Tous les forums > HEO Clubs > Tour de France Voile, 1986, de la belle course-croisière
Cette discussion a été migrée dans la nouvelle version v5 de HISSE ET OH.
Consulter dans ce fil dans la version 5-Beta.
Canard-enchainepaint
iff

Tour de France Voile, 1986, de la belle course-croisière

Compte rendu de la participation de la Ville de Sceaux au Tour de France Voile 1986
Bulletin Municipal

vendredi 30 novembre 2018 09:18

Liste des contributions

30287_karibario
2
viking35

Cette année là, j'ai couru les étapes de Camaret à Royan sur St Malo. 7 ième au général.

vendredi 30 novembre 2018 09:29
Je_suis_charlie
2
philou2

Cette année là je courrais sur Le Havre, skipper Benoit Cagnaert, j'avais fait toutes les étapes de méditerrannée.
Super souvenir de l'ambiance et régates intenses.

vendredi 30 novembre 2018 11:44
Avatar_heo
Seemann

Cette année là, j'avais 1 an... premiers bords sur Kelt 7.60

vendredi 30 novembre 2018 12:02
Missing
(ahunuivoile )

les toutes premières années devait etre une sacrée rigolade
j'aurais bien aimé faire partie de la déconne ,mais j'étais trop jeune
ceux d'entre vous qui on connu le meneur doivent en garder de bon souvenir!!
ci dessous un extrait qui traduit bien l'ambiance qui devait régner sur cette régate , un régal ..

extrait de http://amd.alio.free.fr/tfv78.htm

(le second est brestois pure souche. Jean-Yves Le Hir, 27 ans, l’œil vif, la barbe et le cheveu hirsute, marque de son empreinte le Tour de France à la Voile. Non seulement, il dispute 14 éditions comme skipper - terminant dix fois dans les dix premiers et remportant plusieurs fois le classement aux points les premières années alors que le Tour de France à la Voile se joue au temps -, mais forme plusieurs dizaines d'équipiers… sans oublier de leur inculquer le sens de la fête. Car "Bléo" ne se fait pas remarquer uniquement par ses qualités de marin et ses résultats en course. Redoutable et redouté à terre, il est de (presque) tous les coups. Comme ce soir où, avec son ami Carlos - aujourd'hui commandant du remorqueur de haute mer Abeille Flandres à Brest -, les deux compères, déchaînés dans le bar La Pilotine, se suspendent au plafond avant que ce dernier ne s’écroule sur les clients.)...

vendredi 30 novembre 2018 09:37
Canard-enchainepaint
iff

Epoque héroïque avec les Ecumes de Mer !

vendredi 30 novembre 2018 09:43 *** Message modifié par son auteur ***
Ti_beudeff
Denis_35

1er Tdf sur Ecume de mer, on courrait pour La Rochelle (pas sur que ça me rajeunisse tout ça ...)

vendredi 30 novembre 2018 19:00
30287_karibario
viking35

"ceux d'entre vous qui on connu le meneur doivent en garder de bon souvenir!" Il est aujourd'hui député...

Cela dit, sur les 30 équipages qui couraient en Sélection, ceux qui couraient pour une place d'honneur ne rigolaient pas tant que cela . Les meilleurs ne couchaient pas à bord et les courses étaient trés disputées.

vendredi 30 novembre 2018 10:18
Missing
sylvz1

J'ai fait quelques étapes jusqu’à Royan sur le first 30 "Port autonome de Paris" !
Me souviens plus très bien de l'année. et oui, l'ambiance était géniale...

vendredi 30 novembre 2018 10:25
Img_1956
1
phil753

bonjour as cette époque j était sur sélection as la trinité les départ de course était durement disputer et l ambiance super je courait un weekend sur deux as Lorient sur dur dur et l autre as la trinité
de bon souvenir

vendredi 30 novembre 2018 10:51
Avatar
loupeis

eh oui à la trinité, on attend toute la semaine sous la pluie que le week end arrive pour aller se cailler les miches sur le plat bord, des le week end arrivé ; c'est ça ou la nécrose au fond le sa piaule . Que de belle batailles sur les Sélection. J'ai du le faire une fois ou deux , mais plus sur d'autre bateaux .
Mais en Bretagne force est de constater que sur l'eau ça bouge bien, un régal.
Et ce tour a bien vécu c'est une belle invention. A cette époque il y avait beaucoup d'école de commerce et d'ingé , c'était la foire .

vendredi 30 novembre 2018 17:17
Avatar
loupeis

Cette année là on coupait toute les voiles du Tdf 10 par 10 à la main .dacron ciseaux crayons regles et genouilleres.

vendredi 30 novembre 2018 12:11
Avatar
diaoulig

la chaux de fonds n°23 sur rush et selection ado boutonneux souvenirs souvenirs....
putain de coup de vieux que tu nous sert là iff...
jpierre

vendredi 30 novembre 2018 13:54
Canard-enchainepaint
1
iff

Je suis spécialiste de la nostalgie !

vendredi 30 novembre 2018 13:56
Avatar
diaoulig

oui ça j'avais constaté depuis longtemps mais point trop n'en faut.

vendredi 30 novembre 2018 14:10
Avatar_silverbird
1
RATAFIA

C'était mieux avant

vendredi 30 novembre 2018 15:09 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar_heo
Seemann

Niveau solidité des varangues chez Bénéteau, certainement.
Niveau algues vertes... pas sûr!

vendredi 30 novembre 2018 16:47 *** Message modifié par son auteur ***
30287_karibario
viking35

Ces algues vertes sont parfaitement naturelles et ont toujours existés.

vendredi 30 novembre 2018 17:18
Losninos
Hubert, de Cherbourg

Il me semble qu'à Roscoff, une bonne équipe avait déplacé un écume et planté à sa place le long du quai un des mats de rechange pour faire croire à un naufrage ?

J'ai rêvé ou c'est vrai ?

vendredi 30 novembre 2018 16:56
Avatar
diaoulig

c'est marrant,
cette histoire me rappelle quelque chose mais à arcachon au moment du grutage des bateaux pour la med.
c'est un des mats de réserve que francespar trimballais qui avait servi à piéger un équipage désagréable en grutant leur bateau très tôt le matin.
enfin il me semble et je ne saurait être affirmatif.
jpierre

vendredi 30 novembre 2018 18:35
Losninos
Hubert, de Cherbourg

Nous sommes donc deux à avoir des réminiscences

Qui d'autres ?

Je me demande si cela n'a pas été publié dans V & V

vendredi 30 novembre 2018 19:05
Missing
sylvz1

A cette époque, les équipiers changeaient souvent, on ne pouvait pas faire plus d'un certain nombre d’étapes. Il y avait même des débutants, c'était folklo !
Je me souviens d'avoir été aux réglages du "big boy", superbe voile pour les photographes, mais aux réglages !!!

vendredi 30 novembre 2018 16:48
Missing
1
matelot@17523

Côtes d'Armor 22 en 85 du Cap D'Agde à Menton!
Clin d'oeil à ceux qui en étaient!

@ Viking: On dormait à bord et dans un des deux camions d'assistance, et ça ne nous a pas empêché de pas mal nous en sortir!

Hé Hé Hé...

vendredi 30 novembre 2018 17:01 *** Message modifié par son auteur ***
5653
Polmar

Pour moi, ce fut au premier tour, l'année de l'Amoco.
J'avais embarqué sur l'écume de mer des papy sponsorisés par la revue "notre temps" pour l'étape Cherbourg- Saint Malo, ils voulaient des bras jeunes et athlétiques pour le passage du Raz Blanchard; finalement passé travers au courant pour cause de pétole;

Maintenant, suis-je un papy?

vendredi 30 novembre 2018 20:10
Avatar
Alfredoc

en 1987 j'ai fait les étapes en Med, souvent je rigole encore entre moi pour les betises que nous avons fait

vendredi 30 novembre 2018 20:46
Rekin
Kaj

c'était ça ?

samedi 01 décembre 2018 10:28
24h_2017
MojiThau

TFV 84 "Ville de Calais".
J'ai couru de Rochefort à Menton, avec talonnage entre Cap d'Agde et Sète..
Super souvenir.
L'épouvantail: "St Tropez" avec les équipiers de Pajot et Michel Teweles.
Dans les calmes precedant les départs, certains faisaient du ski nautique derrière le Sélection debout sur les planchers.
Super ambiance à terre avec un groupe pop du nord.
Que de bons souvenirs.
Pascal

samedi 01 décembre 2018 11:09
Missing
matelot@19082

L'arrivée du Sélection en 1984 a ouvert la place au professionnalisme et la performance ( arrivée des champions de voile légère , équipes semi pro, ...)
Skipper /navigateur sur Saint Quentin en Yveline

samedi 01 décembre 2018 15:03
Avatar
Steredenn

Pour ma part, juste le souvenir de quelques entraînements d'hiver sur le Sélection "Ville de Boulogne-Billancourt" au départ de Ouistreham. Je me souviens qu'il faisait vraiment très froid au début janvier (quelle année? Fin 80 ?). J'avais été nommé navigateur, mais il n'y avait même pas une règle Cras à bord!

samedi 01 décembre 2018 18:52
Missing
mggcdv

si je me souviens bien c'est à Ste Maxime le coup du bateau faussement coulé et remplacé par un mât planté dans la vase.
Tout comme l'introduction d'un lapin dans un bateau alors que l'équipage dormait. En plus à Sté Maxime les équipage avaient décidés de faire faire demi tour aux voitures arrivant de Fréjus et de St-Tropez.....énorme pagaille la camionnette des flics a subit le même sort!

dimanche 02 décembre 2018 11:54
Avatar
diaoulig

rigolo
nous sommes trois à nous souvenir du même événement mais le situons chacun dans un port différent...
au final peut-être a-t'il eu lieu trois fois ou plus (copy cat ?)
sinon j'ai souvenir d'un bain quelque peu involontaire (oups) de bernard decré en grande tenue pour une réception en mairie des sables ou de saint gilles.
bref beaucoup de "déconnades" loin de l'ambiances hyper pro d'aujourd'hui
jpierre

dimanche 02 décembre 2018 13:18
Cette discussion a été migrée dans la nouvelle version v5 de HISSE ET OH.
Retour forums