Tous les forums > HEO Clubs > Winch Pontos Trimmer 40 sur le Gin Fizz [Retour d'expérience]
Borealis
Borealis

Winch Pontos Trimmer 40 sur le Gin Fizz [Retour d'expérience]

Bonjour,

J'ai eu quelques soucis avec mes winchs de génois Lewmar 44 l'été dernier et j'ai décidé de les remplacer avec une solution plus puissante.

J'ai donc évalué les différents winchs sur le marché y compris la possibilité de passer en électrique.

À réflexion le choix des winchs Pontos Trimmer 40 à 4 vitesses s’est imposé. Une saison de croisière avec les Trimmer 40 m'a appris que la puissance supplémentaire que vous offre la vitesse de 112 est vraiment très utile non seulement quand il y'a beaucoup de vent, mais toujours. L’expérience m’a aussi laissé comprendre que les winchs électriques sont une fausse bonne idée hormis les tailles de génois incompatibles avec la puissance du muscle d'un amateur moyen ce qui n’est pas le cas d’un GF à 45 m2.

J'ai fait un clip sur cette expérience qui se trouve à:

http://www.dailymotion.com/video/x37qsgx

J'ai aussi installé une bulle en plexi sur le capot de descente par www.plexinautic.com et elle s'est avérée très agréable en mer comme au port de jour et de nuit et élégante en plus ce qui ne gâche rien.

J'espère que vous trouverez cette expérience intéressante.

samedi 26 septembre 2015 00:47

Liste des contributions

Maido_2
Domde

J'ai remplacé les winchs d'origine par des harken ST 46, suffisants pour border au près mes 48 m2 de genois. En plus les trous correspondaient assez bien. Les winchs electriques c'est le must mais l'addition est salée déraisonnable pour un vieux bateau comme le GF. Connait pas les Pontos mais attention aux limites de résistance. Des 40 sont ils aussi solides que des 46?

mercredi 07 octobre 2015 00:30
Borealis
1
Borealis

Pontos est une toute nouvelle marque française. Il n'est guère utile d'aller au-delà du rapport de 112, car la vitesse devient trop lente. À 112 la vitesse d'avancement est de 1,4 cm par tour de manivelle.

L'électricité est souffre de trois problèmes:
- le prix, le rapport de multiplication est de l’ordre de 3 ou +
- la perte de contact avec la nature propre à la pratique du sport de la voile.
- la difficulté à assurer le courant: Les systèmes électriques des voiliers n'ont pas été conçus en tenant compte des winchs sauf chez Amel (système 24 V et banc de batteries très imposant difficile à caser sur un bateau qui n'a pas été étudié pour).

En ce qui concerne les Pontos les tailles ne sont pas définies par les rapports (25, 40, 60) qui ne changent que peu, mais par la capacité du winch à porter une tension X. La charge de travail maxi du 40 est 850 kg, celle du 46 de 1300 kg et du 50 de 1500 kg au-delà il faudrait des moulins à café et des gorilles ou effectivement la la fée électricité.

Les calcules montrent sur Gin Fizz que la tension maxi de l'écoute du génois est de 740 kg (génois rentré à plat et gite de 24°). Le Pontos 40 est donc un bon choix pour un GF et il permet de à coup sur de toujours rentrer le génois.

mercredi 07 octobre 2015 08:26
Missing
COLYANDE

D'abord merci à Boréalis pour son témoignage très intéressant. Je rêve de telles contributions sur les sites qui nous apportent de réels sujets de réflexion sur l'évolution de nos bateaux. La qualité d'entretien de son bateau crédibilise son témoignage.

Les winchs PONTOS ont été présentés au Nautic, il y a quelques années et je m'y étais beaucoup intéressé.

Par contre, je voudrais revenir sur ses arguments "anti électrique".

OK pour le prix, OK pour dire que sur un petit bateau, les efforts ne le justifient pas.

La perte de contact avec la nature propre à la pratique du sport de la voile franchement, je ne vois pas ? La nature tout court a tendance nous faire perdre contact avec nos forces de jeunesse, et le winch électrique est un bon moyen de rester en contact avec la mer quand les forces s'amenuisent (tout le monde n'est pas Moitessier...), et il peut venir en recours juste après le guideau, qui lui aussi fait perdre contact avec la nature, quand elle nous balance gentiment un vent de 35 noeuds au mouillage...

Quant au courant, l'usage du winch électrique est ponctuel, et donc cela s'assimile au guideau. Pour ma part, j'ai 2 winchs électriques, un pour hisser la GV ( 68M2 et 65 kg) un Andersen avec moteur externe sous le winch posé au mat, et un Lewmar plus classique pour l'enrouleur de génois. Je ne regrette pas ces 2 investissements, qui ne m'ont jamais posé de problèmes électriques et qui permet à mon épouse de participer aux manoeuvres sans se faire mal aux reins. Quand le vent mont monte et qu'il faut enrouler 70 m2 de génois, on ne regrette pas l'invention de l'électricité...

PONTOS reste une solution que j'étudie dans le cadre de mes winchs de Génois (65M2) et écoute de GV. En électrique, seuls les Andersen conviendraient car les winchs sont sur la poutre arrière, et ce sont des winchs fantastiques, mais c'est un gros budget...

PONTOS constitue à ce titre une alternative sérieuse et le retour de Boréalis m'est précieux pour mon étude. A ce stade de réflexion, ce qui m'interroge chez PONTOS c'est la fiabilité et la pérennité de la marque, vu que le système mécanique semble assez complexe, et il faut voir dans le temps. L'avantage des winchs classiques, c'est leur robustesse, les miens ont 17 ans, et sont opérationnels, ils ont simplement un self-tailing perfectible ( l'écoute ne tient pas aussi bien que dans les ST des winchs plus modernes) et un poids conséquent.

mercredi 07 octobre 2015 10:05 *** Message modifié par son auteur ***
30287_karibario
viking35

Le Sun Odyssée 40 Karibairo les a utilisé lors de la totalité de sa saison de course 2015 et le retour est totalement positif. Le génois peut maintenant être bordé rapidement.

mercredi 07 octobre 2015 10:42
Img_3672_copy
First Class 12

Viking35. Quel modele avez vous utilise et en remplacement de quoi ?

Merci !

jeudi 08 octobre 2015 17:10
30287_karibario
viking35

Ce sont des Trimmers (taille intermédiaire) en remplacement de Lewmar ?

pontos.fr/fr/winchs/2-trimmer.html

Voir aussi le fil
https://www.hisse-et-oh.com/.../722240-heo-club-sun-odyssey

jeudi 08 octobre 2015 18:24 *** Message modifié par son auteur ***
Borealis
Borealis

Le muscle ou lélectron

J'ai affiché une préférence pour le muscle contre l'électron. C'était bien maladroit de ma part, pardon.
Je pense que c'est une question de capacité, si les limites du muscle sont atteintes il faut passer à autre chose, l'électricité ou l'hydraulique.

Où se trouve la limite du muscle ?
C'est un peu relatif, car cela dépend aussi de la façon dont vous naviguez, si vous faites beaucoup ou peu du louvoyage et qu'elle est votre AWA. Si vous voulez remonter à 31° il faut un génois vraiment bien rentré, mais si vous être satisfait de 38° la question devient différente.
Ceci mise à part où se trouve la limite du muscle? Je pense qu'un homme moyennement constitué ne peut pas aller au-delà de 60 m2 ou il faut être très costaux. Les drisses aussi posent rapidement problème, mais sur un GF ketch la taille des voiles (27 m2 pour la gv) reste très raisonnable et de ce fait le muscle peut rester à l'honneur.

jeudi 08 octobre 2015 11:25
Missing
1
(Jame)

pour border à plat sans trop forcer,un p'tit coup de lof soulage bien des écoutes,non?

dimanche 13 décembre 2015 17:56
Maido_2
Domde

Les Winchs 46 ST donne une traction maxi avec un costaud de 1162 kg (manivelle de 252 mn deux mains). Je pense que la traction réelle au point d'écoute de mon génois de 47m2 est inférieure mais au près serré par 15 n de vent réel (limite du génois avant réduction) ça suffit sans plus pour border serré compte tenu des frottements de la poulie à plat pont et des filoirs. Je suis dubitatif pour les petits winchs Pontos dans ce contexte.
Sinon une bonne solution pour concilier l'electricité et l'huile de coude, une manivelle de winch electrique.
Pour ce qui concerne l'écoute de GV 25m2, le mieux c'est un palan 6 brins en bout de bome sur le rail d'écoute.

jeudi 08 octobre 2015 18:11
Missing
CetJcL

Bonsoir,
Pour le palan de GV un palan 2 vitesses, 4 brins/ 8 brins c'est parfait.
Jean-Charles

jeudi 08 octobre 2015 18:57
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

je serre exagérément quelques secondes pour border le genoa, même 33 metres carrés ça tire

jeudi 08 octobre 2015 19:25
Borealis
Borealis

Évaluation de la tension maximale sur l'écoute du génois
J'ai demandé à mon maître-voilier de faire une évaluation de la charge maximale en utilisant le logiciel qui est utilisé pour vérifier la résistance des tissus utilisés pour le confectionner les génois.

Le facteur décisif qui rentre en ligne de compte n'est pas la taille de la voile, mais le couple maxi de redressement. Le GF avec ses 2700 kg est un bateau très raide à la toile et de ce fait la tension maxi s'est élevée à 740 kg. Je pense qu'il s'agit là d'une tension théorique et que la tension réelle reste généralement bien inférieure, mais c'est tension là qui doit être utilisé pour le dimensionnement, dont le choix du Pontos 40.

Mes vieux winchs me semblaient souffrir autant que moi et c'est une des raisons pour lesquelles je les ai remplacés. Le Pontos 40 me semble toujours à son aise et tourne comme une machine à coudre, ce qui montre bien que le choix est bon.

Pour l'écoute de la GV j'ai changé le winch sur le roof l'année dernière. Là je me suis dit que la tension maxi était de 900 kg et comme il y a 3 brins cela me donne 300 kg par brin, dont j'ai conclu qu'un winch de 25 serait la bonne taille. Tension à la manivelle est donc 300/25 donc de 12 kg ce qui est un peu fort et me fait pomper de temps en temps. La solution est bonne, mais un winch 2 vitesses serait encore meilleur pour avoir moins à tourner et ne pas avoir besoin de pomper. Je trouve que là aussi le nouveau Pontos Compact serait idéal.

Vous n'avez toujours pas de pétrole en France, mais vous avez encore des idées et du vent dans le voiles.

Amicalement de Helsinki

vendredi 09 octobre 2015 07:34
Maido_2
Domde

D'accord avec le calcul, la formule est d'ailleurs sur le net, mais faut rajouter les frottements qui ne sont pas négligeable et accessoirement l'age du wincheur!

vendredi 09 octobre 2015 08:29
Borealis
Borealis

Oui en effet,
Je pense que l'idée principale chez Pontos a été de se poser la question: Quelle est la force qu'un individu moyen peut exercer de façon continue sur la manivelle d'un winch.

Selon Pontos la réponse à cette question est 8 kp et il me semble que cela est assez juste.

En suite Pontos a conçu la "boite à vitesse" du winch en fonction de cette puissance comme cela se fait dans l'automobile depuis ses débuts et a installé une boite automatique qui correspond à ce besoin.

C'est tout simple, mais fallait y penser - chapeau.

vendredi 09 octobre 2015 09:21
Missing
1
Loiccc

Bonjour mes winchs n'étaient pas assez puissants et surtout mal placé ,il fallait se plier en 4 pour avoir un semblant de force les winchs électriques que me proposait dufour sont consommateur d'électricité. J'ai donc décidé de mettre des pontos ,donc depuis avril je suis allé dans les anglo normande et j'ai descendu mon voilier a Alicanthe je dois dire que depuis que j'ai les pontos ma vie est transformée ,je n'ai plus besoin de forcer tout ce fait facilement ,plus d'hésitation pour regler les voiles
Que du bonheur

dimanche 11 octobre 2015 10:01
Img_3672_copy
First Class 12

Je suis passé au Nautic et ai fait un brin de conversation avec le vendeur anglais de Pontos.. Je suis bien tenté par une install d'un 40 grinder (embraque rapide) et un 40 trimmer sur le roof (possibilté de renvoyer les drisses sur l'un ou l'autre pour obtenir le résultat voulu) et rêvons un peu, deux 46 Grinder pour le Génois... embraque semble tellement raoide que l'on peut laisser la manivelle à poste.. bon le budget est assez cher et méchant.. mais bon, restons dans le domaine du rêve pour acceuillir d'autres retours ou avis ?

B.

samedi 12 décembre 2015 23:04
Borealis
1
Borealis

S'il y a bien une arme absolue pour assurer au plaisancier la capacité de gérer convenablement ses voiles d'avant qu'elle que soit leur taille c'est le le dédoublement du rapport avec une vitesse supplémentaire.

Pour le moment la révolution a un nom "Pontos" qui n'est rien de moins qu'une renaissance ou plutôt deuxième naissance du winch. Il faut s'attendre à ce que les concurrents suivront l'exemple dès qu'ils auront trouvé une voie, souhaitons que Pontos profite de son innovation pendant longtemps.

Je m'étonne face à votre volonté d'installer pour les besoins d'une drisse un grinder et un trimmer. Là la solution est le grinder, si la puissance n'est pas suffisante vous devez regarder de près l'ensemble des drisses, renvoi, poulie, mât, voile, etc., car quelque part il y a une friction inutile et très néfaste.

Sur mon GF seule la drisse du spi vient au cockpit et les autres sont sur des winchs Andersen au pied du mat. Le moins il y a de retournement, d'angle, de poulies, etc. mieux ça vaut, car la drisse a elle même une friction interne élevée à chaque passage au sein d'une poulie.

Je peux assurer qu'en direct la drisse se manie en sifflotant. Je trouve que ramener les drisses au cockpit est une aberration de l'industrie de plaisance de notre temps et que sur un voilier monter au pied de mat est une nécessité et un plaisir et il faudrait impérativement installer un balcon pour s'y tenir facilement (le cas sur le GF), mais c'est une autre histoire.

En ce qui concerne mes Trimmers 40, j'ai consulté mes frères qui sont des maîtres-voiliers pour savoir qu'elle était la tension maximale de l'écoute sur un GF à 24° de gite génois bien rentré et il parait que c'est environ 700 kg. Le charge de travail du 40 étant 850 j'ai pu choisir cette taille-là.

Bien à vous

dimanche 13 décembre 2015 11:16
Maido_2
Domde

Devrai acheter des actions!

dimanche 13 décembre 2015 14:45

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums