Tous les forums > HEO Clubs > Votre record de vitesse en Selection 37 ?
S_20160818_132623a
BlackNav

Votre record de vitesse en Selection 37 ?

Salut,
Juste pour savoir... question aux navigants sur Selection : votre vitesse max est de combien ?
Personnellement, c'est 14.7 noeuds, en surf au large du cap Finistère. Mais j'imagine qu'un équipage chevronné avec les conditions adéquates peut en tirer bien plus, vu comme il part au surf facilement !
Alors ?

dimanche 14 août 2016 14:31

Liste des contributions

30287_karibario
1
viking35

Au moins 20 nds , deux fois.
Dans le TDF, sous spi de nuit sous un orage, l'autre sous GV 1 ris et solent... Le même Sélection a fait des surfs jusqu'à 24 nds sous spi dans les alizés.

dimanche 14 août 2016 15:35
Missing
(tupperware )

J'étais gamin. Navigué quelques fois seulement sur ce bateau. 16 nds sous foc seul.

dimanche 14 août 2016 17:37
Avatar_heo
Seemann

itou, de mémoire, plus de 13nds GV + solent par petit temps

mercredi 31 août 2016 10:05 *** Message modifié par son auteur ***
Je_suis_charlie
1
philou2

20 nds aussi sous spi de nuit pendant le TDF en 86

dimanche 14 août 2016 18:33
Canard-enchainepaint
iff

mercredi 31 août 2016 13:14
Canard-enchainepaint
iff

C'est les 13 noeuds dans le "petit temps" qui m'étonnent !

mercredi 31 août 2016 16:15
Avatar_heo
Seemann

Ben ça dépends de la limite de petit temps que tu donnes à un 37'...
J'étais minot mais ça ne m'avait pas impressionné plus que ça donc il y avait peut-être 3 Bft, mer clame, à faire des ronds devant Granville. Je me souviens juste d'un bateau qui marche super bien et très doux à la barre. C'est déjà loin...
A l'époque, je naviguais avec mes parents sur un Kelt 760, alors plus de 5 nds c'était déjà énorme.

mercredi 31 août 2016 16:43
Missing
fanchsf

Autant dépasser 20 knts en surf avec un Selection dans la brise est réalisable, autant evoquer 13 knts par force 3 est utopique (sauf a avoir 5 ou 6 knts de courant).
J'ai un 21,7 knts en tête en selection, mais ça date ...

mercredi 31 août 2016 22:12 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar_heo
Seemann

bon ben c'est ma mémoire qui me fait défaut alors...

jeudi 01 septembre 2016 09:27
Missing
fanchsf

F3 c'est 7 à 10 knts de vent seulement

jeudi 01 septembre 2016 09:33
Missing
Guisty

C'est le concours de celui qui a la plus grosse ?

G.

dimanche 14 août 2016 20:55
Missing
4
(tupperware )

Pour l'instant c'est moi qui ai la plus petite mais... J étais gamin.

dimanche 14 août 2016 20:59
Avatar
Bianca

Si je comprends bien un Sélection a les performances d'un class 40 (24nds).
Pourquoi pas...

dimanche 14 août 2016 22:01
Missing
1
Sailoturn22

Un Selection ira très difficilement a 10 knts constant mais est capable "dans les descentes" de partir dans des surfs fou.

Un class40 est capable de vitesse constante a 2 chiffres sans le moindre soucis - c'est un autre monde.

Pour la Vmax en surf "dans les descentes" sur une même vague je ne vois pas pourquoi il y aurait une différence de vitesse importante en fonction du type de bateau (a partir du moment ou il a les aptitudes pour surfer - légèreté, équilibre).
En clair je serais surpris qu'il y ait un Vmax "en descente" très différente entre un Figaro, Mum, selection, JPK, etc ..

mardi 04 octobre 2016 15:36
Boat
1
dekers

Un surf à 24kts... C'est pas réservé qu'au class 40 !!!
Ça reste un surf... Alors qu'un class 40 ira plus facilement...
Sur les murs 30 (fart 30) c'était commun de dépasser les 20kts idem avec les M34...
Et les derniers 10m, y vont dans des surfs gargantuesques avec les bonnes conditions.
Sur la dernière transquadra, les 3/4 des très bons ont au moins fait 20kts en surf...

dimanche 14 août 2016 22:37
Boat
2
dekers

Vive le correcteur...
Lire mumm 30 et non murs 30
Et farr 30 au lieu de fart 30

dimanche 14 août 2016 23:31
S_20160818_132623a
BlackNav

Je confirme, en équipage et en régate, j'avais fait 21.7 noeuds sur un Mumm 30, sous GV seule...

dimanche 14 août 2016 23:42
S_20160818_132623a
BlackNav

Pour faire 20 noeuds :
- un bateau qui part bien en surf, et j'ai été surpris de constater que le Sélection ne demande que ça, moi qui croyait que c'était un jeu réservé aux "luges"
- une grosse houle par l'arrière
- une bonne brise qui pousse le bateau
- un équipage bien burné qui va garder la toile quand les autres (moi) prendront un ris.
- un bon barreur / pilote pour ne pas partir au tas
...et zou !

J'ai fait mes 14.7 noeuds dans 2 mètres de creux, 20 à 25 noeuds (rafales), sous GV + solent. Donc avec un spi..... Mais honnêtement, je n'étais pas hyper serein. D'ailleurs, je suis parti au lof un peu plus loin, mon petit ST2000 ayant assez vite jeté l'éponge. :-\

dimanche 14 août 2016 23:38
Avatar
Bianca

Avec du fart alors lá je ne conteste pas...
(Mais je persiste á penser qu'il y a un monde entre 20 et 24 nds pour un Sélection et beaucoup d'autres.)

dimanche 14 août 2016 23:40
Nam_that
2
matelot@19001

Un fart ça glisse comme un pet sur une toile cirée

lundi 15 août 2016 00:47
Missing
3
palonnier

Je confirme 24 Nds et plus au Tour de France 87, sous spi lourd de toutes façons les speedo de l'époque s'arrêtaient à 24...Autre "record" avec ce fabuleux bateau 10 Nd à sec de toile et 15 Nds sous tourmentin seul...
Nous avions moins de 30 ans et quand un bateau envoyait le spi les autres suivaient. Si départ au lof il fallait tout dégréer pour pouvoir abattre et remettre le bateau en ligne.
Ce sont des souvenirs forts

lundi 15 août 2016 00:38
Missing
2
matelot@17523

TVF 85 sur Cotes d'Armor, étape Sainte Marie/ Bormes les Mimosas, départ sous pétole pendant 3 heures, puis force 9 établi en 15mn. On a été que les 3 bateaux du podium à garder le spi toute la nuit, 23.5 dans un surf en traversant la baie de Marseille, 18nds quasi en permanence.
Un souvenir ENORME!!!

lundi 15 août 2016 23:52
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
1
babouch

avec la tendance très répandue et marquée dans le monde de la voile à essayer de se mettre en valeur et à exagérer notamment sur les vitesses max, ajouté à la difficulté d'avoir une valeur fiable (étalonnage speedo hasardeux, courant..)
je ne pense pas que les réponses sur ce fil soient très parlantes !

mardi 16 août 2016 00:37
Missing
1
(tupperware )

babouch A l'époque le sélection de mes parents était loué pour l'entrainement en saison par le CER en vue du TVF.
Une chose que je peux dire c'est que le niveau de préparation du bateau et de l'équipage était au top et qu'ils n'éraient pas du genre à se mentir sur la vitesse de leur bateau et ou de données hasardeuses.

mardi 16 août 2016 07:59
30287_karibario
viking35

Babouch/ Bianca: Et un Sélection qui gagne Cowes/Dinard en temps réel devant 180 voiliers plus long excellemment menés. Cela vous parait possible?

mardi 16 août 2016 07:00 *** Message modifié par son auteur ***
30287_karibario
7
viking35

La mémoire me fait défaut... J'avais même oublié cette course théoriquement inoubliable....

COWES – DINARD 1990 Sélection KARIBARIO III
PREMIER TOUTES CLASSES !
Sur la ligne du Royal Yacht Squadron à Cowes, à 13 h, le départ a été donné vers l’est à 180 voiliers en direction des forts et de Bembridge. En effet, le Queen Elizabeth se trouvant en approche des Needles.
Le vent est de Nord-nord est de 15 à 18 nœuds. Après un départ correct, nous effectuons un bon louvoyage mais cassons la bastaque bâbord avant les Forts. Vite réparée, nous abattons ensuite au bon plein vers les bouées Princess A et Bembridge.
A la bouée Bembridge, dans l’est de Wight, nous envoyons le spi par 18 /20 nœuds vent arrière bâbord amure. Nous prenons le cap des Casquets et nous situons dans les 30 ièmes toutes classes avec le Sélection « Pen Koët » en point de mire, 300 m devant nous. Toute la flotte des Sélection est derrière, ce qui nous réjouit fort.
En nous dégageant de la côte, le vent fraîchit à 20/25 nœuds. Dans l’après-midi, le vent monte encore et nous établissons le spi lourd et effectuons un « peeling ». Judicieuse décision car le vent, toujours stable de nord-nord est, monte à 30 /35 nœuds.
Cela déboule fort. Le barreur, Jan, est contraint de barrer les deux mains fermement serrées sur la barre. Nous effectuons fréquemment des surfs à plus de 20 nœuds et atteignons même 24 nœuds. Le Sélection reste sur un rail, jamais nous n’avons senti la possibilité d’une « sortie de route ». La soirée s’écoule et à la tombée de la nuit, « Pen Koët » maintient la cadence et reste devant, toujours à 300 m.
La nuit s’écoule gentiment, les embraqueurs, Dédé et Bernie, se relaient à l’écoute de spi, un équipier avec le bras à la main « au cas ou», un autre avec le hale-bas de grand-voile à portée de main et les quatre autres équipiers stoïques au rappel.
Vers deux heures du matin, réveil brutal. Après avoir entendu un claquement, nous apercevons le spi qui flotte à l’horizontale. André et Eric se précipitent à rentrer le spi lourd. Une minute 30 secondes plus tard, le même spi est de nouveau en l’air avec la deuxième drisse que nous avions eu la précaution d’ajouter ! 30 secondes pour le ramasser sous le vent, 30 secondes pour trouver la deuxième drisse dans la nuit, 30 secondes pour le renvoyer sans l’avoir plié. La drisse, trop sollicitée, vient de casser comme cela s’était déjà produit lors de Cowes-Cherbourg. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avions frappé une deuxième drisse extérieure.
Une demi-heure après, nous rattrapons et doublons rapidement les frères Le Menn sur « Pen Koët ». Nous apprendrons à l’arrivée qu’ils ont cassé leur bras de spi et ont renvoyé leur spi après l’avoir replié. Je me félicite d’avoir fait raccourcir les bras la veille du départ de Cowes…
Dans la nuit, nous doublons une vingtaine de feux, aucun de feu de poupe n’est visible. Nous pensons être en tête en temps réel !
Droit devant, le feu des Casquets est en vue. Sur le rail montant, un petit cargo, surement étonné d’un écho radar qui déboule vers lui à 20 nœuds, nous a illuminé durant 30 secondes avec son gros projecteur. Nous passons à 150 m derrière lui. Nous passons les Casquets vers 4 h et, toujours avec 30 nœuds de vent, nous entamons un bord de grand largue bâbord amure vers les Hanois. Abrités par Aurigny, la mer s’est aplatie et notre vitesse est régulière à 14 nœuds. A l’aube, au passage des Hanois, nous apercevons derrière le spi de « Pen Koët » et surtout, assez loin sous le vent et derrière, celui du First 45 F5 « Sogéa » Furic et son équipage de furieux !
A 60 ° du vent, avec 7 équipiers au rappel, nous prenons la route directe de Banchenou à une quarantaine de milles sous solent et grand voile. Dans la matinée, le vent mollissant, nous passons sous inter. Le First 45 F5 de Béneteau puis trois voiliers plus longs nous rattrapent puis nous doublent… Le Sélection des frères Le Menn est toujours à vue, derrière.
Jusqu’à la bouée Sud ouest Minquiers, nous prenons ou larguons 5 à 6 fois un ris au gré des fluctuations du vent. A chaque fois, nous laissons notre adversaire prendre l’initiative avant d’effectuer la même manœuvre, si possible plus rapidement. L’écart entre nous reste identique et, après la Sud ouest Minquiers, nous constatons que sur « Pen Koët ». Leur équipage n’effectue plus qu’un rappel symbolique… manifestement, ils se sont fait une raison.
5 milles après les Minquiers, le vent adonne en mollissant. Il n’est plus que de 13 à 14 nœuds. Nous passons sous génois et préparons discrètement le spi lourd. Nous l’envoyons pour doubler le One tonner « Espace du Désir » . Le temps qu’ils réagissent et envoie, eux aussi, leur spi et nous leur avons pris ½ mille !
Nous passons la ligne d’arrivée à Banchenou vers 14 h, juste devant « Espace du Désir » et « Pen Koët ». Les 6 premiers arrivés battent le record précédent de Cowes/ Dinard et seulement trois voiliers ont tenu leur spi jusqu’au Casquets !
Nous sommes premier toutes classes !

mardi 16 août 2016 10:21 *** Message modifié par son auteur ***
S_20160818_132623a
BlackNav

Excellent !

mardi 16 août 2016 11:24
Missing
matelot@17523

Nota: Les frères Le Men faisaient partie de l'équipage de Côtes d'Armor en 85.

mardi 16 août 2016 11:35
Canard-enchainepaint
iff

mardi 16 août 2016 13:07
Missing
perroc'h

En X3/4 sur cette course, des surfs à 18 kn avant de partir au tas. Un run d'anthologie!

mardi 04 octobre 2016 13:22
Missing
fanchsf

Mémoire qui fait défaut

viking35
"Par mer plate, sur un surf ou sous un grain...
24 nds sur un tri de 50 pieds
23,5 nds sur un cata de 60 pieds
20.8 nds sur un Cité d'Aleth de 9 m
20.nds sur un Corneel 26
19 nds sur un Sélection
surement la même vitesse en Surprise, sans spi, par 50 nds, GV haute.
17 nds sur un Sprint 10.8

mais surtout 18 nds de moyenne en solitaire sur 2 h sur un tri de 42 pieds et, sur le même, 16 nds de moyenne entre Roches Douvres et Eddystone."

Alors 19 ou 24 knts en Selection ?

mardi 04 octobre 2016 15:20
30287_karibario
viking35

Fanch, il faudra apprendre à lire...
J'ai écrit :"Le même Sélection a fait des surfs jusqu'à 24 nds ..."
Je n'ai pas dit que j'étais à bord lors de cette traversée entre les Canaries et les Antilles.

Je pourrais maintenant ajouter 19.8 nds sur A 40.

Et plus étonnant, 18.1 nds sur un Sun Odyssey 40!

"Nous approchons de la Videcoq en compagnie de dauphins. Le vent monte à 28 nœuds. Malgré le grain bien sombre qui monte dans l’ouest, nous envoyons nos 107 m2 de spi pour la première fois de l’année. Nous sommes les seuls à ne pas être raisonnables. 13, 14, parfois 16 noeuds s’affichent sur des surfs. Dans une survente à 33 noeuds, nous avons même vu s’afficher 18,1 noeuds sur un surf instantané. Imaginez un 38 tonnes, lancé à 160 dans une descente !

Nous ne pensions pas notre « camion » capable de cela."

http://karibario.blogspot.fr/2014/03/un-phoque-deux-dauphins-et-181-nds.html

mardi 04 octobre 2016 16:20
Missing
fanchsf

extrait de ton recit de cowes dinard gagne en selection, dans lequel tu emplois "nous" ce qui laisse augurer de ta presence a bord
.
"Cela déboule fort. Le barreur, Jan, est contraint de barrer les deux mains fermement serrées sur la barre. Nous effectuons fréquemment des surfs à plus de 20 nœuds et atteignons même 24 nœuds."

mercredi 05 octobre 2016 07:23
Canard-enchainepaint
2
iff

Du Rush au Jod, grâce au TDF, la course-croisière a été à son apogée !
La vitesse max lors d'un surf dépends beaucoup de la vitesse et de la pente de la vague, je suppose...
Naviguez bien, les amis !

mardi 16 août 2016 08:26
S_20160818_132623a
3
BlackNav

Je crois que le Jod a été le dernier voilier de course - croisière du TDF. Après, si je ne me trompe pas, c'est le mumm 30, voilier que je connais bien. Là, ce n'est plus du tout de la croisière ! Ca ressemble plus à un grand 470 qu'à un voilier.

mardi 16 août 2016 11:26
Dsc_3103-border
juju_89

Bonsoir,
Un jour j'ai fait 19,9 nœuds au grand largue en surfant des vagues. Sous grand voile et génois. Il devait y avoir 25 à 30 nœuds de vent.
C'était chaud !!!!!!

mardi 30 août 2016 23:59
Missing
(Papy_jame)

Ce devait etre en descente dans le raz Blanchard par fort coef

mercredi 31 août 2016 22:51
Img_1956
phil753

As la rame entre Lorient et la trinité. Sans vent. 14 h de navigation

jeudi 01 septembre 2016 09:37
Pavillonbleuocc
a_guy

quelle mémoire viking 35 tu m'impressionne !!!

jeudi 01 septembre 2016 09:45
30287_karibario
viking35

A guy: Et bien justement, c'est parce que ma mémoire est faillible que j'ai pris l'habitude d'écrire certains récits. C'est d'ailleurs le cas du récit au dessus écrit il y a bien longtemps où Fanch a repéré que j'avais écrit 24 nds, ce que j'avais oublié.
Par contre , j'ai des copains qui sont capables de décrire précisément une régate courue il y a 20 ans dans le style:
"nous avions 2 longueurs sur X à la bouée de dégagement puis le vent est monté à 19 nds et en empannant pour aller chercher Y, nous avions 12 s d'avance à ... mais il nous a battu d'1 mn 22 en temps compensé..."

"Nous échangeons nos vieux souvenirs de marins normands, de nos régates communes. C'est d'autant plus facile que Marc dispose d'une mémoire étonnante. C'est simple, il se rappelle de tout ! Les noms de tous les équipiers de "Fidji" sur lequel nous avons couru ensemble dans les années 80, par exemple."

http://karibario.blogspot.fr/2016/04/convoyage-roscoff-dielette-granville.html

mercredi 05 octobre 2016 08:22
Fb_img_1486974879602
1
funnywave

Viking est une bible pour nous :)
Perso quand c'est trop plan plan par ici, il suffit de le lancer sur le sujet régate et hop...on se met tous au planing lee écoutes dans les dents à le lire

Perso les vitesses annoncées ici ne me semblent pas folles! Le sélection est connue pour aller très vite.
Amateur de LA vague parfaite je sors par grosses conditions et je peux vous dire qu'il est facile d’amener des voiliers "sages" à des vitesses qui vous lisserez les cheveux des Jackson Five
D'ailleurs mes vitesses records sont rarement sous spi et mes meilleurs souvenirs sont sur des bateaux petits et à barre franche!

mardi 04 octobre 2016 13:40
2013-08-23_19.55.05
Pierre-Arnaud

L'année de la commercialisation du Sélection les commerciaux de Jeanneau annonçaient que le premier exemplaire avait fait 17noeud sous spi.

mardi 04 octobre 2016 14:26
S_20160818_132623a
BlackNav

Pas étonnant. J'ai fait 12 noeuds sous foc seul dans un gros coup de vent, et à ce moment je ne cherchais vraiment pas à aller vite !

mardi 04 octobre 2016 14:46
Avatar
Alfredoc

Si moi aussi j'ai fait 13 noeuds avec 2 ris et foc pour environ 2 heures au largue, la seul chose que je me rappelle est que je suis arrivee a destination tres mais tres vite!!!

mardi 04 octobre 2016 20:33
2014-12-24_200924
targaz

21 sous spi mer plate avec l'arrivée d'un grain,en first class europe

mardi 04 octobre 2016 17:00
Missing
Thorlak50130

Un truc qui me fera toujours sourire, ce sont ces performances genre voilier sous spi à 20 nœuds dans 30 nœuds de vent, soit 10 nœuds de vent apparent.

mardi 04 octobre 2016 20:50
Missing
20er

Quand tu vas à ces vitesses t'es pas plein cul en gènéral et le vent apparent est plus élevé car refusant... Tu le reçois largue/grand largue en apparent...

mardi 04 octobre 2016 20:56
Boat
2
dekers

Et c'est sur des surfs, en pointe

mardi 04 octobre 2016 21:00
Img_3672_copy
2
First Class 12

Les vitesses max, c'est un peu la sardine qui bloque le port... Récemment on ne marche pas trop mal et on arrive dans les, disons, 10 premiers.. je suis toujours surpris des vitesses annoncées par des bateaux qui arrivent après nous.. ;+) surface ?, fond ?, étalonnées ou pas, vues ou aperçues, réelles ou imaginées.. bref les frontières entre la physique et la métaphysique semblent bien fines, voir perméables...

ps: je dis ça, je dis rien... ;+)

mardi 04 octobre 2016 23:44

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums