SILLAGE 11.30

Auteur :
Créé le :
21/07/2019
Màj le :
21/07/2019
34 500 EUR
Lieu :
SALAUNES
Tel1 :
0608825929
Modèle : SILLAGE 11.30
Constructeur : POUVREAU
Type : Quillard
Année : 1983
Longueur : 11.7 mètres
Largeur : 3.6 mètres
Couchages : 8

Voilier « CONNIVENCE »
Modèle : SILLAGE 11.30
Constructeur : POUVREAU
Type : Quillard
Année : 1983
Longueur : 11.70 mètres
Largeur : 3,65 mètres
Couchages : 8
Particulier se sépare de son voilier quillard en aluminium de 11.70m conçu par l'architecte Gilles Vaton et fabriqué en 1983 par le chantier Pouvreau en Vendée. 
Les principales caractéristiques de ce bateau sont les suivantes:
-voilier quillard en aluminium en forme AG4 (coque 4 et 5 mm, quille 6mm, semelle 10 mm) 
-longueur flottaison 9.05 m 
-bau 3.65m 
-tirant d'eau maxi 2.00m 
-déplacement lége 5800kg dont lest 2,8T
-hauteur sous barrots 1,90m
-8 couchages (2 cabines doubles à l'arriere, 2 bannettes à babord et à tribord)
-cuisine avec évier 2 bacs + gazinière (four/grill) ENO, pompe eau à pied, 2 réservoirs eau douce de 200 l,frigo électrique en 12 v, cabinet toilette/wc marin
-moteur Yanmar 28HM 2200heures 
-barre à roue + barre franche en secours
-hélice tripales 
-vitesse croisière 5.5noeuds 
-grand voile lattée de 2012 (Leesails HK) avec lazy bag
-génois enrouleur de 2012 (Leesails HK) sur enrouleur Profurl
-frein de baume Walder
-etai largable
-spi avec chaussette + foc , tourmentin en parfait état 
-guindeau électrique  + ancre de mouillage + 30 m de chaine
-électronique (radar jrc 1000, gps ,vhf, loch, sondeur, anémomètre, pilote Autohelm ST 6000 , girouette, Tempsa éolienne......) 
-équipement de navigation 1ere catégorie. ( Radeau survie Bombard BIP6 à réviser)
-rapide, très sûr et raide à la toile
Ce bateau amarré au port de Pauillac depuis 1998 date de son acquisition a subi un entretien régulier ( 2 sablages , et carénages tous les ans (le dernier en aout 2018), protections anodiques (anodes + pendanodes), peintures antifooling Trilux 33 ...) 
Une fiche technique plus détaillée peut être consultée sur le site « oiles et voiliers.com »  :https://voilesetvoiliers.ouest-france.fr/bateau/fiche-technique/sillage-11-30/
Des soucis de santé m'obligent à me séparer de "CONNIVENCE" 
Extrait d'un forum hisse et ho sur Connivence :
captainwat
bonjour à tous; le verdict de certains intervenants me laisse perplexe mais bien sure nous sommes sur un forum........ comment poser un diagnostic à la vue de quelques photos??perso je fais parti des navigateurs qui ont quelques experiences du materiau je n'en tire aucune gloire ! avec l'age et l'experience ont se fait une idèe =45 ans de navigations partout souvent dans des conditions , pas vraiment plaisance !55000 milles avec un romanèe qui fit plusieurs tours du monde ,talonna,s'echoua rencontra un cyclone dans l'indien avec un celebre ecrivain navigateur, maintenant est entour du monde avec un couple d'Allemand, puis achat d'une coque de passoa chez mes amis les freres Garçia( j'ai suivi sur plaçe toute la construction,( debut86 mise à l'eau en 89) rien n'a ete laissè au hasard! les discussion avec P Harlè furent interminables et je n'ai pas toujours ete ok avec lui loin de la! ce bateau apres 31 ans de navigation est comme à son neuvage (il n'est pas à vendre) mais il y a des regles et des prescriptions à respecter
Romanèe Guy Fillon chez Pouvreau connaissait son affaire mais on etait dans les annèes70! le seul defaut recurent de construction dans ce voilier etait son lest= geuses de plomb noyèes dans du brai epoxy le tout dans une enveloppe alu; sur le dessus une couche de resine pour faire etanchèitè avec l'eau des fonds( le 11m30 evoquè doit avoir la meme construction) les voiliers "Integral" aussi ! ce choix à l'avantage de la façilitè et evite d'enflammer le brai en soudant à la plaçe une semelle alu, pour moi c'est une heresie! eneffet les differençes de dilatation laisseront un jour passer l'eau de mer des fonds et= electrolyse plomb /alu garantie avec pour resultante trous dans l'enveloppe, perso j'avais exigè que l'on soude une semelle en alu; depuis 78 le bateau n'a jamais connu de probleme de coque!
un bateau en alu est extremement solide et sa resistançe augmente au froid! dans la banquise c'est un argument de securitè,je n'ai rien contre les coques polyester ,certaines sont extremement resistantes à l'impacte(Vdh vient de gagner le vendèe globe avec un Rustler polyester des annèes 80) mais ce type de voilier est au prix d'un alu.....
mes choix=circuit 12 v=chaque appareil isolè par un dijoncteur magneto thermique, double relai pour mise à la masse du moteur uniquement au demarrage ,controleur de fuites toutes les pieces inox et commandes moteur sont isolèèe par des platines en composite et la visserie enduite de" look cease,"tout l'environnement moteur et les fonds sont traitès et peints idem sous les toilettes, toutes les parties des fonds sont inspectables ,eoliennes avec masse isolèe(retour au moins batteries) circuit 220v= dijoncteur et differentiel (mais j'utilise tres rarement le 220 et je suis tres rarement reliè au quai
reservoirs eau integrèès à la coque= peints et anodes en magnesium, eau vidèe tous les trois ans et nettoyage=pas le moindre chancre! jamais le moindre purificateur, et remplissage avec 2 filtres en parallele pour le chlore
reservoirs gasoil vidès et nettoyès tous les trois quatre ans car si le grotamar tue les bacteries il laisse leurs cadavres (une poudre noiratre dans les fonds )qui un jour ou l'autre lors d'un bon brassage viendra colmater les filtres
tubes de jaumiere et etambeau traitès et peints à l'interieur( c'est le ltalon d'achile des alus) les tubes de part leur forme ne sont pas dans l'aliage de la coque!
anodes contrairement aux avis de P Harlè j'en ai installè! en zing de qualitè, montèes sur filetage alu soudè , sur le bord de fuite du bustle à l'arriere ,anodes aussi sur les derives, je ne met pas de pandanodes!
antifouling=exclusivement sans la moindre trace de metaux (bien lire les etiquettes)certains tres efficaces conseillès pour l'alu contiennent du tyoxanate de cuivvre
dire que ces choix sont les meilleurs ou la bible certainement pas! mais pour moi apres 31 ans mon bateau ne me cause pas le moindre soucis et dans les conditions "diffiçiles" je ne me pose pas de question
pour le 11m30 Pouvreau evoquè je ne tirerais certainement pas de conclusions hatives ,les crateres peuvent etre tres localisès! et dire que le bateau va partir en poussiere...... je prefere ne pas faire de commentaires!un conseil faire venir un technicien d'un chantier constructeur de coque alu , certains reparent des petits ou des grands yachts toute l'annèe , quand aux experts plaisance"auto proclamès" ayant des connaisances approfondis sur l'alu perso je n'en connais pas

Les derniers commentaires :

Voir tous les commentaires
Retour | Toutes les annonces