Tous les forums > Equipements > Les conséquences réelles du fouling?
Missing
alliochat

Les conséquences réelles du fouling?

Bonjour à tous,

Ayant cédé au sirène de l'antifouling par ultrasons, je dois reconnaître que... Ce n'est pas magique ????
Mais bon, ce n'est pas le débat du jour...
Ma question est:
Quelle sont les conséquences réelles du fouling?
Et quand je dis fouling, c'est quand même gratté du plus gros, pas de "relief" de plusieurs centimètres mais la coque disons granuleuse...
Sur la manœuvrabilité ?
Sur la conso?
Sur la pérennité de la coque (polyester)?
Parce que d'un point de vue écologique, j'ai quand même du mal... (Ce n'est pas non plus le débat du jour!!!)

Merci à tous et bonne soirée.
Alexis

mardi 12 février 2019 17:28

Liste des contributions

Missing
brufan

Sur mon ancien bateau, j'avais des couches accumulées et des plaques d'AF. Bref, il était très "rugueux".
Après avoir enlever l'AF, puis poncer, puis appliquer de l'AF érodable en faisant attention aux coulures, coups de rouleaux, ... le bateau a gagné environ 15-20 % par rapport à avant (léger fouling d'une année compris) ; soit un demi à trois quart de noeud en moyenne.
Les gain de perfs des AF de régate bien appliqués ne sont d'ailleurs pas si négligeables que ça.

mardi 12 février 2019 17:34
2013-08-23_19.55.05
1
Pierre-Arnaud

Sur une trentaine de carénage une fois par an en Med (Toulon):
Pour aller caréner coque sale avec un peu de salade et quelques anatifes moteur 2300 tours 4.5noeud.
Retour carénage après Karcher et grattage avec antifouling standard sans précaution particulière moteur 2300 tours 7.2 noeud.
Attention cependant a l'influence de la propreté de l'hélice sur la vitesse bateau sale.

mardi 12 février 2019 17:48
Missing
alliochat

Ha! Ça c'est une info intéressante et pour le couo significative, merci !
Et hormis la vitesse ? Manœuvrabilité ? "Usure" de la coque ?

mardi 12 février 2019 18:42
5653
Polmar

Attention à la manœuvre pour rentrer à sa place avec la carène propre.
Erre beaucoup plus importante, mais frein moteur supérieur aussi avec l'hélice propre.

mardi 12 février 2019 20:07
Fritz_ze_cat
fritz the cat

effectivement la différence de manoeuvrabilité et de vitesse sont significatives surtout au moteur par mer plate
entre la mise à l'eau antifouling bien lisse et même un mois après ,alors sur six mois à un an c'est facilement un demi nœud avec le régime de croisière habituel
alain

mardi 12 février 2019 20:45
Kangoo_2
Quizas

salut
cela dépend du bateau ! (renseigne au moins ton type de bateau dans ton profil) disons que pour un voilier de croisière moderne à vitesse de croisière 7 à 8 noeuds propre avec un fouling léger algues tu va perdre 1 noeud et avec coquillages/anatifes au moins 2 noeuds et avec hélice sale avec des concrétions tu rajoutes 1 noeud, donc si tu cumules anatifes + hélice pourrie tu peux effectivement passer de 8 à 5 noeuds (question conso gazole du moteur tu feras donc une règle de 3) donc soit tu sors le bateau tous les ans et tu fais tout propre avec de l'érodable soit tu mets de la matrice dure et tu plonges souvent pour nettoyer coque et hélice. un fond de coque très lisse et couche antifouling très lisse te fera peut-etre selon le boat gagner jusqu'a 1/2 noeud, question pérennité de la coque à mon avis aucune incidence, à la limite la couche de crasse va même la protéger ... question manœuvrabilité tout dépend du taux d'alcoolémie !!!

mardi 12 février 2019 21:20 *** Message modifié par son auteur ***
Wp_20180302_09_34_05_pro
2
skipperTramex

L'autre solution, c'est un nettoyage avant navigation, puis régulièrement. Il suffit de regarder la GGR, pour voir la différence!!
J'ai abandonné l'antifouling depuis l'achat de mon bateau. Il faut faire la balance entre grutage/antifouling/travail/pollution et grattage à flot régulier.
Mais quand je vous vois gratter et poncer !! Je me dis que je préfère me baigner de temps en temps ????

mardi 12 février 2019 21:23
Missing
alliochat

Ok, je note tout ça !
Le bateau est un gibsea 106. Jusqu'à présent a 1800 tours (yanmar 3jh4e) j'étais à 5n, en sachant que le dernier antifouling date d'avril 2017, donc il y avait tout de même un léger film d'algues cette été, mais pas (ou très très peu) de coquillages.
On verra en début de saison, une fois raclé le plus gros, ce que je perds en vitesse.
Ce qui m'inquiète le plus est le risque de détérioration, s'il n'y en a pas...

mardi 12 février 2019 21:27
Missing
marcopaulo

salut à tous
j'ai l'impression que sur 2 ou 3 saisons, les anatifes ont le pouvoir de traverser les peintures pour aller s'incruster sur le gel-coat
fantasme ou réalité ?

mercredi 13 février 2019 10:49
Lauben_bmr_83x110
BMayer

J'ignore pour les anatifes.
Par contre, pour les balanes, en quelque mois, un tout début de dégat commençait à poindre son bout du nez.

mercredi 13 février 2019 11:31
Fritz_ze_cat
fritz the cat

les patelles ou berniques creusent le rocher pour s'y incruster
ainsi que les dattes de mer ,j'ai vu un voilier un peu à l'abandon sorti de la vieille darse de toulon ,il y avait des trous dans le gel coat ou on pouvait rentrer le doigt une fois que l'on avait enlevé la couche d'algues et de coquillages .

la mer ça bouffe tout mais il faut lui laisser le temps .

alain

mercredi 13 février 2019 18:35
Missing
tintindu13

il parait que c'est bon...les dattes

mercredi 13 février 2019 20:54
Fritz_ze_cat
fritz the cat

effectivement ,à toulon à force d'en extraire de la digue ,elle commençait à s'écrouler ,la pêche à été interdite
c'était burin marteau pour les extraire .
alain

mercredi 13 février 2019 21:07

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums