Tous les forums > Forums techniques > Etap 21i, 22i, 23i, first 211... pour de la petite croisière avec mon fils ?
Missing
benf

Etap 21i, 22i, 23i, first 211... pour de la petite croisière avec mon fils ?

Bonjour à tous.
Un rêve sur le point de se réaliser : un voilier et de belles croisières avec mon fils et d'autres...en Bretagne sud.
Mes quelques grosses interrogations.

J'hésite entre un etap 21i quille tandem, 22i, 23i, first 211. Je cherche pour cette taille de voilier un bateau marin, sûr, confortable à bord et en navigation, capable d'un faible tirant d'eau, échouable occasionnellement et qui marche convenablement.
Lequel ?

En premier j'ai pensé au 22i (donné pour 980kg) avec l'idée de pouvoir le remorquer sans démâtage et utiliser la cale de mise à l'eau pour chaque navigation. Terrain de mes parents à 1 km du port. Le senic 3 peut tracter un ptac max de 1300kg, sauf si la voiture bénéficie d'un report de charge. Mais impossible de le savoir. Quelqu'un le sait-il ?
Si le report de charge est possible quelle remorque d'un ptac de 1400kg pourrais me permettre d'utiliser la cale sans trop de difficulté ? Je crois qu'il en existe une adaptée...
Sinon quel chariot de mise à l'eau d'un ptac de 1300kg pourrait convenir ?

Si ce que j'envisage est trop compliqué à mettre en oeuvre ou impossible, alors pas le choix : place au port à sec et grutage.
Dans ce cas plus de possibilités de bateaux. D'où ma liste.

L'Etap 21i a t'il un bon comportement marin avec sa quille tandem ? J'ai beaucoup cherché et c'est peu dire, mais presque rien trouvé...Dommage car moderne, semble t'il bon marcheur et concilier les avantages d'un quillard et d'un dériveur semble très intéressant...Également dépourvu de baille de mouillage = vrai problème ?

Le 23i meilleure tenue en mer et plus de confort par rapport au 22i et 21i ? Ou différence peu significative ? Trouvable en Bretagne ? Pour le moment rien...et 23il hors budget dommage...

Quid du 211 dans ce programme de navigation ?
Quel voiler vous semble le plus adapté ?

Dans l'attente très impatiente de vos réponses. Merci d'avance.

jeudi 13 juillet 2017 00:47

Liste des contributions

Start6_26
Milo

L'idéal serait de tracter avec un tracteur et pas une voiture, tu t'affranchis ainsi des contraintes liées au PTAC, au permis B96 ou EB.
On trouve facilement des tracteurs d'occase et c'est idéal pour la mise à l'eau. Tu n'as plus besoin dans ce cas d'une remorque routière homologuée mais d'un simple chariot de mise à l'eau (pas de freins => pas d'entretien)
980 Kg, on est loin de la réalité et c'est dans tous les cas un poids à vide. Il faut ajouter moteur, carburant, équipements...
Attention aux lignes électriques si pas de démâtage.

jeudi 13 juillet 2017 07:36
Avatar_
jfrançois

bonjour
attention au poids '' donné '' par les constructeurs.
la police pèse si il y a un doute et ne se contente pas du poids marqué sur le papier.
d'autant qu'en général le bateau n'est jamais totalement vide.
euuuuhhh tracter avec le mat en l'air ..............
ne serait ce que des branches d'arbre et je doute que sur 1 km il n'y ai pas une ligne téléphonique ou pire électrique.

JF

jeudi 13 juillet 2017 08:06
Missing
benf

Merci.
Bonne idée le tracteur. D'autant qu'il doit être possible de faire des mises à l'eau depuis la plage qui se trouve à 300 mètres du terrain. Je me renseigne des prix de l'occasion.
Sinon pas de problème pour le mât, j'ai vérifié. Quasi même route que celle empruntée par les chantiers navaux pour tirer des bateaux parfois de plus de 50 pieds non dématés.
Maintenant quel bateau ? Aussi des avis sur les autres questions ?

jeudi 13 juillet 2017 09:08
Tarz_mor_2014
Jean-Marie First 310

l époque est finie ou n importe qui pouvait conduire un tracteur, si on n est pas agriculteur il faut un permis poids lourd ou un caces ( permis pour engins de chantier dans l'enceinte du chantier )
j ai eu un Etap 20 pendant onze ans, avec une bonne berline diesel ou un petit 4X4 on sillonne les plans d'eau européens, le jour ou j ai acheté un 4X4, mon horizon s'est élargi, plus besoin de cale très aménagée, on est à l'aise partout
J ai longtemps révé à l'Etap 22 i, pour moi c est le top du top

jeudi 13 juillet 2017 10:06
Start6_26
2
Milo

Et bien si !
Depuis l’adoption de la loi Macron au début du mois d’août 2015, toute personne disposant d’un permis B peut désormais conduire un tracteur et une machine agricole ou forestière dont la vitesse n’excède pas 40 km/h. Jusqu’alors, seuls les actifs agricoles pouvaient circuler sur les routes sans permis. Les agriculteurs ou salariés agricoles retraités qui aidaient sur l’exploitation disposaient néanmoins d’une dispense. C’est désormais cette dernière règle qui s’applique à toute personne titulaire du permis B. Il n’est donc plus nécessaire d’avoir le permis poids lourd pour circuler sur la voie publique.

Le permis B autorise la conduite des véhicules ayant un PTAC inférieur à 3,5 tonnes affectés au transport de personnes et comportant, outre le siège du conducteur, huit places assises au maximum ou affectés au transport de marchandises. Ces conducteurs autorisés peuvent conduire tous les véhicules et appareils agricoles ou forestiers dont la vitesse n’excède pas 40 km/h, ainsi que les véhicules qui peuvent y être assimilés (article L. 221-2 du code de la route). L’article R. 221-20 du code de la route précise que le tracteur agricole s’entend y compris la remorque sans limite de poids total en charge autorisé (PTAC).

jeudi 13 juillet 2017 19:02 *** Message modifié par son auteur ***
Img_0255
Flaps

Bonjour,

J'ai un Etap 23, rien a redire sur les qualité marinedu bateau. Je suis équipé d'un bers roulant pour le ramener dans la propriété de la famille pour l'hivernage mais les contraintes :
- Bateau lourd (env 1t8 équipé) avec quille à bulbe donc grutage obligatoire pour le sortir de l'eau.
- le bers roulant remorqué par une voiture est toléré là où je suis (4km à faire) mais La condition est de le faire au levé du jour ou la tombée de la nuit. Vérifie dans ton coin s'il y a un minimum de tolérance. Par contre Ballader le bateau sur bers roulant doit rester très occasionnel (2x par an pour ma part, le reste est au sec chez un chantier du port (hors hivernages))
- plus un bateau est léger plus tu es autonome. Avec l'étap 23 j'ai toujours qq frais en plus : grutage, stockage au sec lors des longues période d'inutilisation), un bateau léger tu te le sors avec une remorque adaptée.
- pour l'échouage, à part l'étap 21 avec sa double quille, les autres nécessitent des béquilles.

Si tu choisis un Etap 23, l'avantage est qu'il sera un peu plus grand et un peu plus confortable. Au niveau qualité marine rien à redire, il passe bien meme dans des conditions musclées pour un petit bateau ( euh ne pas aller jouer avec à force 10 non plus!)
Dommage il y avait un 23 avec remorque à vendre en Vendée il y a 2 mois à un prix très raisonnable . PI : le 23 et le 23i sont identiques seul le il est réellement différent et cher.

Bonne recherche,

Flap

jeudi 13 juillet 2017 10:26
Missing
benf

Merci.
Bon finalement une place au port est la solution qui s'impose.
Donc les 22i et 23 avec ou sans i correspondent bien à ma recherche. Avec plus de confort pour le 23.
Maintenant le 21i quille tandem m'interpelle. Des avis SVP ? Par rapport aux deux précédents en terme de qualités marines, tenu en mer (Gitard ? Raide à la toile ? Capacité à essuyer le mauvais temps pour sa taille ?...), confort ?

jeudi 13 juillet 2017 11:07
Missing
La Contrie

Bonjour, j'ai un 22i.
Je le tracte avec un break familial correctement motorisé (un 2l) et un permis B. Pour cela, je démate le bateau en me faisant aider d'un adulte. Le système du 22i permet ensuite de poser le mat sur jumelles, et de le fixer sur l'embase du mat.
Les distances que j'ai parcourues (sur route) jusqu'à présent n'excèdent pas 50 kilomètres.

Entre le 22i et le 23i, la différence n'est pas significative; le 22i est légèrement plus agile (parce que un peu plus léger).
Sur le 23i, que j'ai visité et essayé, l'aménagement est très similaire, comme le cockpit. On a un peu plus de sensation d'espace, et une vraie séparation entre la "cabine avant" et la cuisine; cette séparation permet d'avoir des wc. Quand je cherchais le mien, cette possibilité me semblait importante.
J'avais donc l'intention d'en installer un, ce n'est plus le cas aujourd'hui (poids supplémentaire sur l'avant, et pour ainsi dire inutile de toutes façons).

Le 21i est très joli, mais plus cher; l'intérieur est un "copier-coller" du 22i, avec un look plus moderne. Il est plus rapide que le 22i, semble-t-il. A mon avis, cela tient surtout au fait que le moteur est passé du puits au tableau arrière, et qu'il ne freine plus le bateau lorsqu'on marche à la voile, puisqu'il est relevé.
D'un point de vue esthétique et pratique, le moteur en puits apporte pourtant un vrai plus; on ne le voit pas (ou peu), le bruit est atténué, l'embase est davantage centrée (avantage lorsqu'il y a de la houle), le tableau arrière est fermé (avec des enfants, je préfère), il n'y a aucune manipulation nécessaire à l'arrivée au port.

La quille tandem n'a visiblement pas fait l'unanimité, notamment sur les 24i et 26i.
Pour ma part, je suis très satisfait du système à quille relevable. A mon avis, sur de petits voiliers assez gîtards, une quille profonde autorise un meilleur près. D'ailleurs, le First 210 a un tirant d'eau important, et c'est très certainement le plus performant de ces bateaux.

Concernant la baille à mouillage, j'y tenais. L'ancre et la chaîne sont très lourdes, et il est préférable qu'elles soient centrées.
Quel que soit le modèle retenu, le grutage me semble nécessaire, à moins de s'équiper d'un matériel spécifique encombrant et difficile à amortir.

D'une manière générale, ces bateaux permettent de naviguer en (petite) famille confortablement; Avec un ou deux enfants, et je le fais souvent, c'est royal. A 4, ça devient exigu, à l'intérieur comme dans dans le cockpit.
Dernier point; ces petits voiliers ont un rayon d'action limité, mais ce n'est pas forcément un problème si on navigue avec de jeunes enfants. Ils se comportent bien, tant que la météo est clémente; au-delà de F6, c'est chaud.
Mais le coût d'entretien reste modeste.
Avec un bateau, il faut bien sûr prévoir l'entretien courant (carénage, révision moteur, matériel de sécurité etc...), mais il faut aussi s'attendre à réparer ses erreurs (on en fait) et à procéder régulièrement à des remises à niveau onéreuses. Et il y en a chaque année; une année c'est le gréement, une autre les voiles, une autre encore l'étanchéité des hublots, ou bien le pilote automatique, la VHF... et j'en passe.
Cette année, je sais que je vais devoir décaper la carène pour enlever environ 15 couches d'antifouling, et en profiter pour vérifier l'état du safran.
Ce n'est pas réjouissant, mais c'est ainsi, et c'est le prix à payer pour vivre une superbe expérience, et connaître de vraies joies.
Il y a quelques temps, un fil a été posté sur H et Oh, intitulé "les petits bonheurs". Pour moi, le dernier était la mise à l'eau du bateau, puis son amarrage sur le Catway.
Le voir là, prêt à prendre la mer, c'est déjà la liberté.
Bon vent.

jeudi 13 juillet 2017 11:35
P1040855
1
ellargo

Un peu de lecture :

jeudi 13 juillet 2017 11:40
Missing
benf

Merci beaucoup pour ces nombreux renseignements. Très intéressant tout cela.
Le 23 à ma préférence mais faute d'offres...Si quelqu'un en voit, merci d'avance.

Si 23 introuvable alors difficile de choisir entre un 21i plus beau, plus récent, plus rapide et son tour du monde démontre des qualités marines certainement bonnes. Par contre visiblement pas de gain en confort et même l'inverse (pas de baille de mouillage, moins de hauteur sous barreau, inconvénient de l'absence de puit). Et difficile d'avoir des retours sur la quille tandem...
Donc tout autres renseignements seront bienvenu.

jeudi 13 juillet 2017 13:14
Img_0255
Flaps

Il y en a un à vendre avec remorque en Bretagne nord sur lbc. Après à voir l'état mais le prix est raisonnable voir très avec une remorque de route

jeudi 13 juillet 2017 13:49
Start6_26
Milo

Attention sur les Etap d'occase, une entrée d'eau est difficile à localiser car bateau insubmersible.

jeudi 13 juillet 2017 19:00
Missing
benf

Le prix est intéressant Flaps. Mais j'ai oublié un i à mon message précédent. Je penche beaucoup plus pour le 23i plus récent.
Mon budget bateau et remorque/chariot de mise à l'eau : 15 000 euros. Je peux monter si super occaz type 23il...
Pas d'utilisateur du 21i quille tandem ?
Sinon en terme de vitesse le 22i équivaut-il au 23i ou il ? Je pose cette question car un utilisateur de 22i m'a indiquer une vitesse moyenne de 3 noeuds lors de ses navs. Je trouve ça peu...

vendredi 14 juillet 2017 00:36 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
benf

Aussi Milo comment localiser une infiltration sur un etap ?

vendredi 14 juillet 2017 00:37
Start6_26
Milo

présence d'eau dans les fonds par exemple : difficile de savoir d'où elle provient à cause du contre moulage.
3 nœuds de vitesse moyenne ??? Ça ne veut rien dire. Avec une Ferrari tu peux rouler à une vitesse moyenne de 90 km/h si tu n'empruntes que des départementales, ça n’empêche pas la Ferrari de pouvoir rouler plus vite :)

VMG et Polaires : http://forumetap.free.fr/download/file.php?id=214&sid=5c46f0f6844caf9c31a4eec38c21c831&mode=view

Un comparatif : http://www.billiers.net/_sun_way_21/Comparatif_Voiles_et_Voiliers_Fevrier_1993.pdf

Voir le forum :
http://forumetap.free.fr/viewtopic.php?f=15&t=69

vendredi 14 juillet 2017 03:41
Missing
benf

Merci Milo. J'ai tout sur le 22i maintenant. Aussi à La Contrie pour ce super CR.
Quelqu'un aurait les polaires du 23i ?
Toujours dans l'attente d'avis sur le 22i...

vendredi 14 juillet 2017 08:16
Img_0255
Flaps

Hello,

Effectivement si tu as un budget de 15000€ tu peux à mon avis t'orienter vers le il. Entre un 23i de 89 et 23 de 1988 pas de différence notable. Le 23 il a vraiment été amélioré avec une augmentation de la ligne de flottaison.
Question vitesse, le 23 est un peu plus rapide que le 22, normal 7m vs 6.50.

Pour les infiltration d'eau : le fond n'est pas doublé donc cela se voit. Si infiltration via le liston, il suffit de démonter les 3 coffres sous les banquettes (4 vis à chaque fois) pour vérifier que la mousse est bien sèche.
Le point à bien vérifier est plutôt que le bateau n'est pas talonné et que la quille remonte et descent sans point dure. S'il a talonné vérifier que cela est bien été réparé.

Bonne recherche

Flaps

vendredi 14 juillet 2017 09:34
Tarz_mor_2014
Jean-Marie First 310

Milo merci pour tes infos sur le permis pour les tracteurs, j ai pris ma retraite en 2014 donc j ai arrété de m informer ( avant j avais toujours peur qu'un de mes ouvriers ne soit pas en règle ) question, j ai tous mes permis quelquesoit le tonnage, j ai arrété de passer les visites médicales poids lourd, est ce que je conserve mon permis EB ou est ce que je n ai plus que le permis moto et voiture ?
une anecdote vécue, à la ferme j ai commencé à conduire les tracteurs à l age de 7 ans et des années plus tard je m en suis étonné auprès de mon père agriculteur, il m 'a répondu : " c est parce que tu avais les jambes assez longues pour appuyer sur les pédales "
drôle d'époque , on venait juste de mettre les chevaux à la retraite

vendredi 14 juillet 2017 10:48
Start6_26
Milo

Bonjour Jean Marie. Tu conserves le bénéfice du EB (devenu BE) si tu l'avais. Il faut cependant le renouveler mais je ne sais pas comment ça se passe aujourd'hui puisque la visite médicale du EB a été supprimée :

Article R221-10
Modifié par Décret n°2016-723 du 31 mai 2016 - art. 1

I.-Les catégories A1, A2, A, B1, B et BE du permis de conduire sont délivrées sans visite médicale préalable sauf dans les cas où cette visite est rendue obligatoire par arrêté du ministre chargé de la sécurité routière pris en application de l'article R. 226-1.

A mon avis c'est une simple demande et on t'établis un permis nouveau format. Voir avec ta préfecture. Je n'ai pas plus d'info, le mien avait été renouvelé en 2015 et il est valable 5 ans.

vendredi 14 juillet 2017 11:20 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
benf

Un 23il en bon état et équipé correctement vaut raisonnablement quel prix ?

6 jours
Missing
JEC

Je garde un excellent souvenir de mon Etap 22i, mon premier bateau. L'hiver sur le bassin d'Arcachon, l'été la croisière au départ de la Rochelle que je rejoignais par l'autoroute en le tirant avec une R25. Bateau très marin, il nous a emmené jusqu'à Morgat et retour à 4 (les filles étaient petites, 6 et 4 ans), et il est capable d'encaisser des conditions assez musclées. Mais il n'aime pas le clapot court au près (comme beaucoup de bateaux d'ailleurs) car sans inertie il s'arrête ou fait un très mauvais cap. Mais sinon il marche très bien pour cette catégorie.

Pour la séparation entre cabine avant et le "carré", un rideau fait très bien l'affaire. Une capote de descente change la vie en permettant d'avoir (presque) toujours le capot de descente ouvert.

Pour augmenter l'autonomie en eau, j'avais mis une vache à eau souple dans le meuble sous la table à carte à la place du jerrycan (environ 30 l), plus un jerrycan en réserve dans un coffre et un pulvérisateur de jardin de 5l pour dessaler toute la famille après le bain qui servait de douche. On tenait deux nuits de suite au mouillage en se lavant/dessalant tous les soirs (maintenant pas beaucoup mieux avec 160 l...).
Le plus limitant c'était l'autonomie au moteur : il fallait calculer quand il y avait une grosse étape avec pas beaucoup de vent et refaire le plein avec un jerrycan.

6 jours
Missing
benf

Merci JEC. Très intéressant.
Au vu de mes recherches les prix pratiqués pour les 23il correctement équipés tournent autour des 18000 euros...mais 17000 c'est le montant maximum que je peux dépenser et remorque comprise.
Donc le 22i semble s'imposer. D'autant que vos retours d'expérience me donnent le sentiment que je ne devrais pas être déçu. Entre le 22i et le 23il ce n'est pas forcément le jour et la nuit...Si c'est juste de l'un peu plus...
Toujours à l'écoute de vos avis. 23il trouvable dans mon budget avec un peu de patience ? L'écart de prix avec le 22i justifié ?
Quille tandem du 21i efficace ?

6 jours
Missing
benf

Question pour La Contrie. Tracter le 22i avec un mon permis B m'intéresse. Quel PTAC fait la remorque ?

6 jours
Missing
La Contrie

Bonjour,
Je n'ajouterai rien à la réponse de Milo, qui est très complète.
Sur ma remorque, le PTAC semble être de 1600 kg; je dis semble parce que les appellations figurant sur la CG ont changé.
En ce qui concerne l'autonomie de carburant, il y a franchement de la marge. Mon réservoir fait 25 litres, plus une réserve complémentaire de 15 litres, soit 40 litres. Le moteur doit consommer 1.5 l/h...
Sachant que le bateau marche à 4.5 noeuds au moteur sans forcer, ça laisse une autonomie largement suffisante.
De toutes façons, le moteur sert peu, sauf grosse pétole. Dans mon budget navigation, le carburant est parfaitement négligeable.

6 jours
Start6_26
Milo

Le 22i a un déplacement lège de 975 Kg (donnée constructeur donc souvent minorée) il faut donc une remorque d'au moins PTC 1500 Kg si tu veux emporter un moteur, du carburant, un mouillage, du matériel...
Pour se contenter du permis B il faut que le poids total de l'ensemble routier soit < 3500Kg donc un PTAC (F2 sur carte grise) voiture < 2000 kg
Au delà il faut passer le B96.

Ensuite, hors problématique de permis il faut que le véhicule soit homologué par le constructeur pour tracter une telle charge (F3 sur carte grise correspond à la somme Max admissible des PTAC voiture + remorque)

Tout dépend donc du véhicule tracteur. Ma remorque fait 1200kg, lorsque j'avais un fourgon 3,5T, il me fallait le EB, avec mon ancien véhicule de PTAC 2590kg le EB ou B96 et à présent avec mon nouveau véhicule de 2170 kg je pourrais me contenter du B

6 jours *** Message modifié par son auteur ***
Img_0255
1
Flaps

Avant prendre mon 23, j'avais vu qq 22i. Pas de très grosses différences juste le 23 est un poil plus autonome. Citerne de 50l pour l'eau, nourrice pour le hb (avec un jerrycan au cas où), feux pour navigation de nuit (mais cela peut ce rajouter sur le 22) et plus grand. Après avoir visité un 23 qui n'était pas mon premier choix j'ai finalement choisi celui-ci.
Mais le 22i est aussi un très bon modèle. Le mieux est de rechercher les 2 et de prendre celui dont l'état te semble le mieux!

Bonne recherche!

Flap

6 jours
Missing
benf

Merci.
J'ai fais des recherches mais je ne trouve pas les dimensions des cockpits. Semblable ente le 23i/il et 22i ? L'un et l'autre sont ils adaptés pour 4 adultes ?

6 jours
Img_2779
ad hoc 2

Bonjour,
J'ai été propriétaire d'un etap 21i avec quille tandem, de 2000 à 2006.
A l'époque, nous naviguions en famille ( 2 adultes et deux ados).
C'est un véritable petit voilier de croisière, contrairement à certains day-boats de même taille. Nous avons régulièrement navigué en été, écumant la Bretagne sud, la Vendée, la Charente. Nous avons aussi navigué en Bretagne nord.
Nous nous sommes toujours senti en sécurité à bord.
La quille tandem induit un tirant d'eau de 70 cm, on débarque sur une plage avec de l'eau à mi-cuisses. Il m'apparait clairement que ce modèle de quille conduit à être moins raide à la toile qu'une quille profonde, mais ce n'est pas rédibitoire à mes yeux. Il faut réduire suffisamment tôt la grand voile, qui porte bien son nom car le foc est plutôt petit.Le bateau,est plutôt bon marcheur, sans être une bête de course. Le cockpilt accueille 4 personnes sans problème.
En cas de mauvais temps, il faut rester au port à attendre que cela s'améliore, et dans ce cas l'habitabilité à 4 devient assez rapidement limite par temps de pluie.
Le bateau bien mené supporte bien des vents assez forts, y compris au près. La barre d'écoute de GV est quasi monstrueuse pour un bateau de cette taille et permet une excellence maîtrise de la GV.
Coté moteur, le hors bord est installé sur le tableau arrière, mais il suffit de le basculer sans devoir le remonter quand on ne l'utilise pas. Nous avions à l'époque un 6 cv 4 temps qui s'est révélé un peu juste dans certaines situations.
Pour mater , c'est facile, mais il faut être à minima 2. Par contre, pour la mise à l'eau sur une cale, c'est souvent difficile . Il faut trouver une cale de la bonne pente. Trop pentue, le véhicule ( nous avions une Safrane, ce qui était limite pour tracter)avait bien du mal; pas assez pentue, il faut mettre les roues de la remorque dans l'eau. Au bout de quelques essais, nous avons systématiquement fait gruter.
L'absence de baille à mouillage est un inconvénient que nous avions résolu de la manière suivante : un mouillage léger avec bout plombé pour les mouillages de courte durée ( pique nique), un mouillage lourd pour les nuits au mouillage ( dans ce cas, prévoir une caisse pour mettre la chaine d'une dizaine de mètres et l'ancre, que l'on porte à l'étrave au moment de mouiller, le bout suit).

5 jours
Missing
La Contrie

Les deux sont adaptés; les dimensions ne sont pas tout à fait identiques (il y a un peu plus d'équipets dans le 23i).
Dans les deux cas, on tient à 4, avec un peu plus d'espace "visuel" dans le 23.
Quand j'ai acheté le mien, je voulais acheter un 23i; j'en ai visité deux, et j'ai fianlement pris le 22i qui était très récent, et vraiment splendide (et avec une remorque...).

5 jours
Missing
benf

Merci La Contrie.
Merci aussi ad hoc2. Un retour très intéressant sur le 21i. Très peu sur le net.
Autre budget à l'achat, mais je me pose la question du Sun 2500.
Auriez vous un avis sur ses qualités ? Et surtout sur le coût d'entretien. Supérieur au 22i, de beaucoup ? Je veux rester raisonnable même si c'est dur...

4 jours
Missing
La Contrie

Je n'ai jamais essayé le 2500, que j'avais attentivement regardé au salon.
C'est quand même un bon cran au-dessus en termes de tarifs.
J'avais trouvé l'intérieur et le cockpit grands, mais très "basiques".
En revanche, on a un moteur inboard et une autonomie de croiseur côtier.
Si mes finances me le permettaient, je passerais au 28i ou au 27.7, ou directement au Dehler 34.
Mais là, c'est encore un cran au-dessus.

4 jours
Missing
benf

Ad hoc 2 le 21i est moins raide à la toile qu'un quillard et je suppose que pour la remontée au près il en est de même, mais quand est il par rapport à un dériveur type 22i sur ces deux critères ? Merci d'avance.

4 jours
Missing
La Contrie

les 22i, 23i ou encore Firt 210 se comportent comme des quillards.
Sans être expert, je pense qu'un quille longue et un lest profond favorisent le redressement du bateau et sa remontée au près.

4 jours
Img_2779
ad hoc 2

Benf,
Difficile de te répondre. Car je n'ai jamais fait la comparaison avec un dériveur type 22i .
Par contre, au moment de l'achat du 21i , j'avais essayé aussi un modèle avec quille classique , qui m'avait semblé plus raide à la toile et donc qui remontait un peu mieux au vent. Mais l'écart ne m'avait pas paru très significatif. Ce qui m'avait conduit à opter pour la quille tandem.

La Contrie,
Prétendre qu'un dériveur lesté remonte aussi bien qu'un quillard me paraît quelque peu hasardeux. Le centre de carène est automatiquement plus bas pour un quillard et la raideur à la toile s'en ressent automatiquement.

Benf et La Contrie,

Il y a tellement de paramétree qui influent sur la bonne marche d'un voilier ( réglage des voiles, état des voiles, propreté de la coque, qualité du barreur,...) autres que le type de quille, que ce dernier n'est qu'un paramêtre parmi d'autres et certainement pas le plus important.

4 jours
Missing
La Contrie

Tout à fait d'accord pour dire que le TE ne fait pas les qualités marines à lui tout seul.
En revanche, les Etap ne sont pas à proprement parler des dériveurs lestés, mais des bateaux à quille relevable, dont le lest, comme sur un quillard, consiste en un bulbe, et non en un lest placé dans les fonds.
Quand j'ai acheté le mien, le lorgnais aussi sur le Tonic 23, beaucoup plus habitable; tous les avis convergeaient pour dire que la version quillard était bien plus performante que la version dériveur lesté.
De toutes façons, ces petits voiliers sont légers; ils gîtent et ils roulent. Mais ce sont des concentrés de vrais bateaux, dont le coût de maintenance reste acceptable, et c'est ce qui rend les Etap et les First tellement séduisants.
6 ans après, je ne regrette pas mon choix, même si je suis vert quand je vois le cap et la vitesse de certains autres, plus gros.

4 jours
Missing
benf

Merci beaucoup à tous.
Une foule de renseignements qui vont me permettre de faire mon choix.
Juste cette interrogation sur le coût non d'achat mais à l'entretien d'un sun 2500.
Équivalent ou supérieur aux etaps ?

3 jours
Missing
La Contrie

Coût supérieur, sans aucun doute: moteur inboard, gréément dormant plus cher quand il faudra le remplacer, voiles plus chères, place de port plus chère, plus d'antifouling etc...
Des petits billets de 50 euros par-ci par-là
Mais un rayon d'action et un confort supérieurs

3 jours
Missing
1
La Contrie

Et puis, ce n'est plus du tout le même tarif.
A ces prix là, on peut toucher des First 27.7 qui offrent des performances et une habitabilité sans commune mesure.

3 jours
Img_2779
ad hoc 2

Avec un Sun 2500, tu changes clairement de monde ( largeur de plus de 2,5 m , plus de 2t lège). il faut alors une place de port et c'est un poste qui pèse lourd même pour un voilier de taille modeste.
Avec un ETAP 21i ou équivalent , celà reste transportable. Donc, 10 mois sur 12, tu l'oublies : le bateau et sa remorque sont rangés dans ton jardin, ou mis à l'abri dans une grange accueillant des caravanes ( c'était mon cas).

3 jours
Missing
Julian86

Salut,

Il y a un etap 21i de 2008 pour 20k € à ostende, il était déjà en vente en octobre dernier donc il y a peut être moyen de négocier.

http://www.marinayachtingcenter.be/fr/2dehands-zeiljachten

J'ai quelques photos supplémentaires que j'avais demandé car il me faisait de l'œil :)

environ 19 heures

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums