Tous les forums > Forums techniques > trinquette trop grande ?????
---

trinquette trop grande ?????

bonjours à tous,
encore une question de ma part, j'abuse !!
j'ai reçu ma trinquette de chez delta voiles hier et coup de chance l'apres midi, vent et soleil !!!
donc j'appareille, je grée mon etai larguable tout neuf et j'envoie ma trinquette.
mon boat est un sun odyssey 40.3 le genois enrouleur mesure 37 m2, la grand voile 36.5 m2 et elle est completement neuve elle aussi.
Ma trinquette quand à elle mesure 25 m2, elle est tres plate et n'a aucun recouvrement.
Alors voici ma question: avec 25, 28 noeuds de vent apparent au pres, j'etais bien toilé avec trinquette + gv à 2 ris, il me reste le 3 eme ris au cas ou !! alors, à votre avis quelle force de vent puis je etaler au pres en prennant le 3 eme ris + trinquette ?????
parceque apres,..... j'ai plus rien à reduire !!
mis à part d'affaler l'une ou l'autre, mais bon .

d'avance merci

samedi 21 février 2009 14:06

Liste des contributions

---

pardon erreur de ma part !!!
le genois enrouleur mesure 47 m2 !
faute de frappe !!!!

samedi 21 février 2009 14:16
Avatar_heo
aroc

heuh!
Je te donne les données de mon sun fizz, taille et surfaces semblables.
Trinquette 25m2 et trois ris, ok pour 35 noeuds apparents. Au dela, on ne fait plus de prés, et le bateau remonte à 70° du vent avec triquette seule, jusqu'à 40noeuds. Au dela (heureusement c'est rare), tourmentin et, selon l'état de la mer, cape ou fuite.
Alex
Je modifie cette année mon plan de voilure avant, en reculant l'étai largable au deux tiers du mat et en arrière de la baille à mouillage, et une trinquette de 15m2 dessus.
La voile sur enrouleur est un foc de route 28m2, j'envoie un autre foc (en cotre) sur bout dehors dans le petit temps au prés, et un gros torchon en tête de mat et sur bout dehors dés que ça addonne.
J'ai choisi de manoeuvrer à l'avant dans le petit temps, et plus dans le gros. Les manoeuvres de trinquette dans la tempête, c'est dangereux.
Alex

samedi 21 février 2009 14:19
Missing
CIGALE

Bonjour

La description que vous faite dans ce post du 21/02 /2019 de votre projet de modification de plan de voilure de votre sun fizz me semble très judicieuse !
J' ai acheté un Sun fizz l' année passé ( la cigale ) et suis en train de le mettre en etat . Avez vous réalisé ce projet ? et si oui avez vous des retour d' experience .
Etes vous toujours propriétaire su Sun fizz et est ce possible de voir des photo de la trinquette installé sur la partie arrière de la baille a mouillage ( cadenne , renfort ,est ) avez vous installé des bastaques ?

merci de votre réponse
cordialement
Daniel Rabasse

vendredi 11 janvier 2019 00:45
Avatar_heo
aroc

Bonjour,
depuis 2009, j'ai encore simplifié, après avoir testé plusieurs solutions.
j'ai gardé le foc de route sur enrouleur principal, ses 28m² manquent de puissance en dessous de 15noeuds mais permettent de louvoyer très vite en solo (chenalage)
j'ai abandonné le bout dehors de génois. 35m² au près avec 12 noeuds de vent réel engendrent trop d'efforts. Le virement est très emmerdant avec l'enrouleur juste en arrière.
J'ai conservé mon étai largable (textile) juste en arrière de l'enrouleur (amure sur la ferrure d'étrave, étai parallèle à l'enrouleur) et j'envoie dessus mon génois de petit temps, 30m², bordure collée au pont, écoute en bout de rail de génois.
Les virements sont simplifiés (c'est bien d'avoir un équipier dans le balcon qui brasse le génois pour aider le passage, en régate) Je le garde au près jusqu'à 15 noeuds apparents, voire plus sur mer plate) Au portant, je tangonne et tiens jusque 20 noeuds réels, au delà le foc de route permet d'assurer la vitesse optimale. (on gère avec la réduction de la GV)
Le foc de route passe par un barber avant le rail d'écoute, beaucoup plus efficace pour le contrôle du creux. Il faut pouvoir donner de la puissance pour compenser le manque de surface. Le réglage est très fin, on sent très bien le moindre changement.
je tangonne sous le vent jusque 130° du vent, cela permet d'améliorer le rendement de la GV
Ce génois reste endraillé tout le temps, je largue l'étai et range le tout en pied de mat lorsque pas utilisé.
Si très mauvais temps annoncé (subjectif), j'endraille un TMT à la place du génois. J'ai supprimé le foc de tempête, qui n'a pas servi depuis l'installation du foc de route sur enrouleur. ( 4000 milles par an minimum)
J'aime bien mettre à la cape pour laisser passer le mauvais temps, tant que la mer le permet.
La GV est lattée jusqu'en haut avec un peu plus de rond de chute qu'à l'origine. Le chariot sur un portique au dessus d cockpit permet de mieux contrôler le vrillage de la chute et ses performances sont incomparables, versus GV classique.
En ce qui concerne le ris dans la trinquette, j'ai abandonné après que les paquets de mer ont déchiré la partie arisée un jour de mauvais temps. Le sun fizz met facilement le nez dans l'eau et les paquets défoncent la bordure. J'avais une estrope de 80cm pour remonter le point d'amure de la trinquette (quand j'en avais une)
bon vent!
Alex

samedi 12 janvier 2019 11:36 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
CIGALE

Merci beaucoup d' avoir pris le temps de me répondre !
Pourriez vous me donner encore quelque precisions : vous dites utile un génois de petit temps de 30 m2 ( ? n'est il pas plus grand ? ) .
Donc vous n' utilisez pas ou plus d' étais largable en arrière du puis a chaine , correct ?
Comment prenez vous la cape avec le Sun fizz avec la gv ou une voile d' avant a contre ?

Merci de votre réponse
Cordialement
Daniel

samedi 12 janvier 2019 15:52
Avatar_heo
aroc

Daniel,
je voulais écrire 35m² pour le génois, et après mesures cet aprem, il en fait 40.
Oui une seule amure d'étai juste en arrière de l'enrouleur (40cm parallèle à 'étai principal)
la cape (de mauvais temps) implique trois ris et un poil de foc de route à contre pour équilibrer le bateau et trouver le bon angle par rapport aux vagues. Il faut éviter de tomber en travers. La cape sous Gv seule, je ne sait pas faire, l'idée étant de de pouvoir amarrer la barre 'sous le vent" et de laisser vivre le bateau. La cape sous foc seul fonctionne bien mais s'il faut relancer ou repartir, c'est beaucoup plus long et moins manoeuvrant.
cdlt
Alex

samedi 12 janvier 2019 21:03
Avatar
daniel13/73

et
le tourmentin

samedi 21 février 2009 14:19
Istres_le_9_mai_2014_(14)
willy13

trinquette
bonjour

à mon avis

faire mettre un ris sur la trinquette
pour la plage des 25 / 35.et après 3eme ris et tourmentin

cordialement

samedi 21 février 2009 14:22
---

ok, mais
un ris dans la trinquette ok !! mais quelle surface dois je supprimer ?? etant donnée la surface du tourmentin pour mon boat (12m2), je pense à laisser une surface intermediaire entre les deux soit 19m2 !!?? est ce votre avis ??

samedi 21 février 2009 14:30
Istres_le_9_mai_2014_(14)
willy13

oui
18/19 m2 et avec cela vous pouvez étaler pas mal de conditions de vents et de mer.

jc

samedi 21 février 2009 14:46
Avatar
UGO

En juillet sous Trinquette....
GV 2 ris , j'ai passé Béar au près avec 35N rafales à 40Nd, à environ 40° du vent sans problème barre souple sur Océanis 423, trinquette de 28 m2 sur dacron de 440gr fabriquée par Vega voile en 2008, avec un ris possible, le tout sur étai largable qui démarre à environ 30cm de l'enrouleur de Génois en pied et tête.

samedi 21 février 2009 20:08
Avatar_heo
1
aroc

nous n'avons pas
le même anémomètre :)))
Alex

samedi 21 février 2009 21:50
Avatar
wilfrid

idem Aroc
J'ai une trinquette de 20m² , taillée trés plate, pas de puissance.
je la sors vers 20 noeud au prés ou au travers.
Bien applatie elle est utile jusque vers 30 noeuds, force de vent qui devient limite pour remonter si il y a la mer du vent.
le bateau déplace 15 tonnes et fait 16 mètres.

dimanche 22 février 2009 09:13
Missing
(60nora)

le fardage
le probleme est que quand on reduit on arrive à un moment ou on a plus de fardage que de surface de voiles ,alors pour remonter au vent on manque de puissance .rien que la prise au vent de l'enrouleur et du grement ça freine un max .
effectivement mettre un ris dans la trinquette
pour avoir une surface intermedaire avec le tourmentin c'est peu etre une bonne option .
il y a aussi la voile de cape
es-ce toujours de la croisiere avec la prise de meteo avant le départ???
ALAIN

dimanche 22 février 2009 09:24
Avatar
wilfrid

bordé plat
C'est pourquoi je pense que l'essentiel, pour gader un rapport surface de voile/fardage adéquat iul faut une trinquette trés plate, dans un tissu lourd et peu déformable, et qu'il faut pouvoir la garer le plus longtemps possible, bordée bien plate dans l'axe. par vent fort et sans mer, comme prés des cote et mistral ou tramonatne on peut ainsi aller assez loin dans la force du vent, je dirais environ 40 noeud.
aprés, c'est de la survie!

dimanche 22 février 2009 09:54
1
---

Trinquette trop grande
Ta trinquette n'a pas de recouvrement.
Dans les rafales, dans la brise tu peux ouvrir le haut de cette voile en jouant savament de l'écoute & de la position de l'avale tout.
De toutes façons tu ne ferra pas de près serré dans ce vent et cette mer.
C'est une erreur de vouloir des voiles de grosse brise PLATES parce qu'on ne fait jamais de pres très serré, parce qu'il faut de la puissance pour avancer alors que le bateau en gaspille délà énormément par son fardage.
Lorsque j'étais voilier, je faisais toujours mes voiles de grosse brise : petits focs, tourmentins etc. CREUX.

Bien cordialement

JP L

dimanche 22 février 2009 10:45
Avatar
wilfrid

pas d'accord
je reprochais justement à ma trinquette précédente d'être trop creuse. La puissance engendrée, centrée vers l'avant du plan de voilure faisait 'piocher' la caréne , giter et rendre la barre dure.
Avec une trinquette plus plate le bateau gite moins et remonte mieux, sans peser sur la barre.
si il faut donner de la puissanec, par exemple en remontant dans du mistral, j'utilise plutôt la GV, qui mets cette puissance plus au centre de caréne. la trinquette joue alors son role laminaire et le bateau passe mieux.
Sur un déplacement lourd comme mon bateau, ce n'est pas la puissance qui pose problème.
La remarque de Cokelunde me semble par contre justifiée pour un déplacement lèger.

dimanche 22 février 2009 19:04
Dji_0009_(fileminimizer)
kea

tout a fait d'accord....Une voile plate n'a aucune puissance donc pour avancer efficacement sans gîter exagérément , il faut des voiles creuses ( au bon endroit bien sur ) et d’une taille appropriée à la force du vent....

vendredi 11 janvier 2019 03:49
Missing
jf84

On confond

souvent voile plate et voile robuste ne fasceyant que peu, grace a une absence de rond de chute.

C'est en fait ce qu'on recherche dans le gros temps.

amities
JF

dimanche 22 février 2009 11:45
Missing
(60nora)

la trinquette
si elle ne recouvre pas ne serais-ce pas un solent ou bien cela vient de la position de l'ancrage de l'etai larguable sur le mat
avec ou sans bastaques ?
ALAIN

dimanche 22 février 2009 18:01
Missing
(pir2lune)

la solution
Enrouleur de Génois
Enrouleur de Trinquette
enrouleur de Grand voile (dans le mat)

Ensuite, naviguer au portant

dimanche 22 février 2009 23:59
---

autre solution
pas d'enrouleurs.
un tourmentin, 1 ou 2focs, 1 genoa,1trinquète,1gv
utiliser aussi des poulies volantes pour économiser sur les winchs pour border les écoute d'avant.
et en avant,vent

lundi 23 février 2009 10:03
Missing
atlante

franchement ça me fait peur
déjà 2 ris avec 25 - 28 nds de vent apparent ????
ça fait à peine plus de 20 nds réels ?
avec un 40 pieds ? c'est un temps de demoiselle !!

qu'est ce que c'est que ces bateaux ????
vous etes sur qu'ils sont fait pour naviguer en mer ? ou uniquement sur le bassin des tuileries ???

et j'imagine l'ambiance à l'intérieur ... gité à fond etc ...

je commence à comprendre pourquoi les constructeurs mettent des 50 cv pour des bateaux de 7ou 8 T ... pour pouvoir remonter au près au moteur dés qu'il y a plus de force 5 !!

Excusez moi je suis un peu dur mais vraiment ça m'effare !!

lundi 23 février 2009 11:11
---

ok,
je reconnais que j'aurais tres bien pû naviguer sous un ris mais, j'etais seul à bord et voulais avoir un peu de marge.
En ce qui concerne mon bateau, il s'agit d'un so40.3 auparavant j'avais un dragonfly 1000 et encore avant un dufour 35 de 1977.
contrairement à ce que tu sous entends, je trouve que ce bateau à de reelles qualitées de navigation, je l'ai acheté il y a seulement 9 mois, j'ai navigué de la cote d'azur à la corse, la sardaigne, l'italie du sud, et meme si ce n'est pas un tour du monde, loin s'en faut, je n'ai pas encore été déçu par son comportement en mer, bien au contraire.
En ce qui concerne la qualité de construction de ce bateau qui est de 2004, et bien c'est la meme chose, j'avais un a priori contre les bateaux recents mais aujourd'hui je trouve objectivement que c'est tout à fait valable.
l'accastillage est de tres bonne facture, les circuits electriques, d'eau etc sont tres clairement realises, la carene est bonne (voir spi ouest france) ...
non vraiment je ne pense pas que ta remarque concerne ce modele de boats.
1 defaut, manque des rangements et la qualité des voiles livrees en standart, mais bon pour ça j'y ai remedié.
j'ai toujours ete un farouche opposant aux "nouveaux bateaux" mais maintenant, en connaissance de causes, j'ai changé d'avis.
ces remarques concernent aussi le dragonfly 1000 que j'ai gardé 5 ans et vendu simplement pour cause de "volume".
à bientôt.

lundi 23 février 2009 13:52
Avatar
linsolent

d'ailleurs !
je persiste et signe en m'inscrivant sur heo !!

lundi 23 février 2009 15:40
Missing
atlante

mal construits non
je ne dis pas ça, mais je me demande si ces bateaux ne sont pas faits pour naviguer entre 0 et 20 nds ... Très toilés, très peu raides ...

j'en ai d'ailleurs croisé quelques uns, qui après avoir pris un bon 7 arrivaient au port dans un état assez pitoyable aussi bien le bateau (rails arrachés, poulies arrachés, tangon cassés etc ...) que l'équipage (fatigué, heureux d'être enfin arrivé et de n'avoir pas plus de dégats que ça sur le bateau ) : à croire qu'ils avaient eu à affronter une tempête !!

lundi 23 février 2009 16:19
Belle_avoine_signature
Pirate972

Quelques uns ?
Quels modèles de bateaux de 40 pieds ne sont pas capables de d'essuyer un force 7 ?
Et peut-être quels étaient ces équipages ne connaissant pas la nécessite de réduire dans le gros temps car pour arracher rails et poulies par 30 nœuds, il faut une sacrée prise au vent, donc de la toile dehors ou un accastillage pourri.

samedi 12 janvier 2019 14:34
Missing
Cédric 1983

Un 40 pieds tout droit sorti d’un chantier généraliste ne remontera pas au près par force 7... pas sans un minimum d’équipement: étais largable, foc de brise arisable au minimum, idéalement GV à 3 ris et qualité de voile qui ne se defonce pas en 3 saisons...

samedi 12 janvier 2019 14:56
20180830_121418s
dominig

J'ai un Southerly 110 avec des tailles de voiles comparables.
Au près à partir de 25/30kn il est utile de prendre le ris de la trinquette ce qui permet de garder le troisième de le GV en secours pour un possible forcissement du vent.
La mise en place du ris demande une bonne organisation mais est plus simple à faire en solitaire que de passer au tourmentin.
Je te passe quelques photos. Mes voiles sont faites par Sails Concept à Theix près de Vannes dans le Morbihan.
Note le montage très haut pour laisser passer les vagues sous la trinquette.

samedi 12 janvier 2019 15:13

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums