Tous les forums > HEO Clubs > [BATEAUX TRANSPORTABLES] Utilisations d'un treuil 12V avec télécommande sans fil
P8010019
PHIL [WINNIE II]

[BATEAUX TRANSPORTABLES] Utilisations d'un treuil 12V avec télécommande sans fil

Bonjour,

Sur un fil de taverne intitulé "La quille, c'est parti", parlant de ...retraite... nous nous amusons de nos nouvelles douleurs, et évoquons des solutions pour nous permettre de continuer à naviguer, malgré nos soucis croissants de "nouveaux tamalous"

Les matelots qui connaissent la liberté et les joies procurées par un bateau transportable sur remorque, finissent par connaître aussi, de plus en plus douloureusement parfois, les contraintes "musculaires" du genre...

En particulier:
1/ A la cale de mise à l'eau, remonter son canote sur la remorque à rouleaux en s'arcboutant sur la manivelle du treuil peut réveiller des tendinites anciennes, et devenir un calvaire au fil du temps qui passe, surtout si on est seul, de surcroît, un malin vent de travers venant toujours dévier le bateau de l'axe de la remontée, pendant qu'on s'échine sur le treuil...
2/ Les (petits) bateaux transportables se mâtent en général assez bien à deux personnes, avec des gardes latérales empêchant le mât de basculer sur le côté: classiquement, une personne monte le mât sur l'épaule en avançant dans le cockpit, pendant que l'autre tire sur un palan, frappé entre l'étrave et la drisse de spi. L'utilisation d'une chèvre, fixée provisoirement sur le pied de mât pour la manœuvre, permet d'augmenter l'angle de tire entre le mât et le palan...

En atteignant l'âge de la retraite, les enfants (grands maintenant...) ont quitté le cocon familial, Mâdâme a ses propres activités de loisirs, et le matelot , s'il veut naviguer, se retrouve bien souvent seul à atteler le bateau derrière sa voiture, le mettre à l'eau, pour des balades nautiques en solitaire... (vous l'avez deviné... c'est maintenant mon cas).

Aussi , ai-je cherché des solutions palliatives (comme les soins ! )à ce manque d'aide...

L'usage d'un treuil électrique 12V m'est vite apparu être une solution "musclée", fiable, et sécurisante pour se débrouiller sur la cale en totale autonomie.

Premier souci : Quand on est dans l'eau, à l'arrière de la remorque, afin de maintenir le bateau dans l'axe et l'aider à monter son étrave sur les premiers rouleaux, on est loin du treuil !!!

La perspective de confectionner un long câble entre le boitier de télécommande et le treuil, en le laissant de surcroît tremper dans l'eau, ne m'enchantait guère... jusqu'à ce que je trouve , et que j'achète, ce treuil à télécommande sans fil :
https://www.destockoutils.fr/treuil-electrique-12-v-avant/arriere-avec-telecommande-sans-fil-ribitech,fr,4,RIPE12VT.cfm?gclid=EAIaIQobChMI9YbZ_LLO2gIVSUTTCh2X0w8pEAQYBCABEgLwU_D_BwE

je porterais le boitier de télécommande autour du cou dans une pochette étanche.

Pas question de laisser ce treuil fixé à demeure à l'étrave de la remorque...Il me restait à confectionner deux supports permettant de le mettre en place et de l'ôter rapidement.

1/ Un support fixé à demeure au dessus du treuil manuel à manivelle, pour remonter le bateau sur la remorque.

2/ Un second support amovible, à verrouiller rapidement sur la plage avant, pour tirer la drisse et lever le mât , pendant je le guide dans le cockpit en le tenant sur l'épaule.

Je vais donc partager avec vous ce que j'ai réalisé, dans les posts ci-dessous...

PHIL

mardi 24 avril 2018 22:02

Liste des contributions

P8010019
2
PHIL [WINNIE II]

REMPLACEMENT DU CÂBLE

Autant garder le câble en acier galva sur le treuil paraît logique pour l'utiliser à remonter le bateau sur la remorque (un câble identique est installé sur le treuil manuel de ma remorque...), autant sa raideur ne conviendra pas pour mâter ... celui-ci devant passer dans des réas de renvoi à angle droit.

J'ai découvert que les forestiers utilisent maintenant, de plus en plus, des "câbles textiles" en Dyneema SK78 en lieu et place des câbles acier sur leurs engins de débardage. En conservant le même diamètre, la résistance à la traction du Dynnema est identique à celle de l'acier, et le câble textile a une masse 14 fois plus faible. De plus, il se répare facilement avec une aiguille à épisser en cas de rupture. (Les centres de vol à voile lançant des planeurs du haut d'une colline à l'aide d'un treuil électrique adoptent également , de plus en plus, ce changement).

Après démontage des capots du treuil, j'ai donc enlevé le câble de diamètre 4.8mm, pour le remplacer par du Dyneema SK78 de 6mm.

Matelotage "comme dans les vidéos", avec désépaississage en queue de rat des extrémités rentrées à l'intérieur de la gaine .

mardi 24 avril 2018 22:04
Flo_049
1
cochise42

Dis papi,
ça n'a pas l'air d’intéresser grand monde ton système, ou alors ils sont tous au lit. Remarque c'est normal, le retraité dort beaucoup.

mardi 24 avril 2018 22:08
P8010019
2
PHIL [WINNIE II]

SUPPORT DU TREUIL ELECTRIQUE POUR REMONTER LE BATEAU SUR LA REMORQUE

Le treuil est livré avec un support prévu pour s'accrocher sur un crochet d'attelage de voiture. Ce support comporte trois tétons soudés, sur lesquels le chassis du treuil vient se loger par trois ouvertures en boutonnière...

J'ai donc copié ce dispositif sur un support réalisé en inox, qui vient coiffer le treuil manuel, dessiné pour s'adapter sur les deux boulons supérieurs.

mardi 24 avril 2018 22:10
Flo_049
cochise42

pas plus de succès que ça.

mardi 24 avril 2018 22:13
P8010019
2
PHIL [WINNIE II]

SUPPORT DU TREUIL ELECTRIQUE POUR LE MÂTAGE ET LE DEMÂTAGE.

J'ai confectionné une planche s'adaptant à la forme de l'étrave, avec deux encochages dans lesquels se logent les chaumards avant. Pour éviter que la planche ne risque de se soulever pendant l'utilisation du treuil, les pènes de deux verrous de porte viennent se loger à l'intérieur des chaumards.

Sur cette planche est boulonnée la plaque métallique support de treuil fournie avec celui-ci.

Pour mâter et démâter, le cordage Dyneema passera dans une poulie frappée sur la cadène d'étai largable située juste devant, pour être ensuite attachée à l'extrémité de la chèvre de mâtage.

mardi 24 avril 2018 22:15
Arzach_avatar
1
Misurarca

Très intéressant tout ce travail !
Mais je vois une complication inutile;
pourquoi ce support rouge pour le treuil, alors que tu as déja fabriqué un support au dessus du treuil standard ?

De plus ce support rouge, aussi malin soit il, est une source supplémentaires de problèmes si ripage, arrachage des verrous etc...

Pour mâter, il suffirait de laisser ton treuil sur le support de la remorque, passer ton cable textile dans la roulette du davier et la fixer sur ta chèvre...
En tout cas moi, en treuil manuel, c'est ce que je fais...

mercredi 25 avril 2018 11:55
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Mouiiiii...

Mâter en laissant le treuil sur la platine de la remorque, je l’avais envisagé...
Mais... le dyneema doit passer d’abord sur le davier (qui n’est pas centré sur l’axe de la coque, mais légèrement décalé sur tribord...), puis dans le réa frappé sur la cadène d’étai largable... cela fait un renvoi de plus, et cela tend, en plus, à tirer le treuil vers le haut , au lieu de le faire travailler dans l’axe de la platine de son support à boutonnières... Pas glop...

En fixant le treuil sur le pont avant, je le vois depuis le cockpit. S’il est au-dessus du treuil manuel de la remorque, il sera masqué par l’étrave, et je ne pourrai pas contrôler visuellement son enroulement...
Si le treuil tend à faire décoller la planche vers le haut, les verrous seront plaqués sur la planche, pas soulevés... donc les vis de fixation des verrous ne risquent pas, à priori, de s’arracher.
Le mât-aile en carbone est assez long, 8 mètres, mais léger : 14 kg tout équipé (j’avais pesé le profil nu à 11 kg...). Les efforts seront beaucoup plus faibles que pour remonter le trimaran sur les rouleaux de la remorque.

PHIL

mercredi 25 avril 2018 17:58 *** Message modifié par son auteur ***
Arzach_avatar
Misurarca

Si le davier n'est pas dans l'axe, je comprends mieux ton choix !

Je n'avais pas imaginé qu'il puisse être décalé.

jeudi 26 avril 2018 11:40
Flo_049
cochise42

Mine de rien tu es un bon bricoleur.

mardi 24 avril 2018 22:18
P8010019
mardi 24 avril 2018 22:22
Img_2185
Moins c+

1) chapeau pour l'ensemble, RD.
2) merci de donner tous ces détails.
3)nombre d'épaules ayant porté de lourds fardeaux pendant de nombreuses années, te seront reconnaissantes.
4) juste une vanne: avant de faire tout ça, t'est sûr qu'il marche bien et longtemps le treuil lui-même????????? ce serait ballot.
Je ne sais pas si ça intérèsse beaucoup de monde, mais vu le monde dans les salles de kiné, ça devrait.
5) je vais commander le mien pour la même utilisation. A ceci près que j'avais anticipé la difficulté à mâter, après le Pabouk, j'ai donc un gréement houari militaire. (Si c'est bien comme ça qu'il faut dire).
Tu n'as pas parlé de l'alimentation du treuil, est-ce que ça tire vraiment de courant pour le brancher directement sur la batterie moteur, en le laissant tourner? Je n'ai pas de servitude pour la voiture.
Et tu ranges tout ça dans le coffre je suppose?

mardi 24 avril 2018 22:43 *** Message modifié par son auteur ***
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Il marche bien...à vide...pas encore testé en charge...
Est-ce-qu'il fonctionnera longtemps ???
Bahhh, ce sera la surprise !!!

mardi 24 avril 2018 22:38
Img_2185
1
Moins c+

Le danger c'est de vouloir généraliser la solution, a tout, ou presque:
En bricolant d'autres supports, je pourrais régler les amarres, border le génois, hisser la gv, de l'Arpège......
Et puis après pour le fauteuil.....la bouteille de pastis.
Je l'appellerais Attila, moi aussi, le mien!

mardi 24 avril 2018 22:51
Img_2185
4
Moins c+

@ Cochise, c'est vrai que le choix des bateaux transportables n'est pas trop répandu, donc il s'agit d'une petite niche, en France.Il suffit de traverser le channel pour que ça change.
Je trouve ça dommage pour pleins de raisons:
Les ports seraient moins pleins, pour aller prendre l'apéro aux iles, franchement 35 pieds ça en jette plus , mais je ne suis pas sûr que le rapport coût/plaisir soit optimum.
Apres tant d'années avec les deux, je continue à trouver que les sensations d'immersion dans la nature sont d'autant plus fortes que la "protection" est plus faible. En solo sur des jouets comme ça, pendant de nombreuses heures, dès f5, on vit des aventures pas possibles, et faut pas trop se râter.
On ne parlera même pas du plaisir de changer de plan d'eau, à volonté, de pratiquer les petits fleuves côtier, les étangs, lacs.
Mais là je m'emballe, pour faire bref " l'en faut ben pour tous les goûts"
Alors un grand merci à Phil de partager ça. L'a les épaules abimées mais les neurones et les mains semblent encore fonctionner.il faudrait une télécommande aussi pour le palpitant.

mardi 24 avril 2018 23:16 *** Message modifié par son auteur ***
Img_2185
1
Moins c+

Ps:
La petite housse rose est du meilleur effet, dans cet environnement.

mardi 24 avril 2018 23:13
Missing
1
Lor'Eole

Bravo Phil,
je vois que tu n’as pas arrêté de bricoler après les nombreuses modifications faites sur ton voilier.
Merci de partager tes solutions/astuces.
C'est la même solution que j'avais envisagé lorsque je n'arriverai plus à tourner cette manivelle qui même démultipliée est bien fatigante. Par contre le faite de pouvoir remonter le bateau seul en guidant l'arrière et en actionnant le treuil est un vrai plus... et je parle pas du matage.
Concernant l'alimentation, il faut faire attention à la section des fils d'alimentation en particulier si l'on utilise la prise remorque.
Le treuil utilise un moteur courant continue et lorsque ça force l'intensité sur la ligne augmente...Le câblage du faisceau de la prise remorque ou le fusible risque de ne pas aimer...
Vive les transportables, dommage que le site ne fonctionne plus !

mercredi 25 avril 2018 01:25
P8010019
PHIL [WINNIE II]

@Lor’Eole
Merci pour ton excellente mise en garde concernant l’intensité consommée par le moteur du treuil.

La fiche technique mentionne : 300 Watts => courant de 23 Ampères sous une tension de 12 Volts.
Et ça, c’est quand « tout va bien et qu’il n’y a rien qui force »... !
Pas question en effet de se repiquer sur la prise remorque du crochet d’attelage !

J’utilise sur Winnie deux batteries.
- Une petite batterie AGM de 18Ah, logée dans la cabine à côté du tableau électrique. Elle est suffisante pour les modestes besoins du bord: éclairages à leds, feux de navigation à leds, prises usb, gps-speedo, et pilote ST1000.
- Une batterie plomb-acide classique de 75Ah « volante » , facilement déplaçable dans son bac à batterie , transportée dans une caisse à outils textile...
Cette seconde batterie me sert à alimenter (directement sur ses bornes avec des cosses à fourche) un moteur hors-bord électrique Minnkota quand je navigue en lacs (moteurs thermiques interdits...).
En mer, je la place dans un coffre arrière de la coque centrale (pour l’équilibre de l’assiette longitudinale du trimaran...) et je la raccorde au circuit électrique du canote grâce à un connecteur étanche Hella à deux broches.
https://www.svb-marine.fr/fr/connecteurs-etanches-hella-marine.html

J’avais donc prévu de brancher également mon treuil sur le couvercle de la batterie grâce à ce connecteur... Hélas, en fait, les bornes de ce connecteur n’acceptent qu’une intensité maximum de 16 Ampères...

Il me faut donc brancher ce treuil directement sur les bornes de la batterie ...

PHIL

mercredi 25 avril 2018 05:37
Avatarh_o-2
1
Now

Hello Phil,

Pour connecter/déconnecter la batterie de mon moteur électrique d'annexe, j'utilise des connecteur Xt60 ( il existe aussi des Xt90) bien connus des modélistes. Voir Google, ça se trouve facilement,
Ils sont tous petits et acceptent 60À (90 pour les Xt90) et comme ça ne coûte rien ou presque, tu peux en mettre partout et utiliser ta batterie volante pour tout.

Il faut juste pulvériser un peu de gras dessus de temps en temps pour éviter la corrosion en milieux marin ( wd40 ou autre équivalent)

Bonne idée le treuil, moi j'envisage fortement la manivelle de winch électrique pour hisser ma Gv le temps que mes épaules se remettent (encore de longs mois d'après la faculté)

mercredi 25 avril 2018 08:40 *** Message modifié par son auteur ***
Img_2185
Moins c+

Merci pour l'info.

mercredi 25 avril 2018 09:20
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Merci pour ce tuyau ! Je vais regarder cela.
En attendant, j’ai enlevé le connecteur, et serti deux bonnes cosses fourche...

mercredi 25 avril 2018 10:08
Avatarh_o-2
2
Now

Voila ce que ça donne sur ma batterie
Bien sur il faut mettre les même, en mâle sur tous les équipements qu'on veut alimenter avec cette batterie, moteur d'annexe, treuil, ect, ect ... c'est pratique même pour des appareils ne demandant pas beaucoup de courant.
Même mon Raspbery Pi est connecté comme ça (2eme photo), pour pouvoir l'enlever facilement et le ramener à la maison pour faire des mises à jours par exemple.

mercredi 25 avril 2018 10:38 *** Message modifié par son auteur ***
Imgp1083
LeMoko

Bonjour Phil

Super boulot ce que j'adore c 'est l'astuce du blocage de la planche entre les deux chaumars avec les deux verrous.

Le Moko

mercredi 25 avril 2018 09:05
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Ces verrous, je ne les ai pas achetés exprès, hein... j’ai eu l’idée de les utiliser après avoir jeté un oeil dans mes « boites de trucs de récup. », qui garnissent les étagères de mon garage
Nous avions acheté ces verrous il y a trèèès longtemps quand nous étions de jeunes mariés, locataires autant que désargentés
C’est dingue tous les bidules qu’on peut accumuler en 35ans.... bien rangés, bien classés dans des boites ...
Nos mômes auront du boulot pour se débarrasser de tout ça, quand ils nous placeront dans un Ehpad !

PHIL

mercredi 25 avril 2018 10:18
Missing
Francois 260

Trés interessé par ces idées. Personnellement, mon bateau étant lourd et gros (Dufour Duo) je suis obligé d'immerger la remorque et dans ce cas, le travail au treuil est facilité. Par contre j'avais un problème de centrage de l'arriere que j'ai resolu grace à un systéme de barres d'acier verticales qui s'enquille à l'arrière de la remorque et centre le bateau.
J'ai vu à La Rochelle un bateau assez volumineux dont le propriétaire avait un treuil radiocommandé et un systéme d'extension du chemin de roulement qui "s'extrayait" de la remorque et sur lequel était positionné des roulettes, ce qui évitait de toucher l'eau.
Pour le matage, sur l'Astus 20.1 que j'avais, je trouvais à force assez difficile de lever le mat en avancant sur les bancs. C'est sur que les systémes de matage avec palan ou treuil sont bien pratiques. J'ai ça sur le Dufour avec un systéme monté d'origine. Il reste que les haubans non placés dans l'axe exige quelques solutions pour maintenir l'equilibre latéral.
Le transportable represente une somme d'éléments contradictoires (poids et confort, taille et remorque, prix et potentiel acheteur) et en plus le marché français n'est pas très large. Il serait peut être interessant d'ouvrir un fil dédié aux problème de conception. Il y en a eu, mais refaire un point serait peut être utile.

mercredi 25 avril 2018 11:34
Arzach_avatar
Misurarca

Merci Phil & Now pour ces recherches et solutions !
Voilà quelques propositions bien pratiques.

mercredi 25 avril 2018 12:01
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Bravo papy !

L'astuce des deux verrous ne t'a pas coûté trop cher? S'ils sont en inox, c'est pas donné, mais il me semble que les vis sont bichromatées, dans ce cas, ça va faire tâche (de rouille).

mercredi 25 avril 2018 16:12
Dscn1549
2
Julirosien

Le prochain qui te traité de " Papy"....je me propose de lui mettre une baffe! En direct!
Quand on connaît ton âge ....et ton savoir faire....
Continues à bricoler pour améliorer ton canote et sa mise à l'eau...et si tu as le temps......
Le mien est à l'eau!
PS....les moqueurs feraient mieux de sortir de leur écrans....

mercredi 25 avril 2018 16:55
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Daniel,
Laisse pisser Cochise...
Les Sioux sont en voie d’extension... les Mohicans, il paraît que le dernier est mort !

Les Navajos sont des personnes tolérantes et très sympas (et très fortes en business !)
Pas grave...
On va continuer de se causer entre papys, épicétou

PHIL

mercredi 25 avril 2018 18:05
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Salut Philippe,
Comme je le mentionne plus haut, j’avais ces deux verrous de récupération, au milieu de quelques autres, dans une boite....
Ils ne sont pas en inox, mais probablement en acier chromé. De plus, j’ai arrondi les arêtes des pènes afin qu’ils s’inserrent sans trop de jeu dans mes chaumards en plastique sans risquer de les abîmer.
Là aussi, ça va probablement rouiller...

Sur ce, j’utilise ce support de treuil à l’étrave du tri uniquement le temps de mâter ( et de démater) sur les cales de mise à l’eau.
Le reste du temps, il est dans le coffre de la voiture, ou rangé à la maison...

Le mieux sera certainement que je leur mette un coup de barbouille.

PHIL

mercredi 25 avril 2018 17:12
Img_2185
Moins c+

Bon maintenant que tout est prêt, il n'y a plus qu'à s'en servir;
tiens nous au courant, ça voudra dire que tout le reste va bien.
Je ferai un retour du mien, mais ça risque de demander plusieurs mois.
Encore merci pour le temps passé.
jf

mercredi 25 avril 2018 18:31
Avatar-goofy
1
Goofy

Bravo moi J'achète
Et pour ceuces qui kauses s'ont qu'a nous montrer ce qui ont fait bla bla bla

mercredi 25 avril 2018 22:14
Missing
1
white hunter

Sans avoir lu l'ensemble des échanges, voilà une sacrée innovation. Etant un tamalou grave plein de doute doté de deux mains gauches, je vais lire et relire. Merci beaucoup ...

jeudi 24 mai 2018 09:56
Missing
1
(GRANDHANS)

Voilà une autre solution, pour les voiliers transportables dépassant la tonne.
Efficace et rapide, pour mettre à l'eau SEUL comme en sortir SEUL comme pour mâter et démâter SEUL, grâce à la télécommande suspendue à mon cou.
Par contre ce treuil (de 4x4, donné pour 4,5 t au premier tour) ainsi que sa platine amovible (oui, je ne laisse pas ce treuil sur la remorque sur les parkings...) m'ont coûté un rein et un bras.
Mais, depuis, quel pied !

Quand vous achetez un treuil, pensez bien à faire attention à sa puissance réelle de la première épaisseur de corde (la plus puissante) mais surtout à la dernière (en général la troisième ou quatrième).
Par exemple celui-ci, donné pour 4,500 kg de maxi, ne donne plus que 1.650 à la quatrième épaisseur de corde (hé oui, augmentation du diamètre donc du bras de levier du rouleau = effort plus important pour le moteur du treuil).
D'ailleurs j'ai retiré pas mal de mètres de cordes sur celui-ci, pour ne pas avoir d'épaisseurs inutiles sur le rouleau.

De même, même pour quelques euros de plus, préférez toujours la corde en dyneema au dangereux et imprévisible câble: vous ne risquerez plus des échardes dans les mains et allégerez énormément votre poids total du treuil.

vendredi 21 décembre 2018 16:08 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
white hunter

C'est quoi le bateau ?

vendredi 21 décembre 2018 18:10
Missing
white hunter

J'ai acheté un petit bateau à moteur après avoir revendu le Blue-Djinn. Destiné cette fois à la pêche en lac, et transportable. 4.80 m et 700 kg de poids lège, 50 CV ...
Et j'ai équipé la remorque d'un treuil électrique volant adapté à un bateau jusqu'à une tonne.
Chose surprenante tout semble OK du premier coup, il ne reste plus qu'à l'essayer pour de vrai. J'espère que les mises à l'eau seront faciles.

J'ai acheté l'ensemble batterie-chargeur-treuil et platines démontables chez Equip Nautic
Deux jours après tout arrivait, déjà câblé.

dimanche 19 mai 2019 20:16

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums