Tous les forums > HEO Clubs > vent maxi avec samouraî mk2
20751235_1622220164507184_1006129131_n
marcojojo

vent maxi avec samouraî mk2

bonjour,

j'aurais voulu savoir la vitesse max du vent pour pourvoir naviguer avec un samouraï mk2
je me doute que cela dépend de l’expérience et l’équipement mais j'aurais voulu une approximation et a partir de quelle vitesse un équipage de deux personnes peut sortir avec ou sans ris sans que cela ne soit inconscient et surtout pour quelle condition météo max le samouraï est il prévu ?
merci de vos réponse la question peut paraitre étrange pour les habitués mais je suis débutant et je dois ramener mon bateau par la mer et comme cela doit durer 3 jours en faisant escale chaque soir je veux avoir un peu plus de renseignements pour bien organiser mon retour en fonction des horaires de marées et météo

mercredi 06 septembre 2017 13:56

Liste des contributions

2017-10-11_01-30-05
Matea13

Bjr je dirais de regarder la météo pour trouver une fenêtre de trois jours pour naviguer en sécurité
Car le samourai mouille pas gros temps

mercredi 06 septembre 2017 14:21
Prbw
2
Poisson rouge

Bonjour marcojojo,
pour avoir navigué un an et demi sur un Samouraï Mk2, je te fais part de cette expérience. En équipage à deux, sur le golfe du Lion, nous sommes sortis plusieurs fois avec F6. Deux ris dans la gv, foc inter, c'est confortable si la mer n'est pas trop formée. Le Sam étant bas sur l'eau, ça mouille vite au près dès qu'il y a des vagues et c'est pas marrant de rester à la barre avec de l'eau qui arrive régulièrement dans le cockpit.
Nous somme sortis à trois par F7, vent arrière pour traverser la baie de Rosas, même configuration de voile : c'est assez sport dans les petits moments de surf ; ça demande de la concentration à la barre.
Le petit moment de F8 en rade de Marseille en avril s'est passé avec trois ris, le tourmentin, et appui au moteur pour remonter à l'Estaque : très sport, pas marrant, un peu angoissant...
Donc mon conseil puisque tu es débutant, c'est d'abord de vérifier l'état de ton bateau (tension et état du gréement, pied de mât, jeux de barre, en priorité). Si tu ne peux pas le faire sérieusement avant le départ, reporte ton convoyage. Si tu dois vraiment prendre la mer, préfère sous-toiler ton bateau et ne pas envisager plus que F4.
Le Samouraï est un très bon bateau, raide à la toile, qui pardonne assez bien les erreurs, mais il faudra du temps pour que tu le prennes en main : vas-y doucement.
Enfin l'état de la mer et le sens du vent sont des facteurs importants. Ici en Languedoc, la tramontane le long de la côte souffle fort avec très peu de vagues si tu es assez près du bord ; tu verras que c'est bien plus confortable que le vent marin, à même force, qui lui, lève des vagues dangereuses et te ramène à la côte parfois dramatiquement.
En résumé : le Samouraï est un très bon bateau, mais ne sauvera pas un capitaine fantaisiste ou défaillant. Prudence.
Quel moteur as tu ? en quel état ? l'expérience de ton équipier ?...
Pierre

mercredi 06 septembre 2017 14:26
20751235_1622220164507184_1006129131_n
marcojojo

Bonjour merci de ta réponse super précisé qui répond à beaucoup de question'
Le moteur est un hors-bord Yamaha de 6 chevaux de 2014 en très bon état
Le bateau aussi est en très bon état et je prévois d arriver au port la veille pour tout vérifier et en expérience il est comme moi 3 années en club sur 420
Concernant la prise de ris le bateau est équipé d un bus de mulet avec Manille est un crochet de chaque côté et donc si je veux mettre 2 ris j'en met un de chaque côté ?
Je pensais faire le voyage la semaine prochaine de oustreham à Dieppe dans la Manche en 3 jours comme je disais mais il prévoit des vents à 25 noeuds avec rafale à 30

mercredi 06 septembre 2017 20:37
Balise_belge_2
ecumeur

Je pense que nous nous sommes rencontrés récemment dans le coin (Ecume de Mer "Mood Indigo").

De Ouistreham à Dieppe, le maximum de chances d'avoir du vent portant secteur SW, encore que récemment, nous ayons eu du NE, mais c'est rare. Dans ce cas, mieux vaut s'abstenir.
Avec un bateau de cette taille (je ne connais pas les caractéristiques du Shériff),4B me semble être une limite raisonnable, sauf en équipage très expérimenté.
Il faut aussi gérer la navigation en fonction des courants qui, sur cette route, sont sensiblement parallèles à la côte.
Personnellement, je ferai d'abord Ouistreham/ Le Havre (18 milles), qui devrait se faire environ en 5 heures. Petit problème actuellement : le premier sas de OUistreham est supprimé pour cause d'insuffisance d'eau dans l'Orne. Il faudrait donc sortir par l'avant dernier de la marée précédente (le dernier est également supprimé, sauf changement récent) et rester au ponton d'attente, ce qui implique déjà une météo relativement paisible.

Etape suivante : Le Havre:Fécamp, 25 milles. Il faut compter une heure pour joindre le cap de la Hève et y attraper la renverse pour avoir du courant jusqu'à l'arrivée. Des conditions permettant à une petit bateau de naviguer permettent également d'entrer à Fécamp.

Dernière étape : Fécamp/Dieppe, 30 milles. Sortir de Fécamp une heure avant la renverse pour avoir le courant jusqu'à Dieppe.

Il faut aussi tenir compte du fait que le jours ont déjà sérieusement raccourci.

Quant à l'aspect réglementaire de cette navigation, on est carrément au delà des 6 milles d'un abri, mais cet aspect est de la responsabilité du skipper.

Bonne navigation.

jeudi 07 septembre 2017 14:25
Balise_belge_2
ecumeur

Je complète mon post, pour Ouistreham/Le Havre.
La nécessité de sortir à la marée précédente pour avoir le courant d'un bout à l'autre n'existe que par gros coefficient, éventuellement. Sinon, on met tout simplement plus longtemps.

jeudi 07 septembre 2017 23:09
20751235_1622220164507184_1006129131_n
marcojojo

Pour être précis je dois faire courseulles le Havre en première étape et je pensais le faire lundi 18 quand les conditions météo se seront calmées et les portes du port ferment le matin à 8h45 donc je devrai partir un peu avant pour avoir la marée descendante et arriver au havre quand elle remonte
Cela te paraît il cohérent ? Et vu que la nuit tombera que la soir vers 20h30 sa me laisse un peu de marge

vendredi 08 septembre 2017 10:22
Balise_belge_2
ecumeur

Lundi 18 septembre, la pleine mer à Courseulles est à 9h54 avec un coeff de 80.
La porte ouvrira de 7h55 à 11h55.

Il faut donc partir dès l'ouverture pour bénéficier du maximum de courant dans la première partie de la traversée. Je n'ai pas les documents sous la main pour connaitre l'heure de la renverse, mais une bonne partie du parcours (25 milles environ, soit 7 à 8h avec un petit bateau en route directe et une bonne brise bien placée) se fera contre le courant.

Il reste à espérer une bonne météo!

vendredi 08 septembre 2017 12:06
20751235_1622220164507184_1006129131_n
3
marcojojo

Cest bon j ai ramené mon samourai à Dieppe à côté de chez moi le voyage c est assez bien passé à part la sortie de Havre et l arrivée à Fecamp ou des rafales à 20 noeud nous a un peu secoué et impressionné mais sinon première navigation très agréable avec les grandes marées et gros courant dans notre sens
Nous avons fait courseulles le havre en 5 heures le jour suivant le Havre Fecamp en 4 h et le dernier jour Fecamp Dieppe en 6 heures avec moteur pour aider la dernière heure car vent portant quasi nul et pas assez l'habitude du bateau pour hisser le spy
Nous avon rencontré plein de marin au port qui nous on énormément conseillé et surtout rassuré nous avons était très étonnés de cette superbe ambiance sur les pontons et l entraide entre marin
Merci aussi de tout vos conseils qui m'ont beaucoup aidé

samedi 23 septembre 2017 08:22
Img_0046
1
tiktak

la force du vent n'est pas tout, il faut aussi voir le sens de ce vent et les coefficients de marée et les courants

Dans le nez c'est pas pareil que du portant. Contre le courant ce n'est pas pareil qu'avec le courant.

En manche vent contre courant la mer devient courte et désagréable, de toutes façon en manche on ne navigue qu'avec le courant.

Je ne sais quelles sont tes étapes, mais n'oublie pas qu'à Fécamp par exemple l'entrée par fort vent de mer est dangereuse surtout à marée basse.

Fécamps/ Dieppe c'est long (il y a bien Saint valery en caux mais le timing est serré pour rentrer) et offre donc peu de possibilités de repli.

Je ne connais pas le Samourai mais pour moi cela reste un "petit" bateau si tu es débutant 25 noeuds c'est beaucoup. C'est du force 6, pour peu que tu aies un peu plus que prévu, tu vas serrer les dents.

mercredi 06 septembre 2017 21:12
20751235_1622220164507184_1006129131_n
marcojojo

ok merci de tes conseils je vais attendre d'avoir 3 jours correct pour faire le voyage

mercredi 06 septembre 2017 23:34
Dscn1549
Julirosien

Pas que les dents...

mercredi 06 septembre 2017 21:27
Prbw
Poisson rouge

Oui, ma réponse ne tient pas compte des courants et marées que nous ne connaissons quasi pas en Languedoc. Suis donc les conseils des navigateurs qui connaissent ta zone, surtout.

Pour le crochetage, tu n'accroches qu'à hauteur du ris que tu prends, pas à chaque ris.

mercredi 06 septembre 2017 23:26 *** Message modifié par son auteur ***
20751235_1622220164507184_1006129131_n
marcojojo

Cest bon j ai ramené mon samourai à Dieppe à côté de chez moi le voyage c est assez bien passé à part la sortie de Havre et l arrivée à Fecamp ou des rafales à 20 noeud nous a un peu secoué et impressionné mais sinon première navigation très agréable avec les grandes marées et gros courant dans notre sens
Nous avons fait courseulles le havre en 5 heures le jour suivant le Havre Fecamp en 4 h et le dernier jour Fecamp Dieppe en 6 heures avec moteur pour aider la dernière heure car vent portant quasi nul et pas assez l'habitude du bateau pour hisser le spy
Nous avon rencontré plein de marin au port qui nous on énormément conseillé et surtout rassuré nous avons était très étonnés de cette superbe ambiance sur les pontons et l entraide entre marin
Merci aussi de tout vos conseils qui m'ont beaucoup aidé

samedi 23 septembre 2017 08:23
C281-d2a3
2
margotte

Ce serait sage de faire une sortie à la journée et de s'entraîner aux différentes manoeuvres en faisant des ronds dans l'eau à proxil=mité du port, avant de faire le convoyage.

jeudi 07 septembre 2017 00:58 *** Message modifié par son auteur ***
20751235_1622220164507184_1006129131_n
marcojojo

Oui margotte cela était prévu une d arrivée avant etpasser une à deux journées avant le départ pour vérifier l équipement et faire une sortie d essaie

jeudi 07 septembre 2017 08:48
Balise_belge_2
ecumeur

Comment sommes-nous passés du Shériff au Samouraï?

vendredi 08 septembre 2017 17:59
20751235_1622220164507184_1006129131_n
marcojojo

C'est un samourai mk2 de 74 de chez cnso

vendredi 08 septembre 2017 19:23
20751235_1622220164507184_1006129131_n
marcojojo

Samourai mk2

vendredi 08 septembre 2017 19:24 *** Message modifié par son auteur ***
Img_0491
Calou

(Petit HS : MK2 ? J'ai pas l'impression...)

vendredi 08 septembre 2017 19:42
Missing
Hériona-team

le vrai problème est au capitaine de savoir quand il doit réduire afin assuré la sécurité de sont équipage et de sont bateau , tu trouvera pas la réponse sur un forum , le seul conseil que je puisse te donner est si tu est débutant f3 maxi et faire de petite escale afin d'être amariné et surtout l'anticipation sur tous , a tu un enrouleur ou pas ? bien lire les instruction nautique de la zone et la carte . cdt

vendredi 08 septembre 2017 19:33
20751235_1622220164507184_1006129131_n
marcojojo

Non je n'ai pas d enrouleur et je vais attendre que les coups de vents qui arrive passent et que les conditions le permette

vendredi 08 septembre 2017 21:13
Missing
MA POULE

bonjour
Si tu ne veux pas de galère 4 raf a 5 c est déjà sportif pour ton bateau, il mouille , sur des traversé un peu longue surtout que ton moteur est uniquement pour entrer et sortir du port

vendredi 08 septembre 2017 19:41
Prbw
Poisson rouge

Non, un Yamaha 6cv 4T comme le sien permet de la navigation au moteur autre que des entrées sorties du port. Sans forte houle, mais naviguer à 5 ou 6 kts plusieurs heures est le lot de ce moteur, heureusement.

vendredi 08 septembre 2017 23:14
Balise_belge_2
ecumeur

Avec une vitesse de carène de 6N, naviguer à 5 ou 6N signifie "gaz à fond", ce que l'on ne fait pas, même avec un diésel. Sur mer plate, mieux vaut compter sur 4N! Et avec un bateau léger comme le Samouraï, le plus petit clapot le freinera considérablement.
Selon mon expérience à bord de mon EdM qui déplace plus de 2,5t avec un moteur de 10CV en bon état et une vitesse de carène de 5,85N, je peux atteindre 6N à plein régime sur mer plate, mais ma vitesse de croisière est d'environ 4,5N.
Expérience remontant à lundi dernier pour un retour du Havre à Deauville : devant Le Havre, on trouve généralement un vilain clapot (réflexion de la houle sur la digue nord et conflits de courants), la vitesse tournait autour de 2N pour retrouver ses 4,5 après le chenal de Rouen sur des eaux plus calmes, sans changer les gaz.

samedi 09 septembre 2017 10:33
Missing
FredericL

Ce serait peut-être bien d'embarquer quelqu'un de plus expérimenté, au moins pour la première traversée.

vendredi 08 septembre 2017 22:06
Missing
Hériona-team

surtout qu il dispose pas d enrouleur et qu il faut aller a l avant changer de voile au bon moment

samedi 09 septembre 2017 09:20
30287_karibario
viking35

le Samouraî était un excellent voilier de brise qui faisait des étincelles lors de la Snim dans le Mistral.

Ce qui fait la différence est le marin à bord.

Lire force 10 sur un Cognac...
http://karibario.blogspot.fr/2017/01/96-h-par-force-10-en-cognac.html

samedi 09 septembre 2017 09:24
Missing
1
akwaba83

impressionnant ce récit sur un cognac... en bois si je ne m'abuse. J'ai eu le même genre de mésaventure entre corse et continent, en 2002. C'était sur un Aloa 25, et le coup de vent nous a fait repasser le cap corse, à sec de toile mais à plus de 8 nœuds quand même. Heureusement, cela n'a duré que 22H environ, et nous étions trois à bord, le temps passe plus vite. Nous devions rallier Hyères, nous avons fini à Livourne, en Italie. Cherchez l'erreur!
Et Marcojojo, le samouraï que tu présentes en photo est un MK1. J'ai été le très heureux propriétaire d'un MK2 pendant 5 ans, il a le tableau arrière incliné, ce qui lui donne 10 cm de longueur de coque en plus.
Un fameux bateau. Des souvenirs énormes.... et souvent très mouillés!

lundi 05 février 2018 23:34

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums