Tous les forums > Forums techniques > Deriveurs lestés de 8m environ, poids des derives ?
Missing
creek

Deriveurs lestés de 8m environ, poids des derives ?

Hello,
Recherchant des infos generales sur les voiliers de plus ou moins 7m50 - 8m50, je ne trouve pas d'infos claires sur le poids des derives (que l'on remonte ou descend, et non le poids du lest du "saumon" sous la coque.
Par exemple le poids d'une derive d'un fantasia DL ou d'un Challenger bravo?
Si quelqu un peut m informer ou connait un site où on peut trouver des chiffres, sources, merci d'avance.
Il me semble que le derive d'un DL est plus lourde que celle d'un Di de meme taille ou meme bateau de base, mais je me trompe peut-etre.

Par ailleurs, si on envisage d'aller loin avec ce genre de "petit voilier" dans les 8 m environ, je me demande si le choix d'un DL est bon, ou si un quillard de tirant d'eau raisonnable dans ces tailles est plus sur ou interessant
Les atouts principaux d'un deriveur pour moi, c'est de passer partout, y compris pour eviter plus souvent les ports chers, en trouvant des abris, vers les estuaires, rivieres, petits ports de peche, eviter de talonner, voire se passer de carenage et d'antifouling comme font certains, en beachant de temps en temps pour nettoyer la coque echouée, ou faire quelques controles , reparations possibles.
Bien sur , mecanique un peu plus compliquée qu'un quillard, mais les quilles et leur boulonnage etc, peuvent aussi avec leurs ennuis
Si certains ont des avis, je suis preneur

mercredi 22 mai 2019 12:19

Liste des contributions

Images_(large)_(2)
1
pierre 2 the minimalist

Le deriveur c'est bien ! a condition d'avoir une derive legere ,moins de 100 kg, a la place d'un deriveur lesté je choisirais plutot un quillard pte en general 1m20 de te pour 8m de longueur ,moins d'entretien et moins de soucis de derive !
Pour ce qui est des poids de derive 220 kg pour le first 29 deriveur et 330 kg pour le kelt 8m50 ,je pense que c'est trop lourd pour pouvoir entretenir bien , exemple mon bateau actuel 620 kg de derive ,je suis dans l'incapacité de la changer facilement alors qu'elle a pris du jeu ,si c'etait une derive en cp lestée d'un peu de plomb je l'aurais fait depuis longtemps

mercredi 22 mai 2019 13:02
Missing
creek

Quand tu dis 1m20 de te pour un 8 metres, tu penses à quels bateaux par exemple ? A part le first 26 peut etre se rapprochant , chez les bateaux français "classiques", j'en connais pas . En general plus proche d'1m40 , 1m60 de te dans ces tailles en moyenne, en quillards.
Peut-etre des unités plus recentes comme les oceanis ? Ou chez les anglais ou americains en quilles longues

jeudi 23 mai 2019 17:43 *** Message modifié par son auteur ***
Images_(large)_(2)
1
pierre 2 the minimalist

Oceanis 281 1m16 frances 26 1m20 first 285 pte 1m15 feeling 286 pte 1m15 etc

jeudi 23 mai 2019 18:10
Missing
creek

Merci pour les infos!

jeudi 23 mai 2019 18:45
11148332_956012871104851_6583920082657990979_o
1
manhasset

Quand la dérive n’est plus manipulable à le main on parle d’une quille revable

samedi 25 mai 2019 08:48
Avatar
1
virus

45 Kgs pour le Kelt 760 Dl .

mercredi 22 mai 2019 13:34
Avatar
virus

Et 780 kgs pour le saumon en fonte .

jeudi 23 mai 2019 16:49
Img_20190505_093148851
1
Gillou16

Sur le Kelt 7.60 DL la dérive doit peser dans les 50 kg.

Le mécanisme de remontée est des plus simple, il s'agit d'un vulgaire palan.
Le leste (saumon) quand a lui pèse dans les 300kg.

mercredi 22 mai 2019 13:44 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
fata-morgana

Sur le first 26 QR lest 660Kg
Cordialement

mercredi 22 mai 2019 15:05
Missing
creek

Merci pour les infos diverses.
A Pierre, tres lourdes ces derives des firsts, c'est vraiment des DL ou QR ?
Ca semble tres variables. Et en effet si le choix va vers un deriveur, son interet principal a mon sens est qu'elle reste assez légère et mobile. Si c'est pour avoir un poids proche de certaines petits quillards, autant qu'elle soit fixe!

mercredi 22 mai 2019 15:11
Missing
creek

Par exemple d'après les infos que j'ai pu trouver sur Hisse et oh, ou d'autres sites en cherchant bien , apparemment la dérive du Challenger Bravo par exemple fait 360 kg environ , ce qui est énorme et à mon sens c'est plus proche d'une quille relevable, ca semble confirmé, ce n'est pas un DL. Erreur perso, j ai confondu avec le challengeur horizon, qui est un DL
Alors que par exemple la dérive du Fantasia DL fait 50 kilos d'après ce que j'ai lu . Dans ce cas-là c'est bien un dériveur lesté et certainement qu'elle doit être plus pratique à gérer et finalement moins risqué en galères techniques, etc.

mercredi 22 mai 2019 16:58
Imgp0562-001
vendesir2

Désolé mais le challenger bravo est un DL c.à d. qu'il a un saumon.
J'ai comme l'impression que tu confonds DI(dériveur intégral dont la dérive mobile remonte intégralement dans la coque), et DL ( dériveur lesté à dérive mobile qui remonte dans le saumon lesté situé sous la coque ).

vendredi 24 mai 2019 11:49
Missing
creek

Je connais la difference entre Di, DL et QR, mais je ne pensais pas qu'il y ait sur certains voiliers autant de differences de poids des derives entre elles, y compris entre DL. En ce sens, un DL avec derive de 300 kgs me fait plus penser a un QR !

vendredi 24 mai 2019 18:36
Missing
1
(vibrisse)

bjr

le kelt 8,5 avec ses 360 KG est un DI
le kelt 760 avec ses 45 kg est un DL

tu ne vas aux mêmes endroits ...

mercredi 22 mai 2019 17:04
Images_(large)_(2)
1
pierre 2 the minimalist

Il peut y avoir des di a derive lourde et des di a derive legere idem pour les dl !
Voir le hood 38 qui est un dl a derive lourde
A mon avis l'ideal c'est la derive legere meme si on perd en raideur a la toile

mercredi 22 mai 2019 19:44
Missing
2
outremer

Un Di à dérive lourde est un contre sens intellectuel. Par définition la dérive d'un DI devrait avoir une fonction uniquement antidérive.
Le lest ajouté parfois à la dérive était au départ fait uniquement pour contrer la poussée d'Archimède et aider la dérive à couler.
Perso je possède un DI avec une dérive beaucoup trop sur lestée par rapport aux plans de l'architecte. C'est une idiotie et une plaie car cela complique beaucoup le relevage. Le gain en raideur à la toile au près est très modeste et dans tous les cas avec un DI on ne fait pas la course, on ne cherche jamais une inclinaison marquée, on anticipe toujours les réductions et en situation très dégradée on relève la dérive pour déraper (et si on doit être retourné pour ne pas laisser tomber une dérive non verrouillée ou retenue dans un seul sens de pivotement).

mercredi 22 mai 2019 22:10
9_mains_coutantes_bloqueurs
2
estey

Le Jouët 760 DL a une dérive de 60 kg.
Toutes les dérives battent plus ou moins dans leur puits, au portant et au mouillage et sont en outre infiniment moins efficaces qu'une quille bien profilée.
Néanmoins, il s'agit d'un compromis qui permet de naviguer en mer mais également dans les zones de faible tirant d'eau.
À mon sens, les inconvénients (axe de dérive à remplacer périodiquement, bout de relevage à changer tous les 10 ou 15 ans et puits de dérive à surveiller pour éviter l'envahissement par les algues ou la vase, si échouages fréquents, outre l'éventuel gonflement du lest infiniment plus rare) sont largement gommés par les avantages d'accessibilité des plans d'eau, en ce compris la possibilité de béquiller.
Maintenant, il convient d'ajouter que certaines dérives se relèvent plus facilement que d'autres, selon le mécanisme de relevage sélectionné par l'architecte : palan direct, palan avec poulie, palan avec winch et poulies et le must (à mon avis), à savoir le tambour différentiel (cf. Start 6), permettant le relevage d'une dérive beaucoup plus lourde sans effort.
Estey.

mercredi 22 mai 2019 20:24
Vache-au-pelage-caille-bringe-oreilles-au-vent.
1
GRIBOU246

Sur le Gib'sea elle doit être de l'ordre de 25 kg. le lest est de 850 kg. Elle se manoeuvre avec un palan depuis l'extérieur bout et winch. Comme tout ces types de dérives, elle est remontée aux allures portantes.
jj

jeudi 23 mai 2019 09:14 *** Message modifié par son auteur ***
C281-d2a3
margotte

Gribou, il faudrait préciser quel Gib'sea car celle du 28DL fait 100kg et se manoeuvre avec un winch 16 à 2 vitesses

jeudi 23 mai 2019 09:42
Vache-au-pelage-caille-bringe-oreilles-au-vent.
1
GRIBOU246

c'est le 76 il a précisé bateau jusqu'à 8 m.

vendredi 24 mai 2019 09:14
Missing
creek

Je pense qu'il parle du Gibsea 76, qui me semble un bon bateau, dans la lignée des Kelt 760, First 25 etc

jeudi 23 mai 2019 12:18
Missing
creek

Gribou, est ce que tu as eu beaucoup d'ennuis techniques ou reparation avec ce type de DL ? La remontée au vent reste correcte ou pas terrible comparé a une version quillard ? Sinon le poids de derive me parait raisonnable, avec ses avantages et inconvenientsm comme tout! (Moins perfornant au près surement, moins de rappel)

jeudi 23 mai 2019 12:22 *** Message modifié par son auteur ***
Vache-au-pelage-caille-bringe-oreilles-au-vent.
1
GRIBOU246

L'année après l'achat, j'ai remplacé l'axe de la dérive avec un système de ma conception. j'ai remplacé 2 fois le bout de relevage il tien au moins 6 ans.
Pour la remontée au vent et bien ce n'est pas le quillard qui est meilleur.
Le winch utilisé est un 12 à 2 vitesses.
Souvent je me suis posé ce type de question, mais en faisant route avec d'autres bateaux je ne me suis jamais senti trop diminué; ah si en juin dernier, cette fois face à un écume de mer (mon voisin direct de ponton) entre l'aber wrach et Roscoff, plus rapide et meilleur cap.
J'ai par contre remarqué avec ce bateau on récupère aux allures portantes ce qui est perdu au près.
JJ

vendredi 24 mai 2019 09:24
5653
Polmar

L'ennui avec les DL, et pire les DI, est la difficulté pour se glisser dessous pour caréner.

jeudi 23 mai 2019 12:37
Fritz_ze_cat
1
fritz the cat

il faut glisser dessous deux rondins tenus avec des bouts avant de beacher
si on veut caréner ,ou abattre en carène on fait un coté et la marée suivante l'autre .
alain

jeudi 23 mai 2019 18:56
Iri2
1
LaTortue

aucune idée du poids de celle du Sun Odyssey 29.2DL, elle est en acier (la mienne devrait être traitée d'ailleurs), je la remonte et descends avec un simple bout, pas besoin de winch.

jeudi 23 mai 2019 13:18
Jpk38fc
Patxaran

La Tortue, pas évident du tout je trouve à remonter sur Sun Odyssey 29.2, surtout à décoincer quand elle est en position basse. Obligé d'y mettre un palan (provisoire donc pas pratique). Même bien carénée sans huîtres dans le puits.
Tu y as fait quelque-chose?

vendredi 24 mai 2019 09:26
Missing
2
Hisseotoamem

Impressionnant les monstrueuses conneries lues ici dès que l'on parle de dériveurs intégraux...
Non, pour répondre à ta question, Creek, et ne parler QUE de ce que je connais pour l'avoir possédé et pratiqué (ce à quoi beaucoup d'héonautes devraient se limiter, plutôt que de partir dans des délires imaginaires et des "on dit" totalement faux affirmés péremptoirement), la dérive du B-JET ou Belouga Jet, authentique dériveur intégral de 7,38 m, pèse 380 kg de fonte.
Elle ne "bat" pas, ou à peine, et ne pose aucun problème de remontée/descente, tandis que je bateau, lui, remonte très bien au près et est très facile à mettre ou sortir de l'eau avec un simple treuil manuel.

vendredi 24 mai 2019 10:45
Ti_beudeff
1
Denis_35

Je confirme, la dérive de mon B-Jet n'a aucun jeu, elle pèse effectivement 380 kg, et le bateau avec sa dérive (ou quille relevable) basse remonte parfaitement au près comme un quillard (1m50 de tirant d'eau). La quille est profilée et les lèvres de dérives limitent les turbulences. Par contre, c'est quand même 150 tours de manivelle ... Certains ont installé des treuils électriques pour faciliter les manoeuvres de la quille.

vendredi 24 mai 2019 22:10 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
creek

Je ne pretend pas tout connaitre ;) par contre il me semble logique qu'une derive lourde ou QR de 300 kgs peut potentiellement poser plus de problemes techniques ou ennuis, qu'une derive de 60 kgs. Mais ca depend des cas, des systemes mecaniques et de diverses choses bien sur

samedi 25 mai 2019 02:48

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums