Tous les forums > Forums techniques > Différentes qualités d'inox

Différentes qualités d'inox

L'inox est un matériau, à priori, inoxidable : mais attention, il existe différentes qualités dont une seule utilisé pour le milieu marin !

l'inox 316 L est le seul inox utilisé dans la fabrication de matériel océanographique soumis à de forte contraintes de corrosions.

Les inoxs de qualité inférieure au 316L (308 304 etc) subissent dans l'eau une corrosion caverneuse qui (...)

Liste des contributions

Pavillon-i
pator

Inox et acide phosphorique
A propos de l'acide phosphorique : est ce vraiment une bonne idée de s'en servir sur l'inox ?
C'est vrai que le premier effet est spectaculaire sur la rouille.
Mais nous on a trouvé que la rouille revenait encore plus vite après, sans compter que l'inox perd son aspect brillant et devient mat.
Peut être, nous avons mal utilisé ce produit ou fait un mauvais dosage.
Y a t-il d'autres expériences sur le sujet ?

PS : par contre on peut utiliser l'acide sur le plastique, c'est radical contre la rouille.

dimanche 18 mars 2001 01:00
---

inox
Il y a-t-il beaucoup de voiliers de croisière autour de 15m construits entièrement en inox? Quels sont les chantiers compétents en France, en Belgique? Les problèmes de déformation à la soudure ne sont-ils pas trop importants?

dimanche 13 mai 2001 02:00
Pavillon-i
pator

inox
A ma connaissance, il n'y a qu'un seul bateau 100% inox. Il s'appelle Inox, comme de juste ! C'est le bateau de Marcel Bardiaux.

Ce n'est pas une idée qui a perçé parce que l'inox est presque impossible à peindre, ce qui n'est pas pratique en matière d'antifouling.

Et puis effectivement, la soudure sur inox est une affaire de pro, le procédé recommandé étant la soudure au tungstène sous argon (TIG).

dimanche 13 mai 2001 02:00
---

inox
Par ailleurs il est illusoire de croire que l'inox ne se corrode pas, c'est faux meme le 316L.

Je travaille sur ces matériaux, et je peux vous dire que l'inox brut rouille.

Pour le protéger éfficacement il faut le Passiver avec une solution d'acide chlorydrique dilué à 15 % apres l'avoir poli à la pate et avivé avec une autre pate.
D'autre part les soudures représentent un réel probleme car bien qu'étant réalisées sous atmosphere neutre la stucture des molecules s'est modifiée et la corrosion s'installe encore plus rapidement si le traitement cité + haut n' pas était fait avec soins.

Donc j'imagine mal passiver toutes les soudures et polir puis aviver un bateau de 15 metres, c'est insurmontable.

C'est ce qui explique qu'on ne voit pas de bateaux en Inox.

mardi 15 mai 2001 02:00
---

inox
il y a eu les "Vulcain" IV ou V en inox, et on en trouve parfois d'occasion.

J ai vu un bateau amateur de quelques années en inox, sans traitement ni peinture, et l'aspect était vraiment désastreux. Donc suivre les méthodes pros (passivation) . Mais ça peut faire de bons bateaux, avec moins de risques de corrosion que l'acier ou l'alu.

mardi 15 mai 2001 02:00
---

inox
Complètement d'accord avec jérôme.
Travaillant dans les Inox je peux dire que ce qui empêche avant tout la corrosion de ces alliages c'est le polissage.
Concernant les soudures il est clair que c'est par là que commencera la corrosion si on ne la traite pas de façon à la ramener au même état de surface que la tôle, et encore comme le fait remarquer trés justement jérôme, l'état métallurgique de ces zones restera différent du reste (grains plus grossiers, précipitation de carbures et donc corrosion à terme)
Je crois beaucoup plus à l'utilisation de tôle acier bien traitée (sablage+primaire+apprêt+peintures...)

Nb: Michel l'alu ne se corrode pas mais il risque l'electrolyse (comme l'acier ou les inox d'ailleurs) et peux en vieillissant devenir "poreux" et perdre ses caractéristiques mécaniques. D'ou un soin particulier à apporter au circuit éléctrique des bateaux à coque métallique en général.

vendredi 01 juin 2001 02:00
---

INOX
J'ai depose toutes les "chain plates "( je ne sais pas comment on dit en francais
les attaches de haubants fixees sur la coque) sur mon sloop 14m ployester de 1979. Toutes bouffees
completement, 4 cassees su 8 au total. Heureusement que le mat est en appui sur la quille
Bon de toute facon a retenir que tous les inox se corrodent s'ils ne sont pas en contact avec l'air.
Absolument evident en regardant mes "chain-plates" qui n'etaient bouffees que dans l'epaisseur du pont
soit env 50mm. Pas de traces de rouille sur la partie depassant sur le pont ni dans le carre.

mardi 11 septembre 2001 15:47
---

Des nouvelles de ton ancien bateau
Bonjour Richard,
Nous cherchons à te contacter afin de te donner des nouvelles de Silmarillion.
Nous n'avons pas ton adresse email alors nous essayons ce forum

samedi 12 janvier 2008 13:12
Missing
Richcastel

news de Silmarillion
Bonjour Maryse,
Oui j'aimerai beaucoup avoir des nouvelles de Silmarillion!
Merci
Richard

lundi 16 novembre 2009 17:51
---

Inox et corrosion
Tout d’abord, il faut faire une différence entre oxydation et corrosion. L’inox ne rouille pas comme le fer ou l’acier, mais il peut présenter des coulures brunes superficielles. La raison est la présence d’atomes de fer à la surface du métal, et le remède est de polir et passiver le métal à l’acide, ce qui a pour effet d’éliminer le fer de la surface. Les alliages inox marins (316 et souvent aussi 304) contiennent environ 18% de chrome, qui s’oxide au contact de l’air et forme ainsi une pellicule dure et brillante, « inoxydable ».
Pour que ce phénomène puisse se produire, il est indispensable que le métal soit en contact avec de l’oxygène, soit dans l’air, soit dissous dans l’eau.

Tous les milieux ne sont pas oxydants. Certains sont dits « réducteurs » et ils « absorbent » au contraire l’oxygène. Dans un tel cas, le mécanisme qui confère à l’inox ses caractéristiques est bloqué et la voie est ouverte à une autre forme de corrosion : le métal se pique et se crevasse. Ce phénomène se produit généralement en milieu humide et stagnant, comme dans du bois, sous des algues et coquillages ou encore là où un arbre d’hélice touche un guide d’arbre en caoutchouc. Ce phénomène n’a rien à voir avec l’électrolyse, le problème est le manque d’oxygène. L’alliage 316 est sensiblement plus résistant dans un tel cas, mais pas exempt du problème.

Le dernier problème potentiel est l’électrolyse. Dans le cas d’une coque inox, il y a fort à parier que les différentes tôles utilisées présenteront des potentiels électriques différents dans l’eau (en raison de variations dans l’alliage), générant des courants électriques vagabonds entre les différentes parties de la coque. Pour cette raison, construire de larges structures inox sous l’eau n’est pas une bonne idée du tout.
Le même phénomène affecte l’acier et pour cette raison, il est indispensable d’utiliser des anodes. Une coque inox peut être protégée par des anodes également, mais l’inox est beaucoup plus difficile à peindre, très coûteux et… se corrode de la même façon sous l’eau. Contruire une coque inox actuellement est stupide considérant ce que l’on sait.

En raison de l’homogénéité de l’alliage, l’aluminium (alliage marin, pas d’approximations) ne présente pas ces problèmes d’électrolyse intrinsèque. Avec un circuit électrique bien isolé sans connections avec la coque, c’est un bien meilleur matériau pour une coque que l’acier. Tout comme l’inox, il doit demeurer dans un milieu oxydant ou être protégé, par un revêtement époxy en général. Celui-ci est également un isolant électrique notoire qui minimise encore davantage le risque d’électrolyse par fuite électrique.

En espérant que ceci aura éclairci quelques points…

mercredi 23 janvier 2002 10:16
---

Inox et acide phosphorique
L'acide phosphorique peut servir à "souder" l'inox à l'étain quand on ne cherche pas une grande résistance, c'est tout. Dans l'industrie on utilise des mélanges d'acides pour décaper (en bain ou par pulvérisation pour les grosses pièces)et ensuite on fait une passivation.On obtient un résultat MAT.Il y a des entreprises qui elles font du polissage électrolytique, là on a quelque chose de brillant mais je ne pense pas qu'ils puissent traiter une coque de bateau entière.

dimanche 14 avril 2002 12:08
---

interrogation
Connait-on l'influence de la sueur ( transpiration des doigts et des mains ) sur des pièces en inox, ainsi que l'influence du talc? peuvent-ils provoquer une oxydation?

vendredi 14 mars 2003 16:53
---

Electrolyse entre inox et alu en contact
Est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer à quoi est dû l'electrolyse qui se produit quand il y a contact entre une pièce en Inox et une pièce en Alu. Cela arrive souvent quand pose un pontet Inox sur un mat. Je me demande si la présence d'Oxygène influence ce phénomène.

lundi 31 mars 2003 13:12
---

chaque métal possède
une capacité à perdre ses électrons qui lui est propre certains perdent très facilement et d'autres moins facilement

ainsi il existe une classification des métaux en fonction de leur potentiel

lorsque deux métaux différents sont en contact, il se propduit un couple électro-galvanique qui transfert les électrons d'un métal vers l'autre par production d'un courant électrique

ceci est accentué avec certains métaux et aussi avec la présence d'un électrolyte, l'eau de mer en l'occurence

il se trouve que l'inox et l'alu ont des potentiels peu compatibles et qu'il faut éviter de les mettre en contact

c'est la même raison qui fait utiliser du zinc comme anode fondante

concernant le talc, je vois pas pourquoi il pourrait provoquer de l'oxydation sauf par sa capacité à retenir l'humidité, car il s'agit de poudre de calcaire

la sueur est acide et a donc une capacité de corrosion

cette capacité sera d'autant plus grande que l'inox est d'un type faible 18/8<18/10<18/12
ou 304<316
la présence de la lettre L après les chiffres indique un inox alimentaire qui d'ailleurs résiste mieux à la corrosion et à l'oxydation car il possède moins d'impuretés

mais peut etre me gourre-je?

bye

lundi 31 mars 2003 13:48
---

soudure ou boulon?
Salut à tous,
J'ai une grosse bitte...d'amarrage en inox que je dois poser à l"étrave sur mon voilier acier.
Je boulonne ou je soude?(ou les 2).
Quelles recommendations?

A propos, mon voilier est entièrement électrozingué et au bout de 10 ans dans l'eau,j'attends toujours la rouille...
Sous la flotaison: époxie (tout de même).
A+

mardi 01 avril 2003 13:00
---

soudure or not soudure ?
bon ben moi j'arrive ici par hasard , je cherche inexorablement une photo de radar pur un modele reduit et du fait d'etre chaudronnier de metier vais essayer de vous apporter ma petite contribution.

Alors soudure ou pas soudure ? une soudure bi/metallique ( acier / inox ) n'est pas tres dur a réaliser. comme souligné plus haut , la soudure devra etre fait au TIG ( tungstene inerte gaz ) c'est un procedé regroupant la technique de l'arc et du chalumeau.a proscrire la soudure a l'arc car tres difficile a effectuer pour un non ignicié du fait que le bain de fusion est tres liquide. Si soudure au TIG prevoir un métal d'apport du materiau le plus noble a souder ( ds notre cas un metal d'apport inox .

Concernant l'oxidation de l'inox et là tout a presque été dit , j'ai moi meme fait un lest pour un petit 12 metres en Z2 CN 18/10 acier austenitique employé par les prothesiste dentaire pour fabriqué les couronnes.

amicalement et bon a tous ( bon je retourne chercher une photo de radar moi )

mardi 08 avril 2003 21:00
---

pour tagada !
excuse moi mais j'ai pas tout dit.
donc si tu es equipé d'un poste TIG ( ou si tu connais un exellent soudeur ) tu peux faire souder ta grosse bitte , autrement tu peux faire aussi a assemblage boulonner.n'ai pas peur de mettre gros en diametre ( 12 / 14 /voir 16 mm ) et ne te limite pas a un boulon ds les angles.n'oublit pas non plus le petit joint en silicone entre la pont et la plaque supportant ta grosse bitte.

allez cap au 270 direction la cambuse !!

mardi 08 avril 2003 21:06
---

alu
pour olivier: et si l'aluminium se corrode . sa corrosion s'appelle l'alumine. et quand c'est oxidé un traitement par poncage est obligatoire pour pouvoir etre soudé.

mardi 08 avril 2003 21:09
---

Des gros trous...
Petit question.

Notre sloop alu a la désagréable habitude de faire un trou dans sa coque juste en avant de la quille. Résultat, changement de tôle en perspective.
Outre un problème de montage électrique, N'y aurait-il pas d'autres raisons pour lesquels ce phénomène se produise ?

Matthieu
47°14,6 N - 1°32,4 W

jeudi 31 juillet 2003 17:02
---

Difficile
Un trou récurent au même endroit devrait aider a cerner le problème. je suppose que tu as déja tout checké plusieurs fois. mais le problème reste entier. Sais tu de quoi est composé ton lest. problème de passe coque de sonde ou de speedo ou de WC ou d'emplanture de mât.câble du guindeau electrique, réservoir d'eau mal placé?
Place de port immuable depuis longtremps, qui sont tes voisins, comment sont les pontons. Tes tôles ont elles toutes de la même nuance, le métal d'apport des soudures aussi?

Bon courage

jeudi 31 juillet 2003 23:17
Avatar
michel

soupçons
une corrosion systèmatique au même endroit..
tu peut soupçonner:
-une rétention d'eau permanente dans les fonds (voir les anguilliers)ou un boulon de quille qui fuit
-une corrosion electrolytique due a une piece hétérogène (boulon, cordon de soudure..)
-un courant de masse qui passe systematiquement par là, parce que tout le reste est isolé

et puis ...???

vendredi 01 août 2003 12:32
Missing
Windjammer

inox et autres métaux
vu récemment sur des photos du trois-mâts de Pierre Brenet que, malgré une amélioration sensible de son "standing" il est resté fidèle aux haubans en câble galvanisé (il ne jurait que par le galvanisé), maintenus par des serre-câbles du type gréement de poteaux téléphoniques, et protégés par un mélange de céruse et de suif , le tout enveloppé de toile de coton ( méthode Moitessier)
De toute apparence, cela a bien tenu.

samedi 02 août 2003 16:39
---

inox
Bonjour,
je viens de faire l 'acquisition d'un bateau entièrement en INOX de 6m (type Pen duick 600) datant de 1976 et en superbe état... Je voudrai savoir quels sont les traitement à apporter niveau antifouling et peinture de pont.
Si qqn peux m'aider...
merci d'avance
julien

lundi 16 février 2004 12:37
---

ETRANGE ...
A ma connaissance, le Pen Duick 600 était en alu !

Y a-t-il eu une version inox ?

Robert

lundi 16 février 2004 13:19
---

euh....
Julien, je pense reconnaitre ton bateau, si c'est celui dont je pense, il est actuellement à sec à Port-Saint-Louis. Je ne veux pas te scier le moral mais j'ai des doutes concernant son superbe etat. A sa sortie de l'eau, il y avait plusieurs trous dans la quille (dont un d'au moins 3 cm sur 3 cm au bord d'attaque) qui on été apparement simplement mastiqués avant l'antifooling. J'espère me tromper mais si ça n'est pas le cas, tu es quitte pour un peu de chaudronnerie...

lundi 16 février 2004 14:23
---

inox (suite..)
bonjour,
pour répondre à zitoun, en effet, on parle du même bateau... C'est marrant que tu l'ai reconnu; remarque, il y en pas bcp comme ça...
c'est vrai qu'il n'y a que l'extérieur de la coque qui est en bon état... Mais bon, pour un bateau de cet âge... la réparation sur le bord d'attaque a été un peu faite "à l'arrache" comme on dit, je crois qu'il faut tout refaire. Apparemment, c'est de la pâte à souder qui a été mise grossièrement. Comment faire pour réparer cela??? si tu sais...

lundi 16 février 2004 16:55
---

soudure...
je ne suis pas un réel spécialiste de la chaudronnerie inox, mais si c'était mon bateau, je souderai un patch au TIG, en doublante, ou mieux, flush. Mais avant ça, je mesurerai les épaisseurs de métal partout ailleurs avec un appareil à ultra-sons (en cas de doute sur une mesure, ne pas hésiter à percer pour confirmer)
Bon courage

mardi 17 février 2004 10:11
---

jeudi
on doit faire une soudure pour placer un truc sur la colonne radar, si vs avez des conseils pour souder propre, je pourrais transmettre vos astuces, mon mari n'a pas encore soudé l'inox

mardi 17 février 2004 10:26
Avatar
babou

UN BON TIG
Et une bouteille d'Argon ainsi que du savoir faire un entrainement sur une bete casserole n'est pas inutile

mardi 17 février 2004 13:53
Avatar
babou

J ALLAIS OUBLIER
Ne pas oublier de débrancher la batterie et les appareil électronique

mardi 17 février 2004 13:56
---

Le TIG c'est top...
vous verrez une fois qu'on sait souder l'inox, on ne peut plus s'arrêter, un balcon, un support pour la survie ou meme un portique
Pour ne pas que ça rouille, passiver les cordons à l'acide fluorydrique

mardi 17 février 2004 17:33
---

merci
je vais deja chercher la casserolle pour le test..

mardi 17 février 2004 19:53
---

solution passivante ou corrobrill
Bonjour,
toujours au sujet de l'inox,
pour redonner à de l'inox tout son éclat d'enfance, Faut il utiliser une solution passivante avant ou après une pate polissante (du style pâte inox à appliquer au chiffon, comme le bon vieu miror sur les cuivres)???
De plus, que faut il utiliser comme solution passivante?? Du corrobrill, de l'acide phosphorique diluée... ?
merci pour les infos..
bonne soirée
julien

mercredi 25 février 2004 20:26
---

Inox 316 L... oui mais lequel ?
Cette désignation (avec juste le L)américaine englobe divers alliages d'acier inox tels les Z3CND17-12 OU 11-03 OU 11-02 ou encore Z3CND19-15-04 ; bref, toute une famille d'aciers... vous ne saurez donc (a priori) pas lequel vous aurez exactement ; sachant que ses Re & Rm seront voisines. Il faut savoir que cette famille est livrée à l'état "hypertrempé" ; que c'est un acier qualifié de "soudable" (et donc pas d'une soudabilité "excellente") ; qu'il est sensible à la fissuration à chaud ; suceptible de corrosion caverneuse en emploi "à la mer" ;où il a une "bonne tenue" jusqu'à une température de 60°.

Concernant les autres "inox", vous aurez le choix entre des alliages qui fissurent soit "à chaud", soit "à froid". La tenue "à la mer" est "moyenne" pour les 304L (toute une famille également); "recommandée" pour le Z50NC23-02 (NC4 d'himphy (hyper costaud) ); et moyenne pour le 321.
Il n'y a donc pas de miracle.
Pour des fixations immergées, un bon acier classique fera l'affaire.
Un autre détail (pour le plaisir) ; il est préférable d'utiliser 2 inox différents dans un boulon (de façon à diminuer les problèmes de grippage).
Mais moi je prends le bon inox bien nul et sans étiquette de chez les shipchandlers (dont on ignore le pays de fabrication... car cela peut aussi avoir une importance).

mardi 25 mai 2004 22:49
---

Acide Fluorydrique : ULTRA DANGEUREUX!
Zitoun, t'es pas fou? L'acide fluorydrique est extremement nocif. Tout au moins avec la concentration utilisee en microelectronique, pour fabriquer des circuits integres. Eh oui, ca bouffe le verre... Le probleme de cet acide est que la molecule est toute petite, et si tu as une goutte qui te tombe sur la main, il n'y a plus qu'a curer jusqu'a l'os. C'est deja arrive dans certaines unites de production de circuits.... Faut faire gaffe quand meme...

vendredi 11 mars 2005 22:46
---

Qualités des métaux
Bonjour,
Un site qui peut vous intéresser !!

http://perso.wanadoo.fr/normandieaciers/ficheinox.htm

Alain

samedi 12 mars 2005 18:32
---

acide
Il faut relativiser les concentrations en acide sont bcoup plus faible que celle utilisé en microélectronique. J'ai déjà ete en contact a main nu et j'ai toujours tout mes doigts @+

vendredi 29 avril 2005 17:34
---

préventif
Pour éviter d'avoir à passiver a posteriori, quelqu'un a t'il connaissance d'outils dont la matière (non ferreuse) permettrait de ne pas blesser l'inox?

mardi 28 août 2007 14:35
---

inox polissage
tout ce qui a ete dit sur les inox 316 a 304
est completement vrai
par contre,il faut savoir que l'etat de surface est aussi determinant dans les phenomenes de corrosion que la nuance du metal lui meme
(inox austiteniques)
a partir de la,veiller a se servir tj chez le meme fournisseur(eventuellement chez le meme ferrailleur)
soudure uniquement tig(160 A pour du 4 sion veux traiter les angles rentrants)avec du metal d'apport plus "noble",en pratique de 316
et par contre soigner la finition:
pas de manipulation par des outils acier agressifs pour la decoupe et le pointage
apres soudure lime,papier a l'eau,de 240 a 2000
(l'etat de surface d'inox du commerce sans 'finition est a peu pres 600)
a ce stade,la passivation;a base d'acide phosphorique;mais il est de loin preferable d'utiliser un produit du commerce pour la passivation plus confortable et plus fiable
et seulement apres,on procede au polissage
avec une pate a polir speciale inox(de couleur bleu,code couleur de l'inox) et une peau de mouton montee sur une polisseuse(vitesse 3000tour environ,une meuleuse tourne trop vite pour l'auto agrippant)
pour l'entretien,toutes les tant annees,repassivation et repolissage,finition miroir

lundi 03 septembre 2007 21:27
Missing
Rowhider

Inox
Parmis les inox austénitiques très performant en milieu agressif, il faut siter aussi le 321.
Le 321 a l'énorme avantage d'être autopassivant ce qui compte tenu des surfaces d'un bâteau est loin d'être négligeable.
Cela dit je conseille quand même le décapage à l'acide après soudure pour faciliter la formation d'une nouvelle couche passiver et éviter la formation d'une corrosion par point.

Il faut noter quand même que le 316L est très sensible aux acides: sa durée de vie en milieu chimique agressif est assez limitée. Cela dit il répond au besoin en milieu marin.

jeudi 10 septembre 2009 13:35

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums