Tous les forums > Forums techniques > repeindre de l'alu déja peint
Missing
ORION28

repeindre de l'alu déja peint

Bonjour, j'envisage de rafraîchir la peinture du tableau arrière de mon ALUBAT. Je voudrais savoir comment procéder pour obtenir un résultat correct. La peinture actuelle est simplement ternie par le temps et elle présente par endroits des petits éclats ou des griffes mais rien de méchant. Merci pour vos contributions.

mercredi 11 juillet 2018 11:23

Liste des contributions

Missing
outremer

Une peinture réussie est fonction de ce qu'il y a en dessous,
la couche final s'accrochant sur les bases successives.
Le plus simple: poncer, rebouche, égaliser, repeindre.
Le plus radical: sabler léger ou ses variantes puis repeindre en cycle complet.

mercredi 11 juillet 2018 10:29
Missing
ORION28

Merci pour cette réponse. Dans mon cas, c'est juste pour un petit rafraîchissement en attendant un travail plus approfondi qui comprendra les flancs et le pont. Quel grain choisir pour le ponçage? Quel produit faut-il utiliser pour reboucher les petites imperfections (coups et griffes)? Merci.

mercredi 11 juillet 2018 10:40
Pilotr_dirigeable
Uchafu

Reprendre les imperfections avec une pâte bi composants pour les carrosseries automobiles.
Poncer la surface à repeindre avec un grain fin .
Peindre au rouleau avec une bonne peinture pour surface métallique extérieure mate ou satinée pour que les imperfections restantes soient moins visibles.
Utiliser une peinture achetée dans les magasins de bricolage et qui coûtera dix fois moins cher qu'une peinture dite " pour la plaisance"
Hélas, les voiliers alu nécessitent une peinture régulière pour rester pimpants.....

mercredi 11 juillet 2018 10:58
Missing
outremer

Si vous devez repeindre ensuite les œuvres mortes, vous pourriez aussi peut être vos contenter d'un polish style carrosserie pour l'essentiel.
Mon boat acier 11m est en cours de rénovation.
Les flancs ont demandé une semaine de ponçage et préparation. Peintures au pistolet par un pro.
La préparation du pont demande un travail énorme, si on veut revenir à la tôle, tant il y a de détails

Quand on fait une laque ou un vernis pour la finition on ponce très fin simplement pour favoriser l'accroche (et éventuellement égaliser de très légères imperfections).
Quand on peut les utiliser les papiers abrasifs à l'eau atteignent des grains très fins.
Pour les reprises on ponce selon la nécessité sachant que plus on enlève plus cela rajoute du travail ensuite.
Pour boucher il faut que le mastic (style carrosserie) puisse accrocher et SURTOUT attendre qu'il soit bien durci pour poncer. Toute surépaisseur rajoute du travail.

mercredi 11 juillet 2018 11:12
Missing
ORION28

Tout à fait d'accord pour ce qui concerne les travaux de rénovation et notamment sur le pont, sans compter que dans mon cas, il faudra prévoir aussi le remplacement du tredmaster. Avant de me lancer dans la rénovation du pont, je m'attaquerai aux flancs. Il y a deux bandes blanches à reprendre car à certains endroits, il n'y a plus du tout de peinture. Il faudra sans doute remettre de la primaire d'accroche là où l'alu est à nu et poncer les zones où la peinture est toujours bien présente. Dans le cas présent, il s'agit d'un simple rafraîchissement du tableau arrière. Je vais donc suivre vos conseils. Encore merci à chacun de vous pour vos réponses.

mercredi 11 juillet 2018 11:27
P1010007
mayko

poncer orbitable 180 leger puis a l'eau 240
predrendre les zones ou l'alu est a vif ( epoxy)
1 ou deux sous couches dilées 20%( pistolet plus simple et homogene)
poncer e l'eau 240 puis 600 ou plus
finition 4 couches mini au pistolet correctement diluée selon la temps et le type de pistolet

jai fait un article la dessus

mercredi 11 juillet 2018 11:37
Missing
ORION28

Merci pour ces précisions. Perso, je n'ai jamais utilisé de pistolet à peinture mais je comprends que c'est le meilleur moyen pour obtenir un résultat optimal à condition de maîtriser la technique. Comment consulter votre article?

mercredi 11 juillet 2018 14:38
Missing
ORION28

Merci beaucoup pour le lien!

vendredi 13 juillet 2018 10:19
Maita_medium
Nathis

Sur de l'alu, si l'ancienne peinture tient encore tres bien, alors je l'y laisserais.
C'est toujours compliqué de revenir sur ce métal brut.
Du coup, tres bon degraissage, rayer la surface de l'ancienne au grain fin, 220/250, nettoyage, puis peinture métal. Si petite surface, rouleau laqueur.

mercredi 11 juillet 2018 14:48
Missing
ORION28

Je vais suivre ce conseil car il y a nettement plus de zones où la peinture a tenu bon que d'endroits où elle a lâché prise.

vendredi 13 juillet 2018 10:21
Missing
Pacolarahm

Sur OVni, la peinture de pont peut devenir une misère esthetique après une douzaine d'années.
Pour ma part, je fais un entretien tournant, zone par zone.
Poncage léger de la peinture, là ou elle existe encore au 140 ou 180. Reprise à l'interprotect bi composant. Reponcage leger et Toplac à la brosse.
Le resultat est propre, certainement pas de niveau pro, mais tellement moins couteux.Pas de demontage de l'accastillage.
Je dirai que en usage intensif , ça tient bien 5 ans minimum.
Pour les flancs, j'ai poncé au 80 parfois jusqu'à l'alu, remis à niveau au mastic carrosserie bi comp. Puis interprotect, comme ci dessus 2 couches.Et a nouveau toplac.Fait il y a 2 ans, c'est toujours nickel.
Bien évidemment, il en va très différemment pour l'entretien des oeuvres vives. F

mercredi 11 juillet 2018 21:00
Missing
ORION28

J'ai terminé la reprise de la peinture des flancs. Je m'attaque maintenant au pont. L'enlèvement du tredmaster est très pénible. Il y a des zones très abîmées sur bâbord alors que sur tribord, il a plutôt bien résisté mais je suis obligé de le retirer malgré tout pour respecter la symétrie car je remplace le tredmaster par une peinture antidérapante. Je vais mettre en blanc comme pour le reste du pont mais je garde les zones protégées comme c'était au début. Pour revenir au problème de l'enlèvement du vieux tredmaster, je commence au ciseau à bois tenu presque parallèle au pont. Cela permet d'éliminer ce qu'il reste du vieux tredmaster. C'est l'étape la plus facile. Ensuite, il faut faire partir la colle. A certains endroits, elle part avec le tredmaster mais le plus souvent, elle reste accrochée sur l'alu et c'est là que les choses se compliquent. Cette colle est très dure. Je commence par la gratter au ciseau à bois et je termine à l'abrasif grain 40 puis 80 en utilisant une cale à poncer. C'est très long et assez exténuant mais le résultat final est satisfaisant. Je pense traiter ainsi toute la partie du pont qui se trouve devant le mât. En arrière du mât, le tredmaster est encore en état correct. J'étalerai donc les travaux suivants. Sur un Ovni 28 précédent, j'avais décapé l'ensemble du pont et tout recouvert d'une peinture blanche antidérapante. J'avais travaillé à la disqueuse. C'était plus rapide et nettement moins fatigant mais il y avait des traces. Dans ce cas, il faut tout reprendre avec un apprêt avant de peindre. C'est une autre paire de manches! Au ciseau à bois, c'est plus long mais on retrouve une surface parfaitement lisse.

samedi 21 juillet 2018 11:16
Missing
ORION28

Merci pour ces conseils. Dans le cas de mon bateau, il y a aussi la question du remplacement du tredmaster. Je pense décoller ce qu'il en reste et mettre à la place une peinture avec des billes ou alors ce produit que j'ai découvert récemment: le kiwigrip. Je commencerai donc par regarnir les espaces laissés libres suite à l'enlèvement de l'ancien antidérapant, histoire de conserver les mêmes pourtours. Le plus dur sera de faire partir les restes de colle sans abîmer l'alu. En second temps, je traiterai le problème de la peinture de pont. Pour les flancs, ce sera plus facile vu que c'est juste deux bandes blanches séparées par une bande décorative en adhésif.

jeudi 12 juillet 2018 09:52
Missing
Pacolarahm

Le treadmaster a un avantage déterminant sur un bateau alu.
Un pont alu au soleil se transforme très vite en poele à frire les plantes de pieds. Même en Bretagne.
Même si le bateau est isolé (fréquent sur Ovni) , c'est très désagréable .
L'hypothese d'une repose de treadmaster se fait en tenant compte que le plus pénible est l'enlèvement de l'ancien . Une galère que l'on repeigne ou repose de l'antidérapant auto adhésif.

jeudi 12 juillet 2018 13:35
P1010007
mayko

je n'ai pas enlever le treadmaster sur le mien, pour les zones ou l'alu sous jacent est attaqué j'au disqué largement la zone , traite acide phosphorique puis epoxy , enduit pour equaliser la surface , et peinture antiderapante interdeck sur les plaques , brillante sur les zone sans treadmaster
Interdeck cee'st une mùono comp donc ne tiendra pas plus de 4ans mais pas trop chere et tres facile a appliquer

jeudi 12 juillet 2018 18:25
Missing
ORION28

J'ai terminé la peinture des bandes blanches qui ornent les flancs. Je m'attaque maintenant au pont. Le vieux TRED vient assez facilement en grattant avec un ciseau à bois tenu très incliné pour ne pas mordre dans l'alu. Le plus coriace, c'est la colle. J'enlève le plus gros au ciseau à bois et ensuite je ponce avec du 100. Dessous l'alu est impeccable. Je compte remettre de la peinture anti-dérapante mono-composant car ce sera plus facile vu l'étalement des travaux. Un pot se conserve plus facilement qu'avec du bi-composant. Pour simplifier, je vais choisir de l'anti-dérapant blanc vu que le pont est peint en blanc. Il y aura juste une différence d'aspect entre les zones traitées et les zones non traitées. Si jamais je tombe sur une zone où l'alu est atteint, je penserai à votre traitement et à une reprise avec de l'apprêt. Merci encore pour ces conseils.

jeudi 19 juillet 2018 10:49
Missing
ORION28

C'est certain qu'il vaut mieux mettre un antidérapant. Le tred est un bon produit mais je crains de mal m'en sortir avec les nombreuses découpes, surtout les arrondis. L'avantage aussi, c'est qu'on peut disquer sans crainte puisque qu'on sait que ce sera recouvert ensuite par le tred. Vu son épaisseur, les rayures ne risquent pas de se voir. Maintenant la peinture, c'est vrai que ça ne tient pas longtemps. C'est pour ça que le Kiwigrip peut être une alternative intéressante. D'après ce que j'ai compris, c'est un peu comme une pelure qui s'applique au rouleau. Il y a sans doute de l'épaisseur comme avec le tred mais avec une pose qui ressemble à celle d'une peinture. Et je confirme ce que dit mayko: à certains endroits, sous le tred, il y a des zones où l'alu est abîmé. J'en ai eu la preuve en restaurant un autre Ovni 28. Il y avait des traces d’électrolyse sous le tred. C'était entre le pied de mât et la baille de mouillage.

jeudi 12 juillet 2018 22:58
Fritz_ze_cat
fritz the cat

j'ai eu un 35 ovni sonate quand je l'ai acheté en mauvais état le tradmaster du pont se décollait et en dessous il y avait pas mal d'alumine et quelques petits trous .
quelques bosses sur la coque enfin pas beau du tout .
je l'ai décabossé et tirant sur la tôle avec un extracteur à inertie
par endroits et des outils que j'ai fabriqués pour prendre appui et tirer au milieu
comme j'ai fait réaliser une jupe de 40cm ,le soudeur en a profité pour reboucher les trous que j'avais fait et les autres .
la coque sur les oeuvres mortes a été poncée à l'orbitale .
le pont décapé au chalumeau à gaz et à la spatule de peintre puis poncé à blanc ....
les petits cratères ont été rebouchés au mastic epoxy
puis j'ai passé un primaire pour gouttières en alu puis tracé les encadrements que j'ai peint 4 couches avec de la glycero blanche
recouvert par du scotch de masquage rouge en 25mm de large
et repeint le tout à la piolite crème en 4 couches puis la cinquième avec des micros ballons phénoliques
c'est pas cher et ça fonctionne bien
faire un essai sur un capot de baille à mouillage par exemple ..
alain

samedi 21 juillet 2018 17:50
Missing
ORION28

Merci Alain pour ces informations. De mon côté je dispose de peu de moyens et mon choix s'est porté sur des outils simples qui fonctionnent uniquement à l'huile de coude. Je tenais aussi à garder les contours des anciennes plaques de tredmaster. Le ciseau à bois permet de travailler finement sur les bords. Jusqu'à présent, j'ai trouvé un seul cratère, très petit alors que sur un OVNI 28 précédent, il y en avait pas mal dont certains étaient profonds. Les produits dont vous parlez sont intéressants. Une question: comment tient la dernière couche au niveau résistance dans le temps? Et aussi: quel est le niveau d'efficacité antidérapante des micro ballons phénoliques?

lundi 23 juillet 2018 10:27

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums