Tous les forums > Equipements > Drisse moufflée qui vrille - Correctif
5653
Polmar

Drisse moufflée qui vrille - Correctif

Bonjour.

La drisse de capelage du genacker est moufflée avec émerillon en tête et galette emmagasiner en pied; à priori, c'est du Dynema gainé.
La neuve a été mise en place. Mais elle vrille lorsque nous hissons; à un point tel qu'au bout de quelques mètres, les frottements entre les deux brins sont si énormes qu'il est impossible de continuer à hisser et pire à redescendre.
Seule solution, monter dans le mât pour forcer le dévrillage manuellement.
Nous avons déposé la drisse, l'avons mise à l'eau, forcé à la main les coques à se défaire, repassé la drisse, retenté de la hisser; plusieurs fois.
Même constatation!

Si vous avez d'autres astuces pour supprimer le vrillage du cordage, je suis preneur.

samedi 29 septembre 2018 09:32

Liste des contributions

  • quel bateau? carrick matelotage vendredi 12 octobre 2018 06:34
  • parfait carrick matelotage vendredi 12 octobre 2018 06:34
Copy_of_logo-iris-400x400
IrisT

Ôter l'émerillon ?

samedi 29 septembre 2018 09:35
Sans_titre
Nemo Dictateur consensuel

L'emmagasineur va beaucoup moins bien marcher...

samedi 29 septembre 2018 09:43
Missing
2
SENETOSA

La ressortir du mat, l'amarrer pour la tendre. Pour la'remetre en ordre de marche, avec un petit cordage, faire un noeud de prusik sur la drisse et le faire coulisser sur toute la longueur de la drisse. Faut sortir les mitaines....tu peux le faire plusieurs fois, bon courage!

samedi 29 septembre 2018 10:00
Logo_image
1
carrick matelotage

exact il faut la prussiker et plutôt plusieurs fois
tu peux aussi la mettre a l'eau quand tu navigue ça lui fera du bien
le pb vient du fait qu'elle a mal été déroulé a l'achat

samedi 29 septembre 2018 10:09
6-11-2010_7_arc_en_ciel_sur_doug_le_
betta

Pour les pas malins comme moi, pouvez vous expliquer en détail ?
Merci d'avance.

samedi 29 septembre 2018 13:31 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
cezembres

En gros une drisse c'est comme un cable, si quand tu l'as déroule de son touret (neuve) tu le fait par le dessus, au lieu de faire rouler le touret, elle est torsadé en interne.
Sous tension ces torsades l'amène a se vriller sur elle même si moufflé.

POur dévriler il faut allonger la drisse a plat, attacher une extrémité puis la parcourir plusieurs fois en la serrant dans sa main (ça brule - d'ou utiliser un bout avec un noeud de Prusik).
Ainsi elle tend a se dévriller.

Tu peux créer les mêmes désordres si tu la love / déloge mal - pareil tu vois la galène se vriller.

samedi 29 septembre 2018 13:59 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
SENETOSA

Regarde sur YouTube comment faire le noeud. Tu commences par le bout amarré et tu fais glisser ton noeud jusqu'à l'autre extrémité pour que la gaine reprenne sa place. Petit détail couper l'extrémité libre pour que la gaine puisse pivoter. À faire plusieurs fois. Si tu ne te cramer pas les mains c'est que tu t'y prends mal!

samedi 29 septembre 2018 13:53
5653
1
Polmar

Le prussicage a été LA solution.
Il n'y avait que 60 m de drisse à traiter .
Heureusement, 3 jeunes ont été très heureux de participer.
Ils ont apprécié les gants en cuir approvisionnés.

samedi 29 septembre 2018 19:02 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
diaoulig

merci de cette question et des réponses apportées, je sais ce qu'il me reste à faire pour la mienne qui présente les mêmes symptômes.
cordialement
jpierre

lundi 01 octobre 2018 02:14
Missing
gorlann29

Bonjour,

également merci pour LA solution, qui va j' espère résoudre mon problème identique sur mes palans de bastaques!

Gorlann

lundi 01 octobre 2018 15:59
Avatar
Steredenn

Merci, également, pour cette solution qui va certainement me permettre de résoudre le vrillage de mon palan de halebas.

lundi 01 octobre 2018 17:25
5653
Polmar

Samedi au port hisser le genacker n'avait poser aucun problème.
Ce matin sortie en mer, 17 noeuds réels du nord.
De nouveau, vrillage de la drisse. Impossible d'amener la voile au capelage; mais en tirant à deux nous avons tout de même réussi à l'affaler.
Le prussiquage a-t-il été assez poussé?
Une nouvelle ascension au mât est à faire.

@Gorlann29
Contre le grillage des bastaques, nous avons supprimé le problème en bloquant la rotation de l'emerillon de la poulie de moufflage.

lundi 01 octobre 2018 20:12
Missing
gorlann29

Bonsoir Polmar,

je te remercie pour le conseil, mais j' ai déjà essayé, sans succès, car sans émérillon, ce sont mes câbles qui vrillent et le résultat est malheureusement identique.

Je vais essayer le "prussiquage".

Gorlann

lundi 01 octobre 2018 21:38
Missing
1
FredericL

Si la drisse est lovée quand la voile est hissée, avec la technique classique de faire tourner le bout pour faire de belles boucles sans huit, c'est probablement l'origine du problème.

lundi 01 octobre 2018 21:10
Missing
BS13

En effet, on a une drisse de foc mouflée sur un neptune 6,25. Pour éviter la mésaventure du genois en l'air, nous avons pris ces mesures:
- bloquage de l'émerillon
- on ne love pas la drisse (sauf exception ...exceptionelle..)
- Je fais attention que la drisse soit bien claire quand je la branche au foc et je tire un peu sur ce dernier (fonction du vent) lors du hissage pour que ça continue à monter clair
- de temps en temps je secoue la drisse pour bien l'assouplir...on peut aussi la laiser trainer à l'eau pour la même action mais après elle est salée. ..donc faut la faire tremper dans un seau...

Ça fait au moins 2 ou 3 ans que ça marche avec ces pratiques. . en espérant que cela soit réalisable sur ton bateau et efficace aussi ; )

lundi 01 octobre 2018 22:27
Missing
BS13

Aie! En relisant je vois que j'avais oublié que tu as un emmagasineur...du coup pas possible de bloquer l'émerillon. ..alors essayer peut être les autres mesures , et surtout ok avec fredericL : le lovage est surement le problème principal...

lundi 01 octobre 2018 22:44
Missing
1
FredericL

Pour lover une drisse sans torsader le bout et sans faire de 8, il faut inverser le sens de rotation du bout à chaque boucle : boucle impaire comme d'habitude, boucle paire on tourne le bout dans l'autre sens et on forme la boucle en faisant une demi-clé. C'est plus facile à faire qu'à expliquer.

mardi 02 octobre 2018 00:03
Avatar
Steredenn

Je crois avoir trouvé une video qui semble parfaitement illustrer ton explication. Mais, ne pas oublier de supprimer la soudure ou l'épissure à l'extrémité libre avant le lovage:
https://www.youtube.com/watch?v=S8JZTuvBWmA

Merci !

mardi 02 octobre 2018 17:19
Missing
1
FredericL

On peut le faire en gardant la même position de la main, comme sur cette vidéo.
https://www.youtube.com/watch?v=KZ4ZKkJ_HxE

mardi 02 octobre 2018 19:23
Avatar
Steredenn

Parfait.
Merci

mardi 02 octobre 2018 21:23
6-11-2010_7_arc_en_ciel_sur_doug_le_
betta

Merci,
J'ai enfin compris.
50 ans que je m'y prenais comme un ...
Et finalement il a fallu que ce soit un musicos qui m'explique !

mercredi 03 octobre 2018 16:08
5653
Polmar

Merci pour les conseils.
Mais s'ils sont opérationnels pour un voilier de taille raisonnable, pour un capelage à près de 20 m de haut (donc 60 m de drisse) cela devient problématique.

La drisse est neuve, dommage que celui qui l'a faite n'ait pas son atelier au bord du quai.
Il aurait eu la mission de résoudre le problème!

mardi 02 octobre 2018 07:18
Logo_image
carrick matelotage

le constructeur n'est pas en tort (quoique quel est la marque de cette drisse)
avant prussikage aller naviguer et la jeter a l'eau de manière a refaire le max de tour

mardi 02 octobre 2018 07:52
Img_16251.000000
lune de miel

merci pour l'info, j'ignorais la technique

mardi 02 octobre 2018 10:06
57-72
joel

J'avais abordé le problème il y a longtemps, sans obtenir de réponse vraiment précise, aujourd'hui cela me semble parfait ! merci ! !

mardi 02 octobre 2018 10:51
Missing
cezembres

Une chose importante.
J'évoquais le touret et le bout qui se torsade selon que l'on déroule le touret, ou que l'on tire le bout par le dessus du touret.

Il faut visualiser qu'il se passe la même chose si vous lovez un bout correctement, et que vous le poser à plat sur le pont avant usage - chaque tour va occasionner un vrillage d'un tour.

mardi 02 octobre 2018 10:58
57-72
joel

Je comprends bien ce que tu dis ! mais alors ! la solution ? lover en direct sans chercher à éliminer les coques ? ?

mardi 02 octobre 2018 11:40
Missing
cezembres

Solution c'est plutôt de balancer le paquet dans la descente, voir derrière à l'eau.
Afin qu'il ai le maximum de possibilité de se dévriller côté dormant.

mardi 02 octobre 2018 11:48
Missing
gorlann29

Bonjour,

la solution pour le lovage des drisse est celle proposée par FrédéricL.

C' est d' ailleurs ce qu' il faut faire pour lover un câble sans l' endommager.

Gorlann

mardi 02 octobre 2018 13:47
57-72
joel

Merci ! !

mardi 02 octobre 2018 15:43
5653
Polmar

Aujourd'hui dépose de la drisse.
A l'observer on constate qu'elle vrille dans un sens sur un tiers de sa longueur, qu'elle semble correcte sur le deuxième tiers et vrille très légèrement dans l'autre sens sur le dernier tiers.
Nous l'avons mise sous tension et de nouveau prussiquée, trois fois.
Cela semble mieux, ou moins mal!
Elle sera remontée demain. Essai à suivre.
Une solution alternative serait d'inverser la drisse puisque la partie la moins correcte se retrouverait alors du côté cockpit au lieu d'être en première ligne des efforts à reprendre. Ce serait dommage pour les deux matelotages d'extrémités, cosse et surgainage.

En ce qui concerne la baignade en navigation, cela pourrait-il résoudre le problème dans le cas où la gaine serait vrillée, et pas l'âme? un défaut de fabrication en quelque sorte.

mardi 02 octobre 2018 21:21
Logo_image
carrick matelotage

je réitere ma question quelque corderie cette drisse et quelle matière?

mardi 02 octobre 2018 21:27
P7280039
speed

le geenaker est une voile qui me stresse..

autant le spi sur un catamaran est safe ,on a 2 façon de l'affaler : la chausette ou larguer la drisse , autant le geenak me pose souvent des problemes :
exactement le meme probleme d'enroulement de la drisse mouflée ( mat 20 m , 95 m² )

une fois un copain a largué un peu de drisse le geenak deroulé : direct une dizaine de tour de drisse , on l'a roulé et il a fallu se suspendre à 5 costaud pour le faire descendre .
j'avais meme pensé a mettre un emerillon sur le coté de la drisse accrochée au mat .

du mal a le rouler seul au dessus de 17 N , ça patine pourtant le bout a le bon diametre, pas evident en solo de larguer l'ecoute et d'enrouler.

j'aimerai bien savoir comment les pros font pour gerer leur surface immense en solo !!

mardi 02 octobre 2018 21:40
Copy_of_logo-iris-400x400
IrisT

Je ne suis pas pro mais voici comment je gère cette voile en SOLO.
.
Sur Thoè (LOA 13m, mât 16.5 m, genaker 70 m²), la drisse de genak n'est pas moufflée (celle de GV 45 m² est mouflée sans émerillon).
.
Ma voile (mot très imprécis) serait sans doute mieux qualifiée de génois léger, car je voulais qu'elle puisse servir au bon plein par petit temps (la voile d'avant de Thoè est un solent de 35 m² et le spi asymétrique de 110 m² avec chaussette).
.
Pour étarquer la drisse - non moufflée - de genak, je la renvoie sur le winch du mât. Comme le seul winch de mât se trouve à bâbord et la drisse à tribord, j'utilise une poulie de renvoi ouvrante frappée sur la cadène du bas étai.
.
La manoeuvre de drisse se fait au pied de mât.
.
L'écoute de genak est la plus légère possible : 10 mm car j'en avais à bord. Si elle est trop lourde ou si l'on tire dessus à l'enroulement, une poche se crée dans le haut, et là, c'est galère (il faut affaler rapidement dans la brise).
.
Pour enrouler,
(0) Je ne tiens pas le genak par plus de 18/20 kts de vent réel.
(1) Je mets le bateau au portant, typiquement au grand largue ou plus.
(2) Je largue carrément l'écoute et la voile se met en drapeau devant le bateau. Une autre solution que je n'ai pas testée, est de frapper l'écoute sur la voile avec un mousquteon et d'ouvrir ce mousqueton (garcette ramenée à bord) au moment d'enrouler.
Si l'on tire le point d'écoute vers le bas avec l'écoute, une poche risque de se créer dans le haut de la voile, d'autant plus qu'il y a du vent.
(3) J'enroule l'emmagasineur Facnor (la manoeuvre se fait sur la plage avant).
(4) Les derniers tours sont enroulés en tirant un peu sur l'écoute pour que la voile soit bien serrée sur elle-même. Surtout si la voile ne sera pas affalée tout de suite. Sinon, à la longue, ou si le vent forcit, du mou apparaît et une poche peut se créer. Dans ce cas, la voile bat violemment et la poche risque de grandir.
(5) L'écoute fait quelques tours autour de la voile.
(6) Je passe un bout dans l'emmagasineur et l'amarre au balcon, pour éviter que la voile ne se renvoie toute seule.
.
Pour affaler,
(1) J'attache le sac le long des filières
(2) Je ramène la drisse sur le winch et fait un ou deux tour pour qu'il agisse comme un frein.
(3) Je contrôle la descente de la voile en tirant plus ou moins sur la drisse.
(4) De l'autre main, je mets au fur et à mesure la voile dans le sace, en accordéon.
(*) C'est un peu spacial, car en théorie il faut trois main pour que cela se passe facilement. Je jongle avec les deux mains et un pied !
(*) Tout va dans le sac, l'emmagasineur aussi, prêt à resservir plus tard.
(*) Le sac est amarré sur le pont tribord, en arrière du mât.

mercredi 03 octobre 2018 06:39
5653
Polmar

@ Carick matelotage.
Est-ce si important?
N'ayant pas rédigé la commande je n'ai pas d'information précise.
Pour la nature du bout c'est une âme en dynema gainée. Origine italienne.

@ IrisT
Tu n'as pas testé la technique de larguer l'écoute avec un mousqueton.
Avec cette méthode, comment bloques-tu la voile roulée puisque le point d'écoute est alors rarement à portée de main.

mercredi 03 octobre 2018 07:16
Copy_of_logo-iris-400x400
IrisT

@Polmar
"Avec cette méthode, comment bloques-tu la voile roulée puisque le point d'écoute est alors rarement à portée de main."
.
(je rappelle que je ne l'ai pas essayée car cela marche bien en largant simplement l'écoute - donc réponse au conditionnel)
.
Dans ce cas, la voile serait
(1) bloquée à la fin de l'emmagasinement avec le bout dans l'emmagasineur.
(2) je la lierais avec une garcette. Il y a sans doute moyen de nouer une courte garcette dans l'oeil d'écoute. Accessible du pont, elle servirait à lier la voile après l'emmagasinement. Evidemment, il faut voir comment cette garcette "vivrait" sous voile (sans doute comme une sorte de lourd penon !)
.
Tout cela peut être essayé par temps clément et puis progressivement par vent plus fort.
.
Ceci dit, je me suis déjà laissé piégé quelques fois en laissant la voile enroulée à poste trop longtemps (ce n'est de toute façon pas un bon plan compte tenu du fardage). Le vent forcit, forcit et puis il devient plus laborieux d'affaler en solo. Par souci d'anticipation, il vaut mieux affaler directement après l'emmagasinement. Dans ce cas, le problème posé est un faux problème. De toute façon, c'est une voile qui peut se renvoyer facilement.

mercredi 03 octobre 2018 08:24
Avatar
diaoulig

une question dont peut-être la réponse a déjà été donnée dans ce fil sans que je l'aie comprise dans le sens qui m'intéresse.
afin d'éviter de devoir monter au mat régulièrement pour retirer le point de fixation du mouflage et pouvoir prussiquer la drisse, serait-il possible de la frapper en tête via un bon émerillon sur roulement ?
jpierre

mercredi 03 octobre 2018 12:34
5653
Polmar

@ Carick matelotage

En complément de mon message précédent, le fabricant du cordage est Gottifredi Maffioli.

jeudi 04 octobre 2018 14:16
Missing
20er

C'est loin d'être du mauvais cordage, certains dirons même que c'est les meilleurs ou parmis..

jeudi 04 octobre 2018 15:41
Logo_image
carrick matelotage

c'est plutôt du bon matos oui c'est étonnant

vendredi 12 octobre 2018 06:33
57-72
joel

Ma drisse mouflée de solent arrivant en fin de potentiel ! Vers quel genre de bouts dois-je m’orienter ? Fibres exotiques ou pas ? Etc ......

jeudi 11 octobre 2018 12:16
Logo_image
carrick matelotage

quel bateau?

vendredi 12 octobre 2018 06:34
Missing
20er

Du tu moufle, c'est que tu cherches à avoir soit peu d'allongement soit une grande résistance, soit augmenter la charge admissible par ta drisses sans que le bloqueur trinque. Dans les trois cas il te faut une bonne drisses donc en exotique... Dyneema valable dans 95% des cas!

jeudi 11 octobre 2018 12:51
5653
1
Polmar

Au final, le vrillage avait pour origine un mauvais angle d'entrée de la drisse dans la poulie au capelage.
Elle entrait en mordant légèrement sur un des bords du réa => cela faisait comme un tire-bouchons.

Donc problème réglé.

jeudi 11 octobre 2018 13:04
Missing
1
BS13

Super! Ça fait plaisir d'avoir l'explication et que ton problème soit résolu

jeudi 11 octobre 2018 22:51
Logo_image
vendredi 12 octobre 2018 06:34

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums