Tous les forums > Forums techniques > Permis Hauturier
---

Permis Hauturier

Bonjour,
Je compte passer en candidat libre l'extension au Permis hauturier, et je voulais savoir si il était nécessaire sur les problèmes de carte, d'être super précis dans les réponses données.

Quand je m'entraine, il m'arrive fréquemment de répondre par ex 221 en cap alors que la réponse était de 220, ou alors de faire une erreur de 1/10 de mille sur une distance...

Ceux qui ont passé ce permis peuvent-ils me dire si il existe une marge d'erreur admise ???

merci

eddy

lundi 21 juin 2004 12:30

Liste des contributions

Photo000
pendruig

Permis Hauturier
Du temps que je m'en souvienne il n'y avait aucune tolérance puisque ce ne sont que des calculs et non la réalité. Il fallait donc être le plus juste et la précision était de rigueur.

lundi 21 juin 2004 12:42
Avatar
Swanee

Que des calculs ?
Au permis B, il y avait une épreuve sur carte (celle de l'Iroise) et la précision demandée était laissée à l'appréciation du correcteur...

lundi 21 juin 2004 14:03
Avatar
Hubert Crépy

précision
Pour les marées, pour faciliter la correction, la méthode peut être imposée (douzièmes) et la précision demandée: 1 minute et 1 cm. C'est ridicule dans la vraie vie, mais ça simplifie la correction.

Il reste quelques variantes de méthode qui peuvent être légitimes et faire varier légèrement les résultats (exemple: partir de la PM ou BM la plus proche de l'heure considérée, ou partir de la PM ou BM précédant l'heure considérée).

Pour le travail sur carte, c'est encore plus compliqué, parce qu'entre autres il y a une construction graphique qui par nature est légèrement imprécise. Et puis, à moins que le sujet donne explicitement les valeurs de courant, il y a parfois d'autres éléments de confusion: faut-il prendre le courant du cartouche [A] ou du cartouche [B] quand on est entre les deux? Voire même tenter une interpolation entre les deux? Si on est 1h30 après la PM, doit-on prendre le courant de PM+1 ou de PM+2, etc... Si le coeff est de 75, doit-on interpoler le courant de VE et de ME? Etc, etc...

Croyez-moi, ce n'est vraiment pas facile de faire un sujet de problème qui ne soit absolument pas ambigü.

Pour la correction (brevet de Patron d'Embarcation du Scoutisme Français), je demande aux candidats de ne pas gommer leur carte avant la correction, ou de reporter le principe de leur construction graphique sous forme d'un petit croquis sur leur copie. Si le résultat final est légèrement différent de celui que j'ai obtenu, ça me permet de voir si ça vient d'une erreur de méthode (à fortement pénaliser) ou d'une légère imprécision (peu pénalisable), soit d'une légère variante de méthode ou d'une interprétation différente d'un énoncé ambigü (non pénalisable).

Ca m'intéresserait si quelqu'un pouvait nous dire ce qui se pratique effectivement officiellement au niveau du permis.

lundi 21 juin 2004 14:23
Balise_belge_2
ecumeur

Précision dans l'imprécision...
J'ai entendu parler d'une exigence de précision de 1cm pour les calculs de hauteur d'eau... impossible à atteindre par la méthoode des douzièmes qui est une simplification de formules beaucoup plus complexes.
Si en plus, on tient compte de la pression barométrique (- 20cm pour 1030hp, de l'incidence du vent de terre ou de mer qui peut encore ajouter ou retrancher...et dans mon coin (Le Havre, Deauville, Honfleur, Dives), du phénomène de tenue du plein ou double pleine mer, cela fait bien des facteurs d'imprécision!
Alors, un pied de pilote de bonne pointure s'impose!..en même temps que cela montre le ridicule de ce type d'examen en salle, tout comme l'épreuve de navigation qui devrait être passée à bord, dans un bateau secoué comme un shaker et gîté, dans un coin inconnu et une forte envie de gerber!!!
Conclusion, mieux vaut accumuler de l'expérience!

lundi 21 juin 2004 21:40
Avatar
Hubert Crépy

précision des calculs, pas précision du modèle
Quand on demande 1cm de précision sur le calcul, on ne demande pas (surtout pas) au candidat de croire qu'il est capable de prédire la marée au cm près!

Comme je disais, c'est simplement le meilleur (moins mauvais) moyen que l'on aie de vérifier qu'il n'a pas commis d'erreur de méthode et que s'il est bien arrivé "suffisamment près" du bon résultat, ce n'est pas un simple coup de chance.

mardi 22 juin 2004 00:00
---

Pas de panique !
Quand je l'ai passé dans le port de Rodez (si ) , j'ai gardé mes brouillons et je me suis amusé à refaire les calculs à tête reposée à la maison . Je me suis rendu compte que j'avais des erreurs (pas très grosses) quasiment partout sauf au problème de marée (sans tenir compte de la pression atmosphérique et avec la règle des 12èmes, ils tombaient juste)
Bref , je l'ai eu quand même
Je pense que l'examinateur s'intéressait plus à la cohérence globale des résultats ( ne pas donner un cap à partir dans les cailloux, une dérive dans le mauvais sens ) qu'à une exactitude mathématique. D'ailleurs, la plupart des résultats ne tombaient pas juste ( au degré ou à la minute près)

mardi 22 juin 2004 10:25
---

Permis hauturier
Je l'ai passé il y a 3 ans à Nantes. Les résultats étaient donnés 3 heures + tard. Donc, ils ont un corrigé type. Comme ce sont des problèmes (mathématiques) les résultats sont bons ou mauvais !!!
Toutefois, les énoncés sont faits de manière à ce que si l'on se plante de point dès le début, le deuxième énoncé vous indique par exemple votre position par relèvements et de repartir sur de bonnes bases (ce qui permet d'engranger quelques "points" pour arriver à 10) (idem pour le calcul des marées).

jeudi 08 juillet 2004 10:23
Missing
anaxagore

Pas facile quand même :(
Salut Eddy,

La tolérance est de +/- 1° sur les routes et caps
et de +/- 5 centièmes sur les positions

Je ne pense pas, compte-tenu du grand nombre de candidats par session d'examen que l'examinateur passe beaucoup de temps à juger du raisonnement ou non ( par rapport au problème de carte noté sur 14 ).

Mais heureusement il est possible de se rattraper dans un même exercice.

dimanche 11 juillet 2004 18:24
---

Ca me fait bien rigoler
ce calcul de marée pour un permis hauturier.
Ca serait plutôt mieux placé dans un permis côtier non ?

D'autant plus qu'avec les foilers commerciaux, on peut promener 150 personnes à 50 noeuds dans moins d'un mètre d'eau .

Bref, les dinosaures n'ont pas tous disparu, il en reste toujours aux ministères

dimanche 11 juillet 2004 19:14
---

Problèmes de cartes
Je suis certain que ce livre existe toujours : "Problemes de cartes" (Vagnon) Si oui et s'il est de la même qualité qu'autrefois, tu devrais te faire une idée sur le standard des problèmes et de leurs réponses.
Je me souviens que ce que l'on demandait dans mon quartier maritime c'était la mesure présise sur la carte (rapporteur ou règles diverses)et l'inspecteur donnait la tolérance acceptable au début de l'épreuve.
Evenkeel a peut etre raison quant aux dinosaures, mais on rencontre quelques navigateurs qui ne savent pas si la marée monte ou descend ou qui vous demande si le GPS fonctionne en route vraie ou magnétique.
Je crois qu'il faut comparer avec le permis de conduire : il y a des inspecteurs sympatiques et des c...inosaures qui vont ergoter sur la taille du pied de pilote.
Amicalement
Je viens de vérifier : le livre existe touours :
http://www.sybilevolution.com/sybil/gauvain/sbFicheNormal.jsp?ID=120013&produit=PB1&fiche=null&x_catalogue=ediplais2&x_langue=FRANCAIS&x_type=produit

dimanche 11 juillet 2004 22:56
---

Pas si difficile
Salut,

Je l'ai passé il y a quelques années. Le problème était simple et demandait juste un peu de rigueur. Sur la carte 7033, on part d'un port, pour aller vers un autre. Calculer le cap (en intégrant le courant), la hauteur d'eau quand on passe sur un haut fond, et l'heure d'arrivée au port de destination (vérifier que le port est praticable à cette heure). Quand tu navigues, tu fais ça en 5 mn, là, le temps d'expliquer ton raisonnement et de l'écrire propre, tu mets 15 à 20 mn. Ensuite, à l'entrée du port de destination, le bateau repartait vers une autre destination et les questions étaient les mêmes. ENsuite, correction et entretien avec l'examinateur qui m' a expliqué que je m'tais un peu trompé sur l'arrivée dans le deuxième port. Comme j'avais indiqué qu'on arrivait à 12h30 au lieu de 12h10 (j'avais oublié ma calculette), je lui ai indiqué que j'avais pris en compte le temps de boire l'apéro et que 20 mn c'était pas de trop, et j'ai eu 15/20.
Donc vraiment pas de problème si tu connais bien ton code Vagnon..
Bon courage
Voilà

lundi 12 juillet 2004 09:44
---

Pour t entrainer ... car c est du bachotage (et non cabotage)
http://www.permisbateau.fr/Permis%20Hauturier/permis_hauturier.htm

lundi 12 juillet 2004 09:45
Missing
Baba62

Bonjour a tous, j exhume ce sujet et je le telance.
Je souhaite passer mon p.hauturuer en candidat libre et jemme demanandais si vous aviez des site de qualite,(internet) pour s y preparer le,plus serieusement possible ?
Un site avec des cours, des tests etc...
Amicalement

vendredi 15 mars 2019 10:52
Voile-corse
Deunz

salut, sans hésiter: http://permis-hauturier.info/ : explications claires, détaillées et précises.

ensuite les bouquins vagnon et rousseau sont intéressants car les examens blancs en fin de bouquin sont organisés exactement comme ceux du permis.

j'avais acheté également un pack de la marque Flash Tide Instruments , comprenant un manuel de préparation, compas pte sèche, règle cras. Le manuel de préparation Flash Tide est bien mais moins complet et moins riche que le site permis-hauturier.

Personnellemment j'ai passé le permis en décembre derniere, travaillant soit sur le site soit sur le bouquin Flash Tide, et ensuite pendant 2 mois je faisais 2 ou 3 examens blancs issus du Rousseau ou du Vagnon par semaine (résultat final de 19,5/20 dont je ne tire pas de gloire particulière mais pour dire qu'une présentation en candidat libre est tout à fait faisable)

L'examen est toujours organisé de la même manière :
1. Calcul (sur carte) de navigation diurne (en général avec courant subi) 6pts
2. Cacul (sur carte) de navigation nocturne (en général avec courant prévu) 6pts
3. Calcul de marée 4pts
4. QCM électronique 1pt
5. QCM règlementation 1pt
5. QCM météo 2 pts

sachant qu'il faut 10 minimum en tout et au moins 7 sur les deux épreuves sur carte.

Bon courage !

vendredi 15 mars 2019 11:09
Ange-avatar-1
Phil aux œufs

Bonjour,

Il y a celui dont le créateur vient en parler ici :

https://www.hisse-et-oh.com/forums/navigation/messages/2507011-le-permis-hauturier-et-l-amarrage

parfois un peu complexe à comprendre, des "points de vue personnels étonnants, et quelques erreurs...

vendredi 15 mars 2019 11:13
Img_0503
Sarkis

De mémoire, c'est la carte 9999 (une copie d'une carte du shom de la baie de Quiberon et ses environs plus mise à jour) qui est utilisée. Le plus difficile pour nous, méditerranéens, est de trouver sur la carte la pointe de St Jacques ou la basse Capella par exemple. On aurait moins de mal avec la rade de Marseille ou celle d'hyères. Pour le reste, en bachotant à l’aide du site déjà cité, c'est pas si difficile de le passer en libre.

vendredi 15 mars 2019 17:11
Missing
yannbis

Ca se fait très bien en candidat libre. Ambiance différente selons les centres d'examens
(cf dernier post de ce fil https://www.hisse-et-oh.com/forums/navigation/messages/2329905-questions-permis-hauturier )

https://www.loisirs-nautic.fr/ qui est excellent sur le cotier a une section hauturier (que je ne conais pas)

Je ne suis pas certain qu'un bouquin soit nécéssaire, il y a beaucoup de ressources à jour sur le net.
L'important je pense c'est de trouver la méthode qui convient à chacun pour mémoriser les déviation/déclinaison etc... et leur signe. moi je suis assez visuel j'aime bien la version sur un cercle https://www.permis-hauturier.info/_images/cours04033.jpg

plutot que ça :
http://coursdenav.fr/wp-content/uploads/2015/09/SH-14.jpg

vendredi 15 mars 2019 17:34

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums