Tous les forums > Equipements > Régulateur d'allure direct sur mèche de safran, envisageable ?
Mms_20180122_211346
Lud'eau

Régulateur d'allure direct sur mèche de safran, envisageable ?

Bonjour à tous,
Possesseur d'un Oceanis 36cc, je souhaiterais pouvoir confier la barre à un régulateur d'allure pour minimiser la conso du pilote auto et avoir aussi un système "de secours" autonome.
.
L'accès à la mèche de safran (pour y mettre habituellement la barre de secours) est bien dégagé grâce au cockpit central et je suis tenté par la conception/fabrication d'un aérien démultiplié par biellette ou courroie crantée qui viendrait y prendre place de manière amovible.
.
Connaissez-vous un exemple d'un tel montage ? Avec quels résultats ? Quelles règles à appliquer pour dimensionner l'aérien/sa démultiplication lorsqu'il agit directement sur le safran ?

lundi 12 mars 2018 23:46

Liste des contributions

  • Cap horn? polo le matelot mardi 13 mars 2018 19:02
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

un aérien sans pale immergée ? surtout en direct sur la mèche (sur un secteur), j'ai du mal à imaginer qu'il y aurait assez de puissance
le sujet m'intéresse en tout cas

mardi 13 mars 2018 02:33
Missing
2
matelot@17107

Bonjour,
Les forces en présence sont telles qu'il est impossible à un aérien d'agir directement sur un safran. Généralement les régulateurs d'allures utilisent un pendulum pour démultiplier ces forces entre l'aérien et la barre (Atoms, Navik, et tous leurs dérivés actuels). Dans de rares cas un pendulum agit sur un safran auxiliaire et la barre principale est maintenue dans l'axe (Pacific Plus).
D'excellents montages ont été effectués sur des safrans extérieurs (Trismus, Joshua). La girouette agit non pas sur le safran mais sur un fletner installé sur le bord de fuite du safran. J'avais autrefois fabriqué ce système pour trois fois rien sur mon Kelt 620.
Dans le cas d'un safran suspendu je ne connais que le système du premier Damien. C'est toujours un fletner sur le bord de fuite du safran mais la commande passe à l'intérieur de la mèche du safran. Plus compliqué à faire...

mardi 13 mars 2018 04:47
Mms_20180122_211346
Lud'eau

Vu l'emplacement du safran, l'ajout d'un fletner n'est pas envisageable, et l'ajout d'un petit safran sur la jupe non plus : c'est la place de l'annexe et c'est aussi un passage que je souhaite laisser libre.

mardi 13 mars 2018 10:05
Ber_cir%c3%a9
baboujoli

Pourquoi ne pas monter le régulateur sur une barre installée là où elle est prévue ? Sachant que (si elle gène) la barre peut très bien être positionnée vers l'arrière, ou sur le côté ( si besoin), son unique intérêt étant de sévir de bras de levier pour diminuer l'effort...

mardi 13 mars 2018 06:46 *** Message modifié par son auteur ***
14
1
matelot4x4

Baboujoli : oui ou sur un secteur en demi cercle horizontal qui pourrait reprendre des drosses mais ça ne résout pas la question de la force à appliquer dessus.
A supposer qu'un très haut aérien avec axe horizontal (grand bras de levier) arrive à barrer, je ne suis pas certain que ça suffirait vraiment, ça risque de ne pas être très sensible (route en zigzag) et sans doute trop sensible au roulis.
Agir directement sur la mèche de safran est une bonne idée du point de vue de l'encombrement mais je suis OK pour dire qu'un pendulum est la seule source de puissance capable de bien barrer avec un safran sous voute.
Ces régulateurs ont fait leurs preuves.
En tous cas, c'est un plus extraordinaire d'avoir un régul qui fonctionne bien, tu as raison de l'envisager.
C'est aussi très facile d'en faire un puissant pilote électrique de secours avec un tout petit pilote électrique branché sur la transmission de la biellette de l'aérien, lequel sera alors débranché. Ce mini pilote consommera presque rien vu qu'il n'aura quasi aucun effort à faire pour bouger la biellette et pourra être très réactif vu la force développée par le pendulum.
Cordialement
Yves

mardi 13 mars 2018 08:20 *** Message modifié par son auteur ***
Mms_20180122_211346
Lud'eau

Il faut que je me penche sur ce principe de pendulum, mais s'il ne s'agit que d'une force à appliquer sur la mèche, je n'ai qu'à installer deux engrenages et multiplier par 4 ou 6 ou 8 l'effort : la précision ne sera plus un problème et l'angle applicable à la mèche devrait être toujours suffisant pour maintenir la bonne allure. Après tout un pilote de barre franche n'agit que de manière limitée en terme d'angle.
C'est d'ailleurs sans doute dans le bon choix de cette démultiplication que l'effet de louvoiement sera évité.

mardi 13 mars 2018 10:20
Fritz_ze_cat
fritz the cat

rien à ajouter sauf que cap horn en fait un qui traverse le tableau arrière et vient manoeuver un secteur de barre avec un système de palans ,c'est un peu l'usine à gaz ....
alain

mardi 13 mars 2018 08:56
Mms_20180122_211346
Lud'eau

Merci pour cette précision, reste donc à savoir la démultiplication qu'offre ce système de palans...

mardi 13 mars 2018 10:21
Une-fleur-de-lotus
Lorenzo.

Sur le fameux "Damien" qui nous a valu de lire des récits d'aventures mémorables, le safran était sous la voute, et pourtant Jérome Poncet et Gérard Janichon avaient réussi à mettre au point un système de connexion pour atteindre le fletner (en bord de fuite) assujetti au régulateur à axe vertical. À priori cela a très bien fonctionné et sans avaries, si j'ai bonne mémoire.
Avec l'avènement du pendulum, ce type de montage (très rare) parait maintenant obsolète.

mardi 13 mars 2018 09:11
Missing
gorlann29

Bonjour,

le système de Jérome et Gérard sur Damien est en fait exactement le même que celui de Joshua, mais transposé à un safran suspendu.

Celà marchait très bien, mais ils ont quand-même eu un petit soucis avec une biellette interne du safran, dont une soudure avait lâché.

Gorlann

mardi 13 mars 2018 12:15
Une-fleur-de-lotus
Lorenzo.

Voilà ce que c'est, de lire en diagonale, on saute des lignes et on ne s’aperçoit pas que, ce que l'on vient d'écrire a déjà été énoncé auparavant !

mardi 13 mars 2018 09:20 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
2
outremer

En PJ l'article à consulter du HS LN sur les régulateurs d'allure
et celui de C. Navis bon à connaître.
A noter que pour un PA ou un régulateur il faut nécessairement disposer de la puissance nécessaire pour avoir un temps de réponse utile.

mardi 13 mars 2018 10:43
P1040023
voile44

Bonjour, petit plan du système Damien (Damien du Spitsberg au cap Horn de G Janichon, édition Artaud) sans doute difficile à transposer.
Autrement la solution Scanmar qui en plus doit pouvoir servir de safran de secours avec petite modif et ajout d'une barre.
http://www.selfsteer.com/products/autohelm/index.php
Jac

mardi 13 mars 2018 10:59
Une-fleur-de-lotus
Lorenzo.

"Vu l'emplacement du safran, l'ajout d'un fletner n'est pas envisageable, et l'ajout d'un petit safran sur la jupe non plus"
La messe est dite.

mardi 13 mars 2018 10:59
Mms_20180122_211346
Lud'eau

Le sujet n'est pas "quel régul vous me conseillez pour mon Oceanis" mais "j'ai cette idée, c'est envisageable ?"

mardi 13 mars 2018 11:58
P1040023
voile44

Si tu veux tout calculer il faut commencer par mesurer la force nécessaire en bout de barre avec un dynamomètre mécanique ou électronique. Cette force est propre à ton voilier et fonction de la longueur de barre et des différentes allures et forces de vent.
Une fois tous ces éléments connus, les forts en math pourrons déterminer la géométrie des commandes et la surface de l'aérien.
jac

mardi 13 mars 2018 12:39
Dsc08620
3
RV29N

Bonjour,

J'espère ne pas être hors sujet, mais il me semble important d'indiquer que les régulateurs à "pendulum" ne sont pas les seules formes modernes de régulateurs.
Sur notre C36 nous sommes équipés d'un Hydrovane (marque USA) dont le principe d'action, je pense, est le même que celui du fletner à l'arrière du safran. C'est un système complètement indépendant du système de gouvernail principal, avec un aérien monté sur un axe horizontal, qui agit sur la pale immergée, sur axe vertical, celle ci fonctionnant comme un safran classique (mais évidemment de taille bien moindre). Le safran principal doit simplement être bloqué en position neutre (dans l'axe du bateau) ou avec juste un "angle" de rattrapage selon la tendance du bateau à lofer ou abattre.
Outre l'efficacité du système, j'y vois l'avantage d'une sorte de système de gouvernail secondaire qui, en cas de rupture du principal (barre, drosses, pale), viendra y suppléer et permettra de rester manoeuvrant.

Par conséquent, je plussoie ce qui a déjà été dit concernant une transmission par la mèche du safran. Cela ne peut fonctionner que s'il s'agit d'orienter un fletner ; en aucun cas, une action directe sur le safran.

Et si je puis me permettre, enfin ; me concernant, le "pilote automatique" quand on a un régulateur d'allure, il est là pour suppléer à celui ci et non l'inverse (quand on est au moteur et qu'il n'y a pas de vent, notamment) ; le plaisir de ne consommer que l'énergie éolienne et hydraulique est incomparable

Bonne journée
Hervé

mardi 13 mars 2018 13:32
Portrait_%c3%a0_saba
yum

on parle peu du système hydrovane : son utilisation est pourtant simplissime et il semble donner satisfaction à ses utilisateurs.

mardi 13 mars 2018 14:55
Missing
christophek

moi j ajouterais qu avec les carenes moderne ce serrat beaucoup moins facile a utiliser
car les quille longue arrangeait bien la stabilite du bateau
et donc le regulateur avait moins de travail
vouloir bien faire fonctionner une carene moderne avec ce systeme vat pas etre simple
car ca ne fonctionerat que dans la mer assez calme et pas au portant
les decsente de vague avec surf
c est sans regulateur
ca fonctionerat pas mal au pres par mer calme
donc quel interet
un pilote ne consome beaucoup que l orsqu il est tres solicite
donc une fausse bonne idee !!!
un regulateur c est pour les veaux
joshua etait vraiment un sabot pour ne pas dire une pelle a tarte !!!
le regulateur pouvait etre adapte
mais plus pour les bateaux qui avancent !!!

mardi 13 mars 2018 13:42
Fritz_ze_cat
fritz the cat

dans les années 80 /90 j'ai équipé un catamaran louisiane avec un atoms bricolé par mes soins l'aérien sur le portique et le pendulum entre les coques ,
la liaison était réalisée avec un câble teleflex
tout le monde m'a dit que ça ne marcherait pas sur un cata qui allait trop vite
et fonctionnait au vent apparent ,comme par hasard le regul aussi ..
ce cata à fait une transat aller retour sans toucher à la barre ,tout au régul .
donc ..
alain

mardi 13 mars 2018 18:35
Dsc05533
fab

Heuuu quand on regarde les moyenne journalieres qu il faisait, c est quand meme pas un veau. J aimerai bien faire autant ...

mercredi 14 mars 2018 00:23
Dsc08620
RV29N

Mais tout cela est parfaitement expliqué dans l'article de LN joint par Outremer, malheureusement d'une mauvaise qualité d'impression (ou de scan ; ce document est ancien)

mardi 13 mars 2018 13:48
Avatar
simbad

le pendulum est un amplificateur d'effort, tt comme le fletner mais 2 modes différents, et le pendulum est bien plus efficace, plus sensible et rapide donc plus pécis
les batos modernes qui virent sur place ont besoin de ces caractéristiques, les batos anciens plus stables en route se suffisaient d'un régulateur "rudimentaire", mais efficace qd même
au vent AR, là ou le mode vent est intéressant, qd le bato part au lof, l'effort est considérablement plus important mais la girouette est moins fournie en énergie alors qu'on en a vraiment besoin, d'énergie; les pilotes électriques déclarent forfait qquefois
qt à mettre des palans ou des engrenages (!!!), on amplifie l'effort, mais on réduit la dynamique, vitesse et c'est ce qui, en corrigeant au plus tôt, assure la stabilité de route en évitant les embardées difficilement rattrapées
le meilleur ampli, c'est pendulum + barre
après pour des conditions pépères, tt est possible
JL.C

mardi 13 mars 2018 13:49
Mms_20180122_211346
Lud'eau

"on amplifie l'effort, mais on réduit la dynamique"
Je serais d'avis de dire qu'en amplifiant l'effort on améliore le temps de réponse... au détriment de l'amplitude de mouvement.

Il y a sans doute un équilibre à trouver entre ces paramètres, et l'utilisation d'un pendulum est parfaitement envisageable.

J'assume ne pas chercher un système qui barre dans des conditions extrêmes : ni moi ni mon bateau ne sont prévus pour !

mardi 13 mars 2018 15:16
Dsc08620
RV29N

Bon je ne veux pas polémiquer, mais je ne suis pas d'accord Simbad. L'hydrovane n'est pas un système à pendulum et sur notre Centurion 36 avec quille moderne (pas une quille longue, mais profonde à 2,15m), il est d'une parfaite efficacité à toutes les allures et pas que pépères, loin s'en faut !
Dans l'article de LN cité précédemment, c'est assez bien expliqué (augmentation de la surface de dérive avec le safran principal bloqué améliorant la stabilité de route + éloignement du safran secondaire du centre de giration le rendant plus efficace + légère orientation du safran principal bloqué au point d'équilibre de la route). Autrement dit, ce que je comprends c'est que le pendulum déploie une force incomparable, parfaitement d'accord, mais que le système à safran secondaire, comme le fletner, permet de jouer sur l'équilibre de route du bateau et de le diriger avec l'exercice d'une force moindre. Et mon constat est que ça marche parfaitement.
Après, on peut toujours dire comme ChristopheK que ce type de régul est n'est bon que pour équiper des sabots (bon j'aurai du mal à qualifier le C36 ainsi, mais pas grave), mais je ne suis pas sûr que nombre d'anglosaxons très familiers des régul en tous genre, partageront se point de vue (allez voir les galeries photos du site hydrovane).
Pour moi, la limite des régulateurs, qu'ils soient à pendulum ou à safran secondaire, se situe cependant pour les bateaux qui déjaugent et sont soumis en permanence au vent vitesse (près permanent). Là effectivement, problème, mais soyons sérieux, ce n'est pas (encore ?) le cas de toutes les carènes "modernes".

mardi 13 mars 2018 14:56
Mms_20180122_211346
Lud'eau

A bien y réfléchir l'effet d'un fletner est bien celui d'une démultiplication : un mouvement de barre lent mais puissant.

mardi 13 mars 2018 15:20
Avatar
simbad

yapademal, je ne répondais qu'à la question posée, comment actionner la mèche de safran directement (ce qui me semble infaisable)
après entre fletner ou pendulum, c'est selon et comme tu dis, en bloquant la barre principale tu améliores la tenue de route et la techno fletner devient certainement efficace, mais bon, c'est qd même une installation plus importante
JL.C

mardi 13 mars 2018 19:57
Kangoo_2
Quizas

bonjour Lud'eau
si on reprend ta question initiale : "je suis tenté par la conception/fabrication d'un aérien démultiplié par biellette ou courroie crantée qui viendrait y prendre place de manière amovible (sous entendu directement sur la mèche de safran). "
un aérien seul (de taille raisonnable) ne pourra jamais développer assez de puissance pour actionner le safran d'un oceanis 36 quelque soit le montage et la démultiplication.
par contre un régulateur avec pendulum (+/- fletner) développe assez de puissance pour actionner des drosses prises directement sur un secteur monté sur la mèche de safran, reste à calculer la dimension du secteur et mettre au point le système d'embrayage/debrayage

mardi 13 mars 2018 18:26
Mms_20180122_211346
Lud'eau

J'ai du mal à comprendre ta réponse : d'un côté tu penses qu'un aérien ne pourra pas, même démultiplié, actionner le safran, puis tu ajoutes que ça peut le faire avec des drosses qui agissent sur la mèche

mardi 13 mars 2018 22:50
Mms_20180122_211346
Lud'eau

Mea culpa, je viens de comprendre ce que veut dire "pendulum", j'imaginais que c'était un autre mode de fonctionnement de l'aérien, mais c'est en fait la pale immergée qui permet de renvoyer un effort amplifié vers le safran via des câbles, drosses, biellette, etc...

Donc j'ai effectivement ma réponse : ce n'est pas possible d'utiliser un aérien même démultiplié pour barrer le bateau.
Un fletner sur le bord de fuite vu la position du safran c'est trop compliqué, et un pendulum, à moins de chiader l'intégration comme un dieu, ça gênera l'annexe et encombrera le passage.

Dommage.

mardi 13 mars 2018 23:16
Avatar
simbad

si tu regardes la photo d'Alain en dessous, je vois pas trop la gêne
après l'annexe, c'est peut être moins important que le régulateur utilisé bien plus lgtps que l'annexe qui te bouche la vue
JL.C

mercredi 14 mars 2018 14:26
Mms_20180122_211346
Lud'eau

L'intégration sur la photo est soignée, mais c'est une forme encore trop agressive. Pour l'instant avec mes programmes en Méditerranée, l'annexe a une place importante et dans le clapot l'abordage n'est pas toujours facile alors que rien ne gêne.
.
Le principe du pendulum me plait bien mais il dépassera forcément, je remise donc ce projet à des navigations ultérieures quand je m'attaquerai à des traversées sur plusieurs jours...

mercredi 14 mars 2018 20:46
Avatar
simbad

il suffit de le rendre amovible.
ah ce clapot en med...
JL.C

jeudi 15 mars 2018 11:59
Mms_20180122_211346
Lud'eau

Amovible je plussois, je prendrai toutes les mesures la prochaine fois que j'irai au bateau, j'ai ma petite idée mais ça prendra un peu de temps au niveau réalisation/implantation.
D'ici là j'ai pas mal de bricoles en attente, c'est la punition dans les années qui suivent l'achat... Et bien au delà paraît-il !

jeudi 15 mars 2018 17:39
Fritz_ze_cat
fritz the cat

voila ce que j'ai trouvé
complètement intégré avec action directe que la barre
alain

mardi 13 mars 2018 18:40
Img_5088
polo le matelot

Cap horn?

mardi 13 mars 2018 19:02
Fritz_ze_cat
fritz the cat

on peut très bien passer l'annexe par dessus entre l'aérien et le pendulum
puisque les drosses sont à l'intérieur ..
alain

mercredi 14 mars 2018 14:30
14
matelot4x4

Pour qu'un régulateur d'allure soit efficace il faut qu'il soit sensible (réagir avec peu d'effort) et qu'il ait un temps de réaction rapide.
La sensibilité veut dire que si l'aérien doit fournir un effort important, il faudra attendre un écart important par rapport au vent apparent pour que ça commence à bouger, donc grands et larges lacets.
Pour qu'il soit réactif, il faut qu'il agisse dès qu'il y a un tout petit écart par rapport au vent apparent, il faut donc qu'un tout petit effort sur la girouette se traduise par un effort important et immédiat sur la barre ou la mèche de safran dans le cas dont nous discutons ici.
En mettant de côté les systèmes à second safran rapporté, puisque ce n'est pas la question initiale, seul le rajout d'un pendulum peut résoudre cette quadrature du cercle. Pendulum compensé ou avec fletner, les deux existent.
Démultiplier la force d'une girouette avec des engrenages, comme évoqué, pour agir directement le safran principal reviendra à avoir une toute petite correction angulaire de barre pour un gros écart angulaire de l'aérien, les deux critères de base ne seront donc pas remplis.
Au delà du confort (et du plaisir), un bon régulateur bien adapté et dimensionné par rapport au bateau peut barrer un bateau dans des conditions très dures. Il devient alors un élément de sécurité, personne n'est à l'abri de se faire surprendre par du mauvais temps et d'avoir une avarie de pilote électrique ou un pilote électrique dépassé par les événements car pas assez réactif (vérin trop lent par ex) et avec de trop gros efforts à fournir.
Au cas où....lol... je suis un fan de régulateur d'allure...!
Cordialement
Yves

mardi 13 mars 2018 19:50 *** Message modifié par son auteur ***
Dsc08620
RV29N

Bon, je veux pas trop ratiociner matelot 4x4, d'autant que je partage presque 100 % de ce que tu dis (notamment le caractère infiniment plus sécure du régulateur que le PA, notamment par gros temps), mais il n'est pas plus question de pendulum que de safran rapporté dans la question initiale (l'installation du second n'étant par ailleurs pas plus compliqué que le premier). S'agissant de la question donc on est tous à peu près tombé d'accord pour dire qu'un système de biellettes plus ou moins démultipliées reliant directement un aérien à la mèche de safran n'aura pas d'effet suffisant.

Mais puisque cet intéressant débat "hors sujet" qui nous a permis d'aborder les mérites du pendulum, du safran rapporté ou du fletner (voire la combinaison des deux ou des trois) a été abordé, poursuivons le. En observant et en réfléchissant un peu aux deux systèmes, pendulum avec drosses rapportées à la barre, et régulateur fonctionnant en autonomie avec un safran secondaire (ou rapporté), dont j'ai fait usage dans les deux cas (un navik d'abord, un hydrovane, à présent), je me suis dit que la force déployée par le système à safran rapporté était moindre que celui à pendulum, sans nuire aucunement à l'efficacité, car il jouait plus en finesse à partir de l'équilibre établi par l'augmentation du plan de dérive grâce au safran principal bloqué et le réglage fin de celui ci pour juste lui donner l'angle de compensation nécessaire à la stabilité de route. C'est assez con et peut être inexact, vous me direz, mais je trouve assez jouissif sur le plan intellectuel, qu'on soit plus dans la finesse de la compensation des forces physiques de l'écoulement laminaire, que dans le côté plus "bourrin" du pendulum qui bascule d'un côté ou de l'autre sur son axe horizontal, en exerçant effectivement une très grande puissance sur les drosses et donc sur la barre (franche ou à roue, peu importe). Plus sérieusement, les contraintes exercées me semblent plus de nature à provoquer des ruptures du système de transmission, notamment les drosses. Mais bon, je n'ai jamais eu de pb de ce type avec le navik qui a toujours merveilleusement fonctionné... comme l'hydrovane !

Bon désolé Lud'eau d'a voir embarqué ton fil si loin de la question initiale, mais, comme matelot 4x4... lol, je suis un fan des régulateurs d'allure... en tous genres !

mardi 13 mars 2018 23:15
Mms_20180122_211346
Lud'eau

Tu n'as pas à être désolé, toutes ces interventions m'ont permis de mieux comprendre le fonctionnement des différents régulateurs et d'avoir une idée plus précise des contraintes en jeu.
Reste que pour faire un montage qui me plaît, il faudrait que le pendulum n'empêche pas l'approche et le stockage de l'annexe au contact de la jupe et que son système de renvoi au secteur de barre soit planqué... C'est pas gagné !

mardi 13 mars 2018 23:32
Kangoo_2
Quizas

@RV29N :
puisqu'on développe ... tout à fait d'accord sur le coté "bourrin" du système aérien qui bascule violemment d'un coté à l'autre et de la pale immergée qui tire violemment sur les drosses et fait faire des demi-tours de barre toutes les 10 secondes (allures grand largue et vent arrière) ton sillage ressemblant à un slalom spécial et tes drosses explosant tous les 200NM (testé sur un gros Aries avec drosses câble acier puis dyneema) avec un bon réglage de l'inclinaison de l'aérien et un réglage de la tension des drosses par un renvoi sur poulies montées sur petit palan élastique on peut réduire les à-coups sur les drosses et l'amplitude des corrections de barre . une autre solution très efficace au portant et vent arrière sous spi ou ciseau est de remplacer l'aérien par un petit pilote électrique genre ST1000, super efficace ... mais là bon sous spi on ne peut pas se permettre d'aller faire une sieste de plus de 10 minutes

mardi 13 mars 2018 23:55
Dsc08620
RV29N

@Lud'eau. J'avais mal noté cette question d'approche et de stockage de l'annexe sur le tableau arrière.
L'avantage d'un système safran auxiliaire + aérien est que tu peux le déporter d'un côté ou de l'autre du tableau arrière du bateau et donc de bien le dégager, ce qui n'est pas possible, je crois (d'autres confirmeront) que ce n'est pas possible avec un pendulum qui doit nécessairement être centré. Ca règle la question de l'approche, pas forcément ensuite du stockage si tu as un portique, quoique, c'est selon la largeur du tableau arrière
La photo ci jointe explicite ce que je veux dire (si j'arrive à la télécharger)
Bonne journée

mercredi 14 mars 2018 09:09
Dsc08620
RV29N

Ah et je redis, puisque tu en parles, qu'avec ce système "safran auxiliaire" (ou secondaire ou rapporté) + aérien, il n'y a aucune drosse à renvoyer sur le secteur de barre. Il fonctionne en totale autonomie et dirige seul le bateau. Ta seule intervention est d'orienter l'aérien dans le lit du vent, comme n'importe quel autre régulateur
Voili, voilou...

mercredi 14 mars 2018 09:13
Pirate_mini
Hetica

vu sur le site caphorn.com
Un montage qui utilise la reprise pour la barre de secours, je trouve l'idée tout a fait intéressante.
Cela reste un régulateur d'allure "classique".

jeudi 15 mars 2018 20:04

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums