Tous les forums > La Taverne > Retrouvés les restes du petit avion tombé dans la Manche
Avatar
roberto

Retrouvés les restes du petit avion tombé dans la Manche

Ok fortune d'air plus que de mer. Ils ont retrouvé les restes de l'avion disparu dans la Manche il y a quelques jours (avec entre autre le joueur de foot Sala); quelques debris avaient été trouvés sur une plage en Cotentin, là ils viennent de retrouver les restes de l'avion.
Malheureusement le robot de plongée a montré qu'il y a une personne à l'intérieur.

https://www.gov.uk/government/news/aaib-investigation-into-the-loss-of-aircraft-n264db

lundi 04 février 2019 15:23

Liste des contributions

  • Ok , vu . loupeis lundi 04 février 2019 15:16
Ec1efff1-3f81-4ffb-a419-feb19af5cc34
philippe.0812

Je n’y connais rien en aviation mais tout de même ... il me semble qu’il y a un aéroport à Guernesey et un autre a Aurigny ... Non ?

lundi 04 février 2019 14:19
Avatar
roberto

Je pense qu'il allait de Nantes à Cardiff (?), tout à coup il est disparu sans laisser de traces, je ne sais même pas s'ils ont eu le temps d'envoyer un mayday.

lundi 04 février 2019 14:28
Wild_bill
cowboy bebop

Apriori le pilote a juste prévenu au préalable le contrôle aérien qu'il descendaient de 5000 à 2000pieds, puis disparition du radar. Pas d'autre message radio....

lundi 04 février 2019 14:34
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

d’après notre expert aérien qu'on voit souvent dasn le poste, ce petit monomoteur était particulièrement sensible au givrage

de plus conditions météos limites, pilote privé endetté non autorisé à transporter un passager payant etc

lundi 04 février 2019 14:43
Missing
clipper33

@jeanlittlewing : sans polémique bien sûr, mais si tous les pilotes non autorisés à transporter un passager payant se "crashaient", la vie de terrien serait risquée!

lundi 04 février 2019 15:19
Canard-enchainepaint
iff

Il semble que quand les pilotes amateurs sortent de leur simple activité de loisir pour glisser dans l'utilitaire, même à leur propre intention, les risques augmentent plus que sensiblement...

lundi 04 février 2019 16:13
Atlantique_nord__first_30_little_wing
1
jeanlittlewing

le pilote, sympathique et passionné et pas forcément un mauvais pilote prenait semble t il tout ce qui passait à portée car il était très endetté
pour un transfert de 15 millions d euros il y a quelque chose que je ne comprends pas mébon c'est trop tard

lundi 04 février 2019 16:19
Missing
force10

peut-être, mais un pilote privé n'a pas le droit de faire payer un passager, pour plusieurs raisons dont la principale est qu'il n'est pas professionnel.

mardi 05 février 2019 11:21
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

c'est ce que j'avais ecrit, pas autorisé à !!

mardi 05 février 2019 12:12
20150629_161711
Rigil

Il faisait -2° à 5000 pieds ce soir là et l'humidité etaint importante (ciel de neige), bref rien de bon pour le givrage mais je pensais qu'un moteur turbo y était moins sensible qu'un classique... (réchauffage de turbo chaud...)
http://www.aero-hesbaye.be/dossiers/Givrage/givragecarbu.htm

lundi 04 février 2019 16:22 *** Message modifié par son auteur ***
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

justement l'expert, son nom m 'échappe mais il souvent sur les écrans, connait cette avion et a insisté sur les dangers de givrage qui peuvent arrêter le moteur

lundi 04 février 2019 16:21
20150629_161711
Rigil

Ca m'est arrivé (sur autre chose), la perte de puissance est progressive et en général, en descendant ça va mieux, il faisait 8 ° à 2000 pieds ce soir là dit-on.
Ce qui est bizarre, c'est le silence radio lors de l'arrêt moteur : moi j'aurais gueulé !

lundi 04 février 2019 16:26
Arzach_avatar
misurarca

Il y a aussi le danger de givrage des volets, et l'alourdissement des ailes avec la glace et déformation du profil de l'aile, qui sont souvent des sources de décrochages d'une aile (avant l'autre) et c'est généralement fatal...

mardi 05 février 2019 10:23
Wild_bill
cowboy bebop

Un décrochage expliquerais l'absence de message radio avant le crash.

mardi 05 février 2019 10:44
Losninos
Hubert, de Cherbourg

Mais sur france inter il avait été dit que Sala avait téléphoné à son père en lui disant que l'avion était très secoué et qu'il avait peur.

mardi 05 février 2019 19:41
Img_0568
2
Sápmi

c'est le givrage des ailes, pas du moteur...

lundi 04 février 2019 18:33
20150629_161711
Rigil

Oui, c'est plutôt râre en VFR...par contre moteur, ça m'arrive souvent !

lundi 04 février 2019 19:18
Img_0568
Sápmi

VFR ? Rien à voir....Si tu réduis avec en zone humide et point de rosée 15° ambiant...ton carbu va givrer et tu va poser en panne moteur...itou en IFR...

lundi 04 février 2019 19:28
20150629_161711
Rigil

C'est ce que je dis et tu parles de givrage d'ailes....le givrage carbu arrive souvent, en revanche le gel ailes sur petit avion est plus rare a basse altitude
Le poids en plus ? 2 peronnes dans un 6 places cela laisse une bonne marge de 350 kg.
Apres, le changement de profil qui fait décrocher, il y a des alarmes sur le Malibu...et pourquoi pas de mayday ?
Bref, on verra si l'épave parle...

lundi 04 février 2019 19:56
Img_0568
Sápmi

Oui, mais IFR ou VFR, ne sont pas directement liés à l'altitude. C'est juste un régime de vol...
Par contre, si tu déforme l'aile, point de bernouilli !

lundi 04 février 2019 20:03
Img_2173
loupeis

Vol au depart de Guernesey, je crois .

lundi 04 février 2019 15:08
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

Au départ de nantes

lundi 04 février 2019 15:11
Img_2173
loupeis

Ok , vu .

lundi 04 février 2019 15:16
20150629_161711
Rigil

Sur Marine traffic on voit où est stoppé le bateau de recherche : plein rail des Casquets.

lundi 04 février 2019 15:27
2018-11-27_221926
xabia

Piper Malibu

lundi 04 février 2019 15:36
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

merci donc pas un turbo prop mais un moteur classique et turbo

lundi 04 février 2019 16:23
Img_2173
loupeis

Le pilote au commande n'était pas celui initialement prévu, qui s'est désisté avant.

lundi 04 février 2019 16:33
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

extrait wiki, son avion avait 35 ans quand mème mais je sais qu'avec une maintenance ad hoc un avion peut voler très très longtemps
Accidents et incidents

Au mois de Janvier 2019, 225 accidents on été recensés dans la liste du wiki de l"Aviation Safety Network". Parmi ces accidents, 106 appareils détruits ou économiquement non réparables et 219 décès.4
Le 21 janvier 2019, l'avion qui transporte Emiliano Sala et son pilote David Andrew Ibbotson disparait en mer. L'avion est un Piper PA-46-310P Malibu, immatriculé aux États-Unis N264DB5, mis en service en 1984.

lundi 04 février 2019 16:51 *** Message modifié par son auteur ***
Img_5088
polo le matelot

Bonjour,
Notre expert aéronautique médiatique et autoproclamé voulait sûrement évoquer le givrage cellule plutôt que le givrage moteur, hautement improbable sur un moteur turbo à injection.
Les systèmes de dégivrage hélice, ailes et empennage sont assez efficaces sur cet avion, si ils sont utilisés dans les règles et surtouts si ils sont opérants...
RIP

lundi 04 février 2019 16:58
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

ben il a volé sur cet avion et a bien précisé un risque supérieur à la moyenne d’arrêt moteur
je l'ai entendu sur France inter je crois

il a quelques reférences qd même !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gerard_Feldzer

lundi 04 février 2019 17:04 *** Message modifié par son auteur ***
Img_5088
1
polo le matelot

Magie des médias....
Sur BFM, le dit expert semble pointer le givrage cellule...

lundi 04 février 2019 17:12
2016-02-15_1134
3
Yves (.)

L'hypothèseèse retenue pour l'instant reste le givre.
La glace peut modifier le profil et le poids de l'avion.
Est-ce qu'il y a eu une panne des systèmes de dégivrage sur les ailes, les gouvernes, les hélices, ces systèmes ont-ils été activés .

Si le pilote a demandé à descendre c'est certainement qu'il était en train de givrer et l'avion s'était peut-être alourdi.
Mais , dans de mauvaises conditions météo, de nuit, abandon du plan de vol en IFR (donc vol à vue), il est descendu à 700', un peu plus de 200 mètres, en pilotage manuel et malgré les horizons artificiels dans l'avion il a pu se retrouver à subir une désorientation spatiale.
Maintenir un horizon en pilotage manuel, de nuit, dans le mauvais temps, ... les chances de survie ne dépassent pas quelques minutes.

Reste la panne moteur, un système défaillant (court-circuit), est-ce qu'il est tombé brutalement, l'état de l'avion au fond de l'eau indiquera peut-être comment il est tombé ... l'autopsie du pilote, s'il est retrouvé, dira aussi s'il a été victime d'un malaise ....
L'absence de boîtes noires ne facilitera pas l'enquête.

lundi 04 février 2019 17:01
Atlantique_nord__first_30_little_wing
1
jeanlittlewing

confirmé pour les dires de gerard feldzer

Et vérifier plusieurs hypothèses, notamment celle du givrage, précise Gérard Feldzer, consultant transports pour BFMTV.

"C'est un avion que je connais bien pour l'avoir piloté, il est assez sensible au givrage. Ça veut dire un cumul de glace qui peut arrêter le moteur ou alourdir l'avion. On va voir peut-être voir à l'intérieur du cockpit quels sont les boutons qui ont été enfoncés ou pas, les systèmes antigivrages notamment", explique l'ancien pilote.

lundi 04 février 2019 17:26
G1
1
jefra

hello

le vol à vue (VFR) est interdit de nuit ,ce qui est logique.

lundi 04 février 2019 18:19
Missing
force10

Pas du tout. Il y aune qualification pour les pilotes privés.

mardi 05 février 2019 11:25
Missing
calea

Non, du tout, le VFR de nuit est autorisé, mais demande que le pilote ait passé avec succès cette qualification particulière. Les conditions météo pour pratiquer du VFR de nuit sont plus contraignantes que pour du VFR de jour, ce qui est logique. En l’occurrence, le vol du Malibu était sous plan de vol IFR.
Ceci dit, pratiquer de l'IFR monopilote, de nuit, en conditions météo dégradées, en survol maritime, cela demande habileté et expérience...

lundi 04 février 2019 19:38
G1
jefra

c 'est vrai ,j'ai oublié que c'était possible sous certaines conditions
avec entre autre:

3. Conditions météorologiques

Un vol VFR de nuit est effectué dans les conditions météorologiques suivantes :

a) Pour un vol local :

- conserver la vue de l'aérodrome ;

- hauteur de la base des nuages égale ou supérieure à 450 mètres (1 500 pieds) ;

- visibilité égale ou supérieure à 5 kilomètres.

b) Pour un vol de voyage :

- conserver la vue du sol ou de l'eau ;

- hauteur de la base des nuages égale ou supérieure à 450 mètres (1 500 pieds) au-dessus du niveau de croisière prévu ;

- visibilité égale ou supérieure à 8 kilomètres entre les aérodromes de départ, de destination et de dégagement éventuel.

Toutefois, un vol peut être poursuivi vers l'aérodrome de destination ou de dégagement si la visibilité transmise par l'organisme de la circulation aérienne de cet aérodrome ou par un système de transmission automatique de paramètres (STAP) est inférieure à 8 kilomètres mais supérieure ou égale à 5 kilomètres ;

- pas de précipitation ou orage prévu entre les aérodromes de départ, de destination et de dégagement éventuel.

Pour un vol local ou de voyage, en l'absence de station météorologique, de système de transmission automatique de paramètres (STAP) ou d'organisme de la circulation aérienne sur l'aérodrome de départ, le pilote évalue lui-même la visibilité pour les besoins du décollage.

De plus il me semble que le joueur s'était plaint à ses proches de l'état de l'avion lors d'un sms ou d'un appel.

lundi 04 février 2019 21:26 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
force10

le plan de vol était IFR, donc le pilote était obligatoirement privé IFR et l'avion pouvait voler en IFR.

mardi 05 février 2019 11:26
Avatar
totor

Il y aurait un corps dans l'avion, d'après les infos

lundi 04 février 2019 20:40
5653
Polmar

Et l'avion ne serait pas éparpillé.
Ce serait-il posé sur l'eau, puis aurait coulé?

lundi 04 février 2019 21:21
30287_karibario
1
viking35

Je suis profane en avion. Ce qui m'étonne, c'est que cet avion est passé à proximité de l'aéroport de Guernesey et était proche de celui d'Aurigny.

lundi 04 février 2019 21:22
Missing
2
outremer

Dans plus de 75% des accidents d'avion le facteur principal est humain.

lundi 04 février 2019 21:41
Avatar
1
hi

Ca fait 25 % de problèmes techniques... pas rassurant non plus...

mardi 05 février 2019 19:09
Missing
sunzoo

100% de problèmes technique que l'humain ne sais pas gérer dans 75% des cas

mardi 05 février 2019 20:11
Iri2
LaTortue

j'ai lu dans un article sur sport24 que le jeune footballeur avait envoyé un sms à ses amis leur disant «Je suis dans l'avion, on dirait qu'il va tomber en morceaux, et je pars pour Cardiff»... il aurait du faire confiance à son ressenti et prendre un autre vol.

http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-sport/2019/01/23/27001-20190123ARTFIG00036-qu-est-ce-que-j-ai-peur-le-message-glacant-d-emiliano-sala-avant-de-prendre-l-avion.php

mardi 05 février 2019 10:56
2016-02-15_1134
1
Yves (.)

Tu as raison.
Mais ce n'est pas toujours facile de changer d'avion en plein vol, même quand on est sportif.

Les footballeurs ne sont pas tous formés à l'acrobatie aérienne !

mardi 05 février 2019 11:03 *** Message modifié par son auteur ***
Iri2
1
LaTortue

j'ai compris qu'il avait posté ça avant le décollage!

mardi 05 février 2019 11:13
2016-02-15_1134
Yves (.)

"Je suis dans l'avion, on dirait qu'il est sur le point de tomber en morceaux"

mardi 05 février 2019 11:29
30287_karibario
viking35

Effectivement, il a laissé ce message avant le décollage.

D'un autre coté, vous connaissez tous des proches qui ont la trouille dans un avion de ligne.

Alors, sur un petit avion monomoteur, de nuit, au dessus de la mer...

mardi 05 février 2019 11:16
Missing
force10

De nuit ou de jour, cela ne change pas trop. de jour à 8000 pieds l'horizon n'est pas si évident et la mer et le ciel se confondent un peu. On regarde les instruments : horizon artificiel, altitude etc.....

mardi 05 février 2019 11:28
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

je me souviens d'un crash d' ATR 72 aux états unis, givrage plus marqué d'un coté, l'autopilote a corrigé jusqu'à être en butée, pas rattrapable
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_4184_American_Eagle

mardi 05 février 2019 12:16
Img_0568
1
Sápmi

Encore des infos....

http://f1hde.canalblog.com

mardi 05 février 2019 13:33
Missing
1
outremer

Le point de vue est bien développé. Mais au final que l'on soit très qualifié ou moins qualifié, personne n'est à l'abri d'une erreur de jugement ou d'une réaction inappropriée MAIS en premier un voyage se prépare systématiquement et l'étude de la MTO et de son évolution y est fondamentale et obligatoire.
Ceux qui franchissent un feu rouge savent parfaitement qu'il ne faut pas le faire.
Il y a peu, juste avant le départ, les passagers d'un avion de ligne ont fait débarquer le pilote qui était franchement ivre.

mardi 05 février 2019 14:05
Img_0568
Sápmi

Eh oui, l'erreur de jugement est souvent explicable. Ce qui l'est moins, c'est cette spirale des événements qui s'enchainent avec cette obstination " naturelle" que nous avons à ne pas renoncer. Ici, certainement pour les €....et ailleurs de vouloir rentrer " coûte que coûte" pour rendre le bateau au loueur....Aussi pour les €, d'ailleurs.

mardi 05 février 2019 14:43
Img_5088
polo le matelot

Et ouais...
En aviation, les emmerdes volent toujours en escadrille.

mardi 05 février 2019 16:58
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

citation d'un expert sur Fr 3

"depuis le début de ce vol, beaucoup de choses étaient anormales. D'ailleurs, Sala, vous le savez, n'était pas rassuré, l'avion a fait trois tentatives de décollage, ils ont décollé par un mauvais temps, les conditions de vol étaient assez anormales, puisqu'il apparaît que ce vol se déroulait à basse altitude, ce qui est tout à fait incompréhensible, pour tous les gens qui ont l'habitude de pratiquer l'aviation, de nuit, par ce temps-là, et avec un avion comme celui-ci qui est capable de monter à 6 000 ou 7 000 mètres. DOnc, il est bien évident qu'il s'est passé des choses à bord, qu'ils ont dû givrer la cellule, charger de la glace, givrer le moteur, des choses comme ça, et qu'ils ont vu l'avion, petit à petit, perdre sa capacité à voler""

mercredi 06 février 2019 11:44
5653
Polmar

J'ai souvenir d'un documentaire sur crash d'avion.
Les ingénieurs qui étudiaient l'épave avaient fait une analogie pour expliquer pourquoi les accidents arrivent malgré toute les précautions:
Chaque paramètre était représenté par un disque avec un trou à l'intérieur.
Aucun paramètre ne pouvant causer à lui seul un crash.
Si les personnes en charge ne prennent pas garde à chaque défaut, leur accumulation finit par aligner tout les trous; et c'est l'accident.

Dans l'affaire présente :
Météo pas terrible, difficulté aux décollage, nuit, avion peut-être pas parfaitement entretenu, pilote ???. ...

mercredi 06 février 2019 13:29
Image
Lulu2

Il s'agit du modèle de Reason qui est une visualisation du fait qu'un accident est multifactoriel et qui constitue une aide méthodologique à l'analyse.

mercredi 06 février 2019 14:13
Img_2173
loupeis

Bien triste pour Emiliano Sala et sa famille.Il a fallu qu'elle remue ciel et terre pour faire poursuivre les recherches. Dont le cout a été limité par le chercheur d'épaves à la seule location du navire. Victimes du buisness.
Une pensée pour le pilote également.

mercredi 06 février 2019 13:42
Arzach_avatar
misurarca

Je crois qu'il ne faut pas exagérer et charger la mule !
Ce n'est pas parce qu'il y a une personne connue des fans de foot décédée dans un accident qu'il faut délirer...

c'est un drame, un accident aéronautique comme il y en a régulièrement, il faut attendre la fin de l'enquête pour en connaître les causes réelles.

mercredi 06 février 2019 13:47
Dscn1549
Julirosien

Bavaser a postériori....
S'il y a bien un monde où l'a peu près n'est pas admis....c'est bien l'aviation.
On sait que tout ce qui vole un jour...redescend !
Vous devinez pourquoi je suis resté méfiant envers les moteurs....
Condoléances aux familles
Et vive le planeur.

mercredi 06 février 2019 13:52
Img_2173
loupeis

Aucun délire . Un jeune homme comme un autre. Dont tout le monde s'accodait pour dire qu'il était une trés belle personne. A l'inverse ne le designer que comme footeux est navrant...
Tout le monde met des points sur un autre fil pour quequ'un qui était déja peut être raide avant de toucher l'eau..il vaut mieux car il avait un bateau??

mercredi 06 février 2019 13:54
Arzach_avatar
misurarca

Je n'ai rien dit concernant ces deux personnes décédées dans cet accident.
Le délire c'est les supputations concernant les causes de l'accident, la mise en cause de l'avion, du pilote etc...

Condoléances aux familles...

jeudi 07 février 2019 13:36
Img_0859
3
OCEAN BEAR

En tant que Heossien et pilote de ligne, il ressort de cet accident.
Que l'avion n'était pas adapté à ce type de vol. Mono moteur à piston dit 'IFR' de beau temps car très mal dégivré.
Que le vol 'Payant' en monomoteur est interdit (sauf cas très particulier avec dérogations sur certains mono moteurs à turbine et avec des conditions météo restrictives)
Que le pilote n'était pas un pro , ni entrainé, ni formé à ce type de mission
Que le fait de demander à descendre à 2000 pieds est une erreur, probablement liée au manque d'expérience du pilote et à un avion non adapté aux conditions météo du jour.
Que le survol maritime en mono moteur ainsi que le vol de nuit sont particulièrement dangereux même en vol privé.
Qu'il existera toujours des personnes qui cherchent à se prendre pour des pros, et des malins qui pensent avoir trouvé la bonne affaire en payant beaucoup moins chère que la normale.
Ce type d'accident est fréquent et toujours fatal.

vendredi 08 février 2019 07:08
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Merci pour cette contribution qui confirme et liste toutes les raisons de ce drame qui n’aurai pas du avoir lieu.
Mais que veut dire Ifr de beau temps ? S il fait beau pas besoin de voler aux instruments? Juste pour comprendre. Merci en tout cas

vendredi 08 février 2019 07:33
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

IFR – instrument flight rules -

Vol aux instruments

vendredi 08 février 2019 08:31
Missing
outremer

Quels que soient la qualification ou l'entrainement tout pilote peut faire une erreur souvent fatale en aviation (la photo d'aviation la plus chère du monde a été le F104, beaucoup trop près du XB1, déstabilisé par la turbulence de sillage, pourtant piloté par le plus illustrissime pilote d'essai des USA, détruisant l'empennage du super bombardier expérimental XB1).
VFR et IFR sont des règles de vol adoptées pour un vol et VMC et IMC sont les conditions réelles de vol du moment.
Dans le régime IFR, le vol est déclaré (plan de vol). Le contrôle vous garantit un espace de vol dégagé et vous devez suivre des niveaux de vol définis IFR . En VFR le vol n'est pas déclaré et vous assurez votre sécurité. Passé une altitude réglementée vous devez suivre des niveaux de vol définis VFR. Dans tous les cas vous avez vivement intérêt à contacter le SIV (service d'information de vol) local dès que vous commencez un voyage.
Autrefois un dramatique accident d'un avion de ligne a eu lieu lors d'une approche parfaite aux instruments, en mode IFR: le pilote a décidé, le temps étant superbe et la visibilité apparente parfaite, de poursuivre en vol a vue (VFR). Le pilote victime d'un vrai mirage local fortuit, l 'avion a percuté une colline avant la piste. On peut partir en conditions VMC et se retrouver en conditions IMC. On peut voler en IFR en conditions VMC mais on ne peut plus voler en VFR en conditions IMC. Autrefois on pouvait partir en VFR et poursuivre le vol en IFR en le déclarant en vol au contrôle aérien.
Un vol déclaré doit être obligatoirement clôturé sinon une alerte est déclenchée et ayant contacté un organisme de contrôle on doit l'informer qu'on le quitte.

vendredi 08 février 2019 11:47
Missing
1
force10

Il ne faut pas dire qu'un survol maritime est spécialement dangereux; Si l'avion est bien entretenu et que la météo est connue à un niveau 80 à 100, ça se fait sans problème. Un vol de nuit en lui même n'est pas spécialement dangereux s'il est préparé également. Tous les pilotes privés ne meurent pas heureusement.
Si le pilote avait un plan de vol IFR, ce qui parait évident, c'est que l'avion était IFR et que lui même était PP-IFR, avec peut-être une formation aux EU? Il est clair que décoller après 3 tentatives ne peut que faire réfléchir tout pilote privé avec un peu de bon sens.

vendredi 08 février 2019 08:37
Iri2
vendredi 08 février 2019 08:20 *** Message modifié par son auteur ***
Img_0859
OCEAN BEAR

1/En IFR le plus dangereux c'est le givrage. Le type d'avion en question est mal équipé contre le dégivrage.
Le vol mono moteur est interdit en transport passager (autorisé pour le loisir uniquement) sauf rares dérogation pour les vols spécifiques . En effet en cas de panne moteur (fréquentes sur ces moteurs à piston refroidis à l'air dont la conception date des années 50) avec un seul moteur, en mer c'est le 'plouf' et de nuit sur terre impossible de trouver un champs ou un terrain pour un atterrissage d'urgence. Ce qui explique l'obligation du Bi- moteur

dimanche 10 février 2019 21:35
Missing
outremer

Effectivement voler en monomoteur de nuit et/ou au dessus de grandes étendues d'eau fait toujours réfléchir mais on essaye alors de faire confiance à des moteurs de conception certes ancienne mais statistiquement très fiables, au moins dans le domaine des moteurs certifiés. Après tout Lindbergh a bien traversé l'Atlantique sur un très bon monomoteur.

dimanche 10 février 2019 22:50
Img_0859
OCEAN BEAR

C'est bien la le problème, essayer de faire confiance à un moteur à pistons sur la mer, de nuit, en volant en conditions givrantes!!!!!C'est le principe de la roulette Russe. Ça passe 9 fois sur 10. !!!!!. Il est tombé sur le 1 sur 10 qui ne passe pas.
En vol le pilote a demandé à descendre de 5000 ft à 2000ft. C'est clairement parce qu'il givrait, et il a cherché à descendre sous l'iso 0°. Avec un avion adapté, il aurait mis de la puissance et serait sorti de la zone givrante en montant à 10.000ft. Avec un mono piston, on est prisonnier des faibles performances moteur, il de la faible capacité de l'avion à dégivrer.

lundi 11 février 2019 18:29

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums