Tous les forums > HEO Clubs > Rénovation Sélection 37
S_20160818_132623a
BlackNav

Rénovation Sélection 37

Bonjour,
Fin-janvier j'ai acheté mon premier voilier après avoir navigué sur "celui des autres", l'envie irrépressible de naviguer "sur le mien" se fait sentir. Le but : rénover un voilier de régate pour en faire une bateau de croisière rapide. Pas de régate au programme.
Je vais poster sur ce fil toutes les étapes de la rénovation, pour avoir vos avis sur des questions techniques que je me pose parfois, et puis pour avoir une sorte de fil de la rénovation. Et puis, parce que je crois que cela peut en intéresser peut-être.

Donc pour commencer, présentation du bateau : il s'agit d'un Sélection 37 de 1985, avec un mât changé il y a moins de 10 ans (un poil plus court de 50 cm), le gréement a été modifié pour supprimer les doubles bastaques et n'avoir qu'un pataras en patte d'oie. Les voiles génois et GV sont en mylar quelque chose, elles ont deux saisons. Un enrouleur en continu récent a aussi été installé il y a moins de 5 ans.
Le moteur est un Yanmar 3GM de 30Cv qui a seulement 80 heures. L'arbre a été changé également, et une tripale repliable FlexoProp a été installée également avec le moteur. La coque me semblait saine quand on l'a sorti de l'eau : pas de trace d'osmose visible, un traitement préventif avait été fait il y a 10 ans. Pas de trace de choc important, pas de jeu dans le safran. J'ai donc fait mon chèque au proprio, très très sympa, qui m'a laissé plein de matos en prime : ancienne voiles, annexes, moteur hors-bord, etc.... et même le guide nautique de son père, les verres et les serviettes de toilette !
Par contre, c'est un bateau qui n'a pas beaucoup navigué depuis les 3 dernières années, le vendeur en ayant un autre. Ce Sélection a donc besoin d'une reprise générale pour retrouver de l'allure. L'intérieur est resté dans l'esprit des années 80 : bois sombre, peu de lumière, vaigrage qui se décolle, etc...
Bref, au boulot !

J'ai profité qu'il soit sur ber pour commencer les choses sérieuses.

Je vais donc poster ici des photos avant / après de ce que j'ai déjà fait, et j'essaierai d'alimenter ce fil au fur et à mesure de l'avancement des travaux.
Les avis sont les bienvenus.

Et tout d'abord, quelques photos du bateau lors de l'achat.

samedi 06 juin 2015 12:48

Liste des contributions

Fb_img_1486974879602
funnywave

Super! Bon tu vois déjà je rectifie ce que je t'ai envoyé en mp...à savoir le 18cv ;) je te dis qu une chose: parfait!!!!

samedi 06 juin 2015 13:45
S_20160818_132623a
1
BlackNav

Merci ! attends, je vais poster la suite...

samedi 06 juin 2015 13:55
S_20160818_132623a
1
BlackNav

Première étape, rénovation de la coque. Au début, je voulais la peindre en bleu marine sombre. J'ai même acheté toute la peinture, et puis j'ai changé d'avis. Finalement une peinture, cela reste fragile, et difficile à reprendre après plusieurs années. J'ai donc décidé de le laisser en blanc et de redonner du lustre au gel coat. Donc pour la coque :
- grattage complet pour enlever toutes les couches d'antifouling précédent, et retrouver la couche de préventif anti-osmose. Juste trois lignes... mais au moins 20 heures de boulot, pénible et physique. Grattoir à deux mains, et centimètre par centimètre, on progresse. Un sale boulot.
- ponçage complet à l'orbitale au grain 80 puis 120.
- les quelques petites cloques d'osmose, une dizaine la plus grosse ayant la taille d'une pièce de 1 centime, ont été traîtée de la façon suivante : j'ai éclaté la verrue, dégagé son centre, laissé sécher 3 mois (la pluie de la Normandie s'occupant du rinçage régulier), élargit le trou à la brosse metallique rotative, rincé à l'acétone, bouché au Watertite, et ponçage de surface.
- 5 couches de primaire préventif anti-osmose (Internation gelshield 200)
- réfection du joint de quille qui commençait à être bien fatigué : découpe au cutter pour l'entailler et enlever les lambeaux, brossage à la brosse metallique pour une bonne accroche et remplissage au sica puis lissage à la spatule.
- 2 couches d'antifouling International Micon Ultra EU.

Pour les oeuvres mortes :
- nettoyage complet à la brosse et au boatclean.
- ponçage / grattage des bandes rouges.
- deux couches de laque monocomposant rouge d'International sur les bandes rouges.
- lustrage de toute la coque au rénovateur de gelcoat de chez 3M.

Maintenant, ça brille, prêt pour la mise à l'eau !

samedi 06 juin 2015 13:57
42070_40e
NICOLAS25

Bonjour,
j'ai utilisé la même méthode de carénage et de traitement de quelques cloques d'osmose sur un Feeling 1090. Je touche ma main courante en bois, mais je n'ai jamais été embêté depuis. Je mesure l'humidité de la caréne tous les ans ça ne bouge pas. Le plus difficile, étant aussi basé en Normandie, a été de trouver une période suffisamment ensoleillé et séche pour respecter le timing de recouvrement des 5 couches de gelshied 200.
Fait attention quand même de ne pas utiliser un nettoyeur haute pression de trop forte puissance pour nettoyer ta carène. Cela risque de décoller le Gelshied. J'utilise un 120 bars pour ce qui me concerne et je n'ai pas souci.
Bonne nav
Nicolas

samedi 25 juillet 2015 12:20
S_20160818_132623a
3
BlackNav

Deuxième étape : l'électricité.
Au début, je voulais conserver l'existant et améliorer un peu ce qui me semblait pas top. Au fur et à mesure, j'ai tout dégagé et tout refait. Au moins, je pars sur de bonnes bases, et si ça foire, je ne pourrai m'en prendre qu'à moi !
Grosso-modo, je n'ai conservé que les câbles restant du faisceau d'origine. Et j'ai dégagé tout le reste. Les batteries de servitudes de 2x50Ah et la batterie moteur étaient dans la SdB et sous la TàC. J'ai déplacé la batterie moteur dans le meuble de la SdB, sanglée dans une boîte en plastique pour batterie. Elle est à l'abris et bien attachée.
J'ai installé deux batteries de servitude Lithium LiFePO4 de 12V 110Ah chacune sous la couchette double à l'arrière tribord : ponçage de l'enduit pour atteindre le polyester de la coque, collage à la résine chargée et stratification de tasseaux au mat de verre et résine polyester. Les tasseaux servent à sangler les batteries. Comme ça, elles sont calées par les tasseaux et maintenues par les sangles.
J'ai installé derrière un chargeur de quai pour lithium, 5 états, 30A. Ce n'est pas beaucoup, mais je me suis dit que si j'ai du 230 Vac, c'est que je suis au port et que je vais donc y rester au moins une nuit. Puisque j'étais sur le 230 Vac, j'en ai profité pour ajouter un tableau électrique étanche avec disjoncteur différentiel 30 mA type AC et un disjoncteur 16 A pour les deux prises du bord.
Les batteries sont protégées par un fusibles général ANL de 400A, et un BMU (Battery Management Unit) qui a le rôle de BMS (Battery Management System) pour l'équilibrage des cellules lithium, et qui supervise en permanence les batteries en les protégeant des surtensions, surintensités, température, etc.... Pour pouvoir isoler les batteries, il commande deux relais Tyco Kilovac de puissance. Il y en a un pour le circuit de charge et un autre pour le circuit de décharge.
J'ai pris le parti d'isoler complètement le circuit électrique du moteur et celui de servitude. Ce sont deux circuits complètement séparés. J'ai quand même un coupleur de batteries pour pouvoir éventuellement faire débiter l'alternateur du moteur dans les batteries lithium, mais je dois vérifier les tensions avant pour voir s'il est compatible.
Chaque circuit possède bien sûr son coupe-circuit pour pouvoir isoler les batteries. J'ai supprimé toutes les connexions volantes pour tout ramener au tableau électrique de la TàC que j'ai également refait en totalité. J'ai pris le choix de tout faire moi-même avec une boîte à fusible automobile étanche, des borniers sur cosses serties, des interrupteurs à LED et un plaque d'inox peinte en noir. Au final, ça coûte 50% moins cher, mais j'y ai passé plusieurs jours.... c'est un choix. Les connexions volantes que je n'ai pas pu éliminer ont été refaites par soudure à l'étain, puis vernis électrique, puis gaine thermorétractable, puis étanchéification sous bande auto-vulcanisante.
Maintenant pourquoi utiliser le lithium ? effectivement, ce n'est pas forcément intéressant pour un voilier de croisière, car cela reste très cher. J'avais ces batteries d'un projet précédent, c'était donc une forme d'économie, puisque j'avais ce matériel disponible. L'intérêt du lithium pour un voilier est la légèreté (deux fois moins lourd), la compacité (deux fois moins volumineux), le nombre de cycles possibles (pour celle-ci, dans les 2000 je crois), la décharge profonde (100% de la capacité utilisable, mais mieux vaut se limiter à 80% pour la durée de vie), la capacité à fournir de fortes intensités (comme une batterie de traction, certains les utilisent même comme batterie de démarrage). Intéressant donc pour un voilier de régate de haut niveau où chaque kilo compte plus que les €€€. Pour un voilier de croisière, l'intérêt me semble plus limité.

Pendant que j'étais dans l'électricité, j'ai ré-équipé le voilier d'un loch-speedo-sondeur. J'ai trouvé sur le leboncoin un vaillant Navman M100 qui fera exactement ce dont j'ai besoin : m'indiquer la vitesse et la profondeur. Le reste, je m'en cogne. Coût 120 €.
Le bateau est équipé d'une girouette sans fil Tactick. Tant mieux, s'il n'y avait rien, je crois que je n'aurai rien mis....

Par contre pour cette étape, désolé, mais je n'ai pas de photo potable... :-\

samedi 06 juin 2015 15:32
S_20160818_132623a
1
BlackNav

Troisième étape : les fonds.
Alors là, il n'y a rien de complexe... On nettoie, on lave, on gratte, on ponce, on peint une fois et on repeint une seconde fois. Peinture à la Danboline de chez International.
En parallèle : j'ai refait les cales de plancher qui étaient pourries, avec des tasseaux, mastic blanc et deux couches de danboline pour les protéger de l'humidité.
J'ai également bouché les trous dans les varangues fait par les anciens propriétaires, au mastic blanc de chez Sika, le 911 de mémoire.
Et enfin j'ai restratifié une varangue fendue suite à un talonnage. La fente n'était pas très importante, mais elle fragilisait forcément la structure. J'ai procédé de la façon suivante, sur les conseils d'un pote expert qui a construit un plan Réard : ponçage en V pour faire en sorte que la pointe du V soit centrée sur la fente, sur environ 30 cm de part et d'autre de la fente. Puis, j'ai injecté de la résine polyester dans la fente et recouvert de 4 ou 5 couches de tissu enduit de résine. Chaque couche étant un peu plus large que la précédente, ce qui grâce au V permet de retrouver la forme originale de la varangue. Je ne sais pas si c'est hyper clair.... c'est assez simple en somme mais pas forcément facile à expliquer. Puis, peinture danboline, deux couches et c'est propre.
Je me suis occupé du moteur : vidange de tous les fluides, changement de tous les filtres, et réglage de la tension de la courroie d'alternateur. J'ai également vidangé le réservoir de gasoil pour éliminer ce vieux gasoil qui avait au moins deux ans d'après le proprio précédent. Le moteur démarre au 1/4 de tour, il est propre et j'ai remis 40 litres de gasoil. J'y mettrai également une giclée de grotamar.

samedi 06 juin 2015 15:55
S_20160818_132623a
2
BlackNav

Quatrième étape : la table à carte.
J'y ai installé le tableau électrique fait par moi-même. Il s'ouvre comme un placard et derrière il y a toutes les connexions avec la boîte à fusibles. J'y ai installé également un auto-radio Parrot à écran tactile, parce que la musique, ça reste vital, même sur un bateau. Sur la partie de droite un petit traceur GPS avec transpondeur AIS intégré. J'ai installé un petit écran tactile relié au BMU des batteries qui me donne les infos de tension, courant, et check sécurité. Et enfin trouvé sur le net : une prise allume-cigare et deux prises USB. Il me reste à installer le splitter d'antenne actif et la VHF ASN que je n'avais pas encore à ce moment-là. Une fois cela fait, je m'arrêterai là pour cette année pour l'électronique. Cela me laissera le temps d'essayer de trouver un radar d'occasion sur LeBonCoin. Je vais surtout naviguer en équipage réduit, et un radar serait apprécié pour les nav de nuit ou la brume de la Manche.
Pour le reste, j'ai procédé comme ceci :
- démontage de tout ce qui peut se démonter
- arrachage de la vieille moquette et du vieux vaigrage
- brossage à la brosse métallique sur perceuse
- ponçage à l'excentrique, grain 120
- nettoyage à l'acétone
- deux ou trois couches de danboline de chez International
A noter ici que j'ai fait la connerie d'utiliser une peinture de merd^ù$ùe de chez Leroy-Merlin en me disant que j'allais faire des économies. Après 3 couches le rendu était minable : pas de brillance, des tâches jaunes... une catastrophe. Marque Luxens, peinture pour porte et plinthe utilisable en pièce humide : à éviter absolument, je ne comprends même pas que cette chiotte soit en vente libre. J'ai dû tout poncer, pour virer cette saloperie qui m'a bien fait perdre 3 jours et 50 € ! J'ai tout repeint à la Danboline, qui a un bon rendu avec un rouleau laqueur, et qui devrait tenir plusieurs années. Les meilleurs prix pour la peinture International sont chez SVB. Les moins chers de loin, croyez-moi j'ai cherché partout sur internet. J'utilise de la Danboline pour les fonds, et pour tout le bois que je repeins en blanc, en gardant certaines pièces apparentes.
Pour le plateau de la table à carte : ponçage du vieux vernis, changement de la charnière piano rouillé, deux couches de vernis Compass de chez International.
Pour les parties de la coque où il y avait du vaigrage, j'ai passé deux couches de peinture anti-condensation. Le rendu est blanc mat, ça fait assez propre et il est vrai que je n'ai pas vu de condensation, malgré quelques soirées à -5°C cet hiver et le chauffage à bloc (deux adultes à bord, c'est peut-être pour ça). Par contre, niveau isolation, c'est 0, bien évidemment. J'ai trouvé du vaigrage sur un site qui s'appelle letapissier.fr je crois. Du skai beige clair recouvert de 5 mm de mousse isolante et d'un tissu pour le maintien. Je laisse cette tâche à ma femme, qui s'est porté volontaire pour le coller à la place de ma peinture anti-condensation... on verra si elle tient la motivation.

Les experts noteront que la peinture n'a pas un tendu parfait et que je ne suis pas expert des découpes à la scie-sauteuse. Je crois que quand j'aurai fini de rénover ce bateau, j'aurai acquis le savoir-faire pour tout refaire en bien !

en ce moment, je m'occupe du carré sur le même principe que la table à carte : démontage, grattage, ponçage, peinture 1, peinture 2, remontage... j'ai fait tribord, reste bâbord à faire. Je posterai le résultat ici, ce sera la cinquième étape !

@+

samedi 06 juin 2015 16:24
Missing
Malho

Bravo pour t'être lancé dans cette "aventure", tu redonnes une nouvelle vie à ce bateau ;)

Merci pour ce partage, c'est bien complet et riche d'enseignements.

Avais tu au préalable des connaissances en électricité ?

Peux tu dire quelles difficultés tu as rencontrées dans tes travaux - d'ordre technique ou autre - (s'il y en a) et le budget consacré à chaque poste de travaux ?

samedi 06 juin 2015 16:36
S_20160818_132623a
BlackNav

Salut,
Merci !
Pour l'électricité, j'ai fait des études dans le domaine et je bosse dans un secteur très technologique, donc ça ne me dérange pas, et je dirai même que j'aime bien cela.
Pas de difficulté particulière, à part un manque d'habileté et de patience pour les finitions (je rêve d'une peinture mono-couche vraiment efficace). Je n'ai pas l'habitude de me servir de mes mains, il me faut apprendre les gestes.
Pour le budget, à terme j'y aurai mis le prix d'achat du bateau, soit 16k pour le bateau et 10k jusqu'à maintenant pour la rénovation. Attention, je compte tout : le matériel de sécurité, l'outillage, les frais de port, l'assurance, etc.... Mais tout dépend du choix du matériel, de ce que tu penses nécessaire ou pas, de l'état de l'existant. J'aurai pu me contenter de ne changer que les vaigrages, et ça ne m'aurait coûté que 500 € avec un coup d'antifouling. J'ai pris le parti de le ré-équiper, et d'investir pour longtemps, dans ce que je pense utile. Il faut dire qu'à la base je n'étais pas très bien outillé. Je suis moi-même surpris du montant, mais ça va très vite : un radeau hauturier, une balise EPIRB, une VHF ASN, un transpondeur AIS, un petit traceur GPS, un nouveau mouillage (ancre+chaîne+cablot), un guindeau et ça y'est t'en as pour 5000 €.
Ce qui me reste à acheter et qui coûte un bras : l'indispensable capote de roof, un groupe froid pour les bières, soit encore 2000 €. Après, calmos.
...et juste un détail d'importance, je fais tout moi-même...

samedi 06 juin 2015 18:35
Fb_img_1486974879602
funnywave

Je sens que tu vas venir sur le miens! En tt cas félicitations c'est du beau boulot!!!!
Moi je t'avoue qu'il me manque aussi la patience... tu me parles régates matelotage la je dis oui direct mais les gros travaux bouuuuuuh ;)
Après j'avoue qu'après avoir rénové intégralement mon précédent jouet 760 je reconnais qu'il y a fierté de voir son bateau rutilant malgré son âge!!! Le pire c'est quand avec tu gagnes des régates...la c'est l'accomplissement total pour moi!!! J'ai l'intention de me payer un beau jeu de voile après les gros travaux qui m'attendent... j'ai hâte! !!!!!!!

En tout cas super ton boulot!!!

samedi 06 juin 2015 21:09
Sans_titregg
jordan17

Bonjour très intéressant la rénovation de ton bateau ! C est un super projet , félicitations . Sur mon sélection vu son état a l achat on a surtout privilégié la rénovation de la coque , nouveau grement , nouvelle voiles , nouvelles électronique et le moteur qui était bloqué , bref l intérieur a été un peu délaissé et niveau cablage électrique y a plus rien quoi . C est pourquoi je trouve ton projet très intéressant . Super !

samedi 06 juin 2015 22:26
P1030601
1
NQN

je m'aperçois que je ne suis pas le seul "malade" a rénover complètement un bateau , sa fait plaisir ..............................

samedi 06 juin 2015 23:22
Img_1956
phil753

Bonsoir le selection s est le bateau de mes debut dans les annee 80 en croiseur as la trinitee pour les entrainement d hiver et tour de france super voilier je me suis eclater entant que numero 1
bravo pour cette renovation
moi meme je renove un bateau de voyage de 14 m

dimanche 07 juin 2015 00:02
Missing
Tosamdy

Bravo, et belle rénovation.
Puis le Selection est un super bateau, j'ai navigué dessus il y a 20ans, et j'en garde un très bon souvenir, bateau très marin (nous avions eu un très gros temps au milieu de la Manche), puis je trouve la double descente original (un peu piège, mais bien pratique)

Bon courage

dimanche 07 juin 2015 10:59
Canard-enchainepaint
1
iff

Bonjour et bravo pour ces infos.
Nouveau plancher et descente refaite sur Sagga, mais pas par moi !

(désolé pour la gite, agrandissez...)

dimanche 07 juin 2015 11:05 *** Message modifié par son auteur ***
S_20160818_132623a
BlackNav

Bonjour,
Merci à tous pour vos messages, ça fait plaisir !

@iff : ils sont superbes tes planchers, il va falloir que je m'en occupe également. Pour l'instant, j'hésite entre "poncer & vernir" ou "tout refaire". Je pense peindre la descente en blanc pour apporter de la clarté, mais laisser les plancher avec le bois apparent, simplement les poncer et revernir avec un vernis pas trop brillant. On verra, j'ai encore le carré tribord à faire, la cuisine, le vaigrage de la cabine avant, et la cabine arrière ! sans parler du cockpit, du pont et du gréement courant..... bref, j'ai de quoi m'occuper !

dimanche 07 juin 2015 16:11
Fb_img_1486974879602
funnywave

Si t'as des informations pour les planchers je prends également....tu sais qu on en est à peu près au même point ;)

La je prends encore 3 mois de sans soldes pour finir mon voyage avec mon bateau et je m'y remets sérieusement. Tiens en parlant de réno regarde mon précédent barcot (voir continuité du fils de discussion )...j'avais eu avec mon père du boulot mais alors quel plaisir de le voir pimpant et en plus j'avais fait une jolie plus value!
Bon la sur l'actuel comme je t'ai dis mes projets me porteront loin avec lui donc parler de vente me fait herisser les poils

Pour les planchers ne t embarques pas dans du lourd on m'a dit qu'il existait du 2mm très dur résistant au passage et avec des veinures blanches ou noires avec les teintes de bois au choix.... à creuser...ça doit couter une blindé :(

Bon courage d’ici de Brindisi

dimanche 07 juin 2015 21:42
Canard-enchainepaint
iff

Mon plancher vient de là :
http://www.groupe-ratheau.com/

lundi 08 juin 2015 08:48 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Alfredoc

Ciao BlackNav

belle rénovation, en croisière rapide tu va te reglar

pense aussi a un nez pas trop long pour un assimmetrique tres utile en croisière

je posterai le foto du mien de que il est pret

dimanche 07 juin 2015 21:26
Fb_img_1486974879602
funnywave

Y a pas à dire ils faisaient quand même de jolies carènes il y à 30 ans! Cette taille n'intéresse plus les entreprises...dommage car avec j'ai fais bien bien plus que certains avec leurs caravanes de 40 pieds...notamment des surfs sous spi à plus de 14 nds!! Sacrés souvenirs ce bateau!

dimanche 07 juin 2015 21:53 *** Message modifié par son auteur ***
Avatarh_o-2
Now

Hello,

Gros boulot cette rénovation, bravo!

Sur la photo de Iff, la descente à l'air pas mal raide. C'est un effet de la photo ou c'est vraiment le cas?

dimanche 07 juin 2015 22:01
Canard-enchainepaint
iff

Elle est assez raide, mais c'est celle du carré, la descente arrière est heureusement beaucoup moins haute !
Je vous donnerais l'origine du plancher...

dimanche 07 juin 2015 23:21
Avatar_heo
Seemann

joli! et le coup de peinture blanche sur les cloisons rajeuni vraiment l'intérieur!

lundi 08 juin 2015 09:19
Dsc_0190
zenitude37

sur zenitude l'escalier n'a plus que 3 marches mais je l'ai refait avec les bords qui remontent. c'est super pratique à la gite...

samedi 20 juin 2015 22:10
S_20160818_132623a
1
BlackNav

Je mets à jour mon post pour indiquer que j'ai fait ma première nav' sur mon Sélection, après 300 heures de début de rénovation. 3 jours pour faire : Carteret => StPeter(Guernesey) => Cherbourg => Le Havre.
J'angoissais un peu, car c'était ma première expérience en tant que chef de bord, et j'emmenais avec moi une presque néophyte et un total néophyte. Finalement, tout s'est bien passé, après une mise à l'eau un peu rocambolesque (merci au grutier de Carteret pour sa bienveillance). Même le Raz Blanchard a été clément, un vrai lac.
Quel bateau.... on a eu peu de vent, mais il démarre tout de suite à 5 noeuds, dans un souffle d'air. Une pointe à 9,5 noeuds, sans faire exprès.

Maintenant Akritos est au Havre, je continue la rénovation. Cette nav' m'a permis d'allonger encore un peu ma todolist : installer des lazy-jacks d'urgence, changer les toilettes qui ne fonctionnent plus, finir l'installation de l'étai larguable, etc....

Depuis mon dernier post, le cockpit a été refait (ponçage et traitement du bois à l'huile de teck), et je me suis attaqué à la salle de bain. Je pense tout peindre en blanc et mettre des toilettes Lavac. Même si cela coûte cher, ce modèle semble plébiscité.
Ce galop d'essai m'a aussi convaincu de rester dans la philosophie de départ : restons simples ! donc, je garde la vache à eau, je garde les pompes à pied.

La rénovation ira moins vite cet été : place à la nav' !

jeudi 02 juillet 2015 17:13
P8230182
SCAPIN

Bonjour,
félicitation et merci de toutes ces explications et foto. J'ai aussi un selection, acheté à Carteret d ailleur, sur lequel je viens de changer le mat pour ne plus avoir de bastaques. Mon rève maintenant serait de mettre une capote pour ce protéger un peu l'hivers mais je n'arrive pas à imaginer sa forme compte tenu des 2 descentes.
si quelqu'un à une idée ?

dimanche 19 juillet 2015 17:36
Image1
melody

Bonjour BlackNav... alors fini la peinture?
Melody bleu a quelque bateaux sur tes tribord....

mercredi 11 novembre 2015 20:54
S_20160818_132623a
2
BlackNav

Salut Scapin,
J'ai trouvé ça sur internet. Ca condamne l'accès à la descente du carré, mais je ne vois pas trop comment faire autrement.

lundi 20 juillet 2015 09:26
Canard-enchainepaint
iff

Intéressant !
Ça ne condamne pas complètement l'accès, même si ça devient (plus) acrobatique !

lundi 20 juillet 2015 09:49
Missing
Cargo296

Bonjour, il s'agit de mon bateau que j'ai également restauré récemment .
Je suis très content de la capote , elle occulte la deuxième descente , mais l'accès est conservé . En mode croisière rapide , c'est le meilleur compromis , pas régate du coup biensûr .

Cordialement , Michel .

mercredi 16 septembre 2015 09:41
Avatar
Alfredoc

Ciao Michel,
quand tu a du temp c'est possible avoir quelque photo de la capote
merci
Alfred

jeudi 17 septembre 2015 17:00
P8230182
SCAPIN

Mmmm
d'un coté en navigation un peu longue j'utilise moins la descente avant
d'un autre peu d'accès au réglage, drisses, prise de ris, etc...
et ça je peu pas m'en passer !
non faut que je trouve autre chose comme capote
merci

mercredi 22 juillet 2015 19:59
S_20160818_132623a
BlackNav

Salut,
Est-ce que tu as trouvé une solution pour la capote ?
Cet été, pendant une traversée de la baie de Seine sous la pluie, je me suis imaginé un capot rigide façon jpk 1080, sur la descente du carré. Comme ça, ça ferait un poste de veille à l'abris, assis sur les marchés de la descente.

dimanche 13 septembre 2015 14:11
Phil
1
philipped29200

Bonjour à tous,
ce week-end, j'étais sur l'Aber Wrac'h, et je suis tombé nez à nez sur le sélection 37 de ta photo avec la capote rouge.
J'ai discuté avec le propriétaire et il m'a confirmé que c'était bien celui des photos que sont sur le net.
Il arrivait d'Irlande.
Je confirme que cela ne gène en rien pour la descente. c'est ce que ma dit le propriétaire.
Très joli bateau.
Bonne continuation.
Philippe.

dimanche 26 juillet 2015 14:49
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
1
babouch

beau boulot
pas de nouvelles depuis quelques mois
comment se dessine la saison 2016 ?

vendredi 06 mai 2016 21:08
S_20160818_132623a
1
BlackNav

Salut,
c'est sympa de remonter mon fil !
Depuis j'ai fait pas mal de boulot en plus : cabine arrière, toilettes, cabine avant.
Aujourd'hui je vais couler du plomb pour l'ajouter à la quille. Bref, il faudrait que je mette à jour ce fil !

samedi 07 mai 2016 09:41
Avatar_tol
Barbatruc

Beau boulot...

dimanche 08 mai 2016 06:42
S_20160818_132623a
BlackNav

Hello,
Je mets à jour mon post avec les modifications que je viens d'apporter à la quille. En gros, j'ai ajouté 200 kg de plomb en bas de la quille, et j'ai doublé les varangues pour renforcer la structure.
Maintenant, pour ceux que cela intéresse, voila le détail.
D'abord, les varangues. J'ai tergiversé quelque temps pour savoir ce que j'allais faire. J'avais le choix :
1 - ne rien faire, le Selection c'est du costaud, la structure d'origine encaissera les 200 kg de plus.
2 - supprimer les varangues existantes, et les refaire en plus costaud.
3 - ne rien toucher à l'origine, et en rajouter en plus.
Vu le poids modéré, je suis parti sur la solution n°3. J'en ai ajouté 4 :
2 sous le plancher du moteur, entre les varangues d'origine.
2 sous la table du carré, voir la photo ci-jointe.

Pour chaque varangue, j'ai procédé de la manière suivante :
- découpe de 2 planches de CP 15 mm à la longueur de la varangue. J'ai pris du CP marine, plus costaud.
- report du profil du fond de la coque sur la planche, pour qu'elle épouse le plus possible la forme courbe de la coque.
- collage des deux planches de 15 mm, pour en faire une seule de 30 mm. Pour les coller, je les ai enduit de résine polyester, et serré toute une nuit avec des serre-joints.
- décapage à la disqueuse et au disque abrasif du fond de la coque pour arriver à la résine. Une poussière démentielle, des jours et des jours pour l'éliminer.
- collage de la varangue à la résine chargée au woodfill 250, avec des beaux joints congés pour faire une forme courbe entre la varangue et la coque.
- stratification : 1 couche de BX300, 1 couche de mono-directionnel 300, 1 couche de BX300, avec le tissu qui reprend de 10 cm sur la coque de part et d'autre de la varangue.
- finition : 2 couches de Danboline.

Répéter l'opération 4 fois... 5 fois en fait, car la dernière est composée de deux 1/2 varangues qui s'appuie sur le socle du pied de mât.

Désolé, je n'ai qu'une photo : on y voit deux des quatre varangues, collées, pas encore stratifiées.

Temps de travail : 5 jours.

lundi 30 mai 2016 23:27 *** Message modifié par son auteur ***
Lauben_bmr_83x110
bmayer

BX300 ? koikesse ?

mardi 31 mai 2016 09:57
S_20160818_132623a
1
BlackNav

je ne suis pas certain que ce soit le terme consacré... c'est du tissu de verre bidirectionnel, 300 g/m².

mardi 31 mai 2016 13:27
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Merci

mardi 31 mai 2016 21:38
S_20160818_132623a
BlackNav

Maintenant, le plomb. J'ai investigué plusieurs techniques, de la modélisation 3D en passant par de la projection de plomb liquide... finalement, j'ai décidé de couler le plomb en lingots et de les coller à la quille.
Pour faire le moule, j'ai utilisé de la gouttière en acier galvanisé, découpée en tronçons de 20 cm. Cela fait des gueuses de 20 kg. J'ai pu utiliser le matériel d'un pote qui avait fondu 500 kg pour sa propre quille (il construit un plan Réard). Ci-joint les photos de mon installation. Rien de difficile, c'est juste dangereux, faut faire gaffe.

Temps de travail : 3 jours.

lundi 30 mai 2016 23:39
S_20160818_132623a
BlackNav

Etape suivante : coller les gueuses à la quille. Là aussi, j'ai hésité : est-ce que je dois les coller ou visser des inserts dans la quille pour que les gueuses tiennent bien ?
Faisons un simple calcul : la surface de contact d'une gueuse avec la quille fait 20 cm x 17 cm, soit 340 cm². Chaque gueuse pèse 20 kg, ce qui fait une force de cisaillement de 20/340 = 0.06 kg/cm². Finalement, ce n'est pas beaucoup. J'ai donc décidé de les coller à la résine polyester chargée, et de les stratifier ensuite au BX300. Mode opératoire :
- décaper la zone à coller à la disqueuse, plus 10 cm au-dessus et 3 cm en-dessous (pour la strat'). J'ai choisi de mettre les gueuses le plus bas possible sur la quille, tout en gardant la base de la quille en fonte, pour qu'un potentiel talonnage n'arrache pas le bulbe.
- enduire de résine chargée la zone plate de la gueuse. La plaquer sur la quille avec force, et attendre que ça sèche. Sangle à cliquets, serre-joints, étais, etc.... pour faire en sorte que la colle dégueule bien de partout.
- faire un joint congé sur le dessus et le dessous pour la future stratification.
- répéter l'opération pour chaque gueuse...
- le profil de la quille étant courbe, on a invariablement des espaces qui apparaissent entre les gueuses. Je les ai bouché avec des demi cercles de CP, taillés et enduit de résine chargée. Donc chaque gueuse est collée à la quille, et à sa voisine.
- pour les bords d'attaque et de fuite, j'ai découpé du CP pour sculpter une forme que j'espère à peu près hydrodynamique. Je suis d'accord pour dire que c'est largement améliorable.
- à la disqueuse, j'ai rectifié les jonctions entre chaque gueuse, pour essayer de casser les arêtes.
- une fois tout ce petit monde collé, j'ai stratifié au BX 300, pour assurer une cohésion mécanique de l'ensemble. Là, j'ai utilisé de l'epoxy et non de la polyester, pour que ce soit encore plus solide.
- ponçage, puis enduit. J'ai foiré l'enduit. Je l'ai fait à l'epoxy chargé. Pour une raison que j'ignore, il a fondu et est devenu liquide. T° ? Mélange ? hygrométrie ? un peu de tout je crois. Bref, j'ai rattrapé le coup comme je pouvais. C'est l'échec cuisant de l'opération. :-\
- pour finir, une couche de gelcoat, et rererereponçage.
- 2 couches d'antifouling.

Ci-joint les photos.

Temps de travail : 12 jours.

Donc au total, cela m'aura pris 20 jours de travail. Vraiment un gros boulot !

Bilan : je ne suis pas très satisfait du final. Le bord d'attaque est trop brutal. Je me suis entêté à garder le bord d'attaque de la quille d'origine. Je ne voulais pas que le bulbe dépasse devant, pour permettre à un filin de casier de pécheur de pouvoir s'échapper au cas où je m'en prends (encore) un. C'est peut-être une connerie.
L'état de surface n'est pas parfait. Au prochain carénage, je reponce pour retrouver la fibre, et je refais un enduit avec du Waterfill par exemple.
Le bord de fuite est trop abrupte. J'aurai pu faire plus doux.

Point de vue performances, je n'ai pas assez de recul pour juger. J'aurai dû faire des mesures pour quantifier l'avant - après.... ça restera donc subjectif.

mardi 31 mai 2016 00:04 *** Message modifié par son auteur ***
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Pfffouiiiii ! (sifflements admiratifs)

mardi 31 mai 2016 09:59
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

edit car j'ai posté trop vite
chouette programme ! les boulons de quille ne risquent pas de broncher ?
en voyant les premières photos je me suis dit " aïe aïe aïe "
et en voyant le résultat fini j'ai fait " ouaaaaaa c'est beauu :d "
je trouve qu'il s'intègre très bien !
moi j'aurais hésité à coller à la résine plomb sur fonte, stratifier sur le métal..
hâte de voir ce que ça donnera dans le temps
bravo

mardi 31 mai 2016 00:26 *** Message modifié par son auteur ***
S_20160818_132623a
BlackNav

Les boulons de quille vont-ils résister ? je pense que oui, car ils me semblent très largement dimensionnés.
A vue de nez, je dirai que c'est du 10 de diamètre. D'après Wikipedia, la résistance à l'arrachement est de 16 kN, pour un M10 en qualité 8.8 (c'est pas terrible comme qualité d'acier, mais je prends l'hypothèse pessimiste).
De mémoire encore, il doit y en avoir 10, soit une résistance globale de 16 tonnes, pour une masse réelle de 1.1 tonne. Certes, il faudrait aller plus loin et calculer la force d'arrachement dans le pire cas, soit à 90° de gîte. Bon. J'ai eu une approche un peu plus empirique : beaucoup de Sélection ont la quille modifiée, avec des ajouts de 200 à 450 kg de lest. A ma connaissance, personne n'a modifié les boulons.

mardi 31 mai 2016 13:33
Arzach_avatar
misurarca

Hydro-dynamiquement le dessin n'est pas top, surtout au bord de fuite...
Mais je pense que tu as eu raison de garder le fil d'origine du bord d'attaque de la quille.
Perso j'aurais quand même rajouté des boulons, en cas de choc avec un ofni par exemple.

En tout cas sacré boulot que tout cela !

Bravo pour cette rénovation, c'est un fil passionnant !

On aimerait en savoir plus quand au comportement en mer !

mardi 31 mai 2016 11:14
S_20160818_132623a
BlackNav

Réponse dans 15 jours !
Je vais changer les voiles : gennaker + nouvelle GV.
Mon repère est "au près, 15 noeuds réels, obligé de prendre un ris".

mardi 31 mai 2016 13:35
Fb_img_1486974879602
1
funnywave

Salut! Hé ben. ..toi aussi ça y va
Tu trouvais ton boat pas assez raide à la toile? En tout cas c'est de nombreuses heures de travail!!! Moi j'attaque le lourd en Octobre prochain sans pour autant apporter de modifications...disons juste un refit
Il y a sur l'étang de meze ici un sélection avec mât raccourcis qui a fait faire une gv à corne...Le résultat est moyen! Reste dans l'esprit d'origine car les équilibres de ces carènes sont sensibles!

mardi 31 mai 2016 11:42
S_20160818_132623a
1
BlackNav

C'est bizarre de mettre un mât raccourci (pour éliminer les bastaques, j'imagine) et de mettre une GV à corne (donc remettre des bastaques ?). Il y a peut-être d'autres raisons.

J'ai aussi un mât raccourci, sans bastaque, au profil plus épais que celui d'origine. Mais la surface de GV est quasi identique à l'origine.
D'après V&V, la GV d'origine du Sélection fait 36.7 m². J'ai pris les mesures de mon gréement et fait tailler une voile de 36 m². On reste donc dans le même ordre de grandeur.
J'ai décidé d'ajouter du poids à la quille, car je navigue à deux ou trois personne maximum. Or, le Sélection a été conçu pour le TdF, soit un équipage de régate de 7 personnes. Il manque donc du poids par rapport à la conception originale. D'origine, le S37 n'a que 28% de rapport de lest. Avec ma modif, je monte je crois à 33 ou 35%.

Je pense qu'avec ces deux éléments, l'équilibre général est conservé.
Et puis, il reste le juge de paix : les polaires !
J'ai récupéré 3 polaires du Sélection (merci H&O)... on verra bien le verdict ! Si je suis à -10% de ces polaires, je serai content.

mardi 31 mai 2016 13:45
Dsc_0190
zenitude37

le selection de meze c'est Zenitude et c'est moi qui l'ai modifié. le mat étant plus court j'ai moins perdu en mettant une corne et des barres de flèches poussantes à 30° comme le first 30JK. çà pousse beaucoup plus mais il en demeure pas moins qu'un selection pour tenir tête a besoin de plusieurs équipiers au rappel......sauf si tu plombe la quille mais en régate tu prend des pénalités donc je ne le ferai pas.

mercredi 01 juin 2016 19:19
Jeanneau-selection-37-81234020150654486848516650564569x
yvesbtz

Pour baisser le CG et donc augmenter la raideur à la toile du selection qui n'est pas fameuse on peut envisager une cure d'amaigrissement dans les hauts... mat carbone bome carbone voile carbone dormant textile courant dégainé et j'en passe... plein de €€€€ pour un selection 37 ?
@fondenselection yves

dimanche 03 juillet 2016 14:13 *** Message modifié par son auteur ***
Jeanneau-selection-37-81234020150654486848516650564569x
yvesbtz

Gros chantier gros boulot... je te souhaite le meilleur pour les navigations à venir ! Ton bulbe modifié ressemble un peu au mien...
@fondenselection yves

dimanche 03 juillet 2016 14:00
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Pourquoi pas lester LauBen un peu plus ?
De combien ?

dimanche 03 juillet 2016 19:01
Avatar
hotelgolf

quel intérêt sur un voilier conçu pour le solitaire , et déjà très puissant ??

sur le Selection qui est franchement gitard sans viande au rappel ok , mais sur le figaro 1 ?????

dimanche 03 juillet 2016 20:12
Avatar
Alfredoc

On est hors sujet mais le F1 pour rentrer en classe Ce A il lui faut 80 kg dans le lest c'est J M Finot qui l'a dit

escusez moi pour le HS

dimanche 03 juillet 2016 21:06
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Pas HS, Alfredoc, pas HS
C'est quoi la classe Ce A ?
Tu aurais la source de cette info, stp ?

dimanche 03 juillet 2016 21:46
Avatar
hotelgolf

""On est hors sujet mais le F1 pour rentrer en classe Ce A il lui faut 80 kg dans le lest c'est J M Finot qui l'a dit""

vu le nombre de transat en solo ou en double qui ont été effectuées en Figaro1 , je pense que la classe Ce A qui n exsitait pas lors de sa conception , on s en tamponne un peu
si il y a bien un voilier qui a démontré ses qualités marines en équipage réduit, c est celui la ,conforme aux règles administratives qui nous pourrissent a vie ou pas ....

dimanche 03 juillet 2016 22:46
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Certes, mais LauBen ne dispose plus de ballasts.

lundi 04 juillet 2016 08:07
S_20160818_132623a
5
BlackNav

Salut,
Après quelques 1500 milles parcourus avec ma quille modifiée, je pense pouvoir l'affirmer haut et fort : "c'est mieux". Voilà, c'est à peu près tout ce que je peux dire, car je n'ai pas fait de mesures de polaires avant / après... Sinon, là je suis en Algarve, sud Portugal. Je rentre au Havre en Septembre. Comme quoi, on peut faire des milles avec un vieux bateau de régate !

mercredi 10 août 2016 12:20
Canard-enchainepaint
iff

Je te souhaite du bon vent pour le retour !
Par Madère ?
Des photos !!!

mercredi 10 août 2016 12:26 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Alfredoc

ouiii des photos svp

mercredi 10 août 2016 16:02
12717542_10153918297096489_1437921240476658071_n
craintdegun

félicitations pour ton refit. C'est 100 fois mieux qu'un travail de chantier

mercredi 10 août 2016 18:58
S_20160818_132623a
1
BlackNav

On est au mouillage à l'ilha de culatra, dans la lagune de Faro. Demain, je grimpe au mât avec mon meilleur ami (WD40) pour réparer le feu de mouillage. De toute façon, il faut bien, je n'ai du pétrole que pour deux nuits pour ma lampe tempête ! Je vais aussi plonger pour inspecter la coque, après 1500 milles de navigation. A priori, ras.
Ci-joint le couché de soleil du jour...

jeudi 11 août 2016 00:05
Canard-enchainepaint
iff

Obrigado !

jeudi 11 août 2016 08:23
S_20160818_132623a
2
BlackNav

Je mets à jour mon post, avec quelques travaux en plus :

- cabine avant : J'ai viré tout le vaigrage d'origine qui était à bout de souffle. Brosser la colle et les restes de mousse à la brosse metallique et ponceuse (horrible à faire). J'ai créé deux équipets en me servant des renforts de la coque qui ne sont d'ailleurs par alignés l'un par rapport à l'autre. Puis collé du vaigrage acheté chez tapissier.fr pas très cher, colle Ovalit F. Les équipets ont été peints avec de la peinture International bi-composant (top) après un essai avec la peinture Leroy-Merlin pour salle de bain (nul). Baguette vernis avec 3 couches de Tonkinois (super vernis). Le coffre à l'avant de la cabine avant contient le moteur du guindeau, le coupe-circuit, le disjoncteur et le boîtier de la télécommande. Le guindeau est à cheval sur la cloison entre la cabine avant et la baille à mouillage.
J'ai aussi changé le capot avant pour un Gebo de chez SVB, profil plat. Evidemment, les trous des vis ne correspondaient pas...

- carré : sellerie refaite en nubuc. La couleur est très clair, sur internet c'était moins clair. Du coup je flippe à chaque fois que je m'assois. J'ai conservé les mousses des assises d'origine pour garder le galbe de l'assise, et j'ai ajouté des dossiers qui tiennent avec du scratch auto-collant double-face. Je tiens à remercier publiquement ma mère, excellente couturière !

- éclairage : j'ai jeté l'éclairage néon d'origine, et la petite lampe devant le mât. J'ai fabriqué à la place deux luminaires, en achetant les spot LED orientables (bof) et les boutons metal (top) sur AliExpress. Les spots LED ronds fixes viennent de chez SVB (top). Ils sont alimentés par un régulateur de tension de chez SVB aussi, obligatoire pour ne pas cramer les LED. A noter qu'il faut ajouter une résistance de puissance en série des spots LED orientables sinon ils crament. Les pièces de bois ont été découpé es dans une tablette d'étagère épaisse en chêne massif de chez Leroy-Merlin. Quelques coups de scie-sauteuse et défonceuse plus tard, un grand coup de ponceuse et trois couches de tonkinois (super vernis).

- lattes de cockpit : j'ai essayé plein de trucs en lisant les posts sur H&O. Le plus simple est le saturateur pour piscine. Ca tient bien, et on peut en remettre de temps en temps. J'hésite à vernir au tonkinois : 7 couches c'est du taf... et j'ai peur du résultat sur du teck. J'ai aussi peur que ce soit glissant. Les lattes du fond du cockpit restent brut, par choix.

- mains courantes du roof : 7 couches de tonkinois. J'ai essayé d'autres vernis, et le tonkinois reste super. Pas cher et efficace.

vendredi 23 juin 2017 18:01
35301_1461275684631_3837433_n
ptiplouf

très chouette.

Quelle sorte de nubuck as-tu utilisé ? je pensais que le nubuck craignait l'eau ?

Bonne soirée

vendredi 23 juin 2017 19:20
Avatar
Alfredoc

Nous aussi nous avons modifié l'eclerage d'origine avec 2 bande de led
et c'est parfait!!

lundi 26 juin 2017 15:53 *** Message modifié par son auteur ***

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums