Tous les forums > Forums techniques > Histoires de partir .... et de revenir !!

Histoires de partir .... et de revenir (Livre des Nieutin)

La famille Nieutin, Hervé, Marie, et leurs enfants ont réalisé un formidable voyage dans les Caraïbes à bord du Tom Neal et sont rentrés il y a un an tout juste.

Doté d'un talent narratique indéniable, ils nous ont fait le bonheur de nous raconter leur histoire dans un livre plein d'humour, d'expérience et de conseils ( <a (...)

Liste des contributions

---

à lire
excellent ouvrage, j'ai eut le plaisir de l'acheter en prévente grace à BANICK, c'est un livre dimystifiant beaucoup d'inquiétude et préjugé sur l'année sabatique même si se n'est pas forcément la façon commune de s'y prendre. une façon très original de présenter et traiter le sujet, depuis l'idée jusqu'au retour, les difficultés quotidienne, les angoisse mais aussi les plaisirs sont traités sant fausse pudeur,ce livre est un complément essentiel et contemporain à notre bibliothèque de voyage et de espérances sur un futur ou hypotéthique départ que l'on carresse pour certain d'entre nous sur ce forum, faites en la pub , ça en vaut la peine, et je n'ai pas d'action,
suoer moement de détente, dès qu'on le commence on a du mal à ne pas aller jusqu'au bout.

mercredi 28 juin 2006 03:41
Nikonaout2018_008
tangnard

Je pense la même chose
mais je ne le dirais pas mieux.

Pour ceux qui ne l'on pas lu n'hésitez pas même si aucun long voyage n'est prévu.

mercredi 28 juin 2006 09:25
---

pour ma part,
je l'ai egalement acheté à sa sortie et depuis j'ai bien dû le conseiller à 3 ou 4 personnes ....
André

mercredi 28 juin 2006 10:13
---

Touches pas à Moitessier ...
Cet article est frais et sympa, plein de candeur, meme si parfois au-delà de leur savoir...
La comparaison avec Moitessieur est,amha, fausse et pretentieuse, car il est plutot un exemple de
non retour, et seule la maladie et la mort l ont forcé à rentrer en France.
Un triple sabbatique, sur 20 ans...

samedi 01 juillet 2006 18:11
---

Mais au moins,
ce bouquin là n'est pas truffé de fautes d'orthographe !

_/)

dimanche 02 juillet 2006 00:46
Avatar
Athos

Le Captain avant la Captain
Bonjour,
J'ai fais une GROSSE erreur, j'ai commandé le livre et l'ai reçu rapidement (avec une tite dédicace sympa) mais je n'avais pas fini le bouquin de la "petite" Elen ce qui fait que madame a lu le livre en question . Ou est le problème, tout simplement que le livre a été écrit en famille donc que Marie N a donné ses idées qui ont été lu par Marie Ange (madame à moa) et que les plans de mon bateau et la liste des ustensiles divers zé variés à acheter a augmenté sérieusement , imaginez qu'il y est même question de machine à laver.
Heureusement le bouquin est terminé...

Maintenant je vais pouvoir enfin le lire et faire le tri!!!

OK faut prendre ça avec le sourire , et puis toute expérience est bonne à partager mais qu'en même une machine à laver!!!

Raoul / Athos / F31

c'est sur ! c'est lui qui fera la lessive !!!parole de la captain

jeudi 27 juillet 2006 20:43
Missing
TomNeal

une amputation sans anesthésie...
Guy m'a envoyé par mail ce petit article sur le thème du retour à terre. Il l'avait rédigé peu après avoir abandonné sa vie sur l'eau… Cela mérite d'être partagé. Ci-dessous.

Hervé

______________________________________

"Mon île, je l'ai cherchée loin et longtemps, jusqu'au jour où j'ai compris que mon île, c'est mon bateau" (G. Janichon)

Depuis les trois dernières années, où j'ai eu la chance de vivre à bord de mon bateau, d'alterner ports et mouillages, hivernages et croisières, j'ai souvent pensé à cette phrase, surtout ces derniers temps, avant d'arrêter pour des raisons indépendantes de ma volonté...

Certains vont chercher leur île à l'autre bout du monde, alors que la vie permanente en bateau est déjà un monde à part entière, qui n'est comparable à rien d'autre. S'ils peuvent y ajouter les joies procurées par un grand voyage, nul doute qu'ils y trouvent leur bonheur.

Le monde des nomades nautiques ne peut être compris que par ceux-là mêmes qui le constituent. Un monde de grandes joies et de petits plaisirs quotidiens, de découvertes, non seulement une collection de cartes postales, mais bien celui riche et varié des rencontres humaines qu'il procure. Nous sommes tous alors reliés par la même passion, et surtout nous partageons le même mode de vie ; et c'est sans doute là le principal.

Oh! bien sur tout n'est pas toujours rose, il y a le prix à payer pour cette forme de liberté : les galères diverses, les emmerdes de moteurs, les nuits quasi blanches, et même parfois les petites prières pour que "ça tienne", ou que ça ne "s'énerve pas plus»

Mais quand ça s'arrête, quand on doit reposer le sac à terre, retrouver des modes de vie qui nous étaient devenus étrangers, des soucis dont nous n'avions plus idée, l'étrange agitation du monde qui nous entoure, alors là, qu'est-ce que ça fait mal ! C'est une amputation sans anesthésie. Un vide, un état de manque... Oui, le voyage sur la mer, la vie en bateau, est une drogue, une drogue dure.

Pour ma part, je n'attends que le moment où je pourrai repartir, afin de retrouver le monde marin. Je ne sais si c'est celui du bonheur, mais bien celui qui me convient le mieux.
Je pense que je ne suis pas le seul dans ce cas !!

mardi 08 août 2006 00:12
---

Il n'y a pas que le bateau :
avant de choisir ce mode de vie, j'ai passé vingt ans à bourlinguer à terre dans différants pays pour le boulot.

Lors de mes "escales" au pays, je passais au mieux pour un martien ! Avec une seule idée en tête au bout de quelques jours : repartir...

_/)

mardi 08 août 2006 00:29
Missing
yvesgilles

Classe et Moyen
Je suis ouvrier Je vie sur mon bateau de 10 m. Le choix était un appart ou mon plaisir.
Je fais environ 2000 milles par an
Quand j'ais acheter le livre à la "librairie de l'eau bleu" je ne pensai pas qu'il était fait pour des classes ayant des moyens financier ou les rêveurs qui ne savent pas ce qu'est la plaisance.
Pour un ouvrier,
L'achat du bateau = 25 ans de crédit
Je ne parle pas des travaux et de l'année sans paye.
Note technique: moyen

mardi 22 août 2006 19:49
Avatar
Goto

Classes moyennes ...
Si tu cherches un livre sur des solutions de depart plus modestes, j ai acheté mon 1er bateau 20 000 E (Gladiateur, sans GSE ...) et vecu plusieurs années "sabbatiques" (3). Je parle aussi des solutions administratives et financieres ... parfois interessantes (petit revenu durant l année ... par un mi temps bi annualisé par exp).

Il faut de tout pour faire un monde, et le tout est de trouver son propre chemin ...

+ Extraits gratuits en ligne

http://www.triptyques.com

jeudi 07 septembre 2006 19:44
---

Histoire de partir... un jour j'espère !!!
Ben moi, j'ai pas de bateau, ni les moyens de m'en acheter un même à crédit...

Donc pour le moment, je lis... d'ailleurs, j'ai adoré ce livre, il est une mine d'information. Et cerise sur le gâteau, j'ai bien rigolé. L'auteur a vraiment un style qui décape et l'alternance de sujets techniques et humains permet une lecture sympa.

Je ne pense qu'à une seule chose, lever l'ancre moi aussi !!! Alors si vous avez quelques dizaines de milliers d'euros en trop n'hésitez pas à me contacter

jeudi 07 septembre 2006 00:04
---

Grand Pavois
Marie et Hervé Nieutin sont au Grand Pavois et je peux vous dire que discuter avec eux est un vrai plaisir
André

jeudi 21 septembre 2006 13:32
---

partir a la retraite
Nous prévoyons de partir en bateau pour notre retraite dans 10 ans, si tout va bien.
J’ai apprécié ce livre plein d'humour et de spontanéité d'une famille qui découvre au fur et a mesure de leur voyage, les joies les plus simples, que de vivre avec la nature. Nous habitons la haute Savoie ou nous profitons pleinement de cette nature et des joies que procure de la haute montagne avec l’alpinisme, l’escalade, le ski de rando.ect...
Comme nous sommes loin de la mer nous embarquons comme équipiers sur divers bateaux et l'expérience est enrichissante
.Nous profitons pour notre expérience personnel de louer un bateau hors saison en méditerranée. Nos grands voyages sont plus orientés pour le moment par la découverte du site d'escalade dans différente partie du monde
Tant que notre physique nous le permettra. Le plaisir d’être sur un bateau en pleine mer,
ressemble un peut a celui que procure le plaisir de se retrouver en montagne avec un peu plus effort musculaire mais sa s’apprend, tout comme le technique de la voile .
Merci pour ce livre qui nous a fait partager ces moments magique, que peut procurer de nos jours, les joies que nous offre encore de la nature

vendredi 22 décembre 2006 14:03

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums