Tous les forums > La Taverne > idée écolo - réinjecter l'électricité sur le réseau du port
Missing
(Le-relou-raleur)

idée écolo - réinjecter l'électricité sur le réseau du port

Je post en taverne comprenez y ce que vous voulez

Pourquoi l'idée de réinjecter le courant de nos PS sur le réseau via micro onduleur qui ne coute aujourd'hui plus rien n'a jamais été proposé ou n'est pas mise en place ?
Clairement au jour d'aujourd'hui vu de dessus nos ports sont aussi de petit champ solaire, une fois votre batterie chargée et en float il y a quantité de courant perdu, un simple onduleur (ceux qui peuvent réinjecter) connecté au batterie ? permettrait de distribuer le surplus à la borne.

En l'état je ne sais pas comment est cablé un port, et le coût nécessaire pour l'installation de tout ça..

Qu'en pensez vous ?

lundi 17 décembre 2018 02:07

Liste des contributions

Img_5830
glomorph

Que ça veut dire laisser les bateaux branchés non-stop au ponton ?

mardi 04 décembre 2018 10:01
Missing
3
(Le-relou-raleur)

Sans vouloir dénoncé qui que ce soit, c'est déjà bien souvent le cas, moi le premier, je coupe seulement le disjoncteur différentiel.
Un montage réalisé correctement ne présente pas de danger

mardi 04 décembre 2018 10:09
Sans_titre
1
Nemo Dictateur consensuel

Un montage réalisé correctement présentera toujours le risque de comporter une prise exposée aux intempéries qui, au fur et à mesure de la dégradation de la qualité de son contact électrique va augmenter sa résistance électrique ce qui est en mesure de créer une mise à feu par échauffement de contact.

La seule parade, serait d'effectuer périodiquement des mesures d'échauffement de toutes les prises après les avoir soumise à une consommation importante.

Quitte à couper quelque chose lors de ton départ, retire plutôt la prise de biberonnage sur le quai. C'est plus sûr et ton câble de biberonnage sera préservé à l'abri.

mardi 04 décembre 2018 10:32
Missing
(Le-relou-raleur)

Je note.
Malgrès ce risque, si je prend comme exemple le cas de mon coin avec la CCI qui gère 5 ports, je pense qu'un agent en charge de ce controle sur l'ensemble du parc devrait être envisageable.. ou alors pour rester dans l'aire du temps et la politique actuelle dans la fonction publique, faire appel à un sous traitant qui facturera le double....
Pour les ports en auto gestion, un employé formé peut gérer ça sans que ça soit trop chronophage

mardi 04 décembre 2018 10:38
20150629_161711
1
Rigil

Idée à développer, avec réduction du loyer !

mardi 04 décembre 2018 10:23
Missing
(Le-relou-raleur)

c'est aussi l'idée derrière et le petit coup de pouce pour motiver.
Niveaux rendement par contre au vu du prix à la revente je pense que ce sera plutôt un acte citoyen qu'une source de revenu mais ça ce calcul

mardi 04 décembre 2018 10:28
Sans_titre
5
Nemo Dictateur consensuel

C'est strictement illégal et, qui plus est, dangereux puisque, en cas d'intervention sur le réseau, une coupure de l'alimentation secteur en amont ne coupera pas les alimentations de ré-injection de courant situées en aval.

Le premier effet sur la planète de ton idée serait donc de diminuer la population.
Efficace mais pas encore dans l'air du temps.

mardi 04 décembre 2018 10:36
Missing
2
(Le-relou-raleur)


Comme ci cela était un problème insolvable et qu'on ne savaient pas interconnecter des tableaux, les piloter à distance etc...
Un linky pour chaque borne de quai ?

L'autoconsommation avec réinjection sur le réseaux existe déjà il me semble et peut être mis en place avec accord de EDF si équipement et installation adéquat

mardi 04 décembre 2018 10:42 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
3
Nemo Dictateur consensuel

"On" sait faire tout ça. Ce n'est pas insoluble pour des personnes solvables.

C'est juste qu'il s'agit d'un raccordement au secteur et que ces raccordements sont réglementés.

Je ne suis pas persuadé que le coût (financier et écologique) en vaille la chandelle.

Par contre, si il s'agit juste d'induire une fugace érection de satisfaction participative chez les écolos du ouikaine, il serait plus économique d'alimenter une simple led avec le courant en retour qui étoilerait les éco-responsables du dimanche d'un firmament de gratifications.

mardi 04 décembre 2018 10:57
Missing
2
(Le-relou-raleur)

tant de noirceur
j'appel ça du recyclage, avez vous besoin de reconnaissance quand vous jeter la bouteille plastique dans la bonne poubelle ? ben la c'est pareil simplement un recyclage d’ampères non utilisé.

Ok ça à un coût que directement vous mettez en corrélation avec le rendement possible et envisageable, et quand bien même il faudrait 15ans pour rembourser le matèriel, qu'importe non ? le but est de laisser le moin d'empreinte carbone possible pas de faire fortune...vous imaginez, un port autosuffisant ou carrément même producteur d'électricité grâce à ses plaisanciers sans implantation supplémentaire sur l'environnement que de mettre à jour le matos électrique pour remplir les cases nécessaire du dossier pour la revente à EDF

Le cout écologique lui me parait raisonnable, les panneaux sont déjà là, un peu de cuivre certes mais ormis cela ...

mardi 04 décembre 2018 11:13 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
pertinacité

insoluble peut-être?

samedi 08 décembre 2018 14:59
Missing
1
moana29s

"Diminuer la population", efficace mais pas dans l'air du temps dis-tu! Au contraire, tout à fait d'actualité, même à la COP 24!

https://www.20minutes.fr/societe/2381851-20181204-cop-24-faire-enfant-piste-sauvegarder-planete

Il est d'ailleurs fait remarquer dans l'article qu'un enfant en moins a le plus d'impact positif sur l'empreinte carbone, plus du double même que l'abandon de sa voiture à essence!

mardi 04 décembre 2018 11:41
Losninos
2
Hubert, de Cherbourg

Et un vieux en moins ?

mardi 04 décembre 2018 12:10
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Si ça économise un peu moins, ça gagne quand même.

Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

mardi 04 décembre 2018 12:22
Missing
moana29s

Il y a une différence entre ne pas concevoir un enfant et un meurtre ! L'art de la nuance n'est apparemment pas une notion universellement partagée ! Extrémiste ?

mardi 04 décembre 2018 12:58
Sans_titre
mardi 04 décembre 2018 12:22 *** Message modifié par son auteur ***
Vache_nantaise
primos

Et Dieu dans tout ça ?

mardi 04 décembre 2018 13:27
Sans_titre
1
Nemo Dictateur consensuel

J'en ai une paire juste au-dessus de mon nez.

mardi 04 décembre 2018 13:33
Vache_nantaise
primos

Ça n'empêche pas l'introspection !

mardi 04 décembre 2018 14:19
Sans_titre
1
Nemo Dictateur consensuel

Ben si : ils ne sont pas tournés dans le bon sens.

mardi 04 décembre 2018 14:46
Vache_nantaise
primos

C'est vrai que ceux qui sont tournés vers l'orbite ont un peu de mal à s'ouvrir aux questions spirituelles....

mardi 04 décembre 2018 15:05
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Ils ne savent pas à quel sein se vouer, sans doute.

mardi 04 décembre 2018 15:15
Avatar
spi33

sans compter le prix d'un onduleur qui se synchronise sur le réseau avec toutes les sécurités nécessaires ...

mardi 11 décembre 2018 09:44
Item2
1
rodrigue

Même si ce n'est pas si simple à réaliser je trouve l'idée excellente.
En plus comme ça on demandera plus à ceux qui vivent à bord de payer plus cher puisque leur electricité sera payée par les copains !!! (qui recevront une bouteille de pastis à partager avec ma gratitude)

mardi 04 décembre 2018 11:43
Missing
(Le-relou-raleur)

malheureusement pas par chez moi, même sans me brancher une seconde au quai les ports qui pratiquent cette taxe sur les bateaux habités la facture quand même

mardi 04 décembre 2018 11:50
Avatarh_o-2
6
Now

C'est pas con, vu le nombre de bateaux qui ne sortent pas souvent et qui sont équipés de panneaux, ça pourrais même être rentable...

J'y vois un effet positif aussi dans le sens où ça inciterait des bateaux à s'équiper et comme ça ils nous embeteraient plus au mouillage avec leur groupe qui tournent bruyamment

Dans la même veine, mais pas nautique, j'avais pensé il y a fort longtemps à équiper les machines de fitness de génératrice pour récupérer l'énergie de tous ces gens qui payent pour faire du sport et le réinjecter sur le réseau, avec à la clef un concours à celui qui produisait le plus... J'ai pas été au bout, mais je suis sur que ça aurait pu marcher

On arrivera forcément un jour à faire des trucs comme ça pour optimiser notre consommation d'énergie...

mardi 04 décembre 2018 11:44
Missing
(Le-relou-raleur)

énorme le coup de la salle de musu, fallait y penser. Ce concept fait d'ailleurs fureur, je ne sais plus où avait été installé un écran géant que les passant pouvaient faire fonctionner en pédalant. J'ai aussi vu l'apparition de borne de recharge mobile auto alimenté par l'utilisateur qui pédale dans certaine gare et aéroport

Je pense aussi que l'idée n'est pas si mauvaise, mais avant même de pouvoir le proposer, le présenter aux intérressés il faudrait une solution clef en main sur les couts, installation à faire etc..

mardi 04 décembre 2018 11:54 *** Message modifié par son auteur ***
Troll
Papy-Zoom

@le relou-rêveur : as-tu pensé à l'augmentation de la production de CO2 par les musculators?

mardi 04 décembre 2018 16:28
Missing
(Le-relou-raleur)

je n'avais pas vu cette réponse on leur demandera de le faire en apnée !

mardi 04 décembre 2018 22:17
592982
Chemistrebor

Si c'est pour recharger une batterie de velo élec , c'est sur que ça fait un peu bizarre, mais un velo elliptique de fitness qui recharge un accu 12 V pour un pied de lampe à LED, pourquoi pas..
Ce qui est toujours curieux, c'est les réactions spontanément réprobatrices quand surgit une idée surtout concernant l'environnement. Personne n'a fait de calcul et de bilan, mais c'est forcement pas possible ou pas sérieux.. Ben pourtant, il y a des exemples qui étaient jugés pas sérieux pas sérieux au départ et qui se sont révélés être des succès :
https://www.fayard.fr/documents-temoignages/cest-vert-et-ca-marche-9782213625706
Le plus gros coup écolo et qui a marché c'est la fourniture d'eau potable à New York :
http://eau-iledefrance.fr/doc/wp-content/uploads/2014/04/dossierNY_water.pdf

mardi 04 décembre 2018 22:14
Missing
(Le-relou-raleur)

autre que réprobatrices c'est surtout toujours la question financière qui est mis en avant alors que le but est simplement de se passer du nucléaire et autre producteur sale et non pas de faire fortune ou même économiser juste consommer autrement

Les vélos électrique mise a dispo franchement c'est vraiment génial, je m'en sert quasi tout les jours, il serait pas électrique j'avoue j'y toucherai pas mais si ils pouvaient en plus être autonome en énergie ce serait le modèle de déplacement urbains moderne parfait

mardi 04 décembre 2018 22:25
592982
1
Chemistrebor

Qui fait les "bons" calculs financiers à partir des "bonnes" données.. ?
Le nucléaire ? Comment chiffrer le coût du retraitement des déchets qui ne sont pas retraités ? Comment connaitre les pertes gaspillées en réseau ou en gestion ?
Beaucoup de bonnes questions, mais beaucoup de mauvaises réponses..
Pour le vélo électrique, ça semble un outil intéressant (mais pas universel) pour le déplacement < 10 km, pour connaitre pleinement son potentiel d'application , il faudra compiler l'historique des utilisateurs, mais cela ne reste qu'un outil parmi d'autres..
Perso j'ai 37 km aller pour aller travailler, la solution écolo est encore à venir, mais ça viendra..

mardi 04 décembre 2018 23:02
Missing
(Le-relou-raleur)

une très bonne solution voila, ça ne convient pas pour tout c'est certain.
Pour le reste c'est juste une question de temps, quand y'aura plus de fuel ou d'air propre à respirer on y arrivera peut être.

mardi 04 décembre 2018 23:23
Img_0016
okilebo

Dis donc toi qui est basé dans le Sud pourquoi tu ne demande pas à faire une couverture avec des panneaux solaires sur les pontons. Ça vous ferait de l'ombre l'été et ça alimenterait la marina.

mercredi 12 décembre 2018 08:46
Missing
(oceanix)

oui et on pourrait même faire pédaler les chômeurs , ça économiserait quelques centrales nucléaires .

mercredi 05 décembre 2018 09:30
Pikaia_2
1
Gazoree

Mais il y a des actions alternatives incroyables qui se mettent en place.
J'avais vu une émission il y a 8-10 ans sur France 5, des duos de jeunes parcouraient l'Europe pour déceler les meilleures initiatives en faveur de l'environnement, ils en retenaient 2 qui étaient présentées dans l'émission. Dans le jury il y avait Yves Coppens. Quelqu'un s'en souvient ?
Je crois qu'en Allemagne, une boite de nuit avait installer des dalles sur le sol qui a chaque mouvement produisaient de l'électricité...
Pourquoi Pas ?!

mardi 04 décembre 2018 12:11
Missing
3
(Le-relou-raleur)

1watt + 1 watt + 1 watt et ça fait des megawatts !

mardi 04 décembre 2018 12:23
Avatar
1
KOALA-5

Non, ça fait 3 watts !!!!

dimanche 16 décembre 2018 18:15
Avatar
1
totor

Pas sur que le jeu en vaille la chandelle ...
Ca ne represente pas grand chose en surface de panneaux solaires...

Plus facile, des panneaux sur le toit de la capitainerie, ou encore comme sur la photo, une grosse eolienne au bout du mole !

https://www.google.com/maps/@53.2685239,-9.0463285,3a,75y,166.59h,104.22t/data=!3m6!1e1!3m4!1scW77Jc3SBorl6TlMNSJxwg!2e0!7i13312!8i6656

mardi 04 décembre 2018 13:18
Missing
(Le-relou-raleur)

Complètement d'accord, je n'ai de cesse de le répéter nos bâtiment publique devrait en être recouvert mais ça arrive, par contre ce sera plus de la location d'espace pour PS sur les toit à une société privé plutôt que de l'autoconsommation...

Sur Antibes les vélos électrique sont sous de jolies abris dont le toit pourrait être recouvert de PV souple à peu de frais, etc, etc...

Pour l'idée originel du post, je continue les recherches techniques, le premier point auxquel je me heurte c'est que ces micros onduleurs sont soit fait pour des PV à haut voltage, soit doivent être mis en remplacement du MPPT déjà en place

mardi 04 décembre 2018 13:25
Avatar_heo
Seemann

sans vouloir t'offenser, celle-ci est loin d'être une "grosse" éolienne.
ça, c'est de la "grosse" éolienne... (Krammersluizen, Pays-Bas)
https://pbs.twimg.com/media/DKJ9BJ6W0AEa2rc.jpg

mardi 04 décembre 2018 14:33
Avatar
totor

A Seeman: Ah non, ça c'est pas gros, c'est énorme!
Je disais " grosse " parce qu'on parle des panneaux solaires de nos bateaux et par extension de nos ( petites) éoliennes aussi.
Dans le même port que ma photo, voilà ce qu'on décharge :

mardi 04 décembre 2018 15:51 *** Message modifié par son auteur ***
Tatouage-pirate-1068
alser

bonjour
techniquement ,c'est une usine a gaz:
cela voudrait dire même matos ,mêmes régulateurs indépendants des chargeur de quai,(qui les paient et qui les entretiennent?,).
Une gestion à distance des chargeurs et prévoir le nombre de bateaux à quai.
Qui intervient sur le bateau en cas de problème urgent et grave (problèmes d'assurances?)
et j'en passe......
Tout ça pour quelques watts par bateau?
Surement pas rentable...

mardi 04 décembre 2018 13:22
Missing
(Le-relou-raleur)

non, n'importe quel onduleurs compatible avec les normes EDF fonctionnera, mais c'est effectivement pas cadeau et une usine à gaz électrique sur le bateau pour gérer tout ça c'est vrai...

j'ai bien dit que c'était une idée ^^ mais on peut tout de même réfléchir à comment simplifier cela pour que ce soit accessible simple et le moin cher possible. il n'y a effectivement pas beaucoup de surface mais comme je l'expliquais ce serait une initiative qui n'a pas vraiment pour but la rentabilité et c'est je pense le genre d'initiative que des aides de l'état pourrait soutenir, oui payer, ne pas gagner d'argent pour qu'un maximum d'infrastructure publique soit autonome, ça ne me parait pas plus dingue que le reste des dépenses de l'état..

En l'état pour nos bateaux, il faut "juste" dévelloper (ou trouver) un onduleur se branchant sur la partie "load" du MPPT actuel et pour ce qui est de l'infrastructure côté port, pas grand chose en soit, chaque place à déjà son tableau élec, si on reste sur de l'autoconsommation sans revente de production il n'y a pas besoin de beaucoup plus...

mardi 04 décembre 2018 13:39 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Nous, on reformule : c'est une connerie.

L'un n'empêche pas l'autre.

mardi 04 décembre 2018 13:34
Missing
(Le-relou-raleur)

carrément une connerie parce qu'elle ne rentre pas dans un plan de rentabilité ? parce qu’il faut techniquement approfondir et potentiellement inventer pour que ce soit simple et fonctionnel ?

mardi 04 décembre 2018 13:43
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Non, juste parce que, au-delà de la portée symbolique de la chose, le bilan financier, écologique, structurel de cette idée est incommensurablement déficitaire.

Ça me fait un peu penser à l'argumentaire d'un crétin local, ici, chez moi, qui, pour lever les foules contre la lenteur inadmissible de l'administration à équiper notre trou du cul numérique de la fib', avait ressorti le prix du mètre linéaire de fibre optique pour en déduire, en multipliant ce prix par la distance devant être parcourue, le prix dérisoire de cette installation.

Il avait juste oublié tout ce qu'il faut faire autour du câble pour qu'il soit installé et utilisable.

L'idée était bonne mais c'était une connerie.

mardi 04 décembre 2018 13:52
Missing
(Le-relou-raleur)

Plus je cherche techniquement et me renseigne et plus tu as malheureusement raison

mardi 04 décembre 2018 14:07
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

C'est mon plus gros défaut.

mardi 04 décembre 2018 14:47
Caf%c3%a9_noir
Café noir

Et ne pas oublier la synchronisation des fréquences....

mardi 04 décembre 2018 13:46
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Non, laisse, c'est une entourloupe du gouvernement pour nous tromper ces histoires là.

mardi 04 décembre 2018 13:53
Missing
1
outremer

En dehors de la sécurité propre des bateaux et du point d'amarrage (beaucoup de port interdisent les branchements permanents non contrôlables), il est formellement interdit d'abord pour des raisons évidentes de sécurité des personnels de réinjecter de l'électricité dans le réseau de façon fantaisiste. Il faut pouvoir intervenir sur le réseau en garantissant à tout moment le maximum de sécurité aux intervenants éventuels. Il faut aussi que le courant injecté s'accorde à celui distribué et que le branchement ne soit pas détourné de son objectif premier. Les onduleurs homologués pour tous ces impératifs sont actuellement fabriqués en très grand nombres, restent TRES couteux, et une durée de vie limitée. L'installation est complétée par toutes les protections externes et les deux compteurs nécessaires (production ET non consommation). Les travaux d'installation de la ligne sont assez couteux. La partie règlementaire est assez fastidieuse à mettre en place. (Pour 3kW il faut au minimum 7ans pour amortir l'installation par l'électricité achetée subventionnée (2 fois le prix de l'électricité consommée).

mardi 04 décembre 2018 15:41
Ange-avatar-1
Phil o zof

Bonjour, excusez moi, j'arrive un peu tard, et je n'ai pas tout lu...

Mais effectivement, l'usine à gaz qu'il va falloir installer sur chaque bateau pour récupérer quelques Watts va coûter très chère.

Ce qui est (éventuellement) rassurant est de voir qu'il n'y a pas que notre gouvernement qui a de fausses bonnes idées.

mardi 04 décembre 2018 15:50
Rekin
Kaj

SILENCE ! Si l'un de ces "braves gens" du gouvernement s'aperçoit qu'on peut avoir du courant gratuit en ne lui versant que la TVA sur les panneaux solaires il va nous taxer ce "c..."
Alors silence, taisons nous, écrasons nous passons inaperçus.

mardi 04 décembre 2018 15:52
5653
Polmar

Tu remontes à 220 V alternatif le courant produit à bord avant injection dans le réseau ou tu envoies le 12 V à charge d'un gros onduleur sur le quai de le transformer en 220, 50 Hz.

Dans la première hypothèse, tu installes un onduleur dans chaque bateau, au frais de qui?
Dans la seconde, quelle section donnes-tu aux câbles pour faire transiter cette très basse tension?

mardi 04 décembre 2018 21:08 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

c'est les deux solutions auxquels je pensais effectivement, je pense sincèrement que faire ballader du DC en extèrieur niveau assurance et sécurité ça ne le fait pas, il faut donc que le bateau délivre le 220V. ou alors je me trompe et on peut transporter du DC facilement ?

Vient donc cette fameuse question de qui paye ? cela va dépendre de qui gère le port, privé c'est un démarche de la direction, publique il peut y avoir des aides et un certaine contribution publique en plus bien sûr des bénéfices sur redevance portuaires.

On pourrait penser à un système d'onduleur "mobile" 3 câbles à brancher pour raccorder le bateau au réseau, mis à dispo des plaisanciers disposant de 200w ou plus, il n'y a pas besoin que ces onduleurs reste à bord lors des croisières, le touriste de passage peut lui aussi contribuer si ils disposent de l'équipement adéquat (ps), le matèriel est homogêne plus simple pour la gestion et la sécurité.

Reste que malgrès qu'il y ait des panneaux un peu partout sur les ponts, la surface reste clairement insuffisante mais ça peut être un volet supplémentaire dans une démarche peut être plus globale, avec des PS sur les installations fixes, pourquoi pas des éolienne pour d'autres endroit etc.

Après il faudra aussi choisir, injection sur le réseau edf, autoconsommation, etc sachant que les gros groupes ne se déplace pas en dessous de 100Ha et que Enedis et plus raisonnable mais c'est en dizaine de Kw

mardi 04 décembre 2018 21:27
Avatar
Mootea

En Polynésie les maisons équipées de PS peuvent la réinjecter dans le circuit. Mais EDT rachète le kw à un prix dérisoire, et au final c'est quelques centaines d'euros .... par an !
Alors avec nos malheureux petits panneaux je ne sais pas si ça vaut le coup ....

mardi 04 décembre 2018 21:14
Missing
(Le-relou-raleur)

ce n'est effectivement clairement pas suffisant si on parle rentabilité, c'est une brique d'un grand mur. Si ne serait ce que chaque panne délivre chacune 2000W en plus d'installation PS à terre, le total mutualisé servira tout le monde.
Pour moi l'autoconsommation servirai plus que la recherche de gain

mardi 04 décembre 2018 21:30
Avatar
Mootea

oui en fait tu voudrais que l'électricité réinjectée reste pour la marina, donc EDT n'intervient pas, donc cela pourrait être rentable pour tous (plaisancier/marina)
bonne idée !

mardi 04 décembre 2018 21:37
Missing
(Le-relou-raleur)

exactement, c'est pas que je voudrais mais après réflexion c'est ce qui me semble le plus logique si dès le départ on est pas dans une démarche de rentabilité

mardi 04 décembre 2018 21:38
Avatar
Mootea

Chez nous beaucoup de commerce ont toute leur toiture recouverte de panneaux, résultat : en journée ils ne consomment rien, même carrefour alimente son magasin comme ça, et il y a même un écran à l'entrée qui affiche la production d'électricité en temps réel.
Mais je ne sais pas si EDT va être d'accord avec ton idée ....

mardi 04 décembre 2018 21:46
Missing
(Le-relou-raleur)

ce qu'il y a de bien c'est que si on ne leur vend rien ils n'ont pas leur mot à dire
C'est exactement le principe, chaque plaisancier via l'onduleur pourrait même connaitre sa propre contribution, l'écran avec l'affichage de production c'est très pédagogique et extrêmement valorisant pour l'image et les ports joue depuis longtemps sur cette corde la, avec le pavillon bleu par ex.

Perso je m'étonnais déjà il y a 10ans de ne pas voir comme en grèce des chauffe eau solaire sur chaque toit, ou au moin des PS pour la région qui se vante d'être la plus ensoleillé

mardi 04 décembre 2018 21:53
Ange-avatar-1
Phil o zof

Tout est question d'argent et de rentabilité...

Si ça coûte et que ça rend(abilise) moins que la dépense, on ne dépensera pas.

Je me suis renseigné pour un chauffe eau solaire sur le toit normes françaises (les grecs n'ont pas les mêmes, le ballon est sur le toit, assez moche...), en gros, on m'a expliqué (artisan qui refaisait ma toiture, plombier) qu'il faudrait 10 ans pour amortir l'installation (usine à gaz...) par rapport au coût d'un simple cumulus électrique et sa consommation, et qu'au bout de 10 ans tout est à changer, si ça a tenu 10 ans...

En plus, cet automne, dans le midi, il pleut un jour sur deux, l'eau est chauffée à l'électricité quand le soleil n'est pas là.

mercredi 05 décembre 2018 00:07
Missing
(Le-relou-raleur)

Amortissement, rentabilité, blabla des mots qui a mon sens nont aucune place ici. Le but n'est pas d'amortir son portefeuille mais de baisser son empreinte carbone, un jour peut être on admettra que l'énergie est une denrée rare et que la propre mérite peut être de se payer plus cher

mercredi 05 décembre 2018 08:48
Sans_titre
4
Nemo Dictateur consensuel

Parce que tu crois que la somme des "empreintes carbones" des différents dispositifs nécessaires pour mettre en application ton idée sera inférieure à l'empreinte carbone économisée par la production d'électricité récupérée?

Peut être qu'il serait plus rentable, dans un port, d'utiliser directement l'électricité récoltée par chacun des bateaux pour actionner un ventilateur directement sur le bateau récoltant et synchroniser la direction du courant d'air fourni collectivement vers une éolienne "fédérale".

C'est un peu ce qui est fait avec les parcs d'éolienne qui tournent pour fournir le vent aux navires (preuve en est, pour les sceptiques, que quand elles ne tournent pas : il n'y a pas de vent).

Il serait d'ailleurs possible de récupérer un peu d'énergie grâce à des hydro-générateurs montés sur les bateaux propulsés par ce vent et restituée au port au travers du dispositif de ventilateur décrit ci-dessus (synergie inter-système)

Personnellement, je suis en train d'étudier un dispositif encore plus simple : une petite hydrolienne dans un tube débouchant sous le bateau et actionnée par la pression de la colonne d'eau sortant du trou dans la coque.

Les premiers protos ont coulés mais ce n'est qu'une question de mise au point : la production électrique était là, c'est le principal.

Sur ce, je retourne travailler sur ces projets avant que les infirmiers ne passent pour mon traitement.

mercredi 05 décembre 2018 09:19
Vache_nantaise
primos

Chauve qui peut..il va nous réinventer le sexe à piles.

mercredi 05 décembre 2018 10:06
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Il y a belle burette que ça a déjà été réutilisé en auto pour les pneus.

Au freinage sec, ça pile.

Pour ce qui est de la coiffure, quoi de mieux quand on manque de cheveux que devenir un chauve lu

mercredi 05 décembre 2018 10:10 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
outremer

Une installation quelle qu'elle soit a un cout.
Avant de chercher à amortir il faut déjà financer.
Financer en pure perte n'a aucun sens sinon de se ruiner, pour le péquin lambda.
Si on est dans la classe supérieure et qu'on gagne beaucoup on peut provoquer un déficit fiscal pour gagner au final sur un barème fiscal par exemple. On perd de l'argent d'un côté pour en gagner plus d'un autre, c'est logique.
L'idéalisme peut aussi être particulièrement destructeur. Il peut ruiner complètement une nation ou même un continent. Beaucoup de Guerres épouvantables ont eu un idéalisme officiel comme moteur. Le chant des sirènes est la meilleure façon de faire marcher les hommes au pas.
L'écologie au départ sympathique s'oriente fâcheusement vers un système dogmatique contraignant quasi religieux.
Dès lors les peuples sont en droit de ne pas être d'accord.

mercredi 05 décembre 2018 12:25
Avatar_heo
1
Seemann

"L'écologie au départ sympathique s'oriente fâcheusement vers un système dogmatique contraignant quasi religieux."
Je ne savais pas que Macron avait adopté ce dogme...
Plus sérieusement, je pense surtout que l'écologie est dévoyée et utilisée à toutes les sauces aujourd'hui (surtout pour nous vendre encore plus de gadgets inutiles bourrées de lithium).

L'écologie, à mon sens, ce n'est pas un courant de pensée. C'est avant tout l'affaire de chacun. C'est un "art de vivre" si on veut, qui résulte des enseignements passés et des conséquences (déjà connues ou supposées) de la pollution des actions humaines sur l'écosystème.
Les politiques auront beau dire et faire, ça ne changera pas ce que les marketeurs auront envie de nous faire acheter. Il faut "juste" résister au chant de ces sirènes là!!
"Pensez avant d'acheter!" C'est dogmatique ça??? Idéaliste??? Je crois que c'est avant tout pragmatique si on pense un peu aux conséquences de nos actes de consommateur sur l'environnement... et sur notre porte-monnaie.

mercredi 05 décembre 2018 13:44 *** Message modifié par son auteur ***
Vache_nantaise
primos

Ce qui est le plus sur moyen de l'enterrer. Faire croire aux petits gestes individuels est une foutaise totale. Si les choses doivent changer elles ne le feront que par un changement total de la politique économique mondiale.

https://comptoir.org/2018/11/06/lecologie-des-imbeciles/

"Tandis que le show-biz pointe sur nous son doigt accusateur et nous somme d’ « agir pour le climat », gageons que la philosophie des « petits gestes » aboutira au mieux à un capitalisme maquillé comme une voiture volée. Se comporter correctement est davantage une affaire entre soi et soi, et ne saurait d’ailleurs se limiter, tant les choses entre elles se tiennent, au simple usage d’un bac à compost. "

mercredi 05 décembre 2018 13:58
Missing
2
(Le-relou-raleur)

Zavez raison les gars, les gros pollue trop c'est eux les vrai coupable, à quoi bon essayer à son niveau de changer les choses n'est ce pas?
Vous en parlez tous comme une contrainte ou pire encore une bataille politique alors qu'il ne s'agit que d'environnement et de changer sa manière de consommer volontairement dans la bonne humeure par conviction...
J'ai pas besoin de vos vote, pas besoin de vos tunes , pas envie d'obliger qui que ce soit à faire quoi que ce soit, je réfléchissais juste à une solution supplémentaire a laquelle chacun est libre de participer, ou pas...

mercredi 05 décembre 2018 14:22 *** Message modifié par son auteur ***
Vache_nantaise
1
primos

Te fâche pas biloute...On va pas t'obliger à n'utiliser que des outils à main pour rénover ton bobato nous aut' les anarco-septiques ( ben oui on fait chier en luttant contre les idées fosse ) ....

mercredi 05 décembre 2018 14:30 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

Ahah aucune rancoeur vraiment ^^ je trouve juste dommage de tout le temps lier finance et politique à la transition énergétique.
Les outils main ça me va ! J'ai fait 70% du travail comme ça... il ny a que la ponceuse qui me manquerai terriblement

mercredi 05 décembre 2018 14:33
Vache_nantaise
1
primos

Je ponce donc j'essuie n'est pas un dicton réservé aux travailleurs manuels pour rien !

mercredi 05 décembre 2018 14:46
Avatar_heo
1
Seemann

"un changement total de la politique économique mondiale"
Et tu comptes sur la vertue des traders ou celle des politiques pour cela???
A part moins et mieux consommer, je ne vois pas trop d'issue...

mercredi 05 décembre 2018 14:41
Sans_titre
1
Nemo Dictateur consensuel

Mais il n'y a PAS d'issue.

Il est impératif, et c'est objectivement la seule solution, que notre espèce retrouve une régulation naturelle de sa population après une remise à niveau de cette dernière à un niveau acceptable (à vue de nez, 1/3 de la population actuelle).

Les marins responsables pourraient commencer par s'interdire tout dispositif de sauvetage et autres EPI (quitte à devoir mourir autant mettre toutes les chances de son côté pour que ce soit en pratiquant une activité qu'on aime).

mercredi 05 décembre 2018 14:48
Avatar_heo
Seemann

Très bonne idée. La fin du "principe de précaution", l'euthanasie systématique après le dépassement d'un certain montant remboursé par la CPAM...
Pour moi, ça fait un peu partie du "moins consommer". Attendez une minute... Moins de population= moins de consommation??? humm merde... même pas sûr ça!!! Ceux qui restent vont vouloir se gaver comme des porcs!

mercredi 05 décembre 2018 14:54
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Si j'ai bien suivi les principes généraux des mouvements en cours il s'agit, je résume, pour les demandeurs, de pouvoir se gaver aussi en ne faisant payer que les autres.

Donc, rien de contradictoire avec le fait que ceux qui restent vont pouvoir se gaver comme des porcs.

Je vois mal ce qui serait incongru dans le fait d'appliquer à notre espèce ce que nous appliquons sans sourciller à toutes les autres espèces animales voire aux objets.

Lorsque les frais de réparation dépassent la valeur, on a affaire à une épave qui coûte à la collectivité (et principalement chez nous au travers du dispendieux systemesocialquelemondentiernousenvie) et qu'il est temps d'éliminer.

Je trouve à cet égard particulièrement choquant de devoir légiférer pour faire cesser les acharnements thérapeutiques alors que le simple bon sens devrait suffire.

Je crois qu'on devrait réhabiliter Darwin pour la sauvegarde de notre espèce et la promotion de la consommation de la banane sur la voie publique pour l'écrémage d'urgence nécessaire.

mercredi 05 décembre 2018 15:10
Vache_nantaise
primos

L'avenir n'est pas rose Le cochon de payeur fait sa tête de lard pour assumer le coût de la vie .
Des soues des soues, c'est tout ce qu'ils savent dire....ils finiront par nous mettre sur la paille ces cochons là.

mercredi 05 décembre 2018 15:24
Missing
moana29s

Plus et mieux que Darwin encore, la loi de la jungle comme le pratiquent actuellement les "populations" du Moyen ou proche Orient, quelques états d'Afrique et d'Asie. Respect à leur sens de la responsabilité et de l'écologie ! D'autant plus que survivront les plus forts aux dépens des plus faibles et moins "armés", ce qui ne peux "qu'améliorer" l'espèce humaine et sa capacité d'adaptation face à l'adversité !

mercredi 05 décembre 2018 16:09
Avatar_heo
Seemann

j'ai pas compris là... Trump et Bolsonaro, ils sont Africains, Arabes où Asiatiques???

mercredi 05 décembre 2018 16:35 *** Message modifié par son auteur ***
Vache_nantaise
primos

T'as quelque chose contre la démocratie ?

mercredi 05 décembre 2018 16:47
Missing
moana29s

Oui très juste Seeman, je n'ai pas été exhaustif, toutefois Trump est encore un "amateur" en ce domaine de l'éradication à visée écologique et de décroissance par le vide..... Sans doute un manque d'expérience eu égard à sa récente prise de poste, comparativement aux modèles cités.... Néanmoins je ne doute pas qu'il apprenne vite et bien.... Pour le bien de la planète !

mercredi 05 décembre 2018 16:50
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Pourquoi aller chercher "plus et mieux" alors qu'il suffit de respecter les principes qui ont permis aux espèces de perdurer?

Ton "plus et mieux" est une connerie, tu le sais bien puisque tu tentes maladroitement de le jeter en contre-exemple.

Je vais te donner un exemple dont j'ai eu récemment écho.
Il se déroule chez nos cousins qui ne "bénéficient pas du systemesocialquelemondentiernousenvie et il m'a été raconté par un de nos cousins :

Une dame, âgée, a terminé sa vie dans un hôpital.
Durant ses 15 derniers jours, elle a bénéficié de soins importants.

Après sa mort, sa maison a été vendue par sa famille.
300 000 dollars canadiens.
100 000 dollars canadiens ont été prélevés pour payer les soins prodigués durant les 15 jours d'agonie.

Est-il raisonnable :
- d'imposer 15 jours d'agonie au lieu de laisser la nature faire à son idée?
- est-il raisonnable de dépenser pour rien tout cet argent?

Cet exemple peut être retranscrit chez nous. Les coûts sont les mêmes (les payeurs ne sont pas les mêmes), l'ineptie de la situation est la même.

Serait-il déraisonnable de susurrer aux révolutionnaires de voirie que si on arrêtait de nourrir laboratoires, médecins et tout un univers professionnel avec ces pratiques absurdes, ce serait largement suffisant pour couvrir toutes les taxes carbones et autres pièces jaunes fiscales qu'on leur a dit de devoir réprouver (après, d'ailleurs, qu'on leur ait dit de les réclamer il n'y a pas si longtemps en oubliant de leur dire qu'ils en subiraient aussi la charge...)?

mercredi 05 décembre 2018 16:50
Avatar_heo
Seemann

sus aux vieux (surtout les vieux crétins!)
Bon sur ce... au plaisir. Toujours aussi bien fréquenté ce bistro du port.

mercredi 05 décembre 2018 17:01
Sans_titre
1
Nemo Dictateur consensuel

Attend d'avoir notre âge et nous en reparlerons...

mercredi 05 décembre 2018 17:06
Avatar_heo
Seemann

t'inquiètes pas papy. Je suis un jeune vieux con. Ou un vieux con en devenir si tu préfères...
Allez, cette fois j'y vais. hips!

mercredi 05 décembre 2018 17:14
Vache_nantaise
primos

C'est scientifique : Avoir été un jeune crétin n'empêche pas de devenir un vieux con ! Regarde Cohn Bendit !

vendredi 07 décembre 2018 09:52
Missing
moana29s

Non non Nemo je persiste et signe, il est toujours possible de faire mieux et d'encourager les "bonnes volontés" ..... Sans doute mon côté perfectionniste ! Quant à l'exemple que tu cites, il ne contrevient en aucune façon à mon crédo.... On peut même les mettre en parallèle. Toute mesure qui va dans le bon sens est bonne à prendre ! Tu vois que je peux être consensuel.... Mais seulement pour le bien de la planète !

mercredi 05 décembre 2018 17:28
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Je suis d'accord sur le fait qu'il est toujours possible d'exploiter les bonnes volontés. C'est mon côté cynique. Mais je ne suis absolument pas d'accord sur le fait que "toute mesure qui va dans le bon sens est bonne à prendre". Encore faut-il que cette mesure soit une mesure et pas un excès.

mercredi 05 décembre 2018 17:46
Missing
moana29s

Pas de souci, je pratique le cynisme également..... à l'excès ! C'est même ma principale qualité !

mercredi 05 décembre 2018 20:56
Missing
outremer

L'écologie est devenue une pensée politique très forte à l'usage principal de pays riches, capables de payer pour se donner bonne conscience (tout en se servant au passage). Macron et d'autres en profitent pour justifier de nouvelles taxes sur ceux qui au début applaudissent, jusqu'à ce qu'ils se rendent compte qu'en fait on cherche à les tondre, comme c'est la destinée des moutons. Et naturellement cela aboutit à la situation en cours, vu qu'on est tout de même en France.
A Paris Mme Hidalgo applique cette nouvelle pensée de façon très agressive au profit du petit monde des parisiens bien pensants et au détriment des banlieues .
A NOTER: Les participants de la COB en cours ne sont pas venus en trottinette. Les avions, énormes pollueurs, restent pour longtemps le moyen le plus confortable à l'usage des bien pensants de la Planète.

mercredi 05 décembre 2018 14:07
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Ma pratique de l'arithmétique ne m'a pas permis de constater que la consommation en hydrocarbure des avions de ligne (en km/tête de pipe) était aussi hénaurme.

Je vois ici :
https://www.consoglobe.com/boeing-747-400-consomme-12788-litres-2001-cg

...site de toute évidence écolomilitant, qu'un airbus A320/200 (de 200 places) consomme 3025l de kérozène à l'heure durant les huit heures de trajet Paris Fort de France.

Ma calculette m'apprend que l'hénaurme polleur ne consomme que...1,8l/100km par personne, soit 7,2 litres/100 km pour 4 personnes.

A force de trop vouloir démontrer...


Des clowns.

mercredi 05 décembre 2018 15:29
Vache_nantaise
primos

C'est effectivement un ratio ridicule si on le ramène au kilo d'imbécile transporté. Vu comme ça, on aurait dû construire l'aero-porcs à N D Des Landes.

mercredi 05 décembre 2018 15:48
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Ce qui pourrait être ridicule, c'est effectuer un trajet de Paris à Fort de France (surtout quand on voit l'enfer que c'est là bas).

Ce que je constate, c'est que l'avion va consommer autant qu'un paquebot, va aller beaucoup plus vite et que l'argumentation du gugusse qui s'est exprimé est très con (j'aime mieux le mot crétin mais je trouve que l'actualité m'incite à trop l'employer ces temps-ci. Donc, je fais gaffe, je me mets des patchs).

mercredi 05 décembre 2018 15:54 *** Message modifié par son auteur ***
Vache_nantaise
primos

Tu devrais essayer la câlino-thérapie , c'est beaucoup plus efficace que la thérapie-systémique pour guérir des addictions.

mercredi 05 décembre 2018 16:04
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Non seulement je pratique mais je suis assidu.

Je crains, en revanche, que la câlino-thérapie pratiquée par ma praticienne qui partage largement ma misanthropie (à côté, on dirait presque que j'aime mon prochain : c'est dire) n'ait que peu d'efficacité sur le masquage mes yeux de l'explosion du sous-groupe des crétins.

mercredi 05 décembre 2018 16:10
Avatar_heo
Seemann

hé ouais... soient 0.5l de moins que ma Renault essence norme euro 6 toute neuve... Pourtant, elle est donnée à 5.4l/100km en cycle normé et c'est même écrit "eco2" dessus. Ooooh, non! Je me suis encore fait avoir???

mercredi 05 décembre 2018 16:41
Missing
outremer

Donc il est tout à fait légitime de développer beaucoup plus le transport aérien de masse, ce qui est en prévu vu la forte demande en pilotes de ligne envisagée actuellement..
Modestement et très médiocrement je brule 13l/h d'essence pour transporter 1 passager de 75kgs à 160km/h sur 650 kms avec un engin de 450kgs.

mercredi 05 décembre 2018 19:12
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Ah.
Tu es donneur d'organe?

mercredi 05 décembre 2018 19:13
Missing
outremer

D'habitude quand on s'envole on essaye d'arriver vivant. Et au pire il y a un parachute qui peut faire se poser avion et passagers en bonne santé relative.

mercredi 05 décembre 2018 22:29
Missing
outremer

De l'écolo intelligente à méditer: je viens de signer une pétition pour demander qu'un groupe de grandes éoliennes ne soit pas implanté juste et assez près dans l'axe de la piste d'atterrissage et de décollage de l'aérodrome du coin. Un autre groupe d'éolienne doit être aussi implanté très proche du circuit de piste.
Avec l'argent des éoliennes on peut acheter beaucoup de monde.

mercredi 05 décembre 2018 22:41
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Les éoliennes en bout de piste te gênent.
Tu n'es pas joueur. Il suffit de synchroniser les envols avec le passage des pales. On sait déjà très bien le faire depuis 80 ans avec des balles de mitrailleuse alors des ULM, c'est fastoche.

jeudi 06 décembre 2018 07:46
Missing
outremer

(Je ne joue pas. Pour les trucs tordus j'utilise l'avion ad hoc).
Avant de penser à synchroniser les mitrailleuses sur les tours d'hélice on avait essayé l'hélice blindée acceptant qu'on lui tire dessus sans trop de dommage (!).
Les éoliennes sont un réel danger pour tout ce qui vole, oiseaux en tête hélas. Un jour une météo rapidement dégradée m'a obligé à passer près du niveau haut de pales d'un groupe d'éolienne. Ce n'était pas plaisant. (Mais une fois en l'air il faut trouver une solution. En cas de panne moteur passer sous une ligne à haute tension est une option possible pour réussir à se poser en catastrophe).

jeudi 06 décembre 2018 12:14
Avatar_heo
Seemann

"Les éoliennes sont un réel danger pour tout ce qui vole, oiseaux en tête hélas."
Par contre les avions...
non mais restons un peu sérieux M. Outremer!!

jeudi 06 décembre 2018 13:21
Missing
outremer

Mais c'est très sérieux. Un circuit de piste est à 300m sol. L'espace habituel de vol relativement libre (en fait tout est très règlementé avec de TRES nombreuses zônes à respecter), va de 0m mer à 1000m mer. Les grandes antennes d'émission montent jusqu'à 300m sol et sont assez peu visibles. Si vous en avez l'occasion n'hésitez pas à faire un vol. Vous pourrez vous faire une opinion. Maintenant il y a des éoliennes partout. C'est vraiment très spectaculaire et assez étonnant vu d'en haut. Comme c'est un peu plus visible que les lignes électriques on les repère d'un peu plus loin, c'est un peu moins dangereux que les lignes à haute tension et surtout les lignes moyennes tensions qu'on ne voit que très tardivement lors des entrainements obligatoires de pannes en campagne.

jeudi 06 décembre 2018 16:10
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Ce que tu décris m'évoque la "logique" des donneurs d'organe (excuse-moi, je croyais quand tu décrivais poids/vitesse/puissance que tu étais motard) :

"J'utilise un moyen de transport dangereux, faites attention à moi".

Désolé, mais la logique c'est "JE décide de courir un risque, j'assume" et non pas "JE décide d'être dangereux, attention".

Si lignes à haute tension, éolienne et autres antennes ne sont pas compatibles avec tes rêves d'Icare, je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas tes rêves qui seraient prioritaires.

C'est à toi de t'adapter à ton environnement et pas le contraire.

jeudi 06 décembre 2018 16:19
Missing
outremer

S'adapter à l'environnement c'est effectivement ce que tout navigateur fait quel que soit le moyen de locomotion. Le seul avantage des éoliennes dans le domaine de la navigation était au début de servir de repère facile. Mais c'est moins évident maintenant qu'il y en a partout on peut faire assez facilement des erreurs d'identification de groupe. Pour l'approche de certains terrains il faut maintenant vraiment faire très attention quand on passe en descente pour se poser. Les pilotes des hélicoptères de secours sont dans le même bateau sur ce sujet (autrefois un de mes collègues pédiatre réa était mort en convoyant de nuit un prématuré mal parti, l'hélico du Samu avait percuté une ligne à haute tension. Tous étaient morts).

jeudi 06 décembre 2018 19:21
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Oui et alors?

Que je sache, les lignes électriques, les éoliennes, les tours de radio sont sur les cartes, non?

Tu sais te servir d'un GPS, non?

Les lignes électriques sont bien toujours immobiles, non?

Je ne vois pas bien où est le problème.

Tout ce que je lis dans ta récrimination, c'est que, maintenant, tu dois faire ce qu'avant tu aurais déjà dû faire mais que tu pouvais ne pas faire : prendre les précautions nécessaires.

C'est comme les kayous dans la mer : quand on se fout dedans c'est parce qu'on a pas fait gaffe, c'est ballot mais c'est de sa faute.

Rien que de sa faute.

C'est vrai que, de nos jours, c'est plus généralement la faute d'un autre que de la sienne quand il se passe quelque chose qui va mal...

jeudi 06 décembre 2018 19:32
Vache_nantaise
primos

Tu me rappelles le pilote Jack Findlay à la fin des années 60 !
A ceux qui dénonçaient les circuits naturels avec des arbres sur les côtés, il répondait outré qu'il n'avait jamais vu un arbre traverser la piste et que c'était les pilotes qui actionnaient la poignée de gaz et le levier de frein...C'était le bon temps !

jeudi 06 décembre 2018 20:11 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
outremer

Je ne récrimine pas, je constate. Et quand j'ai failli me tuer vraiment en pilotage il ne m'ai jamais venu à l'idée a postériori d'en rendre responsable un autre que moi-même. Vivre ce type d'évènement est d'ailleurs très intéressant, à condition de survivre pour pouvoir l'analyser, car si cela va vraiment très vite, curieusement cela se déroule en vous au ralenti avec une vision parfaite et incroyablement lucide de la situation et sans aucune émotion immédiate. Vous êtes simplement le spectateur d'un destin que vous avez initié mais sur lequel vous n'avez plus aucune action possible.
Le GPS est utile mais n'a pas les vertus que vous lui attribuez en navigation aérienne basse altitude. Les choses les plus dangereuses ne sont visibles que très tardivement, d'autant plus que vous allez vite et que les conditions visuelles sont dégradées particulièrement à la tombée du jour soleil en face et brume de soirée.
En bateau cette ambiance est quasi magique, en avion elle est très inconfortable. Ce type d'expérience, presque banale en avion si on vole vraiment, est difficile à faire passer, comme il est difficile pour un navigateur maritime, qui navigue vraiment, de faire passer les fortes sensations quand on se sent menacé par les éléments.
Anecdote: Il y a longtemps près de Lognes entouré à l'époque de très grands champs, un type est obligé de se poser en catastrophe sur panne de moteur. Le champs choisi lui paraissait vraiment idéal.
L'avion a réussi à percuter le seul pylône en plein milieu du champs.

jeudi 06 décembre 2018 21:20
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Sélection naturelle : ne survivent que les pilotes capables de piloter.
C'est plutôt pas mal, non?

vendredi 07 décembre 2018 08:09
Vache_nantaise
primos

Ah c'était pas des gonzesses la bande à Findlay....

vendredi 07 décembre 2018 09:28
Missing
moana29s

C'est même très bien la sélection naturelle, mais la limiter aux actes individuels, même si on peut accorder la bonne volonté à leurs auteurs, ça fait quand même petit joueur ! Heureusement il y a les guerres et les épidémies qui de tout temps ont contribué à réguler un temps soit peu la prolifération incontrôlée et incontrôlable de nos semblables ! Malheureusement dans nos pays "démocratiques" et dits "civilisés" ce sont de belles traditions qui se perdent, et il nous faut hélas compter maintenant que sur certaines régions exotiques et soucieuses de l'espace vital pour assurer l'harmonie écologique en devenir ! Et je trouve d'ailleurs qu'il est irresponsable et ingrat de notre part, pays occidentaux, de leur laisser porter tout le poids de la charge de régulation naturelle !

vendredi 07 décembre 2018 10:33
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Bien d'accord avec toi : il serait temps que nous nous y mettions aussi.

vendredi 07 décembre 2018 10:41
Missing
outremer

Même en sachant piloter quelque engin que ce soit le destin peut vous attendre au tournant, à moins qu'il soit en fait écrit.
Mon instructrice devait monter dans un Fouga Magister pour une démo de voltige à deux avions. Arrive en retard une autre personne pressée qui plaide pour partir avant elle. Elle accepte. Les deux avions se percutent en vol. Pas de survivant.
Un groupe de pompiers du Titanic recrutés pour continuer à essayer d'éteindre le feu de charbon dans la soute à charbon dont la cloison étanche a cédé en dernier, ont décidé de débarquer juste avant le départ. Ils pouvaient faire un choix éclairé.
La sélection naturelle est à la base de toute la biologie.
Je ne peux qu'être pour.
Pour espérer survivre il faut ne pas être au mauvais endroit au mauvais moment.
Quand on est passager d'un moyen de transport on voit les choses autrement (Perso, je déteste l'avion de ligne, véritable cercueil volant. Pourquoi autant de gens confient-ils leur destin à de pareils engin?).

vendredi 07 décembre 2018 17:28
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Tant que tu emploiera des formules du style : "Pour espérer survivre" tu n'auras pas la réponse à ta question.

En quoi le fait de survivre serait-il un "espoir"?

C'est cette position qui met en avant le fait d'être vivant comme étant "mieux que" ou "moins bien que" qui est absurde et qui fout le bocson.

Quand on est vivant, on existe.
Quand on est mort, on n'existe plus.

Être vivant, ce n'est ni mieux ni plus mal, c'est juste "comme ça", provisoirement.

Avant on n'existait pas et après on n'existera pas non plus.
Il y a juste deux moments qui peuvent être pénibles : naitre et mourir mais avec un peu de bon sens, on devrait pouvoir faire quelque chose pour faciliter le second.

La mort est nécessaire et, malheureusement, notre civilisation judéo-chrétienne a un peu tendance à vouloir l'oublier.

vendredi 07 décembre 2018 19:12
Vache_nantaise
primos

Je ne crois pas que ce soit la religion qui évacue la mort.
Les religions au contraire subliment le passage de la vie terrestre à une autre vie .
Le culte des morts est bien présent et fait l'objet de rites dans toutes les religions .
Le matérialisme au contraire a tendance à vouloir occulter ce saut dans le néant....

vendredi 07 décembre 2018 19:36
Sans_titre
1
Nemo Dictateur consensuel

Je ne parle pas de religion mais de culture.

Sur la seconde partie de ton post, les religions ne "subliment" pas.
Elles inventent juste un concept d'au-delà pour vendre leur camelote.

Quand on est mort, on n'existe plus, tout le reste n'est que du marketing.

vendredi 07 décembre 2018 19:50
Avatar
totor

"Quand on est mort, on n'existe plus"
Pour ça, il faudrait essayer avant de dire...
Comme disait Boris Vian
"Je voudrais pas crever
Avant d'avoir goûté
La saveur de la mort..."

dimanche 09 décembre 2018 17:46
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Je suis assez porté sur la viande et, en particulier, la viande crue que je consomme en grande quantité (à poils, à écailles et à coquilles).

Je peux te garantir que je n'ai jamais remarqué la moindre réaction d'un des très nombreux steaks tartares, sushi et autres coquilles saint jacques, que j'ai consommés au cours de mon existence.

De la même manière, je n'ai jamais remarqué la moindre différence notable dans le fonctionnement des différentes espèces de mammifères qui pourrait ne serait-ce qu'évoquer une quelconque exception chez l'Homme.

Je persiste et signe : une fois mort : on n’existe plus.

dimanche 09 décembre 2018 17:58
Avatar
totor

Je sais que certains slips s'appellent " kangourou ", pour autant, je n'ai jamais vu un kangourou avec un slip.
C'est une des différences ( notables?) de fonctionnement qu'on pourrait remarquer entre l'homme et le règne animal, et je ne suis pas loin de penser qu'en cherchant bien, il pourrait y en avoir d'autres...

Et donc je persiste et je signe également: avant d'affirmer que l'on existe plus une fois mort, il faudrait AMHA essayer. Et revenir pour en parler ( avec ou sans slip, peu importe...)

lundi 10 décembre 2018 00:02 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Le simple fait que personne n'en soit jamais revenu constitue en soi une démonstration que l'au-delà que certains essayent de vendre n'existe pas.

lundi 10 décembre 2018 07:40 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
totor

Dissocions le corps et l'âme, ça sera déjà plus facile pour comprendre...
Je ne suis pas un têtard de bénitier ou un chercheur de SE cinq fois par jour, et je pense être du même côté du comptoir que toi en ce qui concerne le " business "que tu évoque.
Nez en moins ( comme disait Zavatta quand il voulait dire quelque chose de sérieux), j'aime l'idée qu'un au-delà existe après un au-d'en bas, peu importe la forme.
Qu'on n'en revienne pas pour s'en vanter peut vouloir dire que, franchement, on n'aurait rien à gagner à redescendre dans les cales alors que l'air du pont est meilleur.
Ou que nous autres en bas ne sommes pas équipés pour voir /entendre/sentir un retour.
Tout ça pour dire que, comme Thomas chez certains , je crache pas dessus, je demande juste à voir...
( le plus tard possible, hein! )

mardi 11 décembre 2018 00:28
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Que tu aimes ces concepts d'âme et d'au-delà, c'est respectable et ça ne concerne que toi et ceux qui les partagent.

Reste que, au-delà de la trace laissée dans le souvenir des "pas encore morts", un "vivant" qui ne l'est plus n'est objectivement rien d'autre que beaucoup d'eau, du sucre, du gras et quelques acides aminés en vrac.

Contrairement à toi, je ne rajouterai pas le "le plus tard possible" : je n'ai aucune envie de voir ma déchéance, ma décrépitude et cette lente agonie qu'est la vieillesse mais plutôt "le mieux possible" pour que cette mort prévue, attendue, salvatrice, soit la plus agréable possible.

Ce qui fait peur, ce n'est pas la mort mais mourir.
Ce qu'il faut apprivoiser ce n'est pas la mort mais mourir.
Ça tombe bien, c'est justement ce sur quoi on peut intervenir.

Elle est pas belle, la vie?

mardi 11 décembre 2018 08:05 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
totor

Disons que ça m'arrange... Ça me retire de la pression de penser que j'ai éternellement le temps de faire mes choses, même si ça marche moyen pour certains ouvrages, comme sortir les poubelles, par exemple ..
Quand à ta définition du vivant, elle est un peu simpliste, même pour une huître...

Pour le reste, ici quelque chose qui pourrait te plaire, si tu ne connais pas déjà :

http://chabrieres.pagesperso-orange.fr/texts/consolation.html

mercredi 12 décembre 2018 00:55
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Ta réponse est l'illustration du terreau dans lequel pousse les croyances.

Pourquoi veux-tu que le vivant soit complexe?

mercredi 12 décembre 2018 08:11
Avatar
totor

Tu oublies que l'absence de croyance(s) est une croyance en elle-même...

Quand à la complexité du vivant ( "matière" et "âme " sans distinction ), je ne peux que te féliciter si tu trouves le tout simple!!!

( rassure moi, tu exclue la psychologie féminine dans ta théorie, non? )

mercredi 12 décembre 2018 14:56 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
outremer

Point de vue: La vie étant un forme dynamique et instable de la Chimie moléculaire et de l'agitation particulaire, est effectivement indissociable de la mort. La mort de notre Univers pourrait être vue comme l'instant éternel ou chaque particule sera seule immobile à 0°Kelwin.
A notre échelle le recyclage chimique commence à notre mort biologique.
Nous sommes en survie permanente, qu'on le veuille ou non.
C'est le propre de la vie biologique issue d'une forme moléculaire diabolique (ARN/ADN) à qui le hasard (ou la nécessité?) a fourni la possibilité de duplication/adaptation pour maintenir son état alors que celui çi la rend très vulnérable à l'environnement.
Cette molécule ne peut exprimer d'espoir mais conduit au final à un support reproducteur sous forme d'un être disposant d'un super ordinateur biologique capable d'introspection. Le même principe d'homéostasie se traduit donc chez lui par un besoin irrépressible de survivre au delà de sa fonction primaire de reproduction de l'ADN/ARN ("monsieur le bourreau encore une minute de plus" a demandé la Marquise du Barry devant la guillotine").
Cette conscience pour l'homme d'être mortel et de vivre un enfer sur Terre tant qu'il est vivant pose obligatoirement la question du pourquoi. La réponse dans les camps d'extermination nazis était:
"Içi il n'y a pas de pourquoi !!!!". A l'entrée il y avait marqué: "La Joie par le Travail".
On peut ne pas adhérer ou être sensible à la Pensée Religieuse, inhérente au cerveau humain. La force de la synthétique Pensée chrétienne délivrée par un type connu comme Jésus est L'ESPOIR (dans le vie éternelle heureuse, dans ce système) , sans lequel il n'y a aucune raison de vivre l'enfer de vivre sur Terre. D'autres pensées religieuses présentent ce point fondamental d'autres façons. Aucune pensée religieuse ne nie la mort, certaines en faisant le point fondamental.
La pensée matérialiste est aussi une pensée de nature religieuse.
(au niveau manipulation d'une étiquette informatique manipulée par notre cerveau, l'étiquette DIEU et l'étiquette NON DIEU sont strictement identiques. Dans tous les cas on s'entretuera pour cette étiquette. C'est le problème éternel de l'homme).
De nos jours certains se font cryogénisés, d'autres tiennent à garder leurs gamètes ad vitam. Les USA ont envoyé les modules Voyager maintenant sortis de notre système solaire avec un message gravé nous décrivant en espérant qu'une entité intelligente le lira.
L'ESPOIR est indissociable de l'homme, et le DESESPOIR le conduit parfois au suicide.

samedi 08 décembre 2018 00:06
Sans_titre
1
Nemo Dictateur consensuel

Un non absolu pour ta dernière phrase que je réfute complètement.

L'espoir (et de quoi quoi donc, je me le demande) est juste l'ancrage des fonds de commerces que j'évoquais plus haut.

Si j'osais, allez : j'ose, je dirais que c'est juste le bubon qui enfle après une piqure de mystique.

samedi 08 décembre 2018 08:49
Missing
outremer

Vous avez le droit de penser ce que vous voulez.
Les évènements actuels en jaune, rappellent heureusement à notre Président, sans doute encore immature, la distance qu'il y a entre un monde théorique et un monde pratique.
On monde théorique déshumanisé est très séduisant et très confortable pour notre (néo)cerveau dit supérieur mais les structures sous jacentes du cerveau ancien et du cerveau végétatif reptilien s'empressent de nous rappeler ce que nous sommes vraiment.
Même un vrai psychopathe mal câblé d'origine, n'ayant aucune empathie pour son prochain, torturant, violant, tuant pour sa seule jouissance, espère au moins un instant à sauver sa peau.
Sans doute avez vous suivi la progression vers la mort chez un proche ou un inconnu. Avez vous remarqué que différentes phases se succèdent, dont espoir puis acceptation, liées à la physiologie même de cette marche fatale.
C'est triste mais très intéressant et permet de nous regarder avec plus de simplicité et de lucidité.
Physiologiquement parlant la pensée mystique propre à l'homme
peut très bien n'être qu'une expression naturelle et commune des capacités de notre cerveau. Actuellement on met un service un superordinateur parallèle doté de 1 million de processeurs complètement dédié à simuler une partie de notre système de réseau neuronal? C'est une maquette d'un projet 1000 fois plus complexe pour approcher au plus près nos capacités fondamentales.
Qu'une pensée mystique en sorte parmi d'autres ne m'étonnerait pas du tout. Et les religieux du monde pourront affirmer que cette machine, création de l'homme, apporte la preuve de Dieu.

samedi 08 décembre 2018 11:54
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Puisque j'ai le droit de penser ce que je veux, je vais donc en profiter.

Chez tous les animaux que j'ai eu occasion d'accompagner vers la mort, quelle que soit leur espèce j'ai toujours vu de l'appréhension devant l'inconnu, parfois de mêlée l'impatience d'en finir chez ceux d'entre eux qui étaient des humains, mais jamais l'ombre du petit bout d'un espoir de rester vivant.

Pour moi, l'espoir que tu décris est purement culturel et, encore une fois, mercatique.

La façon d'aborder la mort dans notre espèce est strictement culturelle, de même que la façon de structurer ses idées ou d'avancer dans une broussaille d’hypothèses.

Je ne doute pas une seconde que le mode de conception et de programmation d'une machine porte l'empreinte de la culture de son créateur.

Il est donc fort probable que la machine aboutisse à des résultats analogues ou, du moins, voisins dans sa façon de "penser".

Pour terminer par le commencement de ton post, je ne pense pas que les "événements" que tu évoques aient le moindre rapport avec une quelconque profondeur.

Ils sont clairement le simple résultat de l'exploitation d'une communication d'un nouveau mode par des apprentis sorciers, initialement dépassés par le résultats de leurs essais et très largement attisés par tous ceux qui ont intérêt à :
- faire de l'information pour pas cher
- faire parler d'eux pour pas cher
- devenir calife à la place du calife
- jouer à tout casser
- renverser la Constitution
- rétablir la vitesse à 90 sur route
- interdire la soupe à table le soir
- etc.

Pour ce que j'ai pu en juger dans mes conversations, le niveau d'information des acteurs de ces singeries est proche du néant.

La dernière conversation, hier soir, m'a, par exemple, permis d'apprendre que la baisse du prix du baril de pétrole était la conséquence de la pression des gilets jaunes...

Si, si...

Tu comprendras que, dans ces conditions, les explicures fondées sur la distance qu'il y a entre un monde théorique et un monde pratique et les facéties du cerveau reptilien me font profondément rigoler.

samedi 08 décembre 2018 12:46 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar_heo
Seemann

On peut aussi payer le salaire de beaucoup de monde... moi y compris.
Mais à force de mettre des bâtons dans les pales, on arrivera à fermer bientôt une usine quasi neuve à Saint Nazaire.

"Héritage de l’acquisition d’Alstom en 2015, l’éolien en mer n’est encore qu’un pari risqué. GE n’a installé que 74 éoliennes Haliade 150-6 MW d’Alstom, dont les nacelles et les alternateurs sont fabriqués à Saint-Nazaire[...]Elle a compté jusqu’à 420 personnes, mais "n’a pu reconduire 300 intérimaires à cause de ce creux de charge"."
https://www.usinenouvelle.com/article/en-france-general-electric-mal-arme-pour-survivre-a-la-transition-energetique.N748904

Tiens, si tu aimes l'avion, va faire un tour à Schiphol et regarde un peu le nombre d'éoliennes autour de l'aéroport. C'est quoi pour toi "assez près"? Que dit la DGAC?
#NotInMyBackyard

jeudi 06 décembre 2018 09:26
Missing
outremer

Les éoliennes se sauveront pas à elles seules le monde.
Les écolos peuvent le penser et militer pour mais il y a aussi dés intérêts financiers très importants en jeu.
Les terrains d'aviation c'est aussi des terrains qui peuvent beaucoup plus rapporter en immobilier par exemple.
Depuis longtemps la tactique est par exemple de laisser bâtir juste en bordure du terrain pour que les nouveaux habitants protestent contre le bruit, ce qui permettra au final de faire fermer le terrain pour des grandes opérations immobilières. Cela a déjà marché plusieurs fois.

jeudi 06 décembre 2018 12:26
Avatar_heo
Seemann

Je ne suis pas un militant écolo-bobo du 100% éolien. En étant du sérail, je sais bien que ce n'est qu'une partie de la solution.
Je ne comprends pas ton dernier paragraphe.
Quant au niveau des prix de l'immobilier en France, je te laisse en discuter avec les "gilets jaunes".

jeudi 06 décembre 2018 13:20
Missing
outremer

Un grand terrain libre c'est une mine d'or pour les promoteurs immobiliers et les communes à la recherche permanente de financement (pour dépenser il faut aussi des rentrées). Un terrain d'Aviation excite les convoitises dès que la pression immobilière est forte.
La tactique décrite est très vieille et a fait disparaitre plusieurs terrains d'aviation. Un terrain d'aviation banal est un objet de prestige pour une commune mais ne rapporte rien ou crée des charges. Et même les gros terrains posent des problèmes: celui de Toulouse Blagnac devait être vendu au Chinois par exemple.
Anecdote: Il y a 50ans, l'ancien terrain de Lognes a été détruit pour faire passer l'autoroute menant chez Disney. A peine reconstruit à 1km, il était immédiatement cerné de bâtiments neufs qui ont obligé rapidement à modifier le procédure de décollage en prenant une pente plus raide. Pour l'instant il existe encore protégé par son trafic très important.
Il faut bien que les gens se logent. Les grandes villes, Paris en premier, battent des records de prix au m2. En petite Province les prix semblent stables et pas à la baisse.

jeudi 06 décembre 2018 15:44
Avatar_heo
Seemann

OK, donc tu regardes encore par le petit bout de ta lorgnette d'aviateur... Je te rassure, dans l'instruction d'un parc éolien, tous ces paramètres sont pris en compte. Ce sont des installations classées ICPE. Va voir un peu le schmilblick...
http://www.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/

vendredi 07 décembre 2018 09:47
Troll
Papy-Zoom

à Schipol, 3 quasi-accidents par jour (info par un pilote de KLM), sans doute à cause de la fréquentation, mais peut-être aussi par réduction de l'espace?

vendredi 07 décembre 2018 09:48
592982
Chemistrebor

Bonjour l'intox, je vois que le Trumpisme s'est bien répandu.
Quoi qu'il en soit j'e ne vois pas quelles sont les guerres épouvantables au nom d'un idéalisme écologique ?

mercredi 05 décembre 2018 14:41
Troll
Papy-Zoom

La production électrique des PS d'un bateau sera-t-elle suffisante pour compenser la consommation de ses connexions à l'internet?
http://www.slate.fr/lien/65387/cout-energetique-internet-centrales-nucleaires

mercredi 05 décembre 2018 08:13
Missing
(Le-relou-raleur)

Débat stérile, non ça ne couvre pas, et ? Mieux vaut continuer comme avant c'est ça ?

mercredi 05 décembre 2018 08:50
5653
Polmar

Pour les ports, la plus grosse facture est celle de l'eau (potable).
Donc une saine gestion de l'eau serait pertinente.

Pour l'ECS solaire, au lieu de parler de solaire avec appoint fossile, on devrait réfléchir préchauffage solaire.
Car monter la température de 15°C à 35 est facile, même en hiver.
Par contre de 35 à 55 c'est beaucoup plus sophistiqué donc cher.
Et pourtant, il y a besoin d'exactement le même nombre de calories.

mercredi 05 décembre 2018 08:35
Avatarh_o-2
1
Now

Moi je ne branche jamais ( ou quasi) mon bateau au quai et je ne demande pas de réduction pour ma place de port donc tout le monde, sauf moi, fait des économies ... C'est déjà ça non?

mercredi 05 décembre 2018 10:35
Missing
(Le-relou-raleur)

Jai pas poste en taverne pour que ca devie politique ou gilet jaune, j'ai posté en taverne pour que chacun soit libre de participer, compléter, imaginer, sans limites. Critiquer est possible aussi, sachez juste que je suis le genre à ne faire que ce qu'on m'interdit ou deconseil...
Pour info, j'ai parlé de mon idée à une boîte d'exploitation de champ solaire à grande échelle, évidemment eux aussi ont soulevé le problème de la surface restreinte, mais plutôt que des "C'est nul" "C'est mort" "c'est illegal" "bobo" j'ai eu droit à "c'est une super idée qu'il faut compléter par des surfaces à terre mais de notre côté c'est techniquement très facilement realisable et economiquement tres interressant vu que les panneaux sont deja payés" .... a bon entendeur...

mercredi 05 décembre 2018 14:31 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Juste un petit détail a partir du "vu que les panneaux sont deja payés".

Qui paierait le montage nécessaire au raccordement au réseau?
Qui en tirerait les bénéfices financiers?
Quelle serait la part de ces revenus affectée à l'amortissement des PS que j'ai payés ?

mercredi 05 décembre 2018 14:43
Missing
(Le-relou-raleur)

Le postulat de base est que le plaisancier en grande majorité s'est équipé par lui même pour ses besoins de panneaux solaire et si il n'en a pas aucun soucis personne ne le force.

Comme il aime la mer, la nature en général, qu'il n'ai pas pingre lorsqu'on parle d'elle, cela ne luit fait rien d'injecter les ampères qu'il n'utilise pas sur le réseaux de la marina même si il n'y a en fait aucune contrepartie financière plus tangible qu'une baisse global de la consommation de sa marina.

En contre partie la marina elle de son côté pour que le système soit efficient doit investir dans quelques panneaux à terre et les onduleurs mobile mutualisés.

Pas d'injection réseau edf, les bénéfices financiers (chute de coût) me parait ce nécessaire pour l'entretient, l'évolution du parc d'onduleur, etc...

////////////////////////////
Résumé de qui paye :
vous: rien (impot mis à part... )
La marina: quasiment tout

Résumé de qui utilise le bénéfice financier, publicitaire, montée en gamme, etc :
vous: rien
La marina: quasiment tout

mercredi 05 décembre 2018 15:12 *** Message modifié par son auteur ***
Vache_nantaise
primos

T'as une solution encore plus économique et respectueuse pour notre environnement naturel : "Arrêter le bateau "

mercredi 05 décembre 2018 15:11
Missing
1
(Le-relou-raleur)

faux, on en a déjà parlé dans un autre fil.
J'ai un bateau de 74, je vie à bord, 6 mois sur 12 au mouillage le reste au port, bref... on peut faire la liste ya pas plus écolo que la vie en bateau

PS: l'idée du fil c'est transitions énergétique, restons sur ça l'écologie c'est vaste, je peu aussi essayer d'arrêter de respirer un jour sur 2 pour le co2 mais ça rendra pas ma marina autonome et ainsi se passer du nucléaire la journée

mercredi 05 décembre 2018 15:23 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Donc : fuck

JE paye MES panneaux.
JE vends ou j'échange MA production.

Tiens, tu ne te sers pas de ta voiture et j'ai besoin d'aller faire une course.
Je te la prends et, en échange, je te la gare.

P.S. : la course est à 300 km. j'espère que tu as fait le plein.
Sinon, je te rapporte les tickets d'essence pour que tu me les rembourse. C'est ta voiture, non? (anecdote réelle vécue avec un prêt de voiture à un politique ancien ministre qui était l'emprunteur).

mercredi 05 décembre 2018 15:35 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
(Le-relou-raleur)

toujours dans l'excès pour le ministre même pas étonné... trop habitué à ce qu'on paye pour lui.

Est ce que le bénéfice de t'alimenter sans nucléaire via de simple ampère en rab ne te suffit pas à satisfaire ton investissement initial ? ces ampères sont dissipé, disparaisse et ne te reviennent même pas.. c'est dommage..

mercredi 05 décembre 2018 15:43 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Là, tu changes la donne.

Effectivement, si je suis le bénéficiaire des récupérations effectuées aux frais du port ça change tout : je suis intégralement pour.

Pour ce qui est du sort des ampères, ils ne sont pas dissipés, ils ne sont tout simplement pas produits.

Pour ce qui est du nucléaire, j'ai un peu de mal à comprendre le problème si ce n'est, peut être, que, aujourd'hui, les centrales qu'il aurait été raisonnable d'implanter chez les autres sont disposées trop près de chez nous mais, sinon, pas de gaz à effet de serre, pas de pollutions multiples et variées c'est plutôt chouette comme mode de production par rapport aux centrales à charbon, fioule voire aux récupérations de salles de gym (la sueur, ça pue).

mercredi 05 décembre 2018 15:50 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

il te suffit dans ce cas de ne pas t'équiper de PS ou de ne simplement pas récupérer l'onduleur prêté par la capitainerie, grâce à toi le coût d'investissement initial à déjà baissé d'un onduleur !

Le nucléaire civile c'est fini faut s'y faire, plus aucune centrale ne sera construite, et elle "fermerons" une fois leur exploitation terminé, trop de déchet dangereux dont on ne sait que faire, de matière première cher, rare et compliqué à extraire, sur le papier c'était beau oui, d'ailleurs qui ne rêverais d'un magnifique trawler à propulsion nucléaire et tout le toutoin qui équipe les sous marins ? le tour du monde 25 fois sans jamais s'arrêter

mercredi 05 décembre 2018 15:53 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Tu veux dire récupérer l'onduleur prêté par la capitainerie pour revendre la production à EDF qui, lui, la paye...

Pour le nucléaire civil, je pense que tu te trompes et je suis persuadé que, au contraire, ce sera certainement, sous des formes techniques différentes, LA solution d'avenir.

Mais comme on ne t'a pas encore dit de penser ça, tu n'est pas en mesure de t'apercevoir que ton post contient en lui même le fondement de mon affirmation. Relis-toi, c'est étonnant

mercredi 05 décembre 2018 16:00
Missing
(Le-relou-raleur)

pas de revente EDF, simplement moin de facture.

je n'ai pas su trouver dans mon post initial le fondement de tes affirmations qui ferait de moi un être bête et sans libre arbitre et de toi un être supérieurement éclairé et en avance sur son temps, sorry...
Sinon peu importe la question ici c'est, mon électricité est nucléaire, je n'en veu plus, quelle solutions peuvent être mis en place à mon échelle

mercredi 05 décembre 2018 16:10
Sans_titre
1
Nemo Dictateur consensuel

Mais, mon biquet, ce que tu veux : on s'en branle.

Le jeu, c'est de faire ce qu'il faut et de te faire penser ce que tu voudrais qu'on te fasse penser.

Pour ton texte, je t'explique :
tu dis s'agissant du nucléaire : "trop de déchet dangereux dont on ne sait que faire, de matière première cher, rare et compliqué à extraire" (c'est ton texte, il y a même les fôtes).

Demain, on te dira : la matière première du nucléaire était chère, rare et compliquée à extraire, nous ne savions que faire des déchets dangereux, désormais, nous savons valoriser les déchets pour qu'ils deviennent une matière première gratuite, disponible à profusion et à portée de main.

Jadis, la pourriture de forêt pétrifiée ou le jus de dinosaure n'avait aucune valeur et c'était des déchets dégueulasse, puants et salissants. L'énergie, on la tirait de ressources chères rares et compliquées à extraire.

Depuis, on sait utiliser ces déchets.
Demain, si on laisse les chercheurs chercher, les trouveurs trouver, ce seront les détenteurs de décharges nucléaires les saoudiens de l'avenir.

C'est pour cela qu'affirmer, comme toi, "Le nucléaire civile c'est fini faut s'y faire, plus aucune centrale ne sera construite", c'est puéril (et en plus, il y a des fôtes).

Ne t'inquiète pas, je pense qu'une grande majorité de la population se conforme, comme toi, à la pensée collective.

Reste que ce qui fait qu'une pensée est juste n'a rien à voir avec le fait qu'elle est collective juste que, lorsqu'elle est fausse et collective, elle peut avoir des répercutions plus graves.

D'où l'intérêt de la dictature qui perd tout inconvénient à partir du moment où elle devient consensuelle (on fait ce qu'il faut faire et on ouvre gratuitement les salles de spectacle pour distraire le public : tout marche bien et les gens sont contents).

Votez moi.
https://www.youtube.com/watch?v=uT3SBzmDxGk

mercredi 05 décembre 2018 16:26 *** Message modifié par son auteur ***
Troll
Papy-Zoom

Non, on peut mettre les centrales nucléaires ailleurs, regarde la Bretagne.

mercredi 05 décembre 2018 16:03
Troll
Papy-Zoom

Une idée : on pourrait demander aux bateaux qui ont des panneaux solaires de s'équiper de projecteurs à leds pour l'éclairage des pontons : pas de connexions compliquées, et on verrait tout de suite qu'il y a de "bons citoyens" .

mercredi 05 décembre 2018 15:47
Item2
rodrigue

C'est la première utilisation qui m'est aussi venue à l'esprit : facile à mettre en oeuvre, sans aucune interconnexion, et ça économise les bornes et autres lampadaires (qui pourraient aussi être solaires, d'ailleurs)

mercredi 05 décembre 2018 16:40
Avatar_heo
Seemann

et hop! pollution lumineuse!
C'est beau l'écologie!

mercredi 05 décembre 2018 16:42
Troll
Papy-Zoom

Saperlipopette! je n'y avais pas pensé!

mercredi 05 décembre 2018 16:46
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

La nuit, ton PS ne produit rien.

Ta lampe ne s'allumera donc que le jour ce qui va écarter le spectre de la pollution lumineuse.

CQFD

Qui plus est, plus d'éclairage la nuit, c'est plus de noyades et donc diminution de la pression démographique sur la planète, plus de place dans les ports et un enrichissement nutritionnel de l'éco-système halieutique.

Tout bénef.

Merci Jean François

mercredi 05 décembre 2018 16:56 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

on parle ici d'injection direct sur le réseau, pas de batterie, pas de stockage, on utilise ce qu'on produit sur place et si ça ne suffit pas edf complète.
Le solaire ne produisant que la journée vous comrpendrez que l'éclairage n'est pas la priorité

mercredi 05 décembre 2018 16:48
Troll
Papy-Zoom

Je me doutais bien qu'il était difficile d'éclairer la nuit avec la lumière du soleil; mais tu dois savoir qu'il y a des "batteries" sur un bateau, qui peuvent stocker l'électricité produite le jour pour la restituer la nuit.
Il faut tout expliquer!
Mais certains aiment bien les usines à gaz... (idée à creuser...)

mercredi 05 décembre 2018 16:56 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

a vouloir à tout prix démonter et tourner en ridicule toute idée ça en devient risible...
J'ai expliqué le projet de départ, on garde ses batterie pleine et on donne son surplus d'énergie.
Les batteries, c'est pas écolo, ca coute une blinde, ca tient pas longtemps, et de toute manière la conso à couvrir en journée doit déjà être assez conséquente

mercredi 05 décembre 2018 16:57 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

On vend son surplus d'énergie.

mercredi 05 décembre 2018 16:57
Missing
(Le-relou-raleur)

je le redis, dans mon exemple on donne son surplus dont on profitera de toute manière aussi via les installations collectives, à moin que vous soyez vraiment attaché au 10€ que vos 200w de panneau auront produit sur l'année...

mercredi 05 décembre 2018 16:59 *** Message modifié par son auteur ***
Vache_nantaise
primos

Ça ne marchera jamais chez les auvergnats....

mercredi 05 décembre 2018 17:01
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Je te le redis aussi : pour que ça marche, il faute le vendre.

Regarde les gilets jaune. Ce n'est pas à la collectivité qu'ils pensent mais chacun d'eux à lui seul, ensemble.

pour ce qui est des 10€, regarde le merdier pour quelques centimes...

mercredi 05 décembre 2018 17:09
Missing
(Le-relou-raleur)

La captainerie se fera un plaisir de décerné des medailles en chocolat et un bon d'achat mcdo

mercredi 05 décembre 2018 17:18
Troll
1
Papy-Zoom

Tu as demandé "Qu'en pensez-vous?"
Je TE REPONDS ce que j'en pense, c'est tout.

Et je pense que ça ne peut pas fonctionner, suis-je clair?

On n'a le droit de ne penser que comme toi, que ton idée est excellente?
Le concept de pensée unique gagne du terrain tous les jours, il doit y avoir une épidémie actuellement.

mercredi 05 décembre 2018 17:19 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

Svp pas de mauvaise foie, relisez vos interventions beaucoup de sarcasme peu de critique constructive :)
Vous pouvez pensez ce que vous voulez mais Jusqu a présent vous ne vous êtes pas exprimé sur l'injection dans le réseau local du surplus diurne de nos PS donc pourquoi parler de pensée unique ?

mercredi 05 décembre 2018 17:20 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Il me semble que si : on s'est exprimé.

Le bénéfice sera inférieur au coût que se soit sur le plan énergétique, financier et environnemental.

Oui, c'est une critique.
Oui, elle est constructive puisqu'elle devrait te permettre de comprendre qu'il va bientôt être l'heure d'arrêter de penser des conneries et d'aller sortir les cahuettes.

Injecter (contre rémunération) un surplus de production électrique dans le réseau est une excellente idée.

C'est l'idée globalement reprise par tous les margoulins qui vendent du PS aux particuliers, par toutes les entreprises sérieuses qui produisent du courant et elles ne t'ont pas attendu pour le faire.

En revanche, appliquer cette bonne idée à du ramassage de miette est une connerie.
Ce n'est pas l'idée de la valorisation des excédents mais celle du ramassage d'une multitude de miettes qui est une connerie à cause de la complexité induite qui est proportionnelle au nombre d'unités de production et pas au volume de la production de chacune des unités.

Alors oui, tu as en réponse des sarcasmes mais c'est, en ce qui me concerne du moins, du fait que ce que tu proposes, si ce n'est pas une plaisanterie, est une expression de l'écologie dogmatique fondée sur le chemin plutôt que sur le résultat.

Ce n'est pas parce que bouddhisme, judaïsme, chrétienté sont fondés sur des récits dans lesquels le chemin est au moins aussi important que la destination (pour le plus grand bénéfice des exploitants de ces différents fonds de commerce) qu'il est justifié que l'écologie suive ces exemples.

Ce n'est pas le "geste pour la planète" qui est important, c'est l'efficacité de ce geste.

En l'occurrence et pour conclure : ton projet de "xxxxx participatif xxxxx collectif xxxx responsable" (j'ai juste laissé les mots à la mode, pour les xxxx, tu peux remplacer par n'importe quoi, ça passe) aurait autant d'efficacité sur l'avenir de la planète qu'une prière de n'importe laquelle des marques de bigoteries ci-dessus pour gagner au loto : aucune.

Merci de m'avoir autorisé à penser ce que je veux.

mercredi 05 décembre 2018 18:12
Missing
(Le-relou-raleur)

Némo je répondais à papy zoom, tu as bien pris le temps tout du long de démontrer ton point de vue ...
je ne suis cependant pas d'accord sur le terme "miette" avec quelques bateaux en hivernage équipé en solaire on atteint rapidement des dizaines de KW

mercredi 05 décembre 2018 18:17
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Mais à quel prix...(je ne parle pas nécessairement de pognon).

mercredi 05 décembre 2018 18:32
Missing
(Le-relou-raleur)

de 200 a 500€ par bateau, tout dépend de la puissance, ça correspond à peu près à 1 mois de cotisation hivernal

mercredi 05 décembre 2018 18:41
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Ton chiffre est plus près des deux à trois mois hivernaux, mais bon.
Et tu comptes amortir sur combien de temps?
Quelle production par bateau?
Quelles adaptations sur les bateaux eux-même?
Qui va payer les modifications sur les bateaux eux-mêmes?

Fais-nous un beau dossier avec des courbes, des chiffres et on en reparle après.

mercredi 05 décembre 2018 18:52 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

Mon chiffre est son equivalent vaut surtout pour le sud est, Je postais en taverne justement pour lister les points nécessaire, je vais faire ça.
Pour répondre rapidement à la question de l'installation sur le bateau, 3 câbles 10min à la portée de tous : on connecté londuleur au PS et à la batterie, on connecte ça au 220v du quai et voilou, cela remplace le mppt présent, je n'ai pas encore trouvé d'autre solution technique

mercredi 05 décembre 2018 19:56 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Fais un dossier, présente-le et on pourra, ensuite, critiquer sur des bases solides.

mercredi 05 décembre 2018 19:57
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Ah?
Et quel serait le sortilège qui permettrait de savoir que le courant prélevé serait du courant "en trop"?

Je pense qu'il faut rajouter à ton dispositif un ustensile capable de déterminer quand les batteries sont pleines et de dériver ensuite le courant vers ton réseau de récupération.

Si je pends mon cas à moi, mes PS (200W souples et donc blanchis par les UV, disposés en arc de cercle sur la capote de descente sous la furcula) sont reliés à un MPPT sunsaver de chez morningstar.

C'est le régulateur qui gère la charge des batteries mais il ne comporte aucun dispositif prévu pour alerter du fait que les batteries sont pleines et encore moins de dispositif pour détourner le courant lorsque les batteries sont pleines. Ils sait juste maintenir le floating tout seul comme un grand.

Là où est le régulateur, il n'est pas envisageable de tirer le moindre fil supplémentaire sans travaux destructeurs.

Donc : comment vas-tu savoir déterminer la "complétude" des batteries et comment vas-tu dériver le courant?
Qui va payer les travaux de dérivation sur mon navire?
Qui va prendre en charge (là je parle de pognon) la responsabilité de la sécurité de l'installation rajoutée sur mon navire?

mercredi 05 décembre 2018 20:12
Missing
(Le-relou-raleur)

c'est le point que j'ai soulevé deux post plus haut, comme j'ai dit c'est une idée, me vient alors celle d'envisager le transport du dc directement sur la borne de quai via la connection "load" présente sur la plupart des régulateurs?, on conserve alors la gestion du parc, le système actuel, et on centralise l'injection/conversion.

mercredi 05 décembre 2018 20:22 *** Message modifié par son auteur ***
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Pas question

La connexion load va vider les batteries jusqu’au niveau mini acceptable.
Avec un branchement comme celui là, tu me granti d'avoir en permanence des batteries vides.

Pas glop.

D'autre part, si tu te branches, chez moi, sur la sortie load, il va falloir percer le roof pour sortir les fils.

mercredi 05 décembre 2018 20:36
5653
3
Polmar

Sinon, économique et bien pour se faire des copains:
Raccorder le bateau avec PS au bateau voisin qui n'en n'a pas.
Pas cher, et le voisin n'a plus à se raccorder au ponton.
Donc plus de borne sur le ponton et économie pour le port => baisse des charges => baisse du coût de la location (mais là, je rêve )

mercredi 05 décembre 2018 17:51
Missing
(Le-relou-raleur)

c'est une excellente idée assez simple à réaliser avec un chargeur de batterie à batterie mais de faible puissance alors parceque la section des câbles...

mercredi 05 décembre 2018 18:06
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Oui, c'est une excellente idée que celle-là et très nettement plus réaliste que la tienne puisque, au moins, la dimension des moyens à mettre en œuvre est proportionnée avec le bénéfice qu'il est possible d'en tirer.

Et vlan : tu commences à dénigrer et à chercher la petite bête avant même d'accepter de regarder les choses en face...

Tiens, ça me rappelle une histoire de poutre et de paille, je ne me souviens plus bien...

mercredi 05 décembre 2018 18:30
Missing
(Le-relou-raleur)

des fois vous êtes bizarre, la section des cables en dc a été abordé un peu plus haut d'où ma remarque...
et c'est pas un concours ou un faire valloir, chacun propose ses modif/critique c'est tout

mercredi 05 décembre 2018 18:44 *** Message modifié par son auteur ***
Kangoo_2
2
Quizas

t'énerves pas le relou ton idée est sans doute bonne mais développe un pré-dossier avec des spécialistes, pas avec de sarcastiques héossiens puis envoie le dossier à l'ADEME.
pour l'empreinte carbone, en vivant sur un voilier, énergie solaire ou éolienne, déplacement à voile, autonomie alimentaire poissons algues fruits de mer, toilette et vaisselle à l'eau de mer, pied nu vêtu d'un vieux poncho andin, nous n'avons pas trop à culpabiliser ... je n'inclus évidemment pas les plaisanciers à temps partiel du sud-est

mercredi 05 décembre 2018 18:38
Missing
(Le-relou-raleur)

m'énerver ? mais non
Super le lien ADEME je suis en train de regarder c'est pile dans le sujet.

mercredi 05 décembre 2018 18:43
Sans_titre
2
Nemo Dictateur consensuel

Crois-tu réellement qu'il s'énerve?
J'incline à croire qu'il y a une part de jeu dans nos échange et qu'ils sont une façon d'exprimer avec une passion distante les sujets sérieux qui, sans cela resteraient fades.

Beaucoup de plaisanciers se plaignent de payer dès qu'ils touchent terre.
Peut être ne sommes-nous finalement que des Cyrano qui aux deux berges raquent.

mercredi 05 décembre 2018 18:51 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

bon puisque l'argent semble le coeur du problème, si on extrapole la bonne idée de prêter du courant continu à son voisin, ne peut on pas alors simplement relié directement les bateaux sur une ligne DC à quai elle même relié à un onduleur central terrestre costaud ?
Je pensais surement à tord qu'on ne transportaient jamais du DC mais cet article mais fait dire que c'est faux : https://www.usinenouvelle.com/editorial/la-revanche-du-courant-continu.N551468

mercredi 05 décembre 2018 20:15
Dscn1549
2
Julirosien

Je me demande si tu n'as pas l'intention de pratiquer la pêche électrique.....en douce...
Tu sais que c'est interdit hein?

mercredi 05 décembre 2018 22:09
Vache_nantaise
primos

Bon tout ça c'est très bien pour amuser les enfants, mais quand est-ce qu'on roule à l'hydrogène ?

jeudi 06 décembre 2018 09:34
Avatar_heo
Seemann

Ben il te suffit de trouver un Opel Zafira ou une BMW série 7 d'occasion... il doit bien en rester une ou deux en circulation en Allemagne.
https://www.largus.fr/actualite-automobile/un-zafira-a-pile-a-combustible-71239.html
https://www.caradisiac.com/BMW-Hydrogen-7-pas-si-propre-que-ca-194.htm

jeudi 06 décembre 2018 09:44
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Beaucoup plus simplement, n'importe quelle voiture à moteur à allumage commandé est en mesure de rouler à l'hydrogène en adaptant le dispositif d'injection et les réglages.

Un moteur fonctionnant au GNV (97% de méthane, CH4) tire une bonne partie de sa puissance de la combustion de l'hydrogène contenu en grande proportion.

Le rendement est à peine moins bon que celui des PàC mais, en revanche, les couts de développement, mise en œuvre et fabrication sont infiniment moindres que pour les PàC.

Inconvénient, c'est moins glamour et, surtout, ça imposerait que les écolos intégristes surmontent le dogme crétin du moteur thermique source de tous les maux.

Pour ne prendre que cet exemple, je ne pense pas que l'intellect de la confiscatrice de notre capitale soit en mesure d'intégrer ce concept.

Ce qui est comique dans le lien que tu donnes, c'est de se faire des nœuds au cerveau pour transformer du méthane en hydrogène pour le faire consommer par un moteur qui saurait, sans rien devoir faire, fonctionner directement au méthane.

Ecolo, écolo, pour se gratter l'oreille gauche avec la main droite ils passent par derrière le dos

Je serais la planète, j'aurais peur

jeudi 06 décembre 2018 10:00 *** Message modifié par son auteur ***
Vache_nantaise
primos

J'ai un copain qui ne rêve que de faire sauter l'édile séquanaise......... sur ses genoux....

jeudi 06 décembre 2018 10:20
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Monsieur est gérontophile?

jeudi 06 décembre 2018 10:22
Vache_nantaise
primos

Non non il est catalan....

jeudi 06 décembre 2018 10:41
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Il Valls?

On peut toujours rêver que, séduite par des talents de danseur et au détour d'un quiproquo phonétique, elle aille rejoindre son bravache compatriote dans ses oubliettes ibériques.

jeudi 06 décembre 2018 10:54
Missing
(Le-relou-raleur)

Bon jai voulu recharger les batteries de ce pauvre swan 60pieds qui, a mettre tout son budget dans le confort intérieur et le greement, n'avait pas la chance d'avoir des PS, les poissons flottent sur le dos entre nous deux et il semble se dégager une fumée noirâtre de sa cale, jai bon ? vous me conseillez quoi ?

jeudi 06 décembre 2018 12:25 *** Message modifié par son auteur ***
Avatarh_o-2
2
Now

Une fumée noirâtre qui sort de sa cale? C'est tout bon, c'est le signal que fait le chargeur pour dire que la charge est terminé, bravo tu as fait une bonne action !

Bon, maintenant, tu devrais aller faire un tour assez loin de ce bateau... enfin je dis ça, parce que tu as bien mérité de prendre l'air après tous ces efforts... AMHA ...

vendredi 07 décembre 2018 17:47 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

et cest là que les vélos électrique interviennent

vendredi 07 décembre 2018 19:30
Missing
2
Jatim

Bon, pour trancher le sujet on va faire un peu de math.

Partons des postulats suivant :
- Moitié Nord (Bretagne sud/nord)
- Un panneau solaire moyenne de 150W – produit 150 Wh/j en hiver – produit 525 Wh/j en été.
- Environs 1 bateau sur 4 est équipé d’un panneau solaire (25% - certainement beaucoup moins)
- Un gros port a environs 700 à 1000 place de voiliers

On a donc, pour une moyenne de 200 voiliers équipés de panneau solaire sur un gros port :
- 30000 Wh/j = 30 kWh (hiver).
- 105000 Wh/j = 105 kWh(été).

La consommation moyenne d’une personne français lissé sur l’année est
- 3 kWh.

En conclusion :
En hiver : un port peu alimenter 3 petites maisons de 3 personnes.
En été : un petit immeuble de 10 appartements de 3 personnes.

Maintenant partons du postulat qu’il faut compter 1000€ par onduleurs, pose et raccordement compris.
Pour équiper un gros port d’un tel dispositif il faudrait compter 1000 * 1000€ = 1.000.000€.
Comptons maintenant 10% de maintenance sur le prix du neuf:
- 1.1 M€ la première année
- 100 k€ /an

Comparons avec une installation de panneau solaire classique sur une maison :
Le prix moyen d'une installation photovoltaïque s'élève à 13 500 euros TTC en moyenne, fournitures et pose comprises (y compris le raccordement), pour une puissance de 3300Kwh lissé sur l’année. Cela pourvois à la consommation moyenne du foyer avec un excèdent de 200% (revendu à EDF à environs 0.6€/kWh)

- L’installation sur une maison de 150m² couterais donc 13.5k€ (1k€ maintenance), et produirais suffisamment pour 3 foyers de 3 personnes.

On peut en déduire que d’un point de vue écologique et économique, il est donc 80 fois plus intéressant économiquement et écologiquement d’équiper une seule maison en panneau solaire, que de récupérer l’énergie produite par un gros port de Bretagne.

samedi 08 décembre 2018 14:37
Troll
Papy-Zoom

Brillante démo!
tu vends des panneaux solaires pour maison?

samedi 08 décembre 2018 14:42
Missing
(Le-relou-raleur)

desuite l'idée paraît moin bonne.... j'ai abandonné de toute manière après avoir fait le tour du port où je suis et compté les panneaux... yen a peu...

mardi 11 décembre 2018 08:54
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

Tu as abandonné ce que tu disais plus haut :

...c'est surtout toujours la question financière qui est mis en avant alors que le but est simplement de se passer du nucléaire et autre producteur sale et non pas de faire fortune ou même économiser juste consommer autrement

mardi 11 décembre 2018 09:20
Missing
(Le-relou-raleur)

c'était le but de ce post, merci pour le pragmastisme hesossien qui rangera cette idée au fond d'un carton

dimanche 16 décembre 2018 20:58

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums