Tous les forums > HEO Clubs > Quel tissus pour voiles performantes, durables, pliables ?
14
matelot4x4

Quel tissus pour voiles performantes, durables, pliables ?

Bonjour
Le F 24 que j'ai acheté est doté de super voiles (trames kevlar et carbone entre deux films de milar), dimensions maxi, ça pousse fort.
Le paradis n'existant pas...
j'ai déjà du faire faire une réparation sur le foc au niveau des barres de flèches (ça claque dessus au virement de bord) j'en avais profité pour faire poser des renforts et œillets pour y mettre des bosses de ris (malgré que la voile s'enroule autour de la bôme, pour soulager les enroulements) Pas servi vu vents très maniables.
Le voilier qui est intervenu (Delta Voiles Marseille) me semble compétent. Questionné sur la durée de vie de ces voiles j'en retire l'idée que ce n'est pas l'idéal vu notre futur programme de croisières avec navigations tous les jours (ou presque) pendant plusieurs mois/an.
Deux options sont possibles :
- je vends le tout dès maintenant (en très bon état, GV + genaker + foc enrouleur latté) pour un prix attractif pour que ça parte vite (si quelqu'un intéressé faire signe)
- je les use jusqu'à ce qu'elles soient HS (si j'ai bien compris ce sont les films de mylar qui se délitent en premier) et fait refaire au fur et à mesure de nouvelles voiles.
L'une ou l'autre option ne change pas la question : quel tissus sera durable pour un usage croisière MAIS voiles très performantes quand même ? L'équipage aime peaufiner les réglages pour faire avancer le bateau le mieux possible... Le mouton à 4 pattes 1/2 existe t il ? (à 5 on sait que non...)
Merci par avance de vos avis
Cordialement
Yves

mardi 23 août 2016 10:54

Liste des contributions

  • Hydranet clarivoile lundi 22 août 2016 14:39
  • Idem, (toto 21) mardi 04 octobre 2016 21:44
  • Merci ! bmayer vendredi 07 octobre 2016 22:45
  • 3 Di clarivoile samedi 13 mai 2017 09:44
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
1
tangnard

Ce fils m intéresse car je dois changer mon jeu de voile.

lundi 22 août 2016 14:37
Avatar
clarivoile

Hydranet

lundi 22 août 2016 14:39
Img_0531
Tankried

Même cas que vous et je penche pour l'Hydranet itou.

Je vous attends également pour confirmer....ou pas!!

lundi 22 août 2016 15:27
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Pour l'instant deux voileries connues (north sail et all purpose) et une voilerie locale (voile pratique) me déconseille l'hydranet. Les voiliers évoquent tous les même raisons :
- tissu assez lourds
- Se gorge assez rapidement d'eau
- le tissu ne tient pas si bien que cela sa forme
Pour eux on peut trouver mieux au même prix voir moins chère, du genre :

HYBRID RADIAL de Contender
DCX de Dimension Polyant

Seul Incidence me conseille l'hydranet.

lundi 22 août 2016 15:48
Img_0531
Tankried

Au final, c'est GSE en Hydranet tri et GV Full Batten Dacron; livraison dans un mois; on verra.....

mercredi 08 février 2017 21:02 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
madrague

hors série N°47 voiles et voiliers :Tout savoir sur les voiles

lundi 22 août 2016 15:52
Pouply
Captaine Poulpy

Salut,
-
L'hybird radial c'est un tissé dyneema/polyester, la différence avec l'Hydranet est pas énorme.
Le DCX est plus intéressant mais aussi plus cher.
-
Si tu veux un truc durable et perf, tu peux aussi demander des devis pour d'autres laminés de croisière comme la gamme Trekking de Trilam: laminé Taffetas/mylar/spectra...
-
Le mouton a 4.5 pattes n'existe pas malheureusement... si tu veux du performant et du durable il n'y a que ça: les laminés "croisière", où les fibres centrales et les films mylars sont protégés par des tissés plus ou moins fins...
-
Bonne chance !

lundi 22 août 2016 17:04
Safioran_1_1
2
safioran

Pour une utilisation fréquente et soutenue , éviter les laminés ( DCX , etc ....) , pour la croisière un bon tissé Dacron fortement apprêté te rendra de grand service , à la rigueur pour le génois sur enrouleur , un laminé te donnera un plus en tenue de forme et tu pourras caper sans soucis .
Oublie l'hydranet , c'est un Dacron avec un fil de spectra tt les 5 mm , mes vieilles voiles ressemblent à des sacs après que le Dacron se soit déformé entre les fils de spectra .
Pour un usage intensif , il faut aussi privilégier les finitions et les lattes ( goussets parfaitement ajustés , lattes légères , œillets inox de qualité etc .....
Fait faire des devis tu vas être surpris des écarts .

lundi 22 août 2016 17:35
Avatar
2
clarivoile

Mon hydranet a lui gardé toues ses formes après pas mal de temps et sur un bateau qui tire beaucoup

lundi 22 août 2016 18:51
Dsc02152
Catana 40

Bizarre , mon genois en hydranet est nickel après plus d un demi tour du monde et sur un cata ça travail dur ....

lundi 22 août 2016 19:16
Avatar
clarivoile

oui GV et génois Hydranet incidences sur un cata aussi. Pas de souci

lundi 22 août 2016 19:19 *** Message modifié par son auteur ***
Toccata_arrivant_%c3%a0_milos
1
TOCCATA1

Je confirme: 25 000 miles plus loin les voiles de ce cata sont toujours impeccables. Je n'ai eu à reprendre que le point d'écoute de génois, ce qui n'a rien à voir avec la qualité du tissu. La coupe n'a pas bougé. Et pourtant, je m'en suis pris qu'elle belles, avec un bateau trop chargé car en croisière TDM.
Hyranet for ever !

mardi 23 août 2016 15:27
Avatar
clarivoile

Des nouvelles qui font plaisir. Elles doivent avoir 10 ans!

mardi 23 août 2016 15:34
Missing
(toto 21)

Entre nous Saforian as tu une expérience avec l Hydranet ?
Vu tes propos j'en doute.
On attend toujours ton antifouling miracle, si tes conseils sont aussi bons conçernant les voiles.....

mardi 07 février 2017 20:50
Missing
elkitos

Comme Poulpy, je te conseillerais le Trilam croisière chez All Purpose.

lundi 22 août 2016 17:42
Je_suis_charlie
philou2

J'ai un génois en Trilam trekking de chez All Purpose et j'en suis content après 3 saisons de navigation (env 4500 M)

lundi 22 août 2016 19:03
Missing
3
charpo

hydranet pour moi. j ai des voiles qui ont de nombreux milles et années, et aucun probleme de deformation avec.

lundi 22 août 2016 19:10
Avatar
1
MOONBOOTS80

Ma GV et mon genois sur enrouleur sont en hydranet et coupe tri-radiale, elles dates de 2007. Elles font encore l'admiration de mes voisins de ponton apres de dix ans d'utilisation.

lundi 22 août 2016 19:23
Avatar
Numawan

Matelot4x4, elles ont quel âge, tes voiles actuelles?

lundi 22 août 2016 19:32
14
matelot4x4

Merci pour vos témoignages.
Numawan, (et pour info) quand j'ai acheté le bateau (en juillet 2015) elles avaient un an et très peu servi (pas plus de 4 ou 5 courtes sorties, genre 1/2 journée ou régate locale)
Je ne me suis jamais servi du genaker.
J'ai fait 6 jours de convoyage d'Antibes à Part St Louis (embouchure du Rhone) par petit temps l'an passé. Cette année, 4 semaines de croisière en Bretagne sud, vent F 1 à 4 maxi, 19 navs de 4 à 6 heures maxi. GV et foc sont protégés tous les jours par des housses en gros tissus anti UV. Hors navigation le bateau est dans le jardin, les voiles roulées sur de grands racks dans le garage.
Concernant l'Hydranet est ce que la qualité de fabrication des voiles peut être la cause d'avis divergents ? (mal coupées, mal assemblées, grammage sous dimensionné ?)Je suppose q'Hydranet est une marque et qu'il n'y a pas de contrefaçon ou produit se qualifiant d'Hydranet mais qui n'e seraient pas ?
Clarivoile, "pas mal de temps" c'est combien ? (plutôt en nombre de sorties)
Catana 40 : quel voilier les a fabriquées ?
Poulpy, Elkitos, idem, quelle voilerie ?
A suivre
Cordialement
Yves

lundi 22 août 2016 21:45
Avatar
1
Numawan

Tes voiles ont donc deux ans. Totalement inutile de les remplacer. Je ne vois pas pourquoi elles ne pourraient pas tenir encore quelques années.

lundi 22 août 2016 21:56
Avatar
clarivoile

Quand j'ai laissé le bateau elles avaient 6 ans, 10 sorites par mois et 5 semaines de croisière par an atlantique cata de 46 (9.5 T et 130M2 de voilure) pieds assez performant, que j'aimais bien faire marcher.

https://www.youtube.com/watch?v=iKzacsa9o88

Après 10 ans elle allaient encore bien plus de nouvelle depuis.

lundi 22 août 2016 22:15
Missing
1
pierol

je les userais au maximum, car vu ce que tu vas perdre à la revente... par rapport à du neuf. ensuite de l'hydranet ou similaire. j'en suis très satisfait en navigation intensive l'été depuis 3 ans et bcps de w-e.
mais c'est comme tout, il faut une bonne coupe, une bonne fabrication, et du soin.

lundi 22 août 2016 22:06
Bel_albatros
Herver

Terminé les composites exotiques a durée de vie très très limitée. J'utilise du 'square' : http://allpurposecrouesty.com/Square.pdf (ne se trouve pas que chez All Purpose ....)

lundi 22 août 2016 22:15
79234a54-9b5d-414a-b810-330ea8e3c002
Ptitlouis

Bonjour,ce post m'interresse .voile hydranet sur enrouleur Gv aussi ?
Il,faut un tissu qui ne déforme pas pour pouvoir s'enrouler sans bloquer.

lundi 22 août 2016 22:20
Pouply
Captaine Poulpy

Re,
Le square de DP c'est proche de l'hydranet mais au lieu d'associer du dacron et du dyneema ça associe deux types de dacrons... donc c'est moins cher mais aussi moins performant que le mixte dacron/dyneema.
-
Les fournisseurs (DP, Contender, etc.) ont chacun leur version des tissés et laminés "classiques" mais le principe et les caractéristiques des tissus restent proches.
-
Pour le Trilam (mais le DCX aussi): voilerie Ettore à Port Camargues, et Incidence en Bretagne.
Encore que Kito a fait une partie de sa garde-robe en Trilam assemblé par Delta à Mauguio...
-
Le moins cher en restant relativement performant c'est le tissé mixte.
La meilleure performance en reste abordable c'est le laminé "croisière".
La meilleure performance, c'est le laminé léger (mais adios la durabilité).
-
PS: au cas où: quand tu utilises pas les voiles pour plusieurs semaines, pense à la rouler avant de les ranger plutôt que de les plier... ce qui abime les films (mylar) et les fibres fragiles (carbone) c'est les pliages... le roulage et l’absence de faseillement augmente bcp la durée de vie de ces voilers perf...

lundi 22 août 2016 23:17 *** Message modifié par son auteur ***
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

pentex sauf qu’elles n'aiment pas du tout être pliées

sinon j'ai eu un genoa en hydranet tri radial qui a tout connu et le pire pdt 12 ans , résistance incroyable

lundi 22 août 2016 23:28
Missing
1
20er

Sinon, cher, résistant, durable et extrêmement performant, le 3di de chez North... Imbattable mais le gréement doit suivre... Sinon une membrane avec taffetas de protection sur les deux faces est réelement durable. Les différents dacrons et autre au bout de 2ans max c'est des sacs, pareil pour l'hydranet et autres tissés mixtes où non... On remarque qu'elles sont défoncées quand on les change... Faites des photos de vos voiles en nav quand elles sont neuves, avec bandes de visu et vous verrez...

lundi 22 août 2016 23:35
Avatar
clarivoile

LE 3Di excessivement cher, et extrêmement fragile si frottement. Pas de souci pour le pliage, à condition de ....ne pas faire de pli! Laisser la voile s'affaler naturellement et ne pas la presser.

mardi 23 août 2016 09:02
Avatar
7
Numawan

Franchement, ceux qui disent que leurs voiles (quel que soit leur type) ne sont pas déformées après 10 années ... ben ils se font de grosses illusions!

lundi 22 août 2016 23:42
Dscf2835
erlannic

Pour la croisière un bon dacron haute ténacité un peu surgramé pour la GV , c'est un bon rapport qualité prix.... pour la régate , c'est autre chose.

mardi 23 août 2016 00:03
14
matelot4x4

Avec un tri F 24 c'est un peu logique que nous ayons envie de voiles performantes.
Pourquoi vouloir éventuellement tout vendre maintenant ? Parce que si j'en retire 2 000/2500€ pour le tout (GV + Foc + genaker) c'est toujours ça en moins pour le nouveau jeu de voiles qui ne comportera pas de genaker. Si j'attends qu'elles soient HS = pas d'argent récupéré.
Si quelqu'un vient de s'acheter un F 24 avec des voiles à changer, voilà une bonne occasion d'avoir un jeu de voiles complet, hyper performantes, pour un prix attractif.
Il existe une solution intermédiaire : vu que c'est le foc qui ne va pas durer longtemps, j'en fait faire un de suite, ça fera un bon test pour un tissus "performant croisière".
Le cas de l'Hydranet reste un peu contradictoire (?).
Je sais que le DAcron peut faire de très bonnes voiles de croisière, sur mon précédent bateau elles ont fait 30 000 miles, le Ge Victor Tonnerre était encore vraiment très beau pour cet usage. Faut il trouver un voilier qui va utiliser du super tissus car il y des qualités bien différentes.
Merci encore pour ces avis. D'autres sont les bienvenus car ce sujet est sans doute au centre des préoccupations de tous ceux qui ont un bateau avec... des voiles.
Cordialement
Yves

mardi 23 août 2016 08:44
Missing
Prospero

Pourquoi plus de gennaker ?

mardi 23 août 2016 22:50
Avatar
2
clarivoile

Le meilleur choix à mon gout est un spi assy et un code

mercredi 24 août 2016 07:20
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

L'appellation des codes vient de North Sail pour définir la forme de leur gennaker. Donc quand on parle code, il faut ajouter le chiffre derrière. Car un code est tout simplement un gennaker.
Code 0 = gennaker très plat pour petit temps 25-55° du vent apparent
code 1 = gennaker de bon plein pour petit temps 50-75° du vent apparent
Code 2 = gennaker pour vent de travers pour petit temps 60-90° du vent apparent

Pour des gennaker plus creux chez North les appellations passe à G pour gennaker mais d'autre voilerie définissent leur gennaker les plus creux pour le portant de code 5 ou code D

mercredi 24 août 2016 08:57
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
1
tangnard

Pour préciser la pharse de Clairvoile :
un asy et un code 0

mercredi 24 août 2016 08:58
Avatar
clarivoile

oui je parlais du 0. En fait un immense génois

mercredi 24 août 2016 09:12
14
matelot4x4

Hors sujet pour Clarivoile : j'ai eu bcp d'émotion à regarder la croisière musicale. Super ça fait chaud au cœur, bravo.

mardi 23 août 2016 08:45
Avatar
clarivoile

Merci

Ce n'était pas hier......D'immenses souvenirs, que je ne sais plus regarder.

mardi 23 août 2016 09:00
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

On retrouve sur ce fils, presque les même remarques que les voiliers, tous les tissus semblent avoir des points forts, mais il n'y en pas un qui fasse l’unanimité.

De mon côté, je suis à la recherche du voilier qui fera mon jeu de voile (foc cet hiver, GV ensuite), ce sera le même qui fera les deux. Une fois que j'aurais trouvé la personne en qui j'ai le plus confiance, je lui donnerai mon budget et pour le choix du tissus je m’appuierai sur son expérience.
Je pense que la conception est au moins aussi importante que le tissus, et qu'ils complétement lié. La conception dépend du choix du tissus, et le choix du tissus dépend de la conception.

mardi 23 août 2016 09:20 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
clarivoile

Absolument.

J'avais fait faire un code. Il s'est avéré complètement inadapté à mon bateau.

Je pense re-tenter l'aventure au cours de l'hiver, mais pas encore choisi le voilier.

mardi 23 août 2016 09:26
Avatar
MOONBOOTS80

Mes voiles ont été faite par Pierre Alexandre Jouvencon de chez voile pratique.

lundi 12 septembre 2016 07:42
Img_2089
desmanlb

Comme d'autres je te conseillerai de les garder et de les user jusqu'a la moelle :)
Tu n'en retirera pas grand chose à la revente et ça te permettra de vraiment savoir ce que tu veux comme prochain jeux de voile : nb de ris, taille du génois, forme etc etc

et puis d'ici là on aura surement trouvé la fibre parfaite rigide et résistante, le moutons à 5 pattes :)

mardi 23 août 2016 09:59
Missing
maximus99

Comme on disait le mouton à 5 pattes n'existe pas. Si on veut des voiles performantes il faut qu'elles soient légères ce qui en général est incompatible avec la durabilité. Chaque fois que j'ai essayé d'avoir des voiles polyvalentes j'ai été déçu. Contrairement à ce qui a été dit le 3DI de chez Northsail n'est pas plus fragile qu'une autre voile régate. J'ai un génois en 3DI avec des lattes pliables et je dois dire que c'est le génois que j'utilise le plus en régate.
Personnellement, je garderai les voiles actuelles qui semblent performantes, et pour ne pas trop les users je ferai l'acquisition soit d'un jeu en dacron triradial pour la croisière, soit d'un jeu de voiles d'occasions. Tu risques de bien regretter la vente de tes voiles, surtout si elle poussent fort. Sur un bateau comme le F4 il faut des voiles légères. Le site Microsail propose des voiles d'occasions qui peuvent t'intéresser.

mardi 23 août 2016 10:10
Avatar
clarivoile

Ne laisse surtout pas une GV 3di frotté sur un hauban.....

mardi 23 août 2016 10:29
Missing
20er

Aucune voile ne doit frotter ni contre les barres de flèche ni contre un hauban... et si c'est le cas, le voilier doit avoir prévu ça et il pose des renforts adhésifs aux endroits concernés et les change si besoin lors du contrôle hivernal...

mardi 23 août 2016 10:47
Missing
1
Sailoturn22

@Clarivoile,
3di ou autre, une voile ne doit pas frotter sur un hauban sans protection particulière.

lors d'un échange de qualité avec une voilerie, tu navigues quelques heures avec les voiles pour identifier précisément les points de raguage, puis la voile retourne sur le plancher pour pose de renfort locaux.

dimanche 04 septembre 2016 14:36
Avatar
clarivoile

J'ai bien entendu posé des renforts moi même mais ces voiles sont beaucoup plus fragiles que d'autres face à ce genre de chose

mardi 06 septembre 2016 08:40
Missing
Sailoturn22

@Clarivoile,

les matières employés sur une voiles en membrane sont les mêmes que sur une voile a panneau.

l'intérêt des voiles en membranes dans leur ensemble, et en particulier des techno North 3D. est de ne mettre dans la voile que ce qui est utile afin :
1° de conserver au mieux la forme (répond au ligne d'effort)
2° être léger

Si l'on fait le comparatif avec le Flex ou Maxx (produit comparable de marque différente) - là il y a de la matière (fil renfort) dans tous les sens afin de pouvoir utiliser ces tissus en cross cut et d'avoir toujours quelques fils dans le sens de l'effort et bloquer la déformation.
A la louche 80 % de la matière est inutile - mais jamais la même en fonction de la position dans la voile.
Forcément c'est lourd et épais par rapport a de la membrane.

Avec de la mebrane, si moins de matière (on enlève ce qui est inutile) forcément au ragage tu passes au travers plus vite.
Cependant ce n'est pas un problème comme évoqué avant un bon voilier (et surtout une bonne relation voilier / utilisateur) posera après "rodage" des renforts sur les zones de ragages.
Typiquement la zone sur les goussets de lattes qui peu appuyer sur le hauban sur les multi.

Des renforts en patch aramide adhésif, ou insigna cousu, ou bande PVC cousu sont très bien.

Même sur des voiles Dacron (pas très comparable) il faut mettre des renforts.

mardi 06 septembre 2016 09:22
Avatar
clarivoile

J'ai mis de l'insigna et surveillerai

Par contre le 3Di n'est pas une membrane, n'est ce pas?

mardi 06 septembre 2016 13:27
Avatar
clarivoile

Pas vraiment ce que j'appellerai une membrane
Mais eux la nomme ainsi, c'est vrai

mardi 06 septembre 2016 14:15
Missing
Sailoturn22

Dans le principe une membrane est une voile monobloc (un seul morceau de tissus - si on peu encore parlé de tissus) a contrario des voiles a panneaux constitué d'un assemblage de morceaux de tissus issu d'un rouleau.
Même si dans la pratique, excepté north avec sa techno "3D." breveté, la majorité des voiles en membranes sont composées de plusieurs morceaux de membranes assemblés pour former la voile.
Par exemple les membranes Formula (Bainbridge) sont limités a 11 X 3,8 m si la voile est plus grande (très souvent) c'est fait en plusieurs morceaux.

mardi 06 septembre 2016 14:27
Pouply
Captaine Poulpy

Re,
Les voiles "membranes" n'est tout simplement toutes les voiles dont la matière première est constituée d'un matériaux multi-couche collé (et non pas tissé).
On peut faire du corrs-cut avec de la membrane, du tri-radial, ou des voiles en panneaux (Trilam, D4) ou en un seul morceau (3Di).
Membrane car pour donner une forme de voile au produit final, on insère les fibres entre (au minimum) deux films plastiques (mylar) ou deux taffetas fin (plus rare car le taffetas étant poreux le collage est moins bon).
++

mardi 06 septembre 2016 19:01
Missing
Sailoturn22

NON,
tous les tissus communément appelé Mylar, ne sont pas de la membrane, et ne sont pas tissés non plus il s'agit de laminé.
DIAXX, Flex, Pe, Apen, etc ...

mardi 06 septembre 2016 19:37
Missing
Sailoturn22

en me relisant c'est pas Insigna mais Hydranet que je voulais écrire

mardi 06 septembre 2016 14:04
Missing
charpo

MATELOT 4X4
pour te repondre sur l'hydranet, toutes mes voiles sortent de VOILES INCIDENCES.

pascal

mardi 23 août 2016 10:44
Missing
(boatlover)

Je finis par me dire qu’un matériau solide, léger, stable de forme dans le temps, durable, et apte à une utilisation croisière, n’intéresse pas ni les voileries ni les fabricants de tissus. Devinez pourquoi…
Il me semble toutefois que ce type de matériaux a existé( et existe peut-être toujours d’ailleurs), c’est le cuben fiber qui était utilisé en course hauturière, et qu’il aurait peut-être été possible de développer pour la plaisance en gardant les mêmes qualités, cela n’a pas été fait ...Devinez pourquoi…
Malheureusement aujourd’hui, on a le choix entre des voiles solides, durables, mais qui deviennent rapidement des sacs, ou des voiles high-tech performantes, légères, stables de forme dans le temps, mais qui sont inaptes à la croisière (à moins d’avoir les moyens d’en changer très souvent), c'est-à-dire qui n’acceptent pas d’être pliées et qui nécessitent d’être traitées avec un soin difficilement compatible avec une utilisation intensive en croisière.
Quand à l’hydranet (toutes mes voiles sont en hydranet), bof, c’est pas mal mais bon, c’est pas non plus la panacée. C’est vrai que c’est solide, mais pour la stabilité de forme dans le temps, c’est pas encore ça, et je suis pas sur que ça vaille le surcoût par rapport à une voile en dacron traditionnel.

mardi 23 août 2016 11:23
Missing
(Primipile)

J'avais choisies le pentex double taffeta dans le gamme croisière 'tres' rapide de chez delta. Que le 2eme saison avec mais entièrement satisfait côté robustesse. Je degrée le GV après chaque sortie. Le génois 'vortex' tri radial ne fais pas 'ballon' au portant...
Il faut compter 200€ le m2. ????

mardi 23 août 2016 11:43
Pouply
Captaine Poulpy

@Boatlover:
Ce n'est pas forcément que de la mauvaise volonté des fabricants/voiliers de pas fournir le matériaux de tes rêves.
Ne serait-ce qu'en regardant les propriétés des différentes fibres il est impossible physiquement d'allier durabilité et performance aux max.
Donc si les fibres/membranes seules ne peuvent allier les propriétés désirées, les tissus/assemblages ne pourront pas non plus.
-
Pour le cuben, c'est "simplement" des fibres de spectra laminés entre deux (ou plus) couches de mylar ou de film fluoré. C'est en gros l'ancêtre du D4 et autres laminés modernes dont les fibres sont disposées par ordinateur avant laminage à chaud et/ou pressage.
Durable en forme: oui
Résistant au pliage: non à cause du film mylar, sauf sur version très fines comme les spis/genak.
Résistance au poinçonnage/ragage: non à cause du film
C'est aussi 60% plus cher que les matériaux "classiques" donc on peut oublier le côté économique et performant.
-> North en propose pour les spis asy et autres voiles d'avant de bateaux performants... mais ça reste des matériaux coûteux orientés courses et performance.

mardi 23 août 2016 12:29
Dscf2835
4
erlannic

je préfère des voiles en bon DACRON HT et me concentrer sur de bons réglages, une belle carène bien propre (appendices compris), je réserve mon budget pour de bons petits restos aux escales.....

mardi 23 août 2016 12:38
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

le rapport qualité prix du pentex est qd meme remarquable, j'ai eu un beau genoa de 33 m2 pour 1500 euros, tri radial, bande anti uv blanche invisible et proportionnelle

mardi 23 août 2016 12:51
Avatar4
Voiles Alternatives

Il me semble que deux tendances se détachent :
- si la croisière est l'élément prépondérant, l'Hydranet serait le meilleur choix
- si la performance prime sur le reste, les laminés permettent de très beaux profils.
je laisse de coté le 3D, pour son coté régate/budget très élevé.
Quant au Dacron, il a encore de beaux jours devant lui.

mardi 23 août 2016 12:54
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

le pentex se déforme tres peu et est plus leger que l'hydranet qui se deforme rapidement

mardi 23 août 2016 13:06
Missing
maximus99

Il est évident qu'un génois quel qu'il soit doit éviter le raguage contre les haubans. L'avantage du 3DI de North c'est que la voile n'est pas cousu par panneaux mais entièrement moulée, ce qui lui donne une tenue dans le temps que ne peuvent avoir les voiles cousues. j'ai eu pas mal de voiles différentes dans ma vie de régatier mais Northsail c'est le top en terme de tenu, de solidité (toute chose relative par ailleurs) et surtout en terme de performance. Bien sûr le prix va avec.

mardi 23 août 2016 13:01
Missing
bombadil

Tri radial double tafta c bien dan le temps et c pas mal en nav .
c pas du carbone mais c plus pour la régate c un avis pour tester en ce moment .
5 ans nos prob

mardi 23 août 2016 13:31
Missing
friouldionysos

Bonjour tous,

Fil très intéressant, il existe autant de tissus que d'avis.
Il fallait que je change ma GV (devait bien avoir 20 ans super solide mais quand même déchirée dans un coup de vent)
J'ai fait mon candide et suis allé en décembre dernier au salon nautique pour apprendre en rencontrer 5 à 6 voiliers. En gros j'ai retenu que la coupe était également très importante si on veut conserver une forme de voile qui dure en restant correcte, mais qu'un tissu haut de gamme avec une coupe horizontale ne sert pas à grand-chose.
Mon idée était d'avoir une voile qui puisse me faire suffisamment d'usage pour de la croisière avec des performances correctes sans chercher la régate.
Je me suis arrêté sur une coupe tri-radiale des lattes forcées et un tissu "pro radial" de chez DP assez proche en qualité de l'Hydranet mais nettement moins cher.
Environ 30 à 40 % de + que du Dacron, Hydranet plutôt + 60 % à 70 %.
C'est Vega Voile que j'ai retenu, fabrication française, service au top, très bon contact, prises de cotes sur le bateau.
Je manque un peu de recul mais pour l'instant la voile est top, juste quelques réglages à faire.
Bon choix !

mardi 23 août 2016 13:57
Missing
(boatlover)

Je reviens de nouveau sur cette « impossibilité » (j’ai des doutes…) de fournir pour la croisière des voiles performantes, stable de formes dans le temps, solide, durable, et d’un coût accessible.
La gv d’un 60 pieds open du Vendée globe va être utilisée de manière intensive (et pas toujours avec tendresse…) pendant environ 30000 milles (on peut supposer qu’elle sera rincée à l’arrivée).
Ben moi je voudrais bien que ma gv puisse durer aussi longtemps en gardant un niveau de performance acceptable.
On nous dit que le coût est un obstacle pour une utilisation en plaisance, mais on peut supposer que si ces matériaux étaient développés pour le plus grand nombre, et ne restaient pas cantonnés au monde de la course, les prix baisseraient significativement, jusqu’à devenir accessibles au plaisancier moyen.Mais les professionnels (fabricants et voileries)le veulent-il?
Maintenant c’est vrai que beaucoup de voileries considèrent que ceux qui pratiquent la croisière ne sont aussi attentifs à la forme de leurs voiles et que leurs principal soucis c’est la solidité et la durabilité. Mais il existe aussi des plaisanciers qui, même quand ils ne régatent pas, sont extrêmement attentif à la forme de leurs voiles et passent leur temps à les observer (pénons, chutes creux etc…), et il est désespérant de voir la gueules de la plupart des chutes de génois de croisière. En résumé même un tourdumondiste peut avoir envie d’avoir des très belles voiles, et pas seulement des voiles solides et durables, mais bien sûr il faut aussi qu’elles le soit !
Pour finir je vous fais part à mon tour de ma petite expérience :
Dacron ordinaire : solide, durable, économique, se déforme très vite.
Dacron très apprêté : Un peu plus stable de forme que le dacron ordinaire, mais un peu plus fragile, demande plus de soin. Bien pour une gv mais pas pour un foc (j’évoque là une voile d’avant sans enrouleur)qui sera souvent matraqué lors des affalages, encore moins pour un solent à ris.
Pentex : J’ai eu une gv à corne magnifique dans ce matériau, stable de forme et tout et tout , mais au bout de 9000 milles, grosse déchirure, bref, foutue !
GV à corne en hydranet triradial : Bof, plus cher, mais pas beaucoup mieux en terme de satibilité de forme qu’une voile en dacron , mais peut-être plus solide.
Voiles d’avant (génois, et solent à mousquetons en hydranet triradiale) : bof, voir plus haut.
En conclusion, en l’absence de quelque chose de bien, je crois qu’un dacron très apprêté est un bon compromis pour la croisière si on a un budget limité. Maintenant si le budget permet de remplacer souvent ses voiles alors effectivement les laminés sont une option intéressante.
Donc en conclusion faut faire c…r les voileries pour leur réclamer autre chose, non mais!

mardi 23 août 2016 14:25
Pouply
Captaine Poulpy

Re,
A la production, une membrane (même spectra) coûte plus cher qu'un dacron qui n'est qu'un "tissé".
Plusieurs raison:
- machines beaucoup plus cher car besoin de positionnement des fibres commandé par ordi
- travaux de R&D important pour la mise au point des colles et procédés d'assemblage (Q-bond, etc.)
- fibres plus cher que le polyester du dacron à la base (au niveau du producteur de fibre)
Ce n'est pas qu'une histoire d'offre/demande.
-
Le dacron est tout sauf durable puisqu'il se déforme assez rapidement...
Par contre c'est une matière qui coûte pas grand chose car le fil de base est peu coûteux, et que la production du tissu est également peu coûteuse (métiers à tisser industriels "classiques").
-
Si la GV Pentex s'est déchirée au bout de 9K miles, c'est probablement qu'il y avait une faiblesse non-réparée ou une usure prématurée à ce niveau (ragage ?) car on voit des voiles en Figaro qui sont en Pentex et qui ont beaucoup plus de 9K miles.
Ou alors grammage trop faible pour l'utilisation ?
-
Pour ce qui est de la déformation, à matériaux identique, la coupe de la voile et son utilisation font beaucoup.
Le mec qui fait faseiller son génois 5 minutes à chaque virement car il s'y prend comme un manche va avoir un sac bcp plus vite que celui qui est pré-bordé en sortie de virement et qui ne récupère que 50cm-1m au winch pour paufiner le réglage.
-
On voit beaucoup plus de plaisanciers avec GV/genois haut et au moteur... faseillement gratuit et exposition inutile aux UV, on en voit beaucoup sur des longs bords de près avec des genois qui flappent, on voit souvent des chutes de GV/genois au près qui vibrent/flappent car le nerf n'est pas repris...
-
Bref, si les fournisseurs faisaient des tissus performant et à bas prix... tout le monde auraient des voiles en carbon/kevlar qu'ils changeraient tous les 2-3 ans.
Mais ces fibres coûtent cher à la production, dc les voiles itou...
Et on retrouve ce constat dans tous les métiers qui utilisent ce genre de fibres exotiques:
- surf
- construction nautique
- pièces composites diverses (auto, aéronautique, etc.)

mardi 23 août 2016 14:55
14
matelot4x4

Toujours intéressantes ces interventions.
Dans mon cas, deux jeux de voiles ne sont pas envisageables, je fais de la croisière pas des sorties à la journée autour d'un port d'attache. Vivre pendant deux mois sur un F 24 laisse peu de place pour les jouets ! (Je ne veux pas naviguer les trampolines encombrés) Les voiles sont grées et elles le restent. Le spi est en bouchon à l'AV, l'annexe (minimaliste) en bouchon dans un flotteur, les pare-battages dans l'autre.
Pour le moment une mini synthèse me laisse entrevoir deux options nettement différentes :
- des voiles super belles, indéformables, en complexes divers (beaucoup de choix) mais d'une durée de vie assez courte (ou fragiles) vu l'usage que j'envisage, donc pas très adaptées.
- le bon vieux Dacron version haut de gamme, avec une super coupe, super finition, légèrement sur-grammé.
Entre les deux c'est flou pour ne pas dire brouillardeux.
Je suis intrigué par les retours d'expérience avec l'hydranet où plusieurs témoignages n'en disent que du bien. Est ce que les voiles Hydranet Incidence avaient une coupe particulière ? Un grammage particulier ?
Le budget ne serait pas un problème pour moi si
l'investissement était durable.
Nous naviguons à deux, effectivement les manœuvres et virements de bord ne sont pas du type "régate" (surtout quand l'écoute de foc se coince dans cette p....n de manivelle qui sert à rouler la GV, ça fait partie des modifs à cogiter)
Les voiles peuvent être enroulées/déroulées avec des variations très importantes de force de vent qui ne permettent pas un enroulemenr/déroulement (ou inversement) optimum.

A suivre...
Cordialement
Yves

mardi 23 août 2016 16:05 *** Message modifié par son auteur ***
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

le plus logique ce serait de garder tes belles voiles jusqu'au bout et ensuite hydranet ou pentex et basta

mardi 23 août 2016 17:56
Missing
(toto 21)

Comme ton bateau est léger , les voiles ne doivent pas trop souffrir

Hydranet

mardi 04 octobre 2016 21:41
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Si les multicoques sont légers, leur couple de redressement est beaucoup plus élevé que pour un monocoque.
Il faut donc des voiles plates car le bateau est léger, mais rigide car elles ont plus d'efforts.

mardi 04 octobre 2016 21:44
Missing
FredericL

Tu n'auras jamais la qualité de forme et la performance de voiles en laminé avec du dacron, même surgrammé. Les deux choses qui tuent le voiles (surtout en laminé) sont le fasseyement et le ragage. Renforce tes voiles là où ça rague et ne les laisse pas fasseyer, et ton jeu en laminé devrait durer longtemps. Tu peux aussi envisager un équipement mixte, foc en tissé et GV en laminé.

mardi 23 août 2016 17:03
Img_3126
2
Charli

Pour moi si on veut de la voile croisiere performante et relativement durable, il faut se tourner vers les laminé comme le dcx, en etant un minimum soigneux cela dur tout de meme bien longtemps ! Certe un dacron est quasi inusable si l'on concidere qu'une voile sans reparation est une voile en bon etat, mais finalement au bout de la duree de vie d'un dcx (5/10ans pour celui qui navigue un peu et fait quelques regate), le dacron sera plus proche d'un sac a patate que d'une voile pour un plaisancier regardant sur les performances de son valeureux navire...

mardi 23 août 2016 19:27
Img_6125
SCORSEAU

Bonsoir,
mon avis est que , à budget équivalent ou presque , il vaut mieux 2 jeux de dacron que de l 'exotique qui s 'abime toujours trop vite ...( Ceci sauf considération de poids pour régater ...)
Un bon dacron servira sans rechigner 2/3/ voir 4 saisons , ( soit 8 pour 2 jeux) , je doute que , malgré un soin minutieux des exotiques puissent durer autant pour un même niveau de satisfaction ...
bien cordialement .

mardi 23 août 2016 19:58
Missing
chloe

Bonsoir à tous,
Et le Warp Drive de Challenge proposé par Rochard ?

mercredi 24 août 2016 01:44
S_20160818_132623a
BlackNav

Je viens de faire faire une GV dans ce tissu pour mon Sélection, pour un programme croisière. Si j'ai bien compris, c'est du Dacron renforcé de fibres polyester, je crois. Effectivement, quand on regarde le tissu de près, il y a tous les 5 mm des fibres differentes.
Je n'ai par contre pas de recul pour dire si c'est bien ou pas : je l'ai reçu il y a deux mois.

jeudi 25 août 2016 22:28
Missing
didier.brest

Mon expérience avec le dcx sur mon précédent bateau est qu'après 13 ans à 500 milles par an, mon génois sur enrouleur avait gardé une forme olympique. J'ai remplacé la GV au bout de 15 ans, plus par souci de fiabilité que une nécessité imposée par la déformation de la voile. Pas de bande anti-UV sur le gfénois mais une chaussette que j'ai changée une fois.
J'ai donc repris du dcx sur mon nouveau bateau. Ce n'est pas un tissu exotique. Il est idéal pour la petite croisière, mais trop lourd pour les régatiers exigeants. Je n'ai jamais eu de problème de délamination, ni sur lé génois, ni sur la GV. Par contre j'ai eu des marques de moisissure (points noirs) sur une petite partie de la GV.

mercredi 24 août 2016 09:08
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Didier, quel DCX, stp ?

mercredi 24 août 2016 09:26
Missing
didier.brest

???
C'est constitué d'un film de Mylar pris en sandwich entre 2 tissus en dacron, : c'est tout ce que je sais...
Pour l'instant, pas de moisissure sur les voiles de mon nouveau bateau à l'eau depuis octobre dernier (600 milles parcourus).

dimanche 04 septembre 2016 10:11
Img_3126
Charli

le dcx il y en a qu'un, c'est le produit de dimension polyant, je ne vois pas en quoi c'est exotique ! pour un solent qui va s'en prendre plein la tonche sur le pont car affalé dans 30noeuds etc etc, je comprends bien que l'on prenne du dacron, mais pour un genois/GV sur un bateau dont on cherche un peu de perf, j'ai du mal à saisir !
et une voile en DCX ce n'est clairement pas 2 fois plus cher...

mercredi 24 août 2016 10:31
Img_16251.000000
sortilege devient lune de miel

Sur un dufour 34, à marseille
Un genois hydranet radial, coupe tri radiale
Une gv full batten en dcx, coupe triradiale
4 ans, 100 à 200 jours sur l eau par an

La gv est toujours tres belle, profil comme au premier jour
Le genois s est creusé, lentement mais surement
Certe moins vite qu avec un dacron,
J ai perdu 3 à 4 degres de cap
La voile n a jamais ete roulee mais gardee au pres jusqu à 28 knts apparents
Pour du cotier, ma religion est faite
Du dacron, bien coupé, tu revends apres 1 ou 2 ans et tu rachetes les memes
Pour les perfs, c est une autre musique et pour peu que ton bateau soit fin,
avec des voiles exotiques, les drisses et ecoutes qui vont avec,
C est un bateau beaucoup plus vif et nerveux
Comme si tu revenais au deriveur...

Dans la garde robe, un spi symetrique et un code 5 sur emmagasineur
qui sert bien plus souvent, un bonheur en med avec une plage d utilisation tres large, plus ça souffle, plus tu abats jusqu à 120* du vent

mercredi 24 août 2016 11:52
Onnea_l%c3%a9man
Jamipoffet

Salut matelot4x4.
Etant heureux proprio d'un F27, je me demande si la GV du F24 est franchement différente...
Si tu optes pour la revente, fais-moi signe.

mercredi 24 août 2016 13:56
Onnea_l%c3%a9man
Jamipoffet

Pas vraiment identique en surface... Merci pour le lien!

mercredi 24 août 2016 14:23
Img_0531
Tankried

Il a été dit plus haut que l'Hydranet se "gorgeait" d'eau et devenait donc plus lourde: plus que le Dacron?
J'ai du mal à saisir.....

mercredi 24 août 2016 14:30
Avatar
4
clarivoile

Très rigolo cette histoire!

Il doit y avoir l'Hydranet, et l'hydranet éponge, pour ceux qui mouillent

mercredi 24 août 2016 14:52
Missing
(toto 21)

Ce serait bien que seuls les utilisateurs d un produit donnent leur avis sur ce produit qu ils connaissent.
Donnez votre avis sur ce que vous connaissez, parce que les " mon voisin m a dit Que etc etc...

mardi 07 février 2017 21:02
Avatar
clarivoile

Euh....Oui, l'hydranet, je connais bien, c'est pour ça que j'en ai parlé!

mercredi 08 février 2017 09:01
Missing
(toto 21)

Je ne mets pas tes dires en doute, mais mon Hydranet ne fait pas l éponge, peut être est il apprête

mercredi 08 février 2017 17:52
Avatar
clarivoile

J'ai parlé d'hydranet éponge en m'amusant après la remarque de Tankried qui disait que son hydranet se gorgeait d'eau.

Je n'ai jamais eu ce souci de mon coté comme je le signalais.

mercredi 08 février 2017 18:41
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Ce n'est ni Tankried ni Clarivoile qui parle d'Hydranet qui se gorge d'eau, c'est moi qui ait rapporté les propos de maitres voiliers (3 sur 4) qui me déconseillaient ce tissus qui pour eux était bien cher pour le peu que ça apportait et qu'il prenait l'humidité.

Quand des voiliers reconnu sur la région comme étant compétents donnent des conseils, on peut les écouter et les répéter.

Et si ce tissus ne prend pas l'humidité, je ne vois pas pourquoi j'ai des traces noires sur ma GV, et si il ne se déforme pas pourquoi cette chute défoncée sur mon foc ?

mercredi 08 février 2017 19:47 *** Message modifié par son auteur ***
Img_6125
SCORSEAU

Bonsoir,
perso je me méfierais de tout ce que fait dimention polyent .
J 'ai une grosse molaire contre eux !!!!
Pour un TDA j 'ai opté pour leur DYC ( le must des must selon eux , (surtout en prix) ...)car je ne voulais qu 'un seul jeu de voiles à bord . Bilan : elles se sont dé-laminées de façon incompréhensible après 3/4 000 Nm et j 'ai du réacheter des voiles sur place , ils n 'ont pas même eu la courtoisie de faire une offre commerciale en remplacement .
C 'est mon voilier ( F12 : publicité gratuite qui a assumé le geste commercial et au delà ensuite )
Mais ce n 'est que mon expérience perso , bien entendu.
C 'est cela qui me conduit , désormais à préférer , comme d 'autres , plusieurs jeux en dacron plutôt que d 'investir sur de l 'exotique .
Bien Cdlt ;

mercredi 24 août 2016 16:38
Dsc02152
1
Catana 40

Pour le voyage en TDA ou TDM , Hydranet ou Dacron , réparable facilement ...

mercredi 24 août 2016 17:55
Missing
20er

Ce qu'il faut bien comprendre c'est que les profils ne seront pas les mêmes sur tes nouvelles voiles même neuves si tu les prends dans un autre matériau que du carbon, kevlar ou autre fibre à haut module d'élasticité. Les creux ne sont pas placés pareil sur une voile en dacron ou sur une voile en membrane... Les voiles "élastiques" ont des profils qui travaillent beaucoup à mesure que le vent monte. Les voiles rigides en carbone, aramide, ou spectra ont leurs profils quasi bloqués, ces voiles auront donc toujours un meilleur profil...

mercredi 24 août 2016 18:05
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Un peu de lecture inintéressante pour les débutants (que je suis) :
http://allpurposecrouesty.com/InformationsTissus.html

jeudi 25 août 2016 16:22
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

lecture "intéressante" et non pas lecture "inintéressante". Merci le correcteur d'orthographe

jeudi 25 août 2016 23:02
20170322_155327
2
ALEBA

Le mythril !!

vendredi 26 août 2016 00:18 *** Message modifié par son auteur ***
14
matelot4x4

Est ce que le DCX serait le mouton à quatre pattes 1/2 ?
Il ressort aussi de ces échanges que le voilier occupe une place importante pour avoir un bon résultat.
D'une façon plus pragmatique, quelle seraient les voileries à conseiller dans les départements :30, 34, 13, 83 éventuellement 06 ?
Cordialement
Yves

vendredi 26 août 2016 11:30
Missing
maximus99

Je dirai Ettore à Port Camargue (Trilam) Tramontane au Cap d'agde (Elvstrom), et AZ Voile à St Cyprien.
Le premier représentant Northsail est à Marseille.

vendredi 26 août 2016 12:21
Missing
3
friouldionysos

C'est Vega Voile que j'ai retenu, fabrication française, service au top, très bon contact, prises de cotes sur le bateau.

vendredi 26 août 2016 12:25
Missing
(toto 21)

Idem,

mardi 04 octobre 2016 21:44
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Le matelot Funnywave fait faire les voiles de plusieurs bateaux de régate chez un bon voilier de par là bas.
Lui demander ?

vendredi 26 août 2016 12:49
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Et le pentex, qu'en pensez vous ?

jeudi 01 septembre 2016 16:21
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

j'en ai parlé au debut du fil

jeudi 01 septembre 2016 22:23
H%c3%a9naff
1
Tribal [Pursuit]

5 saisons de régates, des km avec le génois autour de l'enrouleur; pas de souci avec le Pentex si on ne plie pas.

samedi 03 septembre 2016 15:03
Dsc01272
xalyne

Sur mon Gib'Sea 106 plus, j'ai un génois triradial en DCX ainsi qu'une GV semi lattée en Dacron haute ténacité, le tout parfaitement réalisé par Véga Voile.
De super pros sérieux.
Bien entendu fabrication Française dans leur atelier du grau du roi.
Je ne suis pas actionnaire mais quand on est satisfait, il faut le dire.

jeudi 01 septembre 2016 19:31 *** Message modifié par son auteur ***
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
2
tangnard

Le soucis que l'on rencontre sur nos multicoques c'est l'absence de gite qui crée des efforts énormes sur les voiles, ce qui va à terme avoir tendance à creuser les voiles plus vite.
Autre problème, certains (pas tous) vont assez vite et nécessite des voiles bien plates, donc il ne faut pas qu'elles se creusent.

Avec ces contraintes, un matériau qui convient à un monocoque peut ne pas convenir à un multicoque.

jeudi 01 septembre 2016 20:41
Missing
Sailoturn22

En effet, le grammage du tissus, ou la densité des fibres (membrane) dépende entre autre du RM du bateau.

Aujourd'hui les membranes ne sont pas forcément plus cher qu'une bonne voile en coupe orientée (gain de main d'oeuvre important en membrane).

A mon sens soit on reste sur des voiles en Polyester tissé (ça marche très bien sur les Mini) soit on passe sur de la membrane.

jeudi 01 septembre 2016 22:21
Received_10153601303321821
Dr Feelgood

Les voiles d'occasion sur un bateau peu répandu, ça ne vaut pas grand chose donc autant les garder et les utiliser ou en croisière ou lors de régates.

Comme dit ci-dessus. Les efforts sur les voilures de multis sont sans commune mesure avec ceux d'un mono qui "salue" la risée, donc les tissés sont exclus sur un programme intensif.

Le choix au sein des laminés est assez large, mais une base HPME (spectra, vectran, pentex) offre une bonne resistance au pliage comme le twaron et technora. Le DCX offre un excellent compromis performance/stabilité de forme/durabiliité/prix. Les trilam sont aussi assez durables mais plus cher.

Finalement, par souci d'économie panachage de matériaux est assez commun avec un coût moindre pour la GV, plus grande mais lattée. Pour ton usage, une GV en DCX et un génois en trilam ou 4D carbone-twaron offriraient de bonnes perfs et une durabilité acceptable.

vendredi 02 septembre 2016 08:17
14
matelot4x4

Bonjour
Me voilà avec pas mal de réponses, merci.
Je vais donc garder ma GV qui effectivement a de belles formes. Elle est moins sujet à usure, elle se roule autour de la bôme, elle ne faseille quasiment pas. J'espère qu'elle durera plusieurs années.
Pour le foc, je vais en acheter un nouveau qui pourra rester en réserve jusqu'à la mort de l'actuel. Je préfère anticiper au cas ou celui ci me lâcherait loin de nos bases, le programme de l'an prochain comporte (pour le moment) deux mois de nav hors France. Pour celui ci, entre DCX et Trilam lequel serait le plus durable en ayant noté que le Trilam semble plus performant côté déformation ?
La voilerie Vega semble avoir de bonnes notes, je vais me rapprocher d'eux.
Cordialement
Yves

vendredi 02 septembre 2016 19:07
Missing
Sailoturn22

Trilam, c'est juste un nom commercial

Hormis North qui moule les voiles d'une pièce (3DL, 3Di),
Les autres voileries utilisent des membranes planes assemblées par collage / couture pour former la voile (Pour contourner le brevet north).

Pour être juste dans l'information il faut parler de membrane et non de Trilam qui n'est qu'un nom commercial.
Ce qui est important c'et de quoi est constitué cette membrane.
renforts Polyester, Technora, Twaron, carbone,
finition film/film, taffetas simple ou double.

Avoir de bonnes voiles c'est une démarche à multiple étapes :
1° identifier le besoin - échange avec un commercial qui connait bien les produits et va orienter vers ce qu'il faut pour l'usage attendu
2° relevé de côtes et définitions des finitions (type de ris, décrochements, têtière, etc ..)
3° passage par le designer qui va dessiner la voile
4° réalisation des membranes ou découpe des panneaux
5° assemblage et réalisation des finitions sur plancher.

l'étape 5 tous le monde maitrise a peu près.
l'étape 4 est externalisée dans une majorité de voilerie.
les étapes 1 à 3 sont les plus importantes

samedi 03 septembre 2016 10:14 *** Message modifié par son auteur ***
79234a54-9b5d-414a-b810-330ea8e3c002
Ptitlouis

Je recherche un bon tissu pour Gv enrouleur

vendredi 02 septembre 2016 19:58
Received_10153601303321821
Dr Feelgood

Cxi ou Sxi chez Contender, laminé polyester spécial enrouleur. Indestructible, bonne stabilité de forme mais assez lourd

vendredi 02 septembre 2016 21:57
Pouply
Captaine Poulpy

Salut,
C'est marrant de voir plusieurs foix ce genre de message:
"C'est Vega Voile que j'ai retenu, fabrication française, service au top, très bon contact, prises de cotes sur le bateau.".
-
Delta et Ettore fabriquent aussi leurs voiles sur place (Elvström ça dépend, pas l'entrée de gamme croisière qui est faites en Tunisie il me semble)... la prise de côtes sur le bateau est également un service très standard en voilerie (sauf sur le net ou à l'autre bout de la France)...
-
Pour ce qui est des finitions chez Vega, des amis ont fait faire un genois sur enrouleur "basique" (cross-cut en dacron) et pour la finition de la bande Anti-UV ils ont placé une bande le long de la chute, et pour faire plus vite un simple galon en dacron par dessus... résultat au bout de 2 ans l'anti-UV était toujours OK mais le galon partait en lambeaux... obligé de le faire reprendre... mais pas chez Vega ce coup-ci.
On a donc aussi de l’obsolescence programmée en voilerie...
-
Prenez une voilerie avec des "vrais" voiliers dedans, pas une boutique qui vend des voiles faites en chine, et vous aurez des voiles "made in france avec prise de côtes et service sympa"...
Pour ce qui est de la forme de la voile, ce sera en fonction des compétences du maitre voilier.
-------------------------------------
Pour ce qui est des voiles enrouleur, elles n'ont pas ou très peu de forme par définition...
Donc le plus souvent elles sont en dacron ou en pentex/hydranet (pour les grosses unités à partir de 40-45 pieds).

vendredi 02 septembre 2016 20:13
N%c2%b05-swatch-atlantic-tac
proutland

Pour Delta,ce n'est pas tout à fait vrai,la gamme "accès" est fabriquée à l'exterieur de France comme Elvström et je pense les 3/4 des voileries françaises pour les entrées de gamme

vendredi 02 septembre 2016 21:16
P1300109
chrysm

Delta fait aussi faire en tunisie et personnellement ils ont été infoutus de faire une prise de cotes correcte sur mon bateau pourtant à 10km du siège ce à 3 reprises . Comme quoi les expériences pourries ça arrive à tous. Pour Vega j'attends toujours qu'ils viennent sur mon bateau mais pour l'entretien et la réparation de mes voiles (bretonnes du coup) ils ont fait ca nickel .

vendredi 02 septembre 2016 21:15
Mouette
Penn-Kalet

Sur les genois enrouleurs les lattes verticales çà vaut quoi ?
C'est intéressant pour la tenue de la chute ?

Pour ma part le pentex reste un bon compromis , ne pas prendre le polyester standard qui est beaucoup moins raide.
Après pour la coupe le tri radial doit être un peu mieux que le cross cut si l'on utilise du flex mais bon ca reste subjectif.

samedi 03 septembre 2016 08:30
Missing
2
Sailoturn22

Le Flex a été conçu pour du cross cut,
pour faire une coupe tri radial on utilise des laminés "classiques" qui sont orientés dans le sens de l'effort.

Pentex n'est pas un tissus, c'est juste la matière du renfort (fil) comme polyester, Twaron, Carbone, etc ..

samedi 03 septembre 2016 10:11
Mouette
Penn-Kalet

Peut être que mon post n'était pas clair

Oui le Pentex est un polyester "renforcé" c'est a dire haut module c'est pour cela que je le compare au polyester std.
J'ai utilisé les 2 et le Haut module est selon moi bien plus interessant (100% plus raide si je me souviens bien)

Le flex est un laminé "classique" avec une trame adaptée à la coupe cross cut. C'est ce que j'utilise actuellement. Le compromis me semble interessant même si l'on peut penser que la voile pourrait être un peu plus lourde qu'une coupe orientée.

Pour les lattes verticales quelqu'un a til un avis ?

samedi 03 septembre 2016 13:52
Avatar
Steredenn

J'ai un solent 110% de 20 m² sur enrouleur, réalisé il y a 4 ans en DCX, coupe triradiale, c/o Sails Concept à Theix (56). Il comporte 3 lattes parallèles au guindant. En jouant sur la position du chariot et sur le nerf de chute, c'est parfait. Aucune maintenance depuis 4 ans.

samedi 03 septembre 2016 19:43
N%c2%b05-swatch-atlantic-tac
proutland

pour les lattes verticales sur un enrouleur,en résumant très brièvement,retour tous les 2 mois dans une voilerie pour faire réparer le génois au niveau des goussets de lattes.

samedi 03 septembre 2016 18:30
Mouette
Penn-Kalet

Quelle est la voilerie qui a fait ton génois ?

samedi 03 septembre 2016 20:49
Avatar
Steredenn

Illustration de mon intervention précédente. Sous voile avec petit clapot malgré 18 kn de vent réel.

samedi 03 septembre 2016 19:49 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
didier.brest

Où sont les moutons ?
Plutôt 13 à 14 nœuds de vent réel et 18 nœuds de vent apparent ?

dimanche 04 septembre 2016 10:03
Missing
(toto 21)

Ton anémomètre et ton speedo sont alsheimer,je vais très vite mais ceux que je laisse sur place ont toujours plus de vent en vont toujours plus vite

mardi 04 octobre 2016 21:48
Mouette
Penn-Kalet

Dautres avis sur les lattes verticales ?

dimanche 04 septembre 2016 13:16
Myst%c3%a9re_
BlackSails...

Merci à tous pour ces informations...
Par ailleurs, une autre voilerie avec un service de qualité et une finition au dessus de la moyenne existe à La Grande Motte, Alizé Voilerie. Propositions toujours pertinentes et réalisation top...
Sans service de proximité,voilerie Lee sails.
VegaVoiles comme Ettore travail qui manque de sérieux... Je ne parle pas de compétence des maitres voiliers mais des problèmes de réalisation dont les finitions sont souvent superficielles voir complétement hors cotes...

dimanche 04 septembre 2016 14:17
Pouply
Captaine Poulpy

Re,
Pour les lattes verticales, c'est inutile avec des voiles en dacron... puisque le tissu va se déformer assez "rapidement".
Pour des voiles en membrane pourquoi pas, la forme est un peu meilleure que sans lattes mais ce n'est utile que pour les unités de plus de 12m... en dessous la surface de voile ne justifie pas vraiment l'ajout de lattes, et le surcoût n'en vaut pas la chandelle.
-
Pour les goussets qui lachent: à quel niveau ? normalement s'ils sont bien conçus ce n'est pas sensé arriver...
-
@ Blacksails: comment une finition peut être être hors-côtes ? superficielle je dis pas mais hors-côte ?
Il me semblait qu'Alizée faisait surtout de la sellerie et de la réparation, ils font aussi de la production ?

dimanche 04 septembre 2016 14:26
Myst%c3%a9re_
BlackSails...

Pardon pour cette réponse mais prenez en compte les problèmes de réalisation dont les finitions sont souvent superficielles... ou qqs fois des réalisations hors cotes... Alizé fait également des voiles...
avec une partie sous traitée... mais perso rien avoir avec le travail de Véga ou d'Ettore...

dimanche 04 septembre 2016 14:38
Pouply
Captaine Poulpy

ok je comprends mieux ^^.

mardi 06 septembre 2016 00:27
14
1
matelot4x4

Re suite
Voici quelques infos glanées chez des pros. Rappel : pour un foc de 14m2 pour un trimaran F 24
Hydranet ne descend pas en dessous d'un certain grammage, pour un foc de 14m2 ça va faire une voile lourde. Excellente durabilité "mécanique" mais se déformera bcp plus vite qu'un laminé/taffetas.
DCX : 5 couches, fibre exotique au milieu, deux membranes, puis deux taffetas. Exige une coupe triradiale dont l'avantage est de pouvoir jouer sur différents grammages sur de nombreux panneaux. Le gain de poids sur une petite voie ne vaut pas le coup par rapport à l'augmentation du boulot donc du prix.
Flex ultra (même fabricant que DCX). 5 couches. Matériau conçu pour Cross cut (coupe horizontale) Si je m'en tiens à ces 3 tissus ce serait ce dernier qui conviendrait le mieux à mon usage en sachant que cette voile ferait environ 6 ans de bons services pour une soixantaine de sorties journalières par an.
A suivre
Cordialemet
Yves

lundi 05 septembre 2016 17:51
Missing
Sailoturn22

Flex oui mais lequel ???

Flex polyester pas cher, pas très raide pas super.
Flex Aramide ?
Flex Black (technora) ?
les 2 derniers sont biens mais ça vaut a peu de chose près le même prix que de la membrane.

Le Flex n'a plus vraiment de place sur le marché actuel.

lundi 05 septembre 2016 22:03
14
matelot4x4

Voilà de quoi nous occuper... surtout pour moi qui ne speake pas très good l'anglishe

Fiber Guide



Industrial Fibers and Films Used in the Sailcloth Industry

With the development of polyester fiber in the 1950s, the sailcloth industry started down the road of synthetic fiber use and has not turned back. From polyester (Dacron®), the next step was to a family of nylon fibers known as the Aramids: including Kevlar®, Twaron® and Technora®.

In recent years, the Aramids have been challenged by a family of polyethylene fibers including Spectra®, Certran® and Dyneema®, and by the liquid crystal polymer fibers Vectran® and PBO.

Most recently, Carbon Fiber, in a family of its own, has emerged as the newest and hottest fiber in the industry.

For a list of terms, please refer to the Fabric Glossary and for a description of how these materials are combined to make sailcloth, please refer to the Fabric Guide.

“CLASSIC” FIBERS

Polyester (Dacron®)

A manufactured fiber introduced in the early 1950s, polyester is the most common fiber used in sailcloth. It is most commonly referred to by its DuPont trade name Dacron®, the name given to the Type 52 high modulus fiber made specifically for sailcloth. Recent advancements by Allied Signal have produced a fiber called 1W70 polyester that has a 27% higher tenacity than Type 52. Other polyester trade names include Terylene®, Tetoron®, Trevira® and Diolen®. Polyester’s desirable properties include excellent resiliency, high abrasion resistance, high UV resistance, high flex strength and low cost. Low absorbency allows the fiber to dry quickly. Although polyester has been replaced by higher modulus fibers for most racing applications, its proven durability makes it the most common cruising sailcloth fiber.

Back to Top

Nylon

First produced in 1938, nylon is the first completely synthetic fiber developed. In the sailcloth industry, it is used in full radial and asymmetrical spinnakers because of its light weight, high strength, superior abrasion resistance and flexibility. It does not, however, have good resistance to stretch, which is not a big factor in downwind sails, but makes it unsuitable for mains and headsails. Nylon is more susceptible to UV and chemical degradation than polyester and should never be washed with chlorine bleach. Also, its physical properties can change by as must as 100% due to moisture absorption.

Back to Top

ARAMIDS

Kevlar®

An aramid fiber introduced by DuPont in 1971, Kevlar has become the predominant fiber in the racing sector of the sailcloth industry. It is stronger than steel for its weight and has a modulus that is five times greater than polyester. When Kevlar was first introduced there were two types: Type 29 and Type 49 (High Modulus). Type 49 has a 50% higher initial modulus than Type 29 and lower flex strength. Other Kevlar styles (Types 129, 149 and 159) have also been developed, but have seen limited use in sails, since the higher strength goes hand in hand with lower flex strength. Most recently, DuPont has introduced Kevlar Edge, a fiber developed specifically for the sailcloth industry that has a 25% higher tenacity and better modulus than Kevlar 49. However, the benefits of Kevlar 49 vs. Kevlar Edge are still being debated. Additional drawbacks of Kevlar include poor UV resistance (Kevlar loses strength roughly twice as quickly in sunlight as polyester and, when affected, the gold Kevlar fibers turn brown) and rapid loss of strength with flexing, folding and flogging. Minimal flogging and careful handling can greatly extend the life of a Kevlar sail.

Back to Top

Technora®

Produced in Japan by Teijin, Technora exhibits a similar or somewhat lower initial modulus than Kevlar 29 and slightly higher resistance to flex fatigue. The fiber’s lower UV resistance is enhanced by dying the naturally gold fiber black. Technora is most often used as bias support (X-ply) in laminate sailcloth.

Back to Top

Twaron®

Produced by Teijin, Twaron is chemically and physically similar to DuPont’s Kevlar®. High modulus Twaron (HMT) has similar stretch properties to Kevlar 49, greater tensile strength and better UV resistance. Like Kevlar, the fiber is a bright gold color. As the demand for Kevlar increases beyond supply capabilities, more and more sailcloth manufacturers are switching to Twaron.

Back to Top

POLYETHYLENES

Certran®

Hoechst Celanese produces this polyethylene fiber as a lower modulus version of Spectra. It has similar properties to Spectra including superior resistance to flex fatigue and UV degradation and a tendency to creep (permanently and continuously stretch under a sustained load).

Back to Top

Dyneema®

Equivalent to Spectra®, Dyneema® is produced by the Dutch company DSM. It is often used by European sailcloth manufacturers, is available in a wider variety of yarn sizes than Spectra, and is growing in popularity in North America.

Back to Top

PEN Fiber (polyethylene naphthalate, Pentex®)

A modified polyester fiber made my Honeywell, Pentex has 2.5 times less stretch than standard polyester fibers (between polyester and Kevlar 29). Because it does not shrink as much as a good Dacron fiber (5% vs. 15%), Pentex weaves cannot be as tight as a Dacron weave. Thus, woven Pentex must be highly resinated and requires great care to retain the shape and extend the life of a sail. Pentex is much better suited to laminated sailcloth, in which the fibers are laid straight for strength and are sandwiched between sheets of film for stability. Pentex laminates are a lower-cost option for the racing sailor who is looking for a slightly higher performance sail but does not want to spend the money for a Kevlar or other exotic-fiber sail.

Back to Top

Spectra®

Spectra® is a highly processed ultra high molecular weight polyethylene (UHMWPE) made by Honeywell. Spectra offers good UV resistance (on par with polyester), very high initial modulus numbers (second only to high modulus Carbon Fiber), superior breaking strength, and high flex strength. More careful testing, however, reveals that it also exhibits a property known as “creep” (permanent, continuous elongation under a sustained load) that results in a change in shape as the sail ages. Creep makes Spectra unfit for high performance racing applications and more suited for large cruising boats where strength, UV resistance, light weight and durability are paramount. Spectra yarns are white, but by dying other laminate elements, it has been offered in additional colors, particularly light blue.

Back to Top

LIQUID CRYSTAL POLYMERS

PBO (Zylon®)

PBO (Poly (p-phenylene-2, 6-benzobisoxazole)) is a rigid-rod lyotropic liquid crystal polymer developed by Japan-based Toyobo under the trade name Zylon®. PBO is a gold fiber with an initial modulus that is significantly higher than other high modulus yarns, including aramids. Among PBO’s desirable properties are high thermal stability, low creep, high chemical resistance, high cut and abrasion resistance, and excellent resistance to stretch after repeated folding. PBO is also quite flexible and has a soft hand. Less desirable is PBO’s poor resistance to both UV and visible light, which, unless a UV film is used, greatly reduces the working life of the sail.

Back to Top

Vectran®

Vectran is a polyester-based high performance LCP (liquid crystal polymer) produced by Hoechst Celanese. It is naturally gold in color and has a modulus similar to Kevlar 29, but suffers negligible strength loss with flex. This is a benefit in endurance applications and for cruising sails where durability is key. Additional advantages of Vectran fiber include zero creep, high chemical and abrasion resistance and high tensile strength. Although it was initially though that Vectran’s UV resistance was lower than those of the Aramids or of Spectra, it has been shown that, over an extended test period, the UV degradation of Vectran levels off after roughly 400 hours of exposure, while the Aramids and Spectra® continue to degrade.

To learn more about the latest developments in Vectran sailcloth, refer to A Case for Vectran. And, for technical information about the fiber, click here.

Back to Top

CARBON FIBER

Carbon fiber is a high modulus synthetic fiber made from an acrylic containing carbon, hydrogen and nitrogen atoms that is heated in three successive stages to eliminate all but the carbon atoms. It is naturally black in color and is essentially unaffected by UV exposure. First used successfully in the America’s Cup, carbon fiber laminates provide exceptionally low stretch for their weight. Recent manufacturing advances have led to improved fiber flexibility, which translates to longer sail life in exchange for lower modulus numbers. The balance between low stretch and high flexibility means that, depending on the production method, carbon fiber sailcloth can be extremely brittle and damage intolerant, or can be extremely durable and slightly stretchier than the comparable aramid sail. Recently developed carbon sailcloth styles have paired high modulus carbon fiber with more durable aramid, Spectra, and/or Vectran fibers to achieve durability without sacrificing low stretch.

Back to Top

FILMS

Mylar®

An extruded version of DuPont’s polyester fiber, Mylar is the most common film used in laminated sailcloth.

Back to Top

PEN Film

PEN film is an extruded version of PEN fiber. Just as PEN fiber is stronger than polyester fiber, PEN film is stronger than polyester (Mylar®) film. However, PEN film is rarely used in standard sailcloth styles because it shrinks more rapidly than Mylar®, is less resistant to abuse, and reduces the working life of the sail.

lundi 05 septembre 2016 20:05
14
1
matelot4x4

Plus simple, Wikipedia en français
Il n'existe pas de fibre idéale, la meilleure performance d'un matériau dans un domaine s'accompagne par de faibles performances dans un autre. Généralement un matériau à limite de rupture élevée est très rigide, donc peu flexible donc peu performant au test de perte de flexibilité, donc une voile qui ne supporte pas beaucoup de saisons. Des solutions existent mais elles sont hors de prix.

Il est à noter que les matériaux synthétiques peuvent être employés sous la forme de polymères à cristaux liquides (matériaux non encore cristallisés comme le verre), le Kevlar étant le plus connu mais aussi le Vectran, le Zylon.

Polyamide[modifier | modifier le code]

Polyamide aliphatique (PA)[modifier | modifier le code]

Nylon[modifier | modifier le code]

Spi en nylon multicolore
Le nylon est utilisé pour les spi pour ses qualités de légèreté, de grande résistance à la rupture, de sa grande résistance à l'abrasion et de sa flexibilité. Cependant sa grande élasticité est appropriée pour les voiles hautes. Le nylon est une marque non déposée de la firme DuPont (comme cette société le rappelle sur son site web20). DuPont a ainsi choisi de permettre au mot de devenir d'un usage courant et par extension le terme nylon est le terme générique pour les polyamides aliphatiques. Le nylon est moins résistant aux UV et agents chimiques que le polyester. Les moisissures changent les caractéristiques techniques du nylon.

Rilsan[modifier | modifier le code]

Rilsan est le nom commercial du polyamide 11, aussi appelé nylon 11 ou « nylon français », fabriqué par Arkema filiale de Total21.

Aramide (PAA)[modifier | modifier le code]

Le mot aramide vient de la contraction de aromatique polyamide.

Kevlar[modifier | modifier le code]

Structure chimique (Kevlar) montrant les liaisons chimiques (amides) à l'origine de la solidité du Kevlar
Kevlar, est une fibre aramide. Le Kevlar est la fibre la plus répandue pour les voiles de compétition depuis son introduction par DuPont en 1971. Cette fibre est résistante, et est plus résistante que l'acier à poids égal, a une rigidité cinq fois supérieure au PET soit deux fois plus que le PEN. Les deux Kevlar courants sont les types 29 et 49, le 49 est 50 % plus rigide que le type 29 mais moins flexible. DuPont a développé d'autres fibres bien plus solides, les types 129, 149 et 159, mais elles sont peu employées car trop rigides. DuPont a récemment conçu le Kevlar Edge, spécifiquement pour la voile, il est 25 % plus flexible et aussi solide que le Kevlar 49. Le Kevlar, comme les autres fibres aramides, a une faible résistance aux UV. Kevlar perd deux fois plus vite et deux fois plus en solidité qu'un PET aux UV. Le Kevlar est très sensible au pliage et au fluage. Une voile Kevlar ne doit pas être pliée si le marin veut assurer une bonne durée de vie de sa voile.

Technora[modifier | modifier le code]

Technora une fibre d'aramide qui est produite au Japon par Teijin. Le Technora a une résistance à la rupture plus faible que le Kevlar 29 mais supérieure du point de vue de la résistance à la flexibilité. La fibre est peu résistante aux UV, cette faiblesse peut être partiellement résolue en enrobant la fibre de couleur naturelle or par une poudre noire. Le Technora est la fibre la plus employée dans la technologie X-ply (le X-ply est un type de scrim. C'est un tramé de renfort placé de biais, il ressemble donc à un X22) des voiles laminées.

Twaron[modifier | modifier le code]

Tissu de Twaron
Le Twaron est une fibre d'aramide, produite aux Pays-Bas par Teijin. Cette fibre est chimiquement et physiquement équivalente au Kevlar de DuPont. Le Twaron HM (pour High modulus) est équivalent aux propriétés du Kevlar 49, avec une meilleure résistance à la rupture et une meilleure résistance aux UV. Twaron SM est équivalent au Kevlar 29. Comme le Kevlar, cette fibre est d'une couleur doré brillant.

Polyazole[modifier | modifier le code]

Zylon[modifier | modifier le code]

Le Zylon est le nom commercial du PBO. PBO est l'acronyme de sa formule chimique poly(p-phénylène-2,6-benzobisoxazole). Il est sous forme de polymère à cristaux liquides. Le PBO est un polyazole possédant un autre hétéroatome dans le cycle ou oxazole. Il est développé dans les années 1980 par Toyobo, une firme japonaise. La fibre est de couleur or et est la fibre la plus résistante à la rupture sur le marché surpassant les aramides. Le Zylon est très stable, résiste à 600 °C, résiste bien à l'abrasion, est difficile à couper, glisse peu et résiste très bien aux pliages. Il est très flexible et est doux au toucher. Pratiquement la fibre idéale mais le Zylon est très sensible aux UV et à la lumière visible23.

Polyester[modifier | modifier le code]

Polyesters semi-aromatiques saturés[modifier | modifier le code]

Polyester[modifier | modifier le code]

Le poly(téréphtalate d'éthylène) (PET) est le polyester le plus courant. Il est aussi la fibre la plus employée pour les tissus de voile. Le PET est un polymère dont le motif de répétition est composé d'ester et d'éthylène. Le PET a une excellente résistance aux chocs, à l'abrasion, aux UV, au test de flexibilité et n'est pas cher. Le PET est remplacé par des fibres plus résistantes pour les voiles de compétition, mais reste la fibre la plus populaire en raison de son faible coût et sa très grande durabilité.

Il existe plusieurs fabricants de PET avec des performances qui peuvent varier. Le Dacron est le nom déposé par Invista Inc (ex DuPont Textiles) pour son PET. La fibre spécifique voile est le type 52 high modulus fiber. Le Dacron a une très bonne tenue au fasseyement, au ragage, à la déchirure et une faible déformation à l'effort. Le Dacron est utilisé pour des voiles de plaisance en programme croisière24. Allied Signal produit le 1W70 polyester qui est 27 % plus résistant à la rupture que le Dacron. Le PET est aussi fabriqué par plusieurs autres firmes sous des noms différents : Tergal de Rhône Poulenc, Tétoron de Toray, Terylene de ICI, Diolen de ENKA/AKZO.

Pentex ou PEN[modifier | modifier le code]

Le Pentex est un polyéthylène naphtalate produit par Honeywell25. Sa forme tissée en fait une fibre qui se déforme peu (élongation limitée à 5 % à comparer aux 15 % du Dacron), avec une élasticité de 250 au lieu de 80 à 120 pour les polyéthylènes classiques (élongation limitée à 5 % à comparer aux 15 % du Dacron). C'est-à-dire 40 % d'élongation par rapport au PET mais deux fois plus que le Kevlar 29. Il n'est pas affecté par la flexion et résiste assez bien aux UV. Comme il est moins flexible que le PET, il ne peut être tissé aussi serré, le tissé doit donc être imprégné avec une résine, donnant des voiles plus fragiles à l'usage.

Le Pentex (ou fibre de PEN) est souvent associé à un film de PET (plus connu sous le nom de mylar), soit comme fibre de structure transmettant les efforts et/ou soit comme taffetas de protection du film. Le Pentex est principalement utilisé dans les régates de monotypes. Il reste une alternative économique intéressante pour des voiles hautes performances.

Polyesters aromatiques saturés[modifier | modifier le code]

Vectran[modifier | modifier le code]

Vectran est un polyester haute performance sous forme de polymère à cristaux liquides26. Il est produit par Ticona. Sa couleur naturel est l'or et à une élasticité similaire au Kevlar 29. Il a pour avantage : une très haute résistance, une faible élongation, une assez bonne caractéristique de résistance à la flexion, une très bonne ténacité, une bonne résistance au fluage, un allongement avant rupture excellent, une excellente résistance aux charges répétées. Son endurance aux UV est inférieure aux PET et PEN, mais il se stabilise après 400 heures, contrairement aux aramides et Spectra qui n'arrêtent pas de se dégrader. Ce matériau est utilisé pour les voiles de croisière.

Polyéthylène[modifier | modifier le code]

Spectra[modifier | modifier le code]

Le Spectra est une marque de fibre synthétique en polyéthylène de masse molaire très élevée produit par Honeywell. La fibre offre une résistance aux UV supérieure au PET avec une rigidité bien plus élevée en seconde place derrière la fibre de carbone. Elle offre aussi une grande résistance à la rupture et une haute flexibilité. Mais elle souffre de possibles déformations plastiques lors de longues utilisations. Cette modification de la forme de la voile la fait vieillir prématurément, c'est la raison pour laquelle elle est surtout employée pour les spi en compétition (la voile est changée régulièrement).

Dyneema[modifier | modifier le code]

Équivalent au Spectra, le Dyneema est produit aux Pays-Bas par la société DSM. Très utilisé en Europe pour les voiles, la fibre offre une gamme comparable au Spectra. Cette fibre devient de plus en plus populaire en Amérique du Nord.

Certran[modifier | modifier le code]

Hoechst Celanese produit du Certran, un polyéthylène similaire au Spectra, de résistance à la rupture deux fois plus faible. Il est similaire au Spectra mais avec une flexibilité supérieure et une résistance aux UV supérieure.

Fibre de carbone[modifier | modifier le code]

Tissu de carbone
La fibre de carbone est un assemblage d'atomes de carbone dans une configuration offrant une grande résistance. Il n'est pas sensible aux UV et offre une faible élasticité. La gamme des fibres de carbone va de fibres d'une extrême fragilité à des fibres extrêmement durables, flexibles et à peine moins solides que les fibres d'aramide.

Tissage[modifier | modifier le code]

Le tissage Kevlar-carbone est particulièrement visible sur cette voile
Le tissage des fils ou fibres est souvent un tissage formant une trame de 148 par 160 soit environ 13,10 m/kg pour une largeur de rouleau (laize) de 102 cm27. Un tissage serré est préféré pour les voiles de spi et les voiles hautes. La qualité du tissage est primordiale, il vaut mieux un bon tissage avec une fil moyen qu'un mauvais tissage avec un fil excellent.

Beaucoup de techniques sont employées pour le tissage, le fil de trame peut ne pas être identique au fil de chaine. Cela permet de renforcer une direction du tissu. Le tissu est dit orienté chaîne lorsque le fil de chaîne est plus solide que le fil de trame. Par conséquent un tissu orienté chaîne est plus résistant dans le sens de la longueur. Inversement un tissu orienté trame lorsque le fil de trame est plus résistant que le fil de chaine. Le tissu sera alors plus résistant dans le sens de la largeur. Lorsque aucun des fils chaîne ou trame n'est privilégié le tissu est dit équilibré. Le type d'orientation du tissu détermine les coupes possibles du tissu. En effet les efforts d'une voile sont principalement orientées verticalement. Au point de fixation, la concentration des efforts est maximale. Avec un tissu orienté trame la coupe est uniquement horizontale avec des laizes perpendiculaires à la chute. La coupe des voiles peut se faire de trois façons :
coupe horizontale28 ;
coupe verticale ;
coupe radiale.

Dans la coupe horizontale, les laizes sont assemblées alors en panneaux parallèles à la bordure. Une laize ressemble à un rectangle horizontal. Dans la coupe verticale, les laizes sont assemblées alors en panneaux parallèles à la chute. un laize ressemble à un rectangle vertical. Dans la coupe radiale, le tissu est coupé en biais. Les laizes ressemble à un triangle (ou un triangle tronqué). Lorsque les triangles pointent tous vers un même point la voile est dite radiale. Lorsque les triangles forment nettement deux groupes :
le premier groupe de triangles pointant vers un point de la voile ;
le deuxième groupe vers un autre point ;

la voile est dite bi radiale. Une coupe est dite tridariale quand la voile est formée de trois groupes distincts de triangles pointant vers trois points différents. Les points en question sont les points de fixation de la voile (amure, drisse, écoute). Une coupe tridariale permet de rapprocher au mieux le fil fort des lignes d'effort de voile que les autres types de coupe, la voile est donc plus solide toutes choses étant égales par ailleurs. Comme la contrainte est d'orienter au mieux le fil fort suivant les lignes de contrainte, un tissu orienté trame ne peut être employé que pour les voiles à coupe horizontale. Un tissu orienté chaîne ne peut employé que pour les voiles à coupe verticale et radiale.

Les voiles modernes utilisent généralement cette technique. Mais des tissages plus lâches existent.

coupe horizontale

coupe biradiale

coupe triradiale


Par nature les tissages sont sensibles aux déchirures. Par construction, le tissage consiste à passer alternativement le fil de trame et de chaine l'un au-dessus de l'autre. Le fil ne relie pas deux points de façon la plus courte, en ligne droite mais en ondulant appelé embuvage. En conséquence lorsqu'une charge est appliquée, le fil a tendance à se tendre, c'est-à-dire se rapprocher de la ligne droite, le tissu s'allonge. Ironiquement pour réduire ce problème d'allongement il faudrait tisser plus serré, c'est-à-dire trouver une fibre acceptant plus de courbure, donc plus solide. Mais les fibres plus solides sont aussi plus rigides, donc non tissables.

Tissage plus lâche[modifier | modifier le code]

Des tissages plus lâches existent. Ces tissages plus modernes ressemblent plus d'aspect à un grillage ou à treillis. Trois grandes catégories existent. Les maîtres voiliers combinent parfois ces techniques par exemple renforcer la tenue spatiale d'une fibre orientée par l'ajout d'un scrim. Ces techniques sont bien plus difficiles et longues à mettre en œuvre. Ces techniques offrent des performances incomparables, c'est le cœur du métier des voileries hautes performances. Dans la littérature il n'est pas rare d'employer par abus le terme générique de scrim à l'ensemble de ces techniques.

Fibres orientées[modifier | modifier le code]

L'idée est d'orienter les fibres suivant les lignes d'effort de la voile. Grâce aux progrès techniques, la longueur d'une fibre n'est plus limitée, ainsi les fibres sont :
placées d'un seul tenant ;
parcourent toute la voile ;
et suivent les lignes d'effort de la voile.

Une fibre va donc d'une fixation de la voile à une autre fixation de la voile.

Une voile spi est tenue uniquement en trois points :
point d'amure ;
point d'écoute ;
point de drisse.

Le scrim est alors composé de trois faisceaux de fibres allant d'un point de fixation de la voile à un autre :
du point d'armure au point d'écoute ;
du point d'écoute au point de drisse ;
du point de drisse au point d'amure.

Le treillis devient bien plus complexe pour des voiles où la fixation n'est plus un simple point mais une ligne comme par exemple le guidant (ou mat) d'une grand voile de bermudien, la corne d'une voile à corne ou la bôme.

Pour maintenir en place les fibres, à chaque croisement de fil, les deux fils sont liés entre eux (par de la colle par exemple). La voile est dite à fibre orientée29.

Scrim[modifier | modifier le code]

Les fils forment un grillage rectangulaire. Pour maintenir en place les fibres, à chaque croisement de fil, les deux fils sont liés entre eux (par de la colle par exemple). L'ensemble de ces fibres forment une sorte de tissage appelé scrim.

Ruban[modifier | modifier le code]

Dans ce cas le fil est remplacé par une bande. Deux largeurs de bandes peuvent être employées pour réaliser le tissu.

Films[modifier | modifier le code]

Un film est une fine couche de matériaux extrudé à partir de polymère. Le film est utilisé avec des matériaux tissés pour former des voiles laminées.

Film de PET[modifier | modifier le code]

Le PET est le film le plus répandu. Par extrusion et réticulation sous tension, on obtient du polyester amorphe un film aux propriétés biaxiales semi-cristallines. Ce film de très grande solidité en tension, très stable et transparent, très bon isolant électrique, est connu sous les marques Mylar et Melinex.

Film de PEN[modifier | modifier le code]

Le film de PEN est la version aux propriétés biaxiales de la fibre de PEN. Comme la fibre PEN est plus résistante que la fibre PET, le film PEN est plus résistant que le film PET. Néanmoins le film PEN est peu employé car il se détériore plus vite dans le temps que le PET.

Bain[modifier | modifier le code]

Une nouvelle technique est apparue, au lieu de poser un film par laminage, la voile est plongée dans un bain de résine Teldar. Il se crée alors au séchage un film PVF (poly(fluorure de vinyle))30.

Voile laminée[modifier | modifier le code]

À partir des années 1970, les voileries ont commencé à fabriquer des voiles laminées. Les voiles laminées sont des voiles composés d'un sandwich de différents matériaux synthétiques disposés en plusieurs couches. Le cumul de couches de matériaux diffèrent permet de cumuler les avantages de chacun.

En utilisant des films de PET ou PEN, l'allongement (élasticité) de la voile est considérablement réduit. De même les voileries ont pu orienter les fibres. c'est-à-dire placer un scrim. Des couches de taffetas sont aussi insérées en sus pour améliorer le ragage31.

Les voiles laminées peuvent être classées en quatre catégories suivant les technologies de fabrication employées32,33.

Tissé-Film-Tissé[modifier | modifier le code]

Le film est pris en sandwich entre deux couches de tissus parfois appelé taffetas. Le film procure une plus grande résistance à élongation (déformation de la voile) qu'un tissu, les deux tissus apportent une protection du film en améliorant la résistance à l'abrasion et aux déchirures. Les versions haut de gamme utilisent du Spectra tissé ou du taffetas de Kevlar. Dans de récentes évolutions, des fils d'aramide sont inclus dans le film. Parfois une seule couche de tissu (ou taffetas) au lieu de deux est mise pour soit des questions de cout ou de légèreté de voile.

Film-Scrim-Film ou Film-sur-Film[modifier | modifier le code]

Ce type de voile est un sandwich de trois couches : un film, un scrim, et un film. Le scrim est pressé entre deux couches de film. Cette méthode crée une voile très peu sensible à l'étirement (déformation plastique sous contrainte), ce qui n'est pas possible avec un tissu. Un tissu se déforme trop facilement. De plus comme le scrim est pris entre deux films cette technique réduit la quantité de colle nécessaire aux maintien du srim. Dans les voiles haut de gamme les fils du scrim peuvent être pré-contraints durant la phase d'assemblage avec les films, cette méthode est à comparer au béton précontraint (plus performant pour un même poids).

Les inconvénients de cette technologie sont :
la voile est sensible à l'abrasion (les films ne sont pas protégés) ;
la voile est peu flexible ;
les fils du scrim ne sont pas protégés des UV, dans certains cas les films sont traités en ce sens pour éliminer le problème.

Tissé-Film-Scrim-Film-Tissé[modifier | modifier le code]

C'est la technique la plus haut de gamme mature. Le scrim est composé de fil très résistant mais ces fils sont généralement sensibles aux UV. Le scrim est maintenu dans un film, en fait protégé de chaque côté des UV par un film. Les films sont traités opaques aux UV pour protéger le scrim. Les films étant fragiles à l'abrasion, un taffetas est ajouté de chaque côté pour protéger la voile. Cette technique combine les avantages de chaque matériau mais reste d'un cout élevé.

Tissé/Scrim/Tissé[modifier | modifier le code]

Le scrim est entouré par une couche de tissu sans que le scrim soit inclus dans un film. Le problème est d'être capable de faire le scrim avec un fil très résistant, car il est difficile de faire cohabiter deux fils différents ensemble, celui du scrim et celui du tissu. Cette technologie est encore très récente mais reste prometteuse.

lundi 05 septembre 2016 20:13
14
1
matelot4x4

Première tentative de synthèse sur les fibres :

• nylon, polyamide, plus résistant que polyester mais plus élastique
• Dacron = polyester haute ténacité (Dupont de Nemours)
• Pentex (Allied Signal/Honeywell) polyethylene naphtalate. S'allonge 2,5 fois moins que le polyester, se situe entre le Dacron et le Kevlar
• Twaron/Technora (Akzo Hollande groupe Teijin Japon) = Kevlar 29 (Dupont de Nemours), PDT, poly-paraphénilene-téréphtalamide, famille des aramides.
• Black Technora, idem Kevlar mais noir, c’est plus beau et donc plus cher…
• Spectra (Allied Signal/Honeywell) ou Dyneema (DSM, Hollande), polyéthylène haute densité, bonne résistance aux UV
• Certran (Hoechst Celanese) similaire à Spectra ou Dyneema mais résistance à la rupture 2 fois plus faible, meilleure flexibilité, meilleure résistance aux UV.
• Vectran (Hoetchst Celanes/Kuraray Ltd) polyester haute résistance équivalent Kevlar mais résiste mieux aux flexions
• Zylon (Toboyo, Japon) polymère à cristaux liquides = PBO plus résistant que Kevlar, résiste bcp mieux à la flexion, mais ultra sensible aux UV
• carbone.
• Mylar, marque de Dupont de Nemours pour le film polyester
Merci de corriger si erreur ou incomplet
Yves

mardi 06 septembre 2016 08:28 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Sailoturn22

Entre Pentex et Polyester les fabricants de tissus évoque plutôt un gain d'une trentaine de % dans l'élongation du tissus.
Avec du technora ou du carbone c'est 2 à 4 fois moins.

mardi 06 septembre 2016 09:36
14
1
matelot4x4

Bonne remarque.
Peut etre que le marketing sait triturer les chiffres... allez savoir ! lol
Si une fibre polyester s'allonge de 1m à 1,1 m (chiffres au hasard je n'en sais rien) et que le Pentex s'allonge de 1m à 1,04 m dans les mêmes contraintes, ça fait bien 2,5 fois moins d'allongement, autrement dit, dans mon ex le Polyester s'allonge de 10 % et le Pentex de 4%
Dans mon ex, 30% de gain sur l'allongement donneraient seulement 7 cm d'allongement pour le Pentex au lieu de 10cm pour le polyester.
Dur de déjouer tous les pieges.

mardi 06 septembre 2016 18:21 *** Message modifié par son auteur ***
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Cette semaine, j'ai eut plusieurs voileries au téléphone.
A la base je voulais ne consulter que 2-3 voileries pour éviter de m'embrouiller, mais je suis arrivé à 5 voileries (3 voileries sont gentillement venues vers moi pour me proposer un devis).
Le cahier des charges était simple, je voulais des voiles qui durent avec un programme croisière rapide pour un bateau puissant.

Ce qui est "rigolo" c'est que le terme "voile qui dure" n'a pas la même signification pour tous.
Pour certain il faut que la voile ne s'use pas, tant pis pour la forme, pour d'autre, il faut que la forme reste intact, mais la voile sera fragile.
Donc 5 voileries, 5 propositions différentes, ce qui fait qu'au premier abord, voici les tissus proposés par les voileries
- Dacron pour l'ensemble
- Hydranet pour l'ensemble
- Tissu spécial North pour l'ensemble
- Laminé carbone pour le foc - Hybrid pour la GV
- Membrane pour l'ensemble

On voit bien que c'est assez hétéroclite, et aucune tendance ne se détache.

Cette multiplication des propositions m'a aider à mieux comprendre ce que je voulais, une voile qui garde un minimum sa forme et qui soit encore là dans 7 ans.
J'ai donc supprimé les dacron (trop de déformations) et hydranet (bon pour les fort grammage mais moins bon en faible grammage avec presque autant de déformation que le Dacron).

Du coup, il me reste grosso modo : pentex tissé, laminé ou membrane, mais ca fait encore pas mal de possibilités de fibres.
Il y a les pros membranes et les pro laminés, mais dans tous les cas, il faut comprendre ce qu'il y a dedans pour prendre la bonne décision.

Bref, bien difficile de s'y retrouver dans les tissus et je ne parle pas du dessin des volumes, encore une autre histoire, surtout avec un mat aile...

mardi 06 septembre 2016 21:12
Missing
Prospero

Pour info, j'ai changé ma GV cet hiver. Coupe Triradiale en DCP (DCX avec du Pentex) de Dimension Polyant. Ma femme qui barre trouve le bateau beaucoup plus agréable à barrer, le profil ne se creuse pas dans les risées et propulse le bateau sans enfoncer le flotteur sous le vent.
Par contre à mon avis elle se roule difficilement.

mardi 06 septembre 2016 21:32
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

le pentex "pur" se roule tres facilement

mercredi 07 septembre 2016 17:34
Missing
Peuwi

Dans toutes ces technologies listées, vous n'avez pas cité la possibilité d'avoir du vectran tissé.
(on trouve le vectran dans des laminés, avec les défauts que cela comporte)
J'avais trouvé cela il y a quelques temps, sous le nom "HPV" : http://www.china-sail-factory.com/newsletter/issue22-fr.html
J'imagine que si on trouve cela chez une voilerie chinoise, on doit trouver l'équivalent ailleurs.

mercredi 07 septembre 2016 16:04
14
matelot4x4

Je suis comme Tangnard en train de discuter avec des voiliers et, si j'avance dans la connaissances des propositions, je suis aussi confronté à de grandes différences dans la traduction de ma demande.
Nos cas de figures (à tous ceux qui se posent ces questions) sont essentiellement différents en fonction du type de bateau, de sa taille (très important), du ratio performances/longévité. Ce ratio complique fortement les réponses.
En ce qui me concerne, j'ai fait un grand pas en avant avec la synthése sur les fibres (posté plus haut)
J'attends une propositon pour un foc membrane, où il y aurait des fibres solides, de haut module et très bonne résistance à la flexion, peu sensibles aux UV. Il semble qu'on puisse faire sa tambouille personnelle en choissant les fibres qui correspondent le mieux au cahier des charges. Ces fibres seraient déposées "sur mesure", après savant calcul par ordinateur pour suivre strictement les efforts sur ma voile, directement sur un taffetas polyester, le deuxième venant par dessus, le tout noyé dans la colle de partout. Donc exit le film mylar sur lequel je me gratte sérieusement la tête, lequel est présent (enfin il me semble) dans tous les complexes proposés.
Le résultat serait donc un sandwich de fibres ad hoc entre deux taffetas. Dans ma petite tête ça ressemble au mouton à 5 pattes (?) Ou à un foc membrane/performant/durable (?)
Encore des points d'intérogation...
Reste à savoir le prix....!
A pluche
Yves

mercredi 07 septembre 2016 19:34
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Le soucis, c'est qu'à multiplier les couches, tu prends de l'épaisseur et donc de la raideur.
Entre une feuille de papier et une feuille de carton, en cas de pliure, il y en a un qui casse, l'autre non.
Enfin bon c'est ce que j'ai entendu dire.

mercredi 07 septembre 2016 19:49
Received_10153601303321821
Dr Feelgood

En fait c'est la notion de durabilité qui est différente: un tissé sera indestructible structurellement mais d'une stabilité de forme est faible. Une membrane gardera sa forme plus longtemps, mais quand la voile commence à se délaminer, sa durée de vie structurelle se compte en semaines.
La manutention de la voile membrane (roulée/stockée après chaque sortie) aide à la longévité. Si tu laisses ton foc membrane sur l'enrouleur, il faudrait au minimum une housse montée avec la drisse de spi.

jeudi 08 septembre 2016 00:46
Missing
bombadil

Voilà qui répond bien à la question il ne faut pas oublier l'a notions stockage entretien des voile membrane ok avec toi c++++pliage housse de génois rouler à la place du pliage c le début d une longévité assuré

jeudi 08 septembre 2016 07:32
Mouette
Penn-Kalet

Ceci étant un laminé DCX peut se réparer.
C'est ce qui a été fait et bien fait sur mon génois sur lequel il y avait des trous ..

jeudi 08 septembre 2016 20:00
Missing
xabia

@Dr Feelgood Quelles voiles équipaient ton Speed Feet 18?
Et pour le Seascape 18 ?

vendredi 09 septembre 2016 07:17
Received_10153601303321821
2
Dr Feelgood

J'ai eu du North 3DL sur le speed feet, l'horreur, ça ne supporte pas d'être matraité et se délamine hyper vite en plus d'être hors de prix. Plus jamais.

Membrane Quantum carbone-twaron sur le Bull, ca bien marché pendant 5 ans, même si le génois avait perdu en cap dans le medium sur la fin.

Du D4 incidence sur l'A35, le tissus est pas mal en forme et résistance , mais la GV ne carburait pas (problème de "coupe"?). Sa remplaçante en SXi (genre DCX) est bien plus puissante même si beaucoup plus lourde.
On a tolé un paquet de voiles carbones au RORC avec notre GV blanche en triradial et au Fastnet, sur la sortie du Solent on faisait jeu égal avec les JPK 10.80, MC34 et JPK 1010.

Pour des monocoques de moins de 30 pieds, et à moins de jouer la gagne, je pense qu'une GV latté en dacron et un génois en Membrane offrent le meilleur rapport qualité-prix-longévité, a condition d'avoir un génois de convoyage. En plus, les tissés sont un peu plus tolérants et faciles à régler que des tissus bloqués, et les membranes sont presque au même prix que les laminés tri-radiaux (grosse perte de tissus à la coupe)

Pour les orc et autres voiles de gros temps, le dacron accepte plutôt bien de se faire torcher sur le pont.

vendredi 09 septembre 2016 16:35
Missing
maximus99

Rouler les voiles c'est certainement mieux que de les plier, mais alors le bateau n'est plus qu'un garage à voiles. Au début je les rouler, maintenant je les plie, j'en ai un peu assez de pousser les voiles pour m'assoir ou pour me coucher.

jeudi 08 septembre 2016 07:43
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Sur un multicoques tu as les tranpolines pour poser les sac à voiles, ce n est donc pas un problème pour nous.

jeudi 08 septembre 2016 07:46
14
1
matelot4x4

Laminés ou membranes, différences ?
Si j'ai bien compris (?) on parle de :
- laminés pour tous les complexes avec différentes couches collées entre elles en usine par des fabricants divers (dont DP le principal) et mis en œuvre par différents voiliers sur leurs planchers
- membranes pour une technique très sophistiquée (matériel dédié complexe) qui consiste à déposer des fibres (au choix) calculées (matières et orientation par ordi pour le cahier des charges de chaque voile) sur un taffetas pour les recouvrir d'un autre taffetas pour obtenir une voile spécifique qui ne ressemblera à aucune autre.
Oui, bien sûr, il faut protéger les voiles, toutes, encore plus celles avec des matériaux plus sensibles aux UV. J'ai deux housses GV et foc qui sont en place dès que le bateau est arrêté.
A ce jour mon sentiment : le faseillage est l'ennemi n° 1 des voiles d'avant. Ce qui veut dire à chaque virement de bord mais aussi à chaque enroulement-déroulement pour les focs sur enrouleur. Si en plus ça tape sur le mât, les barres de flèche ça s'aggrave. En 2 les manutentions/stockage/pliages.
A suivre
Yves

jeudi 08 septembre 2016 11:39
Missing
maximus99

Sur mon bateau j'ai un génois 3DI North sail qui est d'une solidité remarquable, surtout que j'utilise des lattes pliables horizontalement, et que dés la régate terminé je le replie dans sa house. Ça fait 3 ans que je l'utilise de cette façon et je n'ai aucun signe apparent de dégradation. Contrairement à ma GV North sail qui est une membrane moulée en fibre carbone de 2015 ,et qui elle est très fragile. Il faut reconnaître qu'elle est plus fine que le 3 DI. Sur cette voile je commence à voir quelques signes de dégradation, il faudrait pour bien faire que je roule cette voile plutôt que de la plier dans un sac, mais ça prend trop de place dans le bateau.

lundi 12 septembre 2016 07:17
14
2
matelot4x4

Pour revenir sur 2 tissus sauvent cité sur ce fil, après pas mal de discussions avec des voileries les commentaires finissent par pouvoir se recouper, mon opinion se forge doucement ainsi :
- l'Hydranet radial est le mieux (le top du top) qui peut exister pour des voiles indestructibles dans le temps
- ce tissus se déforme assez vite, un peu moins que les polyesters (genre Dacron) de bonne qualité mais il est possible de trouver des polyesters haut de gamme (mieux que Dacron) qui se déformeront un peu moins qu'Hydranet
- une coupe triradiale est mieux qu'une cross cut, donc un triradial en Hydranet radial sera mieux qu'une voile Cross cut en Dacron.
- si on prend le critère "forme", comparé à une foc triradial en DCX sa "durée de vie dans la bonne forme" peut s'estimer à la moitié !
Les avis se recoupent bien :
Dans mon cas et vu le nb de jours d'utilisation, pour un tri de 24 pieds, utilisation "croisière cotière intensive", 60 journées/an
- durée de vie "mécanique : 10, 12 ou 15 ans pour Hydranet radial, 6 à 7 ans pour DCX
- durée de vie "avec la bonne forme" : 3/4 ans pour Hydranet radial, 6/7 ans pour DCX

Dimension Polyant a sorti il y a 2 ans un matériaux, le Flex Ultra (fibres Dyneema au centre, deux films Mylar puis 2 taffetas de protection extérieure) qui permet une cross cut.
Un foc ainsi fabriqué aura la même durée de vie mécanique que le DCX mais une durée de vie "en bonne forme" de 5/6 ans. Le coût est environ 15/20 % moins cher qu'un triradial en DCX.

Le tissus Hydranet radial est très cher, je suppose que les marges sont proportionnelles au prix. Ceci qui peut avoir pour conséquences d'inciter certains voiliers à me le proposer fortement (plus de bénéf) retenant dans mon cahier des charges le côté "durable", les autres qui me le déconseillent fortement retiennent le côté "durable en bonne forme". Les avis sont vraiment très tranchés pour ou contre dans mon cas, sachant qu'ils peuvent tous faire mon foc en Hydranet radial vu qu'ils bossent tous avec DP, ce n'est pas un critère discriminatoire.

A suivre
Yves

lundi 12 septembre 2016 16:36
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
1
tangnard

Je suis d'accord avec toi, c'est assez curieux de voir des avis aussi divergents et tranchés à la fois.

lundi 12 septembre 2016 18:18
Missing
1
20er

Une bagnole sans un point de rouille mais avec les amortos foutus et le moteur asmathique, c'est comme des voiles defoncées mais sans une déchirure et d'un blanc immaculées... La chose qui compte le plus dans la durée de vie... c'est la tenue de forme... Excepté pour de l'hauturier type tdm ou grand voyage... surtout sur un bateau rapide...

lundi 12 septembre 2016 16:53
Run_manu
2
Erendil

Une voile sale se lave.

Une voile moisie se dégrise avec un produit antifongique.

Une voile défoncée se jette.

Jacques

lundi 12 septembre 2016 17:58
Missing
maximus99

On peut éventuellement en faire un taud ou une voile d'ombrage.

lundi 12 septembre 2016 18:24
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

ma femme a fait de tres beaux poufs

mercredi 28 septembre 2016 12:38
14
matelot4x4

Bonjour
Grâce aux échanges sur ce forum et après moultes réflexions, je réfléchis à un changement assez radical.
J'ai ouvert un autre fil "changement de plan de voilure d'un F 24".
L'idée serait de construire une delphnère pour avancer la fixation de l'étai, j'en donne les raisons sur cet autre fil. (pour les commentaires et avis sur ce projet, merci d'aller sur l'autre post, ici on parle plutôt chiffons...)
Du coup, cette modif me permet d'envisager un foc sans recouvrement entièrement latté qui ferait 13m2 au lieu de 14 actuel.
J'ai gardé un Hobbie 16 jusqu'à l'an passé (acheté il y a 35 ans), grâce aux lattes le creux était toujours au bon endroit et le moins que je puisse dire est que ce Hobbie a été traité dans des conditions "extrêmes" (y compris des culbutes à 16 kts où l'impact de l'eau sur les voiles est violent).
J'abandonnerai ainsi tous les complexes, mélaminés, membranes au profit d'un polyester haut de gamme sans mélange de fibres d'autre nature.
En poussant les voiliers dans leurs retranchements, il se confirme de partout que l'Hydranet, s'il est indestructible, n'est pas le top en matière de résistance à la déformation.
Les nouvelles questions changent un peu...
Coupe cross cut ou triradiale (voire biradiale) avec lattes ?
Quels sont les tissus les meilleurs pour un tel projet ?
On m'a déjà proposé, Pro radial ou Strong fil de chez DP, suivant la coupe.
Quelles autres alternatives ?
A pluche
Cordialement
Yves

mercredi 21 septembre 2016 09:09
Missing
20er

Si tu veux un tissus qui resiste à la deformation.. laminés à base de: Carbon, aramides, spectra.... Du coup autant prendre une membrane mais typée croisière avec taffetas de protection, du coup un peu plus lourd que film film mais plus durable.... Demande un devis pour une voile à panneau et la même voile en membrane...

mercredi 21 septembre 2016 09:29
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Le soucis du double taffetas va augmenté l épaisseur et créer un effet carton.
Entre une feuille de papier et une feuille de carton à la pliure la feuille de papier marquera un peu, le carton se dechrirera.
Il existe des membranes plus fines qui supporteront mieux ces traitements. Elles sont souvent dédiées aux voiles de courses au large sont données pour mieux résister mais être plus chères.

mercredi 21 septembre 2016 11:36
Avatar4
Voiles Alternatives

"En poussant les voiliers dans leurs retranchements, il se confirme de partout que l'Hydranet, s'il est indestructible, n'est pas le top en matière de résistance à la déformation. "
Cela confirme pleinement l'idée que l'Hydranet serait à privilégier lorsqu'on est sur des projets de croisières intensives où la notion de performance n'est pas prioritaire.

mercredi 21 septembre 2016 09:36
Avatar
1
Numawan

Vraiment pas d'accord. La forme des voiles est particulièrement importante au près. En croisière, quand je ne peux pas éviter de faire du près, j'aime particulièrement que mes voiles marchent bien.

mercredi 21 septembre 2016 10:57
Avatar4
Voiles Alternatives

je crois que je me suis mal fait comprendre. La notion de performance n'est pas la même pour tout le monde, suivant son degré d'exigence. En l'occurrence il me semble que l'Hydranet, d'après tous les avis d'utilisateurs, conserve des formes très honorables après de nombreuses années d'utilisation.
Dis autrement, Je pense que vous sous-estimez l'Hydranet.

mercredi 21 septembre 2016 11:05
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Sur 5 Voileries consultées, 4 me déconseillent l hydranet car il se déforme. Peut être que eux aussi sous estiment ce tissu...

mercredi 21 septembre 2016 11:38
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

hydranet quasi increvable, on lui a tout fait y compris de servir de tourmentin pendant plusieurs jours mais tres déformé à la fin restant fiable

mercredi 28 septembre 2016 12:40
Missing
(toto 21)

Tangard, penses tu que le fournisseur d Hydranet n imposerait pas des quantités minimum à l achat. J ai un jeu en Hydranet sur un bateau puissant et après 3 saisons et 8000 miles environ, je n ai pas noté de déformations. Par contre , il semblerait que l Hydranet soit plus technique à découper, et cette découpe serait sous traitée donc moins de profit

mardi 07 février 2017 21:17
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

l'hydranet ne se coupe pas sensiblement plus mal qu'un dacron épais... Ciseaux,laser, etc.

mardi 07 février 2017 22:12
14
matelot4x4

Pour 20er, tu n'as peut être pas lu les échanges sur ce fil avec ma recherche en fonction de mon usage et de mon bateau.
Ma dernière inter indique que j'abandonne tous ces matériaux dans mon nouveau projet.
Le mouton à cinq pattes n'existant pas, faut faire des compromis.

mercredi 21 septembre 2016 10:01 *** Message modifié par son auteur ***
14
matelot4x4

Pour Voiles alternatives:
Côté solidité c'est sur que ça semble être le top.
Le fait de mélanger des fibres en Spectra (ou Dyneema c'est idem) oblige a des conditions de tissage différentes avec pour résultat un tissage moins serré qu'un pur polyester, donc plus de déformations en final, explications fournies par un voilier qui utilise ce tissus et semble en connaître les plus et les moins, je vous les livre tel quel. D'autres voileries disent aussi qu'il existe des purs polyester qui résistent mieux à la déformation qu'un Hydranet.
Pour une GV avec lattes (c'est souvent le cas maintenant) je ne suis pas certain que l'Hydranet soit utile (avis perso).
Pour un foc, beaucoup plus malmené, faseillage en particulier et autres tortures, c'est sans doute une option secure.
J'ai fait des dizaines de milliers de milles avec un génois enrouleur de 40m2 en bon vieux Dacron (voilerie Victor Tonnerre) qui en a vu de toutes les couleurs. Jamais eu de problème de solidité (déchirure ou autre) Si les polyester haut de gamme ont fait des progrès depuis, ce que je crois, je privilégierais encore pour le même programme la stabilité de forme d'un pur polyester par rapport à Hydranet.

Le facteur surface de la voile peut amener à des solutions différentes, il vaut mieux réfléchir avec son propre cahier des charges + les caractéristiques de son bateau.

Cordialement
Yves

mercredi 21 septembre 2016 10:05 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar4
Voiles Alternatives

J'ai remarqué que les voiles en Dacron qui résistent bien dans le temps sont souvent d'un grammage plus généreux.
En appliquant le même prérequis à l'Hydranet, on devrait obtenir des voiles très longue durée.

mercredi 21 septembre 2016 10:10
Avatar
Numawan

En ce qui me concerne, ça ne sert à rien d'avoir des voiles très longue durée. En terme de forme, toutes les voiles sont mortes après +/- 6/7 ans (sauf peut-être des voiles membrane dyneema - extrêmement chères). Inutile à mon avis de payer pour des voiles qui auraient une durée de vie purement mécanique de 15+ ans.

mercredi 21 septembre 2016 11:34
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Les voiles en Dacron demandent une finition haute de gamme pour se déformer modérément comme un double pli sur la chute, le choix du bon grammaire et du bon tissu, car toutes les bobines ne se valent pas.

mercredi 21 septembre 2016 11:39
Avatar4
Voiles Alternatives

L'Hydranet: ce qui me surprend c'est que les avis d'utilisateurs semblent contredire celui des fabricants de voiles…

mercredi 21 septembre 2016 12:09
Nam_that
1
matelot@19001

Ca veut peut-être dire que pas mal d'utilisateurs se satisfont de sacs à vent

mercredi 21 septembre 2016 17:20
Avatar4
Voiles Alternatives

Je ne peux partager cette vision quelque peu élitiste.

jeudi 22 septembre 2016 10:08
Nam_that
5
matelot@19001

C'était de la provoc bien sûr, mais avec un fond de réalité. J'ai moi-même navigué avec des voiles défoncées, on s'habitue, et on ne réalise vraiment la différence que le jour où on se retrouve avec des voiles neuves.

jeudi 22 septembre 2016 12:21
Missing
(toto 21)

Sur un 46 pieds, voiles North d origine, après 10 ans la Gv (full batten) est nickel et se travaille bien. Le Solent tire bien.N Ouveau jeu en Hydranet, les vitesses restent les mêmes
Au près on gagne 5degres minimum, on réduit plus tard, le bateau gîte moins.

mardi 07 février 2017 21:23
Pouply
1
Captaine Poulpy

Re...
laminé / membrane = même chose...
Je sais plus qui a indiqué une différence basée sur le positionnement des fibres ou autre mais on parle dans le cas de la membrane de la strucutre du matériaux (multicouche de différentes choses) et dans le cas du laminé de la technique de fabrication de la dite "membrane" qui consiste à presser/chauffer le multicouche "brut" pour finaliser le collage et avoir le multicouche terminé et exploitable.
.
Juste pour la remarque, les tissus tissés sont aussi laminés (
c'est là que je perds la moitié des lecteurs normalement ou que je me prends des tomates )...
Car après le tissage et le passage de l'enduit il passent les tissus dans des laminoirs chauffant pour fixer au mieux l'enduit sur les fibres et surtout pour faire réduire les fibres et rendre le tout encore plus serré.
.
Pour ton jeux de voiles, le mouton à 5 pattes se serait une GV tissée en dacron haut module (HSX de Brainbridge par ex) ou pentex-vectran/dacron (y'a pas que l'hydranet comme tissé bi-matière, c'est juste le polyester/dyneema de chez DimensionPoliant... y'a le Fibercon pro hydbrid et pro vectran de chez Contender par ex, qui est très utilisé pour les grosses unités ou les course-croisière) full-batten, et un genois en laminé "croisière" (taffetas/mylar/pentex/mylar/taffetas).
-> Comme ça GV pas trop chère et durable, génois plus cher mais performant et durable (longévité autour de 10 ans).
.
++

mercredi 21 septembre 2016 20:46
Lauben_bmr_83x110
bmayer

La préconisation de Cpt Poulpy est la même que celle que m'a fait ma voilerie, avec les mêmes arguments.
Et j'aime bien ma voilerie, sympa et pas chère.

mercredi 21 septembre 2016 22:26
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Comprendre : je les aime bien == je leur fait confiance.

mercredi 21 septembre 2016 22:38
Missing
didier.brest

Non laminé et membrane, c'est pas pareil. Les membranes sont en tissus laminé mais la très grande majorité des voiles en tissu laminé, le plus souvent un sandwich polyester-mylar (DCX etc.) ne sont pas constituées d'une membrane mais de panneaux découpés et assemblés classiquement selon une coupe orientée.
http://www.voileriegranvillaise.com/fr/voilerie/les_tissus/

mercredi 21 septembre 2016 23:19 *** Message modifié par son auteur ***
Pouply
Captaine Poulpy

Là tu confonds matériaux et coupe de voile...
Si ça t'amuses, tu peux demander à faire une voile en tri-radial avec chaque pièce "sur-mesure" en membrane avec dépose des fils, etc.
Mais on perds les avantages des voiles "sur-mesure" qui sont d'avoir une voile en forme avec le moins de panneaux possibles (les plus meilleurs étant North avec leur 3di... 1 voile = 1 panneau).
.
Le DCX est une membrane, mais sans forme, et avec un agencement des fibres régulier/homogène qui lui confère des propriétés "moyennes".
Donc si on veut une voile en forme et avec des efforts orientés, il faut avoir découper la membrane "plate" et l'avoir assemblée.
Tout est question de qualité/prix.
Une membrane "moyenne" (en rouleaux donc, produite à la chaine, comme un tissé classique) coupée/assemblée donnera une voile avec des meilleurs propriétés que la même voile faites avec les mêmes panneaux mais en tissé (et sera plus chère).
Une membrane "haute-qualité", faites de fibres posées sur mesure entre différents films/tissés, aura encore de meilleurs qualités mais sera d'autant plus chère que le nombre de panneaux sera faible...
.

vendredi 23 septembre 2016 21:39
Missing
1
didier.brest

Tout est question de convention de vocabulaire. Je ne connais aucun voilier qui emploie le terme de membrane pour une voile en coupe orientée constituée de panneaux en tissu laminé homogène. Tout un chacun, voilier ou plaisancier, réserve cette appellation pour des voiles constituées d'un petit nombre de panneaux en laminé non homogène, optimisés individuellement selon leurs emplacements dans la voile ; un seul panneau en effet pour North qui a protégé cette configuration par un brevet obligeant les autres à faire des voiles à plus d'un panneau.

vendredi 23 septembre 2016 22:24
14
matelot4x4

Je pense que les voiliers qui nous déconseillent l'Hydranet ont entendu dans notre cahier des charges "voiles ayant une bonne tenue de forme dans le temps pour de bonnes performances". Tangnard et moi naviguons sur des multicoques.
Pour mon foc à enrouleur (ma première demande) je n'ai trouvé aucune voilerie qui s'engage sur une durée de vie de 10 ans pour des complexes ou membranes pour mon usage. Tous me parlent de 5 ans, 6 ans si je suis très précautionneux. Les régatiers de haut niveau en change tous les deux ans, voire tous les ans s'ils sont particulièrement affutés (et riches... ce qui est indispensable à très haut niveau)
Merci pour les noms de tissus du genre Hydranet de la concurrence, reste à avoir du recul pour en connaître les variations dans le temps (?)
Mon nouveau projet, sans enrouleur, avec un foc sans recouvrement entièrement latté et pur polyester haute résistance fait tomber le coût de la voile de 40 %, (et de moitié pour de l'Hydranet) ça laisse de la marge pour en faire une neuve surtout si elle dure 8 ans en "bonnes formes". Calcul : 2 voiles "techniques complexes ou membrane" font 5 ans X 2 = 10 ans pour un budget de 100 X 2 = 200. Le nouveau foc latté coûte 60. Pour le même budget je peux en faire faire 3 ! Je suis prêt à prendre le pari que sur ces 10 ans j'aurais, en moyenne, de plus belle formes avec la technique la moins chère. J'avais pas encore fait ce calcul, merci le forum ça me fait cogiter...lol
Pas encore pris de décision mais j'avance...lol
Pour la GV, elle va durer encore, ça laissera le temps de revenir en parler sur le forum...lol... mais j'y pense pour avoir en final un jeu de voiles cohérent.
Cordialement
Yves

jeudi 22 septembre 2016 10:00 *** Message modifié par son auteur ***
Run_manu
1
Erendil

Ancienneté de mes voiles :

Génois léger (membrane trilam pentex avec utex sans taffetas) : 2008. Je m'en sert essentiellement en été. Après un décollement du renfort du point d'écoute recousu la deuxième année, plus aucun problème. Stocké roulé à l'intérieur, endraillé en sac sur le trampo en croisière. C'est encore une belle voile.

Solent (membrane trilam, fibre de la gamme polyester (dyneema, vectran ou pentex), avec deux taffetas) : 2010. C'est mon foc de route usuel. Je m'en sers quasiment tout le temps. Aucune intervention. J'ai remarqué un décollement d'un taffetas sur quelques dizaines de cm². Stocké comme le génois.

GV (membrane trilam twaron avec deux taffetas) : 2012. Evidement, elle sert tout le temps (soit un petit millier de milles par an). Décollement du taffetas sur 2 m² immédiatement après la livraison, prise en charge totale par Trilam. Déchiré la têtière au printemps, réparé par la pose de deux bandes de renfort cousues. Mon immense regret : avoir choisi du twaron, qui craint les UV, plutôt que du Dyneema Spectra. La déchirure de la têtière vient probablement d'une mauvaise manœuvre dans un vent largement au dessus de sa plage d'utilisation normale, mais il est possible qu'elle ai été aussi facilité par le vieillissement du twaron. La GV est stockée roulée à l'intérieur ou pliée sur la bôme sous un taud en croisière.

Bon bref, non, les voiles membranes ne durent pas une ou deux saisons, enfin pour un utilisateur normal (donc grosso modo 30 / 40 jours de sortie par an).

Je n'ai jamais dépassé 7/8 ans avec des voiles en laminé (Dacron DC ou en NorLam). J'avais toujours des problèmes de couture et aussi les taffetas qui cuisaient au soleil et finissaient par se désagréger. Et évidement les problèmes de moisissures des taffetas. Je naviguais peut être un peu plus à l'époque.

Un point important aussi : je roule les voiles pour les stocker à l'intérieur. C'est clairement pénible quand je suis seul.

Je ne le faisais que l'hiver avec les voiles en laminé, que j'avais plus tendance à laisser à poste.

Jacques

jeudi 22 septembre 2016 11:00 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(boatlover)

Je suis toujours étonné quand on évoque la durée de vis des voiles en nombre d’années.A mon avis ça ne veut rien dire.
Il me semble qu’il serait plus juste de parler en nombre de milles parcourus. Il y a des utilisateurs qui parcourent 5000 milles par an, d’autres qui mettront 10 ans pour parcourir la même distance (je parle là d’une utilisation croisière).
Et je dirais même que la façon de parcourir ces milles influe beaucoup sur la longévité des voiles. En effet 5000 milles parcourus en navigation côtière et semi hauturière n’auront pas le même effet sur les voiles qu’une transat par les alizés. Dans un cas il y aura des manœuvres fréquentes,( envois, affalages, prise de ris, renvois de ris etc.)qui mettront à rude épreuve les voiles, dans l’autre des manœuvres moins fréquentes mais un action néfaste des UV.
J’ajoute que concernant les voiles en hydranet, je suis de moins en moins convaincu (mon jeux de voiles est en hydranet), et j’ai pu constater que la tenue de forme, c’est pas vraiment ça !

jeudi 22 septembre 2016 11:59
Run_manu
Erendil

Selon tes coins de navigation, ta voile peut s'esquinter bien plus rapidement mal ferlée sur la bôme en plein soleil qu'établie et correctement bordée.

Sinon, oui, d'accord avec toi, compter les années d'une voile roulée et rangée ne renseigne pas vraiment sur sa durabilité.

De même, un génois neuf peut être foutu après une journée à battre dans le vent.

Jacques

jeudi 22 septembre 2016 12:04
14
matelot4x4

Boatlover : Bien sûr qu'évoquer la durée de vie d'une voile en années ne veut rien dire.
Ce fil étant destiné à parler de mon cas, je précise bien depuis le début tous les paramètres qui sont les miens, en particulier bien sûr le nombre de journées de navigation par an. Les réponses des voileries tiennent compte de ce cahier des charges.
A l'évidence mon cas est particulier, comme celui de chacun d'entre nous. Ces discussions ont toutefois le gros avantage de confronter des expériences, je suis bien certain que c'est un enrichissement général qui ne peut que profiter à tout le monde.
A suivre
Cordialement
Yves

jeudi 22 septembre 2016 14:50
Run_manu
Erendil

Autre chose, quand on parle des régatiers qui changent de GV tous les ans, on parle quand même d'une toute petite minorité. Ceux que je connais ont deux jeux, un pour la régate et un pour le reste du temps, mais le jeu régate fait bien quelques saisons.

Après, je me rappelle avoir regardé les gars du figaro solo à Porquerolles. Ca piaulait, ils avaient tout dessus.

Concrètement, au près, ils bordaient plat le foc, et laissaient battre la GV haute.

Certain que le soir, avec trois ou quatre bords de prés d'une heure, la voile devait être bonne pour la poubelle. Mais qui fait cela en croisière ? Ou même en régate ?

A coté de ça, un Vendée Globe, ca correspond à combien d'années de navigation pour un plaisancier comme moi ou comme nous ?

Jacques

jeudi 22 septembre 2016 15:17 *** Message modifié par son auteur ***
N%c2%b05-swatch-atlantic-tac
proutland

ça n'empêche qu'il y en a un paquet qui pourrissent leurs voiles en moins de 2,il suffit de regarder autour de soi en navigation pour s'apercevoir que 70% de nos voileux ne sont pas capables de rêgler correctement le point de tire de leurs génois (ne leur parlons même pas de la possibilité du réglage de la tension du nerf de chute!!).

jeudi 22 septembre 2016 21:17
14
2
matelot4x4

Pour rester dans les tissés et revenir à l'Hydranet souvent cité et à l'argumentation que j'ai rapportée plus haut que je résume ici : son tissage, mélange de 2 fibres, polyester Dyneema/Spectra, produit en final un tissus qui se déformera plus qu'un polyester haut de gamme sans mélange.
Je continue de me tuyauter...
Pour obtenir un tissage serré pour un polyester, le tissus est chauffé car il est tissé avec des fibres rétractables qui se resserrent en se refroidissant. Cette chauffe semble se situer autour de 100/120° et j'ai cru comprendre que le rétreint était de l'ordre de 15%.
Si on regarde les températures de fusion du polyester (255°) et du Dyneema-Spectra 135° + recommandation de ne pas utiliser ces fibres au delà de 80° on peut en déduire qu'un mélange polyester/Dyneema ne pourra pas être traité thermiquement de la même façon qu'un pur polyester.
La résistance à l'allongement (indépendamment des matériaux) pour un même fil tissé vient du "serrage" des croisements des fils entre chaine et trame. Plus il est lache plus les fils s'écarteront les uns des autres (conséquence de l'embuvage) Le thermo-traitement permet d'aller au delà de ce que le métier à tisser peut faire.
Je ne suis pas ingénieur en textiles... mais voilà une piste qui me semble quand même pouvoir être retenue pour comprendre les différences de comportements des tissés.
Ceci n'enlève rien au fait que l'Hydranet soit reconnu comme le plus résistant à l'usure, aux déchirures et super longévité mais peut expliquer pourquoi en terme de résistance à la déformation il peut y avoir mieux.
Le Strongfil de Dimension Polyant est renforcé dans le sens de la trame (en travers) et me semble présenter une bonne alternative pour une cross cut.
Le Square, (encore chez DP... je n'ai aucune action chez eux...) est renforcé chaine et trame avec des fils polyester plus résistants et doit être une bonne solution pour des coupes triradiales ou biradiales.
J'en arrive à ces conclusions car les voiliers que je consulte vendent tous ces 3 tissus (Hydranet vient aussi de chez Dimension Polyant) et me disent que j'aurais moins de déformation avec ces deux alternatives. Vu qu'ils doivent avoir plus de marge sur l'Hydranet (nettement + cher) je peux au moins éliminer l'aspect business/profit de leur argumentation.
Cordialement
Yves

vendredi 23 septembre 2016 14:53
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Un message court car je suis à m étranger en attente de fenêtre météo.
A propos des voiles en membrane je vous joins une photo d un jeu de voile qui a 10 ans dons 3 presque sans servir.
Le bateau a principalement navigué en regate donc en tirant fort dessus.
Je ne connais pas la composition de la membrane mais c est léger.

dimanche 25 septembre 2016 18:46
Missing
Sailoturn22

PAs certains que cela soit de la membrane les voiles du Ninja 8 en photo, ça me fait penser a du tape drive.

jeudi 06 octobre 2016 09:01
14
matelot4x4

Mon choix s'est enfin arrêté sur une coupe biradiale en Square, mousquetons et 4 lattes + un ris laissant 7m2.
J'ai éliminé le triradial en Proradial, parce que le résultat sera "trop bloqué" pour une voile en tissé et de cette surface (13m2). L'option Cross cut en Strongfil serait un peu moins bien que mon choix pour une différence de prix de 10% environ, c'est un petit budget, donc facile d'accepter. Je suis de toutes façons 40% moins cher que les complexes
"basiques" proposés.
J'espère avoir choisi le compromis qui convient le mieux à mon usage tout en espérant garder un creux assez stable dans le temps avec les lattes. Je pense demander un foc avec un creux pas trop important (entrées fines), un chouia moins qu'avec voiles en complexes pour anticiper la petite déformation qui ne manquera pas de se faire. Je discuterai de tout ça avec le concepteur de la voile (un technicien de préférence...)
L'époque où il avait le Dacron ou le Dacron simplifiait la vie... mais tous ces progrès nous font avoir des bateaux plus performants, le grattage de tête en est le prix à payer !
...lol...
Cordialement
Yves

mercredi 28 septembre 2016 09:51
14
4
matelot4x4

Je sors de chez le voilier, en final ce sera une coupe triradial en Square avec les 4 lattes et un ris.
Dans les voileries signalées dans ce fil je confirme que Vega Voiles est une bonne adresse, c'est eux que j'ai sélectionnés. Nous avons eu sur place des échanges vraiment constructifs et très techniques sur mon nouveau foc.
Nous avons pu dessiner le foc avec tous les paramètres, balcon avant, auteur de la première latte compatible avec le ris, orientation du ris/bordure, profil progressif des lattes, etc... Vu l'ancien foc et la souplesse de l'étai il y aura du négatif sur le guindant, nous avons pu discuter de la finesse souhaitée pour cette voile
Le responsable technique, le maître voilier, me semble très compétent, l'intérêt est de pouvoir discuter en direct avec lui. Je trouve ça mieux qu'avec un commercial souvent loin du plancher vu que les "voileries" deviennent de simples officines avec souvent un seul atelier loin de nos bases.
Ils ont beaucoup de recul sur le Square qui est utilisé, entre autres, par les séries qui ont interdit les complexes "exotiques" pour limiter les budgets.
Il me confirme aussi qu'Hydranet a été très long à mettre au point vu les mélanges de fibres différentes (ma piste de la chauffe lors du calandrage du tissus polyester/Spectra était bien la bonne) Il semble que ce tissus a bien progressé dans le maintient de forme. Trop lourd et trop raide pour une petite voile comme la mienne il me le déconseille.
Dans mon cas + longs délais de livraison, leur prix est vraiment compétitif.
Cordialement
Yves

mardi 04 octobre 2016 19:39
Pouply
Captaine Poulpy

Re,
Cool ! Intéressant de voir tout le chemin que tu as fait depuis le premier post...
A titre de comparaison, est-ce que tu pourrais nous indiquer ce que te proposaient les autres voileries consultées (pas forcément le prix mais surtout les matériaux et savoir si les coupes proposées étaient différentes ?).
Bonne nav' !

mardi 04 octobre 2016 23:58
Missing
1
(toto 21)

Vega est un bon voilier

mardi 07 février 2017 21:30
Missing
20er

J'ai eu du square HTP sur un petit voilier de 8m, les voiles duraient pas trop mal au niveau de la forme... environ 2 saisons de régate... Sauf erreur en J70 c'est ce qu'ils utilisent....

mardi 04 octobre 2016 19:56
N%c2%b05-swatch-atlantic-tac
proutland

j'ai navigué sur un canot avec un nouveau tissu qui m'a paru pas mal au niveau résistance de la forme et du pliage:le lite skin de chez DP.
http://www.nauticexpo.fr/prod/dimension-polyant/product-22837-487263.html

mardi 04 octobre 2016 20:29
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

C'est un produit qui semble prometteur, si j'ai bien compris, son mode de fabrication se rapproche du 3Di, mais avec les inconvénients d'une coupe triradial.

mardi 04 octobre 2016 21:21
Pouply
Captaine Poulpy

Re,

Le Lite Skin si je nnmabuse n'est pas un matériaux "complet" mais simplement une partie du laminé: la couche extérieure.
Au lieu d'avoir film/fibre/film comme sur la plupart des membranes, qui sont très fragiles car le film est sensible à à peu près tout (ragage, poinçonnement, déchirure)... et pour avoir quelque chose de plus léger que taffetas/film/fibre/film/taffetas, DP propose LiteSkin/fibre/liteSkin ou LiteSkin/film/fibre/LiteSkin...
Qui est, d'après leur plaquette, plus résistant et aussi léger (ou presque) que le film/fibre/film...

mardi 04 octobre 2016 23:49
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Poulpy : tu en as déjà eu du "Lite skin" ?

mercredi 05 octobre 2016 21:26
Pouply
1
Captaine Poulpy

Re,
Non, mais j'ai fait un peu de recherches sur le truc et j'ai trouvé sur le site de DP que c'est bien un matériaux non-tissé qui sert à protéger la membrane (en l'occurance leur carbon-sport qui est un dérivé de la gamme carbon graph-X que j'ai vu sur le genois d'un bateau-ami) et donc à en augmenter la durée de vie.
.
Et une petite video qui montre le produit utilisé pour un génois...
.
L'autre avantage c'est que comme c'est non-tissé, et avec un finit "mat", on voit moins l'assemblage des panneaux (si fil noir) et donc c'est plus joulie...
.
C'est un bon exemple de membrane produite au kilomètre avec des fibres orientées de façon régulières et qui doivent être assemblées ensuite en bi/tri-radiale comme avec les tissés...
Un intermédiaire entre le tissé "performant" et la voile en membrane "à panneaux" avec fibres orientées !

vendredi 07 octobre 2016 22:31 *** Message modifié par son auteur ***
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Merci !

vendredi 07 octobre 2016 22:45
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
1
tangnard

Pour ma part mon choix s'oriente sur un foc en membrane pour garder une forme tout au long de la vie de la voile, comme j'ai put constater que des membranes bien construites et bien traitées pouvaient durer plus de 10 ans, ça m'inspire confiance.

Pour la voilerie, je préfère travailler avec une voilerie de proximité, ce qui limite le choix ; North, All Purpose, Voile Pratique. Pour diverses raisons mon choix s'est porté vers All Purpose. Du coup ce sera du Trilam (TDBT pour les connaisseurs). Cette membrane est ce qui se fait de mieux chez Trilam en terme de longévité.

Je vire l'enrouleur et prend un foc à ris latté. J'ai l'intention d'aller en Scandinavie avec le bateau et il faudra bien faire le retour au prés dans la brise. La manœuvre ne me fait pas peur, et entre le poids dans les hauts (avec un mat carbone ça choque) la perte de performance dans la brise et le risque de panne, l'enrouleur a beaucoup d'inconvénients. C'est un choix personnel que j'assume complétement.

Un grand merci à celui du forum qui m'a proposé ses services (il se reconnaitra, mais je ne sais pas si je peux dire son nom). Un peu trop loin à mon gout mais ses conseils m'ont été précieux.

Pour la GV, ce sera All Purpose aussi afin d'avoir une cohésion dans le jeu de voile, mais je n'ai pas encore tranché pour le tissus.

mardi 04 octobre 2016 21:17
Avatar
clarivoile

Sur un bateau comme le tien, on ne doit pas souvent réduire l'avant, donc l'enrouleur de ce cote n'est pas le plus important.

Il est surtout intéressant pour la facilité de rangement

mercredi 05 octobre 2016 03:40
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
1
tangnard

Pour le rangement, la voile aura son sac de pont qui sera sur le trampo donc pas de soucis.
Vu les efforts sur le foc, l enrouleur est de bonne dimensions et pèse super lourd.
Quand on sait ce que certains sont prêt à dépenser pour gagner quelques poids dans les hauts, dégager l enrouleur semble un choix interressants.

mercredi 05 octobre 2016 07:25 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
clarivoile

C'est pour Stephane?

mercredi 05 octobre 2016 08:50
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Non ce n est pas pour stephane. Lui a fait la démarche inverse, il pensait mettre en foc à ris puis passe à l enrouleur. C est un choix personnel qu'il faut assumer dans les deux cas.
Il faut dire que Stephane est vachement plus vieux que moi

mercredi 05 octobre 2016 09:00
114
1
Boomerang's catamaran

Enfoiré de jeune qui a toujours mal quelque part... fais du sport je te dis :)

mercredi 05 octobre 2016 22:49 *** Message modifié par son auteur ***
17097975_1281380295288871_6314236582521594638_o
Aristide

Pour moi, le stockeur est une bonne solution pour une petite voile d' avant comme sur nos petits trimarans. L' an dernier j' ai fait faire un foc zippé sur l' étai lui-même monté avec stockeur facnor st3t . Très bien pour les manoeuvres en solitaire.

samedi 08 octobre 2016 08:42
14
matelot4x4

C'est Tangnard qui m'a mis de mauvaises idées en tête....lol....lol... Quand j'ai lu qu'il voulait enlever son enrouleur ça a fait tilt...
Sur des voiliers avec petit triangle AV on peut garder le foc longtemps et jouer en premier sur la GV dans de fortes proportions. Dans mon cas, la prise de ris sur le foc sera retardée et sans doute pas trop fréquente vu les navigations dans des conditions "clémentes" que nous ferons. Nous gérerons les exceptions avec un bateau arrisé qui aura un bon comportement.
Pour ce que m'ont proposé les voileries, c'est parti au début un peu dans toutes les directions. J'en suis fautif vu mon ignorance d'alors sur tous les matériaux "modernes". Merci encore au forum.
Quand j'ai commencé à réfléchir à enlever l'enrouleur et que le foc entièrement latté s'est profilé, mon choix s'est resserré sur des matériaux tissés. Ensuite j'ai eu des propositions de cross cut, biradial, triradial avec les tissus Strongfil, Square, Proradial.
J'ai pesé hier soir ma delphinière (quasi finie) avec la sous barbe, j'ai un gain de 4 kg sur l'enrouleur. C'est peu dans l'absolu mais c'est surtout moins de poids dans les hauts et l'assurance d'avoir une meilleure attaque du guindant sans le tube de l'enrouleur.
xxx
Au point où j'en suis...
Je n'utilise pas de genaker. Dans un F 24 où nous voulons vivre plusieurs mois à bord à deux, pas la place de le stocker et ne veux rien qui traine sur les trempos. Je vais donc aussi supprimer mon bout dehors qui ne sert plus que pour le spi asymétrique. Je vais rallonger un chouïa ma delphinère (encore possible) et y mettre tout au bout une cadène pour le spi. La différence avec le bout dehors actuel ne jouera pas bcp sur l'équilibre sous voiles puisque ce spi n'est porté que jusqu'à 90° du vent apparent. Mon nouveau balcon sera ouvert sur l'AV (en fait ça revient à 2 "rambardes" indépendantes de chaque côté), option qui permettra à mon foc de passer à l'extérieur dès qu'on lâchera un peu l'écoute. Pour le spi, ça facilitera l'envoi, il pourra glisser à l'AV entre l'une des rambardes et l'étai tout en restant sur le pont avec bcp moins de risques de partir à l'eau avant l'envoi.
Pour tenir le bout dehors actuel il faut une sous barbe amovible, des bouts sur l'avant des flotteurs qu'on doit pouvoir souquer (et qui pendouillent qd le bateau est replié).
Nous nous simplifions la vie au maxi. Les régatiers ne seront pas d'accord, je les comprends, mais sur une croisière de deux mois, si la simplification des manœuvres permet de mieux utiliser le potentiel du tout, le plaisir est au rendez vous et, accessoirement, la moyenne des performances peut être aussi bonne.
Cordialement
Yves

mercredi 05 octobre 2016 09:03
S_20160818_132623a
2
BlackNav

Mon expérience : croisière de 3 mois, dont 600 milles de près en route directe (remontée du Portugal). Voilier: Selection 37, donc assez loin du F24, certes.
Voiles d'avant : Gennaker + génois sur enrouleur à recouvrement + solent sur étais largable avec un ris.
Je me sers de l'enrouleur de génois comme un emmagasineur.

Conclusions :
- le gain de performance du genak vs genois ne m'a pas bluffé.
- un génois (léger ?) reste indispensable pour faire un bon près.
- quand le vent monte, merci le solent.

Par contre, je n'ai aucune expérience sur un tri. Donc, je ne sais pas si ça t'aide.
Je voulais virer le génois et son enrouleur pour ne garder que genak et solent. Finalement, je garde tout. Le génois m'a sauvé quand le vent était plein nord, et qu'il fallait remonter plein nord...

Au fur et à mesure que le vent monte, j'utilise la config suivante :
- GV + génois
- GV 1 ris + génois
- GV + solent
- GV 1 ris + solent
- GV 2 ris + solent
- GV 2 ris + solent 1 ris
- GV affalée + solent 1 ris

Je ne suis pas allé au-delà. J'ai utilisé toutes ces configs. Après, c'est tourmentin. Le solent doit donc être hyper costaud, parce qu'il va en prendre plein la tronche...
Tout ça pour dire qu'il faut à mon avis pour ton foc un tissu qui accepte avant tout de pouvoir être ferlé sauvagement, marcher dessus, résiste à des vents de 35 noeuds, etc.... parce que c'est la réalité d'une croisière un peu longue. Même en faisant gaffe à la météo, on fini toujours par s'en prendre une bonne. Et là, la stabilité de forme... comment dire... ce que tu veux surtout c'est que la voile tienne le coup.

mercredi 05 octobre 2016 21:02
Missing
Sailoturn22

ET la 20 aine de kilo en l'air (génois roulé) dans la brise sous solent ça ne te gène pas sur un Selection ...
Sur des bateaux a faible rapport de lest comme le selection, soigner les poids dans les hauts est hyper important.

jeudi 06 octobre 2016 10:02 *** Message modifié par son auteur ***
S_20160818_132623a
1
BlackNav

Pas d'enrouleur = bonjour la galère pour affaler, plier, ranger le génois quand la brise monte, sur une mer formée. J'ai navigué sans le génois gréé, sous solent. Je n'ai pas noté de différence. Mon choix est aussi orienté par le fait que je navigue seul avec ma femme, en mode "solitaire accompagné". Et puis, mon Sélection a 200 kg de plomb en plus dans la quille...

Edit : et je ne fais pas de régate. Quand on navigue seul, loin, longtemps (ce qui semble être le cas de Matelot4x4), ménager sa fatigue lors des manoeuvres est très important. Mais, on diverge de l'objet du fil.

jeudi 06 octobre 2016 13:55 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
3
Sailoturn22

tu devrais essayer, en croisière dès 10 knts de vents tu va aussi vite sous solent que génois.
quand j'avais un selection, en balade c'était solent a ris quasi tous le temps, hormis petit temps assuré.
Quasi jamais de changement d voile d'avant (juste ris à prendre ou a lâcher), pas de voile mouillée a l'intérieur, etc ..
et perf. au top.

jeudi 06 octobre 2016 14:21
Missing
JEC

Bonsoir,
Pour mon 32', je pensais repartir sur un génois en DCX sur enrouleur, comme celui que j'ai actuellement. La forme est encore très bien... mais le taffetas est cuit. Mon voilier me propose le DCX ou du Pro Radial. Quelqu'un a-t-il expérimenté le Pro Radial, côté de la tenue de la forme ?

mercredi 05 octobre 2016 23:06
Missing
Guillaume PH

Bonjour,
J'ai depuis un an un genois pro radial sur enrouleur (avec rattrapage de creux mais sans bande UV) acheté chez vbo à Arzal. J'en suis très content, même si je trouve qu'il marque beaucoup les plis (c'est juste esthétique, sans impact sur le profil de la voile).

jeudi 06 octobre 2016 10:02
14
matelot4x4

Black nav, pour ton boat je suis OK pour les config que tu décris. Ayant fait un quasi tour du monde avec un enrouleur et Ge de 40m2, pour ce même job je ne change pas. J'avais un solent entièrement latté (18 m2 + 1 ris), un vrai bonheur à manipuler dans les vents forts, ça ne bat pas.
Vu mon cas présent mon choix est fait, ce sera du Square, tissé polyester sur lequel "on peut marcher"... enfin vaut mieux éviter... Toujours dans mon cas, si vent très fort, ça sera sous foc seul arrisé, il me restera 6,5m2, j'aurais le temps de vite me mettre à l'abri (croisière côtière + bateau rapide)
Pour avoir testé le foc latté sur mon Hobbie 16 dans des vents très forts (sous foc seul obligés de monter au moins une personne au trapèze) il suffit de lâcher un peu l'écoute, le haut dévente et ne bat pas, ça revient à une réduction partielle. Vrai aussi pour mon solent, la manœuvre n'a pas de côté urgent, on lâche un peu l'écoute le temps de voir ce qui se passe, d'attendre que la survente soit passée et/ou de se préparer à la manœuvre.
Pour JEC, dixit mon voilier, le Proradial est récent (à vérif) donc pas encore de long recul sur ce tissus. Dans mon cas, vu la petite surface + lattes, nous avons choisi une option sécure sur un tissus avec bcp de recul d'expérience.
Mais attention, dès qu'on passe à des surfaces de 30m2 ou plus, les paramètres changent.
Cordialement
Yves

jeudi 06 octobre 2016 09:49
S_20160818_132623a
BlackNav

Mon solent étant à peu près mort, je pense que je vais m'orienter sur la même solution que toi : solent, latté, 1 ris, coupe triradiale, tissé.
Merci d'avoir défriché le terrain !

jeudi 06 octobre 2016 14:01
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Coupe orienté -ET- tissu ?
Avec quel matériau est-ce faisable ?

jeudi 06 octobre 2016 14:09
S_20160818_132623a
BlackNav

je ne sais pas si ça répond complètement à la question: ma GV est une triradiale en tissu "Warp Drive". Et effectivement, les fibres sont bien orientées dans le sens des panneaux.

jeudi 06 octobre 2016 14:23
Missing
20er

Dacron HTP square

jeudi 06 octobre 2016 14:14
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Mon foc en membrane Trilam TDBT est en cours d'assemblage chez All Purpose.

Le tissus semble vraiment résistant à la pliure (j'ai pris une chute que je torture dans tous les sens). Il y a vraiment beaucoup de fibre dans cette membrane.

Finition de la voile fin de semaine ou semaine prochaine, dépose de l'enrouleur demain (saur si trop de vent).
Essai statique, dés que possible, essais en mer pas avant mars, car le bateau est enfermé au port, la porte du port est en cours de réparation.

Pour l'instant ca semble prometteur, reste à voir dans le temps.

vendredi 27 janvier 2017 14:50
Img_2792
Loupeis

Tu peux faire confiance a All Purpose .Sans pub ,juste comme ça ,en passant .

mardi 07 février 2017 22:15
14
matelot4x4

Torture, torture, il finira par avouer...lol.
Si tu as assez de tissus un bon test consiste à faire un drapeau et à le laisser battre au vent. Quoi qu'il en soit, ces résultats seront intéressants pour éclaircir un peu cet océan trouble de matériaux.
Dans mon cas j'ai donné jusqu'à fin mars pour la réalisation et il ne naviguera pas avant juin. Comme je risque en plus d'être loin de la France j'espère que ça ira... faisons confiance au voilier....lol
Après les vacances je ne manquerai pas de donner mes impressions.
Cordialement
Yves

vendredi 27 janvier 2017 18:47
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Ça pourrait être rigolo un drapeau en membrane mais donnerai un résultat erroné.
Il y aurait un fasseyement trop prononcé et aucun efforts dans le tissu.

vendredi 27 janvier 2017 23:14
Missing
elkitos

Salut. J'ai fait un jeu de voiles en TDBT il y a un an. Je suis très content, le comportement du bateau est vraiment transformé. Pour le vieillissement c'est un peu tôt pour dire.

vendredi 27 janvier 2017 22:11
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

La voile a été testée sur le bateau.

Trop belle.

Les dimensions sont bonnes, coup de chance.
La forme semble sympa. Il va falloir ajouter un patch pour les garcette de prise de ris prés du point d'écoute.

Le voilier va me reprendre ça rapidement, c'est l'avantage de bosser avec un local.

Le sac banane pour protéger la voile au mouillage.

mardi 07 février 2017 20:43
Missing
20er

Jolie voile ! Bon choix le tdbt ! On acommandé une un GV (34m2) dans un tissus pour laquelle cette mise en œuvre sera en quelque sorte une première mondiale... Ça sera une des deux voiles test dans ce "tissus" d'une voilerie dont le nom est connu de beaucoup... Je verrai début avril ce que ça donne mais il semble que ça sera une technologie jusqu'ici réservée à l'élite mais abordable financièrement... (je remplace une 3dl) j'espère ne pas être déçu...

mercredi 08 février 2017 18:13
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Le test en mer est fait, seulement 95M et ça semble très prometteur. La voile est facile à régler, le bateau avance sans forcer. Il faut apprendre à ouvrir un peu plus la chute qu'avec ma vieille voile, car c'est pas le tissus qui se déforme.
Il faudra faire encore des tests et mieux la connaitre pour donner un avis pointu, mais pour l'instant, je suis très content.

samedi 13 mai 2017 08:45
Avatar
clarivoile

Ohhhhh

samedi 13 mai 2017 08:54
Missing
1
cezembres

Désolé je vais aller à l'encontre de nos amis ci dessus , mais il y a un Hic cette voile n'a pas été dessiné pour un tel cintre d'étai.
Cela entraine un excès de volume a mi guindant, et joue sur la fermeture de chute.
Il faut que tu arrives a avoir un étai plus raide.

lundi 15 mai 2017 09:34 *** Message modifié par son auteur ***
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
1
tangnard

J'ai retendu mon gréement dormant depuis qui étant neuf s'était détendu, mais je vais regarder ca de plus prés. Merci de ce conseil.

lundi 15 mai 2017 11:40
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Je suis ressorti jeudi.

Du prés serré entre Cherbourg et le Raz Blanchard, vent contre courant avec une mer un peu hachée. Vent 20 nds apparent.

Le gréement dormant retendu, le bloqueur de l'écoute de GV révisé (la drisse glissée un peu) une vraie attention sur le réglage des voiles, surtout l'écoute de GV pour conserver l’étai bien raide, j'ai put corriger ce problème de profil à mi guindant trop creux. Je n'ai pas fait de photo, mais c'était vraiment mieux.

Résultat : vitesse 7-8 nds; 90° bord sur bord.

C'est vrai que sur les photos on a l'impression que le profil médium est vraiment plus creux que celui du bas. Je n'avais pas eut cette sensation lors la sortie, mais je n'étais pas super concentré sur le réglage des voiles car je discutais avec mes potes, et je n'étais pas à la barre. Peut être aussi une déformation dut à l'optique.

samedi 20 mai 2017 09:16
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
2
tangnard

Nouvelle photo.

Pas facile de trouver le bon angle de prise de vue. Pour avoir toute la voile, on doit passer en grand angle, mais ca déforme la photo.

Une chose est sure, la voile est vraiment plus performante que l'autre.

mercredi 07 juin 2017 10:39 *** Message modifié par son auteur ***
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Je viens de retrouver un devis pour une GV pour LauBen, devis de 2015.
Dacron 2613€, Trilam TDS100 4208€
Ca calme...
Tangnard, tu es dans quel écart, entre le trilam TDBT et du dacron haute tenacité ?
Merci d'avance

mercredi 07 juin 2017 11:51
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Les prix All Purpose :
Dacron 1610€
Polyester laminé 2117€
Pro Radial 2620€
Trilam TDBT 3505€

Prix Incidences
Hydranet 3400€


En virant et vendant mon enrouleur, j'ai put passer à la qualité de tissu supérieur de ce que je pensais prendre au départ.

Si on compare comme ca on se dit que la différence de prix est délirante, mais la forme d'une voile en Dacron ne tiendra que 1-2 ans, le Pro Radial un peu plus mais pas beaucoup, le TDBT la forme dure le temps de la vie de la voile, soit 7-10ans. Si on compare le rapport prix/durée de forme, avantage à la membrane.
La TDBT a été conçue pour tenir dans le temps flexion et un minimum au UV. Ce sont les membranes du Vendée des Globes par exemple. Il est existe des membranes plus légères (et encore que ma voile est super légère) et moins chères, mais j'ai choisi une voile qui dure.

Autre point à prendre en considération c'est la puissance de mon cata 6,50m de large pour 10m de long, il faut donc une voile qui soit très résistante à la déformation si je ne veux pas avoir une voile et non un sac comme l'étaient mes voiles en Spectra.


Sinon pour comparaison, j'ai payé ma voile le prix d'une voile en Hydranet chez Incidence. Pour moi, il n'y a pas photo, le TDBT est bien supérieur à l'Hydranet et le dessin et finitions similaires.

mercredi 07 juin 2017 16:30
14
1
matelot4x4

Belle voile.

samedi 13 mai 2017 09:28
Avatar
1
clarivoile

3 Di

samedi 13 mai 2017 09:44 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
cezembres

Voiles d'avant j'aime bien.
GV tu gagnerais certainement a prendre moins de bordure

lundi 15 mai 2017 09:33
Avatar
clarivoile

Oui à ce moment là, c'est exact, mais comme ce n'est pas si facile à reprendre lorsqu'il le faut, ce jour là, en gros vieux solitaire bien fainéant, j'avais pré-réglé pour l'arrivée de la brise un peu plus tard

lundi 15 mai 2017 10:25
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Vous me faites du mal, à faire voir de belles voiles comme ça...

lundi 15 mai 2017 10:28
Avatar
clarivoile

Surtout que je n'en fais plus rien! De petits ronds dans l'eau sans objectif régatier!

Du lard au cochon!

lundi 15 mai 2017 10:30
Missing
3
cezembres

Mais non !!
On a droit au plaisir d'être sur un bateau qui glisse bien, même sans régater !
:binettetespasuncochon:

lundi 15 mai 2017 10:35 *** Message modifié par son auteur ***
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

La 3di est la meilleure membrane du marché mais il fallait ajouter 50% du prix du TDBT ce qui était hors budget.

dimanche 14 mai 2017 23:16
Avatar
clarivoile

Oui, malheureusement, bien que ça a dû baisser.

lundi 15 mai 2017 09:03
Avatar
Heraff IX

Que penser du 3Di nordac (Dacron) de chez North?

Il y a un article le voile Mag' de juin 2017 et cela semble prometteur: très peu de couture qui s'abîment aux UV, grammage maîtrisé, fibre dans le bon sens, facile à ranger, pas de délaminage...

Une idée du prix?

samedi 20 mai 2017 22:22
Missing
20er

J'ai une GV neuve dans ce matériau, elle semble tenir la route voir plus... Si tu veux des infos ecris moi en MP

mercredi 24 mai 2017 12:46
Je_suis_charlie
1
philou2

Pourquoi en MP cela m'intéresse aussi et je ne dois pas être le seul.
J'envisage ce tissus pour remplacer ma GV en Soft Norlam.

mercredi 24 mai 2017 14:12
Missing
20er

C'était "confidentiel" jusqu'au premier juin, mon voilier m'a demandé de ne pas trop communiquer dessus avant l'annonce officiel de North...

mercredi 07 juin 2017 12:51
Avatar
clarivoile

Le poids du Dacron, mais une forme qui tiendrait plus longtemps du à l'absence de tissage

mercredi 24 mai 2017 14:54
Avatar
Heraff IX

Depuis le 20 mai cela était annoncé dans les mag'... (numéro de juin)

mercredi 07 juin 2017 17:36
Missing
1
20er

Oui oui... North c'est gros et ils veulent gérer leur comm. J'ai bénéficié d'un bon deal je le respecte...
Ce que je peux en dire pour le moment: plus lourd que ma 3dl, aucune couture autre que les finitions et renforts, (les fourreaux de lattes, rus etc sont moulés et intégrés à la voile) la forme est impeccable, bien plate (mais ça c'est le voilier qui a fait le bon dessin) plus raide qu'une voile en Dacron tissée, je creux recule peu quand le vent monte. Ça paraît bien pliiable mais je préfère pas essayer... Pour la tenue de forme dans le temps on verra à l'usage... Pour le prix: imbattable... mais c'était une offre spéciale de mon voilier.. Le gros plus par rapport à ma 3Dl c'est que ça me fait moins mal au bide de naviguer juste pour le plaisir et de m'entraîner en plein soleil... Car les membrane avec films on peut dire ce qu'on en veut, génial car léger et raide mais une fois cuit ça part tellement vite en lambeau qu'on ne peut même plus les garder pour de la balade sana sortir le mylar autocollant toutes les sorties...

mercredi 07 juin 2017 17:48 *** Message modifié par son auteur ***
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
1
tangnard

Pour mon foc, ma voile en membrane = 3500€ chez North, en Dacron, c'était 3100€, comme il faut ajouter 10% sur le prix du dacron d'après North.


Si je calcule bien, ca fait le même prix pour une voile en Dacron haut de gamme chez North ou une voile en Membrane haut de gamme chez All Purpose.
Chez North, ils ont beau être super fort et super bien, je trouve les prix assez excessifs, car même si c'est moulé, que les fibres sont dans le bon sens.... ca reste du Dacron.

mercredi 07 juin 2017 18:00
Missing
20er

Quelle surface le foc? Je ne prèche pas pour North mais le 3dl c'est quand mème la meilleur membrane film du marché... Je suis étonné d'entendre 3000.- pour un génois Dacron. C'est clairement excessif...

jeudi 08 juin 2017 00:20
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Surface 24m².
Le 3Di c'est en effet le top, mais le 3Dl est maintenant dépassé par certaines membranes plus économiques comme le TDBT ou d'autres (dont je ne connais pas le nom).

Le 3Di s'était 5478€ pour le foc avec une remise salon !!!

jeudi 08 juin 2017 00:36
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Je continue dans la recherche du tissu parfait, mais cette fois ci pour la GV, car à voile différente, solution différente.

Je donne les éléments, GV à corne full batten 44m² sur cata très puissant car très large, programme croisière rapide semi hauturière.

On me propose une GV en DYS de chez dimensions Polyant.
D’après les éléments que j'ai, ce tissus a une meilleure tenue du tissu (UV, pliure, raguage..) dans le temps que la membrane Trilam que j'ai, mais finira par avoir une très légère déformation (mais bien inférieur à de l'hydranet). Comme la GV est full batten, avec une bonne finition sur la chute et les autres éléments névralgique cette déformation peut être fortement limitée et donc très faible au final.
Poids supérieur au Trilam également, mais comme sur une GV le plus lourd ce sont les lattes, c'est moins gênant d'avoir un tissu un peu peu plus lourd.

Bref sur le papier, ce tissus semble être le monton à 5 pattes pour ma GV.

Qui connait, qui a testé ?

jeudi 15 juin 2017 21:42
Missing
Steph1234

Northsails 3DI Endurance 760 , simple question de curiosité, qu'en est-il pour la garder enroulée (pour le génois par exemple) ou ferlée (la GV dans un lazybag) ?

vendredi 16 juin 2017 15:47
Missing
1
20er

Le 3Di ferlé comme pour tout les voiles n'est pas un problème, pour autant que les plis restent assez larges et que rien ne vienne les serrer afin qu'ils ne puissent pas marquer. Les rayons de pliage doivent rester assez importants donc si le lazy est assez grand ça va, faut idéalement les plier si les sorties sont éloignées les unes des autres...
Pour le génois roulé pas de gros soucis mais il faut mettre un taud pour protéger des UVs

vendredi 16 juin 2017 17:12
Avatar
clarivoile

Absolument.

Aucun souci

Génois enroulé avec une chaussette et GV dans son sac de bôme depuis quatre ans.

vendredi 16 juin 2017 17:44
Missing
Steph1234

Merci. Si ça avait été du 3DI Endurance 780, ou même du 3DI Endurance 870, est-ce que ça aurait été la même réponse ?

vendredi 16 juin 2017 19:13
Avatar
clarivoile

Elles sont en 780 M

samedi 17 juin 2017 08:59
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Pour en revenir au DYS, j'en ai parlé avec un pote qui a un cata 50' open avec ses voiles en DYS. La voile à une route du rhum, une transat retour, un démâtage et 10 ans de service.
Aucune trace de moisissure, et pour lui c'est une voile indestructible. Trop lourde pour un cata de course comme le sien mais il trouve que ça semble être un bon compromis pour mon programme.

Une autre personne (pas un maitre voilier, mais un personne qui a travaillé dans le domaine du tissus à voile donc bonne connaissance mais rien à vendre) me disait que ce tissus était peut être un peu lourd pour ma GV.

samedi 17 juin 2017 09:29 *** Message modifié par son auteur ***
Img_6522
fesses d'ane

donc une bonne voile pour de la course-croisière.... ?

samedi 17 juin 2017 11:43
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
tangnard

Apparement

samedi 17 juin 2017 12:28
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
1
tangnard

Ce sera du DYS pour la GV.

Tous les interlocuteurs que j'ai eut et qui possèdent un minimum de connaissance sur les tissus et les multicoques me conseillent ce tissus pour la GV de mon cata. C'est rare d'avoir tous les avis convergents, surtout avec des personnes venant de milieux différents avec des expériences différentes.

Pour des multis plus petits ou pour une fois d'avant, le tissu serait vraiment trop lourd, mais pour les multis plus gros pas de problème. Pour les monocoques, il faut au moins un 40 pieds pour que le tissus soit intéressant pour une GV et encore plus pour un foc.

mardi 20 juin 2017 14:30
Attachment_1417428551375_img_3250_bis
1
tangnard

Un retour rapide sur HeO pour un retour sur mes voiles.

Le nouveau foc en membrane TDBT a changé le comportement du bateau, meilleur cap, plus de vitesse, moins de tanguage, vraiment trés content. La voile est facile à manipuler car légère et pas trop sensible aux pliures. Aucun regret sur le changement de enrouleur à foc à ris.

Ma GV est fraichement installée, et je n'ai put navigué qu'une heure avec dans une mer chaotique, donc pas facile de se faire une idée mais le bateau semablait quand même garder sa vitesse dans ses conditions difficile pour un multicoque.
Le DYS n'est aussi compliqué à manipuler que ce certains m’annoncait. La voile en cas de d'ouverture de la chute ne présente pas de plis (ce qui est assez rare sur les voiles à cornes). J4ai put le vérifier car le gros clapot de face lors de notre essai faisait vriller la voile plus que de raison.

Je vous joins quelques photos et une vidéo de ma nouvelle GV (encore quelques réglage de lattes à faire)

mercredi 27 septembre 2017 17:17

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums