Tous les forums > Forums techniques > Vernis pour raviver la peinture d'un bordé
P8224828
hoolof

Vernis pour raviver la peinture d'un bordé

Bonjour,
il y a un bateau à la coque rouge qui s'est terni à la longue, comme d'ailleurs la majorité des coques de couleur. Nous avions l'habitude de le voir un peu plus présentable après le carénage, son propriétaire passant des heures à essayer de le lustrer, sans grand résultat. Et de toutes façons, à la fin de l'été, il était redevenu aussi terne qu'avant, si ce n'est plus.
Or, là, surprise: il faut des lunettes de soleil pour le regarder, on pourrait se raser en s'en servant de miroir. ( un peu déformant quand même... )
On a pensé machine professionnelle et pâte à polir miracle, eh bien non.
Tout simplement deux couches de vernis appliquées sur le bordé après un ponçage léger du fond. Là ou c'est dommage, c'est une paire de rayures qui n'ont pas été traitées et qui maintenant que ça brille gâchent un peu le tableau. Mais le résultat général est bluffant. Je ne connais pas d'autre bateau sur lequel cette technique aurait été employée, et si ce résultat perdure dans le temps, les malheureux qui ont des coques bleu roi ou bleu foncé ou même bordeaux vont pouvoir enfin leur rendre leur brillant à peu de frais.

lundi 19 juin 2017 16:48

Liste des contributions

  • voui bil56 lundi 19 juin 2017 19:05
Maita_medium
Mlm35

Meme technique qu'en automobile....

lundi 19 juin 2017 17:30
Fritz_ze_cat
2
fritz the cat

polytrol
alain

lundi 19 juin 2017 18:02
Missing
matelot@17523

compatible avec une peinture bicomposant?

lundi 19 juin 2017 18:10
Jem
bil56

voui

lundi 19 juin 2017 19:05
C281-d2a3
margotte

J'ai fait ma porte d'entrée bleue (de la maison) avec du polytrol pour éviter de la repeindre. Ca fait 2 ans que ça tient.

lundi 19 juin 2017 19:44
Maita_medium
Mlm35

Le polytrol, un vernis?....

lundi 19 juin 2017 20:20 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

Le polytrol est un conditionneur qui marche avec les plastiques, mais pas que. Il marche bien aussi sur la pierre.
.
Je suis assez surpris d'apprendre qu'un polissage n'ait pas suffit. Peut-on savoir quels produits et quelles méthodes ont été utilisées ?

lundi 19 juin 2017 21:31
Maita_medium
Mlm35

Quand le gelcoat est trop atteint, plus assez epais et dense, tu ne peux plus rien faire.
J'ai eu le soucis.
Le polissage n'est alors d'aucune utilite, et il ne reste plus que la solution peinture.

lundi 19 juin 2017 21:58 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

Oui, bien évidemment, mais ça n'était apparemment pas le cas ici. Si je lis bien : lustrage inefficace et qui ne tient pas.

lundi 19 juin 2017 23:39
P8224828
hoolof

Je vais essayer de me renseigner plus avant pour connaître le produit et la technique utilisés

mardi 20 juin 2017 18:59
Jambedebois
JambeDeBois

Le Polytrol est un produit d'imprégnation à base d'huiles hydrocarbures. C'est surtout utilisé pour raviver les plastiques (côtures, mobilier de jardin, pare-chocs...). Même s'il en reste toujours en profondeur, niveau cosmétique il tient +- 2 ans. Par contre, tu ne repeins pas par dessus, donc si tu commences à traiter avec un produit d'imprégnation, il faudra s'en contenter à vie ou remettre la coque à nu pour un nouveau gel coat.
.
Tu n'as pas répondu à ma question sur les produits et méthodes de polissage qui ont été inefficaces pour toi.

mardi 20 juin 2017 19:13
Maita_medium
Mlm35

Et oui.....le polytrol n'est pas un vernis. C'est marqué au dessus.

Il suffit de lire la fiche technique. C'est un truc gras, qui va impregner une matiere suffisamment poreuse,comme un vieux gelcoat par exemple, et lui redonner du brillant. Le renouveau de la teinte provient simplement de l'"effet mouillé".

ça peut etre pratique. Mais, par contre, il faudra tout enlever si on souhaite repeindre un jour.

Hoolof a parlé de deux couches de vernis, donc, à moins qu'il ne se soit trompé, ce n'est pas du polytrol....

La meilleure methode de proteger une peinture et de lui donner un effet de brilant et de profondeur, ets bien de la recouvrir d'un vernis, méthode utilisée sur toutes nos voitures (de 2 couches de vernis sur les premiers prix, à 14/15 couches sur le tres haut de gamme)

Si la peinture est une PU bicomposante, on mettra dessus bien sur aussi un PU bicompo (qui n'est en fait qu'une peinture PU bicompo totalement dénuée de tout pigment)

mardi 20 juin 2017 21:18 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

L'effet mouillé du Polytrol est pour le moins light. Je met en PJ la photo de ce qu'est pour moi l'effet mouillé. Clairement, tu n'obtiendras jamais ça avec du Polytrol.
.
Le vernis n'est pas toujours une bonne option. La coque peut s'abîmer plus vite car il peut peut partir en écailles sous des chocs, et là c'est mort. Par ailleurs tu ne pourras plus jamais nourrir ton gelcoat dessous. Le vernis mettra un "bling" immédiat qui tiendra peut-être quelques années si le bateau est choyé, mais quand un vernis est mort, c'est pour de bon. Tandis qu'on peut intervenir longtemps sur un gelcoat.

mardi 20 juin 2017 21:41
Maita_medium
Mlm35

Peux tu m'expliquer le concept de "nourrir le gelcoat"?
Une resine n'a nulle besoin d'etre nourrie. Seulement d'avoir une surface etanche.
Tous ces lustrants ne sont que des produits gras, cirant pour la plupard, ce qui a pour effet premier de "boucher" les pores d'un gelcoat devenu....poreux, voire farineux pour les plus vieux. Mais, comme tu le dis ci dessus, cet effet n'est que tres provisoire, du moins, moins durable qu'un bon vernis.
Quand ta cire va devoir etre revue tous les 3ans maxi, un bon vernis PU, là encore bien posé, pourra durer 10 ans mini. A chacun de choisir.

un vernis bien posé fournira une bien meilleure protection de ton gelcoat et de ta coque en general (eau, uv, salissures,...), notamment pour son étanchéité renforcée.

Maintenant, toutes ces discussions sont comme celles à propos des produits bois. Il n'y a que deux façons d'entretenir ces materiaux:gras ou resine. Avec des avantages et des inconvenients au deux. D'où d'ailleurs, des ressentis bien differents de la part des utilisateurs, certains préférant nettement les solutions cires, et d'autres les vernis. Heureusement, pour satisfaire tout le monde, les deux solutions existent.

Je reviens au milieu automobile, pour rajouter de l'eau à mon moulin.
Cela fait longtemps, qu'en premiere monte, ou en entretien, des solutions cirantes ont été test?es. Et cela s'est toujours revelees bien moins efficace qu'un bon vernis.
Certes, ces essais etaient toujours pratiques sur une carrosserie peinte, donc un support totalement denue de toute porosite. Mais tout de meme.
Et nos voitures ne sont pas confrontees aux attaques marines....

mardi 20 juin 2017 22:19 *** Message modifié par son auteur ***
Jambedebois
JambeDeBois

Nourrir le gelcoat le préserve de devenir dur et cassant, cela retarde son vieillissement. Il conserve ainsi sa plasticité d'origine et résiste mieux aux sollicitations et notamment à l'abrasion et aux projections diverses. Bien entendu un gel coat nourri a un effet "repellent", rien ne peut le pénétrer, mêmes des traces d'hydrocarbures. Tu as raison, c'est une opération à renouveler régulièrement. Par contre, un gel coat correctement maintenu aura une durée de vie supérieure à celle d'un vernis qui tiendra difficilement plus de 10 ans sous les UV.
.
Le bois je maîtrise moins bien le sujet. Il me semble que pour le bois il existe aussi des résines base grasse et des huiles recouvrables, mais pour moi c'est un autre monde. Le coating est un domaine qui a beaucoup évolué en trente ans, toutes surfaces confondues, et c'est impossible d'avoir une connaissance académique sur le sujet. Dans tous les cas, il est question de protection et de rendu. Il y a bien deux manières de voir les choses : soit le coup de bling ponctuel, avec une durée limitée, soit l'entretien courant, à renouveler, mais avec une préservation du revêtement à long terme, et potentiellement illimité tant que l'entretien est suivi.
.
Tu fais le parallèle avec l'automobile et c'est exactement le même principe, même si le primaire/peinture est beaucoup plus fin, vernis ou pas. Le gel coat réagit plus comme une peinture à brillant direct, si tu veux. Le vernis est beaucoup plus délicat à maintenir. Il a aussi ses limites, qu'il atteint vite (rayures, impact). La seule chose qu'on puisse faire pour le maintenir c'est le polir, et un vernis lambda wet on wet, tiendra difficilement six polissages. Et il n'y a pas que lui qui va souffrir des UV. A moins qu'il soit formulé pour cela, tout ce qu'il y a en dessous va prendre. Ce que les gens se disent, c'est qu'avec un coup de vernis, c'est beau tout de suite et qu'on va être tranquille pour l'entretien un moment. D'expérience, c'est un mauvais calcul. Déjà, un vernis n'est pas dénué d'entretien, il s'oxyde et est attaqué, comme toute surface. Quand il sera mort, on passera par la case travaux, et en grand grâce à lui. Car la base peinture ou gel coat en dessous aura vieilli au même rythme, sans possibilité de soin. Dans le pire des cas, le vernis prends des chocs et a des fuites et des oxydations peuvent avoir lieu dessous et faire plus de dégâts. On voit cela en automobile avec notamment les fientes ou des projections (acides, ciment) qui rendent ponctuellement le vernis poreux. Dans ce cas, le vernis, au lieu de protéger, accentue la détérioration des premières couches. Le gel coat, comme une peinture à brillant direct, s'entretient plus facilement et fournit une protection plus efficace s'il est correctement entretenu. Car tout repose sur son entretien : si on attend que le gel coat s'abrase et s'oxyde, il va vieillir régulièrement mais sûrement. Si au bout de dix ans on se rend compte qu'il ne reste plus grand chose à l'emplacement des pare-bat' c'est déjà trop tard. Cependant, chaque traitement du gel coat, d'autant plus à l'achat ou très tôt, se révélera bénéfique pour la longévité et la résistance du revêtement.
.
Le vrai problème est que les gens ne veulent pas entretenir. Je ne jette pas la pierre, on est tous comme ça. Le vernis leur semble la solution idéale, et ils oublient l'entretien. Bateau ou voiture, c'est quand ça commence à vieillir qu'ils s’inquiètent, mais le mal est fait. Ce n'est que mon avis : mettre un vernis c'est mettre une rustine. Déjà, ça ne se fait pas n'importe comment, car si l'on enferme oxydation ou acide sous le vernis, là on se tire une balle dans le pied. Ensuite, ce n'est que reculer pour mieux sauter. Les opérations sur le gel coat vont bien au delà de l'aspect cosmétique, rien à voir avec un coup de cire sur du bois. Il y a une vraie préservation du revêtement, l'esthétique en plus. Il faut penser aussi à la revente, une coque bien préservée est un atout. Quand on a mis un vernis qui est maintenant mort et qu'il faut mettre une partie du prix du bateau dans sa réfection, peu y consentent et la vente s'en ressent. Aspect financier, quelle que soit la durée, même sans attendre la fin de vie du vernis, les produits d'entretien reviennent bien moins chers.

mardi 20 juin 2017 23:09
P8224828
hoolof

Je me souviens l'avoir vu sur un petit échafaudage avec une polisseuse légère, quant au produit, jamais eu la curiosité de demander, au vu du résultat.

mardi 20 juin 2017 19:44
Jambedebois
JambeDeBois

D'accord. Si tu as eu un résultat médiocre, cela a été probablement fait en dépit du bon sens. Le risque d'un vrai polissage c'est de passer au travers du gelcoat, mais le gelcoat c'est épais et on peut le polir des années sans grand risque, c'est pas comme un vernis auto où le capital est très faible dès le départ. A chaque polissage on n'enlève que très peu, et tout professionnel sérieux réalisera un relevé de l'épaisseur avant et après l'opération. En fonction de l'état, le polissage s'effectue au maximum en quatre étapes : compound, polish, finition et lustrage. A cette dernière étape on nourrit le gelcoat pour qu'il garde sa souplesse et sa résistance. Et en toute dernière étape, on protège l'ensemble avec plusieurs couches de cire ou de sealant, et cette protection varie entre un et trois ans, selon le produit. Toutefois, mieux vaut ne pas trop espacer chaque entretien, car le gelcoat a besoin d'être nourri, et paradoxalement, on retire moins de matière si l'entretien est fréquent. Sur une surface correctement maintenue, on peut même se limiter aux étapes de finition, lustrage et protection. Donc c'est une intervention plus rapide et moins chère, forcément.
.
A noter qu'on peut le faire soi même, ce n'est pas bien compliqué, surtout avec une polisseuse roto-orbitale. Entre la machine et les consommables, comptez 300-400€. Je ne connais pas les prix actuels pour un vrai polissage par un pro, mais c'est minimum quatre fois plus cher. C'est sûr qu'on est loin du prix du bidon de Polytrol, mais ce n'est pas du tout comparable, et pas qu'au niveau aspect.

mardi 20 juin 2017 21:28
Maita_medium
Mlm35

Apres, le gelcoat a pu aussi, à certains endroits bien precis, etre tres attaqué et avoir vu son épaisseur bien diminué. Irrecuperable.
C'est souvent le cas au niveau des parebattages, ou encore pire, quand il y a des tampons en caoutchouc.

mardi 20 juin 2017 21:31
Jambedebois
JambeDeBois

D'où l'intérêt de faire un relevé Mais avoir des zones fines ne veut pas dire forcément qu'on ne peut plus intervenir, on sera juste plus prudents et moins agressifs avec les polishes et les pads.

mardi 20 juin 2017 21:45
P8224828
hoolof

Je remonte ce fil car j'ai des infos supplémentaires:
Le travail a été effectué par un "semi professionnel" et de la manière suivante:
1- dégraissage et nettoyage du bordé
2- lustrage avec produit sans silicones
3- léger ponçage au papier à eau 400
3- deux couches de vernis automobile acrylique au pistolet, enchaînées une derrière l'autre
Coût: environ 500€, la manœuvre et le calage étant assurés par le client ainsi que la pose des caches, la protection des bateaux voisins et la motorisation de l' échafaudage à la force musculaire. Le "peintre" a fourni l'échafaudage mobile, tout le matériel et les produits nécessaires à la préparation et à l'application.
Temps d'intervention: une quinzaine d'heures
Il n'y a aucune garantie.
A priori, le gars voudrait lancer le concept et s'est servi de ce bateau comme test grandeur nature.
Il n'a pas ( encore ) de carte commerciale.
On peut déjà en conclure que le même travail effectué par un pro très raisonnable n'aurait vraisemblablement pas été inférieur à un petit millier d'€.
Ceci dit, je vais garder un œil dessus pour voir comment cela évolue dans le temps…

dimanche 25 juin 2017 18:37
Maita_medium
Mlm35

Etonnant la phase de lustrage....

Sans doute pour recuperer de fortes differences de teinte et/ou d'aspect dans le gelcoat

dimanche 25 juin 2017 21:09 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Ebraball

À propos de différences de teintes, il me semble qu'une coque ayant assez souffert pour demander un vernis ou une imprégnation doit avoir aussi pas mal de petits (ou gros) pets et rayures demandant, pour un résultat correct, des traitements ponctuels, apprêt ou mastic, qui seront très nettement visibles… La seule solution qui me paraît donc praticable est une préparation de toute la coque puis une peinture. De mon expérience, une PU bi-composants tient une dizaine d'années sur un bateau bien sollicité, passé ce délai, si on est un peu exigeant, il faut envisager de refaire : préparation, ponçage et peinture…
C'est à mon avis l'opération la plus rentable au niveau temps, coût, rendu et longévité… Mais c'est vrai que le travail est un peu (à peine) plus long…

dimanche 25 juin 2017 22:41
Img_5928
matelot@37857

bonjour a tous , plûtot que de repeindre une coque avec des rayures , en rebouchant a l'enduit ,ne vaut il pas mieux mettre une couche de gel coat sur tout la coque ce qui permettrait de polir la coque dans quelques années?
le cout n'est peut être pas beaucoup plus élevé?

lundi 26 juin 2017 09:56
Maita_medium
2
Mlm35

Tu n'as jamais passé du gelcoat paraffiné...

Il est quasi impossible d'obtenir un bon résultat sur de grandes surfaces avec un gel coat paraffiné. Cela n'a rien à voir avec un gelcoat passé dans le moule, donc en milieu anaérobie.

encore pire quand c'est un gelcoat de couleur (deja que c'est tres tres complqiué avec du blanc)....

lundi 26 juin 2017 11:10 *** Message modifié par son auteur ***
Jem
bil56

base mate vernie, c'est ce qui se fait en automobile, et permet après ponçage de remettre en vernis, mais l'acrylique me parait pas assez résistant pour un bateau

lundi 26 juin 2017 11:33

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums