Tous les forums > Navigation > Demain, mouillage à Brehat?
Kiki
JASON

Demain, mouillage à Brehat?

Bonsoir,
Je cale 1.90 et demain coefficient 96! j'envisage de mouiller pour 2 nuits dans la rade de Brehat ! Est ce raisonnable ? je compte mouiller par 7 m de fond donc je suppose avec 10 m de marnage qu'il me faudra 50 m de chaîne!
Merci de vos conseils!

mercredi 13 juin 2018 20:10

Liste des contributions

  • C'est là: matelot@17523 jeudi 14 juin 2018 19:10
Missing
cap'tain eric

Salut Jason, l'avantage c'est que hors saison tu auras plus de choix pour te mettre dans les meilleurs endroits !
Au sud de l'ile, il y a une vaste zone au SE de port clos qui est largement assez profonde même en vives eaux.
mais attention aux courants de renverse, prévoir un bon évitage et 5 x la hauteur d'eau à PM me parait un minimum raisonnable.

mercredi 13 juin 2018 20:28
Fb_img_1521814363370
2
ploubaz22

7 m d'eau à marée basse c'est trop tu vas te trouver en plein courant et trop loin de l'ile
5 fois la hauteur d'eau c'est trop et pas bon pour evitage par rapport au courant
Dans le sud de l'ile au Guerzido assez proche des bouées jaunes moins de courant et assez d'eau à marée basse environ 3m
Il y a aussi une bouée à l'entrée de la chambre qui est souvent dispo hors saison

mercredi 13 juin 2018 20:48
Kiki
JASON

Bonsoir et merci de ta réponse! si je prend la sonde sur carte, 7 m ajoutant un marnage de 10 m , j'arrive a 17 mètres soit 5 fois la hauteur d'eau, j'arrive a 75 metres!!!!!! J'ai pas tout cela en magasin...

mercredi 13 juin 2018 20:51
Avatar
1
Ebraball

Les sondes des cartes sont établies pour des coefs 120… Tu t'es un peu emmêlé les pinceaux dans tes calculs ! Et cinq fois la hauteur d'eau, c'est prévoir large.

mercredi 13 juin 2018 21:05
Image
Baroudeur22

Bonjour,

Le meilleur mouillage est en face du guerzido (1) au plus proche des bouées jaunes. 30 m de chaîne c’est suffisant. Tu peux y mouiller part tous les vents sauf par vent d’Est. Dans ce cas là, tu peux mouiller sur la première bouée en arrivant dans la corderie (2) ou encore dans le kerpont, en face de l.arcouest. Tu laisses l’ile de béniguet à tribord en remontant le kerpont et tu mouilles tout en haut face a l’ancienne cale du bateau de sauvetage de Bréhat (3). Attention passer le Kerpont impérativement après mi marée marée montante car au milieu de celui-ci au niveau de la cardinale verte Cela assèche une bonheur avant la marée basse par coefficient de 96

mercredi 13 juin 2018 21:44 *** Message modifié par son auteur ***
Fb_img_1521814363370
ploubaz22

entre ile beniguet et ancienne cale il y a beaucoup trop de courant surtout en cette periode de vives eaux environ 4 noeuds à mi marée
de plus tu as des cables d'alimentation de l'ile.

mercredi 13 juin 2018 21:32
Fb_img_1521814363370
ploubaz22

tu jette l'ancre dans la zone marquée 2.9 entre chambre et guerzido c'est large et il te restera 3.9 a marée basse sinon tu as aussi ce site qui te donnera la hauteur d'eau http://tidemap.fr

mercredi 13 juin 2018 21:22
Kiki
JASON

Merci Baroudeur22, ces explications sont très claires! J'irai donc mouiller à Guerzido!

mercredi 13 juin 2018 21:24
Fb_img_1521814363370
ploubaz22

tu as raison le guerzido c'est bien si tu peut approcher de la zone marquée 1.1m ce qui te fera 2.3m à marée basse.
Dans cette zone moins de courant et l'évitage se passe mieux avec les autres bateaux.
Tu vas eviter par rapport au vent et dans la zone plus profonde tu vas eviter par rapport au courant.

mercredi 13 juin 2018 22:59
Kiki
JASON

Merci ploubaz22

mercredi 13 juin 2018 21:36
Missing
pierol

il faut mouiller le plus prés possible le marnage est tellement important, il faut se mettre à l'abri des courant et être vraiment au mini à bm. mais c'est magnifique !

mercredi 13 juin 2018 23:29
Fb_img_1521814363370
ploubaz22

entièrement d'accord avec pierol

mercredi 13 juin 2018 23:58
Kiki
JASON

Merci pour tous vos conseils! je quitte ce matin SAINT QUAY pour Bréhat et je vous raconterai!
Cette année, j'ai décidé de découvrir la Bretagne Nord dans ses détails et donc je suis preneur de toutes vos suggestions, surtout pour les mouillages....(activité que j'ai toujours un peu d'appréhension à pratiquer)
Je cale 1.9 m! et je navigue seul! je ne demande qu'à apprendre!

jeudi 14 juin 2018 07:04
Fb_img_1521814363370
ploubaz22

Si tu as du mauvais temps le Trieux est un bon refuge. Mouillage au pied du château de la roche jagu, dans le virage tu as assez d eau

jeudi 14 juin 2018 12:41
Image
1
Lulu2

Oui, ou alors monter jusqu'à Lézard.
A propos du mouillage au Guersido, j'ai eu une fois du mal à faire crocher mon ancre. Donc être à bord lors de la renverse.

jeudi 14 juin 2018 13:36
Dsc_0002
Tamata 22

Effectivement, l'endroit est sympa et protégé !
Mais quand on cale 1M90, vaut mieux pas trop s'approcher du bord à cet endroit car la vase remonte vite sur les côtés.
Sinon Lézardrieux, ponton d'attente, est une bonne alternative et demande moins de MN pour se mettre à l'abri.

jeudi 14 juin 2018 13:56
Missing
ATCFrog

Je mouille souvent dans le kerpont , devant l'ancien hangar snsm. L'endroit est magnifique, mais qu'est ce que ca brasse !! Je ne m'éloigne jamais du bateau, car c'est une anse bordée de cailloux, et le courant dépote (vu au loch, plus de 4 noeuds!) meme sur des coefficients raisonnables (je cale 1m90 aussi, donc j'évite les gros coefs).
Sinon, l'escale à lezardrieux est sympa, plus pour la remontée de la riviere qui est vraiment chouette que pour le port vraiment. Il y a cependant une creperie que j'aime bien (creperie du moulin à mer, si je me rappelle bien) , un peu loin, mais dont les patrons n'hesitent pas à descendre chercher les clients à la marina s'ils ont le temps ! (petite pub gratuite, j'ai pas d'actions, mais ca fait partie de mes petits plaisirs à lezardrieux)

jeudi 14 juin 2018 13:55
Duduche_akbar
1
Duduche Braz

Hélas le Moulin à mer est fermé... mais l'escale reste sympathique.
Le problème du mouillage dans le sud du Kerpont (près de la cale de l'ancien bateau de sauvetage) c'est qu'il y a des canalisations et câbles qui relient Bréhat, Béniguet et le continent, et qu'en conséquence le mouillage y est interdit (cf la carte 7127 du Shom). Interdiction qui n'est pas toujours respectée...
Il y a aussi le passage des vedettes qui peut être gênant.

jeudi 14 juin 2018 14:06
Missing
ATCFrog

Je ne savais pas pour le moulin a mer... La tuile... Sinon, effectivement, le mouillage y est interdit, mais comme il y a toujours des bateaux , je me suis dit que ca dévait etre une interdiction trop franche... Je fais cependant gaffe a pas mouiller ou les câbles sont indiqués (a condition que la carte soit juste...)
Le passage des vedettes est effectivement impressionnant, elles vont bien vite et passent bien pres... Elles ne passent qu'a pleine mer par contre, non ?

jeudi 14 juin 2018 17:35
P1000031_small_
2
Guillemot

Par vents de secteur Ouest, le mouillage à l'extérieur du trou de la souris est très bien protégé. Mieux, je trouve que le Guerzido.

Avantage, pas de courant, le bateau reste face au vent et n'évite pas. Fonds de très bonnes tenues. On peut mouiller assez court.

jeudi 14 juin 2018 14:29
Missing
matelot@17523

C'est aussi mon mouillage préféré!

jeudi 14 juin 2018 18:00
Je_suis_charlie
philou2

Peux tu nous donner la position GPS du trou de la souris ou un point sur une carte, c'est au nord de la pyramide Quistillic ?, je n'arrive pas à le situer sur la carte.

jeudi 14 juin 2018 17:57
Missing
1
matelot@17523

C'est là:

jeudi 14 juin 2018 19:10 *** Message modifié par son auteur ***
P1000031_small_
1
Guillemot

Je ne devrais pas le dire, mais en mortes eaux, même un quillard peut mouiller à l'intérieur du trou de la souris.
le pointillé montre la limite approximative des plus basses eaux.
en mortes eaux, on peut se mettre au niveau de la croix au dessus.
et si ça touche un peu à marée basse, c'est pas grave : aucun clapot et de la vase...

jeudi 14 juin 2018 19:46
Je_suis_charlie
philou2

Merci, je devrais passer dans le coin cet été fin juillet, cela changera du mouillage devant la plage du Guerzido.

jeudi 14 juin 2018 21:02 *** Message modifié par son auteur ***
Fb_img_1521814363370
ploubaz22

Trou de la souris c'est bien, mais pas beaucoup de place en saison et week end. Les vedettes de brehat passe par la.

jeudi 14 juin 2018 21:33
Duduche_akbar
Duduche Braz

Pas beaucoup de place quand les régateux s'y retrouvent pour la pause.

jeudi 14 juin 2018 22:39
Missing
matelot@17523

La place se limite effectivement à 3 voire 4 bateaux maximum, et les vedettes de bréhat passent haut parleur hurlant à moins de 5 m des bateaux mouillés à 8 noeuds.

jeudi 14 juin 2018 23:39
Fb_img_1521814363370
ploubaz22

le trou de la souris pour ceux qui veulent descendre à terre c'est assez loin en annexe et à marée basse par coef Sup à 60 entre brehat et trou de la souris c'est à sec et de la vase donc pas très pratique. Pour descendre à terre le guerzido c'est mieux

jeudi 14 juin 2018 23:01
Image
Lulu2

A propos du trou de la souris, une petite anecdote : nous projetions d'y passer la nuit avant de rentrer à St Vaast. Il y avait déjà deux bateaux et plus beaucoup de place. Nous avons tournicoté un peu avant de décider où mouiller. Voyant nos hésitations, l'un des bateaux nous a indiqué un endroit où nous mettre. Ce que nous avons fait, pensant avoir affaire à un connaisseur des lieux. Apéro sur le pont dans un cadre superbe ... Mais un vague doute m'habitait. Après quelques relèvements et sondages, je me suis aperçu que nous étions juste au-dessus de rocher peu sympathiques sur lesquels nous allions échouer. Merci monsieur pour votre bon conseil !
Nous avons choisi d'entrer plus profond dans l'anse et de béquiller. Après quelques sondages, le fond semblait plat. Nous avons mouillé et béquillé. Dîner et dodo. Sur le coup d'une heure du mat, je me suis levé pour vérifier l'échouage. Nous étions bien posés et il restait 1 m'd'eau. Mon déplacement sur le pont a suffi à déséquilibrer le bateau qui a alors basculé lentement sur bâbord, la béquille s'enfonçant dans la vase. Le bateau s'est couché sans bobo. Ouf ! Gros bordel dans le bateau, cascade d'objets divers et clameurs des dormeurs, nuit passée sur le pont à attendre le retour de la marée, etc. Pour faciliter le relevage du bateau, nous avons libéré la béquille qui était profondément plantée dans la vase. Et n'ayant jamais couché le bateau, nous ne savions pas comment il se relèverait, aussi avons-nous fermé et calfaté les descentes. Au retour du flot, le bateau s'est relevé juste avant que l'eau n'atteigne la descente avant. Une fois le bateau redressé, nous avons récupéré avec quelques difficulté la béquille et fait l'inventaire des dégâts.
Il y avait pas mal d'eau dans les fonds et la pompe de cale se mettait en route. Impossible de localiser la voie d'eau mais la pompe étalait bien. J'avais deux autre pompes que je pouvais gréer en cas de besoin, mais je ne savais pas si la structure est atteinte. J'hésitais donc à nous lancer dans la traversée vers Cherbourg ou à rentrer à Paimpol pour réparer. Dès l'ouverture j'ai appelé Gilles Conrath au chantier pour lui demander son avis. "Pas de souci, penses-tu, c'est juste un coup de calfat à refaire. Vas-y." ... Et nous y sommes allés.
Traversée vers Guernsey sans pb si ce n'est que nous étions un peu glauques après la nuit blanche. Je notais scrupuleusement la fréquence de fonctionnement la pompe pour voir si la voie d'eau empirait lorsque le bateau était bouculé par les vagues. Ce n'était pas le cas : les cycles de pompages s'espaçaient régulièrement de quelques secondes, ce qui semblait signifier que la structure ne bougeait pas. Nous sommes arrivés sans encombres à St Peter. Au matin, j'ai un eu appel de Gilles visiblement un peu inquiet : "Ben t'es arrivé ! ? ... T'as pas eu de problème en fin de compte ? ".
Le retour jusqu'à St Vaast s'est passé sans souci, si ce n'est que la pompe de cale réveillait tout le bord chaque quart d'heure et qu'on n'a pratiquement pas dormi une fois de plus. Mais les pompages continuaient à s'espacer et le bateau cicatrisait de lui-même.
Explications : nous avions échoué sur de la vase thixotrope, ferme au premier abord, mais qui se liquéfie dés qu'il y a un peu de pression. On peut marcher dessus, mais on s'enfonce si on piétine sur place. La quille avait pénétré dans la vase et avait été tordue lorsque le bateau avait basculé, ce qui avait ouvert un peu les jonctions quille-galbord et galbord-ribord. En fait, certains bouts perdus qui faisaient l'assemblage de la charpente axiale étaient affaiblis par la corrosion et avaient permis une légère déformation. Mais tout revenait en place petit à petit spontanément.
Il a quand même fallu réparer une fois rentrés, resserrer l'assemblage quille-varangues et refaire un peu de calfatage.

vendredi 15 juin 2018 01:21 *** Message modifié par son auteur ***
Kiki
JASON

Des nouvelles de ma nuit: Etant arrivé avec une meteo pas sympa, pluie et w a sw 5 a 6, il n'y avait personne au bouées de mouillage: un petit paradis: merci ^de vos conseils.
Demain je pense découvrir Port Blanc!

vendredi 15 juin 2018 06:38
20140809_075739
penn sardin des abers

Salut,
A port blanc passe le bonjour à Arnaud, le capitaine de port (ou équivalent) de ma part !!

vendredi 15 juin 2018 10:53

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums