Tous les forums > HEO Clubs > Ecole de voile féminine "Femmes d'à bord" France Voile Loisirs
Missing
FVL

Ecole de voile féminine "Femmes d'à bord" France Voile Loisirs

FVL (France Voile Loisirs) est une école de voile agréée par la FFV. Sous forme associative depuis 38 ans; propose des stages de formation réservés aux femmes, encadrés par une monitrice femme... plus d'infos sur le site www.francevoileloisirs.fr

dimanche 09 septembre 2018 16:25

Liste des contributions

  • . doublon Persil pas fané dimanche 09 septembre 2018 21:15
Missing
6
(Le-relou-raleur)

Ah le ségrégatisme féminazi dont personne ne s'offusque, j'adore... ça convenait pas le mixte ? La phobie des bourses ? Haine masculine ? Complexe d'infériorité ?
Le site quand à lui ne laisse rien paraître de ce penchant extrémiste...

dimanche 09 septembre 2018 16:30
Mon_bureau...
1
Persil pas fané

Peut être que les "amusements" décrits comme se passant dans certain centre d'école de voile ne les inspirent pas plus que ça ?
Peut-être n'ont-elles pas envie de gouter à l'humour et la franche camaraderie qui caractérise "les amoureux de la mer"regroupés sur ce site ?

Encore une fois, comme pour le cas du petit nouveau qui arrive pose une question et à la vue des réponses demande "comment effacer sa question/son erreur?" ,
il conviendrait de se demander pourquoi de tels stages voient le jour,
pourquoi tant de "marins" ont des épouses et enfants qui refusent absolument de remonter sur un bateau...
pourquoi Florence Artaud en était arrivée à vouloir mettre en place une course réservée aux femmes...

dimanche 09 septembre 2018 17:03 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Scotland

EN cherchant un peu sur le site, et en lisant bien le post, tu aurais peut-être trouvé le stage "femmes d'à bord" !

Et pourquoi pas si cela permet de féminiser un peu les navigants.es. ?

dimanche 09 septembre 2018 16:51
Missing
1
(Le-relou-raleur)

voilà vous confirmez ce que je disais... pas trop l'envie de me lancer dans ce débat sur h&o ça n'a pas sa place ici, ça ne devrait pas l'avoir en mer non plus d'ailleurs, être humain point barre, ça vous parle ? quéquette foufounette appelez les comme vous voulez on s'en fou, tous égaux quand vient le temps de mourrir et sur un bateau une fois le ciré enfilé vous faites la différence ?!

On pourrait croire que ces démarches vont dans le sens des Femme mais à mes yeux elles leurs nuisent avec ce sectarisme (et je respecte Florence Arthaud) mais pour moi ce n'est pas une solution c'est même un constat d'échec : on ne peut pas vivre avec les hommes à fortiori sur un voilier.
C'est d'ailleurs bien souvent l'opinion de nombreuses Femmes face à tout ces mouvements dit féministe qui prône libération ou égalité de traitement en fonctionnant comme le modèle de ce petit stage : posture d'exclusions, rabaissement ou d'attaque de l'homme.

Alors quand aux exemples cités des couples/familles qui ne se supportent pas en mer, croyez bien que si la mer n'est pas le problème (peu sont ceux capable de la supporter vraiment, la plupart des gens c'est foife et vomis même après pluieurs nav) alors il en aurai été de même à terre peut être dans un laps plus long ...

je pense que hommes et femmes peuvent cohabiter en toute égalité sans le besoin pour l'un ou l'autre de rabaisser, éviter, l'autre genre, pour certain c'est même naturel au quotidien peut être que cela vous choque mais je pense aussi que c'est générationel, la mienne c'est les balbutiement de la libérations des orientations sexuelles, celle de ma soeur et ses amis je peux vous dire qu'aucun mec ne se permettrait de critiquer ou est choqué par l'orientation sexuel d'une personne ou bien même une tenue "trop" sexy, d'ailleurs si un comportement ou langage était machiste elles ne se gêneraient pas pour le faire remarquer.

dimanche 09 septembre 2018 17:23 *** Message modifié par son auteur ***
Mon_bureau...
Persil pas fané

euh... la tactique qui consiste à généraliser un propos pour mieux le déformer est classique, mais ne fonctionne pas.

Ici, il s'agit de stages de voile, durée 5 ou 6 jours.
Je ne vois aucune autre revendication. ( Et quand bien même il y en aurait ? )

dimanche 09 septembre 2018 17:35
Missing
(Le-relou-raleur)

Sectarisme ?Je vous colle la def larousse ?
Qu'apport un stage 100% féminin ? la tranquilité de ne pas croiser d'hommes... vous me suivez ? par ailleurs citez moi un propos que j'ai déformé ?

dimanche 09 septembre 2018 17:39 *** Message modifié par son auteur ***
7591
Capucin

Je crois que cette dérive communautaire n’est que le résultat de l’apprentissage de la voile au pas de charge, ce qui est le cas dans une pure école de voile. Sitôt descendu du train, pas le temps de respirer, de découvrir les autres, on vous embarque sans vous demander votre avis sur un bateau que vous n’avez pas choisi. Vie moderne, vie moderne.

Si au contraire vous choisissez d’apprendre la voile de manière apaisée, par exemple dans un centre de vacances généraliste, qui dans ses diverses activités, propose entre autres la voile, aucun problème. Tout le monde se connaît depuis au moins une bonne semaine.

Ce qui a toujours été mon cas. Un centre de vacances familiales, d’abord pour se reposer. On découvre par hasard qu’ils possèdent des bateaux : dériveurs, croiseurs côtiers.

Première semaine : dériveur en solo.
Deuxième semaine : qui veut embarquer sur croiseur pour 4-5 jours ? Hop, tout le monde se connaît, <s>no woman</s> no cry.
Troisième semaine : il manque un mono, et beaucoup veulent embarquer, tu veux prendre un équipage ? D’ac.

mardi 11 septembre 2018 10:28
Missing
1
FVL

Sans mésestimer la pratique évoquée, en centre de vacances, qui est respectable, on ne peut nier que les "pures" écoles de voile, France Voile Loisirs comme les autres, ont construit des réponses adaptées au plus grand nombre; peut-être contraints par ce que vous qualifiez de "vie moderne"...
D'autant plus si l'objectif est d'acquérir l'autonomie nécessaire pour être skipper, voire devenir moniteur... ce qui requiert nombre de jours à consacrer à l'apprentissage... et pas seulement quelques heures; c'est donc un choix de priorités, le temps nous étant compté;
Par ailleurs, je note avec une certaine inquiétude la pratique qui consisterait, après seulement quelques jours passés sur un voilier habitable, sans autre formation sérieuse, à embarquer un équipage: là, pour le moins, on frôlerait l'irresponsabilité !

mardi 11 septembre 2018 11:34
Missing
11
jdmuys

Le-relou, je ne mets pas en doute ta sincérité, mais ton discours est typique de quelqu'un de privilégié. Ainsi, moi aussi, je suis privilégié, en tant qu'homme, blanc, hétérosexuel, cis-gendered, d'âge mûr. Le premier pas est de prendre conscience que nous n'avons aucun moyen de nous mettre dans la peau de ceux qui subissent au quotidien des petites vexations qui nous semblent insignifiantes à nous privilégiés, mais qui leur pourrissent la vie. Les femmes en font partie. C'est vrai que c'est insensé et que cela ne devrait pas être. Et pourtant, c'est.

Alors bravo à ces initiatives, qui ont déjà pour bénéfices de nous montrer que nous notre société doit d'abord changer, avec nous quand ce n'est pas malgré nous.

dimanche 09 septembre 2018 20:34
Missing
(Le-relou-raleur)

je le suis c'est vrai vous avez raison, d'ailleurs tout ceux qui pratiquent la voile le sont pourtant cette école voit le jour..
Vous savez les "petites" vexations qui leur pourissent la vie, à Nice mes ex compagnes les ont vécu au quotidien, imaginez le footing du matin avec un tazer en main, des gars que je refoule moi même car suivi jusqu'au pied de l'immeuble, ce n'est pas forcément une question de condition... je comprend mais ne prône pas pour autant le repli sur soi qu'entend un post titré "école de voile féminine".

dimanche 09 septembre 2018 21:03 *** Message modifié par son auteur ***
Fb
Dahut d'Ys

Le-relou il faudrait pourtant qu'avec la grande ouverture d'esprit qui te caractérise tu révise, à l'occasion ton jugement. Le " d'ailleurs tout ceux qui pratiquent la voile le sont [privilégiés| est affligeant de certitude... et pourtant...

dimanche 09 septembre 2018 21:35
Missing
(Le-relou-raleur)

c'est être privilégié que d'avoir accès à la mer et un bateau que soit le notre ou pas.
C'est drôle comme les attaque fusent, quelle grande ouverture d'esprit ? j'appel ça être normal, c'est l'inverse que je caractérise d'étroitesse d'esprit par contre.

dimanche 09 septembre 2018 21:52 *** Message modifié par son auteur ***
Fb
Dahut d'Ys

Si c'était aussi simple des milliards d'humains pauvres ont accès à la mer et même aux bateaux sont -ils tous privilégiés ?

dimanche 09 septembre 2018 22:49
Missing
(Le-relou-raleur)

On parle dans ce post de plaisance dans un pays occidental riche

lundi 10 septembre 2018 08:08
592982
1
Chemistrebor

J'ai testé FVL l'année dernière et ai remis un feed back assez positif sur cette petite assoce (ce n'était qu'un stage de une semaine pour essayer, donc ce n'est pas la même chose qu'un feed back chez un organisme testé avec une dizaine de stage..)
En fait , une explication de ces stages est entre autre la promiscuité inhérente en voilier et le fait que ces dames peuvent être un peu "gênées" par la distance réduite avec un équipage de gros ours même s'ils sont sympas et gentils. Et comme dit Persil, il y a de plus quelques gros ours un peu lourds, ou des gars qui vont toujours faire à la place d'une femme considérée avant tout comme un petit être fragile, et du coup elles apprennent moins que si elles faisaient la manœuvre elles-mêmes.. En gros c'est l'idée, donc stage féminin et puis voilou.

dimanche 09 septembre 2018 17:09
Missing
(Le-relou-raleur)

Bon ben comme quoi chaucune y trouve son compte même si je trouve ça dommage de penser que tout les hommes sont des ours plus ou moin rech vous prenant pour des potiches

dimanche 09 septembre 2018 17:19
592982
Chemistrebor

T’inquiètes pas dans le stage que j'ai effectué, on était 4 gros ours (moi inclus) et une seule équipière très sympa qui s'est très bien insérée. J'ai la prétention de croire qu'on était (un peu) sympas aussi et c'est fort probable qu'avec un ou deux abrutis, ça aurait moins plaisant. Et du reste même en stage de femmes, ils auront aussi leur petite part de "chieuse" et emmerdeuse en tous genre..
Mais si cette formule amène un "plus" dans les cursus de formation des équipières, c'est plutôt positif..

dimanche 09 septembre 2018 17:48
Fb
Dahut d'Ys

On peut comprendre... Au fil des miles parcourus, arrivées de port et/ou écluses traversées des relou bien lourdingues on en croise un sacré paquet sur l'eau. Sans aller jusqu'à dire que c'est la majorité , heureusement.

dimanche 09 septembre 2018 17:21
Jambedebois
9
JambeDeBois

On ne peut que saluer cette initiative. Les femmes sont tellement en avance sur nous ! Nous aussi on veut une école de voile avec des cours réservés aux hommes avec un moniteur homme. Cela permettrait de naviguer l'esprit libre, loin des considérations sexistes, des gestes gênants et des remarques déplacées. Sans parler des rapports de séduction imposés ou désagréables. Plus de regards indiscrets ou de propositions ambiguës. Après tout, la moitié des habitants de cette planète sont des hommes qui ont aussi droit d'exercer une activité entre hommes s'ils le souhaitent. Un peu de ségrégation sexiste positive, une vision moderne de la vie au 21e siècle : les femmes d'un côté, les hommes de l'autre et tout le monde est content.
.
C'est sûr que ça va gêner les personnes rétrogrades qui restent sur les vieux schémas selon lesquels les femmes et les hommes seraient contraints de se côtoyer tous les jours peu importe les activités, ou pire encore : de devoir supporter l'autre sexe le restant de leur vie s'ils vivent la tragédie de s'aimer. Heureusement, on se libère de plus en plus de ces schémas archaïques ! Peut-être nos enfants verront-ils le temps béni où nous serons totalement libérés du dictat de la cohabitation sexuelle. En attendant OUI ! Nous devons saluer toutes les initiatives qui permettent la ségrégation sexiste : les supermarchés unisexe, les banques unisexes, les écoles unisexes, les hôpitaux unisexes, les salles de concert unisexes, les pharmacies unisexe ! Courage, le chemin est long, mais nous y parviendrons si nous gardons le cap !

dimanche 09 septembre 2018 17:33
Missing
dimanche 09 septembre 2018 17:39
Mon_bureau...
Persil pas fané

Bel exemple d'utilisation de la première méthode de Shopenhauer
dans l'art d'avoir toujours raison.

je cite:

STRATAGÈME 1
L’extension. Étirer l’affirmation de l’adversaire au-delà de ses limites naturelles, l’interpréter de la façon la plus générale possible, la prendre au sens le plus large possible et l’exagérer.
Par contre, réduire la sienne au sens le plus restreint qui soit, dans les limites les plus étroites possibles. Car plus une affirmation devient générale, plus elle est en butte aux attaques.

// suit quelques exemples puis conclusion //

C’est en utilisant de tels stratagèmes dialectiques qu’un auteur révèle que, en son for intérieur, il est conscient d’avoir tort.
"

dimanche 09 septembre 2018 18:09
Jambedebois
6
JambeDeBois

J'ai refusé de lire Schopenhauer (avec un C après le S, la culture c'est comme la confiture...). En revanche, j'ai beaucoup appris de Joule et Beauvois.
.
Blague à part, le sexisme n'est qu'une des multiples expressions de la xénophobie. Très franchement, en tant qu'homme, je supporte d'avoir des colle au train qui gloussent benoîtement et font des effets de chevelure ou des efforts de conversation, tout en sachant que je suis mari et père de famille. Ce qui est aussi lourd et fréquent. Je suis aussi très attaché à mon pays et mes voisins bretons. Cependant, il ne me vient pas à l'idée une quelconque ségrégation sexiste ou une jugulation de l’immigration. La terre, comme la mer, est à tout le monde et tant qu'il y aura des hommes et des femmes, des blancs, des roux, des jaunes, des noirs et des bronzés, il faudra bien accepter de vivre ensemble avec bienveillance.
.
Je suis fis de ma mère, et père de ma fille, je ne me sent ni porc, ni lourd, et je ne porte pas dans ma masculinité les gênes de la domination ou du viol. Ces dérives sexistes, dont le féminisme et l'androphobie, sont nauséabondes, et toutes leurs expressions schlinguent. Nous n'aurons jamais autant à gagner qu'en vivant ensemble dans le respect, le partage et l'harmonie. Merci, bisou, merci.

dimanche 09 septembre 2018 18:47
Mon_bureau...
Persil pas fané

On écrit fils, avec un "l".... la syntaxe, ça se respecte, surtout quand on veut donner de leçons...

c'est bien comme ça que l'on fait, non ? on commence par faire une petit pique ad hominem, ça place son homme (avec un tout petit "h" ) et ça cloue le caquet.

Mais c'est comme le sarcasme ou l'ironie : ce ne sont pas des arguments.
Juste la manifestation d'un rejet.

dimanche 09 septembre 2018 18:57 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
(Le-relou-raleur)

j'ai beau vous lire à part attaquer en essayant d'y mettre le plus de vocable possible vous ne faites pas grand chose, aucune réponse constructives simplement des tentatives de déconstructions qui ne change absolument rien au fond. il semble aussi que vous ne répondiez plus quand cela ne va pas dans votre sens...

dimanche 09 septembre 2018 19:10 *** Message modifié par son auteur ***
Mon_bureau...
Persil pas fané

Bah. J'ai donné mon avis.
Je lis tes messages et n'y trouve aucun argument.
Je ne vois pas ce que je pourrais répondre autre que : message tentant de masquer son absence d'argument par des arguties, en apportant l'origine de cette analyse.
Au delà de ça, que dire ?
rien

dimanche 09 septembre 2018 21:12
Mon_bureau...
Persil pas fané

. doublon

dimanche 09 septembre 2018 21:15 *** Message modifié par son auteur ***
Mon_bureau...
Persil pas fané

/méthode de la meute ON/ :
"faudrait quand même lire avant de répondre !"
/méthode de la meute OFF/


rappel de mon message, qui manifestement n'a pas à l'heur de te plaire au point d'y consacrer les 30 secondes de sa lecture :

"Peut être que les "amusements" décrits comme se passant dans certain centre d'école de voile ne les inspirent pas plus que ça ?
Peut-être n'ont-elles pas envie de gouter à l'humour et la franche camaraderie qui caractérise "les amoureux de la mer"regroupés sur ce site ?

Encore une fois, comme pour le cas du petit nouveau qui arrive pose une question et à la vue des réponses demande "comment effacer sa question/son erreur?" ,
il conviendrait de se demander pourquoi de tels stages voient le jour,
pourquoi tant de "marins" ont des épouses et enfants qui refusent absolument de remonter sur un bateau...
pourquoi Florence Artaud en était arrivée à vouloir mettre en place une course réservée aux femmes..."

=> à comparer avec le message de jdmuys, plus bas, qui reprend le même thème, et que tu as liké à la façon fessbouc.

/ Mode meute on : / Il est vrai que ne contenant que 3 lignes , tu es parvenu à le comprendre entièrement, celui-là"
/Mode meute OF/

(c'est chiant, hein, ces piques continuelles en mode attaque ad hominem. C'est pourtant la pratique régulière voire systématique d'une vingtaine d'habitués de ce forum... pas habitués, il est vrai, à ce qu'on l'utilise envers eux : ils se sentent alors insultés, les petits...)

dimanche 09 septembre 2018 21:28
Jambedebois
JambeDeBois

Désolé pour le l, faute de frappe. Je ne rejette rien, je combat juste la xénophobie, sous cette forme, comme sous une autre.

dimanche 09 septembre 2018 21:08
Mon_bureau...
Persil pas fané

C'est pas pour la faute de frappe qu'il faut être "désolé" , mais pour le
"avec un C après le S, la culture c'est comme la confiture."

on peut avancer un argument en évitant de poser d'abord ses couilles sur la table ...
bon, c'est plus facile quand on a des arguments...

et tu te demandes encore pourquoi les femmes désirent se retrouver entr' elles pour faire de la voile ?

Je ne vois pas ce que vient faire ici la xénophobie : hostilité à l'égard des étrangers, de ce qui vient de l'étranger.
Mais c'est le principe de l'argutie que de tout mélanger généraliser...

dimanche 09 septembre 2018 22:25
Avatar
hi

@jambedebois : tu as raison, mais tu fais l'amalgame entre la ségrégation, qui est une attitude excluante, et le simple désir de se regrouper occasionnellement entre pairs, ce qui est plutôt incluant. Peu importe que ce soit entre femmes, entre hommes, entre fans de foot ou de scrabble, entre blonds ou entre brunes, entre quinqua ou entre ados post-pubères, entre anglophile ou entre drosophiles...

dimanche 09 septembre 2018 19:57
Mon_bureau...
Persil pas fané

Faudrait-il, selon le principe d'anti ségrégation, interdire tous ces clubs heo-trucs, excluant de fait qui ne possèderait pas le 470 ou n'aurait pas son port d'attache à Ouitreham ?
Je devrais être à fond pour, puisque n'appartenant à aucun de ces regroupements hautement grégaire et ségrégationistes...

dimanche 09 septembre 2018 21:14
Jambedebois
3
JambeDeBois

Je crains hélas que je ne fais aucun amalgame et je le prouve. Tu remplaces femmes par blanc, français, riche, ou autre, et ça prend au contraire une tournure tout à fait nauséabonde : "Sous forme associative depuis 38 ans; propose des stages de formation réservés aux blancs, encadrés par un moniteur blanc... plus d'infos sur le site..." Tu vois, la forme elle même est ségrégationniste. Le fait qu'on trouve naturel ces formes de repli sexiste en dit long sur notre société ou des décennies de guerre des sexes ont conduit à ce que l'on trouve ce genre de choses tout à fait normal et de bon ton. Cela renvoie à la glorieuse époque de Céline où l'antisémitisme ou la supériorité raciale colonialiste faisait partie de la norme. Et bien aujourd'hui, c'est la ségrégation sexiste qui est la norme, et c'est à mon sens un mal qu'il faut combattre.
.
Il se trouve que je passe mon permis bateau en ce moment. Il y a une femme et sept hommes en cours avec moi, ce qui est au dires de notre enseignant plutôt rare. Je n'ai noté aucune attitude déplacée vis à vis de la stagiaire féminine qui est considérée tout à fait comme les autres, et qui n'a pas l'air d'être mal à l'aise non plus. Le fait de proposer des stages féminins encadré par une femme présuppose qu'il pourrait y avoir un problème si le stage était animé par un homme ou si un homme figurait parmi les stagiaires. Si ce n'est pas le cas, quelle est donc la raison de créer un stage exclusivement féminin si ce n'est l'androphobie ? En quoi un stage 100% féminin serait-il différent ou meilleur ?

dimanche 09 septembre 2018 21:26
Avatar
hi

L'argument qui consiste à remplacer "femme" par "blanc" est spécieux. Les charges historiques et sociales que ces mots comportent sont différentes, voire opposées. Quand on oppose "blanc" à n'importe quel autre groupe humain, on oppose dominants et dominés. Quand on oppose "femme" à "homme", c'est l'inverse. C'est entrain de changer, mais ca reste encore vrai.

dimanche 09 septembre 2018 21:42
Jambedebois
1
JambeDeBois

Je reste très sérieux sur ces sujets. Je ne vois aucune velléité de dominer ou de se laisser dominer dans notre société, dominants/dominés un postulat sexiste. L’inversion de cette domination est une velléité féministe d'ailleurs : la prise de pouvoir par les femmes. Sauf que le remède n'est pas pire que le mal, c'est simplement inversé. Cela n'est pas plus juste. Objectivement, les déséquilibres existent dans les deux sens. Bon courage pour un homme pour décrocher un poste dans les Ressources Humaines ou la Communication. Pourtant est-ce la volonté des femmes d'exclure les hommes de ces postes ? Est-ce la volonté des femmes d'obtenir la garde exclusive des enfants en cas de divorce ? Cela n'aurait pas de sens, soyons honnêtes. Ce postulat de domination est juste inexact, on ne peut baser aucune théorie et encore moins une solution là dessus.
.
Les populistes d’extrême droite ou les religieux intégristes ont aussi juste "le simple désir de se regrouper entre pairs", et c'est fondamentalement ça la xénophobie ! Le sexisme est de la xénophobie. L'humanisme c'est précisément le contraire et c'est ce que je défend.

dimanche 09 septembre 2018 22:36
Arzach_avatar
Misurarca

@Hi;
Malheureux !
Ne touches pas aux drosophiles sur Hisse et Oh !!!
Tu vas te faire écarteler !

lundi 10 septembre 2018 13:12
Missing
2
vannina

"et je ne porte pas dans ma masculinité les gênes de la domination ou du viol."

la domination est une construction culturelle. et elle peut s'exercer en dépit de son auteur, dirai-je.

je peux comprendre que dans un lieu d'apprentissage des filles préfèrent être hors de portée d'un individu qui pense qu'il a à décider car il est un mec (ce qui ne veut pas dire qu'il serait grossier, violent etc)
sans doute certaines ont besoin de tels lieux pour se lancer dans la voile. d'autres non.

dimanche 09 septembre 2018 22:35
Jambedebois
1
JambeDeBois

Vous présupposez que parce qu'un homme est homme il va nécessairement dominer, soit par machisme, soit en dépit de sa volonté. C'est violent comme postulat. Envisagez-vous qu'un homme puisse être l'égal d'une femme ? Envisagez-vous qu'il puisse être un participant comme les autres ?
.
Et quid de la monitrice femme ? L'enseignement est il meilleur selon le sexe ? Un moniteur homme est-il nuisible au bon apprentissage d'une femme ? Ces postulats posent éminemment question...

dimanche 09 septembre 2018 22:42
Missing
8
vannina

j'ai vécu le fait que l'homme était systématiquement positionné en position d'autorité, je n'ai qu'à regarder la façon dont j'ai été traitée et la façon dont mon frère a été traité.

je dis simplement que bien des hommes se sentent autorisés à décider parce qu'il sont des mecs, éduqués à se positionner comme tels, et qu'ils ne traiteront pas les femmes comme des personnes avec les mêmes aptitudes qu'eux, sans pour autant le savoir!
des femmes subissant cela peuvent très bien avoir envie d'un espace protégé pour apprendre la voile, ce n'est pas un drame.
un stage de voile n'est pas une piscine municipale, des gens ici confondent les problèmes.

"C'est violent comme postulat."
c'est violent de se rendre compte que l'on n'est pas pertinent parce qu'on n'a pas une paire de c... c'est d'autant plus violent que cela n'est jamais assumé comme tel.
j'ai vécu cela dans ma vie professionnelle : pas avec "mes" mecs (mon équipe), avec mon DG qui ne pouvait croire qu'une femme puisse faire autre chose que de la DRH ou de la com. un type dans ma position et avec mes arguments (hautement rationnels et techniques) aurait été entendu : une femme ne l'était pas.

je ne dis pas que cela ne change pas.
je pense que certains milieux ont puissamment évolué quand d'autres zones de la société sont encore dans des logiques de domination.

dimanche 09 septembre 2018 23:03
Jambedebois
3
JambeDeBois

Je sens beaucoup de souffrance dans votre commentaire. Vous prenez votre expérience comme une norme universelle. Pour vous le genre masculin est inexorablement dans ce paradigme. Or cela n'est pas la norme. Votre expérience explique, mais n’excuse pas vos propos sexistes. Les femmes n'ont pas besoin d'être protégées de la présence des hommes, ni l'inverse. Pour les deux sexes, seulement une minorité, certes très visible, pose problème.

dimanche 09 septembre 2018 23:48
Img_0491
Calou

Un sarcasme comme je les aime ! !

dimanche 09 septembre 2018 18:15
Missing
jdmuys

dixit le privilégié, qui s'arroge le droit de savoir ce qu'elles (ou ils) doivent ressentir au quotidien dans *leur* situation.

dimanche 09 septembre 2018 20:37
Jambedebois
JambeDeBois

Qui s'arroge un droit ici ? Et de quelle situation parle-t-on ?

dimanche 09 septembre 2018 21:30
Capture_du_2017-10-08_14-45-14
2
Che

Hum, j'ai étoilé jambedebois par erreur évidemment !

dimanche 09 septembre 2018 23:22
Jambedebois
JambeDeBois

Je vous rend votre étoile :)

dimanche 09 septembre 2018 23:49
Missing
2
DomNomade

Anecdote=
l'autre jour en me balladant le long de la rue qui longe ma lignée de pontons, j'entends une voix (...mâle ...) gueuler sur un ponton voisin
"Mais non, non, et non, pas comme ça !!' ( je n'ose confirmer si j'ai entendu un juron derrière, je n'en mettrais pas ma main à coupêr mais ...)
Je vois le voilier ( oh ... un 30 pieds pas plus...) s'arrêtant au catwayu dans un temps de demoiselle, et Madame courant en tous sens sous les injonctions .. viriles? .... attrapant pointes avant, courant vers la garde, pendant que Mossieur tient (bien serré , hein!) son canote sur le côté ...des fois qu'il se sauverait? ..., sans bouger ni un orteil ni un petit doigt, laissant Madame suer avec ses haussières et aller venir jusqu'à ce que l'amarrage soiut bien terminé ( des fois qu'il se sauverait encore, hein ?)

Le pire c'est que si ça se trouve Madame aime la voile , allez savoir ?
Et si ça se trouve ... elle serait ravie de souffler un peu loin d'une persppective de virilisme obtu ... dans un stage des Femmes d'à bord par exemple ? pour respirer ?
... si ça se trouve ?
un peu comme on aime aussi des fois sortir entre potes, entre mecs ( sans être des masculonazis, hein ? ni des extrémistes ?) sans perturber l'ordre du monde et de la relation sociale ....

je connais (un peu) cette assoce ... qui en aucun cas ne mérite de tels qualiticatifs ni une telle volée de suspicion injurieuse
Faudrait juste raison garder ... un petit peu, des fois, les MECS !!!

dimanche 09 septembre 2018 18:11
Jambedebois
3
JambeDeBois

Les hommes n'ont pas le monopole de la connerie. Ma voisine est une harpie qui fait la même chose avec son pauvre et résigné mari.

dimanche 09 septembre 2018 18:50
Missing
jdmuys

oui et alors?

dimanche 09 septembre 2018 20:38
Jambedebois
2
JambeDeBois

Il n'y a pas plus sourd que qui ne veut pas entendre... Simplement il y a des cons et des connes sur terre, et c'est pas près de changer. Sauf que si on présuppose que l'être masculin est de fait un problème, c'est de l'androphobie pure et simple. Et qu'on ne s'y trompe pas, je suis autant défavorable à la stigmatisation des "bonnes femmes" qu'à celle des "bonhommes". Il serait temps de désarmer la guerre des sexes et de trouver non des solutions d'isolement, mais des solutions de vie en harmonie.

dimanche 09 septembre 2018 21:37
Missing
2
FVL

je n'imaginais pas créer un tel débat en évoquant ces stages réservés aux femmes ! pour information, France Voile Loisirs organise majoritairement des stages ouverts aux deux sexes, qui généralement, sauf exceptions, y trouvent leur compte. Les stages "Femmes d'à bord" ne sont qu'un plus... pour celles qui le souhaitent...
a voir sur leur site www.francevoileloisirs.fr

dimanche 09 septembre 2018 18:19
Jambedebois
2
JambeDeBois

Pourquoi cette ségrégation ? Avez vous des stages réservés aux hommes ou bien le potentiel commercial n'est pas avéré ?

dimanche 09 septembre 2018 18:52
Missing
FVL

France Voile Loisirs a mis ces stages en place à la demande d'un certain nombre de ses adhérentes; avec la volonté, pour elles comme pour tous, de répondre au mieux aux attentes formulées. il n'y a aucune ségrégation...!!! du reste, la grande majorité des stages proposés par France Voile Loisirs sont ouverts aux femmes comme aux hommes ! avec une devise : "Vivre et partager la mer"

dimanche 09 septembre 2018 18:57
Missing
3
(Le-relou-raleur)

Quand on propose des stages réservés aux femmes, avec équipage 100% femme, c'est donc qu'on se pose pour proposer une "solution" à des problèmes de compatibilité avec le sex opposé, il est bien normal que vous obteniez des réactions telle que la mienne ou plus fine comme celle de jambe de bois et je ne comprend pas que vous vous offusquiez que l'on traite du cœur même de la raison de votre stage

dimanche 09 septembre 2018 19:05
Jambedebois
3
JambeDeBois

Je comprends que vous ne pensiez pas nécessairement à mal. Pour moi c'est un problème que vous ne voyez pas l'aspect ségrégationniste de ce genre d'offre. Je comprends qu'il s'agit de créer un débouché commercial en tentant de capter par ce biais une clientèle probablement minoritaire. Proposeriez-vous si on vous le demandait des stages réservés aux non-musulmans ? Aux hétéros ? Comprenez que limiter des stages à une partie de la population n'est pas laïque et pose problème. Réserver des stages aux hétéros laisse à penser qu'un problème existe avec l'homosexualité. C'est le même sentiment avec un stage réservé aux femmes, par les femmes pour les femmes. Je suis sûr que si vous faites l'effort, vous comprendrez.

dimanche 09 septembre 2018 21:44
Mon_bureau...
Persil pas fané

Moi, je vous souhaite d'organiser autant de stages composés exclusivement de femmes que vous n'en réalisez qui sont composés uniquement d'hommes. Pour ma part, je n'y vois aucun ségrégationisme (qui serait d'ailleurs illégal...), et je ne pense pas être le seul dans ce cas.

Une question : selon votre expérience, qu'est-ce qui différentie un stage équipage féminin d'un autre (mixte ou homme) ?

dimanche 09 septembre 2018 22:04 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
DomNomade

J'ai beaucoup navigué avec vous, ( amtiés à tous, et à Denis ...) pendant un temps.
et 20 ans après avoir fait un stage "chef de bord" chez vous, je reçois toujours vos infos par mail avec plaisir ... J'ai même parfois navigué à vos côtés avec mon propre bateau comme simple invité de vos rencontres amicales.
Je loue ici votre constance qui déborde souvent le simple cadre d'un stage, et connais l'état d'esprit FVL

J'ai trouvé ces réactions proprement insupportables !!!

Amitiés à vous et continuez à faire découvrir la voile comme vous le faites ...

Dominique

dimanche 09 septembre 2018 18:27 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
1
JambeDeBois

Ce qui est insupportable chère Dominique c'est le sexisme, qui revêt de nos jours des formes bien discutables.

dimanche 09 septembre 2018 18:53
Avatar
2
totor

Pour qu'il y ait égalité, il faudrait aussi des stages de formation réservés aux hommes.
Au moins autant....

dimanche 09 septembre 2018 18:57
Missing
DomNomade

" cher" me conviendra parfaitement, je n'ai pas encore envisagé de transition, ni de faire un " coming out" et en tout je ne le ferais pas ici si je devais en faire un ....
Je dis simplement qu'il faut raison garder sur les qualificatifs employés ...

Et puis en matière de sexisme il ne faut pas tout confondre, si on on attaque le falaise complète et pn a de quoi faire avant de plomber un stage de voile et disqualifier une assoce qui ne le mérite pas ....

dimanche 09 septembre 2018 19:01
Jambedebois
JambeDeBois

Désolé, Dominique étant un prénom ambigu, j'ai présupposé à tort que tu pouvais être une femme, ce qui reste une valeur positive, autant que d'être un homme. J'ai pas tout compris avec "le falaise complète et pn". Je n'ai pas de raison de croire que l'école n'est pas sérieuse ou que le stage n'est pas de qualité. Il ne s'agit pas de plomber le stage. Je trouve juste qu'on va trop loin niveau sexisme et que la ségrégation, fut-elle positive n'est pas la solution. En revanche, il faut aussi comprendre que tout le monde ne verra pas une telle offre de manière positive. Le sexisme est un sujet sensible.

dimanche 09 septembre 2018 21:52
Missing
4
jdmuys

Ma réaction: qu'avons nous fait, nous tous, qui sommes collectivement la société, qu'avons nous fait, qu'ai-je fait, pour que des femmes éprouvent un tel sentiment d'insécurité, qu'elles aient besoin d'exclure les hommes pendant une semaine pour aller apprendre la voile que nous aimons tous tant?

Ou peut-être: qu'ai-je trop ignoré pour qu'elles en arrivent là?

dimanche 09 septembre 2018 21:03
Mon_bureau...
Persil pas fané

question qui reprend en substance mon message plus haut... et que ne risquent pas de se poser certains pour qui la "faute" ne peut venir que d'elles, bien entendu.

dimanche 09 septembre 2018 21:18
Jambedebois
1
JambeDeBois

C'est un post avec beaucoup de bon sens jdmuys, merci. Oui, la société n'a pas assez puni la violence faite aux femmes, l'inégalité civique et salariale, le déséquilibre sexiste aux postes de décision, et j'en passe. La société n'est toujours pas au clair avec ça et c'est purement inadmissible et une honte pour un pays qui prétend donner des leçons d'humanisme au monde entier. A côté de cela, il ne faut pas oublier que les discriminations et les déséquilibres touchent aussi la gent masculine dans certains métiers ou certaines situations. Ce ne sont pas pas des sujets unipolaires.
.
Le problème est que, à l'image de la lutte des classes, dans les luttes sexistes, les rapports sont exacerbées et ça nous a conduit à des dérives tout aussi inadmissibles (chiennes de garde, SOS papa, etc.) que l'on considère à tort comme légitimes ou acceptables sous prétexte de la persistance de ces déséquilibres sociétaux. Or comment penser que l'instauration d'une préférence féministe contrebalancera les déséquilibres sociétaux actuels et passés ? Comme pour l'immigration, le ghetto n'est pas plus la solution que l'intégration. La solution est dans l'acceptation des différences et dans le juste partage. Et les espaces de repli identitaire, dont ce stage 100% féminin, demeurent éminemment clivants et nourrissent la césure entre les deux sexes.

dimanche 09 septembre 2018 22:18
Fb
Dahut d'Ys

# jdmuys

Encore de l'excès dans le propos: "et si au lieu de parler d'un hypothétique besoin d'exclure" on évoquait tout simplement "l'envie et/ou le besoin de se sentir libre" de toute éventuelle insinuation, de vivre sans calculer le moindre geste ou regard, ce ne serait pas plus poche de la réalité ?
Les hommes, y compris ceux qui aiment partager leur vie avec des femmes, ressentent souvent le plaisir de se retrouver "entre eux", alors acceptons l'idée que les femmes y accèdent avec la même simplicité.

Pas même besoin d'évoquer la grande famille des skipper anxiogènes, râleurs et vindicatifs avec leurs compagnes/équipières/mousses qui pullulent sur les pontons pour comprendre et accepter çà..; non?

dimanche 09 septembre 2018 21:45
Avatar
dimanche 09 septembre 2018 22:03
Mon_bureau...
Persil pas fané

mais, contrairement à ce Kolett, FVL ne propose pas un service exclusivement réservé aux femmes, Totor : tu peux t'inscrire, si tu veux... si si : y'a même un témoignage d'homme qui le prouve !

dimanche 09 septembre 2018 22:07
Missing
(Le-relou-raleur)

Il suffisait de titrer "stage voile féminine" plutôt que "école de voile féminine, les femmes d'abord " et rien que ça les reponses prenaient une tout autre tournure, les mots ont leur importance, le titre a lui seul soulève le débat : c'est quoi la voile masculine ? Normalement c'est pas les femmes et les enfants d'abord ?
J'arrête, éclatez vous bien toutes quand même

dimanche 09 septembre 2018 22:18 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
3
totor

J'ai bien compris qu'il y avait 2 types de stages : les mixtes, et les réservés aux femmes .
Comme ils le mettent eux-mêmes :
" Depuis 2015, nous proposons des stages de voile habitable réservés exclusivement aux femmes et encadrés par une monitrice ".

Nez-en-moins, que se passerait-il si un homme voulais s'inscrire a un de ces stages ? On lui dirait non, et pourtant, selon le papier du canard :
" L'article L.121-11 du code du commerce dit bien que le refus de vente est sanctionné pénalement et que cette interdiction s'applique à "toutes les activités de production, de distribution et de services".

Ce n'est sans doute pas aussi clair qu'avec Kolett, mais ca parait tout de même limite, AMHA.

Et ce n'est pas en promouvant ce type de stage " interdit a ... " qu'on diminuera la discrimination faites aux femmes dans la société .

Construire des murs n'a jamais rapproché les gens...

dimanche 09 septembre 2018 22:41
Mon_bureau...
1
Persil pas fané

Je suis OK avec toi... on lui dirait qu'il n'y a pas de refus de vente, pas plus que si le stage demandé était complet... aucune chance d'être suivi par un juge alors qu'il est admis de réserver des demi-journées piscine aux femmes pour des raisons... religieuses.

Mais la question n'est pas les murs qui sont bâtis par cet organisme (y'en a d'autres, sur ce forum, bien plus épais...).
mais les raisons qui poussent les femmes à demander des stages spécifiques... et qu'on ne me sorte pas le pseudo argument du voile ou de la couleur : il ne s'agit absolument pas de cela.

Pourquoi Florence Artaud, qui n'avait certes pas peur des hommes, en était-elle arrivée à imaginer une course réservée aux femmes ? ? ?

Analyse un peu les interventions de ces "mecs", ces zommes les vrais, qui ne savent prendre la parole qu'après avoir déposé leurs couilles sur la table (si tu veux des exemples, au cas où tu ne verrais pas ce dont je parle, y'en a à foison, suffit de demander...), généralement -pas toujours- pour mieux cacher l'absence d'argument réel...
Crois-tu vraiment qu'il s'agit là de détails insignifiants dans leur façon d'être avec les autres sur un bateau ?

Observe les arrivées au port, compte le nombre de femmes qui engueulent leur mari dans la manoeuvre... si tu retires le voisin quitombefortàpropos de JdB (je crois), tu en comptes combien ? moi, jamais vu une seule... par contre, qu'est ce qu'elles prennent, elles !

dimanche 09 septembre 2018 22:56 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

Je suis sincèrement navré pour ces femmes bien mal accompagnées. Si ma fille tombe sur un décérébré de ce genre, je pense objectivement qu'elle sauterait sur le ponton et laisserait le sale type se démerder tout seul, et je l’encouragerait (si je ne pique pas une colère entre temps). Mais pourquoi diable les femmes se mettent avec des c. pareils ? Le fait qu'ils aient une femme à leur côté est un grand mystère pour moi ?!? Il y a tant de mecs biens célibataires...

dimanche 09 septembre 2018 23:00
Fb
Dahut d'Ys

Proposer un havre de liberté et de "respiration" n'est pas "construire un mur"

dimanche 09 septembre 2018 22:52
Jambedebois
1
JambeDeBois

En quoi la présence d'un homme réduirait la liberté ou empêcherait de respirer ?

dimanche 09 septembre 2018 23:02
592982
1
Chemistrebor

Amha, c'est un ressenti psychologique c'est tout, quelques femmes (pas toutes), veulent se concentrer sur l’apprentissage de la voile durant un stage, sans être perturbées directement ou indirectement, faut pas chercher plus loin..

dimanche 09 septembre 2018 23:34 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
1
JambeDeBois

En quoi le fait d'être un homme serait-il perturbateur ? C'est comme dire qu'une femme à bord met la merde dans l'équipage. C'est éminemment sexiste. Ce sont ces présupposés qui sont nauséabonds. Femme ou homme à bord ne change pas le sens du vent, la direction du nord, le cap ou le comportement du bateau...

dimanche 09 septembre 2018 23:55 *** Message modifié par son auteur ***
592982
Chemistrebor

Tu ne fais pas de nuance entre être et ressentir, Ces femmes qui ont probablement vécu ou vu des expériences comme celles déjà décrites, ont un ressenti quand il y a des hommes sur un voilier,or comme elles veulent apprendre sereinement dans une ambiance qui leur permet de se focaliser sur le sujet principal : manœuvrer et skipper un voilier, elles choisissent cette option proposée par FVL... Comme il ne s'agit que d'une option isolée, faudrait demander à FVL le % de ces stages sur le volume annuel, perso je n'y vois pas de sexisme caché. On pourrait se poser la question si cela devenait une tendance égale aux stages mixtes, il y aurait bien l'évidence d'un problème de fond.

lundi 10 septembre 2018 07:42
Avatar
totor

Ouaip, je ne suis toujours pas convaincu par la démarche...

Le mieux qui pourrait arriver aux couples dont le mari engueule la femme a bord , c'est de faire un stage mixte ensemble. Que la femme ait la possibilité de prouver a son con de mari ce dont elle est capable de faire. Et que son con de mari apprenne a accoster sans engueuler tout le monde...

Apprendre ensemble !

Parce qu’être dans un " havre de liberté " pendant 15 jours pour retomber dans la même merde, quel est le but ?

( sans compter que dans toutes mes années d'enseignements, je n'ai jamais vu de gestes/comportements sexistes parmi les encadrants et les stagiaires ... Pourtant j'en ai vu défiler, des zozos... des Tabarly, des flippés, des faignasses, etc,etc...
Je crois que c'est plus un problème terrestre, qui rapporté au milieu de l'enseignement voile, fait tilt et ramene des clients... )

dimanche 09 septembre 2018 23:19
Mon_bureau...
Persil pas fané

"Je crois que c'est plus un problème terrestre, qui rapporté au milieu de l'enseignement voile, fait tilt et ramene des clients."

en l'occurrence, ce serait des clientEs.

c'est donc ça qui fait si peur : de voir des femmes compétentes arriver dans les ports...ou pire : au mouillage !
aie le vieux coup à l'ego du "vieux loup" ...:;)

dimanche 09 septembre 2018 23:44 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
1
totor

Oui, tu as raison, dans le cas precis, ce sont des clientEs uniquement , effectivement.
Pour le reste, tu as tout compris de travers ! ( en ce qui me concerne, en tout cas ...)

Je trouve juste que FVL prends le probleme a l'envers et ne propose qu'une solution a court terme, qui n'en n'est pas une au final.
Un peu comme les habitants des quartiers huppés aux USA qui vivent cloîtrés derriere des murs , pour se proteger des vilains qui sont a l'exterieur. C'est vrai, ca repousse le probleme, mais pas de loin, et surtout ça ne l'efface pas.

J'aurais préféré une solution a long terme, type accentuation de la formation des moniteurs sur ce problème spécifique ( ils le font peut-etre ), reduction de tarifs pour les couples ( qu'ils font peut-etre egalement ), mais même le fait d'avoir des équipages mixtes ne peut etre que benefique pour les quelques bourrins mâles : c'est une opportunité de changer d'opinion sur leurs collègues féminines . Pour rappel, la peur ou la haine de l'autre vient surtout de l'ignorance...

lundi 10 septembre 2018 00:24
Mon_bureau...
1
Persil pas fané

FVL propose ce qui lui a été demandé... C'est là une bonne idée.
Je ne vois aucune haine, hormis dans quelques propos de ce fil.

Je ne crois pas que la solution soit d'imposer la présence d'hommes aux femmes qui ressentent le besoin de se retrouver entre elles, pour le douteux projet qu'elles éduquent les hommes. Ce serait la double peine.

Si des hommes sont choqués que cela se passe ainsi, qu'ils changent leur attitude. Manifestement, on en est encore très loin.
Il ne suffit pas de se décrire comme parfait (et même si on l'est), il faut aussi réagir quand on voit l'attitude déplacée d'un bourrin tout comme on devrait réagir face aux blagues sexistes. A commencer par ces récits de pseudo exploit sensés démontrer la grosseur des couilles...
Or c'est très loin d'être le cas, personne ne réagit.

Se taire, c'est valider le propos.
Et on constate régulièrement sur ce forum fréquenté uniquement de "gentlemen yachters" que c'est l'attitude générale.
Tiens, une femme est intervenue ici pour parler de son problème. Elle a été copieusement insultée, certains ont joué à l'apprenti psychiatre avec un vocabulaire d'instite et utilisé à titre d'insultes des mots particulièrement blessants relevant du diagnostic médical.
Quelle a été la réaction des hommes de ce forum ?

lundi 10 septembre 2018 07:28 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Swanee

"Je ne crois pas que la solution soit d'imposer la présence d'hommes aux femmes qui ressentent le besoin de se retrouver entre elles..."

Et que penseriez vous d'un homme qui demanderai la réciproque ?

:"Je ne crois pas que la solution soit d'imposer la présence de femmes aux hommes qui ressentent le besoin de se retrouver entre eux..."

Ils serait probablement qualifié d'affreux macho, non ?

je rejoins parfaitement les idées du sieur à jambe de bois : arrêtons la ségrégation !

lundi 10 septembre 2018 17:56
Capture_du_2017-10-08_14-45-14
5
Che

Pffff vous êtes vraiment grave s totor et jambedebois ! C'est de la provocation ou vous avez vraiment de la m... dans les yeux ? Ou alors vous êtes tellement imprégnés par des milliers d'années de domination masculine que vous ne voyez même pas l'évidence ?
L'un qui fait des parallèles à tout va, extrêmement douteux parfois (hétérosexuels/homos, voir plus haut,et y en a d'autres), l'autre qui compare maintenant les femmes aux riches voulant se protéger des pauvres !
Faut vous remettre les choses en perspective ? Alors allons-y : une femme meurt tous les 3 jours sous les coups d'un homme (de grâce me répondez pas que l'inverse existe aussi), une nana même pas habillée de manière provocante (tiens, provocante, encore bien un qualificatif donné par les mecs) ne peut pas se promener dans la rue sans se faire siffler ou pire (cf. la jeune femme giflée à Paris récemment), quasiment la totalité des femmes déclarent avoir subi des attouchements sexuels dans le métro, les femmes à compétences égales gagnent moins et occupent moins de postes à responsabilité que les hommes, et des exemples comme ça on peut en trouver a la pelle ... Et vous venez crier au sexisme et a la discrimination quand on met en place des stages pour qu'elles soient certaines de pas se choper un gros lourdaud (dont vous ne faites certainement pas partie je vous le concède) qui va les mater a la manœuvre ou leur expliquer paternellement ce qu'il faut faire !
Allons,redescendez dans le monde réel et faites preuve d'un peu de tolérance s'il vous plaît !
Je dis bravo FVL pour cette initiative, et j'espère que cela aidera à voir plus de femmes sur les pontons, et pas seulement destinées à faire la tambouille, s'occuper des gosses où se faire engueuler par un mec incapable de se remettre en question.

lundi 10 septembre 2018 08:35
Jambedebois
JambeDeBois

Ce que tu présuppose à mon sujet est insultant et inexact. Je crois à ma décharge n'avoir insulté ni dévalorisé personne, au contraire.
.
Il serait heureux de ne pas déformer les propos. Vu que l'aspect sexiste pourtant tangible ne saute pas aux yeux (ce qui est un vrai problème de société), je transpose sur d'autres groupes sociaux qui font actuellement plus ou moins consensus pour que sous cet angle ce soit plus évident. Il fut un temps aussi l'antisémitisme ne sautait pas aux yeux ou un temps ou l'homosexualité était une perversion, c'est une question de représentation sociétale. Au XIXe il y avait des clubs et des activités réservés aux hommes, tout le monde trouvait ça normal et les femmes ont du militer longtemps pour faire ne serait-ce qu'un tennis. Aujourd'hui, interdire une activité aux femmes serait singulièrement scandaleux. En revanche, réserver des activités exclusivement aux femmes ne choque pas sociétalement. Cependant, dans l'absolu, cela pose une sérieuse question de sexisme.
.
Oui, les "perspectives" dont tu parles sont inadmissibles, tant sur les violences, que sur les agressions sexuelles ou encore sur les salaires. Personne n'oublie ni ne remet ça en cause, bien évidemment. Cependant, toutes ces horreurs ne légitiment pas pour autant le repli sexiste. Le respect de l'identité sexuelle, l'égalité sexuelle, on ne l'atteindra pas si c'est à sens unique. Et que les statistiques pointent davantage un genre n'est pas un argument en soi. Car statistiquement, il y a une majorité silencieuse d'hommes qui respectent les femmes, ne les agressent pas et n'ont pas de comportement dominateur. Oui, il y a des monstres et/ou des décérébrés, mais il y a surtout des hommes corrects. La xénophobie c'est justement d'appliquer un présupposé, dont on va trouver des exemples, à l'ensemble d'un genre social. C'est Chirac qui évoque le bruit et l'odeur des populations immigrées. C'est Marine Le Pen qui dit ne pas avoir de problème avec les étrangers, mais que les Français ont bien le droit de rester entre eux.
.
Le repli sexiste c'est exactement la même mécanique : certaines femmes ont subi l’agression ou la pression d'hommes => les hommes sont potentiellement des agresseurs ou des dominateurs => repli sexiste. Philosophiquement moi ça me choque. Je ne fais effectivement aucune différence. Le sexisme, c'est de la xénophobie, quel que soit sa direction. Et je suis tout aussi choqué quand je me trouve en présence de crétins qui, pensant tous les hommes comme eux, se croient fins de débiter des propos salaces et méprisants envers les femmes en présence d'hommes. Je peux pourtant vous affirmer que ces expériences sont plutôt anecdotiques, et que généralement le reste de l'auditoire masculine partage mon sentiment de dégoût. Bien que mes activités me font côtoyer des milieux très différents, il existe peut-être des catégories socio-professionnelles ou il y a une proportion plus importante. Mais de là où ça change du tout au tout, j'ai peine à le croire...

lundi 10 septembre 2018 19:18
Missing
(Le-relou-raleur)

N'importe quoi, extrapolation à la more moi le noeud, personne n'est gêne par le talents de navigation des navigatrice, tout simplement car on ne fait pas de différence...

lundi 10 septembre 2018 08:10
Mon_bureau...
Persil pas fané

oh oh, il n'est pas utile de hausser le ton... les déballer sur la table ou gonfler les muscles ne te fera pas avoir raison, tu sais...

"extrapolation à la more moi le noeud" c'était de l'humour à destination de Totor... Tu n'as donc pas compris ? pas grave, j'accepte tes excuses (euh, là, je rêve : un homme un vrai n'en présente jamais, ah mais !)

" personne n'est gêne par // car on ne fait pas de différence"

Diantre, quelle importance tu as ! tu parles donc au nom de tous les hommes de la mer ? ? ?

lundi 10 septembre 2018 08:38 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

Quel muscle ? On dicute ici, que vous parliez au nom de toute les femmes ne vous posent pas plus debprobleme que ça, qu'est ce qu'il vous choque que jen fasse de même avec les hommes ?

lundi 10 septembre 2018 08:53
Mon_bureau...
Persil pas fané

ah, nouvelle tactique : reprocher à l'autre son propre travers...
on reste dans l'argutie, donc.

Si tu as bien causé au nom de tous les hommes ( comme cela a été mis à l'index ci dessus) ,
pourrais tu faire l'effort de poser correctement ton "argument" en citant exactement l'endroit où j'aurais selon toi parlé au nom de toutes les femmes ? ? ?

lundi 10 septembre 2018 09:16 *** Message modifié par son auteur ***
Fb
Dahut d'Ys

Demande juste aux coureuses leur arrivée dans ce monde de mâles et surtout écoute ce qu'elles en disent

lundi 10 septembre 2018 11:24
Fb
Dahut d'Ys

va passer une heure à observer et écouter lors de l'écluse d'Arzal un jour d'affluence et tu conviendra obligatoirement que le problème n'est pas QUE terrestre ;)

lundi 10 septembre 2018 11:20
Avatar
1
totor

A Dahut d'Ys: On est bien d'accord, mais je parlais uniquement du milieu de l'enseignement voile ( et de mon expérience)

lundi 10 septembre 2018 12:15
Avatar
totor

( Par " Tabarly" , comprendre " gugusse qui se prend pour Tabarly " )

dimanche 09 septembre 2018 23:32 *** Message modifié par son auteur ***
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
5
babouch

Quelques machos blessés hurlent au scandale... Qu'importe, cela n'empêchera aucune femme désireuse de rejoindre un stage non mixte de le faire.
Je ne peux que leur (vous) souhaiter un tout petit peu de remise en question et de prise de conscience de ce qu'est la domination masculine au quotidien, dans tous ses aspects évidents et moins flagrants.
Et souhaiter à vos proches feminins, épouses ou progéniture notamment, de ne pas subir vos caprices de machos incapables de se remettre en question.

lundi 10 septembre 2018 01:08
Missing
(Le-relou-raleur)

En quoi proner la mixité des genre est elle une pensée machiste ? Merci de develloper

lundi 10 septembre 2018 08:11
Avatar
4
hi

Le relou, tu deviens un ayatollah de la mixité

Tu dis que tu ne fais pas de différence entre les talents de navigation des hommes et des femmes, toi qui es un homme et un navigateur affirmés. Ok. Moi non plus, à première vue, je n'en voit pas, et peut être qu'il n'y en a pas. Mais c'est notre point de vue, et peut-être bien que des femmes ont un point de vue différent. Au nom de quoi devrait-on considérer qu'elles n'ont pas à avoir ce point de vue ? Au nom du fait que ce sont, encore et toujours, les hommes qui décident quel doit être le point de vue des femmes ? Si elles se plantent, et si FVL se plante dans ses choix marketing, tu pourras te dire que tu avais peut-être bien raison... et si ca marche, si FVL rencontre le public visé, tu n'auras plus qu'à constater qu'il y a un réel besoin dans ce domaine, que tu trouves ça idiot ou pas.

En tout état de cause, qu'on soit homme ou femme, on n'a pas à condamner une initiative qui répond à une demande sans faire de mal à personne. Ca fait partie de la liberté.

lundi 10 septembre 2018 09:41
Missing
(Le-relou-raleur)

Salut Hi, honnêtement oui...
Justement tu parles de point de vue les intervenant ci dessus en on d'autre mais ça ne plait pas... vous allez me dire "en quoi ça te gêne" ben ça me gêne, pourquoi critiquer l'initiative ? que si je veux naviguer qu'avec des femmes ça mest interdit. C'est un comportement segregatif ya pas à tortiller..
La liberté des un s'arrête là où commence celle des autres

lundi 10 septembre 2018 10:24
Avatar
hi

Je n'ai pas vu où c'était interdit.

lundi 10 septembre 2018 10:47
Missing
(Le-relou-raleur)

Réservé exclusivement aux femmes

lundi 10 septembre 2018 13:13
Mon_bureau...
Persil pas fané

" pourquoi critiquer l'initiative ? que si je veux naviguer qu'avec des femmes ça mest interdit."

Mais personne ne t'interdit de "naviguer qu'avec des femmes" , voyons ! Tu te débrouilles pour les trouver, tu les invites à bord, ou bien tu les inscris en même temps que toi à un stage, je suis certain que CVL en sera heureux.

à trop généraliser, tu te prends les pieds dans le tapis...

lundi 10 septembre 2018 18:14
Missing
(Le-relou-raleur)

euh.. j'ai pas tout suivi, en tout cas le tapis moi je ne le fume pas... Je ne propose pas contre rémunération des stages interdits a tel ou tel sexe point barre. Il ne me viendrait pas non plus à l'idée de le faire dans ma vie de tout les jours

lundi 10 septembre 2018 18:21 *** Message modifié par son auteur ***
Mon_bureau...
Persil pas fané

J'ai cru lire sous ta plume que tu critiquais cette initiative parce que : je copie colle :
"si je veux naviguer qu'avec des femmes ça mest interdit"

je te réponds que non, tu en as farpaitement le droit !
si si.

lundi 10 septembre 2018 18:31
Missing
1
(Le-relou-raleur)

je me suis donc mal exprimé , enfin le reste de mes propos ne laissaient pas de place aux doutes

lundi 10 septembre 2018 18:39
Jambedebois
4
JambeDeBois

Mais il ne s'agit pas d'imposer un point de vue, et encore moins de décider pour les femmes, quelle drôle d'idée ! Je dis juste que ce genre de proposition (qui est un pari commercial exploitant un aspect de la guerre des sexes, restons lucides) est nauséabonde, au même titre qu'un repli sexiste inverse, comme le fait de faire des activités réservés aux hommes, avec des moniteurs hommes. Je trouve cela extrémiste, clivant, non laïque. J'espère que cela ne deviendra pas la norme car si l'on exacerbe les différences et les clivages, cela conduit toujours à la haine qui est déjà bien trop présente sur ces sujets. L'harmonie est-elle donc une utopie ?

lundi 10 septembre 2018 22:04
Jambedebois
6
JambeDeBois

J'imagine que le mot macho est aussi pour moi. Cinq étoiles, voila qui en dit long ! Je suis fils, mari et aussi père d'une petite fille que je veux libre et heureuse. Je respecte toutes les femmes. J'ai participé activement à l'instauration dans mon entreprise l'égalité salariale et la parité. Effectivement, je ne vois pas bien ce que je devrais remettre en question...
.
Ce que tu insinues sans avoir bien lu ce qui a été écrit, visiblement, est un présupposé extrêmement insultant. J'exprime une pensée et je l'argumente, je ne hurle rien et encore moins des propos suprématistes. Saches que toutes les femmes dans mon entourage familial ou professionnel n'ont jamais eu à se plaindre de moi. Je suis une personne de dialogue et d'écoute. C'est précisément ce que je fais ici. Je ne me sens pas particulièrement blessé ; je relève juste l'aspect paradoxal d'une position sexiste.
.
Tu ne sais même pas de quoi tu parles : le machisme c'est l'idéologie de la suprématie du mâle. C'est pas bien compliqué de taxer quelqu'un de macho : il suffit simplement d'avoir un homme devant soi. C'est précisément le pendant de salope : une insulte sexiste, généralement arbitraire, à visée dévalorisante. Oui, je suis défavorable à la xénophobie sous toutes ses formes, dont le sexisme, et dont forcément le machisme ou l'androphobie. Je défie quiconque de trouver dans mes propos la moindre trace de machisme. Je ne vois pas bien sur quoi s'appuyer pour prétendre qu'un sexe serait supérieur à un autre.
.
Bien au contraire, pointer le repli sexiste c'est lutter contre la discrimination sexuelle et l'égalité des sexes. Si vous essayez d'exploiter votre libre arbitre et de réfléchir objectivement à la question, vous conviendrez que l'isolement sexiste ne peut être positif. Pour vaincre les inégalités et la xénophobie, il faut au contraire de la mixité et du métissage. Ce qui est un outil valable contre le racisme l'est aussi contre le sexisme.
.
Encore une fois, il ne s'agit pas de luter contre les rassemblements de femme ou d'homme, on s'en fout royalement. Ce qui pose question est de savoir si l'on valide que la présence de personnes de sexe opposé nuit à la sérénité ou la qualité de l'enseignement. Dans le sujet actuel : valider que les hommes seraient nuisibles, ce qui est violent et loin d'être anecdotique !
.
Je vous invite à méditer également sur la première définition du mot sexisme qui apparaît dans le moteur de recherche google : "Sexisme : Attitude de discrimination fondée sur le sexe (spécialement, discrimination à l'égard du sexe féminin)." La précision entre parenthèse est pour le moins... sexiste ! La discrimination sexiste serait donc davantage à sens unique. Une insulte dirigée vers une femme serait donc sexiste, mais une insulte dirigée vers un homme, comme la qualification de macho, ne le serait pas. Voila précisément ce qui ne va pas dans notre société actuelle. Soit le sexisme existe indépendamment du sexe discriminé, soit il perd de son sens.
.
Je m'étonne de toute cette sémantique et tous ces présupposés qui n'existaient pas voici trente ou quarante ans. Non pas que le féminisme n'existait pas à l'époque, il est beaucoup plus ancien que cela et mature, mais il était exprimé dans la nécessité urgente d'une cohabitation égalitaire. Actuellement, c'est une réelle guerre des sexes qui est à l’œuvre, une quête d'inversion du pouvoir. Et l'on voit poindre comme une normalité des clivages, des stigmatisations, des replis sexistes. Ce n'est pas le monde dans lequel j'ai envie que s'épanouissent mon fils et ma fille. Je leur transmet au contraire d'autres valeurs plus humanistes.
.
La sémantique est très importante dans la perception que nous avons d'un sujet. Par exemple, le "sans domicile fixe" implique la possibilité d'un domicile. Ce qui est dans les faits un mensonge : il n'a pas de domicile tout court. Mais ça édulcore le problème. Les personnes ne sont plus handicapées, mais elles se retrouvent temporairement "en situation de handicap", ce qui insinue la possibilité d'une équivalence fréquente. Or une personne tétraplégique ou cérébro-lésée est éminemment handicapée en permanence. Certes les handicaps sont d'une diversité infinie, cependant il ne faut pas travestir le sens du handicap et ses implications au quotidien. Dans le même ordre d'idée, on ne doit pas laisser croire que les problèmes de rapports entre sexes comme essentiellement masculins à l'encontre du genre féminin. Il existe actuellement une réelle stigmatisation du genre masculin comme potentiellement machiste (ton postulat arbitraire), suprématiste, dangereux et violent. L'écrasante majorité des hommes n'ont jamais violenté ou asservi des femmes, et n'ont pas même eu le début de l'idée de le faire, heureusement ! Ceci dit, sans minimiser tout le mal qui est fait aux femmes, qui demeure inacceptable. Pour le dire autrement : c'est pas parce que tous les cons regardent le football que tous ceux qui regardent le football sont des cons. Merci, bisous, merci.

lundi 10 septembre 2018 21:52
Avatar
1
totor

Tres bon post, JambeDeBois.
Merci a toi !

lundi 10 septembre 2018 22:53
Img_0491
9
Calou

Comment pouvait-on imaginer, il y a près d'un demi-siècle, au moment où la mixité s'invitait, enfin, à l'école, qu'en 2018 il serait nécessaire pour certaines, de se replier entre elles.

Je vois ça comme un renoncement, une capitulation, une facilité, un aveu de faiblesse. On élude plutôt que de s'y coltiner (je n'ose pas employer "s'y frotter").
Échec de l'éducation, abandon de valeurs, œillères sur les causes...

Que s'est-il passé depuis cette époque (1970) ? Peut-on considérer qu'il n'y a eu aucune avancée.

Ma fille, il y a 20 ans, s'initiait à un sport de combat (Taï Jitsu) dans un groupe mixte, sous l’œil aiguisé d'un moniteur rigoureux, ça n'existe plus ?
Pour ce loisir/sport, la voile, je n'aurais jamais imaginé que la non-mixité devienne un argument de vente.

"Quelques machos blessés hurlent au scandale" je vois plutôt des hommes qui savent que les femmes ne sont pas des mauviettes, qu'elles savent se défendre, qu'elles ont d'autres armes, qu'elles sont leurs égales même si physiquement différentes. Elles ne sont pas mieux, pas pire, juste très légèrement différentes, comme les hommes entre eux.

Persil pas fané, je ne peux plus me retenir de te faire une confidence. Si je trouve Skywalk parfois très fin, très malin, JE TE trouve bien lourd, quel donneur de leçon ! Et si tu tentais d'exercer tes talents sur, je ne ne sais pas, http://forum.psychologies.com/ par exemple. Parce que vraiment, te lire est une souffrance.
Et ne me demande pas d'arguments ou de développements, c'est juste un ressenti, et je viens de m'accorder le droit de te faire part de ce ressenti.


Par ailleurs, juste un détail sur la forme, toujours pas de pastille PRO pour FVL qui a lancé un fil de PUBLI-INFORMATION ?

lundi 10 septembre 2018 09:44
Mon_bureau...
Persil pas fané

y'a pas de souci, calou : fond de cale et t'es tranquille. Faudrait pas que tu en tombes malade, hein...

Mais que cela te plaise ou pas, je continuerai d'intervenir.

lundi 10 septembre 2018 09:49
Img_0491
Calou

Mais je t'en prie ! Continue ! Loin de moi l'idée de te priver d'une occupation qui semble si essentielle au vu de ton débit.
Merci de te préoccuper de ma santé, un brin prétentieux, mais merci quand même.
Quant à la cale, ce n'est décidément pas mon truc, la lecture de mon post aurait dû te l'apprendre.

lundi 10 septembre 2018 10:10
Avatar
hi

Je partage pleinement ce dernier point. Pas sur l'échec de la mixité (qui pourrait peut-être devenir un échec si elle est imposée à tout va sans discernement et sans laisser la place au choix), mais sur la pastille "pro". Cette équipe de modos est vraiment en dessous de tout !


Oups, l'accès à la base de données est out, ça vient, ca vient ;-p

lundi 10 septembre 2018 09:59 *** Message modifié par son auteur ***
Img_0491
Calou

Je l'aurais fait par "alerter" si parmi les propositions il y en avait eu une qui correspondait. Mais toujours pas. Et puis c'est pas toujours efficace, et sans aucun retour sur la bonne réception. Quand je pense que je remerciais chaque Héonaute...

"Cette équipe de modos est vraiment en dessous de tout !" Si c'est toi qui le dit, c'est que ça pourrait être vrai ?

lundi 10 septembre 2018 10:26
Missing
(Le-relou-raleur)

Merci Calou je le sentais bien seul... de même je n'ai pas osé faire remarquer la pub gratuite sans étiquette pro puisquapperemnt lorsqu'il s'agit de cet école ça ne gêne personne . ..

lundi 10 septembre 2018 10:18
Avatar
hi

Mais faut oser, faut oser ! Les modos ne sont pas parfaits, ils ne pensent pas à tous les détails , malheureusement...

lundi 10 septembre 2018 10:29
Img_0491
Calou

C'est vrai qu'il est difficile pour certains de s'extraire voire se priver du plaisir très perso voir égocentrique de commenter et participer à un fil pour réfléchir/agir en modo.

lundi 10 septembre 2018 10:41
Avatar
hi

Comme d'habitude tu tentes d'entrainer ou de maintenir la discussion sur le terrain de la modération... c'est dommage, et franchement pas constructif.

lundi 10 septembre 2018 13:02
Img_0491
Calou

Qui a écrit :
"Cette équipe de modos est vraiment en dessous de tout !"
"Les modos ne sont pas parfaits, ils ne pensent pas à tous les détails , malheureusement..."
??

Et puis, bon, Hi, tu n'es pas du genre à chouiner "attaque de la modération" mais plutôt, tel que je te connais, à argumenter et faire valoir tes idées !!

lundi 10 septembre 2018 13:29 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
hi

Ne soit pas si obessionnelle...

lundi 10 septembre 2018 15:54
Img_0491
Calou

Bravo Hi !!! Ça c'est du répondant !

lundi 10 septembre 2018 16:42
Mon_bureau...
Persil pas fané

Calou :
"Je vois ça comme un renoncement, une capitulation, une facilité, un aveu de faiblesse. On élude plutôt que de s'y coltiner (je n'ose pas employer "s'y frotter").
Échec de l'éducation, abandon de valeurs, œillères sur les causes..."

Je ne vois pas grandes différences avec mes réponses.
Ah si, une : je dis que l'échec de la société mentionné, c'est le nôtre. Et que donc NOUS pouvons agir en sorte que cela change... à commencer par notre attitude sur ce forum.

Hors sujet : les cours mixtes de sports de combats existent toujours.
Mais à coté, se sont développés les cours de self défense exclusivement féminins. Peut-on en vouloir à celles qui en sentent le besoin ? doit-on pendre haut et court ceux qui les proposent ?

lundi 10 septembre 2018 10:55
Img_5791
Tacum IV

Toutes ces discussions sur les relations hommes/femmes n'ont rien à faire sur ce forum.

lundi 10 septembre 2018 09:53
Missing
(Le-relou-raleur)

Et pourtant on en fait carrément des stages...

lundi 10 septembre 2018 10:19
Img_0491
Calou

Pour le moins, rien à faire en technique, c'est évident.
"Les news des pros" est pourtant une chouette rubrique pour faire de la PUBLI-INFORMATION

lundi 10 septembre 2018 10:32 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
totor

Déjà, ce n'est pas parce qu'il y a " une réelle demande dans la société " pour ce genre de stage qu'il faut qu'il y ait une association reconnue d'utilité publique qui y réponde.
Tu lance demain un stage " réservé aux homos" ( autre minorité discriminée), ça marche, j'en suis sûr ...
Tu lance un stage " réservé aux Blancs avec un moniteur Blanc " au départ de Marignane, tu fais un carton plein!
Pour autant, est-ce la bonne réponse?

Je ne nie pas le problème de la discrimination des femmes dans la société,loin de là, c'est juste que la réponse n'est pas la bonne, et peut s'avérer dangereuse.

On ne peut pas imaginer combattre le racisme dans le foot en créant des matchs réservés aux Noirs, avec que des supporters Noirs.
Même si pour eux ( minorité discriminée également), ça serait 90 minutes de " havre de paix ", si on veut...
Pourquoi le faire avec la voile?

Meme si ça n'est qu'un stage de voile apparemment bien innocent, j'ai bien peur que ce genre d'initiatives débouche sur des choses moins jolies par la suite.
Après tout, si on continue dans la même veine, pourquoi pas la partie avant des rames de métro réservées aux femmes?
On sait où ça commence, on ne sait pas où ça fini...

Encore une fois, on ne combat pas la discrimination qu'elle qu'est soit en construisant des murs ou des barrières, mais par des ponts ( éducation primordiale).
Comme dit Calou, oui, cette initiative sent le "repli sur soi"

lundi 10 septembre 2018 10:51 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
hi

Encore une fois, je ne crois pas que le parallèle entre condition des femmes et couleur de peau soit judicieux. Ce ne sont pas les mêmes histoires. Par exemple, un homme ne subit "que" le racisme, alors qu'une femme se prend la double peine : racisme et sexisme.

lundi 10 septembre 2018 11:14
Mon_bureau...
Persil pas fané

Je ne réponds pas à la généralisation : ce n'est pas un argument, on peut réfuter tout et n'importe quoi avec cette technique ( par exemple dénoncer ces beuveries à base de moules réservés aux marins du même port st louis ; il y a là une ségrégation ethnique à tout le moins)...
(je précise, à l'attention de certain, qu'il s'agit là d'humour...)

" c'est juste que la réponse n'est pas la bonne, et peut s'avérer dangereuse."
soit.
Quelle serait donc la bonne réponse ? Interdire ce stage ? au nom du fait que ce pauvre relou se croit "interdit de naviguer qu'avec des femmes" ?
en rajoutant que c'est la faute à la société, l'école, la perte de repères etc.

Tu noteras que seuls des hommes réclament une telle interdiction...

Tu relèveras aussi que lorsqu'une femme ose s'exprimer, on prend un ton de commisération pour lui répondre
"comme tu as du souffrir, ma pauvre petite, mais t'as rien compris aux hommes, sont pas tous méchants, en plus tes propos sont sexistes et injustifiés beurk!".
elle est partie tout de suite, sans que personne ne manifeste un regret.
Elle n'aura même pas eu le temps de nous dire en quoi ces stages pourraient leur être utile, la raison d'y participer, etc.
Non rien : tes propos sont sexistes...

Je ne dis pas que c'est ce qu'a pensé l'auteur, mais c'est sans doute ce que l'on peut ressentir en lisant ce qu'i a été écrit...
et si on commençait par là ?

lundi 10 septembre 2018 11:46
Img_0491
Calou

"elle est partie tout de suite, sans que personne ne manifeste un regret." "Je ne dis pas que c'est ce qu'a pensé l'auteur, mais c'est sans doute ce que l'on peut ressentir en lisant ce qu'i a été écrit..."
Je commence par là : Si TOI tu le ressens comme ça c'est que tu es le pire des misogynes.

lundi 10 septembre 2018 11:57
Mon_bureau...
Persil pas fané

ah mais, contrairement à toi, je me considère fautif, en effet...

Dans "misogyne", quel est le mot que tu ne comprends pas ?

lundi 10 septembre 2018 12:02 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
vannina

ici des stats sur les licenciés FFV http://www.ffvoile.fr/ffv/Statistiques/BilanAnnuelTrancheAge.asp

on voit que la part des femmes diminue avec l'âge, ce qui s'explique aussi en partie une part plus faible dans les jeunes quand on remonte dans le temps

chez les benjamins en 2018, les filles sont le tiers de l'effectif, contre le quart voici 30 ans (grosso modo, hein)

lundi 10 septembre 2018 11:28
Mon_bureau...
Persil pas fané

Oui. J'ai du mal à en tirer une conclusion.
Qui a une licence FFV ? pas moi, ni mon épouse.
Je doute que les amis que je croise sur leur bateau habitable en possède une, sauf si bien sûr ils ont fait un stage dans l'année en asso loi 1901.

Cela étant, dans les 6 stages ou croisières que j'ai effectués, jamais aucune femme à bord. Si les femmes représentent 25% des seniors, elles ne me semblent pas apparaitre dans les stages. Pourquoi ?

lundi 10 septembre 2018 11:59
Missing
2
vannina

j'ai des souvenirs lointains de mes stages de voile : les années 70! en commençant par l'optimist pour finir par la croisière en armagnac.

j'ai essayé aujourd'hui de me rappeler ce que je ressentais.
je n'ai évidemment jamais eu de chef de bord femme en apprentissage de la croisière. on n'avait pas vraiment de modèle, pas d'exemple à suivre.
je me rappelle que j'aurais aimé progresser mais que je n'ai pas senti de la part de la structure une volonté de pousser les filles vers le monitorat. je me souviens avoir demandé, une fois, et reçu une réponse qui n'était pas encourageante. j'ai pris cela, à l'époque, comme la marque de mon insuffisance pour prétendre à cette progression. je ne me suis pas posé la question de savoir si la réponse aurait été différente si un garçon avait eu cette volonté.

et il faut le dire : c'était très sympa à bord, très égalitaire dans la pratique, on était des bandes d'ados en vadrouille sur la Manche, avec des chefs de bord à peine plus vieux que les stagiaires, les garçons comme les filles faisaient tout, des manœuvres au nettoyage du bateau en fin de croisière (et recoudre les voiles).
j'étais souvent la seule fille.
une fois je me rappelle une parisienne, qui avait la double peine : parisienne et végétarienne. la malheureuse a respiré les effluves de pâté hénaff pendant tout le stage.

lundi 10 septembre 2018 12:16
Arzach_avatar
Misurarca

Nous avons une licence FFV.

Nous avons fait (en couple) un stage Frace Voile Loisir (je les salue, ils sont sympa) et le skipper (pro) nous a révélé qu'il préférait qu'il y ait au moins une femme à bord, pour l'ambiance du stage.
Mais que parfois il n'y en avait pas.

Si vous avez quelque souvenir des ambiances de travail des années 80' dans des ateliers ou équipes "sans femmes à bord" vous comprendrez vite ce que voulait dire ce skipper...

lundi 10 septembre 2018 13:22
592982
Chemistrebor

Oui Misu, j'ai vécu cette transition dans les usines à partir des années 90 jusqu'à 2000 à 2010.. Avant il y avait encore dans les usines les légendaires calendriers artistiques , et avec le renouvellement des générations et les normes globales de qualités et productivité, tous ça a été dégagé et on a mis en place des ateliers nettement plus "cleans".. Ayant connus le "avant" ,je suis encore surpris de voir comment les ateliers de maintenance (c'est un exemple) et réparation sont propres et lumineux , avec un affichage ordonné. De même que les mécanos ont changés leurs manières de travailler et nous avons quelques collègues féminines dans des départements historiquement assez masculins. Il faut aussi préciser qu'il y a eu une "favorisation" du phénomène pour amener une petite dose de mixité.
C'est vrais que quand on y repense, l'évolution est bien là, mais la bêtise humaine demeure aussi.. Je comprend ce skipper de FVL qui quelquefois doit en faire l'expérience ... Question mentalité et savoir rester cool avec des personnages pas cool du tout, j'aurai moi-même pas fait un bon moniteur du reste .

lundi 10 septembre 2018 14:12
592982
Chemistrebor

http://www.ffvoile.fr/ffv/Statistiques/BilanAnnuelActivite.asp
Intéressantes ces stats, on voit que la partie Habitable a eu un pic en 2010 et diminue depuis... Vieillissement du cheptel et faiblesse du renouvellement .. ? ...

lundi 10 septembre 2018 11:56
Avatar
totor

Je ne suis pas pour interdire, ça n'est sûrement pas moi qui irait alerter "les services concernés" pour tenter de faire interdire un stage de ce genre.
Pour parler comme un politicard: " j'en appelle à la responsabilité de leur initiateurs ".
Il n'y a pas assez de femmes sur le forum pour montrer que, comme tu dis "seuls des hommes réclament une telle interdiction". Pour autant, Calou est une femme, je crois, non? ( de mémoire, je n'ai pas accès à sa fiche depuis mon téléphone).
Autre opinion,j 'ai demandé l'avis de ma douce, elle trouve cette idée de stage stupide.
Ok, ça n'est pas représentatif de la population féminine, on est bien d'accord...C'est juste pour dire...

Mais il faudrait quand même essayer de sortir de ce clivage homme vs femme en bossant ensemble pour des solutions, pas chacun de son côté en faisant séparément sa petite soupe...
Un détail, mais es tu sûr que l'initiateur/ initiatrice du fil est une femme?

lundi 10 septembre 2018 12:10
Mon_bureau...
Persil pas fané

La mienne serait partante, pour un stage de manoeuvres dans les ports... comme quoi.

"Mais il faudrait quand même essayer de sortir de ce clivage homme vs femme en bossant ensemble pour des solutions, pas chacun de son côté en faisant séparément sa petite soupe... "

certes certes... Donc on fait pression morale sur l'initiateur mal-pensant, et... on attend ?
ah si : on réclame que le sujet soit mis au placard. C'est important, de bien ranger ses sujets.

lundi 10 septembre 2018 12:17
Avatar
totor

Non, on n'attend pas.
Je ne sais pas comment ça se passe dans les écoles en France, mais dans celle que je côtoie, un accent très fort est mis sur l'éducation des mômes vis à vis de toutes les inégalités et discriminations ( raciales /religieuses / sexe, etc...). Sur le harcèlement plus encore... Et pour côtoyer ceux qui y sont, ça fonctionne plutôt bien. J'ai confiance pour qu'en l'espace d'une génération, l'école ( si elle s'en donne les moyens et que la société aide) arrive à mettre à plat tout ça et former des citoyens capable d'habiter ensemble sans heurts.
( l'école française à bien réussi à tuer des langues régionales en une génération, donc bon, rien n'est impossible! ...)
Pour l'enseignement voile plus précisément, du temps où j'y bossais, je commençais par laisser la galanterie à quai dès le premier jour. Pour la suite, que t'ai une b.te ou des n.chons, le ciré couvrait tout, donc aucune excuse ni pour l'un, ni pour l'autre quand c'était le moment de faire la tambouille ou de relever le mouillage...
Et ça s'est toujours bien passé de ce côté là...

lundi 10 septembre 2018 14:17
Mon_bureau...
Persil pas fané

@ Totor;
ça se fait aussi dans les écoles françaises...
Si c'est là l'action que l'on tente, on peut espérer, si elle est efficace, un changement de mentalité quand ces enfants-là seront majoritaires dans la société...
une demi période, 20 à 30 ans ?

Donc, ce n'est plus la faute des femmes ségrégationnistes et sans volonté, mais la solution sera chez à la charge de nos enfants.

Et nous, en attendant ? on regarde, et on attend que nos enfants aient grandi. Et on oblige les femmes concernées à attendre, comme nous, ou bien on les envoie former les bourrins...

L'école a surtout réussi à imposer la langue française chez tous les petits Français, on peut le regretter ? mais on parle encore les langues corse, catalane, basque, bretonne, alsacienne, tahitien...il semble même qu'on les enseigne à l'école.
http://media.devenirenseignant.gouv.fr/file/capes_externe/73/9/p2018_capes_ext_lr_breton_757739.pdf

On pourrait rappeler que la même école dans le même temps avait réussi à stopper cette détestable et peu hygiénique habitude de cracher par terre.
Heureusement, un mouvement de jeunesse salutaire met actuellement fin à ce diktat.

lundi 10 septembre 2018 16:56
Avatar
1
totor

Ce qui se fait dans les écoles en France, c'est " l'apprentissage des valeurs qui fondent la République", " les valeurs constitutionnelles de la République française", en gros, comment penser avec les oeillères françaises. ( extraits du programme officiel du primaire).
Moi je te parle des valeurs humanistes, et aussi de comment peuvent penser les autres.
A l'école, fêtent -ils le Ramadan, le Nouvel An Chinois, ou juste Noël et Pâques?
Par chez moi, ils les font tous...

Maintenant, non, l'éducation des mômes n'est pas la seule façon de combattre le sexisme. Dans le cas présent des stages, j'ai déjà indiqué plusieurs pistes, il y en a d'autres, à chacun son boulot.

A propos de l'école et des langues, oui, on ne peut que le regretter. Même si il est bon de connaître une langue étrangère, ce qui a été fait de façon forcée par la France au regard des langues dites régionales et de leurs locuteurs n'est ni plus ni moins qu'un ethnocide.
Et je ne dis pas ça à la légère...

Oui, on peut maintenant suivre un cursus entier en Breton, de la maternelle à la fac, mais ceci seulement grâce aux années de lutte et malgré le freinage constant du côté français.
Rien n'a été donné, tout à été arraché...

Je te rappelle qu'aucune langue dite régionale n'a de statut officiel en France ( à la différence de beaucoup de pays Européens). Aucune reconnaissance, et donc aucune protection.

Pour revenir à ce que je disais au départ, même le fait d'être éduqué dans sa langue maternelle (autre que le français) n'est pas reconnu comme un droit dans la Déclaration des Droits de l'Enfant.
Si c'est ça qu'on apprend en éducation civique en France, ça ne m'étonne guère de vous voir si profond dans la m.rde quand il s'agit de trouver des solutions au problème du sexisme!!!

lundi 10 septembre 2018 19:43 *** Message modifié par son auteur ***
Mon_bureau...
Persil pas fané

Je t'assure que dans les écoles françaises, on travaille sur la violence, le harcèlement, les relations F/G.
Je le sais, je l'ai vu faire, j'y ai même participé.

"A l'école, fêtent -ils le Ramadan, le Nouvel An Chinois, ou juste Noël et Pâques? "
là, tu as raison : on en est à interdire les sapins de Noel dans les écoles publiques, pour cause de religiosité.

Cela dit, dans le collège lycée (privé) de mes enfants, on y fête tout cela, oui. Et sans oublier Hanoucca.
Mais il est particulier à bien des égards...

Je persiste à penser que la solution aux problèmes de société vient d'abord et avant tout de nous. Tous. Pas seulement le moniteur ou le prof.
Dans un fil voisin, des propos bien graveleux sont tenus (sur 2 filles de 20 au lieu d'une de 40, les problèmes de tension horizontale, etc...) reçoivent des "like" (normal, entre zommes, nous les vrais) , sans que quiconque ne réagisse... et c'est pourtant là que se trouve la solution : réagir.
Dans l'éducation contre le harcèlement on le dit bien : ce sont le spectateurs muets qui ont la solution dans leur main... et ça marche.

lundi 10 septembre 2018 22:31
Img_1433
3
Solent

Bon, j’ai évité de lire ce fil jusqu’à présent en pensant qu’il allait partir en vrille et j’ai fini par cliquer, j’ai une excuse, pas un poil de vent..
Ce n’est pas encore le cas, alors je rajoute mon grain de sel avant qu’on y mette l’ancre.
Accessoirement c’est de la pub, mal ciblée mais qui devrait être dans les annonces.

Ce genre d’initiative m’attriste, c’est une tendance de fond de notre société qui révèle que les femmes et les hommes ont de plus en plus de mal à vivre ensemble et c’est désolant.
Les causes sont multiples et les inégalités en faveur des hommes en sont à l’origine sans aucun doute, mais le repli par catégorie n’est pas la solution.

Je préfère des mouvements « rentre dedans » style meeto nettement plus efficaces.

lundi 10 septembre 2018 13:06
Avatar
totor

Le mouvement Femen également, qui, même si il est extrême pour certains, à l'avantage de frapper fort par l'image.

lundi 10 septembre 2018 13:54
1434366123008
Matsyl©

Exactement !!!!! Je suis à 200? en accord avec elles !
J'adore leurs "démonstrations "
Ps: ceci était juste une petite parenthèse hors sujet.
Pour le sujet initial.. après les écoles de voile pour femmes, on va faire les autos écoles pour femmes, supprimer la mixité des écoles comme avant, ou comme dans certains pays actuellement.
En revanche une chose qui est très con, et stupide, c'est que dans les luxueux yachts clubs renommé ,les femmes ne sont pas les bienvenus.

lundi 10 septembre 2018 18:46
5653
Polmar

Déjà en 1976, Bertrand Blier avait commis un film sur la difficultés de cohabiter, femmes/hommes; les plaisirs étant sexués!
https://fr.wikipedia.org/wiki/Calmos

mardi 11 septembre 2018 13:30
7591
1
Capucin

et la cohabitation homme/homme ? J'ai emmené pour une semaine un bon copain du port, qui a son bateau également. Deux jours après je suis rentré sous je ne sais plus quel prétexte, c'était les même conversations qu'au port.

mardi 11 septembre 2018 14:02

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums