Tous les forums > La Taverne > La réglementation de la plaisance en Polynésie : bientôt la fin du dernier espace de liberté ...
Avatar
Mootea

La réglementation de la plaisance en Polynésie : bientôt la fin du dernier espace de liberté ...

Bonjour à tous,

Il y a 10 ans j'avais tiré la sonnette d'alarme sur le création du PGEM (Plan de Gestion de l'Espace Maritime) qui réglemente le mouillage sur l’île de Moorea, notamment dans sa durée... A l'époque il n'y avait pas beaucoup de bateau, seulement 2 au mouillage à l'année dans le lagon, dont moi...
Je me suis donc retrouvé seul à me battre contre ce projet, 3 ans de lutte, et le projet est finalement passé ; les pécheurs étaient plus nombreux et avaient obtenus des concessions... les kite-surfeurs aussi … nous on a rien obtenu car personne n'a bougé son cul ! Pas même le YCT ou l'AVP.

Aujourd'hui on parle de réglementer d'avantage le mouillage sur Moorea. Déjà sur Tahiti cela devient très dur et prochainement impossible avec le projet du Tahiti Mahana Beach, mais bientôt mouiller à Opunohu par exemple sera payant ! Impossible ???
Mais plutôt que de vous dire ce qui va arriver à Moorea je vais plutôt vous dire pourquoi c'est inévitable et pourquoi c'est déjà perdu d'avance (et aussi pourquoi je ne vais pas me battre...)

UN SEUL COUPABLE ! et tout est de sa faute : La nouvelle réglementation de 2014 qui permet à tous les voiliers de rester 3 ans, et aussi à cause des taxes d'importation d'un navire (la Papeetisation) descendue à 7%, peut être la moins chère au monde !

Et depuis 2014 le changement est visible, tout le monde sait que l'on peut rester en Polynésie 3 ans, voir plus avec une sortie/entrée, et qu'il est possible de vendre son bateau ici, car le marché existe. Depuis 2014 il y a un nombre incroyable de bateau au mouillage et dans tous les mouillages, même à Tahanea ! les chantiers sont saturés, certains bateaux deviennent des habitations flottantes à l'état d'épave,  l'incivilité de certain bateau ne donne pas une bonne image des navigateurs, et donc tout cela contribue inévitablement à un besoin de réglementation.
En 2010 je suis resté une année à terre aux Marquises et déjà j'avais remarqué le sans-gène des voiliers, notamment avec la cueillette des fruits dans mon jardin ! Maintenant c'est pire, le nombre de bateau augmente les problèmes et les terriens s'en plaignent ; l’accessibilité facile à la plaisance de 'monsieur tout le monde' a changé la donne, tout le monde peut avoir un bateau et avec les GPS moderne tout est facile. Les voiliers n'ont plus la cote, le temps de Moitessier est bel et bien fini. Ici on ne parle plus de navigateur mais de plaisancier du week-end, ici on parle de nuisance...

En Polynésie le problème est clair : il y a trop de voilier et les terriens se posent des questions sur l'impact dans le lagon. Par exemple à Moorea, Opunohu on a frôle l'interdiction de mouiller à cause du nombre trop important de voilier (parfois plus d'une trentaine !). La solution prochainement adoptée sera une quinzaine de corps mort payant et les autres iront mouiller obligatoirement dans le fond de la baie, moins paradisiaque.... Le PGEM veillera à l'application.
Ceux qui connaisse le coin comprendront que c'est le début de la fin...

Et vous croyez que ça ne concerne que Moorea ? C'est déjà prévu pour toutes les autres îles ! Cela fait 10 ans que c'est prévu et maintenant ça va passer, toute la Polynésie va y passer, même les Marquises...

La terre est réglementée,
L'air est réglementé,
La mer est maintenant réglementée.

Tout cela est triste mais c'est hélas inévitable.

Salutations Océanes à tous,

Florent.

Récap de la nouvelle réglementation en Polynésie (Article sur STW) :
http://www.stw.fr/dt/display_dt.cfm?dt=4535
(avec les liens sur les textes de la nouvelle réglementation de 2014 en format PDF)

4 jours

Liste des contributions

Missing
(blacker)

Ton descriptif démontre une prise de conscience ....faut il s en alarmer ou au contraire s en féliciter ?
Tu as bien sûr , une cuve a eaux noires ....!

mardi 09 février 2016 10:38
Avatar
9
Micmarin

Une cuves à eaux noires en plein millieu du Pacifique... Comme c'est intelligent!

Vaut mieux aller au bistro du quai... Tiens où vont les eaux usées du bistro du coin dans les îles perdues au millieu des océans?

mardi 09 février 2016 11:13
Missing
(blacker)

Tu as sans doute une très bonne perception de ces îles.

mardi 09 février 2016 11:16
Dsc02152
Catana 40

j ai navigué quand période cyclonique , on surveille bien la mto , il y a un an , 3 bateaux a Huahiné , seul a Bora , Tahaa pas grand monde , Raiatea une dizaine de bateaux , Tikehau 5 bateaux , Rangiroa 6 bateaux .... bref , période a faire attention mais pas grand monde en balade
Mais d après mes amis qui naviguent a la bonne période , beaucoup de monde dans les mouillages

mardi 09 février 2016 11:31 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Micmarin

Je vis sur une île...

mardi 09 février 2016 11:34
Missing
(blacker)

Moi aussi...ce qui ne m a pas empêcher d investir dans une micro station .

mardi 09 février 2016 11:35
Avatar
Micmarin

C'est quoi une micro station? Et que fais-tu après l'épisode micro station avec les divers éléments en ta possession?

mardi 09 février 2016 23:28
Missing
1
(blacker)

je sais que tu es capable de te renseigner sur Google et de trouver tout seul les bonnes réponses

mardi 09 février 2016 23:35
Avatar
5
Micmarin

génial le blacker, ça c'est une contrib 5 étoiles.

Heureusement que les autres héossiens ne sont pas comme toi! Ou plutôt que les autres ne se font pas clouer le bec parce qu'ils s'enberlificotent dans leur réponse stupide...

mercredi 10 février 2016 08:14
Missing
(blacker)

La stupidité est bien défendue par tes prises de position ...de ce côté là ...je te fais aussi très confiance

mercredi 10 février 2016 10:34
Missing
fleurdelys

Le problème vient d'une part de ceux qui y passent leurs vacances. Retournant en métropole durant quelques mois puis quelques mois de mouillage etc.
Et vas y que je prends l'avion.....et puis fait remettre le navire à flot et hop vacances pour pensionnés.
Et d'autre part les charters de toute sorte abîment tout également.

mardi 09 février 2016 21:04
Dsc02152
Catana 40

@fleurdelys , rien compris ??

mardi 09 février 2016 22:04
Gipsy
Camilleb0461

Ben; dans un sens si on ne commence pas à mettre un frein, dans 10 ans tu râleras car on n'a rien fait pour limiter cet afflux

Il faut faire quoi selon toi?

J'ai au la chance de naviguer il y a 20 ans à Tahiti, et j'avoue que ce fut une prériode de ma vie que je regretterai toujours
Sauf les Nono qui m'ont bouffé les bras

mardi 09 février 2016 22:09
Dsc02152
1
Catana 40

La je suis a Noumea , oh la la le nombre de bateaux ...

mardi 09 février 2016 22:40
592982
trebor.n

Il y a eu un cas de ce genre en métropole dans le Var. Un endroit qui s'appelle "la lagune du Brusc", quand j'étais gamin, j'y allais en vacance et la lagune était pleine de mouillages "clandestins" et d'autres officiels. De plus les ouvertures naturelles de la mer entre les îlots furent bouchées pour faire un passage pour les voiture à une zone de parking. Au fil des années l'environnement à commencer à se dégrader sérieusement, cette lagune étant naturellement un lieu de développement de posidonies et de reproduction pour certaines espèces. Il y a une vingtaine d'année, les autorités locales ont fait un virage à 180°, tous les mouillages sont interdits sauf dans des petites zones très bien délimitées. Les ventouses ont été évacuées, la navigation y est même restreinte, seul les rejets pluviales sont tolérés ..
Les ilots sont reliés par des passerelles en bois et la circulation naturelle de l'eau de mer se remet en marge grâçe au petit marnage de 0.15 m..
Résultat : En comparaison d'il y a 40 ans, la lagune est sauvée et l'endroit est redevenu un petit paradis..(même s'il faut rester vigilant)
https://www.ouest-var.net/actualite/le-brusc-dans-quel-etat-notre-lagune-est-elle-vraiment-289.html

samedi 14 avril 2018 09:28 *** Message modifié par son auteur ***
Images_(large)_(2)
5
pierre 2 the minimalist

tant qu'on aura pas tué tous les bureaucrates il n'y aura pas de Liberté

mardi 09 février 2016 23:09
Missing
(blacker)

Quel rapport ...?

mardi 09 février 2016 23:22
Avatar
Mootea

Bonjour à tous,

La réglementation est hélas inévitable.
Je vais vous donner un autre exemple : il y a 20 ans tu faisais facilement du camping sauvage en Nouvelle-Zélande et c'était le pied (du dire des anciens). Maintenant il y a vraiment trop de monde avec des gens qui ne respecte rien, donc tout est réglementé, organisé et payant, et faire du camping sauvage est difficile.

Pour la voile c'est pareil. et c'est triste.

Salutations Océanes,

Florent

mercredi 10 février 2016 00:13
Missing
1
bruno972

" ... à Moorea, Opunohu on a frôle l'interdiction de mouiller à cause du nombre trop important de voilier (parfois plus d'une trentaine !)."

Le WE en haute saison plus de 300 bateaux au mouillage de Sainte Anne. Il y a 35 ans j'étais seul !

Je crains que cela ne soit partout pareil. Heureusement l'été par ici il y a la saison cyclonique qui fait encore peur à certains mais pour combien de temps ?

mercredi 10 février 2016 03:32
Missing
vespa

je croyais que c etait la crise, que les boats ne se vendaient plus , etc etc, et maintenant on a un soucis de "trop de boats" ......

mercredi 10 février 2016 07:00
Dsc02152
Catana 40

en tout cas ceux qui naviguent sont a 90 % des retraités sur de bon bateaux

mercredi 10 février 2016 07:42
Avatar
1
Mootea

Bonjour à tous,

Je remonte ce fil pour vous alarmer sur la fin programmée de cet espace de liberté en Polynésie, et c'est pour cette année ...
Tahiti, Moorea, les Tuamotu, les Marquises, etc … c'est bientôt fini, les voiliers ne sont plus les bienvenus, ils sont trop nombreux et les terriens vont réglementer tout ça, vite fait, mal fait et en notre défaveur...
.
TAHITI :Cela devient difficile de mouiller librement à Tahiti, toutes les marinas sont saturées et sur liste d'attente (y compris les corps mort de le marina Taina !)
A Taina justement : c'est complet, il y a eu une tentative en septembre 2017 de virer les bateaux au mouillage (devant l'ancien Sofitel), en stand-by pour le moment mais qui sera effective lors du démarrage du projet du 'village tahitien' – et en prévision aussi la suppression des corps-mort payant devant ce site, car ça dégagera la vue sur l'océan !!! https://www.tahiti-infos.com/Marina-Taina-les-bateaux-a-l-ancre-pries-de-demenager_a164532.html (les commentaires ont été supprimés mais ont doit pouvoir les retrouver sur FB)

Au Yacht Club de Tahiti, à Arue, interdiction de mouiller ! c’est le seul Yacht Club au monde à ne pas accueillir les bateaux ! La gendarmerie est passée voir tous les bateaux en distribuant des prospectus à l'entête du YCT et en prévenant que la prochaine fois ce serait en verbalisant … pourquoi ne pas se réunir autour d'une table et trouver des solutions ? Il y a des familles sur des bateaux avec des enfants scolarisés, que vont ils devenir ? Où vont ils aller ? C'est tellement plus facile de faire le ménage ...
A Faa’a devant l’aéroport : c'est 24 heures maximum et la vedette du Port Autonome contrôle régulièrement. Mais la cohabitation entre les pirogues boum-boum et les voiliers est tendue, nous avons gagné le droit de mouiller dans le calme mais je ne sais pas combien de temps durera la trêve.

MOOREA : Ce petit bout de paradis à quelques heures de navigation de Tahiti, c’est bientôt fini. Le texte sur les bouées payantes c'est durci, ce sera dorénavant INTERDICTION DE MOUILLER LA NUIT SUR TOUTE L’ILE !!! Ce nouveau texte qui a bien failli passer il y a 6 mois va inévitablement passer en juillet 2018 incroyable !!! ah si, on aura le droit de mouiller au fond des 2 baies de Cook et Opunohu, par 20 mètres et sur fond de vase… chouette …

LES TUAMOTU : ça commence tout doucement, chaque atoll invente discrètement sont PGEM (Plan de Gestion de l'Espace Maritime). Exemple incroyable de Fakarava qui a modifié son PGEM de 2004, texte passé incognito et en force en 2016 et sans aucune concertation, texte qui interdit la navigation ET le stationnement sur presque la moitié de l'atoll, qui défini seulement 3 mouillages officiels dans son lagon et interdit la pêche sur plus de la moitié de l'atoll.

Pour les îles sous le vent (Huahine, Raiatea & Tahaa, Bora Bora), je n'ai pas d'info officielle, les corps mort payant fleurissent un peu partout mais ne sont pour le moment pas géré (oui tout le monde les utilisent gratuitement mais ils sont en théorie payant), l'accès à terre est de plus en plus difficile, les riverains tolèrent de moins en moins les voiliers au mouillage http://www.ladepeche.pf/riverains-prennent-a-partie-plaisanciers/ la situation ne devrait pas s'arranger ...
Pour les Marquises il y a des projets de 'zone protégée'. Ce terme est très à la mode actuellement et sous prétexte que les voiliers font du mal à l'environnement il est très facile pour un élu de pondre une réglementation qui sera validée. Et toutes les îles rêvent d'être classées au patrimoine de l'UNESCO, ce qui est une bonne chose, mais plutôt que de trouver des solutions ont fait des sacrifices sur le dos des plaisanciers... c'est tellement plus facile d'avoir un bouc émissaire...
.
On voit bien qu'il y a un problème avec les voiliers, avec les nouvelles lois de 2014 (Admission temporaire de 3 ans et Papeetisation à faible coût), le nombre de voilier a très nettement augmenté, on se trouve rarement seul au mouillage, les bateaux sont présents partout, les dérives aussi comme la location de bateaux épaves ou en BnB, ce qui ne donnent pas une très bonne image de la plaisance ... Les incivilités de certain, le sans-gène d'autre et les gros à priori des terriens font que nous avons très mauvaise presse, les commentaires sur internet sont affligeants et montrent bien le profond malaise actuel, on nous décrit comme des profiteurs, des pollueurs, des sans-gênes mais ce n'est pas une généralité et nous contribuons très largement à l'économie de la Polynésie. Mais hélas c'est le visible qui compte et le visible c'est nous ..., la vraie pollution engendrée par l'activité terrestre est invisible, les 'fare' traditionnels très présents dans les îles ont des fosses septiques en pierre, donc avec un rejet direct dans le lagon (les fonds de la baie de Faaroa à Raiatea sont les plus pollués), les pirogues commerciales ont des cuves à eaux noires qui sont vidées discrètement la nuit (Ben oui, sinon comment elles vident leurs cuves?), etc ... mais tout ça ne compte pas, personne ne le voit car ce n'est pas visible.
.
Alors voilà, la réglementation en Polynésie est inévitable et imminente, elle sera dure, brutale et injuste, elle mettra fin à un espace de liberté extraordinaire que j'ai tellement aimé depuis plus de 20 ans. Les contrôles vont commencer et la répression suivra inévitablement. Je me suis toujours battu contre ça mais aujourd'hui je baisse les bras, foutu pour foutu je laisse faire la voie officielle mais je n'ai pas dit mon dernier mot, la suite m'appartiendra ...
.
Salutations Océanes,
Florent
.
.
« Si vis pacem, para bellum. »
Car pour obtenir la paix il faut parfois être prêt à entamer une guerre ...

samedi 14 avril 2018 02:32 *** Message modifié par son auteur ***
7591
2
Capucin

C'est bien raconté, mon pauvre, mais c'est hélas la Vie, avec un grand V.

Ce que tu appelais la liberté, était en fait un privilège, dont tu as bénéficié, pour diverses raisons, comme précurseur, ou ayant les capacités pour aller dans ces paradis. Entre temps, il y a x milliards d'être humains de plus sur terre, qui veulent aussi en profiter.

on peut citer des centaines de privilèges sur la terre ferme qui disparaissent aussi parce que plus de monde veut, et surtout, peut, en profiter.

la prochaine aventure des prochains privilégiés, sur sera un week end sur la lune. Certes, moins poétique que les Marquises. J'allais encore dire, c'est la vie. Je crois que c'est plutôt la mort de la planète.

samedi 14 avril 2018 05:58
Avatarcco1
2
entre-cotes

C'est vraiment dommage en effet. Mais s'il y a trop de bateaux, le tien n'en fait il pas aussi partie ?

samedi 14 avril 2018 07:15
Dsc02152
Catana 40

grrrr , on a tellement aimé la Polynésie , la nav pas tj facile mais mérité a l arrivée ...

samedi 14 avril 2018 08:08
20160326_184434
Capolarge

D'où mon fil récent : "Avenir sombre ou paranoïa ?".
J'ai bien l'impression d'être né 30 ans trop tard.

samedi 14 avril 2018 09:35
3dauphinsmini3
4
CLK

La surpopulation, toujours le dénominateur commun des dégradations et problèmes..."Plus on est nombreux moins chacun est libre".

samedi 14 avril 2018 09:42
Images_(large)_(2)
1
pierre 2 the minimalist

J'ai connu la polynesie en 1972 et d'apres ce que tu dis je suis pas pret d'y remettre les pieds ,vaux mieux rester sur un bon souvenir !

samedi 14 avril 2018 19:37
Dsc02152
Catana 40

j ai quitté en 2016 vers l ouest le top de tout le voyage .

samedi 14 avril 2018 19:48
79234a54-9b5d-414a-b810-330ea8e3c002
Ptitlouis

Polynésie en 1975. Un bout de rêve qui s européanisait.
La première grande surface à Papeete.
On était à punaauia, dans un faré proche du lagon.
Moitessier ne payait déjà pas la place de port. A l ancre et 60 m d amarre à quai...pour être à l aise.
J espère un retour là bas mais plus je lis moins j ai envie...

dimanche 15 avril 2018 17:20
Image
1
NewHorizon

Comme aux Antilles, pour avoir séjourné environ 1 an en Polynésie avec mon voilier, j'ai l'impression qu'il y a la théorie et la pratique et que ce qui est en théorie interdit ou payant, ne l'est en réalité, pas toujours.

D'autre part, même si elle est chère, il me semble qu'il y a toujours de la place à la marina de Papeete. Certes, ils ne donnent pas de contrats annuels, mais je crois qu'on peut toujours payer au mois le mois (à confirmer cependant).
Par contre, à Taina, beaucoup de bateaux poubelles au mouillage ou même dans la marina, c'est vrai.
Un bon cyclone pour faire le ménage ?

En tout cas, en tant que bateau de passage sans intention d'y rester plus d'un an, j'ai été émerveillé par la beauté de la Polynésie, la gentillesse des gens, et le peu de bateaux en général au mouillage. Surtout si on compare aux Antilles sur ces mêmes critères.

dimanche 15 avril 2018 18:54
79234a54-9b5d-414a-b810-330ea8e3c002
2
Ptitlouis

Newhorizon, les 3 dernières lignes sont les raisons de mon entêtement à persévérer dans la voie de repartir là bas.

dimanche 15 avril 2018 21:45
Avatar
1
Mootea

Oui la Polynésie n'a rien à voir avec les Antilles, c'est carrément l'opposé ! si on exclu les îles du vent et les îles sous le vent (de Tahiti à Bora Bora), on découvre la vraie Polynésie, avec une nature encore intacte et surtout des Polynésiens extraordinaires, accueillant, généreux, désireux de faire découvrir leur fenua, un vrai partage ! Et avec une réglementation qui n'est pour l'instant pas appliquée, tout est encore possible, surtout qu'il y a quelques atolls qui ne sont pas sur les guides de navigation, un pur bonheur de les découvrir.
Mais le temps de Moitessier est révolu, la réglementation est inévitable et nécessaire car il faut gérer tous ces bateaux et éviter toutes les dérives, dommage que cela soit fait unilatéralement et sans aucune concertation par des gens qui ne connaissent en rien le monde de la plaisance. Ce refus de gérer intelligemment cette situation n'est pas la solution et engendrera des complications dans son application. Bref, du grand n'importe quoi !

Enfin, il y a de la place à la marina de Papeete uniquement pour les voiliers de passage, les résidents sont sur liste d'attente, mais cette marina est hors de prix et elle n'offre que peu d’intérêt. Elle est en ce moment pleine avec l'ARC ...
Tu as raison pour le cyclone, c'est sans doute la meilleure solution, un peu radicale mais tellement efficace ! (humour ...)

lundi 16 avril 2018 08:27
Image
NewHorizon

J’ai tout de même l’impression que le problème est concentré sur Tahiti et Raiatea.
J’ai passé la saison cyclonique 2016/2017 à Huahine et j’ai rarement vu plus de 4 bateaux au mouillage à Fare.
En fait il faudrait une structure moderne où laisser son bateau à sec sur Tahiti même. C’est je trouve ce qui manque le plus.

6 jours
Images
ahunuivoil e

bjr
le temoignage de Mootéa m'ayant plongé dans une profonde perplexité ,
j'ai réfléchis

je connait quelqu'un de tres haut placé en Polynesie qui n'est pas sur un siege éjectable en cas de changement de gouvernement ) mais qui a son bureau juste a coté de celui du presidents .
cette personne viens chez moi en juillet , il ne connait pas le monde de la plaisance , je parlerai donc de ce problème a avec lui .
a mon sens , le retour a l'ancienne loi serai une bonne chose, avec peut etre effet rétroactif ,,ou autre idées a voir de toute façon, trouver une solution pour désengorger la polynesie est impératif (je m'y suis rendu en octobre et il est vrai que j'ai été surpris par cette affluence de bateau , mais j'ignorais a cette époque le témoignage de Mootéa .

a suivre

cdlt

lundi 16 avril 2018 09:03
Dsc02152
Catana 40

du monde faut pas non plus exagérer , de plus si du monde les commerçants sont content , un chantier c est monté a Hiva oa , un il y a qq années sur l atoll d Apataki , 3 chantiers a Tahiti et un a Raiatea + les loueurs de bateaux + les ships. C est un térritoire qui doit rentrer des sous , car a part le tourisme il n y a rien d autre , les perles sont en perte de vitesse coté tarif .
On peut pas avoir le beurre et l argent du beurre .

lundi 16 avril 2018 11:42
Avatar
Mootea

oui Pascal mais ces chantiers sont saturés, même celui d'Hiva Oa qui cherche à s'agrandir (forte demande stockage longue durée). Et les prix ont augmenté, surtout Technimarine ! cela reste insuffisant.
Mais le projet de Moorea va revenir (chantier + augmenter la marina actuelle), en espérant que cette fois-ci il sera accepté par la population ...

6 jours
Missing
1
Gorle Greiz

Je suis resté un peu plus de deux ans en Polynésie (dont à peine une semaine à Tahiti qui ne m’a pas laissé un souvenir impérissable) et j’ai adoré. C’est un bassin de navigation extraordinaire entre Marquises, Tuamotu et îles de la société, auquel il convient d’ajouter Mopélia.
Mais comme dit plus haut, l’accès à la plaisance est au aujourd’hui beaucoup plus facile qu’avant, puisque n’importe quel clampin peut de nos jours faire route vers ces îles enchantées.
Il deviendra donc certainement nécessaire de réglementer tout ça, de diminuer la période autorisée, d’augmenter la taxe d’importation, et peut-être malheureusement de rendre payant certains mouillages.
Il faudra diminuer le nombre de bateaux qui restent scotchés en Polynésie, d’ailleurs deux ans sont amplement suffisant pour explorer en large et en travers cette région qui ne devrait être qu’une escale si on veut qu’elle garde son caractère exceptionnel. Et puis au-delà de deux ans on commence à s’y emmerder, parce que le paradis c’est bien mais à condition de ne pas y rester trop longtemps.
Je suis conscient que mon point de vue pourra choquer, mais si la situation actuelle est conforme aux descriptions de Mootéa et Ahunnuivoi-e, un durcissement de la réglementation sera certainement nécessaire.

lundi 16 avril 2018 12:01
Dsc02152
1
Catana 40

pas d accord du tout .

lundi 16 avril 2018 12:22
79234a54-9b5d-414a-b810-330ea8e3c002
1
Ptitlouis

Faut codifier certaines choses et laisser la liberté aux gens.
Que l on arrête d imposer des lois .

6 jours
W
chuckD

ouais sale nouvelle.. tant mieux pout tout ceux qui l'ont connu avant, pour nous les autres encore une restriction qui ne genera surement pas les plus riches avec jet ski sur le pont, bref comme pour tout le reste dans ce monde ce sont les petits qui payent et qui en subissent les consequences, cqfd

5 jours
7591
Capucin

nous sommes nés trop tard.

5 jours
Missing
captainwat

c'est aussi ce que devait se dire les gens il y a une centaine d'annèes!

5 jours

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums