Tous les forums > Navigation > Résumé des priorités a la voile.
Dsc01272
xalyne

Résumé des priorités a la voile.

Bonjour à tous.
Bien souvent sur les pontons l'on parle entre nous des priorités sans éléments tangibles.
Je viens de découvrir sur le site http://www.croisieres-feeling.com/priorites_sous_voile.htm un document simple qui me semble bien fait et résumant bien les situations.
Je le joins ci-après afin de le partager .


**********CORRECTIF************
Le document joint initialement (voir PJ 1 & 2) est faux : voir mon post du 25 septembre 2016.
Le document exact en PJ 3

mardi 04 octobre 2016 16:23

Liste des contributions

  • :lavache: Thierry03 mercredi 21 septembre 2016 19:52
Balise_belge_2
16
ecumeur

Il n'existe pas de "priorités" en mer, seulement des navires privilégiés et d'autres non privilégiés, sans oublier que, en cas de risque de collision, le navire privilégié doit manœuvrer pour l'éviter si l'autre ne manœuvre pas ou effectue une manœuvre insuffisante pour éviter la collision.

mardi 20 septembre 2016 12:22
Pa050614
1
Ecume3003

Merci Xalyne

mardi 20 septembre 2016 12:28
Z4a
Viktor bis

Un seul document fait foi : le ColReg 72 aka RIPAM pour les froggies.

mardi 20 septembre 2016 15:17
Boat
dekers

les prios, c'est pour la régate

mardi 20 septembre 2016 15:30
P8224828
hoolof

Bonjour,
bonjour la clarté, dans le croquis 1 qui concerne deux voiliers au près tribord amures, le voilier A a la priorité: tu m'étonnes, le voilier B est bâbord !!! Déjà qu'il y en a qui ont des difficultés à comprendre quand tu leur explique comme il faut, avec ce genre d'exemple, j'en connais qui vont se gratter la tête jusqu'à s'y faire un trou.
Et pour le récapitulatif, si je dois croiser la route d'un voilier vent arrière voiles en ciseaux ou sous spi, je m'arrange pour lui passer sur l'arrière...

mardi 20 septembre 2016 15:52 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
fluctuat_76

Pour le croquis 1, je pense qu'il faut comprendre "deux voiliers au près [ici s'applique la règle du] tribord amure" plutôt que "[voici] deux voiliers au près tribord amure"

mardi 20 septembre 2016 22:04
Missing
2
(Primipile)

Un p'ti coucou au Bavaria 38 qui m'a coupé la route pas loin des embiez
Il été en route pour Banyuls. J'ai halé le barreur 'on dis bonjour en mer' j'ai eu droit au bras d'honneur.

mardi 20 septembre 2016 15:55 *** Message modifié par son auteur ***
P8224828
2
hoolof

Ben dis donc, les Embiez - Banyuls, il avait quand même le temps de se dérouter...

mardi 20 septembre 2016 16:00
Dv
Eliot13

Faut espérer !

mardi 20 septembre 2016 16:19
Ca-d-oro-460
Ca d'Oro

hier, dans un chenal, une annexe a revendiqué la priorité, venant de ma droite (elle coupait le chenal à angle droit)

comme j'etais dans un bon jour, je l'ai laissée passée bien qu'elle soit à plus de 300m de son navire "maitre" et non immatriculée

mardi 20 septembre 2016 21:54
Avatar
spi33

ta bonté te perdra

mercredi 21 septembre 2016 11:23
Vignette_heo
1
bepey

Devrait être distribué sur tous les pontons ...

2 fois cet été j'étais privilégié et je suis passé derrière.
A chaque fois : Vous on sait pas où vous allez, moi je vais au Crouesty, ça se voit, et chui à droite ....

!!!! Vu comme ça, on a même plus la force d'expliquer ! !!!

Je me fous bien de me dérouter, la question des priorités c'est d'être capable de prévoir à priori qui va faire quoi, surtout quand on est plus de 2, c'est pourtant pas compliqué à comprendre...

mardi 20 septembre 2016 22:08
Missing
1
(Papy_jame)

C'est pourtant simple : tribord amure et priorité au moins manoeuvrant.
et quand tu serres le vent tu n'est pas manoeuvrant.....
.
Une "priorité" c'est un "privilège" qui s'impose de lui meme.
.
Exemple tu est en velo, et un camion trop vite , visiblement ne pourra te laisser ta priorité à droite : Tu passes ?

mardi 20 septembre 2016 22:22
Missing
cezembres

@papyjame, l'exemple n'est pas très bon.
on est bien plus manoeuvrant au travers sans spi, qu'au portant sous spi.
Pourtant sur un même bord le bateau travers sera sous le vent et donc prioritaire / privilégie sur le bateau sous spi.

mercredi 21 septembre 2016 09:10
Missing
(Papy_jame)

On peut toujours trouver des cas particuliers.....

mercredi 21 septembre 2016 23:20
Missing
cezembres

être sous spi n'est pas un cas particulier, ça m'arrive au moins 35% de mon temps de nav.

jeudi 22 septembre 2016 15:57
Missing
(papytee)

35% du temps sous spi, c'est peut être beaucoup non?

jeudi 22 septembre 2016 19:18
Missing
cezembres

Non,
et si je cumule spi + code 0 c'est bien plus que ça (au moins 60%)

mais bon on s'égare du sujet là ..

vendredi 23 septembre 2016 07:59
Balise_belge_2
1
ecumeur

Dans quelles mers navigues-tu, où ne s'appliquerait pas la loi universelle du cycliste : "A la voile comme à bicyclette, on a toujours le vent dans le pif!"

jeudi 22 septembre 2016 20:28
Missing
2
cezembres

Ma devise personnelle est si tu as le vent dans le pif à l'aller et au retour, revise ta météo tu tournes à l'envers

vendredi 23 septembre 2016 08:00
Dscf6324
6
bidule34

La priorité , c'est d'éviter l'accident pour pouvoir encore mettre des glaçons dans son pastis !

mardi 20 septembre 2016 22:23
Img_5088
polo le matelot

Oui, avec un bon frigo, bien sur!!!

mercredi 21 septembre 2016 09:14
Image
berdem94

Vous z'avé rien compris, c'est le plus solide qui passe.
Si c'é un 100 mètres, je laisse, si c'é un 5 m je passe.
La loi de la jungle, eh eh eh ... Beurk.
RIPAM, qui c'é qui met sa boule de mouillage ? Moa, et suis le seul.

mardi 20 septembre 2016 22:31
Missing
(papytee)

on est très nombreux à utiliser boule et cône, et plus on est loin de la France plus c'est utilisé...

jeudi 22 septembre 2016 09:52
P8240007(1)
tedacsum

Non Berdem tu n'est pas le seul, on est au moins 2 !!!

mercredi 21 septembre 2016 08:59
Hpim0775
moëa

trois

mercredi 21 septembre 2016 18:31
Avatar
Shrubb

Non, 3 !

mercredi 21 septembre 2016 09:18
Missing
Salangane2

4... et le cône au moteur

mercredi 21 septembre 2016 12:41
Bug_bunny
PhilippeG

Trop bas, ça, panne de guideau ?

mercredi 21 septembre 2016 19:26
Photo000
pendruig

coque acier, priorité !!!!
Gilles

mercredi 21 septembre 2016 10:23
Vache-au-pelage-caille-bringe-oreilles-au-vent.
1
GRIBOU246

Beaucoup en sont convaincus.
JJ

mercredi 21 septembre 2016 15:01
P8224828
2
hoolof

J'étais à la voile, il ne s'est pas dérouté!!!! Attends que je chope le skipper sur le ponton, il va voir qu'il n'y a pas que les bonbons qui font tomber les dents...

mercredi 21 septembre 2016 16:18 *** Message modifié par son auteur ***
Tarz_mor_2014
2
Jean-Marie First 310

en mer c'est comme en moto sur la route, tu fais attention aux erreurs des autres,mieux vaut être vivant après avoir laissé passer un c.. que mort et se dire : oui mais c'est moi qui avait la priorité

mercredi 21 septembre 2016 16:58
Tarz_mor_2014
1
Jean-Marie First 310

et que le jour ou c'est moi qui fais une erreur cela soit réciproque

mercredi 21 septembre 2016 17:02
Sam_0508
1
Thierry03

Plaignez vous! en mer, vous avez à faire à des "marins"Imaginez ce qui se passe sur un lac où beaucoup de Skippers sont limite. (je les reconnais facilement, ils laissent les parbats)
De plus la communication est difficile 1/3 d' Allemands, 1/3 de Belges et le reste Luxembourgeois ou Lorrain (et 1 Chti au milieu de tout ça moi)

Je les évite tous, il y a des signes qui ne trompent pas (hormis les parbats) la trinquette par force 2, la navigation sous foc (pas génois hein! ya trop de vent) GV non établie parce qu' il y a le taud de soleil! etc etc!

Et il y a les vrais voileux, ceux qui naviguent sur ce lac parce que la mer est trés loin....ça nous fait une expérience on en rigole, mais c' est quand même désolant.

mercredi 21 septembre 2016 18:55
No_l_2009_179
Tournesol

La différence entre nos grands lacs et vos petites mers c’est que l’eau n’est pas salée.

dimanche 17 décembre 2017 20:08 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
4
Odysseus

Bonjour

Je suis, dans ma couscoussière à moteur, engagé dans un goulet étroit avec des hauts fonds.

Un superbe d'jeune bronzé et nana à bord déboule pleine balle au portant, s'engage dans le goulet alors que je suis au trois quart de la passe et me hurle de dégager étant à la voile et donc prioritaire.

Ne pouvant lui faire plaisir, je hurle au porte voix qu'il y a un sec sur mon tribord pour moi et il me conseille d'aller me faire sodomiser.

Je n'ai pas le désir non plus de répondre à cette seconde injonction et nous nous frôlons à quelques centimètres en nous injuriant mutuellement.

je suis à la tombée de la nuit toujours dans ma couscoussière fétiche et un superbe voilier sous gv seul et moteur arborant son feu de route me vient sur bâbord et ne dévie pas sa route; ce que je fais, n'ayant pas envie de casser du bois, et lui passe largement au cul. L'insolent personnage sur le 16, faisant référence à mon grand âge, me demande "pépère tu sais ce que c'est qu'une priorité ? "

je lui dis que pour moi il est au moteur, vu la vitesse et le jet d'eau d'échappement à l'arrière du bateau ce qu'il conteste: je suis sous voile et je t'emm .... papy !

essayant de poursuivre une conversation mondaine je lui fait remarquer que même sous voile, s'il arbore son feu de route, il est considéré comme au moteur.

sur ce lui aussi me conseille de devenir sodomite, ce qui a l'air aujourd'hui un phénomène de mode ou une vocation maritime.

Je remets à plus tard l'examen de la question qui est douloureuse pour ceux qui ne sont pas expérimentés.

Plus grave un superbe 60 pieds et un porte container se croise; l'un modifie un peu sa course sur bâbord l'autre normalement sur tribord sans se parler à la VHF ....... boum !

Donc je fais comme jean Marie First 310,

mercredi 21 septembre 2016 19:46
Sam_0508
mercredi 21 septembre 2016 19:52
Cap
alcatorda

5 pour la boule au mouillage

et + 1 pour la priorité à la coque acier

mercredi 21 septembre 2016 20:19
Boat
dekers

6 boule de mouillage... Fervent défenseur !!!

mercredi 21 septembre 2016 20:42
Photo0771
thyjlut

7 boule de mouillage

mercredi 21 septembre 2016 20:57
S1090005
Callinago

le plus gros est prioritaire et privilégié (ou l'inverse)

mercredi 21 septembre 2016 21:21
Croisi_re_matthieu_0016
Gaston06

Pour la forme, je me questionne à chaque fois que j'en croise une...
Qui est prioritaire d'un voilier ( sous voiles ) et d'une embarcation à propulsion humaine ( skiff, canoë, kayak .. ), généralement je m'arrange pour les gêner au minimum mais en cas de pb j'aimerai savoir ?
par avances, Gilles vous dit Merci

mercredi 21 septembre 2016 22:00
Duduche_akbar
2
Duduche Braz

Un navire à propulsion humaine est comme un bateau à moteur... aucun privilège, hormis celui de la courtoisie et du bon sens.
Ce dernier (bon sens) faisant malheureusement souvent défaut.

mercredi 21 septembre 2016 22:08
Missing
Francois 260

En dehors de mon voilier, je fais du kayak et du skiff de mer. Pour le kayak, aucun problème, je laisse la priorité à tout le monde, c'est hyper manoeuvrant, pas de problème. Pour le skiff, je ne demande pas mieux que de faire pareil sauf qu'une erreur est toujours possible : on est dos à la direction où on va. Donc, on jette de fréquents coups d'oeil, mais une erreur est toujours possible ! J'ai même un rétroviseur fixé sur le portant, mais soyez sympa, dites vous qu'on est pas aussi manoeuvrant que ça !

jeudi 22 septembre 2016 23:31
Balise_belge_2
2
ecumeur

Sur le canal de Caen à la mer, pas mal de skiffs et autres bateaux avec équipage, surtout aux abords du viaduc de Calix, mais parfois des isolés beaucoup plus loin.
Je m'attache toujours à m'éloigner de leur route et je passe au ralenti pour éviter de faire un sillage, encore que les voiliers en laissent peu, à la différence des coques à moteur qui déplacent beaucoup d'eau, ce que semblent ignorer la plupart de leurs conducteurs derrière leur volant.

vendredi 23 septembre 2016 08:54
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

une bonne methode pour les "privileges"

-Soyez cool...

josé

jeudi 22 septembre 2016 10:03
Missing
Odysseus

pas de boule au mouillage, le navire est considéré comme faisant route et donc les règles de privilège s'appliquent ... donc un bateau au mouillage est censé manœuvrer pour un navire sur son tribord.

en cas de contact c'est ce que peut évoquer l'assureur

de même si un bateau se prend dans votre mouillage

jeudi 22 septembre 2016 10:09
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

A doit le passage à tous les autres

et bien je parirai gros que pas grand monde le savait ... (m^me pas moi ....mdr)

jeudi 22 septembre 2016 11:46
Vignette_heo
bepey

t'as raison Calypso, c'est quoi ce bordel ??!!!
A est tribord - ce qui définit l'amure c'est la bôme de la GV, il est donc privilégié sur les bâbord ou alors y a un truc qui vient de sortir ?

pffffffff depuis qu'on est au XXIème tout fout le camp ...

jeudi 22 septembre 2016 19:27
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

alors ??? pas beaucoup d'avis

et pourtant le dessin est bon !!!

jeudi 22 septembre 2016 19:42
Sam_0508
1
Thierry03

c' et peut être pour ça que certains naviguent avec les parebats ! dans le doute ils se protègent....vais ressortir mes peneus!!!

jeudi 22 septembre 2016 20:01
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

le permis cotier pour les voileux ne serait pas de trop , ainsi ils apprendraient au moins les regles de barre mdr..

jeudi 22 septembre 2016 20:05
Missing
siroccco

AMHA ce qu'indique ce dessin ne correspond pas avec le ripam
jamais lu qu'un voilier au largue doit ceder quoique ce soit
on parle d'amure tribord , ou babord de rattrapant ou au vent ou sous le vent
A moins que j ai rien compris

jeudi 22 septembre 2016 20:05
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
2
Calypso2

le bateau A est tribord amure , le bateau B est également tribord amure , donc m^me amure tous les deux

le bateau priviligié est celui qui est sous le vent .

jeudi 22 septembre 2016 20:21
Duduche_akbar
Duduche Braz

Et s'ils font route de collision (des routes) c'est que celui sous le vent serre plus le vent que celui au vent... sinon les routes divergeraient.

jeudi 22 septembre 2016 20:34
Vignette_heo
bepey

Certes oui, mais C étant bâbord, pourquoi A devrait céder ?

jeudi 22 septembre 2016 20:36
Duduche_akbar
1
Duduche Braz

Effectivement sur le schéma du post initial A est tribord amure... donc c'est à C de s'écarter de sa route (mais les cétacés ont toujours priorité, d'après ODK)

jeudi 22 septembre 2016 21:36
Image
1
Blei mor

C'est le problème. N'importe qui fait un site qui se veut pédagogique, et sur un simple schéma, c'est déjà faux. De nouveaux venus, tombent sur ce site, se l'accaparent et crac boum....Le bateau A est tribord amure. C'est la position de la GV uni définit sur qu'elle amure, le voilier reçoit le vent ( tout au moins, c'est ce que j'ai tjrs appris, et c'est ce que je pratique. Si je me trompe....).donc le bateau A est prioritaire sur C et E. Je sais, il n'y a pas de priorités en mer, mais un petit rappel des règles du RIPAM n'a jamais fait de mal.

jeudi 22 septembre 2016 21:14
Img_2792
Loupeis

J'ai appris une chose ,qui rejoint les dictons :Tribord au prés roi des mers .
venant d'ou elle vient je m'y tiens ,mais ici elle pourra surement trouver contradiction . Ce qui ne dérangerait pas .

jeudi 22 septembre 2016 21:27
Test31
3
Furia

sauf si ton bateau rattrape un autre bateau sur la même route que toi.

vendredi 23 septembre 2016 10:42
Image
Blei mor

Tribord, au près, roi des mers. Ok, mais je fais gaffe quand même !! Le nombre de "navigateurs" qui n'ont aucunes notions des règles du RIPAM !!!
Un des derniers en date, vedette à moteur, moi sous voiles dans la passe de Port Louis, et lui me klaxonne ( je dis bien klaxonne, car il avait un engin comme on en trouvait sur certaines voitures il y a qq annees), et quand on se croise, il m'engueule ce con. Mais j'avais plus de gosier que lui.
Il venait de ma droite, donc pour lui, il était prioritaire. C'est un parmi d'autres.
Je ne dis pas que je ne fais jamais d'entorses aux règles du RIPAM, mais dès que je m'en rends compte un petit signe de la main, une parole d'excuse si on est très près, et tout est "pardonné". De toute façon, je ne force jamais. Dans le doute ....
Une autre, qui me plait bien. Je quitte Belle Île pour Houat, pétole, un tout petit peu de vent arrière, bâbord amure. Donc GV seule, bâbord amure, et j'en profite pour pêcher (j'ai rien attrapé, je suis nul). Je dis à mon coskipper (madame) que je suis bon pour m'ecarter de tous les voiliers qui vont faire la route inverse. Ce que je fais pour 10 ou 15 voiliers. Il en arrive un, GV haute, sans génois, et complètement vent debout. Pour moi, il est au moteur, donc je garde mon cap. Il s'approche, ne change pas de cap, je donne un peu de barre pour l'éviter. Bien sûr quand on se croise j'entends son moteur, donc je lui signale qu'il aurait dû s'écarter, parce qu'il était au moteur, et lui me répond que je le suis aussi puisque je n'ai pas de génois. Je n'ai pas eu le temps de lui expliquer, qu'il aurait dû s'apercevoir que ma GV etait débordée, que je n'avais pas de cône dans mes haubans (lui non plus d'ailleurs, mais lui aurait dû), et de toute façon, dans le doute il aurait dû manœuvrer pour m'éviter.

jeudi 22 septembre 2016 22:30
Missing
(Papy_jame)

Pour preuve que connaitre et respecter les regles n'apporte pas la sécurité. C'est ce que j'ai appris ma 1er saison de nav.
.
Tribord amure !?
La moitié des voileux se trompent, je vous parle pas des moteurs...
.
Explications entendues :
-Tribord amure? voyons voir ....On se dit :C'est quand la bome est à tribord . FAUX !
- Amure c'est le vent, c'est quand tu reçois ton vent sur tribord.
- Amure c'est le skipper, privilege quand le skipper face à la voile est sur tribord.
- Amure voyons...C'est le mat, tu est privilégié quand ton mat est sur tribord.
- Tribord voyons c'est à droite, c'est quand le mat est coté de ta main droite. Tu change de coté où tu t'assois et tu perds ton privilège.!

vendredi 23 septembre 2016 19:41
Hpim0775
moëa

Pour mes contacts skipper j ai mis une marque sur la bôme pour leurs rappeler les allures privilégiées

dimanche 25 septembre 2016 15:11
Hpim0775
moëa

Co skipper

dimanche 25 septembre 2016 15:12
Dsc01272
xalyne

Je reviens sur ce post que j’ai initié pour essayer d’aider à clarifier les règles de route des voiliers avec un schéma qui est souvent plus parlant qu’un simple texte.
Comme certains l’ont clairement relevé celui-ci provenant du site croisieres-feeling.com et que j’ai diffusé comporte des erreurs et je m’en excuse.
Pour ne pas laisser cela sur notre excellent forum, j’ai relu très attentivement le RIPAM que l’on trouve en chargement gratuit :
http://diffusion.shom.fr/produits/ouvrages-nautiques/ouvrages-generaux/reglement-international-pour-prevenir-les-abordages-en-mer-195.html
Comme il est indiqué , ce document est à jour au 06 janvier 2016
Pages 15 et 16 il est écrit :
"Les règles de la présente section s’appliquent aux navires qui sont en vue les uns des autres.
1.2.2.2. Règle 12 — Navires à voile
a) Lorsque deux navires à voile s’approchent l’un de l’autre de manière à faire craindre un abordage, l’un d’eux doit s’écarter de la route de l’autre comme suit :
i) quand les navires reçoivent le vent d’un bord différent, celui qui reçoit le vent de bâbord doit s’écarter de la route de l’autre (1.2.2.2.A.) ;
ii) quand les deux navires reçoivent le vent du même bord, celui qui est au vent doit s’écarter de la route de celui qui est sous le vent (1.2.2.2.B.) ;
iii) si un navire qui reçoit le vent de bâbord voit un autre navire au vent et ne peut pas déterminer avec certitude si cet autre navire reçoit le vent de bâbord ou de tribord, le premier doit s’écarter de la route de l’autre.
1.2.2.2.A. — Navires à voile recevant le vent d’un bord différent - Le navire « A » qui reçoit le vent de bâbord doit s’écarter de la route du navire « B » (Règle 12 a-i).
1.2.2.2.B. — Navires à voile recevant le vent du même bord - Le navire « A » qui est au vent doit s’écarter de la route du navire « B » qui est sous le vent (Règle 12 a-ii).
b) Aux fins d’application de la présente règle, le côté d’où vient le vent doit être considéré comme étant celui du bord opposé au bord de brassage de la grand-voile ou, dans le cas d’un navire à phares carrés, le côté opposé au bord de brassage de la plus grande voile aurique (ou triangulaire). "
Comme il a été remarqué il n’est pas question de priorités mais de privilèges et il est bien sur évident que le bon sens prévaut.

Après discussion il m’est apparu aussi que bien souvent l’on confond les règles fort simples du RIPAM avec celles des régates qui sont beaucoup plus complètes et applicables uniquement en régate.

Compte tenu de ces éléments j’ai modifié le schéma selon les règles du RIPAM et vais demander aux modérateurs comment modifier mon post initial pour ne pas laisser cela en l’état.

dimanche 25 septembre 2016 17:40 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
2
Calypso2

le premier schema me semblait conforme au RIPAM .

la modif que tu propose concerne les bateaux rattrapant qui suivant le RIPAM doivent modifier leur route ... mais rien n'indique sur quel bord ils doivent doubler ...et sur ce point le RIPAM indique que la regle est la m^me pour la propulsion à voile ou a moteur

dimanche 25 septembre 2016 17:46
Dsc01272
xalyne

Dans le précédent schéma, le bateau C n'est pas privilégié sur A
Et sur le nouveau, concernant le bateau rattrapé, le A est au vent de B qui est donc privilégié en conséquence A double sous son vent.
Voir le fichier RIPAM page 16 avec un beau dessin en couleur.

dimanche 25 septembre 2016 18:06 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

ça devient confus ...

sur la premiere partie du schema A,B,C,D,E il n'y a rien de modifier concernant les routes a suivre .

sur l'autre partie il y a deux bateaux ,A rattrape B pour moi A doit changer de route mais aussi bien d'un coté que de l'autre . et je dirai m^me que A a interet de se mettre au vent de B pour le deventé et le doubler franchement sinon ce petit jeu peu duré longtemps si A se trouve deventé par B

dimanche 25 septembre 2016 18:15
Dsc01272
xalyne

Ancien schéma : A doit le passage à tous les autres (cela est faux)
Nouveau schéma : A tribord amure doit le passage à B et D car il est au vent et est privilégié par rapport à C.
Concernant les bateaux ratrappants (A est décalé par rapport à B), le RIPAM est précis (vas voir le fichier page 16) mais libre à toi de faire autrement par stratégie...

dimanche 25 septembre 2016 18:29 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

il ne s'agit pas de strategie seulement de savoir si le RIPAM permet de doubler d'un coté ou d'un autre... d'apres toi ,non il faut doubler sous le vent . or j'ai un schema sous les yeux (almanach du marin) qui dit que l'on peut doubler des deux cotés quelque soit le mode de propulsion ...

dimanche 25 septembre 2016 18:52
Je_suis_charlie
1
philou2

Je suis d'accord avec toi Calypso, le bateau rattrapant A doit s'écarter du bateau rattrapé B mais peu le faire au vent ou sous le vent.
Au vent s'il veut dépasser B rapidement, sous le vent s'il est nettement plus rapide ou plus gros que B et ne veut pas le déventer.

dimanche 25 septembre 2016 18:33
Dsc01272
xalyne

@philou2
Je comprend parfaitement ta réaction mais te précise que je n'ai rien inventé vas voir le RIPAM cité page 16...

dimanche 25 septembre 2016 18:46
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

le RIPAM page 16 on a la regle 27a Navire non maitre de sa manoeuvre

dimanche 25 septembre 2016 19:09
Je_suis_charlie
1
philou2

Dans l'extrait du Ripam que tu nous a présenté il est dit que pour 2 navires recevant le vent du même bord le bateau au vent doit s'écarter du bateau sous le vent, mais il n'est pas précisé de quel coté il doit s'écarter.
Pour moi le choix est laissé entre au vent et sous le vent.

dimanche 25 septembre 2016 18:57
Duduche_akbar
Duduche Braz

C'est pour ça que le bateau sous le vent peut obliger le bateau au vent à lofer... parfois au delà de sa capacité à remonter le vent...

Les régatiers pointus sauront mieux que moi exposer la chose, avec les règles d'engagement etc...
Je régate un peu, mais pas en compétition, pas au point d'exploiter toutes les subtilités... (déjà faudrait le pouvoir).

mardi 04 octobre 2016 17:29
Missing
melody5

Dans un chenal le bateau a voile garde t'il la priorité sur un bateau a moteur ?
En turquie c'est le bateau le plus gros qui est prioritaire !!!!

mardi 04 octobre 2016 18:08
Missing
hipparque

Pour Odysseus et pour les autres

Si les règles de barre sont une affaire de bon sens et de courtoisie, il n'empêche que devant le tribunal maritime elles servent à quelque chose et bon sang de bon soir, dès que l'on parle de RIPAM, que de contre- vérités ne lit t'on pas

Un voilier qui marche à la voile uniquement n'est privilégié sur un navires à moteur qu'en mer et quand la visibilité est bonne

Il n'y a pas de privilèges dans les entrées de port, dans les voies d'accès les chenaux, les passages resserés

Il n'y a pas de navire privilégié dans les zones ou la visibilité est réduite ou à proximité de ces zones

Le voilier qui ,naviguant sur la partie gauche d'une voie d'accès ou d'un chenal, serre un bateau à moteur qui lui navigue à droite, au risque de l'envoyer dans les cailloux qui borde un chenal en arguant d'un quelconque privilège, n'a pas sa place en mer et il est regrettable que les autorités ,brigade nautique ou gendarmerie maritime, ne défère pas devant le tribunal maritime les zouaves (je voulais écrire autre chose mais je n'ai pas osé)qui adoptent de type de comportement

dimanche 17 décembre 2017 17:46
Losninos
1
Hubert, de Cherbourg

dans la règle 19 de la section 3 il est écrit ceci :

"c) Tout navire, lorsqu'il applique les règles de la section I de la présente partie, doit tenir dûment compte des circonstances existantes et des conditions de visibilité réduite."

la section 1 étant celle des règles de "privilégié" je ne voit pas en quoi cette règle 19 en serait une exception
elle ajoute seulement l'obligation d'adapter sa vitesse aux conditions allant jusqu'à casser son ère si nécessaire.

donc si dans le brouillard je vais ralentir si j'allais vite et continuer à m'efforcer de manoeuvrer en fonction des règles de navire privilégié, par ex si je suis babord amure je me détourne du tribord amure que je vois sortir du brouillard près de moi ce qui est le meilleur moyen de coordonner nos manoeuvres et bien sur "privilégié" ne veut pas dire "prioritaire"

pour le reste (privilégié que en mer, pas dans les chenaux) c'est bien sur évident. et encore pas en vue d'un pêcheur en pêche ou d'un navire non maître de sa manoeuvre ni si le voilier est rattrapant

dimanche 17 décembre 2017 19:39
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

Non Hubert, la section I ne traite nulle part des navires privilégiés, elle traite de veille, vitesse, risque d'abordage, manoeuvres (principes généraux), chenaux étroit, DST
C'est dans la section II que sont traités toutes les situations de navire privilégiés par rapport à d'autrs, à la voile, au moteur etc.
Or au début de la section II il est bien précisé " Les règles de la présente section s'appliquent aux navires qui sont en vue les uns des autres. "
ensuite on passe à la section III :
" SECTION III - CONDUITE DES NAVIRES PAR VISIBILITE REDUITE "
dans laquelle il est tout de même donné des conseils sur les manoeuvres, mais uniquement pour les navires équipés d'un radar :
"Un navire qui détecte au radar seulement la présence d'un autre navire doit dé-
terminer si une situation très rapprochée est en train de se créer et/ou si un risque
d'abordage existe. Dans ce cas, il doit prendre largement à temps les mesures pour
éviter cette situation; toutefois, si ces mesures consistent en un changement de
cap, il convient d'éviter, dans la mesure du possible, les manœuvres suivantes :
i) un changement de cap sur bâbord dans le cas d'un navire qui se trouve sur
l'avant du travers, sauf si ce navire est en train d'être rattrapé ;
ii) un changement de cap en direction d'un navire qui vient par le travers ou
sur l'arrière du travers."
pour les autres, aucun privilège et aucune consigne de manoeuvre, simplement
- adapter sa vitesse
- appliquer les règles de la section I
- si on entend le signal sonore d'un autre navire et en cas de doute, réduire encore sa vitesse voire casser son erre entièrement et garder la plus grande prudence "

lundi 18 décembre 2017 12:24
Losninos
Hubert, de Cherbourg

si tu as lu mon exemple : après avoir respecté les régles de navigation sans visi, quand je VOIS apparaître un voilier tribord amure à 50 m (donc maintenant à vue,) je m'efforce d'appliquer les règles concernant les navires privilégiés et donc passer derrière, c'est plus facile pour une manoeuvre rapide qui évite les hésitatons

(sinon en effet, j'ai écrit section 1 au mlieu de section 2)

lundi 18 décembre 2017 18:00
The_twinings_gunpowder
thé vert

" il est regrettable que les autorités ,brigade nautique ou gendarmerie maritime, ne défère pas devant le tribunal maritime les zouaves (je voulais écrire autre chose mais je n'ai pas osé)qui adoptent de type de comportement"

Ben voyons, bien sûr pas assez de zautorités en tous genre, et puis aussi plus de permis plus de contrôles techniques plus de ..... et puis quoi encore !

dimanche 17 décembre 2017 19:48
Balise_belge_2
ecumeur

Le dessin présenté utilise malheureusement le mot "priorité" qui n'existe pas en l'espèce.
Le RIPAM, notre bible à tous, n'utilise que le terme de "navire privilégié" et les règles à appliquer pour éviter les abordages.
C'est tout de même différent de la route et des néophytes non familiarisés avec le RIPAM (ils devraient pourtant avant de prendre la mer!) peuvent l'interpréter d'une manière erronée.
Pour moi, cela décrédibilise le document même si les représentations sont exactes.

dimanche 17 décembre 2017 20:32
Dsc_0780
philochard56

Un voilier contre un pêcheur professionnel ( a moteur ... ) qui est prioritaire ?

dimanche 17 décembre 2017 21:37
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

pêcheur en action de pêche arborant les marques réglementaires correspondantes, il est privilégié par rapport au navire à voile

dimanche 17 décembre 2017 22:04
Missing
mick

http://game.finckh.net/indexf.htm

en régate, petit simulateur

lundi 18 décembre 2017 00:03
Missing
hipparque

Pour Hubert de Cherbourg : les privilèges découlent de la section 2 du RIPAM
Pour cortou 44 et Babouch : Aucun navire n'a de privilège dans les zones où la visibilité est réduite ou à côté de ces zones . Dans ce cas seule la règle 19 s'applique

lundi 18 décembre 2017 11:06
Missing
hipparque

Pour Hubert de Cherbourg : les privilèges découlent de la section 2 du RIPAM
Pour cortou 44 et Babouch : Aucun navire n'a de privilège dans les zones où la visibilité est réduite ou à côté de ces zones . Dans ce cas seule la règle 19 s'applique

lundi 18 décembre 2017 11:06
Missing
hipparque

j'oubliais :cliquez sur l'onglet introduction en bas à droite de la page

lundi 18 décembre 2017 11:13
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

par temps de brume, la règle 19 ET toute la section I s'appliquent... il n'y a en effet pas de privilège, mais ni moi ni cortou n'avons parlé de visibilité réduite ?

lundi 18 décembre 2017 12:26

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums