Une sacrée aventure !

Il s'agit là d'un article que j'ai  écrit et qui a été publié en Décembre 2003, par Voiles et Voiliers, dans le cadre d'une rubrique "ca vous est arrivé". Il s'agit du récit d'un gros coup de chien dans lequel je me suis trouvé en Mars 1985 lors d'une formation de chef de bords en semi-hauturier sur des Galiotes en Bretagne Nord.

 Expérience fondatrice de la grande prudence qui ne m'a jamais plus quitté.

Ca vous est arrivé... 

Journal  MANCHE  «J'ai été surpris par un force 9 en Manche Ouest...)  Alors qu'il ne lui reste qu'à rejoindre Palmpol depuis Ouessant pour terminer son stage du Centre des Glénans. l'équipage de La Horalne doit faire face à une forte tempête annoncée, mais arrivée plus tot que prévu. Le relachement de l'attention des équipiers, trop pressés d'arriver, leur fait fröler la catastrophe. Röcit. Par Manuel Clerc.  plus formée; nous mettons cela sur le compte du large. Le suivi de la navigation laisse un peu à désirer - c'est la fin du stage -, mais nous prévoyons de nous recaler en fin de jour née sur le phare des Héaux de Bréhat, pour notre atterrissage. Graduellement, la mer se creu se de plus en plus et le vent monte d'un cran en tournant Sud-Ouest. Nous sommes obli gés de prendre notre premier  Les quatre voiliers des Glénais ont pris des opcions différentes pour rejoindre Perros Guirec depuis Ouessant Pour l'un d'eux cela a filma finir...  Tempête à l'Ouest  EN DE  le  ous sommes à Paques, en mars 1985. J'ai  alors 26 ans, et mon stage de perfectionnement moniteur au Centre des Glo nans de Paimpol se termine. Nous wons navigué deux se maines en escadre de quatre voilliers, sur un bateau spéciall Glénans, une Gallote, sloop en alu de 8.50 metres qui tient à la fois d'un gros Ecume de mer et d'un Folle Douce. Notre voi ller s'appelle La Horaine. Il ne possède pas de moteur, Gle nans oblige, ni de centrale de navigation ou de VHF. et encore moins de GPS. Nous sommes cinq stagiaires expérimentés, de 21 à 66 ans, encadrés par Georges Vigneault, presque la quarantaine, aguerri d'une longue culture de la croisière Semi-hauturière. Nous retrouvons les autres sta giaires à Ouessant. Cathy Saint-Julien, chef de base à Paimpol, propose que chaque bateau choisisses meilleure option pour regagner Paimpol au plus vite. Que le meilleur Cagne! Ce challenge tombe bien, car nous sommes mer  credi en fin de journée et un avis de grand frals force  Chaque mois, cette nouvelle rubrique a l'ambition de rapporter les expériences de navigation qui vous ont marqué, ainsi que les enseignements que vous en avez tirés. Pour que chaque plaisancler puisse en profiter et éviter de commettre les mêmes erreurs.  A tous les marins de bonne volonté, nous proposons donc d'écrire à Voiles et Voiliers,  Ça vous est arrivé, 21 rue du Faubourg Saint Antoine, 75550 Paris Cedex 11 ou d'adresser un mail à: redaction@voileset voiliers.com  e grand frais force un équipage des Glénan rest annoncé pour vendre dont on était sans nouvelles  de matinée. Nous est arrivé Perros-Guirec_  di en fin de matinée. Nous serons rentrés à Paimpol jeudi soir, avant le coup de vent, et finirons ainsi ce stage en beau të... Du moins le croyons-rvous. Des quatre bateaux partant, nous sommes les moins moti vés pour régater après ces quin ze jours de navigation intensive. De plus, la présence à notre bord d'un stagiaire de 66 ans nous imte à opter pour une route tranquille, au large, de bordant largement Portsell, I'lle Vierge, le plateau des Triagor,  ris et de changer le génois pour l'inter. Moins d'une demi-heure plus tard, il nous laut affaler  il'inter pour gréer le foc. Le  barometre a chuté de plus de 6 hectopascals  Tes: nous sommes conscients que le coup de vent est en avance - et que la dépres sion est certainement plus creuse que prévu... Nous prenons un deuxième ris et nous relayons à la barre, de plus en plus dure.  Chacun a hâte d'étre arrivé, mals personne ne dit mot. Nous sommes trois dehors, hamals trappé sur la ligne de vie. Ça ne rigole pas. N'ayant pas rigoureusement suivi notre estime, le triangle des probabl lités où nous nous trouvons est Vaste. Nous commençons à prendre conscience que cette  vant de replquer vers Paimpol. Nous déci dons de partir dans la nuit et pensons arriver dans la solrée du jeudi. Ai lever du soleil, nous som mes babord amures, au travers  sous grand voile et génois, nous marchons bien. Depuis une heure deja, le vent de Noroit a traichl et la mer est  Ça vous est arrivé..  Votre expérience  LES LEÇONS A RETENIR  LCHILA  Valait-il mieux passer à terre ou au large?  route au large, si elle nous pa re pour l'instant des dangers. nous prive de l'option de nous mettre à l'abri à temps. Nous décidons de piquer vers la terre pour prendre des repères. Entre petit langue et bon plein, cela ne va pas etre facile. Alors que le ciel s'est obscurci, des grains seios commencent à tomber. La visibilité est nulle, les vaques déterlent et nous sommes obligés d'envoyer le tourmentin. Nous prenons notre troisième ris, car le vent ne cesse de monter. Il est maintenant presque Sud, et nous faisons roule au 140". A mesure que nous nous rap prochons de la terre, la tension monte d'un cran. Nous con naissons bien le danger que représente la côte et espérons encore pouvoir sortir de ce chaudron, mais la perspective d'étre obligés de partir en fuite entre les Roches Douvres et les Anglo-Normandes de nuit nous inquiète encore plus... Au som met d'une crite, à quelques centaines de mètres de l'etri Ye, nous distinguons d'énormes deferlantes- des hauts-fonds rochoux? Inquiets, nous nous en écartons et reprenons une route parallèle à ce que nous  Les Septies Perros Palmpol Galrec  Ne Tomé Après cette forte expérience, tous Saint-Pol-de-Lion  les stactaires se sont réunis pour Partsal  45"50  discuter et entrer quelques ensei  gnements. Com-dl ne me quittent Ploumanach  Jamais lorsque je rugue... 15 M  Perros-Guirec  Mos wolliers. -Cocotte-Minute typiquement Glanans, se sont revele etre des veritables coffres  forts. Je continue d'en etre adm Lauage selon lequel le dancer estaba cute s'il est souvent wron est pas toujours le milieur precepta  ratif et je ne suis pas sir qu'avec A suivre. Tant qu'ils etaient au large, les salaires etaient effectivement à l'abri des dangers que représentent w autre volte notamment en les rochers (surtout dans cette zone mal parco, mais cette route les a prives d'une solucion de rept,  polyester, nous n'avions pas eu un manque encon accent par la ndegence de la navigation  plus de dégats... Paralleurs, Ce qui amic Montrols points importants...  tout était surdimensionné, comme Toujows prewolf a point de chute ou se rabattre en cas de probleme, surtout quid ia mele annonce  sur tous les bateaux de croliere du vent, même moren terme. Les autres bateaux de l'escadre, ayant choisi la route à terre, avaient  Ecole des Glénans: haubanage finalement lait le choix de plus sur, notamment avec ce vent qui ne portait pas a in cete. Cette antion  taquets, grammage des voiles, nécessitait bien sur une attention de tous les instants et une mciiicure reachite, mais elle nur a permis  tourmentin, diametre des écoutes, de sacriter du plus gros de la tempete.  longueur des mouillages... Toujours tenir une navigation precise et constante, que l'on ait ou non un GPS, que l'on soit au large ou en cötier. Si le vent ou la brume e dove si An CPS tombe en parme ou si une awie survient, il faut savoir ou  C'est ce qui selon mol, explique  qu'aucune we n'ait été en danger on se trouve pour pouvoir studier rapidement des solucions de rep Meme par visibilite ule, we ligne de  - et ce, malgré notre plance. sonde poursuite à vous guilar - a condition de soir ou vous vous trouvez. SW avait sur une estime regule re et avait will la veritier des le matin, equipas aurait avas doute pw modifier sua route et trouver un abi.  Cette aventure a permis aux Toujours eardera l'esprit que la metoonist pas une science chache et toujours supposer qu'un coup de veat annonce peut arriver bien plus tot que provu. Dans le cas present, le grand rais armonce a ele en avance  responsables des Glénans de d'une journice et plus violent que prom, toutes choses qui ne sont pas anormales. Si Tequipe et le bateau  s'interroger sur la présence de n'avaient pas ate a la hauteur, l'issue aurait pu etre bien plus grave...  moyens de communication à bord.  Dés Fété sorant des CB automo et nous ne pouvons qu'envisa leporement faibli et commence une soupe et au Mt, avec un billes etaient installées sur leurs Eter de continuer vers les Sept- à repasser à l'Ouest. La force tour de veille pour s'assurer voiliers: VHF centrales de navig lles, dans l'espoir de nous reca- du vent et la marée basse ne que le mouillage ne dérape tion, moteurs et meme GPS on ler. Nous ne sommes pas loin nous permettront pas de ren- pas, et la lampe tempête dans progressivement suive Toutes du plateau rocheux des Triagoz, trer à Perros-Guiree, mais de lo pataras...  ces aides à la navigation nous mais nous ne le savons pas. nous mettre à l'abri sous lille C'est au lever du soleil que le auraient bilen épaulés dans cette Les crêtes des vagues mons- Tomé, qui déborde rentrée du bateau de la SNSM vient nous histoire - et sont devenues pour trueuses de 4 à 5 mètres  port. Nous renvoyons le troisie proposer une remorque pour moldes outils indispensables. détertent, l'air est saturé d'eau, me ris; tout le monde est sur nous ramener au port de c'est très impressionnant. le pont, car nous allons devoir Perros-Guirec. Cordial soutien Je n'a jamais tiro de poire Le bruit est effroyable, tout est mouiller à la voile, par force 81 des sauveteurs en mer, que de cette experience radicale qui en chantier, la valsselle sale Après d'innornbrables bords nous acceptons avec joie.  s'est heureusement bien linie, est par terre, tout est mouille. tires au pied de cette haute ile, et qui met un terme à celle fin Sins blesse ni ararke. Elle m'a Notre chef de bord garde son nous protégeant partiellement de croisière tumultueuse.  au contraire Inspire par la suite sang-trold, mais tout le monde du vërt, nous réussisons à En arrivant au port, une journa- une très grande prudence, une a compris qu'il vit comme nous faire crocher notre mouillage liste du Telegrarrute de Brest attention aux stes de sécurité, son premier gros coup de  leger, pour amcliorer l'effet est déjà là et nous dit que c'est aux risques à ne pas prendre. tabac. Je regrette notre option d'amortisseur, et, par sécurité, urie tempele de force 9-10 quil J'ai trouvé mes limites, autant de départ, je commence à nous plombons le lourd -pic a soufflé sur toute la Bretagne que possible, l'escaleral de ne m'affaiblir moralement et du bateau. Le mouillage  Nord-Ouest, que le Centre des plus trop my frotter physiquernent, j'en ai marre. tient - tant mloux: nous  Glénans avait lancé un appel Notre chef de bord, reconnais- sommes épuisés...  zu CROSS CORSEN pour recher- Je reste fidele dans mes Sant I'lle Grande à l'horizon, re Epuisés et sonnés par ce que cher l'escadre de nos Galiote, Soutiers à la SNSM et ne prend du poil de la bête et peut nous venons de vivre, mais et que, dans la matinée, un manque jamais de lire les nous positionner plus précise nous ne sommes pas encore Breguet Atlantic avait prévu rapports de mer publiés dans ment. Il souhaite que nous ten sains et saufs. En capitaine res de survoler la zone pour nous leur revue sur leurs Interventions lions de nous mettre sous le ponsable. Georges continue à rechercher. Nous apprenons Celles-ci méritent d'être Vent de la côte, pour essayer de prendre les decisions et à nous aussi que nous sommes les méditées: pour le plaisancler rallier Perros-Guirec. Le vent a encourager:-Du rangement, demiers à être arrivés... M.C. I le risque n'est jamais nul.  Le vent continuant inexorablement  de grimper, nous affalons la grand-voile. Nous sommes en fuite.  pensons être la côte. En fait. nous sommes plus loin que notre position estimée, et nous allons tout droit sur le plateau rocheux de la Melone! Nous avons de plus en plus de mal a barrer et le répleur de  grand-voile ne cesse de la cho quee Nous sommes allés au bout de ce que nous pouvions faire; le vent continuant Inexo rablement de grimper, nous affalons la grand-volle, non Sans mal. Nous sommes en fuite sous tourmentin seul. Seuls le barreur et un équipier sont dehors, le capot de des cente est fermé. Il est 17 heu res. La nuit va bientôt tomber,  nous intéresse tous!

Tous les articles