Tous les forums > Forums techniques > grand voile sur enrouleur
---

grand voile sur enrouleur

Nous venons de recevoir un inventaire pour un bateau de voyage génial, mais avec grand voile sur enrouleur...
J'ai un a priori négatif sur ce type d'accessoire pour un voilier de voyage au long cours.

Avez vous des avis éclairés sur la question?

Merci

N'ga

mardi 07 septembre 2004 13:16

Liste des contributions

  • Mat wilfrid samedi 02 janvier 2016 08:11
---

J'me lance ....
vu que j'en ai une, sur un 43 pieds.

Commençons par le coté négatif. Il n'y en a qu'un qui soit réel: la performance. Comparée à une GV lattée (full batten), il faut reconnaitre que le réglage est moins bon et il y a moins de possibilité pour travailler la voile dans les petits airs. Donc on va (un peu) moins vite. Un autre inconvénient pourrait être qu'un bateau avec sa voile ferlée dans un lazy bag, c'est plus joli. Mais c'est une appréciation uniquement esthétique (et personnelle), car on peut voir aussi dans les lazy jacks un inconvénient pour les sorties/rentrées de voile (les lattes se coincent tout le temps dans les jacks, c'est énervant). Autre coté moins, c'est un peu plus de poids dans les hauts en théorie, mais en pratique je n'ai pas vraiment senti la difference.

Coté plus, alors là y'a foule: facilité de sortie et rentrée de voile (je mets moins de 10 secondes pour l'établir quand je suis seul, et quasi sans effort quand on a l'habitude), prise de ris hyper simple et encore plus rapide, pas de sortie du cockpit lors de la prise de ris (donc plus de sécurité), pas 150 bloqueurs en plus pour tous les ris, voile moins chère et plus facile à réparer, ... bon j'arrete, on pourrait en trouver d'autres mais je crois qu'il y a déjà de quoi faire.

Et pourtant, je préfère de loin une GV full batten.

Ma conclusion serait que pour celui qui navigue souvent en régate, ou en cotier habituel, une voile full batten sera beaucoup plus amusante bien que plus cher. Mais pour un grand voyage, surtout si c'est un couple (enfin, un équipage limité, quoi), un GV sur enrouleur sera un bien meilleur choix.

Mais ce n'est que mon avis personnel. Cela dit, pour l'histoire des performances, on a grillé les doigts dans le nez au mois d'août un bateau de 11 m hyper taillé pour la régate avec voiles à mousquetons (pas d'enrouleur, quoi) en "j'chais pas trop quoi mais ça va vite et ça coute cher". Fallait voir comment ils s'activaient sur le bateau, c'était assez amusant, et notre Freja qui s'éloignait, imperturbable !
Alors bon, la vitesse, hein ?

mardi 07 septembre 2004 14:30
Avatar
SPEEDO

GV ENROULEUR FULL BATEN
bonjour
je te signale (j'en dispose d'une sur mon 33 pieds) qu'il existe désormais des GV ENROULEUR FULL BATEN et que si l'efficacité n est pas à prouver, le système de prise de ris est inéficace, il a fallut que je monte un winch 4 vitesses pour la sécurité
si j'ai mon coup a refaire, full baten sur chariot a bille et easy bag
bon vent
alain

mardi 27 septembre 2005 16:28
Missing
oliviert

Bonjour,
j'ái eu les deux,et ,apres quelques decennies de voyages, il n'ý a plus photo: enroulons ,deoulons et au diable les quelques miles en plus ou en moins /24h.
La discussion a eu lieu dans les memes termes quand les premiers enrouleurs de genois ont ete disponibles.
Qui sén passe maintenant?
A part quelques voileux obsedes de performance maxi, la question ne devrait meme plus se poser aux equipages,surtout reduits, qui sont partiques et praagmatiques.

jeudi 24 décembre 2015 02:40
---

pour en dire une autre...
... c'est facile avec 43 pieds de "griller" un 36 pieds, ça fait quand même 2 mètres de plus, avec autant de surface de voile, surtout de génois, encore en plus...

Mais c'est pas beau de mettre ses doigts dans le nez... Même dans une Mercédes qui dépasse un 2 CV...

Cela dit, est-ce vraiment une connerie ?

mardi 07 septembre 2004 15:16
---

Ah ?
T'as toujours pas fini de passer, toi ?
Fais gaffe, tu vas devenir un habitué !

mardi 07 septembre 2004 16:23
Photo000
pendruig

grand voile enrouleur
bonjour à tous je pense que l'on parle d'un enrouleur de grand voile dans le mât et non sur la bôme ?
Dans les deux cas le côté pratique des enrouleurs vaut, pour moi, largement le côté performance, de plus sur un long parcourt.
Anecdote, cet été retour musclé de Corse, le collègue sur un mélody hésite à prendre 3 ris et n'ose plus le faire quand cela bastonne, tandis que de mon côté j'enroule la grand voile pour avoir la toile en relation avec le temps. D'un côté il a subit le mauvais temps, sans dommage, heureusement, de mon côté le bateau se trouvait bien équilibré. (j'ai un enrouleur de bôme)

mardi 07 septembre 2004 16:31
Missing
gatonegro

sceptique
Je n'en ai pas utilisé mais j'ai entendu des témoignages moins élogieux.
Ca se coince toujours au mauvais moment. Si ça fasseye fort, ça s'enroule mal et si on est pas face au vent, ça ne s'enroule pas non-plus...

Certainement très pratique mais les problèmes sont plus fréquents qu'avec une drisse et des coulisseaux rustiques (il n'y a pas que des full-batten sur l'eau).

mardi 07 septembre 2004 16:38
---

enfin un sceptique...
Merci Gatonegro...un sceptique, comme moi!
J'aimerais assez avoir le témoignage d'un gars qui a coincé sa grand voile au mauvais moment juste-ou-il-fallait-pas, qu'a pas pu décoincer, et qui a du faire réparer quelque part... disons, Madagascar, par exemple.
ça le fait vous croyez?

Bref, je me doute que c'est génial quand ça marche.

Mais quand ça coince????

N'ga

mardi 07 septembre 2004 16:43
Missing
mardi 07 septembre 2004 16:56
---

j'avais coincé la mienne
pas dans un moment critique fort heureusement ! mais malgré tout, on a mis 2 heures à trois pour réussir à la ressortir convenablement.

c'est évident que pour manoeuvrer seul c'est cool ! je pense aussi que seul un enrouleur bien pensé doit etre relativement efficace (le mien est rapporté le long du mat dans un capot, bonjour le fardage supplémentaire !!!)
ceci dit je me demande ce que je choisirais le jour ou il faudra le remplacer ...

mardi 07 septembre 2004 17:37
---

2 bateaux équipés mat à enrouleur (Sun Odyssee 36 et 47)
Jusqu'à 20 noeuds de vent réel, il vaut mieux une grand voile lattée, mais au-delà, la facilité d'établir la surface de voile voulue rassure le voyageur aidé d'un équipage très réduit. Ce n'est pas beau beau, ce n'est pas efficace dans les petits airs, mais qu'est-ce que sa rassure dans la piaule!!! Quant à coincer, je dirais: pas plus souvent qu'une voile traditionnelle, j'ai eu des ennuis avec les deux, toujours de ma faute.
En équipage réduit: vous préferez les focs à mousquetons ou les enrouleurs? même dilemme.
Jouer les funambules sur la plage avant ou se battre avec des garcettes de ris lorsque le seul équipier valide est le pilote automatique, c'est pas toujours rassurant dans le baston, au milieu de la nuit et au milieu de nul part. Pour le croiseur, la voile à enrouleur, c'est à mon sens la sécurité, mais sur une belle coque, c'est vrai que c'est laid!!

mardi 07 septembre 2004 23:26
Eclipse_starboard_side_2018
PaulK

Pas fantastique...
J'étais équipier sur un bateau avec la grand'voile qui s'enroulait dans le mat - donc sans lattes. Pendant toute la course Newport-Bermudes (environ mille km) nous avons essayé d'ajuster la voile pour que ça donne un résultat quasi-performant. En somme, pendant ces trois ou quatre jours de trajet, nous en etions satisfait avec la voile pendant environ vingt minutes. Pour que la voile s'enroule proprement, il faut couper la chute en courbe inverse, ce qui réduit pas mal la surface de voilure. La manque de voilure réduit la vitesse du bâteau, donc pour de long voyages, il faut apporter d'avantage de vivres. Le poids de ces vivres réduit encore la vitesse du bâteau, et ainsi de suite.

Un ami vient d'acheter un nouveau bateau avec enrouleur dans le bôme. Comme ça il peut avoir des lattes et une voile performant. Cependant, pour l'enrouler il lui faut faire très attention, parce que si la voile ne s'enroule pas EXACTEMENT parallel, ça tort et brise les lattes et déchire la voile. Oh oui, et si les lattes se brisent à l'interieur du bôme, tout le machin est fichu, et il doit le renvoyer à l'usine pour extraire la voile et réparer l'engrenage. Ceci serait amusant aux Antilles, non? Par force 7, je ne voudrais pas être en train de verifier si les lattes entraient à 5cm près de leur positions requises, merci.

J'utilise le "jiffy reef". C'est très simple. Vous loffez la voile, baissez la drisse, et tirez sur deux cordes que vous avez arrangé qui tirent le ris au bôme. Sur mon bâteau dimanche, ça m'a pris 40 sécondes par force 5, y inclus le temps pour chercher la manivelle de winch.
Ça coute que pour quelques poulies et de la corde, et ça marche dans le noir, dans la pluie, dans la panne d'électricité, et dans le vent.

mercredi 08 septembre 2004 01:24
---

jiffy reef
ou autrement dit retour des prises de ris au cockpit !

je crois que c'est encore la meilleure solution (bien que ça puisse aussi coincer).
Même si je ne suis pas régatier, j'aime quand mon bateau marche bien et ,quand le vent est faible, ça devient important d'avoir un bon rendement (je ne suis pas du genre à démarrer le poum poum dès que la vitesse du bateau descent en dessous de 3 kn !)

donc vive la GV classique !

mercredi 08 septembre 2004 07:23
Missing
tuco

ça coince
une GV à enrouleur comporte plus de piece mecanique et donc plus sujette au panne...
sinon le coté securié en équipage réduit est indéniable .....quand tout va bien.
Au cours d'un convoyage sur une caravane de 35-40 pieds (odissey je pense) équipé d'une GV a enrouleur dans le mat on a explosé une GV et le mécanisme de l'enrouleur.
On naviguait arisé 1/3 aux antilles ,mois de juin, quand on s'est pris un bon grain (35-40kn).Comme il y avait de la lune on l'avait vu venir mais les skipper pro veulent tojours grapiller qq kn....
Donc on se retrouve à arisé au dernier moment, le vent avait deja forci, la voile voulait pas rentrer.On s'enerve et bang un grand bruit dans le mat et la GV se deroule completement...
Bien sur impossible d'affalé (j'ai jamais compris pkoi)et la GV se prends dans les haubans , le bateau se couche, se releve , se couche ,....
Heureusement le grain a durer moins de 10 mn et on est rentrer au moteur avec une voile exploé sur le pont.
Le skipper faisait la gueule
C'est clair qu'on les as accumulés: attendre le dernier moment , partir sans analyser le mécanisme inconnu pour nous deux, on avait pas 45 ans a nous deux , etc...
Mais cette expérience me fait dire que l'argument de securité n'est pas valable , car le systéme étant plus complexe, quand ça tombe en panne (sa arrivera forcément dans le mauvais temps)il faut etre au moins 2 pour pouvoir gerer, alors qu'une bonne voile a mousqueton est toujours plus facile a affaler.

mercredi 08 septembre 2004 20:53
Avatar
daniel13/73

enrouleur de bôme
même voile ou presque qu'une voile normale completement lattee, en cas de blocage toujours possible d'affaler, ce qui n'est pas vrai avec l'enrouleur de mat, une obligation et chez profurl pour ne pas les nommer le hale bas rigide est vendu avec ainsi que le frein de bôme, le poid de la bôme n'est pas à negliger, Depuis bientot 15 ans j'ai un enrouleur de bôme le 1° lei systeme ce n'est pas la perfection et le seul gros pb c'est la petite toile qui fait la ralingue fragile et tres chere. Depuis 4 ans profurl seul pb que j'ai eu le rea de tete de mat a explose bloquant en partie la drisse et la voile difficile à affaler. moralite tres bon produit mais prevoir le changement du rea de tete d'origine du mat (le mien avait 1 an) par un rea de tres bonne qualite et si posible sur roulement etanche.

mardi 27 septembre 2005 17:21
Avatar
wilfrid

Gv sur enrouleur dans le mat...et...lattée
Aprés plusieurs années avec un enrouleur dans le mat classique, et pas mal de problèmes, heureusement jamais à l'enroulage, je suis passé au printemps à une GV Elvström avec lattes verticales sur toute la hauteur.
Celà permet un rond de chute à la place du creux, un enroulement maitrisé.
Aprés environ 1500 nautiques, de pétole à 30 noeuds, je suis satisfait.A noter que le tissu est de l'hydranet, donc avec un peu de spectra, car le vrai pb c'est la déformation dans le temps, agravée par les efoorts éventuels en cas de blocage.
Malgré un léger supplément de poids dans les hauts, ce système me parait plus sur que l'enrouleur de bôme, et en solo ou à deux, plus maniable (entièrement depuis le cockpit dans mon cas.

mardi 27 septembre 2005 19:52
Avatar
1
daniel13/73

avec
la bome à enrouleur tout se passe du cockpit avec un gros avantage dont personne n'a parle pour le moment le centre velique descend alors que l'enrouleur de mat le c v remonte

mardi 27 septembre 2005 23:00
Missing
(papytee)

le centre vélique avance un peu mais ne remonte pas du tout

samedi 02 janvier 2016 00:07
Avatar
Hollywood

mon idéal
serait une voile classique avec prise du 1er ris au pied de mat pour simplifier la connectique (cela permet de couvrir la majorité des situations) et les 2et 3ème ris automatiques du cockpit pour éviter toute ballade sur le pont quand les volontaires ne se pressent pas au portillon.
Mais c'est pas possible alors n'en parlons plus.

mardi 27 septembre 2005 20:38
Avatar
wilfrid

centre vélique qui remonte???
J'avoue ne pas bien comprendre.
Si le centre vélique est le centre de la surface de Gv sortie, il n'y a pas de différence, sauf si la GV avait un rond de chute trés accentué, "avalé" dans le mat.
Il ne faut pas non plus oubler la gestion du creux de la voile.
Là l'avantage de l'enrouleur dans le mat est considérable par rappoprt à l'enrouleur de bôme, qui a moins de possibilité de règlage.

mercredi 28 septembre 2005 01:37
Avatar
daniel13/73

salut wilfrid
Je pense que tu as inversé les rôles, l'enrouleur de mat n'accepte pas de creux de voile alors que l'enrouleur de bôme si, la bôme à enrouleur n'est ni plus ni moins que l'évolution d'une bôme à rouleau.
Le centre vélique perd de la surface dans les deux cas, mais l'enrouleur de mat n'est qu'un enrouleur de génois dans un cocon (le mat) ou une bande de rattrapage de creux ne passe pas (système du gse) et comme pour le gse le point d'écoute remonte à l'enroulement sur un bateau de 8/10m le point d'écoute une fois la gv roulée se trouve 40/50cm au dessus du vit mulet. Pour les réglages sur la bôme j'ai exactement les mêmes possibilités que sur une bôme classique

mercredi 28 septembre 2005 09:41
Avatar
wilfrid

salut daniel
Bien d'accord, rien ne remonte! je ne pense pas àla bande de ratrapage,avec l'enrouleur dans le mat tu peux règler le bout de bordure et positionner le creux de la gv la ou tu en as besoin.
Des règlages avec hale-bas et balancine me semble également mieux réalisés par l'enrouleur dans le mat sous l'angle des efforts mécaniques supportés par la GV.
le gros avantage de la bôme étant la concentration des poids en bas.

mercredi 28 septembre 2005 13:36
Imgp1083
LeMoko

pourquoi pas pôssible
Bonjour hollywood

justement je risque d'installer l'option 3em ris au cockpit pour les meme raisons que tu decrit
Alors pourquoi pas possible.... je suis inquiet
sur mon option.

merci

Le Moko

lundi 07 décembre 2009 23:58
---

GV enrouleur de mât
Je viens de modifier totalement mon voilier Sun Odyssey 28.1. Il était équipé (à l'origine) d'une GV à enrouleur. J'ai gardé ce système pendant près de deux années. Je navigue toutes les semaines, souvent seul, en Méditerranée (Corse et Iles voisines). Par mauvais temps (vent et mer), c'est le top, réglages fins. Par petit temps, le voilier se traine. Après quelques sorties, après beaucoup de patience, j'ai fini par comprendre les réglages pour un bon fonctionnement ; je n'ai pas rencontré de problème majeur. Pour les personnes qui sortent peu et sur un grand bateau, ce système reste une bonne sécurité et d'une grans confiance.
Yviu

lundi 24 mars 2008 20:39
Missing
Yoshi

"Après quelques sorties, après beaucoup de patience, j'ai fini par comprendre les réglages pour un bon fonctionnement"
Tu peux préciser tes réglages? Hubert

jeudi 24 décembre 2015 07:28
W
chuckD

En fait si ..
on lit bien le post d'origine il est associé "inventaire de voyage génial" mais avec gv sur enrouleur, hors si je ne m'abuse et pour toutes les raisons mentionnées plus haut le pourcentage de voilier de voyage avec gv/enrouleur ne doit pas être loin de zéro, j'espère pour Nga que ce voilier à des propriétés plus géniales que cela, et puis sinon s'il n'y que ça négocier de +- 5000 euros pour le remplacement

lundi 24 mars 2008 22:46
---

Ah bon ???
Les bateaux de chez Amel (comme celui de Wilfrid...) ne sont pas des bateaux de voyage !!!
Il y en a juste quelques centaines autour du monde avec des GV sur enrouleur ....
PS : j'ai juste fait 2500 NM cet été avec un Amel doté de la même GV que Wilfrid = super y compris dans le remontée de l'alysé portuguais. ceux qui ont pratiqué comprendront

mardi 08 décembre 2009 08:38
Img_5019
sunset

Centre vélique...
Bonjour à tous,
Je suis nouveau sur ce site et je découvre ce post avec intérêt, je ferais le choix d'un mat enrouleur sur un Sun Odyssey 33i.
Pour répondre à daniel et à wilfrid, il me semble que l'enroulement de la gv déplace peu le centre vélique en hauteur (sinon vers le bas), par contre il le déplace bien vers l'avant donc il déséquilibre le bateau qui a tendance à abattre par grd vent et là : HELP

PS : Je passe du moteur à la voile donc un peu néophyte dans ce domaine !

lundi 07 décembre 2009 16:09
Missing
qcadventurer

j'ai eu les deux...
enrouleur dans le mat: çà fonctionne toujours à peu pret bien quand il fait beau, par contre quand çà piaule, que çà fasseye, un faut pli et il faut tout ressortir (encore que si la voile veut bien ressortir!...). J'en ai même connu un qui a monté au mat malgré la baston pour couper le restant de voile sur toute la longueur...

enrouleur dans la bome: ce que j'ai en ce moment, un peu mieu mais terriblement long à envoyer et bien trop long quand il faut enrouler... presque même histoire quand çà piaule, un faut pli mais il est toujours possible d'enrouler complètement sans blocage, par contre, impossible d'avoir une voile sans poche non seulement en temps normal mais surtout à cause du pli... Autre inconvénient, GV haute, les lattes trop fines sont incapables de tenir la toile sur toute la longueur créant un dévers sur la chute... bref, pas terrible surtout pour le prix nettement suppérieur à un système traditionnel même sur chariot

Certains aiment et c'est tant mieux. La mienne, une profurl pour un ovni de 43 pieds est à vendre avec sa voile et tout son kit de montage. Je divorce définitivement des enrouleurs de GV peu importe le système...

mardi 08 décembre 2009 01:08
6-11-2010_7_arc_en_ciel_sur_doug_le_
betta

ça dépend...
Quand on donne un avis sur les GV à enrouleur, on met souvent dans le même panier des choses qui n'ont pas grand chose à voir.
On voit des bricolages rapportés sur le mat et la voile qui coince parce qu'un rivet se fait la malle.
On voit, même sur des bateaux neufs, des voiles tellement bas de gamme qu'elles pochent et font des plis épouvantables après une rafale à 30 nœuds. Et du coup ne veulent plus rentrer ni sortir...
Mais on voit aussi des mats qui sont "pévus pour" et des tissus modernes qui ne se déforment pratiquement pas.
On voit même des voiles en hydranet coupe triradiale équipées de lattes verticales.
Je ne pense pas que les conclusions (positives ou négatives) que l'on peut poser si l'on a expérimenté un de ces exemples puissent être généralisées aux trois autres.
Dit autrement, une GV dans le mat supporte difficilement la médiocrité...

mardi 08 décembre 2009 10:22
Manif_photos_237
CAPTEN

oui des PB
possesseur d'un mat à enrouleur depuis 1991 il est vrais que dans le mauvais temps, pour enrouler la voile il faut se mettre face au vent,sinon trop dur,il faut anticiper, de plus en viellissant à la sortie elle bourre parfois ,mais malgré cela c'est super

mardi 08 décembre 2009 17:27
Pont_cargo
panama

notre 7 eme voilier , un isalnd packet 38' , etait equipe d un enrouleur de gv ds le mat que je voyais d'un mauvais œil.
nous avons navigue de panama a Maupiti Polynesie en passant par galapagos et marquises: OUI on reduit facilement et reglons le voilier juste comme il faut. OUI, on passe un grain sans avoir a tout rouler ou reduire a la hate et pour un bateau de voyage, on ne perd pas trop en performance MAIS .. on met du poids dans les hauteurs .. donc plus de roulis et si cela coince .. c est tres haut pour travailler! je me suis retrouve au mileu du pacifique a grimper a mi mat (Dieu que j adore les marches de mat ...) et essayer de re ouvrir cete foutue GV coincée a cause d un plis! le tout dans la houle et 25 noeuds de vent. Donc, un conseil, ne jamais force a l enroulage et bien éviter le moindre plis.
En conclusion: si vous faites de la voile pour le fun : GV normale
Si vous faites de la nav: cela dépend aussi de voter age , etat de sante, etc.. car quand il faut ariser a 3 ris dans 40 noeuds ..il faut etre agile! Pour notre couple de 53 ans et pour notre futur voyage pacifique sud (jusqu'a 50 degres sud), nous avons choisi un voilier solide et marin, un vieil Amel de 1979. Mais c est un vieux modèle et n a pas les enrouleurs ... de GV ... par contre c est un ketch donc pas trop de toile par voile ... alors on va essayer ainsi mais si c'est trop sport, on fera confiance aux enrouleurs installes par Amel qui n'ont eu aucun feedback négatifs - tout du moins que j ai pu entendre ..
pour le enrouleurs de bôme, ai eu 100% de témoignages DÉFAVORABLES.

mardi 27 mai 2014 16:11
Missing
Malevolence

Ça c'est du déterrage de fil...

mardi 27 mai 2014 17:00
Pont_cargo
panama

je ne connais pas cette expression
peux tu me l' expliquer?

mardi 27 mai 2014 19:49
Avatar
wilfrid

Serait le Meltem qui ?tait en vente aux Antilles? Quand à la gv sur enrouleur, aucun problème si la voile est à lattes verticales, hormis le lèger suppl?ment de poids .

mardi 27 mai 2014 17:31
Pont_cargo
panama

non ce n est pas le meltem aux antilles

mardi 27 mai 2014 19:49
Missing
(jean paul)

Grand voile a enrouleur gadget a eviter trop de risque de coincage au moment moment si prendre un ris est un probleme pour l équipage celui ci n est pas pret ily aura bien d autres pproblèmes je navigue en couple et mon epouse apprecierai tres peu de se faire dire qu on est un équipage faible parce qu elle navigiue avec moi

mardi 27 mai 2014 17:44
Pont_cargo
panama

les voiliers amel ont cette particularité: on les voit aux confins de la planete et rarement au quai des marinas.
Or ces voiliers ont quasi tous des enrouleurs et personne a l air de s en plaindre
peut etre devrions nous parler de tel ou tel systeme ou fabriquant plutot que de generaliser sur le pour ou contre enrouleur?
regarder les enrouleurs de genois>: je me rappelle a l epoque (1994) les facnors etaient HORRIBLES et les Profurls des ROOLS ..
que pensez vous de temoigner sur des experiences vecues et de citer des modèles et marques?
sur notre island packet il s agissait d'un modele americain dont je ne connais pas le fabriquant mais que je ne recommande pas ..
quelqu'un a t il le nom du fabriquant des enrouleurs installes sur les amel?
quelqu’un peut il recommander une marque? voire un systeme
dans mon cas, c etait le foil qui creeait le bloquage du plis. quid sans foil? des experiences?

mardi 27 mai 2014 19:55
Yada
4
biglady

si c'est pas du parti pris j'y connais rien! la bôme à enrouleur que du plaisir gv normale et lattée avec les premières ley système il y avait quelques difficultés mais pas de BLOCAGES et avec les profurls en plus de 20 ans et 3 bateaux jamais eu de pb, si une fois gv bloquée en tête de mat réa cassé la bôme n'y était pour rien, faut pas affirmer des choses que l'on ne connait pas

mardi 27 mai 2014 18:06
Avatar
1
wilfrid

Mer rouge, med, atlantique, antilles . Jamais coincé la GV. Enrouleur dans le mat, retour cockpit sur winch ?lectrique, voiles elvström à latte verticale.

mardi 27 mai 2014 19:53
Pont_cargo
panama

merci de ce report précis et détaillé

mardi 27 mai 2014 21:57
Missing
(jean paul)

Effectivement je n ai jamais eu de bateau avec une Gv a enrouleur par choix j ai toujours refusé cette option mais j ai vu des plaisanciers avoir des pb avec
Il est vrai que je suis de la generation glenans qui déconseille toujours ce systeme actuellement
Mon epouse n est pas une grande sportive et prendre les ris a deux ne nous pose aucun problème un systeme mécanique a malgré tout plus de chance de panne qu une bosse de prise de ris
L important pour chacun est d avoir confiance en mer pour moi avoir une grand voile a enrouleur je serai pas bien dans ma tête mais chacun est libre de ses choix encore un peu sur nos voiliers pouvu que ca dure et un forum c est fait pour donner son opinion

mardi 27 mai 2014 20:53
Tempete_fevrier_2010_194
ASuivre17

Je donnerais un autre avantage a l'enrouleur de bome, la gv full batten reste affalable de maniere classique...

mardi 27 mai 2014 21:15
Missing
B37

Ancien régatier, j'ai acheté mon voilier il y a 10 ans pour faire de la plaisance et ai choisi après hésitations et réticences une GV enrouleur dans le mat SELDEN. Cela fonctionne très bien
et on enroule à la main le temps de faire un 360 °. Naviguant en couple dans une zone où il peut y avoir des coups de vent très soudains, je trouve que c'est une sécurité indéniable.
La forme de la voile est moins sympa mais on peut cependant la régler assez finement (bordure libre, barre d'écoute remontée au vent...) et bien sûr on peut aussi ne pas rester avec la voile de base bas de gamme livrée en série.
Il existe de belles GV tri radial en beau tissu à enrouleur.
Attention ce que je vous rapporte, c'est avec un gréement Selden, j'ai un voisin de port qui a un gréement d'une autre marque et l'enrouleur de mat fonctionne très mal et est très dur (winch obligatoire), ce qui à mon sens est totalement à proscrire.
Un ami voilier par contre m'avait mis en garde contre les GV à lattes qui s'enroulent dans le mat. Au début très bien mais par la suite lorsque le tissu se déforme, les lattes ne sont plus verticales et se bloquent dans le mat

jeudi 24 décembre 2015 15:57
Avatar
wilfrid

Après 15.000 nautiques ma GV sur enrouleur, en hydranet lattes verticales d'Elvström, fonctionne toujours aussi bien. Mer rouge, med, atlantique et Pacifique n'ont pas altéré son enroulement. Il faut dire que le tissu se déforme très peu. J'apprécie son rond de chute et le pilotage précis du creux. Le tout du cockpit.

lundi 28 décembre 2015 15:39
Pont_cargo
panama

merci de ton post
enrouleur de bome ou de mat ?

vendredi 01 janvier 2016 22:09
Avatar
wilfrid

Mat

samedi 02 janvier 2016 08:11
Missing
COOL83

tous les mats enrouleurs sont de nos jours fiables quelques soit le fabriquant ,il faut juste un fabriquant de voile qui choisi le bon tissus :avec 15%de cintre ça roule :c'est clair une voile enrouleur performante :c'est 4 ans de vie

jeudi 24 décembre 2015 18:09
Missing
(papytee)

ça s'enroule pas trop mal que sur un seul bord et il faut éviter les plis qui coincent. Pas terrible!

lundi 28 décembre 2015 14:43
Pont_cargo
panama

je cherche des témoignages de BÔME a enrouleur ...
merci

vendredi 01 janvier 2016 22:11
Missing
stang68

j'ai un enrouleur de bôme (profurl) sur un océanis 461, aucun problème si l'on pense à relever la bôme et d'enrouler face au vent, si l'on ne respecte pas ces 2 conditions bonjour les soucis.
Pour ma part je suis très satisfait de ce système et les voisins de ponton qui ont pu naviguer avec moi sont très envieux de mon enrouleur.

dimanche 03 janvier 2016 00:42
Pont_cargo
panama

sur notre island packet 38, nous avion le nrouleur de mat: c est bien car on ajuste le reglage a chaque petit changement de temps et on aborde les grains plus aisement.
par contre, au beau milieu de la transpac, ca a coince. et faire le singe dans les abrres de fleche avec la houle est tjrs dangeusreux ..
pourquoi coince? je pense que ET la qualite de la voile (pas trop epaisse) ET celle de l'enrouleur compte BCP!
pour notre maramu, je pense a enrouleur de bomne car: poids dans les bas, reparatyion a hauteur d'homme, demontage facile, resultats reduction idem prise de ris, possibilite voile lattee, etc.. mais il y en a si peu qu'il doit bien y avoir des inconvenients! lequels ?? des temoins ??

vendredi 01 janvier 2016 22:15
Missing
pte mousse

bonsoir

Question à la Kon

au bout de quelques années ,ça vieillit comment ,car ça travaille pas pareil ....
performances au bout de 2 3 ans ...

autre point évoqué ci dessus , en cas de problème :
-urgence en mer coté sécurité
-maintenance

vendredi 01 janvier 2016 23:24
Bav_42_cr
2
Piebou

Voici un avis (sur un autre fil, d'il y a quelques années) et un commentaire plus récent:
Je navigue sur un bavaria 42 cruiser, avec mat selden et Gv enrouleur dans le mat. Je n'y vois que des avantages. Quelques exemples: Aucune gymnastique pour arriver au point de drisse pour la fixer. Plus besoin la plupart du temps de se mettre vent debout: Au près, si le vent forci, je la roule exactement de ce qu'il faut en 45 secondes(authentique) sans modifier le cap, plus rapide encore pour la lâcher et bien sûr sans quitter le cockpit; Je peux dérouler cm par cm; la voile est rangée et je n'ai pas de garcettes à attacher. Je gagne probablement en temps ce que les autres pensent gagner avec une voile à lattes, sachant que l'effort nécessaire pour prendre un ris entraîne souvent une modification de surface trop tardive. Sous spi asymétrique, lorsque la gv le dévente, je peux enlever et remettre la gv progressivement en continuant au vent arrière, sans me mettre vent debout ce qui m'obligerais à enlever le spi. Je trouve également que le réglage de creux avec le point d'écoute est très satisfaisant et me donne une belle propulsion. (Je compare à plusieurs années de régate en hobby 18) Enfin, lorsque le vent tombe et que je mets le moteur, enlever et remettre la voile est une simple formalité et la drisse ne doit pas être rangée.
Je pense que la rapidité des manoeuvres, la propreté de la coque et le réglage fin des voiles a un impact beaucoup plus important sur la vitesse que les lattes de la gv.
Et, si une voile à latte est plus belle et plus efficace, pour moi, le prix à payer en 'travail' et sécurité sur un 13 m de croisière est rédhibitoire ...
Information complémentaire, aujourd'hui, après deux ans de plus: J'ai fait, c'es 25 dernières années de nombreuses croisières sur un Maramu de Amel; c'est ce qui m'a totalement convaincu de ce type de gréement. Après 5 ans de navigations souvent 'musclées' sur le bavaria 42, je ne change pas d'avis. J'ajoute que j'ai souvent navigué sous trinquette avec l'équivalent de 4 ou 5 ris dans des vents réels de 35 à 45 noeuds au près (Canaries entre les îles). Quelle souplesse, quelle sécurité!
Attention cependant, c'est tellement facile à utiliser que je suis devenu paresseux et en arrive à rouler n' importe quand et n'importe comment, à n'importe quelle amure. Ma GV a 10 ans et est devenue plus creuse, je dois la remplacer. Depuis deux ans, ce creux augmente le risque de faire des bourrages dans le mat si le point d'écoute n'est pas légèrement tendu lors de l'enroulement. Cela m'est arrivé deux fois en 5 ans. Un peu de patience et de méthode et on débloque facilement, surtout ne pas s'énerver et tirer sur tous les bouts comme un c... J'avais déjà eu la même paresse, le même résultat et la même solution sur l'Amel. En attendant la GV neuve, Je vais juste devoir prendre le temps de prendre la bonne allure et de remplir un peu la GV avant de rouler. Équipiers musclés s'abstenir, tout est affaire de sensibilité au roulage... Ça résiste? On arrête et on regarde. Comme pour tout ce qui bouge sur un voilier.
Je reste totalement satisfait de cet enrouleur. Je n'aurais probablement plus de voilier sans cette solution.
http://sothis-pb.blogspot.be/2012/10/retour-de-baltique-par-le-skagerrak.html

samedi 02 janvier 2016 16:10
Coucher
1
cyril2mars

En Gd voyage depuis 10 ans, en couple, la soixantaine, définitivement pour l'enrouleur dans le mat, quel confort et quelle souplesse, la vitesse en voyage ? bof, on est pas a un jour prés, on n'est pas la pour se faire ch..r.

samedi 02 janvier 2016 17:52
Missing
rustypelican

Quelle matière conseiller pour un changement de grand voile a enrouleur en bout de course?Quelle matière pour les écoutes ?Merci

6 jours

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums