Tous les forums > HEO Clubs > l'envasement de la Rance en question

Liste des contributions

30287_karibario
1
viking35

Connaissez vous un estuaire qui ne s'envase pas depuis 50 ans?

jeudi 28 septembre 2017 11:34
Missing
matelot@17523

Connais-tu un estuaire qui s'envaserait aussi vite que la Rance?
L'observation des courbes de marées décidées par EDF est édifiante.
Marée montante très rapide, étale de haute mer de plusieurs heures, marée descendante très lente, étale de basse mer très courte.
Tout est fait pour qu'aucun sédiment ne descende jusqu'aux turbines.

jeudi 28 septembre 2017 12:17
30287_karibario
viking35

Ton observation est fausse. EDF se base sur les pointes de consommation d'électricité. Les turbines fonctionnent aussi bien à marée montante ou descendante.

Les étales longues ont pour but d"attendre" une période de consommation d'électricité. par contre, c'est un problème pour les km de digues centenaires qui n'ont jamais été conçues pour des périodes aussi longues.

Il y a un vingtaine d'années, la digue de St Suliac avait cédé pour cette raison. Depuis, cette date, les communes riveraines ont obtenues que la taxe professionnelle payée par le barrage à la commune de la Richardais soit aussi (un peu) réparties aux communes riveraines.

jeudi 28 septembre 2017 14:00
Duduche_akbar
3
Duduche Braz

L'observation des courbes de niveau d'eau en Rance montre effectivement une phase de montée assez courte (donc rapide, les vannes du côté de la Briantais sont ouvertes, les turbines tournent aussi), suivi d'une phase où le niveau de la Rance peut monter plus haut que la mer (phase de pompage qui consomme de l'électricité), puis une phase "niveau haut" pendant laquelle la mer redescend (et pendant laquelle les sédiments sédimentent). Suit la phase de vidange, pendant laquelle les turbines tournent à plein et produisent grâce au dénivelé (la "marche") entre le côté Rance et le côté mer .

Les étales ont pour but d'attendre que la "marche" soit optimum pour la production.

L'electro-pompage se fait quand la mer est encore haute, donc avec une marche faible. 1 kWh investi en pompage rend 2,5 kWh en turbine (dixit un gars de l'usine).

jeudi 28 septembre 2017 14:50
Missing
matelot@17523

"Les étales longues ont pour but d"attendre" une période de consommation d'électricité."
Là tu racontes n'importe quoi! Tu ne sembles pas du tout au courant que les courbes ont radicalement changé depuis les 5 dernières années! Va les observer pour t'en rendre compte!(bon cette semaine par mortes eaux ce n'est pas si parlant)

jeudi 28 septembre 2017 17:47
30287_karibario
viking35

Effectivement, je ne m'y suis pas intéressé depuis une bonne dizaine d'années.

Mais pourquoi EDF aurait il changé de stratégie?

Leur objectif n'est il plus de fournir de l'électricité au moment ou les coinsommateurs en ont besoin?

jeudi 28 septembre 2017 17:53
Duduche_akbar
2
Duduche Braz

C'est le rendement qui prime... un décalage pour ajuster la production à la demande ne peut être que minime.
Rendement calculé en fonction de la marche et de la quantité d'eau à passer dans un temps donné par la marée.

jeudi 28 septembre 2017 20:50
Missing
(philippe22)

Il y a du côté de Mortagne sur Gironde des grottes troglodydes creusées dans des falaises qui se trouvaient en bord de mer il y a quelques siecles. Elles sont maintenant à trois kms de la mer à vol d'oiseau. Cherchez l'erreur?

jeudi 28 septembre 2017 16:58
30287_karibario
1
viking35

"Connais-tu un estuaire qui s'envaserait aussi vite que la Rance?"
OUI, tous.

Il y a 30 ans, les écolos de la Rance avaient les mêmes arguments. Cela n'a pas évolué énormément.

Par contre, regardez les cartes marines. Vous constterez qu'il maintenant possible de toujours naviguer sur La Rance, ce qui n'était pas du tout le cas avant le barrage.

jeudi 28 septembre 2017 12:41
Jem
bil56


alors là, tu me sidères !
juste un exemple, quand j'étais gamin,on descendait toute une volée de marches à l'escalier de la cale de Mordreuc, maintenant quasi tout l'escalier est sous la vase !
il est de plus en plus difficile de remonter à l'écluse du Chatelier, à tel point qu'il monte de moins en moins d'anglais vers Dinan, tous les commerçants/hoteliers etc du coin s'en inquiètent ...

jeudi 28 septembre 2017 12:53
Missing
(philippe22)

Quand j'étais gamin (sic) on descendait six marches depuis le boulevard de la plage de Saint-Cast pour descendre à la plage; Maintenant on n'en descend plus que deux! Tant mieux!... J'ai vieilli! Moins fatiguant remonter!

jeudi 28 septembre 2017 17:08
30287_karibario
viking35

Quand j'étais gamin, je sautais du haut de la digue de Coutainville (70 cm) Aujourd'hui, les enrochements font bien 6/7 m...

jeudi 28 septembre 2017 17:39
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
2
Calypso2

enfin il faut aussi etre objectif : sans le barrage il n'y aurait pas autant de bateaux de plaisances en Rance pour la simple raison qu'ils s'échoueraient presque tous sur leurs corps morts actuel et ne pourraient donc naviguer que quelques heures a marées hautes ...

si l'on peut naviguer en Rance c'est AUSSI grace au barrage . On allait aux lançons et aux praires sur le banc de sable de St Suliac

jeudi 28 septembre 2017 18:26
Missing
1
matelot@17523

De quand date la (ta) dernière mise à jour?

jeudi 28 septembre 2017 13:15
Avatar
marsouin

Viking 35, tu travailles chez EDF ? car c'est malheureusement leur raisonnement;

jeudi 28 septembre 2017 12:43
30287_karibario
1
viking35

Et non... Mais, en tant qu'élu, j'ai assisté à un certain nombre de réunions sur ce sujet dans les années 80.

Les responsables changent mais les arguments restent identiques.

Effectivement, dès les premières années d'activité de la marémotrice, il y a eu un déplacement des vases de l'aval vers l'amont. En clair, la vase qui se situait au Minihic est remontée vers Plouer.Ce qui a accentué l'effet visuel au sud du Pont St Hubert.

A cela s'est ajouté le phénomène européen d'envasement naturel des estuaires.

jeudi 28 septembre 2017 13:54
Avatar
La Bernique

Et ben EDF aura au moins réussi à convaincre un élu...
Tu te voiles la face ou t"es corrompu ?

jeudi 28 septembre 2017 14:30
Ar-kreazig_na
boatallo

Non, les élus se font rouler dans la vase et n'y peuvent rien, les pauvres, ce ne sont que de petites communes, on ne les écoute pas!
la phrase que je ne comprend pas c'est :
"a cela s'est ajouté le phénomène européen de l'envasement des estuaires" comprenne qui pourra ...

jeudi 28 septembre 2017 14:34 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
3
Calypso2

les elus ont des rapports ,observent, bossent , écoutes ..et ce font une idées des choses ..

et les autres vont aux bistrots et deviennent savant sur tous les sujets et critiques ...

jeudi 28 septembre 2017 14:51
Ar-kreazig_na
1
boatallo

Si c'est pour moi, notes bien que je ne suis pas élu, mais que pour une association à but non lucratif et non permanent de cette association donc non payé, je procède à des rapports écrits, des observations sur le terrain écrits également, écoute et parle aussi avec les intéressés, que j'ai une culture ligérienne profonde, que je ne suis pas un savant sur "tous" les sujets critiques et que je ne passe pas mon temps au bistrot (juste pour y lire le journal quand j'ai le temps d'aller au bourg m'informer et prendre une bière pour me détendre... pas plus...).

jeudi 28 septembre 2017 15:21
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

oui peut etre , nom propos est la critique que tu as sous entendu :un élu par definition ne connaît rien et se fait donc rouler dans la vase ..

c'est un peu ch... et gavant d'entendre ou lire toujours le même refrain ,

jeudi 28 septembre 2017 15:32
Ar-kreazig_na
boatallo

Ce n'est pas une critique mais peut-être une petite partie de la réalité car à ma connaissance c'est plutôt la DDTM et la préfecture qui décident pour vos petites communes (comme chez nous d'ailleurs et SANS CONCERTATION, c'est bien ça que je pointe du doigt); donc je comprends bien que c'est un peu ch... et gavant d'entendre ou lire toujours le même refrain.
Je ne réagit pas sur la Rance en particulier mais sur l'ensemble des estuaires envasés d'où mes propos.

jeudi 28 septembre 2017 15:41
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

non desolé les administrations proposent et les elus décident ce n'est pas la m^me chose, petites commune ou grandes communes et petites communes ne veut pas dire population d'ignorants non plus

jeudi 28 septembre 2017 18:13
30287_karibario
1
viking35

"ce ne sont que de petites communes, on ne les écoute pas! "
Désolé mais c'est une commune de 750 habitants qui a mené la fronde visant à répartir la taxe professionnelle perçue par une seule commune au profit de TOUTES les communes riveraines.

jeudi 28 septembre 2017 15:23
Ar-kreazig_na
boatallo

He bien je dit bravo aux responsables de cette petite commune d'avoir réussi à faire ça, ça montre au moins que dans votre département il y a de la concertation.

jeudi 28 septembre 2017 15:56
30287_karibario
viking35

Cela n'a pas été simple, cela a necessité des dizaines d'heures de réunions, de palabres et les électeurs qui fréquentait la Guinguette n'en ont pas été conscients. Tout étant la faute du barrage...

jeudi 28 septembre 2017 16:32
Avatar
KROZ AVEL

Étonnement
Je ne sais pas si c'est de l’écologie de vouloir sortir du lyvet sans se planter dans la bouse.

jeudi 28 septembre 2017 12:46
Maita_medium
Nathis

On peut aussi voir le probleme autrement.
Que vaut'il mieux? Une centrale nucleaire qui laisserait le cours de la rance intact et donc la navigation tranquille de quelques bateaux.... ou la situation actuelle?
Personnellement, mon choix est fait. Meme si l'envasement de l'estuaire me navre... encore plus la disparition de la rance limpide qu'elle a ete, de cordons de dunes magnifique, dans nes annees 60, ayant servi a la constructiln de cet edifice.....
Tant que les hydroliennes, ou champs d'eoliennes en pleine mer, ne sont pas là pour remplaçer l'usine à maree, autant qu'elle reste.
Et comme les champs d'eoliennes ne sont prets de voir le jour, à cause de seulement quelques utilisateurs de la mer, l'estuaire de la rance est tres loin de retrouver sa magnificense.
Le beurre et l'argent du beurre....

jeudi 28 septembre 2017 14:20
30287_karibario
1
viking35

"retrouver sa magnificence" C'est à discuter.

Pour ma part, je préfère de beaucoup voir un plan d'eau en permanence que, à marée basse, des vasières sur 80 % du plan d'eau actuel.

jeudi 28 septembre 2017 15:25
Maita_medium
Nathis

Rien à discuter. La rance, avant le barrage, etait un paradis. Tous les anciens le disent. Unanimite sur le sujet. Suffisamment rare pour etre souligné.
La rance, c'etait une eau chistalline et de tres belles petites plage. Et justement un plan d'eau bien plus grand qu'aujourdhui. Il suffit de regarder les cartes postales.
Aujourd'hui, quand tu plonges sur la coquille, dans la rance, il vaut mieux avoir un sondeur à la place des yeux. A quelques metres de profondeur, tu ne vois pas tes palmes. J'exagere à peine.

jeudi 28 septembre 2017 19:13 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
jdmuys

Pour ma part, je préfèrerais mille fois une centrale nucléaire, pourvu qu'elle soit conçue suivant la technologie des sels de thorium fondus.

jeudi 28 septembre 2017 18:19
Image
1
Lulu2

Hum ! J ai cru comprendre que les déchets de la technologie thorium sont bien pires que ceux des technologies actuelles. C'est dire !
De toute façon, la production nucléaire d'électricité n'est plus vraiment rentable. Le MWh nucléaire sur le marché de gros est plus cher (compte non tenu de l'amortissement des investissements et du provisionnement pour le démantèlement) que le MWh solaire ou éolien (en incluant l'amortissement des investissements). L'électricité nucléaire va donc disparaître progressivement si la différence de prix se maintient.

jeudi 28 septembre 2017 18:50
Missing
jdmuys

Ma compréhension est que au contraire, la filière thorium produit des déchets beaucoup moins problématiques: en quantité beaucoup plus faible que la filière uranium, et surtout des déchets dont la demi-vie est bien plus courte, et qui se mesure en centaines d'années et pas en dizaines de milliers d'années, voire pire.


Voir par exemple le livre intéressant de Richard Martin "SuperFuel: Thorium, the Green Energy Source for the Future":
https://www.amazon.com/SuperFuel-Thorium-Energy-Source-Future/dp/113727834X/

jeudi 28 septembre 2017 20:58
Maita_medium
Nathis

Utilisee par personne dans le monde

jeudi 28 septembre 2017 19:04
Ar-kreazig_na
boatallo

Bonjour,
Je ne sais pas si l'envasement de la Rance n'est du qu'à l'usine marémotrice, nous retrouvons un envasement des estuaires un peu partout et je pense que ce sont plus les rejets des boues d'assainissement ou industrielles qui en sont la cause, à rajouter en sus les divers comblement pour étendre des communes ou des sites industriels... il y a eu (environ plusieurs dizaines d'années) un comblement de la Loire au niveau de Donges Est par du sable dans le but d'étendre les industries (notamment la raffinerie de Donges et/ou port autonome de Nantes / St Nazaire) et rien n'a été construit dessus, c'est devenu une énorme roselière refuge à Sangliers (point noir des agglomérations avoisinantes), La Loire est régulièrement draguée à X mètres de profondeur pour pouvoir y laisser le passage aux tankers et autre vaisseaux de grande plaisance... mais l'envasement des berges et des bords et des ports de Loire est toujours présent...
Autrefois c'est l'ensemble du centre de Nantes/Rezé qui a été comblé par du sable jusqu'au canal menant à l'Erdre (qui étouffe de ne pouvoir s'évacuer normalement)... Je n'étais pas né...
A trop vouloir s'étendre, a trop vouloir tout protéger, on casse tout un système écologique qui en recréé un autre derrière sans le vouloir mais dont certains aiment à s'en faire des gorges chaudes pour un peu mieux s'enrichir!
C'est mon avis personnel...

jeudi 28 septembre 2017 14:30 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar_gilletarom
Gilletarom

En tout cas, je donne 10 ans encore au port de Plouer avant d'être trop difficile d'accès.

Et par ailleurs, je voudrai bien savoir combien couterai le dé-envasement souhaité. Autant que je sache, le désenvasement du port de Plouer n'a pas été simple. Personne ne voulait accepter le déversement des vases sur ses terres. Il a fallu acheter un terrain, le creuser et c'est dans ce trou que les vases ont été mises de façon que le sel et les métaux lourds, entre autre, y restent. Sauf erreur de ma part, il y a deux terrains, un à côté du port et un autre sur le plateau.

jeudi 28 septembre 2017 15:42 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
1
La Bernique

Vous en voulez une bonne ?
L'association des plaisanciers/pêcheurs de Dinard souhaiteraient désenvaser les mouillages de leur port et envisagent de transporter leur vase au Lyvet... En Rance !

Je ne l'invente pas : http://www.adupp.fr/images/dinard_fichiers_site_adupp/fichiers_autres_infos/Dragage%202016-2018/CR_réunion_Dragage_20-02-2017.pdf

jeudi 28 septembre 2017 15:50
30287_karibario
1
viking35

DESINFORMATION de La Bernique.
Au café" du commerce, "ils" ne retiendront pourtant que cela et, pourtant, il suffit de bien lire l'article jusqu'à la fin pour constater que c'est faux .

Pour les "hors venus" ou les "horsains", Dinard ne se situe pas en Rance et , pourtant, l'envasement est aussi un problème.

jeudi 28 septembre 2017 16:40 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
KROZ AVEL

Mort de rire, n'importe quoi de chez n'importe quoi.
Le désenvasement du port de Dinard, c'est de recreuser des souilles artificielles creusées elles mêmes dans la vase, alors c'est tout à fait normal.

jeudi 28 septembre 2017 19:16
Avatar
La Bernique

Pourtant je cite mes sources ! Tu as lu ? --> page 2, 2.2 et 2.3

Le Lyvet c'est en bord de Rance (J'en reviens à l'instant, je vous mettrais une 'tite photo du "dévasement" de l'écluse).

jeudi 28 septembre 2017 20:31
30287_karibario
viking35

Mettre des dépots de vase dans des bassins de sédimentation au Lyvet sur la commune de la Vicomté n'est pas rejeter les dépots en Rance.

jeudi 28 septembre 2017 20:58
Avatar
La Bernique

Comme promis, une photo du pompage à l'écluse du Châtelier. Effectivement, l'entrée de l'écluse est un peu plus dégagée, mais on est loin de pouvoir de nouveau se fier à la perche verte du chenal...
---
Je ne peux pas mettre d'image dans une "réponse". Je la poste en bas

vendredi 29 septembre 2017 13:20
Missing
cezembres

si tu fais modifier , tu peux a ce moment la ajouter ta photo.

vendredi 29 septembre 2017 13:23
Duduche_akbar
Duduche Braz

Il y a deux ans j'ai assisté à une réunion organisée par la Région Bretagne à propos des voies navigables intérieur. Le problème du dés-envasement du canal Ille-et-Rance a été abordé. Les sédiments sont essentiellement des déchets végétaux - une fois qu'on a retiré les caddies de supermarché et les mobylettes volées - Et bien personne ne veut récupérer ce bon limon qui pourrait amender les champs bien mieux que de l'engrais NPK ou du lisier de porc (pas de port)- et non personne n'en veut.

jeudi 28 septembre 2017 16:07 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar_gilletarom
Gilletarom

@Duduche braz :

De la même façon que les agriculteurs ne veulent pas des déchets des usines d’incinération des ordures ménagères.

jeudi 28 septembre 2017 16:16
H%c3%a9naff
4
Tribal [Pursuit]

Concernant l envasement des estuaires, je connais un peu le cas des "havres" normands. Plus qu'un effet géologique, c est l abandon de certaines activités qui sont causes de leur ensablement ou envasement, comme par exemple l extraction du sable et de la vase ( tangue), qui remontent au moyen-âge pour certains lieux.
La philosophie du conservatoire du littoral est la suivante : on ne touche à rien.
Clairement, sans exploitation, les havres s ensablent, les sédiments se transforment en marais, puis en prairie, comblant inexorablement ces estuaires. Et sans que l on puisse mettre en cause un barrage ou quoique se soit d origine humaine. Je ne dis pas si c est bien ou mal, mais ce qui me choque, c est que le conservatoire ferme un a un les accès à ces sites, désormais réservés aux petits zozios et aux balades pédestres des gardes dudit conservatoire.

jeudi 28 septembre 2017 17:06
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

le probleme de fond a tout ces envasements c'est le cout : qui va payé ?... on peut tres bien imposé à l'EDF de le faire mais la facture va etre immédiatement repercutée sur le prix du kw .Idem pour les collectivités qui vont augmenté les impots locaux ...et comme personne ne veut payer il n'y aura jamais de solution .

Sauf a valorisé les sediments mais là c'est aussi une autre affaire mais temps qu'on n'aura pas trouver une utilisation rentable les sediments resteront en Rance ..

jeudi 28 septembre 2017 18:09
Maita_medium
Nathis

Comme dit duduche plus haut, un debut de solution, est surement trouver une utilisation aux vases.

jeudi 28 septembre 2017 19:15
Missing
matelot@17523

Il ne faut pas perdre de vue que la concession va bientôt arriver à échéance.
Si EDF accepte d'inclure le coût du dévasement dans celui du KWh produit comme l'avait préconisé la dernière ministre de l'environnement (comme celui des déchets et démantèlements pour le nucléaire devrait aussi l'être), l'usine n'est plus rentable donc elle peut menacer de tout plaquer!

jeudi 28 septembre 2017 19:10
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

elle n'a jamais ete rentable comme tout les choses prestigieuse de De Gaulle d'ailleurs

jeudi 28 septembre 2017 19:28 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
matelot@17523

J'ai oublié d'ajouter "suffisamment".
EDF sait faire des profit même en vendant à perte, elle le fait tous les jours avec l'Espagne et l'Allemagne car il y a des rétro compensations prévues aux contrats.
Les éoliennes non plus et pourtant les projets d'investissements sont énormes, pourquoi donc???

jeudi 28 septembre 2017 19:29
30287_karibario
1
viking35

"l'usine n'est plus rentable", c'est déjà le cas.

jeudi 28 septembre 2017 19:19
Missing
matelot@17523

C'est pour améliorer la rentabilité que les régimes ont justement été modifiés après études.

jeudi 28 septembre 2017 19:31
Avatar
KROZ AVEL

Exact, Nicolas Hulot va œuvrer en ce sens, il faut ajouter 2.5 euros pour chaque MW revendu, cette somme servira au désenvasement permanent. Malgré cette hausse, l'électricité produite par le barrage sera quatre fois moins chère que celle des éoliennes de la baie de SB, mais la production du barrage est déjà déficitaire alors ça coince.
Le désenvasement c'est vraiment le dernier des soucis d'EDF.

jeudi 28 septembre 2017 19:22
Duduche_akbar
Duduche Braz

Pas vraiment le dernier souci. En effet, le volume de vase qui découvre c'est autant d'eau qui ne passe pas dans les turbines.

jeudi 28 septembre 2017 21:04
Missing
matelot@17523

D'où la forte volonté récente de rehausser les niveaux maxis:
12m officiellement négociés après demande d'EDF jusqu'à 13.5m!!! ... mais dans les faits les 12m sont aussi souvent "accidentellement" que discrètement dépassés.

jeudi 28 septembre 2017 23:17
Avatar
1
KROZ AVEL

un peu tirer par les cheveux quand même ton explication, bon admettons
si moins de vase en Rance égal plus d’électricité produite, alors ils très mauvais gestionnaires

jeudi 28 septembre 2017 21:56
Avatar
1
marsouin

Les Ingénieurs EDF de l'usine raisonnent en volume d'eau : Il leur faut 5m de marnage pour rentabiliser la production. Or comme le niveau des sédiments est monté de plus de 3m, apportés en force par les courants de 11 nds sur 2 h de montée et déposés sur une lente descente de 8 à 10h et donc avec faible courant,sans compter les temps d'étale de 1 à 3 h, il leur est nécessaire de monter les niveaux pour avoir le volume d'eau adéquat.
Le piège de Lyvet a été curé il y a moins de 2 ans et il est déjà débordant et les bateaux s'échouent de plus en plus souvent même dans le chenal !
Quand aux sédiments retirés (75 000 m3) ils ont été déposés dans des lagunes creusées sur un terrain acheté par EDF sur la commune de St Samson-sur Rance. Ils viennent d'être épandus sur des surfaces agricoles des communes voisines. Ils font un excellent engrais naturel contrôlé par les services compétents. Cependant sur les 75 000 m3 retirés, une fois séchés et dessalés cela ne représente plus que 26 000 m3 .
D'autre part dans la première lagune on a retrouvé dans le fond une couche non négligeable de sable de mer fin !
Il vient bien de quelque part ce sable.
Lorsque la marée "usine" monte on voit très nettement un mascaret se former en aval de l'écluse du Chatelier.
Qu'on ne vienne pas me dire que l'usine marémotrice et donc EDF n'est pas responsable du sur-envasement de la Rance.

vendredi 29 septembre 2017 09:35
30287_karibario
viking35

"comme le niveau des sédiments est monté de plus de 3m" FAUX

vendredi 29 septembre 2017 10:34
Avatar_gilletarom
2
Gilletarom

@Viking35

Hum ... Répondre "Faux" et puis basta ... C'est trop court.

Une explication de qualité s'impose. Merci d'avance.

vendredi 29 septembre 2017 10:40
30287_karibario
viking35

Il suffit de lire la totalité du fil et de lire ce que j'avais écrit précédemment.

vendredi 29 septembre 2017 11:15
Avatar
2
marsouin

@ viking35 : il suffit d'aller voir les dunes de vase accumulées en face de Mordreuc. La plage de sable qui existait au pied de la tour avant le barrage est recouverte de plus de 3m de vase !
Le piège de Lyvet est creusé de plus de 2m lorsqu'il est curé : il déborde dans le chenal actuellement en moins de 2 ans !

vendredi 29 septembre 2017 11:21
30287_karibario
viking35

Je n'ignore pas que le fond de l'estuaire s'envase depuis des dizaines d'années.

Ce qui est faux est d'écrire :" comme le niveau des sédiments est monté de plus de 3m" . Ce qui laisse supposer que toute la Rance est envasée.

En réalité, depuis une cinquantaine d'années, il y a très peu de vase en aval ( en gros jusqu'à St Suliac) et plus en amont.

vendredi 29 septembre 2017 12:30
Avatar
3
La Bernique

Et la Richardais alors ? D'année en année, il y a de moins en moins d'eau, de plus en plus de vase dans le chenal du port... On est pourtant largement en aval non ?
---

J'édite pour ajouter des images : La Richardais 2006 vs 2009, et puisque tu en parles, St-Suliac 2006/2009. Tout l'estuaire est concerné.

vendredi 29 septembre 2017 12:48 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar_gilletarom
Gilletarom

Et c'est pareil rive gauche, devant le chantier naval du Grand-Val.

vendredi 29 septembre 2017 13:01
30287_karibario
viking35

Et alors? Tu veux que je retrouve des photos des années 80 ? Consulte aussi la carte marine du Shom d'avant 1960...

vendredi 29 septembre 2017 13:47
Duduche_akbar
1
Duduche Braz

Les photos aériennes sont intéressantes, mais on ne peut pas comparer l'envasement car les hauteurs d'eau au moment des prises de vue sont différentes.

vendredi 29 septembre 2017 15:51
Avatar
La Bernique

(Voir mon message plus haut)
Comme d'hab, cliquez pour voir en grand.

vendredi 29 septembre 2017 13:22
Avatar
1
vendredi 29 septembre 2017 13:25
5653
Polmar

Lors de l'inauguration, le Général a mentionné dans son discours que si la production d'électricité ne fonctionnait pas, le barrage serait au moins un pont très utile!

Pour l'envasement, il est évident que ralentir le courant ne peut que favoriser le dépôt d'alluvions. Voir le barrage d'Assouan et, plus près le Couesnon.

Pour ce qui est de la qualité des vases déposées, je me rappelle que la partie basse de la propriété familiale au bord de la Seine, régulièrement inondée par les crues, avait une végétation/gazon beaucoup plus drue que la partie non soumise aux crues. Le limon (non salé) est un excellent engrais; peut-être que cela contrarie les intérêts des lobbies de la chimie agricole.

Enfin, on ne peut rien contre la nature:
La mer comble les baies et rabote les caps.
(Vieux proverbe, pas chinois)

vendredi 29 septembre 2017 15:47
Avatar
marsouin

Les anglais avaient un projet gigantesque de barrage hydroélectrique bien plus grand que le nôtre. Mais avant de démarrer cette aventure ils sont venus visiter les lieux en Rance. Lorsqu'ils ont constaté les dégâts écologiques crées par l'usine marémotrice ils ont totalement abandonné leur projet.
Il faut aussi savoir que si la rentabilité de l'usine est faible c'est peut être aussi parce que EDF ne produit que peu voire pas du tout d'électricité en marée montante afin de préserver ses turbines et que très très souvent ils pompent l'eau du bassin maritime pour compléter le niveau du bassin en Rance, parfois bien au dessus du niveau mer ! Voir doc ci dessous
La logique est plus financière qu'écologique : c'est vrai que remplacer des turbines coûte cher.

vendredi 29 septembre 2017 18:33
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

et dire qu'apres la construction du barrage de la Rance un projet était lancé de faire le m^me dans toute la baie du Mt St Michel ... et c'est pas des conneries car j'ai des copains qui ont travaillé sur le site durant plus d'un an ...

vendredi 29 septembre 2017 18:57
5653
Polmar

Exact.
L'idée était d'avoir un fonctionnement H24 en utilisant le décalage géographique et horaire des marées.
Pour cela, il fallait que les bassins de retenue soient suffisamment grand.
En gros une digue au large partant de Cancale et allant jusqu'à Jobourg avec une digue perpendiculaire au milieu.

C'était du temps où on pensait que la technologie et le progrès résouderaient tous les problèmes.

mardi 03 octobre 2017 13:52
30287_karibario
1
viking35

Le projet anglais consistait à couper le canal de Bristol. Mais ce n'est pas l'écologie qui leur a fait abandonner le projet.
Dans les mêms années, il y a eu aussi un projet de marémotrice entre le Cotentin /Jersey/Cancale puis plus réduit Granville Chausey/ Cancale par l'ingénieur Caquot.

vendredi 29 septembre 2017 18:56
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

mdr Daniel

vendredi 29 septembre 2017 18:59
Biloup
biloup 30e

on devrait en faire un en travers de la manche, avec une écluse, et ça servirait de pont et une belle usine maré motrice

pareil autour du mont saint michel

vendredi 29 septembre 2017 19:18
5653
Polmar

Dans l'édition d'aujourd'hui (05/10/21017) de Ouest-France (Saint-Malo) quasiment une page (n° 9) consacrée au sujet.

Pas beaucoup plus d'informations qu'ici.

jeudi 05 octobre 2017 13:38
Missing
matelot@17523

Le rapport d'enquête officiel:
https://www.ouest-france.fr/bretagne/dinan-22100/dinan-envasement-de-la-rance-ce-que-dit-le-rapport-des-experts-5293379

"Fin 2016, Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, avait chargé un groupe d’experts d’évaluer le phénomène d’envasement de la Rance. Leur rapport vient d’être rendu public.
Pourquoi ? Comment ?

Comment les experts jugent-ils le niveau d’envasement ?

Grosso modo, préoccupant. Dans leurs conclusions, ils estiment « que l’extension du phénomène d’envasement de l’estuaire de la Rance a atteint aujourd’hui un niveau tel qu’il convient de réduire au maximum les dépôts, voire de mettre un terme à la progression des volumes de sédiments qui continuent à se déposer ».

Les experts reconnaissent une modification importante du paysage, comme la disparition des plages, et une navigation rendue compliquée. Sur ce dernier point, ils mettent en garde l’État dont la responsabilité pourrait être engagée en cas de sinistre. Par exemple, dans le cas d’un énième échouage de bateau qui tourne mal. En revanche, l’impact sur la biodiversité leur apparaît limité.

Quel rôle a joué l’usine marémotrice ?

Depuis longtemps, élus et riverains accusent le barrage hydroélectrique, géré par EDF, d’en être à l’origine. La mission se montre plus prudente. Si l’ouvrage a bien « provoqué une aggravation sensible » de la sédimentation, elle considère en revanche « impossible de déterminer quantitativement » son effet.

Au passage, elle égratigne les acteurs locaux, en rappelant la présence en bord de Rance de constructions publiques et privées largement postérieures au barrage. Ces dernières empêchent tout rehaussement du niveau d’eau, pourtant considéré comme une solution potentielle.

Quelles solutions préconise le rapport ?

Les experts proposent d’agir en plusieurs temps. D’abord en menant à bien dès cette année l’opération dite « Lyvet 3 ». Comme les deux précédentes, elle consiste à entreposer des sédiments dans une cuve, à les traiter, avec pour finalité leur épandage dans les champs. Ensuite, en adoptant un programme expérimental sur cinq ans, qui permettrait de tester différentes mesures de gestion et d’extraire 250 000 m3 de sédiments.

Un conseil scientifique international aurait pour mission d’en tirer un bilan et d’imaginer un plan viable à long terme. Ce programme coûterait autour de 9,5 millions d’euros.

Qui financerait ce programme ?

C’est le principal point d’achoppement. Jusqu’à présent, EDF, en tant que concessionnaire de l’usine marémotrice, a payé la quasi-intégralité des opérations de désenvasement. Cela tient à une disposition de son contrat passé avec l’État, l’obligeant à garantir le maintien de la navigation sur la Rance.

Mais avec son usine déficitaire depuis 2013 et un coûteux plan de modernisation en cours, l’électricien rechigne à payer seul. Les experts en ont tenu compte, en suggérant un financement partagé, dont 40 % seraient assurés d’EDF, 9,5 % par la Région, 8,4 % par les Départements d’Ille-et-Vilaine et des Côtes-d’Armor, ou encore 7,9 % par les communes."

RQ: Je m'étonne que le total des financeurs soit loin des 100%.

jeudi 05 octobre 2017 18:23
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

une fois de plus le probleme du financement est sur la table ce qui est une immense hypocrisie ... la totalité de la note sera de toute façon payé par nous ,soit contribuable ou client de l'EDF ...alors ..

jeudi 05 octobre 2017 18:30
Missing
matelot@17523

L'avis de quelques acteurs locaux:
https://www.ouest-france.fr/bretagne/dinan-22100/dinan-rapport-sur-l-envasement-de-la-rance-les-acteurs-locaux-mitiges-5293799
"Si les élus et associations citoyennes reconnaissent globalement la qualité de ce rapport, certaines recommandations les laissent sceptiques. Tour d’horizon des principaux points de divergence.
Le financement

Une grande partie des critiques porte sur le plan de financement imaginé par les experts. Les associations Cœur Émeraude (qui regroupe notamment les collectivités) et Rance Environnement (association citoyenne), en pointe sur le sujet, considèrent EDF comme principal responsable de l’envasement. Qui doit donc payer en conséquence.

«?EDF ne financerait que 40?% des actions de désenvasement et les collectivités locales devraient en supporter la même part?!, écrit Rance Environnement. Nous sommes en désaccord. La mission s’est bornée à reprendre les arguments financiers d’EDF.?»

++ Lire aussi : Envasement de la Rance : ce que dit le rapport des experts

Plus diplomate, le sénateur des Côtes-d’Armor Michel Vaspart (LR) juge ces 40?% «?insuffisants?». Pas du tout sûr en effet que les communes, ni même les Départements, acceptent de mettre la main à la poche.

Le député 'LREM)Hervé Berville reconnaît que ce rapport ministériel «?va permettre d’avancer sur le sujet qui traîne depuis plusieurs années. Il ne faut pas s’enfermer dans des considérations financières. L’État prendra sa part, comme EDF et les collectivités. Il n’y a plus de temps à perdre pour que la navigation reprenne sur la Rance.?»
Le volume des extractions

Si les experts reconnaissent la pertinence des analyses de Cœur Émeraude, ils proposent d’extraire 50?000?m3 de vase par an, soit trois fois moins que l’association. Insuffisant, pour les acteurs locaux. Michel Vaspart relève même «?une ambiguïté?» dans ce rapport?: «?Avec ce volume annuel, les espaces de stockage seront pleins en deux ans. Et après???» Pour lui, la question d’un «?Lyvet 4?» aurait mérité d’être abordée. Plus largement, ce rapport enterre l’idée (trop chère) de revenir à la situation d’envasement d’avant l’usine marémotrice. À l’inverse de Cœur Émeraude.

«?L’urgence aujourd’hui est de lancer au plus vite les opérations de Lyvet 3. Avant l’hiver. Ça devient urgentissime. Sinon c’est une année de perdue?», souligne Didier Lechien, président de Cœur Émeraude (et maire de Dinan).
La maîtrise d’ouvrage

La mission juge indispensable de la confier à une entité juridique spécifique, non associative, à l’inverse de Cœur Émeraude. Elle propose l’Établissement public territorial de bassin (EPTB) Rance-Frémur. Pas question, répondent les acteurs locaux.

Pour le président de cœur Émeraude, Didier Lechien?: «?Le dossier avance bien. L’EPTB Rance-Frémur a le mérite d’exister. Il pourrait être un réceptacle pour les finances, et Cœur Émeraude gérerait la structure opérationnelle grâce à ses compétences.?»

vendredi 06 octobre 2017 14:22
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

vu le cout incalculable et enorme de toute façon et puis perpétuelle car il faudra sans cesse recommencé et vue le déficit chronique du barrage on ferait peut etre mieux de le transformer en un simple pont ...

cela éviterait de depenser des millions et des millions inutilement on cherche à faire des économies en voici une ...

on a le m^me cas de figure qu'avec le Concorde , ou le paquebot France ,des trucs prestigieux mais ruineux et sans lendemain économique ni technique ..

et puis des études sur le sujet ce n'est pas cela qui manque ,on recommence à chaque changement de ministre ... on les "experts" font un copié /collé en changeant le date du rapport et ils passent à la caisse ...

jeudi 05 octobre 2017 18:52 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
2
La Bernique

Le Telegramme n'a pas l'air du même avis que Ouest-France quant à l'opinion des experts sur la responsabilité du barrage : Deux façons de faire la même citation...

telegramme : "responsabilité « incontestable » du barrage dans l'envasement."

http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/dinan/envasement-le-rapport-ministeriel-devoile-05-10-2017-11689815.php?share_auth=79df5ddbf75f2b38e73024c0654a90f2#EXCYcyresIWQxXVL.01

Le rapport "confidentiel" est disponible : http://rance-environnement.net/uploads/documents/RANCE%20-%20RAPPORT_Final%20_maquette_V7.pdf

Faites vous votre opinion !

vendredi 06 octobre 2017 11:35

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums