Tous les forums > Forums techniques > Infos sur la ciguatera

Infos sur la ciguatera

Les mers tropicales sont pleines de poissons, ce serait un jeu d'en manger tous les jours (si on savait pêcher) mais il y a une toxine qui gâte l'affaire : la ciguatera.

Cékoidon ?

infos sur la ciguaterainfos sur la ciguate (...)

Liste des contributions

---

Détection de la ciguatera
A toutes fins utiles, et sans essai de ma part (je ne navigue qu'en Méditerranée...pour l'instant?)je vous signale un truc, proposé par
Cyriaque Loeffel,circumnavigateur solitaire pendant 3 ans, et sujet d'un reportage dans V&V de Septembre 2001.
D'après lui, afin de savoir si un poisson à la gratte (nom familier de la ciguatera, le poisson infecté se "grattant" sur les patates de corail), il faut gouter son foie : s'il pique, le poisson n'est pas comestible.
Ceci dit, et même si le foie ne pique pas, la prudence recommande sans doute de commencer par manger un petit morceau du magnifique poisson que l'on vient de pêcher: sur ce point, je partage l'opinion avisée de Patrick.
Dans un autre ordre d'idée, autre truc proposé par ce marin: l'utilisation d'un dé à coudre d'alcool à 90° versé dans 50 litres de GO serait un bactéricide aussi efficace que les couteux produits proposés dans le commerce! Why not?

Enfin, vraiment bravo pour votre site que j'ai découvert tout récemment (encart pub sur le site du Salon de Cap d'Agde où je comptais me rendre).
Sujets abordés, qualité de rédaction, ambiance sympa, ...un must!
Salut à tous les marin(e)s ! Peut-être @+.
Philippe

vendredi 09 novembre 2001 20:47
---

Re: Detection de la Ciguareta
Detection de la Ciguareta :
Interessant, cette information sur la ciguareta et le truc propose par Philippe.
Il dit: l'utilisation d'un dé à coudre d'alcool à 90° versé dans 50 litres de GO serait un bactéricide aussi efficace que les couteux produits proposés dans le commerce.
Qu'est-ce, les litres de GO ?
Cela fait beaucoup 50 litres !
Comment utiliser cela avec le poisson ?

Gauthier SUBLETT
gsublett@free.fr

dimanche 11 novembre 2001 13:29
---

Bactéricide
Le truc cité par Philippe:
un dé à coudre d'alcool à 90° pour 50 litres de gasoil est super interessant si cela marche vraiment. Tous les navigateur au long cours vont en avoir besoin car on ramasse souvent n'importe quoi comme carburant dans certains pays. Le développement des bactéries dans le gasoil a mis en panne plus d'un moteur de voilier que nous avons rencontrés en formant une mélasse qui bouche les tuyauteries et l'injection ???
Quelqu'un peut il confirmer ce truc génial.
Merci

lundi 12 novembre 2001 14:24
---

Moteur alcoolique....

Quelle est l'économie à faire en suivant une recette de grand-mère incertaine que personne ne pourra objectivement garantir ? Si vraiment il y a un risque de colmatage, le jeu en vaut-il la chandelle ?
L'additif anti-algue pour fuel coûte environ 10 centimes par litre de fuel, soit 2% du prix du fuel ! Comme il est concentré à 1/1000, même pour 5.000 litres de fuel, cela fait ne fait qu'un bidon de 5 litres à mettre dans un coffre !
C'est vrai que le litre d'additif _semble_ cher (100F environ) mais il y en a pour 1000 litres à traiter, alors...

lundi 12 novembre 2001 14:38
---

les fourmis
On m'a toujours dit de poser un bout de poisson par terre, si les fourmis n'en veulent pas, c'est que le poisson est atteint. Bien sur il n'y a pas toujours de fourmis sur un bateau. De maniere generale, les petits poissons ne sont jamais atteints, par contre les predateurs comme le barracuda sont souvent malades.

mardi 26 février 2002 03:05
---

La cigue
Un poisson n'est pas malade de la ciguatera. C'est le mammifère qui le mange qui devient malade. Un très petit barracuda ne présente pas, à mes yeux, un risque substantiel. A Anguilla, les gars disent, si tu as pêché un barracuda, petit ou gros, et tu ne veux pas le manger, tu nous l'amène, on s'en occupe. Moi je ne sais pas s'il y a une question de tolérance ou d'accoutumance et je rejette (à moins que je ne sois en chemin pour Anguilla!) le barracuda trop gros qui a mordu à la ligne.

De même, le thazar a mauvaise réputation. Mais j'en ai fait passer quelques uns par le fond de mon estomac (et pas que le mien) et je n'ai pas encore de pustules vertes partout. En fait le "bon" poisson ici est le "poisson rouge", un peu comme en Martinique. Lorsque j'entends ça, j'ai l'impression qu'il s'agit de poissons rouges à mettre en aquarium mais en fait c'est le red snapper, etc, poissons très "commerciaux" qui se vendent bien aux restaurants qui assurent les moyens d'existence des pêcheurs. Les carangues ne sont pas mieux considérées - elles ne sont pas rouges !

Il y a un laboratoire qui avait annoncé la commercialisation de tests pour identifier les poissons ciguatériques. Probablement une arnaque de plus qui cherche à tirer parti de nos frayeurs et besoins de sécurité ... Quelqu'un a-t-il des infos sur ce test ?

Bonne mer
R.

vendredi 01 mars 2002 15:51
---

test
Merci pour la correction! pour les poissons rouges quand j'étais petit je n'avais le droit de ne pêcher que cela, des soleils ou ce genre de trucs. Il y avait un test qui a été retiré du marché car peu fiable, c'est ce test qui a été remplacé par ciga-check, un peu moins cher,5000cfp, 250f je crois, mais 250 francs par poisson. Il y a un bon article sur http://www.awigp.com/Articles/Ciguatera/
Au revoir

dimanche 03 mars 2002 13:02
---

un peu plus sur les traitements.
Il y a différentes toxines responsable de la gratte :
- ciguatoxine ; plus de 25 formes différentes ce qui compliquent la mise au point de tests fiables
Les doses toxiques sont très faibles de l'ordre quelques nanogrammes / kg, ce qui explique qu'il ait fallu beaucoup de temps pour identifier les différentes sous-toxines.
- il y en a d'autres, qui donnent à peu près les mêmes symptomes comme la scaritoxine très proche de la cigatoxine, la palytoxine, la tétrodotoxine, mais peu importe (ca exlique quand même un peu la difficulté de faire des tests rapides pas chers et fiables).

Ces toxines viennent faire joujou avec les canaux sodium rapide. On en reparlera, mais c'est un truc moléculaire super compliqué mais qu'il y a partout alors c'est pou cela que les signes sont multiples.

Les symptomes sont plus ou moins dépendants de la dose de toxine ingérée avec une latence (temps entre l'ingestion et le début des troubles) de 2 à 12 heures. On peut retrouver plus ou mopins chacun de ces signes associées ou non. Classiquement, il n'y a pas de fièvre.
- prurit ("gratouille") de plusieurs jours (2 jours)

- signes gastro-intestinaux : diarrhée, crampes, vomissements.

Ces deux premiers signes diminuent spontanément en deux trois jours mais sont relayés par les signes suivants.
- signes neurologiques (par atteinte des nerfs, en fait c'est un peu comme si les nerfs faisaient n'importe quoi) : paresthésies (sensations de fourmillements, de picotements autour de la bouche, paume des mains, plante des pieds) ; dysesthésies (sensations douloureuses fulgurantes) à type de brulures, de décharges électriques ...; douleurs musculaires articulaires, parésie (diminution de la force d'un ou plusieurs membres), convulsions, vertiges.

- signes cardio-vasculaires : peuvent entrainer la mort ...Là, c'est le coeur qui ne marche pas bien, avec souvent une bradycardie (diminution du pouls < 50 battements par minute) et hypotension (pas beaucoup de pression dans les artères) avec une maxima < 10. Ca peut entrainer un chac cardiogénique c'est à dire une diminution de l'afflux de sang dans les organes qui vont donc souffrir (foie, rein, cerveau).
Bon, ca se voit pas souvent quand même ... et on voit bien que le malade n'est vraiment pas bien du tout (coma).
- fatigue intense, froid, sueurs
- diminution du volume d'urine (oligurie : on pisse peu), peut être en rapport avec un état de choc.
- réactions cutanées (urticaire, rougeurs diverses)

La plupart du temps la gratte et les diverses signes disparaissent rapidement. Peuvent persister pendant plus longtemps (un mois voire plus) une grande fatigue et des picotements, dysesthésies etc.

C'est pas super comme maladie.

Le traitement.

Pour l'instant pas de traitement spécifique, ce qui veut dire qu'on essaye de soigner tous les signes les uns après les autres :
- pour la gratte : antihistaminiques H1 (c'est à dire, Zyrtec, polaramine, clarytine, etc),Quand les gratouilles sont trop atroces, on peut essayer les pommades aux corticoïdes, les gels à la lydocaïne (surtout au niveau des muqueuses). A savoir que ces gels il ne faut pas en abuser mais que c'est pas mal pour les aphtes et les hémorroïdes ...

- diarrhée et vomissements : elles peuvent être tellement importantes qu'elles entrainent une déshydratation. Pour les combattres : smecta, imodium. Pour les vomissements primpéran (le mieux dans ce cas c'est en piqure intra-musculaire). Pour les crampes : spasfon et antidouleurs type paracétamol (doliprane, dafalgan etc).
La réhydratation doit être entreprise tôt, avant qu'il y ait une véritable déshydratation (yeux secs, elasticité de la peau diminuée, cerne) par réhydratation orale (emmener soit le guide de l'oms avec les doses de sucres sels minéraux soit des préparations toutes faites pour bébé adiaril, ges45 etc).

Les autres signes se soignent à l'hôpital. De toute façon, il parait opportun de se rapprocher rapidement d'un centre hospitalier dès les premiers signes.

- troubles neurologiques :
Les traitements sont tatonnants, pas de miracle à attendre.
On essaye :
vitaminothérapie B (les déficits en vitamine B qu'on retrouve surtout chez les alcooliques donnent des troubles neurologiques similaires),
colchicine + corticoïdes forte dose
Neuroleptiques + aspirine pour diminuer les formes longue durée
antidépresseurs tricycliques (laroxyl) qui ont un effet bénéfique à moyen et à long terme. On peut avoir ces médicaments à bord, mais ils sont pas très facile à manier, il faut savoir adapter les doses et surtout ils peuvent ensuquer un peu, surtout au début. Donc, éviter l'auto-médication au début en tout cas.

- formes graves (neurologiques et cardio vasculaires)---> hôpital !!!!
le gluconate de calcium : il a un effet de stabilisation des membranes cellulaires (en fait la toxine ouvre des portes dans les cellules cardiques, musculaires et nerveuses des troubles de l'équilibre entre les différents ions ce qui comme conséquence d'activer ou désactiver leur action genre tel nerf qui s'active et on a mal, telle cellule cardique qui ne se contracte plus ...)
- le mannitol 20 % utilisé dans les formes neurologiques graves. On ne sait pas trop comment ca marche mais c'est assez efficace avec une diminution des troubles sensoriels en 10 minutes en moyenne et disparition en 12 heures(c'est un peu comme si l'on évitait que le cerveau devienne une soupe d'ions qui font faire n'importe quoi aux neurones, épilepsie et j'en passe).
- perfusion, hydratation, tonicardiaques etc pour les troubles du coeur.
On peut ajouter les inhibiteurs calciques qui sont couramment employés pour lutter conter l'hypertension et qui aurait des effets thérapeutiques sur les troubles neurologiques.

La prévention

ben y a pas trop grand chose. Les kits ne sont pas encore super fiables et coûtent chers.
Faut demander aux pécheurs... les espèces concernées sont les espèces coralliennes ou de récifs, jamais les espèces pélagiques. Faut pas manger les trop gros poissons, et comme dit dans l'article, éviter tête viscère etc.
Le coup des fourmis ou des insectes c'est pipo, pareil pour la pièce d'argent qui doit faire une réaction au contact du poison.
Le mieux ca serait d'avoir des souris et de leur injecter un broyat de poisson mélangé à de l'éthanol etc Conservation 12 heures à -20°filtration centrifugation etc etc etc et injection dans le bide de la petite bête. Si elle ne meurt pas on peut y aller !!!

On évitera après une infection bénigne de remanger des poissons et des crustacés pendant un ou deux mois et de boire de l'alcool. Ca augmenterait le risque de troubles neurologiques.

Sinon on peut avoir en Europe des gratouilles en mangeant certains poissons dits histamino-libérateurs comme la raie surtout si elle est moyen fraiche (pas pourrie j'ai dit ! juste sortie de l'eau depuis quelques heures) qui contient une substance qui libère l'histamine (que ça ça fait gratter) et d'autres ou les vrais réactions allergiques à certains poissons. C'est pas la ciguatera mais ca peut quand même être dangereux (surtout pour les vraies allergies ou chez les patients atteints de mastocytoses mais en général ceux là ils le savent).

J'espère avoir que cette longue contribution vous aura un peu éclairé.

Salutations marines.

dimanche 25 mai 2003 16:50
---

Les Fourmis...
Salut tous le monde.
Je suis né en Nlle Calédonie et j'y vis depuis 32ans. La plupart de mes connaissances utilisent le truc des fourmis notament mes parents. Je n'ai jamais eu la gratte, je connais pourtant pas mal de gens qui l'on attrapé en mangeant n'importe quoi. Comme je le dis plus haut mes parent on toujours mis le foie du poisson aux fourmis. Ci celui-ci reste intacte... alors jetez votre poisson, il est gratteux.
Un beau jour une emission TV expliquais que le test du foie au fourmis était totalement faux, qu'il ne falait pas s'y fier. Depuis ce jour mon père à décidé de ne plus utiliser le test des fourmis pour detecter, la gratte.
1 mois plus tard mes parents sont tombés malades... je vous laisse deviner de quoi...
Depuis j'utilise toujours ce test, même pour les poissons a risque comme les Mérous et autres Loches (voir photo) allant jusqu'a 20Kg.

lundi 14 février 2005 08:19
---

Test cigua
Voir sur http://www.cigua.com/
US$ 24.99 pour un pack de 3 tests.

lundi 26 mai 2003 12:48
---

cigua (suite)

un grand merçi à VIN'Z pour sa contribution , très complète sur le sujet.
Un forum comme ça c'est super
Mes amitiés à tous.

christian.

vendredi 13 juin 2003 11:41
---

Contrib de win'z
Merçi à Win'z pour son éclairage, c'est toujours plus rassurant de se baser sur des certitudes scientifiques que sur des méthodes placébo limite superstitieuses. On moins on connait les risques réels et les moyens de les diminuer, ça empêchera pas les bonnes bouffes, surtout pas!

vendredi 13 juin 2003 20:53
---

ciguatera
a win'z
tres bien documenté.j'ai notion d'un cas aux canaries (recent)apres ingestion de baliste,on ne peut plus se fier a personne. pour ceux que cela interresse avec d'autres infos sur les betes de la mer: perso.wanadoo.fr/aresub/medecinesubaquatique/ dangersfaune/ciguatera/clin/clin.htm
a ne pas manquer
bye
olivier

mardi 01 juillet 2003 11:50
---

à Olivier
Dommage le lien ne fonctionne pas chez Wanadoo
à manquer !!

mardi 01 juillet 2003 12:40
---

cig nouveau lien
à j et b:

perso.wanadoo.fr/aresub/

ou par google aresub et tu l'auras

olivier

mardi 01 juillet 2003 13:10
Missing
memestra

ciguatéra - petits complements
Merci à Vin'z qui a tout dit.
Juste quelques petits trucs à rajouter:

Le symptome tres caracteristique de la gratte, permettant notamment de la distinguer d'intoxications à d'autres toxines marines ou histaminergiques: la sensation de brulure au froid (eau/air frais sur la peau, boissons fraiches au niveau de l'oesophage...)

Le test du foie du poisson au contact des levres ou de la langue provoquant des picotements ne marche bien que sur les personnes ayant deja contracté une bonne gratte (toujours en avoir une sous la main!). Ceci car la toxine s'élimine tres lentement: la personne en ayant deja eu une dose y devient donc plus sensible. Ce qui explique aussi (en partie), qu'en cas d'ingestion d'un meme poisson, certaines personnes partent à l'hopital alors que d'autres n'ont rien.

Dans les mois qui suivent une gratte, l'ingestion d'alcool, de cacahuetes, noisettes fait en effet réapparaitre les symptomes neurologiques. Idem avec les proteines de poissons pourtant sains (thon ou autres poissons non coralliens en boite).

Concernant les poissons rouges : ???... le red bass (ou "anglais" en calédonie) est fortement reputé pour etre tres gratteux, par exemple.

Pour finir, sur les remedes, officiellement en tout cas (dans la medecine occidentale) il n'y en a pas, à part les traitements symptomatiques. Le mannitol ne marche qu'en intraveineuse (easy en haute mer) et que s'il est administré dans les 1ers jours de l'intoxication, et encore... Le soulagement ne semble que ponctuel, lors de l'administration; et une etude clinique recente, réalisée en double aveugle, conclut qu'il n'apporte pas plus de benefice qu'une solution isotonique de NaCl : étude à prendre cependant avec des pincettes, comme toutes les études cliniques concernant la gratte, car forcement il est delicat de comparer des personnes intoxiquées entre elles puisqu'elles n'ont pas les memes antécédents vis-à-vis de la toxine, n'ont pas la meme sensibilité individuelle, n'ont pas ingéré la meme dose -selon les appetits- ni meme le meme poisson, et ne sont pas prises au meme temps apres l'ingestion etc.

Sur de nombreuses iles du Pacifique, les locaux ne semblent pas génés à l'idée de manger une grosse carangue (mais ne mangent jamais l'anglais). Beaucoup usent de remedes traditionnels (gardés secrets) à base de plantes. Détiennent-ils le remede miracle? (je bosse là-dessus, je vous tiens au courant).
L'une de leur recette consiste à se purger à l'eau de mer dès les 1ers symptomes (en restant dans l'eau jusqu'à la taille)... diarrhée profuse ... Simple élimination précoce de la toxine?... Peut-etre pas seulement : l'eau de mer et notre mannitol se basent peut-etre sur le meme principe: à l'echellon cellulaire, le mannitol hypertonique fait sortir des cellules l'eau qui y est entrée en excès (suite à l'entrée de sodium que provoque la toxine au niveau des cellules excitables).
Boire de l'eau de mer en mer, ça c'est toujours possible. Mais peut-etre faudrait-il la prendre en IV?? (dès que j'ai la gratte je teste -par voie orale, je vous tiens au courant).

vendredi 25 juillet 2003 07:26
---

La gratte aux Antilles

QQ infos pratiques :

je connais pas mal de personnes qui l ont eu.
Il y a meme eu des morts.
Un mariage aux saintes a fini au CHU de PTP cause barracuda pourtant testé (avec les fourmis)
Une collegue l a ramené d une balade (en avion) à St Domingue (Gros poisson au restau !) et c est moi qui l ai detecté grace à ses allergies aux douches et aux produits de la mer (les toubib metro ne connaissent pas, seul un service specialisé de CHU connait)

Ma pratique :
Aux Antilles : frontiere Nord/Sud de la Gwada :
Sud : peu de risque
Nord : gros risque

J ai des livres avec toutes les especes de poissons et au fur et à mesure des articles et decouvertes, je note ceux à risque (Barra, Nassau Grouper ...) car au sein d une meme espece, certain l ont et d autre pas.

Je reste tres prudent car ai mangé des centaines de poissons pendant des années et espere bien continuer longtemps ...

Conclusion : Vive le thon, vive le Soleil, vive les Langoustes et le Sud des petites Antilles !

Bon App ...

vendredi 25 juillet 2003 13:05
---

la gratte
J'ai passé de nbx années en polynésie et n'est vu qu'une seule fois la gratte suite a un BBQ sur une plage aux marquises.
Le poisson était du thon et tazar.
Pourtant les gens du cru disent que les poissons de haute mer sont peu atteint.
Eviter les poissons de lagons type perroquets.
Un truc de vieux marin, qui embarquait a bord des chats. Si le chat ne mange pas le poisson, c'est que la bête est mauvaise. Le poisson, pas le chat.

Un toubib des iles Hawai aurait mis au point un test de dépistage. Mais a quel prix !

mercredi 07 janvier 2004 20:08
Missing
(JOY)

un truc qui semble marcher
En Novelle-Calédonie, c'est justement le perroquet qui est indemne et que l'on peut consommer sans restriction ! Les tazards au-desssu de 5 kg sont potentiellement dagereux, jamais le thon, l'anglais tout le temps, bref, difficile de pêcher sans bouquin ou vieux marin à bord. Un truc qui m'a été donné et est utilisé par pas mal de monde : quand vous attrapez votre poisson, coupez-lui la queue et laissez "pisser" le sang dehors. La mort est rapide, et la towine semble s'évacuer : en tout cas, de vieilles carangues énormes et des anglais sont consommés sans risque ainsi. Pas évident à faire car cela semble barbare, mais finalement, le poisson meurt très vite, doit moins stresser (ce qui dégrade le goût de la chair) qu'avec les coups de massue sur la tête et si en plus on évite la gratte, tout est gagné !

jeudi 08 janvier 2004 00:50
Avatar
CERIGO

OH jolie JOY, dites-moi ce que vous êtes devenue après Nouméa.

samedi 07 octobre 2017 16:00
---

en anglais 500 especes reportees
d'apres mon experience personelle certaines especes sont toxiques dans certains endroits et pas dans d'autres
et si on pense que la toxicite augmente selon la position dans la chaine alimentaire il vaudrait mieux manger des petits poissons!
si l'on suspecte ces symptomes vu que vous serez pres des coraux donc pas trop loin de la terre aller a l'hopital le plus proche pour au pire un support respiratoire, et au moins pire etre rassure.
Ciguatera Poisoning
Ciguatera fish poisoning is caused by a toxin from a dinoflagellate plankton that is concentrated up the food chain. The specific toxic plankton is not always present so whether a fish will be toxic or not varies with time. Free swimming pelagic fishes aren't a problem, but those that feed on reef fish may be, if the plankton is present. Symptoms begin between 2 and 30 hrs. after ingestion, (average around 6 hrs) and in 2/3 of people begin with vomiting and/or diarrhea. This is actually beneficial in that it helps your body clear itself of the toxin. This is followed by the nerve symptoms, e.g. sensory changes, weakness, burning sensations, muscle aches. There may be the peculiarity of hot objects feeling cold and vice versa. Neurologic symptoms can be severe. Fortunately it is not as often fatal as it used to be. Fatalities occur due to respiratory failure. Adequate medical care can support breathing until symptoms subside. This is probably why there have been no documented ciguatera deaths in the U.S.A..
Treatment is usually supportive. IV mannitol has been found to reduce neurologic and muscular symptoms but not affect the GI symptoms. It is self-limited, but can take months or even years before all symptoms resolve. Usually, however, the symptoms subside over several days.
Moral: Eat lower on the food chain and/or get local knowledge. There is now a test kit (CiguaCheck) that is available for home use, but I've no experience with it.
There are folk tests for Ciguatera, but they're probably all useless. This is similar to the various 'tests' for poisonous mushrooms that are known to be useless. In any event, supposedly 'natives', (I know not where), have noted that if the fish is cooked with coconut, the coconut will turn black if the fish is toxic. (Source: "Michael on s/v Lookfar" in Cruising World, Feb. 2000, pg. 8) Some believe that if the fish is cooked with silver, the silver will turn black in the presence of poison. This is known not to be reliable. Yet, there you are, use these 'tests' at your own risk. I wouldn't trust them.
Over 500 species have been reported toxic at one time or other. Here's a list of those most commonly affected.
Most Common:
Sea Bass, especially. Grouper, Snapper, Jack, Barracuda, Moray Eel
Less Common:
Parrotfish, Surgeonfish, Triggerfish, Filefish, Porgie

lundi 02 février 2004 18:21
Avatar_heo
aroc

si je ne me trompe,
je n'ai pas vu dans ce fil pourtant trés complet le sujet de l'accumulation des toxines. On peut attraper la cigatéra en mangeant des petits poissons, jusqu'a ce que que le seuil d'intolérance de notre organisme soit atteint. Amah il faut faire confiance aux pêcheurs locaux quand aux espèces, puis faire les tests lus ici, et aussi celui du foie qui flotte et du foie qui coule (qui coule c'est bon, qui flotte c'est dangereux) , bref tout ce qu'on veut pour limiter les risques, sachant qu'il en reste quand même.
bon appétit à tous
Alex

dimanche 10 décembre 2006 19:50
Missing
JPD

bonjour
je lis diverses recommandations qui sont vraiment pas indiquées du tout et relèvent de la croyance populaire non validée non vérifiée.
AUCUN des tests suivant n'est reconnu comme valable et ne peut donc pas raisonnablement être recommandé (ou alors il faut le dire clairement, nominativement et non anonymement, en acceptant d'engager sa responsabilité):
- faire goûter à un autre animal
- voir le comportements des mouches
- faire saigner les poissons (comme lu plus haut)

Pour les tests biologiques in vitro (test de laboratoire) il faut oublier là aussi. Aucun n'est fiable et les méthodes analytiques déployés dans les laboratoires spécialisés sont hors d'atteinte du vulgum pecus (prix des réactifs équipement et compétences requises).

Quand à la limitation géographique est elle aussi sujette à caution notamment depuis plusieurs publications très officielles du ministère de l'agriculture et de la pêche

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/BEP-mg-BE56_cle4cd259.pdf

http://daaf971.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/BVS_2013-03_Ciguatera_cle45d7a7.pdf

On notera qu'en 2013 plusieurs cas ont été décrits en Martinique Sud, région habituellement considérée comme indemne. Il s'agissait de consommation de carangues et congre achetées auprès de pêcheurs locaux.

samedi 27 décembre 2014 15:45
Fritz_ze_cat
fritz the cat

bjr,
la ciguatera est une algue qui se développe sur le corail ingéré par les poissons brouteurs en particulier le perroquet
les carnassiers accumulent cette toxine par concentration .
par contre les carnassiers du large qui se nourrissent
de poissons qui eux mêmes s'alimentent avec du plancton ne sont pas infectés ;
j'ai vécu à tahiti quelques années et aussi aux antilles
même les autoctones qui disent savoir se font avoir aussi .
donc quand on pêche un bara il faut savoir s'il ne vient pas de casser la croute dans le lagon ,le tazar n'y rentre pratiquement pas et le thon jamais ni la coryphène .
prèparez les citrons verts j'arrive avec le ti punch
alain

samedi 27 décembre 2014 16:09
Avatar
kerponant

Euh... si tu pêches un bara le mieux est de t'en débarrasser.

samedi 07 octobre 2017 22:26

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums