Tous les forums > Forums techniques > MONOCOQUE OU CATAMARAN ?
Ile-mal-di-ventre5
ptitbout

MONOCOQUE OU CATAMARAN ?

bonjour, nous avons le projet de partir pour un an ou pour 10 ans, d'abord en méditerranée tranquillou en cabotage puis pourquoi pas la transat et le tour du monde... le souci c'est que nous n'avons pas bcp navigué et nous souhaiterions acheté un catamaran de 12.50 m. On nous déconseille cet achat car, dit on, pour le cata il faut avoir une grande experience de la voile, il risque de se retourner alors qu'en monocoque c'est bcp plus facile pour des novices comme nous, qu'en pensez vous ? merci !

lundi 13 avril 2009 13:27

Liste des contributions

Avatar
daniel13/73

ça va etre la guerre
je commence, un mono sera plus confortable par mer formée, le cata sera plus rapide au portant, au port la place sera x2 pour le cata, mais le salon sera plus agréable, au mouillage idem le confort mais il faut de la place et il y a plus de fardage sur le cata

lundi 13 avril 2009 13:36
30287_karibario
viking35

C'est un marronnier...
Il y a eu des fils très complet développés sur ce sujet.

Utiliser la fonction "recherche"

lundi 13 avril 2009 13:48
Avatar
massalé

le choix
est plus personel que par la dificultée de
manoeuvre de l'un ou l'autre,pour la voile c'est pariel et pour les manoeuvres de port avec les 2 moteurs du cata c'est mieux,le principale defaut du cata est pour trouver une place au port,quand a retourner un cata de croisiere " il en faut"et normalement ce n'est pas possible,le mat lache avant,mais comme en mer on est jamais sur de rien ...le dernier qui a chaviré a ma connaisance etait un outremer avec une fin tragique, mais justement l'article de VV disait que le proprio avait renforcé son grément,ce qui avait empeché son mat de tomber.

lundi 13 avril 2009 13:47
---

oui
c'est la meilleure solution qu'elle est plus mieux.

un monocoque coutera 5 fois moins cher en entretien et marina en méditerranée, naviguera mieux, plus rassurant et pardonnera toutes les conneries.
Un catamaran offrira trois fois plus de place et vingt fois plus de plaisir.

lundi 13 avril 2009 13:59
Avatar
daniel13/73

et
50x plus d'emmerdes de frais de carrenage de grutage etc
ho que j'aime ce fil, ça va venir avec les inconditionnels

lundi 13 avril 2009 15:20
---

c'est reparti

moi je compte les points parce que mon point de c'est que les monocoques s'est beaucoup mieux que les catamarans qui sont mieux que les monocoques

lundi 13 avril 2009 15:43
Avatar
Jorginho

Achête
suivant tes gouts, et tes moyens...

Ce que les autres disent, c'est leur point de vue, et tu trouveras toujours des avis contraires...

Perso, j'opte pour le mono...

Pour le prix d'un cata bas de gamme, tu as un mono superbe, avec de la place a revendre...

Et je sais pas, les multi ne m'on jamais trop attiré...

lundi 13 avril 2009 16:04
---

jorge
il est superbe ton avatar, si tu l'a en plus grand j'aimerais bien l'avoir sur mon mail un coté corto maltesse

lundi 13 avril 2009 16:24
Logo_r_duit
Jean-Claude MICHAUD

Tentative d'analyse objective????
Le catamaran
Il y a deux poins positifs essentiels dans le cata :
-Voir dehors quand on est dans le carré.
-Avoir un cockpit vaste et sécurisant pour une vie au port agréable.

Les autres points positifs (dans le désordre) qui se dégagent sont le suivant mais d’une importance plus secondaire par rapport à ces deux points essentiels :
-Ne gite pas que je place en tête tout de même.
-Pas de lest, donc bateau insubmersible.
-Pas de roulis au mouillage,
-Bateau en général rapide, si léger,
-Vaste trampoline agréable.
-Facilité de stockage de l’annexe sur les bossoirs entre les coques.
-Bimini à poste sous voile,
-Grande capacité d’accueil, de 3 à 4 cabines confortable en général.
-Deux moteurs facilitant les manœuvres apportant de sécurité.
-Grande volume habitable
-Facilité de positionnement des équipements de confort tel que groupe électrogène, machine à laver, TV, informatique etc…
-Tirant d’eau toujours très faible.
-Bonne tenu des cours de revente dans le temps.
-Conso de gasoil raisonnable au moteur.
-Ventilation fraîche des cabines sous les tropiques par les capots de sécurité sous la nacelle.
-Isolement des cabines enfants par rapport aux cabines parents.
-Grande facilité d’accès à bord et de baignade.

Les points faibles maintenant (dans le désordre):
-Bateau non-conforme à l’idée romantique que l’on se fait du bateau en général.
-Bateau inconfortable en mer formée : si le bateau est à 45° du train de vagues cela provoque un basculement permanent d’un bord de l’avant et d’un bord opposé de l’arrière.
-Bateau spécialisé tropiques.
-Chauffage avec réseau eau chaude ou air pulsé au lieu de poêle central.
-Danger de sanssir par de très grosses mer (force 8 et plus).
-Gréement sensiblement figé : GV, solent génois bout dehors voile de portant.
-Sensible au vent au mouillage en raison du fardage important par rapport au plan anti-dérive.
-Fond de nacelle qui tape dès les creux de 1.50m atteint.
-Près difficile sauf si dérive sabre et ou en s’aidant du moteur sous le vent.
-Coût élevé mais à pondérer (voir plus loin).
-Isolement des cabines enfants par rapport aux cabines parents, donc surveillance difficile.
-Trop grande facilité d’accès à bord par des intrus.
-Vitrages nombreux et souvent mal gérés par les concepteurs provoquant des montées en température à l’intérieur.
-Nécessité de couvrir les pare-brises (jeantot par exemple) à cause de l’ensoleillement.
-Motorisation souvent mal placée sous les couchettes arrière.
-Barre neutre. Nécessité de construire léger où alors le bateau devient plus un bateau à moteur qu’un voilier (Lagoon par exemple) mais cela n’est pas nécessairement un handicap.
-Mise à terre nécessitant souvent des installations de manutention.

Le monocoque
Point positifs :
-Bateau dont l’aspect est souvent proche de l’idée qu’on se fait d’un bateau à voile.
-Qualités marines souvent excellentes.
-Remontée au vent acceptable en dériveur lesté ou intégral, correcte en quillard (excellente si on a un 12m JI de la coupe America).
-Peut affronter tout type de temps y compris les ouragans les plus effroyable si le bateau est bien conçu et réalisé dans un matériau solide : acier, alu épais.
-Peut aller partout y compris dans la glace.
-Chauffage possible avec un poêle central au GO.
-Vitesse qui peut aller de très rapide (exemple 60’open) à très lent (exemple barge de la Tamise) et est-ce positif ou négatif dans les deux cas ?
-Confort intérieur excellent souvent même un peut trop (trop de cabinets de toilettes etc…).
-Possibilité de tirant d’eau ajustables ou non en fonction de la remontée au vent voulue, Dl voir bi quille pour des TE Faible mais quand même bon moment de redressement.
-Accès à bord facile avec les jupes.
-Barre « expressive »surtout si barre franche
-Pour un bateau familial cabines proches les unes des autres pour une surveillances des enfants.
-Gréement plus ouvert en choix : Marconi classique avec toute ses variantes mais aussi selon le style du bateau : goélette, jonque, aurique etc.…
-Mise à terre possible avec des moyens simple (dériveur intégral/lestés)

Point négatifs :
-Le sentiment de vivre à la cave en ne pas voyant dehors directement ( sauf pour les bateaux à salon de pont bien sur).
-Cockpit souvent étroit quoi que les open 60 aient ouvert d’autres voies.
-Bimini fragile sous voile par grosse brise.
-Concentration de manœuvres encombrant l’espace vitale à l’extérieur.
-Bateau gitant au près.
-Nécessité d’un lest qui rend difficile à insubmersibiliser le bateau.
-Pont peut exploitable sous les tropiques pour la vie au mouillage.
-Pas d’accès a l'intérieur de plein pied depuis le cockpit.
-Toutes proportions gardées le monocoque se dévalorise plus vite qu’un cata, en raison de sa plus grande diffusion probablement.
-Difficulté d’accès aux équipements technique pour l’entretien.
-Difficulté à positionner des éléments de confort de grand voyage (Machine à laver le linge, clim ou chauffage etc. …).

Le coût : cata ou monocoque.
Sans aborder des comparaison à base de montant précis qui dépendra souvent des équipement installés à bord on peut estimer que pour un nombre de cabine précis le coût des deux choix sera sensiblement proche.
En fait un cata c’est souvent 3 cabines. Rarement deux quelques fois 4. Si on veut le même espace et le même nombre de cabine dans les deux solutions et si on se base sur un cata de 12m par exemple pour 3 cabines et on devra choisir un monocoque de 14m. L’écart de confort de prix de vitesse n’est donc plus si différent qu’on pourrait le penser.

lundi 13 avril 2009 16:43
---

le plus mieux...
.. c'est d'avoir un mélange des 2.
ca s'appelle un monomaran.

lundi 13 avril 2009 17:49
---

..et le moins pire..
c'est le catacoque

lundi 13 avril 2009 17:50
---

tiens
pour le fun si je puis dire,

maitre capello = jean pierre descombes

multiplicité des pseudo

lundi 13 avril 2009 18:38
---

forcément
l'équipage n'est pas là, c'est tellement plus facile comme ça de passer encore plus inaperçus,

mais bon l'équipage à bien raison de prendre du repos pour chasser ses enfantillage

lundi 13 avril 2009 18:40
Avatar
hi

Goudspide,
en l'occurence c'est pas de l'abus, c'est de l'humour...

lundi 13 avril 2009 19:03
---

et qui
abus , boira

lundi 13 avril 2009 19:05
Logo_scorpions_petit
Scorpions

Bravo très ....
Bravo Jean-Claude, très belle analyse et en plus sans prise de parti, donc mono ou cata, c'est plus une question de programme et de gout .....
Henri

lundi 13 avril 2009 22:16
Avatar
clarivoile

c'est marrant
ce que tu dis pour la vitesse des mnos est tout à fait applicable aux catas, et pour le près également.

lundi 13 avril 2009 23:57
Missing
Cacoeffix

stabilité
cata 2 fois plus stable à l'envers )

lundi 13 avril 2009 18:33
Missing
(tropicat)

encore
un fois , ceux qui jugent sur les catas , n ont jamais fait de cata en grande croisiere et peut etre meme jamais

lundi 13 avril 2009 22:30
Avatar
diaoulig

ben le monocat
mono à l'avant et cata à l'arriere...
sisi cela existe voir l'alcyon de cousteau construit sur ceprincipe.
jpierre

lundi 13 avril 2009 22:53
Missing
(Pitalugue)

Cata ou pas...
Bonsoir àtous , trés interessant le comparatif cata - mono,chacun parle de ce qu'il connait, et de ce qu'il aime , et je trouve ça sympa......mais ce qui me préocupe, par rapport à la question initiale, c'est l'idée de partir pour un an ou 10 , avec peu ou pas d'expérience....et là , le probléme est le même, le bateau ira oû vous serez capable de l'emmener, et pas l'inverse.....je suis convaincu qu'un tel programme nécessite de bien connaître la navigation en générale ,manoeuvres , mouillages, mécanique éléctricité, et connaissance parfaite du bateau....Un cata de 12 m représente un investissement important et durable...si possible. peut-être qu'un bateau plus économique , vous permettrait de vous faire les dents , sur des périodes plus courtes,( de 1 à 3 mois ), et une fois bien rodés , le choix du bateau qui vous convient vraiment , serait plus facile , et sans doute différent de l'idée initiale.....il y a tant de modèles , apparement semblables , et que l'on peut rencontrer au hasard des escales , que le choix ne peut pas se faire à la va-vite......mais ce n'est là, qu'un avis parmi plein d'autres .....bonne recherche, et salut à tous......

lundi 13 avril 2009 23:39
Avatar
Powhatan (ex-Shrubb)

Ayant connu les 2 :
catamaran en croisière tropicale, parfait pour l'espace et le confort à bord, le faible tirant d'eau, tout ce que permet la largeur fabuleuse : annexe sur bossoirs, vaste plage arrière pour plonger, rincer le matériel, trampoline pour la sieste...
Mais étant basé en Méditerranée, j'oublie : la place de port, les frais de manutention, les places d'accueil dans les ports visités. Et le ménage à faire sur une telle surface !
Et quand même, mon monocoque quand il prend ses accélérations avec un peu (pas trop quand même) de gîte, c'est autre chose comme sensations.
Si j'étais aux Antilles, le cata me tenterait vraiment. En med, le mono s'impose pratiquement.
Ce n'est bien sûr que mon avis selon ma pratique, l'inverse existe dans les 2 cas évidemment (catas en med, monos aux Antilles).

lundi 13 avril 2009 23:46
Avatar
pepperbox

ben ...
Je crois que tout a ete dit sur le sujet ...

Sauf la grosse bêtise que je vais sortir ...

Achete un trimaran !!!

y en a un à vendre sur heo ... 12 mètres en alu

Elle n' est pas belle la vie ???

vivre et barrer, comme dans un mono avec des perfs comme un cata-course !
remonter le vent comme les monos , filer au pourtant comme un cata , se sentir en securité comme dans un mono avec la legerté d' un cata !

Et si certains disent qu 'un tri c' est tous les defauts du cata melanger avec tous ceux du mono ...Ben c' est qu' ils ont vraiment l 'experience du tri ...pas comme moi ....

mardi 14 avril 2009 00:01
Avatar
clarivoile

et
tu as tout à fait raison pour le tri

un rêve mais pas vraiment confortable car trop peu logeable si on veut conserver ses immenses qualités nautiques

mardi 14 avril 2009 00:10
Image
DOM

ayant aussi...
possedé les deux et etant a mon cinquieme bateau ,et apres avoir eu un cata de 47 pieds ...je repasse au mono en essayant d'integrer les avantages que je trouvais au cata...
Grand cockpit avec table centrale , plage arriere ou l'annexe tient sans probleme gonflée a poste , tirant d'eau reduit '1.40m ' avec une quille relevable qui descend a 3m pour faire un pres que ne fera jamais un cata de croisiere....
Passage facile et sans trop de denivelé entre cockpit et carré (3marches ) ...
Visibilité dans le carré par grands plexis lateraux ...et aeration par de nombreux capots et hublots.....
Cela devrait donner un vrai plaisir a la barre,un joli bateau, solide et plus performant que la pluspart des catas de croisiere...et avec des quarts de nuit par mer et vent forts plus cool que sur un cata....
Marc Lombard(sans pub) nous a fait un joli plan sur ce cahier des charges et les essais du N°1 sont prevus pour cet ete ..... (voir ALEZAN 49 sur son site)...
Dom

mardi 14 avril 2009 01:15
Avatar
clarivoile

mais
quel était ton cata

Et dans quelle région es tu?

mardi 14 avril 2009 01:18
Image
DOM

tu vas etre surpris.....
Mais mon cata etait un Lagoon 47 (pas 470..) modifié avec greement plus haut et amenagements legers (nida/epoxy..) et je navigue aux Antilles...
La motivation d'un tel mono est aussi que a taille egale un cata demande plus d'entretien et que si pour des raisons professionelles tu ne peux naviguer a plein temps...laisser le bateau dans les marinas sans y habiter est beaucoup plus facile et moins cher...
Dom

mardi 14 avril 2009 01:45
Avatar
clarivoile

en effet
Pas vraiment un bateau de pres!

mardi 14 avril 2009 04:37
Avatar
CataHorus

DOM, il est superbe
Si c'est le tien qui est la marina, y a encore du boulot, bon courage.

http://pagesperso-orange.fr/marc.lombard/Alezan49.htm

RV

mardi 14 avril 2009 01:39
Image
DOM

Non...
ce n 'est pas le mien , mais celui d'amis... le mien suivra bientot a couple....
Dom

mardi 14 avril 2009 01:48
Logo2z
Z

Très beau en effet DOM
et coque impressionnante (en vrai, on a l'impression d'une épure en 3D, on se frotte un peu les yeux!) !

Il y a quelques temps, j'avais visité à St Malo un bateau construit un peu sur ce principe, un Intégral 43… très impressionnant !
Je crois aussi qu'un héolien construit son dérivé en cp l'Icp 44 à Tahiti…
http://www.sailworks.net/show.htm
Ce ne sont pas amha des synthèses entre cata et mono, mais des remises à plat des aménagement et de la distribution de monocoques s'adaptant sans doute davantage à des besoins spécifiques… mais le budget est conséquent !

mardi 14 avril 2009 14:30
---

Jamais évoqué
Bonjour
Dans ce genre de ( fréquentes ) discussions , un point essentiel à mon avis n’est jamais évoqué : le comportement par gros temps ou plutot les conditions d’une bonne sécurité lorsque le temps se dégrade.
A partir d’une certaine taille, un catamaran est parfaitement capable de résister au gros temps. Mais il y a une condition qui est à mon avis de taille. IL FAUT QUELQU’UN À LA BARRE. En effet en raison du faible pied dans l’eau, et du faible déplacement, un catamaran ne se maintient pas tout seul à la cape : les pilotes sont dépassés par l’ampleur des mouvements causés par les vagues et par les accélérations brutales qui en découlent. Le bateau ne peut alors conserver tout seul l’angle optimum par rapport à la mer qui l’empêchera de se retourner ou de sancir. Seul un barreur humain pourra le faire.
Dans le cas d’un équipage réduit, il me semble difficile de garantir qu’après 3 jours de tempête, il y aura toujours quelqu’un valide à la barre ( la fatigue , le mal de mer ). Les équipages autour du monde sont en majorité des couples qui ne remplissent pas cette condition.
En analysant les rapports de mer des incidents de catas, on voit que, dans de nombreux cas, c’est la fatigue qui est venue à bout de l’équipage, créant alors les conditions d’un accident.
Dans le cas d’une croisière au long cours, on rencontrera ce genre de conditions. Avec un monocoque, on met à la cape , on ferme tout et on va se coucher . Pour un équipage en couple, cela me paraît être un point déterminant.
Bon vent à tous.
JFB

mardi 14 avril 2009 09:10
---

Ben non
un cata ça tient aussi la cape, même sèche.
Et pas tous les monos peuvent bouchonner en confort.

Tiens un exemple en passant, l'archi américain qui a abandonné son bateau dans le tehuantepec... ça faisait un moment qu'il était à la cape et si il avait su aller jusqu'au bout, on aurait pas retrouvé son bateau quelques jours après, plein de chiure de mouettes dérivant abandonné.
Mais bon celui là tout le monde en à parlé. Y en a aussi plein qui ont pris la cape ne serait-ce que quelques heures sns problème.

Si on en parle moins, c'est parce que c'est beaucoup moins traumatisant (on s'enferme pas dans un sous -marin sans notion du temps et des mouvements) et beaucoup moins fréquent car les catas ont beaucoup plus de ressources en fuite et peuvent echapper facilement au pire d'une dépression grace à leur vitesse. Un mono se fera branler pendant deux jours alors qu'un cata aura eu le temps de se détourner et de passer en relative douceur. Ca s'appelle de la sécurité active et c'est un des principaux atouts des catas. On en parle jamais mais c'est ce qui fait qu'un marin suffisamment expérimenté n'hésite pas entre un mono et un cata sur ce point. Après c'est histoire de goût, la remontée au vent, le plaisir de barrer, le phantasme du pirates des caraïbese Jack Sparrow étant ce qui fait généralement la différence.

Bien relire l'expérience de DOM qui me semble résumer exactement l'épluchez moin.

mardi 14 avril 2009 10:12
Avatar
diomedea

Sécurité active
Tout dépend de chacun.
De mon coté je ne me vois pas faire de la sécurité passive et laisser au bonheur la chance mes probabilités de survie.

Surtout en cata où la légéreté permet une sécurité active très efficace. je n'ai pas encore essayé de cata dans la baston, mais en trimaran ca marche bien ... il faut juste eviter les deferlantes c'est elles qui font mal !

mardi 14 avril 2009 15:32
Avatar
CataHorus

SA, un peu théorique AMHA
Ca permet effectivement d'éviter les plus grosses dépressions, effectivement, mais ici, quand on se prend un grain blanc qui arrive en moins de 2 minutes avec des vents de 50/60 noeuds, on n'a pas le choix, on est dedans et il faut assumer.

Expérience vécue avec un Lagoon 380, je n'en menais pas large, bateau en fuite à 15 noeuds. Même pas le temps de rouler le foc et j'étais le seul "marin" à bord, GV en vrac sur le pont. Ce jour là, j'aurais préféré avoir un mono.

RV

mardi 14 avril 2009 16:09
Missing
(tropicat)

pas eue
de souci ?? la stabilite de route dans un grain ou du vent fort permet rapidement de prendre un ris , aux canaries pendant un grain , creux de 4 metres , derives relevés , le bateau en fin de surf a 20 nds , aucun souci , le bateau derapé dans les vagues , de la a dire que j aimais non , mais pas plus qu un mono avec risque de depart au lof ou pire a l abatté , et come d hab ca depent du bateau

mardi 14 avril 2009 16:29
Avatar
CataHorus

Heureusement, la mer
n'avait pas eu le temps de se former et la houle était relativement longue et peu importante. Non, on n'a rien cassé.

Arrivés à Ste Lucie, j'en ai vus qui en étaient tout traumatisés et qui ont cru voir leur dernier jour arrivé. En plus, c'est souvent le 1er jour de nav à partir du Marin.
La petite famille avec moi a bien assumé et ne s'est pas bien rendue compte, Dieu merci.

Peut-être parce que je n'ai monté aucun signe d'inquiétude ou de panique, étant par ailleurs bien occupé à affaler la GV et à me battre seul avec ce foutu enrouleur, bateau sous piloto.

Eux, ils regardaient le speedo. Ils doivent penser que le 380 est une bête de course..

RV

mardi 14 avril 2009 16:43
---

ozanty'
on navigue jamais tout dessus et on est toujours prêt à affaler, même avec un mono.
Et je préfère aller à 15 noeuds et faire 3 litres d'huile que de me faire coucher 2 ou 3 fois, car là la famille sans expérience elle fait vraiment lagueule (vécu dans le même chenal qui est pourtant un des plus cool, heureusement qu'ils avaient confiance en moi sinon je crois qu'ils auraient dit quelque chose).

mardi 14 avril 2009 18:02
Run_manu
Erendil

Simple
Le cata, c'est bien. Le monocoque, c'est moins bien.

Le cata, ça va vite et plat.

Le monocoque, c'est lent et penché.

Le cata, c'est moderne.

Le monocoque, c'est vieux.

Le cata, c'est construit avec des matériaux dérivés de la recherche spatiale, genre kevlar, époxy et autres nids d'abeille. Les monocoques sont construits en ferro-ciment.

Les défenseurs inconditionnels des monocoques ne sont jamais monté sur un cata, sinon ils auraient changé d'avis comme tout le monde.

Maintenant que j'ai pesé le pour et le contre en toute objectivité, tu pourras faire ton choix sereinement. En fait, cela se résume à "est ce que je veux rentrer dans la modernité, ou rester avec des trucs dont on sait qu'ils n'ont pas évoluer depuis Ulysse".

Jacques

mardi 14 avril 2009 16:41
Avatar
CataHorus

Jacques, ce post
a sa place dans la taverne, pas dans les fils techniques, AMHA

LOL

RV

mardi 14 avril 2009 16:45
Run_manu
Erendil

Oui mais Hervé
Les bonnes réponses sont déja largement débattues dans la fonction "rechercher"...

Jacques

mardi 14 avril 2009 16:56
Avatar
clarivoile

alors
on n'aura plus jamais l'occasion de parler cata.

Partant de ce principe, sur un site comme HEO, si on a peur des redites, il n'y aura plus que des fils sur les actualités avec tout l'intérêt que cela apporte......il suffit de passer en taverne pour s'en rendre compte

mardi 14 avril 2009 19:46
Run_manu
Erendil

Mais Claude
Je n'ai pas peur des redites, la preuve, rien que ça je l'ai déja dit 10.000 fois sur les multis...

C'est vrai que mon post n'était pas adapté à un fil technique (quoi que ...).

Enfin, je pense quand même, comme quelque autres, qu'il y avait une petite provocation dans la formulation de la question.

Comment tu veux répondre à ça ?

Même sans parler de mono/multi, que répondre à la question "c'est quoi qui est mieux, un Wally ou un Ecume de Mer" ? Et bien ça dépend pour quoi faire.

Jacques

mardi 14 avril 2009 20:00
Avatar
clarivoile

oui
j'avais bien noté la provocation à mon sens sans intérêt

Mais après quelques posts, je ne résiste pas au plaisir d'en parler...toujours aussi gamin

mardi 14 avril 2009 20:03
W
chuckD

..excellent

mardi 14 avril 2009 22:23
W
chuckD

bon
ça a merder l'excellent c'était pour l'analyse d'Erendil of course

mardi 14 avril 2009 22:27
Avatar
clarivoile

pourvu
qu'on en discute

mercredi 15 avril 2009 02:35
---

tout dépends mais
je suis étonné que tropicat ne développe pas plus alors qu'il a eu un ULDB de 45 et un cata classique avec dérives . Son avis serait intéressant .
Pour ma part , le cata pour les tropiques, la possibilité de gréer une planche à voile sur la trampoline, le cockpit agreable au mouillage dans les lagons et les manoeuvres dns le port grace aux 2 moteurs , carénage pas trop compliqué ( TE reduit , conformateurs ? )
Le mono pour sa capacité de charge importante et ça , c'est important en voyage , la relative sécurité en cas de grains blancs( cf hervé) alors que l'on dors (!)la possibilité de trouver une place dans une marina à moins cher.
Bon , on ne peut pas changer de monture à chaque fois que l'on change de pays !!! Dommage

vendredi 17 avril 2009 00:33
Avatar
Vero

allez, mon grain de sel
De mono, nous allons passé au cata:
Pourquoi:
-1 Cà va plus vite.
Dans notre voyage en mono et sur un même parcourt à la journée,nous avons vécu le fait de partir 2 heures avant un cata et d' arriver deux heures après. C'est pas qu'on aime pas être sur l'eau mais...
-2 Il y a plus d'espace sur un cata.

Après les autres points en faveur du cata, je ne les connait pas assez pour en parler sérieusement. (le près à plat, la vie de "plein pieds" ect

Nous avons connu également un équipage (famille) qui partait faire le tour de l'atlantique avec un cata de 52 pieds sans beaucoup d'expérience non plus. Ils s'en sont sorti sans problème.

voili voila ma modeste contribution.

a+

pierr

samedi 18 avril 2009 22:04

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums