Tous les forums > La Taverne > Un Dragonfly 800 ????
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Un Dragonfly 800 ????

Je n'ai plus de bateau...
Je change de programme, et je cherche le nouveau joujou :
-rapide
-avec une dérive et un safran pivotants,
-transportable sur route avec une voiture "normale".
Un Dragonfly 800 me semble un bon choix, mais ils deviennent rares.
Qui aurait une piste?
Merci!

mardi 19 décembre 2017 17:23

Liste des contributions

  • UP ! Papy-Boom mercredi 27 décembre 2017 16:47
  • doublon! Papy-Boom jeudi 28 décembre 2017 11:32
P1000031_small_
Guillemot

Rares et extrêmement chers.
Y a-t-il eu des F24 à dérive pivotante ?

mardi 19 décembre 2017 17:39
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Oui, il existe des F24 à dérive pivotante, mais je n'aime pas trop le système de pliage des Corsair.
J'aime bien le Tricat 25 Evolution, mais il est très cher en neuf, et il a des dérives sabre dans les flotteurs.

mardi 19 décembre 2017 17:51 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Francois 260

Les mk1 étaient à dérive pivotante décalée sous couchette bâbord, je crois. Les mk2 à dérive verticale, à moins qu'il n'y ait eu une option pivotante.

mercredi 20 décembre 2017 08:29
Images_(large)_(2)
pierre 2

J'ai visité le dragonfly 25 au salon ,plutot bien reussi et dans ton programme !

mardi 19 décembre 2017 17:51
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Bien réussi, peut-être, quoique..., mais pas dans mon budget!

mardi 19 décembre 2017 18:04
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

Le 28 est bien aussi. Mais peu d occases, alors cher aussi
Y a pas, le F24 est le meilleur marché. Voile4x4 vend le sien ( après avoir acheté un df )

mardi 19 décembre 2017 22:08 *** Message modifié par son auteur ***
P1000031_small_
Guillemot

En dérive pivotante, ça limite énormément le choix.
J'imagine que tu n'es pas tenté par l'allégro !

mardi 19 décembre 2017 17:52
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

J'ai oublié de préciser que ce bateau doit être facile à plier, cause place de port. Avec le 920, je pliais et dépliais pour chaque sortie.
L'allegro est démontable, mais pas pliable.

mardi 19 décembre 2017 18:02
P1000031_small_
Guillemot

Peut être qu'il faut que tu te mettes en contact avec le chantier Quorning, et des brokers au Danemark et aux Pays Bas, pour trouver un 800 swing wing?

mardi 19 décembre 2017 19:04
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Oui, je l'ai fait, j'attends les retombées.

mardi 19 décembre 2017 19:44
P8010019
PHIL [WINNIE II]

Un Dragonfly 800 replié au gabarit routier et transportable sur route sans démontage : OK
(Je me souviens encore des photos du superbe prospectus que Quorning m’avait envoyé par la poste, et devant lequel je bavais le soir à la veillée...)
.
Transportable par « une voiture normale », par contre ... il était assez lourd, non ?
.
PHIL

mardi 19 décembre 2017 19:59
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

Quel bateau pour oublier le H-R? Mmmmhhhh.... pas facile

mardi 19 décembre 2017 22:06
Avatarh_o-2
1
Now

Il y en a un en Italie (Toscane) chez Multiyacht.
C'est un peu loin de chez toi , mais bon, si tu ne l'a pas déjà vu, au cas ou ...

http://www.multiscafi.com/sailboat-quorning-boats-dragonfly-800

Un autre en UK (il a l'air pas mal celui la)

https://www.inautia.fr/bateau-27841080173051574852100485198455.html

mardi 19 décembre 2017 22:49 *** Message modifié par son auteur ***
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Merci,
je suis en contact avec l'anglais : le bateau reste toute l'année à flot, risque d'osmose? et la remorque à immatriculer en France.
J'ai envoyé une demande à l'italien, si le bateau est bien, ça vaut le coup de faire quelques kilomètres.
J'en ai aussi un en vue tout près de chez moi, au Bono, il y a pas mal de boulot dessus; je vais le revoir début janvier.
Le Corsair de matelot4x4 est très bien, mais ce bateau n'a pas ma préférence.
@tribal : je n'oublierai pas le HR, pour lequel j'avais déjà changé de programme.

mercredi 20 décembre 2017 09:53
Missing
Prospero

Bonjour, dans l'ATD je connais deux propriétaires de DF800, un de 1991 et un de 1994. Je ne sais pas s'ils sont vendeurs mais cela vaut peut-être le coup de leur demander.

mercredi 20 décembre 2017 13:19
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Bonne idée, j'y vais de ce pas!
Merci!

mercredi 20 décembre 2017 16:15
H%c3%a9naff
2
Tribal [Pursuit]

25 ans, + de 30.000€. C est pas donné pour 8m

mercredi 20 décembre 2017 16:15
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

C'est vrai! J'ai pu essayer le Tricat 25 à Arradon, bateau sympa, mais le budget avec la remorque atteint + 80 000, me semble-t-il?

mercredi 20 décembre 2017 17:04
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

Moins de 80 mais on va pas chipoter. De mémoire 78 k avec spi, remorque, batterie et des bricoles. Ça fait effectivement le double du df 800

mercredi 20 décembre 2017 23:25 *** Message modifié par son auteur ***
Avatarh_o-2
Now

L'occasion à la moitié du prix du neuf, c'est cohérent.

Evidemment pour un bateau de cet age (le DF800) la décote pourrait (devrait?) être plus importante, mais la, c'est la loi de l'offre et la demande qui prime.

Si le bateau trouve acquéreurs a ces prix, c'est à l'acheteur potentiel de s'aligner, si il trouve ça justifié ... ou de passer à un autre modèle, mais comme l'achat d'un bateau n'est pas souvent rationnel ...

jeudi 21 décembre 2017 10:18 *** Message modifié par son auteur ***
Vlcsnap-2017-06-15-10h02m09s668
Le-relou

Le @Che maintenant vous, mais que ce passe t'il serait ce la fin du monocoque ???
J'ai regardé quelques vidéos, ça donne envie

jeudi 21 décembre 2017 09:45
Pavillon_pour_avatar_heo
2
Papy-Boom

et encore, je n'envisage pas les foils!

jeudi 21 décembre 2017 17:31
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

UP !

mercredi 27 décembre 2017 16:47
14
matelot4x4

Pour Jean François.
Les Dragonfly, comme tout bateau en polyester, sont sensibles à l'osmose. Celui que je viens d'acheter n'y a pas échappé car il a été quasi en permanence dans l'eau. Ce sont surtout les flotteurs qui sont atteints. La coque centrale pas trop, je dirais même pas beaucoup, par contre les flotteurs sont bien humides. J'attribue ce gros écart au fait que les flotteurs (qui restent dans l'eau sur les DF), ne sont pas ventilés. Je rajouterais, dans mon cas, qu'il devait y avoir un peu d'eau dans les fonds d'une façon quasi permanente vu les "gouttières" dont il faudra que je fasse l'inventaire. (Une journée de pluie = au moins 1 à 2 litres d'eau dans chaque flotteur)
Heureusement les flotteurs se démontent beaucoup plus facilement que sur les Corsair, les miens sont dans un hangar avec des résistances électriques dedans. La coque centrale devrait sécher d'ici le printemps.
Bonne chasse
Yves

mercredi 27 décembre 2017 17:27
Missing
Prospero

Bonjour,
Ayant eu un DF920 certes extreme, les flotteurs touchent l'eau sur une petite surface. 1 à 2 l d'eau dans chaque flotteur, ça ressemble à un problème d'étanchéité, je n'ai jamais pris que de l'eau salée lors de navigations un peu musclées. En plus dans le fond du flotteur, il y a une couche de gelcoat pour que l'eau ne soit pas en contact avec le stratifié. Enfin, les flotteurs c'est une peau extérieure, de la mousse et une peau intérieure, bref pas beaucoup de polyester.
J'espère que tu n'as pas trop de bulles.

mercredi 27 décembre 2017 17:34
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Bonjour Yves,
en effet j'ai lu ton post sur le forum ATD (ou je suis inscrit sous le pseudo "triheol", nom de mon ancien DF 920).
J'ai toujours eu un peu d'eau dans les flotteurs, sans arriver à déterminer où ça fuitait, pas par les panneaux de pont semblait-il, je penserais plutôt à la liaison "pont"-coque de ceux-ci.
Ce problème d'osmose m'inquiète, car les 2 ou 3 DF 800 que j'ai en vue ont plus de 25 ans, et il sont probablement atteints. La question est de savoir si on peut efficacement traiter?
Je reste sur ce modèle de bateau plutôt que les Corsair, où le système de pliage ne me semble pas convenir à la place dont je dispose au port, sur catways : risque de chavirage par vent latéral, pas commode de plier / déplier en solo en quittant la place.

mercredi 27 décembre 2017 17:55 *** Message modifié par son auteur ***
Maita_medium
Nathis

Un tricat 25 se negocie entre 30 et 40k€. Il y en a 4 en ce moment sur le coin coin, de 32 à 45.
C'est quand meme beaucoup plus recent que le df800, pas de risque d'osmose je pense.
Et surement plus rapide.

jeudi 28 décembre 2017 11:04 *** Message modifié par son auteur ***
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

doublon!

jeudi 28 décembre 2017 11:32 *** Message modifié par son auteur ***
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

En effet, je les ai vus, il y en a même un nouvel inscrit.
Les Tricats me plaisent bien, mais je n'aime pas les dérives et safrans sabre, je sais que la dérive centrale réduit la place dans le carré, encore que...

jeudi 28 décembre 2017 11:31
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
2
tangnard

Pour avoir navigué sur les deux, je dirais que le DF va plus vite que le tricat.

jeudi 28 décembre 2017 13:10
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Attention avec les bateaux en sandwich, de l'humidité détecte avec l'appareil électronique ne veut pas dire osmose.
L'humidité peut se trouvée dans l’âme du sandwich surtout si cette âme est constituée de balsa (danger) ou de mousse airex quadrillée (pas très grave).
Pour le Balsa, il faut souvent remplacer le balsa ce qui est un boulot énorme.
Pour la mousse Airex, avec les infiltrations de l’accastillage, il se peut que de l'eau se trouve dans les rainures du quadrillage. C'est facile de voir si c'est ça. On trouve une partie hyper humide et quelques millimètres à côtés une partie sèche. Ce "problème" connu de ceux qui maitrisent le sandwich est courant. Ca peut faire peur à certains, mais beaucoup de bateaux sont comme ca sans le propriétaire le sache. Si la mousse est de qualité et la construction bonne, ca ne pose pas plus de problème que ça dans le temps. Seules les réparations peuvent être parfois un peu plus compliqué car il faut commencer par assainir la partie à réparer, mais rien de bien méchant.

jeudi 28 décembre 2017 13:09
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Très intéressant
Merci!
Sais-tu ce qu'il en est du DF construit dans les années 92 ?

jeudi 28 décembre 2017 15:13
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

J'en sais rien mais ce ce que j'ai vu et entendu les DF sont bien construits, donc si pas de bulles, et un bon expert qui fait une vrai vérification, pas de soucis.
En cas de doute, une séance de 'tapping' sur tout la coque pour vérifier qu'il n'y ait pas de zone delaminée.

Pour le 'tapping', il suffit de prendre un manche de marteau ou un truc comme ca et te tapoter sur la coque. En cas de délaminage, le son devient plus sec. Si le son est identique sur toute la coque, c'est que c'est bon.

Sur mon cata, cette séance de tapping m'a pris environ une heure, mais au moins j’étais serein après.

jeudi 28 décembre 2017 15:35
14
1
matelot4x4

Quelques réflexions qui n'engagent que moi...lol
Les systèmes de repliage Corsair versus DF ont leurs avantages et inconvénient. Maintenant que j'en ai un de chaque...lol... je dirais que pour les manœuvres entrées/sorties de port nous préférons le système Corsair plus facile et plus rapide que DF. Pour le F 24 replié, la stabilité est bonne, celui que nous avons acheté était en Méditerranée sur pendilles, bien en travers du vent, il n'y a jamais eu de problème en 3 années. Le système Corsaire me semble aussi mécaniquement plus rationnel. Ouvert, quand les 4 boulons sont bloqués il ne peut plus y avoir de jeu vertical ni à coups en bouts de bras. Ce n'est pas le cas avec DF où les waterstays tirent vers le bas mais en cas de coup de mou dans les haubans il peut y avoir des gros à coups verticaux, vers le bas, dans les bras. Autre particularité/inconvénient sur les DF, quand les bras sont repliés ils ne sont plus tenus dans le sens vertical. Pour des bateaux qui restent contre un catway si clapot (passage bateaux à moteur) et /ou ressac dans le port ça travaille les articulations et embases (moignons) des bras sur la coque centrale. Idem si le DF est transporté sans précautions vraiment méticuleuses pour bien caler les flotteurs à la bonne hauteur. Le mien a du subir tout ça.... j'ai du boulot dans les articulations. L'avantage des DF est côté antifouling pour les flotteurs qui restent dans leurs lignes. Il est aussi pour l'ergonomie/accessibilité au port, bras repliés
Côté humidité des coques, l'osmose se produit et démarre bien avant qu'on voit des cloques. Le vendeur et le chantier qui entretenait celui que j'ai acheté pouvait effectivement dire qu'il n'y avait pas de cloques et que le bateau était sain. Je ne les ai pas cru, je leur ai dit... et je savais qu'il y aurait de l'humidité vu l'historique du bateau. J'ai fait faire un sablage léger (aérogommage) qui normalement sert juste à enlever les couches d'antifouling et autres revêtements divers qui ont pu s'accumuler sur le gel coat. Cette opération à fait sauter des milliers de petites pétouilles de gel coat (de 1 à 3 mm de diamètre) autrement dit des "mini cloques en formation" (qui n'étaient pas apparentes avant le sablage), beaucoup sur les flotteurs, nettement moins sur la coque centrale. Je persiste à penser qu'une aération efficace des flotteurs, quand le bateau reste dans l'eau, est nécessaire. Assez facile à réaliser sur un DF (flotteurs en position verticale) Quasi impossible sur un Corsair.
Ceci dit, les DF naviguent depuis des dizaines d'années, je ne met pas du tout en doute leur fiabilité en navigation. Bras repliés, je trouve ça nettement moins bien. Dans mon cas, le bateau ne restera pas à l'eau hors navigation, je pourrai donc le maintenir en bonne santé une fois la cure de jouvence qui est prévue d'ici sa remise à l'eau (aux beaux jours, si possible...)
Cordialement
Yves

jeudi 28 décembre 2017 20:19 *** Message modifié par son auteur ***
14
matelot4x4

Pour ceux qui cherchent un Dragonfly d'occasion voici un point à surveiller (enfin plutôt 4, dans chaque moignon de bras de la coque centrale)

vendredi 29 décembre 2017 08:28
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Oui , et aussi les cadènes des waterstays sur la coque.
J'ai dû remplacer un bras arrière qui avait subi un forte compression sur la tige de triangulation suite à un choc sur l'avant du flotteur. Le bras était fendu sur toute la longueur, pas évident à voir.
J'ai pu concrétiser l'expression "Ça coûte un bras" : 5000 €

vendredi 29 décembre 2017 08:49
20150114_174833
matelot@18582

Symptomatique a mon avis de chocs et pas d'une fracture de structure. Quand au fait que ce soit plus rapide de plier ou déplier un Corsair, fors doutes car il faut visser ou dévisser 4 vis quand à la stabilité au port ? Un Dragonfly 25 = 30 secondes par bras et une stabilité forte au port et des flotteurs qui ne trempe pas leur flanc dans l'eau. Après c'est clair que c'est cher.

vendredi 29 décembre 2017 20:56
Sans_titre
Nemo le grisé

A l'intérieur de la partie en composite que tu montres, tu as la ferrure d'articulation qui reprend l'intégralité des efforts.

Pour que cette partie composite soit déchirée, il faut (ou il a fallu) que la ferrure soit elle même déchirée ou qu'elle se soit trouvée à fonctionner avec une partie des boulons manquants ou cassés (ce qui n'est pas exceptionnel).

Globalement, les échantillonnages sont tellement faibles que, en dehors de la ceinture soutenant les moignons, rien n'est réellement structurel.

mercredi 03 janvier 2018 11:39 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Francois 260

J'ai essayé plusieurs de ces trimarans et j'ai été bien souvent très proche d'en acheter un. C'est le rapport prix/habitabilité qui m'a fait chaque fois reculé. J'ai utilisé les 3 systémes de repliage : le coulissement (j'ai eu un astus), franchement pas terrible, le repliage horizontal et vertical, mais sans expérience sur la durée. En tout cas mécaniquement, c'est le système à repliage vertical qui me semble le mieux conçu.

vendredi 29 décembre 2017 10:53
P8010019
PHIL [WINNIE II]

François, je te rejoins sur le fait que le repliage par coulissement télescopique de tubes aluminium trouve ses limites pratiques sur un trimaran, à partir d’une longueur de 22 pieds ....
Sur un tri de taille supérieure, ça devient pas évident...
J’ai une astuce (sans jeu de mot) sur Winnie. Avant de le replier, je nettoie les bras à l’eau douce avec une vielle éponge spontex (pour enlever les salissures et le sel) et je les badigeonne ensuite avec un filet d’huile végétale.
Et Zouic !!!! Le zinzin se replie tout seul...

.
PHIL

vendredi 29 décembre 2017 13:21
14
matelot4x4

Robert, tu dis "Symptomatique a mon avis de chocs et pas d'une fracture de structure" remarque pour Papy Boum ou moi ?
Pour m'éclairer, pourquoi mets tu en opposition choc et fracture de structure ? La "fracture de structure" est le résultat, me semble t il ?
Pour le repliage/dépliage des flotteurs, mon équipière le fait facilement sur le Corsair, en particulier pour rentrer au port, dévisser les boulons prends un rien de temps. Pour les remettre il faut sauter un peu sur le bras et rester dessus le temps que le boulon prenne dans les filets. Nous faisons ça à deux ce qui facilite la vie. Sur le 920 elle a du mal à mouliner les winchs, moi même j'y passe un peu de temps, c'est dur au début et en fin, il faut enlever les clavettes des tubes AR et les remettre en fin de manœuvre, on tâtonne souvent pour trouver le trou... Petits détails, mais c'est quand on met tout bout à bout qu'on peut comparer.
Gros avantage au DF si on navigue en solo pour ces manœuvres qui se font toutes du cockpit, là y a pas photo.
Cordialement
Yves

dimanche 31 décembre 2017 08:32
Sans_titre
Nemo le grisé

Pour la "dureté" de manœuvre du DF, elle est très directement dépendante du réglage des angles d'articulation des bras, du nombre de renvoi des palans et du cheminement de la bosse de manœuvre.

Tout bien réglé, le repliage des bras est presque naturel sous le seul effet de l'avancée du navire et, pour le dépliage, il est grandement facilité en transformant le palan trois brin des tourings en un palan 4 brins comme sur les extrèmes.

dimanche 31 décembre 2017 09:28 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Prospero

sur un DF, il faut utiliser au dépliage, les bastaques pour aider les flotteurs à se déplier. Le repliage ne doit poser aucun problème mais il ne faut surtout pas aller à fond amha.

dimanche 31 décembre 2017 09:26
14
matelot4x4

Je lis : la "dureté" de manœuvre du DF, elle est très directement dépendante du réglage des angles d'articulation des bras.
Ce serait donc réglable ? Merci pour me dire comment et quel est le bon réglage ?
S'il faut mettre un palan 4 brins au lieu de 3, voilà une confirmation que c'est quand même plutôt assez difficile. Vu que tout est démonté je vais y regarder, merci pour l'info.
Pour ce qui est de tirer sur les haubans/bastaques je suis un peu réservé (?) vu que ça va tirer vers le haut l'AR du flotteur (les waters stays sont alors détendus) ce qui risque de faire vriller le parallélogramme constitué par les bras, le flotteur et la coque centrale. Comme il faut allonger ces bastaques au fur et à mesure que les bras se replient (et inversement pour le dépliage) je ne vois pas bien comment accompagner ce mouvement sans provoquer des efforts de vrillage.
Comme il y a du jeu dans les "charnières" de mes articulations, je vais démonter toutes les ferrures (ça doit faire 16 si j'ai bien vu) et faire refaire les alésages (et/ou axes s'ils sont usés) pour ne plus avoir qu'un jeu "normal". Peut être que ça va améliorer le fonctionnement, en tous cas ça supprimera en navigation les à coups possibles dans ces articulations.
Cordialement
Yves

lundi 01 janvier 2018 09:05
Sans_titre
Nemo le grisé

Pour le palan, c'est surtout que les bras ne tiennent en place que tirés par les bosses de manœuvre.

Il n'y a aucun verrouillage mécanique.

Quand tu en as assez de voir les bras bouger d'avant en arrière dans la houle, tu rajoutes un brin ce qui, en plus, soulage le taquet.

lundi 01 janvier 2018 09:18
Missing
1
Prospero

Tu fais comme tu veux.

lundi 01 janvier 2018 14:44
Pavillon_pour_avatar_heo
mardi 02 janvier 2018 17:32
2016-02-15_1134
1
Yves (.)

C'est donc pour toi les travaux d'agrandissement de Port-Haliguen ?

mardi 02 janvier 2018 19:06
Pavillon_pour_avatar_heo
1
Papy-Boom

... je ne peux rien dire là-dessus

mercredi 03 janvier 2018 09:22
14
matelot4x4

Nemo le grisé : peux tu m'en dire plus sur ces réglages des articulations que tu évoques précédemment, merci.
Pour ce qui est du "verrouillage" des bras, le palan 4 brins semble une bonne idée, je suppose qu'un bout inextensible (genre Dynema) est le bien venu. Quelle matière me conseillez vous ?
J'ai aussi lu qu'il était conseillé de mettre un câble de sécurité sur l'AV, lequel ne sert pas au maintien des bras mais est juste présent au cas où. Ne serait il pas possible d'en faire aussi un câble de verrouillage, à savoir qu'on puisse le raidir en navigation ? Il y a peut être des contre indications ?
Cordialement
Yves

mercredi 03 janvier 2018 10:08
Sans_titre
Nemo le grisé

Toutes les vis qui servent à fixer les articulations sur la coque et le bras sont dans des lumières et disposent d'une marge de positionnement et, si mes souvenirs sont bons, les axes disposent d'excentriques côté moignon pour le réglage. Les perçages dans les bras sont effectués sans repère...

Sinon, il y a la butée d'ouverture qui est auto-destructible et réglable (surtout auto- destructible...) et, bien sûr, le réglage de la martingale qui détermine le positionnement de l'extrémité du bras.

Lorsque j'ai transformé le palan 3 brins en 4 brins, j'ai, effectivement utilisé du dyneema.
J'en ai profité pour supprimer la poulie double avec ses deux goupilles qui est en bout du tendeur de trampoline par un dispositif plus sécure : anneaux à glissement et retenues (important le pluriel) textile.

En ce qui concerne le problème de la sécurisation du positionnement des bras je me suis toujours heurté au problème de la conservation de la liberté de positionnement des flotteurs.
Je pense qu'il ne t'a pas échappé que les flotteurs disposent d'une liberté de positionnement sur chacun des bras de l'ordre de quelque centimètres.
Cette liberté est gérée par le glissement de la rondelle bronze qui est sous la rondelle inox des axes de pivot des bras sur les flotteurs.

Immobiliser mécaniquement l'étrave des coques revient à perturber ce positionnement naturel indispensable à la géométrie du bidule.

Un dernier conseil, si tu vas bricoler du côté des articulations : contrôle le serrage de TOUS les boulons de fixation des articulations et des martingales.

Tu seras surpris du nombre de boulons cassés que tu vas découvrir.

mercredi 03 janvier 2018 11:22
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

à te lire, je me demande si je ne ferais pas mieux d'acheter le tank de Mayko?

mercredi 03 janvier 2018 14:56
Sans_titre
Nemo le grisé

On ne peut pas nier qu'il s'agit de deux philosophies antagonistes.

Ce qui est remarquable sur le DF, c'est que tout est conçu comme une machine où chaque effort est traité au plus juste alors que le CFDM est un tout monolithique qui résiste en lui même à tout.

Si on accepte que sa sécurité soit conditionnée par le bon vouloir d'une clavette de 6mm ou d'un coinceur à ouverture automatique, le DF est parfait.

Pour affronter en sécurité des mers ingrates aux conditions de navigation incertaines, un bon mono est préférable.

Rappelle-moi, quel a été ton choix pour aborder l'inhospitalier septentrion?

mercredi 03 janvier 2018 16:22
Pavillon_pour_avatar_heo
1
Papy-Boom

Je suis bien d'accord, il faut avoir le bateau adapté à son programme, maintenant je vais rester tout près des côtes...

mercredi 03 janvier 2018 19:00
Dscn1549
Julirosien

+1.Mais pense quand mème à remonter les dérives...

mercredi 03 janvier 2018 23:14
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

C'est aussi pour ça que je préfère les dérives pivotantes
.

jeudi 04 janvier 2018 07:42
Sans_titre
Nemo le grisé

A ce sujet, la dérive qui était initialement montée sur Trihéol était "plus lourde que l'eau" : pour la descendre, il suffisait de relâcher la bosse de remontée et d'accompagner avec celle de descente.

Après que j'aie tenté, en vain, de m'en servir pour labourer les platains de kayoux de Noirmoutier, la dérive neuve qui l'a remplacé était, elle, "flottante".

Le problème, c'est que le cheminement de la bosse de descente est tellement farfelu qu'il était strictement inefficace ce qui m'imposait de souvent devoir démonter la table pour accéder au puits de dérive.

Une chose à vérifier sur ta prochaine acquisition, peut être.

jeudi 04 janvier 2018 08:00
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

C'est curieux, ça! ou bien ma dérive avait absorbé de l'eau (âme en balsa?), ou bien Quorning a modifié la fabrication (chasse au poids?); il faudrait avoir un retour d'autres proprios ?

jeudi 04 janvier 2018 18:05
Missing
1
Prospero

avant l'extrême les dérives était stratifée en verre, puis elles ont été stratifiées en carbone et elles se sont mises à flotter. Il se peut que tu aies bénéficié d'un upgrade.

vendredi 05 janvier 2018 12:51
Sans_titre
Nemo le grisé

La dérive qu'a connu Papy-Boom n'était pas flottante.

C'est sa remplaçante qui l'était, ce qui est cohérent avec ton information.

vendredi 05 janvier 2018 14:08
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

La souplesse n'est pas un signe de faiblesse, regarde les ailes d'un Airbus au décollage, ça te ferait peur

jeudi 04 janvier 2018 18:07
Sans_titre
Nemo le grisé

Si les DF étaient conçus et construits comme les airbus, ça ne me poserait aucun souci.

jeudi 04 janvier 2018 19:26
Missing
gabion

Airbus connaissant quelques difficultés actuellement, on pourrait leur conseiller d'investir cette niche....

jeudi 04 janvier 2018 20:22
Dscn1549
Julirosien

C'est rien à côté de celles d'un Nimbus 4D dans une ressource....
Quel pied!

samedi 06 janvier 2018 21:07
P1000031_small_
Guillemot

En Bretagne, à la cartographie précise et au balisage qui va bien, je ne pense pas que des dérives sabres soient un soucis, avec un minimum de prudence et d'anticipation.
Il n'en va pas de même dans d'autres bassins de navigation, où une dérive pivotante est un précaution élémentaire.
.
Papy, si tu doutes encore, refais un stage d'Optimist, et tu seras au point sur le relevage de la dérive à l'arrivée sur la plage

jeudi 04 janvier 2018 18:16
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Tout n'est pas sur les cartes!

jeudi 04 janvier 2018 20:13
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

J'ai commencé avec un 420, dérive pivotante, j'en suis resté là

vendredi 05 janvier 2018 09:34
P1000031_small_
Guillemot

Allez, on n'en croise pas plus en Bretagne de d'arbres en travers de la route !
.
Et si ça peut t'aider dans tes réflexions, la seule fois où j'ai pris un truc comme ça dans ma dérive "pivotante" (dans le chenal du Four), la dérive a tellement bien pivoté, qu'elle a explosé le puits !

jeudi 04 janvier 2018 21:12
Maita_medium
Nathis

L'ideal ne serait il pas des derives sabres sur les flotteurs. dans des crash box?
Dommage que tricat ne l'aie fait.

jeudi 04 janvier 2018 22:05
14
1
matelot4x4

Si on regarde du côté des "anciens" et un peu vers le nord, juste au dessus de la Belgique, ils utilisaient avec bonheur des dérives pivotantes latérales. J'ai croisé, très très loin de la France, un catamaran de 22 mètres mené par un couple, construit sur mesure et suivant un cahier des charges très pointu, qui avait 2 dérives pivotantes sur les flancs intérieurs des coques inspirées directement des hollandaises. L'avantage est de pouvoir faire des dérives asymétriques avec une portance comme une aile d'avion, simplicité de fabrication, pas de puit fragile qui peut aussi se boucher, entretien et surveillance facile, pas de risque d'arrachement si la dérive peut pivoter en remontant très haut si besoin.
Sortir des sentiers battus et habitudes n'est pas le propre du plaisancier lambda. Amateurs de trimarans, nous faisons parti d'un tout petit pourcentage qui accepte de ne pas être exactement dans le "moule" mais nous sommes encore dépendant de beaucoup de conformité.
Perso, naviguer vite avec nos trimarans légers (pas des brise glace) avec une (ou deux) dérive(s) sabre ne me semble pas raisonnable du tout. Si on peut exploser un puit de dérive pivotante, tous les espoirs sont permis avec une dérive sabre !
Les cartes marines sont une chose mais celui qui n'a jamais commis la moindre petite faute d'inattention, d'approximation, de témérité un chouïa mal placée, ne doit pas naviguer très souvent et encore moins en équipage réduit.
Côté géométrie et conception des articulations du DF 920, je vais regarder tout ça de près, d'ici fin janvier je démonte tout et je serai mieux à même de comprendre ce qu'on m'explique ici.
Cordialement
Yves

samedi 06 janvier 2018 20:24
Missing
matelot@17523

En général avec une dérive sabre, c'est la dérive qui pète et le puits n'a rien.
(vécu avec un Freely, comme plusieurs autres)
Effectivement en BZH le balisage est important, mais le meilleur terrain de jeu est souvent en dehors et à ces vitesses là, ...

samedi 06 janvier 2018 20:40
H%c3%a9naff
1
Tribal [Pursuit]

Est ce que condamner les dérives sabres, c est condamner les quillards? Taper un caillou avec un monocoque quillard peut faire des dégâts. Pourtant y a un tas d inconscients Qui naviguent avec ÇA ! Bande d inconscients

samedi 06 janvier 2018 23:06
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

Taper un caillou, c'est une faute de navigation, la punition est normale.
Taper un tronc d'arbre, ou une bouée de casier immergée par le courant, ou une palette, c'est pas de chance...
Une dérive sabre cassée, ben on n'a plus de dérive, comment on fait?

dimanche 07 janvier 2018 08:21
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

Si y’en a une dans chaque flotteur?
Les seuls incidents dont j ai eu vent sont des erreurs de nav. Banc de sable, caillou.
Ou faiblesse de la dérive qui casse sous la pression.

Ps: j ai déjà pris un paquet de « trucs » dans mes dérives. j attends avec serenite la bouée de casier qui cassera ma dérive

dimanche 07 janvier 2018 09:34 *** Message modifié par son auteur ***
Maita_medium
Nathis

Et puis, une derive sabre est plus facile a changer qu'une pivotante.
On peut meme la changer sur l'eau.
Et, avec la sabre, on peut changer son tirant d'eau sans modifier l'equilibre du canote.
Il y a des avantages aux 2 formules.

dimanche 07 janvier 2018 10:04
H%c3%a9naff
Tribal [Pursuit]

L avantage no1 restant le gain de place, non négligeable sur un tri de taille modeste, sauf à décaler la dérive pivotante ss un banc du carré.

dimanche 07 janvier 2018 10:53
Maita_medium
Nathis

C'est pour ça que je prefere les derives sur les flotteurs comme sur nos tricat.
Gain de place il est vrai, mais surtout, en cas de choc, de casse, c'est le flotteur qui prend, pas la coque centrale, la principale.
Juste dommage qu'ils ne mettent pas les derives sabres dans une crash box. Au moins le proposer en option.
J'aurais bien vu un puit de derive creusé dans un cube rempli d'alvéolé, facilement interchangeable par le dessus. Comme pour les cages de foils sur les catas de sport d'aujourd'hui.
En cas de casse, dans le pire des cas, tu enleve le tout et change, ou repare le tout facilement.

dimanche 07 janvier 2018 11:26
14
matelot4x4

Les quillards qui tapent avec des dégâts importants sont plus nombreux qu'on veut bien le dire. Avant de décider de passer à un tri plus grand nous avons regardé des monocoques et pas moins de deux avaient eu de grosses avaries de quille (y compris un DL) Un copain avait tapé avec un Sangria = quille fissurée (il y a 40 ans) j'ai vu un Janneau arracher sa quille pendant la semaine de La Rochelle, etc... Qui ne va pas faire un peu de rase cailloux quand on a le vent et le courant dans le pif...
Dois je parler des bateaux de course qui vont aussi vite que nos tri et perdent leur quille ou gouvernail avec des chocs d'OFNI ?
Je ne suis protégé par aucun dieu et ne fais pas partie des infaillibles... Visiblement je ne suis pas le seul.
J'étais heureux d'avoir un monocoque avec une quille longue (bien que DL) et long brion en pente douce + dérive pivotante qui m'a permis de naviguer sans soucis dans des tas d'endroits cartographiés il y a des siècles sans parler des patates de corail qui poussent silencieusement un peu partout.
Ceci dit, il doit y avoir 95% des bateaux qui sont des quillards, les skippers font gaffe, heureusement, et tout va bien.
Je suis heureux d'avoir un tri avec une dérive pivotante.
Sur mon F 24, le fait qu'elle recule en la remontant permettait, lorsque le vent montait au près, de reculer un peu le centre de dérive et d'avoir un bateau mieux équilibré. Au largue par bon vent, avoir dix cm de dérive qui dépassait sur 1 mètre de long permettait d'améliorer un chouïa la glisse.
Cordialement
Yves

dimanche 07 janvier 2018 10:59
Pavillon_pour_avatar_heo
Papy-Boom

J'ai trouvé!
Normalement il flotte à l'endroit...

environ une heure *** Message modifié par son auteur ***
2016-02-15_1134
Yves (.)

Sérieux ?

T'as pas eu beaucoup de succès sur ATD. :)

environ une heure

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums