Tous les forums > HEO Clubs > Nouveau proprio gib Sea 106
Missing
francis40

Nouveau proprio gib Sea 106

Il s'agit de la version quillard, barre franche, mât court, 3 cabines. Après expertise, il s'avère qu'il n'y a pas de problèmes épontille et haubans. Il s'agit du 106 Tago Mago, à l'amarrage chez Philibert Plaisance, avant convoyage sur Port Maritima.

samedi 01 juillet 2017 18:10

Liste des contributions

Missing
outremer

S'il n'y a pas de problème d'épontille ni de haubans vous pouvez faire tous les essais voiles en poussant la machine. Ce bateau répond très bien et reste contrôlable très incliné grâce à son gouvernail presque aussi long que la quille (mais maintenir une forte inclinaison ne sert à rien). Il remonte très bien au près. A l'approche de côte ajouter le pied de pilote pour éviter de talonner. Bonnes navigations.

samedi 01 juillet 2017 18:42
Pict0010
Blabla63

svp"ajouter le pied de pilote" qu'est-ce à dire par rapport au talonnage?

dimanche 02 juillet 2017 10:52
Missing
outremer

Par principe on ajoute une marge de sécurité (le pied de pilote) au point d'enfoncement le plus bas du bateau par rapport au niveau estimé ou mesuré du fond au dessus duquel on se trouve. Il faut absolument prendre le maximum de précaution pour éviter un talonnage, qui est toujours impressionnant et potentiellement destructeur.
Un échouage non voulu même en douceur peut amener aussi à de gros problèmes si l'environnement est défavorable.
Déjà raconté mais j'ai vécu un talonnage malgré moi à Propriano avec un Gibsea 106 de location, le bateau partant à la côte en reculant au relevé de l'ancre, moteur en avant, le tourteau d'accouplement dévissé de l'inverseur avec recul de l'arbre d'hélice, la rondelle matée de freinage rompue. La quille profonde du bateau heurta brutalement un petit rocher local. Le bateau fût immédiatement dégagé en sortant complètement le génois enroulé, le vent étant miraculeusement en notre faveur, ce qui permis de rejoindre la darse du port de commerce pour s'y amarrer et faire le bilan du problème en plongée.
Une autre solution aurait été de jeter l'ancre et de haler le bateau mais il aurait fallu pouvoir porter l'ancre assez loin et nous n'avions pas le temps, tellement c'était surprenant et très mal parti pour le bateau.
Un bateau n'est pas fait pour rencontrer un rocher.
En DI acier avec semelle de 1cm j'ai fait des échouages et suis passé dans très peu d'eau mais il faut rester prudent.

dimanche 02 juillet 2017 11:25

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums