Tous les forums > Forums techniques > techniques de mouillage

techniques de mouillage

Vaste débat... Nous n'allons pas asséner des vérités, mais relater ce qui se passe sur Banik aujourd'hui après de nombreuses nuits (certainement plus de 1500 nuits) passées dans toutes sortes de mouillages.


Le matériel

techniques de mouill (...)

Liste des contributions

---

chouette article
ça me rassure un peu! je croyais être un fou avec mes quatre mouillages et mes 100m de chaîne...

Je pratique souvent aussi le mouillage en plomb de sonde, quand on décide de passer la nuit alors qu'on n'avait fait qu'un mouillage lèger. Seul pb: si le vent est nul, et que le bateau évite doucement dans tous les sens toute la nuit, le matin on a un beau sac de noeuds (de chaine, pas de chaise!)pareil avec les mouillages affourchés, bahamiens ou marquisiens..

au fait c'est bahamien ou marquisien??

mercredi 18 juillet 2001 15:17
---

Mouillage mixte
Bravo pour cette somme de tuyaux très interessants.

N'ayant qu'une expérience de mouillage "tout chaine", je me pose des questions quant à la jonction chaine - cablot.
OK pour la manille sur le mouillage arrière, mais à l'avant je pense qu'il faut une épissure.
Y a-t-il d'autres systèmes ?

Qu'en est-il du passage de la chaine au cablot sur le barbotin du guindeau ?
Le cablot se remonte sûrement plus facilement à la main.

Merci pour vos éclaircissements.

mercredi 18 juillet 2001 16:19
---

changer de chaîne..
comme dit le chien de Raymand Devos: "si on changeait de chaîne?"

tu as tout bon: on fait ce qu'on veut! si on est patient et soigneux, une belle épissure protégée par une cosse coeur, c'est le mieux, mais un solide noeud (tour mort avec deux clés, assuré en plus par une ligature)c'est bon aussi, éventuellement une manille, avec manillon assuré par un petit fil de cuivre ou galva.
Dans tous les cas, il faut changer de coté au guindeau en passant du bout a la chaîne, ou relever à la main.

Si on est deux a relever, ça va dix fois plus vite a la main qu'au guindeau, de toute façon

jeudi 19 juillet 2001 12:05
---

Jonction chaine - cordage
C'est vrai on oublie toujours un détail dans les descriptions... Je complète donc...
Le cordage utilisé sur Banik est du polypropylène 3 torons. Le polypropylène ne résiste pas très bien aux UV et il faut le changer plus souvent que le nylon par exemple. Sur Banik il a tenu quand même 10 ans et le prix est tellement moins cher que cela n'a pas d'importance.
Pourquoi du polypropiléne ? parce qu'il flotte...
La aussi il y a 2 écoles.. ceux qui disent que s'il flotte on risque plus qu'un bateau le prenne dans son hélice... pour notre part on l'a choisi car à la suite de la chaine posée sur le fond, le cordage remonte et cela évite qu'il fasse des tours sur le corail tranchant... Ce risque la vaut au moins autant que celui de l'hélice...
En ayant un cordage à 3 torons, on a pu faire une épissure directement dans le dernier maillon de la chaine, sans manille, sans cosse... cela fait une liaison fine qui passe dans le guindeau. Le barbotin du guindeau (Lofran)accepte cordage ou chaine... On remonte d'abord à la main puis au guindeau le cordage puis la chaine qui passe toute seule dans le barbotin (éventuellement on l'aide)... La liaison passe également dans le tube (j'ai oublié le nom) à travers le pont jusque dans la baille à mouillage.
Tous les 2 - 3 ans je refais l'épisure en coupant 30 cm de cordage si celui ci me semble abimé.

Amitiés

Jean-Baptiste

jeudi 19 juillet 2001 15:14
---

Manille ou épissure??
Pour moi il n'y a pas photo..
1°- Liaison par manille.. même avec une cosse coeur sur le cordage, on diminue la résistance du cordage. Avec un noeud, c'est pratiquement 50% de la résistance en moins..
2° - avec épissure "cordage / chaîne".. on conserve pratiquement la résistance du cordage.
L'épissure se fait très bien avec du trois torons ainsi qu'avec du "square line" 8 torons..

vendredi 20 juillet 2001 01:23
Missing
nono5046

merci de m'indiquer la technique du 8 torrons sur chaine avec un croquis si possible
j'ai passé plusieurs heures la dessus resultat nul il est vrai que le matelotage ce n'est pas ma specialité
Salutation.
nono5046

dimanche 09 juin 2013 13:03
---

Polypropylène / Polyamide..
Bravo à mes amis de Banik pour leur article..
je n'ai pas mes catalogues sous les yeux, mais je pense pouvoir sans trop de risque, affirmer qu'à diamètre égal, le Nylon (Polyamide) a une résistance beaucoup plus élevée que le polypropylène.
Autre caractéristique intéressante, le Nylon possède une élasticité propre, ce qui lui permet d'amortir les "a coups"
En ce qui me concerne, le polypropylène doit être exclusivement réservé à l'amarrage.. et pour la ligne de mouillage, on doit utiliser impérativement le Polyamide (Nylon)

vendredi 20 juillet 2001 01:29
---

Epissure
Donc comme pour l’instant j’ai un mouillage homochaîne, et aux vues des différents articles, je vais me payer un bout de nylon (je ne sais pas encore le diamètre mais je vais fouiller les articles, je vais bien finir par trouver un tableau (6 tonnes, beaucoup de fardage). Par contre, je suis tout à fais pour l’épissure bout/chaîne, j’en ai déjà vu mais jamais fait : qui me fait un cours ?

Nikolaz

jeudi 26 juillet 2001 17:47
---

Diamètre câblot
Salut Nikolaz,

Pour le diamètre du cablôt, pas de difficulté, tu regardes le calibre de ta chaîne et tu
prends le diamètre de câblot que le règlement français y associe ! Cela donne la même
résistance à la rupture aux deux éléments. Avec un boat de 6 tonnes, avec de la chaîne de 10 et câblot de 18
tu peux voir venir la tempète...voir le catalogue de AD ou n'importe quel autre.

Pour le polypro, je serai également réticent. Sans surveillance constante, cela peut mal
vieillir, l'élasticité est moins évidente. Il est tout de même plus sûr de prendre du polyamide.

jeudi 26 juillet 2001 18:22
---

Epissures
Nikolaz,

tu trouves les épissures dans (en anglais mais avec des images qui expliquent tout)

http://www.neropes.com/splice/default.htm

ou

http://www.jimmygreen.co.uk/newsite/Anchorplait%20Splices.htm

selon le type de cablôt que tu veux utiliser.

Roberto

jeudi 26 juillet 2001 18:38
---

Mon beau câblot
Merci les gars. Je vous mets encore à contribution : Notre mouillage principal est constitué de 60 m de chaîne. Je compte donc rajouter un câblot. Cependant, si je veux utiliser le câblot comme amortisseur et que j’épissure directement sur la chaîne, cela veut dire qu’il faudra systématiquement que je file mes 60 m de chaîne puis mes 20 de bout. Analysons : si je n’ai pas besoin de mes 60 m de chaîne, c’est peut-être qu’il n’y a pas trop de vent et auquel cas, je n’ai pas besoin de mon câblot pour amortir. Dans un autre cas, si j’ai besoin du câblot mais que la configuration m’empêche d’envoyer une ligne de 80 m, je n’ai qu’à avoir un câblot que je puisse bosser sur la chaîne à la longueur voulue.

A vous.

Nikolaz

jeudi 26 juillet 2001 20:45
---

Un crochet Nikolaz
J'utilise pour enlever la traction de la chaine du guindeau un crochet (style boucher, ou ceux qu'on utilise dans les chantiers pour deplacer les poids, tu vois les grues?) relie a un bout de cinq/six metres.

Tu pourrais en utiliser un accroche a un cablot de dix/vingt metres: tu files un peu de chaine, tu accroches le crochet, tu continue a filer encore de la chaine jusqu a la longueur voulue.

Voila le mouillage mixte reglable!

Roberto

jeudi 26 juillet 2001 21:33
---

même question que Nico

Nicolas, je me suis posé la même question, sans vaiment trouver une réponse convenable dans tous les cas de figure !

Donc, j'ai mon cablot avec une cosse coeur au bout et une grosse manille au bout pour le mettre sur la chaîne là ou je veux.

Mais si ça forcit ou dérape, pour rallonger la chaîne il faut donc d'abord remonter le tronçon de cablot jusqu'à sa liaison à la chaîne
, ouvrir la manilele etc......c'est pas optimal !

De toute façon il ne faut pas laisser la chaîne sur le cabestan si tu ne veux pas le flinguer. Il faut mettre au taquet, donc un peu de textile !

jeudi 26 juillet 2001 23:28
---

crochet
Robert et Nico ainsi qu'à tous

Tout cela est très bien expliqué dans les articles d'Alain Fraysse sur LN de décembre 97 et janvier 98, avec schémas et photos à l'appui. C'est une technique courante depuis pas mal de temps dans la royale.
De toute façon, Robert, t'as un guindeau, donc même si çà piaule tu peux facilement remonter le juste nécessaire de chaîne pour récupérer ton crochet (de boucher ou autre). Si le guindeau venait à manquer, il est bon d'avoir un autre bout avec crochet d'une fois et demi la longueur du bateau à peu près qui peut servir à remonter la chaîne par relais avec l'un ou les deux winchs arrières en tandem.

Le mouillage bahaméen signalé par Jean Batiste n'est autre que ce que nous appelons le mouillage en barbe depuis un certain temps. Les 2 ancres travaillent presque dans le même axe et réellment en même temps si les 2 lignes sont bien réglées.

André

vendredi 27 juillet 2001 01:56
---

pas trop se prendre la tête!
tout ça c'est loin d'une science exacte au metre près!
si on ne veut pas passer tout son temps à bricoler dans la baille à mouillages, une chaine de bonne longueur fixe (50m) et cablot , ça résout le pb comme dit Niko: s'il fait beau avec moins de 10m de fond, la chaine seule suffit toujours (on met juste un bout court avec crochet pour supprimer le bruit au davier)
Et puis la ligne on la file au fur et a mesure que les problèmes arrivent.
Si on n'aime pas la chaine, un deuxieme mouillage léger à poste pour la baignade...

sur le polypropylène, j'en ai eu longtemps comme rallonge de chaine, comme Banik, simplement parce qu'un ami avait eu une glène de 100m a prix réduit. Il s'use au ragage, mais on n'hésite pas à raccourcir le bout usé. c'était du 25mm je crois , pour un 7T. Il faut bien le protéger au davier, et changer l'extrémité dés qu'elle à une drole de g.. (tout poilu!)

vendredi 27 juillet 2001 02:07
---

Re : pas trop se prendre la tête!
Pour moi, la solution facile une 2eme ancre "légère" (Foblight) avec 40 m de
bout plombé, facile a remonter a la main. Les 60 m de chaîne de 10 et les 100
m de tresse de 18 mm pour des situations plus musclées
A+

vendredi 27 juillet 2001 23:57
---

Ma petite contribution
Cette histoire de mouillage fait toujours couler beaucoup d'ancres (j'ai pas pu résister), j'apporte donc mon grain de sel (Salin du Midi) :

- l'ancre : j'ai une grosse SOC (clone de CQR), mais je l'ai reléguée en "miséricorde" car elle adore se prendre pour un fer à repasser plutôt qu'une ancre. Cela dit quand elle croche dans le sable elle est indéracinable. Mais j'y préfère maintenant une FOB (plus pratique que la Britanny avec sa poignée qui épargne mes vieilles vertèbres) qui croche même sur de l'herbe. Inconvénient propre à ce type d'ancre si un bout de bois ou tout autre objet long se trouve exactement entre les deux pointes ça l'empêche de s'enfouir et le dérapage est assuré en cas de forte traction.

- le cablot : là je suis catégorique ! C'est totalement à éviter à cause du risque de tranchage-raguage. Tout au plus à rajouter au bout de la longueur utile (40 à 50 m) de la chaîne. Ne sert que dans les mouillages profonds et en ne touchant pas le fond. Un exemple vécu : je vire mon mouillage proncipal à Las Palmas (Canaries) pour repeindre les marques (y préférer des colliers fins d'électriciens), je mets à la place mon mouillage secondaire (15 m de chaîne et 40 m de cablot polyamide), quelques évitements et... je me retrouve à la dérive avec mon cablot sectionné net. J'étais mouillé sur une épave, une vieille barge métallique composées de plaque de tole tranchantes comme des rasoirs.

- la répartition : Excellent fonctionalité de Banik MAIS... ces charges situées aux deux extrémités d'un bateau sont les pires à conseiller (tanguage assuré et risque de sancir). En toute logique physique l'ancre de miséricorde devrait être stockée au pied de l'épontille ce qui n'est pas pratique je vous l'accorde. Dans le fond du coffre de cockpit (celui du Symphonie est très profon) est le meilleur compromis. Toutefois j'ai installé un 3e mouillage de l'arrière dans un petit coffre (appelé "ancrier") situé sous le banc arrière. Mouillage sous-dimensionné (récupéré de mon ancien Daimio), juste destiné aux mouillages anti-évitement quand les bateaux dans un mouillage doivent être allignés les uns à côté des autres.

Après tout ça un petit calmar à l'encre, avec du riz, ça vous dit ?

vendredi 05 avril 2002 14:59
---

mouillage en plomb de sonde
Bien que seulement sur les cotes de France et sur bateaux de location, je pratique aussi toujours le deuxieme mouillage en plomb de sonde, pour laisser dormir ma conscience au calme toute la nuit ...
Mais avec ce petit truc : le deuxieme mouillage a tres peu de chaine au fond, et il est attaché par une ficelle a un taquet ou a la ferrure d'etrave. Le reste de la chaine est etale en S sur le pont.
Si le deuxieme mouillage vient a tirer, la ficelle casse, la chaine se devide et arrache a tout l'equipage un M.... retentissant.
Cela ne marche pas par mauvais temps ou dans les chenaux a renverse de courant fort, la ficelle cassera de toutes facons. Mais dans l'immense majorite des nuits au mouillage, une bonne calibration de la ficelle permet de dormir tranquille en restant premuni contre tout changement meteo.

mercredi 10 avril 2002 18:41
---

On ne joue pas avec la sécurité, c'est criminel
Ce n'est jamais par plaisir que je rajoute ma propre "petite contribution" surtout quand il s'agit de sévèrement critiquer les commentaires d'un de mes collègues navigant... mais il est parfois des commentaires d'une totale inconscience qu'il m'est difficile de laisser sous silence..

Heureusement, Neptune est clément.. et la plupart de bateaux ne quittent pas souvent le refuge des marinas..

Je voudrais revenir brièvement sur la comparaison Polyamide / Polypropylène: Le Polypropylène a deux avantages.. le premier: - Il flotte.. ce qui aussi parfois peut être un inconvénient – le deuxième, son prix: - A taille égale, il est pratiquement trois fois moins cher que le Polyamide (Nylon..)
Maintenant, il faut aussi considérer que sa résistance à la traction est pratiquement de la moitié de celle du Polyamide et donc là où vous mettrez un 10 mm en Polyamide, il sera nécessaire d'utiliser un 13 mm en Polypropylène.. ce qui réduit d'autant l'avantage du prix inférieur.... surtout que ce dernier est sensible aux U.V. et au ragage et durera beaucoup moins longtemps que son concurrent.. Alors, "économies de bouts de chandelle" tout compte bien fait.. il vaut mieux s'équiper en Polyamide..

Je dois humblement avouer que je développe une allergie aux "bouts plombés"... Présenté comme le complément "indispensable" des ancres aluminium, le cordage plombé s'est rapidement imposé, surtout au niveau des lignes de mouillage secondaires. A mon avis, il présente surtout trois inconvénients:
- Le plombage est sensé ajouter du poids pour améliorer l'angle de traction sur l'ancre et par conséquence, la tenue. A résistance égale, le cordage plombé sera quatre fois moins lourd que la chaîne. Autant dire que la présence du plomb au niveau du cordage n'apporte qu'un alourdissement "psychologique" de la ligne de mouillage et que le moindre souffle de vent aura raison de cette faible augmentation de poids.
- La présence de petits morceaux de plomb au niveau de l'âme du cordage n'apporte aucun avantage pour combattre le ragage sur la partie du cordage reposant sur les fonds.
- La constitution de ce type de cordage en diminue l'élasticité et par conséquence l'amortissement.
Une bonne ligne de mouillage constituée d'une ligne textile en polyamide et terminée par une simple longueur de cinq mètres de chaîne sera à même d'éliminer ces inconvénients. Les cinq mètres de chaîne seront plus lourds que le plomb et mieux positionnés près de la verge de l'ancre, que le plomb réparti sur la longueur de la ligne. La chaîne sera également très efficace pour combattre les effets du ragage et la ligne de textile polyamide sera beaucoup plus souple, permettant un meilleur amortissement des "à-coups".
Le poids total d'une ligne plombée, 40 mètres, de diamètre 14 mm est de 12,7 Kg. Une aussière non plombée de 14 mm pèse 108 gr/m et donc pour 40 mètres pèsera 4,32 Kg. Le poids du plomb peut donc en être déduit soit 8,38 Kg, soit l'équivalent de 4 mètres de chaîne de 10 mm.
A ces avantages s'en ajoute un autre, le prix des cinq mètres de chaîne et de la ligne polyamide sera de deux fois et demi, inférieur au prix du cordage plombé... Lors des tests réalisés par VOILES MAGAZINE, avec une ancre alu (non plate) le cordage plombé (neuf) s'est cassé deux fois, une fois près du dynamomètre, l'autre fois au ras de l'ancre (photo page 98) avant de mettre fin aux tests..

Je suis effaré de lire les commentaires "inconscients"de notre ami William Marie (05-04-2002):
"- j'ai une grosse SOC (clone de CQR), mais je l'ai reléguée en "miséricorde" car elle adore se prendre pour un fer à repasser plutôt qu'une ancre."
Pour moi, une ancre de miséricorde, comme son nom l'indique, est la dernière ancre qu'on utilise lorsque TOUT a été tenté et qu'il ne reste plus que cet espoir de sauver le bateau, mais aussi et surtout son équipage. Comment est-il possible de considérer comme ancre de MISERICORDE, une ancre qui "- adore se prendre pour un fer à repasser plutôt qu'une ancre."... Sur mon bateau, j'ai aussi une ancre de miséricorde.. mais c'est ce que j'ai pu trouver de mieux parmi les ancres existantes.. Simple question de SERIEUX... on ne joue pas avec la SECURITE..

Deuxième commentaire: " j'y préfère maintenant une FOB (qui croche même sur de l'herbe). Inconvénient propre à ce type d'ancre, le dérapage est assuré en cas de forte traction. "

D'abord, et c'est bien connu, les ancres plates quelqu'elles soient, n'aiment pas beaucoup l'herbe... Ensuite le moins qu'on puisse dire c'est que notre ami ne se fait pas trop d'illusions sur la tenue de son ancre en cas de forte traction... Cette constatation est en parfaite conformité avec les observations sur les ancres plates, faites lors des derniers tests publiés par VOILES MAGAZINE (n° 71 - Novembre 2001) TOUTES les ancres plates, sous forte traction, ont tendance à jouer les "tire bouchons" et pivotent à 45° avant de décrocher... (sous traction, elle se met à 90° et ne travaille plus que sur une pale. Lorsqu'elle décroche, elle tourne sur elle-même sans espoir de reprise ( page 93 VM))

Que l'on pèche par ignorance est déjà difficilement excusable lorsqu'il s'agit de sécurité.. mais que l'on pèche en toute connaissance de cause.. est tout simplement CRIMINEL...

Et ça continue sur le même registre "- le câblot : là je suis catégorique ! C'est totalement à éviter"...
Si je peux me permettre à mon tour d'être CATEGORIQUE.. le mouillage "tout chaîne" C'est totalement à éviter... en cas de coup dur, c'est en effet la chaîne qui a le plus de risque de casser... En cas de mauvais temps, il est INDISPENSABLE de rajouter une longueur suffisante de câblot polyamide pour assurer un amortissement des "à-coups" que la chaîne n'est pas en mesure d'assurer. Bien sur, le risque de ragage existe.. mais de la même manière que certains mettent quasi systématiquement un orin sur leur ancre (je suis contre), lorsqu'on mouille dans des endroits "à risque" il suffit de fixer le plus gros pare-battage à la jonction "chaîne / câblot" –
ça ne coûte rien, ça empêche qu'un autre bateau vienne se mouiller au ras de vos moustaches.. ça maintient le cordage assez loin du fond et lorsque la ligne se tend, la flottabilité de la bouée qui est tirée vers le fond, crée un amortissement "pneumatique"..

Et pour finir, pour aller dans le sens de Patrick, si votre bateau (de location) est équipé d'un type d'ancre "dont le dérapage est assuré en cas de forte traction" (ce qui est très fréquent.. elles sont moins chères.. ), il peut être sécurisant de mouiller une deuxième ancre (de miséricorde?) La technique suggérée par Patrick est excellente, mais juste un petit point: - avant de mouiller la seconde ancre, il est nécessaire de remonter de quelques mètres sur son mouillage principal. On mouille alors la seconde ancre et on relâche les quelques mètres de mouillage qu'on avait repris. Pourquoi?? Parce qu'ainsi les premiers mètres du deuxième mouillage seront bien posés sur les fonds et que si la ligne d'ancre en plomb de sonde venait à se mettre en tas sur les fonds , ce ne serait pas sur l'ancre. Le bruit de la chaîne qui se dévide par dessus les hiloires est un excellent avertissement..

Calmes mouillages à tous..

mercredi 17 avril 2002 12:56
---

mouillage...
Qui a vu ou a eu de la chaine (de bonne qualité,en état, au bon calibre) qui se soit cassée???

vendredi 06 décembre 2002 19:19
---

procedure pour que l'ancre croche
Toutes les discussions sur le type d'ancre et de cablot sont bien interressantes, mais mon problème est en amont: comment faire pour que l'ancre s'accroche, s'enfonce dans le sol. Une fois sur deux, quand je plonge pour voir je m'aperçois que l'ancre (une CQR) est sur le coté ou à peine enfoncée. J'ai pourtant fais machine arrière jusqu'à ce que la ligne de mouillage se tende et le bateau semble s'arrèter. Y-a-t-il des techniques ou des astuces pour bien poser son ancre ?

jeudi 06 février 2003 14:36
---

Alainp
tu m'étonnes un peu là! si tu tires dessus en marche arrière, la CQR rentre bien dans le sol, et elle tient très bien. Peut etre que tu ne mets assez long de chaine au départ.

jeudi 06 février 2003 20:22
---

Michel
Michel..
Tu m'étonnes un peu là! ton avis est parfaitement contraire a de nombreux autres et a plusieurs publications internationales.. avec photos à l'appui..

vendredi 07 février 2003 00:22
---

Alain d'hylas
moi je veux bien tout ce que vous voulez les uns et les autres! en fait, chacun est responsable de son bateau et de son équipage, donc de son matériel... Moi, je n'ai jamais eu de problèmes avec mes cqr sur différents bateaux. Je n'ai jamais dérapé sauf avec une plate! Donc, je reste fidèle à la seule ancre en qui j'ai confiance, et celà n'engage que moi...
Pour moi les ancres en alu avec du bout plombé, c'est un gag, et là encore, çà n'engage que moi (et mon bateau)...

vendredi 07 février 2003 00:35
---

Alain d'Hylas, le retour...
un petit détail...
si je ne me trompe... l'ancre qu'on voit sur la photo en tete de cet article n'a pas beaucoup de ressemblance avec une spade!!! Non???
Donc, çà me console, je ne suis pas le seul débile à utiliser une cqr, on est au moins deux!

vendredi 07 février 2003 00:38
---

C pas débile..
mais non tu n'es pas le seul..

Lors du dernier départ de l'ARC.. (Las Palmas.. Canaries) je me suis amusé à faire une étude de l'équipement de ces bateaux qui naviguent et qui s'apprètent à aller faire de nombreux mouillages aux Antilles..
Pratiquement 60% des bateaux étaient équipés de VRAIS CQR qui est et de loin l'ancre la plus chère du marché.. :0) :0)..

Quant à l'ancre de la photo... ta remarque est vraiment TROP DROLE.. (mais je vais encore m'atirer de sévères critiques..) Lis donc l'article que cette photo illustre.. ou demande à mon ami Jean Baptiste quelle est la marque de son ancre principale.. :0)..

vendredi 07 février 2003 00:47
Avatar
takari

tres interressant
tout ca, juste une question : quelle est la raison pour qu une plate derape plus facilement qu un CQR dans des fonds d' herbiers ?

Je m explique : une plate fait deux ancrage dans le fond alors qu une CQR en a qu une

mercredi 05 mai 2004 18:38
Avatar
takari

mais, msieur gébé !!!
et ben que .... hmmmmmmmmmmmmm.... j ai meme pas une sp..e mais une britany de 10 kg pour mon cognac, ca va un peu mieux ?

mercredi 05 mai 2004 21:13
Avatar
takari

bon mais avec tout ca, j ai pas encore
trouvé ma reponse

mercredi 05 mai 2004 21:34
---

Petite info
Le "le tube à travers le pont qui va jusque dans la baille à mouillage" s'appelle un écubier.

A+

mercredi 30 juin 2004 11:14
Dsc01641
pascal11

il y en a un qui doit etre en vacances..
et hors de portée defax, mail et autres moyens de communications c'est A...n d'H....s et sa super S...e sinon on aurait déjà eu ce fil relancé depuis longtemps ))

mercredi 30 juin 2004 12:00
---

tu te trompes..
je viens d'arriver a Vitoria au Bresil et je continue sur Rio..
mais je suis trop occupe avec les bresiliennes et la Caipirina.. pour me laisser distraire par des sujets sans importance.. :0)

mercredi 30 juin 2004 21:56
---

Dans l'autr'mispher...
EnKor plus K...

jeudi 01 juillet 2004 20:53
---

Amha, la façon de mouiller est tres importante ...
Apres des milliers de mouillages, souvent controlés de visu, je pense qu avec un mouillage adapté à son bateau, le plus important reste la façon de mouiller :
- attendre que le bateau s arrete
- descendre doucement la chaine
- sentir quand l ancre se pose
- derouler doucement à la vitesse de la derive
- bloquer 2 à 3 fois avant la fin (accrochages)
- tirer sec dessus en marche arriere au moteur
(c est là que cela est variable selon son envi de faire nickel ou risquer de deraper la nuit ...)
- controler que tout est propre si on peut plonger

Avec ça, si votre ancre est entierement sous le sable, la vase, l herbier ... et qu elle y a été posée proprement (droite et pas de vrac), elle a peu de chance de resortir autrement que lors de votre depart (en marche avant).

Donc une plate bien enfoncée bien droite dans un herbier ne decrochera pas plus qu une CQR, voire moins.

Yaka petite Terre où j ai du mal (pas assez de sable), sinon, je derape quasi jamais.

Cf Chapitre sur l' Encre de Chine

mercredi 30 juin 2004 15:30
---

Mais c'est un roman...
que tu nous ecrit là.. :0)

et si tu dois mouiller en K tastrophe.. tu fais la même chose??

mercredi 30 juin 2004 21:59
---

Salut Alain
Content de savoir que tout va bien pour toi .
Amities.

jeudi 01 juillet 2004 08:48
Missing
zdahu

re salut Alain
Je te souhaite du bon temps avec les Bresiliennes, n'oublie pas le chapeau.
ton livre est super, amitiées

jeudi 01 juillet 2004 09:13
---

Salut les Kopains..
merci de vos petits mots d'Amitie..

Tout va bien a bord.. Je viens d'arriver a Vitoria apres une etape en solitaire de 370 milles.. Je me balade un peu ici dans la baie de Vitoria et à terre.. avant de repartir vers Rio..

Les derniers récits de mes voyages (avec les photos du Carnaval de Recife) sont sur STW.. ou sur mon site: www.hylas.ws

La vie ici est super kool.. le LITRE de Cachaca (pour faire la Caipirina est a 3 Reais (env.6 francs) on se fait un bon restô pour 20 francs.. les gens sont très acueillants.. ici c'est le debut de l´Hiver mais dans le carré, ce matin tous capots ouverts in faisait 26°..

Alors du moment que MON ancre à moi tienne.. le reste!!!!

jeudi 01 juillet 2004 18:47
---

Inflation, inflation
quand tu nous tiens.

Quand j'ai passé à Recife la bouteille de cachacha elle était à 2 réals, et pas n'importe laquelle, la 51!

Et c'est pareil pour la nostalgie, alors je me permet....

Ahhhh nostalgiiie quand tu nous tiens...

Autrement jaboatao bien, mais Olinda...c'est carrément mieux pour le carnaval!

Ils y a toujours le coq à côté du pont? Bon ben A.d'Hylas, si tu passes sur boa viagem , faz un beijos a mis amigas de ma part

Cordialement

Farolito

P.S sur la photo, je suis au milieux

jeudi 01 juillet 2004 19:37
---

Pour la remise à flot
Bonjour,

Puisque beaucoup écrivent qu'il vaut mieux partir face aux vagues après un échouage ; pourquoi ne pas essayer une fois le bateau posé étrave vers la plage et lorsque la mer s'est retirée, tout simplement de prendre à la main son ancre avant et l'emmener vers le large.

Comme ça lors de la remis à flot, le bateau devrait pivoter sur lui même (quite à l'aider un peu en tirant sur la chaîne) pour se retrouver l'étrave face aux vagues ?

C'est juste une idée, jamais essayé!

vendredi 02 juillet 2004 16:42
---

rigolo non?
j'ai récupéré çà sur un forum frère:

Suite a des délais de livraison enorme de la part du fabricant des ancres oceane et Spade, nous somme obligé d'arrété de travailler avec eux !

Donc, nous vendons la fin de stock.

Il nous reste quelques Oceane en :

12 Kg au prix de 180 Euros TTC
4 Kg au prix de 79 Euros TTC

dimanche 04 juillet 2004 15:00
---

On se calme...
Il est évident que ce message a été recopié avec de mauvaises intentions.

Arès vérification sur le "Forum frère", je pense que le problème n'est pas aussi évident qu'il le paraît!
J'ai aussi vérifié sur le dernier catalogue West Marine. Effectivement et la Spade et l'Océane y figurent, et pour avoir un temps travaillé dans la distribution, je sais que ce type de société impose des conditions draconiennes à leurs fournisseurs.. et une société qui aurait des "délais de livraison énormes" ne figurerait pas longtemps sur les catalogues..

Alors, je pose simplement quelques questions???

Pourquoi un distributeur n'est il pas livré lorsqu'il passe commande??
1° ) de toute évidence, parce que le fabricant ne peut pas livrer.. Ca ne semble pas le cas puisque et West marine et en France Olbia sont livrés???
2°) et c'est plus fréquent qu'il ne le paraît : tout simplement parce que le distributeur est en retard de ses paiements.
Au delà d'un certain montant de "retard de paiement" tout fabricant soucieux de sa bonne gestion, stoppe les livraisons (jusqu'au paiement des arriérés)
3°) les "grandes" sociétés de type "West marine", établissent des plannings de livraison, souvent sur au moins une année. Le fabricant peut ainsi programmer ses fabrications et livrer des commandes passées au moins avec trois mois de préavis..
Les "petites" sociétés (excusez moi, Monsieur Skipsub, je ne vous connais pas et je suppose que vous êtes un petit distributeur..) ne souhaitent pas faire de stock (qui coûte cher) et passent leur commandes à la dernière minute, lorsque leur client a déjà commandé et qu'il souhaite être livré rapidement.. En espérant qu'ils pourront être livrés avant les grandes sociétés qui ont des plannings de livraisons bien établis.. on peut toujours rêver!

Alors, au vu de ces différents messages, moi j'aurais plutôt tendance à me poser des questions sur ce distributeur qui n'est ni en mesure de se constituer un stock suffisant pour assurer ses ventes, ni en mesure de se faire livrer???

Et en un seul mot pour conclure!! P R U D E N C E

mardi 06 juillet 2004 16:48
---

Chuuuuuttt !!!!
On ne réveille pas les endormis, SVP ...

dimanche 04 juillet 2004 17:30
---

La concurrence...
Et oui.. tu as simplement "OUBLIE" le message qui suivait.. Volontaire ??

Les ancres SPADE et Océane sont en stock et disponibles chez OLBIA

OLBIA Chantier Naval

170 rue Nicephore Niepce - Z.A du Palyvestre - 83400 HYERES

Tel : 04.94.57.49.34 -Site internet : http://www.olbia-chantier-naval.fr/ E.mail : chantier-naval-olbia@wanadoo.fr

Si tu contactes l'auteur du premier message pour lui commander une ancre.. tu ne seras pas surpris de constater que maintenant il propose à la place des Spades et des Oceanes... deux marques d' ancres concurrentes...

Et si parfois il y a un petit délai de livraison.. c'est plutõt bon signe??

Un produit qui ne se vend pas est toujours disponible sur stock !!! NON???

lundi 05 juillet 2004 20:55
---

La concurrence (suite)..
Ne trouvez vous pas curieux que lorsqu'un participant à ce forum, vient pour dénigrer un produit, ce soit TOUJOURS de façon ANONYME ???

Qui est donc: "decroche (non inscrit)" et dont l'E.mail serait : contact@spade.decroche

Ne croyez pas que cet E.mail soit anodin... mais demandez vous qui pourrait bien avoir intérêt à venir relancer les polémiques sur les forums et à venir dénigrer un produit performant??

Et soyez tranquille.. "decroche (non inscrit)" n'aura pas suffisament de "C*****" dans son pantalon pour intervenir sous sa vraie identité..

C'est très regrettable que le Modérateur de ce forum reste complice de ce type d'action de dénigrement, oeuvre d'un "anonyme" mal intentionné..

lundi 05 juillet 2004 21:24
Dsc01641
pascal11

alain d'h..est
S U S C E P T I B L E!

lundi 05 juillet 2004 22:28
Dsc01641
pascal11

au fou!
En contrôlant mon mouillage en prévision du grand départ estival j'ai constaté avec horrrrrrrrreur que la manille qui relie l'ancre C.R à la chaine de 10 était bouffée par la corosion, j'ai donc prix ma carte bancaire et mon auto pour aller en chercher une autre chez ali-baba et les 40 shipchandeleur ( en saison la fille fait des crêpes)
et on m'a proposé pour remplacer ma relique par une manille de 12 galva résistance 600kg après m'avoir demande si j'avais bien de la chaine de 10 nécessaire pour mon bo ti bato de 10m (resistance 5000kg) . En gros on m'a proposé une manille qui a la 1/10 de la resistance de la chaine avec comme excuse que les manilles inox qui tiennent 5t. sont plus cheres et que c'est dommage de mettre de l'inox a cet endroit que personne ne voit! )

lundi 05 juillet 2004 22:39
---

Alain d'Hylas
http://www.spade-anchor.com/decrochage.htm

de la part d'Alain de Sula

lundi 05 juillet 2004 22:42
---

Sp..e
T' inquiète Alain, c' est le mème...Os....e

mardi 06 juillet 2004 00:22
---

excellent
voila un articlke excellent.
argumenté, clair et util.
Merci
Bon w end:)

vendredi 01 décembre 2006 18:34

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums