Tous les forums > HEO Clubs > Quels bois et quelles techniques ? Rénovation Chassiron
Prbw
Poisson rouge

Quels bois et quelles techniques ? Rénovation Chassiron

Bonjour à tous,
Heureux copropriétaire depuis cet été d'un Chassiron CF, nous avons entrepris les remises en état prévues à l'achat. On a commencé par un panneau latéral de cockpit qu'on savait pourri (seule, la peinture tenait bon, le doigt passait à travers sans forcer).
Démontage du panneau mal aisé certes ; très vite les supports se sont avérés atteints. Donc tourne vis, ciseau à bois, et visite dans la soute à voile au dessous.
Une saleté de moisissure, champignon style mérule, était logé sous l'assise du cockpit et dans la boite ajouté pour le waterlock.
Après avoir dégagé tout ce qui était mou et affaibli, on a continué vers l'hiloire arrière, les lattes de pont adjacentes, et le dessus de l'ancien frigo : tout est parti petit à petit. Le barrotage et les serres ne sont pas atteintes, mais les hiloires seront rapiécées.
Mes demandes de conseils :
Après avoir mis le bois sain à nu, j'envisage de renforcer /remplacer les supports, sans savoir quel bois utiliser.
Par dessus, je mettrai du contreplaqué marine qui sera recouvert, voire stratifié.
Est-ce que l'accacia (robinier) ou le chêne, voire le châtaigner peuvent convenir en supports et renforts ? Faut il des bois exotiques, ipé ou acajou, niangon ?
Est il possible de traiter le bois avant de l'assembler, avec un bactéricide ou autre ?
Quelle colle pour un assemblage collé-vissé ?
Merci par avance, Pierre

mercredi 29 novembre 2017 10:03

Liste des contributions

Canard-enchainepaint
iff

Fais nous voir les fonds !

mardi 28 novembre 2017 20:39
Prbw
Poisson rouge

Pas de photo des fonds Alain, mais il sont bons. Seule une cale sous l'épontille est à changer, pourrie, et deux bouts de plancher. Le reste des fonds et juste à nettoyer.
Ce sont les éléments aériens qui sont souvent problème sur les Chassiron, avec les mauvais clous dans le teck et le contreplaqué pas "marin".

mardi 28 novembre 2017 20:54
Dscn1549
Julirosien

Salut du soir!
Aucune connaissance en charpenterie maritime, mais je pratique l'ébénisterie en amateur depuis plus de 45 ans....
À ce titre, je te déconseille l'emploi de bois locaux tel le chêne ou le châtaignier. Les bois qu'on trouve sur le marché sont souvent coupés à n'importe quelle époque, et ils sont tous deux sujets à déformation en présence d'humidité. De plus, ils sont très taniques...
Les bois exotiques fibreux ne travaillent pas ou peu. Le contreplaqué de qualité marine est très bien, mais le vrai! Pas celui des bricomachins....
Il te faut vraiment prendre conseil d'un pro, ce serait dommage de se fourvoyer dans ce genre de rénovation....
Il vas être superbe ce Chassiron....

mardi 28 novembre 2017 21:07
Prbw
Poisson rouge

Quel est le problème avec les bois taniques Daniel ?

mardi 28 novembre 2017 21:20
Dscn1549
Julirosien

Dés qu'ils sont en contact avec l'air humide, ils coulent le tanin. Une " encre" noire qui salis tout.
Il faut bien les isoler. Vernis ou peinture à l'extérieur. En intérieur, le problème ne se pose pas.

mardi 28 novembre 2017 22:11
Image
Lulu2

Traiter le bois ? Oui à 100%. Après séchage, traiter au xylophène tout ce qui reste en place. Traiter aussi le bois neuf. La règle est de peindre le bois neuf avant assemblage avec une peinture fongicide, idéalement du minium de plomb.
Question bois, pour ce qui est structurel, du bon chêne convient bien. Mais certains peuvent préfèrer un exotique.
Quant à la colle, les pros utilisent de l'époxy, mais la PPU est plus facile.

mardi 28 novembre 2017 21:11 *** Message modifié par son auteur ***
Prbw
Poisson rouge

Merci Lulu2/Jean-marc ; on a du bon chêne-vert en montagne noire, une bonne scierie qui coupe à la lune.
La PPU est mono-composant ?
L'époxy peut faire de l'imprégnation sur le bois traité, et assemblage dans la foulée ? Une idée de quel époxy ?

mardi 28 novembre 2017 21:25
Missing
FredericL

Je te suggère de faire tout à l'époxy : revêtement et collages. Utiliser une résine spécialement formulée pour le bois, du bois exotique et du contreplaqué marine.

mardi 28 novembre 2017 21:22
Freres
Darwin

@Poisson rouge: Prends conseil auprès d'un charpentier de marine. Pour le même problème j'ai appris avec des pros que certains bois entraient en conflit.

mardi 28 novembre 2017 21:48
Prbw
Poisson rouge

Merci pour ton conseil, Darwin.
Il me reste plus qu'à en trouver un vers Narbonne..

mardi 28 novembre 2017 21:58
P1000163_2
1
Flora :)

Hello Pierre,
Je pense au "patron" de l'atelier des voiles latines sur l'île de St Lucie, c'est lui aussi qui pilote la restauration du grand bateau en bordure de la Robine près de l'écluse de Mandirac. J'ai oublié son nom, je cherche.

mercredi 29 novembre 2017 07:54
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
2
Calypso2

je prendrais de l'iroko vendu en planche étuvée (sec) et traité ..

et la colle :étanche,élastique (le bois travaille) PPU 100 vendu chez les ship

et je ne prendrais pas du chéne il se fend

par contre pour mener à bien ce genre de travail il faut posséder une machine à bois 6 operations

mardi 28 novembre 2017 22:07 *** Message modifié par son auteur ***
No_l_2009_179
Tournesol

Excellent choix. L'Iroko a les même propriété que le teck mais son prix est nettement plus abordable.

mardi 28 novembre 2017 22:55
Prbw
Poisson rouge

Je note, Calypso2, je crois que tu connais bien le bois..

mardi 28 novembre 2017 22:08
Dscn1549
Julirosien

le Sipo, le Niangon, mais il faut en trouver et les prix sont devenus prohibitifs...
J'appelle cà des bois "feignants"...Car ils ne travaillent pas...

mercredi 29 novembre 2017 00:42
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

pas du sipo en contact de l'eau ,c'est un excellent bois mais pour l'interieur pour les aménagements ,son grain n'est as assez serré pour l'exterieur

mercredi 29 novembre 2017 09:14
Freres
Darwin

Tout à fait! Et surtout méfiance avec les bois exotiques, entre autres certaines essences sont bourrées de silice, bonjour l'outillage.

mercredi 29 novembre 2017 10:30
Prbw
Poisson rouge

Pourrait-on déplacer ce fil vers le "Héo Club Chassiron" svp les modos ?

mercredi 29 novembre 2017 07:44
Dsc00722
4
goeland76

Bonjour
On peut aussi utiliser du frêne pour renforcer et doubler les varangue, du sapelli ou iroko pour faire des barrots ou pièce maîtresse collage à la PPU (société SETIN le prix et le conditionnement est + intéressant que les uship) fixation vis inox (316L) montage avec tapon (lamage et on bouche le trou de la vis par un bouchon en bois collé et araser à la scie japonaise, outillage spécifique pour les tapons une mèche mâle et une femelle du même diamètre).Attention au collage à l'époxy le bois ne travaille pas si le dosage est mal fait et la plage de température n'est pas bonne le collage est homogène. La société SICOMIN fournit l'époxy ainsi que le charge pour faire de la colle ou de l'enduit.
Pour l'imprégnation à l'époxy , attention il faut le faire des 2 cotés s'il l'on ne veut pas que le bois se déforme au séchage et l'imprégnation ne se fait surtout pas pure mais dilué à au moins 50% avec de l'acétone.
Pour ma part je vais prendre mes plateaux de bois dans une scierie, et le contre plaqué marine dans un Leroy merlin à coté de chez moi en sachant que le principal fournisseur en France de contre contreplaqué marine pour le nautisme est le groupe Ratheau (maison depuis 1852 situé sur Paris). Peut être ou tu habite il y a un conservatoire maritime, ou un Esat qui travaille le bois je te dit cela car je suis du Havre et il y a un conservatoire maritime qui répare les vieux gréement dont certain sont classé monument historique.
Mon bateau est dans lors locaux.
Je te joints un article paru dans voile magazine sur les bois.

mercredi 29 novembre 2017 07:55
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

desolé Goeland76 tout sauf du frene ,il pourri vite grand V ,j'en ai fait les frais avec mes listons , ça devient vite une éponge

et la colle PPU de chez Setin n'est pas une colle étanche à cellules fermées contrairement à la PPU 100

mercredi 29 novembre 2017 09:23 *** Message modifié par son auteur ***
Arzach_avatar
misurarca

Le frêne est très bien pour fabriquer des arcs, ou des boites de fromages
Par contre pour la structure d'un bateau...

mercredi 29 novembre 2017 14:43 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
totor

... et des avirons , et des manches de pioches !

( et du feu aussi, mais ça c'est pas original... )

dimanche 03 décembre 2017 02:20 *** Message modifié par son auteur ***
Prbw
Poisson rouge

Merci Stéphane, ces documents sont très intéressants. Celui sur les bois locaux et leur utilisation est à conserver par tous ceux qui travaillent le bois !

mercredi 29 novembre 2017 08:19
P1000163_2
Flora :)

Le charpentier de marine du chantier sur l'île de Ste Lucie s'appelle Yann Pajot.
Je crois que le chantier Bernadou à Port-La Nouvelle a repris une activité de restauration de bateaux en bois. A vérifier.
A propos de bois local, il est dit dans un fascicule du Parc de la Narbonnaise que "le chêne-vert était généralement réservé aux membrures de catalane".

mercredi 29 novembre 2017 09:44
Freres
Darwin

Je vais me faire agoniser, tant pis ! Un bois que j'adore c'est le pichepin.
Il en resterait un peu en Corse.
Une essence très proche moins chère et plus facile à trouver le pin de l'Oregon.
Ces bois n'ont pas de noeuds et ne pissent pas la résine, du moins ceux que j'ai pu travailler. Inconvénient fragiles au poinçonnement avantages, faciles à travailler, ne pourrissent pas.

Vous avez parlé du traitement des bois plus haut, ne pas oublier le traitement par autoclave dans ce cas il y a mise en dépression à haute température le produit fongicide insecticide pénètre dans le bois.
Vu il y a quelques années chez Pinaut. Le bois sortait avec un aspect verdâtre.

mercredi 29 novembre 2017 10:25
Canard-enchainepaint
iff

Agonir, pour agoniser, y'a pas l'feu !

mercredi 29 novembre 2017 10:42
Freres
Darwin

vive le patois, au moins on ne me bourre pas avec le verlan.
Donc, c'est vanquiers ben du Gallo.

mercredi 29 novembre 2017 11:13
Favicon
1
kaahua

Bonjour,
Beau travail en perspective! et beaucoup de satisfaction à réaliser une belle remise en état.
Je dis par contre attention lorsque j'entend parler PPU Epoxy et autre! être critique dans le bon sens du terme, et recouper toutes les informations trouvées. En rénovation, il faut être prudent et utiliser à la bonne place le bon produit, la bonne essence, la bonne méthode. Avoir un minimum d'expérience (leur comportement dans le temps) des différentes essences utilisables et leurs domaines d'utilisation.
Je termine en ce moment ma "pirogue double de voyage (catamaran) et j'ai utilisé principalement du cp marine et deux autres essences de bois. J'ai prévu une des essences volontairement sans protections à l'extérieur. Depuis plus de deux ans, sa résistance aux intempéries est excellente. Le reste est recouvert époxy, stratifié sur certaines zones etc...
Le blog de ma construction http://archiprog.blogspot.fr/ j'y ai fait entre autre une page sur l'utilisation de la résine epoxy.
Et si tu veux quelques renseignements sur son utilisation époxy ou autre, contactes moi en mp si tu le souhaites.

mercredi 29 novembre 2017 14:11
Je_suis_charlie
philou2

Bonjour,
pour refaire un liston sur mon bateau que j'avais prévu de faire en Iroko on me propose du Bilinga (appelé aussi Badi) qui serait plus solide et plus facile à travailler.
Qu'en pensez-vous ?

mercredi 29 novembre 2017 15:52
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

l'iroko ne se cintre pas , le frene pourri , pour les listons l'acajou convient bien

mercredi 29 novembre 2017 17:24
Missing
aikibu

Il faudrait que tu viennes voir mes nouveaux bordés en iroko de 30mm d'epaisseur pour dire que l'iroko ne se cintre pas
Bien sur il y faut une certaine technique, vue sur un chantier de renovation, mais c'est assez facile, bien que l'operation soit longuette sur chaque bordé et je ne suis pas un pro du bois, mais le suis devenu.....presque.....

dimanche 03 décembre 2017 17:35
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

j'avais aussi remplacé un bordé avec de l'iroko mais 3/4 ans apres j'ai du de nouveau le changer ,le bois c'était dans son épaisseur (23mm) ouvert . Donc depuis je met le bois d'origine pour le bordé ,c'est à dire de l'acajou

lundi 04 décembre 2017 09:18
Avatar_enya_couleur
Yann

Bonjour,
Je n'en ai jamais utilisé contrairement à l'Iroko.
Voici les fiches de ces 2 essences.
https://www.peltierbois.com/nos-essences/i/91-iroko.html
https://www.peltierbois.com/nos-essences/b/69-badi.html
Yann

mercredi 29 novembre 2017 16:31
Prbw
Poisson rouge

Merci à tous pour vos réponses et vos retours d'expériences.

mercredi 29 novembre 2017 23:22
Freres
Darwin

Ne pas oublier une petite recherche à l'identique.
Aller péleriner chez wooden boats.
Comme cité plus haut "deshe" aux colles. A l'époque j'avais discuté avec Sicomin trés bien et rien à dire sur les conseils, les prix et les produits.
Bon travail à toi. Beau chantier. Cdt.

jeudi 30 novembre 2017 00:23
Tarz_mor_2014
Jean-Marie First 310

je suis un inconditionnel du teck pour les bois extérieurs, j'ai refait tous mes cale-pieds de cockpit, c'est beau et c'est garanti un demi siècle sans aucun entretien, je ne peux pas en dire autant pour ma pomme.

jeudi 30 novembre 2017 09:52
Dsc00722
goeland76

Bonjour
Utiliser le frêne comme liston est une hérésie, ce bois est un bois tendre et le liston est fait pour protéger la coque du bateau, donc un bois dur. Mon liston sur mon voilier à été fait en iroko (conseille donner par un menuisier professionnel) sur une grande longueur il peut se cintrer pour mon voilier de 9.50 m je l'ai fait en 2 éléments (1 de 4.6 et 1 de 4m) avec jonction par scarf section du liston 50x25.
En ce qui concerne la colle ppu de chez setin je tiens à dire à calypso2 quel résiste à l'humidité voir fiche.
Pour les reprise des varangue, on peut utiliser du frêne ou de l'orme (en doublage et en renfort bois qui est facilement cintrable sans étuve si on le fait en lamelle épaisseur 4 ou 5 mm cintré sur un gabarit et les différentes lamelles collées. on utilise le frêne en cheville de liaison de bordées.
On parle aussi de bois résineux, bon choix (bois flexible) pour faire des mats. On peut l'utiliser pour faire des lattes pont coller sur du contreplaqué et vernis ensuite. Il a été fait sur un canot breton de 1940
voir photo.
On peut aussi faire une imprégnation avec de la colle ppu mélanger à de l'acétone.
Par contre je tiens à faire une rectification concernant l'époxy l'imprégnation est mieux à faire pure plus tôt que dilué avec l'acétone car il y a un risque que sur certaine marque de produit d'y avoir une modification de la molécule. Information donné par un collègue ancien prof de menuiserie d'un lycée technique et confirmé par un technicien de sicomin.
Bon courage pour ta restauration

samedi 02 décembre 2017 21:17
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

je tiens à dire à goeland76 que je n'ai pas dit que la colle ppu de chez setin ne resiste pas à l'humidité , j'ai dit qu'elle n'etait pas etanche a cellules fermées comme la ppu 100 .Il y deux grande famille de polyrethane :cellule ouverte et cellule fermée qui elle ne se transforme pas en "éponge" lorsque vous voulez faire une isolation par exemple il faut de la cellule fermée

dimanche 03 décembre 2017 09:32
Avatar
3
totor

Tout a ete a peu pres dit, sauf la protection des nasaux !
Les bois exotiques sont un peu une saloperie a travailler , mettre un masque a poussiere n'est pas du luxe.
Pour donner une idee, l'iroko en coupe ou en poncage me fait penser aux lacrymos de ma jeunesse ....
Et puis un masque a poussiere n'est pas cher...

dimanche 03 décembre 2017 02:14
Prbw
Poisson rouge

Merci à tous.
Je vais faire un tour à la scierie de Sète, je vous dirai.

dimanche 03 décembre 2017 17:58
2013-07-31_18.47.38
1
earendil

deux essences exotiques apparues récemment dans nos scieries et qui peuvent être intéressantes

le bangkirai , bois rouge , très dur ( utilisé pour les lames de terrasses ) très bonne résistances au choc et aux intempéries , ideal pour la confection de liston

le movingue ,( utilisé en remplacement du chene pour la fabrication d escalier ) la aussi bonne resistance au choc et ideal pour des pièces de force , renfort , tableau ... voir pièce de quille sur petit bateau , de plus peu de nœud et droit de fil avec une densité proche du chêne donc costaud

j ai utilisé ces deux essences pour la construction de Tadjo et c est du costaud et pour l instant , rien ne bouge ( pièces vernies au tonkinois ) et la fausse quille en movingue est vraiment très résistante au choc ( testé et approuvé lors d'une tentative de "raccourci" du côté de l Ile d Er !!!

autre petit point important ; s il s agissait effectivement de Mérule ( et non pas de pourriture blanche ) on la reconnait a ses ramifications façon toile d araignée , il va falloir songer à traiter abondamment et le problème c est que les produits style xylophène sont inefficaces contre ce champignon , solutions le thermique mais alors attention au polyester !!!et cette saloperie peut rester en dormance pendant plusieurs années et se "réveiller" quand les conditions redeviennent favorables( spores ) ( Yvon le Corre , a du se résoudre à bruler sa barge à voile n'eo ket strik attaqué par ce fléau bien connu des maisons Bretonnes )

lundi 04 décembre 2017 11:21
Prbw
Poisson rouge

Merci @earendil, j'ai vu tes deux bateaux bois de ton profil, je prends en compte ton conseil.
Reste à trouver du "vieux" xylophène ? Celui qui avait du lindane venait à bout de tous champis, m'a t-on dit.

lundi 04 décembre 2017 13:24
Dscn1549
Julirosien

T'es pas sorti!
L'ancienne formule a été supprimée voilà 20 ans..j'en ai utilisé avec un masque à gaz pour traiter une charpente. Très toxique et très efficace....mais très dangereux !
Une autre époque....

lundi 04 décembre 2017 13:30
Tarz_mor_2014
Jean-Marie First 310

Sur un biberon de colle PPU 100, il est écrit : " colle polyuréthanne marine prête à l'emploi, permet de coller bois, bois sur métal, gelcoat..."
bizarrement j'ai découverts cette colle dans mon association de bateliers de Loire et depuis je ne peut plus m'en passer.
Pub gratuite ....l'essayer c'est l'adopter......

lundi 04 décembre 2017 11:53
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

j'ai exactement le m^me probleme ,c'est une colle formidable sauf qu'elle tache les mains

lundi 04 décembre 2017 12:15
Image
Lulu2

Perso, je mets des gants en vinyl chaque fois que j'y pense avant de commencer le collage.

lundi 04 décembre 2017 12:55
Avatar
totor

Ah oui ! A ne surtout pas utiliser la veille d'un mariage ! ( surtout le sien...)

mardi 05 décembre 2017 16:46
Prbw
Poisson rouge

Gants et PPU 100, bien enregistré.
L'époxy tient-il au dessus, en cas de stratification après collage à la ppu ?

lundi 04 décembre 2017 13:25
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

pourquoi veux tu stratifié ?

lundi 04 décembre 2017 13:32
2013-07-31_18.47.38
earendil

sans doute pour des facilités d'entretien je suppose par exemple sur les flancs du cockpit en cp
un cp marine okoumé peut recevoir une enduction époxy ou une strat plus enduit époxy , après la résistance au choc en est grandement améliorée , la ppu 100 en collage et l époxy en strat font bon ménage par contre éviter l époxy sur une enduction à la ppu !

lundi 04 décembre 2017 14:04
2013-07-31_18.47.38
earendil

j ajoute que si tu dois refaire intégralement ton cockpit la bonne solution est de la faire en cp marine stratifié époxy ( imprégné sur les chants avant la pose ) et en assemblant au joint congé époxy ; c est solide , à priori un bon rempart contre le retour des champignons et rien ne t empêche ensuite d 'habiller tes bancs et hiloires avec des bois plus nobles ensuite pour respecter l esprit du bateau , c'est ce qui avait été fait sur Earendil ( en construction neuve bien entendu )

lundi 04 décembre 2017 14:18
Prbw
Poisson rouge

@Calypso2 : earendil a répondu dans le sens de ma préoccupation. Moins d'entretien, plus de résistance avec au minimum une enduction epoxy, voir un léger tissu de verre pris dedans (rowing je crois ?).
La question qui se pose de plus en plus, c'est où s'arrêter !
Je m'aperçois que le côté avant du cockpit (là où sont les instruments et le contacteur) est aussi affaibli. Et dans le côté opposé à nos travaux actuels, il y a un coin, vers l'écoulement d'eau, qui est légèrement attaqué...
...
Je crois qu'on va refaire au mieux pour pouvoir naviguer la saison prochaine et quelques unes de plus, puis si le bateau convient bien au programme et aux capitaines, on verra à entreprendre un gros chantier et refaire l'ensemble du pont.
Merci pour les avis !

lundi 04 décembre 2017 17:41 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

probleme : earendil a bien dit qu'il s'agisait d'une construction neuve , sur du vieux ,a moins de tout refaire avec le strat tu vas emprisonner du bois humide et il va pourri a vitesse grand V ..

si tu prends du bon bois ,passe donc simplement quelques couches de peinture mono ,

et j'ajouterais que si tu dois enlever le strat pour continuer l'entretien ,bonjour le boulot

lundi 04 décembre 2017 17:48 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
borrasca

Feulles de bois stratifies et apres resine epoxyde pour impermeabilisation

lundi 04 décembre 2017 19:03
Missing
borrasca

FEUILLES DE BOIS STRATIFIEES ET APRES RESINE EPOXYDE POUR IMPERMÉABILISATION

lundi 04 décembre 2017 19:23
2013-07-31_18.47.38
1
earendil

oui je disais bien en cas de reconstruction complète du cockpit ,ne surtout pas recouvrir d époxy des parties attaquées , il faut que le bois soit parfaitement sain et sec
pour des petites parties attaquées par la pourriture blanche ; il est toujours possible d utiliser une technique utilisée par Mr Claude Bézier , charpentier de marine à Trentemoult et qui avec cette technique sauva nombre de puits de dérive de muscadet produits par ses ex voisins les frères Aubin , injection à la seringue de PPU 100 très diluée à l acétone , j ai testé cette technique sur des bas de fenêtres anciennes bien attaquées , avec en surplus pour les manques de la ppu 100 mélangée à de la sciure de
bois et toujours diluée à l acétone

le résultat est étonnant , le bois pourri auparavant devient très dur

si le barrotage sous le cockpit est sain , je pense que tu auras tout intérêt à refaire entièrement la baignoire en cp époxy et virer tout ce qui est attaqué , une feuille de cp marine okoumé de 8 mm devrait suffire

lundi 04 décembre 2017 20:41
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

le coup de la seringue de ppu 100 c'est bien ,mais le bois devient trop dur par rapport au voisinage ,si je puis dire le bois devient comme une pierre et il n'est plus lié . j'ai eu des morceaux ainsi traité se decroché du morceau de bois tout seul .

par contre si le plancher du cockpit est pourri il y a de fort chance que la structure en dessous soit atteinte ...c'est ce que que j'ai fait l'hiver dernier sur Calypso ... le plancher n'était plus étanche et le barrotage endesous était bien atteint donc j'ai tout viré ;iroko et cp marine tout sapelli

lundi 04 décembre 2017 20:53 *** Message modifié par son auteur ***
Dscf2987
1
voile44

Bonjour, exemple de stratification à la PPU sur les Figaro 5 et 6
http://figarocinqsix.free.fr/lefigaroalaloupe/page11.pdf
Jac

lundi 04 décembre 2017 20:52
2013-07-31_18.47.38
earendil

oui calypso d accord avec toi pour le cp okoumé si strate époxy , sapelli si juste peinture à l ancienne ( ce n est pas péjoratif ! )

lundi 04 décembre 2017 22:53
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

perso je prefere à l"ancienne" mais du cp marine haut de gamme ,(tout sapelli) finalement c'est bien plus simple ,plus durable et pas plus couteux

mardi 05 décembre 2017 09:29
Prbw
Poisson rouge

Salut les amis d'Héo ;
On a dégagé presque tout ce qui s'émiettait ; deux interrogations bloquent un peu ce soir :
- Sous le passe-avant côté cockpit, au dessus de l'ancien frigo, le cp qui soutient les lattes de pont est mouillé et trop tendre pour être honnête. (Dire que les isolant en laine de verre étaient plein d'eau, on est content de les avoir dégagés).
Le barrotage et la bauquière ne semblent pas atteint, sondés de partout, rt au dessus, les lattes sont "relativement" en bon état, raides et pas fendue, sauf sur une lignée de clou rouillés... (sacré défaut, Père Richard, que ces clous en aciers !) Bref. On a déjà quelques rafistolages de lattes à l'arrière de la baignoire prévus, avec renfort de cp en dessous : est ce qu'il convient de réaliser ici, d'après la photo 1 ? Ce qui est sombre est trempé, on voit le découpage du frigo et l'isolant verre derrière le blanc.
- En bas de l'épontille(photo 2 à 4), je savais un point à revoir, c'est sans surprise, la cale du dessous étant à changer. Le support de plancher est fait de cp, le morceau près de l'épontille est noyé dans la résine sur le départ de creux de quille. J'en est retiré presque tout ce qui affleurait, mais c'est très difficile de creuser d'avantage.
Je vais recouper quelques centimètres du sous-espar et caler par dessous. Avec quoi ? Pas envie de remettre du bois (je voudrais de l'imputrécible..); est ce qu'un talon en bloc d'Alu, ou d'Ertalon, ne ferait pas mieux l'office ?
Merci pour vos avis.

mardi 05 décembre 2017 20:48
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

alors pour l'épontille : une fois tout bien enlever dessous et autour je coulerais de la resine speciale calage .C'est avec cette resine que l'on cale les moteurs de plusieurs milliers de chevaux dans les gros bateaux .

Pour ce faire on confection autour de l'épontille une petite cuvette en cp toute simple avec le dessus un peu plus haut que le pieds de l'épontille ( 1cm) et on coule la résine ...et c'est tout ,puis une fois prise on enleve le cp .... l'épaisseur maxi sous l'épontille ne doit pas depasser 5cm 4 c'est bien ....garantie à vie

cette resine ne se retracte pas et supporte d'énorme charge , voir avec le fournisseur on l'achete suivant la quantité necessaire

mercredi 06 décembre 2017 09:47
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

apres avoir revu la photo N° 1 ,ça parait pas tres catholique ..la couleur noire c'est mauvais signe ,souvent le bois est dur en surface et au cœur c'est pourri ... perce un petit trou avec ta perçeuse pour voir le cœur

mercredi 06 décembre 2017 19:18
Prbw
Poisson rouge

@Calypso2 : merci pour le conseil sur l'épontille, je vais me renseigner sur ces résines spécifiques.

Pour "qu'est-ce qu'il faut faire" de la photo 1 précédente, j'ai eu la visite d'un charpentier de marine ce jour au bateau.
Pour lui, retirer ce qui est mou et filandreux puis sécher, aérer, retirer toutes traces de moisis/pourri/champignon. Poncer légèrement, tailler des pièces pour reboucher les parties abimées, les coller à la PPU, mettre en place les renforts (barrots, hiloires, bords du cockpit) avec PPU, finitions.

Donc deux grandes bâches ce jour, ponçage, brosses métalliques, aspirateur.
Je remets ça dimanche ou mardi.

mercredi 06 décembre 2017 23:41
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
4
Calypso2

par experience il ne faut pas hésiter à decouper large ,on a toujours le defaut de restreindre la reparation ,puis l'année suivante il faut reprendre , ce n'est pa bon ,il faut faire large ...et du neuf plutôt que des morçeaux ,finalement ça va aussi vite ...

petit truc pour les formes des cp ,je fais toujours avec du cp ordinaire de 3ou 5mm des gabarits , ce qui permets d'avoir des pieces de finition pile poil au mm sans gaspillage de cp marine qui coute cher

jeudi 07 décembre 2017 08:59
2013-07-31_18.47.38
earendil

possible de faire aussi des gabarits avec des vieux morceaux de lambris que l on assemble à façon , idéal pour les pièces un peu grandes ( type plancher , joues de cockpit et autre , mais quoi qu il en soit le conseil de Calypso est excellent

jeudi 07 décembre 2017 14:51

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums