Chemistrebor

Fabien

A propos de moi

J'ai découvert la voile par hasard (et sur le tard) et depuis j'ai bien pris le virus..
Beaucoup (trop) de Stages à l'école des Glénans, et un peu (pas assez) chez Macif et l'école de voile de Dieppe.
Puis, on se lance, location sans skipper sur 1 semaine, puis 2, et on change d'endroit, Bretagne, Croatie... C'est quand même un peu stressant surtout quand on est le seul de l'équipage à s’intéresser au sujet.
Du fait de ma localisation professionnelle en Picardie, j'ai choisi la formule de location gestion et j'ai acheté un petit voilier. (L'onglet localisation est pour mon bateau).
Je poursuis également ma formation par intérêt mais cela devient plus difficile de trouver une structure répondant à mes attentes . Les Glénans c'est tout juste valable pour débuter sans plus, réputation ou pas ! En fait , quand on veut commencer à maîtriser la voile, les stages et les encadrants ne sont plus à la hauteur et surtout ils ont d'autres objectifs relatifs à l’intérêt de l'association...
Du coup j'ai changé de filière et j'ai testé l'enseignement du RYA et j'ai très vite constaté que c'est la meilleure référence pour apprendre la voile et que l'enseignement est réellement de qualité.
J'ai validé en Bretagne chez Sailing School Brittany le Coastal Skipper (theory and Practical). Les niveaux théoriques et les contenus pratiques sont identiques au Yachtmaster, la différence est que pour faire valider cet examen en YM, il faut skipper son voilier avec facilité et dextérité, bref il faut une bonne grosse expérience.
L'enseignement du RYA est vraiment bien fait et très pro, mais je trouve qu'il faut quand même faire des efforts et bien se débrouiller en anglais, ces modules n'ont pas été pensés et conçus pour les non natifs anglais.
En France , la formation en voile pour l'activité de loisir n'est pas "mature" , il n'y a que la filière d'aide moniteur pour valider un niveau technique, les niveaux FFV ne sont pas faits assez sérieusement. C'est vraiment dommage, alors que les compétences existent, il aurait du y avoir une version Française du cursus RYA.
Voilà, maintenant, je suis arrivé à un point ou il me faut maintenant acquérir de la maîtrise et là les stages ne sont plus suffisants, il faut "bouffer des miles" ...
Quoiqu'il se passe, je ferai un maximum de voile quand j’arrêterai de travailler, peut-être même un peu avant..
Je recherche aussi des embarquements sur journée et WE avec d'autres voileux passionnés pour partage expérience.