Tous les forums > Navigation > Régates en Manche : KARIBARIO
30287_karibario
viking35

Régates en Manche : KARIBARIO


Depuis 1977, Jan Legallet et KARIBARIO sévissent du Havre à La Trinité en passant par Cowes.

1977 : Trident 80
1979 : Hustler 32
1985 : Sélection
1995 : Sprint 10.8
2009 : A 40
2013: Sun Odyssée 40

Surement 100 000 milles ont été parcourus dont les 2/3 en régate. En moyenne, 40 % de podiums sont obtenus.

Cinq victoires ont été acquises lors des Tour des Ports de la Manche et Tour du Finistère.
Mais la plus belle victoire est sans conteste la victoire toutes classes en Sélection lors de Cowes : Dinard 1990. (250 participants)

En 1979, le Hustler 32, est aussi l’un des rares half-tonner a être sorti indemne du meurtrier Fastnet.

Plusieurs fois aussi, Karibario a été le premier équipage non professionnel lors des « National Sélection » et vainqueur du Trophée Manche de l’UNCL en IRC en 2005,2006, 2009 et 2010.

A noter que sa base d’équipage est fixe et plusieurs d’entre nous régations déjà ensemble il y a une trentaine d’année…

Avec une moyenne d’âge de l'équipage dans la soixantaine, nous espérons bien encore améliorer nos résultats…et atteindre les 50 à 60 % de podiums !

PS : Karibario signifie carreau en argot de joueur…
samedi 13 avril 2013 10:02

Liste des contributions

  • Ouaip bmayer dimanche 14 avril 2013 13:19
  • :bravo: bmayer mercredi 12 juin 2013 10:14
Logo_image
6
carrick matelotage
euh du havre a concarneau oui mais a la trinite on vous jamais trop vu en haut de classement quand meme
samedi 13 avril 2013 11:46
30287_karibario
viking35
Sans doute étais tu un peu jeune mais c'est quand même à La Trinité que Karibario a été 2 ou 3 fois le premier Sélection sans professionnel à bord dans les années 80 et la concurrence était rude...

Mais tu as raison, avec l'A 40 et son spi asy, en IRC, c'est sur que sur les bananes il n'était pas à l'aise... tout juste milieu de classement .
samedi 13 avril 2013 12:17
Logo_image
carrick matelotage
oui c'est vrai, un peu trop jeune pour cette époque (je commençais a peine en laser)...
au plaisir de vous retrouvez sur une ligne de depart avec votre nouvelle monture
samedi 13 avril 2013 14:03
Lauben_bmr_83x110
bmayer
Ouaip
dimanche 14 avril 2013 13:19
30287_karibario
viking35
PREMIERE REGATE, PREMIERE VICTOIRE
TROPHÉE GUILLAUME LE CONQUÉRANT 20 et 21 avril 2013

Par un temps froid et ensoleillé, les voiliers du Yacht-Club de Granville ont mis le cap vers Saint Cast le samedi 20 avril 2013. Un équipage Russe qui s’entraine pour courir le prochain Fastnet régatait sur l’ancien A 40 de Jan Legallet. C’est entièrement sous spinnaker avec 8 à 12 noeuds de vent orienté au nord, nord-est que les voiliers sont arrivés à St Cast à 8.7 nœuds de moyenne. L’Actual 46 a rapidement pris la tête et a devancé de 10 minutes l’A40 Kniaz (ex Karibario V) mené par son nouvel équipage Russe qui lui-même précède le Sun Odyssée : Karibario VI, devant le Sun Fast 3200 Charlotte 2 et le First Class 10 Walli .

L’apéritif, à la terrasse du Newport, offert par le Yacht Club de Granville, est très convivial et rendez vous est donné le lendemain aux équipages pour une manche retour qui s’annonce motorisé pour cause de pétôle.
Comme prévu, le dimanche 21 avril, si le soleil est le bienvenu, le vent est très faible et c’est seulement à partir de la Pointe du Grouin à Cancale qu’un départ a pu être lancé. Le courant traversier qui emmène les voiliers dans la baie du Mont St Michel rend le parcours technique.

A la Grande Bunouze, le départ est donné dans un vent inférieur à 5 noeuds et avec un courant favorable supérieur à 1,5 nds malgré un coefficient de seulement 34 ! Celui-ci, qui entraine la flotte dans le chenal de la Vieille Rivière, complique singulièrement les choses puisque les voiliers risquent de se faire entrainer sous le vent de la ligne avant le départ.
Bien que sous le vent de la flotte, à la Pierre de Herpin, l’A40 russe, a réussi à prendre la tête sous spi asymétrique.

Avec un vent de nord-est oscillant autour de 8 nœuds, la majorité des concurrents ont choisi la sagesse de la route directe. Pour notre part, nous privilégions de monter au vent de la route chercher le vent qui nous semble plus fort. Nous naviguons sous spi au largue a une vitesse voisine de celle du First Class 10 et de l’A 31. Mais dès que le Class 10 a pu envoyer la « voile qui tue », son code 0, il s’envole et nous prendra 10 mn sur les 7 milles qui reste à courir jusqu’à l’arrivée !

Avec deux places de second, notre nouveau Sun Odyssée 40, KARIBARIO KUNKEL PALETTE ,remporte sa première victoire. Même si la concurrence n’était pas nombreuse, cela reste de bonne augure pour la suite de la saison.


Classement général :
1. Sun Odyssée 40: KARIBARIO KUNKEL PALETTE
2. Actual 46 : Ville de DONVILLE
mardi 23 avril 2013 12:31
Lauben_bmr_83x110
1
bmayer
Pffff, ça devient lassant, ses podiums qui se suivent et se ressemblent.
Un sponsor dans les palettes ? C'est pour failiter le transports de toutes le coupes ?
quand même ...
mardi 23 avril 2013 12:55
30287_karibario
1
viking35
Régate des I.U.T - 26 avril 2013
DEUXIEME REGATE, UNE VICTOIRE SIGNIFICATIVE.
Pour la première fois, notre nouveau Sun Odyssey 40 a été confronté à la concurrence sévère des meilleurs voiliers Malouins, Dinardais et Briochins. 28 voiliers, pour la plupart performants et menés par des skippers expérimentés.
Une dizaine d’entre eux couraient pour gagner dont deux JPK 10.10, deux A 35, un IMX 38, un J 109, un J105, un J 122, un First 40, unPogo 10.5, deux First Class 10, des First 31.7, un Sun Fast 40…

Les écarts de la deuxième étape en témoignent puisque, bien que nous ayons réalisés une course sans faute, nous devançons nos trois poursuivants de moins 90 secondes en temps compensé!

Avec un coefficient de 105, la première manche emmenait la flotte des 28 voiliers de la Cité d’Aleth à St Malo vers le Fort la , Latte. Durant le louvoyage de trois milles dans le chenal de St Malo, dans un vent de nord-ouest de 22 noeuds. Daniel, à l’embraque, a pu mesurer la difficulté de border notre grand génois… Mais à la fin de ces bords sévères, nous étions fort satisfaits de passer, en temps réel, la bouée du Sou derrière le First 40 Iritis, les deux JPK 10.10 et l’IMX 38 Félix, tous brillamment menés.

Sur le long bord de reaching suivant vers la bouée Laplace au Fort La Latte, seul l’Actual 46 Ville de Donville nous a doublé et nous devançons le First Class 10 Wally de peu. Malgré l’envoi de leur code 0 par les JPK 10.10, sur la fin du bord, en temps compensé, nous gagnons de peu cette première manche avec quelques secondes d’avance sur le meilleur des JPK 10.10.

Après un rapide sandwich, la manche suivante nous a emmené du Fort La Latte vers le Légué. Le vent est toujours de 22 noeuds de nord-ouest que nous prenons un bon départ.

Cette fois aussi, nous réussissons un excellent louvoyage le long des falaises du cap Fréhel. Peu avant les hauts-fonds du banc de l’Etendrée qui brisent, le JPK 10.10 qui nous précède à quelques longueurs s’arrête brutalement et nous l’évitons d’extrême justesse. Il vient de perdre son spi, sorti de son sac, prématurément préparé sous le vent, et le « chalute ». Contrairement à nous, plusieurs de nos concurrents directs préfèrent contourner ces hauts fonds, ce qui nous permettra de leur « grapiller » plusieurs dizaines de secondes.

Sous les hautes falaises de Fréhel, nous passons en temps réel après le First 40, un des JPK 10.10, un A 35 mais précédons, entres autres, l’IMX 38, les A 35, le J 109, le J 122, le Pogo 10.5, les deux First Class 10, le Sun Fast 40…

L’Actual 46 et le Pogo 10.50 nous doublent, sans coup férir, sur le bord de reaching de 7 milles vers La bouée des Landas dans la baie de St Brieuc.

A 0.4 milles de la bouée, dans les embruns, notre n° 1, André, 120 kg, s’active sur la plage avant en short ! Et c’est dès le passage de la bouée que le spi monte, contrairement à la majorité des voiliers.
Le vent a fraichit autour de 25 noeuds avec des surventes. A 140 ° du vent, nous descendons « plein pot » en réalisant des surfs jusqu’à 13.5 noeuds.

A la barre, Jan n’est pas à la fête et regrette la stabilité de notre ancien A 40. Le deuxième JPK 10.10 nous double en surfant sur chaque vague et nous apercevons le spi bleu de l’IMX 38 et le blanc du First Class 10 grossir.

Aux Comtesses, nous lofons légèrement de 10° et l’IMX 38 Félix et le First Class 10 Wally se rapprochent inexorablement. A plus de 15 noeuds, le First Class 10, bas sur l’eau, barré par le furieux Louis nous double juste avant la bouée d’arrivée du Légué.

Arrivés à marée basse, nos 6 jeunes étudiantes de l’I.U.T. Toulouse, totalement néophytes, restent stoïques et supportent, tant bien que mal, une attente de deux heures dans le fort clapot devant St Brieuc. Leur bonne humeur sera au diapason de celle de l’équipage dès que nous serons à l’abri dans le chenal du port du Légué.

Classement de la deuxième manche (temps compensé-jauge H.N.):
1 JPK 10.10 2 h 02.13
2 Sun Odyssey 40 Karibario 2 h 05.40
3 JPK 10.10 2 h 06.40
4 Pogo 10.50 2 h 06.49
5 First Class 10 Wally 2 h 07.19
6 Sprint 9.98 2 h 10.11
7 A 35 2 h 10.27
8 First Class 10 Sagartxo 2 h 12.17
jeudi 02 mai 2013 10:51
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]
Voilà un résultat significatif !
jeudi 02 mai 2013 12:30
Avatar
1
squid
Bravo ! Et chapeau d'avoir réussi à rester aussi concentré sur la course avec un équipage aussi charmant
jeudi 02 mai 2013 14:23
1146976_419239364862418_542579829_o
Cpt Martin
Va falloir ramener un peu de concurrence!!!
jeudi 02 mai 2013 21:41
Images_(large)_(2)
1
pierre 2
bravo karibario ,comme quoi un bateau de croisiere bien mené peut permetre de se classer !
jeudi 02 mai 2013 22:36
Missing
(aldebaranfra374)
slt

pourtant pas physionnomiste pour 2 sous je remets enfin la "gueule" de viking35 que j avais croise sur son karibario(a35 a l epoque)lors d un tpm fait sur ackel(yves) avec lequel on avait fait un cowes dinard(encore mineur a l epoque la photo de beken le prouve.)
typunch ammene le midi on avait parle du solent...
au plaisir de se revoir
seb surprise aldebaran fra 374
jeudi 02 mai 2013 23:15 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(aldebaranfra374)
oupss!!!
ps dsl de la meprise j ai confondu viking35 avec yan legallet.
mais le plaisir de se voir reste le meme.
bravo pour l ensemble de votre "oeuvre" andre...
humblement honettement et grand respect.
seb
mardi 07 mai 2013 21:51 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
hotelgolf
ça ne m étonne pas de André , de toute façon , hiver comme été il est toujours en short !
jeudi 02 mai 2013 23:22
30287_karibario
viking35
Il prétend que tout se passe dans la tête...Le fait qu'après avoir gréé le spi, il était trempé et que cela ne le gênait pas plus que cela...jusqu'à ce qu'on rentre au port du Légué 4 heures plus tard.
samedi 04 mai 2013 10:06
Missing
(Plic)
Quel que soit son nom, il est toujours redoutable ce Bat Boat (et ses skippers aussi !).
samedi 04 mai 2013 16:21
Avatar
10
totor
Bravo !

Il ne te manque plus qu'une coupe :

celle de la " Modesty Cup " !


mardi 07 mai 2013 22:25
30287_karibario
viking35
Il y a aussi des jours sans...
Ce n'est malheureusement pas pour faire plaisir à Totor mais , pour les 80 ans du Yacht-Club de Granville, lors notre troisième régate nous terminons en milieu de classement ( 7ième ) après deux minuscules parcours banane et deux petits cotiers... Le petit temps régnait avec un vent 10 noeuds au maximum et nous avons cumulé les erreurs avec un équipage constitué pour cinq d'entre eux des "remplaçants de l'équipe réserve".

Nous avons même été percuté sur une ligne de départ par un 46 pieds, qui nous a percé la coque!

C'est rassurant, cela signifie que notre rating ne permet pas de gagner à coup sur d'autant plus que c'est le meilleur des First Class 10 qui a gagné. A noter, qu'il a été accroché par un JPK 9,6 et a dominé l'A 31 dans son temps de prédilection.
mercredi 08 mai 2013 19:01
30287_karibario
viking35

Grand Prix IRC 2013 à St Malo 18 au 20 mai 2013

Si nous avions gagné en 2012 l’année passée avec notre A 40, avec une 9 ième place, ce Grand Prix IRC 2013 est à oublier pour nous. Nous n’avons pas été bons et, de plus, peu favorisés par la chance.

De plus, les 5 manches se sont résumées à des louvoyages dans le chenal jusqu’aux bouées d’atterrage ou de Vieux banc suivi de bords de vent arrière. Aucun parcours côtier digne de ce nom n’a été couru, les manches vers Jersey ayant été annulées prématurément par le comité quelques jours auparavant !

Tout cela dans une brise de 25 nœuds et un temps froid et pluvieux. Seulement 14 voiliers étaient présents mais tous étaient parfaitement menés.

C’est pourquoi, chacune des manches a vu un vainqueur différent et c’est le plus régulier qui gagne. En l’occurrence, un JPK 10.10 de St Brieuc suivi d’un A 35, d’un J 122 d’un IMX 38 et d’un JPK 10.10.

mardi 04 juin 2013 19:08
_mg_1807
jminet

Ben t'es sympa pour le" tous parfaitement menés", y'avait quand même un Symphonie qui a tout bien merdé et emmnuyé les copains et le comité à l'attendre!
Merci pour votre patience les gars et soyez récompensés dans vos têtes par avoir contribué à faire progresser quelques jeunes.
Cdlt
JM

mercredi 05 juin 2013 01:01
30287_karibario
1
viking35

Trophée Boat Fayre 1 et 2 juin 2013…

Enfin du soleil ! C’était le soulagement pour les équipages Granvillais qui ont participé au trophée offert par une société jersiaise recevant les 14 voiliers du Yacht-Club de Granville.

La régate entre Granville a été entièrement courue contre le vent par une brise de force 4. Après 5 heures de louvoyage, d’abord au ras des cailloux de Chausey puis vers les Caux, c’est le Sun Odyssey 40 : Karibario Künkel Palettes qui s’imposait à St Hélier.

La diner offert au Yacht-Club de St Hélier a été, comme toujours, convivial et les équipages ont fini la soirée devant un verre au Chamber’s ou au Blue Note…

Le lendemain, dimanche, si le soleil était toujours présent, le vent du nord faible a rendu le passage des bouées technique. En particulier, la bouée Nuisible (nord-Minquiers) a donné des sueurs froides aux navigateurs des First Class 10 et du Jod 35 qui ont été obligé d’abattre sous spi face au courant…

La presque totalité du parcours a été courue sous spi. A ce jeu, le Class 10 Wally et son spi en tête mené par Gilles Lezan avec le jeune Louis à la barre a gagné ce retour en temps compensé vers Granville, précédé de peu en réel par le JPK 10.10 de St Malo « Merlin ». Mais avec sa troisième place au retour, c’est de nouveau le Sun Odyssey Karibario Künkel Palettes qui l’emporte au classement des deux manches.

mardi 11 juin 2013 15:12
Lauben_bmr_83x110
1
mercredi 12 juin 2013 10:14
30287_karibario
2
viking35

TOUR du FINISTERE 2013 : 65 voiliers au départ, 4 démâtages, 3 talonnages et seulement 52 voiliers à l’arrivée.

Les conditions ont été variées, au près durant l’étape Roscoff / Aber Benoit avec un B.M.S. en cours ou nous avons surtout cherché à préserver notre génois neuf… avec un vent établi à 35 noeuds et des rafales allant jusqu’à 44 nœuds.

Nous retiendrons :
- L’étape Aber Benoit / Aber Ildut avec 10 à 12 nœuds de vent en allant chatouiller les cailloux dans le chenal Méridional de Portsall. Grâce à cette option, nous gagnons bien que nous ayons été rappelés au départ !

- de L’Aber Ildut à Douarnenez avec 12 nœuds de vent de sud-ouest au louvoyage contre le courant et dans la brouillard dans le chenal du Four. Toute la flotte a choisi de louvoyer le long de la côte, les Granvillais ont, cette année ont préféré louvoyer du coté de Béniguet. Choix victorieux.

- La course de nuit de 110 milles Douarnenez / Lesconil par un vent de 16 à 20 nœuds et une température douce. Grâce à un choix totalement opposé à celui de Charrette, nous le devançons de 4 minutes au passage de la Plate dans le Raz de Sein. Durant les 20 milles de la baie d’Audierne, il se rapproche progressivement au bon plein. Il nous double après Penmarc’h à la bouée cap Caval ou nous envoyons le spi. Durant la nuit, à chaque bouée son avance augmente, mais cela lui sera insuffisant pour nous battre en temps compensé. Nouvelle victoire.

Quand à la dernière étape, courue par petit temps, il s’agissait d’un « grenouillage » par petit temps autour de l’Ile aux Moutons, courue à 80 % sous spi, peu à notre avantage en vitesse, nous avons cumulé 4 petites erreurs, immédiatement pénalisées par une 7 ième place qui nous prive de la première place au Classement général.

Il y avait longtemps que nous nous étions bagarrés de manière aussi intensive et tout cela avec un excellent état d’esprit.

Second au classement général derrière notre presque homologue Charrette III après 5 courses et 3 victoires dont la course de nuit, nous aurions signé pour ce résultat avant le départ.

Ils ont dit:
Fréderic Bourderau, skipper de Charette III à son arrivée aux pontons, se félicitait de la performance de son équipage « Nous avons essayé de garder l'honneur : l'équipe de « Karibario » n'a pas été simple à battre. Ça a bien marché pour nous ! Aujourd'hui (Lesconil / Concarneau) on est très bien parti et notre bateau s'est avéré plus performant que celui de notre principal adversaire. Ce voilier a en effet exactement la même carène que le nôtre ! On était second jusqu'à hier et c'est grâce à cette dernière étape qu'on a réussi à s'imposer grâce au petit temps...On est tous très contents »
« Nous rendons hommage à l’équipage de Karibario qui nous a donné une leçon de navigation dans trois étapes… »

jeudi 07 novembre 2013 15:38 *** Message modifié par son auteur ***
0074-1024x683
2
Chipolata

Je ne connais pas le navigateur de Karibario mais ça doit être un bon

jeudi 07 novembre 2013 15:51
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

c'est vrai ça, c'est qui? On cite tjrs le skipper, trop rarement le navigateur
(Réponse dans Voiles-mag...)

jeudi 07 novembre 2013 18:31
30287_karibario
viking35

Voile Magazine - Novembre 2013

« Sur le Sun Odyssey 40 « Karibario –Kunkel Palettes », le bateau de Jan Legallet, on n’hésite pas à multiplier les sources. Interrogé sur le sujet, le navigateur Daniel prend un air pensif et commence à fouiller dans sa bibliothèque. Il en sort un tas d’ouvrages qui s’accumulent sur la table à carte jusqu‘à la recouvrir entièrement. Il y a là les atlas de courant du SHOM bien sûr, mais ce n’est pas tout. Daniel utilise aussi les atlas de l’Amirauté britannique (ceux du UKHO), les « courants de marées » d’Alain Maupas, ouvrage édité autrefois par les Editions Maritimes et d’Outre-mer, sans oublier une antique publication du SHOM intitulée « Courants de marées ». Le livre date de 1968, il a beaucoup, beaucoup, navigué c’est à peine si ses pages tiennent encore ensemble. A bord, on le surnomme « le vieux grimoire ».
Avec autant de littérature à sa disposition, Daniel occupe t-il ses soirées, la veille de la régate, à étudier tous ces ouvrages et à élaborer une stratégie sophistiquée incluant des coups à quatre bandes, au lieu de trainer sur les quais de bistrot en bistrot ? Pas vraiment, il s’y met plutôt le matin du départ… Jan Legallet, le skipper, affiche un air désapprobateur quoique bienveillant : »je préfèrerais que ce soit fait avant, admet il, mais bon, je ne dis rien ». N’empêche, tous les livres de Daniel sont remplis de post-it…et, cette année, le Sun Odyssey 40 « Karibario –Kunkel Palettes », a pris la 4ième place (dans son groupe) du Tour des Ports de la Manche avant de finir 2ième du Tour du Finistère. »
Sébastien Mainguet

mercredi 20 novembre 2013 10:38
Missing
(Indiana973)

Ben c'est Merlin avec ces vieux grimoire !

jeudi 07 novembre 2013 22:53
Missing
Arriluze

Une belle saison 2013
Mais après quel est l'intérêt de ce fil...
En tout cas il a de belles voiles arcachonnaises ce Sun Odyssée

jeudi 07 novembre 2013 16:16
Missing
1
Bodi

A quand une participation au spi ouest?

La concurrence est plutot affutee a cette occasion ;)

jeudi 07 novembre 2013 16:22
Drapeau-normand1
Starck

Saison réussi et bien racontée

jeudi 07 novembre 2013 23:44
30287_karibario
2
viking35

COWES – DINARD 1990 Sélection KARIBARIO III

PREMIER TOUTES CLASSES !

Sur la ligne du Royal Yacht Squadron à Cowes, à 13 h, le départ a été donné vers l’est à 180 voiliers en direction des forts et de Bembridge. En effet, le Queen Elizabeth se trouvant en approche des Needles.

Le vent est de Nord-nord est de 15 à 18 nœuds. Après un départ correct, nous effectuons un bon louvoyage mais cassons la bastaque bâbord avant les Forts. Vite réparée, nous abattons ensuite au bon plein vers les bouées Princess A et Bembridge.

A la bouée Bembridge, dans l’est de Wight, nous envoyons le spi par 18 /20 nœuds vent arrière bâbord amure. Nous prenons le cap des Casquets et nous situons dans les 30 ièmes toutes classes avec le Sélection « Pen Koët » en point de mire, 300 m devant nous. Toute la flotte des Sélection est derrière, ce qui nous réjouit fort.

En nous dégageant de la côte, le vent fraîchit à 20/25 nœuds. Dans l’après-midi, le vent monte encore et nous établissons le spi lourd et effectuons un « peeling ». Judicieuse décision car le vent, toujours stable de nord-nord est, monte à 30 /35 nœuds.

Cela déboule fort. Le barreur, Jan, est contraint de barrer les deux mains fermement serrées sur la barre. Nous effectuons fréquemment des surfs à plus de 20 nœuds et atteignons même 24 nœuds. Le Sélection reste sur un rail, jamais nous n’avons senti la possibilité d’une « sortie de route ». La soirée s’écoule et à la tombée de la nuit, « Pen Koët » maintient la cadence et reste devant, toujours à 300 m.

La nuit s’écoule gentiment, les embraqueurs, Dédé et Bernie, se relaient à l’écoute de spi, un équipier avec le bras à la main « au cas ou», un autre avec le hale-bas de grand-voile à portée de main et les quatre autres équipiers stoïques au rappel.

Vers deux heures du matin, réveil brutal. Après avoir entendu un claquement, nous apercevons le spi qui flotte à l’horizontale. André et Eric se précipitent à rentrer le spi lourd. Une minute 30 secondes plus tard, le même spi est de nouveau en l’air avec la deuxième drisse que nous avions eu la précaution d’ajouter ! 30 secondes pour le ramasser sous le vent, 30 secondes pour trouver la deuxième drisse dans la nuit, 30 secondes pour le renvoyer sans l’avoir plié. La drisse, trop sollicitée, vient de casser comme cela s’était déjà produit lors de Cowes-Cherbourg. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avions frappé une deuxième drisse extérieure.

Une demi-heure après, nous rattrapons et doublons rapidement les frères Le Menn sur « Pen Koët ». Nous apprendrons à l’arrivée qu’ils ont cassé leur bras de spi et ont renvoyé leur spi après l’avoir replié. Je me félicite d’avoir fait raccourcir les bras la veille du départ de Cowes…

Dans la nuit, nous doublons une vingtaine de feux, aucun de feu de poupe n’est visible. Nous pensons être en tête en temps réel !

Droit devant, le feu des Casquets est en vue. Sur le rail montant, un petit cargo, surement étonné d’un écho radar qui déboule vers lui à 20 nœuds, nous a illuminé durant 30 secondes avec son gros projecteur. Nous passons à 150 m derrière lui. Nous passons les Casquets vers 4 h et, toujours avec 30 nœuds de vent, nous entamons un bord de grand largue bâbord amure vers les Hanois. Abrités par Aurigny, la mer s’est aplatie et notre vitesse est régulière à 14 nœuds. A l’aube, au passage des Hanois, nous apercevons derrière le spi de « Pen Koët » et surtout, assez loin sous le vent et derrière, celui du First 45 F5 « Sogéa » Furic et son équipage de furieux !

A 60 ° du vent, avec 7 équipiers au rappel, nous prenons la route directe de Banchenou à une quarantaine de milles sous solent et grand voile. Dans la matinée, le vent mollissant, nous passons sous inter. Le First 45 F5 de Béneteau puis trois voiliers plus longs nous rattrapent puis nous doublent… Le Sélection des frères Le Menn est toujours à vue, derrière.

Jusqu’à la bouée Sud ouest Minquiers, nous prenons ou larguons 5 à 6 fois un ris au gré des fluctuations du vent. A chaque fois, nous laissons notre adversaire prendre l’initiative avant d’effectuer la même manœuvre, si possible plus rapidement. L’écart entre nous reste identique et, après la Sud ouest Minquiers, nous constatons que sur « Pen Koët ». Leur équipage n’effectue plus qu’un rappel symbolique… manifestement, ils se sont fait une raison.

5 milles après les Minquiers, le vent adonne en mollissant. Il n’est plus que de 13 à 14 nœuds. Nous passons sous génois et préparons discrètement le spi lourd. Nous l’envoyons pour doubler le One tonner « Espace du Désir » . Le temps qu’ils réagissent et envoie, eux aussi, leur spi et nous leur avons pris ½ mille !

Nous passons la ligne d’arrivée à Banchenou vers 14 h, 4ièmes en temps réel, juste devant « Espace du Désir » et « Pen Koët ». Les 6 premiers arrivés battent le record précédent de Cowes/ Dinard et seulement trois voiliers ont tenu leur spi jusqu’au Casquets !

Nous sommes premier toutes classes !

jeudi 06 février 2014 12:34
1146976_419239364862418_542579829_o
Cpt Martin

Une petite question à cette époque Cowes-Dinard se courrait sous quelle jauge?
Tu parles aussi de peeling, j'ai déjà entendu maintes fois ce terme sans vraiment savoir ce que c'est...

jeudi 06 février 2014 17:38
30287_karibario
viking35

Cela se courait en CHS (Channel Handicap System) dont l'I.R.C est l'évolution.
Un peeling est un spi dans spi. C'est à dire que l'on envoie le nouveau spi à l'intérieur du premier, ainsi un spi est toujours gonflé.

jeudi 06 février 2014 18:10
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Salur Cpt. Je crois (Viking infirmera ou confirmera) que "peeling", c'est changer de voile d'avant, en hissant la seconde avant d'affaler la première. Cela nécessite un étai creux à double gorges.
Il y a peut etre aussi une technique de peeling de spi, mais là, je ne connais pas.

jeudi 06 février 2014 17:57
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

C'est la même chose, sauf qu'il n'y a pas besoin de l'étai creux

jeudi 06 février 2014 18:50
Boat
2
dekers

Le peeling sous spi, on est sous spi léger ou médium, plutôt que d'affaler puis renvoyer, on envoi (le psi lourd) par une 2ième drisse de spi à l'intérieur de l'autre spi ou à l'extérieur, puis on affale le premier spi.
Cette manoeuvre est super........et si elle se passe bien, vous creusez sur les petits copains, par contre si ça se passe mal, ouille aille aille...
Rien d'exceptionnel non plus, ça se fait même en solo....

jeudi 06 février 2014 19:25
Received_10153601303321821
Dr Feelgood

Pour le peeling, comment fais-tu pour passer 2 bras dans la même mâchoire de tangon? En plus il faudrait doubler le barber...
Estrope puis re-clipper le bras une fois l'ancien spi affalé?

jeudi 06 février 2014 21:41
Missing
Sailoturn22

Tu mets un mousqueton double sut on amure de spi a envoyer.
Tu vas en bout de tangon.
Tu amures ton spi sur le bras en place par le mousqueton double.
quand tout les torchons sont en l'air tu retournes en bout de tangon largue le mousqueton d'amure du spi a affaler.

vendredi 07 février 2014 09:52
Boat
1
dekers

L'idéal, c'est 2 bras 2 écoutes, les bras sont non réglables, c'est à dire fixe sur cadène/padeye/anneau de friction, puis les 2 écoutes sur les barbers, tu alternes avec un bras fixe et une écoute.
Les 40 pieds seront plus à même de te répondre, car sur notre taille de bateau, c'est plus simple et plus de la bidouille.
Sinon sur le bras, double mousqueton, et/ou aller faire le singe au bout du tangon ou débrasser le temps de faire la manip du passage des ficelles...

vendredi 07 février 2014 08:38
30287_karibario
1
viking35

Dekers a tout dit.
Notre spi ne fait que 107 M2, nous avons 2 bras et 2 écoutes surtout pour l'empannage à un seul tangon.
Pour le peeling, nous frappons une estrope saisie sur le balcon sur l'amure du nouveau spi. Dès le premire spi largué du bras, le N°1 frappe l'amure du 2ième spi sur le bras.
Si le n° 1 est au niveau, cela se passe généralement bien.
Nos spis étant de la même couleur, il arrive que nos adversaires ne se rendent pas compte du changement.

vendredi 07 février 2014 09:43
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

Excellent le coup des spis identiques (enfin, de couleur identique). En régate, si t'es pas un peu filou t'arrives à rien

vendredi 07 février 2014 13:52
Missing
Sailoturn22

Pour l'anecdote.

Une bonne galère qui m'est arrivé lors d'un peeling en "ballade avec madame".

Les drisses étaient équipées de mousquetons Wi..... avec l'anneau brisé sur le largueur.

En hissant, le deuxième spi, l'anneau brisé (qui devait être abimé) s'est planté et a déchiré le spi déjà en l'air.
selon la loi de Murphy, ça a ouvert le mousqueton de drisse du spi en cours de hissage.

Moralité un joyeux bordel

un spi en l'air déchiré
une drisse a se ballader
un spi à la flotte.

La vrac qui a suivit était pas mal ...

c'est le genre de situation ou avoir plus de paires de bras aurait put être utile.

vendredi 07 février 2014 10:35 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Arriluze

Petit truc pour Sailoturn22
Toujours avoir un petit rouleau de scotch d'électricien...
Quelque soit le fabricant du mousqueton, un petit tour autour du mécanisme d'ouverture et il n'y a plus de problème.
Perso j'adore cette manœuvre qui nécessite seulement une bonne préparation.

vendredi 07 février 2014 15:23
Pavillon_mdlc
1
FisheR

J'ai toujours "plaisir" à lire ces histoires de régates, écrites d'une seule main...

vendredi 07 février 2014 16:35
Lauben_bmr_83x110
bmayer

@Fisher (et a Viking35) Et moi donc ! je te le piste le Viking !

vendredi 07 février 2014 16:48
30287_karibario
viking35

13 & 14 avril 2014 : Régate des I.U.T à St Malo

La 10 ième édition des « régate des I.U.T », regroupant 30 équipages d’étudiants venus de toute la France s’est courue au départ de St Malo les 13 et 14 avril.

Le principe de cette régate est de réunir sur un même voilier de jeunes étudiants, généralement néophytes, avec un skipper et un équipier.

Le beau temps, le vent faible et les spinnakers ont régnés sur les trois manches courues entre St Malo, le Fort La Latte et St Brieuc.

Dimanche, après un passage des écluses bien matinal pour nos jeunes équipiers, c’est au moteur que les 30 voiliers passent le cap Fréhel avant de terminer par une régate sous spi entre le Fort La Latte et St Malo.

Finalement, si la victoire revient au plus petit voilier malouin de la flotte, un proto Finot de 27 pieds bien mené par Louis Burton, il est intéressant de noter que quatre des voiliers granvillais, tous vieux de 15 à 30 ans, ont dominés les voiliers de St Malo et, en particulier, l’A 31, le JPK 10.10, les J 105 et 109, l’A 35, le nouveau First 35, le Sun Fast 40, le First 40 et même l’IMX 38.

Après notre victoire de l’année passée dans la brise, nos adversaires se réjouissaient secrètement du petit temps qui régnait, à priori peu favorable à notre Sun Odyssée. Nous avons été les premiers surpris de notre réussite, qui est surement le fruit de notre « runner ( spi de vent arrière) et des dizaines d’heures de travail réalisées sur la carène cet hiver.

Depuis un mois, nous avons couru 6 régates et terminé 6 fois premier ou second !
Dans deux semaines, nous aurons une nouvelle botte secrète…en vue du Tresco.

Classement Général :
1 Louis Burton sur Tizh.(proto Finot 27 pieds)
2 Jan Legallet sur le Sun Odyssée 40 Karibario Kunkel Palettes
3 Gilles Lezan sur le First Class 10 Sagartxo
4 Olivier Rapeaud sur l’Actual 46 Donville
5 Philippe Dubois sur le First Class 10 Wally

mardi 15 avril 2014 11:23 *** Message modifié par son auteur ***
1146976_419239364862418_542579829_o
Cpt Martin

Je sens comme un peu de chauvinnisme vis à vis des malouins!!

mardi 15 avril 2014 11:45
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

Léger, léger... juste une once pour mettre un peu de piment aux prochains affrontements

mardi 15 avril 2014 12:04
1146976_419239364862418_542579829_o
Cpt Martin

Tu fais des régates dans le coin de granville Saint Malo, cet été, début aout?

mardi 15 avril 2014 12:12
30287_karibario
viking35

Notre programme 2014 comporte le Tresco, le TDPM et le Tourduf.

mardi 15 avril 2014 17:51
1146976_419239364862418_542579829_o
Cpt Martin

Pas de Branle bas de Saint Malo ou autre?

mercredi 16 avril 2014 12:25
Missing
Breizatao

Et aussi en Angeterre que la course est super efficace : voilà ce que j' ai vécu :
Le RORC a été l' ami de notre famille dans les années 70 = nous avons été Champion du RORC classe 5 en 1970 et aussi en 1971, car nous avions gagné toutes les courses du RORC en Manche et Mer d' Irlande comme par exemple le Fasnet et Cowes Dinard St Malo toutes classes... mon père avait même été déclaré par la France "le meilleur skipper de France"... notre bateau était MORBIC 3 un classe 5 dessiné par le fameux Jean Marie FINOT ...

jeudi 06 juillet 2017 11:12
30287_karibario
2
viking35

Les rivalités entre Cancalais et Granvillais sont historiques... Mais il est vrai que je n'ai pas d'explication rationnelle au fait que les Granvillais qui ont, en général, des voiliers anciens et moins bien équipés obtiennent de bons classements lorsqu'ils se rendent en Bretagne.

mardi 15 avril 2014 12:12
Avatar
1
Lodge

Ce doit être le calva qui fait çà!

mardi 15 avril 2014 17:06
30287_karibario
3
viking35

Trophée TRESCO : VICTOIRE CONTRE LES BRETONS
Seul voilier normand, Karibario Kunkel Palettes, le Sun Odyssey 40 Granvillais, confronté à 85 voiliers finistériens, a gagné le Trophée TRESCO, grande classique de Bretagne Nord organisée par le Yacht-Club de Morlaix.

Courue entre la baie de Morlaix, Guernesey, Perros-Guirec et Roscoff, cette 31 ième édition a été caractérisée par le beau temps et le vent faible. Du fait de forts courants traversiers, la navigation y a été primordiale, en particulier, lors de la course de nuit entre la baie de Morlaix et Guernesey.

Cette course de nuit s’est déroulée avec un vent de nord-ouest de 15 à 18 nœuds. Avec des courants alternatifs de 3 nœuds, c’est la navigation qui a fait la différence et le cap 47° a été celui de la route gagnante.

En effet, à l’aube, lors de l’arrivée sur Guernesey, la majorité des voiliers se sont fait dépalés vers le Grand Russel dans l’est à la Pointe St Martin. Notre Sun Odyssey 40 « Karibario» gagne facilement en devançant des voiliers pourtant plus légers : First Class 10, Bongo, Sun Fast 3200, JPK 9.6 m et 10.50 m…

La deuxième étape entre Guernesey et Perros Guirec, courue par des vents faibles et variables de nord Est au départ. Dès le coup de canon, « Karibario» a pris la tête de la flotte en longeant au plus près la côte de Guernesey.

Quelques heures plus tard, les voiliers les plus performants, (J 120, XP 38, S.O 40, Dufour 36, X 43) partis vers le sud en faisant confiance aux gribs de Navimail, se sont trouvés encalminé quelques heures dans une bulle sans vent du coté des Roches-Douvres.

Dans leur ouest, la flotte les contournera avec un léger vent de nord-ouest. Dans la soirée, avec un léger vent revenu de l’ouest, nous allons louvoyer au milieu des rochers de Port Blanc et découvrons même un gros rocher absent des cartes !

A l’arrivée, de nuit, devant Perros Guirec, les écarts sont importants et sommes heureux de terminer 7 Ième dans notre classe.

Lors de la 3ième étape vers Roscoff, le temps est superbe et nous louvoyons sous le soleil contre le courant. Les 85 voiliers cherchent à rester au plus près de la côte de Granit rose vers Ploumanach. Nous sommes à notre avantage et, au fil des croisements, nous croisons devant ou juste derrière des voiliers théoriquement plus rapides tels que X 43, le XP 38, le First 50.

Après 31 virements de bord, seuls le JPK 10.1 nous précède, nous devançons légèrement les First Class 10, le Sun Fast 3200 et les Dehler 33 pourtant redoutables dans le petit temps.

Finalement, cette étape sera annulée, aucun voilier ne pouvant franchir la ligne d’arrivée avant l’heure limite définie dans les Instructions de course.
photos sur notre blog: karibario.blogspot.fr

mercredi 25 juin 2014 16:11 *** Message modifié par son auteur ***
1146976_419239364862418_542579829_o
Cpt Martin

Ils sont vraiment sympa ces Bretons de te laisser devant!!!

jeudi 26 juin 2014 12:10
30287_karibario
viking35

Résultats 2014 :
Carton plein pour le Odyssey 40 et surement la meilleure saison d'un "Karibario"

Régate des IUT à St Malo 1 ier
Trophée Tresco à Morlaix 1 ier
Coupe du Président 1 ier
Tour des Ports de la Manche 1 ier
Tour du Finistère 2 ième
Championnat du Y.C.G. 1 ier

Malheureusement,rien n'est jamais acquis, et les années ne se ressemblent pas.

lundi 14 décembre 2015 09:04
1146976_419239364862418_542579829_o
1
Cpt Martin

et la saison 2015?

lundi 14 décembre 2015 09:12
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Programme 2016 ?

lundi 14 décembre 2015 09:30
30287_karibario
1
viking35

Pour 2016,comme en 2015, je me considère en "retraite" et privilégie la convivialité et régaterais peu. Rien n'est encore décidé mais une ou deux régates en Angleterre, le TDPM ou le Tourduf me satisferont... J'aimerais aussi faire le Tour de l'ile de Wight que je n'ai jamais couru. A bon entendeur...

Résultats 2015 :
Une saison médiocre avec presque le même équipage, des winchs Pontos plus performants, des polaires affutées...

Régate des IUT à St Malo 2ième
Trophée Tresco à Morlaix 3ième
Tour des Ports de la Manche 6ième
Tour du Finistère 4 ième
Championnat du Y.C.G. 1 ier

mardi 15 décembre 2015 08:27
1146976_419239364862418_542579829_o
1
Cpt Martin

Ca fait déjà quelques courses par rapport aux actifs :)

mardi 15 décembre 2015 09:01
30287_karibario
viking35

2015 et 2016, les saisons se suivent et ne se ressemblent pas.

Régate des IUT à St Malo
Trophée Tresco à Morlaix
Tour des Ports de la Manche
Tour du Finistère
Trophée des Minquiers

2016 3 podiums 1 victoire dans une régate locale

lundi 24 octobre 2016 07:34
30287_karibario
2
viking35

2017 : Au tiers de la saison, jamais nous n'avons obtenu un meilleur ratio avec seulement deux modifications par rapport aux deux années précédentes. Un nouveau génois et ...
Après 14 manches courues , 12 victoires dont le TRESCO Trophée.

https://karibario.blogspot.fr/2017/06/tresco-trophee-2017-trois-manches-trois.html

mercredi 05 juillet 2017 12:51
Les_bouletons_sur_le_bateau
1
Pierre3

Je ne connais pas du tout le SO 40 mais quand on regarde des photos sur google on voit un bateau avec un look "croisière" et pas course. A-t-il des talents cachés ou existe-t-il une version régate ??

mercredi 05 juillet 2017 13:17
30287_karibario
2
viking35

Il s'agit de la version de base.
Ce que tout propriétaire de voilier de croisière peut obtenir à condition de le préparer.
Cela signifie une carène parfaite, une vraie barre d'écoute, de bonnes voiles, des winchs Pontos et une foule de petits détails.
Sans oublier un excellent barreur , des équipiers plus tout jeunes mais soudés et motivés. Ainsi qu' un navigateur et tacticien au niveau... Avec cela un voilier de série gagne de 20 à 40 % de vitesse par rapport à la version d'origine.

mercredi 05 juillet 2017 14:00
Les_bouletons_sur_le_bateau
Pierre3

@viking35.
C'est super encourageant de lire ça !! Je veux dire qu'avec un bon équipage et une bonne préparation on peut améliorer les performances dans de telles marges ! . J'adore bien faire marcher mon bateau et ai soigné la coque et la quille (sablage) de mon vieux cabinet ainsi que mis une bonne hélice bdc cette année. Prochaine étape le changement de la GV. Un conseil pour une bonne GV ? (matière, voilerie). Pas le dernier carat de la voile de course mais quelque chose de bien correct pour quelqu'un qui ne regarde pas trop à la dépense dans la rénovation et l'amélioration du dit "vieux cabinet" et qui veut bien avancer.

jeudi 06 juillet 2017 15:38
Lauben_bmr_83x110
1
bmayer

Etap 28 : gréement en tête, GV dacron de qualité.
Tu serais en BZH sud, je t'aurais proposé d'aller chez sails-concept.

jeudi 06 juillet 2017 16:31
Les_bouletons_sur_le_bateau
Pierre3

Merci Bernard, je passe souvent en Bretagne sud malgré ma base aux pays-bas. Donc Sails-concept coupe bien les voiles. Je vois qu'ils sont sur Vannes. Penses-tu qu'une GV entièrement latée serait un plus ?

jeudi 06 juillet 2017 18:20
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Ca dépend un peu ce que t cherches.
Perso, je dirais non, mais je ne m'estime pas compétent pour te répondre avec certitude. Appelles-les / écris-leur, tu auras probablement Benjamin, le patron, qui te conseillera sans t'arnaquer.

jeudi 06 juillet 2017 18:26
Les_bouletons_sur_le_bateau
Pierre3

OK, merci.

jeudi 06 juillet 2017 19:41
30287_karibario
1
viking35

Si ton objectif est d'optimiser ton Etap 28 pour la régate, il faut oublier la GV lattée. Pour la croisière c'est différent.

Pour notre part, les voiles des différents "Karibario"sont le travail du voilier local depuis toujours et 40 % moins cher que les voiles de "marque". (Voilerie Granvillaise )

Mais attention, tous les artisans n'ont pas les compétences pour réaliser des voiles performantes, robustes et pas chères. Certains concoivent d'excellents spi,d'autres sont meilleurs pour les génois ou les GV...

Par ailleurs, tout ce qui hors de prix n'est pas obligatoirement performant avec un équipage lambda du fait de la difficulté à les régler.

Pourquoi ne pas ouvrir sur ce sujet intéressant plutôt que de polluer celui-ci ?

vendredi 07 juillet 2017 06:47
Les_bouletons_sur_le_bateau
Pierre3

Merci @viking. Oui c'est vrais, il faut que je me discipline pour ne pas dévier les sujet des fils.

vendredi 07 juillet 2017 10:00
1146976_419239364862418_542579829_o
1
Cpt Martin

À Ostende tu as Lefebvre sails qui est au top

vendredi 07 juillet 2017 08:28
Received_10153601303321821
1
Dr Feelgood

Comme Bernard, un bon dacron en cross cut sur un 28 pieds, comme ça tu économises pour un bon génois en DCX triradial l'année suivante.

jeudi 06 juillet 2017 20:24
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Tant qu'on y est : Pour les voiles d'avant en triradial ; DCX ou Flex ? C'est la même gamme de prix ?
Quelqu'un en a en "dacron orienté" (sailcloth warp-drive) ?

jeudi 06 juillet 2017 21:12
Lauben_bmr_83x110
1
bmayer

Il y a eu tout un fil très "philosophique" sur la nécessité de la barre d'écoute il y a peu.

jeudi 06 juillet 2017 16:29
0074-1024x683
1
Chipolata

Carène parfaite OK, barre d'écoute bonne voiles,bons winchs OK et surtout un équipage expérimenté, car même avec le meilleur des bateaux il faut faire le moins d'erreur possible, seul point faible peut être le navigateur tacticien .
Je sors avant le retour de bâton de Viking

vendredi 07 juillet 2017 08:28
Safioran_1_1
safioran

Tu dis pas tout , si c'est l'ex charrette , c'est un bateau tres bien préparé ....eh eh eh !

mercredi 05 juillet 2017 15:10
30287_karibario
1
viking35

Et non...Nous rencontrons Charette une nouvelle fois en aout lors du Tourduf et, à ce jour, nous l'avons battu plus souvent que l'inverse. La belle dans un mois. Cela dit Charette à un gréement sensiblement différent. Il est plus rapide mais il le paye en rating.

En 2013, Fréderic Bourderau à son arrivée aux pontons, se félicitait de la performance de son équipage « Nous avons essayé de garder l'honneur : l'équipe de « Karibario » n'a pas été simple à battre.
Ça a bien marché pour nous ! Aujourd'hui (Lesconil / Concarneau) on est très bien parti et notre bateau s'est avéré plus performant que celui de notre principal adversaire. Ce voilier a en effet exactement la même carène que le nôtre ! On était second jusqu'à hier et c'est grâce à cette dernière étape qu'on a réussi à s'imposer grâce au petit temps...On est tous très contents »
« Nous rendons hommage à l’équipage de Karibario qui nous a donné une leçon de navigation dans trois étapes… »
Second au classement général derrière notre presque homologue Charrette III après 5 courses et 3 victoires dont la course de nuit, nous aurions signé pour ce résultat avant le départ.

mercredi 05 juillet 2017 15:19
Image
sealou12

Bonjour,
Dans les années 1980 un challenger de karibario ã Granville s'appelait La railleuse. J'ai eu La chance de naviguer avec Beber Bregeon. Quelqu'un aurait de ses nouvelles ?
Merci

mercredi 05 juillet 2017 20:03
H%c3%a9naff
1
Tribal [Pursuit]

Beber a fêté son anniversaire durant le tour des ports 2016 à st peter. Peut être va t il récidiver ?

mercredi 05 juillet 2017 20:15
30287_karibario
3
viking35

35ième Tour des Ports de la Manche

2017: 7 manches, 5 victoires, 2 podiums

Ce TDPM 2017 restera dans les annales du fait que cinq des six étapes se sont courues majoritairement au louvoyage. Autres points inhabituels, la moyenne d'âge de notre équipage était de 63 ans et j'ai effectué la semaine en short, sous la salopette toutefois...

Pour Karibario, alias Manche Fibre Künkel Palettes, après les trois manches gagnées lors du Tresco Trophée, ce sont cinq victoires supplémentaires qui s'ajoutent, dont l'une obtenue sur l'étape courue entièrement sous spi!

Pour ma part, il me faut remonter aux années 80 pour garder le souvenir d'une série de régates aussi abouties. De celles où, chaque jour, l'on a des difficultés à trouver des manœuvres ou des choix de navigation sur lesquelles on aurait pu grappiller quelques dizaines de secondes.

Il me semble qu'aucune de nos manœuvres n'a été approximative. Parmi la centaine de virements de bord effectués, aucune sortie de virement n'a vu notre vitesse être inférieure à 4,3 nœuds ; les rares envois, affalages ou empannages de spi ont été excellents; nos choix de navigation se sont avérés judicieux et l'ambiance à bord étaient excellente.

En dehors de possibles progrès sur les départs, il nous était difficile de faire beaucoup mieux. Malgré cela, il est arrivé que nous ne gagnions que de 8 ou 10 secondes !

Les photos : http://karibario.blogspot.fr/2017/07/tdpm-2017-6-etapes-7-manches-5.html

mardi 05 septembre 2017 12:31
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Bravo, à quand le Fastnet par exemple et/ou semaine de Cowes ?

mardi 05 septembre 2017 14:02
30287_karibario
viking35

Le Fastnet ? Ce n'est plus de notre âge...
Je n'ai plus envie de passer des dizaines d'heures au rappel. Par contre, j'aimerais bien courir Cowes /Dinard à la place du Tour des Ports (ce sont les mêmes dates) qui, de toute façon, sera transfomé et n'existera plus dans sa formule actuelle.

mardi 05 septembre 2017 14:35
Missing
1
20er

Je serais plus vert que le tapis... Incroyable cette histoire... Désolé pour l'équipe, se faire voler une victoire de la sorte ça n'est pas acceptable...

mardi 05 septembre 2017 13:41
Missing
cezembres

@20 er
Une decision a été rendue, l'équipage de karibario pouvait faire appel.
Ils ne l'ont pas fait.
La décision est définitive.

Ne pas l'accepter, la contester, la dénigrer est anti sportif.

N'oublie pas que tu n'as qu'un son de cloche qui t'es présenté.

mardi 05 septembre 2017 14:42 *** Message modifié par son auteur ***
30287_karibario
viking35

Cezembre n'a pas tort mais ce n'est pas l'équipage qui pouvait faire appel de cette décision mais son skipper; qui, une fois terminé ce TDPM pensait avant tout à la course suivante. Ce n'était pas non plus la première "anomalie" qu'il constatait lors d'arbitrages ou d'erreurs de comités de course. Il y en avait déjà eu il y a 4/5 années.
Quand à mon point de vue, si je n'étais pas sûr de moi, croyez vous que je l'aurais rendu public? Mais j'invite l'arbitre, monsieur Bréhier, à nous confirmer son point de vue, celui qu'il nous a indiqué entre 4 yeux et que j'ai relaté.

mardi 05 septembre 2017 15:00
Missing
cezembres

N'importe quel représentant de Karibario pouvait faire appel.
Au même titre que c'est toi qui a représenté l'équipage/le bateau lors de la premiere convocation, puis un autre membre lors de la seconde.

mardi 05 septembre 2017 15:10 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
20er

Oui... Mais... Quoi qu'il en soit, félicitations pour ce tour!

mardi 05 septembre 2017 17:37
Missing
JB

Petite question, en quoi consiste un affalage à l'australienne?

mardi 05 septembre 2017 14:35
Missing
1
cezembres

Affalage ou l'on commence par un choqué (edit pour plus de clarté remplacer choqué par lâché) de drisse avant le choqué de bras (ordre inverse d'un affalage classique).
C'est pratiqué aux allures serrées afin d'éviter que le spi ne parte dans la chute de GV et s'embroche sur les lattes.

mardi 05 septembre 2017 14:56 *** Message modifié par son auteur ***
30287_karibario
2
viking35

Précision pour l'australienne, il ne s'agit pas de choquer la drisse mais de la laisser filer en totalité sans la freiner. le spi flotte au deuus de la surface. Si la drisse est freinée, il peut toucher l'eau et chaluter.

mardi 05 septembre 2017 14:52
Les_bouletons_sur_le_bateau
1
Pierre3

Il se lit comme un roman ce blog ! j'ai commencé hier soir et n'ai pu m'arrêter de lire, vraiment passionant. A priori je ne suis pas particulièrement intéressé par la régate mais il y a un vrai suspens dans ces lignes. Tu as un vrais don pour l'écriture, c'est mieux écrit et plus captivant que la plupart des bouquins de voile que j'ai lu.

mercredi 06 septembre 2017 21:02
Safioran_1_1
safioran

Chaude ambiance au TPM , avec les rapetou petits petits petits .

mercredi 06 septembre 2017 21:43
30287_karibario
1
viking35

Octobre 2017 : TROPHEE IRC à St Malo

Deux manches et 20 concurrents pour ce trophée IRC:

La fine fleur des meilleurs voiliers IRC de Manche Ouest était présente, histoire de grapiller encore quelques points pour le classement de l'année 2017.

De Granville à St Malo : 25 milles de louvoyage et un bord de spi de 4 milles avec un vent de 12 à 17 noeuds fraichissant à l'approche de St Malo.

Ce louvoyage par un coefficient de 29 s'est avéré être un parcours compliqué à négocier avec un vent de sud ouest oscillant variable en force.

Ceux qui ont su le mieux négocier les nuages à la côte s'en sont le mieux sortis.

Classement :
1 Sun Odyssée 40 Karibario
2 JPJ 10.10 B.Finance
3 J 133 Black Jack
4 JPK 10.80 Dream Pearl's
5 First 40 Iritis
6 J 105 Jump The Gun
7 Sprint 10.80 Captain Corsaire

La manche 2 en baie de St Malo se résume à un parcours de chevaux de bois de 10 milles au reaching pour les 2/3 du parcours et deux bords de spi.

La régate se jouant au départ selon le bon vouloir des risées sous Dinard.

Clasement général :
1 JPJ 10.10 B.Finance
2 J105 Jump The Gun
3 Sun Odyssée 40 Karibario

Les photos du départ de la manche 2 :

http://karibario.blogspot.fr/

lundi 16 octobre 2017 12:09 *** Message modifié par son auteur ***

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums