Tous les forums > La Taverne > A partir de combien de tonnes le transport maritime devient il rentable ?
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

A partir de combien de tonnes le transport maritime devient il rentable ?

Tout est dans le titre, c'est l'hiver écologie sur hissetho, parlons fret et transport maritimes.
On connaît tous les mega porte container, on a compris que plus ils chargent plus ils sont rentable, les coûts de fonctionnement de ces mega structures ne sont à la portée que des multinational et autre milliardaire (Et même eux y laissent parfois leurs fortunes)
A terre, des entrepreneurs livreur indépendant ont déjà mis en ligne des calculs de rentabilité base sur le coût de lentretient, de l'essence et des salaires, on peut vivre correctement à partir de 3.5T de capacité parfois même avec moin...

Quen est il en mer et à la voile ? D'après vous quel capacité minimal pour être rentable (par rentable j'entend payer port,charge et entretient pour être capable de livrer en continu sans travailler à perte)

J'ai dernière la tête des produits de type bio et plutôt haut de gamme, commerce équitable, transport plus cher mais avec objectif 0 co2 etc etc

jeudi 06 décembre 2018 12:38

Liste des contributions

2014-12-24_200924
1
targaz

faut déja connaitre le coup d'exploitation du navire par jour

jeudi 06 décembre 2018 13:16
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

C'est ces coût que j'ai du mal à lister, payes ton pour débarquer des marchandises par sois même ? .. disons 1000e/mois bien que j'imagine qu'avec la législation en terme de securité ce chiffre va tripler...
Je ne compte évidemment aucun salaire dans ce chiffre, juste GO amortissement voile, et prix du port

jeudi 06 décembre 2018 13:34 *** Message modifié par son auteur ***
Prbw
Poisson rouge

Une tonne de plume est moins rentable qu'une tonne de coco, mais bien plus volumineuse. Des tonnes de quoi veux tu transporter, ou peux tu transporter, c'est peut-être un élément déterminant quant à la rentabilité, is'n it ?

jeudi 06 décembre 2018 14:29
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

tout à fait, j'aurais du compléter la question.
Je pensais produit bio, nature, en commerce équitable, produit localement ou fait main localement etc car c'est ce que j'ai comme initiative dans mon entourage (insectes, herboristeries,champagne bio,châtaigne et produit dérivé bio, bière bio, etc)
On pense aussi tout de suite aux alcools et autre grand cru que le vieillissement en mer bonifie.
Mais toute les idées sont bonnes à prendre.
J'ai beaucoup lu les forums routier/transporteur surtout les petite capacité et ils mont aussi fait penser au livraison de colis pour particuliers, PME/TPE, via les plateforme web qu'on connais, le blablacar de la livraison en quelques sorte, ça semble compléter une partie de leur revenue.

Il est clair que le volume à son importance, pas de transport de voiture, container, etc, l'idéal étant un déchargement à la main, je pensais en ce sens.
Qui dit voile dit aussi pas de denrée à timing serré ..ou autre pour envoyer un rein à transplanter mieux vaudra rester sur l'hélicoptère

Le bateau lui est virtuel, il n'existe pas mais j'aurais aimé une idée de la taille mini envisageable de part la quantité minimum pour être rentable

jeudi 06 décembre 2018 14:43 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
settem

Concernant les produits sans contraintes de conservation types boissons euphorisantes.
Le rhum est soumis à contingentement!
https://www.douane.gouv.fr/informations/bulletins-officiels-des-douanes?da=07-018
C'est détenu par 2/3 becqués tu ne peux même pas espérer importer 1 L(hors droits et vignette sécu s'entends)
Le champagne... heu du + gros au plus petit, bio ou pas, maitrisent très très très bien la ressource et le prix de marché. Juste un exemple en cas de récolte abondante le raisin est coupé et laissé au sol.... le quota de récolte est fixé et respecté, d'ailleurs tu n'a jamais entendu un champenois se plaindre de mauvaise récolte.
Je ne t'encourage pas sur tout ce qui contient de l'alcool (vins, abv, liqueurs, bières, cidres, hydromels, etc ) la fiscalité (les taxes pour parler GJ) qui y est attachée est une ressource non négligeable et très contraignante quant à la tenue de livres d'entrée et sorties. L'alcool est une "drogue" d’État et qui dit loi dit contrôle .

vendredi 07 décembre 2018 14:27
Vache_nantaise
primos

Moi je me spécialiserais dans la vanille....poids contenu, petits volumes, grosses marges en vendant au détail...

vendredi 07 décembre 2018 14:43
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
1
Le-relou-raleur

Dans la même veine j'ai pensé safran... le bassin méditerranéen est un gros producteur, petit volume, gros prix, produit d'exception

vendredi 07 décembre 2018 15:42
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

Briseur de rêve :(

vendredi 07 décembre 2018 15:42
Avatar_heo
Seemann

La comparaison avec le transport routier ne tient pas à mon avis car le principe du transport de colis c'est la rapidité de livraison obtenue par rapport au transport en camion complet.
Avec le temps de parcours à la voile, on n'est peut-être pas forcément dans la même logique. Plus un marché de niche (pour l'instant) destiné effectivement aux produits rares / à forte valeur ajoutée / pour les clients "premiers de cordée".
Demande leur à eux:
https://www.towt.eu/towt/
https://ekosea.com/crowdfunding/71-venfret-le-transport-equitable-et-durable

jeudi 06 décembre 2018 14:58
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

j'ai lu tout ce qu'ils mettaient à disposition, et en ai trouvé d'autre, mais il semble qu'on soit donc sur du 30m mini, et eux aussi plutôt que la décroissance se tourne vers les mega cargo à voile

jeudi 06 décembre 2018 15:02
Avatar
Phil ose off

J'avais connu un gars qui allait chercher des patates au Sénégal pour les vendre au Cap Vert, avec son voilier bien sûr.

Et pas sûr que de transporter de la plume ne soit pas moins rentable que de la noix de coco, le prix au Kg n'est pas le même, et le prix de transport peut-être fonction de la valeur de la chose.

Mais que veux-tu transporter Damien, des olives achetées en Tunisie ou des mandarines de Corse pour les revendre à Nice ?
Ou du café (que du café...) de Colombie pour le vendre en Bretagne, au retour tu livres des artichauts en Colombie.

Dans ton idée, fais toi commerçant et transporteur, ce sera rentable.
Mais dépêche toi, l'idée est déjà prise, je trouve cet article entre 2 mots que j'écris ici...

http://www.actunautique.com/2017/06/votaan-72-la-goelette-de-transport-de-marchandises-ecologique.html

et quand je parlais de café je ne l'avais pas encore vu !

@ je vois que d'autres écrivent plus vite que moi...

jeudi 06 décembre 2018 15:08 *** Message modifié par son auteur ***
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

dans mon idée ce n'est pas qu'est ce que je voudrais transporter mais plutôt qu'est ce que je pourrai et qui a besoin de l'être ou qui aurait été transporté.
J'avais un peu cherché en ce sens les vieilles routes maritimes méditerranéenne sans trop de succès, il y a beaucoup d'initiative trans-manche, en mer du nord, atlantique côtier et transat, mais sur "la flaque" ?

D'où aussi le questionnement sur la taille mini pas les même besoin pour une route côtiere, semi hauturière ou grand large.... C{oc}afé colombien, olive tunisienne, sh** marocain, tel est la question

Je ne savais pas que c'était toi qui publiais sur actu nautique, j'ai forcément lu cet article plusieurs fois et étais content de l'avoir trouvé, ca fait rêver merci moi ça me plait bien que déjà très (trop? pas assez? ) ambitieux en terme de taille et budget.
Pour ce qui est d'être le premier ou pas... je pense qu'il y a encore de la place pour tous

jeudi 06 décembre 2018 16:12
5653
3
Polmar

Lors d'une escale à Morlaix, j'avais discuté avec une personne de la chocolaterie bord à quai au niveau de l'écluse.
Un des problèmes à résoudre :
La législation limite les port où il est possible de faire des clearances pour des produits alimentaires importés.
Pour mémoire, le plus près c'était Bordeaux (corrigez-moisi je me trompe).
Pas terrible pour atteindre le bilan carbone le plus favorable.

jeudi 06 décembre 2018 18:23
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

c'est exactement le genre de chose que je craignais, c'était un peu le sens caché de ma question quand je demande les frais pour débarquer des marchandises... après lorsqu'on parle de clearance n'est ce pas seulement pour les produits importés ?

jeudi 06 décembre 2018 20:02
Portrait-desert
1
Darwin

Le problème dans ton cas est si le donneur d'ordre n'est ni mécène, ni poète d'échapper à la concurrence du container et bien sur du temps de livraison.
L'affrètement dans ce cas là serait du producteur ou "manufactureur" dont les destinataires ne seraient pas tenus par le flux tendu.
ça se trouve, bon courage!
A Savoir que même si tu comptes l'énergie cadeau ou presque l'entretien de telles unités n'est pas donnée.
A ma connaissance il y a un affréteur armateur Hawaii qui pourrait peut être , être interressé pour des transports+Passagers dans les iles du Pacifique. Reste pour toi à produire les Brevets et bien sur le Navire.
Ne soit pas triste! Une bonne idée ça se finance et les brevets ça se trouve en les personnes compétentes.
GO HEAD My friend!

jeudi 06 décembre 2018 19:04
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

je comprend très bien ce que tu veux dire mais ce n'était pas l'idée de départ, bien trop rêveur , lorsque je parlais de "taille humaine": (équipage ultra réduit genre 2 personne, 3 max, bateau d'occasion éprouver de taille réduite , pas de R&D)

Le projet du votaan 72 de "grain de sail" par exemple, est super, des projets comme ça il en faut des tonnes, sur leur page facebook on peut voir que le chantier a commencé en octobre, dans un an première transat
mais le budget ? d'après leur doc <1M€, 8 hommes d'équipage. Comme ils le disent ce ne sont pas des uluberlu de l'écologie (comme moi ^^) et c'est déjà une belle structure...

La législation joue beaucoup aussi, le NUC n'est pas sans conséquence sur le coût, l'entretient, etc

jeudi 06 décembre 2018 20:23
3dauphinsmini3
jeudi 06 décembre 2018 20:52
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

excellent ! du rhum, du bois, pas de moteur, le rêve

jeudi 06 décembre 2018 20:56
Missing
(jean-paul 7158)

Je ne sais pas comment m'exprimer sur ce commerce! C'est tout le système qu'il faut revoir. Des haricots verts du Sénégal en plein hiver? S'ils n'exportent pas, de quoi vivent-ils (même si c'est la compagnie propriétaire qui est gagnante) mais les ouvriers ont un salaire quel qu'il soit.Sinon ILS N'AURAIENT RIEN.Le commerce équitable...? un bien? Que disent les "locavores". J'achète thé, café, chocolat, bananes etc; et tout ce que je peux en équitable. On peut me reprocher l'empreinte carbone pour tout ce qui vient der loin, mais comment vivraient les populations exportatrices? j'y trouve mon plaisir, c'est sûr! Mais elles y trouvent leur survie.Je suis cynique? Tous ces pauvres voileux tourdumondistes que l'on voit pleurer sur les forums sont tellement plus riches que les populations qu'ils vont cotoyer, quelque soit la couleur du sable et du soleil idyllique

jeudi 06 décembre 2018 20:57
Iri2
LaTortue

aujourd'hui le transport maritime utilise essentiellement les containers (3 tailles standardisées), et toute la chaine du transport est ainsi standardisée (d'où une importante réduction des coûts). Je ne pense donc pas que la masse soit le critère le plus important, sauf pour le transport de céréales, minerais, liquides ou gaz (j'en oublie peut-être).

jeudi 06 décembre 2018 21:02
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

clairement, pour citer ce grand philosophe "voilier soul" je pensais "hors de la boite"
sac, palette, cagette..

jeudi 06 décembre 2018 21:19
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Table sur 1000 €/jour de frais.

jeudi 06 décembre 2018 21:12
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

pour quel bateau ?

jeudi 06 décembre 2018 21:17
Portrait-desert
Darwin

Là ce n'est même pas les salaires.

jeudi 06 décembre 2018 21:40
Img_2173
1
loupeis

avec ce que tu auras récupéré des panneaux solaires au port en énergie+ des bonnes batteries sur un radeau tracte et un bon câble flottant de 250 nautiques = indépendance énergétique .Réduction des frais .

jeudi 06 décembre 2018 21:53
Wild_bill
cowboy bebop

Ca dépend ta maîtrise du marché. Envoyer un container au congo coute trois fois le prix d'un container pour la chine. Ca doit être rapidement rentable vu qu'il n'y a même pas le tiers de la distance à parcourir. Mais c'est la chasse gardée des grimaldi le marché est déjà pris !

vendredi 07 décembre 2018 09:09
Portrait-desert
Darwin

@ cowboy: Pas sur, s"acheter une bonne conscience, affréter le bateau, qui sait le sponsoriser. Un 80 M Nouvelle génération ?
Problème! La zone du golfe de Guinée n'est plus sure du tout.

vendredi 07 décembre 2018 13:15
Img_0531
Tankried

Règle 1 de la mondialisation : le coût du transport est nul.

vendredi 07 décembre 2018 09:46
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou-raleur

Ou presque et seulement Pour le consommateur* le producteur incluant son coût dans le prix...

vendredi 07 décembre 2018 15:44
Missing
1
(oceanix)

je te conseille le commerce traditionnel en méditerranée; la cigarette. Et pour ça un voilier est très indiqué. Le transport de passagers sans passeport est pas mal non plus , mais forte concurrence des autorités espagnoles

vendredi 07 décembre 2018 15:52 *** Message modifié par son auteur ***
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
1
Le-relou-raleur

J aurais du préciser "légal" dans le post initial
Zavez pas besoin de pan bagnat plutôt sur Marseille ?

vendredi 07 décembre 2018 15:54
Vache_nantaise
1
primos

Des panisses....la farine de pois chiches voilà l'avenir !

vendredi 07 décembre 2018 16:03
Missing
(oceanix)

c' est plutôt du pain "bagnard "

vendredi 07 décembre 2018 16:14
Missing
FrancoisXX

Que voulez vous faire en transport maritime, contre ce genre de cargos (anciens, et probablement plus franchement rentables ) ?

https://www.maritimesales.com/AFS10.htm
http://www.seaships.eu/index.php?item=-950-dwt---small-selfdischarger&action=article&group_id=10&aid=88&lang=EN

La charge utile c'est de l'ordre de 950 tonnes. La puissance du moteur, 750 à 800 cv. C a d moins de 1 cheval par TONNE transportée...

La seule activité économique réelle que vous pouvez effectuer à la voile, c'est soit la pêche aux subventions, soit le peinturlurage en vert écolo. Et le transport maritime ne sera qu'une activité accessoire et annexe alibi pour votre activité principale.

Note Pour l'activité annexe alibi à l'activité principale de pêche aux subventions ou peinturlurage en vert écolo, on peut tout a fait remplacer le transport à voile par des éoliennes ou voitures électriques. Ça changera l'image sur les panneaux de pub de l'entreprise, mais heureusement, ça n'aura aucune influence sur les flux financiers nécessaires à la vie de l'entreprise et à son activité principale.

vendredi 07 décembre 2018 16:54
Missing
settem

Concernant le 2eme lien: Self-discharger with Excavator 950 DWT qui possède un réservoir 41 m3 de fuel .... et bah voilà

vendredi 07 décembre 2018 17:50 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
FrancoisXX

Bof.

Un réservoir de 41 000 litres pour un bateau qui consomme 2400lites/jour, ça fait une autonomie de 17 jours.

La vitesse, c'est 10 nœuds. Ça fait 440 km par jour.

Transporter 950 tonnes, sur 440 km avec 2400 litres, ramené aux 100 km et pour une tonne : 2400 / (950 * 4.4), ça fait 0,6 litres pour transporter UNE tonne sur 100 km.

Je vous laisse faire le calcul d'amortissement pour un jeu de voile et le gréement courant, et vous verrez que même à 10€ le litre, le cargo diesel sera moins cher ...

Et c'est un vieux cargo style 1960. On est loin des performances énergétiques des portecontainer d'aujourd'hui.

vendredi 07 décembre 2018 18:31
Missing
tatihou

Pour les porte container s les bateaux les plus rentables sont ceux au gabarit maximum de suez pas plus de 20 metres de tirant eau et 400 metres de long ca fait des bateaux de en gros 18000 EVP sauf événements aboutissant a a fermeture du canal nous n aurons pas la chance de voir des PC plus gros
Faire plus gros et faire le tour par le cao de bonne espérance n edt pas rentable
La réouverture en son temps du canal sonna le glas des super petroliers de 500000 tonnes dont le dernier de série a été demolis sans que ses cuves n aient vu une seule goutte de pétrole
la taille économique actuelle est me semble t il des plus petits bateaux de 350000 tonnes

dimanche 09 décembre 2018 19:17
2016-02-15_1134
Yves (.)

Il n'y a pas que la profondeur du Canal de Suez, il y a aussi la profondeur des ports de destination, notamment en Europe.
Pour l'instant, les plus gros porteurs arrivent à 20000evp, officiellement, ce qui veut dire qu'ils en transportent certainement davantage.
La longueur est arrivée à 400m, il ne reste plus qu'à jouer sur le maître-bau (60m de mémoire pour les plus gros aujourd'hui) mais aussi sur l'emplacement du château.
Plus le château est avancé, plus on peut en mettre mais il y a aussi des limites, celles de la hauteur des grues de chargement-déchargement dans les ports : il y a déjà des problèmes avec certaines qui ne peuvent pas opérer à pleine mer selon les coefs de marée.
Or, il n'est plus question aujourd'hui d'attendre dans un port en interrompant les opérations commerciales.

dimanche 09 décembre 2018 20:04 *** Message modifié par son auteur ***
5653
Polmar

Plus petits bateaux => plus de bateaux sur l'eau => plus de risques d'abordage.

dimanche 09 décembre 2018 19:47
The_twinings_gunpowder
thé vert

Il y a 6 ans, j'avais apperçu à Copenhague le "Tres Hombrès"
qui déchargeait son butin (pardon, sa cargaison) :
essentiellement du vin français "haut de gamme".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tres_Hombres_(voilier)

https://www.towt.eu/embarquez-sur-le-tres-hombres/

https://www.qwant.com/?q=voilier%20tres%20hombres&t=web

dimanche 09 décembre 2018 23:57 *** Message modifié par son auteur ***

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums