Tous les forums > HEO Clubs > Sharki VS Maramu
Missing
laurent74

Sharki VS Maramu

Bonjour à tous,

J'aimerai comparer les avis d'utilisateurs de ces deux bateaux Amel, pour les croiser avec mes impressions et mes besoins pour un tour du monde.
Le pré-choix entre ces deux bateaux et fait pour les raisons suivantes:

- Amel bateaux conçu et pensé pour être habitable, solide et sécurisant dans le gros temps, le cockpit central etc ...
- Tarifs en occasion entre 50 000 et 100 000€
- beaucoup de rangements pratique dans ces bateaux, et un compartiment moteurs assez spacieux qui permettrait d'envisager le montage de compresseur pour la plongée et des génératrices supplémentaires.

Donc voila les critères premiers, ensuite pk le match entre un Sharki et un Maramu, le prix tout simplement, entre un Sharki de 12m mais plus récent qu'un Maramu 14m mais plus vieux les prix en occasion sont relativement proche.

Alors ormis le fait qu'un Maramu potentiellement plus cher pour une préparation du fait de son age avancé par rapport au Sharki, je cherche des avis pour comparer ces deux bateaux. la différence de volume est un avantage au Maramu, mais le "petit" Sharki a surement des aménagements plus récents mieux pensé ou plus fiable que ceux du Maramu.
Peut-être aussi d'autres choses auquel je n'aurais pas décelé (prix au port ou autres choses du genre.)

Merci pour vos retours de marin sur Amel.

Laurent

jeudi 19 octobre 2017 13:09

Liste des contributions

Img_0906
BALIHAI

j' ai acheté un Maramu l'année dernière en prévision d'un départ l'été prochain pour un tour du monde. Outre les weekends , j'ai navigué 4 semaines cet été aux Baléares pour mieux découvrir le bateau et appréhender la préparation. je peux te dire que j'ai été conforté dans mon choix de bateau, il est très sécurisant, et le gréement en ketch permet des possibilités d' adaptation de voilure nombreuses en fonction du temps.
ses 1000 L d'eau et 500 L de gas oil sont un gage d'autonomie, ma femme avait craqué pour la cabine arrière, et à l'usage elle avait raison.

il me reste à installer des panneaux solaires et un dessal, acheter un gennaker et nous serons quasiment prêts.

c'est plus un bateau de portant que de près, et il lui faut 12 knds pour se lancer, le sharki est peut être plus véloce, mais je ne cherche plus à faire la course !!

A ma connaissance, les aménagements des 2 bateaux sont très semblables, la disposition est identique, la différence vient du volume et , je crois, de la cabine arrière réduite dans le sharki.

a ta disposition si tu as des questions précises.

jeudi 19 octobre 2017 14:30
Missing
Jack Lasy

Sharki et Maramu sont sensiblement de la même génération et ont été équipés de mats enrouleurs et d'enrouleur électrique de génois à partir de 1985 (l'enrouleur électrique pour la GV est arrivé un peu plus tard). Le Sharki n'a pas de cabinet de toilette attenant à la cabine arrière; Hormis le volume, c'est la grosse différence entre les deux. le compartiment moteur sera plus spacieux sur le Maramu. Le prix du port sera plus économique sur le Sharki

jeudi 19 octobre 2017 15:05
6-11-2010_7_arc_en_ciel_sur_doug_le_
1
betta

Sharki et Maramu : à année identique, mêmes équipements, même moteur, même carré. Si on les met côte à côte on voit bien que les 2 m qui manquent au Sharki sont sur l'arrière ; du coup cabine arrière plus petite (pas de cabinet de toilette) et petit coffre arrière. Un peu plus de hauteur sous casquette et dans la coursive pour le Maramu
En bref : si tu mesures plus de 1,80m ou si tu as souvent un couple d'invités et que tu n'as pas de pb de place de port tu choisis le Maramu. Dans le cas contraire si tu choisis le Sharki, tu auras les avantages d'un "gros" bateau en navigation (confort à la mer, sécurité, autonomie eau et gazole) avec le budget d'un moins de 12m. (Dans beaucoup de pays énorme différence de taxes et prix de port entre + et - de 12m).

vendredi 20 octobre 2017 09:19
Missing
laurent74

Je mesure 1.92m donc en effet c'est un point à prendre en compte

Merci pour vos informations, je ne pensais pas que ces deux bateaux étaient aussi similaires.

N'ayant pas un budget énorme j'avais au départ regardé pour les Amel Euros, bien plus abordable, mais après visite il est clair que c'est trop "petit" pour nos besoins.

Le Sharki semble avoir corrigé beaucoup par rapport au Euros, mais je ne le pensais pas aussi proche en équipement et volume que le Maramu.

C'est une bonne nouvelle.

Merci.

lundi 23 octobre 2017 08:58
Missing
1
tailana

Bonjour je me suis fortement intéressé à ces deux bateaux pour finalement acheter un autre modèle l'an dernier. Mesurant également 1.92 je ne te conseille pas le sharki. La cabine arrière t'est interdite (la coursive est basse et peu large) et tu ne tiens pas dans la couchette ou en travers donc tu mets madame à la porte. Tu tiens debout dans le carré mais la surépaisseur du plafond pour passage des cables électriques te permettra d'avoir de jolies bosses (elle ne lais qu'un petit mètre 90 de hsb). Les couchages de la cabine avant seront trop courts pour toi . La casquette de cockpit est vraiment basse et tu devras y être obligatoirement assis. Alors que dans le maramu tout t'est autorisé (tu tiens debout dans la coursive et sous la casquette si tes pieds sont en bas du cockpit par exemple). De plus le carré est plus large donc plus volumineux mais il mesure 14m ce qui pour mon usage n'était pas raisonnable. Mais à vivre, des deux avec ta taille, c'est celui là que je prendrais. Je précise que je n'ai navigué sur aucun des deux mais que je les ai visité longuement à plusieurs reprises. Finalement j'ai acheté un moins de 12m dans lequel je tenais debout et ou je ne dépassais pas des couchettes: un Hood 38mk2.
Bonne réflexion.
Franck

lundi 23 octobre 2017 09:42
Missing
laurent74

Super,

Merci pour ton retour,

Effectivement si le Sharki apporte toute ces contraintes pour ma taille ... Le temps d'un week end ou quelques semaines de vacances par an ça serait supportable de baisser la tête, mais à l'année cela ne va pas le faire !

Je ne connais pas le Hood 38, mais idem pour les raisons associés au coté habitable à l'année et le TDM cela va sans dire qu'il nous faut de l'espace de rangement pour stocker matos de plongée, et autres accessoires de sport (kitesurf ...)

Je vais me recentrer sur les Maramu alors, le SuperMaramu serait intéressant mais hors budget.

Merci encore

lundi 23 octobre 2017 11:26
P1000031_small_
Guillemot

Santorin, peut être ?

lundi 23 octobre 2017 14:58
Missing
laurent74

A ce que j'ai trouvé le Santorin est le successeur du Maramu, taille équivalente (extérieure en tout cas), mais les Santorin sont hors budget si je compte l'achat + un budget travaux- préparation et équipement spécifique. En tout cas c'est ce que j'ai constaté en suivant les annonces ces derniers mois.

lundi 23 octobre 2017 18:58
Missing
tailana

De rien , c'est normal de partager sur un forum.
De toute façon la coursive du Santorin n'est pas adaptée à ton gabarit. Elle est très proche en volume et hauteur de celle du sharki. J'étais obligé de baisser la tête et de tourner les épaules pour passer. ...Pas très sérieux sur le long terme!
Et oui je voulais vraiment un amel et je me retrouve avec un wauquiez......
Ton gabarit t'oriente réellement vers un maramu. Pour un tour du monde tu regretteras seulement les 2 m de plus dans les quelques marinas que tu feras et au passage des canaux en raison des surcoûts générés. A réfléchir aussi sur la possibilité d'avoir plein de points d'appuis pour les mains dans l'espace de vie car quand cela bouge vraiment c'est bien utile; donc faire attention à ne pas prendre un bateau trop large ou avec un aménagement réfléchi en ce sens.
Bonne recherche.
Franck.

lundi 23 octobre 2017 20:55
Fscn1789
Ouzio

Pleins de rangements dans le Maramu, et vu ton gabarit je confirme ce qui est écrit plus haut...
Attention il y a de gros écarts de prix (pas toujours justifiés) dans les annonces d´occasions.
Bonne chasse.

lundi 23 octobre 2017 23:14
Missing
1
gorlann29

Bonjour, j'ai ramené un Maramu du nord de l'Ecosse à Concarneau au mois de Juin.
J' ai été plus que très déçu par les qualités marines CATASTROPHIQUES de ce bateau:
30 nds de vent d'w-sw en mer d'Irlande, le bateau était "vautré" sous trinquette seule(16m2), avec souvent le liston dans l'eau!
Par 30nds de travers dans l'avant-port de Dublin, coups de gite à 20° au moteur!
Dans la marina de Dun Laogaire, c'était le SEUL bateau à prendre des coups de gîte pas possible à chaque rafale, même les 7m bougeaient nettement moins.
C'est sûr que les portiques pour panneaux solaires, bossoirs, trinquette sur enrouleur, radar, enrouleur d'aussières dans les filières n’arrangent pas les choses, mais c'est quand-même un 14 m sensé apporter de le sécurité à une famille pour un tour du monde!
Je ne sais pas si c'est le cas de tous les Maramu, mais celui-là était dangereux.
J'ai du faire une seconde "escale-météo" à Roslare(30-35nds d'annoncé), re-coups-de-gîte à 20° en étant ammaré au quai. Le skipper du Dehler 34 britannique ammarré juste derrière n'en revenait pas.
C'est simple, c'est le monocoque le moins marin sur lequel j'ai navigué en 35 ans de navigation.
Gorlann

mardi 24 octobre 2017 14:18
6-11-2010_7_arc_en_ciel_sur_doug_le_
2
betta

Surprenant !
Les Amel ont des défauts : remontée au prés pas terrible, peu nerveux, chiants à barrer à la main, laids et chers entre autres.... mais gitards ça sûrement pas ! Et encore moins au mouillage ou au port par fort vent où, justement, il est toujours étonnant de voir la stabilité des mats d'un Amel, au milieu des autres mats qui se balancent... Avec le gréement de Ketch, des mats courts et le rapport de lest c'est assez logique.
Tu as regardé s'il ne manquait pas la moitié de la quille ?

mardi 24 octobre 2017 18:18
Belharra-16-fevrier-648x398
CapCool

Houlà Gorlann,
Il est des bateaux qu'il est absolument interdit de critiquer. Tu viens de commettre un sacrilège.

mardi 24 octobre 2017 14:39
Missing
2
laurent74

Tout les bateaux ont le droit d'être critiqué, mais il faut être sur de ce que l'on avance et comprendre pourquoi.

Je ne doute en rien dans ce que Gorlann29 à écrit, mais comment est-ce possible que ce bateau ce comporte de telle manière alors que ce n'est justement l'inverse des caractéristiques des bateaux de cette marque.

La première idée qui me vient a l'esprit est que le réservoir d'eau du bateau était vide, et du coup avec 1 tonnes de lest liquide en moins dans la quille peut-être que par gros temps cela se ressent ?

mercredi 25 octobre 2017 08:30
Missing
gorlann29

Bonsoir, il y avait environ 300l d'eau dans le réservoir.
J'ai oublié de préciser que lorsque l'on fait le plein de GO, le bateau gîte sur tribord, pas franchement sein non-plus.
Mais je suis surpris par cette réponse, car les réservoirs du Maramu ne sont pas des ballastes, et si le comportement du bateau est à ce point affecté par le remplissage des fluides, çà craint!
Gorlann

mercredi 25 octobre 2017 21:23
Missing
1
Jack Lasy

Un réservoir d’eau vide n’est effectivement pas une explication au comportement étrange que décrit Gorlann29. Je n’ai d’ailleurs aucune explication à avancer tant la description ne correspond pas aux caractéristiques du Maramu. Peut-être ce bateau a-t-il subi quelques transformations ?
Mais on ne fera croire à personne que tous les Maramus, Mangos et autre Sharkis qui naviguent autour du monde ne sont que des coques de noix prêtes à se retourner au moindre coup de gite à bâbord ou à cause d’un réservoir trop bien rempli à tribord.
Après, Amel, on n’est pas obligé d’aimer.
Et c’est tant mieux car avec une production aussi limitée, il n’y en aurait pas pour tout le monde ;)

mercredi 25 octobre 2017 23:36
Img_2792
2
Loupeis

gorlann, intervient peu et sait de quoi il parle.

mercredi 25 octobre 2017 23:50
Missing
laurent74

Le réservoir d'eau était juste une supposition.
C'est tout de même bizarre que ce bateau ce comporte ainsi à l'opposé de ce qui fait la force et la valeur de ces bateaux !

Ils ont oublié les lest en fabrication ?

jeudi 26 octobre 2017 11:41
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

d'apres la fiche de V et V
http://www.voilesetvoiliers.com/fiche-technique/ship_id=25275/

4 tonnes de lest pour 14 tonnes lège, bof bof, 28 %

c'est en dessous de la moyenne

jeudi 26 octobre 2017 11:45
P1050910
Hubert, de Cherbourg

en comparaison le Hood 38 a 5 tonnes de lest pour un poids chantier de 10,5 tonnes soit 14 tonnes bien chargé (pesé 13 tonnes à la grue sans gréement)

samedi 28 octobre 2017 19:00
Missing
Damiens

Pas marin le maramu? c'est bien la première fois que je lis ça! et c'est pas ce que disent les nombreux propriétaires qui ont bouclé un ou même plusieurs TDM avec.
N'ayant jamais navigué sur ce bateau, je m'arrêterai la, mais par contre, je peux parler du sharki sur lequel j'ai navigué 10 mois en 2 ans:
Un bateau certes un peu réduit (miniaturisation du maramu) par endroits, mais qui marche très correctement dès qu'il y a un peu de vent, et surtout, quel confort en mer, quelle sécurité, quelle construction, quelle tranquillité d'esprit!

samedi 28 octobre 2017 16:36
Atlantique_nord__first_30_little_wing
1
jeanlittlewing

On dit pas ça mais c faux de dire qu ils sont très lestés, et leur tirant d eau d 1,90 pour 14 metres est plutôt moyen

samedi 28 octobre 2017 21:03
Safioran_1_1
safioran

Un peu d’architecture navale SVP . La construction des Amel est très particulière , en effet , le voile de quille fait partie de la coque et il sert de réservoir d’eau . La torpille de lest est semi longue et elle descend le centre de gravité au plus bas . Ce qui fait que le rapport de lest ( simple rapport de masse ne tenant pas compte de la répartition du poids ) est plus faible que les autres bateaux dont le voile de quille est du même métal que la torpille . A quoi bon véhiculer du poids inutile ? N’oublions pas que le voile de quille n’a d’autre utilité que le plan antiderive et descendre le poids du lest au plus bas pour créer le moment de rappel .
Les Amel n’etant pas des voiliers de régate , leur surface de voile de quille et le poids de leur lest bien calculé , donne un résultat bien équilibré et un bateau somme toute léger pour sa longueur et son programme .
Notre SM pèse 18,5t pour 16 m et bien des bateaux de longueur semblable sont plus lourd , même des bateaux modernes de chantiers de grande série .
Gorlann29 semble avoir une dent contre les voiliers Amel quelqu’ils soient , à t il été viré de chez eux ou compare t il ces bateaux avec des bateaux de régates ?

samedi 28 octobre 2017 21:50
Missing
gorlann29

Salut Safioran, je n'ai absolument rien contre les Amel, et mon post plus haut est objectif à 100%.
Je n'ai jamais critiqué les Amel en général, mais celui sur lequel j'ai navigué.
Pou moi, un bateau qui ne suppoete pas plus de 16m2 de toile(trinquette neuve et bien coupée)par 30nds et 60° du vent apparent, çà craint(mais certains font avec).
Un bateau qui, au moteur dans un avant-port abrité prend des coups de gîte à 20° lors de rafales à 30nds(ce n'est je l'espère pas le cas de tous les Amel), trouves-tu çà normal et sécurisant?
Je ne compare pas CE Maramu avec des bateaux de régate, mais avec la quarantaine de bateaux de croisière sur lesquels j' ai naviguer, dont la plupart avaient des tailles allant de 5m50 à 11m.
Hormis une sortie de quelques heures sur un 60pieds du Vendée Globe 91, je n'avait jamais navigué sur un bateau de plus de 13m et donc ai d'autan plus été surpris par le comportement de ce "gros" bateau conçu pour des tours-du-monde en famille.
Quand-à ta réflexion sur mes éventuelles relations avec le chantier Amel, j' ai récemment appris qu'ils étaient à La Rochelle, mais je peux t'envoyer mon cv nautique en MP si tu veux te faire une idée!
Gorlann

dimanche 29 octobre 2017 14:09
Missing
laurent74

Avais-tu à l'époque de ce convoyage fait part de tes sensations au proprio ? C'est quand même surprenant que ce bateau était si "instable" alors que c'est vraiment pas la réputation qu'ils ont!

dimanche 29 octobre 2017 19:07
Missing
gorlann29

Le proprio était à bord avec moi, et il envisageait de virer le radar et de remplacer l'enrouleur de trinquette par un enmagasinneur plus léger, ce qui ne pourra pas faire de mal, mais je doute que ce soit suffisant pour transformer ce cheval boiteux en percheron parfaitement stable.
Gorlann

dimanche 29 octobre 2017 19:28
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

Désolé d insister mais 28 % de rapport de lest tirant d eau moyen a 1,90, il ne faut pas attendre des miracles si panneaux eoliennes enrouleur supplementaire radar etc

dimanche 29 octobre 2017 21:13
Safioran_1_1
safioran

Mais non Jean , le rapport de lest est plus élevé que cela pour la raison suivante : les lests Amel sont des torpilles de 2 tonnes , boulonnées à 1,90 m sur le voile de quille qui sert de réservoir . Si on compare avec un gladiateur , le l’est est complètement en plomb ou fonte , et le voile de quille pèse à lui seul la moitié du poids , d’ou Une interprétation erronée du rapport de lest .

dimanche 29 octobre 2017 21:29
P1050910
Hubert, de Cherbourg

il me semble que sur le gladiateur il n'y a pas à proprement parler de voile de quille mais un retour de galbord faisant descendre la coque assez bas, la liaison coque lest étant nettement plus bas que sur un voilier "standard"

dimanche 29 octobre 2017 22:36
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

L arpege avait une torpille aussi mais surement pas 28 % de lest !

dimanche 29 octobre 2017 22:46
Avatar
CERIGO

Oui Safioran, on peut tout dire avec les différents rapports de lest, poids du bateau, surface voile, longueur, etc.
Tu soulèves cette caractéristique du SM et pour le Gladiateur,
c'est un peu la même chose.
2 T 200 de lest PLOMB pur pour 5 T lège et 1 M 95 de T.E.
Mais ces 2 T 200 se trouvent dans le dernier mètre de la quille.
Ai-je la même raideur à la voile que le même poids de lest en fonte collé sur le fond plat d'une coque?

samedi 28 octobre 2017 22:04
Safioran_1_1
safioran

La raideur à la toile d’un bateau est la resultante de beaucoup de facteurs , y compris des voiles et de leur installation . Pour info , notre SM porte une trinquette de 26m2 coupée très plate , mais ce qui fait la différence , c’est mon point d’ecoute , nous avons un rail autovireur et il y a 30º bord/bord , au lieu de l’utilisation des rails d’ecoutes sur le bordé , la différence est la , voile plate + angle fermé , le bateau remonte sans gîter à 40ºdu vent , avec 30 ont de réel , on porte trinquette full + artimon full , et on est a plus de 7 knts en toute sécurité , sinon l’amirauté n’aime pas quand ça passe les 20° de gîte .
CERIGO , mon Sun Fast 37 avait une quille plomb de 2,4 t , collée sur la coque , poids du bateau en pesée IRC , 5,4 t avec un tirant d’eau de 2,2m . Notre bateau était trop lourd face aux nouvelles coques SF 3200 etc ... et j’avais envisager d’alleger En enlevant des lingots du voile de quille et de les remplacer par des plaque de carbone moussées , ce bateau traînait au moins 600kg de trop .
On peut reprocher aux Amel ( Sharks , Maramu , et d’avoir des carènes un peu datées des années 70 , mais le comportement reste celui de bateaux hauturiers , sûrs et solides , ce qui contredit l’impression de gorlann , d’ou Cette polémique .

dimanche 29 octobre 2017 21:24
Missing
gorlann29

Safioran, tu as et tu aimes les Amel, très bien!
Je n'ai pas critiqué CE Maramu d' une façon générale, mais uniquement sur ses qualités marine et je n'ai pas généralisé à tous les Maramu.
Il y a beaucoup de chose que j'ai trouvé super sur ce bateau: le sentiment de sécurité dans le cockpit, le confort, la simplicité de manœuvre, la porte de descente, les réglages des chariots d'écoute de génois et plein d'autres que je n'ai plus en tête de suite MAIS, prendre 40nds au large avec ce canote, pas de problème si il y a de l'eau à courir, mais quand tu es limite avec seulement
16m2 de toile par 30nds à 60° du vent apparent, quand t'es en mer d'Irlande et que la météo annonce un renforcement, tu fais quoi si çà forci?
Trinquette réduite, on aurait pas réussi à remonter le vent et la côte Britannique n'était pas très loin sous le vent, le tourmentin n'était pas opérationnel.
Tu vas sans doute me dire qu'il y avait un bon moteur, effectivement mais je suis mécanicien et ai une confiance très relative dans ces moteurs par mauvais temps.
A l'approche de Dublin, si le moteur était tombé en carafe, on avait plus qu' à appeler "au secours", ce que je n'ai jamais fais en 35 ans de nav, essentiellement sur des petits bateaux "dits" non hauturier, mais qui étaient capable de continuer sans risque(mais dans un grand inconfort) dans les mêmes conditions.
Je peux si tu veux t'établir une liste de "petits bateaux" avec lesquels j' eu à affronter des conditions de vent et mer nettement supérieurs, tu serais sans doute surpris.
Gorlann

dimanche 29 octobre 2017 22:05
Safioran_1_1
1
safioran

Après les 8 premiers bateaux que j’ai eu ( tous en Méditerranée ) et après 9 années de régates sur le SF 37 , je n’imaginais pas avoir un Amel , puis , pendant une Giraglia , 30 nds de portant , spi maxi à 13 14 nds , une vague a rempli le cockpit , ceci m’a fait réfléchir à mon futur bateau de voyage pour notre retraite , le cockpit central m’a convaincu , la construction , les échantillonnages , la pertinence des aménagements et le confort en mer ont finis par rendre evident l’achat d’un Amel . La prise en main ont révélé les défauts mais rien dans l’equilibre sous voiles . Le poids dans les hauts , oui on peut alléger et rendre le bateau plus raide , l’enrouleur de GV , oui mais pour rouler c’est si confortable avec deux doigts d’ajuster la surface de voile .
Une anecdote , nous avons transaté Cap Vert - Martinique en 13 jours 6 h , équipage , 2 couples de régatiers confirmés de haut niveau .
Un de nos bon copain , en couple , régatiers de haut niveau aussi , sur un Hanse 461 e , 2,6 m de tirant d’eau , avec une torpille plomb , préparé aux petits oignons , gréement spectra , voiles au top etc ... a mis 12 jours et demi , en rating on l’aurait mis minable . Lors du petit déjeuner de bienvenu que l’on avait organisé pour leur arrivée à St Anne , ils nous ont raconté qu’apres 2 départ au lof en pleine mer , ils avaient calmé le jeu et réduit la vitesse . Nous , génois tangonné et suivant le vent , GV full + artimon ful , on ajustait nos voiles en fonction du vent et puis basta , douches à volonté , bonne cuisine à chaque repas , apéro au rhum et pastaga et même une soirée du capitaine au milieu du trajet . Impressions du collègue , un très bon , ‘’ On dirait un camion qui dévale les vagues sans ralentir , sur des rails mais à fond ‘’ et dans le confort .
AMHA , ton aventure sur un Maramu , mériterait une analyse plus précise que le ressenti , le diable se cache souvent dans les détails , le débat reste ouvert .

dimanche 29 octobre 2017 22:50
Missing
gorlann29

Bonjour, c' est bien pour çà que je souhaiterais que des propriétaires ou skippers de Maramu décrivent OBJECTIVEMENT le comportement de leur bateau dans des conditions "un peu musclées", car pour moi, 30nds de vent devraient pouvoir être remontés par TOUS voiliers de croisière digne de ce nom.
Pour moi, le premier critère lorsque je choisi un bateau est son aptitude à s'écarter des dangers, c' est-à-dire à être capable de remonter au vent par mauvais temps.
Et quand j' entends dire que le mauvais temps arrive plus tard sur les gros que sur les petits, çà me fais bondir, car entre CE Maramu et par exemple le Loisir 7.30 avec lequel je suis allé jusqu' au Spitsberg, il y a un univers en faveur du petit.
Et si tu ne me crois toujours pas, je peux te transmettre un article de presse Islandais témoignant de ce qu'avait été capable de remonté le Loisir 7.30 nommé "Noz-Gwen".
J' étais bien incapable d' estimer la force du vent, je l' ai appris une fois rentré dans le port à 4h du matin d' un jour de Septembre 90, alors que dans les même conditions, avec CE Maramu, je me serais vite retrouvé au vent de la cote Est du Groënland.
Après, comme je l'ai dis plus haut, CE Maramu était surchargé dans les hauts, un peu comme l'était le Kelt 8m qui a traversé sur les Antilles il y a quelques années et où l'héossien auteur du fil incriminait la taille et la qualité du bateau alors qu' en 86, Frédéric Meunier étaitb allé en solo au Spitsberg avec le même canote, navigation un temps soit peu plus difficile!
Gorlann

lundi 30 octobre 2017 13:13
Missing
laurent74

Effectivement le rapport de lest n'est pas un indicateur pour comparer un bateau à un autre car il dépend de trop de facteur qui vont se trouver par conception et dessin de coque incomparable. Ce rapport doit être intéressant pour ceux qui font des évolutions sur un bateau donné et qui souhaite avoir une valeur de comparaison avant et après modification en le confrontant aux nouvelles performances obtenues.

Comme Gorlann29, je suis curieux d'avoir des avis Objectif, a ce que j'avais lu comme témoignages de propriétaires il n'y avait pas de soucis concernant la tenue au gros temps, cependant si ces témoignages avait pris des déformations avec le temps ou un séjour à Marseille ...

A la décharge du Maramu pour la comparaison que tu fais dans le gros temps avec le Loisir 7.30, tu compares un peu les patates avec les pommes ! Comment peux-t'on comparer un 7.30 un mat, avec un 14m avec ces deux mats et l'attirail qui en découle, un cockpit avec une casquette etc qui donne une prise au vent considérable! Tout comme on ne peut pas comparer le Loisir 7.30 avec Kelly Slater sur son surf dans la houle déchainée ...!
Que donne un Wauqiez Amphitrite dans le gros temps par exemple?

lundi 30 octobre 2017 22:37
Cap
alcatorda

Voir les videos de SV Delos sur Maramu 2000 dans l'océan indien sur youtube pour se donner une idée.

mardi 31 octobre 2017 06:59
Missing
tailana

Les delos sont sur un super maramu. On ne parle pas ici du même bateau.
Sur youtube j'étais tombé sur une vidéo d'un maramu au près avec de l'air. Il portait plus de 15m2 et je ne me souviens pas qu'il se vautrait à chaque claque.

mardi 31 octobre 2017 08:15
6-11-2010_7_arc_en_ciel_sur_doug_le_
1
betta

Bonjour,

Une hypothèse : un Maramu d'avant 1985, donc avec mat "normal" 1 seul étage, rematé avec un mat enrouleur électrique deux étages d'après 1985. Les nouveaux mats beaucoup plus lourds avaient nécessité une augmentation conséquente du lest.
Sinon, j'ai un Sharki et je peux vous assurer que même au milieu de l'Atlantique par "mer forte à très forte par houle croisée" avec 30 kts pendant plus d'une semaine j'ai toujours cuisiné et mangé assis à table "comme à la maison", ce que j’aurais été incapable de faire avec le First 35 que j'avais avant et qui était pourtant un très bon bateau.

mardi 31 octobre 2017 08:55
Img_0906
BALIHAI

Bonjour, l'hypothèse de betta est intéressante et pourrait expliquer "l'étrangeté" du comportement décrit.
ce qui me surprend un peu c'est d'être sous trinquette seule avec 30 Kts, dans ces conditions je suis sous trinquette et artimon ce qui permet un meilleur équilibre et réduit la dérive.

Quant au coups de gite au moteur, je ne peux qu'imaginer (n'ayant pas vu le bateau en question) que des accessoires importants ont pu créer un fardage inhabituel.

Une petite vidéo, on ne connait pas la force du vent, mais on voit que le bateau est sous grand voile réduite et artimon. L'aspect intéressant du ketch est d'avoir un choix de voilure plus important qu'un sloop en fonction des éléments.
ttps://www.youtube.com/watch?v=jKiNvNU9A2A.

tout ceci étant dit sans aucun esprit polémique !

mardi 31 octobre 2017 09:48
Missing
gorlann29

Bonjour, effectivement, l'hypothèse de betta est peut-être un élément de réponse justifiant ce comportement.
Je ne sais pas de quelle année était le bateau et son gréement.
Comme je l' ai dit, il était surchargé d' accessoires créant du poids et du fardage.
J' ai suggéré au proprio de virer ce radar, de remplacer son portique avec 240w de panneaux à plat non réglables par un 100w sur mâtereau orientable dans tous les sens et d'utiliser la trinquette sur mousqueton avec une contre-drisse ramenée au cockpit.
Mais bon, il m'a remballé en me disant que ses panneaux solaires fonctionnaient très bien comme çà et ne voulais pas entendre parler de trinquette sur mousquetons.
C'est son bateau et son problème(un peu le mien aussi quand il me fait naviguer dessus), mais je ne serais malheureusement pas surpris d' apprendre un jour que ce bateau a eu un gros pépin.
Sinon, en ce qui concerne la comparaison avec mon ex-Loisir 7.30, j'aurais aussi très bien pu la faire avec n'importe quel Muscadet en bon état muni d'un jeu de voiles correct, ou de n'importe quel Armagnac (que j'ai eu par la suite) ou Brise de mer 31(que j'ai actuellement).
Un bateau homologué en ex1ère catégorie, ou catégorie A doit il me semble se comporter "un peu mieux"(pour être gentil) dans 30nds de vent.
Gorlann

mardi 31 octobre 2017 12:23

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums