Tous les forums > Navigation > Qui peut m'expliquer mon erreur de mouillage ou a une astuce ?
Missing
Capitaine hablock

Qui peut m'expliquer mon erreur de mouillage ou a une astuce ?

Voilà je suis au mouillage depuis 2 jours tout se passe bien. J'ai beaucoup de place je mouille 50m dans 5m d'eau sur du sable pour avoir l'esprit tranquille et partir me balader tranquillement. Hier le vent forci a 20nd avec des rafales assez régulières a 25nds. J'ai remarqué que la chaîne s'enroulait autour de la main de fer et du boute amortisseur. Plus ça tirait plus ça s'enroulait. J'ai essayé de remonté et de reacrocher la main de fer en défaisant les tours rien a faire la chaîne s'enroulait tout le temps. J'ai essayé avec une deuxième main de fer et un deuxième amortisseur rien à faire ça s'écroule toujours. Je ne comprends pas d'où viens le problème! Qui a une idée?

dimanche 07 janvier 2018 13:47

Liste des contributions

  • . albor dimanche 14 janvier 2018 16:57
Missing
1
(Capolarge)

Bonjour, je dis certainement une bêtise, mais si tu raccourcissais la main de fer. Sur mon bateau, la main de fer est toujours en arrière du davier. L'amortisseur est frappé sur le taquet d'amarrage.

dimanche 07 janvier 2018 14:18
S_20160818_132623a
2
BlackNav

pareil !
et je la frappe en V sur les 2 taquets de la pointe avant, pour limiter les efforts.

lundi 08 janvier 2018 14:04
Image
14
Lulu2

Suggestion : utiliser du squareline à la place du bout toronné.
Comme ça, pas de torsion.

dimanche 07 janvier 2018 14:28 *** Message modifié par son auteur ***
Fritz_ze_cat
2
fritz the cat

as tu un émerillon sur la cigale de l'ancre ????
si ton canote a fait plusieurs tours sur son mouillage quand elle se tend elle vrille
alain

dimanche 07 janvier 2018 14:22
Avatar
eric2103

Bonjour, si c'est comme pour moi j'avais conclu que c'est normal puisque l'amortisseur caoutchouc, en s'étirant sous la traction, tourne en se vrillant et donc la chaine va s'enrouler autour du cordage-main de fer. J'ai essayé de réduire cela en mettant deux amortisseurs caoutchouc en série sur lesquels le cordage est bobiné en sens inverse sur l'un et sur l'autre. Donc sous la traction un amortisseur tourne dans un sens et l'autre dans l'autre sens et ça devrait s'annuler... en théorie !
en fait ça le fait toujours (un peu moins) car le cordage 3 torons se vrille lui aussi sous la traction (c'est le principe de son élasticité).
En raccourcissant le cordage ça devrait diminuer, mais alors on perd lde l'effet amortisseur..

dimanche 07 janvier 2018 14:27
Missing
2
espiguette

à mon avis la chaine n'est assez choquée

dimanche 07 janvier 2018 14:27
P1000031_small_
2
Guillemot

Comme écrit par Lulu, ça s'enroule car tu as du bout trois torons et ça tire fort. Le toronné peut faire trois ou quatre tours sur une distance de 2 mètres, quand ça tire fort.
.
Ta premier photo parle d'elle même : le trois torons a tourné dans le sens antihoraire (torons dans le sens horaire), donc la chaîne est enroulée dans le sens horaire.
.
Utilise du squarline (8 torons, quatre dans sens et quatre dans l'autre) et le soucis disparaitra.

dimanche 07 janvier 2018 14:36 *** Message modifié par son auteur ***
588efb78e4b0ec6bb7215c46
PhilippeG

C'est tout à fait ça et ça se voit tout de suite sur les photos. Ça n'a rien à voir avec la chaîne.

mercredi 10 janvier 2018 14:28
P8190479_1
juno

Peut être la chaine trop tendue : dans les rafales si la chaine se tend et qu'elle a des tours comme dit fritz elle tourne autour du bout.
Laisser une grande boucle de mou à la chaine pour ne pas qu'elle se tende même bout allongé.

dimanche 07 janvier 2018 14:32
Avatarh_o-2
Now

Idem, plus de mou dans la chaîne et pas de trois torons pour le bout qui soulagé le Guindeau.
J'ai pas de squareline, main un morceau d'écoute qui fait très bien le job.

dimanche 07 janvier 2018 14:41
Missing
1
Yoshi

Le bout 3 torons se vrille sous la tension donc enroule la chaîne libre; Solution mettre un émerillon entre la main de fer et le bout 3 torons.

dimanche 07 janvier 2018 14:41
Img_1433
Solent

J’ai aussi du trois torons et ça s’enroule, que la chaîne soit peu tendue ou avec une grande boucle.
Pour qu’une main de fer soit efficace il faut qu’elle soit la plus longue possible, ne pas chercher à la raccourcir.
La solution de Guillemot doit être la bonne.

dimanche 07 janvier 2018 14:41
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
13
Calypso2

5m de fond 50m de chaine soit 10fois la profondeur : a quoi peut bien servir ton amortisseur ?

dimanche 07 janvier 2018 14:42
Missing
2
bisounours

calypso ne doit pas passer bcp de nuits au mouillage pour dire cela....ce n'est d'ailleurs pas la question posée au depart. un bout est indispensable (moins de bruits, davier preservé, et quand la chaine se tend, et ben ça amorti qd meme...).

dimanche 07 janvier 2018 16:09
Missing
4
ChristopheB

Mmm... 9 votes pour cet avis de Calypso2. Ca sent le consensus... Pourtant on m'avait appris que justement quand il y a peu de fond, c'est là que la chaine ne fait pas la "boucle" suffisante pour être élastique et qu'un amortisseur est utile... Alors que ca l'est beaucoup moins par 10m d'eau. Mais il y a plusieurs écoles j'imagine....

dimanche 14 janvier 2018 15:07
P1000031_small_
4
Guillemot

LA reprise de la chaine par une main de fer et un bout a trois avantages : préserver le réa du davier du ragage destructeur de la chaine, annuler ou presque le bruit de la chaine frottant sur le fond ou venant taper sur les joues du davier, et enfin donner de la souplesse par l'élasticité du bout.
.
Pour ce dernier point, il faut que le bout soit souple, donc pas de drisse ou d'écoute, et qu'il soit suffisamment long, donc que la main de fer soit dans l'eau ou presque comme sur la photo de cap'tain.

dimanche 07 janvier 2018 14:47
Missing
bruno972

et même un 4ème qui est que le bout est amarré sur un taquet évitant ainsi de tirer sur l'axe du guindeau.

samedi 03 février 2018 13:32
Missing
(Capolarge)

Ce que je ne m'explique pas, c'est comment le bateau a pu faire 10 fois un tour complet autour de la chaîne. Y a quelqu'un pour m'éclairer ?

dimanche 07 janvier 2018 15:35
P1000031_small_
3
Guillemot

Pour comprendre, lis les réponses des intervenants
Le bateau n'a nullement fait le tour de la chaîne.

dimanche 07 janvier 2018 15:45
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

ce n'est pa le bateau qui a fait 10 fois le tour mais ton cordage lorsqu'il fait élastique ,

tu tend un élastique puis tu lache ,il s'enroule sur lui m^me

dimanche 07 janvier 2018 15:46
P1000031_small_
1
Guillemot

T'es pénible, Calypso, de répondre exactement en même temps que moi !
c'est la deuxième fois sur ce fil.
Que je ne t'y reprenne pas

dimanche 07 janvier 2018 15:49
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

excuse moi Vincent , je ne recommencerai pas promis , bonne nav 2018

dimanche 07 janvier 2018 15:55
P1000031_small_
Guillemot

t'es tout pardonné ! Bonnes à toi aussi.

dimanche 07 janvier 2018 15:57
Missing
(Capolarge)

"Voila ce que j'ai lu :"si ton canote a fait plusieurs tours sur son mouillage quand elle se tend elle vrille ".
Mais en relisant mieux, je crois comprendre. Thanks!

dimanche 07 janvier 2018 16:33
Armoirie
2
ALB

Bonjour Capitaine hablock,
Une longueur de drisse d'un bon diam, la main de fer à mi-distance (environ) étrave/surface de l'eau, une grande boucle de la chaine (elle est trop tendue sur la photo) le poids des 50 m de chaine sont là pour faire amortisseur ... le problème devrait être résolu.
ALAIN

dimanche 07 janvier 2018 15:38
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
3
Calypso2

pas une drisse justement c'est le genre de cordage qui n'a aucune élasticité par contre le polyamide est donné pour avoir 25% d'élasticité , contre 6% pour les drisses

dimanche 07 janvier 2018 16:56
Avatar
8
CataHorus

Non, la chaine parait tendue parce qu'elle a fait 10 tours. Elle est bien. Perso, je virerai l'amortisseur caoutchouc dont je ne vois pas bien l'intérêt. On met ça sur une amarre de quai.

CaptainRV

dimanche 07 janvier 2018 16:09
Missing
3
albor

C'est uniquement la chaîne par sa longueur et son poids qui participe à la souplesse du mouillage. Ce n'est pas les 2 m de bout sur la main de fer qui à ce rôle .

dimanche 07 janvier 2018 17:16
Missing
1
Peuwi

Une chaine tendue ne provoque aucun amortissement notable.
Sur 5m de fond, la chaine est tendue pratiquement immédiatement.
Donc, non, l'amortissement par un textile est au contraire une bonne idée.
Par ailleurs, le textile ne travaille pas sur la même courbe de réponse que la chaîne, bien moins mécanique, bien plus linéaire.
 
Pour la solution : mettre 2 bouts, qui partent en Y de part et d'autre au voilier : ca va arrêter de vriller, et l’élasticité sera un peu plus grande (ce qui compense un peu le fait que le bout sera moins élastique s'il cesse de vriller)

mardi 09 janvier 2018 15:08
Missing
2
albor

Peuwi, sur cinq mètre de fonds , tu mouilles combien de chaîne ? Si tu mets 30 m, pour toi , il n'y a aucun amortissement ? .
L'amortissement sur un textile de 2 à 3m est une "hérésie" : quelle sera l'allongement dans ce cas? Quelques centimètres . Va voir à l'avant comment se comporte le mouillage quand l'étrave subit un clapot de 50cm . Si le mouillage est mouvementé , c'est la chaîne par sa longueur qui fera l'amortissement. Par ailleurs, je n'ai jamais vu après des années de mouillages permanents dans les îles un seul mono utilisant un bout en V pour sa main de fer .

mardi 09 janvier 2018 19:58 *** Message modifié par son auteur ***
Avatarcco1
1
entre-cotes

Vote par erreur. En fait, je répond au bout en V. Nous l'utilisons depuis un certain temps et l'avons vu sur pas mal d'autres bateaux. Sans doute que dans les îles, il n'y a plus beaucoup de monos?

mardi 09 janvier 2018 22:15
Missing
albor

Oui, La patte d'oie est nécessaire sur le cata, elle permet le maintient du cata dans le prolongement du mouillage et évite la chaîne de venir raguer sur l'étrave .

mercredi 10 janvier 2018 07:44
Missing
4
Peuwi

@albor :
Mettons 30m de chaine, ou 1km de chaine, c'est pareil.
Je viens de faire le calcul sur un exemple précis :
- sur une chaine de 8, pesant 1.3kg/m plongée dans l'eau
- une force horizontale de de 104kg s'exerçant à l'étrave -> voir http://www.hisse-et-oh.com/forums/equipements/messages/1520300-liaison-chaine-ancre-quelle-est-la-force-qui-s-exerce-sur-la-chaine
-> cela soulève la chaîne sur 20m (grosso-modo, je n'ai pas fait le calcul super précis cette fois, j'en ai marre de le refaire pour dire toujours la même chose)
 
Maintenant, une vague, ou une rafale, ou que sait-je, double la force la force.
 
-> La chaine va à présent se soulever sur 28m, et entrainer au mieux un déplacement horizontal de 17.5cm ... En pratique, la chaine est galbée et le reste, donc c'est moins de 17.5cm en pratique.
Bref, c'est keudal.
Pour donner un ordre d'idée, sur 10m de fond, cela aurait été ~46cm d'allongement avec les mêmes paramètres.
 
Donc, comme je le répète en permanence : une chaîne, ca provoque une super élasticité quand on ne tire pas dessus, par temps calme. En condition difficiles, le textile offre une bien meilleure élasticité. Pour les mouillages les plus difficiles, le 100% chaîne, loin du sentiment de sécurité que renvoi son poids et son comportement par temps calme, va générer des rappels très importants sur l'ancre propre à la faire décrocher et chasser.

dimanche 14 janvier 2018 12:54 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Peuwi

Hop, puisque j'ai le calcul sous le yeux, je complète :
- si on passe de 100kg de traction horizontale à 200kg, l'allongement max est de 17.5cm
- si on passe ensuite de 200kg à 300kg, on gagne 8cm de plus
- de 300kg à 400kg, on gagne 5cm
- pour aller vite, entre 400kg et 800kg, on a au total 8cm de plus.

dimanche 14 janvier 2018 13:03
P1000031_small_
9
Guillemot

albor, je ne partage pas ton avis.
J'ai déjà vu ma chaîne se tendre dans des rafales et embardées du bateau, provoquant des coups brutaux de la chaine dans le davier (plus bruit fort désagréable)
.
Et à ce moment, là, les 2 m de polyamide prennent le relais en se détendant largement.
En tout cas, avec ou sans le bout, la différence est saisissante.

dimanche 07 janvier 2018 17:29 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

oui ,mais là la longueur de la chaine fait 50m pour 5m de fond ,la chaine fait a elle seule largement office de ressort ..

dimanche 07 janvier 2018 18:22
Missing
albor

Quand la chaîne est dans le davier ,je comprEnds ton avis . Mais en ce qui concerne le bout , remplace ton polyamide par un bout de drisse ou autre et tu ne verras pas de différence .
Au mieux, ton polyamide s'allongera de 20 cm , alors que la chaîne aura une souplesse de plusieurs mètres .

dimanche 07 janvier 2018 17:49
P1000031_small_
2
Guillemot

Ok, c'est possible. Je n'ai jamais fait l'expérience avec une drisse.
J'aime voir mon polyamide s'allonger sous la contrainte !

dimanche 07 janvier 2018 17:58
Missing
2
(daddy)

corde d'alpinisme pour moi, de 8mm qui ne sert plus à l'escalade

lundi 08 janvier 2018 08:14
Avatarcco1
18
entre-cotes

Nous mouillons souvent dans des endroits où les rafales peuvent dépasser les 40, voir 50 nds. La main de fer est prise sur une patte d'oie épissée dont chaque brin est pris sur un taquet de chaque côté de l'étrave. Ces brins ne passent pas par le davier.
Quand il y a de gros coups de rappel, le.guindeau ne risque rien et ça empêche les tours autour de la chaîne.

dimanche 07 janvier 2018 18:20
Img_0225
pajemath

Entre-cotes c edt ce sue je fais depuis fes ludtres .. pas d amortisseurs pas de reflexion sur dridse ou ecoyte . . Ca tient . Ca n use ni le davier ni le guindeau . Il faut laisser le y dans l eau et un mou dans la chaine ..

lundi 27 août 2018 08:32
_dsc6943
Bigjack

Une question un peu parallèle : quand vous mouillez du bout en plus de toute votre chaîne, vous le laissez dans le davier ou vous le faites passer dans un des chaumards ?
Perso, je n'ai pas confiance dans mon davier, je trouve ses "joues" en tôle d'inox un peu trop agressives pour mon bout de mouillage (squareline, très agréable à manipuler comparé à du trois torons)

dimanche 07 janvier 2018 18:50
Img_7803
3
tanagra

Un des mes amis a vu son davier tordu lors d'une bourrasque au mouillage. Personnellement , j'ai fait le choix d'utiliser un bout en Y, la main de fer étant sur la branche centrale du Y et les deux branches latérales passant par les chaumards et frappées sur les taquets. L'angle assez ouvert entre la chaine et le bout (trois torons) fait que je n'ai jamais constaté le défaut constaté par "Capitaine hablock".

dimanche 07 janvier 2018 19:08
Missing
7
ailesurlo

faible hauteur d'eau = rappel plus violant même avec longue chaîne

dimanche 07 janvier 2018 21:45
Missing
Francois 260

"surtout" avec une longue chaine, qui n'apporte absolument plus aucun amortissement.

samedi 13 janvier 2018 13:27
C281-d2a3
2
margotte

Pour Bigjack
L'idée n'est pas de moi.
Les photos suffisent pour comprendre.

lundi 08 janvier 2018 01:34 *** Message modifié par son auteur ***
_dsc6943
Bigjack

Merci margotte.
Bonne idée le petit bout de retenue. Je vais mettre en oeuvre.

mardi 09 janvier 2018 07:45
Soiree-peace-and-love-xl
3
M@telot Phi

Ce n’est pas le cordage qui s'enroule autour de la chaîne, mais la chaîne qui tourne sur elle même parce qu’elle n’est pas ’’droite’’, elle est ’’vrillée’’ .
50 mètres avec un tour tous les deux mètres ça fait 25 tours... et peut être qu’à force de tirer dessus elle se ’’dévrille’’...
La prochaine que tu remontes le mouillage regarde bien si les maillons de la chaîne se suivent sans ’’tourner’’.

lundi 08 janvier 2018 03:39
Avatar
2
roberto

Autre exemple de fourrage: comme mon cordage amortisseur est assez long (j en ai de 15-20m), donc avec l allongement il bouge sur le davier, j ai mis une "chemise" exterieure en tuyau de pompier "mou" qui est essentiellement solidaire avec le davier, a l interieur de laquelle il y a un deuxieme tuyau pompier rigide qui lui est solidaire avec le cordage. Finalement le cordage ne frotte contre rien et est bien protege contre le davier, le tout fonctionne bien comme je veux.
Apres des essais avec le trois torons qui faisait enrouler la chaine sous tension , avec le squareline elle ne s enroule plus; cela dit j utilise probablement davantage de longueur de textile, dans les messages on lit 1-2m, pour moi ce sont mini 4-5 jusqu a 15-20m si besoin.

lundi 08 janvier 2018 07:32
Missing
2
(daddy)

perso, je prends la peine de descendre ma chaîne en pleine mer une fois par saison et la laisse pendre sur toute sa longueur pour qu'elle se dévrille, je n'ai pas de soucis avec les tours, de plus elle est équipée d'un gros émérillon....je mouille aussi largement au dessus de ce qui est préconisé, je laisse un bout de chaîne à plat pont , après ma retenue pour que si en cas de casse de ma retenue elle dérape et me réveille, je dors juste en dessous

lundi 08 janvier 2018 08:11
Rekin
Kaj

comme daddy mais sur le ponton et je la dévrille à la main. Sur la roulette de nez il y a chez nous une saignée qui empêche plus ou moins la chaîne de vriller de plus au mouillage quand c'est possible je laisse toute la chaîne sortie pour avoir la haussière dehors, si ça doit vriller ce sera elle et c'est moins grave du moins au début enfin il faut dire qu'avec un émerillon ou autre système sur la chaîne ça aide beaucoup pour qu'elle se dévrille toute seule en remontant l'ancre*.
Attention quand même ! Il y a des chaînes (j'en ai eu une) qui sont vrillées d'origine, j'ai pas compris... ça ne devrait pas être possible !

lundi 08 janvier 2018 11:22
Francis-2
1
courtox56

Bonsoir,
La bonne solution est le SQUARELINE comme expliqué plus haut dans le fil.

"Cordage de haut niveau pour l'amarrage et le mouillage. Idéal pour l'ancrage. Utilisable directement sur guindeau.

8 torons (4 x 2) en polyamide. Grande souplesse, bonne élasticité et haute résistance. Très bonne absorption des chocs. Très confortable. Facile à épisser sur chaîne. Antigiratoire, anticoque. Bonne préhension."

De bonnes photos chez eaux turquoise:
http://eauxturquoises.fr/oturq/2011/main_fer/main_fer.htm

Depuis que j'utilise 10 m de squarline au bout de la main de fer tout est OK. J'ai aussi supprimé l'amortisseur.

mardi 09 janvier 2018 00:03 *** Message modifié par son auteur ***
Rekin
Kaj

nous on utilise de la flat line de chez AD simple et efficace mais je n'ai pas fait de comparatif.

mardi 09 janvier 2018 09:51
Missing
(pir2lune)

dévriller la chaîne de temps en temps, utiliser une petite longueur d'un cordage souple (nylon 3 torons) déja bien étiré et non équipé de main de fer, le frapper sur la chaîne par le noeud qui convient , une solution simple pour dormir tranquille.... sauf si très gros vent le nylon grince un peu, il y a possibilité alors de le fourrer au passage du liston, davier, écubier...

mardi 09 janvier 2018 12:33
Missing
aikibu

On peut egalement, en sus de toutes les astuces ci avant, mettre la main de fer avant le davier et amarrer le bout sur un taquet arriere qui laisse donc 8 à 10m d'elasticité ,en protegeant le pont pour eviter les chocs de la main de fer au rappel et au mollissage de la ligne de mouillage......
De plus ça facilite la manoeuvre de mise en place de la m ain de fer.....

mardi 09 janvier 2018 14:27
Avatar
simbad

hors sujet mais bon, dévriller une chaîne, sauf si le vrillage l'a raccourci de moitié, je suis dubitatif, surtout après l'avoir remis ds la baille à la va comme je te pousse, comme on peut et si en plus on la love, on a tt perdu, enfin bon, ça occupe; qd on remonte le mouillage, en général elle se dévrille tt seul, il n'y a qu'à voir l'ancre comme elle tourne
pour revenir au sujet du fil, le bout qui s'allonge, je reste dubitatif qt à l'utilité de l'allongement,et plus encore l'amortisseur, comme dit José, c'est la chaîne qui fait le gros du travail, le reste ajouté, pour moi c'est pour le plaisir car le principe atteint plus vite ses limites que la chaîne (si onen a mis assez)
pour ma part je mets une vieille drisse sur la main de fer, assez courte, et la chaîne ne s'enroule pas sauf si le bato tourne, et encore, c'est juste pour éviter le bruit
la patte d'oie par exple elle est un bon truc, évite le frottement sur le davier et l'enroulement
je ne critique pas, , ce n'est que mon avis
JL.C

mercredi 10 janvier 2018 15:13
6-11-2010_7_arc_en_ciel_sur_doug_le_
8
betta

Bonjour,

à tous ceux qui répètent, sans l'avoir jamais réellement vérifié, que la chaîne a un effet amortisseur suffisant par son poids : mettez vous à l'eau avec un masque un jour où les rafales dépassent les 35- 40 kts, regardez ce que fait réellement votre chaîne lors des coups de rappel, même avec 10 fois la hauteur d'eau, même avec une gueuse... Après vous serez peut-être moins sûrs de vous !
Rassurez vous, on y a tous cru à une époque, mais dès fois il faut se rendre à l'évidence, quand l'expérience ou une observation rigoureuse contredit la théorie, c'est que la théorie a un problème et qu'il faut peut-être la revoir. Et dans le cas qui nous occupe, trouver un autre système pour amortir.
(Il y a de nombreux articles très documentés sur ce sujet voir entre autres chez les voisins).

jeudi 11 janvier 2018 14:11
Avatar
3
roberto

ehm, la theorie dit absolument la meme chose

jeudi 11 janvier 2018 14:26
The_twinings_gunpowder
2
thé vert

Ce n'est pas la théorie qui dit que la chaine fait amortisseur, c'est une croyance (on dit "légende urbaine" aujourd'hui) propgée probablement par des gens qui n'ont pas mouillé par vent fort.
La théorie comme le dit roberto, et comme l'a démontré Alain Fraisse dit bien que l'élasticité nécessaire vient de l'ajout d'une longueur de cordage comme betta l'a constaté en plongée.

jeudi 11 janvier 2018 15:51
Missing
Yoshi

Je me posais la question depuis quelque temps de mettre une main de fer sur textile. Je n'ai jamais mouillé avec 40-50 nds de vent et donc n'en ai pas vu l'utlilité, mais ton argumentation tient la route. Maintenant la question est: polyamide quel diamètre pour 12 tonnes. Si tu as un avis , il est le bienvenu.
Hubert

samedi 13 janvier 2018 14:24
The_twinings_gunpowder
thé vert

Je ne peux te dire, mon bateau est un dériveur de 10.50 m et 7.5 T j'avais une Delta de 16 Kg; 30 m de chaine de 10 et 50 m de squareline polyamide de 18 à l'époque de la photo ci-dessus, maintenant j'ai une Rocna de 20Kg toujours 30 m de chaine de 10 et 60 m de squareline polyamide de 18 maintenant de là à transposer pour la taille de ton canot......

samedi 13 janvier 2018 22:04
Missing
Yoshi

Si je fais le rapport des poids au carré des diamètres, il faudrait passer à du 22 ou 24. Ceci dit, que tes 30 m de chaine de 10 soient tendus, je veux bien le croire et cela doit arriver assez rapidement. Pour tendre 60 m, il faut beaucoup plus de vent.

dimanche 14 janvier 2018 12:35
Avatar
simbad

pas besoin de plonger pour voir que la chaîne sert à qque chose, si on la voit encore 10m avant le bato, c'est qu'ell est tendue, et ce n'est pas même 50cm d'allongement qui vont changer qque chose
vent fort 50knts, si la mer est celle du vent, fichez le camp
mais comme j'ai dit, chacun croit ce qu'il veut tant qu'il dort tranquille
JL.C

jeudi 11 janvier 2018 16:06
Armoirie
5
ALB

Bonjour,
Une chaîne offre les avantages suivants:
- Elle ne se coupe pas sur le fond (ni d'ailleurs au davier)
- Elle amortit remarquablement les à-coups évoqués plus haut
Et surtout elle permet grâce au poids de tirer sur l'ancre horizontalement et non vers le haut ce qui a pour effet
de faire chasser la plupart des ancres. Et pour tendre 40m ou 50m de chaîne quand ça souffle, il faut déjà en vouloir.
Lorsqu'il y a vraiment du vent et de la mer, l'amortissement par le poids de la chaîne est ridicule c'est vrai. La chaîne est raide comme une barre, elle transmet directement tous les chocs à l'ancre. C'est excellent pour arracher l'ancre ou casser quelque chose.
Par contre, le cordage ajouté à la chaîne "lissera" les efforts sous les violentes rafales.
Sur 50 m de chaine, je ne pense pas que l'on voit grand chose sous l'eau. La proue se lève peu (20 à 50 cm par grand vent et houle) et je maintiens ce que j'ai écris plus haut concernant l'amortissement, car à 73 ans on ne dit pas que des conneries !!!
ALAIN

jeudi 11 janvier 2018 16:49
Avatarcco1
entre-cotes

Pour info, une petite vidéo prise il y a un an aux anses d'Arlet lors d'un petit retour d'ouest, vent de 20 nds, 25 dans les rafales.
On voit que de la longueur de chaine est efficace quand le vent n'est pas fort mais que la mer rentre.
Nous avions mouillé cette année là à Bequia dans 1.2 mètre d'eau, dérive et safran rentrés bien sûr. La chaîne était quasiment tout le temps tendue car elle n'avait pas la hauteur suffisante pour faire son effet d'amortisseur.
Mais quelque soit la longueur de chaîne mise, quand ça souffle, c'est tendu. Et seul la partie textile arrive à amortir. Mais dans ce cas, il nous arrive d'avoir la main de fer à 10 mètres du bateau.

Pour info, ce jour de rentrée d'Ouest, il y a eu 4 bateaux à terre. Avec moins de 25 noeuds de vent, on peut se poser des questions sur la manière de mouiller...

https://youtu.be/7jDWaymO5Ds

jeudi 11 janvier 2018 17:22 *** Message modifié par son auteur ***
Img_0225
pajemath

Entre-cotes .. c est exactement le sujet de mon post coup de vent a Soller. 2/3 des marins ne savent pas mouiller.. quand le petit bidouillage estival fonctionne par force nulle tout va bien . Des lors que ca monte en tours les bateaux derapent car le mouillage etait approximatif. L interet de ce post c est qu on lit des avis qui convergent vers une utilisation quasi obligatoire d une main de fer quelque soit la meteo .. ca c est bien .

lundi 27 août 2018 08:50
Missing
albor

Confusion ou dérive du sujet ?
Une main de fer, c'est un bout avec ou sans crochet "fer" qui sert à soulager le guindeau et protége du raguage et du bruit , d'une longueur de 2 à 3 mètres.
Quand certains parlent d'une main de fer de 10 mètres et plus , on est dans un mouillage mixte !! Et là, on peut commencer à parler d'amortissement . CQFD.

vendredi 12 janvier 2018 08:26 *** Message modifié par son auteur ***
Avatarcco1
entre-cotes

Non, on parle bien d'une main de fer, celle qui protège le guindeau et qui protège du bruit. Et que rien n'interdit de ponctuellement rallonger pour améliorer l'amortissement. La chaîne reste toujours là, détendue entre deux rafales, quasi tendue dans les rafales et surtout, présente si le bout lâche. CQFD!!

vendredi 12 janvier 2018 11:18
Missing
albor

Pourquoi Non, puisque tu dis exactement ce que j'ai écris ! ????

vendredi 12 janvier 2018 23:20
Avatarcco1
entre-cotes

Absolument pas! tu écris qu'une main de fer de 10 mètres et plus, on est dans un mouillage mixte. Et là, je dis non.
Un mouillage mixte, c'est chaîne + câblot épissé sur la chaine.
Comme Ebraball, j'ai un mouillage mixte (80 m de chaîne et 40 mètres de câblot). Et comme Ebraball, tant que je suis sur chaîne (donc non mixte), j'ai la main de fer, et là, peu importe la longueur de câblot allant à la main de fer, mon mouillage reste de la chaîne, pas du mixte.

samedi 13 janvier 2018 11:50
Avatar
Ebraball

Exactement, d'autant plus que la main de fer n'est pas sensée être aussi résistante que la chaîne ou le câblot.

samedi 13 janvier 2018 12:49
Missing
albor

" un mouillage mixte, c'est chaîne +câblot épissé sur la chaîne ". Ok
Donc, si j'ai Manille sur chaîne + câblot sur noeud de chaise (ou autre type de noeud), je n'ai pas un mouillage mixte ? De même si mon câblot est tenu par un crochet de fer ?
Quant à mouiller par 60noeuds de vent au niveau du 79°, c'est à te lire une situation standard ,et ne mérite pas plus qu'un mouillage classique dans une baie abritée des Caraïbes (sic)
CQFD????

samedi 13 janvier 2018 21:18
Avatar
Ebraball

Albor, tu joues sur les mots !
Un mouillage mixte doit présenter une bonne homogénéité de résistance. Quel que soit le mode de liaison, cette même liaison ainsi que la partie textile doivent présenter la même résistance que la chaîne, c.a.d. au moins égale ou supérieure à la résistance à l'arrachement de l'ancre. Une main de fer, qui est un élément amovible servant au confort et à la préservation de l'installation de mouillage n'a pas les mêmes impératifs. Il peut même servir de fusible…

dimanche 14 janvier 2018 15:11
Missing
albor

Pour quelle raison une main de fer ne peut pas être aussi résistante que le le reste du mouillage ? C'est juste une supputation de ta part . ...."il peut aussi servir de fusible" , ben oui, il n'y a pas de contre indication : tu es seul maître à bord et tu prends les dispositions nécessaires à la sécurité du navire avec les moyens du bord.
Par ailleurs je peux décider de prolonger ma chaîne lors d'un mouillage en y ajoutant un cordage n'ayant pas la résistance de la chaîne . ..un bout que je récupère au fonds de mon coffre, aucune.ent prévu pour cela mais qui me conviendra bien pour l'instant présent ( j'en assume la responsabilté) ..... Tout cela en tenant compte de l'environnement , de la météo, de l'état de la mer ..... Et de tous les impondérables ......
Quelquefois, il est bon de sortir d'une lecture contemplative des textes et de s'adapter au terrain .

dimanche 14 janvier 2018 16:53
Avatar
1
Ebraball

La main de fer, c'est bel et bien le "crochet" métallique qui saisit la chaîne. Le terme n'est d'ailleurs pas propre à la marine, il est utilisé en manutention dans divers métiers... Le bout qui relie la main de fer au bateau n'a qu'un rôle d'amortisseur dans le cas d'un mouillage tout chaîne (10 à 15 m. de bout polyamide à 10 ou 20 % d'allongement possible selon les qualités, ça donne un bon amortissement), il n'a aucun rôle de mouillage "mixte", le câblot est là pour ça dans les mouillages mixtes, et rend la main de fer inutile.
Dans mon cas, j'ai un mouillage mixte avec 40 m. de chaîne, tant que je n'ai mouillé que de la chaîne, j'utilise la main de fer. Quand j'ai aussi mouillé une bonne longueur de câblot, je n'utilise plus la main de fer. D'autre part, je pense qu'il vaut mieux ne pas laisser le mouillage dans le davier (cela peut abimer l'un et l'autre), il faut le faire passer dans les chaumards.
Pour les tours sur la chaîne : le barbotin des guindeaux (et souvent les réas de davier) interdit à la chaîne de tourner. Elle rentre dans la baille comme elle en est sortie, si il y a des tours, ils se défont quand l'ancre est pendante à l'aplomb de l'étrave.

vendredi 12 janvier 2018 13:28
Missing
albor

Ebraball, Merci pour cette belle définition de la main de fer .. En terme générique..mais restons dans le domaine pratique et Marine, la "main de fer "peut étre sans crochet de fer et c'est souvent le cas en plaisance , un simple bout avec deux demi-clés inversées fait très bien l'affaire . Quant à parler de main de fer avec 10m de cordage voir plus devient bien un mouillage mixte .
D'autre part ,pourquoi ne pas laisser le mouillage passer dans le davier? Perso, après 20 ans de mouillage par le davier, rien ne s'est détérioré.
Pour les tours de chaîne, je suis d'accord avec toi.

vendredi 12 janvier 2018 23:56
Avatarcco1
1
entre-cotes

Puisqu'il faut rester dans le domaine pratique et Marine, quand tu as 60 nds de vent au mouillage dans huit mètres de fond, 60 mètres de chaîne arrivent à se tendre à mort. La main de fer sur 3 mètres de câblot ne suffit pas pour amortir mais si on la rallonge un peu, l'amortissement se met en place. Par contre, pas question de passer dans ces conditions en mouillage mixte sur le câblot parce que s'il casse, tout fout le camp. Surtout quand tu constates qu'il faut changer trois fois le câblot de la main de fer à cause du ragage malgré toutes les précautions possibles. Et pas la peine de chercher un meilleur abri par 79° nord, tu es déjà dans le plus calme...
Pour ce qui est des deux demi clés inversées, tu peux le faire dans des conditions raisonnables.

samedi 13 janvier 2018 12:00 *** Message modifié par son auteur ***
Duduche_akbar
Duduche Braz

Quand on utilise une main de fer, il faut un gant de velours...

vendredi 09 février 2018 11:45
Missing
albor

.

dimanche 14 janvier 2018 16:57 *** Message modifié par son auteur ***
P1000031_small_
Guillemot

"il vaut mieux ne pas laisser le mouillage dans le davier (cela peut abimer l'un et l'autre), il faut le faire passer dans les chaumards"
.
Je suis parfaitement d'accord avec toi, sauf que sur mes deux bateaux de voyage, le davier était bien plus solide que les chaumars en alu. J'ai d'ailleurs du remplacer celui de tribord. Cassé.
.
Donc je laisse le câblot au davier, avec la goupille pour qu'il ne saute pas.

vendredi 12 janvier 2018 16:13
Missing
elsa"

Bonjour
Sur le sable, l'ancre glisse légèrement et tourne sur elle même.
J'ai rencontré ce problème quand j'ai inventé un nouveau modèle d'ancre ( j'ai surveillé le comportement de l'ancre en plongeant)
Salut

samedi 03 février 2018 08:54
Missing
arcane

Perso j'ai 30 mètres de chaine de 8 +30 mètres de câblot. Donc pas de main de fer ( c'est le câblot) et pas de guindeau sur un 30 pieds. Juste des bras et une ancre charrue que j'ai mise après avoir chassé par 5 mètres de fond à Porquerolles avec une ancre plate et 20 nd de vent.. Je confirme que par faible profondeur la chaîne était tendu comme un élastique de string alors que j'avais tout envoyé ( chaîne plus cablot). Plus d'amortissement quoiqu'on en dise) et à chaque vague ça tirait directement sur l'ancre. Du coup je suis dubitatif sur les pseudos amortisseurs dont on vante les mérites partout dans les forums.
J'en conclus à titre personnel que la main de fer doit faire le job ( protection du davier et du guindeau) et rien de plus et qu'il ne faut pas s'attendre à un quelquonque amortissement miracle. Le mieux reste d'éviter le vrillage avec du cordage adapté.
Bisous et bonnes nav à tous.

samedi 03 février 2018 09:19
Missing
matelot@50452

J’en pense que vous utiliser un amortisseur élastique sur lequel s enroulé le bout
Et attention à chaque tension le bout tourne été enroulé la chaîne. Attention ma chaîne a déjà cassé à cause de ce type d amortisseur et j ai failli perdre mon bateau

samedi 03 février 2018 11:50
Missing
huyb

Comme déjà signalé le problème est le type de cordage utilisé. Sur mon bateau j'utilise un cordage tressé, 8 brins, et en double . Ainsi en cas de probleme il m'est possible de prendre un des brins sur treuil/wiinch pour soulager l'autre si besoin.

samedi 03 février 2018 22:21
Capture_d%e2%80%99%c3%a9cran_2016-02-02_%c3%a0_19.55.28
magalyanne

Salut Capitaine, Je suis assez d'accord avec ce qui précède. J'utilise également un bout de drisse ou d'écoute, essentiellement pour limiter les bruits de chaîne dans le davier. On a tout de même le droit de faire la sieste, mille millions de mille.... Pas de main de fer mais des tours morts, qui tiennent bien sur les anneaux de la chaîne, et des demi-clés.. Le tout facile à larguer.
Par contre j'emploie, depuis plusieurs dizaines d'années ????, un amortisseur à ressort qui transforme ce bout frappé sur la chaîne en quelque-chose de plus intéressant dans le comportement du mouillage par vent fort.
Pour ne pas encombrer le forum je te donne quelques réflexions à méditer dans un fichier joint. Bonne nav..

lundi 05 février 2018 15:15
Image_3
Jena Palu

Bonjour
Pour ma main de fer j'utilise un cordage 3 torons dans lequel j'ai tressé 3 cordage élastiques en contre sens du cordage. L'élastique est intimement tressé au bout
sur 2 mètre et parmet donc une bonne elasticite du système . Le cordage initial fait 5 m et est ramené à 3,5 m quand il n'est pas sous tension. Ça amortis
Très bien et très progressivement.

mardi 06 février 2018 09:10
Img_0773
stefad

tu aurais une photo ?

vendredi 09 février 2018 18:02
Image_3
Jena Palu

non, mais j'ai trouvé ça sur internet... c'est très facile à réaliser
une boucle gainée puis un cordage 3 torons de 14 dans lequel tu viens ,comme pour une épissure tresser les cordages élastiques
Il y a moyen de terminer de façon plus élégante que sur la photo en cerclant avec du cordage ou de la toile. Ça marche très bien.
± 6 m de cordage +3x3m d'élastique.
bon amusement
JP

vendredi 09 février 2018 18:40
Missing
matelot@39324

Main de fer de bout' conséquent en V ( patte d'oie ) sur taquets latéraux par les chaumards de l'étrave frappée par une manille sur chaîne de mouillage DÉTENDUE entre manille et davier = TOP pendant des mois de mouillage ! Plus émerillon sur chaîne sous la manille encore mieux.

vendredi 09 février 2018 11:14
Missing
christ

ta main de fer a telle un émérillon

vendredi 09 février 2018 12:06
Missing
huyb

Une fois de plus cela s'enlise. C'est le caténaire qui doit amortir les chocs, pas un morceau de caoutchouc, ni un ressort qui est moins solide que la chaine (oui, même en inox). Le croc doit se trouver à hauteur de l'eau, et la bosse doir être un cordage (solide) de 8 (tressé) qui doit être aussi long que possible (élasticité). Moi je le capelle à hauteur du cockpit et cette bose est (chez moi) double, une à bb et une à tb. Ainsi j'ai toujour la possibilité de prendre un tour sur un winch pour soulager, choquer, hâler sur l'autre bord. Gardons les choses simple, efficace, fonctionel. Affourcher (en V) est préconisé pour étaler un coup de vent, pas pour mouiller dans des eaux à marée. A chaque renverse la probalitié d'enmêler les deux chaines est réel. Et bonjour les jurons.. Passons à autre chose svp.

vendredi 09 février 2018 14:28
Avatarcco1
entre-cotes

Qui a parlé d'affourcher ici? personne à ma connaissance. Je pense que tu confonds deux bouts en V sur une chaine et deux mouillages.
"Gardons les choses simple(s), efficace(s), fonctio(n)nel(les)."

mardi 27 février 2018 14:49
Capture_d%e2%80%99%c3%a9cran_2016-02-02_%c3%a0_19.55.28
magalyanne

"Une fois de plus cela s'enlise". "Passons à autre chose svp". Peut-être n'as-tu pas eu conscience du côté irrespectueux de ton post. Malgré ton expérience sûrement très importante ce serait gentil de considérer que d'autres peuvent avoir des idées intéressantes? Heureusement il te sera beaucoup pardonné (Amen). Celà dit, pour passer à autre chose, il y a d'autres discussions. Merci de remplir ton profil s'il te plaît. Très amicalement.

vendredi 09 février 2018 15:07
Image_3
Jena Palu

voici la photo

vendredi 09 février 2018 18:44
Image_3
Jena Palu

photo
....

vendredi 09 février 2018 19:02 *** Message modifié par son auteur ***
Nanou_bebefok
DonRemy

Bonjour à tous...
Je n'ai pas tout lu les réponses mais mon expérience "au très long cours" me permet de dire de suite que cela vient uniquement de l'utilisation d'un bout toronné sur la ligne du mouillage. Il faut utiliser du tressé UNIQUEMENT. Tout le reste des explications n'est que pacotille !!!
Rémi de Kerguelen.
Site : https://25ansautourdumonde.blog4ever.com/

"Quand il y a un problème, il y a forcément une solution. Et s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème" Albert Einstein.

mardi 27 février 2018 12:08
Missing
2
popolandre

Wauw
Ca cet de l'expérence,
Respect.

mardi 27 février 2018 13:49
Img_1433
1
Solent

@DonRemy
Et si tu avais lus seulement les 1º réponses tu aurais vu que ta réponse a été donnée depuis le 3º post.
Mais j’ai pas tout lu non plus ton blog

mardi 27 février 2018 16:03
Capture_d%e2%80%99%c3%a9cran_2016-02-02_%c3%a0_19.55.28
1
magalyanne

D'accord avec Popolandre. Nous devons remercier Don Remy de nous faire partager sa très longue expérience, sa modestie et son humilité. Mon cher Don Remy, réduire les posts de quelques dizaines de contributeurs à de la pacotille, c'est au pire prétentieux, au "moins pire" pas très gentil. Sans rancune...

mardi 27 février 2018 14:20
Missing
jf84

Hello

J'ai depuis 12 ans un problème d'enroulement de chaine sur mon D34.
La chaine s'enroule sur elle même et au bout de qqs années je ne peux plus sortir les 10 derniers mètres tellement ils sont enroulés.
J'ai tjs pensé que cela venait du guindeau.
Et jamais pensé que cela pouvait venir de mon bout d'amarage avec main de fer, en 3 torons...
Croyez vous que cela peut etre une explication ? Que les "tours" ne partent pas à la remontée de l'ancre ?
A+
JF

samedi 25 août 2018 19:10
Img_1433
Solent

Je n’ai pas ce phénomène avec le même bateau et une main de fer à trois torons. ( le bout en squareline est dans un coffre, mais au mouillage ce n’est pas facile de faire l’épissure).
À noter que depuis hier le bateau a pas mal tourné avec des grosses rafales et que la chaîne ne s’est pas entortillée.

dimanche 26 août 2018 11:57
Missing
huyb

Utilser un cordage tressé. ('2x4)

samedi 25 août 2018 22:04
Missing
jf84

Oui, tenté le coup avec un bout en squareline me va bien (j'ai changé le mouillage l'an passé, chaine neuve, autant ne pas tarder !). Si ca ne sert à rien, cela sera au moins joli ! (en avec deux brins pour venir au 2 taquets, sinon cassepied avec le D34 et un seul davier/poulie)

dimanche 26 août 2018 12:23
Missing
sylvz1

Peut-être même que les 2 brins suffiraient à éliminer le problème !

dimanche 26 août 2018 12:26
Missing
jf84

Pour revenir sur la question de l'amortissement par gros temps, j'avais vu sur un blog de bateau de voyage/famille un montage où ils ramenaient les 2 pattes de la patte d'oie (sur un mono) sur les taquets ARRIERES après les avoir guidés sur le pont (chaumards/poulies). Il y avait une vidéo où ils montraient l'allongement des bouts, du coups plutôt longs.

dimanche 26 août 2018 12:29
Img_0225
pajemath

Perso je met un bout de chaque cote de la carene et apres la main de fer .. jamais enroulee.

lundi 27 août 2018 08:21

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums