramétré ( possible par Bluetooth) coupe la charge ou la décharge pour une tension donné. En gros, c'est une double sécurité en plus de ton BMS. D'autant plus que le BMV 702 dispose également d'alarme sonore.

@+

vendredi 28 septembre 2018 16:44
588efb78e4b0ec6bb7215c46
2
PhilippeG

Salut tous,

J'ai trouvé et provoqué sur des cellules de petite capacité (travailler à échelle réduite permet d'aller plus vite dans la compréhension du problème) un "petit souci" lors de l'utilisation en milieu nautique avec des cellules LiFePO4.
Que ce soit un parc de petite capacité (100-200Ah) ou un parc supérieur à 500Ah, la charge des cellules est globalement lente, c'est à dire qu'elle est rarement effectuée à C/2, C/3 comme préconisé dans les documentations constructeurs. La cause provient essentiellement du nombre de panneaux solaires ou éolienne, voire de l'alternateur qui sont incapables de fournir l'intensité pouvant charger à ce régime.
Les cellules LifePO4 sont clairement définies pour fonctionner sur des installation demandant de forts courants de décharge et rechargées rapidement, donc sur des installation terrestres pouvant débiter à C/2 ou plus.

Ça implique que le coude de charge - qui est LA zone critique de la cellule ou batterie - est atteint très lentement. Hors c'est souvent ce coude de charge ou la tension augmente subitement (on parle de dixième de volts, pas de volts) qui est utilisé pour détecter la coupure de charge. Le fait que la tension ne change pas franchement, que les cellules LiFePO4 ne supportent pas le floating et que l'on ait du matériel utilisé pour couper la charge souvent imprécis entraîne un état prolongé dans la zone de charge haute d'une cellule lithium et celle-ci n'apprécie vraiment pas du tout.

Pour nos usages nautiques, donc à charge faible (par rapport à la capacité du parc) et à décharge faible par rapport à l'utilisation courante de ce genre de batterie, il vaut mieux régler la tension de "cut off" ou coupure de charge plus bas que ce que prévoit le constructeur.
C'est souvent mentionné par les utilisateurs de batteries LFP ici, mais j'ai préféré en être totalement sûr .
Une cellule LFP n'a pas besoin d'être rechargée à bloc avant utilisation, et lors d'un hivernage, ne dois JAMAIS rester chargée à bloc mais laissée entre 40 et 50% de SoC.

L'autre "petit" point de discussion est le BMS. BMS or not ?
Certains n'en ont pas et jurent qu'il n'en faut pas (principe KISS). D'autres disent qu'il faut ceinture et bretelles.
Ils ont raison tous les deux. Sans BMS, l'utilisateur sait ce qu'il fait et vérifie régulièrement l'état des cellules unitairement.
Il faut aussi avoir une installation pouvant entraîner un déséquilibre des cellules comme une forte utilisation à courant élevé. Ça peut provoquer un déséquilibre uniquement à cause d'un déséquilibre des résistances ohmiques des câbles de liaison ou de liaisons entre cellules imparfaites, entre autre cause.
En général, si on ne maîtrise pas la technologie LFP > BMS, si on la maîtrise, un bon contrôleur de charge est suffisant.

dimanche 13 janvier 2019 14:15
Missing
Paddy

On est d'accord que rester dans le "coude" revient à faire du floating !
merci de l'avoir si bien expliqué
et je pense que avec un BMS avec des seuils standards , et une charge lente c'est ce que l'on doit avoir .
d'ou la bonne idée de prendre des seuils plus bas , ce qui pénalise très peu la capacité ,car le coude est raide

samedi 09 mars 2019 11:11 *** Message modifié par son auteur ***
Nik_2793
1
TaoCata

Bonjour,
En réponse a la notification de message reçu de bzh74: "Dans ta doc, tu dis etre à la recherche d'un nouveau BMS. As tu avançé sur le sujet ?
Merci Xavier"...
Eh bien, non je n'ai rien trouvé et j'en ai fabriqué un avec cartes Arduino et communication en WiFi. Si intéressé je posterais une doc lorsque je l'aurais écrite...

Pour faire court:
mon BMS mesure tension et température de chaque cellule.
l'utilisateur peut définir deux niveaux hauts et deux niveaux bas pour déclencher des actions (alarme sonore, relais...) - un niveau est pour avertir d'une dérive et permettre une correction manuelle, l'autre déclenche les relais pour isoler soit les chargeurs, les consommateurs, ou la batterie.
Lorsqu'une situation est hors norme, un message est enregistré sur carte SD avec time stamp
Le BMS a une interface web pour voir le status des cellules, configurer et ajuster les différents paramètres et voir les messages d'anomalies / erreurs qui sont stockés sur la carte SD
Il y a aussi un mode "simulation" afin de pouvoir valider que les différentes alarmes fonctionnent

Il y a aussi un module LCD ( 2 x 16 caractères) à la table à cartes et relié au BMS par WiFi. Toutes les informations utiles y sont affichées, y compris les 10 derniers messages d'erreur.

Le nouveau BMS est en parallèle de mon BMS actuel.. Je vais débrancher l'ancien BMS dans quelques semaines... et commencer à documenter.
Philippe J

mardi 15 janvier 2019 02:10
Yintho_et_yangtho_2
1
yantho

Bonjour
Le détail de ta réalisation intéressera les bidouilleurs du forum.

mardi 15 janvier 2019 14:06
Missing
Sailabout

Où en est le projet? Je suis intéressé et . . . impatient

samedi 09 mars 2019 06:28
Missing
grosb

Je découvre ce fil, super intéressant !
Et on apprend plein de choses sur les batteries LiFePO4.
Merci PhilippeG de l'avoir initié.

samedi 09 mars 2019 12:01
Missing
pcg

Le BMS contrôle la charge/ décharge mais doit aussi piloter les disjoncteurs robotisés ( In et Out ) de d isolation de la batterie

Et là il y a souvent un gros lézard . En effet une bonne batterie LifePO4 doit être capable d assurer en continu une décharge de 2C , et de 4C en pic

Donc une 100AH doit pouvoir accepter 400A en pic de décharge . Donc il faut que le disjoncteur ait un pouvoir de coupure d au moins 400A

Si l'on groupe des batteries, pour augmenter leur capacité a alimenter un gros consommateur de plusieurs centaines d amperes, il faut alors que la capacité intrinsèque de coupure augmente en conséquence

Et c'est la que le bât blesse. C 'est en général dans les dernieres pages de la doc

Dans les batteries LiFePo4 il va y avoir de sacrées surprises

dimanche 14 avril 2019 14:38
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

Oui, les kilo d'ampères sont parfois difficile à gérer...
Mettre des interrupteurs ou disjoncteurs statiques?? J'en ai utilisé dans une autre vie qui coupaient 600A/4kA en 24 ou 48V.
Pas donné non plus...
Il faut s'inspirer des montages réalisés dans les "off grid".

dimanche 14 avril 2019 17:53
Nam_that
matelot@19001

Les disjoncteurs Carling série C qui sont sur les entrées et sorties de mes batteries LFP ont un pouvoir de coupure de 5000 A en 32VDC, je viens de vérifier.
Donc pas de problème avec ça ...

dimanche 14 avril 2019 18:06
Mojito_070
bzh74

Pour faire des décharges ou pic de décharge de 400A, faut vraiment un gros consommateur... Dans nos voiliers, qu'est ce aui peut générer un tel appel de courant ?

dimanche 14 avril 2019 20:38
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

+1*, bzh74. Seul un moteur ou un pod pourrait faire ça sur un voilier, ou une climatisation, je parle en régime décharge.
Par contre, si on a quelques kW de panneaux solaires et un parc conséquent, dans certains cas d'ensoleillement important, gérer la coupure de charge peut causer quelques soucis. Mais ça se gère pas trop mal.

lundi 15 avril 2019 10:48
Missing
pcg

Il y aussi un court circuit quelque part , se rajoutant a d autres consommateurs qui peut générer ces forts courants

Mais déjà avec une clim , le guideau et le propulseur lors de manoeuvre en se mettant a quai on y arrive

lundi 15 avril 2019 16:42
T%c3%a9l%c3%a9chargement
satora

Un ami capitaine d industrie (qui utilise de tres grosse quantité de batterie pour sa production) m a de nouveau répeté ce WE que les batteries lithium sont technologiquement géniales mais qu elles ont 3 gros problemes :
- le lithium est cher a extraire et a transformer
- la technologie lithium n est pas recyclable, et a donc un bilan carbone extremement lourd et défavorable.
- mais surtout, les chaines d approvisionnement du Cobalt et du Lithium sont particulièrement obscures, avec notamment beaucoup de travail d enfant

Du coup, plusieurs gros clients de mon ami commencent a vouloir boycoter le Lithium et revenir au plomb.
Ca vaut ce que ca vaut...

lundi 15 avril 2019 17:41
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

Il a partiellement raison, hélas, ton ami.
Le lithium est cher à extraire et à transformer.
La technologie lithium est recyclable mais coûte cher, donc n'est pas actuellement rentable, donc on ne recycle pas, on stocke...
Ne parlons pas des chaînes d'appro, ça doit être vrai aussi.
Mais il vaudrait mieux ouvrir un autre fil dédié à ces problèmes. Le gros problème semblerait venir et des consommateurs et des industriels.
Les uns ne reviendraient pas en arrière avec des téléphones ou ordinateurs à vendre avec une brouette, et les autres sont là pour faire du fric et écouter la demande du consommateur, demande qu'on lui aura suggéré à l'insu de son plein gré.
Mais les batteries plomb qui sont recyclables ont d'autres effets pernicieux, alors, revenir au tam-tam et à la génératrice à pédale, la bonne vieille dynamo et la grand mère dans la cave qui pédale pendant qu'on surfe sur le Net??

Pour terminer avec ce HS, deux liens :
https://energieetenvironnement.com/2018/07/08/les-limites-pratiques-du-recyclage-des-batteries-au-lithium/
https://www.impasse-electrique.fr/recyclage-des-batteries-vers-un-desastre-environnemental/

Peut-être une solution en provenance des USA ?
Si le prix de recyclage baisse, ça deviendra intéressant car extraire le lithium est très cher, comme le cobalt, mais le cobalt est relativement aisé à récupérer.
https://spectrum.ieee.org/energywise/energy/environment/simple-energyefficient-recycling-process-for-lithiumion-cathodes

lundi 15 avril 2019 19:58 *** Message modifié par son auteur ***

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums