Tous les forums > Equipements > surchauffe moteur volvo TMD22
Pelican
doudouromeo

surchauffe moteur volvo TMD22

Bonjour
Je viens d'acheter un antares serie 6 avec ce type de moteur diesel volvo TMD22, qui est le perkins prima 80 peint en vert (également montego rover).
dès mes premiers essais j'ai constaté un problème de surchauffe et cela devait durer depuis un certain temps étant donné la peinture cloquée sur l'changeur.
Symptomes: quand on tourne à 2500 t/mn, pas de problème, le moteur peut tourner une heure sans allumage du temoin temperature et tout fonctionne très bien.
dès 3000 t, au bout d'un quart d'heure, alerte temperature avec débordement du liquide par le bouchon dont la soupape s'ouvre avec la pression (normal). je constate également une fumée encore plus blanche et abondante à l'échappement, même au ralenti (semble être vapeur d'eau). En diminuant le régime moteur, retour à la normale avec arrêt de l'alerte température au bout de 4 à 5 minutes. (J'en déduis donc que ce n'est pas le joint de culasse sinon ça ne redescendrait pas). Après ouverture du bouchon, diminition importante du niveau de liquide de refroidissement, ce qui semble confirmer une sortie de ce dernier par l'échappement, peut-être par un tuyau qui se dilate sous la pression entre eau de mer et liquide de refroidissement.
Ce phénomème semblent plutot être une conséquence de la surchauffe plutot qu'une cause.
J'ai aussi pensé à un manque de débit de la pompe a eau de mer, j'ai tout vérifié de ce coté, j'ai jeté un coup d'oeil sur le faisceau qui avait été recemment nottoyé par un réparateur dixit l'ancien proprio, ce qui semble être réel car il est propre à l'entrée, mais je n'ai pas encore pu le sortir complétement de son logement pour le tester en pression d'air, une durite d'huile du turbo me génait et il me manquait un outil, je le ferai prochainement.
Je n'ai pas encore vérifié la pompe de circulation du liquide de refroidissement mais je vais le faire bientôt en changeant la courroie de distrib.
Au début j'avais pensé au joint de culasse entre cylindres et refroidissement, mais le retour à température normale en diminuant le régime me fait douter de cette possibilité.
Pour couronner le tout, le moteur qui devrait prendre 4300 ne dépasse pas 3700 t/mn, le turbo n'a pas trop l'air en forme, j'ai déjà du dégripper le bypass de surpression et la rotation des turbines n'a pas l'air au top, je ne pense pas qu'elles tournent à leur 10000 ou 15000 t/mn necessaires, ce qui pourrait expliquer cela, je verrai ce problème ensuite.
Enfin, quand le moteur est en alerte température et que je reviens au ralenti, la pression d'huile s'allume (elle s'éteint en remontant 100 ou 200 tours de plus sans doute parce-que l'huile est trop chaude, je n'accuse pas les paliers vilo et turbo pour l'instant car tout revient en ordre en refroidissant.
Dernière chose, par plusieurs fois, quand le moteur était en surchauffe impossible de l'arreter par l'etouffoir electrique alors que celui-ci est bien alimenté en 12v (branchement d'essai en direct) à froid, tout redevient normal.
Si quelqu'un peut m'aider, je prends tous conseils. Je vous tiendrai au courant de l'évolution de la situation.

samedi 05 décembre 2015 09:38

Liste des contributions

100_0222
jmarc51

bonjour Doudouromeo

Je ne suis pas un pro de la mécanique, mais les symptômes que tu décris
ressemble à un manque d'arrivée ou de refoulement d'eau.
je suis d'accord sur L'analyse que tu fait sur ton joint de culasse d'autant que ton moteur chaufferai même a 2500 tours.
mais il serai quand même intéressant de contrôler si tu a un souffle au niveau du bouchon de refroidissement
Pour ma part je verifierai a fond le circuit de refroidissement et entre autre les vannes, qui peuvent être fatiguées au niveau de la poignée et qui ne sont plus solidaire de la bille (on n'y pense pas mais ça arrive)

jmarc

samedi 05 décembre 2015 10:43
Pelican
doudouromeo

Merci de ton intérêt.
J'avais vérifié l'arrivée d'eau en mettant un seau en sortie de pompe a eau de mer avec avoir débranché la durite de refoulement, même si la pression n'était pas énorme, le débit était conséquent, 1/2 seau en 3 ou 4 secondes de moteur. Je dois de toute façon changer la turbine caoutchouc car elle est un peu sèche. Ma seule inconnue est au dessus de la vanne passe coque, il n'y a pas de coude à 90°, la durite part en direct vers le haut puis redescend en faisant une assez large courbe pour aller vers le réducteur, 1er organe traversé par l'eau de mer. L'ancien proprio avait fait retirer un filtre a eau de mer qui avait été installé en option, croyant qu'il était en cause parce qu'il y avait une bulle d'air en permanence dedans.

samedi 05 décembre 2015 13:45
100_0222
jmarc51

peut être une prise d'air, vu que sur l'ancien filtre il y avait une bulle??
jmarc

samedi 05 décembre 2015 14:35
Fritz_ze_cat
2
fritz the cat

à 90% coude d'échappement bouché
alain

samedi 05 décembre 2015 14:43
Pelican
doudouromeo

Et non, justement le coude vient d'être changé, il est neuf.

samedi 05 décembre 2015 22:45
Missing
XTRAIL

j'ai eu un problème à peu près similaire sur le perkins m80t monté sur gib 66.
suite à une émission de fumée blanche ( vapeur )et perte de liquide de refroidissement ,le faisceau avait été nettoyé en 2014 . et l'ensemble nettoyé /rincé au "no sel" et changement de la turbine .
en 2015 problème de surchauffe au delà de 3200 3400 tours avec perte de liquide de refroidissement ( refoulement par le trop plein , pour contrôler la quantité il suffit de brancher un tuyau à la sortie trop plein sur le coté du bouchon et l'envoyer dans un bidon ( 2 l suffit) )
après consultation de mon mécano on décide de tester le thermostat , il était hs , l'ouverture se faisant se faisant bien au delà de 82°
ensuite ,essais sans thermostat ..... même problème de surchauffe et refoulement de liquide
on décide donc de " déculasser " car il pense à un faiblesse du joint de culasse qui occasionnerait un passage de gaz mettant en surpression le liquide de refroidissement , d'où le refoulement par le trop plein
au démontage , en effet le joint était légèrement "marqué - bruni" sur 1cm² , la culasse étant parfaitement plane , on remonte l'ensemble
à l'occasion , on change la courroie de distribution et le thermostat .
depuis après un resserrage de la culasse , j'ai effectué environ 120 heures dont 70% route à environ 3200/3400 tours , plus de problème .
cdlt

dimanche 06 décembre 2015 19:33
Pelican
doudouromeo

Vous souvenez-vous si la température redescendait assez rapidement en diminuant le régime moteur svp? Merci

dimanche 06 décembre 2015 23:41
Missing
XTRAIL

oui la redescente en température était rapide .

lundi 07 décembre 2015 08:21
Pelican
doudouromeo

Merci pour ces infos. J'ai mis dès le départ un thermostat neuf qui s'ouvre bien à 83°. Pour info, attention à ne pas faire fonctionner ce moteur sans thermostat, celui-ci est à 2 étages, ce qui signifie qu'en ouvrant le circuit long à 80°, il ferme le circuit court de basse température, circuit qui tourne en rond autour des cylindres et de la culasse sans passer par le refroidisseur. Alors sans thermostat, le liquide passe dans les 2 circuits en même temps et l'ensemble n'est donc pas correctement refroidi. Ce qui me fait penser que ce n'est peut-être pas le joint de culasse, c'est qu'en diminuant le régime, la température redescend, ce qui ne serait pas logique avec un joint de culasse "pété". Mais bon, la logique et la mécanique ne sont pas toujours amies. Je vais attaquer les vérifs échangeur, pompe de circulation et turbine avant d'attaquer le joint de culasse. De toute façon, mon malin de facteur n'a pas trouvé mieux que de plier à 90° la pochette de joints que j'avais commandé sur internet pour le rentrer dans ma boite à lettres. Bien sûr, le joint à plus de 50 euros neuf est HS et il me faut en recommander un autre. Merci la poste...
Cordialement

dimanche 06 décembre 2015 23:38
Missing
XTRAIL

pour info , sur oscaro les pièces sont dispo à un prix très abordable ; sous ref rover montégo 2l .
par contre je ne trouve pas le bouchon du réservoir de liquide de refroidissement taré à 50 kp ( le mien est "limite" au niveau du joint ), ne sont proposés que des bouchons de radiateur au tarage différent .
quelqu'un a t il une idée où le trouver ......... à part chez volvo qui le propose à 77 € port compris !!!!!! , c'est à peu près la même chose chez secodi !!!!! ...... entente ou escroquerie organisée .

lundi 07 décembre 2015 08:31
Pelican
doudouromeo

Chez parts4engines, le bouchon de perkins volvo est à environ 10 euros plus le port et la vat. L'occasion d'y acheter autre chose en plus pour le même port. 2 hauteurs de bouchon, 27 et 32 mm il faut donc vérifier l'ancien

mercredi 27 janvier 2016 21:26
Missing
XTRAIL

merci pour l'info , je n'avais pas vu la disponibilité de cette pièce dans le catalogue en ligne de parts4engines .

mercredi 27 janvier 2016 22:02
Pelican
doudouromeo

J'ai pris le problème à bras le corps.

Changement de la turbine de pompe à eau de mer jabsco. démontage et nettoyage de tous les tuyaux et durites des circuits de refroidissement. démontage complet et nettoyage de l'échangeur et de son faisceau. mise en place d'une bague séparatrice dans l'échangeur entre zone d'entrée et zone de sortie du faisceau. changement des coudes 90° caoutchouc en bout de faisceau. dépose et nettoyage de l'échangeur d'huile. dépose de la culasse et changement du joint de culasse. changement de la distribution avec courroie, tendeur et enrouleur neufs. achat d'une pompe de circulation du liquide de refroidissement neuve, le montage se fera si j'arrive à couper et à faire des pattes de liaison sur le carter intérieur de distribution car je n'ai pas envie de démonter la poulie du vilebrequin et la poulie de la pompe a injection pour cela. démontage du coude d'échappement pour vérification et changement du turbo compresseur qui part en petits morceaux de rouille coté échappement. changement du coude de sortie d'eau de mer vers le coude d'échappement, pièce qui était complètement bouffée par la rouille (fabrication maison avec coude plomberie laiton brasé sur support laiton).

je suis en train de remonter tous les morceaux avec peinture au fur et à mesure.

J'ai dû fabriquer un outil de maintien pour démonter la vis centrale de fixation du moyeu de poulie sur l'arbre à cames. Elle était complétement bloquée et je n'osais pas forcer sur cette vis car l'arbre à cames n'était maintenu en arrêt que par la pige de 6 qui sert à maintenir la position et qui traverse le cache culbuteur en alu.

je vous tiendrai au courant de l'évolution.

dimanche 24 janvier 2016 21:28
100_0222
jmarc51

je suis le fil avec interet!!!
bon courage
Jmarc

dimanche 24 janvier 2016 22:59
Pelican
doudouromeo

Ce week-end, j'ai remis en place la culasse avec son joint neuf. Pas de vis neuves chez oscaro (rupture) mais comme on peut utiliser 3 fois les vis, j'ai remonté les anciennes après super nettoyage des filets et lubrification abondante. serrage 5 dan puis 10 dan puis 90° d'angle en plus, ça fait peur, c'est dur à tirer mais ça se fait.
Aujourd'hui, j'ai réussi une découpe réfléchie du carter intérieur de distribution et j'ai donc changé la pompe à liquide de refroidissement sans déposer la poulie vilebrequin ni la poulie pompe a injection. les fixations sont suffisantes pour éviter les vibrations et un coup de cordon silicone viendra occulter la fente créée par la lame de scie à métaux pour éviter l'entrée de poussières. Apparemment l'ancienne pompe était en très bon état, très peu de jeu au roulements et aucune fuite. Mais je ne pouvais pas prendre le risque de ne pas la changer. je voulais en profiter pour mettre une plaque sandwich au filtre à huile pour installer des sondes température d'huile et pression d'huile, hélas le filetage des entretoises disponibles ne correspond pas au pas spécial de ce type de filtre, je vais donc en chercher sur le net.

mercredi 27 janvier 2016 21:20
Pelican
doudouromeo

Après avoir changé la pompe de circulation sans dépose de la poulie de vilebrequin ni de la poulie de pompe à injection, grâce à une découpe du carter intérieur plastique de distribution, j'ai procédé à tout le remontage.
L'ennemi numéro un est la présence d'éclats de peinture qui se baladent sur tous les éléments du circuit gasoil. J'avais à chaque démontage de tuyau mis un bouchon constitué d'un petit bout de durit caoutchouc avec une bille ou une vis comme obturation. Après purge basse pression manuelle et purge haute pression grâce à plusieurs coups de démarreur assez longs qui ont également permis de remettre en pression le circuit d'huile, serrage des arrivée gasoil aux injecteurs et.... vrooom c'est parti du premier coup. J'avais pris la précaution de déboiter la biellette du wastegate et d'ouvrir le clapet à fond pour éviter au turbo de se mettre en rotation trop rapide au départ. (lubrification sous pression).
Pour l'instant, tout semble fonctionner normalement, il a fallu que j'aide un peu l'amorçage du circuit d'eau de mer en pressant la durite à la main dans les premières secondes. J'ai laissé tourner le moteur au ralenti puis avec des accélérations pendant une quinzaine de minutes et le coude de sortie d'échappement est resté froid, preuve que l'eau de mer remplit son office. Je verrai plus tard les essais en mer pour vérifier si le phénomène de surchauffe à haut régime à disparu. En attendant, je vais faire tout un tas de petites modifs électriques (double batteries, sondes et cadrans thermomètres de liquide de refroidissement, température et pression d'huile, jauge de carburant, voltmètre, etc)

dimanche 07 février 2016 13:09
Pelican
1
doudouromeo

J'ai également créé un tuto illustré en PDF pour transformer un turbocompresseur de Montego en turbocompresseur de Volvo TMD22 ou PERKINS M80T.
https://www.hisse-et-oh.com/system/assets/000/117/602/original/transform_turbo_montego_en_volvo.pdf?1454451471
A plus

dimanche 07 février 2016 13:15 *** Message modifié par son auteur ***
100_0222
jmarc51

Bonjour doudouromeo

a priori tu y est arrivé??
Il semble au travers de tes fils que cela t'a donné beaucoup de mal
mais cela donne des renseignements très intéressants pour les autres
ta modif sur le turbo comme ton pdf : formidable
bravo et merci pour le partage
Jmarc

dimanche 07 février 2016 14:25
Pelican
doudouromeo

Tout a été remonté, mes diverses jauges et sonde de température également et......... le moteur chauffait toujours autant à haut régime. j'ai supprimé le thermostat et comme la nouvelle pompe de circulation me le permet, j'ai vissé un bouchon pour fermer le bypass de retour du thermostat. Le moteur ne chauffait plus du tout à bas régime et était même trop froid. Par contre, au bout de quelques minutes à 3700 tours, rebelote, le liquide de refroidissement partait à 95 100° et l'huile à presque 120°. Après ces surchauffes, je touchais toujours le tuyau d'eau de mer en sortie d'échangeur et il me semblait toujours froid, donc je me disais que le problème ne venait pas de par là. Galère depuis des semaines.
Un mécano qui connaissait se bateau m'avait dit qu'il manquait un coude à 90° à la vanne d'eau de mer et que c'est parce-que cette vanne était verticale que l'eau de mer circulait mal...
Je n'y croyais pas, mais j'ai tout de même mis un coude 1 pouce de diamètre à la sortie de la vanne passe coque. Lui voulait sortir le bateau pour le mettre avant la vanne... Cela n'a rien changé au problème.
Cet après midi par contre, j'ai sérieusement repris espoir...
Comme j'en avais marre d'être obligé de sortir en mer pour faire les essais à pleine charge, j'ai sérieusement amarré le bateau à l'arrière sur un ponton et en avant les gaz à 3000 t avec l'hélice embrayée pour faire la charge. La température a commencé à monter, liquide et huile, et j'ai pu aller tripoter les tuyaux d'eau de mer pendant l'effort. Là j'ai constaté que l'eau de mer en sortie d'échangeur n'était pas froide comme à l'habitude mais extrêmement chaude et j'ai pu voir un beau nuage de vapeur blanche à l'échappement. Pas de doute, il y a bien un problème sur le circuit mer. Par contre, en 2 ou 3 minutes ce tuyau redevient très froid dès qu'on coupe les gaz, c'est pour cela que je n'ai jamais réussi à le trouver chaud.
Je reprends donc le problème, mais uniquement coté eau de mer. J'avais fabriqué une pièce pour remplacer la jonction d'entrée d'eau de mer complètement pourrie au niveau de la partie emboitement sur durite vers le coude d'échappement et je suis persuadé que mon diamètre est en fait trop petit. Je m'étais basé sur les dimensions de l'ancienne pièce mais certainement que son diamètre d'origine s'était largement réduit en raison de surépaisseurs de calamines rouilleuses. Il semble logique que si tous les tuyaux d'eau de mer mesure environ 30mm de diam, il n'est pas normal d'avoir à peine 20mm en sortie. Je vais revoir de ce coté là.

lundi 04 avril 2016 22:08
Avatar_tol
Barbatruc

D'abord un grand pour le boulot que tu as fait.

Je découvre que, de tes écrits, tu ne dois pas être mécanicien, du moins de moteur à combustion interne, mais tu as visiblement de bonne connaissance en mécanique générale...
Et

Le tuto

Et je crois que tu as effectivement trouver le coupable, conséquence d'une réfection de pièce un peu trop vite avec une erreur dans les mesures et capacité de la pièce, bienvenue au club, j'ai aussi fait ce genre de connerie.
Le piège était que tu venais de le refaire et donc il était "au dessus de tout soupçon"...

Toute cette histoire aura cependant permit que tu connaisses mieux ton moteur et ne pourra qu'augmenter la confiance que tu auras en lui.

re

mardi 05 avril 2016 04:15 *** Message modifié par son auteur ***
Pelican
doudouromeo

Sur mon tmd22, la pièce qui fait la liaison entre le tube cuivre avec manchon caoutchouc de fin de circuit d'eau de mer et le coude d'échappement, est en fonte et les différentes surépaisseurs de rouille dans son diamètre l'ont diminué de 23mm à 18mm. Mine de rien, en faisant les calculs de surface et donc de débit, (pi x D² / 4), cela fait presque 40% de passage de liquide en moins. Largement de quoi faire surchauffer l'eau de mer dans l'échangeur qui ressort donc en vapeur sans refroidir correctement le moteur. la preuve mathématique (je fais l'intello aujourd'hui mais j'étais nul en maths au lycée), 2,3 x 2,3 x 3,14 : 4 = 4,15 cm² comparé à 1,8 x 1,8 x 3,14 : 4 =2,54 cm². Pour le pourcentage de diminution, 1,61 étant la différence entre les 2 valeurs, 1,61 : 4,15 x 100 = 38,79 % de moins en débit d'eau par ce rétrécissement. Je vais la refaire car plus de 100€ pour une aussi petite et simple pièce chez volvo et secodi, faut pas pousser. Je vous dirai si ca chauffe moins à haut régime après.

vendredi 08 avril 2016 22:52
Missing
XTRAIL

merci doudouromeo
j'ai suivi avec grand intérêt tes recherches ,
sur mon perkins mt 80 apres avoir pris les problèmes 1 par 1 ( à ta manière) je constate également une perte de débit à haut régime ( 3400 et + )et une émission de vapeur , je vais mettre en application ce que ta as constaté et décrit dans ton dernier fil.
bon courage pour la suite

samedi 09 avril 2016 07:45
20160806_205749
nightwave

Bonjour,
je lis vos posts depuis un moment et les trouve très constructifs.
Alors voilà, J ai un moteur perkins prima 80 CV turbo de 91 (idem plus ou mois que le volvo tmd22 ) et je trouve que le moteur chauffe trop. En effet, il monte à environ 100 ° à 3700 trs en sachant qu il peut monter jusqu'à 4500 trs. Je suis donc obligé de réduire la cadence et revenir sur 2000 trs pour que ce dernier revienne à 90°(je me demande d'ailleurs si c est la température normale de fonctionnement ). Je suspecte la pompe de circulation. ..mais comment vérifier son bon fonctionnement ? ...
J ai nettoyé l échangeur en nid d abeille, nickel , changé le filtre à eau de mer qui se rempli à moitié au ralenti , changé le calorstat mis en place un systeme de rinçage à l eau douce, verifié la turbine, detartré le circuit de refroidissement, mais toujours rien.ps: je dois remettre un peu de liquide de refroidissement après quelques sorties. J ai demandé conseil à un pro mais j en suis arrivé au point où j ai l impression de connaître le moteur mieux que lui (il m'a dit de nettoyer l échangeur d huile car l eau de mer peut l obstruer alors qu il y a du liquide de refroidissement et non de l eau salée ! !!), bref, je vous avoue que je sèche et suis désespéré de ne pas pouvoir naviguer en cette belle saison sur Marseille. Aussi, je me tourne vers de vrais experts que vous êtes car j estime qu il n y a rien de mieux que le partage d expériences. Donc, si quelqu un peut m aider dans le diag, ça serait très sympa. A charge de revanche.
Merci d avance pour vos conseils.

mardi 30 août 2016 21:00
12032195_10153210432442984_3431264976242974512_n
Zourite97

Bonjour,
comme le disait Michel sur un autre post, le cylindre "nid d'abeille" doit se loger dans une bague en caoutchouc, celle ci est quasiment toujours oubliée dans l'echangeur soit parce qu'on la voit pas soit parcequ'elle est detruite. Celle ci participe activement au refroidissement, j'ai perdu bcp de degrés en la "fabriquant" avec de l’auto amalgamant. En fait elle force le LDR à passer dans tout le cylindre de l'echangeur.

mardi 30 août 2016 21:16
20160806_205749
nightwave

Bonsoir, et merci tout d abord pour ta réponse phazon972. J ai bien lu attentivement les different posts. J ai en effet oublié de préciser que la bague à bien été remise et que l isolation se fait correctement. Contrôle visuel et test moteur chaud =?une partie de l échangeur est plus chaude que l autre. J arrive à laisser la main sur un partie mais pas l autre.

mardi 30 août 2016 21:56
Pelican
doudouromeo

Bonjour
Content que ce post suive son cours... Quant à moi, je continue mes avancées. J'ai donc remplacé la pièce de liaison de sortie d'eau de mer vers le coude d'échappement pour augmenter son diamètre et cela a nettement joué sur la température de liquide de refroidissement en marche normale et même à assez haut régime. Néanmoins, le fait d'avoir truffé mon moteur de capteur (pression et température d'huile) me permet désormais de pratiquement affirmer qu'il y a une mauvaise conception au niveau du refroidissement de l'huile moteur. Jusqu'à 2800 2900 tours, le moteur reste à 90° et l'huile atteint 100° Dès qu'on pousse à 3200 t/mn et plus, l'huile monte très vite vers les 110 120° et c'est là qu'est le problème. En effet, c'est l'huile qui, du coup, augmente encore la température du liquide de refroidissement par échange de calories. D'ailleurs, à 120°, en retournant au régime de moteur ralenti, le voyant et l'alarme de pression d'huile se déclenchent car elle est tellement chaude et fluide qu'elle s'écoule trop vite entre les arbres et les coussinets divers, donc chute de pression < 1 bar. A 105 110°, tout rentre dans l'ordre au ralenti avec un peu plus de 1 bar de pression. Je viens donc de commander un kit de refroidissement d'huile avec radiateur supplémentaire pour l'installer. Cela se compose d'une plaque "sandwich" qui s'intercale sous le filtre à huile et qui permet un départ et une arrivée de flexibles reliés à un radiateur. ( exemple sur eBay ici http://www.ebay.fr/itm/201599078290?_trksid=p2060353.m1438.l2649&ssPageName=STRK%3AMEBIDX%3AIT et aussi, pour fixer la plaque sandwich, une vis entretoise de ce modèle qui correspond au filetage des filtres perkins rover http://www.ebay.fr/itm/401157602822?_trksid=p2060353.m1438.l2649&ssPageName=STRK%3AMEBIDX%3AIT .
Dès que tout cela sera monté, je vous tiendrai au courant de mes avancées.

mardi 30 août 2016 22:56
20160806_205749
nightwave

Bonsoir Doudouromero et merci pour ton partage d expérience. Mais tu imagines si il faut en arriver là pour que ça fonctionne (chose que je te souhaite ). Le système est conçu à l origine pour fontionner correctement, et c était le cas au début. Qu est ce qui a bien pu faire que nous en soyons arrivés là ! ?.( je viens de me rendre compte que je viens de sortir une expression de vieux couple au bord de la rupture....à croire que c est une relation foireuse que nous menons avec nos vieux moteurs ! !)bref, Le fameux coude dont tu parles, je l ai refais aussi, comme toi (fissuré et gangrené par le sel ) mais rien n y fait. J ai même nettoyé le coude d échappement. L eau est tiède à la sortie. Mais toujours rien. Au fait, j y pense, ça ne serait pas la pompe à huile te concernant ?

mardi 30 août 2016 23:32
Pelican
doudouromeo

Bonjour
Non, la pompe à huile est bonne, la preuve j'ai bien une pression de 5 bars quand la température de l'huile n'est pas trop haute. Tout le reste est vérifié, y compris avec un changement de la pompe du circuit de liquide de refroidissement et un changement du thermostat. Le bloc moteur est propre, je l'ai vu en déposant la culasse. Coté eau de mer, tout est OK, j'ai déposé la crépine, nettoyé tous les conduits des échangeurs eau et huile etc etc. Turbine de pompe neuve, il ne resterait que le corps de la pompe Jabsco, or tout semble nickel de ce coté. Je l'ai remise en place grâce aux plans de l'outil de centrage trouvé sur ce blog.
J'ai également pensé à la rupture d'une paroi dans le réservoir de l'échangeur mais je n'ai pas de quoi faire un échange avec une pièce certifiée pour un essai.
Hélas je n'ai jamais vu tourner de moteurs de ce type neufs ou qui ne chauffaient pas à haut régimes. Les proprios qui en ont eu des modèles neufs pourront éclairer ma lanterne. Je constate juste qu'après avoir racheté la licence du Perkins M80T, Volvo a conservé ce modèle, le TMD22A, pendant peu de temps avant de le transformer en installant un refroidissement de l'huile fait à l'eau de mer, puis en installant la pompe jabsco sur poulie pour la faire tourner plus vite et améliorer le refroidissement général. C'est cela qui me fait penser à une erreur de conception chez Perkins. Je viens aujourd'hui de recevoir le kit radiateur, il ne me reste plus qu'à l'installer.... mais j'ai repris mon boulot après les vacances et je suis moins disponible. A plus.

mercredi 31 août 2016 18:28
20160806_205749
nightwave

Ok je vois. Une parois de l échangeur, gênant la bonne circulation du ldr...ça peut être une piste. ..c est sûr que si par la suite volvo a amélioré le refroidissement de l huile avec un refroidissement direct et boosté la pompe jabsco c est pas pour rien. Dommage qu il n existe pas une pompe plus grosse qui puisse s adapter pour qu il y ait plus de débit. Est ce que le bac du filtre à eau de mer se rempli à fond au ralentit ?

jeudi 01 septembre 2016 09:24
Pelican
doudouromeo

Il m'est arrivé un jour de voir à la vente sur bon coin une pompe jabsco qui venait s'installer en tandem par dessus la première, l'entrainement se faisant par les cannelures de la turbine, mais je n'ai plus jamais revu ce type d'engin.
Quant au filtre, je l'ai supprimé pour être sur qu'il ne soit pas source de bulles d'air.

jeudi 01 septembre 2016 19:07
P1010343
stcw

Quant au filtre, je l'ai supprimé pour être sur qu'il ne soit pas source de bulles d'air.

mauvaise idée!!

jeudi 01 septembre 2016 19:33
20160806_205749
nightwave

Je vois. Toujours ce problème de débit d eau de mer. .. en regardant bien l eau qui ressort et celle des autres moteurs tels que des yanmar 110ch, ou même le 4108 de chez perkins (ce sont des voisins de panne) je constate que mon perkins prima Mt80 "crache" beaucoup moins d eau. J ai changé le filtre à eau de mer tout neuf mais il est remplit de moitié au ralentit. Je me demande si c est normal...

jeudi 01 septembre 2016 22:28
20160806_205749
nightwave

J ai supprimé le système de branchement d eau douce pour le rinçage croyant que ça pouvait venir de là du fait du diamètre légèrement plus petit, mais après une sortie, toujours pareil. La température le est de 90° à 2000trs et environ de 97° verd les 3000trs. J ose pas tirer plus. Le filtre est quant à lui par contre plein même au ralentit. J ai l impression qui a comme un truc qui bloque en sortie (coude d échappement nettoyé et coude qui va dessus changé.). Aussi, quand je touche la durite qui sort de la pompe mer ( qui arrive sur le coude en caoutchouc de l échangeur ) celle ci est molle. On dirait qu il y a un faible débit en entrée de faisceau. Comment est elle sur vos moteurs quand ils tournent?

samedi 10 septembre 2016 21:54
Pelican
doudouromeo

Apparemment toujours les mêmes symptômes avec ces moteurs. Je n'ai pas encore installé mon radiateur d'huile supplémentaire, mais cela ne va pas tarder et je donnerai le résultat. Patience...

mardi 13 septembre 2016 09:31
20160806_205749
nightwave

Il y a bien des personnes qui ont des moteurs similaires aux nôtres qui ne chauffent pas... (mais bon, vous me direz qu ils ont rien à faire sur les forums ). J aimerai quand même savoir si la durite que je montre sur la photo en pj est dure ou molle quand vos moteurs sont en route (ralenti et marche accélérée) ? Merci.

mardi 13 septembre 2016 15:38
Pelican
doudouromeo

Chez moi, c'est mou..... mais c'est que la durite....

mercredi 14 septembre 2016 01:04
20160806_205749
nightwave

Lol. Alors très bien, merci, il nous faudrait encore d,autres témoignages en la matière. Je pense qu avec le débit qu il y a, notamment moteur accéléré,il doit y avoir un minimum de pression. Un fois même, par hasard, j avais trouvé dure cette durite, puis, plus rien, ça ne l'a plus jamais refait...

samedi 17 septembre 2016 11:03
Pelican
doudouromeo

J'ai refais des essais moteur accéléré, cela reste relativement mou, mais j'ai tendance à penser que cela doit être plutôt normal. en effet, une surpression sur ce circuit d'eau de mer pourrait être due à un rétrécissement du passage en sortie, notamment au niveau du coude d'échappement en raison de dépôt de rouille par exemple. Dans ce cas, la surchauffe serait inévitable. Mais moi aussi, j'aimerai avoir l'avis de personnes ayant un moteur de ce type qui ne chauffe pas quand il est en charge au dessus de 3500 t/mn. J'avance dans la construction du bâti pour un radiateur d'huile supplémentaire. J'ai terminé l'encadrement avec silent-blocs, je vais pouvoir aller faire un premier montage à blanc dans quelques jours.

dimanche 18 septembre 2016 00:05
20160806_205749
nightwave

J'ai plutôt tendance à penser comme toi, mais ce qui m à mis le doute c est qu un fois je l ai retrouvée dure... enfin bref, c'est vrai que d autres témoignages en la matière seraient les bienvenus...courage pour ta modif.

dimanche 18 septembre 2016 10:12
Missing
(PapyManu)

J'ai eu un problème similaire et c'était la turbine de la pompe à eau qui était neuve (mais de l'adaptable) remplacée par une turbine neuve d'origine volvo anomalie résolu définitivement

dimanche 18 septembre 2016 20:14
20160806_205749
nightwave

Incroyable ! L adaptable serait donc à déconseiller. .. je ne sais pas si "Doudouromero" à mis une turbine d origine ou pas ... à voir. Quoi qu il en soit, merci pour ce témoignage qui me mène du coup à vous demander si votre durite de sortie de pompe (voir photo plu haut ) est dure vers les 3500trs? Merci d avance.

dimanche 18 septembre 2016 21:09
Missing
(PapyManu)

Je ne peux pas vérifier, le boat est à l'arrêt dépôt vente depuis un moment .
A l'époque le bateau sortait de révision et les ennuis de chauffe ont duré toute la saison pratiquement , ils ont même déposé l'échangeur pour contrôler l'état puis en dernier lieu remplacé la petite turbine et je n'ai plus eu de soucis et c'est ensuite que le mécanicien m'a confié que la première n'était pas une pièce d'origine Volvo Penta le bateau était sous garantie donc je ne me suis pas occupé directement.

dimanche 18 septembre 2016 21:17
Pelican
doudouromeo

Ma turbine n'est pas d'origine Volvo (ça n'existe pas, il ne font que les boites en carton), mais d'origine Jabsco, le fabriquant de la pompe en question. C'est donc, dans le jargon du commerçant Volvo, de l'adaptable, mais en fait c'est bien de l'origine.
Par contre, on peut douter de l'état d'usure de ce corps de pompe, j'y ai déjà pensé, notamment au niveau de la profondeur du corps par rapport à la largeur de la turbine. Seul un échange de pompe avec une neuve pourrait lever le doute, mais à quel prix...

lundi 19 septembre 2016 00:20
20160806_205749
nightwave

Je comprends." Seul un échange de pompe avec une neuve pourrait lever le doute, mais à quel prix..." : qu est ce que tu en pense de changer la partie "pièce d usure" du corps de pompe? Cf : photo. Bon il y en a pour 90 balles mais sait on jamais. ..et encore pour bien faire il faudrait aussi changer le cache frontal avec les 6 vis...

lundi 19 septembre 2016 21:19
Missing
(PapyManu)

Pourquoi ne pas changer juste la petite turbine 'est une pièce d'usure et il faut toujours en avoir une d'avance. On ne sait jamais...

lundi 19 septembre 2016 22:06
20160806_205749
nightwave

Oui c est clair c est ce que je vais faire. Mais je me demande également si ça ne serait pas également l opportunité de changer aussi les pièces sus citées. ...merci encore pour ces conseils.

lundi 19 septembre 2016 23:03
Pelican
doudouromeo

L'important serait également de connaître l'épaisseur limite de la rondelle arrière d'usure, c'est uniquement cette pièce qui pourrait influer sur la profondeur. En effet, le couvercle (que j'ai déjà surfacé au papier à poncer 400 sur un marbre) est vissé sur le corps et donc ne peut pas varier de position par rapport à la turbine. Pour Papymanu : le changement de la turbine a été la première chose faite et c'est vrai que je conserve toujours un modèle en réserve. Au passage, la première fois que j'avais démonté cette pompe, il manquait le petit pion immobilisateur de la plaque arrière qui n'était collé que par de la pate à joint silicone. J'avais fabriqué un pion à partir d'une baguette de brasure en alliage laiton du même diamètre (j'avais retiré l'enrobage pour ne laissé que la matière). Maintenant pour la pièce qui provoque l'écrasement des pâles de turbine, cela me parait assez improbable que son usure de qq 1/10 change quoi que ce soit au débit expulsé.

mardi 20 septembre 2016 10:26
20160806_205749
nightwave

J ai fais une sortie cet après midi. Donc, chauffe toujours, j ai l impression que le phénomène s agrave de plus en plus et qu il a de plus en plus de mal à refroidir même à 2000 trs. Je me souviens que quand il était à 90° , je le laissais tourner au ralentit en arrivant au port et il redescendait à environ 80°. Maintenant plus rien, il reste à 90° et j'ai comme l impression qu il y a comme une légère nappe d huile ou de gasoil dans la zone où sortent les gaz d échappement....il faut egalement que je rajoute du liquide de refroidissement après chaque sortie (environ 50cl), j avoue que je ne sais plus quoi trop penser...

dimanche 25 septembre 2016 23:41
Pelican
doudouromeo

Houps... ça pourrait sentir le joint de culasse cette affaire là... Néanmoins, avec un thermostat qui ouvre à 85° environ, ça me paraît impossible d'avoir une température de liquide moteur de moins de 85° même au ralenti ou moteur non chargé...... J'avance bien dans mes recherches de surchauffe mais le moteur tourne toujours aux alentours de 90° . Quand le parle de surchauffe pour mon moteur, je dépasse allègrement les 100°.

dimanche 30 octobre 2016 12:35
Pelican
doudouromeo

Suite de mes recherches sur le mauvais refroidissement du TMD22A. J'ai maintenant installé un radiateur d'huile en cale puisque j'ai toujours remarqué que c'était l'huile qui montait en température ((120°) et entrainait une montée des degrés du liquide de refroidissement.
1ere modif, radiateur 30 lignes relié par flexibles blindés à plaque sandwich installée sous le filtre à huile. Résultat: petite amélioration, mais à pleine charge, la température d'huile remontait encore à 120° suivie immédiatement par le liquide de refroidissement. 2eme modif, cette fois-ci j'ai ajouté un ventilateur devant le radiateur, et là, ça marche beaucoup mieux. A 3100 t/mn pendant 1h30 en charge permanente sans aucun ralentissement (Sète / Carnon), l'huile est restée à un peu plus de 95° sans jamais monter plus et le liquide de refroidissement est toujours resté à un peu moins de 90°. Quelques pointes à 3900 t/mn ont fait augmenter un peu les températures, mais sans jamais atteindre les 120° pour l'huile ni les 100° pour le moteur. je suis donc dans le vrai avec mes remarques sur le lien entre l'huile et le liquide de refroidissement sensé la refroidir, mais qui au contraire se réchauffe à son contact. J'ai remarqué qu'à partir de 90° du liquide, un petit panache de vapeur d'eau sort à l'échappement, c'est donc qu'il y a vaporisation de l'eau de mer en sortie d'échangeur ou à l'arrivée dans l'échappement.

dimanche 30 octobre 2016 12:51
20160806_205749
nightwave

Bon ben c est cool! Du coup est ce qu on peut dire que tu as trouvé définitivement la solution ? Sinon pour mon joint de culasse, quels symptomes t orientent vers lui?

lundi 31 octobre 2016 20:21
Pelican
doudouromeo

Bonjour
La disparition de liquide de refroidissement peut provenir de plusieurs causes. Fuite simple de liquide ou fuite par évaporation en vapeurs de liquide.
les fuites simples: mauvais serrage de durites sur pompe de circu ou sur canalisations diverses, fuite du joint de culasse entre circuit d'eau et extérieur etc... et là, ça se voit en raison des traces laissées (attention à une fuite sur les colliers des doubles embouts caoutchoucs des extrémités de l'échangeur, ça ne laisse pas de trace car le liquide de refroidissement peut passer vers l'eau de mer et disparaitre.
Les fuites par évaporation par la soupape du bouchon de remplissage peuvent survenir en raison d'une trop forte montée en température du liquide, soit à cause d'une mauvaise circulation dans le moteur (pompe de circu avec jeux ou HS, thermostat bloqué (attention à ne jamais le retirer sans obturer le passage bypass pour essai) ou mauvais échange de calorie au niveau de l'échangeur obstrué ou en raison d'une mauvaise circulation de l'eau de mer (coude échappement pompe jabsco crépine etc). dans tous ces cas, le liquide de refroidissement monte en température extrême, la pression augmente et le bouchon à ressort taré de remplissage dégaze. (personnellement j'ai mis un tuyau vers un flacon pour voir d'éventuelles fuites).
Quand la pression est montée trop haut, le joint de culasse peut se rompre entre différents circuits. 1) cassé entre liquide et cylindre, ça fume très blanc et le niveau diminue encore plus rapidement (la pression augmente dans le circuit dès la mise en route du moteur avec débordement par le remplissage s'il est ouvert). 2) cassé entre liquide et passage d'huile, ça fait la fameuse mayonnaise dans le circuit d'huile. 3) cassé entre liquide et extérieur, on voit des dégoulinades de liquide séché sous le plan de joint de la culasse.

Pour ton cas, 1/2 litre à chaque sortie, ça pourrait être selon moi soit les colliers qui sont desserrés sur les caoutchoucs d'échangeur, soit le joint de culasse entre cylindre et liquide. (Attention tout de même, une fumée blanche mais uniquement en pleine charge avec moteur en route depuis un bout de temps peut être dû à une vaporisation d'eau de mer dans le coude d'échappement). Le fait que la température redescende rapidement en baissant le régime moteur élimine en général les pannes de joint de culasse car dans ce cas, même à faible régime, le moteur continue à surchauffer en raison des compressions cylindre qui passent dans le liquide de refroidissement.
A plus

samedi 05 novembre 2016 12:26
20160806_205749
nightwave

Merci pour ces éclaircissements. Je vais mettre une bouteille de recup pour vérifier si il y a grosse perte au niveau de la durite du bouchon de remplissage. Comment fait on afin de vérifier s la pompe de circulation est Hs?

samedi 05 novembre 2016 12:51
Pelican
doudouromeo

Hélas pas de remède de recherche miracle. déjà, vérifier si la poulie n'a pas de jeu important, écouter en mettant un manche de marteau au contact entre l'oreille et la pompe si ça ne grogne pas trop, c'est à peu près tout ce qu'il est possible de faire. J'ai changé la mienne contre un modèle vendu chez parts4engines en GB. Si changement de pompe, chg également de la courroie de distrib. par contre je n'ai pas été obligé de déposer la poulie de la pompe a injection, une découpe du carter plastique de distrib m'a permis de l'éviter.

samedi 05 novembre 2016 15:08
20160806_205749
nightwave

Oui j ai lu un de ton post qui mentionnait le changement de courroie de distrib avec découpe du cache. J avoue que là je suis un peu paumé. Je suis tenté de changer le JDC, mais quand je vois que tu l avais fait sans succès. ..tu n avais pas trop galéré pour la manip ? Et ton système de refroidissement d huile , toujours aussi efficace?

samedi 05 novembre 2016 17:09
20160806_205749
nightwave

Bonjour tout le monde, je relance un peu ce post pour avoir quelques nouvelles. Avez - vous eu des évolutions ou de nouvelles expériences en matière de refroidissement ?
Je compte changer mon joint de culasse et je voudrais savoir si quelqu un pouvait me donner des conseils techniques et recommandations avant que je me lance. Merci

samedi 25 mars 2017 08:12
Pelican
doudouromeo

Je manque un peu de temps aujourd'hui pour répondre, mais je vais le faire en détail un peu plus tard. Je n'avais pas lu le post de novembre.
Déjà pour démarrer: Ça s'est bien amélioré puisque dès que je monte un peu dans les tours, quand je prends 3200 ou 3500 tmn, je démarre les ventilateurs de cale et d'huile et les températures se stabilisent, à 90° pour le liquide et 95° pour l'huile. Par contre, le moteur ne remonte plus en tours au dessus de 3700, 3800. Turbo et salissures de coque et d'hélice sont surement encore en cause. (après carène de l'an dernier je prenais mes 4300). Donc, jusqu’à la prochaine levée sur quai je me contente de ce que j'ai.
Pour la partie changement de joint de culasse, je taperai le clavier un peu plus tard avec quelques photos. Pour ma prochaine révision, j'ai déjà acheté d'avance un nouveau coude d'échappement chez parts4engines, c'est un modèle en alu à prix raisonnable. Au moins j'affirmerai que mon coude est bon, pour l'instant je dis toujours que le mien est bon car il a été changé il y a 2 ans 1/2, mais je ne sais pas s'il est nickel au fin fond de son intérieur.
A plus

samedi 25 mars 2017 11:35
20160806_205749
nightwave

Je suis sincèrement content pour toi que tu aies résolu ce Gros problème. C'est déjà bien que tu arrives à faire des sorties , même à 3500 trs, pour l instant. Tu as bien raison de changer ce coude, ça te tranquilisera sur ce point. Tiens nous au courant.
Je viens également de faire une commande chez 4engine avec JDC + collect, pompe de brassage, courroies, sonde de température, bouchon d échangeur. Je veux prendre le problème à bras le corps. Marre de rester à quai ou encore barboter à l embouchure du port
Pour rappel, j ai exactement le même problème que tu avais. Ça s accentue de plus en plus et il met de plus en plus de temps à revenir sur les 90°C. J ai un peu de LDR qui se barre je ne sais où après chaque pseudo sortie (tu avais évoqué, entre autres, la possibilité de fuite au travers les coudes en caoutchouc, mais j ai mis un peu de pâte à joint avec un serrage correct).
Tes conseils sur le changement des joints de culasse et collecteur sont les bienvenus. Merci

samedi 25 mars 2017 13:03
Pelican
doudouromeo

Concernant mon changement de joint de culasse. Il ne faut quand même pas être novice en mécanique pour attaquer le problème car ce n'est pas aussi simple que ça en a l'air. Première chose, commander les pièces et prévoir l'outillage avec des douilles et clés 6 et 12 pans. Ensuite, sérieux nettoyage autour de la pompe d'injection et des injecteurs pour éviter toute pénétration d'éclats de peinture dans les tuyaux au démontage. Prévoir des morceaux de tube caoutchouc de 8 (je crois) pour faire des bouchons en sortie de pompe inject, de circulation et en entrée d'injecteurs. ces tuyaux seront fermés de l'autre coté par une vis de 8. Même chose sur les tuyaux d'injection une fois démontés et sur tous orifices de gasoil.
Je ne note ici que les principales choses que je retiens de mon démontage de l'an dernier.
Après calage, dépose de la distribution, j'avais ensuite scié le carter plastique car en plus je changeais la pompe de circulation de liquide de refroidissement.
dépose de toute la partie échangeur eau comme huile et de tout l'échappement avec le turbo RAS. Attention à ne pas arrondir les écrous, prévoir partout du 6 pans et démonter en faisant des avants arrières fréquents avec dégrippant pour ne pas casser les vis.. Je me souviens que je n'avais pas retiré l'ensemble des pièces sous le thermostat avec les vis longues et que cela m'avais tellement gêné au remontage qu'il avait fallu les retirer à l'arrache cela m’empêchait de bien repositionner la culasse avec ses pions de centrage. Il faut également déposer la pompe jabsco et forcément avoir les outils de recentrage pour la repose au risque de bouffer l'entrainement. (des articles nombreux existent la dessus). Il est important d'avoir une excellente douille de 15 à 6 pans avec si-possible une profondeur suffisante pour accepter la partie filetée au dessus de la tête des vis de culasse.
Déposer également le puits de jauge qui gêne un peu. je n'ai bien sûr pas énuméré toutes les pièces à démonter, suivre la logique pour cela. Après avoir retiré la culasse, bien gratter sans marquer les plans de joint. Il y aura bien sur toujours quelqu'un pour dire qu'il faut faire surfacer la culasse, à vous de voir, mais dans ce cas il faut savoir que tout sera à déposer, soupapes etc car elles dépassent. Moi je ne l'ai pas fait. ma culasse n'avait pas eu trop chaud. Au remontage, ne faite pas mon erreur de mettre de l'huile sur le joint pour qu'il se place, cela annule les bienfaits du silicone qui s'y trouve. J'ai du coup un petit écoulement d'huile du coté où se trouve le trou de remontée. Il faut dire que mon joint de culasse ne semblait pas très bien fait, le cordon de silicone bleu qui fait le tour ne tombait pas trop au bon endroit (oscaro montego pourtant). Je n'ai pas changé les vis de culasse et je le regrette. La doc perkins disait que c'était inutile la première fois, mais pour 50€ de plus, cela m'aurait rassuré au niveau de la pression de serrage sur le joint. Le serrage fait peur.. Quand il faut encore tourner de 90°, après un premier serrage, on se demande où ça va casser avec toutes les rallonges nécessaires sur la clé.
Après cela, le remontage a été basique.
Bon courage

samedi 01 avril 2017 22:11 *** Message modifié par son auteur ***
20160806_205749
nightwave

Merci tout d abord pour ton partage d experience, qui est une source précieuse d informations.

Je retiens donc :
Qu il est préférable de monter des vis des culasse neuves
De ne Ps mettre d huile sur le JDC
D utiliser un outil pour centrer la pompe mer

Je me rend compte que ça représente quand même pas mal de boulot. Mais ce qui me fait le plus pleur c est le manque d espace qu il y a du côté échangeur. Je prendrais des photos.

Je vais quand même essayer de demander un devis pour voir qu elle est la raison exacte de cette surchauffe. J y crois pas trop, mais bon...
Là j ai changé la turbine avec une jabsco, toujours pareil !

Je vous tiens au courant
Merci encore

dimanche 02 avril 2017 14:44
20160806_205749
nightwave

Bonjour, tout le monde.
problème de surchauffe résolu. Les choses les chodes simples sont les plus efficaces.
une cosse de derrière la jauge de température était oxidée.
Nettoyage et nickel.
et dire que j allais partir dans un chantier.... ????
Bonne journée à tous

dimanche 24 mars 2019 17:21
Pelican
doudouromeo

Oh...... la chance.

dimanche 24 mars 2019 22:19
20160806_205749
nightwave

Purée, et le mot est faible.
Merci en tout cas, à nouveau pour tous vos précieux conseils qui n ont pas de prix.
Bon, maintenant je le reteouve avec de l huile dans la cale. Le truc c'est que je ne sais pas d où çà coule. Quand je navigue à 2000 trs pas d huile. Au delà une odeur d huile brûlée et arrivé au port avec huile en cale. Joint spy? circuit d huile ? Refouleur ?
Merci encore et bonne soirée à tous

samedi 30 mars 2019 20:51
Fritz_ze_cat
1
fritz the cat

la voile il n'y a que ça de vrai ...
le seul problème insoluble qu'ont les voilier
devinez
c'est leur moteur .
alain

samedi 30 mars 2019 20:54
Missing
super typhoon

C'est parce que l'huile est trop chaude car le cooler est entartré (mauvais échange de t°).
Quand l'huile est trop chaude elle devient trop fluide et s'échappe plus facilement.
Perso je nettoie mon circuit d'eau de mer au vinaigre blanc.

samedi 30 mars 2019 22:21
20160806_205749
nightwave

Bonjour,
Lol Fitz the cat.
Styphon, merci pour ta réponse. Toutefois, mon circuit d eau de mer est super clean. Le circuit d huile est refroidi quant à lui par le LDR. Je pense plus à une fuite côté turbo. Tu sais, il y a comme une odeur d huile cramée (qui aurait brûlé sur quelque chose de très chaud). En plus comme ce dernier se met en route à partir d un certain nombre de tours...
c'est une piste, mais franchement je ne sais pas comment le vérifier... J ai même acheté une mini caméra, pour visualiser le "paranormal activity" en navigation, mais pas encore essayé.
un peu paumé, j avoue

dimanche 31 mars 2019 09:01
Missing
super typhoon

Quand le moteur est chaud que dit le manomètre de pression d'huile ?

dimanche 31 mars 2019 09:56
20160806_205749
nightwave

Il n y a pas de manomètre de pression d huile

dimanche 31 mars 2019 10:01
Missing
super typhoon

Difficile de faire un diagnostique dans ces conditions mais je parierais que l'huile est trop chaude.
J'ai déjà eu le cas sur un Volvo TAMD 71 et la pression d'huile était trop faible au ralenti (moteur chaud). L'huile était aussi refroidie par le liquide de refroidissement. J'ai révisé l'échangeur thermique car il laissait passer une quantité infime d'eau de mer vers le LdR et cela a eu comme conséquence que le cooler d'huile ne faisait plus bien son travail (à 85° le tartre s'agrippe sur les parois chaudes). J'ai alors drainé le système de LdR que j'ai rempli de vinaigre blanc et j'ai fait tourné le moteur puis j'ai laissé agir le vinaigre pdt 24 h. Après cela le moteur avait de nouveau une bonne pression d'huile (2 bar en plus) et ne chauffait plus comme un poêle.

dimanche 31 mars 2019 10:19
20160806_205749
nightwave

Tu as raison, c est clair que ce n est pas évident. Je retiens la pression d huile. Mais du coup la fuite d huile pourrait venir d où ? Quand le moteur commence à prendre les tours (plus de 2000) ca commence à sentir l huile brûlée. A part le turbo, je ne vois pas d autre endroit où l huile peut brûler aussi rapidement suite à une fuite..
Est ce que ça ne serait pas une pression d huile trop élevée qui crée ou accentue la fuite qui coule ensuite sur une partie métallique très chaude. Ça pourrait peut être expliquer l'odeur d huile brûlée...?

dimanche 31 mars 2019 15:10
Missing
super typhoon

Tu es localisé où ?

dimanche 31 mars 2019 15:34
20160806_205749
nightwave

Je suis sur Marseille. Tu devrais me retrouver à l odeur d huile brûlée. Attention, à ne pas confonde avec l odeur des snacks qui utilisent leurs huiles de friture jusqu'à la mort !

lundi 01 avril 2019 06:36
Missing
super typhoon

La Méditerranée est très salée, je suis sûr que le problème vient du cooler d'huile où l'échange thermique ne s'effectue pas bien. Il est même possible que cela ne se voit pas à l'œil nu que le cooler est entartré, l'eau circule mais ne refroidit pas.
Donc drainer le LdR et remplir de vinaigre blanc, chauffer le moteur et laisser agir. Il va ressortir tout vert.
J'en mettrais aussi dans le circuit d'eau de mer.

lundi 01 avril 2019 09:12
Pelican
doudouromeo

Héo Héo..... Ayez toujours à l'esprit que le refroidissement de l'huile du TMD 22A se fait avec un échangeur monté sur le circuit de LIQUIDE DE REFROIDISSEMENT du moteur. Alors laissez tomber toutes vos idées sur l'eau de mer directement en contact avec le circuit d'huile. La température d'huile augmente anormalement si le circuit de refroidissement principal ne fait pas son boulot. Éventuellement l'eau de mer peut boucher le circuit: en traversant le réducteur inverseur, aux petits tubes du faisceau de l'échangeur principal, au petit coude raccord en fonte (bien souvent en très mauvais état) reliant le tuyau cuivre final au coude d'échappement via un manchon caoutchouc , et bien dans le coude d'échappement lui-même. Si tout cela est propre net, et si bien sûr la pompe Jabsco est efficace, ça devrait refroidir correctement le moteur et donc l'huile. Donc si le refroidissement du moteur est correct, huile ne surchauffera pas .. Et surtout pas au point de sentir le brûlé. D'ailleurs si ça sent le brûlé, c'est que l'huile n'est plus dans le moteur, mais hors du moteur. Il y a donc forcément une fuite qui coule sur un endroit qui fait brûler cette huile. Le seul endroit suffisamment chaud pour provoquer cette réaction est la partie échappement du turbo puisque les sorties échappement de chaque cylindre trempent dans le liquide de refroidissement (l'huile ne peut pas les toucher). Je conseille donc, si cela n'a pas déjà été fait, de démailloter la protection thermique du turbo et de vérifier les arrivée et sortie d'huile du turbo.
Pour ma part, chaque fois que j'ai eu des problème de température d'huile, il n'a jamais été question d'odeur de brûlé. Manque de pression au ralenti oui, thermomètre d'ghuile à + de 120° oui, mais c'est tout. J'ai fini par régler le problème en installant un radiateur d'huile avec ventilateur et SURTOUT, en changeant la pompe Jabsco qui pourtant paraissait en excellent état avec turbine neuve...... mais qui ne débitait sans doute plus assez en volume/seconde. (Peut-être une usure au niveau de l'épaisseur du corps de pompe)

lundi 01 avril 2019 11:11
Missing
super typhoon

C'est bien ce que je dis l'huile est refroidie par le liquide de refroidissement qui est plus chaud que l'eau de mer.
Si ce liquide est légèrement contaminé par de l'eau de mer le tartre se fige sur le cooler d'huile et on en arrive aux problèmes que nous avons.
J'ai résolu ces problèmes en révisant l'échangeur LdR-eau de mer et en détartrant le moteur (bloc, culasse etc) avec du vinaigre blanc acheté à 0,49 € la bouteille d'un litre et demi.
Il n'est donc même pas nécessaire de démonter le cooler d'huile. Le vinaigre le nettoiera de lui-même.

lundi 01 avril 2019 15:16
Pelican
doudouromeo

Si le liquide de refroidissement est contaminé par de l'eau de mer, c'est qu'il y a un passage entre les deux et qu'il n'est pas tout petit... Le LDR étant en pression positive quand il est chaud, si "petite" fuite il y avait (colliers mal serrés à l'échangeur), c'est le LDR qui partirait en mer. En plus, s'il y a une quantité d'eau de mer dans le circuit LDR tellement importante que cela fait du tartre pour boucher l'échangeur à huile, alors le bloc moteur doit être bien rouilleux...

lundi 01 avril 2019 16:25
Missing
super typhoon

Quand il est chaud le LDR est en pression. Autrement dit quand il est froid il est à pression atmosphérique et il suffit d'un peu d'eau de mer qui s'introduise dans le LDR et c'est le bordel. Rien à voir avec des colliers mal serrés, c'est par les joints toriques et le carter du refroidisseur que l'eau de mer passe. Il n'en faut pas beaucoup et il suffit d'une fois.
Le liquide de refroidissement empêche le moteur de rouiller car il protège de la corrosion (à long terme ce n'est évidemment pas idéal), même si il y a un peu de sel dedans.
Le tartre ne bouche pas spécialement le refroidisseur d'huile, il se dépose et agit comme un isolant. Même le cuivre qui est un excellent conducteur thermique ne le devient plus à cause du dépôt de sel.
C'est pour cette raison qu'il faut aussi rincer le circuit de refroidissement du moteur au vinaigre. Après cela il ne rayonnera plus comme un poêle, ce qui est souhaitable.

lundi 01 avril 2019 16:44
Pelican
doudouromeo

En plus, si ma mémoire est bonne, (c'est pas évident) il me semble que c'est l'huile qui passe dans les faisceaux de l'échangeur d'huile avec le LDR autour.

lundi 01 avril 2019 16:29
Missing
super typhoon

Cela ne change rien au problème, vous aurez l'extérieur des tubes 'isolés' au lieu de l'intérieur.

lundi 01 avril 2019 16:50
20160806_205749
nightwave

L huile est bien refroidie par le LDR qui est refroidit par l eau de mer. Mon moteur ne monte pas en température.peut êtreqque l huile oui. Je penche plutôt aussi pour une fuite côté turbo. J ai bien élevé la protection du turbo, mais je ne vois rien de suspect... Affaire à suivre..
PS : j avais bien vidangé et nettoyé le circuit LDR avec un antitartre radiateur.
après rien n empêche de le faire à nouveau avec du vinaigre !?

lundi 01 avril 2019 15:27
Missing
super typhoon

Mon moteur ne montait pas non plus en température.
Il faut bien se dire que l'échangeur LdR-eau de mer est surdimensionné car prévu pour les tropiques. Le LdR est aussi moins chaud que l'huile du moteur qui souvent refroidit aussi les pistons.
Je veux bien parier une bouteille de champagne que mon diagnostique est le bon !

lundi 01 avril 2019 15:41
Pelican
doudouromeo

Mais ne parle-t-on pas ici du moteur TMD22A que l'on trouve sur des centaines de bateaux ? L'échangeur ne semble pas surdimensionné, vu le nombre de personnes qui ont une vaporisation blanche quand ils montent trop haut dans les tours en pleine charge.

lundi 01 avril 2019 16:18
Pelican
doudouromeo

Par contre, là où je suis bien d'accord, c'est que passé une certaine température d'équilibre entre LDR et Huile, l'un peut faire chauffer l'autre dans un sens comme dans l'autre. (huile chauffe LDR ou LDR chauffe huile)

lundi 01 avril 2019 16:32
Missing
super typhoon

Tout les échangeurs sont surdimensionnés car même à moitié bouché la t° de LDR n'augmente pas.
La fumée blanche vient pour la plupart de problème de coude d'échappement, de carène sale etc.

lundi 01 avril 2019 16:47
Pelican
doudouromeo

Il est vrai que la plupart du temps, c'est au niveau du débit de sortie que ça déconne le plus. La fameuse petite pièce de connexion en fonte qui arrive sur le coude d'échappement (pièce n° 30 chez marineparts) à 100€ les 50 grammes apporte bien aussi son lot d'emmerdements. Vu le prix, j'en ai fabriqué une avec un coude inox soudé sur une petite platine inox taillée à la main et je suis maintenant sûr que ça ne freine pas la circulation car le diamètre est conséquent.

lundi 01 avril 2019 21:42
Pelican
doudouromeo

Pendant un temps, j'avais pensé faire une dérivation avec un Té et un bout de durite passant par dessus bord, juste avant le coude d'échappement de façon à vérifier si ce n'était pas le coude qui bloquait le débit de sortie. Cela m'aurait permis de vérifier si la surchauffe venait d'un bouchage du coude en son fin fond. Je ne l'ai pas fait car je viens de changer la pompe Jabsco et je n'ai pas encore pu faire tous les essais en pleine charge.

lundi 01 avril 2019 21:47
20160806_205749
nightwave

Va pour la bouteille de champagne si la pression d huile est en cause. Mais bon j ai quand même une fuite quelque part. La cale ne ment pas. Je prendrai des photos. Merci

mardi 02 avril 2019 20:18
Missing
super typhoon

Il faut aussi que le filtre à air soit propre. S'il est encrassé cela peut faire augmenter la température des gaz d'échappement.

mardi 02 avril 2019 21:04

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums