Tous les forums > Forums techniques > Quand la mer se retire - béquille
Missing
(Le-relou-raleur)

Quand la mer se retire - béquille

Bonsoir à tous,
Je n'ai jamais navigué en zone à marée (bahh la honte) mais ca va venir, une rencontre fortuite va me faire des béquilles, faut il faire une longueur fixe ou est il plus interressant/nécessaire d'avoir un système réglable en hauteur pour s'adapter au mieux au terrain ?
Au niveau des point d'appuis, une règle pour le dimensionnement des patins ?
Le bateau est un quille longue et éfilé dont la semelle est plate sur au moin 20cm il tient presque seul sans jambage.
Merci à tous !

dimanche 10 février 2019 21:08

Liste des contributions

Image
Lulu2

Longueur fixe 10 à 15 cm de moins que le nécessaire pour que les deux portent sur une dalle plane. En revanche, elles peuvent être télescopiques pour réduire l'encombrement à bord.
Pour les patins, j'en ai fait de 0,40 x 0,50 m pour un bateau de 10 t. Ils sont articulés et démontables.

dimanche 10 février 2019 21:25
Missing
(Le-relou-raleur)

Merci pour la réponse!
les 10 à 15cm de moin c'est pour l'enfoncement c'est bien ça ?
Le côté télescopique m’intéresse, des exemple de réalisation ? j'ai du mal à voir comment faire ça solide. 12T ou plus pour moi je ferais dans le même ordre de grandeur les patins.
Niveau materiaux, inox obligé j'imagine ?

dimanche 10 février 2019 21:30 *** Message modifié par son auteur ***
Image
1
Lulu2

Elles peuvent être en alliage léger ou en galva. Et télescopiques comme des étais de maçon.
Les miennes sont en chêne. 30 à 35 kg chacune, encore manipulables à la main en comptant sur l'aide d'Archimède.

dimanche 10 février 2019 23:39 *** Message modifié par son auteur ***
Imgp1083
1
LeMoko

Ah en voyant ta photo je reconnais le lieu super
Merci pour les 2 mn de vacance
C 'est un chouette endroit une de nos escales préféré.

Le Moko

dimanche 10 février 2019 23:31
Missing
(Le-relou-raleur)

Tentant le bois ...

lundi 11 février 2019 08:20
3dauphinsmini3
2
CLK

10 à 15 cm de moins que le niveau de la quille ça me parait beaucoup. Il faut certes moins en cas de posée sur sol dur mais 5 cm devraient suffire.
Les miennes sont en alu épais non télescopiques. Pour la résistance n'oublions pas qu'il s'agit de maintenir le bateau, non d'en supporter tout le poids.

lundi 11 février 2019 09:48
Image
Lulu2

Comme la quille s'enfonce toujours plus ou moins dans le sol, il ne faut pas que le poids du bateau repose fortement sur les béquilles ; donc éviter les béquilles trop longues.
Sur un sol bien dur de plus, il est bon que le bateau soit un peu incliné sur un bord pour éviter qu'il ne bascule d'une béquille sur l'autre au gré de la vie à bord.
Ce qui est important, c'est que les béquilles s'écartent du bateau comme sur l'image jointe.

lundi 11 février 2019 14:58
Missing
1
W de l 'Horn

Surtout pas en inox ! ! ! !
C'est un acier cher, lourd et mou !

lundi 11 février 2019 15:00
Dscn1549
Julirosien

Une petite crainte? Vu les dérèglements climatiques? Ou une envie d'évasion...

dimanche 10 février 2019 22:31
Missing
(Le-relou-raleur)

Les deux mon capitaine

lundi 11 février 2019 08:21
Avatar
1
simbad

j'ai vu le top sur un bato anglais, réglage fin par manivelle en haut...luxueux
mais des fois, ça fait la bascule et 10-15cm, oui un peu trop à mon avis, surtout échouage sur du sable, sur la vase ça va
de tte façon en échouant c'est l'aventure, si la béquille s'enfonce trop ou se met en biais, et qu'on sent bien que l'équilibre ne se fera pas ou mal, la béquille est à virer immédiatement, mieux vaut échouer sur le bordé que sur la béquille
si ça se passe bien (la plupart du temps si on est prévoyant : échouage en endroit connu, le + plat, sans trou bref là où il y en a déjà d'échoué, voire site d'échouage référencé, examen du fond (sondeur et carte) on se met plus de chance de réussite
une fois échoué il faut parfaire le réglage, le mieux étant des béquilles télescopiques avec des trous tous les 5 cm, et/ou une cargaison de cales de bonne surface en bois dur, ça permet de vivre à bord sans être à la gite...
méfiance sur les sol très durs (cales bétonnées par exple), ça peut riper si le bato gite (vent pe) et il peut être utile de mettre une retenue transversale, pas simple sur une quille longue une fois pratiquement posé...
je noirci un peu le tableau, mais j'ai vu pas mal de marin en tracas qd ça se passe mal alors autant être prévenu
JL.C

lundi 11 février 2019 13:21
Avatar
nossi

Bonjour. Si fond bien vaseux, dire merci à Mr Archimède et prévoir une bonne séance de nettoyage. Un bon biquille et tranquille.
Pour les autres, des béquilles en alu épais et réglables surtout si bateau lourd mais, çà prend de la place et le poids n'est pas négligeable et pour les tenir en place, prévoir un sérieux arrimage à la coque.

lundi 11 février 2019 14:13
Missing
(Le-relou-raleur)

la partie fixation à la coque est prévu d'origine, j'ai les platines inox avec pas de vis dans lequel venait à l'époque se prendre des béquilles que je n'ai pas

lundi 11 février 2019 15:10
Blason
lilas blanc

J'ai un principe , je sonde avec un plomb à l'emplacement des béquilles, juste avant de poser sinon j'avance ou je recule légerement jusqu'à trouver un fond plan.
Je le fait rarement car jre n'aime pas cela. J'ai eu une mauvaise expérience dans un endroit que je connaissais parfaitement: j'ai mis une béquille dans un trou creusé par une drague . Une fois le bateau échoué il y avait une béquille en porte à faux et l'autre complètement en l'air. C'était un bateau en bois. Avec le flot, en pleine nuit, il s'est mis à faire de l'eau et j'ai cru qu'on allait couler puis ça s'est stabilité et dés qu'il a flotté tout est redevenu normal!
Sur l'attalia mes béquilles sont en inox en deux parties d'une longueur de 10cm de moins que le TE.

lundi 11 février 2019 13:55
Missing
W de l 'Horn

Quelques échelons sont bien pratiques, car les échelles de bain sont trop courte à marée basse .

lundi 11 février 2019 15:09
Missing
(Le-relou-raleur)

un détail auxquel je n'avais pas pensé et avec mon franc bord il a son importance ! thx

lundi 11 février 2019 15:11
Missing
(Le-relou-raleur)

Merci à tous pour les précieux conseil, je crois que j'ai plus qu'a m'y mettre tout est clair.
La manoeuvre d'essai sera bien plus tard et comme vous le soulignez je me doute que ce n'est pas non plus ce qu'il y a de plus facile et qu'il faut bien prévoir son coup et son emplacement

lundi 11 février 2019 15:12
Img_4304
1
papaet

Si tu optes pour des béquilles télescopiques, met des repères sur les réglages des gardes avant et arrières.
Tu seras alerté si tu oublies de les déplier !
Si si, ca arrive : j'ai passé toute une nuit, les béquilles en l'air. Heureusement, le bateau est resté en équilibre sur ses ailettes.

lundi 11 février 2019 15:33
P1050142
1
awa (ex PiR2Lune)

résumé:
béquilles plus courtes d'une petite dizaine de cms, s'écartant légèrement de la verticale , garants vers l'AV et l'AR pour maintenir en position longitudinale, encoches pour monter à bord, patin éventuel en bout de béquille pour empêcher un enfoncement excessif sur sol mou ou vaseux (cas d'une béquille trop fine)

pour la fixation haute, le maximum de diamètre en fonction du trou déja en place pour la tige forgée de la ferrure, avec filetage en bout, rondelle et gros ecrou

si les bequilles sont en bois (lamelé -collé) les prévoir avec un léger angle ( bon placage contre la coque puis léger écartement vers l'extérieur)

vive la mar(i)ée

lundi 11 février 2019 15:36
Missing
(Le-relou-raleur)

c'est un ami ferronnier qui m'a parlé de ces béquilles ce sera je pense alu ou acier, si j'avais le temps j'avoue que j'aurais essayé du lamellé collé en châtaigné mais c'est pas le cas
Bien résumé

lundi 11 février 2019 15:40 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
1
CataHorus

Et n’oublie pas le seau plein d’eau de mer au pied des béquilles, quand on rentre à pied sur un fond vaseux, c’et sympa de monter à bord avec des chaussures ou des bottes propres.

CaptainRV

mardi 12 février 2019 01:49
Missing
(Le-relou-raleur)

Avec un pont en teak ce sera ma première action

mardi 12 février 2019 11:02
Avatar
1
diaoulig

béquillage !
là je pense pouvoir dire quelques trucs vu que diaoulig béquille tous les jours sur son poste de mouillage (pas si mouillé que cela du coup, je dirait même sec la moitié du temps...)
diaoulig a un tirant d'eau de 85 cm avec un saumon en fonte plat d'environ 300 cm par 20 cm au plus large et pèse grosso-modo 2t5.
mes béquilles sont 5 cm plus hautes que le plan inférieur du saumon et c'est tout à fait suffisant quand à la surface de leurs sabot elle est d'environ 20/20 cm.
concernant les échelons, c'est à la fois bien et pas bien. cela complique le rangement et peut suivant leur conception être blessant. comme le tirant d'eau de diaoulig n'est pas énorme j'ai préféré prendre une échelle de bain télescopique plus longue que préconisé habituellement qui du coup descend suffisamment bas à l'échouage, cerise sur le gâteau, les nageuses du bord la trouvent du coup beaucoup plus confortable.
concernant le matériaux elles sont en tube alu de 55mm et 5mm de parois et sauf sur une connerie de ma part (oubli de remonter la dérive qui a fait coucher le bateau) elles ont toujours parfaitement fait le job. enfin, pour faciliter le rangement à bord, elles sont en deux parties.
l'écart entre la longueur des béquilles et le tirant d'eau doit surtout être pensé en fonction du type de quille du bateau échouant, typiquement sur le muscadet, les béquilles de mon dériveur étaient plus longues que celles du copain quillard alors que nous échouions pourtant dans le même port sur des fonds identiques. l'explication tenait au fait que la surface de posée du les du quillard était moins importante que celle du dériveur et son saumon.
un ancien charpentier m'avait raconté que pour déterminer la longueur des béquilles son chantier attendais que le bateau soit à l'eau pour le poser le long d'un quai sur des fonds de sable et mesurait simplement la longueur une fois le bateau posé et sa quille en-souillée.
enfin pour ce qui est de le faire en croisière, c'est un truc que je pratique facilement en vérifiant avec la godille un peu avant le posé que rien ne va gêner ou être problématique. de toute façon on va rarement se poser dans les cailloux et même su le fond n'est pas parfaitement plan, un fois au sec il est facile d'aller corriger en ajoutant ou retirant un peu de sable.
reste l'échouage dans la vase que j'évite, car mon sail et mon puits de dérive n'aiment pas trop mais qui se pratique souvent sans béquilles dès que le platin est épais, le bateau se plantant alors dedans comme dans un ber.
jpierre

lundi 11 février 2019 15:43
Missing
(Le-relou-raleur)

bon par contre jpierre je ne vais pas attendre la marée ici pour mesurer 12T quille longue avec un long plat d'au moin 20cm tout du long, je dois penser enfoncement mini Merci pour tout ces conseils

lundi 11 février 2019 17:21
Missing
W de l 'Horn

Un petit conseil, ou plutôt deux.
1) Quand tu positionnes tes béquilles, commence par frapper d'abord un des 2 garants.
Pareil quand tu ôtes les béquilles, n'enlève le dernier garant qu'une foi la béquille à bord .
C'est fou comme ça flotte mal ces trucs !
2) Si elles sont faites en acier, une bonne chose est de les faire galvaniser après réalisation par une entreprise.
Pour se faire ils doivent faire quelques trous dans l'acier pour éviter que ça n'explose une foi dans le bain.
Par contre toi, rebouche bien ces trous avec un métal synthétique quelconque pour éviter que le tube ne soit rempli d'eau de mer et rouille à la longue sans contrôle possible.

lundi 11 février 2019 16:05
Missing
(Le-relou-raleur)

1) merci celle la je l'aurai faite c'est sûr
2) faut que je vois avec l'ami ferronier, on travaille avec la recup donc on verra ce qu'il y a sous la main

lundi 11 février 2019 17:22
Logo_polac
polac

Prendre 2 étais de maçon galvanisés à moins de 15 euros chaque et fixer sur le haut le morceau de bois biseauté pour ecartement de la verticale en appui sur la coque.C'est sur cette base que j'en ferais.

lundi 11 février 2019 17:16
Missing
(Le-relou-raleur)

ca me ferait : support inox + bois + acier... ça me parait pas des plus simples,

lundi 11 février 2019 17:24
Img_2185
1
Moins c+

J’étais dans la même situation avant l’été dernier et je rêvais de profiter des béquilles depuis longtemps. Après avoir lu tout ce que je pouvais je me suis lançé, une première fois à Sein puis à Batz et à Pontrieux:
Il est dit plus haut qu’il vaut mieux profiter du bordé que d’une béquille mal placée, attention tout de même, malgré toutes mes précautions pour protéger la coque avec un série de défenses, plates, rondes, en boudin, une heure après être parti de Sein, en route pour Camaret: de l’eau au niveau des planchers.....une roche a dû faire une petite perforation qui sous la pression du poids du bateau, a fait voie d’eau.
Après avoir pompé l’équivalent de trois ou quatre seaux, ça c’est épuisé. Stress assuré quelques minutes sans rien dire a Mme. Re béquillé à Batz pour petite réparation epoxy en attendant mieux.
A Pontrieux: vase profonde et molle, le long du quai, pensant bien faire je mets une béquille du côté opposé au quai.J’ai bien eu un doute en voyant que j’étais le seul, mais je pouvais aussi avoir le seul quillard, pensais-je-:)). A marée basse j’ai compris qu’elle ne servait a rien, mais une fois retirée pour partir, j’ai trouvé bien long et sale de faire ressortir toute la vase bien collante et odorante qui était rentré sur une hauteur de 1 m environ, dans le tube....
J’ai bien aimé les marches sur un côté pour monter et descendre, un seau d’eau sur le pont pour le retour dans la vase, prévoir que les wc ne sont plus utilisables, c’est encore pieds nus que l’on marche le mieux dans la vase, les crocs et les bottes restent trop scotchés, laisser le garant avant attaché jusqu’au bout, comme dit plus haut, peut faire gagner du temps y compris quand on remet les béquilles, ça évite de tatonner pour trouver le bon réglage, si on a soit marqué la position, soit laissé une boucle au bon endroit; la clé qui sert a boulonner était attachée a la filière la plus proche, pour éviter toute tentative d’évasion.
Les habitués vont se marrer devant tant de naïveté.
Ca s’appelle l’expérience, non? Si ça peut te servir.....au moins a rigoler un coup.
Bon d’un autre côté ça ne dit rien de comment en fabriquer, les miennes sont en deux parties de tube acier galvanisé et boulon au milieu.

lundi 11 février 2019 18:33
Missing
W de l 'Horn

Les étais de maçon sont tentants, mais . . .
Leur acier est assez fin, ils résistent bien en compression mais pas du tout en torsion.
De plus ils résistent assez mal à l'eau de mer .
c'est sans doute pour ça qu'on en voit si peu dans cette fonction.
Par contre en étai pour épauler un ber, c'est tout bon.

lundi 11 février 2019 18:41
Missing
W de l 'Horn

D'accord avec -C+ sur ce détail:
Dans ma descente il y a 3 choses :
un solide couteau, une lampe étanche et la clé de serrage de la béquille, maintenue par une garcette fixe assez longue pour aller de Bâbord à Tribord sans la détacher.
OK ça fait de la ficelle à ranger, mais je me connais, si je dois l'assurer aux filières je ne le ferai pas par flemme et elle tombera à l'eau inévitablement.
Donc un fil à la patte à poste fixe .
C'est une clé à douille débouchée, ça tombe bien, elle est de la même taille que la clé à bougie du moteur de l'annexe, pas besoin de sortir la caisse à clous quand ma bougie a perlé .
Flemme je vous dit

lundi 11 février 2019 18:55
Missing
didier.brest

simbad :
«j'ai vu le top sur un bato anglais, réglage fin par manivelle en haut»

C'est ça :
http://www.nauticexpo.com/prod/yacht-leg-cradle-co/product-22202-220167.html

J'ai eu ces béquilles sur mon précédent bateau. Il semble qu'elles ne soient plus produites, au moins par la même société qui s'appelait The Yacht Leg Company et qui est devenu The Yacht Leg and Cradle Company mais qui ne propose plus de “leg” :
https://www.yachtlegs.co.uk/index.pl
Dommage car c'était en effet le top.

lundi 11 février 2019 20:08 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
simbad

oui à peu près ça mais au lieu d'un volant, une petite manivelle
c'était il y a longtemps mais je revois tj l’anglais, assis pépère à faire son réglage au mm près...juste avant tea time
sinon pour les marches, les miennes sont faites en alu (en forme d'équerre) et servent de goupille pour régler les béquilles (en acier galva), une autre goupille disposée plus bas évite que la marche ne tourne (voir schéma), on doit en trouver encore ds les occases
et le conseil le plus important : avant que l'eau ne se retire totalement, remplir 2 seaux, dont un accroché au niveau du sol, c'est fou ce que ça rend service qd on remonte les pieds vaseux ou plein de sable, les rincer avant de maculer le pont de traces noirâtres...
c'est un vrai plaisir l'échouage, la nuit on écoute la mer qui se retire, et le grouillement des bestioles, le jour la valse des mouettes et goélands et les cris de ceusses qui s'étalent lamentablement ds la vase ou cherchent sans succès la 2ème botte perdue corps et bien
et si on est un peu artiste, croquer ces moments est un vrai bonheur
évidemment, c'est réservé à ceux qui calculent les marées, en med ils peuvent pas connaître...
JL.C

lundi 11 février 2019 22:16
20150629_161711
2
Rigil

Tiens, voila une photo des miennes en bois exotique +alu (faire un zoom sur la béquille) : avantage, une fois dans l'eau le long du bord la flottabilité rend leur manipulation et reglage aisées.
(Bequilles fournies par le chantier en 1976 et toujours nickelles)
Elles sont 2/3 cm plus courtes, la plupart du temps aucune ne pose (la quille est large et le canot fait 9 tonnes).
Sur un bateau précédént, j'avais des tubes en gros alu coulissants l'un dans l'autre, avec un amortisseur moto intégré à l'interieur car le bataau échouait dans un port à ressac et par mortes eaux, le moment de l'échouage pouvait durer longtemps et le gréement souffrait.

lundi 11 février 2019 22:40
3j2a4477
Lezig

Rigil, belles béquilles et beau canot...
Peux-tu nous dire quelle est la surface de la semelle?
Et surtout quel est le mode de fixation sur le pavois?
J'ai un Fisher 30 où rien n'est prévu question béquille.

mardi 12 février 2019 11:42
20150629_161711
Rigil

Elles ne se fixent pas sur le pavois. D'origine dans le liston d'usure en teck à mi-coque, il y a un gros insert carré en inox, percé d'un trou tarraudé de 25 mm.
On y visse donc à la main un gros axe inox doté d'une poignée par l'extérieur de la béquille et on affine le réglage par le haubannage de la bequille.
Peut être pux tu zoomer sur la photo...
Pour la largeur de la sole un peu plus large que celle du F30 car le bateau fait presque 30 cm de plus de large. J'y ai d'ailleurs rajouté une bande molle d'èchouage.
Ps : bateau à vendre cause plus gros...

mardi 12 février 2019 13:26 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Le-relou-raleur)

c'est un truc dans ce genre qu'il me faut, que je vienne plaquer la béquille contre le support inox de coque taraudé avec un axe à visser, en tout cas superbe béquille et bateau

mardi 12 février 2019 13:25
20150629_161711
Rigil

Merci ! Ps : attention au dessous de la quille, prévoir bande molle sous peine de voir saiter le gel coat rt laisser rentrer l'humidité. Ce que j'ai fait : 2.5 cm de chêne collé à l'epoxy encapsulé dans mat de verre epoxy + gel coat epoxy.
C'est du boulot, mais je ne crains plus un petit caillou qui traine ou un tallonage imprévu !

mardi 12 février 2019 13:30
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Mais quelle idée de prendre des béquilles, même pour aller en Atlantique, t'a pas assez de bazar???

mardi 12 février 2019 09:48
Avatar
diaoulig

hello mon cher skipper,
si je ne peux te contredire sur le fait qu'une paire de béquilles prend effectivement de la place à bord (encore que suivant leur conception et leur emplacement ce soit relatif) je le puis en revanche sur leur utilité.
un exemple parmi des milliers d'autres possible : le port de sauzon sur belle-ile.
ceux qui ne béquillent pas reste à l'extérieur sur des bouées souvent brassées par la houle voir carrément inconfortables ou intenables.
en revanche avec des béquilles tu rentre dans le port, à l'abri et tu pouvais même (je n'y suis pas allé depuis un moment) aller au fond où tu ne payais pas vu que tu te mettais sur ancre.
et je ne te parle même pas de béquiller seul sur une plage de l'ile d'arz ou dans le port de sein...
jpierre

mardi 12 février 2019 10:58
Missing
(Le-relou-raleur)

Skip dans l'indien il y a des marées aussi et certains endroit marnage important

mardi 12 février 2019 11:04
Avatar
diaoulig

petite précision utile pour ceux que le béquillage tente :
en cas de débarquement à l'échouage (bateau au sec) ne surtout pas oublier d’emmener par portage son annexe avec soit et de la laisser dans un endroit accessible à marée haute sous peine de devoir rentrer à la nage du super petit resto....
jpierre

mardi 12 février 2019 11:03
Img_2185
Moins c+

Enfin un peu de bon sens sur ce forum:
Pourquoi tout ce bazar?
Alors par ordre d’exigences perso, quelques alternatives:
Velo tente- kayac tente- camping-car- guide du routard-guide des gîtes de France- MSC- Le Ponant......
Thalassa, vivement dimanche, des racines et des ailes......
Mode humour off.

mardi 12 février 2019 11:50

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums