Tous les forums > Forums techniques > détartrage question aux chimiste entre vinaigre blanc à 8% et acide sulfamique à 8%
Missing
bernard1968

détartrage question aux chimiste entre vinaigre blanc à 8% et acide sulfamique à 8%

Bonjour

On trouve dans le commerce du vinaigre blanc à 8% pour 67centimes le litre et demi soit 45 centimes le litre, et de l'acide sulfamique à 8% à 1, 5O e le litre.

Quelles sont les capacité de détartrage comparées des deux produits?

samedi 26 juillet 2014 10:41

Liste des contributions

  • Merci. juno dimanche 27 juillet 2014 22:27
  • doubon Windy dimanche 07 avril 2019 22:29
P8190479_1
juno

Prend un morceau de craie et fait un essai comparatif.

samedi 26 juillet 2014 12:15
Image
NATILEA

Les dépôts de sel dans les moteurs sont du calcaire?

samedi 26 juillet 2014 13:27
P8190479_1
juno

Le calcaire c'est du carbonate de calcium souvent produit par l'eau de mer. Par exemple la craie naturelle est souvent la compilation de vieilles couches de coquillages dans des mers qui ont disparues. Il doit bien y en avoir dans nos moteurs. Le tartre ce n'est pas du sel.

samedi 26 juillet 2014 14:15 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
nopster

Depuis mes souvenirs... (donc à vérifier auprès des spécialistes du forum!)

Pour du 'détartrage' et donc enlever un carbonate de calcium... dans un circuit métallique ou contenant des pièces métalliques: acide sulfamique, concentration maximum.
Car l'acide acétique (vinaigre) lui au contraire est corrosif pour les métaux; à la rigueur l'alu 'pur' sera protégé par son alumine, mais en milieu marin, les alliages d'alu (série 5000/6000) sont à fort pourcentage de magnésium qui lui adore être bouffé...
Et pour retirer des obstructions dues au dépôts de sel... de l'eau douce, voir de l'eau de pluie, longtemps... c'est le mieux!

samedi 26 juillet 2014 14:27
Missing
bernard1968

En effet , j'aimerais bien connaitre l'avis des spécialistes . Pour l'acide sulfamique , d'après wikipédia , il n'attaque que le zinc, donc il faut retirer les anodes internes avant d'utiliser un détartrant à base d'acide sulfamique, comme le dkl4, et ne pas détartrer des pièces galvanisées avec ce type de détartrant.
La concentration maximum possible à 20°C semble être de l'ordre de 17%.

Par contre , si l'acide acétique , attaque les métaux , il vaut mieux éviter , je vais regarder , en attendant d'autres avis

Merci

dimanche 27 juillet 2014 08:34
Missing
christophek

moi je fais avec du vinaigre depuis 30 ans et ca vat tres bien
je ne vois pas pourquoi tu te poses autant de question
tu demontes tes echangeurs tu les remplis de vinaigre une nuit et le lendemain tu rinces a grande eau
tu verras que tout est propre donc c est suffisant
j ai fait ca sur deux gros cumins de 350 cv l hivers derniers et ca a enleve tout le sel et le tartre qu il y avait
rien de bien difficile !
j ai du utiliser 30 litres de vinaigres blanc
rien de bien difficile
pourquoi veus tu utiliser un produit plus puissant en reisquant quelque chose pour ton moteur
besoin d adrenaline ???

dimanche 27 juillet 2014 08:42
Desert
jerom-826

Tu as raison.Si le vinaigre est suffisant,pourquoi aller chercher un acide fort.
Le meilleur pour détartrer est,selon moi, l'acide nitrique (à diluer) mais produit qui va être corrosif sur les métaux et délicat à manipuler car il faut se protéger.Il sera meilleur que l'acide phosphorique.

lundi 28 juillet 2014 13:17
Missing
bernard1968

Pas vraiment besoin d'adrénaline , mais de bien comprendre ce que je fais; et pourquoi.

Mon moteur est à refroidissement direct , donc , pas question d'échangeur.

Pour l'acide acétique , voila ce qu'en dit Wikipédia


L’acide acétique est corrosif pour de nombreux métaux, notamment le fer, le magnésium et le zinc. Il forme du dihydrogène et des sels de métaux appelés acétates. L’aluminium forme au contact de l’oxygène une fine couche d’oxyde d'aluminium relativement résistante, qui recouvre sa surface. Aussi les réservoirs d’aluminium sont-ils souvent utilisés pour transporter l’acide acétique.

dimanche 27 juillet 2014 08:54
Missing
outremer

Il faut replacer des infos dans leur contexte.
Selon wikipedia que l'acide acétique est un acide faible et l'acide sulfamique un acide modérément fort. L'action d'un acide ou d'une base est de toutes façons entre autre fonction de sa structure, de sa concentration, de son temps de contact.

dimanche 27 juillet 2014 23:57
Missing
6
J-et-C

Bonsoir,
Ci joint le tartre retiré des blocs cylindres de mon Volvo Penta MD11C. L'acide phosphorique, directement sur le tartre par les trous de passage de l'eau de refroidissement réussissait tout juste à le ramollir.
Maintenant que je l'ai détartré, tout les ans je ferai un détartrage préventif à l'acide phosphorique. En faisant un circuit pour éviter la pompe du moteur. Cordialement

dimanche 27 juillet 2014 20:47
P8190479_1
juno

Bonsoir J et C, tu l'achètes où l'acide phosphorique?

dimanche 27 juillet 2014 20:56
Triskell
glloq

c'est un phosphatant avant traitement de pièces métalliques , tu dois peut-être en trouver chez cast.. ou leroy M . dans le rayon peinture .

mardi 29 juillet 2014 12:52
20121026_092807
vonik

Bravo pour ton article Daniel ,a ranger précieusement dans la bibliothèque du bord .

lundi 28 juillet 2014 13:45
P8190479_1
juno

Merci.

dimanche 27 juillet 2014 22:27
Missing
J-et-C

Bonjour,
Effectivement je l'ai trouvé sur le site donné par Bernard1968. J'en avais trouvé dans une coopérative agricole pour le traitement des cuves inox. Malheureusement par 5 litres et vente réservée aux professionnels. Aujourd'hui je prendrai 5 litres - c'est ce qu'il faut pour un bicylindre - et je passerai par le collègue. Je n'avais pensé à lui. Dommage pour moi.
Cordialement.
Daniel

lundi 28 juillet 2014 12:53
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Je détartre régulièrement du matériel sensible à la rouille ou ayant des joints caoutchouc classique ou "bas de gamme", des parties mixtes alu, fonte, fonte d'alu (les pires!!!), acier, surface zinguée ou autre...
Acide acétique à proscrire. Réagit même rincé avec l'alu, le zinc et la fonte d'alu.
Acide sulfamique conseillé, à environ 50gr/l @ 50°C puis rincer longuement et passiver à la lessive de soude (lessive St Marc par exemple à 200gr/L) et neutraliser les aciers et alus à l'acide phosphorique. Ca va donner une surface noirâtre pas jolie, mais on s'en fiche.
Rincer à l'eau douce longuement, eau chaude si possible et à fort débit et soit mettre antigel pour un moteur à refroidissement indirect, soit redémarrer pour un moteur refroidissement direct à l'eau de mer.
ENLEVER toute anode ou morceau de zinc qui va se décomposer à la vitesse "grand V" avant détartrage et boucher +/- les canalisations.

lundi 28 juillet 2014 14:55
Missing
bernard1968

Intéressant

Pourquoi 50g par litre , ça fait une concentration assez faible, je comprend pourquoi passiver ensuite à la lessive de soude , par contre , pourquoi mettre de l'acide phosphorique? Peux tu nous en dire plus sur ce point?

lundi 28 juillet 2014 22:30
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Mieux vaut une concentration plus faible (l'acide sulfamique que j'utilise est en poudre, pur), et laisser travailler, donc faire tourner le mélange (pour un moteur) plus longtemps, quitte à recommencer que d'être agressif dans le dosage et le pas aller "dans les coins" et même risquer de boucher lors des rinçages une petite canalisation à cause d'un caillot de tartre.
Enfin, c'est ce que je fais avec satisfaction. Je détartre en plusieurs fois, mélange chaud et "doux".
Mon fournisseur m'a vendu dernièrement de l'acide tartrique et de l'acide acétique en poudre, apparemment pour des raisons écolo, je lui ai retourné, les effets sont vraiment différents sur des métaux sensibles aux différences de potentiel électrique (effet d'anode des bateaux alu) et travaillent trop les joints pas forcément prévus pour ce type de produit. Et puis on a aussi ses habitudes !

L'acide phosphorique crée une phosphatation de tout ce qui est métallique ou à base de fer et dérivé. On retrouve une couche noire très dure sur la surface qui ne rouille plus.
Je suis en train de tester sur une quille fonte mais c'est pas facile de trouver une méthode "répétable" et stable, il faut mettre des produits mouillants, des tensio-actifs.

On peut même anodiser des pièces d'alu avec l'acide phosphorique, et même le teinter, voir les forums à base de "tuning" moto ou autre.
Très intéressant ce qu'on peut faire avec du courant continu et un acide !
J'ai fait des supports de bloqueur anodisés sur ma bôme, ce n'est pas parfait, mais depuis quatre ans, ça va.

Pour l'alu ou la fonte d'alu, l'acide phosphorique le décape sans le ronger si on utilise une solution assez faible (perso, 10% en partant d'acide à 75%).
J'ai récupéré des carters, boites de vitesse, cylindres de motos (celles qui ont les seins à l'horizontal, mixte fonte et alu...), des jantes des ensembles bras de suspension avec couple conique comme ça. Il faut trouver le bon dosage et faire un peu de recherche sur les forums d'anciennes à ce sujet.
Attention, comme toujours, lors de la manipulation d'acides ou bases, particulièrement l'acide sulfurique et phosphorique, surtout s'il est très concentré. Ce dernier ne pique pas comme l'acide chlorhydrique, il prévient peu, mais sur la peau, il pénètre vite et devient très agressif...

Ne PAS oublier de bien rincer entre chaque changement de produit ou mélange acide ou basique (ou alcalin) tant pour optimiser les diverses actions chimiques que d'éviter des dégagements gazeux parfois dangereux...

mardi 29 juillet 2014 13:21
Lauben_bmr_83x110
BMayer (LauBen)

A lire ce fil de discussion, je suis vraiment perdu...
Comment et avec quoi je nettoie un yanmar 1GM refroidissement direct ?

mardi 29 juillet 2014 14:16
588efb78e4b0ec6bb7215c46
1
PhilGé

Acide sulfamique ou DKL4 !!
Avec le DKL4, tu vois si le détartrage est OK, le liquide change de couleur.

mardi 29 juillet 2014 14:47
Lauben_bmr_83x110
BMayer (LauBen)

Je note ; avec du DKL4.
Quelle méthode est préconisée, sur un refroidissement indirect ?
Je ne matérialise pas ce que je dois brancher / débrancher comme canalisations, particulièrement du coté de l'echappement ...

mardi 29 juillet 2014 15:31 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
bernard1968

Le DKL4 c'est de l'acide sulfamique avec un réactif coloré , mais particulièrement cher par rapport à de l'acide sulfamique.

A mon avis , pour un refroidissement direct il faut faire tremper un tuyau dans un récipient avec une solution d'acide sulfamique , relier ce tuyau à l'entrée de la pompe, ensuite , débrancher le tuyau sortant du thermostat , ( celui qui va sur le coude d'échappement) puis brancher un tuyau allant de la sortie du thermostat au récipient. et faire tourner le moteur jusqu'à ce que le moteur soit assez chaud pour que le thermostat s'ouvre , et arrêter lorsque la solution soit de DKL4 soit d'acide sulfamique ait atteint une température telle que le moteur n'est plus refroidi suffisemment.

si on veut utiliser une pompe sur une perceuse , c'est un peu plus compliqué dans la mesure où le moteur ne tourne pas , le liquide ne chauffe pas , il faut alors retirer le thermostat , et pincer le tuyau droit allant du T au dessus du coude en caoutchouc au couvercle du thermostat , pour forcer la solution à passer dans le moteur et donc à détartrer le moteur

mardi 29 juillet 2014 22:58
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Je crois qu'il y a des fils traitant de ce sujet sur H&H car j'ai modifié mon circuit d'eau pour pouvoir facilement faire le détartrage et refroidir l'échappement à l'eau claire (du ponton puisque le détartrant tourne en circuit fermé.
Il faut avoir un thermomètre plongé dans le bidon de détartrant pour vérifier la température du mélange et donc du moteur et en même temps vérifier que la sonde d'alarme température fonctionne bien comme prévu.

mardi 29 juillet 2014 23:06
Lauben_bmr_83x110
BMayer (LauBen)

Donc, le moteur peut fonctionner, avec le tuyau du coude d'échappement débranché et redirigé vers le bidon.

mercredi 30 juillet 2014 08:21
588efb78e4b0ec6bb7215c46
1
PhilGé

Nan si tu parles du tuyau qui va vers l'échappement, la boite Vetus.
Oui si tu parles du tuyau qui sort de la pompe à eau de mer et va directement refroidir le coude d'échappement.
Là, tu branches un tuyau d'arrosage du ponton à ton embout, tu règles le débit pour ne pas trop chauffer/refroidir.
Tu branches ta pompe dans ton bidon de mélange détartrant pour qu'elle aspire et tu branches ta sortie d'eau du moteur dans ce bidon pour y refouler l'eau en circuit fermé.
Thermomètre obligatoire, arrêt du moteur dès qu'on dépasse la temp. maxi moteur.
Il y a un ou plusieurs fils ici.

mercredi 30 juillet 2014 10:08
Lauben_bmr_83x110
BMayer (LauBen)

Je pensais au refroidissement du coude.
Par contre, pour un tuyau vers l'echappement boite Vetus, je ne vois pas ...

mercredi 30 juillet 2014 10:20
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Oui, je me suis mal exprimé, le refroidissement du coude se fait avec l'eau du ponton, que tu règles pour avoir la pissette "réglementaire".
Fais une recherche ici avec les mots "détartrage moteur".
Pas la peine d'acheter une pompe électrique ou à mettre sur une perceuse puisque la pompe à eau de mer est utilisée dans mon montage.
J'ai posé un "Té" et une vanne directement sur le circuit, je ne la retire plus, c'est dans le compartiment moteur.
Je n'ai plus qu'à enlever le refroidissement du coude.

mercredi 30 juillet 2014 10:34
Missing
Think4k

Je trouve ce sujet très intéressant c'est exactement ce que je cherchai comme information suivant les dire de Philippe , merci Philippe et je pense opter pour une commande d'acide sulfamique sur internet afin d'effectuer un détartrage plus que nécessaire, car le moteur chauffe et ce mets en sécurité au bout de 30min d'utilisation .

Un détartrage a déjà était fait par l'ancien propriétaire au DKL4 durant 1H moteur en route, mais cela n'a pas suffi , le moteur d’après les dire tourne plus longtemps avant la mise en sécurité gain 15 minutes de plus .

J'envisage donc soit d'ouvrir le moteur et de le nettoyer soit de faire un détartrage sévère sur une durée plus longue et en circuit fermé et cela moteur éteins , je partirai sur un cycle de 12H avec un dispositif type plaque électrique sous la cuve acier ou inox qui chauffe le liquide eau acide a 50° avec contrôle thermomètre comme conseillé par Philippe , j'ai mème mieux qu'un thermomètre , j'ai un thermocouple avec unité digitale programmable qui traine dans un tiroir donc cela vas être parfait connecté a la résistance chauffante . La dernière heure du cycle le moteur sera mis en marche .

Je procèderai donc a la suppression du calorstat momentané ce qui me permettra de le tester en même temps .

J'ai identifié l'arrivée en T existante , mais sur la partie échappement j'ai un doute donc j’étudie actuellement les éclatés moteur concernant la partie refroidissement plus particulièrement au niveau de l'échappement qui est refroidi également par l'eau de mer en fonctionnement normal .

Le tout est de m'assurer que ...vu que le moteur éteint va être sous pression de la pompe électrique type vide-cave fessant circuler l'acide et le faite que le moteur ne tourne pas , que la solution ne puisse pas passer dans la partie admission par se système échappement que pour l'instant j'ai besoin d’étudier, car c'est un peu flou , il est présent une pissette sur l’arrière et le coté du jet ski .

Celle de l’arrière crache que de l'eau c'est certain , mais celle du côté crache de la fumé échappement et pourtant cette pissette trempe dans l'eau en navigation alors si la fumée sort , forcement l'eau rentre et donc la question et de savoir ou l'eau va-t-elle ?

Est ce que sous pression l'acide trouvera moyen de passer dans la partie échappement jusqu'aux chambres de combustion par ce moyen ?

Si oui , alors il faudra sortir le moteur , démonter échappement et faire le détartrage moteur suspendu au-dessus de la cuve .

Voilà je suis en pleine réflexion pour me lancer dans le détartrage acide sulfamique et je dis un grand merci a tous les acteurs de ce sujet et particulièrement Philippe pour ces informations précieux .

Pour information , la machine et un Jet ski yamaha vx 110 .

mercredi 06 mars 2019 15:32 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
sahana

Moi aussi je veux mettre mon grain de sel sans entartrer qui que ce soit.
j'ai un mécano diesel marin qui me dit même de laisser une semaine le vinaigre blanc (vinaigre à l'estragon ne sert à rien à part sentir bon au démarrage) faire son travail (lui au moins il en a )sur le moteur, 5 litres dans un seau quand le seau est vide on stoppe le moteur et on laisse comme cela, au démarrage ça va cracher d'après lui.
j'ai donc acheté 5 litres de vinaigre blanc 14° (- de 4 roro) dans mon supermarché préféré, j'ai fait un essai sur un thermostat bien pris par le sel, tartre et calcaire, il y a une vie incroyable la dedans ça pétille, ça mousse, ça blopbloppe,1 heure après j'aurai pu le vendre comme bijou sur LBC tellement il était nickel.
Maintenant je vais essayer de faire comme me dit le mécanicien mais raccourcir le temps de "marinade" à 2 jours, la seule chose que j'espère est que le moteur et le bateau ne soient pas rendus en bouillie durant ces 48h.

mercredi 06 mars 2019 18:17
24h_2017
MojiThau

Bonjour
Avez vous fait cette opération?
Quel est votre moteur?
Merci
Amitiés
Pascal

jeudi 25 avril 2019 12:11
Girouette
bonzi

tiens nous au courant du résultat sahana.
C'est exactement ce que j'envisage de faire cet été

mercredi 06 mars 2019 19:29
Missing
gorlann29

Bonsoir,

j' ai récemment détartré mon moteur Couach RC 11 au DKL4, en suivant le protocole expliqué sur Héo, moteur en marche en circuit fermé et échappement refroidit par le second rouet, destiné à vider la cale.

Par contre, çà ne s' est pas passé exactement comme je m' attendais, car dans un premier temps, le niveau dans le seau montait, et j' étais obligé d' en vider la moitié avant que çà déborde, puis le phénomène s' est inversé et au bout d' un quart d' heure, le niveau baissait et je rajoutais de la solution.

J' ai arrêté au bout d' une grosse demi-heure, sans avoir vu le changement de coloration du produit, puis bien rincé.

Avant, le thermomètre de température moteur montait à 80 ° lorsque je dépassait les 2/3 du régime maxi, maintenant il m' indique toujours moins de 63 ° même à plein régime, donc çà a quand-même été très efficace.

Cà faisait 7 ans que je ne l' avais pas détartré, car il tourne en eau saumâtre à chaque retour de nav, mais dorénavant je pense le faire tous les deux ans.

Gorlann

mercredi 06 mars 2019 21:03
Missing
Sailabout

Je n'ai jamais essayé sur un moteur mais pour les pièces en laiton (Cu + Zn) comme certaines vannes, passe-coques, . . . , j'utilise l'acide citrique car il n'attaque pas le zinc.

jeudi 07 mars 2019 05:43
Missing
Think4k

Pour réagir à ton post Sailabout , je regarde avec quoi je détartre ma senseo depuis des années .

Sachet détartrant Cafetière Senseo de marques Phillips ... c'est écrit dessus 50g de 100% acides citriques . ( et c'est très efficace elle s’en prend un coup tous les 3 mois )

Et pourtant c'est écrit sur Wikipédia que l'acide sulfamique et utilisé pour détartrer les cafetières aussi , donc les deux seraient utilisés apparemment .

Alors vinaigre blanc - acide sulfamique - acide citrique ?

Pour pousser l'investigation, voici la fiche sécurité qui dévoile une partie de la composition du DKL4 , le lien ce trouve ici :

https://www.stfeurope.com/index.php?controller=attachment&id_attachment=67

Acide sulfamique concentration : >10% et < 25%
classification acide fort au PH 1

J'ai trouvé par la mème occasion avec le code de l'acide sulfamique R:36/38-52/53 d'autres fiches sécurité produites qui utilisent ce composant dangereux soit >25% pour des pastilles de détartrant toilette par exemple ou 20% pour un autre produit breveté pour nettoyer les composants électroniques et pièces en aviation .

Ça va finir en petit chimiste cette histoire : ) , mince la notice prévoit 5L de DKL4 pour un in-bord ça fait du 100€ le détartrage ça Oo et vue le prix de l'acide sulfamique qui est de 4€ les 250gr, je ne vous dis pas la suite de mes pensés .

Allée si je me lâche un peu ... Pourtant pas la ville d'origine de la conception, mais le DKL4 en connaissance de cause fait du lui un beau produit Marseillais .

D'autant plus que le réactif d’après des retours sur le forum ne sert a rien, car la plupart du temps si on se base a la couleur du réactif , le détartrage n'est pas suffisant , j'apporte cela après recherche sur le forum de témoignage , détartrage et démontage par la suite photo a l'appui .

Il faudrait au moins 2H de plus après réaction du réactif pour avoir un résultat acceptable visuellement après démontage.

Je suppose donc que l'acide sulfamique pur en poudre conseillé par Philippe, à environ 50gr/l serait le dosage équivalent a du DKL4 composé a >10% et < 25% de cet acide a savoir que la fiche de sécurité indique cette fourchette de % avec si je ne me trompe pas, prise en compte derrière d'une dilution a 3% du produit avant utilisation .

Ca vas finir en petit chimiste cette histoire : ) ... le sujet est super intéressant .

jeudi 07 mars 2019 14:05 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
2
Think4k

Comme je suis curieux, j'ai pris la peine de regarder en rayon de grande surface les détartrants , alors c'est assez amusant dans les sachets chez Leclerc on a du FACKELAMNN qui est a 100% de l'acide citrique ref cas 77-92-9 en gros les emballages sont différent que ce soit pour cafetière ou fer a repassé, mais sur les descriptions cela reste du cas 77-92-9 au mème dosage pourtant les emballages sont différent suivant cafetière ou fer a repassé pourtant ça reste la mème chose soit 25g de cas 77-92-9 77-92-9 acide citrique pour 0.5L d'eau .

Ce qui est intéressant c'est que nous retombant sur les mème dosage donné par Philippe en acide sulfamique soit 50gr pour 1l d'eau .

Maintenant, comparons les prix chez un droguiste et le prix de produit conditionné FACKELMANN pour l'acide citrique ou d'autre marque et vous comprendrez le beau marché juteux .

Détartrage cafetier et fer a repassé rien avoir avec le détartrage moteur marin quoi que ça aide a comprendre certaine chose ... fort possible que certain brevet avec 3 fois rien ne se fasse très plaisir sur le plan commercial et les anciens on sans doute raisons avec leurs vinaigres blancs , je serai curieux de savoir ce que fait le pêcheur professionnel limite en retraite avec sont vieux bateau de 50 ans histoire d'avoir un avis sur un moteur marin diésel qui tourne plus qu’en plaisance et depuis longtemps .

Une chose certaine plus je réfléchis et moins je suis client DKL4 .

jeudi 07 mars 2019 19:37 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
bernard1968

Une chose certaine plus je réfléchis et moins je suis client DKL4

Salaud , tu vas mettre les salariés de DL4 qui n'y sont pour rien sur la paille!

jeudi 07 mars 2019 23:47
Missing
Think4k

Bernard1968 : Salaud , tu vas mettre les salariés de DKL4 qui n'y sont pour rien sur la paille!

C'est pas un crime de chercher des solutions alternatives au DKL4
voir a en chercher la recette , c'est de bonne guerre : ) .

vendredi 08 mars 2019 10:30
Missing
Think4k

Composition du nosel fiche de sécurité :

PH: neutre

027323 41 7 CAS 27323-41-7 CE 248-406-9 ALKYL ARYL SULFONATE DE TRIETHANOLAMINE | Concentration
>=0.00% et <2.50%. Symbole: Xi R: 36/38

( Peu trouvé d'information sur cela appart que c'est une belle saloperie pour l’environnement , je me demande d'ailleurs comme MATT CHEM a ue l’autorisation d'utiliser cela pour le nosel sans doute en respectant les doses minimales tolérées , mais ce truc contamine les eaux et les sols punaise et d’après ce que je peux lire c'est un vraie poison ...)

Utilisation aussi pour la fabrication d'un NETTOYANT DÉGRAISSANT POUR NETTOYAGE PAR ULTRASON

je n'en sais pas plus , pas trouver sur le commerce ouvert au particulier, mais je soupçonne qu'il soit un anticorrosion alors ca quoi avoir avec le SEL dites moi

( On prévient le sel dans le moteur a s'attaquant en préventif a la corrosion, car le SEL s’accroche dessus ... c'est ça l'idée ? )

et

068 585 34 2 CAS 68585-34-2 SODIUM LAURETH SULPHATE | Concentration >=2.50% et <10.00%. Symbole: Xi R:
36/38

Source wiki :
Le lauryl éther sulfate de sodium ou laureth sulfate de sodium (SLES), plus connu sous sa dénomination INCI sodium laureth sulfate (SLES), est un détergent et tensioactif ionique fort, couramment utilisé en biochimie et biologie moléculaire.

On le retrouve dans divers produits ménagers (savons, shampooings, pâtes dentifrices, etc.). Il est peu onéreux et est un agent moussant très efficace. ( voilà pourquoi le NOSEL mousse )

Pour continué sur la lancé de la technique de Philippe ... fiche sécurité du Saint Marc : CAS: 497-19-8 entre 30 et 60% de carbonate de sodium .

PH 10 par contre pour le saint Marc alors a 200gr/L ???

Voici ma contribution et recherche et il est bien évident ici que l'apport d’expérience et connaissance de Philippe et pour moi vérifié et validé pour la suite de mon détartrage moteur a savoir que j'ignore la durée que peut supporter l'alu et la fonte plongée a 50° dans 50gr/l d'acide sulfamique donc je ferai une expérience avant ce qui me permettra de connaitre la limite de traitement dans la durée sans rien abimer .

A mon avis le bon détartrage a l'issu de ce sujet n'est plus que dans la découverte du temps maximum qu’on peut faire enduré a un moteur y compris joint métal sans le détérioration avec de l'acide sulfamique dosé a 50gr/l et chauffé .

Pour l’expérience une simple plancha avec une vielle cocote minute et un thermocouple fera l'affaire , un morceau d'alu et de métal dedans et voilà .

Par contre pour détartrer un moteur bateau moteur éteint et en circuit fermé , je planche plus sur un ballon de chauffe-eau + pompe vide cave .

vendredi 08 mars 2019 12:38
Missing
Think4k

Je rajoute ici un lien sur un forum externe de JEEP ou ça parle de détartrage de circuit de refroidissement .

Un membre du nom de Zebulon chimiste de profession et passionné de son travail apparemment, car pointu dans ces propos apporte une technique détaillée et semblable a celle de Philippe voici le lien .

http://nivaventure.forumactif.com/t24649-nettoyage-du-circuit-de-refroidicement

Je rajoute que je viens d'appeler un copain avec bac +2 filières scientifiques
et je viens de me prendre un cours particulier sur les acides PH et PKA tout le bordel .

Le vinaigre blanc et un acide doux ph 2.4 et pour lui sont réel intérêt c'est qu'il ne risque vraiment pas de détruire grand-chose sur un circuit de refroidissement et donc pour lui ça reste intéressant a l'utiliser sur la durée, car il ira agir directement sur le tartre pendant plus longtemps que de l'acide sulfamique qui lui est un acide fort ph 1 qui risque de causer des dégâts si laissés trop longtemps et non passivés , donc pour lui le vinaigre blanc permet un détartrage sécurisant et cela en prenant moins de risque , l’inconvénient c'est qu'il est plus long a agir .

Dont ça reprend un peu la réaction de christophek qui nous demande si on a besoin d’adrénaline .

A savoir que vous christophek 30 ans que vous faite cela ^^ .

Zebulon le dit sur le forum JEEP , le Sel est un dérive du calcaire .

Le calcaire réagis que a l'acide , donc je rajoute ... le Nosel a un PH neutre sur ça fiche de sécurité c'est de l'eau avec un moussant et un non-ferreux pour combattre un peu la corrosion , donc il porte mal sont nom qui porte a confusion, ça ne fera rien sur le sel mis appart empêcher la corrosion et que le sel ce fixe dessus , c'est juste préventif sel donc histoire d’être sympa .

Pour moi NOSEL un beau bijou commercial pire que le DKL4 .

A savoir que le copain que je viens de téléphoner a travaillé dans l'alimentaire et donc le détartrage des cuves ce fait par trois cycles avec 3 produits différents ... tiens tiens ça rappel la technique de Philippe .

Conclusion dans l’alimentaire le détartrage de cuve doit être un beau marché juteux aussi et donc Bernard1968 , les employés du DKL4 MATT CHEM je ne pense pas que c'est le marcher du plaisancier qui les fait vivre .

Ouah pétard ça va mieux , je commencé a culpabilisé : )= .

vendredi 08 mars 2019 16:47
Missing
Think4k

Bingo , Pour les curieux CTC RED LINE sur moteur de recherche ; )

https://www.youtube.com/watch?v=SZmwn5ZdrwQ

L'acide sulfamique ca rigole pas ^^ le coquillage ca le calme direct .

Je trouve pas la fiche technique pour le dosage par contre .

vendredi 08 mars 2019 18:52
Missing
jeromef3

De mémoire, avant 100g de poudre d'acide sulfamique par litre d'eau, l'eau est saturée et la poudre supplémentaire reste au fond du seau.
C'est l'indicateur comme quoi il est inutile d'en rajouter.
1 k d'acide sulfamique coute environ 10€ chez mon droguiste

vendredi 08 mars 2019 21:13 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Think4k

JeromeF3 : Sur la fiche sécurité de la poudre pur d'acide sulfamique a 99% c'est indiqué 150g/L pour le seuil de solubilité, mais bons d’après la fiche avec un dosage a 10g/l on est déjà a 1.2 de ph ^^.

voici la source : https://www.mon-droguiste.com/boutique/images_produits/fds_acide_sulfamique-fm.pdf

Après, je pense, faut étudier les PH/PKA pour mieux comprendre , mon pote qui as bac+2 S ma expliqué, mais j'ai vite décroché , j'ai pas réussis a suivre , faut j’étudie le truc .

Tout est la ... mais je préviens ça fait mal a la tète pour un gars comme moi qui est plutôt de formation dans les courants faibles donc vous suivant votre formation comprendrez peut être mieux .

En gros si j'ai a peut prés compris se qui dit , la température de la solution augmente aussi le PH .

http://physique.chimie.pagesperso-orange.fr/Cours_de_chimie/Chimie_5_COUPLE_ACIDE_BASE_CONSTANTE_D%27ACIDITE.htm

En gros il a expliqué aussi que après le dosage de poudre allée jouer surtout sur la quantité de tartre a enlever, mais pas éternellement sur l’augmentation du PH car un moment la capacité ph sature même en surdosant , le dosage plus fort serait plus dans le sens autant de calcaire autant besoin de molécule acide pour faire réaction, mais ensuite ça sature et ainsi le calcule du PKA max est aussi important, car la température agissant sur le PH, mais cela aussi a un certain seuil maximum .

Donc si j'ai bien compris , a jouer sur la température et dosage le PH change et ça se calcule par le PKA Oo .

A savoir que l'acide sulfamique pour notre utilisation est déjà bien assez fort , la preuve la vidéo YouTube du CTC RED LINE sur le coquillage ça calme .

Vraiment l'histoire du coquillage ça donne une belle expérience a faire .

3 verres 1 acide citrique 50g/L , 1 acide sulfamique 50g/L , 1 vinaigre blanc
tout ça chauffé a 50° et dedans chaque verre un coquillage et une craie pour simuler le calcaire , un morceau d'alu pour simuler la culasse , un morceau de fonte pour simuler bas moteur , un morceau de Zinc pour simuler anode et voilà Bernard1968 aura la réponse a ça première question de ce sujet et on aura beaucoup appris au passage car en minutant l’expérience et en observant les métaux, on connaitra exactement la durée limite d'exposition a l'acide que supportera nos moteurs .

Pour moi perso , je suis convaincu par l'acide sulfamique , il y a juste, je pense faut pas ce louper et envoyé ça dans les chambres de combustion ou partir faire une sieste de 5h .

Je sors juste de l’étude de mes éclatés du VX 110 et en vue de la conception , envoyé rien que de l'eau sous pression en circuit fermé en continu sans faire tourner le moteur arrive un moment c'est certain l'eau remonte par la pipe d'échappement et rentre dans les chambres de combustion donc je peut pas du moins dans l’état actuel , faire tourner sous pression du liquide en circuit fermé et moteur éteint et encore moins de l'acide Oo .

Mais bon cela ne vous concerne pas c'est une autre problématique que j'ai a gérer sur mon moteur d’après ça conception .

Cela nécessiterait presque la fabrication d'une pièce et d'un joint , voir une plaque pour bien séparer le circuit de refroidissement et échappement le temps du détartrage ou trouver autre chose, mais bon ça c'est un autre sujet et cela deviens d'ailleurs mon problème a résoudre N°1 maintenant que j'ai bien fait le tour coté solution de détartrage .

samedi 09 mars 2019 02:08
Missing
jeromef3

Think4k, je vois que tu bosses dans les courants faibles, ça explique que je ne t'ai pas vu sur ma côte bretonne. Ici le courant est fort et on est pas à la masse, on évite le contact avec la cote, on fait à tension.

Bravo pour ton étude et la documentation
Je suis aussi un convaincu de l'acide sulfamique.
C'est lui dans les sachets pour cafetières et comme les chaudières sont en alu je suppose qu'il n'attaque pas l'alu.

Mon sulfamique provient de ton droguiste point comme toi.
Je n'ai pas mis tout le kilo pour mon yanmar 3GM, (avec certainement plus de 10 litres d'eau). Au fond de l'eau du seau il en restait qui ne s'est pas dissous.
Je me trompe peut être Donc le principe c'est d'en mettre jusqu'à ce que ça précipite.

samedi 09 mars 2019 06:18 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Think4k

Ouah excellent tes jeux de mots sur le courant faible jeromef3 :)

Effectivement , je n'ai jamais vu la cote bretonne , je suis plutôt méditerranée et Adriatique, mais un jour j’aimerai la voir la Bretagne.

Et comme vous sur l'eau je suis pas a la masse et je fais tout pour me déconnecter et évité de péter un câble, car connecté et a la masse nous le somme déjà bien trop avec internet ne disposant pas d'un refuge isolé au clame a marrée haute comme vous , on essaye de ce tenir tranquille et de pas trop gaspillé nos sous sous dans des produits marins marketing : ) .

D’après mes recherches dans les sachets de cafetières et fer ont repassé l'acide que l'on utilise a titre domestique et que l'on trouve en grande surface et a 100% citrique a 50gr/L .
je pense que la raison et que l'acide citrique est plus naturel donc moins dangereux pour la santé et l’environnement que le sulfamique .
A savoir que beaucoup aussi utilise le vinaigre blanc, mais moi perso l'odeur je supporte pas .

Cependant dans les distributeurs a café type industriel c'est du sulfamique qui est utilisé la preuve par le produit CTC RED LINE produit qui pourrait peut être bien faire pour celui qui ne veut pas faire de mixture et se ruiner en DKL4, car moins cher 17.50 les 5L + 11€ de frais de port . ( le truc c'est que j'aimerai bien voir le dosage de sulfamique dedans, car il me semble plus fort que le DKL4 en effet pour le CTC RED LINE le fabriquant indique 0.5 de ph en non dilué .

Donc d’après ce que je lie tu as déjà acheté de l'acide sulfamique en poudre pure et fait un détartrage avec un dosage au pif dans les 100gr/L et cela n'a pas causé de dégât ?

Donc c'est intéressant de savoir le temps que tu as laissé agir et si tu as passé du saint marre et du phosphorique derrière ?

Ton expérience est inintéressante et surtout ce qui est intéressant c'est le temps que tu a laissé agir .

samedi 09 mars 2019 10:49
P1120374
Pat45

Hello,
Heu..je n'ai pas lu tout le fil, mais j'ai un retour récent d'expérience...sur les conseils d'un bon copain(ancien contributeur très actif du forum...), et ayant des soucis de perte de liquide de refroidissement sur un de mes moteurs(surpression, bouchon de radiateur flingué, à force), j'ai rempli l'ensemble avec du vinaigre blanc, et laissé agir...
Au bout d'une semaine et de quelques heures moteur, problème réglé, le calorstat semble à nouveau fonctionner nickel...donc rinçage+ niveau de liquide refait, et plus de pertes!
Traitement efficace et peu onéreux...le bouchon du radiateur est tout de même facturé 85E chez Volvo!!!

samedi 09 mars 2019 11:16
Missing
jeromef3

Oui j'ai pris un seau, une pompe a palette caoutchouc en bout de perçeuse rouge et noir, un seau, viré le calorstat, envoyé la pipe d'echappement dans le seau, et fait tourner le moteur à petit régime, pour qu'il chauffe. J'ai stoppé lorsque l'eau m'a semblé assez chaude. Je n'avais pas prévu de thermomètre qui m'aurait tranquillisé, j'aurais stoppé à 65°'
Durée: je ne me souviens plus mais je crois autour d'1 heure.

samedi 09 mars 2019 13:06
Missing
jeromef3

J'oubliais, non je n'ai pas passivé, mais bien rincé. Si c'etait à refaire je passiverais.

samedi 09 mars 2019 23:27 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Think4k

Merci ... pour ce retour qui me servira ... Acide sulfamique commandé sur mon droguiste a 14€50 le kilo frais de port compris .

Allée , je suis salaud, parait-il :)= alors j'enfonce encore le clou soit 50gr/L , j'ai de quoi en faire plus de 20 litres pétard .

DKL4 a 22€/L = 440 roro wouh punaise je comprends mieux pourquoi la plaisance a la réputation d’être pour les individus aisés :) .

Le marketing ce fait plaisir et moi aussi .

Dés réceptions , je mets un litre de solution acide sulfamique 50gr/L dans une vielle cocote minute sur ma plancha avec mon thermocouple et cela règle a plus ou moins
50°- 60° a l’intérieur je plonge une chute de cornière alu , une chute d'acier de cuivre ( ça pourrait servir pour ma plomberie de savoir) , vaudrai je trouve un morceau de fonte aussi et je mettrai une craie et un coquillage , un joint caoutchouc de bocal a conserve ( mais lui devrai survire je pense ) .

Ensuite observation et si tout n'a pas explosé mort de rire , je vous donne mes observations d'effets dégradation sur les matériaux trempés et sur le temps sur une durée maximum de 14h car après faudra je dorme et mette ma cocote toute neuve sur le boncoin , mort de rire .

Et si vous entendez un petit boom c'est moi sinon plus gros c'est la centrale nucléaire a coté lol le courant faible ma mis a la masse ca y est : )

Ensuite si je suis motivé je ferai la même chose avec le vinaigre blanc dans le cadre de mes recherches et de répondre vraiment à la question qui a ouvert le sujet avec expérience a l'appui .

samedi 09 mars 2019 14:04 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
aikibu

Comme beaucoup (je crois) je suis un peu largué dans ce feu d'artifice d'acides divers.
D'aucun preconisent le vinaigre blanc, jusqu'a 24h de maceration, d'autres proscrivent l'acide acetique, or le vinaigre est bien a base d'acide acetique, 80 gr par litre pour titrage à 8%...
L'acide sulfamique à 5% donc 50gr par litre pendant combien de temps ? detartre vraisemblablement aussi bien, peut etre mieux, mais qu'en est il de la resistance des divers joints à ces divers acides, choses pas evidentes a trouver sur internet.
Ce serait un excellent renseignement d'avoir le temps de maceration, equivalent au temps pendant lequel la solution tourne en boucle sur le moteur.
La question de temperature est difficile a regler quand on veut travailler sur un perkins 4236, volume, montee en t^,reglage etc meme travailler en boucle en recuperant a l'echappement a la mer....
Question annexe, pour les chimistes, j'ai l'intention de mettre un peu de fluoresceine dans la solution pour savoir si le moteur est bien rempli...Cette fluoresceine ne risque pas de naturer le melange eau/sulfamique ou vinaigre pur 8%..
Je pencherais plus vers le vinaigre pour son inocuite quand toute le melange acide et tartre repartira à la mer....
Merci a ceux qui pourront faire avancer le schmilblic..

samedi 09 mars 2019 17:37
Missing
Think4k

Le coup de la fluorescéine ce n’est pas bête par contre rejeter l'acide a la mer : / , le circuit fermé avec une poubelle comme récipient pour le récupérer c'est mieux non ...

Ah mais attendez , je sais maintenant pourquoi l'eau et aussi fluo dans la calanque Garibaldi en Sardaigne c'est vous aikibu qui détartrez et dégazez la bas : ) .

Je vous prend la mains dans le sac hahaha OO .

dimanche 10 mars 2019 01:01 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
aikibu

Non helas je ne suis ni en corse ni en sardaigne, simplement en normandie avec des bottes.
Quant aux rejets polluants, c'est le but de ma question. Pourquoi le vinaigre est il quasiment adopté par tout le monde, alors que certains decommandent l'acide acetique....
L'un et l'autre semblent deux appellations differentes pour un meme produit, ceux organoleptiques du vinaigre n'entrent pas en consideration...encore que rares dans le vinaigre blanc.
De plus, par rapport à l'acide sulfamique reputé plus efficace, le vinaigre pollue moins ou pas ...quant il est rejeté à la mer..
Au vu de l'intervention plus avant d"arafura"sur le meme sujet je vais rester au vinaigre fluoré 12h, rincage eau douce, et redemarrage moteur pour rincage eau de mer, jusqu'à disparition fluoresceine qui, je pense, doit s'accrocher...

dimanche 10 mars 2019 14:09
Missing
1
Think4k

aikibu , grâce a toi je vais plus avoir besoin de travailler .

Je condition du mélange eau et poudre sulfamique a 0.50g/L + un peu de fluoresceine dans des bidons de 5L .

je fait breveté la solution après test en labo et création de fiches techniques et sécurité avec mode d'emploi durée d’utilisation tout ça suite a mes expérience et sécurité .

Une belle étiquette DETARCON 3000 detartant pour moteur marin avec un yacht en arrière-plan .

Une belle étiquette DETAR4X4 3000 détartrant pour radiateur automobile et camion avec un gros radiateur scintillant d’étoiles comme neuf .

Je vends ça 12€ le bidon rempli par des Chinois et si je vends ca au niveau mondial avec une dizaine de commerciaux sous cocaïne et si ca se passe bien dans 10 ans, je fais péter la villa avec marina en Croatie sur l'ile de Korcula .

Tout cela dit sur la base de l'humour, mais dans l'humour , il y a toujours une part de vraie .

Je divague en attendant ma poudre sulfamique après j'attaque les choses sérieuses avec prise de note et tout .

dimanche 10 mars 2019 17:19 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
aikibu

Attention, si j'ai bien lu tout ce qui precede, le dosage d'acide sulfamique est de 50gr/litre....
Quant à la production et la vente de la fourniture, un certain "La Fontaine " a deja planché sur le sujet..
Mais j'attends avec impatience le resultat de tes experiences, beaucoup plus parlantes que les "fiches techniques" des fournisseurs divers...

lundi 11 mars 2019 11:04
Missing
Think4k

Bien ça sera fait ... actuellement, j’étudie les supports d'information du Silicate de sodium qui peut être un bel allié mais pour autre chose que le détartrage ce que je lis sur wiki est super intéressant ça pourrai permettre de prolonger la vie d'une vielle bagnole avec un joint de culasse avant de la mettre a la casse .

J'en suis venu a m’intéressai a cela grâce a une lumière de prendre l'idée de connaitre la composition des tablettes de CALGON pour machine a laver .

https://www.essef.be/images/documenten/001842R_vf1_F.pdf.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Silicate_de_sodium

La liste d'usage avec certains usages du silicate de sodium peut être surprenante ^^ .

Comme étanchéifiant de réparation en milieu liquide et chaud (il a ainsi été en 2011 utilisé pour boucher des fissures à la suite de l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima. Le silicate de sodium en solution peut colmater des fuites dans des joints (ex joint de culasse, avec du « verre liquide » injecté via le radiateur d'une voiture par exemple et envoyé dans les parties chaudes du moteur, car à 100-105 °C, le silicate de sodium perd ses molécules d'eau pour former un produit d'étanchéité très puissant qui ne fond qu'au-dessus de 810 °C. Un joint de culasse réparé au silicate de soude peut rester étanche jusqu'à deux ans voire plus, avec une étanchéification très rapide (dans les minutes suivant l'application). Ce type d'utilisation n'est possible que dans un milieu qui atteindra la température de polymérisation de 100-105 °C ;
comme inhibiteur de la corrosion dans certains circuits d'eau ;
comme substrat de croissance de certaines algues dans les écloseries d'aquaculture ;

Cela en fait le produit parfait pour l'enfoiré qui ne veut pas faire les réparations du joint de culasse de son véhicule et le revendre aux premiers arrivé comme une voiture sans problèmes .

Par contre a ne pas mettre dans l’huile moteur : / :

pour inactiver des moteurs de véhicules : pour les voitures devant être retirées définitivement de la circulation, une solution de silicate de sodium est utilisée à peu de frais, pour détruire rapidement et définitivement le moteur. On remplace son huile minérale par 2 litres de solution, qui précipitent et endommagent définitivement les rouages et pistons en quelques minutes12. Cette procédure est par exemple obligatoire aux États-Unis dans le cadre du programme Car Allowance Rebate System (CARS)12,13 ;

En attendant , votre machine dure plus longtemps avec Calgon , ce n’est pas de la publicité mensongère après approfondissement et déduction du Silicate de sodium .

Bon c’était une parenthèse le sujet reste celui de Bernard1968 vinaigre blanc et acide sulfamique . ; )

Acide sulfamique et vinaigre blanc pour restai dans le sujet et parce que d’après wiki le Silicate de sodium ce fait plaisir en contact avec aluminium donc pas forcement ce qu'il y a de mieux pour détartrage moteur donc je passe mon chemin mais l'info n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd pour les joints :)= .

Serait t'il la substance des stop fuite radiateur ??? bon je vais pas chercher , je reste objectif ou si quelqu'un veut le faire ...

lundi 11 mars 2019 12:08 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
bernard1968

Tu peux aussi acheter une voiture avec joint de culasse naze pour rien si elle est ancienne , et rouler deux ans avec en ayant utilisé du silicate de sodium.
Ou encore , te retrouvant en panne de joint de culasse à Nice , et habitant Lille où tu pourras faire la réparation toi même dans ton garage utiliser le silicate sodium pour faire le trajet Nice /Lille

mercredi 13 mars 2019 14:46
Missing
2
Think4k

1kg d'Acide sulfamique reçu en 48h et très bien emballé par www.mon-droguiste.com , il mérite le coup de pub pour son sérieux . Prix frais de port colissimo compris 14,10€ .

Tout cela pour dire que les expériences sur les matériaux seront mises en place prochainement pendant mon temps libre dans mon super labo clandestin ... le garage : ) .

La première expérience sera celle de la craie puis le coquillage , puis les métaux , alu , fonte , acier , cuivre , caoutchouc naturel et chimique .

L’expérience se prolongera sur le temps par un rinçage et non rinçage pour voir l'incidence sur le long terme .

mercredi 13 mars 2019 12:23 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
aikibu

Bien dit ..
Je suis en train d'etudier le probleme et presque passé à l'action, mais je vais attendre tes resultats pour finaliser avec vinaigre ou acide sulfamique et terminer par passivation du circuit à l'acide phosphorique, car à chaque demarrage du moulin je crache de la rouille à l'echappement à la mer, avec deux pots d'expansion en inox sur ce dernier....

mercredi 13 mars 2019 15:33
Missing
Think4k

aikibu : la question serait de savoir si l'acide sulfamique et corrosif sur la fonte d'un bas moteur sans passiver alors ?

Les expériences devraient le révéler .

D’où sans doutes l'importance de passiver indiqué par Philippe et aussi indiqué sur se lien externe :

https://forums.futura-sciences.com/chimie/679008-detartrage-solution-plus-efficace.html

Et pendant ce temps Philippe doit se dire , je leur donne la technique et sa cherche a savoir si c'est la bonne méthode ça test alors que je le sais que sais la bonne : ) et je leur donne tous les détails pour le faire en plus, mais non ça cherche encore : ) .

Bien oui hein normal : p le moteur sur le jet que j'ai la c'est 2500€ d'ocaz si je le tue a l'acide .

Bon il c'est déjà prix du DKL4 , donc il s'en ai déjà pris de l'acide sulfamique mais justement mat chem ne parle pas de passer un autre produit après ?

C'est pour cela , je fait des expériences car je me pose la question pourquoi quand on fait son DKL4 maison avec 0.50gr/l d'acide sulfamique ont auraient besoin de passiver et pas avec le DKL4 .

mercredi 13 mars 2019 18:52 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
roberto

merci pour le site mon-droguiste , je suis en train de trouver plein de petits trucs que je cherchais depuis longtemps

mercredi 13 mars 2019 18:49
Missing
Think4k

Ahhh ben de rien ... se matin j'ai sortie a mon facteur arrivant en vélo , vous savez que vous venez de me donner 1kg d'acide sortie de votre sacoche la ... le facteur ... Oo oh putain !!!

Ah oui , je lui dis , il y a de quoi faire 40 litres d'acide la , il dit bien punaise la prochaine fois je me méfierai .

Ça y est j'ai rendu mon facteur parano avec ces conneries hihihihi X ) ptdr .

mercredi 13 mars 2019 19:01
Jem
bil56

il existe des produits pour chauffage utilisé par les plombiers, à base d'acides (phosphorique et autres), ça devrait marcher !
https://www.gebstore.fr/produits/2.5.18.57.50.24/chauffage-climatisation/entretien-des-circuits-de-chauffage-et-d-eau-chaude-sanitaire/proteger-l-installation/nettoyant-desembouant-g3

mercredi 13 mars 2019 19:11
Missing
jeromef3

Il existe 3 types de types de produits pour les chauffages : le premier, c'est un désemboueur, au service du circuit d'eau des radiateurs ou planchers chauffants. Ça ne convient absolument pas pour nos circuits eau de mer.
Le second est pour les chauffe eau coté eau chaude sanitaire. Il y a dépot de tartre et là un produit de ce type pourrait convenir
Le 3eme est pour l'espace flamme-cheminée du foyer des chaudières, dans l'espace gaz brulés donc, pour dissoidre les dépots de silicates que produit la récupération de la chaleur des condensats. Peut convenir aussi.

mercredi 13 mars 2019 19:55
Index
Ptimousse

Pour détartrer, il faut utiliser des acides. Tous les acides feront le job.
Par contre, certains acides peuvent aussi avoir des propriétés d'oxydation. L'exemple typique est le zinc qui se fait bouffer très facilement par les acides; pas par leur propriétés acide mais oxydante. En plus, le zinc est très réducteur, donc s'oxyde très facilement et c'est donc d'ailleurs pour ça qu'il est utilisé comme anode sacrificielle...

Donc pour en revenir à la question initiale, tous les produits proposés vont détartrer mais certains vont aussi bouffer le métal. L'acide acétique (vinaigre blanc concentré) et l'acide sulfamique attaquent tous les deux les métaux. Pour info, l'acide sulfamique est utilisé comme détartrant mais un inhibiteur de corrosion est ajouté pour éviter de bouffer les métaux. L'acide sulfamique est tres puissante (on peut la considérer comme de l'acide sulfurique un peu plus "gentille) et est super toxique...

Donc apres avoir fait circuler ces acides, il faut bien rincer en neutralisant l'acide utilisé par une base (du bicarbonate sera parfait)

Perso, j'utiliserai plutôt de l'acide acétique ou citrique qui ne sont pas toxiques.

mercredi 13 mars 2019 23:35
Missing
1
Think4k

Vue la fiche sécurité qui annonce le cocktail d'acide de ce NETTOYANT DESEMBOUANT G3 ça sera sans moi rien que pour la présence de chlorhydrique ça tue les moteurs d’après les témoignages et aussi pour le prix qui du coup, car même s’il convenait , est tres chèrs .

Ça va être dur de concurrencer l'acide sulfamique sur les droguistes du net ^^ avec des produits faits maison .

Le INHIBITEUR G1 pourrait être intéressant par contre, car PH 6-8 présences de phosphoriques sans trop de trucs dangereux pour les moteurs et encore ...mais dire serais a vérifié par expérience sur ce produit , une sorte de nosel en somme, mais ce n'est pas les mèmes ingrédients, je n’ai pas le temps de m’attarder là-dessus , je mets en place le labo expérimental au garage demain , vas falloir je trouve les différents matériaux.

J'ai tout sauf la fonte , normalement et alors entre joints naturels et chimiques la faut que je potasse le net... encore .

Le seul truc que je ne comprends pas , c'est pourquoi Philippe fait après le cycle de traitement acide sulfamique un cycle de traitement au carbonate de sodium ( saint marc ) PH 10 la on tourne sur de la base assez alcaline et la base alcaline ça attaque les matières organiques donc la rouille et les algues ok ca c'est bien, mais est-ce que les joints ne seraient pas en caoutchouc naturel ^^
ou alors est-ce que serai du joint chimique sur les moteurs .

Normalement si je me rappel bien de la formation sur entretien des sols de complexe sportif que j'ai faite il y a longtemps longtemps quand j'étais plus jeun's , les bases alcalines attaquent toutes les matières organiques sans distinction .

Pour moi le danger c'est ce cycle de saint marc pour les joints caoutchouc s’ils sont naturels . je peut pas e dire plus pour l'instant joint chimique ou naturel dans les circuit de refroidissement , ça je n'en sais rien encore pour l'instant .

étude en cours ... et toutes lumières sur la question et la bienvenue . Philippe ..... !
(appel du pied ) : p .

Petimousse a l'ariscousse , c'est une bonne réflexion de penser a l'acide citrique question environnement , j'y ai pensés il y a deux jours mais sera t'il assez fort pour bouffer un coquillage ? Ce calcaire dur comme du carrelage coincé dans nos bas moteur qui nous obliges parfois a démonter et gratter au tournvis et encore difficilement .

Allée j'en ai du citrique , une expérience repondera a la question .

Citrique VS sulfamique sur craie de tableau et coquillage ca sera le thème de demain .

Faut juste que je trouve mes coquillages , j'en est mais ou ...

Dans quoi je me lance moi c'est pour l’intérêt commun des marins allées , je le fait ça sera ma contribution sur Hisseo .

jeudi 14 mars 2019 00:20 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
jeromef3

Il m'etonnerait qu'on trouve du caoutchouc naturel dans un moteur, plutot de l'EPDM FPM NDR Viton Nitrile

jeudi 14 mars 2019 00:36
Missing
Think4k

Merci jeromef3 alors ... pour le caoutchouc je m'arrêterai a cette information de source Wikipédia : Les caoutchoucs synthétiques purs sont des matériaux organiques .

Donc j'en conclus que naturel ou synthétique ça reste du joint en matières organiques , donc de la solution base alcaline au PH 10 c'est aussi a prendre avec précaution voire même plus, car par exemple , j'ai démonté la pipe de mon échangeur huile - eau et le joint fait l’épaisseur d’une feuille de papier ^^.

Voici le détail de l'info :

Durabilité
Les caoutchoucs synthétiques purs sont des matériaux organiques (issu de la « chimie organique») qui vieillissent mal et sont non recyclables. Pour cette raison, ils sont « formulés » avec des additifs protecteurs (contre le dioxygène, l’ozone, la chaleur, les ultraviolets solaires, etc.) et souvent avec des charges renforçantes. Ils sont en général vulcanisés selon des règles précises pour améliorer les propriétés mécaniques et supprimer le fluage après extrusion et au cours du temps. Ils sont utilisés au-dessus de leur température de transition vitreuse (Tv).

L'étude des caoutchoucs semble super intéressante aussi, mais je dois resté objectif et récupérer que l'info que j'ai besoin qui m’intéresse , mis en place du plan de travail aujourd'hui pour l' expérience 1 citrique vs Sulfamique sur craie et coquillage .

On ne va pas tarder a avoir des réponses concrètes après sans surprise le sulfamique sera plus rapide, mais le citrique arrivera-t-il a bouffer le coquillage en - 12h .

citrique vs Sulfamique sur craie et coquillage

jeromef3 prenez les paris . : p

jeudi 14 mars 2019 08:29
Missing
jeromef3

Quels sont les caoutchoucs dans un circuit de refroidissement direct ou indirect ?
La pompe eau de mer et la pompe de circulation LR : joints spi accolés aux roulements
Toutes les Durits
Autre chose ?

jeudi 14 mars 2019 10:13 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Think4k

Sans doute du synthétique traité chimiquement pour supporter les hautes températures voir acide pour certain, mais pas dans un moteur ^^ des joints traités pour résister au acides dans un moteur ; mais qu'est-ce que ca fou de l'acide dans un moteur d'ailleurs m'enfin Jeromef3 : ) .

Expérience en cours ... depuis 14h .

Acide citrique et Acide sulfamique dosé a 50g/L et chauffer a 70° côte à côte sur une plancha avec une craie dedans .

Pour le sulfamique la craie fait plus que 4mm de diamètre ; pour le citrique 9mm tout cela après + de 2h de popotes .

L'acide travail en surface comme si l'acide la ponçai la craie , c'est un point important a savoir pour la suite , je vous expliquerai pourquoi .

En attendant , c'est l’heure pour moi du tetartrage a l'acide citrique i , l'heure du Coca ph 2.5 dans les boyaux .

Je vous en dis a plus , j'y retourne .

jeudi 14 mars 2019 16:20 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
Think4k

Jeromef3 , je crois bien savoir pourquoi votre moteur crache de la rouille .
J’ai observé après 4h d’expérience mon récipient en métal et je comprends mieux, mais j'ai besoin de temps , je regarderai ce soir tard et j'attends demain matin voir la gueule qu’il aura , je regarderai tout comme la craie dans l'acide citrique qui fait actuellement 8mm après 4h alors que celle dans l'acide sulfamique et complètement désagréger ça y est .

Ne vous basez par sur les 4H que je donne , je n’ai pas mes notes sous les yeux , je l'ai résumerai avec précision a la fin , j'ai tout noté .

Je comprends mieux pourquoi le besoin de saint marc PH 10 maintenant .
Voir photo de la boite de thé étiqueté S qui m'a servie de récipient pour faire chauffé l'acide .

Quelques photos du labo clandestin aussi à côté de la porte du garage pour que ce soit ventilé le sulfamique s’évapore beaucoup attention a la santé , j'avais un masque et je retenais ma respiration quand j’observai . : ) .

Aussi une photo des craies , comme on peut dire efficacités en termes de rapidité sulfamique pas photos x ) . Le citrique je vous dirai l’expérience continue ...

Vous comprenez mieux ce qui ce passe dans votre moteur jeromef3 avec un dosage de bourrin a 150g/l : )= , je penses pas que ce soit grave mais faut réagir et passiver a mon avis .

Par contre s'il vous plait faite pas le rejet de produit dans la mer , pas de ph1 ou ph10 , j'aime bien le snorking et les poissons c'est beau a regarder et faut penser au gens aussi qui se baigne non loin du port .

jeudi 14 mars 2019 18:17 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
jeromef3

C'est le moteur d'aikibu qui crache de la rouille.

jeudi 14 mars 2019 20:52
Missing
Think4k

A gauche la craie sortie de la boite , au milieu la craie trempée dans l'acide citrique 3h15 a 70° a droite la craie trempée 3h15 a 70° dans l'acide sulfamique .

Précisément craies trempées a 14h00 toutes les deux et a 17h15 la craie de l'acide sulfurique bien vous voyez le petit bout qui reste dans la boite S sur la photo .

Et celle dans l'acide citrique bien elle y est toujours , je regarderai ce soir tard et demain matin a mon avis, car le citrique ce n’est pas une foudre de guerre lol ^^ .

je comprends mieux pourquoi les techniciens de machine a café ne l'utilisent pas . c'est juste une question heures sup :)= .

Par contre maintenant que je sais cela , je boirai plus de café dans ces machines .

Par contre j'ai observé plein d'autre truc important , je résumerai toutes mes notes a la fin .

jeudi 14 mars 2019 18:34 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Think4k

Entre nous si en 3h15 le sulfamique n'a pas réussis a faire fuir une boite de thé anglais en métal fin , c'est que déjà les cerclages métal des joints de culasse ne craignent rien sur la durée du traitement . je rappel le dosage de l’expérience celui préconisé par philippe 50gr/L d'eau de poudre pure d'acide sulfamique .

jeudi 14 mars 2019 19:02 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
jeromef3

Les cafetieres de grande surface ont un corps de chauffe en alu, acide faible svp.
Les cafetieres pro de bar doivent etre en inox et supportent le sulfamique.

jeudi 14 mars 2019 20:55
Missing
1
Think4k

Ah oui c'est le moteur de aikibu pas le tiens Jeromef3 .

Donc 21:00 retour du labo clandestin ou trempe pfff la liste et longue .

- chute de cornière alu de 2mm d’épaisseur
- capsule de bière
- capsule de Soda
- joint de robinet
- âme de fil cuivre électrique 1.5m2
- fils de 12v multibrins très fins isolé d'un caoutchouc moue
- Rondelle acier traitement laiton je suppose ( couleur jaune ) .
- coquillage
- Feuille d'aluminium de papier alimentaire .
- morceau de gomme
- bout de chatterton pour isolation de fils électrique .

Après 3h15 sans être chauffé par contre seul les composants :

- chute de cornière alu de 2mm d’épaisseur
- Rondelle acier traitement laiton je suppose ( couleur jaune ) .
- coquillage

Ont changés d’aspect :

La cornière d'alu anodisé :

Présente au niveau de la zone d’immersion s comme un voile blanchâtre par endroit, mais aucune trace de corrosion ni d'imperfection de profondeur sur le métal .

- Rondelle acier traitement laiton je suppose ( couleur jaune ) .

Le traitement jaunâtre couleur laiton a totalement disparu , la rondelle et couleur acier et brille comme un sou neuf sans trace de corrosion .

- le coquillage s'effrite sur les bords comme du pain dur et a diminué de taille légèrement .

Tout le reste des pièces sont intact et toutes les pièces ont étaient replongé dans l'acide sulfurique pour y passer la nuit .

La craie dans l'acide citrique à réduit légèrement, mais un cheveu et c'est qu’une impression que j'ai a l’œil nu , elle fait maintenant environ 7.5mm de diamètre . L'acide semble presque plus faire effet depuis qu'il est froid .

Je continue l’expérience de l'acide citrique pour le FUN, mais vous comprendrez bien que maintenir un acide citrique a 70° pendant plus de 8 heures en fessant tourner un moteur pour qu'il reste chaud n'est pas pratique et économique du tout en carburant à moins de se servir d'un vieux chauffe-eau et encore .

D’après mes résultats , je le conseillerai donc comme détartrant préventif naturel pour un moteur qui n'a pas de soucis de chauffe, mais pour un moteur qui as des soucis de chauffe et qui a besoin d'un bon traitement curatif contre le tarte , acide citrique , absolument pas a proscrire . j'utilise le meme mots que Philippe quand il parle du vinaigre blanc et qui dit aussi a proscrire , les deux sont des acides au PH 2.4 c'est pas assez fort , il faut du PH 1 et gentil et pour cela le sulfamique c'est la stars .

Je vous tiens au courant , je ne voudrais pas tirer des conclusions trop vites, demain matin l'acide citrique peut créer la surprise , mais bon déjà sur une craie , ça s'annonce mal pour l'acide citrique a titre traitement curatif sur le tartre d'un moteur mal rincé . Donc le Citrique pour la cafetière OUI a fond a fond a fond, mais pour moteur marin NON moi ça m'emballe pas même si je suis a fond écolo .

Je le laisse tout la nuit également et nous verrons bien le résultat , demain matin .

Les expériences continuent à suivre .......

jeudi 14 mars 2019 21:40 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
Think4k

2h du matin

-La craie dans l'acide citrique fait toujours 7.5mm de diamètre.

- La boite de thé vide en métal ou se trouvait l'acide sulfamique pendant l’expérience a rouillé sur les bords pendant l’évaporation de l'acide a chaud , exactement aux endroits ou l'air était en compact avec le métal et l'acide restant sur les parois , 2h du matin non rincé et vide , je constate que le fond rouille aussi , au fond se trouve une voile de rouille , mais le métal n'est pas piqué , du moins c'est invisible a l’œil nu .

Aikibu cela peut expliquer la rouille que votre moteur crache .

Les expériences continuent a suivre ........

vendredi 15 mars 2019 02:17 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
aikibu

Les experiences avancent bien Bravo, mais pourquoi etre passe du simple vinaigre blanc à 8% d'acide acetique à l'acide citrique
Dans le meme ordre d'idee je suppose que l'acide sulfurique quelque fois evoque n'est que du sulfamique trop vite ecrit.
Il en ressort que le citrique est trop peu virulent et que le sulfamique soit preferable..
Cet essai n'explique pas mon probleme de rouille expulsee par l'echappement, car je n'ai jamais mis quelqu'aci&de qui soit dans le moteur, ce qui me rend tres prudent avant de m'avancer...
Par contre le fait que la rouille s'installe quand la boite est vide, peut denoter qu'une partie du circuit EdM se met à l'air libre à l'arret du moteur, ce qui provoquerait ce foisonnement de rouille.
Va falloir que je revois mes niveaux
Si les experiences continuent, pourrais tu essayer le vinaigre, qui même s'il est moins agressif, est beaucoup moins polluant.

vendredi 15 mars 2019 10:00
Missing
Sailabout

La tôle de fer de la boite est-elle zinguée?
Regardez les Propriétés Chimiques (3e al. page 2) de la fiche toxicologique de l'acide sulfamique. (Le document se trouve plus loin, pas possible de l'annexer ici.)

samedi 16 mars 2019 11:46
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

@sailabout, bien sûr qu'une boite de thé c'est du fer protégé par un vernis et/ou un zingage léger.
Le problème est de faire des expériences sans connaître la dilution du produit utilisé, et en plus d'utiliser un acide chauffé, donc beaucoup plus efficace et corrosif.
Le dosage d'un acide doit être le plus faible possible mais tout de même efficace, et l’acide sulfamique est un acide fort.
P.S: Je joins cette fameuse fiche toxicologique en bas puisque dans une réponse à un message on ne peut joindre de document.

samedi 16 mars 2019 12:00
Missing
1
Think4k

Le lendemain du début de l’expérience, 9h du matin soit 12h après les dernières observations sur les différents matériaux plongés dans l'acide sulfamique froid .

Tous les matériaux sont intacts sauf ont changés d’aspect :

La cornière d'alu anodisé :

Présente au niveau de la zone d’immersion un voile grisâtre uniforme cette fois , mais aucune trace de corrosion ni d'imperfection de profondeur sur le métal .

- Rondelle acier traitement laiton je suppose ( couleur jaune ) .

Le traitement jaunâtre couleur laiton a totalement disparu hier soir et la rondelle et couleur acier et brillai comme un sou neuf sans trace de corrosion , ce matin elle présente un voile blanchâtre et toujours sans trace de corrosion .

- le coquillage qui s’effritait sur les bords comme du pain dur et a diminué de taille légèrement et passé d'environ 6cm de circonférence a 3cm et quand je l'ai posé et que j'ai appuyé au tournevis dessus il c'est désagrégé en seulement 2 ou 3 pressions en plein de petits graviers donnant une consistance très friable . .

Tout le reste des pièces sont intact , je ne l'ai est pas rincé .
Le récipient de thé servant a faire chauffer l'acide sulfamique vide n'a pas rouillé davantage .

La craie dans l'acide citrique n'a pas bougé depuis le dernier relevé .

Conclusion en termes de détartrage moteur l'acide sulfamique dosé a 50g/L d'eau est le seul acide suffisamment puisant et doux pour nos moteurs .

Les expériences démontrent que les temps de traitement donnés par le thermoréactif du traçant du DKL4 peuvent se montrer trop juste si l'utilisateur se limite a un seul cycle de 1h .

A savoir que j'ai constaté que l'acide sulfamique était très performant sur les premières 90 minutes, mais que par la suite sont effet était toujours présent, mais moins fort et qu'il créer de la corrosion légère .

A froid , il lui faudrait entre 16 a 24h pour désagréger un coquillage cela vous donne le temps approximatif d'exposition du tartre a l'acide pour les entartrages sévères de moteur marin .

Question des matériaux , il n'y a aucune crainte a avoir sur les joints caoutchouc ( mème celui très fin présent sous la capsule de bière n'a pas bougé et ça consistance et toujours aussi souple ) .

Quand a l'acide citrique lui sur l’expérience c'est un échec total , il ne peut pas détartrer un moteur marin correctement c'est impossible avec une puissance de réduction du tartre de 2m par 12h contrairement a 10mm par 3h15 pour le sulfamique .

Merci Bernard1968 pour ta question , Philippe pour ta méthode que j’éprouve avec un doute sur la orientation possible qui pourrait être faite sur le saint marc assez alcalin et qui lui s'attaque aux matières organiques c'est sur , c'est la loi de la chimie .

Merci aux autres aussi pour leurs participations .

J'ai beaucoup appris et je me suis beaucoup amusé .

( une pensée pour les 9 salariés de chez matt chem mais faut ce méfier des chiffres , les chefs d’entreprises peuvent aussi et son souvent salarié )

Plusieurs changements de statut déjà sur cette entreprise , ils sont peut être déjà en trains ce faire bouffer par des investisseurs comme beaucoup d'entreprise familial , investisseurs qui eux sont bien loin de ce poser les mème questions que nous sur les produits qu'il leur font profit sans mème se lever du lit.

Conseil a tout les salariés de France y compris ceux de Matt Chem :
la première erreur que font 99% des Français c'est de travailler pour un salaire .

Conseil inspiré de la citation de Robert Kiyosaki

Salarié de Matt Chem comme les autres une fois au chômage si cela vous arrive , je vous conseille le livre Père riche - père pauvre et aussi réfléchissez et devenez riches de napoléon hill , vous finirez avec : comment ce faire des amis de Dale Carnegie et vous serez enfin prêt a rebondir .

Quand les Français réfléchiront, les hommes aux pouvoirs trembleront .

Bon ... j'ai un moteur a détartrer , je vous laisse .

vendredi 15 mars 2019 10:21 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
1
PhilGé

Ça ressemble de plus en plus à Doctissimo, mais c'est rigolo à lire...
Next step : Ouverture d'un fil sur "comment réparer les fuites".

vendredi 15 mars 2019 10:20
Missing
Think4k

Les fuites , ça se pourrait peut-être bien avec le silicate de sodium si ça permet de prolonger la vie d'un joint de culasse et a était utilisé pour Fukushima .

Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Silicate_de_sodium

vendredi 15 mars 2019 10:31
Missing
Think4k

Allée ont lance tous les deux le forum chimistimo , Philippe : )

Faut juste trouver un(e) prof de lettre par contre pour moi, car la langue française de m'aime pas et ça me fatigue de corriger mes fautes tout le temps , mais ça on devrait trouver , il y en a pleins les forums .

N'empêche avec ce sujet , j'ai appris une chose les fiches de sécurité quelle connerie quelle soient mise au grand publique , les recettes des produits y sont écrites approximativement, elle devrai etre confidentiel au centre anti-poison et consultable que sur demande d'un médecin avec code d’accès qui l'identifie ^^ .

Enfin tant mieux pour nous hein ...comme ça on sais que on est des pigeons mais bon c'est pas une surprise , c'est partout pareil .

Vraiment , je ne suis pas chimiste, mais avec de la jugeote et internet et mon droguiste c'est open-bar .

Il y a de quoi faire de gros économie car c'est évident avec l'aide du marketing , les fabricant ce font plaisir avec la vente de produit a utilisation finale par le client qui lui regarde que la pub et le nom bidon écris sur la face avant de l’emballage du produit .

vendredi 15 mars 2019 10:51 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Think4k

Silicate de sodium a utiliser pour les fuites que pour les circuits d'eau pas dans l'huile ça casse les moteurs d’après les sources d'info wiki .

Alors pour les fuite d’huile ? vas falloir chercher ...

Ont fait la mort au meccano lol avec nos recherches quand j'y pense aussi lol

La chimie serait la réponse a tout , je penses pas .

La réponse a tout ... un seul l'avait trouvé et il a était assassiné .

Nikola TESLA

L'instinct est quelque chose qui transcende la connaissance. ...

Laissons l'avenir dire la vérité, et évaluer chacun en fonction de son travail et de ses accomplissements. ...

------------------------------------------------------------------------------
Si vous voulez trouver les secrets de l'univers, pensez en termes d'énergie, de fréquence, d'information et de vibration.
------------------------------------------------------------------------------

vendredi 15 mars 2019 11:00 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
1
PhilGé

Dès le début de ce fil, en 2014 (!!) je donnais un avis autorisé et d'utilisateur régulier de produit de détartrage :
https://www.hisse-et-oh.com/forums/forums-techniques/messages/1573191-detartrage-question-aux-chimiste-entre-vinaigre-blanc-a-8-et-acide-sulfamique-a-8#reply_1573978

Pour revenir à la question de Bernard (que je salue en passant), la différence entre l'acide acétique et le vinaigre est la pureté du produit. L'acide acétique est pur, le vinaigre finira par produire des dépôts dans la bouteille qui le contient.

J'insiste sur le fait d'utiliser systématiquement des produits de neutralisation des acides, si possible à chaud, et ensuite de bien rincer, à chaud et avec une certaine pression si possible (tout dépend du circuit). Si on a accès à l'entrée et à la sortie du circuit et qu'il n'y a pas d'anti-retour ou de clapet, inverser les entrées et sortie de rinçage est mieux en cas d'utilisation sur des matières dites molles ou sensibles comme l'alu, la fonte d'alu, l'alpax, certains joints qui durcissent avec les acides et bien sûr les anodes, à enlever systématiquement avant toute intervention.

vendredi 15 mars 2019 12:14
Index
Ptimousse

Oui surtout neutraliser avec une base.
Une anecdote: dans ma vielle R5, j'avais entreposé dans le coffre une batterie au plomb HS me disant qu'à l'ocassion en passant devant la dechetterie, je l'y déposerais...
Entre temps, la batterie s'est renversée dans le coffre... et de l'acide sulfurique a coulé... J'ai simplement absorbé sans rincer... Un jour je souleve le tapis au fond du coffre.... Je voyais le ciment du garage, un enorme trou s'étant formé! L'acide continuait de bouffer le métal!!!

vendredi 15 mars 2019 15:58
Missing
Think4k

Merci Philippe depuis le début c'est vous le patron au sujet de ce fil sur la question de bernard1968 , je le savais, mais je voulais en être sur , les expériences que j'ai faites on était super inintéressantes et amusantes, car moins barbante que de la chimie et physique mathématique appliquée .

Rien de mieux que la pratique .

Je me suis beaucoup amusé et j'ai beaucoup appris ça me change de mon ancien métier l'informatique .

Je le rappelle et je montre l'exemple pour tous...mon acide sulfamique usé a était mis dans une bouteille plastique avec une mention déchet d'acide sulfamique .

Il sera apporté et déposé en déchetterie à côté des batteries usagées .

Et justement , j'ai vu des tutos et la question se pose pour les batteries sulfatées ... encore pleins de fil a ouvrir et de formidable expérience a faire .

Allons nous mettre l'industrie à genoux .

Concordia integritas industria ....

A l’école on ne nous demande pas de dire ce que l'on pense non !!!
On nous demande de dire ce que l'autre attend ...

Ainsi le système fait des gens qui savent tout faire sauf ... réfléchir .

Donc ...Réfléchissez et n'oubliez jamais que si la 3e guerre mondiale venait a éclater un voilier n'a pas besoin d’énergie transformée par l'industrie pour fonctionner et fuir dans un asile de paix .

Les pirates ne sont plus en mer dans notre monde moderne ; ) quoi que si parfois sur leurs énormes bateaux .

Nous vaincrons par Artus !!!!! A mort l’industrialisation des classes populaires et moyenne !!!!!!!!

Drapeau noir en haut du mat et gilet jaune sur le dos plus aucuns usuriers , industriels sur la planète .

Les banquiers aux rames dans les galères avec l’interdiction de se marier et de se reproduire et au requins quand épuisé !!! :) ahahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

https://www.youtube.com/watch?v=wxu4boOd7lY

----------------------------------------------------------------------------------------

https://www.youtube.com/watch?v=KM8_psygHQ0

vendredi 15 mars 2019 13:57 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
pencarn

Il faut 97g d'acide sulfamique pour pour fidéplacer une quantité donnée de" calcium .
Pour déplacer la même quantité avec de l'acide acétique il faut 120gramme"s de cet acide.
Compte tenu des prix que tu indiques la différence est minime Une simple règle de trois de permettra de la calculer en fonction des prix en magasin.
Vale

vendredi 15 mars 2019 16:54
Missing
aikibu

Je viens de trouver un tableau de resistance chimique des materiaux aus divers acides en question...."00013fr.pdf" desole je ne sis pas mettre en bleu pour acces immediat
De ce tableau on constate que "philippeG" a raison de deconseiller le vinaigre et l'acide acetique, malgre son apparente inocuite aux materiausx et sa facilite de rejet à la mer.
Il est "deconseillé" sur le cuivre, laiton, bronze, neoprene.
Bien sur je suppose que ce tableau donne ses recommandations pour des solutions concentrées et un contact permanenent, mais comme on fait ça un peu au pif pour les temps de contact, je prefere m'y tenir....
Bien que de ce tableau le sulfamique (inexistant) mais reputé (wikipedia) comme du sulfurique attenué, avec une faible concentration, devrait pouvoir faire son office en moins de temps que le vinaigre....
C'est beau la chimie, c'est surtout precis.....
Pour moi, apres une neutralisation à la st marc (200gr/l) comme preconisé par "phillipeG" acide phosphorique 10% pour passiver l'acier et eviter de cracher de la rouille au demarrage, toujours comme recommandation du meme, et verification de la tenue "acceptable" du bronze et du neoprene à cet acide....
Ne demandez pas le temps de passivage, 1h environ, ça n'engage que moi, car j'ai laissé,au dernier carenage, acide phosphorique à 75% pur, sur mon lest disqué, ce pendant 12h, n'ayant plus d'eau pour rinçage, sans consequence visible .....
Alors......Bien sur là encore neutralisation serieuse avec en fin mise en route du moteur pour rincage copieux....pourquoi pas eau de mer...?
C'est parti des que j'y retourne !

vendredi 15 mars 2019 17:35
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Il faut éviter de travailler avec des concentration trop élevées, même avec l'acide phosphorique. Une dilution à 10%, voire 5% permet dans le cas de surfaces métalliques de créer une phosphatation plus lente mais de meilleure qualité (car plus profonde) qu'une dilution moins importante.
Il est préférable de rincer à l'eau douce au moins une fois pour éviter une action entre l'eau de mer et le produit ayant servi à neutraliser, quoi que, si c'est de la lessive St Marc ou de la lessive de pin (Oxydrine, etc.), aucun problème.

J'avais fait divers tests de dilution sur mon voile de quille décapé à blanc et plus ou moins re-oxydé avec de l'eau de mer (on décape à blanc brillant puis soit on laisse comme ça, soit on passe de l'eau de mer pour démarrer l'oxydation).

Les meilleurs résultats sont avec une concentration entre 5 et 10%, acide dilué chaud et sur une surface oxydée totalement. La couche de phosphate de fer est plus résistante dans ce cas.
De l'acide phosphorique sur une surface pas ou peu oxydée ne donne pas grand chose et il faut forcer sur le pourcentage pour arriver à une protection par phosphatage.
L'idéal est de (pour un voile de quille par exemple), de décaper à blanc, d'appliquer de l'acide sulfurique dilué pour décaper les matières organiques et restants de graisse ou huiles, laisser agir puis appliquer de l'acide phosphorique dilué chaud ou le voile chaud (soleil si possible vu le volume et lamasse...

Pour un moteur, on ne joue pas dans la même cours car il y a des métaux ou matières qui n'apprécient pas du tout l'acide sulfurique...
Il n’empêche que si l'acide phosphorique dilué est chaud ou chauffé, son action sera (comme tout acide) beaucoup plus rapide et profonde.

Attention dans le cas d'utilisation d'un acide chauffé aux VAPEURS toxiques pour tous les acides... L'acide phosphorique agit sur les reins (insuffisances rénale) et de façon très rapide avec des doses minimes (voir les effets du Coca, Pepsi, etc...)

vendredi 15 mars 2019 19:21
Missing
Think4k

Ça y est Philippe ... la ... doctissimo on y est : ) je cite :

L'acide phosphorique agit sur les reins (insuffisances rénales) et de façon très rapide avec des doses minimes (voir les effets du Coca, Pepsi, etc...)

Mais tu as raison de le dire ...

Par contre les sodas c'est pas plutôt acide citrique Oo .

Et alors, imaginez les gars qui se servent juste après un cycle de détartrage sulfamique sur distributeur automatique de café 00 .

vendredi 15 mars 2019 20:19 *** Message modifié par son auteur ***
Jem
bil56

il y a bien de l'acide phosphorique dans le coca ...

vendredi 15 mars 2019 21:07
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

@Think, je persiste et signe, il y a de l'acide phosphorique dans les sodas type Coca, etc.
Fais des essais, tu verras avec des métaux ferreux que ce n'est pas de l'acide ascorbique ou de l'acide citrique qu'il y a dedans.
Désolé, Doctissimo n'est pas vraiment ma tasse de thé, il devrait même y avoir un gros placard d'avertissement sur le fait que l'automédication et la crédulité tuent (sans compter la bêtise...).
J'essaie de rester sérieux dans mes "vulgarisations", pas de jouer à l'apprenti sorcier avec des produits potentiellement dangereux si on ne s'en sert pas à bon escient.

J'ai de l'acide phosphorique à 99.9%, pareil pour de l'acide sulfurique...

samedi 16 mars 2019 11:17
Missing
Think4k

lol bon ben j'avais envie d'un coca bien je vais me faire un multifruit, car j'ai que cela , l'eau du robinet n'est plus potable et l'eau minérale oué, mais non ... j'ai envie de sucre putain !!! ... : )

Ah si c'est bon sauver un bon sirop du moulin de la valdonne , ça, ça déchire . Mieux que le jus de fruits , car les vitamines, ça empêche de dormir le soir .

Ps : Technique qui m'avait était donné par un carrossier-peintre avant de faire les expériences , j'avais un masque et je retenais ma respiration au-dessus des récipients et aussi avant de commencer j'ai ingurgité beaucoup de lait c'est un antipoison ...

vendredi 15 mars 2019 23:22 *** Message modifié par son auteur ***
Img_20180618_163612
juliusse

D'ailleurs, pour nettoyer l'inox, mélange coca+dentifrice, frotter, rincer, et c'est nickel

vendredi 15 mars 2019 23:26
Jem
bil56

@Think4k :
as-tu fait le test acide sulfamique + acide phosphorique ?

samedi 16 mars 2019 11:26
Missing
Sailabout

@Think4k :

Ma question plus haut était mal placée dans la chronologie du fil . . . La tôle de fer de la boite a thé est-elle zinguée?

Regardez les Propriétés Chimiques (3e al. page 2) de la fiche toxicologique de l'acide sulfamique.

samedi 16 mars 2019 11:54 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

OK. donc je rectifie, les boites modernes ne sont plus zinguées mais soit revêtue d'étain ou de chrome avant la mise en dimensions voulues.
Un vernis est appliqué sur la face interne et externe (après impression de l'étiquette désirée) puis mis en rouleau, bobine avant d'être chargé sur une machine à faire la boite.
La qualité et l'épaisseur du vernis dépend essentiellement du contenu prévu pour la boite. Plus tendre et moins résistant pour une boite de thé, plus résistant et rechampis aux soudures ou fermetures en cas de produits liquides et/ou corrosifs comme de la sauce tomate.

samedi 16 mars 2019 12:29
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Quelques fiches toxiques d'acides couramment employés.
Ça permettra de voir les risques, les dilutions à éviter ou à employer, les interactions sur les matières et l'homme ou le lapin...

samedi 16 mars 2019 12:17 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
aikibu

Ca me rappelle la Royale....Nous avions des quarts, d'un quart de litre, en inox, et la vinasse servie à bord encrassait tres vite ces recipents qui devenaient marronasse et etaient repoussants....
La solution des anciens, que nous avons fait notre, remplir le quart à ras bord de coca cola, laisser une nuit, et au matin joie et allegresse, sans effort superflu, nous avions un inox impeccable et brillant.....
Inutile de preciser qu'au matin nous ne buvions pas le contenu....
Depuis je suis allergique au coca....mais la presence d'acide phosphorique ne doit pas etre etrangere à ce miracle, car à l'epoque nous ne connaissions pas la formule de cette boisson...à part peut etre le chimiste qui a demarré la solution...

samedi 16 mars 2019 12:26 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Think4k

Sur la boite de Thé Twinings of London que j'ai utilisé comme récipient , il est écrit coffret et opercule en métal recyclable .
C'est du bon vieux métal couleur argent brillante ( zingué je sais pas , je ne suis pas expert ) avec l’intérieur qui brille comme nos bonnes vielles boite de biscuit français que les grands-mères sortent de leurs buffets : ) .

J'ai stocké la boite non rincée pour voir les dégâts à long terme .

Je n'ai pas fait le test acide sulfamique + acide phosphorique .

Je n'ai d'ailleurs pas d'acide phosphorique chez moi ni de saints Marcs .

Merci pour toutes cette documentations .

samedi 16 mars 2019 15:25 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

C'est du vernis alimentaire sur ta boite de thé

samedi 16 mars 2019 16:22
Missing
Think4k

Merci pour la précision Philippe .
de mon côté les choses avancent , 1l d'acide phosphorique a 75% commandé a l'instant .

Les expériences on continuées est donc la craie dans l'acide citrique a enfin presque disparue aujourd’hui , il y a plus que 3 ou 4 petits cailloux de craie de 1 a 2mm environ .

Je viens de démonter la pipe d'échappement du jetski hier et c'est rempli de poudre blanche et amalgame qui ressemble entre craie, plâtre et sable donc mon choix est fait c'est le sulfamique , lui vas s'en occuper de cette saloperie .

Pour commencer ma pipe échappement jouera le rôle de cobaye .
1-elle sera immergée dans l'acide sulfamique 24h et rincée
2-elle sera immergée dans le saint marc et rincée
3-elle sera immergée dans le phosphorique et rincée .

Les durées d'immersion pour le saint Marc et le phosphorique seront déterminées par expérience sur les boites de Thé rouillés qui ont servie à faire les expériences sur les acides .
Une simple expérience de précaution pour les joint métal dont le joint de culasse en effet je n'ai mais vraiment aucunes peurs sur ce qui concerne les pièces alu , résultat de mes expériences précédentes , le sulfamique ne fait pas rouiller l'alu , il le fait juste un peu blanchir .

D'ailleurs je souligne que la boite de Thé du sulfamique non rincé est en train de déguster lol , elle est toute rouillée dedans et partout et ça commence a faire de petites cloques sous la rouille par endroit .

Du temps je suis en réflexion a la mise en œuvre du détartrage du moteur .

jeudi 04 avril 2019 14:58 *** Message modifié par son auteur ***
Cormoran_ou_corbeau_des_mers
Windy

@Think4k
Bonsoir
Pour les 1L de phosphorique a 75% vous l'utilisé pur ou dilué avec de l'eau??
Merci

jeudi 04 avril 2019 23:05
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Mais quels sont les dosages employés?
Car même de l'acide sulfamique peut arriver à percer une centrale nucléaire (pas en ligne droite), il faut le bon dosage, attaquer les bons matériaux et le temps nécessaire.
SI tu ne donne pas ces paramètres et les verrouille ou les modifie à chaque expérience, ça ne vaut pas grand chose.
Autre chose : Si je trouve de l'alu qui rouille, je te fais signe !

jeudi 04 avril 2019 15:51
Pavillonbleuocc
a_guy

Quant je pense qu'un certain Hannibal aurait utilisé du vinaigre pour dissoudre des rochets dans les Alpes afin de faire passer ces éléphants et que vous n'arrivez pas à virer quelques kg de calcaire !
soit on à perdu la recette ancestral du vinaigre soit Hannibal est passer avec un bocal à cornichons et a fait croire aux Italiens que c'était des éléphants !

jeudi 04 avril 2019 17:00 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Think4k

Philippe , plutôt 12h que 24h en effet c'est une erreur , merci de me l'avoir fait remarquer .

Je récapitule : pour moi ça sera 50g de sulfamique pur par litre d'eau sur une durée de 12h, mais j’utiliserai l'acide a froid, car en réel le chauffer c'est trop compliqué avec mes moyens du bord et c'est aussi plus toxique ... donc j’éviterai de le chauffer .

Par contre je renouvèlerai peut être l'acide sulfamique par du neuf en cours de traitement, car j'ai remarqué qu’après 4h il perd grandement sont efficacité .

Je referai peut-être l’expérience à froid pour être mieux fixé .

Sinon Philippe question ? : en termes de durée pour le saint marc et le phosphorique combien de temps le laissez-vous ?

Moi perso a la jugeote , sans être fixé par une expérience je dirai 1h pour le saint marc et 30min le phosphorique, mais enfaite j'en sais rien .

Je serais curieux de savoir quelle durée vous pratiquez .

Et justement en terminant par le phosphorique qui est quand même un acide PH 1 et qui dois certainement supprimer toutes les traces de la corrosion fait par le sulfamique ... ça, je n'en doutes pas .

Je voudrais savoir , l'eau, ça suffit pour le neutraliser ?
Je pense que sur cette dernière phase ça doit être important de faire rinçage très abondant .

a-guy @ éléphant ou cornichon tant que c'est pas le moteur qui passe a travers 0o . : ) .

jeudi 04 avril 2019 21:50
Missing
Think4k

Windy@ la réponse est donnée plus haut par PhilippeG

je cite : pour l'alu ou la fonte d'alu, l'acide phosphorique le décape sans le ronger si on utilise une solution assez faible (perso, 10% en partant d'acide à 75%).

Donc si j'ai comprend bien ce qu'a écrit Philippe , je dirai que Philippe parle bien d'acide phosphorique a 75% dilué a 10% avec ... de l'eau .

Donc avec 1L d'acide phosphorique pur a 75% ont peut en faire 10L dilué a l'eau pour utilisation finale dans le cas nos besoins .

Philippe confirmera si je dis une bêtise ou non , mais il me semble que c'est ça .

Justement , je regarde des vidéos sur le décapage de pièces rouillées au phosphorique et une durée de 30min aa 2h maximum pour ce dernier cycle me semble bien, mais j’aimerai bien avoir l'avis de Philippe .

vendredi 05 avril 2019 00:55
24h_2017
MojiThau

Bonjour à tous,

petit préalable:
je ne connais pas l'historique d'entretien de mon moteur et je ne connais rien de rien à la mécanique.

J'ai un volvo 2002, le refroidissement doit être direct.
J'envisagais de démonter le coude de refroidissement pour voir si il est entartré, est ce que la solution vinaigre remplace cette manipulation? si c'est le cas, pouvez vous m'indiquer la marche à suivre.

le moteur fume un petit peu blanc au ralenti, est ce que c'est dû à la présence de tartre ?

Merci de votre aide.
Pascal

vendredi 05 avril 2019 11:32
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Le V2002 est effectivement à refroidissement direct. Vérifie si tu as un échangeur et éventuellement production d'eau chaude pour un ballon...).
La solution acide pour détartrer ton coude ne fonctionnera pas, tu as un mélange tartre (calcaire, carbonates, dépôts provenant de l'eau de mer) plus les gaz d'échappement, bien gras et pleins de suie qui forment un isolant pour l'acide.
La meilleure solution est de démonter le coude et de le détartrer au burin, meuleuse, ponceuse et huile de coude. En plus ça permet de vérifier l'état du moteur à la sortie du coude. Prévoir un joint de remplacement et beaucoup de patience et courage, ce dépôt est très dur.
Ton eau coule bien en sortie bateau, tu as du débit? En premier lieu, voir l'impeller (turbine de pompe à eau de mer si tu as un débit d'eau modeste ou des doutes sur le débit et/ou l'entretien.
Mieux vaut faire table rase et redémarrer à zéro si tu ne connais pas l'historique de ton moteur.
Pense aussi à faire une recherche sur le site :
https://www.hisse-et-oh.com/forums/forums-techniques/messages/616361-probleme-de-refroidissement-enfin-trouve-la-solution

vendredi 05 avril 2019 12:28
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Concernant les acides doux comme l'acide citrique ou l'acide sulfamique, ils agissent lentement et ce n'est pas la peine d'augmenter les doses ou la concentration, ça ne ferait que donner un "coup de fouet" et détartrer plus vite certaines zones plus tendre mais en laisser d'autres quasi intactes. Le remède serait pire que le mal.

Le temps non plus n'est pas à prolonger indéfiniment. Déjà l'acide va s'affaiblir et se tamponner en prenant de la matière (je n'entre pas dans les détails ions, cations, on considère que la "matière" est le tartre, le calcaire et qu'on veut aller jusqu'au métal nu, la fonte si c'est un moteur), mais on risque aussi d'avoir des zones plus rongées, attaquées que d'autres si cette zone est plus entartrée ou si cette couche de "tartre" est plus "concentrée" plus dure et difficile à enlever.

La température agit beaucoup sur l'action d'un acide. Si on peut élever la température du mélange (acide + eau) à un maximum de 40-50°C et faire tourner, tant mieux, l'action sera bien meilleure et rapide, et sans danger pour ces types d'acides. On peut respirer les "vapeurs" ou émanations des acides sulfamiques ou citrique sans vraiment de problème.

Par contre, pour les acides durs comme l'acide chlorhydrique, sulfurique, nitrique, il faut éviter de respirer les vapeurs ou d'être en contact avec ces vapeurs (peau, muqueuses).

Les dosages moyens que l'on voit sur les notices d'acide citrique, sulfamique (ce dernier n'est plus en vente libre pour usage alimentaire) pour détartrer une cafetière ou un appareil sont de 50 grammes/litre d'eau, soit à la louche 5% si on considère que la masse volumique de l'acide en poudre est équivalente à l'eau. Faut pas trop chipoter...
On constate d’ailleurs que passé le seuil de 5%, il devient difficile de diluer plus d'acide dans l'eau sauf à la faire chauffer plus.
Ces mêmes notices indique d'utiliser l'appareil, donc de chauffer le mélange.
Donc utiliser les mélanges à 5%, à température raisonnable entre 40 et 50°C et vous aurez des actions assez rapide et complète.
Éviter de dépasser 10% de concentration en pensant que ce sera plus efficace.
Oui, ce le sera, mais ponctuellement, on risque des points d'attaque plus forts ou plus destructeurs (penser au maillon faible, aux joints).
Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage (La Fontaine).

J'utilisais de l'acide sulfamique pour détartrer le matériel de piscine (piscine collective) et des générateurs de vapeur dans les hammams, le dosage préconisé était de deux cuillères à soupe par litre d'eau à diluer entièrement au préalable avant de verser dans la cuve et de faire chauffer 1/2 heure puis laisser agir une heure et faire un rinçage. Les cuves étaient en inox, les résistances électrique blindées. (voir photo du bidon qui me reste...).

On peut aussi utiliser de l'acide phosphorique directement pour détartrer. La solution équivalente sera approximativement la même en dosage comme pour l'acide sulfamique ou citrique et on renouvelle fréquemment la solution (toutes les deux heures) dans le cas d'un moteur ou appareil fortement entartré jusqu'à disparition du tartre. C'est l'avantage (et le seul) du DKL4 qui indique le niveau de détartrage avec un réactif coloré dans la solution.

L'utilisation de l'acide phosphorique en fin de détartrage (c'est une option, un plus) fait en sorte que si on a des attaques d'oxydation métallique interne (invisible), on va bloquer cette oxydation en la remplaçant (transformant) en phosphate de fer, mais ce n'est pas du tout un remède (de bonne femme) dans le cas d'un coude d'échappement attaqué par l'eau de mer et ça ne réparera jamais une culasse rongée ou fêlée (je pense aux Yanmar...).
On peut sans problème se passer d'acide phosphorique pour détartrer un moteur ou appareil.

La passivation de l'acide citrique, sulfamique se fera avec une base, lessive St. Marc à 50 grammes par litre en faisant (si possible) tourner le moteur, donc à chaud pour le même principe que la solution acide à savoir que la chaleur augmente l'action de la solution, donc question temps, ce sera (pour moi) variable puisque dépendant de la température de départ du mélange et du moteur.
Je joins photo du bidon d'acide sulfamique et deux photos d'une petite bouteille d'acide phosphorique qui doit dater des années 80, voir la notice sur l'étiquette, on verra qu'on utilise temps, chaleur et taux de dilution variable en fonction du support à détartrer. Les plus attentifs remarqueront que la bouteille, même si elle est passablement âgée, n'est pas encore vide...
Un thermomètre plongé dans le seau est une excellente indication. J'utilise cette méthode et lorsqu'il arrive à 40-50 degrés, je surveille et fais tourner pendant 1/4 heure à 1/2 heure. J'arrête le moteur et attend que ça refroidisse, puis je redémarre le moteur et fait chauffer et ce en moyenne deux fois. En plus, si le calorstat est en place (après avoir été contrôlé...), ça le détartre doucement (donc éviter les acides forts ou trop dosés.
Bien sûr, il faut modifier le circuit pour détartrer en circuit fermé d'un côté et de l'autre refroidir l'échappement avec de l'eau du ponton ou de la maison (gare au débit et à la pression !).

Après, rinçage à l'eau douce et c'est normalement OK.
Bien comprendre que c'est pour neutraliser l'acide et éviter que de l’acide reste dans un recoin et risque d'attaquer un joint (la fonte d'acier sera difficilement percée par de l'acide sulfamique dilué à 5%...) et pour éviter aussi une réaction éventuelle avec le sodium contenu dans l'eau de mer.

"Donc avec 1L d'acide phosphorique pur a 75% ont peut en faire 10L dilué a l'eau pour utilisation finale dans le cas nos besoins ."
On aura 10l d'acide dilué à 7.5%.

vendredi 05 avril 2019 12:16 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Think4k

Philippe @ je cite : La passivation de l'acide citrique, sulfamique se fera avec une base, lessive St. Marc à 50 grammes par litre en faisant (si possible) tourner le moteur

En début de poste vous parlez de 200gr/L de saint marc .

Erreur accidentelle d’écriture ou c'est volontaire pour voir si nous suivons : )

Pour moi le passage a l'acide phosphorique en fin de cycle est important en effet après des recherches j'ai appris qu'il supprime les traces de corrosions faites par l’acide et il créer apparemment un traitement antioxydant ce qui n'est pas négligeable en milieu marin .

Le phosphorique serait le combo parfait en fin de cycle après le saint marc pour le besoin de détartrage moteur .

Je suis tout à fait d'accord Philippe sur ce que vous dites au niveau de l'acide , mes expériences on révélé que l'acide sulfamique chauffé a 50° après environ 3h s’épuise grandement sur son action , d’où l'importance de le renouveler après 2 ou 3h , comme le préconise la notice de DKL4 aussi et aussi votre procédure pour le Hamam qui vous donne une durée de traitement de 2H .

Ma décision de faire un traitement de 24 heures et simple , un coquillage est une matière qui est très très dur et elle est celle qui se rapproche le plus du tartre dur que nous pouvons retrouver dans nos moteurs marin.
D’après mes expériences 16h sont nécessaire pour le transformé en une sorte de matière effritable et 24h pour le dissoudre .

De plus mes expériences ont démontré que la plupart des matériaux qui constituent le moteur ne craignent rien pendant cette plage d'utilisation de 24h .

Je suis donc dans l'optique d'un traitement de 24h avec du sulfamique pur a 50gr/L d'eau versée chaude si possible dans le circuit de refroidissement du moteur a l’arrêt et de le renouveler tout les 3h pendant les 12 premières heures par du sulfamique neuf chauffé soit 4 renouvèlements et cela avec un planning précis .

8H du matin début du détartrage
11h changement de l'acide
14h changement de l'acide
17h changement de l'acide
20h changement de l'acide
Le lendemain 8h vidange de l'acide et rinçage a l'eau abondant .
10h cycle de Saint marc a 200gr/l d'eau
12h vidange du saint marc et rinçage abondant .
14h passage du phosphorique pendant 1h mais avant je ferai des expériences pour voir .


Sinon , Je suis en train de réfléchir a comment je vais mis prendre, car ce n’est pas facile sur un jet-ski .

Je ne peux pas faire tourner les solutions en circuit fermé sur le jet ski avec le moteur a l’arrêt .

Je suis sur la réflexion de la fabrication de plaques et de joints à base de chambre a aire de voiture pour fermé le moteur et verset le mélange par la pipe de sortie du circuit de refroidissement qui se trouve sur la culasse et
versé l'acide chaud par cet endroit .

Soit j'ai d'autres solutions en tète mais ça demande a murir .

Sinon sortir le moteur comme ici .

https://www.youtube.com/watch?v=Gwcq0_jriyU

vendredi 05 avril 2019 15:00
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

@Think, enfin, il y en a un qui suit !
En fait, le dosage de la solution basique dépend aussi et du temps pendant laquelle elle agit, et de la concentration de la solution acide précédente.
Si on veut être radical et un peu pressé, 200 gr/litre, mais une seule fois puis plusieurs rinçages. Moteur tournant, même procédure que ci-dessus, on fait chauffer le moteur, on arrête et laisse refroidir et décanter, on recommence à faire chauffer à 50° et ensuite on rince.
Moins radical mais avec le même effet, stopper l'effet acide en deux fois avec une solution à 50 grammes que l'on fait circuler avec la même procédure (moteur chaud, on laisse refroidir, etc.) et on recommence une deuxième fois avec un mélange neuf à 50 grammes.
L'avantage d'attendre que le moteur refroidisse, c'est que on est quasi sûr d'aller partout dans les recoins neutraliser l'acide, tant par l'effet dynamique du courant de la solution qui circule partout que par le fait qu'en se refroidissant, même si ça paraît curieux, la solution ira se déposer dans des endroits pas forcément "visités" lors de la circulation quand le moteur tourne.

Effectivement, l'acide phosphorique - même si dans le cas d'un moteur classique réalisé en majorité en ferraille et fonte d'acier un détartrage "doux" n'est pas nocif - va créer une phosphatation si il y a une zone oxydée, phosphatation qui est une couche très fine mais très solide et stable.
Ne pas oublier ensuite de rincer à l'eau douce avant de basculer à l'eau de mer.

Pourquoi ne pas essayer de faire tourner le moteur pour bien faire circuler la solution, ou utiliser une pompe électrique en circuit fermé (de toute façon, il faut bricoler pour faire un circuit fermé). Pour moi qui n'avais pas de pompe, c'était la solution de facilité, et il se crée des points chauds lorsqu'un moteur tourne, points chauds qui seront mieux nettoyés par la solution acide plus active à cause de la chaleur localement plus élevée.
Mais on pinaille peut-être...
Il n'y aurait pas moyen d'utiliser des "tétines" ou embouts permettant de recycler la solution ? Je ne connais pas les jet-ski (sauf derrière la lunette de la carabine...) et ne sais pas comment ils font pour l'aspiration et la sortie d'eau.
C'est ce genre de moteur que tu as, sur un Jet-ski, donc?
Dans ce cas, aluminium et fonte d'aluminium, donc dosage à 50 grammes pour l'acide sulfamique et quasi obligation de finir par de l'acide phosphorique à faible dosage.
J'ai décapé des moteurs et boites de vitesse de flat BM avec l'acide phosphorique, d'où mes "expériences de dosage" qui commencent à être sérieusement validées car j'avais commencé avec de l'acide PUR à 99,9% ...
On ressort un moteur à l'état neuf, sorti de fonderie.

Je pense à un truc...
Effectivement, il ne faut surtout pas que tu aies ni d'eau, ni de solution acide ou basique qui entre dans les cylindres, donc boucher, soit avec des opercules, soit ce que tu trouve... (dém...-toi !).
Pour chauffer ta solution en continu, sans te fatiguer (parce que tu vas l'introduire dans ton moteur froid, logique...) tu peux essayer un bricolage à base de pompe électrique pour pousser et faire circuler le mélange (donc 12 volts), de la tuyauterie Tricoclair du bon diamètre avec les raccords comme tu veux et des Serflex, mais pour chauffer en continu le mélange, tu peux utiliser la résistance d'une cafetière réformée ou récupérée à la déchetterie. Attention, c'est en 220V que tu vas alimenter ta résistance (ne pas oublier de relier le fil de masse à ta prise 220V), mais là, tu es sûr de chauffer à maxi (sortie de résistance) 82°C. Si en plus tu te débrouilles pour utiliser les tuyaux silicones de la cafetière ET l'anti-retour incorporé (vérifier qu'il n'est pas bridé et fonctionne bien), c'est parfait.
Possible même de n'utiliser que la force de l'eau chaude bloquée par l'anti retour, mais il vaut mieux une pompe dans le cas d'un moteur.

vendredi 05 avril 2019 17:43
Missing
Think4k

Merci Philippe pour tout c'est conseils riches et précieux et en effet vous avez raison sur la chaleur de l'acide et mème la différence est flagrante .

J'ai ici renouvelé l’expérience avec le mème dosage soit 50g d'acide sulfamique pur par litre d'eau , tout cela dans une boite de thé neuve et vide et j'y est aussi replongé une craie par contre cette fois-ci je ne l'ai pas chauffé .

Résultat l’expérience a commencé a 17h hier et aujourd'hui a 12h30 la craie a diminue seulement de 2mm de diamètre .

Je rappel en comparaison que chauffer a 60-70° la craie de 10mm de diametre c'est désagrégé totalement en 3h30 environ .

Cela remet en doutes que l'acide s'essouffle avec le temps, car sur ma première expérience j'ai relu mes notes et j'ai diminué la température de 70° a 50° au bout de 2H , cela a eu certaine une conséquence sur l'efficacité de l'acide .

Une choses est certaine , le besoin de faire chauffer l'acide pour qu'il soit efficace et plus que nécessaire et pour moi qui veut détartrer moteur éteint pendant 12 a 24H ça me complique la tache, car comme vous le dites ci dessus cela va impliquer que je me fabrique une de tartreuse artisanale équipée de déjà - Un réservoir , des tuyaux et une pompe + une résistance chauffante avec une endurance de fonctionnement continue de 12h à 24h .

Je serais curieux de connaitre l'effet sur la craie dans une boite de thé du vinaigre blanc chauffé ... peut-être une prochaine expérience ...

dimanche 07 avril 2019 13:06 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Pour la résistance chauffante, on peut aussi utiliser la résistance d'un lave-linge, encore une fois, il suffit d'aller à la déchetterie et de récupérer l'ensemble tube / résistance, avec le klixon et si possible les durits caoutchouc et les serre durits.
Sûr qu'il y a un peu de bricolage à faire, mais combien coûte un détartrage chez le pro?

dimanche 07 avril 2019 13:56
Missing
Think4k

Le détartrage par un pro qui déculasse le moteur et couteux très couteux ... l'ancien propriétaire a fait faire un devis et cela a était le motif de la vente justement .

Je préfère éviter de parler d'argent sur ce poste, mais je peux vous dire que c'est exorbitant chez un concessionnaire de la marque et cela a la limite de prendre la décision de vendre l'embarcation pour pièces .. C'est pour vous dire .

La pièce détachée de machine a lavé ça me plait, car ça monte bien en température une machine a lavé ça monte a 90° max donc il y a de la marge en plus ça chauffe plus en volume d'eau qu’une cafetière : ) .

Mais la cafetière comme base peut être aussi intéressante , car ça permettrait de faire une de-tartreuse qui se loge dans le jet ski , enfaite pipe échappement démonté j'ai la place d'y passé un élément de 40cm sur 15 - 20 cm environ .

C'est pourquoi je pensai a la friteuse de chez gifi a 19€ aussi , placer sous la culasse vue que le moteur et un peut incliné , avec une petite bavette faite maison , elle récupère directement l'acide qui tombe a la sortie du circuit de refroidissement de l'échappement . https://www.gifi.fr/369883-friteuse-inox-3-l-homday.html

Philippe, vous avez vraiment de bonnes idées , la machine laver c'est une très bonne base .

Et justement pourquoi ne parlez-vous pas de récupérer la pompe aussi , ça n’irait pas la pompe , elle ne supporterait pas l'acide ?

Ça doit être tout en plastique dedans normalement ?

dimanche 07 avril 2019 14:30
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Oui, la pompe est en plastique mais l'axe semble en ferraille bien banale, à voir, qui ne tente rien...
En tout cas, je parlais cafetière parce que ça se trouve facilement en déchetterie, pour le lave-vaisselle, c'est parfois un peu plus difficile, il faut soudoyer l'agent, car théoriquement, on n'a pas le droit de récupérer en déchetterie, mais ils ne se gênent pas.
La pompe a des cosses très accessibles, le branchement de la bobine moteur n'est pas très protégée, à surveiller, mais tout est faisable, avec un peu d'époxy et du temps.
Il faut toujours récupérer avec les klikons qui servent au moins à la sécurité (102 ou 120° de mémoire pour le LV, Je ne sais plus pour la cafetière.
Quand à loger ça dans le jet-ski, hum, ça rouille, le système de chauffage LV, surtout si la résistance (blindée) est à l'extérieur, là, elle, c'est certain qu'elle rouillera., je crois, en tout cas, ça ne semble pas forcément résistant à l'eau de mer. A voir, vu le prix de la récupération...
La friteuse aussi, pourquoi pas? Comme je ne vois pas le moteur, la place chez vous, à l'atelier et vos possibilité intellectuello-mécaniques (la fameuse main gauche à cinq pouces...
Je n'ai utilisé que la cafetière et le système de chauffage LV, j'en avait des tonnes dans un précédent boulot...

dimanche 07 avril 2019 15:41
Missing
Think4k

Possibilité intellectuello-mécaniques ... je dois en avoir assez , de l’intelligence créative aussi ... : ) , du raisonnement logique et des compétences en électricité et du temps aussi ... , de l’outillage aussi cependant de la place dans mon garage et de l'argent un peu moins .

Je suis un adepte du bricolage et de la récup et du détournement d'utilisation des objets et composants que je trouves et achètes parfois .

Il existe les vide-greniers aussi des cafetières pour 2€ ça se trouve .

Mais assez parlé de moi , j'ai un jet que j'aimerai faire naviguer en juin : ) et les échanges que je peux faire sur se fil avec vous Philippe et d'autres m'apporte énormément de connaissances précieuses .

D'ailleurs je ferai bien l'expérience de la craie dans l'eau chaude a 90° sans acides , ont pourraient être surpris du résultat .

Ca se trouve l'eau chaude malgré sont apport de calcaires par elle mème, mais rien que pas ça température élevée pourrait être plus performant que l'acide sulfamique utilisé froid .

Par curiosité deux expériences de plus a faire , je regarderai peu être a les faire, mais depuis hier c'est la mise a l’arrêt de la recherche en herbe que je porte en moi pour le détartrage des moteurs .....

.....j'ai plus de craies pétard !!!

dimanche 07 avril 2019 16:21 *** Message modifié par son auteur ***
20150629_161711
Rigil

Que penser de ce produit qui semble compatible tous métaux ?
http://www.geb.fr/fr/fiche.php?n=3.24.191.513.349

dimanche 07 avril 2019 17:06 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
Think4k

Bien a en voir la fiche de sécurité ici
http://www.geb.fr/pdf/tech/S_FR_G62_DETARTRANT_EXPRESS.pdf
c'est de l'acide phosphorique mélangé avec un un acide 1-hydroxyéthane 1,1-diphosphonique qui est d’après wikipedia un bisphosphonate utilisé comme agent de chélation du calcium, dans le traitement de l'eau, les produits cosmétiques ou comme composé pharmacologique.

Le bidon de 5L coute entre 45 € et 47€ sur le net à savoir que je viens de commander 1L du phosphorique pour 17€ .

Le bidon de G62 fait 5 Litres avec un dosage à Plus ou moins 50% d'acide phosphorique c'est-à-dire qu'il en faut 2.5L pour en fabriquer .

17 x 2 = 34€ d'acide phosphorique pour le fabriquer et cela sans compter le prix de l'acide 1-hydroxyéthane 1,1-diphosphonique que j’ignore .

Donc d'un point de vue prix je dirais que c'est correct par contre pour l'utilisation en fin de cycle il faudrait beaucoup le diluer a l'eau pour tomber a 10 voir 5% d'acide phosphorique pour la solution finale prêt a être utilisé .

Voilà enfaite pour savoir tout sur un produit c'est facile , pas besoin d’être chimiste .

La fiche de sécurité et obligatoire pour chaque produit et elle est enfaite plus ou moins la recette .

De plus Wikipédia aide bien aussi pour avoir des infos sur les composants chimiques .

Les noms donnés au produit c'est que du marketing , ce qui ce trouve dedans sont connue et en vente plus au moins chez les droguistes .

Il devient alors souvent intéressant de fabriquer ces propres produits avec un peu de jugeote et on peut faire de grosse économie et au passage apprendre plein de choses et de ce temps avec internet et de bons camarades on en apprend tous les jours .

Et donc interaissant ... il neutralise ça avec du
Neutralisant GEB G70 qui est du PYROPHOSPHATE TETRAPOTASSIQUE ...Wikipédia ... Bon j’arrête la pour aujourd'hui ... .

En plus c'est la fin la ... j'ai plus de craies : )

dimanche 07 avril 2019 17:38 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
1
PhilGé

Le G62? j'en ai utilisé pas mal dans ma vie de plombier chauffagiste. Associé à une pompe à détartrer, ça fait des merveilles et aucun retour client.

dimanche 07 avril 2019 17:56
Missing
jeromef3

Pour les chauffagistes il s'agit d'une pompe de désembouage. Il n'y a pas de tartre à détartrer dans un circuit de radiateurs.

dimanche 07 avril 2019 18:16
Cormoran_ou_corbeau_des_mers
1
dimanche 07 avril 2019 19:07 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Je me suis mal exprimé et tu pinailles, Jérôme !

De toute façon, pour notre usage ou celui de Think et son moteur, il vaut mieux trouver une pompe à adapter sur une perceuse ou une pompe de LV si on fait bien attention au 230 volt.

dimanche 07 avril 2019 18:38
Missing
jeromef3

C'est vrai je pinaille. C'est parce que j'ai eu du mal a comprendre pour ma chaudière : il y a 4 actions de nettoyage
- désembouage du circuit d'eau chaude des radiateurs
- détartrage du serpentin ou de l'échangeur, coté eau chaude sanitaire
- nettoyage du foyer, en particulier le condenseur des chaudieres dans les chaudières à'condensation
... et détartrage du ballon d'eau chaude

dimanche 07 avril 2019 19:24
Cormoran_ou_corbeau_des_mers
Windy

Ah attention jeromef3!!!!! il y a deux anciens plombier chauffagiste sur le fil lol (je rigole)

dimanche 07 avril 2019 20:16
Missing
Think4k

Justement une pompe a détartrer, j'y ai pensé au départ , mais une pompe a détartrer au juste c'est quoi appart une pompe vide-cave avec palier inoxydable sans doute et une cuve et des tuyaux ( enfin je pense que c'est que cela ) , il y a mème pas de résistance pour faire chauffer l'acide enfin ça n'a pas l'aire de chauffer sur la plupart des pompes a détartrer que je vois a vendre plus de 500€ sur le net . Oo

Ça vaut entre 500 et 1200€ quand même , pétard ça ressemble a quoi au final une pompe vide cave en plastique cas vaut 50€ neuf , j'en ai une au garage et une cuve , ça ne coute rien de prendre un bidon .

Ça ne doit pas être compliqué a faire un dé-tartreuse artisanale et en plus qui chauffe... , ça marcherait encore mieux que celle du commerce .

En plus ça me servira pour ma maison ancienne après .

Je viens de lire certaines pompes de désembouage professionnel utilisent le principe air/eau par impulsion ça c'est intéressant par contre ... moi qui avait pensés peut être envoyer de l'aire au compresseur et faire des accoues avec une vanne manuel en sortie de pompe , je vois que çà existe déjà en plus sophistiqué pour les pro .

Mais oui , Philippe , je crois, ça va finir en pompe LV ou perceuse pour le besoin ça sera bien suffisant .

Je ne souhaite justement pas utilisé ma pompe vide cave , je préfère une pompe sans trop de pression, car l'acide chaud qui gicle ça peut être très dangereux .

Quand je ferai cela , lunette de protection masque et tout .

dimanche 07 avril 2019 20:03
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

"mais une pompe a détartrer au juste c'est quoi appart une pompe vide-cave avec palier inoxydable sans doute et une cuve et des tuyaux"...
Vivi, mais elle est prévue pour tourner de façon pro, donc pas d'emm..., fiable, les sécurités qui vont bien, le poids maîtrisé, les bons raccords, etc.
Et ça a un prix (même HT), je sais, j'ai donné...
Que l'on joue dans son garage, appentis avec un moteur pour le détartrer occasionnellement, pas de souci, mais si tu en faisais ton métier, là, tu serais obligé d'avoir la bonne pompe et donc de l'amortir (sous entendu, d'appliquer des prix conséquents aux clients).
Gare aux acides dits "doux" ça brûle et pique tout de même, l'acide sulfamique a été retiré de la vente au grand public parce qu'il jouait au khon avec...
L'acide phosphorique est dangereux car on le sent pas qu'il mord mais le phosphore peut créer des dommages corporels internes par migration à travers la peau ou les muqueuses, donc il faudrait idéalement un masque de la bonne catégorie (si tu étais pro) à cause des vapeurs d'acide tiède ou chaud.

dimanche 07 avril 2019 20:15
Cormoran_ou_corbeau_des_mers
Windy

Pour en revenir aux pompes à détartrer comme je n'en n'avait pas une trés grosse utilisation je les loué chez kiloumachin

dimanche 07 avril 2019 22:27
Cormoran_ou_corbeau_des_mers
Windy

doubon

dimanche 07 avril 2019 22:29 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Moi aussi pour beaucoup de matériel spécifique, je n'ai jamais été riche comme Crésus, Je louais chez Kilou aussi ou chez Pointé.
J'étais limite question volume de travail pour acheter, mais ça piquait les yeux quand je regardais le devis, alors j'ai préféré 0 immobilisation.

lundi 08 avril 2019 09:03
Missing
Think4k

Acide phosphorique reçu , sans intérêt personnel et que pour votre information , ce fournisseur mérite de travailler envoie rapide par transporteur privé , les produits sont emballés avec sécurité , carton bien scotché + bouteille , insérée en supplément dans une poche hermétique en plastique épais ( style sac de congélation, mais plus épais ) .

Bon alors voilà , je l'ai rangé bien sage en hauteur avec le sulfamique au garage , pas touche sans l’achat d'un masque et gant de la bonne catégorie .

La craie dans l'acide sulfamique froid a était contrôlé hier soir a 00h00 elle devait être a 0.5 - 0.6mm et ce matin a 10h00 elle ne semble pas avoir diminuée davantage .

Les expériences continuent , j’achète des craies , du saint Marc et vinaigre blanc aux courses dans le milieu de semaine .

J'ai hâte de plonger une craie dans l'eau chaude sans acide et dans le vinaigre blanc chaud pour constater les résultats .

lundi 08 avril 2019 12:01 *** Message modifié par son auteur ***
Cormoran_ou_corbeau_des_mers
Windy

Bonjour a tous
Et pourquoi pas avec celle a 85% qui elle est notée comme detartrant contrairement a celle a 75%.
https://www.mon-droguiste.com/boutique/recherche_resultats.cfm?code_lg=lg_fr&mot=Acide+phosphorique
Sinon oui, je confirme aussi c'est un bon fournisseur également sans intérêt pour moi

lundi 08 avril 2019 13:04
Missing
Think4k

@windy sans doute la différence de prix : ) car vu que pour le besoin il est nécessaire de le diluer a 5% , utiliser du 85% serait du gaspillage en termes de qualité de produit et d'argent .

Avec du 85% il serait nécessaire de le diluer plus donc cela ferait plus de solutions, mais en calculant bien d'un point de vue rendement quantité de solution a 5% et prix pour le besoin de le diluer a 5% ... bien le 85% est, je pense un mauvais choix stratégique économique .

lundi 08 avril 2019 13:37 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Je ne suis pas très fort en rapport et règle de trois (ben oui, ça existe des nuls en maths...) Je suis allergique, mais 1 litre à 10.75€ (75%) et l'autre à 16.85€ (85%), je prends le moins cher, de toute façon on s'en sert dilué donc ça ferait 10 litres à 7.5% pour 10.75€ d'un côté, de l'autre 10 litres à 8.5% pour 16.85€, c'est peanuts. Par contre, prix indicatifs, à partir de... et voir les FdP.
Le masque n'est nécessaire qu'en cas d’atmosphère confinée et non ventilée et de vapeurs chaudes, le nez dessus pendant longtemps.
Mais il vaut mieux prendre ses précautions avec ce genre d'acide apparemment innocent.

lundi 08 avril 2019 13:45
Missing
jeromef3

J'ai détartré à l'acide sulfamique moteur chaud en plein air et ça dégage beaucoup de gaz toxique, j'ai pris soin de ne pas respirer ça. C'est puissant et l'humain est fragile, les poumons en premier lieu

lundi 08 avril 2019 14:02
Missing
Think4k

Oui, la sécurité de soi et l'utilisation d’ÉPI est importantes quoi que on face et que l'on soit pro ou bricoleur .

Par humour d’exagération, je dirai pour le besoin présent :

Masque facial complet a cartouche antigaz , combinaison intégrale avec 5mm de plomb , Plus combi blanc a capuche pour dessus pour avoir l'aire d'un chimiste , plus gant fluo en plastique scotché au manche , plus imperméable jaune de marin pécheur épais et pour faire par-dessus tout un peu plus bonhomme prêt a l'apocalypse par-dessus tout ça ....... un gilet jaune .

et la c'est bon ça craint plus rien et il faut au moins cela

lundi 08 avril 2019 16:56 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
Think4k

Expérience craie de 10mm dans l'acide sulfamique non chauffé dosé a 50gr/L et a température ambiante du laboratoire clandestin : ) c'est a dire environ 10 a 15° pour la température d'eau en cette saison .

Résultat, il faut compter 7 a 8 jours et nuits comprises pour que la craie ne soit plus visible . Le rendement était d'environ -1 a -2mm par jour .

Résultat de 7 a 8 jours avec de l'acide froid en comparaison a 3h30 a 4H avec de l’acide chauffé a + 50° voir 70° par moment .

Le vinaigre blanc est acheté pour faire l’expérience suivante , tout comme le saint marc , cependant rupture de stock de craie au supermarché habituel .

A suivre ...

vendredi 12 avril 2019 16:05
Missing
1
Think4k

L’expérience Vinaigre blanc chauffé a était effectué cet après-midi et .....

Alors voici les circonstances de l’expérience les mème que pour l'acide sulfamique , récipient de thé de la mème marque posée sur une plancha thermostat 5 c'est a dire température du vinaigre blanc mesuré a la sonde entre 50 et 65° .
Il s’agit de vinaigre acheté en grande surface de marques " Mieuxa" les astucieux - inscription Vinaigre ménager 14° surpuissants ref CE 290-418-7

Mème volume de produitdans la boite de thé , le vinaigre blanc est non dilué et chauffé a 50° comme pour le sulfamique dosé a 50g/L .

Résultat ...... Durée de vie de la craie ... 2 minutes chrono , elle a réagi comme une aspirine effervescente et a totalement disparu en moins de 2mm , j'ai donc inséré le coquillage qui lui a était rongé complètement en 4H dont 2H récipient non chauffé .

J'ai constaté cependant que le vinaigre blanc attaqué le coquillage, mais cela sans l’attendrir comme du mouchoir papier mouillé ce que fessait le sulfamique.

Autres choses le vinaigre blanc a un énorme avantage , il ne génère quasiment aucune corrosion sur la boite de thé .

Après les expériences de cet âpre midi , je reste bouche B , je ne sais plus quoi dire n'y penser .

J'ai payé ce vinaigre blanc 14° N°CE 290-419-7 1€90L

Bernard 1968 , vous avez posé une question et je vous en laisse en juger d’après les dires des participants ainsi que mes expériences réalisées et résultats .

Je suis impatient de vos réactions, car actuellement , je suis plutôt dans le déni de mes résultats .

Le Vinaigre blanc a 50° comme il a attaqué la craie pétard et a une rapidité Oo

jeudi 18 avril 2019 18:04 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
brufan

ça vaut ce que ça vaut :
Plus par acquit de conscience qu'autre chose, il y a deux ans, j'avais fais chauffer 1 l de vinaigre 14° dans la bouilloire du bord qui était une peu entartrée. Après 5 minutes, j'ai versé le vinaigre chaud dans le préfiltre du moteur et j'ai laissé macérer le tout un bonne heure.
Lors de la remise en marche du moteur, celui-ci a craché quelques cristaux et un petit nuage d'eau blanchie. ça a donc fait quelque chose en une heure seulement. Je n'ai cependant jamais été voir quel était l'état de l'échangeur avant/après.
(rem : la bouilloire est ressortie comme neuve de l'opération...)

jeudi 18 avril 2019 19:16
Missing
Think4k

Je constate encore l’expérience avec le vinaigre blanc un phénomène ce produit , un dépôt calcaire se forme sur les bords de la boite thé , hors avec le sulfamique cela ne se produisait pas .

jeudi 18 avril 2019 18:53
Cormoran_ou_corbeau_des_mers
Windy

@Think4k
Trés instructif tes expériences et intéressantes.
Tu vas nous faire une conclusion? histoire de voir ce qui est le mieux pour nos bourriques
En attendant un grand merci.

jeudi 18 avril 2019 19:15 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
Think4k

Ma première conclusion Windy , c'est que si les chauffagistes utilisaient des pompes a détartré CHAUFFANTE avec du vinaigre blanc 14° par exemple cela maximiserait leurs rendements et efficacités tout en étant plus écologiste, car a mon avis le vinaigre blanc fait moins de mal dans la nature et station épuration que le chlorhydrique et sulfamique , surtout le sulfamique utilisé froid c'est pour moi d’après mes expériences comme envoyé du produit toxique dans les stations d’épuration voir la nature pour rien, car c'est très peu efficace , rappelez-vous il faut une semaine pour faire fondre la craie a froid avec le sulfamique et seulement 3h30 avec le sulfamique chaud et 2 minutes avec le vinaigre blanc 14° chauds .

Le sulfamique est par contre peut être plus efficace sur le tartre très dur de nos moteurs, mais faut-il arriver a le faire chauffer au moins 12h comme pour faire fondre un coquillage , hors en 4h le vinaigre blanc le dissous lui, mais ne l'attendri pas .

Il est possible que la solution soit d'attaquer le premier détartrage au vinaigre blanc de constater en observant la température motrice en navigation test par la suite ok , c'est ok ou pas ok , si cela n'est pas suffisant de continuer avec le sulfamique, mais alors la je suggérer de bien suivre les recommandations de Philippe, car si je vous montre, mais boite de Thé qui on servies a l’expérience sulfamique elles sont sacrément rouillées et cloquées par endroit .

L'acide citrique , lui pour moi ce n'est pas assez puissant pour nos tartes de moteur et mème chauffés .

Pour ma part , je commence avec la manière douce de la folie douce de toutes ces expériences , vinaigre blanc a 14° chauffés a la casserole ou avec un dispositif bricolé et inséré dans le circuit par contre le moyen ça ... après ça c'est la mise en oeuvre du détartrage spéciale Jet Ski , je suis en pleine réflexion de la mise en oeuvre .

Faut aussi ne pas oublier de faire la sieste pour que ça marche , pendant mes expériences , je l'ai faite donc surtout ne changeaient pas les paramètres hein : ) .

Je remercie tout le monde pour la participation à ce fil et aussi à son créateur Bernard1968 et une attention particulière pour Philippe .

Et... N'oubliez pas votre vinaigre blanc pour faire passer les éléphants dans les alpes comme Hannibal , pour info Hannibal était un taureau avec des grosses parties génitales , il a voulu sauter la clôture de barbelé dans les alpes et ces balles sont resté accroché depuis .... tout le monde l'appel : ) ::: Annie .

C'etait THINK pour les expériences sur les acides

jeudi 18 avril 2019 20:08
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Faire tout de même attention avec l'acide acétique (ou vinaigre, concentré ou pas), ça attaque beaucoup plus, c'est plus corrosif que l'acide sulfamique et il n'a pas la protection de l'acide phosphorique. Un métal ferreux ou non attaqué par l'acide acétique doit être soigneusement passivé et rincé puis protégé contre l'oxydation.

Il attaque aussi les caoutchoucs et certains polymères, et en tout cas, attaque sans problème les latex et caoutchoucs utilisés pour les élastiques.

Ton dépôt provient certainement d'impuretés dans la craie.
Un lien instructif pour les chimistes en herbe:
https://fr.wikisource.org/wiki/Le%C3%A7ons_%C3%A9l%C3%A9mentaires_de_chimie_agricole/Table_alphab%C3%A9tique
La fiche de l'acide acétique en PJ.

jeudi 18 avril 2019 20:11
Triskell
glloq

L'acide orthophosphorique c'est un triacide c'est ce que nous avions entre autre qui rentrait dans la composition des détartrants lorsque je bossais pour un labo . J'ai le souvenir d'une cliente qui avait tachée toutes ses tables inox avec de la saumure , on lui avait tous récupéré avec un de nos détartrant .

vendredi 19 avril 2019 01:45
_dsc6943
1
Bigjack

Bonjour à tous.
Ma contribution à ce très long post... Je pense que les dépôts dans nos moteurs ou échangeurs de chaleur ne sont pas ce que l'on appelle communément tartre, à savoir principalement du carbonate de calcium, mais plutôt des sulfates de calcium, de sodium ou de magnésium, voir des silicates.
Si le carbonate de calcium est facilement dissous par un acide quelconque (merci Think4k de nous l'avoir confirmer à nouveau avec tes boites de craies), c'est beaucoup moins le cas des sulfates et autres silicates.
Sur mon 2 GM20 Yanmar, j'avais tout de même laissé "macérer" 24h00 avec du vinaigre 14° il y a 2 ans.
Un démontage culasse ces dernières semaines a montré des conduits de réfrigération bouchés à 90%....
Un démontage régulier (fréquence ???) me semble nécessaire.

vendredi 19 avril 2019 02:40
Missing
Think4k

@BigJack , pour le sodium il y a pas de secret , l'eau chaude .
Alors eau ou acide l'importance c'est qu'il doit être chaud pour le sodium .

Mes expériences dévoilent que les acides utilisés froids c'est comme utiliser de la pisse , ça ne sert à rien .

D’où aussi l'importance que la solution stagne dans le circuit de refroidissement moteur , jusqu'en haut de la culasse, car si ça fait que passer ça sert a rien à moins que le moteur et le vinaigre soient chauffés en permanence, mais cela peut devenir vite complexe a mettre en ouvre.

Il faut que le circuit de refroidissement du moteur soit rempli et que l'acide stagne a l’intérieur sans vide d'air et qu'il soit vidangé , réchauffé et réinséré toutes les 30 min .

Pour les moteurs hors-bords , par exemple il faudrait des gros bidons d'huile remplis de vinaigre blanc 14° avec un feu a paélia dessous et fixer le moteur sur le bord et le faire tourner plonger dedans au ralenti toute la journée .

Cela ne sert a rien de laisser le vinaigre blanc froid macérer dans le moteur tout une nuit comme ça .

Chauffé ... chauffée ... Chauffée

Je n’ai pas fait l’expérience, mais j'irai presque a dire que dans nos plomberies l'eau chaude a 40° entartre et que l'eau chaude chauffée a 90° avec juste un citron ( citrique ) pour annulé son propre tarte ...détartre .

La température d'une solution aussi neutre soit elle augmente sont efficacité ... et cela pour tout résidu a nettoyé du temps ou j'étais apprenti pâtissier que ce soit caramel , graisse au début je passai des heures a la plonge a récupérer les casseroles et a enlevé le gras et j’utilisai énormément de produit et d'huile de coude et quand j'ai compris que l'eau brulante fessait a merveille , j'ai gagner 30min sur ma plonge , en effort et en produit .

Après réflexion de mes expériences si jetait encore dans la partie , j'inventerai des plonges avec des bacs chauffant pour faire tremper la vaisselle .

A mon avis c'est là même dans tout domaine . Du détartrage de moteur , jusqu’à la ménagère qui lave sont sol avec de l'eau froide ou de l'eau chaude , tout comme le plongeur .

La chaleur et un formidable accélérateur d'efficacité et cela mème sur la santé , je m'empresse donc me faire bronze un peu sur ma terrasse :)= .

Si vous avez un peu de votre trucs qui se trouve dans vos yamnar , je suis preneur par la poste pour faire des expériences .

vendredi 19 avril 2019 10:04 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

"Chauffé ... chauffée ... Chauffée" ou Chauffer ... chauffer ... Chauffer ??

Je sais, de petits soucis avec l'orthographe, mais c'est facile d'y remédier et c'est une chose que les correcteurs ne savent pas faire sauf si on active le correcteur grammatical. Et il va trouver toutes les erreurs, ça va fatiguer, donc on va le désactiver...

Une vieille règle de grammaire (elle est vieille celle-là, bien 50 ans !!!) dit que si on peu utiliser dans la phrase un verbe en "-ir" (comme mourir) ou un verbe du troisième groupe comme "vendre", on met "-er" à la fin du mot, si on ne peut pas, on met "-é", "-ée" ou "-ées" suivant le cas.
Le sens ne sera pas le même et ça se lit mieux, en plus c'est très facile à corriger, ça devient un exercice automatique.
Pareil pour les possessifs (son, sa, ses) qu'on confond avec le verbe être (sont).
Histoire de correction.
https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-57403.php

Sinon, la chaleur est le résultat d'une excitation des molécules d'un liquide, d'un gaz ou d'un solide, donc de tout corps qui s'échauffe. En s’excitant, elles tournent plus vite et donc activent ou amplifient les réactions (version simplifiée du "Parfait Petit Chimiste"). Le froid, à l'inverse fige les molécules.

Tes expérimentations sont un bon moyen pour ceux qui ne savent pas ou ne comprennent pas pourquoi il faut faire tourner et chauffer un moteur en circuit fermé pour accélérer le nettoyage ou le détartrage, c'est bien de l'avoir démontré et d'avoir passé du temps et de la craie pour expliquer la chose à ta façon. Et rassure-toi, il y a beaucoup de gens doués en orthographe qui ne connaissent pas ce principe de chauffer un mélange pour accélérer ses effets.

Maintenant, au boulot !! Ton moteur attend un moyen pour être détartré en profondeur sans le détruire ni être obligé de le démonter totalement.

vendredi 19 avril 2019 11:03
Missing
2
Think4k

Pour ce qui est de ma mauvaise orthographe Philippe , je ne peux rien y faire, car c'est comment dire ma bête noire ... pour le coup du chauffée ...chauffée ... chauffée au lieu de chauffé , j'y est pensés quoi 10sec après avoir édité le message ... c'est monté au cerveau et je me suis dit et ... Merde Vous pouvez pas savoir a quel point c'est épuisant a la longue pour moi de me corriger tout le temps et de me voir me reprocher mon mauvais orthographe et comme pour vous sans doute de me lire avec des fautes .

Le pire dans tout cela c'est que si je prends bien le temps de me relire , je l'ai corrige quasiment toutes mes fautes et cela sans correcteurs, mais ça me prends un temps fou, car j’écris des fautes quasiment a toutes les phrases si ce n'est pas les mots .

Je ne vous parle pas de quand je me mets à lire un livre , je suis incapable de me remémorer ce que je lis pour comprendre l'histoire tellement la lecture et l'orthographe me gonflent , je n’aime pas ça , je galère avec cela . La seul chose qui passe c'est les livres de développement personnel et en audio .

Ce que j'ai a un nom cela s'appela la dyslexie et c'est une maladie , les règles d'orthographe m’aideront peut être , mais me les rappeler me fait juste perdre confiance en moi et rappeler que je ne suis pas comme tout le monde .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dyslexie

Cela ne m'a pourtant pas empêchée de devenir informaticien spécialisé dans les télécommunications et de mème a un moment de ma vie de travailler pour la défense et d'autres gouvernement client de la boite pour laquelle je travaillai .

Je suis aujourd'hui sans emploi et en situation de handicap voilà pourquoi j'ai le temps de faire tout cela .

Comme disait un certain hacker dans un film : Moi je parle et écris correctement qu'une langue 1011011100 est avec cela je te vole ton argent .

Confiance qui je l’espère reviendra en réussissant a détartrer mon moteur dans l'attente je vous dispenserai un temps de mes fautes .
Think

vendredi 19 avril 2019 12:34 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

MP...
Et pour mettre les pendules à l'heure par rapport à nos censeurs, ne t'inquiète pas, ce n'était absolument pas une remarque personnelle ni une attaque ! Chacun a ses préférences, ses aises, ses bêtes noires.

vendredi 19 avril 2019 12:37
Missing
Think4k

Phllippe , je sais que j'ai réussi à me faire un bon camarade et cela se ressent tout au long du fil , nous sommes sur la même longueur d'onde sur beaucoup de choses . Merci de ton MP . Think

vendredi 19 avril 2019 13:33 *** Message modifié par son auteur ***
Pavillonbleuocc
1
a_guy

Donc on peut conclure que si le vinaigre chaud fait fondre la craie, il a aussi tendance à agréger les liens !!!

C'est plus de la chimie c'est de l'alchimie !

vendredi 19 avril 2019 15:45 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

... sur ces bonnes paroles, je crois que je vais aller me coucher, moi !

vendredi 19 avril 2019 18:35
Missing
Think4k

Bien moi , je viens de me couper les cheveux tout seul aux ciseaux a l'instant avec la technique des deux doigts et ça marche bien , j'ai fait des économies avec ça ... ça fait des années je vais plus chez le coiffeur et ça me fait faire de sacrées économies .

Pour les esprits mal placés les deux doigts c'est pas dans le cul hein !!! L’alchimie ça as des limites : ) .

vendredi 19 avril 2019 19:09 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
jeromef3

Bonjour, je ne vois pas où vous allez.
On travaille a l'acide sulfamique, à chaud, en circuit fermé, 50 à 80g par litre d'eau, en récupérant le liquide en sortie d'échappement, moteur tournant et liquide circulant à l'aide d'une pompe séparée de préférence et on gère la température de l'eau en sortie de façon a pouvoir faire durer le traitement sans surchauffer.
Si on a utilisé la pompe et son vieux rouet, on met un neuf après traitement.
C'est tout ce qu'il faut savoir.

vendredi 19 avril 2019 20:06
Missing
Think4k

En bas la boite de thé de l’expérience vinaigre blanc non rincé et en haut celle non rincée de l'acide sulfamique .

Pour ma part , j'utiliserai du vinaigre blanc a 14° pour dégrossir , il a démontré que chauffé pour le calcaire voir mème très dur il est bien plus rapide , efficace et surtout bien moins corrosif , il est mème moins que l'acide citrique qui lui ne fait quasiment rien comparé aux deux autres concurrents .

Je rincerai et j'utiliserai le sulfamique ensuite, car d’après mes expériences , il a la qualité de ramollir la corrosion et surtout de l'absorber contrairement au vinaigre blanc qui lui fait beaucoup de dépôt .

Donc dans mon détartrage pas de jaloux , j’utiliserai les deux , l'un après l'autre , le vinaigre blanc 3h et le sulfamique 12h et les deux seront chauffés, car c'est pour moi le paramètre le plus important .

Ensuite un rinçage et un cycle de 1h au Saint marc 200gr/l puis rinçage et un cycle de 30min au phosphorique a 5% et rinçage .

Tout ce qui faut savoir ... les détails sont importants , il ne faut pas allée plus vite que la musique , je suggère de bien regarder la photo de la boite de thé du sulfamique , pour ceux qui s'amuse a passé du DKL4 ou du sulfamique sans passiver , si un jour l'eau passe dans l'huile , pour ma part mon joint de culasse sur mon moteur a une distance de 5mm , je donne donc pas 2 ans a celui qui ne passive pas ... pour ..... démonter .

Voilà , ma participation sur se forum a se sujet ce termine et j’espère que mes expériences auront appris des choses aux membres tout autant que cela a était le cas pour moi .

mercredi 24 avril 2019 17:58
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

Peux-tu préciser qui est qui, car lorsqu'on agrandit la vignette pour l'afficher dans un onglet, elle tourne et au lieu d'avoir deux boites l'une sur l'autre, elles sont l'une à côté de l'autre. Et en même temps donc de préciser l'acide de gauche et celui de droite.
Pour ma part, si je soupçonne avoir un joint caoutchouc (pas en polymère mais un joint noir qui ressemble à un joint caoutchouc), pour éviter qu'il ne durcisse plus, je préfère le sulfamique à l'acide acétique (vinaigre).
Mais dans ou sur un moteur, il y a peu de joints à base de caoutchouc maintenant, donc...

jeudi 25 avril 2019 10:57
Missing
Think4k

À droite la plus rouillée le sulfamique et a gauche le vinaigre blanc .

jeudi 25 avril 2019 12:35 *** Message modifié par son auteur ***
Nam_that
matelot@19001

Mais tes boîtes de thé sont en tôle d'acier étamé ( "fer blanc" ) non ?
Ca ne dit pas grand chose sur l'intérieur de nos moteurs.

jeudi 25 avril 2019 13:17
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilGé

C'est vrai, mais je crois que l'essentiel de Think était de valider la durée et l'action de tel ou tel acide sur un calcaire connu (en l’occurrence, ici , de la craie d'écolier) à telle ou telle température (acide +/- chaud) plus que l'état de surface du métal après action car le métal utilisé n'est absolument pas le même que celui d'un moteur (en général, fonte d'acier ou aluminium).

C'est donc logique qu'une boite de thé (vert en plus) fabriquée en fer blanc simplement vernis pour la protéger modérément réagisse de cette façon à un acide même doux.

jeudi 25 avril 2019 15:33
Missing
Think4k

Et aussi de valider la présence d'un véritable abus de la part des fabricants de produits qui se cachent derrière des noms commerciaux et mots affichés sur les emballages qui leur permettent de faire des marges exorbitantes et exubérantes , du vrai foutage de gueule en direct sur les étalages .

Cela s'est encore vérifié quand j'ai acheté le vinaigre blanc à 14° .

La bouteille d'un litre a 1€90 et 1m plus loin sur le mème linaire , un petit flacon de la mème marque de 25cl avec écris détartrant puissant pour fer a repassé marqué a l’arrière contenance 100% de vinaigre blanc 14° mème ref ... prix 2€40 .

Il écriraient je t’arnaque pauvre idiot sur le flacon ça serait pareil .

Je parle encore du DKL4 et du prix du sulfamique enfin bref ...

Les ménagères et consommateurs en général ignorants qui font leurs courses de belles poules aux œufs d'or , vaches a lait qui profite a tout se marketing insupportable .

jeudi 25 avril 2019 20:30

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums