Tous les forums > HEO Clubs > Port de voiles sur un ketch
Avatarjpg
henris

Port de voiles sur un ketch

Bonjour,

Envisageant d'acquerir un Ketch (avec ou sans trinquette), j'aimerais connaitre l'ordre dans lequel la voilure se porte: depuis le petit temps jusqu'au coup de vent. (j'espere que ma formulation est comprehensible).

Pour l'instant les quelques ketch sur lesquels j'ai navigue etaient utilises comme des sloop en omettant l'artimon... Je suis sur qu'on peut faire mieux pour equilibrer la voilure.

Merci
Henri
FdC 403

dimanche 01 décembre 2013 19:19

Liste des contributions

Hisse_oh
Quistinic

J'ai souvent lu que, dans la brise, l'artimon et la trinquette ça donne un bon équilibre (je suppose qu'un génois réduit ça doit marcher aussi)

dimanche 20 octobre 2013 12:10
Contest_36_ketch
rv56

voir l'excellent guide de manœuvre de Tabarly

dimanche 20 octobre 2013 13:24
Images
penjo luno

Effectivement le ketch va te permettre d'adapter facilement ta voilure en fonction du temps( c'est d'ailleurs le but de ce type de gréement ) Du "tout dessus" par beau temps , tu pourra réduire ton génois et ta GV dés que ça va forcir,puis ne conserver que la trinquette (dommage de se passer de ce type de voile si on a la possibilité d'en avoir une sur enrouleur par exemple) a enrouler a la demande et prise de ris sur l'artimon si nécessaire et là tu pourra affronter du "gros temps".Bienvenu si tu te décide pour ce type de bateau, qui te donnera surement beaucoup de plaisir ,on aime ou on aime pas ,il en faut pour tous les gouts une chose est certaine ce n'est pas un gréement dépassé comme diraient certains, voir Ph POUPON qui a mis le sien a l'eau en 2008.A ton service pour plus de renseignements.

dimanche 20 octobre 2013 13:31
Missing
(Lorenzo )

Pour moi un ketch doit toujours s'utiliser avec les grands-voiles puisque toutes les deux favorisent l'équilibre de route.
Ils s'agit donc de faire des réductions de voilure sur chacune, le vent forcissant.
Beaucoup de ketch ont leur GV d'artimon, bien plus petite.
sur le mien par exemple , je réduis d'abord la GV-avant

dimanche 20 octobre 2013 13:39 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
3
matelot@17724

L'utilisation du ketch est largement obsolète, le seul argument c'est par gros temps l'équilibre trinquette/artimon. Sinon double gréement et double voile(=double coût)qui ne marche ni au près ni vent ar.

dimanche 20 octobre 2013 13:43
Missing
(grietick)

je n'en peux plus de lire ce genre d’affirmation lapidaire !

ça me rend..lapidaire !

lundi 21 octobre 2013 07:13
Missing
(Lorenzo )

Voilà qui est bien réducteur !
L'avantage du ketch, c'est un équilibre sous voile étonnant pour celui qui n'y a pas encore gouté.
-
Le cat-ketch associé à un type de voilure simple et efficace pourrait donner un regain d'intérêt au ketch.

dimanche 20 octobre 2013 13:58
Images
5
penjo luno

Éternel problème.... Henris ne traite pas de l'obsolescence de tel ou tel gréement il veut des info sur l'utilisation de la voilure sur un ketch.Si tu n'aime pas ce type de gréement libre a toi d'en avoir choisi un autre mais évite ce genre de commentaires

dimanche 20 octobre 2013 14:09
Missing
(Lorenzo )

"sur le mien par exemple , je réduis d'abord la GV-avant"
Un choix qui n'est pas partagé d'ailleurs puisque d'autres utilisateurs sur d'autres ketchs, réduisent d'abord sur l'avant.

dimanche 20 octobre 2013 14:18
Missing
dimanche 20 octobre 2013 14:30
Missing
matelot@17724

Sinon il y a le bouquin de B Moitessier, avec détail surface/vent.
@lorenzo, mon père avait un ketch, donc j'ai navigué avec lui sur son 40 p, voir même sans lui.
Le cat ketch est une ré-invention du ketch, interessante.
Le ketch ne ce fait plus.
A une époque, l'argument de vente c'était de dire que 2 mats, ça fait + riche!!!!

dimanche 20 octobre 2013 15:14
Missing
matelot@17724

Un peu comme le cata a gréement ketch!!!!!!!!!!!
Mais comme mat de charge et support radar (vu a Camaret, un cata ketch avec radome tournant entête d'artimon).

dimanche 20 octobre 2013 15:22
Missing
(Lorenzo )

Les catboat ont une très longue histoire, mais pas en France !
Finalement on s'est mis à fortement haubanner les mats alors qu'aux temps bibliques, ils étaient la plupart principalement tenus par le pont (genre Sinagot)
D'où une nuance à apporter sur le coté réinvention…

dimanche 20 octobre 2013 15:32 *** Message modifié par son auteur ***
Hisse_oh
2
Quistinic

Je veux bien croire qu'Amel c'est particulier Mais, de là à dire que le ketch ne se fait plus, vu le nombre qu'ils vendent

dimanche 20 octobre 2013 15:39
Missing
(Lorenzo )

Le ketch ou goélette devient un choix très pertinent, lorsqu'on atteint une taille de voilier, conséquente.
Pour les pauvres gueux que nous sommes, le cotre ou sloop est notre pain quotidien.

dimanche 20 octobre 2013 15:43
Capture01
Oliv44

du petit temps au gros temps? c'est assez simple a comprendre: deux règles à respecter quand le vent monte:
1- réduire la voilure (comprendre du haut vers le bas)
2- recentrer vers le centre de carène (comprendre des extrémités Av/Ar vers le centre)
.
Donc tu commence avec tout dessus, puis
1 ris GV
1 ris GV 1 ris artimon
2 ris GV 1 ris artimon
2 ris GV 2 ris artimon
2 ris GV Plus d'artimon
2 ris GV Plus d'artimon, plus de Yankee, la trinquette
3 ris GV trinquette
Sec de toile.
Après la réduction c'est aussi et surtout fonction de ton bateau, des aménagement sont possibles tant que tu respecte les deux règles décrites qui sont valables pour tous les types de gréements.
Je m'éléve contre le lien donné plus haut et ce que l'on peut y lire.
Sur les gréements divisés (ketch, yawl, goelette) l'erreur souvent faite est de réduire mais sans recentrer: c'est potentielement dangereux, car le vent à ainsi un bras de levier énorme (moment de force) qui augmente avec la distance du centre de carène, facilitant ainsi sa capacité à coucher le bateau.
Olivier

dimanche 20 octobre 2013 15:50 *** Message modifié par son auteur ***
Avatarjpg
henris

Merci Olivier C'est ce que je voulais savoir.

lundi 21 octobre 2013 01:53
Missing
(Lorenzo )

Voilà qui me semble Olivier un très bon résumé concernant un ketch type.
En effet il serait stupide de perdre le très bon équilibre sous voile d'un ketch en trop accentuant une réduction sur l'une des GV. et encore plus en n'utilisant que la GV-avant et un foc dans des conditions qui n'obligent pas ce choix, par exemple.
Une question de bon sens finalement.

dimanche 20 octobre 2013 15:58 *** Message modifié par son auteur ***
Capture01
Oliv44

C'est en faisant cette erreur que je l'ai appris: goelette mat égaux, trinquette + Gv 3 ris (GV étant le mât AR, l'avant étant la misaine). Gros temps mais maniable, puis soudain une grosse rafale à 63nds mesurée au sémaphore, (localement je ne sais pas). Le bateau s'est couché les mâts dans l'eau, moi accroché au liston, les pieds dans le vide et mon pote debout sur le mât qui glissait dessus avec la pente de celui-ci. De longues secondes bien gravées.
L'autre Folavoal (deux bateaux identiques) avec 3 ris misaine+ trinquette, trés bien recentré s'est juste vautré et à fini par partir au lof, rien d'ingérable, il a continué à la voile.
Pour nous, on a fini par jeter l'ancre en cata une fois que l'on a pu marcher sur le pont et on a fini au milieu des cailloux (chenal du Ferlas. Brehat sud).

dimanche 20 octobre 2013 16:09
Missing
(Lady JANE)

Il m'est arrivé de naviguer trinquette et artimon, aux allures portantes par vent très fort. C'est très confortable par gros temps et cela réduit la gîte (par rapport à GV3r+Trinquette) . Mais tout cela dépend beaucoup du bateau. Je ne changerais pas mon bateau pour la version Sloop qui n'a d'ailleurs plus été proposée quelques années après son lancement.

dimanche 20 octobre 2013 16:07
Hn_pilot
maverick

a Oliv 44, une question.
je comprends bien le besoin de recentrer. Mis alors comment se fait il que l'ordre de réduction que tu cites commence par le centre ? Simplement pour équilibrer les tailles ?

A Matelot . Meme remarque que celle faite par Penjo Luno .
Moi j'adore les ketch. Je trouve ça beau, pratique et bien plus facile à manoeuvrer . J'ai navigué une seule fois sur 2 bateaux similaires grées en sloop / ketch : Gin Fizz. pour moi, il n'y a pas photo, le ketch est nettement plus agreable et attractif.

Après, chacun fait comme bon lui semble.

dimanche 20 octobre 2013 16:08
Capture01
Oliv44

je comprends bien le besoin de recentrer. Mis alors comment se fait il que l'ordre de réduction que tu cites commence par le centre ? Simplement pour équilibrer les tailles ?
-------------------------------------------
Oui, tu commence par réduire du haut. C'est un peu comme un cercle dont le centre serait le centre de carène et qui se réduit petit a petit. La Gv est quasi au dessus du centre, au fur et a mesure que tu réduit le cercle, tu exclue les extrémités mais la Gv y restera ainsi que la trinquette.

dimanche 20 octobre 2013 16:14
Hisse_oh
Quistinic

Ce que tu dis, Oliv, à l'air sensé et je te fais confiance sur le plan technique. Nonobstant, tout comme le signale Lady Jane, quand on lit des récits de longues navs en ketch (avec des gens qui ont fait la NZ et le tour par le Cap, par exemple) la configuration trinquette + artimon dans la brise , voir le gros temps, aux allures portantes, est souvent évoquée

dimanche 20 octobre 2013 16:30
Capture01
Oliv44

C'est vrai. C'est pourtant à l'encontre de la mécanique de stabilité, mais aussi de l'aéro/ mécanique des fluides (l'extrados de la GV n'est plus dirigé par l'intrados de la trinquette).
Il faut voir ce que l'on entends par "équilibre sous voiles". Si il s'agit d'équilibre en route, il est certain qu'un artimon et une trinquette ont plus d'action de par leur réglage sur l'équilibre de barre. Le bateau peut être moins ardent car en fait, seul la trinquette le déhalle et la chute de l'artimon est là pour équilibrer afin de ne pas être mou. Il s'agit là d'équilibre de route et pas d'equilibre de stabilité. Idéal sous pilote ou régulateur, en équipage réduit. Bien moins pour la sécurité.
Je ne veux critiquer personne, mais c'est plus facile d'utiliser cette "ruse" pour obtenir un équilibre de route, alors que l'on peut obtenir la même chose avec GV/Trinquette mais au prix de réglages plus difficiles à mettre en oeuvre, et quelques fois impossible a avoir avec l'accastillage d'origine (je pense notament à des rails de GV très courts)
Après, c'est d'autant plus vrai lorsque que le bateau n'est pas "un bon bateau de gros temps" et que le fardage est élévé. Typiquement pour les fifties qui ont une capacité plus que moyenne à remonter au prés. Ce sont aussi eux le plus grand nombre de ketchs actuelement. C'est pourtant pour eux, encore plus sensibles au vent fort que la question se pose.
.
Je précise à l'auteur du post que son Gin-Fizz n'est pas un fiftie et a une excelente capacité à remonter au vent.

dimanche 20 octobre 2013 17:01 *** Message modifié par son auteur ***
Maido_2
Domde

Effectivement, mais le mat d'artimon fait du fardage en
permanence et la GV renvoit un flux perturbé sur l'artimon au près serré.
Pour remonter au près efficacement si on veut du cap on affale l'artimon, (surtout que j'ai une GV puissante un peu plus grande que d'origine et entièrement lattée). On arrive à équilibrer le bateau légèrement ardent dans cette configuration avec du vent jusqu'à 15/18 noeuds de vent apparent en réduisant sur l'enrouleur. Après 1 ris dans la GV et si plus de 20 noeuds Trinquette sur étai largeable.

Si on privilégie la vitesse au près et un passage en force on mets l'artimon, mais faut un minimum de vent et pas trop, ce qu'on perd en cap on le gagne en vitesse, dans du clapot la VMG est meilleure on peut approcher la vitesse de carène et j'ai parfois réussi à gratter des sloops dans cette configuration, mais faut faire faire trop giter cette carène sinon en augmente trop la dérive.

Un test avait été fait entre un GF sloop et un GF Ketch avantage au près pour le gréement sloop, au travers le ketch reprenait l'avantage.

Bien équilibré au travers vent régulier pas trop de clapot, il m'arrive parfois "d'oublier" de mettre le pilote c'est seulement au bout de 10 mn qu'il commence à perdre son cap !
On peut aussi installer une voile d'étai par petit temps travers (30m2 de plus).
Et puis c'est trés esthétique. Le must vent arrière les trois voiles Génois GV Artimon en ciseau. Un bon barreur et un frein de bome sur la GV nécessaire si le vent monte.

Par gros temps, je préfère GV 2 ris ou 3 ris, trinquette, voir tourmentin.
J'ai un peu peur de la tenue de l'artimon par trés gros temps et j'ai pas de 3ème ris dans l'artimon.

lundi 21 octobre 2013 09:37
Hisse_oh
Quistinic

Tu classes les Amel dans les fifties?

dimanche 20 octobre 2013 17:09
Capture01
Oliv44

Non, certainement pas! Ce sont des bateaux qui n'ont pas un fardage si impotant que cela, ils ont une coque assez fine et un rapport de lest important avec de l'alongement de ce coté.
Je parle plus des Evasion/Colvic/certains Kirié/Nauticat/ Fisher/Finnsailer etc...
Je ne critique pas ces bateaux, ou le confort me fait parfois plus qu'envie surtout en nav d'hiver... mais l'accent n'est pas placé sur les perf sous voile...

dimanche 20 octobre 2013 17:28
Hisse_oh
Quistinic

Je te taquinais
D'ailleurs, puisque tu l'évoques ci-dessus à propos des reglagles, je suis perplexe sur le système d'écoute GV des nouveaux Amel, sans chariot (l'artimon garde un chariot)

dimanche 20 octobre 2013 17:35
Capture01
Oliv44

Je ne vois pas. Tu as une photo? si tu parle d'un double palan d'écoute pris assez exentré de chaque couté du cockpit, c'est un très bon moyen de réglage du devers et du point de tire latéral pour la gestion de la gîte. Après, c'est au prix d'un double palan qui demande à jongler avec lors des empannages. C'est assez utilisé en croisière de long cours ou tu as un accastillage moindre (pour le coût), plus simple (pour la fiabilité) et tu dégage de l'espace dans le cockpit (pour le confort) tout cela sans perdre en qualité de réglage... moi j'y adhère.
A moins que tu ne parle d'une nouvelle invention de chez Amel? dans ce cas laisse un lien ou une photo.

dimanche 20 octobre 2013 17:46
Hisse_oh
Quistinic

Sur la photo on dirait deux poulies fixées sur le toit du cockpit
sur le lien d'autres vues (on dirait le même système sur le 64 et le 55)
http://www.amel.fr/la-gamme/amel-55

dimanche 20 octobre 2013 17:57
Capture01
Oliv44

Effectivement, là j'ai des doutes. Sur le fait que cela se trouve sur le haut de la casquette/timonerie, rien a dire, si ce n'est que c'est limité en largeur sur le bateau, donc peu d'effet sur le placement du point de tire et son effet sur la gîte.
Ensuite, les deux poulies sur le "pont" et le fait qu'elles ont l'air d'être sur une seule écoute (a vérifier) annule tout effet de déport du point de tire. Si tel est le cas, aucun réglage n'est envisageable de ce coté... Cela revient à n'avoir qu'un seul point d'accroche. Dommage au vu du prix d'un tel bateau. Après, c'est toujours la même chose: quel est le client derrière? un marin ou un plaisancier?

dimanche 20 octobre 2013 18:32
Missing
matelot@17724

Henris, la question c'est tu veux absolument acheter un ketch, ou tu as trouvé un boat qui est un ketch.

dimanche 20 octobre 2013 18:19
Avatarjpg
henris

@matelot
J'ai trouve un ketch qui pourrait me convenir. Mais je cherche tout ce qui est marin, habitable et aux environs de 36 pieds.

lundi 21 octobre 2013 01:59
Contest_36_ketch
rv56

tu as raté un Contest 36

lundi 21 octobre 2013 09:51
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

Pour ma part de petite brise jusqu'à f 8 audessus je n'ai pas tésté .

- Tout dessus jusqu'à f4
- artimon supprimé car barre devant dure au pres f4/f5
- reduction enrouleur (grand genois) f5/f6
- reduction GV f6
- reduction GV , reduction genois , etablissement artimon f6/f7
- supprimé GV .. f7/f8

j'ai fait artimon , Genois reduit , GV supprimé par f7/f8 durant 36h au portant sous pilote sans probleme .

l'équilibre sous ketch est extraordinaire , j'ai fait une fois pour voir , seul à bord par beau temps mer calme au pres 1h 1/2 sans toucher la barre ...

bateau bien équilibré on a le temps de se preparer un café sans personne à la barre ...

josé

dimanche 20 octobre 2013 19:02
Missing
(grietick)

mais z'enfin !!!!!

PUISQUE LE MONSIEUR TE DIT QUE :
"L'utilisation du ketch est largement obsolète, le seul argument c'est par gros temps l'équilibre trinquette/artimon. Sinon double gréement et double voile(=double coût)qui ne marche ni au près ni vent ar."

C'est pourtant clair, non???

ET ça m'a énervé de bon matin !

lundi 21 octobre 2013 07:17
Missing
(Lady JANE)

C'était " ici Radio Congres, les crétins parlent aux crétins" une vieille émission de la BBC totalement obsolète arrivée par mégarde sur ce forum à cause d'un trou spatiotemporel. moi, ça m'a fait rire......

lundi 21 octobre 2013 12:07
Vito
Vito

K. Adlard-Coles (Navigation par gros temps) dit à propos de Cohoe II, son yawl de 10 mètres : " Par fort vent, ma femme et moi, nous ne prenions jamais de ris : nous nous contentions d'amener la grand-voile."
OK, c'était un yawl et pas un ketch, donc avec un artimon très en arrière. Le centrage ne semblait pas le préoccuper...

lundi 21 octobre 2013 09:52
Missing
(Lorenzo )

A propos de cette stabilité de route en ketch : comme j'ai l'habitude de le dire pour le cat-ketch, il pourrait ennuyer ceux qui recherchent des bateaux très réactifs. Ici, les auloffés brusquent n'existent pas, un réglage des voiles et il n'y a plus grand chose à faire.
Les ketchs sont en fait de très bons gréements pour la voile-voyage.
Le voilier Matin Bleu de Guy montre l'exemple.

lundi 21 octobre 2013 09:59 *** Message modifié par son auteur ***
Capture01
Oliv44

Oui, mais là la stabilité de route vient de l'utilisation d'ailes, ou plus exactement de la partie du plan porteur qui est en avant du mât qui se comporte un peu comme la partie compensée d'un safran.
Les gréements balestron ont aussi cet avantage.
Et puis, "Matin Bleu" est une goelette à mâts égaux, rien à faire dans cette discution!(c'est pour taquiner)
.
Dans une interwiew, le proprietaire racontait qu'effectivement, une fois réglé plus rien a toucher et qu'avec un enfant, et bien cela ne participait pas à son occupation à bord.
Sinon, pour parler du "non depart au lof", c'est plutôt un caractéristique d'architecture que nous nous appelons "raideur à la toile". Si il part moins au lof, c'est plus du fait d'un rapport de lest/toile, d'une stabilité de forme ou de poids bien calculée, d'un CGravité bas, d'un maitre bau pas trop avancé etc...
La résultante de tout un tas de critères fait qu'il part moins. Ne pas oublier que le départ au lof est la conséquence d'un dépassement de l'équilibre des forces propulsives sur le couple de redressement.
Pour résumer c'est la gîte pour 90% (action par les voiles ou par une vague) qui fait partir au lof. 10% de l'effet de résistance à l'avancement de la coque.

lundi 21 octobre 2013 11:05 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Lorenzo )

"Oui, mais là la stabilité de route vient de l'utilisation d'ailes"

Je ne suis pas vraiment d'accord.
Les cat-ketch tel les Freedom sont étonnamment stables et ils ne sont pas équipés d'ailes. Je ne sais pas si Guy a déjà navigué sur un cat-ketch classique mais il aurait été moins surpris ensuite sur Matin Bleu, qui est certes une goélette..
Son expérience sur Alienor, le voilier précédent, ne semble pas avoir été une réussite car les choix n'ont pas été les bons.

Les départs au lof : la division de la voilure y est pour beaucoup dans cette absence de phénomène. Cela se ressent physiquement sur un Freedom, même en gite maximale, là où le déplacement de la carène liquide est défavorable.

Disons que les ailes par la diminution de trainée qu'elle apportent, et une meilleure portance, accentue cette stabilité.
Ce n'est pas le seul avantage.

lundi 21 octobre 2013 11:29 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Lorenzo )

La compensation de l'appendice voile amène avant tout une répartition beaucoup plus équilibrée des efforts sur la voilure. Cela participe bien sur à une plus grand souplesse globale, mais ce n'est pas l'élément déterminant ici dans l'équilibre de route.

lundi 21 octobre 2013 11:37 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(Lorenzo )

A mettre aussi dans la liste des aspects technqiues favorisant la souplesse, l'équilibre : les mâts autoportés qui permettent un délestage dans les hauts en cas de survente.

lundi 21 octobre 2013 11:44
Missing
(Lorenzo )

Au rayon catboat :
La stabilité de route n'est guère voir pas du tout un avantage mis en avant dans les essais d'ailes souples tel l'Omerwing.

lundi 21 octobre 2013 11:59 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
matelot@17724

henris, si tu cherches tu vas trouver.
Négocier le prix encore plus vu que c un ketch (histoire de te faire gagner un peu d'argent= laisse c gratuit et d"énerver un peu + nos amis a grément double).

lundi 21 octobre 2013 11:10
Missing
(Lorenzo )

Tiens donc ! vous avez donc ce genre de pensée cher anonyme charentais ?

lundi 21 octobre 2013 11:40
Missing
matelot@17724

Et oui Lorenzo (on se connait vai le net), tt est bon dans la négociation, alors que tu peux argumenter comme vendeur le surcout d'un 2 ème gréement et les arguments qui vont avec (reprendre ce fil)..

lundi 21 octobre 2013 11:49
Missing
(Lorenzo )

je visais la pensée exprimée ici : "histoire…d'énerver un peu + nos amis a grément double" 

lundi 21 octobre 2013 11:53
Capture01
Oliv44

@ Lorenzo:
Non, je maintiens que l'aile, tout comme le balestron, grâce à sa partie compensée diminue fortement la composante de gîte, donc également la stabilité de route, le bateau étant plus neutre (moins ardent/mou). Le centre de voilure étant plus proche de l'axe du bateau. Un ptit dessin valant mieux qu'un long discours: en A voilier "normal". En B, gréement "compensé".
On polue ce fil, mais "Henris" a dit avoir eu réponse à ses questions. Excuse moi quand même "Henris".

lundi 21 octobre 2013 11:59
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

une chose assez instructive :

mon anemometre est placé en haut de l'artimon , sur certaines allure au pret il est absolument immobile ,la GV annulant le vent apparent ...

un avantage aussi du ketch c'est qu'a surface egale de voilure le centre inclinant ce trouve plus bas d'un sloop , il peut donc porté plus longtemps de la toile et aura tendance a moins gité ce qui est tres inetressant pour le cap et pour la vitesse et le confort

lundi 21 octobre 2013 12:06
Missing
(Lorenzo )

Olivier, je reprendrais le débat à un autre moment, il n'y a pas que HEO dans la vie…
mais relie ce que je viens de dire à propos des ailes-souples-cat-boat Omerwing.
-
On ne va pas du tout être d'accord…

lundi 21 octobre 2013 12:05 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
matelot@17724

Et ben si...

lundi 21 octobre 2013 12:05
Contest_36_ketch
rv56

un maitre voilier m'expliqué l'inverse : l'intérêt d'un ketch est d'étaler le plan de voilure en longitudinal.
En gros, il m'a déconseillé l'étai largable décalé et m'a expliqué que le mieux dans la forte brise était une petite voile à l'avant et l'artimon

vendredi 04 septembre 2015 19:35
Safioran_1_1
safioran

Nous qui venons de la regate , le greement de ketch nous a , au debut , surpris puis nous avons appris a nous servir de notre Amel et aujourdhui , dans + de 25 nds , je defi de nombreux bateaux en cap et vitesse , notre trinquette autovireuse + artimon emmenent nos 21 tonnes a 7 nds et , les traces gps montrent 90° bord sur bord , le tout bien a l'abri ds le cockpit quand les bavaria et autres oceanis ont demarrer le moteur pour cause de prise de ris etc....
En voyage au long cours , il est bien interessant de pouvoir choisir parmi de nombreuses combinaisons de voilures et le ketch offre cela .

vendredi 04 septembre 2015 20:06
Missing
(3caps)

Amusé par des affirmations (faites évidemment par des débutants)

Poupon navigue sur Ketch de 20mètres sur toute la planète depuis plusieurs années.....

Le ketch est légerement moins performant que le sloop .
Exemple un gin fizz ketch perds 40 secondes/heure sur le sloop en régate ...soit 16 minutes /jour ....

J' ai skippé un chassiron 43 tdm quelques temps et j'ai apprécié les combinaisons possibles .

la voilure sur l'artimon est faible et le surcoût tout autant

Et puis Le ketch a 1 sacré look

samedi 19 décembre 2015 23:46
Image
berdem94

Et la VOILE D'ÉTAI, qu'est si belle sur les photos prises d'un autre batô...

dimanche 20 décembre 2015 00:38
Hublot_site_jpg
TIVELLA KETCH

Une petite contribution : un Article traduit d'une publication anglaise.

Rien de très nouveau par rapport à tout ce qui a été dit plus haut, mais de bien belles photos qui confirment le "look très classe"

dimanche 20 décembre 2015 08:56 *** Message modifié par son auteur ***

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums