Tous les forums > Forums techniques > Spi à 5 pattes
Avatar
Vitamine B

Spi à 5 pattes

Sans vouloir relancer le débat entre symétrique et asymétrique, j'aimerais concilier les 2 en 1 seul achat ... je m'explique :
- Le symérique peut se porter amuré sans tangon comme un asymétrique, certains le font régulièrement
- L'asymétrique peut se porter sur un tangon, d'autres (pas les mêmes je suppose) le font aussi régulièrement
- D'ailleurs cela me rappelle un de mes amis qui me parlait régulièrement de son spi symétrique assez plat, coupe "starcut", qu'il portait au delà du vent de travers (apparent!)

Alors je me dis en moi-même :
- Et si le tangon, c'était plus une affaire d'allure que de spi ?
- Et si avec un spi symétrique assez plat, assez étroit et assez long, on pouvait bénéficier de ce fort utile tangon au vent arrière ?
- Et si cela ne m'empéchait pas de mettre un petit bout dehors pour porter le même spi au vent de travers ?

Mais cela parait trop beau et si cela pouvait marcher, il y a belle lurette que ce serait déjà proposé ... A moins d'une conspiration des maîtres voiliers qui veulent multiplier par 2 leurs ventes de voiles !

A vous de me dire si je rève !

Merci d'avance

Loïc
mardi 05 septembre 2006 12:34

Liste des contributions

Ornement%c3%a9
Pythecanthropus Erectus
je peux me tromper, mais...
le symétrique amuré à l'étrave porte rarement bien.
l'assymétrique sur tangon porte par contre très bien si bien règlé.
l'assymétrique a bateau égal serait normalement plus grand
le symétrique est une merde au reaching passé le travers....

si tu dois choisir, je choisirais l'assy,
mais comme dirait l'autre, CCSSCIV
mardi 05 septembre 2006 12:40
Avatar
Vitamine B
Oui bien sûr mais ...
Si le symétrique amuré sur l'étrave porte mal, cela vient-il :
- De l'abesence de bout dehors sur une coque moderne ou le mat est tr-s avancé ?
- Du creux qui va généralement avec les spis symétriques ?
- Ou de la hauteur du point d'écoute qui différencie au sens éthymologique du terme symétriqe et asymétrique ?

Idem sur les 2 derniers points pour le symétrique au vent de travers...

mardi 05 septembre 2006 12:48
Missing
spot
le mouton à 5 pattes
j'y crois pas trop

la preuve : pas de tire bouchon sur le leatherman.

plus sérieursement, j'arrive à porter le symétrique jusqu'au bon plein- travers, en dessous de 8kn de vent en baissant au max lepoint d'amure et le tangon quasi dans l'étai mais c'est usant...

je trouve l'assy plus couteau suisse et ne sort le symétrique que pour m'amuser avec un équipage de copains

cordialement
mardi 05 septembre 2006 12:44
Avatar
diomedea
monte plutot ton tangon
&gten baissant au max lepoint d'amure et le tangon &gtquasi dans l'étai mais c'est usant...

Si tu veux faire du "pres" avec ton spi (symetrique ou pas) il faut que tu remonte ton tangon :-)

En effet, si tu veux faire du "pres" il faut affiner le guidant de ton spi et pour cela relacher la tension au niveau du guindant (le spi a un bord d'attaque libre et donc sa bord d'attaque se regle comme une chute. Si tu tires dessus tu fermes le guidant (comme une chute) et tu creuses ton spi).

Mais le mieux pour en etre convaincu c'est d'essayer !!! Essayes et tu verras que tu gagnes presque 20° avant de partir au tas :-D

A ces allures le mieux est quand meme un bon génois.
mardi 05 septembre 2006 13:12
Missing
spot
a priori
pas d'accord avec ton analyse, mais je vais essayer...

par pétole parce que pour moi, monter le tangon (sans le mater pour autant) va surtout creuser le spi et je serai surpris qu'il porte mieux

mais, je vais essayer
mardi 05 septembre 2006 13:49
Avatar
Vitamine B
Tu prêches un convaincu
En effet, en remontant le tangon, on relache le guindant avec pour effet d'applatir le spi.

Alors je reformule ma question : Quelqu'un peut-il me dire en quoi le caractère asymétrique - au sens pur du terme, je ne parle pas que de la différence de longueur du guindant et de la chute et pas des coupes respectives + ou moins plates -d'un spi est différenciant ?

Pardonnez moi le caractère très dirigé de l'interview et a vot'bon coeur !

mardi 05 septembre 2006 13:56
Ornement%c3%a9
Pythecanthropus Erectus
là où le sym perd
surtout au travers, c'est le repli du guindant.
l'assy est coupé avec un peu moins de creux au guindant et permet d'aller encore un brin plus près du vent.
cela se paye en creux au vent arrière, mais c'est a peine perceptible.
mardi 05 septembre 2006 13:26
57-72
joel
Réponse qui n'en est pas une ! !
J'ai depuis 2 ans un spi triradial de 52 m2.La 1ere fois que je l'ai envoyé j'ai été surpris de sa forme : assez peu d'épaules et a première vue plutôt creux!!! des paramètres qui ne correspondaient pas avec mes concepts qui je dois le reconnaitre etaient basés sur des connaissances anciennes (très)!!!
Aujourd'hui je suis stupéfait de la plage d'utilisation de ces spis modernes de 85° à 180°.
Donc sur mon boat qui est à deplacement lourd et à quille longue un seul spi: triradial et symétrique!
Amities Loïc merci pour ton post sur l'électricité j'étais absent je ne l'ai pas vu passer!!!
Joël
mardi 05 septembre 2006 14:43
Avatar
diomedea
le creux du spi
le creux du spi qui nous interresse est celui que le vent suit ... donc celui qui est plus ou moins horizontal.

Si tu regardes ton spi a partir de la plage avant et que tu montes le tangon (n'hésite pas a mater le tangon pour faire l'experience) le spi se creuse verticalement, mais horizontallement tu le verras s'applatir. Si en plus tu lache completement le barber sous le vent, le spi sera super aplati (les chutes s'ouvre (le guindant étant libre c'est aussi une chute !).

Essayes et tu seras convaincu.
Sinon il y a un chapitre tres bien fait dans le Chéret ;-)
mardi 05 septembre 2006 20:52
Missing
spot
depuis le temps
que je veux acheter son bouquin!
mardi 05 septembre 2006 20:54
Avatar
Vitamine B
Pour relancer le fil
Diomédéa, je suis déjà 100% d'accord avec toi, mais peut-être ne m'étais-je pas bien exprimé !

J'ai également compris que les tenants du spi asy sont parfaitement satisfaits de leur bulle...

Mais en bon Breton un peu têtu, je reste sur ma faim concernant la question initiale, laquelle est de savoir si c'est l'asymétrie pure ou le reste allant généralement avec (creux moins prononcé, absence de tangon) qui facilite l'usage du spi dit "asymétrique" ?

Le mieux aurait été de trouver dans la communauté quelqu'un ayant déjà utilisé un symétrique conçu assez plat comme un asy... mais il semble qu'il n'y en ait pas ?

BMBV / Loïc
mercredi 06 septembre 2006 11:16
Avatar
hi
Visiblement tout le mo,de (ou presque) est d'accord pour dire
que l'assy tangonné est presqu'aussi efficace que le sy. Et y'a moins de ficelles ! donc, ce n'est pas tellement un mouton à 5 pattes, ce serait même plutôt un mouton à 3 ficelles !
N'hésite pas, opte pour un assy. Et de toute façon le gain de vitesse au largue et la facilité de manoeuvre font qu'on arrive souvent à la bouée sous le vent en même temps que ceux qui ont opté pour un sy (je veux parler de ceux qui sont aussi mauvais que moi, évidemment !)
mardi 05 septembre 2006 21:11
Avatar
diomedea
l'idéal pour moi ...
serait un asymétrique sur un tangon mobile comme on peut voir sur les mini 6.5m.
- Avantage de l'asy : empannage facile, moins de ficelle
- Avantage du tangon : pouvoir utiliser l'asy meme a des allures tres abattues.

Sur les cata, le tangon peut etre avantageusement remplacé par un systeme de bout/poulie permettant d'amurer le spi au choix sur un des flotteurs (celui au vent si possible) ou a n'importe quelle position intermediaire.

Le systeme du tangon mobile des minis et un peu encombrant ! Pour y pallier il y a un astucieux systeme de double tangon dessiné par l'architecte du Defline 19 (http://www.defline.com/architecte-naval/R&D/r&d_dbda.htm)
mercredi 06 septembre 2006 15:23
Missing
PETOLE
et ...gennek tangonné
ca aurait un rendement approchant celui de l' asy et en avant du travers, encore mieux..?
mercredi 06 septembre 2006 17:02
Ornement%c3%a9
Pythecanthropus Erectus
tangonner quoi
soyaons clairs.
quand on parle de tangonner l'assy, on parle de l'amure, façon spi symétrique.
pour le Gennek, ce serait plutôt l'écoute, non?
mercredi 06 septembre 2006 18:04
Missing
PETOLE
oui
tangonner l' écoute au portant voire affaler la grand voile et mettre le genois en ciseaux..sur second tangon, attacher la barre et ..roulez jeunesse.
Au près, grand voile haute et gennek classique.
Que du bonheur , non?
mercredi 06 septembre 2006 18:22
Missing
spot
si c'est pour l'amure
je pense que la seule solution rentable est le bout dehors façon mini 6,50 (je ne suis pas allé voir le principe de defline)

tangonner l'écoute de l'assy est en tout cas plutot efficace si l'on a une amure réglable.

pour que le bout dehors orientable soit efficace, a priori, on a pas interêt à lésiner sur le metrage et après arrive le pb du stokage, de la sous barbe etc

ne cherchant pas la perf à tout prix lorsque je suis en croisière, je me passe fort bien de cet ustensile pour l'instant
mercredi 06 septembre 2006 18:36
Ornement%c3%a9
Pythecanthropus Erectus
si c'est pour du retrofit
le bout dehors, c'est bien beau, mais c'est strucyurellement compliqué à installer, tandisqu'un tangon, deux poulies, trois rivets pop, et c'est une affaire qui tourne
mercredi 06 septembre 2006 19:54
Avatar
Vitamine B
C'est quand même peut-être à creuser
pour les plus ou moins bonnes raisons suivantes :
- Je refais mon davier cette année
- Cela permettrait de ranger le bout dehors plié le long du bateau si pas trop long (1m.00 à 1m50)
- Donc il ne serai pas long à sortir
- Et effectrivement on pourrait alors le mettre à 90° sans pb)

Reste à voir si on peut effectivement régler tout cela simplement et élégamment car mon bateau n'est pas un mini !

Merci Diomede !

Loïc
mercredi 06 septembre 2006 20:54
Avatar
zephyrlegris
Asy - symetrique
En regate il arrive d'avoir un spi jaugé comme un symetrique SL plus ou moins identique mais de coupe asymetrique.
Etabli comme un spi symetrique sur le tangon, cela permet de descendre au portant aussi bien qu'avec un symetrique mais avec une voile plus stable.
Le gros defaut (en règate) c'est que cela ne s'empanne pas.

Cela peut être une solution comme voile de portant unique, avec la contrainte de devoir affaler et
renvoyer pour empanner.





vendredi 08 septembre 2006 17:21
---
honnetement
vous coupez les cheveux en quatre

je ne vois pas l 'interet a tangonner un assy, vous le transformez en symetrique avec les memes contraintes : tangon ,balancine , hale bas.

de plus je comprends pas bien ce qui vous fait peur sur le spi symetrique , c 'est juste une technique a assimiler et ensuite d 'etre rigoureux , et bien preparer sa maneuvre.

ceux qui regatent savent bien qu 'un bon symetrique triradial bien coupé remonte autant voir mieux qu 'un symetrique , tout est question de reglages.

sur la photo le spi fait 72 m, et meme en solo l 'affaire s 'est reglée rapidement et sans casse.

donc je reviens a ma question du depart quel interet a tangonner un assymetrique ???


Hervé
vendredi 08 septembre 2006 22:09
Avatar
zephyrlegris
Tangonner un asy.
Le sens de la question premiere etait la recherche d'un spi "unique".

Je pense que l'asy peut repondre a cela car pour un usage croisiere et pepere il est possible d'utiliser son asy amuré à l'etrave, tout en se gardant la possibilité lors d'un long bord d'ameliorer les choses en le greant "classiquement" sur un tangon, ce qui permettras de l'ecarter covenablement de la GV, d'avoir une surface projeté correct et de pouvoir descentre convenablement.


Concernant la regate, on ne peut pas generaliser il y a spi et spi.

Un symetrique de largue permetra de remonter aussi bien voir mieux que certains asy.
En revanche un Runner conçu pour pouvoir descentre quasi plein vent arriere sera archi nul des qu'il s'agira de faire du largue.
De même qu'il existe des asy de largue et des asy runner.

En regate de haut niveau personne ne navigue avec un unique spi.
Sur les grosses unites il y a souvent dans la garde robe 4 à 5 voiles de portant que l'on utilise en fonction de l'angle du vent apparent et de sa force.

De maniere generale l'ecoulement dans une voile ne se fera jamais de maniere symetrique, un asy sera toujours meilleur si il est grée convenablement et dans sa plage d'utilisation.
Le frein en regate vient de la quasi impossibilité d'empanner l'asy grée sur un tangon.
C'est pour cela que l'usage de l'asy (sur tangon)est souvent limité au spi lourd qui sont sortis en generale sur des longs bords de brise ou l'empanage n'est pas au programme.

J'utilise regulierement un spi de brise Symetrique (pour la jauge) de coupe asymetrique et ce spi est d'une stabilité et d'une efficacité remarquable pour descendre, en revanche il est nul au largue, mais n'a pas été prévu pour cela.

A titre d'exemple, les bateaux de la coupe de l'america naviguent quasi en permanence sous asy tangonné.



lundi 11 septembre 2006 14:00
Missing
Idefix17
j'ai utiliser un spi symétrique de 45m2
sur mon Jouet 23 (taille normale : 32m2) amuré et là par petit vent et presque bon plein, mon bateau s'est transformé en fusée : le pied.
Je pense qu'il faut un spi symétrique plus grand.
Mais ce qui est valable pour mon bateau, dans des conditions particulières, n'est peut-être pas applicable partout.
dimanche 15 octobre 2006 01:50

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums