Tous les forums > HEO Clubs > Souci avec les leviers de vitesse du cockpit et de la timonerie...
Avatar
Schnaps

Souci avec les leviers de vitesse du cockpit et de la timonerie...


Bonjour,

Mon Fisher 34 dispose de deux leviers de vitesse, un dans le cockpit (que je n'ai jamais utilisé) et l'autre dans la timonerie.
Ce WE, de retour au port après une sortie, en ferlant la voile d'artimon dans le chenal - moteur en route - j'ai dû heurter le levier du cockpit qui s'est légèrement mis en position arrière (il s'agit d'une hypothèse).
Je ne me suis rendu compte de rien, le bateau continuait sa route.

Arrivé au port, lors d'une manœuvre, dans la timonerie, je suis passé par le point mort pour effectuer une marche arrière puis à nouveau marche avant... Et là, RIEN !
Ou plutôt, mon pépère a continué sa marche arrière alors que j'inclinais désespérément vers l'avant - sans réponse - le levier de vitesse dans la timonerie...

Sans rien comprendre, je n'étais plus manœuvrant (surtout avec le pas de l'hélice) et le bateau ne cessait de reculer alors que je poussais le levier vers l'avant.

Je vous passe les détails du jeu de quilles et me pose les questions suivantes :
- dans le cas de deux leviers, est-ce qu'il y a un levier "prioritaire" ?
- comment est-il possible de positionner accidentellement un levier en marche arrière (celui du cockpit) sans que la marche en avant initiée par l'autre levier n'en soit affectée ?
- A part démonter le levier du cockpit (ou de poser une sorte de clavette bloquante amovible), quelle est la solution pour éviter que cet incident ne se reproduise ?

Merci d'avance.

lundi 04 juin 2018 17:17

Liste des contributions

Missing
3
Mamita

Salut et bsr Schnaps,
Tu parles bien d'une double commande monolevier inverseur, mais je pense qu'il s'agit bien d'une double commande mécanique (non électrique)...
Dans le cas de la double commande mécanique,(j'en ai eu !) : il faut "IMPERATIVEMENT" que 1 des 2 leviers de commande soit au point mort...
Si un des 2 leviers n'est pas au point mort, aucun des deux n'agira ! C'est ce qui t'est arrivé...
Donc, le prioritaire est celui qui n'est pas au point mort.
NB: Je suppose que tu as également le même système pour les gazs, c'est aussi le meme principe.
Mamita

lundi 04 juin 2018 19:31 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Schnaps


Bonsoir Mamita,

Merci pour ta réponse qui confirme ce que je pressentais car comme tu l'as très bien compris, il s'agit d'une double commande mécanique.
Je vais réfléchir à un système de blocage amovible pour éviter que cela ne se reproduise...

Je profite d'ailleurs de ce post pour faire un HS en te remerciant également pour une de tes anciennes interventions où tu expliquais la fuite d'ATF d'un inverseur équipant un moteur Nanni par le fait que l'event était recouvert de peinture.
C'était exactement mon cas et grace à ta réponse, j'avais enfin compris l'origine de la fuite de mon inverseur !

lundi 04 juin 2018 23:43
Missing
Mamita

Re,
Pour les 2 leviers, je pense qu'il faudrait mettre une goupille volante de blocage dans le levier qui se trouve au point mort; goupille que tu déplacerais en fonction du poste de pilotage.
Chiant...mais efficace!
Mamita

mardi 05 juin 2018 00:52
Rekin
Kaj

sur les espaces que je connais il existe une manette qui permet de passer de l'un à l'autre sans que ça reste coincé sur les deux ensemble. Peut-être à vérifier aussi

mardi 05 juin 2018 15:01
Missing
Peuwi

Mais c'est génial ce système !
Ils devraient mettre le même dans les avions et les voitures, on l'appellerait la manette "mort à retardement", on ferait des blagues à ses copains, ce serait super drôle ! :D
Sans rire, cela aurait été trop compliqué de les mettre en série ? (avec un bypass à la rigueur)

mardi 05 juin 2018 16:21 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Schnaps


Je relance ce post, car les soucis continuent...

Ce WE, je quitte ma place après avoir bien vérifié que le levier de cockpit est au point mort. Pour éviter tout risque de problème, je retire même ce levier de commande.
Donc je quitte ma place en marche AR en ne manipulant que le levier de la timonerie que je passe ensuite en MAV, et là, rien... grand moment de solitude.
Je demande au copain de remettre le levier de cockpit et de donner des gaz en MAV et là, hop, ça fonctionne...

Par la suite, passage d'écluse pittoresque, le bin'z recommence, on devait jouer alternativement sur le levier de cockpit et/ou de timonerie, bref rien de logique, même en mettant un des deux leviers au point mort....

Pire si je puis dire, selon la position du levier de cockpit prise par le copain, je ne pouvais plus actionner le levier de timonerie en MAV : il était bloqué !

J'ai finalement regagné une place avec l'impossibilité de ralentir, d'où un beau choc sur l'étrave.

Il y a manifestement un souci qui va au-delà de la position de point mort de ces deux leviers.

Le copain qui a re-installé le moteur après sa réparation me garantit avoir tout fait dans les règles de l'art et je le crois, il est sérieux et connait son boulot.

Sachant que je n'avais jamais utilisé le levier de cockpit avant cette série de problèmes,
- est-il possible que le cablage du levier de cockpit ait été mal installé dès l'origine, mais comme je ne l'utilisais pas, je n'en subissais aucun effet ???
- est-ce qu'en "débranchant" les cables du levier de cockpit, je résouds ces problèmes (en attendant de comprendre de quoi il s'agit) ???
- existe-t-il un schéma expliquant la configuration et le branchement des cables pour deux mono-leviers ?

Désolé d'avoir été long et merci d'avance aux connaisseurs...

mercredi 15 août 2018 12:49
Dsc_4864
EMLO

Bonjour, En principe, une double commande doit agir sur un différentiel avec une seule sortie vers le moteur (catalogue SVB https://www.svb-marine.fr/fr/vetus-station-de-double-commande.html). D'autres modèles existent bien entendu.... Si les commandes de gaz et d'inverseur sont séparées, il faut un différentiel pour chaque commande. C'est en tous les cas ce qui existe à bord de mon bateau (trawler avec 2 moteurs et doubles commandes) et cela fonctionne parfaitement. Bonne nav. EMLO

jeudi 16 août 2018 09:37
Dsc_4864
EMLO

re-Bonjour, petit problème avec le lien semblet-t-il... J'ajoute ici le pdf des instructionx VETUS. EMLO

jeudi 16 août 2018 09:42
Missing
Mamita

Re,;
Comme EMLO, je confirme: tu ne peux agir que sur un seul mono-levier pendant que l'autre doit rester au point mort (déjà dit), sinon tout se bloque !
Le gros probleme de ce système est dans les réglages:
la platine support du différentiel de l'inverseur doit être parfaitement a 90° avec le maneton de l'inverseur...,et surtout, l'ensemble des différentiels prennent du "jeu" de fonctionnement: entre le point neutre de l'inverseur, les câbles, les mono-leviers, les platines supports si elles ne sont pas fixées sur le moteur, les différentiels, etc...
Au bout d'un certain temps d'utilisation, on est obligé de tout ré-regler; si un différentiel est mal reglé, surtout sur le différentiel inverseur, car c'est celui là qui est toujours actionné en premier avec les mono-leviers.
Schnaps si ca peux te consoler, avec les "mêmes ennuis" que toi, je suis monté involontairement 2 fois sur mon ponton.... Je te passe les détails des diverses railleries des copains présents!
Mamita

jeudi 16 août 2018 15:16
001-light
Babar74

Regarde là:
http://le.talou.free.fr/dble_commande.htm

Dans tout les cas il va falloir sortir la caisse à outils car un Fisher ça pèse son poids...

jeudi 16 août 2018 19:19
Avatar
Schnaps


Merci pour toutes vos réponses et pour les liens...

@Mamita,
Tu penses bien que j'avais vérifié - plutôt deux fois qu'une - que le levier du cockpit était au point mort (je l'avais même retiré, okazou..., pour le remettre ensuite en catastrophe...).

Concernant "la platine du différentiel qui doit être à 90° avec le maneton de l'inverseur", j'imagine que le maneton est le petit levier latéral désigné par la flèche rouge sur l'image jointe.
Si tel est le cas, la platine est bien à 90°, positionnée sur l'arrière.

Après réflexion et avoir lu et relu tes explications, je pense que le souci provient du levier de la timonerie, qui est le plus sollicité.
En effet, il s'est bloqué à deux reprises durant cette mini-aventure et j'ai du mal à trouver le point mort (que je décèle par contre facilement sur le levier de cockpit).

Ce que je ne comprends pas, c'est qu'en quittant ma place en enclenchant la marche arrière (levier du cockpit au point mort), je n'ai pas pu ré-enclencher la MAV... Il a fallu remettre en place le levier du cockpit qui a été de suite opérationnel.

Est-ce que le câble d'inverseur "déréglé/desserré" au niveau du support du levier de timonerie pourrait expliquer cela, ainsi que les deux blocages qui par la suite sont apparus ?

vendredi 17 août 2018 10:12
Missing
Mamita

Re,
Oui c'est bien de ce petit maneton que je parle.
Les mono leviers agissent d'abord sur l'inverseur dans leur 30° , puis ensuite sur les gazs ; donc oui, le déréglé/dessere au niveau du support peut expliquer en partie ton probleme.
Ton maneton d'inverseur devrait avoir 2 trous, l'un au dessus de l'autre; tu devrais "essayer" également de mettre ton câble inverseur de la platine ,dans l'autre trou du maneton, car celà influe sur le jeu du maneton d'inverseur.
C'est facile et tu en as pour 2 minutes a essayer...
Mamita

vendredi 17 août 2018 11:22
Avatar
Schnaps

OK et merci.
Je vais tester ce WE (sans bouger dans un premier temps).

vendredi 17 août 2018 12:38

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums