Tous les forums > Navigation > Dé-construction d'un bateau
Kotter-hollandais-46178090171857525766665354494570i
mouspy

Dé-construction d'un bateau

j achète pas cher un bateau pour le moteur mais j ai un dilemme quelle procedure suivre pour abandonner la coque une fois le materiel récupéré... je crois savoir qu'il y a de nouvelles directives mais meme a la DAM de mon secteur ils ne savent pas trop a part me diriger vers des pro qui demande très cher. ??

mercredi 08 novembre 2017 08:52

Liste des contributions

  • En cours mouspy mercredi 08 novembre 2017 21:02
Sans_titre
Nemo le grisé

Globalement, il n'y a rien à valoriser dans un bateau.
La destruction est donc un coût net puisqu'il faut rémunérer le travail nécessaire et assurer le coût de la gestion des déchets (qui sont des déchets ultimes puisque non valorisables).

Ton bateau ne coûte pas, en fait, le prix auquel tu l'achètes mais ce prix auquel se rajoute les frais de destruction.

Si c'est pour récupérer le moteur est-ce que ça vaut le coût?

mercredi 08 novembre 2017 08:39
Logo_baleinoid
MOBY

S'il s'agit du bateau sur LBC dont Aica avait donné le lien, il avait l'air propre, passe une annonce pour donner la coque, cela fera peut être le bonheur de quelqu'un qui lui mettra un HB aux fesses.

mercredi 08 novembre 2017 09:08 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Yaka13

>Nemo> on utilise le fibre de verre dans le béton armé. Déjà utilisé depuis plusieurs années sous nos bitumes autoroutières;)
Une entreprise Sétois sont leader sur le marché pour la déconstruction.
Une entreprise proche de Marseille le faisait mais ils sont disparu... En fait!
Pour info:http://www.environnement-magazine.fr/e-docs/articles_em.php?cle_doc=46337&titre=-nouveau-cap-dans-deconstruction-de-bateaux

mercredi 08 novembre 2017 09:54
Sans_titre
Nemo le grisé

Ces tentatives (dont le développement bénéficie du crédit impôt recherche...) refont surface régulièrement depuis plusieurs années.

Aucune à ma connaissance, n'a dépassé le stade du gisement de profit fiscal et de l'annonce de communication d'image pour des raisons qui sont toujours les mêmes :

1°) la déstructuration des composites pour les transformer en morceaux utilisables, que ce soit pour l'incinération (au mieux 5cm maxi pour les centrales les plus tolérantes) ou pour toute autre utilisation demande un matériel spécifique et cher.

2°) l'incinération des composites n'est pas une valorisation puisque le coût de cette incinération est largement supérieur au bénéfice énergétique obtenu. Il faut payer les cimenteries (les derniers chiffres qui m'ont été communiqués en 2015 était à hauteur de 300 €/tonne) pour qu'elles incinèrent des composites (en particulier du fait du volume important de cendres et de la dépollution nécessaires des gaz de cheminée).

3°) les broyats de composites sont utilisés comme charge inerte dans les composites depuis au moins 30 ans(et certainement plus) époque à laquelle nous chargions ainsi les parties non visibles des canalisations de chauffage des voitures. Cependant ce recyclage local de résidus produits sur place ne souffre pas des coûts logistiques induits dans le cas de récupération de déchets éparses éparpillés par petites quantités.

Pour ce qui est de la construction ou des routes, aucune DTU ne prendra en compte une technique de fabrication utilisant des matériaux de nature variable, de résistance inconnue sur une portion réduite de l'ouvrage.

Ceci dit, rien n'empêche de rêver, c'est très salutaire pour la qualité du sommeil.

mercredi 08 novembre 2017 10:31
Logo_baleinoid
1
MOBY

Oui, c'est fou ce que l'on passe comme déchets dans une cimenterie!

mercredi 08 novembre 2017 09:59
Img_20160314_181026
tonic56

@Nemo,
Le coût de traitement des composites broyés dans le fours de cimenterie est bien inférieure à 300 euros/ tonne même si la valorisation énergétique est très faible du fait de la charge minérale importante (silice principalement). C'est surtout l'opération de broyage réalisée sur les plate-formes de deconstruction des bateaux qui est très coûteuse.

@Moby
L'objectif est de réduire la facture énergétique en substituant les énergies fossiles (charbon), par des combustibles de substitution.
La température de combustion dans les fours de cimenterie est supérieure à celle d'un incinérateur ce qui garanti la destruction totale des organiques.
La matière minérale (les cendres) sont piégées dans le clinker. Il n'y a donc aucun rejets ultimes. C'est du co processing.

c'est aussi mon métier.

mercredi 08 novembre 2017 21:35
Sdc13898
caromari

Bonjour à tous
Que vont devenir tous ces bateaux construis autour des années 80 devenus obsolète et dont la déconstruction coûte aussi cher qu'une remise en état ???

mercredi 08 novembre 2017 10:20
Sans_titre
Nemo le grisé

La réponse est simple : TU (nous) allons payer leur déconstruction.

Tant que flux financier n'est pas défini, tout est calme, le jour où le gisement de profit sera officialisé, Véolia (au hasard) aura justement tout mis en place pour optimiser le traitement des BPHU et la gestion des déchets.

Soit tranquille, ce n'est pas un problème.

mercredi 08 novembre 2017 10:36
Missing
Yaka13

Par définition l'homme ne peut pas tout connaître... C'est mon cas!
Son perception de l'univers est très limité... Le mien aussi.
Les DTU sont remplacés par les eurocodes depuis belle lurette. Le béton armée quand à lui dépendé sur les règles : BAEL.
Les techniques utilisant des agrégats légers sont nombreuses... Des chapes légers avec des billes de polystyrène sous carrelage.
Une partie des tabliers du Pont de Millau en composite béton...
Les geotextiles fabriquées depuis plus de 30 ans en matières recyclées des polyesters etc. Certes des techniques modernes utilisées par les elites de la construction.
Tout l'accastillage des vieux bateaux peuvent être réutilisés ou recyclé.
C'est bien dommage que les industriels n'arrive pas financièrement.
Une écotaxe sur l'achat/vente de chaque bateau d'occasion?

mercredi 08 novembre 2017 11:25
Sans_titre
Nemo le grisé

Pour le composite d'une coque :
Réutilisé: oui.
Recyclé : oui.
Valorisé : non, parce que, pour être réutilisé ou recyclé, ça coûte.

Pour les DTU, je pense que tu devrais mieux t'informer. ..
Elles existent toujours et sont justes devenues des normes.

mercredi 08 novembre 2017 13:47 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

tu prends un bon lapidaire tu le decoupe en morceaux et tu le balance dans une décheterie

mercredi 08 novembre 2017 12:08
Missing
Mengam

Si entreprise spécialisée 3000€ environ pour 8m

mercredi 08 novembre 2017 12:46
Avatar
AICA

Tu as fais affaire alors ?

mercredi 08 novembre 2017 13:29
Kotter-hollandais-46178090171857525766665354494570i
mouspy

En cours

mercredi 08 novembre 2017 21:02
Missing
W de l 'Horn

En faire un puzzle pourquoi pas, mais reste le problème de la quille et là pour la déchet . . .
par contre sur LBC les pièces d'occases se vendent bien, une façon d'amortir partiellement une dé-construction

mercredi 08 novembre 2017 15:58
Logo_baleinoid
MOBY

Pour la ferraille, dans mon coin, tu la laisses traîner devant chez toi et dans l'heure qui suit elle n'est plus là!!

mercredi 08 novembre 2017 16:59
Missing
W de l 'Horn

Exact mais là on parle d'un bout entre 400Kgs et 3T suivant le rafiot

mercredi 08 novembre 2017 17:04
Essai_s8000_no_2_002
oceanix

pas de problème "ils" sont équipés pour

mercredi 08 novembre 2017 17:43
Missing
patxi-euskadi

acier fonte dans les 50-60€ la tonne

pour la fibre c'est LE problème ,
la question va quand meme se poser a grande echelle pour les antilles
après désarmement grossier

en espérant que ce ne sera pas une solution
"economique ou industrielle "
coté plan financier

mercredi 08 novembre 2017 17:59
P8224828
hoolof

Bonsoir,
j'en connais qui ne se posent pas ce genre de problème:
1/ Ceux ( ou celles ) qui laissent branché en permanence le bateau à la borne de quai chauffage allumé et qui crameront un jour où l'autre.
2/ Ceux ( ou celles ) qui se servent d'un barbecue de balcon et qui crameront un jour où l'autre.
3/ Ceux ( ou celles ) qui débrancheront le tuyau d'évacuation des WC, qui ouvriront la vanne en grand et qui couleront ce jour là.
4/ Et plein d'autres, ( ou autres ) qui ne souhaiteront pas payer une démolition et qui trouveront un autre moyen de se débarasser du bateau.
J'en connais, j'ai les noms...

mercredi 08 novembre 2017 18:10 *** Message modifié par son auteur ***
Kotter-hollandais-46178090171857525766665354494570i
mouspy

Pas cool je connais aussi

mercredi 08 novembre 2017 21:02
Avatar
AICA

Donne la coque que tu as récupéré , cela fera le bonheur d'un jeune.

mercredi 08 novembre 2017 18:58
Jem
bil56

bof ... hélas, c'est plus vraiment le cas aujourd'hui ...

mercredi 08 novembre 2017 19:03
Avatar
AICA

Il en reste .....j'en ai eu la preuve récemment.

mercredi 08 novembre 2017 20:36

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums